L’Otan multiplie les missions pour collecter des renseignements électro-magnétiques aux abords de la Russie

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

52 contributions

  1. didixtrax dit :

    au moins les Russes ne hurlent-ils pas à l’agression. Je me demande bien pourquoi ils dévoilent ou usent leurs potentiels, sauf pour s’entraîner en situation réelle. Je doute que les avions de l’OTAN n’aient franchi la frontière russe. De toute façon dans ce cas, les Russes auraient pu rapidement descendre l’envahisseur avec leurs S300/400 et autres Buk.

    Bref, le petit jeu de celui qui a la plus grosse continue aux frais du contribuable.

    • hoopy dit :

      Pendant que la Turquie est une Russie à la puissance 10 question dangerosité pour nous, et qu’elle est en train de détruire l’OTAN, l’OTAN essaie de se trouver une raison d’être en emmerdant son ennemi héréditaire pour le plaisir. Plus j’y pense, plus je trouve que l’OTAN est vraiment à coté de la plaque. Qu’on laisse un peu la Russie tranquille, qu’on laisse la Turquie s’allier avec qui elle veut hors OTAN et retrouvons une raison d’être avec une OTAN ‘démocratique’ sans Turquie, qui aura pour but principal de contrer l’islamisme conquérant incarné par Erdogan et sa clique.

      • ji_louis dit :

        Les pays baltes et nordiques n’ont qu’un ennemis potentiel: La Russie. Les pays de la mer Noire et du Nord de la Méditerranée en ont deux: La Russie et la Turquie.
        Il est donc normal que l’OTAN essaie de prendre du renseignement électromagnétique ruse quand et comme elle le peut.

        • hoopy dit :

          Je ne pense pas qu’il y ait une tension entre les pays de l’OTAN de la mer noire qui justifie un « show of force » avec des B52 près de la Crimée. La seule réelle tension est plus du coté de la Baltique. Et, faire voler des B52 en Ukraine (qui n’est pas dans l’OTAN), c’est à mon avis une petite provocation tenter de saboter le fragile dialogue Ukraine-Russie.

          • Stoltenberg dit :

            C’est tragique. À croire que l’Ukraine devrait demander la permission des Russes pour tout ce qui concerne les avions qui volent dans présence son propre territoire aérien.

      • Patrickov dit :

        @hoopy ici radio Tel-Aviv qui nous parle

        • Pascal (l'autre) dit :

          « ici radio Tel-Aviv qui nous parle » Ca nous change de radio Ankara n’est ce pas!

        • hoopy dit :

          Si les USA veulent garder à tout prix la Turquie dans l’OTAN, c’est à mon avis justement pour éviter un arc islamique Turquie-Iran anti-Israël. Ils laissent la Turquie agresser la Grèce pour préserver Israël.

        • Pravda dit :

          Non, il a raison, les turcs représentent une menace plus importante, et pour l’Otan, et pour l’UE, que les russes.

          • LEONARD dit :

            Objectivement, les russes sont la première raison d’être de l’OTAN, car le seul pays au contact de la majorité de ses membres.
            On ne se méfie jamais assez de ses voisins quand ils sont castagneurs et armés, ce qui, pour le coup, vaut désormais pour les turcs.

      • Motox dit :

        Encore un sui est payé pour placer Turquie, Islam etc sur n’importe quel article…la formation n’est plus ce qu’elle était au Hasbara

  2. Muse dit :

    Et un jour, des avions de l’OTAN seront abattus…
    Et qui ici va nous dire que les russes volent autour de la statue de la liberté à new-york ?

  3. strider_on dit :

    bon bah maintenant on peut se moquer des appareils de l’otan dès qu’ils se tape une interception virile vu qu’ils se sont découverts une passion pour le renseignement électronique contre un état….

    • Pierro dit :

      C’est juste la réponse aux avions Russes qui viennent se perdre jusque dans la Manche sans transpondeur ou qui violent l’espace aérien Suédois pour simuler des passes de tir…
      Oui, ça joue des 2 côtés.

      • Cricetus dit :

        Le plus cocasse c’est qu’au départ, il y a 2 ou 3 ans, c’est Moscou qui à recommencé, dans la grande traditions de la guerre froide, le jeu d’envoyer ses bombardiers stratégiques nucléaire a la limite de nos espace aériens otaniens…
        http://www.opex360.com/2017/02/09/deux-bombardiers-russes-tu-160-blackjack-interceptes-au-large-des-cotes-francaises/
        Maintenant que les américains se sont réveillés et leur rendent la pièce plusieurs fois par semaine Moscou n’arrive plus à suivre…
        Pas les même moyens sans doute…

        • Vidoc-19 dit :

          @ Cricetus vous trouvez UN exemple russe en 2019, ou UN autre en 2017, pour UN endroit … et sans vouloir voir que du côté OTAN, c’est depuis 1990 et 15 fois par jour, et de tous les côtés au plus près possible des frontières russes ( Kaliningrad ) par exemple ) C ‘est une nuisance, une pression et une menaces permanentes contres les Russes, dont j’admire l’extrème patience …

          • Cricetus dit :

            Non, à l’origine l’OTAN et la Russie se gardait bien d’envoyer des bombardiers nucléaire stratégiques. Seulement des avions de renseignements. C’est Moscou qui a remis en cause le statu quo…
            Ok, les américains sont toujours un peu lent a se réveiller….

      • Vidoc-19 dit :

        @Pierro : la petite différence qui semble vous échapper, c’est que les Russes ont fait cela une fois (Suède) ou seulement rarement (Manche), avec deux avions stratégiques, alors que l’OTAN fait ça tous les jours,du matin au soir, de tous les côtés possibles et avec tous les avions espions possibles, sans parler des drones et des détachements ponctuels de bombardiers stratégiques qui se livrent systématiquement à ce genre de provocation.
        Un jour les Russes vont finir par en avoir vraiment marre et feront autre chose qu’un petit battement d’ailes sympathique.
        C’est à ce moment-là que les pleureuses américaines vont déclencher leur crise de larmes habituelle en appelant leur maman, comme d’habitude. On connaît les valeureux cow-boys par cœur.

        • Pascal (l'autre) dit :

          « Un jour les Russes vont finir par en avoir vraiment marre et feront autre chose qu’un petit battement d’ailes sympathique. » Ils feront quoi? Comme Erdo qui voulait abattre un chasseur grec ou couler une frégate?

        • Cricetus dit :

          Non, à l’origine l’OTAN et la Russie se gardait bien d’envoyer des bombardiers nucléaire stratégiques. C’est Moscou qui a remis en cause le statu quo…

        • Pravda dit :

          Les russes ont commencé ce petit jeu il y a des années, et maintenant se retrouvent fort dépourvus devant des moyens supérieurs.

  4. Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

    Certains ici font semblant de ne pas comprendre …que la différence est toujours la même, les russes « COUPENT » très souvent leur transpondeur, ce qui n’est pas le cas des avions alliés de l’Otan … Mais dire cela ici c’est comme pisser dans un violon tellement la mauvaise fois est grande !!!

    • PK dit :

      Donc espionner les côtes n’est pas un problème puisqu’on suit le règlement, chef ?

      À quand un Tupolev le long des côtes californiennes ?

      • LEONARD dit :

        Avec Open Sky, ils volaient même au dessus des bases nationales stratègiques U.S. ( 2 TU 214 ON ).

        • Patatra dit :

          Oui, mais ce n’est pas du renseignement électronique et c’est très encadré.
          D’ailleurs les états-Unis quittent le TCO définitivement fin Novembre, non ?

  5. themistocles dit :

    Du renseignement électronique avec du B52, il y a peu de chances. Par contre les RC 135, P8 , CL 604, S102 et ATL2, bien évidemment, ils sont en partie conçus pour la collecte de renseignement , m^me si ce n’est pas leur mission principale ( P8,ATL2,CL 604) avec des performances variables selon les domaines ( ELINT,COMINT,SIGINT,IMINT,ACINT…. ). Et en face c’est pareil, même si les vecteurs sont différents ( les russes aiment beaucoup utiliser les navires)

  6. Paddybus dit :

    Les Russes sont salement agressifs…. as-t-on idée d’avoir ses frontières toujours plus prés des zones d’entrainement des américains…. ils pourraient faire un effort….non…???

  7. Thaurac dit :

    Il y a un pigeon et un pigeonné, cherchez lequel..

  8. Chris dit :

    Vu le nombred’avions US abattu par l’URSS à ses frontières, La réaction de la Russie semble molle! Tout ça n’annonce rien de bon ! L’OTAN a une attitude belliqueuse. N’oubliez Pas cette phrase , tout missile attaquant le territoire russe est considéré comme porteur d’une charge nucléaire! La Russie ne va pas s’emmêler les pinceaux Dans une guerre conventionnelle!

    • Cricetus dit :

      Même remarque: si ça dérange la Russie pourquoi a t’elle repris les vols de bombardiers stratégiques le long de nos espace aériens? Il faut assumer les gars!
      Et si ça part en nucléaire: disparition des USA, de l’Europe, de la Russie et surtout de Mr Poutine… donc ce genre de menace n’est pas crédible!

  9. Piliph dit :

    Les Atlantique 2 de l’AA française seraient davantage utiles au-dessus des troupes au sol engagées au Sahel/Sahara, voire au-dessus de la Méditerranée par où transitent les dizaines de milliers de migrants qui entrent ensuite en France illégalement. Comme si on en avait à revendre, des Atlantique2, ou comme si la France avait investi dans les drones quand il était encore temps de le faire (déficit en drones avec double peine : achat aux Américains à des prix faramineux + utilisation rapide du potentiel de vie des Atlantique).

    Mais non, nos décideurs préfèrent les envoyer raser les moustaches des Russes en Mer Noire… Je sais bien que les militaires sont obligés d’obéir aux décideurs politiques, élus grâce au soutien financier, médiatique et politique des atlantistes, et que la marge de manoeuvre de ces décideurs est limitée par les stratégies de nos véritables patrons, mais c’est dommage : l’armée française, en particulier l’AA et la MN, risquent de d’acquérir aux yeux des Français l’image d’une armée de supplétifs des USA – comme en Afghanistan, où 90 jeunes Français sont morts pour rien avant qu’on se décide de s’en retirer- y compris dans les jeux dangereux avec la Russie. Et comme la majorité des Français ne croit pas à l’éventualité d’une invasion possible du pays par la Russie…

    PS : et le Haut Commandement français, il en pense quoi? Il rêve aux temps glorieux de la prise de Sébastopol, il ferait mieux de se souvenir de Gallipoli.

    CCL : tant que ça se passe bien, tout va bien – les Français ayant d’autres préoccupations en ce moment. Le jour où il se produira un incident grave avec perte de vies et de matériel français, là il faudra s’expliquer devant les Français.

    • Carin dit :

      @Piliph
      Les russes ont toute une flotte de bateaux qui font pareil… c’est de bonne guerre. S’il fallait couler dans le golfe de Gascogne tout leurs bateaux pirates, Poutine aurait beaucoup de difficultés à expliquer au peuple russe que X bateaux de
      « Pêche » ne reviendront pas… ou X soums sont perdus…

    • intruder dit :

      c est sur ! tout les quatres matins les russes n en peuvent plus d intercepter les atlantics a leur frontieres!!!

    • fond de gorge dit :

      les français obéissent à des Ordres de politiciens atlantistes ,donc un militaire ça exécute ou ca démissionnent !
      ou ça finit son contrat ,ou ca part en retraire comme De Villiers ..
      nos armées sont aux services de la politique américaine …vous n’avez toujours pas compris ou quoi !

      au fait le communisme est il toujours actif en Russie ???
      ou bien c’est du régime autoritaire de gauche ou de droite c’est pareil ,on s’en Fout si on est du peuple!
      ce qui compte c’est ce qu’il y a dans l’assiette ….mais personne n’interroge le peuple russe !

    • Vidoc-19 dit :

      @ Piliph : ne vous en faites pas : pendant que l’un des rarissimes Atlantique en service est envoyé en mer Noire pour faire le voyeur, il reste pour surveiller toutes les approches maritimes occidentales de la France (ce qui représente un certain nombre de centaines de kilomètres) : un avion des Douanes, éventuellement un Falcon 50, et dans le meilleur des cas un Caïman Marine, celui qui est en état de vol dans la flottille pour la journée : s’il le fallait, on pourrait lui adjoindre une Alouette III, appareil dernier cri bourré de capteurs ( de pannes) ..
      j’ai une suggestion à faire : puisque les avions de patrouille maritime qu’on a payés avec nos impôts sont occupés à faire le voyeur à des milliers de kilomètres de chez nous,on pourrait créer un service de surveillance des côtes enfin efficace avec des surfeurs volontaires, ou même des ramasseurs de bigorneaux répertoriés,qui pourraient donner l’alerte en cas d’invasion maritime. Finalement nous aurions notre service des garde-côtes et de la garde nationale réunis en un même corps de volontaires, qui pourraient évidemment inclure des retraités puisqu’il y en a plein.
      La France, grande puissance militaire surtout depuis qu’elle est au cœur de l’OTAN et qu’elle est obligée d’aller ici ou là pour servir la soupe au patron du Pentagone, devra revenir à la bonne vieille méthode du concours Lépine et du système D pour retrouver une défense du territoire enfin digne de ce nom

      • Piliph dit :

        @Vidoc-19 : lol…. me voilà rassuré…PS : pour les surfeurs, les ramasseurs de bigorneaux ou les retraités, gaffe, le gouvernement pourrait vous prendre au sérieux…

  10. Szut dit :

    Très bien il est temps que l’OTAN adopte une attitude plus volontaire face à l’incurie russe. Ce n’est vraiment pas la peine ‘afficher une attitude conciliante face à la chienlit russe. Si l’OTAN pouvait intégrer l’Ukraine ca serait un avantage stratégique. Il ne faudra surtout pas le dire à Trump qui s’empresserait de voler au secours de son ami Poutine.

    • Europe Uber Alles dit :

      L’intégration du régiment nazi Azov dans les forces de l’OTAN, ça aurait effectivement de la gueule, et ça rappèlerait de bons souvenirs à un certain nombre de Français et d’Allemands. Bien vu. Et puis soutenir les finances et l’économie ukrainienne, ravagée par les oligarques qui pillent le pays, ça coûterait quoi, quelques dizaines de milliards d’Euros, en échange de quoi on pourrait importer quelques milliers de prostitué.es ukraniens.nnes, en sus des quelques milliers de séropos VIH, VHB, VHC qu’on accueille déjà gratuitement dans nos hôpitaux depuis 2014 (j’ai des stats précises, si ça vous intéresse). Et puis, la reprise de Sébastopol, on l’a déjà fait en 1854-55, ce serait un jeu d’enfants de le refaire, pas vrai.
      Bien sûr, les effectifs de l’armée française à mettre sur ce nouveau front de l’Est risquent d’être un peu maigres, compte tenu de la dispersion de nos engagements en Afrique de l’Ouest, au Liban, en Syrie et dans les rues françaises : on pourrait imaginer la création d’une unité de « freedom fighters » français volontaires pour soutenir les troupes franco-germano-polono-lituaniennes du front, avec un nom bien symbolique de l’amitié franco-allemande et de l’unification de l’Europe, tiens pourquoi pas « Carlus Magnus », ça aurait de la gueule…
      Probablement que ce traitre de Trump tenterait une opération de diversion en créant un second front à l’Ouest pour soulager son ami Poutine, genre débarquement de troupes US en Normandie ou à Saint Trop’. Il serait donc temps d’affecter les millions de chômeurs français à des travaux volontaires de construction d’une sorte de ligne Maginot atlantique, bretonne, normande, pasdecalaisienne et provençales, ça ferait incidemment baisser l’Indice de Masse Corporelle moyen de ces feignants de Français.
      C’est tentant, je l’avoue.

  11. PeterR dit :

    >> ce qui est un préalable à toute opération militaire
    – faut-il s’inquiéter ?
    Comme j’imagine que les russes se réservent certains moyens pour leur seul territoire (i.e. ne les exportent pas) vouloir relever leurs signatures voudrait dire qu’il y en a qui imaginent un jour attaquer le territoire russe ??

  12. Pascal (l'autre) dit :

    J’ai l’impression que certains ici redécouvrent au choix l’eau chaude ou le fil à couper le beurre! Que croyez vous qu’il se passait pendant la « guerre froide ». Le matériel a évolué mais l’ E.L.I.N.T. (Electronic Intelligence) a toujours existé. Les S.R.71, les U2? les Transal C 160 G « Gabriel », les chalutiers russes qui avaient plus d’antennes que de filets. Les multiples opérations de recueil d’infos (radio, fréquences radar le long du rideau de fer! Non rien de nouveau sous le soleil à part une nouvelle mine d’infos o combien abondante, ………………… le Net!

  13. werf dit :

    Il n’y a pas de quoi s’extasier devant les missions des avions de l’OTAN. Ils font le job qu’on leur demande mais cela ne veut pas dire qu’ils sont efficaces en matière électro-magnétique… Ils créent eux mêmes des champs en allant à plusieurs avions dotés du même type d’appareils d’analyse ce qui perturbe automatiquement les données recueillies. Quant au traitement, le nombre de missions prouvent que les résultats ne sont pas bons ou significatifs. mais c’est de la com pour rassurer les pays baltes, la Pologne et l’Ukraine, entre autres. Ils n’ont jamais franchi les frontières russes car ils savent, depuis bien longtemps, que la réaction ne se ferait pas attendre… On est plus en 1991!

  14. Raymond75 dit :

    L’OTAN c’est la paix ; des bases de l’OTAN dans les pays limitrophes de la Russie et des vols de ‘reconnaissance’ à sa frontière sont aussi normaux que des bases soviétique à Cuba … Euh non : la Russie c’est le Mal, les USA c’est le Bien !

    Mais continuons à dénoncer les ‘provocations’ Russes : les USA ont besoin d’un ennemi pour exister en tant que puissance dominatrice. De Gaulle parlait de « l’Europe de l’Atlantique à l’Oural » ; il est mort en 1969, depuis des nains lui ont succédé, en France et en Europe.

    • LEONARD dit :

      « les USA ont besoin d’un ennemi pour exister »
      Sûrement.
      Mais c’est aussi le cas de la Russie qui a besoin de l’épouvantail Otan, de la Chine avec l’Occident décadent, de la Turquie avec les « croisés apostats », non ?
      Vous vous crédibiliseriez en dénonçant toutes les hypocrisies étatiques et nationalistes, pas seulement le « Grand Satan » à la @Covid-19.

  15. Ron7 dit :

    En parlant renseignement électronique…
    Juste un petit bonjour à…
    Paul Bismuth de Nagy-bocSa qui est sur site parfois !

    • Pascal (l'autre) dit :

      « En parlant renseignement électronique…
      Juste un petit bonjour à…
      Paul Bismuth de Nagy-bocSa qui est sur site parfois ! » Pourriez vous développer

  16. aleksandar dit :

    Tiens, les trolls du Pentagone ont reçu de nouveaux  » talking point  »
    « C’est les russes qui ont commencé »
    « C’est les russes qui ont commencé »
    Cela fait un peu pleurnicherie de cour d’école mais c’est habituel chez eux

  17. Ping dit :

    Beaucoup d’agitation autour de l’OTAN, mais je ne vois ici au mieux que les « 5 eyes »…