La version modernisée du bombardier russe Tu-95 « Bear » a effectué son premier vol d’essai

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

83 contributions

  1. strider_on dit :

    https://uacrussia.ru/ru/press-center/news/oak-na-armii-2020-zaklyuchila-kontrakty-s-minoborony
    Ils ont fais le plein apparemment nos amis slave à ce que je vois
    des il76 remotorisé, des su35s, su34m, su30sm2 et des yak 130 pour l’entrainement des bleubites

  2. themistocles dit :

    Les turbopropulseurs Kouznetsov NK12 développent 15000 chevaux. Ceux de l’A400M, annoncés comme une prouesse technologique dans l’art de construire des moteurs, pareil. Sauf que les russes c’est depuis 1951…. Cherchez l’erreur.

    • Lucas dit :

      Donc le degré de technologie se mesure à la puissance développée, point… ?

      • Themistocles dit :

        Attendu qu’ils s’agit de deux avions conçus pour des missions radicalement différentes, les éléments de comparaison sont restreints en nombre et pertinence. La puissance des turbopropulseur, en est un.

    • Thaurac dit :

      L’erreur est à chercher dans la consommation, usure, nombres de pièces..fiabilité.etc…

      • Themistocles dit :

        Justement, continuer à voler 60 ans plus tard, comme démonstration de fiabilité c’est pas trop mal. Je ne sais pas si l’A400M sera capable de faire la même chose en 2070

        • Alpha dit :

          Ben alors, vous attendez de voir dans 60 ans pour parler éventuellement de « chercher l’erreur » !…

          • Themistocles dit :

            Quand on compare l’activité régulière et constatée des Bear ( tu 142 ou tu95) , avions (très) anciens et celle que permet les taux de dispo des A400M, avions neufs , j’ai effectivement une bonne idée de l’endroit où se trouve l’erreur….

          • Alpha dit :

            @Themistocles
            Et bien allons y, comparons !
            Alors j’attends avec impatiente vos chiffres, vos tableaux, graphiques, que sais-je !…
            Ce n’est pas parce que vous voyez passer un « Bear » de temps en temps au large des côtes européennes, que leur disponibilité est bonne !
            En ce qui me concerne, j’ai une bonne idée de l’endroit où se trouve l’erreur : Entre le dossier de votre fauteuil et l’écran de votre ordinateur !… 😉

          • nicos dit :

            @ Themistocles
            Vous avez l’air bien informé, pouvez vous exposer les gammes opératoires de maintenance (moyen humain et financier) avant et après chaque vol de Tu95 et après les comparer à celles de l’A400M
            Après seulement on pourra comparer les A400M et Tu95 …

        • Max dit :

          Parce que vous avez accès à l’historique des dossiers de maintenance depuis 60 ans ! Chapeau.

      • GHOST dit :

        Les turbopropulseurs russes ? Oui plus puissant que le moteur de l´A400 M.. il suffit de comparer avec le moteur qui équipe l´Antonov 70 Progress D 27..
        La technologie « contra-rotating » propfan engine.. semble être plus puissant.. et plus fiable

      • précision dit :

        La consommation, ce n’est pas très clair. Wikipedia donne des chiffres très comparables à
        0.22 kg/kW/h, mais ces chiffres sont très peu fiables donc vous avez peut être raison.
        Attention, la puissance du TP400 est très inférieure à celle du NK12 (8000kW vs 11000kW).
        Par contre, les modèles récents ont certainement une meilleure efficacité sur d’autres points en effet.
        Le ratio puissance/poids, par exemple, est bien différent:
        NK12 3.7 kW/kg
        TP400 4.41 kW/kg
        Et l’hélice du NK12 n’est pas une hélice ratier figeac mais une très bruyante hélice contrarotative. Les dimensions sont donc aussi différentes.

        • Ion 5 dit :

          à précision
          La consommation peut descendre à 0,158 kg/cv/h pour le NK-12. (fascicule constructeur)
          C’est étonnant mais il bat, le TP-400 sur ce point.
          0.215 à 0,238 selon https://fr.qwe.wiki/wiki/Europrop_TP400

          Il faudrait voir sous quelles conditions…

          Quoiqu’il en soit, il faudrait comparer avec la série NK 12 MVM, maintenant, dont les caractéristiques ne sont pas encore publiées…

        • Fred dit :

          Étonnant, il fait le bruit d’un Pulsoréacteur de V1 …
          Le croisement des hélices contrarotatives I suppose ?

          • précision dit :

            Je n’ai pas la référence, mais certains articles mentionnent effectivement ce croisement comme facteur du bruit. D’autres mentionnent que l’extrémité des hélices dépasse la vitesse du son (comme dans le thunderscreech américain, qui en son temps était aussi extrêmement bruyant).

    • wolff dit :

      Votre erreur est de confondre qualité et quantité. Les turbo props russes, un exploit technologique en 1956, sont certes plus puissant que le TP-400, mais sont plus lourds, consomment plus et sont surtout beaucoup plus bruyants.

      • Ion 5 dit :

        @wolff
        Vos assertions seraient moins creuses, et moins fausses* si vous vous donniez la peine de chercher AVANT de poster dans des sources ouvertes…

        * cherchez dans puissance spécifique, consommation spécifique…

    • Paddybus dit :

      Non, le TP400, c’est « seulement » 11600 cv…. il y a encore du progrès à faire… mais peut-être faudrait-il connaitre la conso spécifique pour avoir une vue plus complète…
      Néamoins belle machine… belle autonomie…

  3. Moddus dit :

    Je m’interroge, à l’heure des missiles longue portée, est ce que maintenir 6 canons dans 3 tourelles est vraiment pertinent ? Autant le canon à démontré toute son utilité pour des chasseurs, même à l’air moderne, autant sur un bombardier stratégique, je suis sceptique.

    • Groizeleau dit :

      C dommage, c juste le transpondeur qu il fallait changer. Iltombe toujours en panne

      • Lucas dit :

        Ah Ah ! Bien vu 😉

      • themistocles dit :

        Pas tellement, c’est surtout que les transpondeurs russes, les radars de l’OTAN ne peuvent pas les interroger. Encore moins lire les réponses… Comme un avion militaire n’est jamais obligé d’utiliser un transpondeur, ça tombe assez bien. Et en fait, je crois bien que les russes s’en cognent…

      • Fred dit :

        @ Groizeleau

        Chapeau ! Parmi les trois meilleures narquoises répliques 2020 à cette étape de l’année ;o)

    • ji_louis dit :

      Les canons servent à se défendre contre les missiles en approche.

      • Max dit :

        Là j’en doute. Du 23 mm à 700m/sec face à plus de mach 4 du Meteor… Ce dernier ne s’annonce pas et s’il est repéré vous êtes dans la NEZ (No Escape Zone).

    • Bomber X dit :

      Le même genre d’erreurs ont été commises sur les chasseurs US et plus tard a propos de chars lourds: décréter l’obsolescence d’un armement sans que cette obsolescence n’ait été validée par l’épreuve du feu (comme pour les Cuirassés lors de la 2nd guerre mondiale). Dans le doute, et en attendant mieux, maintenir les cannons reste une approche pragmatique.

    • précision dit :

      Il semblerait que la source de l’info soit wikipedia, mais wikipedia est souvent peu fiable sur ce genre de détails. Autant que je sache, la plupart des versions modernes du TU ne conservent qu’une tourelle arrière. Je serais surpris qu’ils en aient ajouté sur le MSM et la photo ne montre que la tourelle arrière.

      • Ion 5 dit :

        @précision le bien nommé
        Oui.
        A partir du MS, il n’y a plus que le système d’arme DK-12 avec AM-23 bitube, en voie de remplacement par une version à 2 GSh-23 (9K-502-II) extrapolée de l’Il-76, comme sur tous les MSM

      • Fred dit :

        @ précision
        Wikipedia ne cite que des sources primaires (référencées en index). Lorsque la source n’est pas assez précise ou inexistante (rare), cela est indiqué entre crochets.

        Opex 360 est de plus en plus une référence de Wikipedia :o)

        Si on constate une erreur, tout un chacun peut proposer une rectification (sourcée ;o).
        Et bien sûr rédiger un article complet.

        • précision dit :

          je sais bien. Vous noterez le « sur ce genre de détail ». La raison est probablement le peu de source primaire sur ces sujets.

  4. pmpm dit :

    sacré belle gueule cet engin .ceci dit « 12.550 km soit une endurance de 12 heures. » ca ne va pas : cela ferait + de 1000 km / h de vitesse moyenne …..

    • Thaurac dit :

      Les russes ont tendance à enjoliver, l’âme slave…

    • Ion 5 dit :

      @pmpm
      Ce serait bien d’arrêter de faire appel au wikipédale français, dont le haut niveau d’imbécilité fait concurrence à celui de Thaurac. C’est dire!
      Sur le site russe (un peu plus intelligent, ce qui n’a rien d’une gageure, vu le niveau de qui vous savez) : https://ru.wikipedia.org/wiki/%D0%A2%D1%83-95
      on voit bien que l’autonomie (non pas le rayon d’action!!!) va de 15 200 à 10 500 km selon les versions.
      La vitesse de croisière va de 750 à 700 km/h.
      Faites le calcul par vous-même, pour avoir les temps de vol…

      L’endurance (en heures) qui ne sert pas à grand chose en soi (l’intérêt est de voler loin, pas longtemps), est la capacité de rester longtemps en l’air. Chez les Tou-95 elle dépasse allégrement 22 heures en lisse, avec charges à l’intérieur.

      En tous cas, bien vu; il ne vous reste plus qu’à modifier…

    • v_atekor dit :

      1000km/h avec des turboprop + hélices c’est vraiment vraiment énorme. En piquée éventuellement.
      A la base les hélices ont beaucoup de mal quand on se rapproche de Mach 1.

    • 341CGH dit :

      @pmpm
      Pour moi (qui n’ai pourtant jamais été très fort en calcul) je crois que l’erreur est ailleurs : il me semble que le rayon d’action est la moitié de la distance parcourue car il faut prévoir le retour.
      Excepté si l’on est suicidaire bien évidemment.

      • pmpm dit :

        Tu as raison mais ds la pratique on assimille souvent chacun des termes a l’autre

        • Fred dit :

          @ pmpm
          Ah non ; il faut d’ailleurs être vigilant, ces deux notions différentes sont sources de quiproquo quand on lit trop vite. Relativement souvent des auteurs font l’erreur de les confondre.

  5. lolo dit :

    j’adore cet avion, il est superbe pendant longtemps il avait le turbopropulseur le plus puissant jamais construit.

  6. Alpha dit :

    « …Tu-95 MSM, c’est à dire l’ultime version du Tu-95 « Bear », un bombardier quadrimoteur mis en service en 1956, venait d’effectuer avec succès un premier vol d’essai »
    Le premier Tu 95 a effectivement été mis en service en 1956. Mais le dernier Tu-95, modèle MS, fut achevé et sorti de son usine de Kuybishev en 1993 (décision de l’arrêt de production en 1992) !!!
    Les forces russes disposent donc actuellement de 60 bombardiers dont les cellules sont relativement « jeunes », avec beaucoup de potentiel, surtout qu’ils ont très peu volés entre 1990 et 2000.
    A noter que cette modernisation évoquée par l’article, va être suivie par une seconde à brève échéance, portant sur l’ensemble de l’électronique de bord, aujourd’hui obsolète ou en passe de l’être, et qui permettra au « Bear » de rester en première ligne jusqu’en 2030 !…

  7. Jean-Michel dit :

    Qui du Tu-95 ou du B52 durera le plus longtemps ?

  8. Raymond75 dit :

    TU 95, B 82 : des avions stratégiques lanceurs de » bombes à l’origine, de missiles de croisière à longue portée de nos jours, toujours modernisés, toujours actifs … De belles réalisations … Pas d’avions stratégiques pour l’Europe !

  9. Jolindien dit :

    J’ai toujours trouvé cet avion impressionnant et magnifique. Un chef d’oeuvre!
    Et, à l’image du B-52, c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleurs soupes!
    Quel avion!

  10. dolgan dit :

    En 2020, à quoi servent les 6 canons en tourelle? Et me répondez pas: « pour abattre les chasseurs ennemis ». Réponses sérieuses SVP.

    • Polymères dit :

      pour abattre les chasseurs ennemis

    • Royal Marine dit :

      Pour straffer sur cibles d’opportunité… Il faut comprendre qu’au-dessus de l’océan cet avion vole bas et vite… Je me souviens avoir été sur un bateau dans le golfe de Gascogne en 1980, qui s’est fait remonter par l’arrière par un Bear, 100 pieds mer, sans avoir été détecté par la veille aérienne… En temps de guerre, il est sûr que nous aurions pris une bonne correction aux canons de bord, avant même de prendre un missile air-mer…

    • sakhlas dit :

      peut-être à tirer sur les missiles qui l’attaque ? Abattre des drones ? Faire du support aérien comme un gunship ? Ou c’est une blague russe.

    • Doodiz dit :

      Pour abattre les missiles des chasseurs ennemis 😀

      Cela dit, certains penchent sur de futurs missiles anti-missiles, disposaient sous les ailes d’avions de chasses, pourquoi pas pour des plus gros avions une sorte de CIWS ?! Sans doute trop complexe.. mais cela serait intéressant de voir si quelques uns ont déjà étudié la question

      • dolgan dit :

        Vu les performances (insuffisantes) des canons anti aérien contre les missiles dans des conditions bien plus favorables, ça me semble optimiste. C’est utilisé uniquement en ultime recours

    • MERCATOR dit :

      À l’évidence pour abattre des drones lors des phases de décollage et d »atterrissage moment ou l’avion est le plus vulnérable .

    • Filoo dit :

      C’est de la communication non violente :-).
      En temps de paix, quand le TU – 95 en vadrouille au dessus du Golfe de Gascogne se fait intercepter, il peut orienter ses tourelles et donc ses canons vers les 2 Rafales qui l’entourent de près, ce qui signifie:
      Maintenant lâchez moi ou je fais parler l’artillerie (ce qu’il ne fera pas en temps de paix).
      Ca fait de belles photos, voire vidéos et c’est plus parlant pour tout le monde qu’un radar de missiles allumé, donc de la comm.
      En temps de guerre, il est déjà mort, ça ne sert à rien.

    • Bdhy dit :

      Comme place VIP avec vue panoramique, pour oligarques Russes, afin de financer le programme de modernisation ?

  11. Jolindien dit :

    « Il est doté de 6 canons NR-23 logés dans 3 tourelles »
    Autant j’adore cet avion, autant je n’etais pas du tout au courant de cette modernisation (merci pour l’info).
    Mais je trouve cette dotation de canon (dans la continuité) assez inutile et anachronique. Me trompe-je?

    • MERCATOR dit :

      @Jolindien

      « Le canon 23R-23 et ses munitions télescopées uniques sont restés longtemps un secret militaire. Cela s’explique en partie par le fait que le canon R-23 était utilisé dans l’espace extra-atmosphérique pour armer une station spatiale soviétique (Saliout 3). Le canon R-23 n’était connu qu’en Union soviétique jusqu’à ce que le bombardier Tu-22 soit exporté en Irak et en Libye dans les années 1970. Divers clients du Moyen-Orient ont été les premiers à découvrir le R-23 en dehors de l’Union soviétique.

      L’armée israélienne avait découvert la munition 23 mm, sans savoir avec quelle arme elle était associée. Pendant l’occupation israélienne du Sud du Liban, de juin 1982 à juin 1985, l’armée israélienne a capturé une caisse de munitions R-23. Cette caisse a été livrée par erreur dans une expédition de cartouches 23 mm soviétiques destinée au ZSU-23-4. Ces munitions anti-aériennes avaient été expédiées en Syrie et se sont retrouvées au Liban, où elles ont été trouvées par l’armée israélienne.

      Le premier examen de l’arme par les forces occidentales a eu lieu en 1987 lorsque des démineurs français ont été appelés pour nettoyer l’épave d’un Tu-22B Libyen abattu au-dessus du Tchad par une batterie anti-aérienne française MIM-23 Hawk. »

      Source wikipedia

    • Ion 5 dit :

      @ joli
      Moi non plus je n’étais pas au courant…
      D’autant plus que le site constructeur ne mentionne qu’un seul doublon de GSh-23 pour la version MSM.

      Bon ben, certains sont (peut-être) plus au courant que nous.
      Qu’ils nous donnent au moins leurs sources.

      • Alpha dit :

        Le TU-95 est doté d’une tourelle arrière DK-12, armée de deux canons AM-23 de 23 mm avec 500 obus chacun couplée à un radar de tir logé sous cette dernière. Cette dernière est actionnée par un mitrailleur arrière, qui fait aussi office d’opérateur radio.
        Deux autres tourelles escamotables sont situées dans le tronçon de fuselage: la tourelle supérieure DT-V12 et la tourelle inférieure DT-N12. Les deux tourelles télécommandées portent chacune deux canons AM-23 de 23 mm avec 350 ou 400 obus chacun. Elle sont dirigées par un opérateur de tir logé dans une cabine pressurisée située dans le fuselage, et disposant du système de pointage électronique PS-153 .
        http://www.krasnayazvezda.com/air/appareils/bombardiers/tu95.php

        • Ion 5 dit :

          exact, sauf que le Tu-95 ne vole plus depuis les années 70/80 du siècle dernier.
          D’ailleurs il a commencé à être remplacé par le Tu-95K (porteur de fusée) dès 1956.

          Actuellement il ne reste plus que des MS en service, à une unique tourelle.

          • Alpha dit :

            @Ion 5
            « sauf que le Tu-95 ne vole plus depuis les années 70/80 du siècle dernier. »
            Oui, je sais, on parle aujourd’hui du modèle MS produit à partir 1988.
            Mais je n’ai rien trouvé de plus précis sur ces fameuses tourelles… 🙁

          • Ion 5 dit :

            @alpha

            A partir du moment ou le Tu-95 K tire des missiles à longue distance, il a moins besoin de se défendre contre les chasseurs Sabre ou Supersabre.
            Je ne sais pas quand ont disparu exactement les deux autres tourelles, le fait est sûr, le 95MS n’en a plus qu’une:
            https://www.tupolev.ru/en/planes/tu-95ms/

  12. nexterience dit :

    Un seul missile air-air peut il suffire pour neutraliser un bombardier type B52 ou Tu95 en mission stratégique ?

  13. Thaurac dit :

    Vu la portée intercontinentale des missiles, ils pourraient aussi bien partir d’un dirigeable au dessus de son pays d’origine.

    • GHOST dit :

      Oui, la force du Tu 95 est avant tout les missiles intercontinentales.. pas besoin de s´approcher de l´objectif.. il suffit de tirer de très loin

    • Auguste dit :

      Intelligence avec l’ennemi,Thaurac au poteau!

      • themistocles dit :

        Dans ce cas, le missile manquerait cruellement de vitesse initiale. Selon le type de propulseur, ça peut mal finir.

    • pmpm dit :

      Un dirigeable c’est trop instable.

  14. Yannus dit :

    Les Russes « modernisent » leur vieux coucous alors qu’ils développent de nouveaux chars, bombardiers etc….
    Je me demande bien pourquoi.

    • aleksandar dit :

      Parce que chaque système d’arme a sa propre logique stratégique ou tactique.

    • dolgan dit :

      ils modernisent aussi leurs vieux char et leurs vieux transport de troupe. ils ont même rénové des BMP1 recemment.

  15. Royal Marine dit :

    Bien sûr. Tout dépend où il frappe. Mais le plus souvent, il aura largué ses missiles de croisière avant de se faire shooter… C’est à dire qu’il aura rempli sa mission… D’où le fameux couple Hawkeye piquet Tomcat qui manque cruellement depuis 1986…

  16. will dit :

    les canons du Bear sont-ils automatisés ? type CIWS volant ?

  17. Max dit :

    Le PAK DA [Perspektivni Aviatsionni Kompleks Dalneï Aviatsii] a de faux airs de l’Avro Vulcan B2 en vue de 3/4 avant.

  18. nicos dit :

    La modernisation des ensembles propulseurs était attendue depuis longtemps car ils créent de fortes vibrations qui rendent l’appareil inconfortable et surtout attaque et réduit la durée de vie de l’appareil.