!-- Quantcast Choice. Consent Manager Tag v2.0 (for TCF 2.0) -->

 

L’US Air Force a fait voler le démontrateur d’un nouvel avion de combat développé en secret

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

158 contributions

  1. EchoDelta dit :

    Ca sent le remplacement du F22 plus que du F35 sur le papier. Mais s’il acquiert des capacité de frappe au sol dans une de ses déclinaisons… Pas dit qu’il ne remplace pas le F35 a moyen terme et que le F35 puissent avoir une carrière assez courte finalement. Je serais belge que je commencerais à me faire vraiment du soucis, voir dirigeant belge je regarderais comment transformer ma commande de F35 en un autre avion.

    • Gros-Bill dit :

      Pourquoi les belges devraient se faire du soucis ? La dinde est un produit de masse que l’oncle sam refourgue a à peu près tout le monde, la Belgique les a obtenu tout équipés à +/-100 M d’euros pièce à l’achat + 200 M d’euros de MCO, etc, de prévu sur 40 ans.

      Si il y en a encore ici qui n’arrivent pas à comprendre que l’achat des F35 par la Belgique était de toute façon « obligatoire », entre les 2% de budget pour l’armée, le siège de l’OTAN et le parapluie nucléaire américain dont la Belgique est partie prenante via le partage nucléaire.

      Dans tout les cas, il a toujours été clair que l’aviation belge, avec celle des Pays-Bas, joue les supplétifs dans le dispositif américain, qu’un nouveau chasseur furtif arrive sur le marché ne change strictement rien à l’affaire.

      Par contre si j’étais français, je commencerais à me dire que pas plus le SCAF que le Tempest ne verront jamais le jour puisqu’ils sortiraient avec seulement 20 ans de retard sur le nouveau chasseur/bidule américain.

      • Rb dit :

        Faut se calmer hein, car pr l’instant le F35 n’est pas opérationnelle, le rafale l’est depuis 20 ans minimum, et le nouvel avion, bah c’est très beau sur le papier mais si il est opérationnelle dans 40 ans, on a le temps de voir venir.

        100m$ l’unité, pour un avion pas opérationnel ni combat proven, ça fait cher la carlingue…
        Toujours drôle de lire des mecs comparé un avion opérationnel, utilisé quotidiennement dans toutes ses missions de combat, à un appareil qui sur le papier présentent des tonnes de défauts et que personne n’utilisent pr des réels opérations, pas même les américains.

        • Gros-Bill dit :

          Relisez, je ne parle à aucun moment du Rafale.

          • Royal Marine dit :

            C’est bien pour çà que vous considérez que le F 35… C’est bien!
            Maintenant comparez avec le Rafale, et vous vous rendrez compte que la Dinde est une escroquerie manifeste!

          • Rb dit :

            Je parle du rafale juste par opposition au F35 par rapport au fait que vous évoquez le coût du F35 qui selon vous serait pas élevé alors qu’il n’est ni opérationnelle et encore moins combat proven donc à partir de là, parler du coût n’est pas très malin, surtout que le rafale actuelle c’est environ 70m d’€ l’unité, bref moins cher que le F35 qui ne vole pas.

      • EchoDelta dit :

        Ils peuvent se faire du soucis car je je ne crois pas que la MCO se fera sur 20 ans et qu’ils vont vite se retrouver à poil nos amis belges, tout comme évidemment les hollandais, mais eux ont plus de ressources financières pour rebondir. Ils auront finalement payé le double que de ce qu’ils pensaient et peut être que dans 20 ans ils seront obliger de demander à leurs voisins de faire la police du ciel.
        Pour le SCAF Il n’y a pas trop de soucis à se faire, car je pense que Dassault a la tête sur les épaules. Et ils savent très bien sortir des avions et des concepts qui sont concurrentiels, adaptés à nos besoins et sans viser trop haut. Actuellement le Rafale sera encore pour longtemps compétitif malgré les reniements gouvernementaux français, signe d’une assez bonne gestion des projets. Les US ont toujours été en avance sur nous pour les concepts, mais ils savent aussi admirablement se tromper et c’est normal quand on défriche. Dassault tire toujours une expérience intéressante de ses concurrents pour ajuster au mieux le tir. Et ce n’est pas qu’une question de moyens.

        • Gros-Bill dit :

          Vous avez sans doute raison sur la MCO, à partir du moment où les américains semblent changer de politique sur la durée de vie de leurs appareils, je crois aussi que la Belgique achètera des appareils neufs au lieu de rétrofiter des F35 vers 2045/2050.

          Par conséquence, la moitié du MCO/ect prévue pour la dinde servira à l’achat d’un tout nouvel avion, c’est un jeu à somme nulle.

        • GHOST dit :

          Les belge possedent l experience du F-16.. machine qui est toujours en service et dont les versions multiples ont en plus construit la base d´une solide reputation de l´industriel US.
          Oui, Dassault ne peut pas expliquer pourquoi les versions du Mirage ne sont plus efficaces quand des vieux avions comme le F-4 Phantom sont encore en service (Grece, Turquie, Japon, Iran..)

          • Jean (le 1er) dit :

            Vous connaissez la différence entre être efficaces et être en service ? Si oui, vous comprendrez parfaitement que votre comparaison Mirage / F-4 est biaisée. Par ailleurs, la Grèce n’a pas de F-4.

          • Royal Marine dit :

            Sont encore en service… A quel prix? Et pour quoi faire? C’est toute la question…

          • EchoDelta dit :

            Les mirage 3 et Kfir sont encore en service dans certains pays…
            Et le 2000 n’est en rien « obsolète » mais juste moins performant que le Rafale. Il reste très utilisé en Afrique par la France car son cout à l’heure de vol est bien moindre. On vient de céder des mirages F1 aux US… Le mirage 4 a été mis à la retraite que dans les années 2000. Bref les avions Dassault vieillissent plutôt bien il me semble.

          • Alpha dit :

            GHOST, ou l’ignorance crasse résumée en un pseudo… 🙂
            Alors, quelques exemples pour l’enrichir :
            – Mirage III retirés du service en 2015 en Argentine… C’est donc récent.
            – Mirage III et Mirage 5 toujours en service, et en nombre, au Pakistan…
            Et beaucoup de pays acquéreurs ont retiré les machines de ce type fin des années 90, début des 2000…
            -Mirage F1 retirés du service en France en 2014, en Espagne en 2013…
            Toujours en service au Maroc, en Iran, au Congo, au Gabon, en Libye (peut-être…), et…. aux Etats-Unis !!!…
            Et oui, les « vieux avions » de Dassault volent encore un peu partout…
            Vous par contre, ça ne vole pas haut, mais bon, ici , tout le monde s’en est aperçu… 🙂

          • Pascal (l'autre) dit :

            « Oui, Dassault ne peut pas expliquer pourquoi les versions du Mirage ne sont plus efficaces quand des vieux avions comme le F-4 Phantom sont encore en service (Grece, Turquie, Japon, Iran..) » Vous le faites l’effet d’un sacré « expert » en aéronautique: Mettez un 2000 (je ne mentionne même pas le Rafale)en face d’un F4 Phantom et on en reparle!
            Pour le Japon ils ont été retiré du service et il s’agissait de la version « recco » R.F-4
            Le F16 toujours en service, super machine ………. Dassault ne peut pas expliquer pourquoi ses avions ne marchent pas! Seriez pas pro U.S. ? Merde alors! Il faut déjà se « farcir » les Turcs avec leur super armes de la mort qui tue, les Chinois avec leurs hyper armes de la mort qui tue , les Russes avec leurs méga armes qui tuent aussi et maintenant nous avons la « force de vente » de tonton Donald! Mr Lagneau je vous félicite vous avez le blog le plus international qui soit!

  2. Muse dit :

    Il y a eu l’Aurora qui fut lui aussi développé en grand secret.
    Avant ça, le F117 qui débarque en escadrilles constituées pour la guerre du Golfe, mais que l’on voyait au radar au milieu des années 80. Furtif, ou presque…

    • Eurafale dit :

      L’Aurora est un mythe, entre ceux qui en parlent comme d’un B-2 ou un F-117 modifié, d’autre comme une sorte de triangle volant atteignant des vitesses de Mach 12 grâce à la MHD… Sans compter les « technologies extraterrestre » ayant servi à la construction de cet engin de reconnaissance.
      On fait tout un foin actuellement autour de missiles hypersoniques, de l’avancée des russes et des chinois dans ce domaine. Ce qui fait réagir les américains. Hors, si l’Aurora existait réellement, les vitesses hypersoniques avec des appareils manoeuvrant serait, pour les US, courant et n’aurait pas suscité de réaction aux déclarations chinoises et russes outre mesure. Donc, l’Aurora n’existe pas. Je rajouterais : dans ce cas, pourquoi un besoin de développer le SR-72 ?

  3. Peps72 dit :

    En fait ils parlent du premier exemplaire de F35 qui vole sans aucun défaut ni aucun problème…

  4. mike dit :

    Ben voila… On va finir par comprendre que les coûts monstrueux du F35 cachaient le financement d’un deuxième avion.

    • Royal Marine dit :

      Ridicule! On comprend surtout que même les plus grands partisans de la « Dinde » n’en peuvent plus de dépenser autant d’argent pour d’aussi piètres résultats… (Sauf en nombre de bugs, bien sûr!)
      Tout le monde en a marre, politiciens corrompus, utilisateurs, pilotes, concepteurs, rampants, logisticiens, fabricants, « partenaires », de passer pour de grands c.ns, et d’être la cible de tant de quolibets et moqueries…
      L’article parle du milliard de $ dépensé par an dans la conception numérique de ce nouvel avion, dans le chapitre budgétaire « Projet NGAD » bien identifié…
      Seul votre suivisme pro-américain à tout crin, vous empêche de concevoir l’escroquerie que représente le F 35, qui laisse aujourd’hui l’Europe complètement désarmée, ruinée et exsangue…
      Les clients européens devraient refuser la livraison des F 35 encore chez le constructeur, et demander le remboursement des sommes versées, plus des dommages et intérêts!

    • John dit :

      Nope…
      Les financements d’un programme sont contrôlés.
      Par contre, le Pentagone a toujours eu des fonds secrets, c’est dans ceux-là qu’il faut chercher !

  5. EBM dit :

    Si un prototype vol et que ses performances sont meilleures que celles du F35 pour un coût au moins équivalent et une capacité opérationnelle vite atteignable le choix risque d’être vite fait.

    Si en plus les nouveaux avions permettent de retirer des appareils tous les quinze ans les US pourront proposer de l’occasion à profusion.

    Séduisant sur le papier après il faut que ce soit vraiment l’approche des années 50 et 60 où il n’y avait pas toujours une rupture majeure entre chaque modèle sinon ça risque de faire exploser la facture.

    Quand à nous avec notre SCAF qui doit d’embler prendre vingt ans pour être développé et franco allemand qui plus est… sans commentaire.

  6. PK dit :

    « Des records ont été battus »

    Si c’est LM qui le dit…

    Bon, j’avais annoncé que le F-35 serait enterré avant d’être opérationnel. Voici la première planche du cercueil.

    • Dupont avec un t dit :

      Oui meilleure vitesse ascensionnelle et vitesse hautement supersonique ( 2 fois celle du F35 ) et sans les problèmes de revêtements …
      Pour le F35 les clous sont aussi arrivés …pour le cercueil … Ci-gît

    • Muse dit :

      Vous avez raison mais ne le criez pas trop fort, les gens n’aiment pas entendre la vérité.

    • Obelix38 dit :

      Et le NGAD à deux réacteurs, lui ! . . . (Comme la copie chinoise du F-35) ^^

  7. St Chamond dit :

    Je suis pas spécialiste mais c’est sûre que ces programmes de 20 ans à 80 milliard sensés aboutir à des plateformes qui savent tout faire et qui sont capables d’évoluer sur 4 décennies ne paraissent pas raisonnables.

    Est-ce que ce nouveau modèle de conception d’avion de chasse ne serait pas favorable à des petits constructeurs comme Dassault ou Saab ? En particulier Dassault qui passait pour être en pointe sur le sujet.

    • Royal Marine dit :

      Remarquez l’excellence de Dassault, Thalès et Safran, plus tout l’écosystème Rafale… Un avion qui correspond au standard de la 5G, en plus abouti, et que les USA ne sont pas arrivé à atteindre… Qui évoluera sur 40 ans…, Omnirôle… Tout ce que les inventeurs américains du concept, n’arrivepas à faire…
      Si la nouvelle mode doit être d’avoir des avions qui ne durent pas plus de 15 ans dans les forces des pays avancés, nul doute que le SCAF y arrivera avant LM (pour autant que les Allemands arrivent à la fermer…)

  8. philbeau dit :

    Devant les assauts de communication auxquels se livrent les Chinois et les Russes pour affirmer leur domination dans le domaine de l’aéronautique et des armes nouvelles , il était temps pour Washington de donner un signe de vie dans ce domaine …Surtout avec le flop , quoiqu’on en pense , du F35 , qui devait assurer une avance indéniable aux forces aériennes US . On sait ce qu’il en est : une multiplication de projets reposant sur des appareils d’ancienne génération , remis au goût du jour (F15 notamment) . Cela commençait à faire désordre , et surtout à faire douter , en Amérique même , des capacités aéronautiques du pays , si on ajoute à cela les déboires incroyables de Boeing dans les avions civils .
    Cela étant , l’information sur cette nouvelle orientation innovante est surement à prendre avec prudence , échaudés que nous sommes maintenant sur la situation américaine , de quelque point de vue que l’on se tourne . Et la validité du concept a sans aucun doute du chemin à faire avant de prouver son bien-fondé , et sa possible réalisation.

    • GHOST dit :

      Philbeau@
      Les avions made in USA ont la solide reputation de rester très longtemps en service. Ce qui semble être un « flop » avec le F35 n´est qu une suite logique de l´industrie militaire des USA.
      Le vieux F-4 Phantom est encore en service (Japon, Grece, Turquie, Iran) tandis qu´un pays comme Israel continue de miser sur le F-15.. L´Allemagne va acquerir une version du F-18.. tandis que plusieurs pays continuent de se servir du F-16. En France, le Mirage 2000 est dèjà depassé et toutes les autres versions du Mirage ne sont plus en service. Il y a toujours « multiplication » des projets aux USA.

      • Royal Marine dit :

        Vous ne racontez que des craques au service de l’américanisme…
        Le SH 18 est un nouvel avion sur 90% du spectre, comme de l’outil industriel…
        Le nouveau F 15 na rien à voir avec l’ancien… Même la cellule est modifiée… Vous ne pouvez upgrader les anciennes séries…
        Le Mirage 2000 en version 9, n’est toujours pas dépassé, d’où la difficulté qu’ont les EAU à s’en débarrasser… Les Indiens, qui en ont une version précédente, en sont ravis, et ni les Chinois, ni les Pakistanais ne rigolent à l’idée de les affronter…
        Dans tous ces pays, clients de Dassault, le passage au Rafale ne s’impose que pour contrer des avions dits de 5 ème génération, qui pourraient arriver en face un jour… Et garder la supériorité sur ceux-ci… Le vrai « game-changer » c’est un avion 100% Français, et pas un Américain tout juste bon à mettre à la poubelle rapidement, et qui était pourtant si blablabla, et encore si blablabla…
        Mais je sais, rien qu’à cette idée, çà vous fait mal où je pense, et vous n’arrivez même plus à vous asseoir!

      • Jean (le 1er) dit :

        Ne dites pas n’importe quoi, les Mirage 2000-5 et 2000-9 sont très performants. D’ailleurs les 2000-5 Grec mettent régulièrement des taules aux F16 Turcs. Et, quand vous parlez de F15, F16 et F18 vous ne pouvez pas tous les mettre dans le même bateau. Les F16 A/B n’ont rien à voir avec un F16 C/D Bloc 60 ou un F16 Viper. Un F16 A/B ne vaut plus rien ! C’est la même chose pour le F18. Le F/A-18F Super Hornet qu’envisagent d’acquérir les allemands n’a plus rien à voir avec le F/A-18 Hornet. Soit vous n’y connaissez rien, soit vous êtes d’une mauvaise foi crasse. Perso, je penche pour la 2e solution.

      • Alpha dit :

        @GHOST
        « le Mirage 2000 est dèjà depassé »
        Tellement dépassé, qu’il fait la guerre en Libye quotidiennement ou presque, qu’il « shoote » les F-16 turcs oues F-16 pakistanais…
        Pauvre GHOST…

        • GHOST dit :

          Alpha@
          Essayez de vendre le Mirage 2000 quelque part.. Même en France, on l´utilise en Afrique uniquement.. parce que ses performances sont discutables.
          Souvenez-vous de la première guerre en Irak.. technologie depassée.. ne pouvant pas voler la nuit.
          Jean (le 1er) @ quelle est le version du Mirage 2000 que la France peut exporter en ce moment?

          • Alpha dit :

            « Essayez de vendre le Mirage 2000 quelque part..  »
            Quelqu’un peut dire à l’imbécile de service que le Mirage 2000 n’est plus en production ? Merci.
            Et pour ce qui est de la 1ere Guerre du Golfe, visiblement, vos souvenirs sont plus que diffus …
            Pour le reste, les 2000-5 français, indiens et grecs, avec les 2000-9 émiratis démontrent tous les jours que vous êtes totalement à la rue ! Mais rien de nouveau… 😉
            PS : Je note, non sans délectation, que vous n’avez pas été en mesure de faire front à nos réponses, un peu plus haut, sur le soit disant « Mirage des autres versions qui n’est plus en service »… Un nul, que vous êtes !…

  9. Berkut dit :

    On s’étonne ? On n’y crois pas, on rouspète. Mais que fait-on par exemple pour contrer le rachat de ARM par NVIDIA ? On s’en fout parce que c’est britannique et qu’ils se sont barrés de l’UE. Mais c’est une pépite de plus qui fout le camp aux états-unis pour renforcer leur domination. Peut-être qu’on aurait pu avoir recours à ces processeurs pour avancer dans l’électronique embarquée, le radar, la furtivité ou que sais-je. Ca n’arrivera pas, on se dit que c’est juste un truc pour Apple, on attend toujours que le reste du monde vienne nous baiser les babouches et l’économie rentière des français axée sur le bas de laine et la pierre ne risque pas de nous tirer le cul des ronces.

    • didixtrax dit :

      ARM avait déjà été racheté par des Japonais (SoftBank) qui doivent revendre à cause de pertes financières importantes (CoVid et spéculations foireuses) qu’ils doivent combler.

      • twouan dit :

        Certes mais les japonais ne constituent pas une menace pour l europe.
        C est vraiment une occasion raté, reprendre arm en europe aurai ete un coup de maître.

  10. Titeuf dit :

    Le F35 est une chimère donc…
    Il a était volontairement créé avec des problèmes pour gonfler la facture et payer en même temps ce nouveau programme.
    Pas con.. Enfin les américains car pour les autres ben….

  11. E-y dit :

    C’est une bombe à tous les sens du termes.
    En premier lieu, la doctrine de l’avion à tout faire -et devant satisfaire toutes les contradictions d’un cahier des charges politique- vient de rencontrer le mur du réel.
    Ensuite, la logique des programmes longs, avec des incrémentations tout au long de la vie de l’avion, soit quarante ans! Et les pertes de compétences que ce temps long entraîne disparaît: on fait plusieurs programmes, on incrémente le plus prometteur, et tous les industriels sont heureux car il devront faire des avions au lieu de faire de la politique pour obtenir des rallonges, des aides à l’export, et autres.
    Enfin, la logique des coopérations tombe à l’eau avec des coûts de développement sacrés.
    .
    Ma conclusion est celle un Germanophile déçu: le SCAF vient de se prendre un gros taquet.
    Et là volonté du gouvernement à vendre -aux Européens- des Rafale d’occasion pour ne pas en financer la remise à niveau et acquérir de nouveaux appareils neufs directeur au standard F4.2, donc 4G +++, plaide pour un plan B face aux appétits Allemands déguisés en prence et contrôle excessif, poid de l’histoire… Et lien Trans Atlantique !

    • Euclide dit :

      @Ey
      Très bonne analyse de votre part dans le dernier paragraphe auxqu’elles l’ AA française et Dassault sont confrontés .
      Si dès fois , le SCAF franco-allemend ne se faisait plas, je plaiderais comme plan B la construction d un newgros Rafale .

    • EchoDelta dit :

      Je ne dirais pas que le SCAF se prend un gros taquet au contraire, les USA emprunte la même voie que nous, c’est plutôt flatteur et rassurant. Il y a aura toujours des pays qui ne voudront pas acheter US pour tout un tas de raison. Donc il y a une place pour le SCAF rien que dans les armée de l’air européennes.

      • Mat49 dit :

        @echo vu la logique décrite non.

      • E-Faystos dit :

        @ EchoDelta
        Pardon pour les fautes de frappes: je promet d’enlever mes gants de boxe cette fois-ci.
        Je précise un peu plus: pourquoi s’enchoser avec le gouvernement Allemand si on peut se contenter de travailler avec leurs industries de pointe, si le coût « études + développement + prototype » se retrouve réduit à un modèle numérique testé sur software, lequel est assez proche de la réalité pour envoyer la soufflerie de Modane à la ferraille?
        Pourquoi faire passer à des concurrents des études et des modèles qui ont demandés des décennies d’effort si une équipe de programmateurs ad-hoc fait le même boulot pour le prix d’un film grand spectacle?
        .
        Parce que vu depuis ma colline, je llis @ Plusdepognn poster sur le choix réaffirmé des Allemands pour la B 61. Sans booster type « Hammer »: le tout dans le SCAF littéralement taillé autour de son missile hypersonique?
        Il demandait si il fallait en rire ou en pleurer: alors que c’est juste la preuve absolue que les tetons sont complétement à côté de la plaque et que rien, pas même une attaque massive de CocoYouPolChèques ne les feraient se ranger sous bannière tricolore.
        C’est dit, répété, et nos industriels se méfient à raison.
        MAis peuvent-ils avancer dans ce climat de défiance? Il est grand temps d’en finir avec ce climat de défiance mutuelle.

    • Eurafale dit :

      Pourtant, l’avion à tout faire, Dassault l’a fait : le Rafale. Version pour la Marine, version pour l’AAE, pouvant emporter l’ASMP-A, de l’armement conventionnel, pouvant basculer durant la même mission et sans préparation d’un mode de bombardement à de l’interception air-air. De l’omnirôle pure, sans compter le rôle de Nounou au sein de la Marine. La seule version manquante : une version guerre électronique, à la EA-18G Growler. Je crois que de par le monde, pas un seul avion n’arrive à faire temps de choses.
      Je rajouterais qu’en soit, le Rafale n’a pas apporté de technologies de rupture de ouf, mais un condensé du meilleur de l’époque. Dassault s’est servi dans des technologies éprouvées et fiable pour construire le Rafale. Il s’est appuyé en parti sur le très bon démonstrateur Mirage 4000, plus avancé que le 2000, qui lui a beaucoup servi. Et c’est là ou les ingénieurs allemands et français, pour le NGF, vont devoir être intelligent : sortir un avion avec des technologies de nouvelles générations mais ayant fait leurs preuves un minimum, avec une architecture ouverte pour une évolution plus facile, avec certe des ruptures technologiques mais avant tout basé sur des techniques actuelles, fiables et solides.

      • E-Faystos dit :

        @ Eurafale
        « le Rafale n’a pas apporté de technologies de rupture de ouf, mais un condensé du meilleur de l’époque »
        En fait si: la modellisation numérique de son système d’arme: tout a été virtualisé autour des concepts de modularité et simplicité.
        En Français utile,, les développeurs d’armement ont trois tâches: faire l’arme et définir son enveloppe de vol et largage, créer le module électronique qui permettra à l’avion de communiquer avec l’arme, et écrire le programme qui faire fonctionner le tout. Du coup, on voit le résultat avec les bombes U.S. compatibles avec le Rafale, ou le missile Meteor qui fait le café…
        JE vous rejoins donc sur les qualités de vol du Rafale et sa polyvalence, mais le but de mon billet d’humeur, ce sont les prochains avions américains et le SCAF.
        Le Rafale, on va le garder et c’est tant mieux: je pense qu’il sera son propre successeur (avec une grosse incrémentation).

    • E-Faystos dit :

      Je ne tance pas le programme objectif, mais la nécessité matraquée de coopérer avec des industriels sérieux affligés de politiques/boulets.
      Si le prix de la présérie+ prototype(s) est ramené à zéro, c’est la coopération même suit perd un argument de poids.
      .
      Après, ont peut toujours demander.à Airbus de nous faire un truc aguichant ET du lobbying pour le vendre. Ils savent faire mais ce n’est pas dans leurs statuts officiels…

    • FredericA dit :

      « Ma conclusion est celle un Germanophile déçu: le SCAF vient de se prendre un gros taquet. »
      .
      Comme EchoDelta, je pense que c’est exactement l’inverse. Le programme SCAF est un poids plume comparé au F-35. Les USA semblent donc revenir à un vision plus modeste des projets d’ingénierie. De fait, le Rafale F3R est un avion bien différent du F1. Le Rafale a reçu et continue à recevoir des améliorations au fil de leurs maturation. A contrario, les premiers modèles de F-35 (… et de Typhoon) ne peuvent être mis à jour au dernier standard… et tant pis pour leurs acquéreurs !
      .
      En toute franchise, je pense que l’aspect business est également très présent dans la décision d’accélérer la conception de nouveaux appareils. Plus de produit = plus de business.

    • Alpha dit :

      @E-y
      Une bombe, en effet.
      Voir maintenant ce que donne vraiment ce démonstrateur NGAD, qui ne pourra être qu’une antithèse de ce pauvre F-35.
      Pour votre réflexion sur le SCAF/NGF, idem aussi, à priori.
      A priori seulement. Car pour l’instant, rien n’est défini pour ce programme, personne ne sait ce qu’il entraînera, hormis qu’il fera largement appel à l’IA, qu’il sera rapide et quelques autres qualités…
      On verra bien.
      Tout comme on verra si l’alliance avec les allemands tient le choc. Dans le cas contraire, je peux vous assurer (je l’ai déjà affirmé dans le passé…) que Dassault, qui ne se fait aucune illusion sur les velléités allemandes, possède un plan « B », voire même un plan « C » disons plus « économique »…
      Pour l’instant, il est encore trop tôt pour savoir ce que sera l’aviation militaire française.

  12. Tiger dit :

    S’il remplace les F15 et les F22 je ne vois pas le problème de la coexistence avec le F35?

    Était-ce un secret de polichinelle pour le milieu (Agence de renseignement etc) ou quelque chose de vraiment « top secret »?

  13. précision dit :

    Efficace, les industriels américains: leur avion 5eG commence à peine à être déployé que la génération suivante vole déjà! On peut toutefois se demander où est le besoin de cette course aux armements, alors que les appareils furtifs américains n’ont pour le moment aucun rival à la hauteur.

    • Royal Marine dit :

      Précisons… « Les appareils furtifs américains » n’ont apporté aucune preuve de leur furtivité, ou de leur supériorité sur d’autres… En dehors de quelques slides sur vidéo-projecteurs… Et du silence pesant qui s’est abattu chez les clients ayant reçu leurs premiers appareils, après tant de rodomontades dignes de matamores, nous ayant expliqué tous les avantages d’avoir le « meilleur » avion du Monde… Seraient-ils finalement déçus? Oui, çà on peut parier là dessus!
      La question qui se pose maintenant, puisque la 5 ème génération est parfaitement virtuelle en ce qui concerne les F 22 et F 35, est la suivante: ce nouvel avion,en dehors des annonces, tiendra t’il l’objectif de la 6 ème génération, ou faut-il croire LM de nouveau sur parole? Puis déchanter ensuite?

      • John dit :

        C’est un peu simpliste…
        Le Neuron européen a apporté la preuve de sa furtivité.
        De plus, la furtivité n’est pas un aspect binaire. Donc de fait, c’est des appareils furtifs, ou si vous préférez des appareils qui emportent des éléments de signature radar réduite.
        Mais surtout, la preuve c’est de voir tous les appareils en conception actuellement qui sont conçus avec des principes de furtivité.
        Sont-ils supérieurs? Oui, parce que les appareils américains de 5e génération sont les seuls appareils en service. Un appareil en service est de fait supérieur à un appareil pas encore produit et pas encore au point.
        Quant au F-35, il s’agit de leur remplaçant aux chasseurs légers et avions d’attaque au sol (F18-Hornets, Harrier, F-16, A-10). Par contre, jamais il n’a été dit que le F-15 serait remplacé par le F-35.
        Le F-22 aurait dû remplacer le F-15. Mais la production a été arrêtée, et seuls 180 appareils ont été produits. De loin pas suffisant pour les besoins américains. Et il faut remplacer les F-15 C/D toujours en service dans l’USAF.

        Quant à l’hypothèse qu’il s’agit de LM, elle est basée sur qqch?

        • Royal Marine dit :

          « parce que les appareils américains de 5e génération sont les seuls appareils en service »
          Mais c’est bien là le drame! En service? Mais où çà? Au combat? Certainement pas… Que personne ne les ait vu, ce serait normal, s’ils sont furtifs… 7
          Mais que personne n’en ait entendu parler , ou n’ai combattu à leur côté dans des coalitions… Alors là, çà reste un mystère…
          Les seuls qu’on ait vu, ce sont ceux en exercices… Ou en test (Finlande, Suisse, …) Pas si bon que çà! Ni le F 22 ni le F 35.

          • John dit :

            Quel drame…
            Le F-22 a été conçu pour des conflits symétriques… L’utiliser en Afghanistan ou en Syrie serait inutile et cher… Et pour la furtivité, comme pour les sous-marins français, le moins on en sait concernant leurs opérations, le mieux ça sera pour protéger ses qualités furtives.
            Donc oui, éviter de l’utiliser alors que les Russes sont hyper présents en Syrie est logique.
            La furtivité doit être protégée au mieux pour qu’elle soit efficace le jour où elle devient nécessaire.

            Quant au F-35, la version B a été déployé au Moyen Orient, et a effectué des missions en Afghanistan.
            Alors oui, la mise au point du F-35 est un énorme casse tête, et oui, ce n’est pas un avion bien né.

            Si vraiment les avions conçus furtifs étaient si mauvais, pouquoi les USA s’entêtent dans cette direction avec tous les pays qui suivent derrière?

    • Pravda dit :

      La concurrence chinoise ou russe arrive, le F22, même si il n’est pas encore surclassé, vieillit, coûte une blinde et serait quasiment impossible à remettre en fabrication. Le Fail 35 n’est pas un chasseur « pur ». Le superbe F15 a fait son temps… rien d’illogique dans leur démarche.

  14. LEONARD dit :

    Le NGAD n’est pas incompatible avec le F35, puisqu’il remplace(rait), les F15 & F22, là ou le F35 remplace les A10 & F16.
    Par contre, s’il est exporté, c’est un concurrent sérieux pour le SCAF, car il se situe(rait) sur les mêmes créneaux, tant opérationnels que calendaires.
    Avantage du SCAF, il sera(it) omnirôle, et donc plus polyvalent.
    Par contre, commercialement, un nouveau zinc tous les 15 ans, personne ne pourra suivre industriellement. Bien joué.

    • LEONARD dit :

      Pour essayer d’y voir plus clair ( un peu ), sur la logique Digital Century de Roper et une première approche critique.
      https://breakingdefense.com/2020/07/air-force-digital-century-series-is-stuck-in-the-wrong-century/
      Il va falloir piocher un peu pour bien comprendre le principe.

    • Le sicaire dit :

      Bonjour,

      Il semble que cela ne soit même pas un concurrent pour le SCAF car ce dernier n’existe que sur le papier et encore à l’état de croquis, alors que le NGAD vole déjà et fort bien semble-t-il…
      A ce rythme la, le successeur du NGAD sera alors sans doute un concurrent pour le SCAF… 😉

      • EchoDelta dit :

        A nous de relever le défi. Cela décidera peut être les Allemands à avancer vraiment sinon, il nous faudra le faire seul.

      • John dit :

        Etant potentiellement le remplaçant du F-22, ne partez pas du principe qu’il sera exporté.
        Pour la supériorité aérienne, et selon les technologies embarquées, je ne serais pas surpris que les USA ne l’exportent pas.

    • EBM dit :

      @ Léonard vous arrivez donc a écrire que le F35 remplace l A10…

      • LEONARD dit :

        Parceque, y’a un successeur à l’A10 ?
        http://www.air-defense.net/forum/topic/22448-successeur-du-a-10/

        « Le F-35A est un avion polyvalent optimisé pour l’attaque au sol. Il intégrera dans un premier temps l’USAF, pour remplacer les F-16 et A-10 et pour épauler le F-22.  »
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Lockheed_Martin_F-35_Lightning_II

        Pour l’Air Force, l’A10 a donné satisfaction en C.A.S pendant des conflits asymétriques ou l’USAF avait toujours la supériorité A.A et ou il y avait peu de SAM. Dans l’optique conflit avec la Chine, ce ne sera pas le cas, d’ou la nécessité de la furtivité F35.

        Donc oui, remplacement partiel de l’A10 par des drones, et pas des F35.

        • LEONARD dit :

          « et paR des F35 »
          Excuses

        • EBM dit :

          @ Leonard Parce que c’est bien le problème d’où ce programme de reconstruction partiel: https://www.airforcetimes.com/news/your-air-force/2019/08/13/a-10-re-winging-completed-will-keep-warthog-in-the-air-until-late-2030s/

          L’A10 est donné comme restant en service jusqu’à 2040, soit au moment de l’entrée en service du SCAF, si ce dernier ne subis aucun retard et que le programme va au bout.

          Il était prévu que le F35 remplace l’A10 mais ce n’est finalement pas le cas, sans surprise. Ma remarque vient du fait que vous n’avez pas employé de conditionnel dans la phrase : » là ou le F35 remplace les A10 & F16″ ni préciser qu’il s’agissait d’un remplacement partiel par des drones.

          Si le F35 avait donné satisfaction sur le créneau de l’A10 ce dernier aurait été intégralement retiré. Le F35 dans sa version A n’a pas que des défauts, si on considère que la suppression de la DCA et l’interdiction sont les principales missions de l’US Air Force c’est un choix logique pour remplacer le F16 mais il n’a pas les caractéristiques pour remplacer l’A10.

          • LEONARD dit :

            Je vais être plus détaillé.

            En fait, l’USAF n’a voulu l’A10 que parce que l’US Army voulait développer un avion d’appui au sol. Or, pour l’USAF, des hélices dans l’Army, pourquoi pas, mais des réacteurs, c’est sacré, point de salut en dehors de l’USAF. Donc, à contrecoeur, ils ont intégré et maintenu l’A10 en escadron, parce que W.Boyd avait fait un sacrément bon outil militaire qui est devenu mythique auprès des JTAC.

            Mais au fond des Etats-Majors, ça les emmerde. Donc, présenter la survivabilité de l’A10 comme trop faible en zône A2AD, ( ce qui est quand même très vraisemblable ) et ne pas lui chercher de successeur, ça les arrange.

            Pour faire passer la pilule, ils ont dit que le F35 ferait du CAS, ce que l’Army sait n’être que partiel. Elle s’équipe donc en Apache.

            Dernier point, l’heure étant au tir à distance de sécurité sur guidage laser ou GPS, le tir au GAU- 8 se fait rare.

  15. Moogli dit :

    Le positionnement des entrées d’air est intéressant. Limitation SER par le bas sans empêcher les G négatifs (cf F-117). Facilitation taille soute interne sur partie inférieure (hypothèse puisque pas de screen vu du dessous). Après je n’y connais rien mais dynamiquement, l’air circulant sur la partie supérieure des ailes pourrait profiter aux entrées d’air à basse vitesse (petite excroissance vers l’extérieur).

    Je n’ai aucune compétence en aéronautique, mais l’image de synthèse semble indiquer un avion plus à l’aise qu’un F-35 (efficace contre sol ou en bvr, mais un peu juste en acrobaties).

    Concernant les arguments sur les investissements RD et durées de vie de 15 ans, j’ai l’impression qu’on passe d’un extrême à l’autre. Vision logique mais un peu caricaturale: bonjour le coût des programmes !

    • John dit :

      Ce n’est qu’une représentation, pas forcément celle de cet appareil dont il est question.

  16. Coach dit :

    Ils sont bon quand même ces américains! Maintenant qu’ils ont refourgué un max de F-35, ils communiquent sur un nouveau super méga chasseur qui bat tous les records

    • John dit :

      Conçu pour la supériorité aérienne, remplaçant du F-22 et F-15 C/D…
      De plus, Trump fait cette annonce, à but politique évidemment.
      Mais oui, comme les Russes ou les Chinois, forcément ils le communiquent de cette manière. Ils vont pas dire qu’ils font de la m…
      Il n’empêche que cet avion sera un complément au F-35 dans l’USAF si il va jusqu’à la production. Et cet avion pourrait comme le F-22 ne pas être exporté.

  17. Régis Bagard dit :

    Est ce un désaveu pour le F35?

    • John dit :

      Non…
      Successeur logique au F15 C/D. Le F-22 produit en trop peu de quantités n’est pas assez nombreux pour qu’investir dans sa modernisation soit utile. Et il y en a eu tellement peu que le F-15 est resté en service.
      Résultat, il leur fut un appareil de supériorité aérienne pour remplacer les F-15 C/D et F-22.
      Les USA ont toujours eu cette stratégie avec une spécialisation en supériorité aérienne ! Elle est poursuivie ici.

  18. Vidoc-19 dit :

    Toujours plus de super technologies, d’avions super connectés en réseau avec tout, du sol au plafond, des satellites aux sous-marins, comme une tornade blanche et Hollywood réunis.. mais pour quoi faire, au juste ?
    Tous les développements récents des crises, dans la vraie vie, là où il y a véritablement de la conquête, montre qu’il y a deux mondes parallèles qui coexistent mais qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre : le monde de l’hyper technologie futuriste d’un côté, le monde réel du concret, de l’autre . Des exemples ? :
    La super technologie américaine, les 10 groupes aéronavals, les B2, B1, F- 35,F22, les satellites, les data Link, les drones furtifs, n’ont pas empêché ni même ralenti la conquête de plusieurs îles de la mer de Chine du Sud, et l’installation de gigantesques bases aériennes, radar ou autres sur ces îles, : tout cela sans un bruit, sans un coup de feu, tranquillement et au vu et au su de tout le monde, par des barges, des pelles, du béton et des ampoules..
    et aujourd’hui, de facto, une zone stratégique majeure a été subtilisée et annexée.
    En Corée du Nord, en Iran, les programmes nucléaires et balistiques progressent, les essais s’accumulent et les performances s’améliorent…
    dans un tiers de l’Afrique, des djihadistes en pick-up et en mobylette étendent tranquillement leur territoire, etendent tranquillement leur influence, pendant que les satellites et les data Link et les objets technologiques de la planète Mars les regardent, impuissants..
    la Crimée et ses bases stratégiques de premier ordre, est revenue dans le giron Russe, à la suite d’un vote et d’une mobilisation de l’opinion, sous le nez une myriade d’avions espions de toutes sortes et de tous les pays qui viennent tourner en rond jour et nuit devant leur paillasson, dans une démonstration d’impuissance énervée et une débauche technologique hors du commun et hors de tous les porte-monnaies..
    il y a encore d’autres exemples : il ne sert strictement à rien de développer des bijoux technologique ultra coûteux qui dans les faits ne servent strictement à rien.. au maximum, les forces d’intervention occidentales pourraient se contenter de bons gros vieux avions des années 40, 50 ou 70 comme les Skyraider, les A10 ou les A7..
    l’hyper technologie est de plus en plus déconnectée du réel militaire,de la stratégie, tel qu’ils se déroulent sur le terrain, dans la glaise, le sable et la jungle .. ça ressemble à du jeu vidéo et ça doit bien faire rigoler les Chinois, les Coréens, les Iraniens, les Africains ou d’autres qui pendant ce temps-là, pendant que les occidentaux font du jeu vidéo militaro- technologique , avancent tranquillement leur pions , marquent des points et, de facto, gagnent des guerres .

    • ji_louis dit :

      Vos arguments sont foireux:
      – Les chinois ont conquis la mer de Chine en imposant leur puissance de feu. Les vietnamiens ont essayé de résister dans les années 80 et ont perdu la bataille navale. Depuis, aucun voisin de la Chine n’ose lui résister parce qu’il n’en a pas les moyens. C’est la tactique chinoise (avoir une puissance telle que l’adversaire renonce à se battre).
      – Les russes ont conquis la Crimée surtout parce qu’elle est peuplée très majoritairement de russes et d’ukrainiens russophones. Bref, il n’y avait pas de force ukrainienne apte à vraiment résister. Cela n’a pas été le cas au Donbass (guerre de haute intensité, où les russes ont employé tous les moyens possibles sauf le nucléaire) et dans la région de’Odessa (les nationalistes ukrainiens ont tué dans l’oeuf les tentatives séparatistes).
      – En Afrique, ce qui manque, c’est surtout un problème politique (au sens d’organisation de la société) et de manque de décision courageuse. Voyez avec le Tchad ou la Mauritanie que quand les dirigeants sont censés, les djihadistes ne sont pas à la fête.
      – Enfin, l’innovation militaire apporte à toutes les époques un avantage sur l’adversaire qui ne s’adapte pas. La prise de conscience aiguë de ce fait par les armées modernes conduit à l’innovation permanente. Par exemples, une armée de 5000 mercenaires occidentaux équipés d’armes à feu a vaincu une armée chinoise impériale de plus de 100 000 hommes sans avoir un blessé, l’arc long anglais a permis les défaites cuisantes de la chevalerie française à Azincourt et Crécy, le premier char d’assaut a permis la fin de la guerre de tranchées en 1918, etc

      • Vidoc-19 dit :

        @ ji-louis : à « foireux » , foireux et demi : tout d’abord votre grande « bataille navale » de la mer de Chine , des années 80 : première nouvelle ! vous êtes certain que vous ne confondez pas avec Midway ?
        ensuite vous prenez des exemples historiques extrêmement anciens, qui n’ont aucun rapport avec le monde actuel et ses stratégies : Azincourt, Crécy, 1918.. alors que nous sommes en 2020 !
        Les seules choses qu’on ait pu constater c’est que ce déluge technologique permettait d’écraser en quelques heures un pays entier sans défense: c’est arrivé systématiquement depuis quelques dizaines d’années : ce n’est plus de la guerre, c’est du massacre organisé et facilité par de la technologie. de plus c’est d’une grande lâcheté, car les gens qui utilisent cette haute technologie pour massacrer des peuples ne supportent pas, eux, d’avoir le moindre mort ni le moindre blessé. Le paravent technologique permet de masquer des lâches, des pétochards, des voyous

        • Iceman dit :

          Alors que larguer des bombes lisses en grappes et des conteneurs à sous-munitions c’est viril et courageux c’est ça?……..

    • Pravda dit :

      Pour les îles, ils doivent vitrifier Pekin pour vous satisfaire ? Idem pour la CdN ou l’Iran ? Il faudrait savoir ce que vous voulez, ils sont trop va t’en guerre ou pas assez ? Pour les bases de Crimée, elles sont vitales pour les Russes, mais prenez une carte et dites-moi en quoi elles menacent directement les USA. Au contraire, l’interventionnisme russe leur permet de s’installer et de vendre du matos…
      Pour les A10, ce que vous dites est vrai, mais dans un contexte où il n’y a que peu d’opposition aérienne (théâtre africain ou afghan).

      • Vidoc-19 dit :

        @ Pravda: je ne dis pas que les Américains devraient faire ceci ou cela : ce n’est pas mon problème, c’est le leur.
        Je fais seulement le constat de ce qui s’est passé depuis plusieurs années au cours desquelles les supers technologies du XXIe siècle n’ont fait aucune différence, bien au contraire…
        mais tout ce buzz inutile fait fonctionner beaucoup d’industries d’armement qui savent se vendre et se faire passer pour indispensables : on a les mêmes en France.
        Mais on est affligés lorsqu’on constate que les pilotes par exemple, avec le nez et les mains constamment fourrés dans leurs innombrables pages d’informatique sur leurs écrans, ne pilotent pratiquement plus l’avion et deviennent de plus en plus des sortes de geeks en face de trois écrans: je suis loin d’être convaincu que cela ferait la différence face aux éventuels ennemis potentiels du moment,, qui sont armés de pétoires… après tout au Vietnam des gens en short et en espadrilles arrivaient à descendre au fusil le top de la chasse ou du bombardement américain : rien n’a changé au fond

        • EchoDelta dit :

          Vous ne faite que tancer le fort vs. le faible. Le gars de 2,10m et 100 Kg aura toujours le dessus à mains nues sur le gars de 50kg et 1,50m et ce dans un relatif confort. Peut-on en vouloir aux société de faire du sport et de se développer pour être en situation du plus fort et pouvoir taper si cela devient vraiment nécessaire ? C’est exactement la politique poursuivie par la Chine avec le développement de sa mine et de son aviation, de même que la Russie ou la CdN, l’Iran ou l’Inde et le Pakistant chacun avec leurs moyens. Feriez vous les mêmes critiques envers ces pays ?
          D’autant plus que les US sont plutôt dans une sorte de rattrapage de capacités vieillissantes dans le secteur aéro, après avoir batifoler sur des avions furtifs pour défricher en série ce concept, mais sans un volume conséquent (F22) ou une réussite opérationnelle immédiate (F35) et doivent toujours s’appuyer sur des avions anciens (F16, F15, F18; A10) pour se faire respecter. Ils ne font que prendre la roue des pays comme la Chine et la Russie qui ont relevé le gant de la haute technologie et la production de nouveaux appareils.

    • John dit :

      Je réponds juste à cette affirmation…
      « il ne sert strictement à rien de développer des bijoux technologique ultra coûteux qui dans les faits ne servent strictement à rien..  »
      Dans ce cas, arrêter la dissuasion nucléaire serait logique non?
      Tout comme le nucléaire, les avions de chasse, les bombardiers, les sous-marins sont tous des armes de dissuasion.
      Et à sa manière la furtivité est dissuasive. Un sous-marin peut frapper alors que le pays visé ne sait pas qu’il le fait et ne connaît pas sa localisation…
      Là, un avion furtif permet de frapper sans que le pays visé ne le remarque. C’est pas mal comme forme de dissuasion!

  19. François Xavier dit :

    Financé par F35 ?

  20. Chris dit :

    Intéressant, mais faire de grandes déclarations, même détaillées, sans avancer de preuves tangibles tout en annonçant des avancées technologiques majeures et des résultats extraordinaires, tout le monde peut le faire, les Chinois en premier. Ca maintient la pression c’est vrai, mais en l’absence de « plus », ca reste juste des grandes déclarations.

  21. Matou dit :

    Il faut rester prudent sur le niveau de maturité de la solution et les effets d’annonce, les US étant très forts en la mtière. Toutefois, cela montrerait que les US ont déjà un équivalent SCAF démonstrateur prêt à voler. C’est tout à fait possible en s’appuyant sur une organisation pensée pour être agile, en maîtrisant le niveau d’innovation technique du chasseur, en appliquant comme indiqué les dernières technologies et méthodologies de conception et d’industrialisation s’appuyant largement sur le numérique et ce qu’on appelle à ce jour l’usine 4.0.
    Intéressant de suivre la réaction côté programmes SCAF et TEMPEST. Un des problèmes réside dans la durée des négociations entre pays européens pour se mettre d’accord. Il risque d’être urgent de changer de modèle au risque de voir s’envoler les espoirs de maintenir une aviation de combat compétitive en Europe vs le reste du monde. Mais tout ceci est encore à porter.

    • Matou dit :

      […] à portée.

    • Tempo dit :

      C’est effectivement l’orientation que semble prendre le programme Tempest. L’objectif étant de développer un avion à coût compétitif et maîtrisé tant pour le budget du MOD qu’à des fins d’exportation. Il est intéressant de constater qu’il est fait appel aux banques pour le financement, fondé vraisemblablement sur le fait que le développement de l’usine 4.0 connaîtra des multiples déclinaisons dans le domaine civil
      https://www.wearefinn.com/topics/posts/bae-unveils-smart-factory-for-tempest-aircraft/

    • lym dit :

      Il faut en effet rester prudent… L’avion n’a peut-être en fait volé que… numériquement!
      L’agilité dans les organisations, sur des sujets aussi pointus et développements de longue haleine, c’est la garantie de faire un tas d’erreurs menant à un nouveau F35. C’est au final les post-it qui voleront!

    • John dit :

      C’est surtout qu’ils ont assez de fonds « noirs », et qu’ils ont l’habitude de développer des appareils secrets défense.
      On ne sait pas depuis quand cet appareil est en développement.
      Le NGF et le Tempest n’ont pas à réagir. Ils sont en cours de développement. Le NGF devrait voler en 2026.

  22. Lucien dit :

    Est-ce qu’il peut traverser la ligne de changement de date sans subir de dégâts majeurs ? Peut-on déclassifier cette information s’il vous plaît ?

  23. lxm dit :

    J’ai l’impression que les américains sont passés seulement très récemment sur des logiciels de type dassault systèmes, comme CATIA, et d’un seul coup ils se sentent revigorés dans la recherche.

    • coincoin dit :

      Boeing utilise catia depuis très longtemps

      • Obelix38 dit :

        Comme quoi ce n’est pas l’outil qui garanti l’efficacité de réalisation et la qualité du résultat, mais bel et bien celui qui le manie !
        Et dans ce domaine, notre industrie militaire nationale est redoutable, surtout comparé à celle outre-Atlantique, outre-Manche, ou encore outre-Rhin !

        • John dit :

          Les USA sont une oligarchie, et les politiques arrosent les fabricants d’armes de contrats en échange de sous-traitance dans la circonscription de l’élu et de petits financements discrets…
          Bref, c’est un pays où la corruption est légale (pire que si elle était culturelle).
          Donc incomparable en réalité. Le problème n’est pas technique mais financier.
          Quant à l’industrie française, oui elle est très compétente. Mais ne sous-estimez pas les autres. La Suède par exemple a une industrie peut-être plus redoutable en rapport qualité / (prix et taille population).
          Les industriels ne sont pas forcément bons ou mauvais de par leur origine. La France finance son industrie, c’est une volonté politique de maintenir les compétences.
          Le Royaume Uni a une politique libérale. Donc c’est très différent.
          L’Allemagne a une politique libérale pour les éléments de défense pour lesquels ils n’ont pas de produit.

    • Matou dit :

      La notion de digitalisation va bien au-delà de l’usage de Catia. Elle s’appuie sur la numérisation complète du PLM (Product Life Cycle Management) avec des allers-retour entre le design et la fabrication, ce qui peut se révéler extrêmement efficace pour le contrôle qualité et l’introduction rapide d’évolutions techniques. Sans compter l’usage de la fab additive, les objets connectés, la 5G et l’intelligence artificielle couplée au Big Data. Cet ensemble savamment orchestré peut être un atout considérable. Le civil ne s’y est pas trompé et cela ne fait que commencer.

    • Piaf dit :

      Oui ca change de Paint !

  24. Criloc dit :

    Ils sont complètement fada les américains.
    Pourquoi dépenser un milliard par an pour une arme alors que nous allons vers la paix universelle ?
    C’est comme les russes avec leurs missiles, ces chinois et leurs porte-avions…
    Je ne comprends pas.
    On m’a appris à l’école que tous les hommes étaient des frères et que l’on devait viser une nation mondiale arc en ciel qui réglerait tous les problèmes du monde.
    On m’aurait menti ?
    A l’insu de mon plein gré ?

    • ClémentF dit :

      J’ai parfois une pensée émue pour toutes mes institutrices, et tous mes profs, qui tout le long de ma scolarité m’ont chanté cette jolie chanson. Y croyaient-ils vraiment, que pensent-ils aujourd’hui ?

      • John dit :

        Avoir ça comme objectif, c’est plutôt sain… Et ce qui est sain aussi, c’est d’être prêt dans le cas contraire.
        La dissuasion nucléaire contribue paradoxalement à la paix. Et avoir au moins 2 grandes puissances / blocs y contribue aussi. Cela « simplifie » le jeu géopolitique.

    • Royaliste dit :

      Les nouveaux avions Américains ne sont pas fait pour être utilisé mais pour être acheté, vendu, acheté vendu. Logique comptable chère à l’éminence grise de l’Élysée (Jacques Attali). Plus il y a de FLUX d’argent, plus il y a de pognon à se faire AU PASSAGE. C’est la logique du parasite intermédiaire. Et pour que ça marche, il faut que le pigeon final croit au promesse de la brochure commerciale. La force de frappe n’est pas dans l’avion mais dans le service commercial de Lockheed Martin.

      Et sinon, il sera « free ITAR » ce nouveau rapace ?! … Non ?! … merci, au revoir.

    • Pravda dit :

      Non, vous avez raison, simplement ce n’est pas la paix universelle, c’est la paix éternelle…

    • précision dit :

      les russes avec leurs missies, les chinois avec leur porte avions. Certes! Maispourquoi ciblez ceux-ci en particulier? Vous en oubliez beaucoup d’autres: les français avec leurs avions qui viennent hier soir de simuler une frappe nucléaire, les turcs les grecs, les suédois les polonais les ukrainiens (bon ces derniers ont une excuse: ils sont en guerre), les émiratis, les israéliens, les iraniens. Quand je vois les dirigeants de tout bords faire beaucoup plus d’efforts pour développer leurs industries de l’armement qu’ils n’en font pour promouvoir le désarmement, je regrette justement de ne plus entendre assez souvent ce message de désarmement qu’on nous inculquait à l’école.

      • John dit :

        Disons que la Russie reste justement une menace pour une partie de l’Europe. Les pays baltes, la Scandinavie et les pays de l’est y voient une menace sérieuse, d’autant plus depuis le retour en puissance de la Russie après les années 90…
        La Russie joue malgré tout à un jeu politique où ils prennent des territoires, laissent retomber la tension, puis « s’attaquent » à une autre région (la Géorgie, l’Ukraine).
        Puis il y a cette influence / ces alliances avec les pays à minima autoritaires dans la région (Biélorussie, Azerbaïdjan)…
        Et il y a leur influence dans le processus démocratique de tous les pays qui peuvent impacter la Russie (dont la France). La France a aussi joué à ce jeu en Afrique, les USA un peu partout, mais notamment en Amérique du Sud et en Amérique centrale.

        Par rapport aux années 90, il y a plus de tensions entre grandes puissances. Il y a bcp plus de populisme. Les difficultés économiques du peuple, les inégalités qui progressent en sont la cause. Mais la politique populiste a pour stratégie de détourner l’attention avec des ennemis (internes comme les supporters de Trump qui sont prêts à en venir aux armes, ou externes comme les USA pour la Corée du Nord).

  25. Yannus dit :

    Les acquéreurs du F35 devraient porter plainte contre les USA pour l’arnaque dont ils ont été victime et exiger l’échange de leurs Dindes contre ce nouvel appareil qui bénéficie de la RD qui aurait du bénéficier au F35 pour qu’il puisse tenir ses promesses.
    J’adore la partie obsolescence programmée de 15 ans.

    • Auguste dit :

      C’est pas encore fait,mais dés ce nouvel avion en fabrication,un autre sera déjà projeté, avec la dernière techno.Et ainsi de suite.
      Un peu comme les bidules techno qu’on nous vend,dépassés au bout de 6 mois.
      De ce que j’ai compris.

  26. lecteur69 dit :

    Donc le F35 ne vaut plus rien, les US dominent leurs alliés et leurs adversaires. Ils sont forts quand même.

  27. HMX dit :

    Le concept a l’air intéressant. Plus que l’avion lui même (dont on ne sait pas grand chose, si ce n’est qu’il sera nécessairement en concurrence avec le SCAF) la façon dont il a été conçu et produit ouvre des perspectives inédites.
    Cela étant, même si les industriels étaient capables de concevoir et fabriquer de nouveaux avions à une vitesse record, pour une durée de vie opérationnelle n’excédant pas 15 ans, je ne suis pas certains que les budgets d’acquisition des pays concernés arrivent à « suivre » le rythme de ces acquisitions. Sauf à prouver que la conception numérique permet de diviser ces coûts par 2 ou par 3…
    Dans tous les cas, cette annonce d’un premier vol devrait nous inciter à activer le programme SCAF, en faisant voler au plus vite un démonstrateur.

    • John dit :

      A voir si il sera vendu ou technologiquement trop sensibles/avancé pour le mettre dans les mains d’un autre pays.
      Les USA n’ont pas voulu exporter le F-22. Je pense que pour Israël, ils craignaient sa perte dans un pays allié de la Russie, et son exposition aux radars russes.
      Et pour le Japon, c’est pareil, avec la Chine en plus.
      Comme c’est un avion projeté secrètement et sensé remplacer le F-22, j’aurais tendance à penser qu’il ne sera pas exportable.

  28. Jean Ker dit :

    C’est beau l’idéologie du « progrès ».
    Donc l’avenir c’est d’être dépendant à des matières premières rarissimes, des technologies fragiles et/ou vite obsolètes, des coûts aussi monstrueux qu’insoutenables?!…
    Lorsqu’en face il s’agira d’affronter les chinois qui seront principalement équipés du nombre-énorme!-et mus par l’idée d’être juste efficaces à se défendre (ou à conquérir, va savoir), je serais curieux de voir la gueule que feront les progressistes aliénés qui auront tout misé sur l’idée géniale que la guerre se prépare en engraissant d’abord des lobbies qui corrompent plutôt qu’en étant réellement efficaces à pourvoir nos armées en armes et en soldats.
    Bande de crétins : combien de vos robots autonomes hors budget et prêts dans 20 ans face à l’armée d’un pays d’1,4 Milliards de personnes qui fabrique simplement des armes que vos technologies ne rendront pas moins efficaces ??!
    Pour sûr, pour ceux qui nous auront conduit là, il fera bon être furtif et avoir le plus bel avion !
    Stupide occident qui s’est confié à des ânes bâtés cupides.

    • St Chamond dit :

      Un conflit avec la Chine serra aéronavale donc oui la supériorité technique est un point capital même si, comme vous le dites, il faut aussi de la masse. Ça serait différent pour un conflit terrestre.

  29. Raymond75 dit :

    Qui adit que les US avaient besoin de créer des ennemis en permanence pour justifier les crédits alloués au complexe militaro industriel ? Mauvaises langues.

    Les Russes, dont le PIB est comparable à celui de la France font de même. Les Chinois idem, et l’Europe se perd dans des programmes internationaux qu’elle ne sait pas gérer … Et la France utilise des ‘avions de supériorité aérienne’ pour détruire des 4X4, des Pick-up et des motos … Et tous ces pays n’attaquent que des pays sans défense anti-aérienne. L’humanité sait gérer l’avenir des générations futures.

    • précision dit :

      sans défense antiaérienne, voire. Pour ne citer que les conflicts récents, les russes ont eu quelques pertes en Géorgie et en Syrie. Les F15 vendus par les américains aux saoudiens ont aussi connu une voire deux pertes au Yémen. Même en Lybie il y a des défenses antiaériennes.
      Pour ce qui est des générations futures, vu les ressources englouties dans des appareils couteux et à durée de vie limitée…
      Pour le reste, d’accord avec vous.

    • FredericA dit :

      @Raymond75 : « Et la France utilise des ‘avions de supériorité aérienne’ pour détruire des 4X4, des Pick-up et des motos … »
      .
      Le Rafale n’est pas un avion de supériorité aérienne mais un avion omni-rôle. Il est donc chargé de TOUS les types de missions. Le fait que la cible soit un blindé ou un 4×4 ne change rien à cette stratégie.
      .
      Par ailleurs, la France n’a pas les moyen d’acquérir et maintenir une flotte dédiée à chaque type de menace (contrairement aux USA qui alignent des F-15 pour la supériorité aérienne, le A-10 pour le combat rapproché, le B-52/B-2 etc.).

      • précision dit :

        C’est ce que j’ai lu aussi, mais cela rend l’heure de vol bien chère pour contrer un 4×4.

    • John dit :

      C’est malgré tout ce que fait Trump. Il parle de l’ennemi chinois en permanence…
      Quant aux Chinois, ils ont la nécessité d’avoir une armée au niveau de leur économie si ils ne veulent pas se faire écraser à un moment ou un autre. Et ça ils l’ont compris à temps pour eux-mêmes.
      Le PIB russe est équivalent au français, mais le coût de la vie est 2.5 fois inférieur… Donc par approximation, la Russie fait 2.5 fois ce que la France fait avec son budget.

  30. Bill Tornade dit :

    Quand on pense à tous ces prototypes qui ont fait pschiit! Du Valkyrie au F-35 en passant par le F-100 mal né… Franchement je ne vois pas de rupture technologique sur cette photo, pas de différence avec le concept de supériorité aérienne du F-22, ni avec l’info-centralisation du F-35?! Justement j’étais au dessus de Groom Lake l’autre jours > < (Google Terre), et il y a un hangar qui me dit que ce n'est pas un avion de format "chasse" qui pompe les milliards des skunk work et autres… Généralement les premiers voles de proto censés rentrer un jours en dotation ne sont pas classifié longtemps. On sera vite fixé, ou pas, à l'image du X-32 et XF-23… Mais tout cela deviendra vraiment obscène si la crise économique prévu post-pandémie arrive, car les queues de pick-up devant les banques alimentaires devrait nous faire comprendre que ce n'est pas de nouveau avions de chasse dont les US ont besoin, mais de paix, de sérénité et surtout d'un minimum vital pour bouffer, boire et dormir. Cet avion est bien loin des préoccupations des américains, je n'ai aucun doute là dessus, mais le complexe-militaro-industriel est devenu tellement puissant et déconnecté qu'ils continuent leurs petits communications d'épicier-haricotier, de camelot de marché vendant des machines à broyer. Déjà le budget dépensé pour le F-35 est absolument dégueulasse au vu de la légion de sans-abris aux USA, que Hollywood ne veut surtout pas montrer, ni les chaines d'infos également… Mais la réalité dépasse la fiction, tout comme l'électronique embarqué qui à la première baston de haute intensité sera inopérante en moins deux, faute d'un entretient massif quotidien. Avec ces avions de nouvelle génération, une guerre longue sera impossible, l'entretient d'un f-35 n'a rien à voir avec l'entretient d'un Spitfire ou un F-4. En tout cas la campagne est lancé et les secrétaires de Trump font leur com patriotique et commercial habituel, mais aucun avion palpable à l'horizon. Wait&See.

    • FredericA dit :

      @Bill Tornade : « Franchement je ne vois pas de rupture technologique sur cette photo »
      .
      Sauf que ce n’est pas une photo mais une image 3D d’illustration. Si vous reprenez l’historique du SCAF, vous trouverez également plusieurs visions du futur appareil mais on ne connaîtra le design final que dans quelques années.

  31. joker95 dit :

    Excellent, tous ceux qui ont achetés le F-35 sauront heureux d’apprendre avant même d’être livré qu’il est deja obsolète pour les US , Cela devrait faire écho pour les finlandais et les suisses… …

  32. Albatros24 dit :

    A tous les peuples qui ont financé à fonds perdu le Fail 35…comptez vous et pleurez

  33. Alpha dit :

    Et voilà ! Une nouvelle pierre dans le jardin du F-35 !… 🙂
    Même si certains vont nous dire que ce nouvel appareil ne viendra pas remplacer ce dernier… Il est si bon ! Si merveilleux ! Bon, toujours pas pleinement opérationnel, mais c’est un détail sans doute… 😉
    Mais il va pourtant falloir faire des choix : Et notamment, réduire la cible du nombre de « Turkey » à acheter pour financer ce nouveau programme NGAD et faire passer la pilule au Congrès !
    https://www.aereo.jor.br/2020/09/16/entendendo-o-programa-ngad-da-usaf/
    « Turkey » qui au passage, voit ses coûts d’exploitation exploser :
    https://www.aereo.jor.br/2020/09/15/f-35-pentagono-estima-que-faltam-us-10-bilhoes-para-cobrir-custos-ate-2025/

  34. Meiji dit :

    On a d’un côté un avion moyen partout qui a été un gouffre a développer (1000 milliards de $?)
    De l’autre côté c’est un « super avion » dont on ne connait pas le coût de développement mais chaque million a dû être compliqué a financer vu comment les Ricains sont compliqués sur les budgets.
    Étrange en effet, la Dinde volante sera l’arnaque du siècle.

    • lil dit :

      Est-ce à dire que la vocation du F35 n’était pas de voler mais l’expression d’une nouvelle approche en matière d’analyse du cycle de vie d’un avion avec pour avantage premier de drainer durablement les budgets consacrés par les acheteurs (alliés)? C’est très fort (Ironie).

      • GHOST dit :

        Reputation?
        Aucune version du Mirage mis á part le Mirage 2000.. est en service en France ou dans les autres pays.. Tandis que le F-4 Phantom (Japon, Turquie, Iran, Grece) continue de voler.. le F-15 est toujours la machine sur la quelle Israel compte le plus, les versions du F-16 ont encore de l´avenir, tandis que l´Allemagne va recevoir la dernière version du F-18.
        Qu´en pensez-vous ?

        • Royal Marine dit :

          Voir ma réponse plus haut… Vous savez Ghost, répéter 100 fois les mêmes mensonges n’en font pas la vérité…

        • EchoDelta dit :

          Mirage 3 (Pakistant Suisse, et France en avion d’essais), KFIR (Air Born Tactical) et Mirage F1(Congo, Gabon, USA (Tactical Air Born), Maric, Libye) sont encore en service.
          Le Jaguar est encore en service en Inde et en cherchant bien les argentins doivent encore faire voler leurs étendards…
          La France a regroupé toutes les missions dans un seul avion le Rafale qui a mis à la retraite les autres car il est juste plus performant. Mettez un F16V en face d’un Rafale F3R, je ne crois pas qu’il tiendra la comparaison très longtemps… Donc oui le matériels ancien n’est pas aussi performant que le moderne, mais les US savent vendre de l’ancien refait à neuf et modernisé pour faire un entre-deux acceptable pour les petits pays.

          • Jean (le 1er) dit :

            La Suisse à retiré ses derniers Mirage III du service en 2003

          • PK dit :

            Il me semble que les Étendards argentins viennent de rendre l’âme…

          • Alpha dit :

            L’Argentine a acquis à la France un lot de 5 Super Etendard modernisés fin 2017, avec un lot de pièces détachées, dix réacteurs Atar 8K50, des bancs d’essai et un simulateur de vol.
            Chaque appareil dispose encore d’une centaine d’heures de vol.
            Ils devaient compléter la 2° Escuadrilla Aeronaval de Caza y Ataque.
            Ils semblent être remis en service depuis mai 2020, car des essais ont été faits et ils ont été peints avec les marquages de l’ARMADA…

        • Alpha dit :

          « Aucune version du Mirage mis á part le Mirage 2000.. est en service en France ou dans les autres pays.. »
          L’idiot de service insiste ! Sa bêtise est sans fond ! … 🙂

        • Pascal (l'autre) dit :

          « Aucune version du Mirage mis á part le Mirage 2000.. est en service en France ou dans les autres pays.. » Vous l’ignorez mais dans la famille des Mirages il ne restent que des mirage 2000!
          « le F-4 Phantom (Japon, Turquie, Iran, Grece) continue de voler.. Japon c’est fini et il s’agissait de version de reconnaissance!
          La Turquie Les « experts » de l’armement turc vont certinement pas tarder à nous expliquer qu’ils vont en extrapoler une version qui balaiera tout dans le ciel tant il sont capable à les croire de faire un canon laser avec une gouttière en zinc!
          Les Iraniens vu l’embargo il font voler leurs vieillerie! Ils ont encore pour votre gouverne des F14 Tomcat! Et de temps en temps ils montrent des « super prototypes » qui ressemblent furieusement des F5 Freedom Fighter « customisés » Il este effectivement les grecs !
          « l´Allemagne va recevoir la dernière version du F-18. » C’est fait? C’est signé? Vous faites partie de l’équipe de négociation? La B61 va être intégré? Quelqu’un comme vous dans le secret des Dieux devrait nous en dire plus!
          « Qu´en pensez-vous ? Que vous racontez des conneries dans le but inique de dénigrer la production aéro française! What else?

        • Wagdoox dit :

          Vas acheter l’aviation combat pour les nuls, tu le dis et ensuite tu ramenes ta fraises ca t’évitera de dire des conneries aussi enormes !
          III et 5 au paki, f1 au maroc …

    • John dit :

      1000 milliards de développement? Vous le sortez d’où ce chiffre?
      1000 milliards c’est le coût TOTAL du programme F-35, de sa conception, production, exploitation, modernisation à sa mise en retraite… Et c’est l’estimation pour un peu moins de 2’500 appareils pour les USA.
      Et en comptant le renchérissement en 2070, on parle maintenant de $ 1500 milliards.
      C’est pas tout-à-fait la même chose!
      La R&D elle est de 55 milliards. C’est ENORME. Mais c’est 20 fois moins que ce que vous dites…
      Et surtout, ça inclut tout son cycle de vie…

  35. Eowya dit :

    ça ne m’étonnerait pas que ce prototype qui pourrait aboutir a un nouvel avion pour les Américains, aie été intégralement financé par le budget du F-35. Ce serait une façon de faire financer la construction de son avion ultra technologique par des pays étranger (client du F-35). Cela expliquerait aussi le revirement d’attitude de Trump, qui fustigeait le F-35, et le défend maintenant, une fois au courant de la magouille.

  36. Borok83 dit :

    Le Fana vient de publier un HS sur le F22, pour une somme assez modique je vous en conseil la lecture et nul doute la lumière vous viendra pour comprendre le créneau de ce nouveau chasseur!!!! Le F22 qui date maintenant, j’aimais exporté faut il le rappeler, même en Israël, labo presque gratuit pour les tests réels, je ne vois que de la logique, la seule vraie question c’est sera-t-il marinisé, le F22 ne le pouvait pas, d’où le F18 , qui est l’inverse du F22 ,le Scaf sera dans le coût confiance à Dassault, avec retard peut être, mais c’est aussi une question de survie technologique, le Rafale va encore progresser dans ses standards, nous sommes à notre place, et c’est un excellent appareil à ce jour, les chinois le critique tous les jours c’est la meilleure valeur qu’ils puissent en dire, il ne suffit pas de faire un dessin de F22 pour être un F22, surtout côté moteurs…..vu à Duxford il y a quatre ans le F22 est un avion phénomène. Le P38 de loockeed était déjà un avion particulier, il n’en était pas moins efficace

    • John dit :

      La Navy a déjà son programme en cours. Une fusion est possible.
      Mais le cas du F-35 ne joue pas en la faveur d’un programme commun avec des compromis…

  37. twouan dit :

    Développer en cycle court avec des objectifs plus atteignables c est la clef.

    Développer pour 40 ans c est une bêtise. Les américains ont complètement perdus ca apres la seri f1x 14 15 16 18.
    Nous aussi, il est loin le moment ou on rabouttai 2 mirage 3 pour faire un mirage 4.
    C est sur que quand le dernier a avoir connu le développement d un programme part a la retraite avant la commande du successeur ca fait mal au coeur.
    Pour progresser, il faut iterer. Une fois un petit, une fois un gros… sinon on ne sait plus faire.

    • John dit :

      Pas vraiment.
      Le F-35 est conçu pour 40 ans après la mise en service du dernier livré…
      Le F22 l’était aussi, mais le nombre produit n’a pas permis d’obtenir une masse critique. Réinvestir dedans, avec les problèmes de capacité informatique, de communication, etc n’est pas pertinent. Le F-15 C/D sera remplacé, autant mettre le F-22 en réserve et avoir un vrai budget pour un nouvel appareil de supériorité aérienne.

  38. Piliph dit :

    Quel sera l’impact de cet appareil sur la guerre civile qui va commencer le 3 novembre au soir? Aucun. Les adversaires des USA n’ont rien d’autre à faire qu’à laisser faire le temps… Le temps que mûrissent tous les processus d’autodestruction à l’oeuvre au sein de la « société » américaine. Certes, les périodes d’effondrement des empires ne sont pas les moins dangereux (que décideront les chefs militaires US lorsque Washington sera le théâtre d’affrontements armés?), mais historiquement ce sera la fin de l’Empire US. Et ce, quel que soit le résultat des élections – le conflit armé débutera justement parce qu’il sera impossible de savoir qui aura gagné les élections….
    Le général Lecointre déclarait il y a peu que l’ennemi réel est toujours une surprise. On n’a pas fini d’avoir des surprises, je pressens…

  39. dupont dit :

    démontrateur ?

  40. ScopeWizard dit :

    Voilà !

    Effectivement , nous en arrivons au scénario que je redoutais le plus ………

    À savoir ; je vais prendre un exemple qui va parler à beaucoup ………

    Ma crainte -hormis que le concept de « furtivité » soit mis à mal par les derniers progrès des systèmes de détection RADAR mais aussi que nous ne réussissions pas à égaler l’ exceptionnalité du Rafale en matière de polyvalence- était qu’ avec le NGF/SCAF nous n’ ayons un temps de retard par rapport à ce que pouvaient sortir les Américains que beaucoup ont cru « englués » dans leur F-35 ………….

    En nous précipitant dans ce projet hyper-coûteux et en choisissant l’ Allemagne comme partenaires , ce que je redoutais revenait à sortir le Mirage 2000 afin d’ égaler voire de surpasser le F-16 tandis que dans leurs cartons , les USA qui ne l’ oublions pas , d’ un point de vue économique , industriel , et financier sont surpuissants , s’ apprêtaient eux à sortir un jet de combat de la classe du F-22 ……………. ce qui fait quand-même un écart…………. mais en mesure de se vendre et d’ être produit en bien plus grand nombre que le Raptor ne le fut , cela va de soi , et d’ être proposable aux marchés mondiaux ………..

    Mon idée , était donc , puisque le concept du Rafale était si bon , plutôt que nous embarquer dans ce NGF/SCAF risqué censé constituer une rupture technologique et nous conférer un temps d’ avance sur la majeure partie de la concurrence , de « pousser » le concept Rafale ( qui lui est un avion « bien né » ) au maximum en proposant par exemple un « Super-Rafale » -c’ est à dire en gros ce que fut le F-18 Super-Hornet par comparaison au F-18 Hornet « de base »- un Super-Rafale équivalant au Super-Hornet type ASH ou Advanced Super-Hornet ……………..d’ ailleurs on pourrait sans doute prendre aussi les futurs F-15 comme exemple ……………

    Le truc consistant à capitaliser , à optimiser , ce que nous savions faire de mieux ce qui nous permettait de démarrer d’ une base saine , d’ un concept éprouvé , le tout à un coût en toute logique maîtrisable ………ce que du reste Dassault a toujours su faire avant ( de l’ Ouragan au Super-Mystère ) comme après la rupture , le jalon constitué par la sortie du célèbre Mirage III …………..

    Sachant qu’ un Super-Rafale -même agrandi façon Super-Hornet- regroupant nombre de super-technologies tel la furtivité était tout à fait envisageable………….y compris en Franco-français !

    Bref , en résumé , je rejoins le contenu de l’ excellent papier de l’intervenant @E-y .

    • v_atekor dit :

      Du calme Scope, le scaf n’est pas fait, même son montage financier n’est pas terminé, et il parle plus de drones que d’avions…

    • philbeau dit :

      Scope , je partage ce point de vue . Je pense que le SCAF , à supposer que l’on arrive à mener le projet à bien sans servir de marchepied aux industriels allemands partenaires , mais surtout concurrents à la première occasion , n’a aucune chance à l’export . Au delà du trio franco-germano-espagnol . Les brits sont ailleurs avec les italiens et concurrents , et le reste de l’Europe si peu…européen . En fait , j’y vois une vraie impasse , le reste du monde faisant son marché au gré de l’offre qui s’étoffe sur ce créneau , et pour probablement moins cher . Dassault gagnerait à conforter son produit reconnu maintenant , le Rafale , en le faisant évoluer , et en le proposant à un prix raisonnable . Et la team Rafale a la capacité de réaliser , seule ou en collaboration , une offre « essaim de drones », aussi bien qu’Airbus defence .
      Attendons le prochain gouvernement allemand , je ne suis pas sûr que nous n’ayons pas d’amères surprises , les bonnes volontés affichées sur la crise post-covid résisteront-elles à l’épreuve des faits…

    • Alpha dit :

      @ScopeWizard
      Allons l’ami ! Haut les coeurs ! Hormis quelques généralités, personne ne sait ce que sera le SCAF/NGF pour le moment…
      Il faut attendre, même si ce programme US d’avion NGAD semble être de « la balle ». Mais… Ne nous avait-on pas annoncé la même chose au début du F-35 ???… 😉

    • E-Faystos (une blague de mon correcteur) dit :

      Merci ScopeWizard.
      Je ne répéterai jamais assez que le militaire doit laisser la politique de côté: ce sont les raisons du cafouillage F 35, et les germes d’un potentiel échec du SCAF.
      Je n’enterre pas ce dernier, mais au vu de ce qui découle de l’article, il y a des questions qui me triture les neurones:
      -qu’est ce qui a été créé de neuf sur le prototype/lapin blanc US ? (car un peu sorti du chapeau quand même).
      -Quelle sont les moyens de virtualiser ce qui est essentiel sur un avion de guerre moderne?
      .
      Parce que voilà: il y a une grosse decennie, le Britannique John Bachelor présentait la cinquième génération comme celle amenant la « fusion de capteurs »: un truc qu’il y a encore peu de temps, le F35 ne parvenait pas a faire car les avions d’une même patrouille superposaient les spots radars les uns aux autres… un avion de ligne devenait un escadron bombardiers lourds…
      Puis ce fut l’ère de la furtivité, avec ses armes en soutes. Bon, le problème, c’est qu’il faut des armes crées ad-hoc sinon, elles ne parviennent pas fonctionner. Le monde appréciera, car c’est l’ossature future des forces armées américaines qui sont lésées… depuis bientôt… de toutes manières, on sait tous que le problème sera réglé d’un coup de patch magique. dans 5 ans.
      Entre temps, on aura la paix.
      JE pense que le NGF du SCAF est indispensable. Mais ce n’est pas l’avion d’un futur proche. Et son premier intérêt, c’est que l’on pourrait greffer les évolutions du NGF sur le Rafale,comme cela à été fait depuis le Rafale sur les Mirages 2000, et il ne faudra pas se priver.
      Et si on peut échanger nos Rafale à l’évolution coûteuse pour des appareils neuf d’usine, pour les céder à des pays proches, des alliés, et créer un potentiel militaire quasiment prêt à l’emploi, alors il ne faut pas hésiter car le modèle actuel,qui consiste à utiliser nos avions, chars et navires jusqu’à la corde ne vaut plus RIEN.
      .
      Les dividendes de la paix sont morts car ils n’ont jamais rapportés un sou. La guerre, même à basse intensité, même via des proxys, restera toujours plus rentable.

    • John dit :

      @Scope,
      Oui un Super Rafale doit être intéressant. Son agrandissement en particulier et quelques aspects furtifs et aérodynamiques.
      Par contre, contrairement à la transition du Hornets au Super Hornets ou du Gripen C/D au Gripen E/F, le Rafale n’a pas besoin d’une mise à jour complète de la conception de l’architecture info…
      L’architecture ouverte fait que l’amélioration progressive peut se faire sans « révolution » comme c’était le cas avec ces appareils.

  41. jp dit :

    le F22 arrive à mi vie, il devrait bénéficier du block 6 du F35 qui sera commun.
    pour le ngad, il n y a rien d’étonnant, le chemin est long pour le successeur.

  42. BD dit :

    Je sais, cet avion, c’est le FX13 de Buck Danny !

  43. Nexterience dit :

    Suite à la fin des dividendes de la paix, une période de progrès lent se finit . Avec la concurrence chinoise arrive une période d’évolution techno rapide qui rendra vite les technos actuelles obsolètes.
    .
    Par exemple, le Rafale a été totalement reconçu suite aux exigences de furtivité de l’armée de l’Air. Ce qui prouve qu’une conception longue durée doit parfois subir une mise à jour profonde avant même d’aboutir!
    Le tuilage serré semble efficace dans ce cas. Pour suivre les doctrines dynamiques, pour une structure toujours au top.
    .
    Si le Mirage semble dédié à l’asymétrique et police du ciel, le cas Rafale , avion de pointe et cher par son évolutivité, est en danger:
    Avant d’arriver à sa version F5 comme prévu, il va subir des évolutions très rapides de ses adversaires. Sa structure sera peut-être une vraie limite au progrès qui peut toucher:
    -des besoins de puissance embarquée très forts (laser…)
    -des besoins de rayon d’action bien supérieurs
    -des besoins de furtivité ou d’embarquement de remote carriers, etc.
    Bref, la solution est peut-être de diviser le NGF en un modèle embarqué à petit rayon d’action mono réacteur et un modèle lourd à deux moteurs . On pourrait rendre le NGF et Tempest complémentaires avec briques technos mutualisées mais je rêve un peu.

    • Royal Marine dit :

      « a solution est peut-être de diviser le NGF en un modèle embarqué à petit rayon d’action mono réacteur »
      Hé bien non! Le mieux serait de prévoir un biréacteur grand rayon d’action embarqué, avec 4 grands PAN, et qui pourrait donc assurer toutes les missions dans le Monde entier…
      Pendant ce temps là, l’AA serait dotée d’un NGF mono-réacteur à faible rayon d’action pour protéger uniquement le territoire national…
      Pas de doute… Bien meilleure combinaison! Et puis nos équipages de l’AA pourraient ainsi être à la maison tous les soirs…

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Pas de doute… Bien meilleure combinaison! Et puis nos équipages de l’AA pourraient ainsi être à la maison tous les soirs… » Alors que nous allons devoir faire face et peut être répondre à des menaces de plus en plus pressantes li serait bon de se serrer les coudes vous continuez votre puérile et mesquine petite guerre des boutons. Pas très ………………….. intelligent!