CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Le Pentagone est préoccupé par les récents tirs de missiles balistiques anti-navires en mer de Chine méridionale

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

127 contributions

  1. L,ancêtre dit :

    A forcer de jouer le gendarme dans tous les coins du monde. Les USA font être confrontés à des régimes qui n’ont plus peur de les tenir tête. La « grande démocratie américaine « ressemble de plus en plus à ces pays de merde dont le dignitaire de la maison blanche aime tant se moquer.

    • Royaliste dit :

      La « Pax Americana » chute comme a chuté la « Pax Romana ». Les « grandes invasions barbares » en Europe ont déjà commencé. La suite on la connaît : l’homme libre (le Franc Clovis) a niqué tout le monde car il s’est converti à la religion de sa femme (le Christianisme), unification du Royaume de France puis rayonnement mondial de celui-ci.

      Bis repetita (et y’a des prophéties à ce sujet).

      Merci donc au PCC d’aller vite mettre Washington à sac comme l’a fait Alaric à Rome en 410 ap JC. Et si vous n’êtes pas habitué au OPEX, vous pouvez toujours visionner le film « Olympus Has Fallen » 😉

    • Euclide dit :

      @Royaliste
      En ce qui concerne la chute de l’Empire romain elle n’a pas eu lieu en 410 comme vous l’indiqué mais elle a commencé au IIIè jusqu’au VIIè siècles soit environ 400 ans. C’est la raison pour laquelle cet empire a marqué les esprits.

      Oui , la renaissance de la France a commencé avec Clovis , chef d’une tribu d’Allemagne appelé les Francs soit Libre.
      Mais il a fallu attendre la vraie Renaissance du XVè pour que la France reprenne son développement ou sa route. Soit 800 ans quand meme avec la période dite du Moyen Age.
      C’est la raison pourquoi le général de Gaulle disait que la France nous enterrera tous.

      • Royal Marine dit :

        « Mais il a fallu attendre la vraie Renaissance du XVè pour que la France reprenne son développement »
        D’abord la Renaissance c’est au XVI ème, et non au XV ème siècle…
        Ensuite, une fois les Francs installés au pouvoir, et la disparition de l’Empire en tant qu’organisation territoriale et administrative, la France est indépendante, et ne va pas attendre la Renaissance pour être la puissance européenne de référence… Je ne sais pas où vous êtes allé chercher cela? Au fur et à mesure du Moyen-Age, elle va accroître sa puissance et son rayonnement. Dès 700, à la faveur d’un réchauffement climatique momentané (+2,5°C en moyenne qu’aujourd’hui) et un taux de CO2 plus élevé que celui que nous connaissons, elle devient autosuffisante en nourriture, et ne connaît plus la famine, jusqu’à la nouvelle petite ère glacière du XV ème-XVII ème siècle…
        Elle mène plusieurs croisades et crée le Temple et l’Ordre Hospitalier de Malte, et lui « prête  » les revenus d’une bonne partie du domaine royal, pour défendre le tombeau du Christ, et Jérusalem… Elle agrandit ses frontières pendant toute la période capétienne, et le Roi de France est admiré jusqu’en Orient, comme le plus grand, dès cette période… Malgré la trahison de son personnel politique (noblesse), (comme quoi ça ne date pas d’hier, la trahison des élites…) et de certains souverains qui la fond quasiment disparaître, elle se libère du joug anglais grâce à une jeune fille de 15 ans, et ses continuateurs, dont du Guesclin… Elle crééra ensuite l’Ost Royale permanente, qui servira de modèle à tous les autres rois et roitelets de la Chrétienté, et permettra de lutter contre la violence des Barbaresques, et de les laisser en dehors de l’Europe, après la Reconquista espagnole…
        Et pour vous, il ne s’est rien passé jusqu’à la Renaissance? Apprenez l’histoire, ça vous permettra de mieux aimer votre pays…

      • Royaliste dit :

        @ Euclide

        Niveau historique, je suis plus grossiste que détaillant … chacun son job 😉

        « la renaissance de la France a commencé avec Clovis » Gaule = « première France » pour vous ?

        La question n’est pas simple à formuler mais bon, si je vous suis bien, en gros, du baptême de Clovis (496) à la triple donation (1429), c’est une période « brouillonne » « non imputable » à l’histoire de France ?

        Au vu des grands changements opérés ces 230 dernières années, diriez vous que nous somme dans une période similaire ?

  2. PeterR dit :

    >> notant que cette attitude est en « contradiction » avec les engagements pris par Pékin.
    Les américains respecteraient eux mêmes les accords qu’ils signent les autres respecteraient-ils les leurs. Rien de moins sûr.
    Maintenant ils faut voir les choses en face, les US sont les premiers à se servir de leurs accords comme de tapis brosse. Alors après jouer les chuinchuins ils deviennent inaudibles.

    Je serais les US je ne parierais pas sur le fait que leurs ennemis, Chine en particuliers ne soient pas capables de shooter une cible en mouvement (relativement lente) comme un porte-avions. Quand il s’agit de détruire l’imagination humaine n’a pas de limite, les chinois et les russes sont loin d’être des quiches et cela fait plus de 70 ans qu’ils y en a qui doivent réfléchir à la question.
    Autant des systèmes optiques (visible ou IR) me semblent effectivement peu probables pour un missile hypersonique autant un avion ou un satellite qui verrait le missile ET le porte-avions devrait arriver à le guider. Si le missile n’est pas hyper sonique et entouré de plasma je ne vois pas ce qui empêcherait les voies optiques d’être efficaces. Guidage externe jusqu’à l’accrochage de la cible et l’autodirecteur prend le relais. C’est le principe des missiles air-air, non ?
    Intercepter un machin volant à mach 3 arrivant soit à le verticale soit au raz de l’eau ne doit pas être évident surtout s’il n’y en a pas qu’un.

    • Cricetus dit :

      Le guidage reste compliqué.
      Les satellites n’ont qu’une visibilité de quelques minutes sur le porte avion (ils passent très vite) et c’est sans doute trop court pour assurer une poursuite jusqu’à l’impacte. L’avion peut être, a condition que les CAP de l’USNAvy ne l’ai pas fait décamper.
      Un tel missile utiliserait sans doute plutôt un radar embarqué mais avec une toute petite antenne il aurait des difficulté a trier les échos rapidement (retour de mer, cluttering, contre mesures électroniques).
      Pour pouvoir manœuvrer le véhicule de rentrée serait obligé, comme l’ancien Pershing II, d’abord de ralentir en effectuant une ressource brutale, puis utiliserait ses gouvernes pour se diriger vers ça cible, ce qui par ailleurs le rendrait vulnérable au système de défense anti- aérienne.
      L’ensemble reste complexe et l’absence d’images de cibles effectivement touchée (en dehors d’une maquette peinte sur le sol dans le désert de Gobi) remet de plus en plus en cause la crédibilité d’une telle arme.

      • Jean-Childebert Brizeux d'Orquis dit :

        Cricetus
        Avec une apogée à 100 km l’on est déjà dans l’espace : l’air est suffisamment rare pour que le missile puisse acquérir la vitesse hypersonique. La montée du missile, tiré d’un soum inconnu à 50 km de la cible, ne représente pas encore une attaque. La montée, à la vitesse d’environ 5000km/h, se fait en moins de 2 minutes. La descente à 40 000 km/h (= 12 kilomètres par seconde) se fait en moins de 10 secondes.
        .
        Même si les marins essaient de nous embrouiller avec des milles nautiques et des nœuds, c’est facile de calculer où sera le porte-avions 2 minutes et 10 secondes plus tard : l’on entre cette donnée dans le calculateur du missile au moment du tir et le missile vise ce point quand il est à son apogée. Il le fait par le système de Thalès qui fonctionne très bien sur nos missiles balistiques depuis les années soixante-dix.

        • Cricetus dit :

          @Jean-Childebert Brizeux d’Orquis
          Je vous assure: les têtes de nos SLBM n’ont aucune correction de trajectoires après la séparation du bus. Et cela survient bien avant l’apogée.
          Le DF-21 et le Pershing sont des cas particuliers qui d’ailleurs volent des vitesses inférieur a nos SLBM.

    • Fred dit :

      @ PeterR

      Le DF-21D est largement hypersonique (Mach 10).
      Par ailleurs, en principe, le missile SM-3/Aegis américain est en mesure de l’abattre (en phase exo-atmosphérique).

      • Cricetus dit :

        …Et le SM-6 en phase terminale, lui aussi sur les Aegis.

      • Flanker dit :

        La trajectoire du DF-21D est justement étudiée pour échapper, en partie, au volume des SM-3 grâce à une trajectoire aplatie. Sa vitesse est forcément inférieure à Mach 10 pour utiliser un autodirecteur radar (à partir de mach 10 commence à se former un plasma qui est opaques aux ondes électromagnétiques). De plus le caractère manoeuvrant des ces missiles rendent leur interception pratiquement impossible avec les systèmes actuelles sans compter que le temps de réaction est très court. Pour la désignation d’objectif, ils disposent d’une constellation de 4 satellites dont la fonction est justement de trouver les cibles pour ces missiles. La menace est en réalité très crédible car tous les éléments techniques communiqués sont cohérents et tout à fait sensés.

        • Cricetus dit :

          Le problème c’est que le guidage terminale ne peut pas être assuré par des satellites. Et c’est là que ça coince. Le radar du Pershing arrivait a repérer un formation géographique (une colline ou un lac) en un temps très bref, et recalait sa position, mais là on parle d’un navire avec beaucoup de retour de mer et d’autre navires autour (sans compter les contre mesures).
          S i la Chine maitrisait vraiment cette technologie il y aurait eut une démonstration au moins une fois (cette arme est déployé depuis 10 ans!). C’est probablement un tigre de papier.

          • Flanker dit :

            Vous avez au moins 20 ans de retard, cela fait longtemps que le traitement radar permet de gérer les retours de mer et de discriminer un navire sans même parler d’un traitement SAR (imagerie radar). Les Chinois maîtrisent parfaitement ces technologies depuis longtemps, il ne faut pas trop les sous estimer. Ce que vous évoquez étaient e’core un problème à la fin des années 80 et au début des années 90 mais maintenant….

          • Cricetus dit :

            @Flanker
            Petite antenne radar+petite puissance+petit délais= très difficile de traiter le signal…. chinois ou pas.
            Vous auriez raison si les chinois, qui ont fait beaucoup de publicité a propos de ce missile avaient au moins une fois montrés les images d’un coup au but sur une cible mobile en mer…
            A chaque nouvel essais ils décrédibilisent la menace que représente cet engin….
            Et j’ai bien plus confiance dans l’expertise de notre amirale que dans la votre concernant ce sujet.

          • Flanker dit :

            @Cricerus ce qui importe c’est le rapport signal sur bruit et ne vous inquiétez pas, même avec une antenne de 20 cm de diamètre, le rapport signal sur bruit pour extraire un navire sur la mer est excellent ! En réalité les Chinois ont bien réalisé un essai en mer sur une barge et je crois même que ce site s’en ai fait écho.
            Quand au dernier point, ce n’est pas à des amiraux qu’il faut attendre une expertise technique, ce n’est pas leur rôle en plus l’amiral Rogel à un biai de raisonnement du fait qu’il a fait une analogie avec les missiles balistique de dissuasion. il excluait donc la présence d’un autodirecteur. Pour lui hypersonique signifiait pas possibilité d’utiliser un radar mais il ignore que ce n’est vrai que si la vitesse dépasse Mach 10. D’ailleur l’avis de l’amiral n’est pas vraiment partagé par les ingénieurs et les spécialistes (c’est mon travail depuis 25 ans). Cette manace est en réalié bien réelle et techniquement bien crédible. Si au début on pouvait douter compte tenu du peu d’informations données par les Chinois, les informations supplémentaires ont clairement montrés que leur approche est techniquement très rationnel et donc très crédible. Il est assez évident qu’il ne feront pas d’essais trop médiatisé, cela permettrait d’en apprendre trop et de peut-être trouver la parade, il ne faut donc pas être surpris que cela ne soit pas trop médiatisé.

    • Frank dit :

      @ PeterR Oui, mais le but d’atteindre physiquement la cible semble un peu inutile. Je ne suis pas spécialiste, mais, sauf erreur, une explosion nucléaire induit un tel champ électromagnétique qu’il neutralise toute l’électronique, et rend inopérant tous les navires de surface qui en sont si dépendants.
      Dans un scénario extrême, plusieurs petites charges nucléaires qui explosent à une trentaine de kms au dessus d’un GAN US d’une dizaine de navires répartis sur une trentaine de NM rendent ce dernier sourd, aveugle et incapable de mouvements.
      Et même si un PA peut être assimilé à une cage de Faraday, tous les senseurs externes seraient détruits.
      Une baleine à la dérive.
      Et si missiles non nucléaires, restent les armes à EMP:
      https://cf2r.org/rta/armes-a-impulsion-electromagnetique-pourquoi-sont-elles-encore-tres-peu-utilisees/
      A l’inverse, elles sont aussi risquées pour l’émetteur.
      Et on n’a non plus jamais su la vérité sur la mésaventure de l’USS Donald Cook, probablement parce que aucune des parties n’avait intérêt à dévoiler son jeu.
      Il semble que, si les PA ont été décisifs, puis utiles plus diplomatiquement que tactiquement, leur pertinence est aujourd’hui très discutable.
      Pas sur que nos amis américains continuent à risquer plusieurs dizaines de $Mds en Mer de Chine, sauf à chercher un casus belli.
      On vit une époque formidable.

      • Cricetus dit :

        Les systèmes militaires, en particuliers américains, sont « durcis » et doivent résister au IEM.

        • Flanker dit :

          En partie oui sauf ce qui est exposé comme les antennes (communication et radar). Or, aujourd’hui une plateforme privées de ses antennes ne peut plus faire grand chose…. SI l’électronique inter des navire va sans doute résister, les radars et les systèmes de communications seront eux inopérant (sans même compter les aéronefs éventuellement présent sur les portes avions).

          • Cricetus dit :

            ….c’est vrais, pour les radars et les systèmes de communications dont l’antenne seraient pointés vers l’explosion.
            un navire de guerre a beaucoup de radars et de systèmes de communication…

      • Clément dit :

        Il suffit d’une cage de faradet pour résister à une décharge électromagnétique. Les navires militaires en sont équipés il me semble.

        • Roger Dubreuil dit :

          L’IEM, bien sûr. Mais les effets principaux d’une explosion nucléaire sont la chaleur et le choc.
          Pour s’en rendre compte il faut visionner les films qui furent faits lors de nos expérimentations aériennes : ces films ne sont pas faits pour être spectaculaires mais ils le sont pourtant et ça donne à réfléchir.
          Ils sont détenus par l’ECPA (ou l’organisme qui lui succède et dont j’ignore le nom). Ils seront déclassifiés tôt ou tard s’ils ne le sont pas encore. C’est extrêmement instructif.

          • Clément dit :

            Bien sure, mais la question portait sur l’effet électromagnétique.

          • Roger Dubreuil dit :

            @ Clément
            J’ai bifurqué vers le choc et la chaleur car l’IEM est un effet très secondaire et relativement mineur.
            L’IEM existe, bien sûr, mais ce n’est pas ce qui détruit la cible.

      • PeterR dit :

        Vous parlez IEMN :
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Impulsion_%C3%A9lectromagn%C3%A9tique_nucl%C3%A9aire

        Les matériels militaires sensibles sont protégés. J’excluais dans mon hypothèse l’utilisation d’armes nucléaires. Si l’usage de tels armes était mis en œuvre on ne sait que trop bien comment cela finirait.
        Là je parle de rendre « obsolètes » les PA s’ils devenaient des cibles trop faciles. Le simple fait qu’ils risquent de se faire couler ou que simplement on pense qu’ils puissent l’être en rendra l’utilisation très délicate.
        Ceci dit couler un PA US risquerait aussi d’avoir des conséquences imprévisible dont l’usage d’armes nucléaires.
        Faire le blocus de la Chine avec des PA inciterait les chinois à justement les couler, donc …
        Je pense qu’on assiste à un jeu d’échecs (ou de Go) et la propagande en fait partie.

        M’est d’avis que les chinois ont dévoilé leurs batteries trop top en démontrant leur volonté expansionniste. La progression de leur développement risque d’être sérieusement ralentie. S’ils avaient continué d’avancer sournoisement et attendu encore 20 ou 30 ans ils se seraient sûrement facilité les choses

        • PeterR dit :

          Et j’ajouterais une pensée qui m’est venue.
          Dans le scénario PA US venant faire chier les chinois en mer de chine : si les chinois déclenchent une IEMN à proximité même relative de leurs cotes c’est surtout un joli black-out de toute leur industrie qu’ils risquent. L’électronique civile est, elle, pas trop prévue pour résister à ce genre d’agression.
          Autrement dit la méthode reviendrait au résultat escompté par un éventuel blocus.

  3. La Tour d'Auvergne dit :

    Il faut corriger les Chinois et aller leur donner une bonne leçon comme au temps jadis ! Que font-ils ainsi près de leurs côtes à tirer des missiles ? Ils devraient laisser le champ libre à l’US Navy et se terrer dans leurs ports….. Laurent Lagneau reprend désormais la terminologie américaine (notamment utilisée par Pompeo, un ancien patron de la CIA) consistant à mentionner systématiquement le rôle du PCC alors qu’il y a encore peu de temps quand l’Occident allait acheter à bas prix un tas de marchandises à la Chine on ne mentionnait pas le PCC!

    • patrick dit :

      bizarrement qd la Turquie fait la même chose dans ces côtes tout le monde dit qu’elle a tord!

    • Cricetus dit :

      Disons que c’est donnant donnant…. La Chine populaire ayant oublié ses engagement concernant HK les États Unis et le reste du monde se rappellent qu’elle est toujours communiste….

    • norbert dit :

      Corriger les chinois !!!! Chacun sa zone d’influence, les américains dans l’Atlantique, les chinois dans le Pacifique, et la France dans l’hexagone. Il faut que les pays restent dans leurs secteurs , la conquête du monde , c’était avant le Covid, mais certains n’ont encore pas compris que le Covid va rebattre les cartes pour des décennies !

      • Pravda dit :

        Si si, ,les dirigeants chinois ont bien compris que la Covid a bien énervé le monde entier contre eux.

        • chasseur des cons dit :

          La grippe de 1908, tué 80 millions de personne, pas de problème ?
          H1N1, chikungunya non plus,
          vos soldats ont fréquenté des bordels en Afrique, proliféfé le sida dans le monde, 150 millions de morts, pas de problème ?

          • Pascal (l'autre) dit :

            « La grippe de 1908, tué 80 millions de personne, pas de problème ?
            H1N1, chikungunya non plus, »
            2003 S.R.A.S. pas de problèmes?
            1997 H5N1 pas de problème?
            1968 grippe de Hong Kong pas de problèmes? environ 1 million de morts! Pas de problèmes?
            1957 grippe asiatique origine province du Guizhou plus de 1 million de morts la plus importante épidémie depuis la grippe de 1917. Pas de problèmes?
            8 aout 2020 cas de peste bubonique en Chine (la Russie a même fermé sa frontière dans cette zone) Pas de problèmes?
            Qu’est-ce que le G4 EA H1N1 ?
            Un nouveau type de grippe porcine, identifié dans plusieurs élevages chinois entre 2011 et 2018. Son génotype (G4) est très proche de celui de la grippe H1N1 de 2009, un virus dit réassorti, combinaison de séquences porcine, aviaire et humaine, qui avait fait 280 000 mort
            Pas de problèmes?
            « chikungunya origine Afrique de l’est
            SIDA origine Afrique équatoriale les grands primates (gorilles et chimpanzés) sont le vecteur principal. Transmis à l’homme par contact (chasse) et consommation de viande. Tout comme une souche d’Ebola qui a la même provenance! La souche sahélienne d’Ebola est du par le contact avec des chauves souris!
            Une fois de plus désinformation mais c’est une constante chez vous! Vous avez pensé à vous chasser? Pourtant vous êtes classé dans la catégorie ‘gros gibier »!

    • Sacha dit :

      La rigueur explicative de notre hôte dans la rédaction de ses articles est plus un exemple à prendre qu’autre chose. Le site traitant régulièrement de choses militaires ayant un pied (voire 1 et demi) dans le domaine politique/géopolitique/diplomatique, je ne sais pas comment l’appeler, ses notes de la rédaction sont plus que bienvenues

    • EchoDelta dit :

      Arrêter votre char. Les US sont juste préoccupé, en clair ils veulent comprendre et classer les performances de ces nouvelles pour savoir quel niveau de létalité ils doivent leur accorder. Ca va pas plus loin… C’est ce que font les russes ou les chinois à chaque manœuvre ou exercice militaire significatif du clan OTAN. Pas besoin de s’exciter, c’est rien que de très normal. Les Russes sont un peu plus joueur car ils vont jusqu’à interagir en brouillant les signaux GPS par exemple, pour rendre l’exercice plus réel, c’est assez sympa de leur part.

  4. Ah Ca ! dit :

    Rien d’étonnant.. quand on cherche on fini toujours par trouver…

    Sur un détail de cet article… j’espère que le jeune retraité Christophe Prazuck fera signe de sagesse et qu’il ira prendre sa confortable retraite paisiblement là ou il le souhaite en restant en dehors de la vie active. Nous avons assez de chômage à résorber donc pas besoin de concurrence déloyale.
    Mais, si par appât du gain, sans oublier des courbettes auxquelles ces gens sont fastueusement habitués et qu’il déciderait de passer dans le civil bien lui serait d’aller exercer dans une entreprise 100% française… et non comme certains de ses collègues qui partent et trahissent la France et les intérêts français au services de puissances étrangères…

  5. jo dit :

    La chine voulait envoyer un message clair au USA, que la prochaine fois on vous vise direct avec nos missible DF-ùù/ les chinois c’est pas le MO, eux ils y vont serieusement !

    • Cricetus dit :

      Non, a deux titres:
      -ces missiles DF-21 n’ont toujours pas démontré qu’ils pouvaient toucher une cible en mouvement…
      -les américains ont développé ces dernières années un certain nombre de contre mesures…
      M’étonnerais qu’un PA ne reviennent pas bientôt en Mer de Chine…

    • Pravda dit :

      Quelle grande finesse… et la réponse US, si un GAN coule, serait ?

  6. Auguste dit :

    Je m’avance peut-être un peu trop,mais je pense que la Chine est aussi préoccupée…. par les missiles anti-navires américains.

    • Cricetus dit :

      Et ces missiles chinois n’ont toujours pas démontré qu’ils pouvaient toucher une cible en mouvement…
      Cette fois ça fait un peu trop d’essais sans aucune preuve d’efficacité, alors que les DF-21 sont en service depuis des années!
      Ces ASBM (missiles balistiques anti navire) ressemblent de plus en plus a un beau rideau de fumée….
      Par contre les missiles de croisières US….

    • Ultimately dit :

      Harpoon, 0.9 mach.
      Ça fait peur.

      • Cricetus dit :

        La vitesse n’est pas tout. L’arme la plus redoutable est celle que l’on voit pas arriver.
        Le DF-21 est détecté par les satellites d’alerte dés son décollage. Les capteurs des navires (et même du F-35) arrivent a les suivre. Temps avant impacte: 10 minutes. Les navires américains ont des armes pour les engager y compris dans l’espace.
        Les Harpoon (et autre Exocet) volent au raz de la mer et ne sont détectés qu’au dernier moment, quand ils passent l’horizon. Temps avant impacte: 1 minutes. En plus ils sont nettement moins couteux que des missiles balistiques et peuvent être tirés en essaims pour saturer les defences.

        • Ultimately dit :

          Harpoon et Exocet, sont au musée,
          voir qu’est ce que c’est :
          https://en.wikipedia.org/wiki/YJ-12
          tu peux voir la version française si tu ne sais pas lire anglais,

          • Cricetus dit :

            Les YJ-12 représentent certainement une menace bien plus sérieuse pour les navires US que les missiles balistiques. C’est bien! Les russes ont un équivalent depuis les années 80 je crois.
            Maintenant regardons les temps de réaction: les PA US seront accompagnés d’un avion E-2 qui détectera ces missiles a plusieurs centaines de Km au delà de l’horizon… Donc même avec une vitesses de plusieurs mach les navires auront au moins cinq minutes pour réagir…
            Le Harpoon/Exocet (sans AWAC en face) : toujours une minute!
            Si il y a un AWAC en face: les missiles furtifs comme le LRASM feront l’affaire (ils arrivent par centaine dans les inventaires de l’USNavy).

        • Cricetus dit :

          Pour les missiles chinois DF-21 je ne sais pas mais par rapport à un de nos M53 un Exocet est 100 fois moins cher…

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Harpoon, 0.9 mach. Ça fait peur. » Du moment que ca fait mouche!

    • Géo dit :

      @ Auguste
      La Chine s’en fout. Mais le Gouvernement de Pékin, lui, est certainement préoccupé.

  7. M51 dit :

    Si le missile balistique à ré-entrée hypersonique est muni d’une tête nucléaire, même dite « de faible puissance », à rien ne sert de toucher la cible. Une explosion à petite distance suffit à détruire la cible sans rémission.
    .
    Nos ingénieurs et techniciens savent faire ça depuis les années soixante-dix, quand les missiles M1 équipaient nos premiers SNLE.
    Aujourd’hui les têtes de ré-entrée des missiles M51 ont une précision de deux-cents mètres (ce n’est pas un secret, c’est en documentation ouverte).
    Il n’est pas impossible que les Chinois, avec plus de cinquante ans de retard, parviennent à en faire autant un de ces jours.
    .
    Quand on lit qu’un amiral (français, hélas) ne croit pas possible qu’un missile balistique puisse être guidé avec une précision suffisante, on ne peut que l’inviter à reprendre des études ou à prendre sa retraite. Nos missiles balistiques se guident en se repérant aux étoiles quand ils sont à l’apogée de leur trajectoire (c’est un système depuis longtemps mis au point par Thalès) avant d’acquérir leur vitesse de ré-entrée à 40 000 km/h. De là ils atteignent leur cible en moins de dix secondes.
    L’emploi de telles armes contre des cibles de surface en haute mer devient extrêmement probable car la cible disparaît instantanément corps-et-biens, détruite sans dégâts collatéraux ni traces photogéniques.
    .
    Que le Pentagone soit préoccupé m’est totalement indifférent mais nous devons, nous français, être préoccupés par l’idée qu’il y a encore, chez nous, des gens qui n’ont pas compris, alors que nous mettons en œuvre depuis plus de cinquante ans des missiles balistiques à ré-entrée hypersonique, que ces missiles seront tôt ou tard utilisés en mer contre des cibles de surface qui en valent le coût.

    • MERCATOR dit :

      @M51

      Oui bien évidemment un missile hypersonique munie d’une charge nucléaire n’a pas besoin de précision décimétrique, mais le fait que ce soit un missile nucléaire change totalement la donne stratégique et risque d’entrainer un holocauste MAD . N’oubliez pas que si la charge n’utilise seulement que l’énergie cinétique avec une précision hectométrique , le navire aura bougé entre temps d’une centaine de mètres , quoi qu’il en soit l’énergie cinétique développée pour une masse d’un missile d’une tonne a 15000 mètres/seconde bien que considérable ne sera pas suffisante pour détruire un porte-avion .

      • Davy Cosvie dit :

        @ MERCATOR
        Il n’y a pas de risque MAD parce que la disparition du GAN en haute mer ne sera connue que de quelques milieux bien informés : les décideurs politiques (totalement indifférents à la perte de quelques centaines de militaires) penseront surtout à sauver leur propre peau et ne riposteront pas. Le public en entendra parler par quelques rumeurs invérifiables des années plus tard puis par l’ouverture de la documentation classifiée après cinquante ans.
        .
        L’utilisation de l’arme nucléaire en haute mer, on en parle dans les milieux stratégistes français depuis les années quatre-vingts, quand on s’interrogeait sur le successeur du Pluton. Mais on en parlait discrètement : rien dans la RDN, par exemple (voyez les archives des revues militaires : rien) mais on en parlait.
        Si l’on en avait parlé publiquement, les PA Foch et Clemenceau n’auraient pas été remplacés : c’est pourquoi le lobby des pro-PA s’activait pour que l’on ne parlât pas ouvertement de l’arme nucléaire en haute mer. Ça fait partie des sujets tabous qu’Internet a permis de débloquer.

        • Fred dit :

          @ Davy Cosvie

          « la disparition du GAN » passerait inaperçue ? Sans commentaire :o)
          Sans doute internet permet de débloquer des infos, mais il est capable également de grave débloquer lui-même …

          • 341CGH dit :

            @ Fred,
            Vous n’avez tout simplement pas idée de l’immensité de l’océan.
            La disparition du GAN en haute mer ne sera connue que de quelques milieux bien informés, c’est exact.

        • Cricetus dit :

           » la disparition du GAN en haute mer ne sera connue que de quelques milieux bien informés »
          Pas évident!
          Pour immobiliser (j’ai pas dit couler!) un navire commercial de gros tonnage il faut qu’il soit a moins de:
          -250m du point zéro sous une arme de 1kt (distance parcourue en 20 secondes a 50 Km/h)
          -500m du point zéro sous une arme de 10kt (distance parcourue en 40 secondes a 50 Km/h)
          -1200m du point zéro sous une arme de 100kt (distance parcourue en 1 minute 30 secondes a 50 Km/h)
          -2100m du point zéro sous une arme de 1Mt (distance parcourue en 3 minutes a 50 Km/h)
          C’est solide un bateau, tant que l’on ne fait pas des trous dedans!
          (c’est extrais du livre Effets des Armes nucléaires de 1963 du Ministére des Armées)

          • Davy Cosvie dit :

            En 1963 nous n’avions pas terminé nos essais nucléaires et le ministère des Armées ne savait donc pas tout.
            Aujourd’hui l’on sait que la brutalité du choc dû à l’explosion (un aller-retour nommé « onde de Mach ») est telle que le navire se retrouvera quille en l’air.
            Il coulera rapidement, même si l’insoutenable chaleur de l’explosion n’a pas fait de trous dedans.

          • Cricetus dit :

            @Davy
            C’est la traduction par nos services du manuel de l’armée américaine qui a joué a couler beaucoup plus de navires que nous…

        • sirthie dit :

          @Davy Cosvie :
          .
          Sauf que les équipages d’un GAN, ce sont des milliers de personnes, et donc, des milliers de familles, d’amis. Tu crois qu’ils ne remarqueraient pas l’absence de leur conjoint/fils/fille/père/mère, etc. ou qu’ils la fermeraient tous bien gentiment si l’armée le leur demande. Et tu crois que les auteurs spécialisés ne remarqueraient pas qu’un GAN ne rentre jamais au port ?

          • Davy Cosvie dit :

            @ sirthie
            Non évidemment je ne crois pas ça.
            L’information serait connue très lentement et progressivement, de façon hypothétique et sans certitude absolue.
            De ce fait elle ne créerait pas un choc psychologique dans les opinions publiques.

    • Cricetus dit :

      Un missile de nos SNLE après une phase de propulsion (quelque minutes) suit une trajectoire balistique, comme son nom l’indique. Il ne peu plus changer de trajectoire jusqu’à l’impacte. Le porte avion en 20 minutes (cas de la durée de vol du notre missile) aura parcouru 12 Km, et il ne l’aura pas fait en ligne droite. Donc même avec une tête nucléaire trés improbable d’attaquer un de ces navire avec nos missiles.
      La particularité du DF-21 c’est d’utiliser des gouvernes qui permettent a la tête de manœuvrer pendant la rentrée (comme le Pershing 2).

    • Hautesolution dit :

      Le missile Pershing 2, développé dans les années 70, 8 mach, avec un système Imaging radar, qui peut guider le missile, corriger son trajectoire et frapper la cible.
      https://en.wikipedia.org/wiki/Imaging_radar
      Christophe Prazuck=Pierre Villeneuve

      • Royal Marine dit :

        Sauf que le Pershing 2 (nucléaire!) ralentissait pour pouvoir justement détecter sa cible (fixe!) et se recaler… Avec ces missiles hypersoniques, ce n’est pas le cas…
        Prasuck est quelqu’un de très bien, qui travaille beaucoup, et est ingénieur de formation. S’il exprime cet idée, c’est après des études menées par la DGA, l’ONERA, Thalès, etc., … Je rajouterai qu’il connaît extrêmement bien son métier d’Officier, et de Marin… Il ne raconte donc pas n’importe quoi!
        Je suis donc infiniment plus enclin à le croire que n’importe lequel de nos spécialistes de l’armement sévissant sur ce site…
        Enfin, le repositionnement de nos missiles stratégiques sur les étoiles, permet qu’ils se recalent avant leur rentrée dans l’atmosphère, et la frappe terminale… Cela n’empêche pas une précision à plusieurs centaine de mètres. Ce n’est pas grave, l’explosion de l’arme nucléaire de plusieurs kilotonnes, remet tout à plat… Sur des missiles anti-navires, la précision doit être quasiment métrique, et exige donc une visée et des manœuvres terminales, que ces missiles balistiques sont incapables d’effectuer… Conclusions?

        • Yestout dit :

          Pershing 2 peut ralentir avec une parachute, ha ha ha ha

          • Royal Marine dit :

            Non. Mais avec une remontée dans l’atmosphère, une fois la percée effectuée… Renseignez vous,avant de faire des blagues à 2 balles…

        • Plouc putatif dit :

          @ Royal Marine
          Vous ne savez pas (et je ne sais pas non plus) qui sont « nos spécialistes de l’armement sévissant sur ce site. » Ils peuvent être des gens très compétents qui, pour ne pas impliquer les écoles et organismes par lesquels ils sont passés, préfèrent s’exprimer sous anonymat sans mentionner leurs diplômes et expériences. Vous n’en savez rien et moi non plus. Laurent Lagneau lui-même ne peut pas savoir qui sont ses contributeurs. Pour le savoir, il faudrait une enquête judiciaire mais ce ne serait pas justifié pour l’instant.
          .
          L’avantage de ce système c’est que le lecteur est obligé de s’intéresser aux arguments présentés, plus qu’à celui qui les présente : ainsi « l’argument d’autorité » ne fonctionne pas et l’on peut croire à la bonne foi des contributeurs.
          Excepté, évidemment, sur certains sujets sensibles qui déclenchent des réactions paranoïaques : mais sur ces sujets Laurent Lagneau n’ouvre même pas les commentaires.
          .
          Dans ce débat récurrent sur les porte-avions, l’on peut supposer que plusieurs contributeurs ont quelques compétences mais ne veulent pas se dévoiler. Je ne serais même pas étonné si j’apprenais que Monsieur Prazuck est parmi nous sous anonymat, libre ainsi de parler franchement sans être tenu par des conventions que lui impose son parcours professionnel ni par le fameux (et indéfini, fumeux) « devoir de réserve » que lui impose sa fonction.

      • Cricetus dit :

        Il faut quand même dire que le véhicule de rentrée (RV) du Pershing2 commence par ralentir à mach 6 en effectuant un cabré assez brutal. Il corrige ensuite sa trajectoire en comparant une carte radar du « paysage » autour de la cible avec une carte préenregistrée. Pas sûr que se soit adapté pour viser un navire au milieu de l’océan. Et il y a une limite physique: le temps pour repérer la cible avant impacte, la taille et la puissance du radar dans le RV…

        • Hautesolution dit :

          bon, je te répond plus sérieusement,
          Comment repérer une cible pour guider le missile DF-21 ou 26 ?
          à l’aide de WZ-8, 3 mach et à 35 milles mètres d’altitude :
          https://si3.photorapide.com/invites/photos/2020/08/295qn8.jpg
          ou un telescope à 4.03 mètres, un satellite de reconnaissance placé sur l’orbite géo-stationnaire, qui peut surveiller les navires en temps réel, la résolution est à 100 mètres. ( un PA a plus de 300 m.)
          http://mil.news.sina.com.cn/china/2018-08-22/doc-ihhzsnea7998928.shtml
          donc, les deux façon qui pourront guider le missile pour frapper la cible en mouvement.
          puis que vous pensez l’ogive à 8 mach, il y aura une couche ionisée qu’il ne pourra pas recevoir des signaux, mais c’est seulement sur la partie de la tête et aux alentours, pas la partie arrière, c’est là où il y a une antenne pour recevoir les signaux viennent de satellite ou WZ-8,
          voila, c’est pas compliqué !

          • Cricetus dit :

            Ok, des idées intéressantes mais qui ne sont que des hypothèses….
            Par contre il existe des contres mesures:
            -mach 3 à 36000 mètres c’est justement bien dans les cordes de l’Aegis…
            -si la chaine de guidage passe un jour par un tracking optique depuis l’orbite géostationnaire il sera facile de la briser: en cas de tir missile vers un GAN ce dernier ouvrira le feux sur le satellite avec un laser: l’optique pointé sur lui sera immédiatement détruite….

          • Hautesolution dit :

            WZ8 à 600 kms de Aegis, trop loin, satellite en geo orbite 36000 de la terre, laser ne peut pas le détruire. Nein.

          • Cricetus dit :

            @Hautesolution
            -pas le satellite: le capteur !
            -si le drone est à 600km: il tombe dans les pattes de la CAP

    • vno dit :

      Si je devais choisir entre votre opinion et celle de l’amiral… Je choisirai ce dernier. L’attachement au pompon sans doute.

      Pourquoi s’emmerder pour les chinois et leurs missiles puisque l’amiral en question semble considérer que perdre un SNA chez l’industriel sans en avoir les premières raisons dans les 48 heures est normal et que la ministre ne s’en inquiète pas. Après tout nous n’en perdrons qu’un de porte-avion et les autres missiles sont aussi dangereux sur le papier.

    • Didimercredi dit :

      Les missiles DF21, 26 et 17 sont hypersoniques, on doit croire que la Chine a développé 3 missiles inutilisables ?
      MDR !

      • Cricetus dit :

        Contre des cibles fixes ils sont certainement redoutables.
        Contre des navires ça reste douteux…

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Les missiles DF21, 26 et 17 sont hypersoniques, on doit croire que la Chine a développé 3 missiles inutilisables ? » Quand on voit le temps ou vous tentez de faire voler un avion de ligne, de concevoir des turboréacteurs à hautes performances pour avions de chasse nous sommes légitimement en droit d’avoir de très gros doutes concernant la maîtrise de la faisabilité et de l’efficacité de vos super missiles de la « mort qui tue »!

  8. Nono dit :

    Mais du coup on ne sait rien de la performance de ce missile…

  9. Nobody dit :

    Avec les missiles anti navires, j’ai toujours pensé que les porte aéronefs étaient très vulnérables. L’avenir nous le dira.

    • Royal Marine dit :

      Hé bien justement, non… Un missile anti-navire est très précis, mais relativement lent. Il n’est pas facile à détecter, jusqu’à environs 8 Nautiques, à cause du retour de mer, et même à l’œil nu…
      Ensuite, c’est l’armement courte porté du bateau, et de son escorte, qui le prend en charge… Gatling, Mistral, 20 mm, etc., …
      Hors un PAN est escorté par un nombre non négligeable de bateaux d’escorte spécialisés, SNA, ASM, DA, …, qui plus est positionnés à une certaine distance du « Gros » 5 à 30 Nq. Difficile, dans ces conditions pour un Exocet ou un Harpoon, de ne pas se faire repérer et aligner… Aujourd’hui, ces missiles sont surtout utiles contre des frégates (comme aux Malouines d’ailleurs!), et ne pourraient être utilisés contre un PAN, que lors d’attaques saturantes, couplées avec des attaques à la torpille, et une Comao….

    • Cricetus dit :

      Les porte aéronefs restent une arme formidable. Mais c’est une arme de haute mer. IL serait certainement présomptueux de la part des américains de les engager a proximité des cotes d’un puissant ennemies dés le début du conflit. L’attaque directe des défenses ennemies seraient le faite des bombardiers stratégiques et des missiles de croisières lancés de sous marins. C’est dans un deuxième temps, une fois ces défenses entamées que les porte avions s’approcheraient et interviendraient. Durant la guerre du Pacifique c’est seulement a partir de fin 44 que les PA de l’USNAvy ont commencé a attaquer le Japon.

    • 341CGH dit :

      Il faut plutôt souhaiter que l’avenir ne nous le dise pas.

  10. Fred dit :

    Taïwan à portée de DF-21D, cela signifie très probablement (s’il est assez précis, ce qui fait peu de doute) qu’il faudra ne pas immobiliser de navire sur cette île, ni à quai ni à l’ancre sous peine de destruction totale ; ou bien alors, il faut croire en l’efficacité des SM-3 américains et serrer les fesses. [DF21 sur une cible mobile, je fais partie des sceptiques]

    • M51 dit :

      La mobilité de la cible, quand c’est un navire de fort tonnage, est très relative : il « fonce » à 30 noeuds (= 50km/h).
      Si c’est un porte-avions en phase de catapultage ou de récupération, ou de ravitaillement, sa trajectoire est parfaitement prévisible : l’on sait exactement où il sera au moment de l’impact et l’on vise ce point futur.

      • Cricetus dit :

        Dés l’allumage des moteurs du DF-21 les satellites d’alertes avancées le repère (ils couvrent le monde entier avec des capteurs IR et ce depuis l’orbite géostationnaire), le vol dur 10 minutes et ça semble être largement le temps de prévenir le porte-avion pour qu’il annule les appontages/catapultages et change de cap.

    • Cricetus dit :

      Surtout ça veut dire que toute les bases aériennes à Taïwan , en Corée et au sud du Japon peuvent être détruite en moins d’un quart d’heure…

      • Mantore Gérard dit :

        Cricetus, c’est vrai mais la destruction d’objectifs terrestres fait d’énormes dégâts collatéraux et laissent des traces : tout ça crée une réprobation générale qui se retourne contre l’attaquant, y compris dans sa propre opinion publique (même si c’est une dictature).
        .
        Au contraire en haute mer, pas de dégâts collatéraux ni de traces.

        • Cricetus dit :

          La réprobation générale a propos de HK le PC chinois s’est assis dessus….
          Sinon avec des DF-21 conventionnels il n’y aurait pas des masses de victimes civiles… sauf si les défenses anti aériennes dévient quelque véhicule de rentrés… (mais alors ont dira que c’est la faute des missiles Patriot américain…)

          • Mantore Gérard dit :

            HK, c’est vrai. Mais je pense plutôt à une réprobation qui justifierait des représailles directement contre le gouvernement de Pékin

      • Edgar dit :

        Une base aérienne terrestre est beaucoup plus vaste qu’un porte-avion, et elle est en dur. (Elle ne peut pas couler, prendre de la gite, ni être totalement ravagée par les flammes…) Les aéronefs disposent de hangars bétonnés, quelque fois souterrains. Les entrepôts de carburant et de munitions peuvent être enterrés et dispersés à des km de la base. Les pistes endommagées peuvent être réparées en quelques heures par des équipes spécialisées du génie. Et les avions de combats peuvent être dispersés dans des aérodromes de guerre, perdus dans la nature. (Un bon exemple de cette manière de faire est la dispersion de plus d’un millier d’avions de combat de la Luftwaffe, en juin-juillet 44, dans l’ouest de la France, à fin d’opérations en Normandie, au nez et à la barbe des aviations alliées.)

        • Fred dit :

          @ Edgar

          D’autant plus qu’un missile balistique est extrêmement couteux et ne peut être raisonnablement acquis en nombre.

          • Géo dit :

            Nous en avons quand même 16×4 = 64 sur nos SNLE.

          • Cricetus dit :

            @Géo
            C’est l’ultime sauvegarde de notre pays. On ne les utilisera pas contre des navires ou des armées. Ils sont là pour menacer de destruction l’éventuel pays agresseur.

        • Cricetus dit :

          Je ne crois pas qu’il y ai autant d’option pour disperser les appareils à Taiwan ou Okinawa. Si le CEP de ce missile est équivalent au Pershing il pourrait attaquer un avions dés qu’il arrive sur le parking (repéré par un satellite). Ou encore une batterie de Patriot… Ou les radars d’alertes… et ainsi préparer une attaque aérienne plus conventionnelles…
          Et si ils peuvent trouer une piste ils peuvent la re-trouer toute les quelques heures…

    • Mantore Gérard dit :

      Immobilisé ou pas, c’est pareil parce que ces gros navires sont très lents en comparaison d’un missile hypersonique.

      • Cricetus dit :

        Il faut comprendre que c’est un missile balistique: il ne peut pas manœuvrer dans l’espace mais seulement durant les dernière secondes quand il pénètre dans l’atmosphère.
        La où il y a un doute c’est la capacité du missile en quelque secondes d’identifier sa cible et de changer de direction (le porte avion pouvant être finalement a 5 ou 6 Km du point visé initialement). A vitesse hypersonique les délais sont très court et la manœuvre très difficile.

      • Royal Marine dit :

        Justement… Ce différentiel de vitesse pose un gros problème…

  11. Jean Ker dit :

    […] »contrastent avec la vision des États-Unis d’une région indo-pacifique libre et ouverte, dans laquelle toutes les nations, grandes et petites, sont en sécurité dans leur souveraineté, libre de toute contrainte […] »

    Ouah! C’est beau la propagande made in USA. Tu m’étonnes que certains préfèrent y croire plutôt que regarder en face la gueule de la réalité proposée par l’occis-dans.
    C’est le Vietnam qui aurait été content d’entendre ça, dites donc.
    Tonton Sam est à un stade avancé de sénilité, voire complètement gâteux. ça commence à saouler de l’avoir à table et de l’écouter radoter ses vieilles blagues racistes à deux balles.
    ça ressemble à quoi, un EPHAD pour ex-1ère puissance ? Quand-est-ce qu’on passe aux soins palliatifs, parce que là l’acharnement thérapeutique commence à coûter cher…

    • EchoDelta dit :

      Il n’empêche que les pays occidentaux sous la coupe des USA ont eu un destin plus enviable que ceux sous la coupe du communisme URSS et Chine. Et c’est un fait incontestable.

  12. Antisubjective dit :

    Un meute de moutons enragés pro chinois, traîne sur ce blog.

    • ULYSSE dit :

      Il y a surtout une cohorte de lecteurs viscéralement anti US dont les commentaires sont dramatiquement caricaturaux. Les USA ne sont pas exemplaires mais restent malgré Trump une grande démocratie. La Chine communiste est une dictature nationaliste brutale, sans état d’âme.

      • Royal Marine dit :

        Les USA ne sont pas exemplaires mais redeviennent grâce à Trump une grande démocratie… Au grand dam de l’Etat Profond et de Soros…

        • Fred dit :

          @ Royal Marine

          Si le mythe du concept « État Profond » était réel, Trump en serait le plus beau représentant.

          • Royal Marine dit :

            Parce que vous pensez que Trump est un ami se Soros, un banquier international, un haut fonctionnaire washingtonien? Ou bien un démocrate? MDR!
            A moins que ce ne soit l’Américain moyen qui vote pour lui? Ceux qui veulent que les boys du Middlewest puissent faire des études universitaires sans avoir d’abord passé 5 ans dans les Forces à risquer leur peau… Ceux qui ont du mal à boucler les fins de mois et qui voudraient que la frontière du Mexique ne soit pas une passoire pour les gens, la drogue, les armes, etc., … Ceux qui ont voté contre la folle, il y a 4 ans, à la grande déception de nos progressistes , parce qu’elle voulait faire la guerre à l’Iran, la Corée, la Russie, etc., … Et laisser les frontières ouvertes! Ça ne vous rappelle rien? Donc oui, l’Etat Profond américain existe, comme la Mafia, comme le Grand Remplacement, … Tous ses concepts que vous refusez de reconnaître car vous en faite partie intégrante et, que de l’intérieur, vous ne les voyez pas…

          • Fred dit :

            @ Royal Marine

            Tu démontre toi-même que ce pseudo-concept est partisan :o)

      • PK dit :

        D’un autre côté, votre vision dualiste – le bien est forcément démocratique, le reste le mal – fait très mal aux fesses.

        Ce n’est pas parce que les cocos sont des salauds © ® que ça fait des Américains des anges, ni des gens biens.

        Les Américains sont impérialistes, sans doute moins aujourd’hui avec Trump, ce qui montre d’ailleurs la soumission du « camp occidental » dont les médias n’ont de cesse de vouloir le chasser afin que leur maître retrouve son impérialisme et eux leur laisse.

        Vae victis, comme qui dirait.

        • Courmaceul dit :

          Le « camp occidental » n’est pas le paradis mais c’est le meilleur qu’il soit.

          Vous croyez que seuls les médias espèrent le départ de Trump ?

        • Fred dit :

          @ PK

          La politique du gouvernement Trump est ultra-impérialiste sur le plan économique, une dictature mondiale doublé d’une diplomatie imbécile et déstabilisante.
          Si par malheur il est ré-élu, probablement cela se déplacera également sur le plan militaire ; qu’il le souhaite ou non d’ailleurs.

          Quand tu parles des médias, tu penses à OPEX360 par exemple ?

          • PK dit :

            Non, les médias en général.

            Trump quoi qu’on en dise n’est pas un va-t-en guerre, contrairement aux démocrates. Je pense que le monde serait plus tranquille (d’un point de vue militaire) avec Trump.

            En revanche, côté éco, c’est kif…

      • Ah Ca ! dit :

        Allez regarder de plus près leurs élections…
        Population 330 M
        Électeurs enregistré 153 M sur 250 M possible
        Abstention 45% = votant 84 M
        Élections très proches des 50% Dem Vs Rep

        Donc le président US est élu avec +/- 44 M de voix… soit 13% de la population..

        Vous osez appeler une grande démocratie quand 13% de la population qui élit le président…. drôle de conception de la démocratie………… 13% c’est un club d’influence (lobby dans votre nov langue)…

        A tout hasard, c’est peut être la conception progressiste de la nouvelle démocratie communiste chinoise ?

        • Courmaceul dit :

          Que le mode de scrutin US pose problème, est-ce un motif suffisant pour le mettre en équivalence avec une dictature ?

          L’état de droit chinois vous tente ? Pas moi, je suis du côté du monde occidental et je ne mélange pas les torchons et les serviettes.

  13. Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

    Ca a l’air d’en réjouir plus d’un ici qu’un pays aussi peu démocratique que la Chine se comporte ainsi …Mais je pense qu’il va y avoir des « RETOURNAGE DE VESTES & hypocrites » ici, quand les desseins deu gouvernement communiste chinois se feront plus concret !!!

  14. Jean le bon dit :

    Ils ont raison, les armées cibleront prioritairement leurs PA…

  15. Parabellum dit :

    Des sous marins armés de divers missiles sont moins vulnérables actuellement et pour longtemps .et nous devons aussi construire des missiles de combat longue portée .les rafales ont hélas les pattes courtes…et les atlantic sont très rares…chinois et russes ont des armes stratégiques sur de multiples vecteurs et les montrent au monde …nous on a les m51 et c est tout…il est urgent de produire une capacité missiles comme les Kali e russes qui ont changé la donne en Syrie…on ne tapera pas toujours es Toyota dans la brousse

    • Jean le bon dit :

      Kaliber !

    • Cricetus dit :

      Attention: ces missiles coutes très cher.
      Entre grande puissances ce sera une guerre d’usure et d’attrition. Une plateforme furtive équipé de bombe guidée portera bien plus de coup et bien plus longtemps qu’une force basé sur de missiles couteux et peu nombreux.

  16. Max dit :

    A tous les boutonneux testostéronée qui ne résistent pas à la surenchère guerrière dans leur post…
    De guerre vous en aurez une ! Plus destructrice que la somme de tous les conflits humains…
    Et vous aussi n’y survivrez pas. Même en creusant un trou avec 2 années de réserves !

    Le résultat d’une culture réduite aux références vidéoludiques

  17. Punk à meuf dit :

    Les crétins qui s’étonnent… Ça serait bien qu’un jours les militaires françaises se demandent pourquoi ils soutiennent comme des lapins de six semaines la propagande anti-chinoise américaines. Ils se posent pas beaucoup de question on dirait les militaires français: Un hôpital de campagne de 30 place, des retraités sans réanimation… Crime d’état. En faite la question c’est: Avez-vous encore des couilles dans l’armée française? Pourquoi vous avez ruiné la Libye et la Syrie? Ou c’est juste que vous n’êtes plus équipé pour l’humanité et la souveraineté?! Enfin bon si il y a en a qui sont nés pour obéir comme des teubés à la pègre financière et aux intégristes, c’est leur problème, mais aux bouts de ces conséquences il y a accessoirement la trahison des ronds de cuir et des gradés, vous avez dit mer de Chine? Quel démence général! Né pour obéir… Et vous nous parlez d’honneur? Putain vive les hommes libres, c’est eux qui font avancer le monde, pas les caniches en rang d’oignon!

    • Courmaceul dit :

      11:12 ? L’apéro arrive, non ?

    • Royal Marine dit :

      Punk et libre? Punk et homme?Ah, oui… Libéré par l’héroïne, sans doute!

    • Belzébuth dit :

      Pour un no futur ce ne devrait pas être un problème ce qui arrive…
      https://youtu.be/btwxMcYUsmc

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Les crétins qui s’étonnent » Bah il y a des crétins qui s’étonnent sauf sur un point, votre débilité insondable
      « Ça serait bien qu’un jours les militaires françaises se demandent pourquoi ils soutiennent comme des lapins de six semaines la propagande anti-chinoise américaines. » Vous avez trouvé cela tout seul ou répétez vous à l’envie ce que vous avez lu et entendu! Les capacités de réflexion ce n’est vraiment ce qui vous singularise!
      «  »Ils se posent pas beaucoup de question on dirait les militaires français: Un hôpital de campagne de 30 place, des retraités sans réanimation… Crime d’état. Il a bien appris, il a bien écouté ce que certains répètent à l’envie que si tous les vieux ont crevé et cela dans un plan concerté forcément il a été mis en oeuvre par des militaires!
      « avez-vous encore des couilles dans l’armée française? Je me pose la même question mais concernant notre société de moutons de Panurge, par contre quant à la présence d’un organe entre vos deux oreilles la réponse est indubitablement NON!
      « Et vous nous parlez d’honneur? Putain vive les hommes libres, c’est eux qui font avancer le monde, pas les caniches en rang d’oignon! » C’est certainement beaucoup trop dur à comprendre pour vous néanmoins essayez quand même de
      vous poser la question : Comment vivre en homme libre s’il n’y a pas à minimum des militaires pour éventuellement vous permettre justement de vivre libre? Car dans l’Humanité il y aura toujours plus « libre » que vous qui lui ne supportera pas que vous ayez les mêmes privilèges de liberté ! Si par malheur nous étions envahi j’aimerai découvrir si vous ouvrez toujours autant votre grande gueule du pseudo indigné que vous essayez de nous faire passer voire si l’envahisseur vous en laissera la possibilité (ce que je doute)
      Tout est loin d’être parfait en France mais il y a votre carte d’électeur si vous voulez que cela change Monsieur « l’homme libre » .
      Finalement il y a des caniches en rang d’oignons qui vous permettent de vous exprimer en leur crachant à la gueule!
      Vous êtes un homme libre cela ne fait aucun doute, mais emprisonné dans votre sectarisme idéologique.

  18. Julien dit :

    C’est claire que la on à vraiment les moyens maintenant de détruire des PA, un coup de missile sur le plateau d’envole et HOP plus de PA… et la crise du COVID nous à bien montré que c’était pas impossible de neutralisé un PA hein.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « et la crise du COVID nous à bien montré que c’était pas impossible de neutralisé un PA hein. » Ben ouais! in gro troup dans le pon sa fét negliget tout plain!

  19. werf dit :

    La meilleur arme les bateaux de pêche chinois qui foisonnent en mer de Chine. La miniaturisation des missiles et leur létalité permet d’armer ces bateaux de pêche et de pouvoir attaquer par vagues au raz de l’eau un groupe aéronaval à une distance suffisante pour faire de gros dégâts. Les américains l’ont bien compris dans le Golfe avec l’Iran car ils n’y risquent plus leurs porte avions. Pont n’est besoin de missiles hypersoniques difficiles à mettre en oeuvre et coûteux. Pour la com, les chinois sont forts et leur but a été atteint…

  20. Royal Marine dit :

    Oh, là, là! Je ne croyais pas que ça puisse exister encore à notre époque…

  21. Benoît Préchart dit :

    Donc si j’ai bien tout compris aux contributions, le porte-avions ça ne vaut rien pour une guerre de haute technologie et ça ne vaut rien non plus pour une guerre asymétrique ? J’ai bon ?

  22. Szut dit :

    Il faudra bien un jour crever l’abcès avec la Chine et la Russie aussi d’ailleurs.