Berlin annule la procédure visant à acquérir de nouveaux hélicoptères de transport lourd

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

87 contributions

  1. Fralipolipi dit :

    C’est peut-être là l’occasion pour la France de se décider à grouper ses propres besoins (20 appareils) aux besoins Allemands (si ces derniers sont d’accord) pour tenter une démarche commune auprès de Boeing et/ou Sikorsky, tout en exigeant/justifiant plus facilement une sous-traitance européenne plus importante (?) …

    • Castel dit :

      Je pense, que compte tenu des libéralités budgétaires autorisées à cause du covid 19, aux pays Européens, ce serait plutôt aux pays européens de se regrouper pour définir un hélicoptère lourd pouvant convenir à tous…
      Les hésitations des Allemands entre les 2 constructeurs Américains me paraissent évidentes :
      Le Chinook est celui qui semble capable d’emmener le plus de personnels, par contre il ne peut emporter plus de 10T en interne, et 12 sous élingue, alors que le King Stallion, peut emporter lui, jusqu’à plus de 15T, mais avec un volume interne légèrement inférieur….
      Ce serait le moment ou jamais que nos ingénieurs planche sur un modèle qui essaierait d’offrir le meilleurs compromis entre ces 2 machines…

      • Fralipolipi dit :

        @Castel
        Si les besoins allemands sont au max de 60 appareils … les nôtres ne sont pas au delà.
        Et on ne développe pas un tout nouvel hélico – a fortiori de grande taille – pour seulement 80 à 120 appareils (c’est un non sens économique, budgétaire et même industriel).
        Mieux vaut alors acheter sur étagère (en exigeant un maxi de sous-traitance si c’est pertinent et que cela ne fait pas trop monter la note) et réallouer les fonds éventuellement disponibles en excès vers d’autres investissements/R&D/Innovations plus concrètement profitables.
        .
        Ici, je ne verrais guère qu’une option : celle de travailler sur une Jumboisation du NH90, à condition que cela soit à la fois techniquement possible / pas trop cher / et que cela puisse répondre aux attente des armées …. mais j’ai un gros doute sur le fait que ces 3 points puissent être simultanément réunis.
        .
        Maintenant, il y aurait une autre option – plus large et ambitieuse encore : c’est celle évoqué par F. Wolf dans son article d’hier sur Méta-Défense.
        https://www.meta-defense.fr/2020/09/30/peut-on-developper-un-helicoptere-lourd-a-haute-performance-europeen/
        … Là, c’est du visionnaire ambitieux.
        L’intérêt ici est d’ailleurs bien moins de disposer d’un hélico lourd ou mi-lourd et bien plus de rebondir sur l’opportunité du besoin pour permettre à l’Europe de se lancer enfin franchement et concrètement dans les hélicos à propulsion hybride … qui sont l’avenir (!!!) (selon mon humble perception),
        et ce sans que nous soyons totalement dépassés par les US (puis d’autres à suivre).
        … Il faut surtout que l’Europe évite de se retrouver avec les hélicos dans la situation dans laquelle elle est déjà pour les drones ! = en retard d’une génération.
        Ce serait assez dramatique au moment où Airbus est tout de même n°1 du secteur (assez largement pour le Civil) et lorsque nous partons avec des acquis certains : le X3 (une réussite claire et nette), un programme CleanSky devant aboutir au Racer, qui promet d’être très bien, … mais qui arrive beaucoup beaucoup trop lentement, … lorsque les US avancent eux à marché forcée sur 2 programmes hybrides en simultanée.
        .
        En lançant un programme d’hélico lourd à propulsion Hybride, l’Europe – et Airbus – ferait d’une pierre deux coups.
        Cela permettrait de changer totalement l’équation, notamment en permettant d’intégrer des besoins civils & exports mili à ce nouveau projet …. du fait de l’évolution/révolution technologique (ce qui serait impossible si l’on se cantonnait à un programme d’hélico lourd basique, qui ne pourrait guère capter que les besoins mili franco-allemands, de moins de 100 appareils).
        .
        Aujourd’hui, nous avons déjà le programme de démonstrateur Clean-Sky/Racer.
        Après lequel il y a un projet de concevoir sur cette base hybride le remplaçant du Caracal (de la famille des Puma), en propulsion hybride … mais tout ceci à très (trop) longue et lointaine échéance !
        .
        Ce qu’il faudrait ici c’est :
        – accélérer diaboliquement le processus
        – prévoir un successeur de Caracal lui aussi jumboisé (plus dan la catégorie des 15t au moins, plutôt que des 11t) … aidé en cela par la propulsion hybride.
        .
        Bref, la réflexion de F. Wolf est tout bonnement HYPER-PERTINENTE.
        Il reste à espérer que nos gouvernants sauront être un minimum ambitieux visionnaires et entrepreneurs pour permettre de rebondir et donner de l’avenir aux hélicos hybrides européens, en même temps qu’à toute notre industrie associée !..
        (et pour les intérêts militaires des hélico à propulsion hybride, cela a déjà été évoqué plusieurs fois : ils sont très nombreux).

        • ji_louis dit :

          Propulsion hybride pour un hélico, c’est plus de poids, moins de place et moins d’autonomie. De plus, la propulsion hybride n’apporte pas de gain (la turbine est déjà à son régime optimum) parce qu’il n’y a pas d’à-coups que la propulsion puisse lisser (comme c’est le cas pour les véhicules terrestres).

          • Fralipolipi dit :

            Le concept du X3 et du RACER est justement parmi ceux (dans les hybrides) sinon celui qui génère le plus faible surpoids.
            Alors oui, cela implique un surpoids (rotor et ailes latéraux, transmissions spécifiques … mais notons aussi que le rotor de queue disparrait), et au décollage, cela implique plus de puissance … mais pas en vol … car les ailerons latéraux apportent de la portance !
            Le projet CleanSky RACER est d’ailleurs un projet recherchant ‘l’écologie’ comme son nom l’indique, … ce qui rend un peu caduque votre argument sur le sur-poids et le manque d’autonomie.
            Un tel hélico volera (nettement) plus vite, (nettement) plus loin, tout en consommant significativement moins de carburant … ou alors autant, mais en allant plus loin et bien plus vite.
            Au delà de ça, on conçoit bien qu’un système hybride est plus adapté à un hélico mi-lourd à lourd qu’à un hélico léger comme un Ecureuil ou même un H145.
            Sur un hélico lourd, le léger surpoids sera plus facilement intégré, et ce surpoids sera largement compensé par des turbines qui auront été sur-vitaminées pour permettre justement d’atteindre des vitesses très au delà de 300km/h (on parle plutôt des 400km/h).
            Donc, de l’hybride sur de l’hélico lourd, au contraire de ce que vous semblez croire, ça irait très bien ensemble.

        • Orlando dit :

          Vous avez sans doute fixer les enjeux financiers et industriels, je me permets de faire un commentaire sur la recherche industrielle, et sur la Chine. Depuis des lustres ils ont achetés, les chinois,, certaines licences du super frelon, qui est devenu leur hélicoptère lourd, et que voit on aujourd’hui ? Ils ont élargi et allongé la cellule et avec des moteurs plus puissants ils vont en faire un super lourd. On peut toujours dire que ce n’est pas avec 2 générations de retard que l’on avance, mais les solutions restent bon marché.

        • Nexterience dit :

          Frali, vous vous obstinée dans la jumboisation. Ce n’est pas un mot magique qui réduit les coûts. Seuls quelques éléments pourraient être communs. Mais un hélico n’est pas un avion. C’est un équilibre vibratoire très fin qui empêche toute extrapolation facile. De plus , le nh90 est très optimisé ( voir ses soucis structuraux de charge de plancher) et n’a pas de marge de progression importante.
          Seul point positif, la team NHI est désormais expérimentée et peut éviter de répéter les déboires du nh90 pour le développement d’une machine de 20 tonnes, rapide ou non.

      • Vinz dit :

        Et qui s’appellerions le H-400M.

        • Fralipolipi dit :

          Pinaise … voilà un troll chinois qui mélange le Français et le patois du Languedoc …
          La prochaine fois, il nous causera peut-être en Breton 🙂

    • Wagdoox dit :

      Non les allemands complexifient tout, d’ou l’étonnement americain. C’est la meme histoire avec les rpas (l’histoire du bireacteur n’est pas une explication mais un symbole de la complexité de la machine voulue). La france n’achetera pas d’helico lourd c’est claire, on a relis sur le tapis a200m pour compenser (si c’est possible)

    • jean dit :

      Lancer une production européenne ?

  2. norbert dit :

    Les allemands n’ayant pas besoin d’hélicoptères lourds pour leurs Opex inexistantes, ils peuvent attendre. En plus on ne va pas se plaindre qu’ils n’achètent pas de matériel américain. Ce qui est dommage, c’est qu’ils ne poussent pas Airbus Helicopter dont ils sont partenaires, à développer un hélicoptère lourd européen.

    • sergeat dit :

      Pour info:Airbus space est allemand,son siège social est Munich,pour être encore plus indépendant de la France Airbus a acheté une petite banque allemande qui peut emprunter directement à la BCE.
      Pour ce qui est de « l’indépendance européenne » une seule personne chante cette chanson :Macron,TOUS les autres regardent leur unique intérêt.

      • Guillaume dit :

        C est pas un scoop que la branche militaire d airbus est allemande et que la France se tourne pour le militaire vers Dassault/Thalès.
        Les allemands ont fusionnés Dornier et Messerschmitt avec Aerospatiale et casa.
        Airbus a toujours été Franco allemands et espagnol. Il est Franco français juste dans les fantasmes de certains « patriotes »… Lol

        • Paddybus dit :

          Peut-être… mais personne ne niera que Airbus Hélicoptère est constitué à 80% par Anciennement « Aérospatial » franco française et 20% Dasa hélico…. et les pilotes d’hélicos que je connais disent clairement que le h135/h145 apportés par les allemands étaient des produit assez peu élaborés…. et ont été totalement refondus par Airbus…

      • Alexandre dit :

        @sergeat, c’est faux ce que vous dites, Airbus space appartient à Airbus qui est codétenue à part égale par differends état européens. Et pour info le siege sociale d’Airbus est lui en France, donc Airbus appartiendrait à la France ?
        Et alors le complot allemand concernant l’achat de la banque allemande est à coté de la plaque:

        https://www.lefigaro.fr/societes/2014/02/14/20005-20140214ARTFIG00161-airbus-achete-une-banque.php

        Le but de cette acquisition est de creer une banque de groupe pour pouvoir principalement preter à ses clients.

        • Paddybus dit :

          Là aussi, il convient de corriger… à la création de Airbus par le gouvernement jospin si ma mémoire est bonne, la France possédait 70% et les teutons 30%…. et le gouvernement avait DONNE aux allemands les 20% qui leur permettaient d’être à égalité….. ce qui rétrospectivement est proprement hallucinant….!!!!
          Car grâce à cet équilibre des parts, obtenu « gratuitement », nos « amis » allemands s’appuient dessus pour obtenir un rééquilibrage de la répartition des implantations industrielles à leur profit……..!!!!!!!!!!!!!!

      • Alain d dit :

        @sergeat
        Ca me semble un peu plus compliqué, le siège d’Airbus DS est allemand, mais la branche appartient à Ariane Group dont le siège est français. On peut aussi voir cela comme un partage.
        La Défense de l’UE est faite d’un maillage de participations croisées.
        « je te tiens, tu me tiens par la barbichette »
        Airbus DS, c’est avant tout Ariane Group pour la moitié, puis MBDA pour plus d’un tiers.
        Ariane Group est une coopération Airbus Safran, Sachant qu’Airbus a besoin de Safran pour motoriser drones, aéronefs, satellites et lanceurs, bien que pour certaines motorisation il puisse passer par MBDA dont le siège est aussi en France avec un actionnariat européen, toujours dans le maillage cité plus haut.
        Mais là encore, MBDA pilote en coopération avec Safran l’entreprise Roxel, spécialisée dans les propulsion missiles et roquette qui a sont siège en France. Pour ce qui est du maillage, on ne peut pas zapper Thales qui a des participations dans diverses entreprises européennes.

        Ce étant, l’Allemagne tente d’orienter de plus en plus Airbus de son coté depuis longtemps, notamment en invertissant plus que la France dans la recherche, souvent avec des coopérations, notamment auprès de nations acquise à sa cause allemande.
        Hors Arianespace, Il suffirait que Paris face l’effort pour investir autant que l’Allemagne dans la R&D, pour mener de nouveaux projets coopératifs et contrer l’Allemagne et ses sbires.
        Idem pour d’autres cas similaires comme MBDA de plus en plus anglo-saxon.
        Comme je l’ai expliqué maintes fois, pour l’Europe de la Défense, la France doit avant faire ses preuves et montrer l’exemple, donc déjà augmenter son propre budget de Recherche.

    • Titi74 dit :

      Et surtout très étonnant qu’Airbus n’ait pas planché sur un prototype, à la vue de la demande en Europe/mondiale, civile et militaire, le besoin est là mais l’industrie ne suit pas, c’est tout de même incroyable…

      Comment se débrouillaient les bureaux d’études dans les année 60-70 pour anticiper les 30 années à venir? les outils de développement étaient inexistants, la planche à dessin, la matière grise et de l’imagination, c’étaient des magiciens?

      • Unhommequisefaitdévorerparlesmoustiques dit :

        Il est assez simple de comprendre pourquoi pourtant… La politique était clair et tenue sur le long terme.
        l’industrie représentait plus de 12% du PIB… Les ingénieurs allais à l’atelier,… (Domaine industriel)
        Les gens lisaient, réfléchissaient, à l’inverse d’aujourd’hui ou tout le monde souhaite « se vider la tête, et partir en retraite ».
        Qui plus est nous étions en « guerre Froide », les chansons avaient des paroles, les médias (tf1, fr3…) parlais de la situation internationale. Le leïtmotiv des adultes au pouvoir n’était pas celui des enfants de mai 68 (agité par les communistes). Ils ont « perdu » par la chute de l’URSS mais ont habimés nos nations plus que nous souhaitons l’admettre (anticléricalisme, « carpe diemite aigue »,…) . Cf. Antonio Gramsci

      • FredericA dit :

        @Titi74 : « Comment se débrouillaient les bureaux d’études dans les année 60-70 pour anticiper les 30 années à venir? »
        .
        Peut être disposaient-ils de budget étatique leur permettant de faire de la veille technologique et de la recherche fondamentale. Cette époque semble révolue pour les constructeurs européens (à minima). Depuis, il doivent attendre une commande pour pouvoir engager des travaux d’études prospectives.

        • blavan dit :

          Aérospatiale avait dans les années 70, développé la Gazelle sans commande de l’état major. La Gazelle a été ensuite acheté par l’ALAT. Si le fenestron avait été une révolution, la maintenance des Gazelle avait été laborieuse par rapport à la génération Alouette . Aujourd’hui Airbus Helicopter , n’a surement plus les capacités financières pour développer un hélicoptère lourd.

      • NRJ dit :

        @Titi74
        Airbus ne vendra pas un hélicoptère lourd si ils ne sont pas assurés de rentabiliser. C’est un programme avant tout militaire, pas commercial. Le besoin n’est pas « là ». Si Airbus sort un hélicoptère lourd, ce sera en concurrence directe avec des Chinook dont le prix a déjà été largement amorti par l’effet de série, sans intérêt pour le futur de l’entreprise (les hélicoptères lourds sont un besoin strictement militaire), et qui leur coûtera plusieurs milliards pour le développement sans que ça permette à l’entreprise d’approcher de nouveaux domaines car le savoir-faire est connu depuis longtemps. Airbus a d’autres priorités comme les vols non habités, les essaims de drones, les ailes volantes ou les matériaux.

    • chimere dit :

      Disons que le problème (comme pour tous les matériels ou matériaux) que proposent d’innovant nos industries?????
      Vous dites : »Ce qui est dommage, c’est qu’ils ne poussent pas Airbus Helicopter dont ils sont partenaires, à développer un hélicoptère lourd européen. »…. Moi je dirais pour quelles raisons ce ne sont pas ces sociétés qui proposent régulièrement des matériels innovant et pourquoi il faudrait le leur demander?
      Depuis le temps ils connaissent les armées de chaques pays avec leurs spécificités et leurs besoins, pourquoi est ce qu’ils ne proposent pas??
      Pas un truc européen où chaque nation demande son petit truc et au bout du compte ça ne va à personne style l’A400M…. Mis en service fin 2013… certifié largage para 2020… et encore seulement 80 paras équipés, il faudra attendre 2021 pour 116 paras équipés (http://www.opex360.com/2020/05/28/la-capacite-de-la400m-a-larguer-des-parachutistes-par-ses-portes-laterales-a-enfin-ete-certifiee/)… Format d’une compagnie de combat française??? Quasiment 150 bonhommes donc l’A400M n’a pas été conçut pour projeter une compagnie complète…
      Sans compter que ce n’est pas seulement à usage para, c’est soit disant aussi un gros porteur… capacité d’emport: 37 tonnes.. Poids d’un VBCI 32 tonnes… on est pas prêt de déployer une compagnie de VBCI par poser d’assault….
      Donc oui qu’ils fabriquent des hélicos lourds mais adaptés à nos spécificités et besoins, au minimum une section avec tout son matériel si ce sont des appuis et arrêter de faire au minima…

      • Titispv dit :

        Un vbci en poser d’assaut ? Bonne blague
        On peut déployer nos forces sur 2 avions déjà car une compagnie ne sautera jamais seul et diviser nos forces sur 2 aéronefs c’est un plus si un avion a un problème

        • chimere dit :

          Comme dab la bite et le couteau…. C’est parce qu’on a jamais pu faire autrement… début années 2000 y’avait tellement plus d’avions (1 transall pour toute la brigade…) que les séances étaient prévues pendant 1 semaine sur tel site et que les régiments qui voulaient faire sauter leurs gars n’avaient qu’à se déplacer. Tellement plus d’avion que quand il est tombé en rade ben c’était un casa (là vous devriez être contant vous divisez encore plus vos forces…..). Et quand le casa a été en rade ça a été un twin otter (8 sautants non équipés… vous pouvez encore plus diviser vos forces….)… Le problème si vous devez projeter un pc avec au minimum 2 compagnies de combat…. il va vous falloir disons 5 avions A400M, 6 serait mieux (on devrait en avoir 25 à l’horizon 2025…. Si on enlève ceux qui seront prévus pour l’acheminement de frêt sur les différents théatres, ceux prévus pour le ravitaillement en vol, ceux qui seront déjà en rade…) vous pourrez toujours diviser vos forces par de sauts de ridelles….. alors que si on avait prévu des avions pour le format de nos armées (1 compagnie de combat 150 hommes) on pouvait diviser par 2 le nombre de besoins…

        • chimere dit :

          11e brigade parachutiste
          14 h ·

          En cette semaine de la #SaintMichel, pensée particulière pour nos paras en mission sur le territoire national et partout dans le monde.
          ➡️ Plus de 3500 parachutistes sont actuellement en posture opérationnelle :
          ✔️ 2400 sont projetés en opération extérieure ou en mission de courte durée ;
          ✔️ 700 sont en alerte Guépard TAP ;
          ✔️ 500 participent à l’opération Sentinelle.
          Tiens le gros malin 700 hommes en alerte guépard TAP…. tu me diras combien il te faudra d’avions pour « diviser » tes forces et projeter tout ce beau monde…. Ah on ne les as pas…. Bon ben ils partiront comme dab sur air france….. parce que esterel ils en ont pas des masses non plus….

          • chimere dit :

            @Belzébuth
            Ben dans l’article ils parlent de louer du pilatus, twinn otter voir du skyvan pour faire de l’entrainement SOCR (pour les chuteurs), ça se faisait déjà y’a presque 30 ans au niveau de la brigade y’avait une enveloppe à cramer au paraclub pour les chuteur ops de la brigade. Mais pas de gros porteurs suceptibles de pouvoir projeter des compagnies en automatique avec tout leur matos.

          • Belzébuth dit :

            @ chimère
            Je croyais que vous parliez des entraînements.
            Il y a une OAP de 80 pax dans le Sahel qui a eu lieu dernièrement, il faudra sans doute attendre pour voir mieux.
            https://www.air-cosmos.com/article/dfense-toujours-un-creux-de-dispo-dans-la-flotte-de-projection-23678

      • NRJ dit :

        @chimere
        L’armée française est globalement satisfaite de l’A-400M. Il lui fallait un appareil polyvalent, capable de ravitailler en vol des hélicoptères, de faire du poser tactique, et des parachutages. L’A400M fait tout cela, même s’il a du retard. Après les gars comme vous voulez toujours plus: vous critiquez le fait que l’A-400M ne puisse emporter qu’un VBCI. Je pense que vos homologues américains critiquent de même le C-17 qui ne peut emporter qu’un M1 Abrams « on est pas prêt de déployer une compagnie d’Abrams par poser d’assaut » (« assault » ? vous êtes anglais ?). La coopération européenne, nécessaire quand il s’agit de faire des programmes un peu ambitieux en Europe, requiert de vouloir réduire un peu de spécifications pour le succès global.

        Vous critiquez mais quelles étaient les demandes initiales de la France concernant l’A-400M ? On voulait initialement un avion pouvant emporter un char Leclerc ? J’en doute. Le poser tactique, le parachutage et le ravitaillement en vol d’hélicoptère sont des demandes spécifiquement françaises (à part le Caracal et le Blackhawk, aucun hélicoptère ne peut être ravitaillé. Et le Blackhawk n’est presque jamais vendu dans cette version) pour combattre dans le désert africain.

        • Jean (le 1er) dit :

          Objection, il y aussi une version du EH101 ravitaillable en vol. L’Aeronautica Militare a commandé le HH-101 Caesar dédié au SAR, Combat-SAR) et EVASAN.

        • chimere dit :

          Bien sur qu’elle est « satisfaite »… elle a d’autres options???? contant, pas contant faudra faire avec…..

          • NRJ dit :

            @chimeres
            Tant que le ravitaillement en vol n’était pas assuré, l’armée française n’était pas satisfaite. Aujourd’hui elle l’est.L’A-400M est utilisé en fer de lance dans nos opérations dès qu’il s’agit de transporter du matériel ou des hommes. Pourtant

            Vous ne prenez même pas la peine de réponde au problème. On a un des meilleurs appareils au monde, et vous continuez de cracher dessus. Pitoyable… Après on s’étonne que nos présidents soient mauvais. Quand c’est des gars comme vous incapable de reconnaître le mérite d’une décision ou d’une personne, c’est normal qu’il n’y ait que des mauvais au sommet de l’Etat.

        • Belzébuth dit :

          @ NRJ
          Les américains vont avoir un problème avec la taille et le poid des futurs véhicules.
          Ce ne sont pas les seuls:
          https://blablachars.blogspot.com/2020/08/on-lon-reparle-de-la-mobilite.html

        • chimere dit :

          un M1 abrahams fait le même poids qu’un série 1 leclerc, imagine le soutien que tu peux apporter si t’arrives à amener rapidement sur le théâtre d’oppération un char comme ça, le c17 peut emmener 3 strykers, imagines si tu peux, une fois larguée ta compagnie, leur poser disons 2 avions avec donc 2×3 VAB encore une fois l’appuie feu que ça pourrait leur faire….

          • chimere dit :

            @nrj
            « Après on s’étonne que nos présidents soient mauvais. Quand c’est des gars comme vous incapable de reconnaître le mérite d’une décision ou d’une personne, c’est normal qu’il n’y ait que des mauvais au sommet de l’Etat. »…. Je dirait plustôt que si on a des mauvais au sommet c’est parce qu’en dessous il y a que des suces balloches comme vous pour caresser dans le sens du poil en disant que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, que c’est merveilleux au pays des bisounours

          • Belzébuth dit :

            @ chimère
            Il y a une vidéo datée du 25 septembre de la 13ème DBLE sur une expérimentation de posé d’assaut de 60 légionnaires sur facedebouc.

    • Hermes dit :

      Une armée ne se prépare pas pour le combat qu’elle livre aujourd’hui, mais celui qu’elle pourra livrer demain.
      .
      Le fait qu’il n’y ait pas d’OPEX nécessitant aujourd’hui n’implique pas qu’il n’y en aura pas demain.

    • Paddybus dit :

      Si on ne repoussait pas en permanence les russes, on aurai peut-être pu envisager un partenariat intelligent avec leur constructeurs d’hélicos, qui font de bon produits, puissants, de forte capacités, mais un peu anciens…. une modernisations aurai peut-être été moins coûteuse, et ouvrant des perspectives de ventes plus globales en europe et ailleurs dans le cercle d’influence russe…. Mais voilà… on a décidé en haut lieux que l’europe devait repousser les russes et servir nos maîtres ricains….!!!!!!

      • castel dit :

        A un moment il faut garder raison, parler avec les russes, oui bien sûr. de là à introduire le loup dans la bergerie.. Non merci. n’oubliez pas qu’elle sont les références idéologique de Poutine. (Ecoutez la dernière interview de thinkerview.)

        • Castel dit :

          Tiens, castel avec un « c » semble vouloir se faire passer pour Castel avec un « C »….
          Cela dit, je ne suis pas complètement en désaccord avec son intervention, sauf que je n’aurai pas vu l’intérêt de l’écrire.
          Affaire à suivre….

      • Aymard de Ledonner dit :

        Oui cela aurrai du sens de motoriser une cellule russe avec un moteur safran, en équipant également le cockpit avec de l’équipement français. On pourrait ensuite effectuer toute la maintenance en autonomie.
        Le monde du 21 siècle n’est pas binaire et le couplet sur les maîtres ricains est un peu pénible à entendre encore et encore comme un disque de Dalida qu’on nous passerai en boucle en 2020.
        Aujourd’hui la plupart des pays d’Europe, en dehors de la Pologne, ne sont pas partisants d’un alignement avec les US. L’Allemagne et l’Italie sont plutot pro-russes et la France cherche à maintenir le contact avec Poutine.
        Mais ces efforts ne donnent rien. La situation en Ukraine ne s’améliore pas. En gros Poutine ne saisit pas la main qu’on lui tend. Il a même trouvé le moyen de laisser ses services tenter d’empoisonner un opposant avec une arme chimique que son pays s’était engagé à ne pas utiliser.
        Force est de constater que les efforts pour ménager les russes et garder un canal de communication ouvert ne donnent rien.
        Donc il n’y pas de fenètre pour lancer des projets en commun.

        • Paddybus dit :

          Que vous croyiez dans la clownerie navalny… c’est votre problème…. si l’allemagne posait sur la table, les preuves qu’elle prétend détenir … on pourrai en parler…. mais si elle ne le fait pas, c’est qu’il y anguille sous roche….(tout comme l’affaire skipal) D’autant que si vous vous intéressez à la question hors des merdias officiels, navalny n’est rien qu’un petit escroc sans envergure…. et surtout pas le premier opposant a Poutine comme nos journaleux stupides le disent….
          Pour info, Aprés Poutine crédité entre 65 et 75% des suffrages selon les circonstances, il y a un opposant d’extrême droite qui fait 6 à 8% puis le parti communiste qui fait 5 à 7%…. navalny fait entre 1 et 2%….. comme une kyrielle d’opposant mineurs…
          Accessoirement j’ai lu que navalny avait eu maille à partir avec la filiale russe du groupe LVMH….. mais aussi que ce type est plutôt tendance facho d’extrême droite lui aussi, du genre qui fait des vidéos pour montrer sa façon de traiter les tchétchènes à la kalachnikov…. étonnant cette europe qui se dit modérée mais qui soutient les nazillons d’ukraine et les petits fachos de Russie…. (et accessoirement refuse de condamner les commémorations nazies en estonie……)
          J’ai écouté de nombreux discours ou interview de Poutine, je n’ai jamais compris les choses comme vous semblez les ressentir…. et pour moi, Poutine est bien plus équilibré que même notre président….
          La France à l’époque de sarko, que je ne porte pas dans mon coeur… avait fait des efforts, et Poutine avait tendu la main en commandant deux navires qu’ils auraient parfaitement su construire (ils viennent d’ailleurs de le faire)….. le capitaine de pédalo à coupé ce lien….!!!! c’est à mon avis une des plus importantes erreurs de ces dernières années….
          Pour ce qui est de macreu, il a bien tenté de renouer le lien…. mais si vous avez regardé les vidéos…. le regard de Poutine en dit long… pour ma part, je ressent qu’il ne fait absolument pas confiance en notre président…. et d’ailleurs, il sait que macreu n’a aucun poids réel en europe…. l’affaire navalny montre une fois encore que plutôt que de prendre un peu de recul, il aboie avec la meute…. itou dans la carnavalesque affaire de « l’opposante » Biello-Russe…. plutôt que de s’occuper de nos affaires, il va rencontrer une personne qui pèse bien peu dans la politique de son pays…. mis à part le poids que lui donnent les merdias à l’étranger…. mais qui cela sert-il…??? le peuple Biello-Russe et historiquement attaché à la Russie… et les manifestants sont dans la tranche 17/28 ans…. la plus malléable … l’immense majorité de la population reste attachée à la Russie…
          Quand au couplet des maîtres ricains….. ben là aussi, il suffit de voir comme nos « dirigeants » se rangent derrière les menaces et commencent à envisager d’acheter le gaz ricain plutôt que le russe pourtant bien moins cher….!!!! je ne parlerais pas des achats d’arme…. vous nous dites les polaks…. mais vous semblez avoir des troubles de mémoire…. car le programme F35 engage au bas mot 7 pays européens depuis 25 ans…….. pour ce seul exemple, mais il y en a plein … à qui achètent les belges leur nouveaux matériel blindé…???…
          Pour finir, je pense que vous inversez les rôles, L’europe sous pression extérieure ferme la porte à la Russie…. et Poutine s’en sort finalement trés bien…. nos rétorsions économique l’ont obligé à compléter son autonomie agricole et il va continuer dans de nombreux domaines…. il vendra son énergie a ceux qui en voudront…. ses minerais itou…. et l’europe continuera à s’enfoncer dans un marasme car obligée de se passer de l’important marché russe …ce qui pourrai bien, trés mal finir…. mais vous aussi allez me dire que c’est uniquement de la faute à la France si depuis l’euro et maastricht nous perdons pieds ….. que l’euro donne les mêmes armes à tous le monde….. comme l’a encore dit un de mes contradicteurs qui visiblement n’a aucun entendement dans les domaines politico-économiques…. et ne semble en plus pas enclin a se former sur le sujet….
          Voilà ce qu’est mon avis concernant votre couplet anti-russe et pro ricain….
          Bien à vous…

        • Vinz dit :

          Quel moteur Safran ? Un Mi-26 c’est 11400ch par moteur. Le plus gros que Safran sache faire c’est dans les 2500ch.

          Ensuite si c’est juste pour avoir une cellule, autant qu’Airbus la ponde…

          • Aymard de Ledonner dit :

            Safran n’a pas encore de moteur de cette taille mais les trois quart des hélicos civils dans le monde tournent avec leurs moteurs donc ils ne sont pas trop mauvais on va dire….
            Pondre un moteur d’hélico pour Mi-26 c’est à leur portée et plus simple que le moteur de l’A400M même s’il y avais aussi RR sur le coup.

          • Paddybus dit :

            On peut parfaitement imaginer dériver une turbine pour hélico à partir de la turbine TP400 de l’A400M…. elle aurai de plus une conso spécifique bien inférieure…. ce qui donnerai soit de l’allonge soit de la charge utile…!!! cela avait été envisagé un moment…. mais commme pour le reste, on attend… et quand la demande viendra… on ne sera pas prêt, alors on achètera ailleurs ce qu’on aurai su faire…!!!!

          • Vinz dit :

            Wishful thinking. En réalité vous n’en savez strictement rien, ni vous ni même les intéressés. Ni du temps que ça prendrait, ni des coûts.

    • twouan dit :

      Un hélicoptère lourd ca ne sert pas qu au opex.
      C est un outil de défense civil indispensable.

      • Vinz dit :

        Tellement indispensable que la France s’en dispense assez bien depuis… Ben depuis toujours en fait.

        • aymard de ledonner dit :

          Dites moi de quoi vous avez besoin et je vous expliquerai comment vous en passer….
          C’est ça votre crédo? On peut continuer dans la même veine sur pas mal de sujets….Pourquoi avoir des drones terestres alors qu’on s’en passe bien jusquà présent? Pourquoi avoir des SNLA avec des missiles de croisière? etc….

          • Vinz dit :

            L’hélico lourd c’est une commodité, pas une nécessité. On en a tant mieux, on en a pas on fait sans.

            Après si l’armée est absolument demandeuse d’hélicos lourds, viendra obligatoirement la question du « au détriment de quel autre budget » (puisque le budget de la défense est ce qu’il est, non pas ce qu’on voudrait être) – et là les pleureuses de service ressortiront.

            Ma solution ce serait de financer ces hélicos sur la ligne « prime opex. » Mais il paraît que d’un seul coup on aurait beaucoup moins besoin de ces hélicos.

    • EchoDelta dit :

      C’est essentiellement car le centre de R&D qui peut développer des hélicoptères lourds chez Airbus est à Marignane. Si cela avait été en France ils auraient mobilisé des fond européens pour cela.

      • Thaurac dit :

        ??? Marignane , c’est en France! où est le problème?
        Léonardo n’est pas mauvais aussi dans les hélicos..

  3. Le Breton dit :

    Pour nous, il serait question d’en avoir au moins 1.

  4. Bricoleur dit :

    La dernière phrase ( Die Welt) ouvre l’espoir d’une coopération européenne sur cette affaire d’hélicoptère lourd, qui constitue à l’évidence, un programme trop « lourd » pour la seule Allemagne. L ‘option d’une construction sous licence par un consortium européen pourrait peut-être devenir une solution pour les allemands, mais pour nous aussi, français, qui « bougeons » le plus sur les théâtres extérieurs sans les équipements qui vont bien.

    • Vinz dit :

      Les mecs répondent même pas à leur question dans l’article ! Ca parle du successeur des hélicos US hors hélico lourds, et du prototype d’Airbus E-Racer. Bref, ils s’auto mettent hors-sujet.

      La réponse technique c’est évidemment oui, Airbus saurait dessiner un hélico lourd. La question #1 c’est avec quelles turbines ?
      Enfin il y a une réponse commerciale qui est beaucoup moins évidente.

      • Fralipolipi dit :

        @Vinz
        « Ca parle du successeur des hélicos US hors hélico lourds, et du prototype d’Airbus E-Racer. Bref, ils s’auto mettent hors-sujet. »
        Si vous répondez ça, c’est que manifestement, vous n’avez pas bien lu l’article.

        • Vinz dit :

          Si vous répondez ça c’est que manifestement vous n’avez pas bien lu mon commentaire.

          • Fralipolipi dit :

            Pas d’bol … j’ai très bien lu … et vous semblez ne pas apprécier ma remarque.
            Pourtant, l’article est excellent, et le rédacteur est bien loin de se mettre « hors-sujet » comme vous l’écrivez. Bien au contraire, il apporte une analyse pleine de clairvoyance.
            .
            Il vous suffit de lire l’article complètement … vraiment jusqu’au bout … pour mieux comprendre.
            .
            Pour la commercialisation, il est clairement évoqué qu’un concept lourd-hybride trouverait bien plus facilement une clientèle hors ALAT et armée allemande qu’un énième hélico lourd standard arrivant 20 ou 30 ans trop tard.
            .
            Pour la motorisation, Safran a racheté 100% des parts de RR dans RTM … lequel a de belles marges de progression en puissance.
            Si vous prévoyez 3 turbines RTM sur-vitaminées (les Merlin sont bien 3 turbines, avec des RTM de petite puissance) il y a probablement de quoi envisager du lourd avec propulsion hybride,
            sans avoir à repartir d’une page blanche côté moteur.

  5. Muse dit :

    J’en reviens aux propos de ceux qui demandaient des hélicoptères lourds pour l’ALAT.
    Tout ce beau monde prend ses rêves pour des réalités.

    • Wagdoox dit :

      Ça a jamais été destiné à l’alat mais l’armée de l’air, simple question de logistique

  6. Loufi dit :

    Les industriels se touchent la nouille en permanence. On a les moteurs, alors qu’est-ce qui empêchent airbus de pondre un hélico lourd, qui réponde au besoin et abordable ? Leur folie des grandeurs de toujours vouloir tout reconcevoir, jusqu’à la roue et l’eau chaude plutôt que d’utiliser les techno disponibles et abordable. Comme dit plus haut, si dans les années 60-70 les inge savaient faire de bons produits avec des crayons à papiers et des calculettes, il faut se remettre en question. Ne parlons même pas du scaf…

    • aymard de ledonner dit :

      Bah en fait non, on n’a pas les moteurs justement, à moins d’en mettre 4 ou 5…
      Il faudrai développer un nouveau moteur d’hélico lourd. Safran peut le faire mais il faut être prêt à y mettre le prix.

      • Vinz dit :

        « Safran peut le faire »

        On en sait rien. Qui peut le plus peut le moins, mais l’inverse n’est pas évident.

    • Vinz dit :

      « On a les moteurs »

      Qui « on » ? Lesquels ?

      • Fralipolipi dit :

        @Vinz
        Cf ma réponse à votre post plus haut
        … c’est déjà un début de réponse en tous les cas …
        « Pour la motorisation, Safran a racheté 100% des parts de RR dans RTM … lequel a de belles marges de progression en puissance. Si vous prévoyez 3 turbines RTM sur-vitaminées (les Merlin sont bien 3 turbines, avec des RTM de petite puissance) il y a probablement de quoi envisager du lourd avec propulsion hybride, sans avoir à repartir d’une page blanche côté moteur. « 

        • Vinz dit :

          « lequel a de belles marges de progression »

          OK, c’est vrai qu’on est pas obligé de refaire un mi-26 ; mais « belles » c’est une qualité, pas une quantité. Donc on parle de quoi exactement ?10% ? 20% ? 400% ? Ensuite si le Merlin ne sait faire que 1400kms vs 2000kms pour le Chinook par ex., y a peut-être une bonne raison.

  7. Lassithi dit :

    C’est chouette d’avoir de grands alliés pour compléter nos moyens dans le cadre de la construction de, euh, ben quoi en fait ?
    Du piège à gogo qui nous détruit depuis Maastricht.
    Le grand visionnaire chez Airbus, devraient développer un lourd sur fonds propres, maintenant qu’on a un PDG français.

      • Lassithi dit :

        @Plusdepognon
        Malheureusement, cette vision me semble fondée.
        Sauf à changer radical de direction, la fin est programmée à dessein de ceux qui veulent nous imposer leur vision du monde et dissoudre les Etats Nations, dans un ensemble supranational artificiel, sauf pour les intérêts des financiers. L’argent n’a pas de patrie.

    • Tannenberg dit :

      Oui bien sur… les industriels sont des incapables, l’europecémal et yakafokon. Pour recoller au sujet, je dirais qu’a mon humble avis, Airbus s’est déjà fait échaudé avec l’A400M, je suis pas sur qu’ils soient partant pour remettre le couvert tout de suite avec ce genre de programme, il y a certes des visionnaires chez Airbus, mais il y surtout des gens qui savent compter et qui savent aussi que les billets de 500 euros ne poussent pas sur les arbres. Je crois que les allemands peuvent se passer d’helicos lourds en apprenant de la doctrine française en matière d’emploi des helicos et acheter soit des EC725 ou des AW-101 si ça leur donnent des boutons de faire bosser des français.

      • Ah Ca ! dit :

        « Airbus s’est déjà fait échaudé avec l’A400M »

        Et Airbus a une énorme part de faute des surcouts et retards … Pour avoir fait du suivi de projet que l’on peu au mieux qualifier d’hyper laxiste… Ayant un ami qui a fait parti du programme, je reconnais que c’était pas simple considérant le nombre d’intervenants

        Il en ressort que pour beaucoup il s’agit ici de la résultante et dégâts de la doctrine des islamistes fanatiques du politiquement correct…

        Quand il s’agissait de taper du poing sur la table pour remettre de l’ordre… Plus personne…. ils étaient tous dans les placards comme les mauviettes…!
        Par contre ces mêmes invertébrés qui n’osent jamais rien dire de face sont les champions pour planter de poignards dans le dos.

        Le monde moderne… C’est devenu une constante dans 90% des projets. Présenter la facture, ils n’oublient jamais.

  8. werf dit :

    Il faut savoir si l’on veut encore une industrie de défense française ou non. Il y a un excellent article du groupe Vauban (qui rassemble des spécialistes français) dans le journal La Tribune. Cet article pose 4 conditions dont l’une concerne la position restrictive allemande qui conduit à une impasse à l’export. A méditer en haut lieu…

    • Tannenberg dit :

      Je pense que cela a déjà été noté en « haut lieu » comme vous dites, au contraire des ses prédécesseurs qui pensaient pouvoir traiter avec leurs homologues allemands comme Mitterand pouvait traiter avec Kohl (et inversement), Macron semble bien conscient des limites des positions allemandes, qu’elles se ramènent a la chancellerie ou au Bundestag, et je trouve que s’il n’est pas parfait, il se débrouille plutôt pas mal en jouant entre les symboles qui nous rapprochent et l’effet miroir qui invitent les allemands a se pencher sur autre chose que leur nombril.Il ne peut pas faire de miracle non plus, car c’est très dur pour un allemand de voir un président français autrement qu’avec l’ombre de Napoléon en arrière plan, mais il a l’air de savoir investir son capital d’influence, l’air de ne pas y toucher.

  9. Captain Pif dit :

    Airbus est leader mondial dans le domaine des hélico légers et moyens (avec un marché à la fois civil et militaire).
    Pour les lourds (exclusivement militaires) le marché est tellement dominé par les besoins US qu’il est probablement injouable d’essayer de s’y inviter. N’imaginons pas une seconde qu’un lourd européen serait moins cher que le CH-47 ou le CH-53…
    Par ailleurs et malgré le besoin, la relance économique va inciter à acheter national ou du moins avec un intérêt pour l’industrie hexagonal. Donc sans doute ne sommes nous pas près de voir des hélico lourds dans l’AdAE ou l’ALAT…

  10. Patrick Borca dit :

    Et si la France et l’Allemagne produisaient leur propre hélicoptère lourd?
    Le Transal , le Milan en autre ont démontré que, s’il y a une volonté, ça marche…

    • Lassithi dit :

      @ plusdepognon
      Bonjour,
      Ah, la magie de l’UE.
      Au bal des cocus, nos pseudos élites sont les maîtres du parquet et ils en redemandent avec vidéo à l’appui.
      Il faut en tirer les conclusions et sortir de là pour choisir ou l’on met notre pognon et avec qui.

  11. Jean (le 1er) dit :

    « certaines sources parlent d’une facture ayant gonflé dans des proportions « déraisonnables », en raison, justement, d’exigences qui ont « surpris » les soumissionnaires » Tu m’étonne, les Allemands sont coutumiers du fait, il suffit de voir les exemples de l’A400 et de l’Euromale. Les spécialistes des options spéciales, pire que les moyen-orientaux et après un s’étonne de l’explosion des coûts et des retards.

    • Ah Ca ! dit :

      Et Airbus à la place de les envoyer « balader »… ont dit oui bien sur chers maitres allemands… typique

  12. Max dit :

    Certains auraient bien aimé voir une offre groupée avec les allemands pour un transporteur lourd français. Sauf que 174 H160M Guépard ont été commandé pour les 3 armées françaises .

  13. Lassithi dit :

    @Plusdepognon
    Malheureusement, cette vision me semble fondée.
    Sauf à changer radical de direction, la fin est programmée à dessein de ceux qui veulent nous imposer leur vision du monde et dissoudre les Etats Nations, dans un ensemble supranational artificiel, sauf pour les intérêts des financiers. L’argent n’a pas de patrie.

  14. Marcassin dit :

    Perso compte tenu de l’apport des hélicos lourds ds nombre d’opérations en Irak, A-Stan et ailleurs, sans compter en Europe même lors de crises sanitaires, je crois qu’il serait plus réaliste de se doter d’une quarantaine de CH47F, quitte à en négocier la maintenance en France, en groupant les achats avec certains alliés tels NL, Espagne ou Italie … pour mieux connaître et utiliser ces capacités avant de vouloir créer un programme Airbus qui aujourd’hui ‘à aucune chance…