!-- Quantcast Choice. Consent Manager Tag v2.0 (for TCF 2.0) -->

 

Le plan de relance prévoit 832 millions d’euros de commandes militaires… qui ont déjà été annoncées

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

115 contributions

  1. themistocles dit :

    L’enfumage à la Bercy, comme d’habitude. Un jour il faudra se saisir d’une centaine de ces gugusses, mâles et femelles, leur refiler un paquetage et les envoyer comme compagnie de marche quelque part dans le sahel, juste pour un tour OPEX. Ils pourront savourer la pertinence de leurs choix et de leurs coup-fourrés. Le compte-rendu des survivants à leurs collègues devrait être édifiant.

    • Requin dit :

      vous pourriez vous expliquer le rapport entre le Sahel et l’impact Covid sur les industries françaises parce que là, c’est vraiment pas évident.
      En aucun cas, il ne s’agit ici d’un plan de relance du secteur militaire.

    • Gremlins dit :

      Rien a rajouté, vous avez à mon avis trouver la cause du mal themistocles. Avec un soupçon de verbe à la Audiard, tout ce que j’aime sur ce forum.

    • albatros24 dit :

      En tête il faudra y mettre M; Macron alors
      sans oublier MM Hollande et Sarkozy

    • MAS 36 dit :

      Allez champagne pour tous les visiteurs du site pour le 150° anniversaire de la République. Pour une fois serrons les rangs devant tous nos ennemis de l’intérieur, de l’extérieur.

      Maintenant pour le budget celui-ci dépend aussi de notre PIB. Dans ce cas là vu la crise actuelle on ne pourra pas se cacher longtemps derrière les 35H. A chaque entreprise la liberté de gérer en fonction de ses augmentations ou baisses d’activité.

    • Jack dit :

      C’est vrai que les commandes de H160, Phenix, Rafale F4, Griffon, Jaguar, Lynx, H225, FDI, … sans oublier les programmes SCAF/NGF, MGCS, V-Max… peuvent être considérés comme de « l’enfumage à la Bercy » 🙁

    • Fred dit :

      Tout cela n’est que la faute de l’ena détruire un pays millénaire comme la France en quarante ans il faut le faire, le jour ou cette « ecole » sera fermer nos problèmes ne seront plus.

    • NRJ dit :

      @themistocles
      Les gars de Bercy font leur boulot. Si on leur rend une équation budgétaire impossible, ce n’est pas de leur faute, mais de la votre en tant que citoyen qui élit des politiques démagogiques intenables (en tant que citoyen français je suis également concerné, même si mes choix n’allaient pas vers ce type de politique). On ne peut pas en vouloir à quelqu’un pour faire son boulot, il y a un moment où il faut savoir se remettre en question.

  2. St Chamond dit :

    Déception. Surtout que, même si les 1,7 milliard d’augmentation de budget annuel sont appréciables, l’effort budgétaire n’est pas encore à la hauteur des évolutions mondiales; en particulier la guerre quasi inéluctable qui vient en Asie Orientale et ses éventuelles répercutions en Inde et au Moyen-Orient. En même temps c’est pas avec une économie anémiée que l’effort de défense est possible. Comme toujours : « on verra »

  3. albatros24 dit :

    Ce plan de relance est une pantalonnade, comme celui de Sarko d’ailleurs.
    Ce sont juste des cadeaux aux actionnaires et à certaines boites de BTP pour les travaux d’isolation,ce dernier point étant le moins stupide et cela manque d’ambition…
    Il faut relancer par les investissements.
    Au lieu de cela nous allons enrichir les plus riches les actionnaires.
    Alors qu il aurait fallu par exemple verser des subventions aux collectivités locales fléchées investissement
    de manière à ce qu’elles fassent des travaux dans les Régions départements communes. Cela c’est nécessaire à nos entreprises du BTP, mais aussi les industries de meubles scolaires nous en avons en France par exemple, et entraîne au final une hausse des commandes des achats et après des salaires avec des embauches à la clé du fait de carnets de commande pleins.
    Investir dans de la transition énergétique est aussi intéressant, orientée vers des boites industrielles françaises (exemple avec nos multinationales de l’énergie comme Engie,…). Mais surtout investir dans notre Marine notre AA et finir plus vite la modernisation de nos forces terrestres, voire réintroduire le service national juste suspendu et ses besoins en casernements et équipements divers. En n’oubliant pas d’instaurer une taxe CO2 et une taxe COVID sur les produits de Chine : celle ci doit payer les dégâts qu’elle a causé par sa mauvaise gestion de ses nombreuses pandémies qui maintenant ont entraîné une crise majeure mondiale.
    il ne s’agit pas ici de critiquer la France, mais juste Macron et les énarques qui sont toujours à côté de la plaque…150 milliards pour rien, ou presque. Ils sont petits bras et auront une petite relance qui ne suffira pas pour endiguer les effets de cette méga crise du COVID.

    • Requin dit :

      MDR.
      Comme si les militaires professionnels avaient envie de perdre leur temps et s’handicaper avec des appelés encore moins utile que le H de Hawaï.
      Désolé pour vous, mais ils ont des choses plus importantes à faire que du social.

      Quant au reste, vous ne connaissez visiblement pas le fonctionnement de l’Etat et des collectivités territoriales.
      L’argent pour rénover une école passera obligatoirement par la commune concernée et qui sera maître d’oeuvre pour l’opération vu que l’école lui appartient.

      Pour la Chine, bonne idée de mettre des taxes, cela fera…. baisser le pouvoir d’achat des Français. sûr qu’ils seront d’accord !!!

    • Stoltenberg dit :

      Il n’y a que le secteur privé qui peut bien investir, sous peine de faire faillite. L’état ne devrait pas se charger de cela. Il devrait juste donner un bon cadre judiciaire (règles simples et peu nombreuses, respect des libertés individuelles, état de droit) et fiscal (peu d’impôts) pour que les acteurs économiques puissent agir avec autant de liberté que possible. Votre politique de « relance » avec des investissements étatiques rendus possibles grâce à l’émission d’obligations pourries notées bientôt triple D que personne ne veut mis à part la BCE, et dont l’ampleur est désormais sans précédent, risque d’être le dernier clou dans le cercueil de l’économie de ce pays. Et j’espère me tromper sur ce point. Plus on relance et plus il faut relancer. Le politique bureaucrate est content – il est à la fois le cancer et le charlatan. Perpetuum mobile.

      • Albatros dit :

        JUstement Non
        nous n’avons JAMAIS relancé depuis de Gaulle.

        • Stoltenberg dit :

          Et tant mieux, cela nous a peut-être empêché de se retrouver dans la même catégorie de pays que ceux de l’ex bloc soviétique. Et, tant qu’on n’y est… C’est de Gaulle avec l’aide des communistes qui a créé l’ENA – cette école dont les élèves vous semblez tant mépriser.

          • albatros24 dit :

            Et ?..
            Justement de Gaulle a fait une politique de relance et nous ne sommes pas un pays communiste
            Par ailleurs l’ENA a été créé pour en faire une école apolitique de technocrates au service des politiques
            Au fur et à mesure des années, les énarques ont pris le pouvoir, cela de Gaulel ne l’avait pas imaginé

      • albatros24 dit :

        Le secteur privé est bien incapable d’investir suffisamment seul l’Etat le peut
        Ainsi le développement du programme nucléaire, les ce,ntrales nucléaires, les armes etc,..tout cela s’est fait directement par l’Etat donc le contribuable
        Le secteur privé investit déjà insuffisamment pour ses propres besoins en équipement sans tout reverser aux actionnaires qui se goinfrent.
        On ne remlance pas seulement avec des dettes d’Etat, qui par ailleurs sont très courrues et à taux négatifs, vous le verrez si vous vous renseignez un peu.
        Par ailleurs la moitié de notre dette est détenue par des nationaux, l’autre moitié par des européens, dont la BCE.
        Et ne vous inquiétez pas : vous vous trompez bien comme nos énarques d’ailleurs.

        • Stoltenberg dit :

          Là vous parlez du régalien qui relève effectivement du domaine de compétences de l’état.
          .
          Le secteur privé a énormément investi ces derniers temps à tel point qu’il s’est fortement endetté.
          .
          Je sais très bien que les taux directeurs sont actuellement historiquement bas. Les taux des obligations de l’état sont négatifs et cela témoigne d’un très mauvais état de l’économie. De toute façon les investisseurs savent qu’au pire c’est la BCE qui va racheter ces titres trash triple D. Au final ce sont les Français qui payent via l’inflation de la masse monétaire qui circule sur le marché. Rien n’est gratuit dans un monde où les ressources sont finies. Ces investissements ont un coût caché qui risque d’être bien plus important que le bénéfice escompté. Mais vous n’êtes pas capable de voir aussi loin.

          • albatros24 dit :

            Les centrales nucléaires ne sont pas une mission régalienne de l’Etat vous confondez tout.
            Dans quoi le secteur privé a « énormément investi  » ?

          • Stoltenberg dit :

            Bon, écoutez… Je vous conseille pour la prochaine fois de vous renseigner un minimum avant d’étayer publiquement votre inculture de militant communiste. Et je parle des vraies notions de macroéco et de la compta nat. et certainement pas vos périodiques ou sites gauchisants.
            .
            En 2019, la participation des entreprises dans la FBCF c’est 55%, soit 2 fois plus que l’état. Ensuite, dans quoi ces entreprises ont-elles investi? Dans tout ce qui leur permet de générer des profits en répondant à une demande réelle du marché.
            .
            Les centrales électriques (dont nucléaires) font partie du régalien dans la mesure où le fonctionnement de toute l’économie repose sur le secteur électro-énergétique et il est donc crucial de maintenir la souveraineté et de garantir la pérennité de l’économie, notamment en cas de guerre.

        • NRJ dit :

          @Albatros24
          Mais où voulez vous investir ? Dans le porte-monnaie du citoyen ? Dans le porte-monnaie des banques ? Ou d’entreprises ?
          Surtout, question principale: qu’est ce que ca apportera d’investir toujours plus d’argent (alors qu’on le fait depuis 2010 avec notre déficit) ? Arroser le sable ne rend pas une terre plus fertile…

    • norbert dit :

      @albatros. Le service national ne serait aujourd’hui qu’une erreur de plus car on devrait y exclure tous les voyous qui seraient ingérables et qui auraient justement besoin d’être recadrés. Ce serait dans une France qui détient le record peu enviable de consommateur de cannabis, le nouveau super marché de la drogue.
      Quand à la transition énergétique, elle sera faite par des travailleurs détachés puisque les règles européennes nous interdisent de donner la préférence nationale pour l’emploi. En donnant le bac 2020 à tous les jeunes, on va pouvoir « parquer » ces jeunes pendant 3 ans le temps que Mr Macron soit réélu , et ces 100 milliards vont préparer la réélection du monarque !

      • albatros24 dit :

        le phénomène de drogue existait déjà quand j’ai fait mon service national au début des années 90, et il y avait des bataillons semi disciplinaires. Les jeunes maghrébins déclaraient faire leur SN au Maghreb par ailleurs.

      • albatros24 dit :

        Les directives appellent à une procédure ouverte transparente égalitaire
        mais pas à un choix obligatoire des boites étrangères…
        Rien ne nous empêche de prendre selon le meilleur rapport qualité prix plutôt que le seul moins disant …

        • norbert dit :

          @albatros.On voit que vous êtes loin de la réalité du travail dans le BTP. Les entreprises retenues sont certes françaises, mais elles sous-traitent à des entreprises , qui elles mêmes sous-traitent , et en final on retrouve que des étrangers pour faire les taches.

    • Buburoi dit :

      Le service national, c’est terminé définitivement. Personne n’en veut, perte de temps et d’argent. Ce qu’il faut, c’est diminuer les impots et dégraisser le mamouth étatique.

      • Albatros dit :

        Les délinquants l’armée n’est pas obligée de les prendre justement…Elle sélectionné les 150 000 qu il lui faut le reste sert en hôpital chez les pompiers vcivils ou dans des associations c’est un service national pas seulement militairele.

      • albatros24 dit :

        Il faut diminuer les impôts pour les classe moyennes mais l’augmenter fortement pour les entreprises de grosse taille, multinationales et surtout les riches car ils ne contribuent pas assez par rapport àla classe moyenne pressurée.
        Et il faut bien sûr contrôler mieux ce qui est fait des aides et dégrèvements fiscaux, ce que nous ne faisons plus depuis des années et Sarko qui a tué les corps de contrôle et les forces avec la RGPP.

    • NRJ dit :

      @Albatros24
      Ne dites pas des bêtises. Si Macron pouvait investir plus, il le ferait. C’est simplement qu’on n’a plus de fric. On va arriver à 120% de pib de déficit, et on pourrait se retrouver l’année prochaine en faillite (pour rappel, la Grèce avait une dette inférieure à la notre en 2009). Comme on n’a pas fait les réformes structurelles, préférant couver les crises sociales type gilets jaunes ou protestants de la réforme El-Kohmri de 2016 par de la dette inutile -pardon de « l’investissement ». Je crois me souvenir que vous souteniez cette position d’ailleurs, estimant simplement que l’effort n’était pas suffisant (mais sur le principe vous étiez d’accord).

      A comparer à la situation allemande, où Merkel a fait des économies et l’austérité horrible que vous dénoncez (sans impacter la croissance d’ailleurs, ni entraîner des crises sociales)…. et peut aujourd’hui injecter 1100 milliards d’euros dans son économie.

      Comment dire ? Remettez vous en questions, remettez vos analyses en question, et apprenez que la réalité ne se résume pas à « tel président ne fait pas les bonnes choses car il est idiot », ou « tel homme politique est corrompu par les reptiliens ». Car derrière ce n’est pas juste l’économie, mais des vies humaines. Un mauvais vote peut être aussi meurtrier qu’une balle de fusil.

      • Euclide dit :

        Oui NRJ Et alors ?
        Vous qui est très à cheval sur l’équilibre budgetaire de la France, j’ai lu il y a 1 an ou 2 que nos voisins les Britishs avaient effectués les derniers remboursement de la Seconde Guere Mondiale. Soit 73 ans. Je suis d’accord qu’ils ont du payer un max d’interêts.

        Contrairement à ce qu ‘a ecris Thaurac ( le membre de la banque Soros) , la révolte des GJ est une réaction à la désinintrualisation de la France et surtout dans nos province depuis l’élection de Giscard.
        Je passerai brievement ce que nos coûte nos balieues ethniques.
        enfin pour terminer, je paraphaserai le général Bonaparte qui disait que l’on n’a jamaiss assez de canons. Il faut traduire que l’on a pas assez d’argent.

        • NRJ dit :

          @Euclide
          Avec l’inflation ça n’a pas forcement coûté très cher. Et les anglais ont du payé des intérêts chaque année jusqu’à la fin de l’écheancier, qui se faisait il y a 1 ou 2 ans.

          On peut interpréter de beaucoup de façon le mouvement des gilets jaunes. Mais pas avec la désindustrialisation, à mon avis. Qu’est-ce qui vous fait penser ça ? Je doute d’ailleurs que les gilets jaunes (qui étaient plutôt des français de ce qu’on appelle la France profonde) soient vraiment touchés par ce phénomène s’ils n’y sont pas directement concernés. Et quel rapport avec la hausse du Diesel ?

          A mon avis les gilets jaunes était une protestation générale contre un gouvernement considéré comme non-représentatif les méprisant (notamment en arrêtant l’isf qui touchait les « riches » tout en augmentant le diesel qui touche tout le monde).

      • albatros24 dit :

        Face aux vérités d’aujourd’hui qiu sont en fait des erreurs du passé, il vaut mieux dire des bétises, qiu s’avèrent bien fonctionner dans des pays comme les Etats Unis qui ne cessent de relancer publiquement via de gros investissements dans leur Armée et leur secteur industriel.
        On ne sera que mieux économiquement si nous avons de la croissance. celle ci viendra de l’investissement dans de grands programmes et travaux mais aussi la recherche la mise en avant de l’apprentissage, l’orientation vers une production plus élitiste et haut de gamme, la protection douanière sériée notamment contre les produits qui nous concurrencent de manière déloyale, la hausse des impôts des plus riches et des multinationales tout en baissant celels des classes moyennes (ce que ne fait pas ni Macron ni Hollande ni Sarko qui s’acharnent sur les salariés)
        on paiera ensuite les amendes de l’UE s’il le faut…
        Les réformes que vous invoquez sont faites chaque jour en France, Xavier Niel de dire ainsi que la France était un « paradis fiscal pour les entreprises ». Vos verrez les crises sociales, elles ont débutées déjà avec les GJ et ce n’est pas fini, c’est un risque plus grand que des banlieues qui soit disant se révolteraient…
        Les allemands ont fait une politique de rigueur salariale pour augmenter encore les bénéfices de leurs entreprises richissimes. mais ont elles enrichies les allemands ?
        Nous pourrions tout à fait relancer notre économie avec 1000 milliards en quelques années aussi justement mais nos énarques sy refusent trop timorés ou intéressés par des intérêts privés.
        L’Allemagne a vu ses dettes épongées dans les années 50, elle devrait continuer à les payer encore aujourd’hui, elle ne finance pas de secteur nucléaire important ni d’arsenal nucléiare elle agit comme un passager clandestin d’ailleurs. Enfin elle a privilégié l’assemblage de produits moins chers fabriqués chez des sous traiotants des pays voisins, en privilégiant une production sélective et donc très rentable. Nous avons fait le contraire en privilégiant le moyen de gamme et nous retrouvons en concurrence avec des pays à bas coût en Asie et Europe de l’Ets c’est pourquoi on est obligé de délocaliser, de perdre nos industries, erreur majeure de nos énarques.
        Le mauvais vote est de privilégier un énarque à l’Elysée, cela nous coûte de nombreuses vies gâchées en France.

        • Plusdepognon dit :

          @ Albatros 24
          La culture économique des français est mauvaise, c’est voulu.

          Le modèle allemand entièrement tourné vers l’export va connaître quelques ajustements :
          https://youtu.be/wMO37vBe3Tg

        • Stoltenberg dit :

          La période de la plus forte croissance aux États-Unis et du véritable boom économique c’est quand il y avant un système capitaliste quasiment sauvage et donc sans toutes ces relances communistes.

          • albatros24 dit :

            « un système capitaliste quasiment sauvage …sans les relances communistes  »
            Mais de quoi parlez vous ?

          • Stoltenberg dit :

            Du système économique qui a permis de transformer un terrain entièrement sauvage en une superpuissance.

        • NRJ dit :

          @Albatros24
           » la croissance. celle ci viendra de l’investissement dans de grands programmes et travaux ». Avec quel argent ? Et ça apportera quoi de dépenser 50 milliards dans la construction de par exemple une pyramide ?

          Avec la France on voit exactement les limites du système que vous préconisez : on fait de facto de la relance depuis 10 ans en vivant sur un déficit de 3% chaque année. On fait de la dette que les générations suivantes devront rembourser (mais ça on s’en moque), et… on est en crise sociale continue malgré des taux de croissance poussé par la croissance internationale (même si la France est le boulet de l’Europe niveau croissance) et rendu aussi artificiellement plus élevés par le déficit publique.

          Si une entreprise est inefficace, car composée de salariés et de directeurs incompétents et paresseux, elle ne marchera pas mieux parce qu’on lui injecte de l’argent. C’est pareil pour un État. Et la France est un tonneau percé qu’on tente de remplir d’eau. Mais fatalement ça trouve ses limites.

          Bref vous dites qu’il faut investir. Mais jusqu’à quelle limite ? 10% de déficit ? 20% de déficit ? 50% avec 1000 milliards ? . Vous croyez sérieusement que ça permettra de produire une croissance à long terme ? Et entre autre ça nous mettra en faillite comme la Grèce en 2010 car derrière il y aura des taux d’intérêt colossaux à payer chaque année.

          Mis à part les périodes de crise internationale comme le Coronavirus ou la crise des subprimes, l’investissement ne sert à rien. S’il y a une crise franco-française, c’est que la France doit changer, notamment avec ce que vous proposez sur la recherche et la mise en avant de l’apprentissage.

          « , la hausse des impôts des plus riches et des multinationales ». Super, comme ça ils vont partir et on n’aura que les pauvres à taxer. Vous voulez éviter les délocalisations mais vous proposez exactement ce qui mène. Pourquoi PSA a délocalisé l’usine d’Aulney au Maroc ? Car il y avait moins d’impôts, tout simplement et donc des couts de production plus faible et des voitures moins chères à vendre.

          Je ne sais pas si les allemands ont été enrichi par la politique de rigueur salariale que vous mentionnez (de quelles lois s’agit t’il ?). Ce que je sais cependant est que les allemands ont pu faire venir 2 millions de migrants en 2 ans, qu’ils sont au plein emploi, et qu’ils n’ont pas les crises sociales que nous connaissons. Et de quel droit vous jugez les entreprises françaises ? Vous vous estimez sans doute plus intelligent que leurs dirigeants pour dire là où doit se trouver leur marché ? Le mythe du français arrogant n’est pas qu’un mythe en fait. Si les entreprises françaises sont sur certains marchés, c’est que c’est les marchés sur lesquelles elles seront les plus rentables. Quant à l’impact financier de nos armes nucléaires, c’est négligeable. En revanche ce qui l’est moins le nucléaire civil qui nous garantit une production d’énergie bon marché ce qui en fait un atout français.

          Enfin on peut accuser les énarques d’être arrogant (comme vous en fait …), mais pas d’être idiot. Macron souhaite être réélu. S’il pouvait dépenser des centaines de milliards, il le ferait.

          • albatros24 dit :

            -Il ne s’agit pas de faire des trous ou des constructions sans intérêt pour relancer mais d’impulser une production locale, des travaux locaux qui génèreront de l’activité, de l’achat de biens, de production, de la hausse des heures de travail, donc de la hausse des primes, heures supp puis du besoin d’embaucher, cela ne se fait pas en 1 semaine mais sur plusieurs mois, voire années. L’ajout de liquiditésdoit être constant et important. Ici avec le plan Macron il est très léger sérié et court dans le temps, cela ne marchera pas.
            Notre endettement a servi à payer du fonctionnement et non de l’investissement (des routes moderniéses, des autoroutes trois voies, de l’internet partout, des commandes de travaux pour les collèges et lycées, pour les hôpitaux, pour des casernes destinées à des appelés, pour des vaisseaux neufs à la place des vieux, etc,,, le tout sur plusieurs années
            Ces commandes vont générer de l’activité qu ielle même va générer de la croissance et donc des liquidités en plus comme salaires, comma achats auprès des vendeurs et producteurs et de plus de taxes et impôts.
            le fait que plus d’argent circule (à la base des emprunts et des impôts pour les lus riches) va mieux irriguer notre economie, au profit de nos entreprises (celles qui rtavaillent encore chez nous…) et va générer un afflux de trésorerie mais aussi de ressources fiscales, le budget de l’Etat sera alors équilibré sur un an. On recommence l’année suivante, le budget est à nouveau équilibré, votre déficit n’exist e plus et vous venez de faire baisser sans aucun effort votr edette. Prolongez cela sur plusieurs années,
            Les taux qui vous sont accordés deviennent tous négatifs du fait de votre attractativité fortement augmentée. Au bout de 20 ans, une bonne part de votre dette est abnnulée.
            C’est le principe du multiplicateur keynésien.
            Et en plus cela marche les Etats Unis le démontrent avec leur immense financement public du secteur de la Défense qui booste toute leur économie depuis des déécennies.
            Ce sont des centaines de miliards d’Euros et sur plusieurs années.

          • albatros24 dit :

            Nous avons des entreprises leaders mondiaux dans des secteurs justement intéressants.
            Le BTP (Vinci Eiffage Bouygues, etc) : finançons le reconstruction de nos routes défoncées partout en France ainsi que l’adduction d’eau potable et l’assainissement (Suez, Saur…) ou encore la pharmacie (recherche fondamentale et création d’une agence du médicament qui fabrique tous les génériques et produits nécessaires à la médecine), armement : modernisons notre Armée grâce à nos industriels, automobile et énergie (Totral, Renault Peugoet…) développons de nouveaux véhicules ecologiques face au réchauffement climatique avec un fort besoin electrique qui nous permettra de développer de nouvelles centrales plus écologiques (à sodium par exemple) pour remplacer le pétrolepolluant, ainsi qnous ferons fortement baisser note déficit de la balance commercial), modernisons le ferrovière et les voies ferrées, developpons des engins ecologiques, nous avons aussi des leaders dans la construction des locos et la pose de rails, instaurons le ferroutage sur longue distance pour les millions de camions polluants qui encombrent nos autoroutes
            Taxons davantage les boites du CAC40 dont le sport favori est d’échapper à leur devoir fiscal. Notamment les gconcessionnaires autoroutiers…etc etc
            Vous voulez d’autres projets de relance ?
            Tout cela peut être financé sur plusieurs années et permet, meêm si nous avons emprunté au debut, de financer notre économie et de rembourser au final nos dettes.
            Il faut le faire tant que nos avons ces taux intéressants.
            ce que veulent nos créanciers est un investi stable sûr et rentable : si nous devenons plus riches au final ils seront comblés et se précipiteront chez nous plutôt que chez les allemands qui ont d’autres soucis notamment de vieillissement qui ne leur permettent pas de davantage investir par exemple.

          • albatros24 dit :

            Avec quel argent ma relance ?
            Avec le même argent que nous empruntons chaque semaine sur les marchés, chaque semaine…
            Ce sont des dizaines de milliards à chaques fois il faut le savoir.
            https://www.youtube.com/watch?v=ki29rx29CtI
            Et cela sert à financer du fonctionnement.
            Pourquoi ?
            Parce qu ona baissé éles impôts des plus riches d’entre nous.
            Il faut trouver du cash pour faire fonctionner le système et c’est devenu une routine
            Il faut tout refaire.
            Le fonctionnement doit se financer uniquement avec les impôts et taxes, donc re taxer les plus riches et arrêter ces cadeaux aux actionnaires qui ne servent à rien sinon à les engraisser
            Pui l’investissement doit se faire grâce aux emprunts.
            C’est le B a BA de la comptabilité publique.

          • albatros24 dit :

            Enfin concernant le fait que je serai arrogant, c’est juste..votre opinion.

          • albatros24 dit :

            Macron ne peut augmenter les montants car il s’est lui même piégé. Il n’augmentera pas les impôts, croyant naïvement que les riches qui bénéficient de largesse depuis l’époque de Chirac (de Pompidou en fait) feront ruisseler de l’argent sur le reste de la société, les salariés,…
            Ce qui s’apparente à croire au Père Noël en économie ou plutôt à nous faire confondre vessies et lanternes car Macron lui même n’y croit pas…

          • Stoltenberg dit :

            albatros24 : « Il ne s’agit pas de faire des trous ou des constructions sans intérêt pour relancer mais d’impulser une production locale, des travaux locaux qui génèreront de l’activité, de l’achat de biens, de production, de la hausse des heures de travail, donc de la hausse des primes, heures supp puis du besoin d’embaucher, cela ne se fait pas en 1 semaine mais sur plusieurs mois, voire années. L’ajout de liquiditésdoit être constant et important. Ici avec le plan Macron il est très léger sérié et court dans le temps, cela ne marchera pas. »
            .
            Non mais si votre théorie tient debout alors faire des trous dans les routes et puis les reboucher devrait générer de la croissance. En effet, cela fait travailler les gens et génère de l’activité – tout ce que vous voulez. Donc mettre 100 % de la population française à creuser et reboucher des trous sans cesse devrait nous rendre très riches…

  4. Les tensions en Méditerranée Orientale et sur le continent est-européen sur fond de crise mondiale due à la covid est l’exemple parfait de la fausse surprise stratégique face à laquelle nos gouvernants se retrouvent désarmés. … L’excuse de la surprise est irrecevable. Une fois de plus l’occasion de combler quelques-uns de nos déficits capacitaires est raté. https://www.athena-vostok.com/a-propos-de-surprise-strategique….

    • Requin dit :

      En quoi cela concerne le plan de relance de l’économie française ?
      Naval Group est touché par la crise ? Non
      L’industrie terrestre d’armement ? Pas plus

  5. Laurent M dit :

    40 milliards de l’union européenne… A qui on en donne 50…
    Les polonais nous disent merci pour le financement de leur matériel US 😉

    • Nexterience dit :

      Vous oubliez que les 40 seront remboursés à plusieurs a taux en plus faibles et que les 50 retombent en partie en France ( peut être 30) en subventions.

    • albatros24 dit :

      Oui c’est vrai
      et c’est un cadeau versé aux actionnaires principalement, comme le fit l’inénarrable M. Sarkozy

      • Stoltenberg dit :

        Mais vous devriez vous en réjouir, Monsieur le Commissaire Général du Plan de la Relance Socialiste par l’Investissement. Il n’y a que votre ignorance qui vous en empêche. Ce sont les actionnaires qui permettent d’investir, n’est-ce pas?

        • Ah Ca ! dit :

          Non, ce sont les inventions et le marché (les client)… les investisseurs ou les rentiers…. vous en trouverez toujours si vous avez le produit et les clients…..

          Ce truc bien français qui fait cocorico et à qui on a fait croire que l’investissement étranger est un indicateur de succès à suivre quand en réalité c’est l’inverse….

          L’investisseur étranger vient quand il voit une opportunité… que nous français snobons… Plus c** que ca c’est difficile de trouver…

          • Stoltenberg dit :

            Pour qu’une quelconque invention puisse être commercialisée, il faut que les gens qui y ont confiance débloquent leurs fonds. Mais je suis globalement d’accord avec vous.

        • Albatros dit :

          Justement non je ne m’en réjouispas

        • albatros24 dit :

          Les actionnaires ne permettent pas d’investir car il versent peu de au fisc justement, Hollande Sarko et Macron ont tout fait pour d’ailleurs
          Non ils placent cet argent dans des actions de seconde ou troisième main ou dépensent pour des voitures et bateaux construits à l’Etranger ou placent dans des paradis fiscaux…
          Les actionnaires ne nou srapportent rien et sont peu fiscalisés eu égard aux montants dont ils se goinfrent
          (57 milliards versés en 2018 par les seules entreprises du CAC40 à leurs actionnaires, même s il y a aussi l’Etat c’est vrai).

          • Stoltenberg dit :

            Bon, j’ai sous-estimé le degré de « marxisation » de votre pensée. Apparemment, pour vous, les seuls bons investissement ce sont ceux de l’Etat.

          • albatros24 dit :

            Stoltenberg, le secteur privé investit dans ce qiu rapporte immédiatement. Investir pour relancer ne rapporte rien à des boites privées, c’est donc au contribuable de le faire.
            Jamais nous n’aurions pu par exemple construire de SNLE par des entreprises privées qui décident d’investir car un SNLE est tout sauf quelque chose de rentable…
            C’est peut être marxiste pour vous mais il n’y a que l’Etat qu puisse le faire grâce à des politiques visionnaires et non des énarqus qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez ou de leur portefeuille de futur embauché de luxe de l’entreprise dont ils veulent favoriser les intérêts au détriment de ceux du pays.
            Les énarque ne sont pas cons, ils sont intéressés car partagés entre une carrière à l’Etat et une autre plus lucrtive au profit d’une boite privée ou d’une banque

  6. Éric .jou dit :

    Ce plan de relance n en a que le nom . En fait il utilise des méthodes éculées et obsoletes de tripatouillage des chiffres , et des méthodes pour cacher les futurs chômeurs des 6 prochains mois aux yeux des français . Moins de charges pour les grands groupes industriels qui iront dans la poche des actionnaires , subvention déguisée pour la SNCF pour son puit sans fond avant l ouverture à la concurrence , travaux d isolation confies aux entreprises qui soutiennent ou sont la propriété des maires pour les bâtiments publics , et saupoudrage d actions sociales sur une cible jeune .( comme si le fait d être jeune apportait une compétence « d âge « pour occuper une activité professionnelle ..) sans s intéresser aux centaines de milliers de trente/Quadra/quinqua etc Qui se trouvent en arrêt de par les décisions gouvernementales irréfléchies ( tourisme , hôtellerie, restauration, industrie aéronautique etc ) . Une incompétence gouvernementale caractérisée par une totale incapacité à rénover leur système de réflexion et d analyse ..vous avez dit nouveau monde ? Bref pour La Défense ….nada … rien pour la construction navale ( vous entendiez Parler du projet de porte avions , ) , la construction Aéronautique (rafales : trou capacitaire prévu mais non comble pour l AA chez dassault et ses sous traitants ) etc.. etc ..Quant à l écologie … la ministre avale sa première couleuvre face au lobbying des sucriers …. les insectes ne remplissent pas les caisses de LREM .. mais les gens votent …attention … Enfin bref une sceance de com minable venu d un gouvernement qui n a pas compris que les temps ont changé et que leurs vieilles recettes politique les mettent d office sur la planche … départ

    • Buburoi dit :

      Pour l’instant, tout va très bien madame la marquise, mais en mars, on va arréter le financement du chomage partiel, il faudra rembourser le PGE, payer le décalage de cotisations URSAF et fiscales. Les entreprises devront licencier en masse et l’on verra les résultats. La France sera en faillite et Macron sera battu aux élections.

      • albatros24 dit :

        la France ne peut être en faillite
        mais il y aura beaucoup de chômage on le voit déjà vous avez raison

    • Ah Ca ! dit :

      Amen… bien résumé

  7. Lucy dit :

    « un euro dépensé rapporte, en moyenne, 1,27 euros à court terme et 1,68 euro à long terme. »
    Hmmm, je n’y crois pas trop.

    • St Chamond dit :

      On voit de toute façon pas à quelle titre on pourrait séparer le coût des équipements militaires de l’ensemble du coût des armés qui sont là pour les mettre en œuvre. Ceci étant on comprend bien l’idée qui ne peut pas être complètement fausse.

    • albatros24 dit :

      L’important est qu’1 euro dépensé aille vers nos entreprises sous forme de commande

  8. Requin dit :

    Rien d’anormal là-dedans. Contrairement à ce que certains voudraient nous faire croire, cette crise n’impacte pas ou peu l’industrie de défense. Aucune commande militaire n’a été annulée. C’est pour sauver la branche civile qu’Airbus a des commandes militaires supplémentaires. On pouvait avoir des craintes sur les Chantiers de l’Atlantique mais à ce jour, aucune commande d’annulée. MSC a confirmé les siennes et le ralentissement de la production à cause des mesures sanitaires permet de prendre son temps. Au pire le calendrier de production des pétrolier-ravitailleur pour la Marine, en particulier pour les 3 et 4 peut être accéléré sans que cela coûte un euro de plus de dépense supplémentaire. L’Etat mise visiblement plus sur les exportations pour aider Dassault Aviation.
    Les industrie de défense bénéficieront par ailleurs des réductions d’impôts annoncée. Les aides pour la rénovation énergétique des bâtiments publiques pourraient aussi bénéficier aux casernes, réduisant par la suite les coûts de fonctionnement et donc dégager de l’argent pour d’autres choses.

    • albatros24 dit :

      Donc…tout va très bien alors …
      Il faut d’urgence re voter pour Macron n’est ce pas ?

  9. ZoSo dit :

    100 milliards donné aux entreprises sans aucune contrepartie.
    Les français n’ont plus aucune confiance envers le patronat et à raison au vu des anciens plan de relance (coucou le CICE, les arnaques du chômage partiel…), toute cette argent va finir dans la poche des actionnaires…

    Le peu alloué à la Défense ne me choque pas, on parle de centaines de milliers de personnes qui ont perdu où vont perdre leurs emplois, ça m’étonnerait que l’armée soit la priorité pour ces gens qui vont avoir du mal à finir les fins de mois.

    • Aymard de Ledonner dit :

      L’argent vers les entreprises sert à les empêcher de couler. Si une boite coule, ceux qui bossent dedans perdent leur emploi…

      • albatros24 dit :

        oui
        Mais
        l’argent ici risque vraiment de rejoindre la poche des actionnaires sans commande justement
        Des commandes permettent de garder des emplois, d’investir dans l’outil de production, de payer mieux (ce n’estpas du luxe) voir ed’embaucher

    • Buburoi dit :

      On va avoir des milliers d’entreprises qui vont fermer, avec des millions de travailleurs envoyés au chomage. Il faut bien essayer le sauve qui peut. Pour le moment, il n’y a que de la com. Les résultats seront calamiteux dans deux ans et Macron
      sera battu. La com, c’est une chose, mais les gens veulent des résultats. On jongle avec les chiffres, mais concrètement, les 100 milliards, on ne les a pas.

  10. Titeuf dit :

    Plus de 30 milliards pour la cohésion sociale ????
    Quezako ???

  11. lym dit :

    Presque 1/3 à la fumeuse transition escrologique… on n’a pas fini d’être emmerdé au téléphone par les escrocs de l’isolation (de bâclée à non réalisée) à 1€ et autres installateurs de pompe à chaleur (plutôt à fric) ou de panneaux solaire (jamais eu aucun sens hors site non raccordable au réseau) payées par les taxes sur l’énergie qui nous assomment de plus en plus.
    Être bête à bouffer du foin semble désormais le critère d’entrée en politique. Jusqu’à ce que les guillotines ressortent? Qu’on sorte à notre tour d’une Europe qui pousse à la connerie institutionnelle?
    Mais bon, les gens votent pour (bon, 40% du corps électoral mobilisé exacerbe fatalement ceux qui se mobilisent, fusse pour des débiles, fussent-ils globalement minoritaires) alors la girouette Micron s’aligne.

  12. werf dit :

    Les 40 milliards de l’UE ne sont pas sûrs du tout car les Parlements devront acceptés ce plan européen à l’unanimité. Le temps qu’ils votent pas avant début 2021 soit une mise en oeuvre en mai 2021 au plus tôt s’il y a accord. Autant dire qu’il ne faut compter que sur 60 milliards. Ceux-ci vont fondre comme neige au soleil car dilués entre les grandes entreprises du bâtiment, celles des énergies renouvelables et une myriade de PME RGE. Pour ces dernières cela va être un marché de dupes car les particuliers n’ont pas les moyens de faire des travaux même aidés. Quant aux industries de défense, le mieux à attendre est d’être payées par l’Etat plus rapidement pour au moins sauvegarder leur trésorerie, bénéficier à fond du temps partiel et de la formation subventionnés. Il ne faut donc pas rêver…

  13. Lassithi dit :

    Ben Noël, c’est le 25 décembre.
    Dommage que grand nombre y croient au quotidien.
    Euh, au fait et les rafales qu’on va donner à la Grèce.
    Il y en à beaucoup qui ont trop lu le banquet de Platon et qui aiment ça.

  14. Plusdepognon dit :

    Pour un éditeur, ça ressemble aux remarques de l’AJD en juin dernier :
    https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/journalistes-defense-recus-ministre-armees-218665

  15. twouan dit :

    Certes, le matériel n est pas en bon état.
    Mais quand même, qu est ce qui n a pas besoin d une puce aujourd’hui? Et qui produit ces puces? Pas nous…
    Nos navires, nos avions, nos chars, mais aussi nos administrations, tout tourne sur de l américain ou du chinois! (Coreen dans le meilleur des cas)

    Si on doit investir pour la defense c est la. En plus, c est populaire.

    Sinon, ca va faire 5 ans d embargo puis on sera a poil 5 minutes après le déclenchement des hostilités.

    • nike dit :

      @twouan, vous simplifiez un peu vite les choses pour ce qui concerne la microélectronique.

      Il reste un gros fondeur de puce en France : le franco-italien ST micro.
      Au milieu des années 2000 la plupart des fondeurs européens et américains qui n’avaient pas la taille critique ont voulu devenir « fabless ». C’est à dire qu’ils ont conservé leurs bureaux d’études pour faire les plans des puces, mais ils ont sous-traité leurs productions à TSMC (Taiwan), Samsung (Corée du sud) ou encore globalfoundry (US).
      Par chance ST a gardé quelques fonderies en France notamment à Crolles (Grenoble) et Rousset (Aix), les italiens aussi.
      Mais il y a eu aussi beaucoup de casse notamment Atmel qui fermé/vendu à la découpe toutes ses fonderies européennes dont 3 en France. C’est un secteur ultra concurrentiel où les investissements sont énormes (le prix d’une fonderie neuve coûte plusieurs centaines de millions d’euros) et demande donc des volumes gigantesques pour être rentabilisés. Autant dire qu’avec le peu de volume provenant de l’électronique militaire, et des secteurs stratégique, il est quasi impossible de faire vivre un fondeur dédié à ces marchés.
      Les ingénieurs en électronique militaire ont donc 2 choix :
      – Soit développer des puces spécifiques à leurs applications (ASIC) qui coutent très, très, cher, l’avantage c’est que dans ce cas on choisit le fondeur (notamment ST).
      – Soit utiliser des puces « standards » pour maintenir les coûts dans le domaine du raisonnable, mais ils ne maîtrisent pas la chaîne d’approvisionnement.
      Le second choix est du pain béni pour les Américains qui peuvent alors bloquer nos exportations d’armes avec la réglementation ITAR (cas des rafales en Egypte).
      L’intérêt est donc d’avoir un gros fondeur européen qui conserve quelques fonderies en Europe et bien sûr il sera obligé d’avoir des fonderies en Asie pour rester concurrentiel.
      Dernier point la France dispose d’une autre entreprise stratégique en Microélectronique : SOITEC. Elle produit les plaques de silicium « haut de gamme » sur lesquelles on grave les puces. Sans wafer => pas de puces. Vous seriez surpris par le nombre de sociétés asiatiques qui utilisent ce produit Français.

      • PK dit :

        Une fab dernière génération, c’est presque 10 milliards de dollars… Un PAN quoi 😉

        SOITEC ne produit pas des tranches de sillicium : ils ajoutent un substrat (le SOI) pour rendre les waffers plus efficaces (tout le monde utilise ça pour le moment)).

        SOITEC et ST Crolles sont voisins d’ailleurs 😉

    • Fred dit :

      @ twouan

      « Et qui produit ces puces? Pas nous… » : eh ben si ;o)
      https://fr.wikipedia.org/wiki/STMicroelectronics

  16. PK dit :

    « 35 milliards serviront à la cohésion sociale et territoriale »

    Traduction sans novlangue : don aux racailles de banlieue… de quoi financer 3 PAN… Au moins !

    Mais comme certains disent : on n’a pas d’argent…

  17. Max dit :

    Faut pas trop râler. Les britanniques vivent autre chose en terme de défense entre les ratés de certains navires de la Royale Navy, l’Army au régime sec.
    Mais ils peuvent se réjouir via la RAF. Le Typhoon Grand Breton va ENFIN avoir un radar AESA…lol
    https://www.air-cosmos.com/article/les-typhoon-britanniques-bnficieront-dun-radar-aesa-23536

  18. HMX dit :

    Ce plan de relance est donc une immense déception pour notre BITD. Aucune mesure spécifique pour le secteur de la défense, aucune commande d’équipement (au delà de ce qui était déjà annoncé). L’argument du maintien et de la création de postes non délocalisables dans cette industrie, ainsi que l’argument de la reconquête de notre souveraineté sur ce secteur stratégique (sujet pourtant d’actualité après le fiasco des masques), n’auront donc pas été entendus par l’exécutif. On constate donc que les priorités sont ailleurs : écologie, baisse des charges des entreprises (ce qui peut toutefois indirectement bénéficier à la BITD, on se console comme on peut !), et « cohésion sociale »…
    Au passage, et puisqu’on parle de déception, aucune trace de l’annonce des arbitrages sur la construction du(des) successeur(s) du Charles De Gaulle, annonce attendue initialement au printemps, puis attendue pour le discours du 14 juillet, puis attendue pour le plan de relance… bref, c’est une nouvelle fois raté, attendons encore !

  19. Je rejoins OPEX 360 c’est une occasion à nouveau ratée, incompréhensible pour ceux qui suivent de près l’actu Défense
    https://www.athena-vostok.com/article-sans-titre-18

    • Nexterience dit :

      Peut être que le potentiel de création d’emplois est finalement assez limité dans la bitd en pratique.
      Par exemple, Nexter Roanne a déjà du mal à recruter; les 50 milliards du budget, visés pour 2025, sont déjà un plan de soutien continu depuis 3 ans. De plus, les exportations ont peu été touchées par la dépression et resteront fortes dans ce contexte géopolitique.
      Bref, même si j’espérais quelques Caesar et gros porteur, je me dis que le pragmatisme l’emporte en attendant des collaborations à l’échelle européenne grâce au réveil stratégique allemand.

  20. Jean Ker dit :

    Déjà, quasi 30 Mds sur les 100 du « plan de relance » étaient déjà alloués au budget; ils ont juste changé d’étiquette pour faire un joli compte rond qui sonne bien.
    Mamie y croit fort, et Messieurs Le Maire et Macron ont vraiment la gueule du gendre idéal, ce qui compte finalement plus que les décisions qu’ils peuvent prendre, fussent-elles de la pure trahison…
    Pour la Défense, ce sera 3 Airbus et 8 hélicos : la disponibilité réelle et l’obsolescence du matos en Opex, mamie n’en n’entendra jamais parler et ça ne changera pas la destination de son bulletin de vote.
    Surprise : le métier de ces dignes représentants de l’UE marchande asservie aux banques et aux multinationales apatrides, c’est de se foutre de nous, étonnant, non ?
    Le plus étonnant, c’est que ça fonctionne encore si bien. A croire que la docilité fait la fierté du mouton : regardez-les sauter partout lorsque le berger crie : « Novitchok, Novitchok ! » C’est beau la servitude volontaire, ça doit même être tellement confortable…

    • MAS 36 dit :

      Si vous avez un programme n’hésitez pas présentez vous pour 2022. Jusqu’à présent notre classe politique est incapable d’avoir une vision sur 20 ans. Tous les présidents et gouvernements réagissent au coup par coup. L’agressivité des pays émergents, le covid, les tentations impérialistes des uns et des autres , le djihadisme terroriste, le communautarisme ,ont rebattus les cartes.

      Il ne faut pas attendre l’homme providentiel, il n’y en a pas. Que chacun à son poste fasse son boulot ça sera déjà pas mal. Après les banques, et bien pour un crédit sans usure je ne connais pas autre chose.

      Et si ça fonctionne encore c’est bien que notre système n’est pas si mauvais que cela , et que nos concitoyens sont bien à leur poste.

      • albatros24 dit :

        Le souci est que en haut lieu : personne ne fait le boulot. L’exemple vient de très haut
        Comment critiquer les français ensuite et leur demander d’aller voter ?

    • Ah Ca ! dit :

      @Jean Ker
      « Novitchok, Novitchok ! » mais le berger et les moutons portent le masque… Ils sont sauvés!

  21. ScopeWizard dit :

    Perso , je considère que beaucoup trop d’ entre-nous attend quelque chose de ce nouveau gouvernement qui soit différent et meilleur que le précédent .

    Or , il n’ y a rien à en attendre ; ce sont tous des Libéraux purs et durs qui n’ ont comme boussole que la logique comptable , qui sont pour la plupart redevables au système et à ceux qui le tiennent , donc qui sont là bien plus par « métier » que par « engagement » .

    Il ne faut pas se la raconter et ainsi se bercer d’ illusions ; le Premier Ministre Jean Castex n’ est en réalité là que pour faciliter la réélection du chef de meute , ce dernier s’apercevant que son image ne plaisait pas tellement à une majorité de Français , à moins de deux ans du premier tour 2022 il a donc résolu d’ embaucher une sorte d’ anti-Macron en la personne du Sud-Ouest Jean Castex .

    C’ est un peu comme ceux qui s’ imaginent que Florence Parly fait très bien son job et défend au mieux les intérêts de nos armées ; que dalle , elle est avant-tout une communicante et ne fait ou dit que ce que sa marge de manœuvre lui permet , son chef reste le Président de la République c’ est lui qui fixe les limites ou recadre s’ il y a lieu .

    Ce qui , en régime de Vème République n’ a de toute façon rien d’ anormal en soi , simplement plus que beaucoup d’ autres avant eux , étant donné leur orientation idéologique quasiment vers de l’ ultra-libéralisme nous avons avant toute chose affaire à des vendeurs , par conséquent un vendeur reste un vendeur , son but c’ est de te vendre son produit que celui-ci soit le nec plus ultra ou la plus infâme des camelotes peu importe l’ essentiel est de te la refourguer afin que le patron puisse entendre le plus souvent possible son tiroir-caisse tinter .

    Il y a belle lurette que je n’ attends rien de bon de ceux qui sont aux manettes , déjà depuis le « traitement » des Gilets Jaunes et encore moins depuis cette crise sanitaire majeure et l’ ensemble des « conneries » successives qui l’ émaillent .

    Bref , compte tenu de la situation présente , je vois encore très bien nos armées tenir le rôle de variable d’ ajustement d’ autant qu’ il semblerait que le spectre d’ une guerre civile en mesure d’ embraser la France voire une partie de l’ Europe et peut-être même bien plus , se fasse chaque jour plus menaçant voire plus pressant .
    Donc , je vois mal nos gouvernants choisir de ne plus maintenir cette paix sociale qui nous coûte si cher au point de finir par maintenant tout plomber .