La France et l’Irak ont l’intention de renforcer leur coopération militaire

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

40 contributions

  1. hoopy dit :

    La France a maintenant une stratégie claire de « containment » vis à vis de la Turquie, ce qui est une bonne chose étant donné que les américains laissent faire.

    • St Chamond dit :

      A défaut de participation Européenne, on a intérêt à fédérer tout ceux qui s’opposent à la Turquie : EAU, Irak, PKK, Israël Egypte… Ça commence à faire du monde.

      Peut-être qu’on pourrait (officieusement) se rapprocher de Bachar et de Poutine pour coordonner la pression en Libye en Syrie voir en Arménie.

      • Ah Ca ! dit :

        C’est le moment parfait pour réparer notre énorme erreur en Syrie et se refaire ami avec Bashar… Nous aurons aussi besoin de lui sur le Liban.
        Il est temps de rebasculer dans la sphère de nos alliances traditionnelles françaises ainsi que notre posture d’indépendance, n’en déplaise aux européistes, américains, allemands et autres larbins dans l’Otan.

      • joe dit :

        Nous y avons intérêt ne serait-ce que pour envoyer un signal aux US en disant qu’il y a des alternatives au laissez faire de leur part.

        Nous ne sommes pas en guerre avec la Russie. Pour ma part j’ai toujours pensé que l’on pouvait avoir un dialogue constructif avec la Russie pour contre balancer l’omniprésence US.

      • Bagration dit :

        Pour le rapprochement officieux avec Bachar, je suis persuadé que ça a déjà commencé à l’heure actuelle. Je note en tout cas que les diatribes contre le régime syrien se sont faites rares dans les déclarations officielles françaises, et le statut de conflit gelé qui prévaut actuellement en Syrie n’explique pas tout.

        Vu la dégradation des relations entre Bagdad et Washington, je serai presque tenté de rêver à des achats de Rafales par l’armée irakienne. Mais les Américains ne laisseront sans doute jamais faire.

      • Bouli dit :

        bad idea, on a rien à gagner à se rapprocher d’un dictateur sanguinaire et Poutine est le genre d’amis dont il faut plus se méfier que de ses ennemis

        par contre, effectivement, la stratégie française est intéressante, elle cible des pays « logiques » pour la France et qui pourront en plus lui acheter des armes plus tard

        on dirait que les américains vont payer très longtemps la bêtise puérile de Trump

        • St Chamond dit :

          On a pas besoin d’approuver les méthodes de Bachar et de Poutine pour reconnaître qu’on a des intérêts communs.

          • Bouli dit :

            On a aucun intérêt en commun avec Bashar : son pays est en ruines pour longtemps et est devenu un nain régional. Et Bashar n’est qu’une marionnette de Poutine

            Quand à la Russie elle ne traite jamais en égal si ce n’est avec les USA dont elle jalouse la puissance. Traiter avec Vlad, c’est uniquement à genou la bouche ouverte ou à genoux les fesses écartées

          • dolgan dit :

            @Bouli, vous oubliez complétement l’importance de l’Iran en Syrie qui est au moins égale à celle de la russie. Bachar restera au pouvoir tant que ça servira les intérêts de la Russie et de l’Iran.

  2. jean dit :

    Les irakiens ont longtemps utilisé du matériel militaire vendu par la France.
    Peut-être qu’ils en ont de bons souvenirs …

    • EchoDelta dit :

      Il fonctionnaient pas mal chez eux… Les F1, les stations radars qui détectait déjà les F117 en 1991 avant que Thomson n’explique aux USA comment cela fonctionnait pour ne pas se laisser prendre… Bref. Que de bon souvenir.

      • lolo dit :

        rappel intéressant qui permet de rappeler que chaque système a ses trous dans la raquette, S400, missile supersonique, exocet, etc… il suffit de connaitre et savoir exploiter les failles

  3. Desty dit :

    Joli façon de troller les Turcs. Et potentiellement rentable avec ça. Bravo !

  4. blavan dit :

    Mais jusqu’où allons nous détruire notre économie française. Avons nous avec nos impôts unilatéralement les moyens de ces fantaisies diplomatiques sans faire payer l’UE ?
    J’espère que l’acceptation des opérations extérieures feront partie de la prochaine campagne des présidentielles.

    • Desty dit :

      Vendre de l’armement c’est détruire l’économie française ?

      • blavan dit :

        @Desty. Vous pensez naïvement que les américains vont nous laisser piétiner leur plate bande. Si nous avons des commandes d’armes en Irak , je serai le premier à m’en réjouir, mais aujourd’hui j’en doute un peu, car l’Irak cherche avant tout à nous impliquer.

        • Desty dit :

          Une grosse partie de la population irakienne souhaite que les Américains partent et Bagdad qui était un peu ennuyé par ce fait n’a pas très bien pris que par dessus Washington laisse Ankara faire tout ce qui lui plait dans le nord du pays.
          Nous n’y sommes absolument pour rien nous.
          Le concept de plate-bande commerciale n’est pas très compatible avec le concept de concurrence libre et non-faussé vanté depuis des décennies par nos amis d’outre-Atlantique…
          D’autre part la mise en place de sanction pour ceux qui feraient commerce, y compris dans l’armement, avec les Irakiens laisseraient le champs grand ouvert à ceux qui n’en rien à foutre: les Russes, les Iraniens et les Chinois…
          Vous me direz que ça va bientôt faire 30 ans que les Américains ont une politique irakienne complètement stupide…

        • Desty dit :

          Après les Etats-Unis sont un pays souverain: si ils souhaitent continuer à interdire à la France tout commerce avec l’Irak pour continuer à la punir d’avoir dit que pendre Saddam c’était pas une bonne idée et que ça n’améliorerait pas la situation géopolitique régionale, libre à eux.
          Mais par contrecoup ils risquent de céder définitivement tout pouvoir d’influence dans ce pays à ceux qui n’en n’ont rien à foutre.

      • St Chamond dit :

        Mais l’armée française n’est ni une société militaire privée ni un marchand d’arme ! Il y a sur ce site de gens qui ont une vision vraiment minable de notre pays.

        • blavan dit :

          Il faut bien faire bouillir la marmite.
          Je ne suis pas choqué que nos militaires soient en plus de leur mission de combat, des VRP du matériel français. Pensez vous sérieusement que si nous n’étions pas le 3ème exportateur d’armes au monde, notre effort diplomatique et militaire serait à ce niveau.

        • Courmaceul dit :

          Merci pour ce sain rappel.

  5. jean dit :

    Il faut tout de même réfléchir à la position géostratégique de la France dans la région.
    Est-ce dans notre intérêt de vendre de l’armement en Irak ?
    Il est possible que les irakiens se souviennent du matériel que nous leur avions vendu et qu’ils en aient de bons souvenirs.
    Il doivent aussi se souvenir que nous avons accédé à la demande des américains qui voulaient les codes des radars et de tout le système de protection que nous avions vendu aux irakiens 🙁

    • midas le voltigeur dit :

      En même temps celui qui achète des armes à la France avec l’intention de s’en servir contre les états unis n’a rien compris au film 1-s’opposer aux us en se début de 21e siècle si vous n’êtes pas la Chine ou la Russie est complètement idiot
      2-croire que la France va faire une croix sur les us pour vous l’est encore plus
      3-vous n’en avez plus pour longtemps

  6. R2D2 dit :

    « l’Irak a du mal à maintenir en état de vol les F-16 acquis auprès des États-Unis au début des années 2010, en raison d’un défaut de maintenance lié à la détoriation des relations sécuritaires avec Washington.  »
    Ils auraient achetés les M2000 des émirats dont on ne savait que faire dans le cas d’une vente de Rafale cela aurait arrangé tout le monde… mais bon il fallait bien payer le pizzo u.s

    • Bouli dit :

      bah, tu peux être sur qu’ils ont eu ces F16 pour une bouchée de pain, c’est la politique US habituelle quand ils quittent un théâtre d’opération

      et ça fidélise pour leur matériel pour les achats suivants

  7. PK dit :

    C’est marrant comment nos politiques aiment la souveraineté… quand il ne s’agit pas de la France.

  8. Thaurac dit :

    Les chiites font la loi au gouvernement, donc cela va dépendra du bon plaisir de l’iran et ses milices, que l’on soit les bienvenus ou pas…Mais vu la complaisance de la france envers l’iran, je pense que celle ci nous préfère aux ricains, wait and see…

  9. Wagdoox dit :

    C’est plus une armée qu’ils nous faut c’est une grande armée. Le décalage entre ambition affichée et moyens investit n’a jamais été aussi grossièrement afficher et creuser.

    • St Chamond dit :

      C’est déjà rassurant que les français soient capables d’avoir des ambitions internationales. C’est sûre que les moyens sont très justes actuellement mais on peut reconnaître à Macron qu’il tiens ses engagements vis à vis des armées.

  10. GELASE dit :

    «  »La France et l’Irak ont l’intention de renforcer leur coopération militaire » »….ils le savent les Irakiens ???

  11. Robinson dit :

    Les Irakiens se souviennent sûrement que les Français ont refusé de participer à la folie sanguinaire de Bush Jr.

    • Arnaud dit :

      C’est surtout que les lieutenants irakiens formés dans les années 70-80 en France, sont pour beaucoup devenus généraux. Pilotes formés à Tour notamment. Responsables de la défense aérienne à Chalons. etc. Sans compter, on l’oublie, que l’aéroport de Bagdad est la copie de l’aéroport d’Orly (juste des variantements sur les décorations « à l’oriental »).

  12. Arnaud dit :

    La France peut aisément vendre des armes en Iraq. Tout son état major Air est constitué d’anciens pilotes de Miarge F1, dont certains parlent encore couremment français. Idem pour les hélicoptères, où les EC 635 ont fait des actions remarquables contre l’état islamique. Le seul problème : les CIEEMG…