Traditions : Les unités de fusiliers-marins porteront chacune le nom d’un « grand ancien »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

22 contributions

  1. Titispv dit :

    Qu’elles sont les effectifs par unité de fusilier marins ?

  2. PK dit :

    C’est assez gênant d’avoir comme principale référence les Compagnons de la Libération. Le seul critère devrait être d’avoir été un héros… Et les guerres d’Indo et d’Algérie en ont fourni à la pelle.

    La monoculture est toujours une mauvaise chose.

    • John dit :

      @PK,
      Je me permets de répondre ici concernant le sujet multirôle vs omnirôle. Je vous remets la réponse que je vous ai faite:
      Omnirole est un terme français, qu’aucun anglophone ne comprend réellement.
      Le terme anglais pour « omni-rôle » est « Swing Role », et le terme multi-rôle en français est traduit par multirole. Le fait que Saab ne parle pas de Gripen « omni-rôle » ne signifie donc pas qu’il n’est pas omni-rôle.
      Et justement, le terme omnirôle ressemble à un terme marketing vu que bcp semblent penser que seul le Rafale en est capable alors que ce n’est pas le cas.
      https://saab.com/globalassets/gripen.com/downloads/gripen-brochure–en-.pdf
      « From the very beginning, Gripen has been designed to be a true multi-role and SWING-ROLE fighter – meaning it can perform air-to-air, air-to-surface and reconnaissance missions. Gripen can seamlessly change between roles within a single sortie if needed. It means Gripen can perform a wide range of missions, from air policing and tactical air reconnaissance to offensive and defensive counter strikes. »
      Quand Saab dit que le Gripen peut effectuer lors de la même sortie du air-air, air-sol et de la reconnaissance, et c’est exactement ce que vous décrivez.
      Moi aussi je pensais que le Rafale était le seul à faire cela. Jusqu’à ce que je fasse des recherches, pensant qu’après toutes ces années, c’était bizarre que seule la France y ait vu un intérêt.
      Et en effet, la France n’est pas seule à y avoir vu un intérêt.
      MAIS jusqu’à maintenant on ne parlait pas d’Eurofighter Swing-Role, simplement parce que ses capacités d’attaque au sol n’étaient pas complètes. Maintenant que c’est le cas, ils peuvent communiquer sur ce sujet.

      • John dit :

        P.S.
        Le fait que le Gripen ait cette capacité omnirôle (si on utilise la terminologie Dassault), ça ne signifie pas que le Gripen est aussi bon ou expérimenté. Le Rafale a plus d’expérience au combat, il a une taille qui a ses avantages (en particulier pour la France).
        Mais le Gripen a été conçu pour effectuer plusieurs missions lors de la même sortie, et ce avant que le Rafale ne soit en service.
        MAIS pour le Gripen on en parle bcp moins, parce que jusqu’aujourd’hui, c’est un avion qui est principalement utilisé de manière défensive, et très peu de manière offensive. Et il se trouve que les missions offensives de la France dans des pays ayant une défense anti-aérienne, et dont le rôle d’une patrouille pouvait changer en cours de mission a mis en avant cet avantage certain et a démontré le bon fonctionnement de cette technologie en situation de combat.
        Et tout ça, je ne le nie absolument pas.
        C’est juste histoire de remettre en avant des faits qui sont involontairement omis.

        • PK dit :

          Vous m’avez mal lu : ce n’est pas la capacité de pouvoir effectuer plusieurs missions au sein d’une même sortie : c’est de pouvoir se reprogrammer en cours de sortie. Une sortie programmée défense aérienne qui tourne au CAS, etc.

          Maintenant, que la prochaine version du Gripen en soit capable, je l’espère pour lui, car ce sera le B-A BA de ce qu’on demande à un avion moderne.

    • roissard dit :

      Eh oui, mais vous savez bien que la France a commis en Algérie « un crime contre l’humanité », « une vraie barbarie », etc.

  3. Dupont avec un t dit :

    A quand le Commando Hervé Maurin ou le Commando François Léotard !!!!

  4. vrai_chasseur dit :

    Pour l’anecdote « Amyot d’Inville » si je ne m’abuse, était le nom porté par l’un des 6 avisos A69 vendus d’occase à la Turquie en 2000.
    Il navigue aujourd’hui sous le nom de TCG Bartin.

  5. Fus dit :

    NB Il y a aussi des fusiliers marins hors FORFUSCO, plongeurs de la flottille amphibie, instructeurs des écoles, embarqués (capitaines d’armes etc) unifusil Charles Degaulle

  6. Lucien dit :

    Très bien cette initiative.

    Juste une question, pourquoi n’a-t-on pas aussi puisé dans l’héritage du Régiment blindé de fusiliers-marins ? C’était une unité aussi fort prestigieuse.

  7. Toine_RC dit :

    Gloire au grand Cthu’lu !

  8. Thierry Faure dit :

    Les effectifs des bataillons varient de 380 a 600 hommes et ceux des compagnies autour des 130

  9. DuponD dit :

    @ DuponT

    d’autant qu’il y en a un, filmé par LCI, qui a soutenu publiquement avoir débarqué en Normandie en 44, soit une décennie avant sa naissance …

    • Dupont avec un t dit :

      Effectivements: Lors d’un déplacement dimanche à Nice, Hervé Morin a affirmé dans un discours avoir vu les alliés débarquer en Normandie.

      Problème : le débarquement allié a eu lieu en 1944 alors qu’Hervé Morin est né en 1961, soit 17 ans plus tard.

      Pourtant, le candidat centriste semble bien s’en souvenir : « Vous qui, pour certains d’entre vous, avez les cheveux blancs, vous qui avez vu tout près d’ici le débarquement de Provence (…). « Moi qui ai vu en Normandie le débarquement des alliés, nous avons vécu des épreuves drôlement plus difficiles que celles que nous avons à vivre aujourd’hui ».

  10. Alsur dit :

    Car il me semble que c’est les RICM qui à repris les traditions ( à vérifié )