CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Aéronavale indienne : Le F/A-18 Super Hornet tente de démontrer sa capacité à décoller avec un tremplin

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

111 contributions

  1. Euclide dit :

    C’est pas vraiment un  » scoope » .
    C’est l’intention delibérée des Yuhess d’évincer le Rafale M du marché de l »aéronavale indienne.
    Because, ils suportent pas la victoire de la France en Inde maintenant d’ici à ce que le marché soit conclu , on peur espérer des tretournements de situations comme dans un bon film .

    • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

      La France n’a pas besoin des US pour s’évincer toute seule … Elle le fait très bien sans apport extérieur …

      • Desty dit :

        Certes mais ça n’empêche pas les US de faire beaucoup d’effort sur certains marchés… on ne sait jamais !

      • Euclide dit :

        @ John
        Vous peut etre Suisse mais vous etes salarié de l’industrie américaine.
        Alors ! pourquoi ces reproches ?

        • John dit :

          Ha? C’est intéressant ça…
          Complotiste à vos heures perdues?
          Jamais travaillé pour des entreprises étrangères. Merci d’avoir fait cette remarque, je viens de m’en rendre compte.

          • albatros24 dit :

            On ne sera pas d’accord : un peuple ne peut pas être ravi de voir les industries militaires US déjà en monopole politique sur la majorité des démocraties remporter de nouveaux contrats sur ses industries, à moins d’être masochistes ou néo libéral pur et dur.
            Le fait que vous vous posiez la question indique que vous êtes de la deuxième catégorie Ceci alors même que votre propre pays la Confédération Helvétique fait tout pour sauvegarder l’intérêt de ses entreprises de métallurgie ou de ses banques Sauf quand papa Trump vous menace de vous évincer de l’accès à Wall Street ce qui en soi est une manoeuvre déloyale, et fait plier vos banques multi millionnaires (en argent sale et à blanchir de tous les dictateurs et évadés fiscaux du monde) …
            Ceci dit vos remarques sont les bienvenues sur tous les sujets y compris militaires notamment quand ils concernent les relation helvético françaises et sont alors à privilégier.

          • John dit :

            @ Albatros,
            De quel peuple parlez vous?
            Il y a une grande différence entre être ravi, et chercher à comprendre certains choix.
            Les USA sont le pays ayant la balance commerciale la plus négative au monde il me semble, et en dehors de qques jets et missiles, ils n’exportent plus grand chose en Europe dans leur industrie militaire. Par contre, de plus en plus de matériel européen est utilisé aux USA…

            Et oui, la Suisse fait tout pour sauvegarder ses intérêts.
            Mais ça n’empêche pas de comprendre quand parfois la Suisse est sous pression. Et il n’y a pas que Trump, Hollande a lui aussi mis la pression sur les banques suisses, et avec succès.

            Et pour votre info, la Suisse a une législation plus sévère que la France aujourd’hui concernant l’argent sâle venant de dictatures. De plus, la France exporte souvent vers des pays très douteux. Donc penser qu’un pays est mieux que l’autre est un peu absurde et arrogant selon moi.
            Et pour les évadés fiscaux, remettez votre propre politique en question.
            Et si vous n’étiez pas un paradis fiscal pour quelques catégories de la population, vous seriez plus crédible.
            Pour rappel, Johnny a quitté la Suisse pour la France pour payer moins d’impôts. Et qu’en est-il des résidents d’origine qatarienne, emiratie, saoudienne, etc, qui ont droit à des exemptions d’impôts?

            Pour rappel, les banques suisses ont bcp changé. Le secret bancaire n’existe plus vis-à-vis de certains pays, dont la France. Et pourtant, le volume en gestion de fortune n’a cessé d’augmenter. Serait-ce possible qu’il y ait d’autres raisons que celles que vous imaginez?

    • John dit :

      Ou alors ils veulent simplement vendre pour leur industrie?
      J’ai l’impression sur ce blog que la France ne supporte pas non plus les victoires des USA….

      • guilllaume dit :

        C’est normal.
        Certains disent, il ne faut pas écouter ce que dit ou tweet trump, sauf que c’est un officiel et qu’il représente les États unis.
        Trump a donc désigne officiellement les pays de l’Europe comme ses ennemis. On doit donc considérer les États unis comme tel, et revoir nos alliances.

        • John dit :

          Je ne dis pas le contraire.
          C’est juste que de faire les frustrés quand les USA gagnent un contrat, c’est pas constructif, et plutôt que de remettre en question certaines choses, certains se contentent de complotisme.

          • albatros24 dit :

            « faire les frustrés quand les USA gagnent un contrat… » grâce à des manoeuvres déloyales est une réaction normale et saine, qui invite à se critiquer soi même (ses élites qui nous dirigent) et à prendre les mesures palliatives qui s’imposent (changer de dirigeants, choisir une autre politique commerciale plus agressive qui s’appuie elle même sur notre politique comme notre présence militaire dans d’autres pays), se servir soi même de manoeuvres déloyales au détriment des Etats Unis en quelques sortes…mais pour cela notre élite énarchiste n’est pas programmée car néo libérale, non patriotique car internationaliste et soumise aux intérêts d’autres nations comme les Etats Unis, l’Allemagne.

          • John dit :

            La France aussi manoeuvre de la même manière…
            Arrêtez de penser que seuls les USA font cela…
            Qu’en est-il des manœuvres illégales (et pas seulement jouer de leur influence) des industries françaises? La corruption à Taïwan sur 2 contrats d’armement bien différents, la corruption d’Airbus, d’Alstom, d’Areva, Dassault, etc…
            Quand la France tente de sortir du cadre des appels d’offre pour justement ne pas être en compétition avec d’autres industriels comme c’est le cas dans plusieurs appels d’offre, c’est aussi un manœuvre déloyale…

            Et vos politiciens, VOUS la population les élisez. C’est vous qui vous plaignez des énarques tout en les réélisant systématiquement. C’est vous qui n’élisez jamais d’agriculteurs, d’ouvriers, de conducteur de bus, de cheminot, de routier, de caissière, d’infirmière…
            Donc se plaindre de l’élite tout en refusant d’élire des adultes compétents dans leur domaine, c’est un peu ironique.
            Quand un président français décide de vendre des Rafale à un dictateur en échange de financements de campagne électorale, là aussi il y a un problème.
            C’est bien ça qui me gène. Quand vous faites comme si la France était parfaite et que les autres sont tous de gros vilains, vous vous mentez.
            Les USA ont naturellement plus d’influence et l’utilisent. Mais cette influence a un coût qui arrange bien certains pays.
            Et cette influence est entre autres ce qui a permis une paix relative durant la Guerre Froide malgré les risques de conflit en Europe.

        • albatros24 dit :

          Non car ce sont des postures commerciales, économiques, et en la matière il n’y a pas d’ami, que des adversaires. Les ennemis c’est pour la stratégie, le militaire, le politique. Nous somems allié avec les pays occidentaux militairement en cas de coup dur mais adversaires résolus en matière économique. C’est simple et historique. Sauf quand certains dirigeants comme M. Sarkozy (ou Macron) bradent nos entreprises aux Etats Unis, ou autres. il s’agit là d’une sorte de trahison économique, qui s’appuie sur des considérations néo libérales totalement contraires à nos intérêts économiques, financiers au final, une courte vue en quelques sortes qui nous porte une nuisance absolue ensuite.
          On l’a vu avec un tas d’exemple, comme les masques, l’industrie lourde des aciers (les hauts fourneaux éteints) suite à une vente à Mittal, etc etc…

      • albatros24 dit :

        Parce que vous croyez que les Gouvernements US et leurs industries supportent les succès des industries françaises ?
        Non au contraire et ils font tout pour nous couler (l’exemple du Rafale est éloquent) y compris en ayant recours u chantage à la Défense en cas de crise grave, c’est le cas pour tous les pays européens membres de l’OTAN, une organisation qu’ils envisagent comme des clients obligés.

    • Edouard dit :

      Ils veulent gagner ce marché, c’est certain.
      A côté de ça, que les US se servent de toutes les pressions possibles et de leur position « dominante » pour en imposer n’a rien non plus de choquant dans un jeu de realpolitik. Tout autre pays ferait de même je suppose. Alors oui, c’est super énervant d’autant plus qu’on est censé être « alliés ».
      Ceci dit j’aimerais connaître la définition réelle du mot « allié » dans la culture anglo saxonne. Parce que les anglais avant les américains avaient une facheuse tendance à ne jamais être franc-jeu et à considérer l’alliée comme un vecteur de leur propre intérêt (quitte à ce que ça coute à l’intéressé).

  2. bpapon60 dit :

    Bonjour,
    Demandons à la Reine l’autorisation de faire des tests en vrai grandeurs sur les tremplins des portes-avions Britanniques. Ils auront au moins l’impression de servir à quelque chose. Et je voudrais bien voir la tête des pilotes Britanniques de F-35B en voyant un Rafale décoller à pleine charge !
    Seul pb: les Anglais seront plus enclin à faire les même tests avec les Américains qu’avec les mangeurs de grenouilles.

    • ULYSSE dit :

      @Tres bonne idee… Qui a peu de chance helas de se réaliser, tant elle mettrait en cause le choix du F35.

    • Hermes dit :

      Pas de brin d’arrêt sur les QE, donc pas de F18 ou de Rafale M.
      Ce sont vraiment des PA’s à part…

      • Obelix38 dit :

        « Ce sont vraiment des PA’s à part… »
        On appelle ça des porte-aéronefs ! ^^

      • bpapon60 dit :

        Bonjour,
        On en transborde un à quai, on part faire un tour, il décolle et vient atterrir sur une base à terre. C’est juste pour tester le tremplin ou plutôt pour démontrer que le Rafale (ou f18) en est capable.
        Je crois que le test n’est pas réalisable à terre, même en bord de falaise ! car il faut le vent relatif du déplacement du porte avion. D’ailleurs c’est pareil même avec une catapulte. Il me semble qu’il est impossible de catapulter un avion avec le porte avion à l’arrêt.

        • François dit :

          @bpapon60
          Les indiens ont récemment fait décollé le prototype du Tejas Marine depuis un tremplin à terre.
          L’appareil est quand même sensé pouvoir décoller avec un peu d’armement et de pétrole. Il suffit d’enlever l’armement … Ou de placer le tremplin face au vent (les pistes sont en générale déjà placées dans le bon sens) et de réaliser l’essaie avec une météo favorable !

      • blondin dit :

        qui sont quand meme énorme pour ce qu’ils sont sensés faire ! quand on voit un LHA US à coté, qui est nettement plus petit, on se demande ce que les anglais avaient en tete pour faire des machins aussi gros qui ne vont embarquer qu’une douzaine de F35… et meme si ils en embarquent 24, ça restera surdimensionné.
        quant aux essais d’un Rafale, il faudrait le monter avec une grue pour essayer le décollage STOL, une piste avec tremplin sera plus simple et tout aussi efficace

    • Gandalf dit :

      Pas possible pour le Rafale ni le F18, car les PA anglais n’on pas de brins d’arret

    • John dit :

      Le brin d’arrêt inexistant n’est qu’un détail n’est-ce pas?

    • Charognard dit :

      Ce serait un trop gros affront pour le choix de l’avion par la Couronne:
      http://defens-aero.com/2019/10/f-35b-anglais-appontent-premiere-fois-hms-queen-elizabeth.html

    • Plusdepognon dit :

      @ bpapon60
      Bonjour,
      Les portes-avions britanniques ont été conçus dès l’origine pour éliminer le Rafale de la compétition :
      https://www.meta-defense.fr/2020/05/06/hms-queen-elizabeth-et-porte-avions-charles-de-gaulle-deux-conceptions-differentes-du-combat-aeronaval/

  3. Royal Marine dit :

    Personnellement, je pense que pour des raisons politiques, d’environnement, et de décisions passées, le Rafale Marine tient la corde.
    Et bien sûr, je soutiens cette approche!

    • blondin dit :

      je pense que vous n’êtes pas le seul sur ce site ! on le soutient tous, ou presque, et objectivement, le Rafale est le choix le plus logique et le plus cohérent, mais avec les Indiens, et nos « amis » US qui vont tout faire pour nous torpiller, on peut raisonnablement penser que rien n’est fait et que des surprises sont tout à fait possible…

  4. Castel dit :

    Il m’a toujours semblé que compte tenu de nos besoins spécifiques, surtout pour des conflits asymétriques, voire (éventuellement dissymétriques), plutôt que d’un deuxième porte avion STOBAR, nous aurions plutôt besoin de plusieurs P.A. style CATOBAR, qui pourraient être dérivés de nos actuels PHA de la classe Mistral, légèrement rallongés au besoin, et dotés d’un tremplin ( l’un n’empêchant pas l’autre en fonction des moyens dont nous disposerions)
    Mais le problème était qu’ils semblait devoir être équipés en principe, d’avion type ADAC ( ou VTOL en Anglais) ,c’est à dire à décollage et atterrissage vertical, que nous n’avions pas à notre disposition, et qu’il aurait fallut acheter aux Anglo-Saxons, c’est à dire soit des Harrier 2 d’occasions, sans doute pas très coûteux, mais tout de même dépassés, soit le fameux F35b, aussi coûteux que d’une réussite incertaine sur le plan technique.
    Or, si les Américains arrivent à faire décoller un F18 S.Hornet ( nettement plus gros que le Hornet), cela prouve que l’on pourrait très bien se passer d’avions à décollage vertical, à condition d’étudier un nouvel avion, plus léger que le Rafale, chose que devrait savoir faire Dassault, en sachant qu’un bi-réacteur léger pourrait très bien compléter celui-ci, notamment pour l’attaque au sol , même concernant l’armée de l’air , en prévision du remplacement des 2000 D.

    • Royal Marine dit :

      Vous confondez tout! Stobar et Catobar, …
      Par ailleurs votre idée est absconce… Si le Rafale M peut décoller d’un Stobar, alors il n’y a pas besoin d’un nouvel avion…
      Mais de toute façon, comme bien expliqué par M. Lagneau, le Stobar pose des problèmes de charge de l’avion, et de rayon d’action… C’est pourquoi les Indiens, les Chinois, mais sans doute aussi les Russes prévoient-ils de se lancer dans la construction de Catobars… Votre projet de PHA transformés en Stobar est donc véritablement une idée idiote! Proposeriez-vous de remplacer un Leclerc par un VBCI? Pourtant tous les deux sont blindés!

      • Castel dit :

        @ Royal Marine
        C’est plutôt votre réponse qui me parait idiote, surtout la comparaison entre un Leclerc et un VBCI, car si je suis bien votre raisonnement, on aurait plus besoin du Leclerc que du VBCI, alors qu’il me semble que les 2 ont leur utilité !!
        Eh bien , il me semble qu’il en est de même pour nos P.A., vu que leurs missions seraient avant tout complémentaires :
        Le STOBAR ayant avant tout un rôle stratégique, notamment en cas de confrontations symétriques, ce qui ne l’empêchera pas d’intervenir pour des opérations tactiques comme il le fait à l’heure actuelle.
        Mais l’avantage du CATOBAR, qui serait bien moins coûteux à fabriquer ( il serait même sans doute possible de modifier certains de nos Mistrals actuels), et donc de pouvoir aligner un plus grand nombre de PA dans diverses régions du monde, pour des missions tactiques d’appui au sol, mais également de venir renforcer nos STOBAR en cas de confrontations majeures …
        Car à l’heure actuelle, lorsque le CDG est immobilisé, nous n’avons aucun appui au sol, ni aucune protection aérienne, à nos troupes, si elles ne se trouvent pas à proximité d’une base aérienne !!
        Avec un deuxième PA, STOBAR, la situation serait certes meilleure, mais insuffisant de mon point de vue, alors que les conflits asymétriques auxquels nous serons sans doute confronté dans l’avenir ne cesseront de s’étendre sur un secteur géographique de plus en plus étendu, et même si les points de confrontations sont souvent éloignés des rivages, il serait toujours possibles d’envoyer des avions vers ces zones, à condition d’aménager des points de ravitaillements en carburant et éventuellement en munitions, ce qui ne devrait pas poser de problèmes, vu qu’il s’agirait de bi-réacteurs légers, qui devraient pouvoir se contenter de pistes sommaires et relativement courtes, chose, qui, compte tenu de leur autonomie ne devait pas être possible pour des hélicoptères genre Tigre par exemple .

        • Aymard de Ledonner dit :

          Il y a confusion. Le CDG est CATOBAR et non STOBAR. Retenez que CATOBAR commence comme catapulte.
          Selon votre raisonnement les mistral seraient transformés en STOBAR par l’ajout de tremplin et de brin d’arrêt. Le revêtement serait aussi à revoir.
          STOBAR pour short take off (avec tremplin) but arested recovery (avec brin d’arrêt).

          • Castel dit :

            Ah oui, exact, excusez moi pour la confusion…
            Je voulais donc dire exactement le contraire….
            Petite précision ; si un Avion type STOL devrait pouvoir décoller et atterrir d’un STOBAR, grâce au tremplin pour le décollage et atterrir grâce à un filin ( comme pour tous les PA), en contrepartie, un avion VTOL conserverait l’avantage de pouvoir décoller sur encore plus court, et surtout de pouvoir atterrir sur n’importe quelle pate forme pour hélicoptères, donc pas forcément sur un PA, contrairement à l’ADAC qui nécessiterait un PA, même avec une piste courte…
            D’autre part, si le Rafale est nettement plus léger, qu’un Super Hornet, des intervenants sur ce site parle d’une dizaine de tonnes « seulement », en oubliant qu’il s’agit du poids à vide, donc, il faut compter plutôt une quinzaine de tonnes en configuration opérationnelle, ce qui me semble beaucoup pour l’embarquer sur un PA dérivé de la classe « Mistral »
            Donc, il me semblerait souhaitable que Dassault se penche sur le problème en sortant un bi-réacteur plus léger, qui pourrait (peut-être) s’inspirer du Rafale, mais en plus compact….

        • Royal Marine dit :

          Merci Aymard de répondre à ce crétin, qui confond CATOBAR et STOBAR, et se permet de me donner des leçons sur la Marine!
          Pour le reste @Castel (patron de boîte de nuit?), n’essayez pas d’inventer des concepts nouveaux dont vous ne maîtrisez ni les tenants, ni les aboutissants… Vous n’êtes pas Léonard de Vinci… Rendormez vous et contentez vous de lire et d’apprendre sur ce blog, des gents qui savent…
          Mais si vous voulez que la Marine Nationale se retrouve au niveau de la Marine Polonaise, continuez à professer bêtement vos idées anti-PAN!
          Apprenez quand même que si la Marine Britannique se retrouve dans une telle m.rde, c’est parce qu’elle a abandonné le PA CATOBAR dans les années 70!

          • Castel dit :

            @ Royal Marine
            Le crétin en question n’a rien confondu du tout, c’est simplement ce qu’on appelle une faute d’étourderie, car étant plongé dans mon texte, je n’avais pas pensé à vérifier ce que j’avais écris auparavant…
            Cela dit, votre jugement hâtif, semble bien montrer vos limites intellectuelles !!

    • Desty dit :

      Le F18 SH pèse à vide 14,5 tonnes. Le rafale M moins de 10t.

  5. EchoDelta dit :

    Il n’en reste pas moins qu’un PA efficace est un CATOBAR quelle que soit la technique de ses catapultes. Pour décoller, chargé comme un mulet, il faut l’aide mécanique d’une catapulte sur une si courte distance. Sauf à avoir un navire de 500 mètres de long.

  6. Ah Ca ! dit :

    Si je comprend bien le F 18 arrive à décoller sans rien dans le ventre…
    Et pourquoi pas un Cessna ou un Piper Cub. Certes ils iront moins vite, mais auront un plus grand rayon d’action qu’un F 18 le ventre vide et sans armement…
    Je trouve cela un peu léger… pour un vaisseau à oiseaux…
    J’ai comme l’impression qu’en rafale la mise peut être raflée…. j’arrête…

  7. Titeuf dit :

    Avec les récentes déclarations de Trump pour faciliter la vente de matériels de guerre et de transfert de technologie, Boeing va tenter le coup avec la puissance de frappe américaine dans la négociation (et surtout beaucoup de travail de sape contre le Rafale je pense…)
    Néanmoins si l’Indian navy se procure le Rafale, l’interoperabilite avec l’IAF serait un plus pour la gestion des appareils.
    C’est un facteur à prendre en compte.

  8. François dit :

    Étonnant que Dassault, qui a de réelles chances sur ce marché indien n’ai jamais testé les capacité réelles du Rafale sur un tremplin.
    De tels essais ne doivent pas coûter si cher que ça (est-ce que je me trompe ?)et il me semble que le jeu en vaut la chandelle.

    Concernant les essais avec un mini tremplin sur le Foch, ça n’avait rien à voir, le Rafale a décollé avec la catapulte ( il s’agissait simplement de compenser la longueur de piste plus courte).

    • jp dit :

      effectivement, c’est la légende, le rafale n’était pas encore au point avec le train sauteur, un tremplin avait été installé pour compléter les tests avec la catapulte (50m) du foch.

      En 1993 : le Foch fut modifié afin de pouvoir accueillir le Rafale M : un petit tremplin placé en fin de course de la catapulte avant et le système OE-82 furent installés.

  9. jp dit :

    ce qui m’étonne c’est que Dassault ne semble rien faire sur cette offre. le F18 pèse près de 15t à vide. c’est pas un avantage pour faire du stobar, le rafale M c’est aux alentours de 10t. lors du dernier MMRCA le F18 avait du mal a décoller avec plus de 50% de charge utile, sur piste. boeing cravache pour regagner son retard

    • lym dit :

      Dassault attends peut-être tout simplement de voir un F18 se ridiculiser, voir finir dans l’eau, lors des démonstrations restant à faire? Surtout si on commence à charger un peu la mule, quand il s’agira de pousser l’affaire avec des configurations qui ne soient pas vraiment celle d’un avion d’aéro-club partant faire un tour de piste. Là, forcément, avec une petite dizaine de % de rapport poussée/poids en sa faveur à offrir on a une marge bienvenue.
      Et c’est sans compter sur une manœuvrabilité en prime supérieure qui rendra sans doute l’affaire plus sécurisante côté Rafale.

  10. @ JP, c’est quoi le MMRCA ?

  11. Alain d dit :

    Bon, le Rafale et F/A18 ont un poids proche à vide, mais le Rafale est tout de même plus léger.
    Le F/A18 est in peu plus grand mais il me semble présenter moins de surface portante que le Rafale.
    Le Rafale est bien mieux fini, donc sa pénétration dans l’air devrait être meilleure.
    Les moteurs du F/A18 servent aussi le Tejas et le Gripen, en post combustion ils dégagent un peu plus de puissance mais le rapport poussée/masse doit être proche puisque le F/A18 affiche ~ 1 tonne de plus à vide.
    L’accélération , la montée en régime maxi doit être décisive, mais je n’ai pas de chiffres comparables. Je sais que M88 tourne très vite et grimpe rapidement.
    Je miserais donc 4-0 pour le Rafale, avec un interrogation sur l’accélération.
    Ceci étant il faut aussi récupérer les avions avec armes et carburant non cramé, le vitesse minimum d’approche, et le précision, sont aussi importantes !
    Je parie que le Rafale plane plus facilement que son concurrent.
    Affaire classée ! :>))

    • EchoDelta dit :

      Techniquement il n’y a pas photo. Après cela se joue sur le lobbying et tous les à-côté. Et là, la puissance US peut faire pencher la balance dans l’autre sens. Soit les Indiens sont dans une configuration où ils pensent se retrouver seuls face à la Chine et il choisirons le Rafale pour la performance technique et se donner les meilleurs en cas de combat, soit ils pensent pouvoir avoir un soutient inconditionnel des USA et alors le F18SH a une chance.

    • Tournicoti dit :

      Le Rafale, sans ommettre toutes ses qualités, ne peut plier ses ailes, contrairement au F18SH, ce qui impacte qgrandement la gestion du pont d’envol, des hangars et donc du nombre d’avions embarquables

      • Alain d dit :

        Oui, merci, je sais, mais là je ne vois pas de pleine charge, l’intéressant c’est avec réservoirs et armes air-sol.
        Bon que dire, mis à part que toute les vidéos démontrent que ces F18 sont moins précis et moins incisifs que les Rafale, qu’ils grimpent moins vite et qu’ils ne sont pas l’aise à basse vitesse ?
        Encore un 4-0 pour le Rafale, y’a pas photo!

    • Desty dit :

      le F/A18 affiche ~ 1 tonne de plus à vide. -> 4,5 tonnes !

      • Alain d dit :

        @Desty
        Hein? Comme il est plus grand que le Rafale + mécanisme des ailes + moins de composites, comment ferait-il pour peser moitié moins qu’un Rafale?
        Changez de fournisseur de moquette. :>))

        • Alain d dit :

          Et si je ne vous ai pas compris, 4,5 tonnes, en + ou – à vide, est inexact. Les masses de ces bimoteurs sont très proches, vides ou charges max.

      • Alain d dit :

        Bon, excusez moi, je viens de relire, j’avais en tête les données du F18 nénette et non pas super-nénette, et donc, contrairement au Rafale B, pensé dès le départ, le F/A-18 SF est un bricolage, donc, vérification faite, pèse bien plus lourd à vide, et donc je me suis aussi planté sur la motorisation et la poussée, mais je ne retire rien du reste.
        Bon, donc c’est une enclume ce machin :>))

        Vraiment désolé, je passe en Rafale, je lis en Rafale et la cervelle travaille en Rafale post combustion, et ça chauffe, trop agressif et rapide, faut que j’adopte le mode Tejas :>))

        • Castel dit :

          Alain d
          Attention à vous, vous risquez de vous faire traiter de « crétin » par @ Royal Marine, qui n’a pas l’air de savoir, que personne n’étant parfait ( et surtout pas lui) l’étourderie peut exister même chez les plus intelligents !!

      • PK dit :

        Une paille… Il est juste 50% plus lourd que le Rafale 😉

  12. nexterience dit :

    -Décoller oui, facile, mais avec quel emport? Les masses de ces aéronefs peuvent varier du simple au double.
    En 2024, il est prévu que Safran propose son M-88 à 2000K pour une poussée donc augmentée.

    • blondin dit :

      le M88 serait à quelle T° actuellement ? et quel est le gain en poussée par rapport à l’augmentation de la T° ? si j’ai bien compris plus la chambre de combustion peut monter haut en T°, plus le rendement est bon

      • nexterience dit :

        Il est actuellement à 1850K.
        Si mes cours de physique me reviennent bien, c’est proportionnel.
        Donc ça ferait 81KN de poussée avec pc pour 2024.

  13. Royal Marine dit :

    Dassault maîtrise toujours sa communication au millimètre, et ne fait pas dans l’esbroufe et la surenchère comme Boeing et LM… Mais lorsqu’il s’agit de prouver et de démontrer, ils ont toujours été là…

  14. patex dit :

    Le Super Hornet a beau être un bon avion, ce n’est pas avec un âne (d’une masse de 15 tonnes à vide) qu’on peut rivaliser avec un pur sang (d’une masse de 10 tonnes à vide).
    Pour le moment l’Inde semble plus préoccupée par sa capacité militaire continentale (et donc consolider sa flotte du Sukhoi 30 et Rafale), et rien ne garantit que les indiens pourront construire une marine navale puissante rapidement. Le covid est bien là et pourrait pousser à des arbitrages en faveur de l’armée de l’air. L’Inde a d autres priorités que construire une aéronavale il me semble….
    Pourquoi les russes n’ont-ils pas proposé le Sukhoi 33?

    • Carin dit :

      @Patek
      Parce que le SU33 est encore moins abouti que le Mig 29K…

    • jp dit :

      il a été abandonné, ils n’ont qu’un seul porte avion, depuis ils ont fait le mig29K navy, mais il ne donne pas satisfaction, trop d’indisponibilité et de casse, d’ou l’offre MII entre F18 et rafale.
      les chinois ont achete le « su33 » et ils ont fait le J15, mais eux ils ont l’intention de faire une bonne demi douzaine de PA avec.

    • blondin dit :

      ils ont proposés des MiG29 à la place, peut etre pour permettre à MiG de continuer à exister vu le peu de vente de leurs avions depuis un bon moment maintenant.

    • Royal Marine dit :

      « L’Inde a d autres priorités que construire une aéronavale il me semble…. »
      Que vous dites… Le tropisme Armée de l’Air (et/ou de l’Espace… 🙂 ), c’est que tout ce qui vole doit lui appartenir… C’est évidemment exagéré et outrancier… Mais tous ces pays « émergents », en tant que puissance a minima régionales, voire mondiales, ont bien compris que la projection de puissance, et pas seulement de moyens, faisait partie intégrante de l’équation… D’où leur préoccupation prioritaire de construire une aviation embarquée, et des Porte-avions Catobar, les seuls valables pour cela…
      Tous les pis allers , du style Stobar, ou porte-aéronefs, (voir les British, Espagnols, Italiens, Australiens, Japonais, etc., …) ne feront jamais pencher la balance en dehors du niveau tactique et local, c’est à dire de la Force Navale engagée… Pour le niveau stratégique, il n’est pas possible de se passer de PA, et même de PAN…

  15. albatros24 dit :

    Il va falloir des fusées d’appoint pour faire décoller le lourd Hornet avec son carburant et ses munitions..
    J’espère que les indiens ne vont pas se laisser berner par les jacasseries des commerciaux US capables de vous vendre la Lune peinte de la bannière étoilée

    • John dit :

      Le rapport puissance / poids à pleine charge du super hornets est meilleur que celui du Rafale, il faudra donc m’expliquer pourquoi ça serait le cas pour le Super Hornets et pas pour le Rafale.
      Ne regarder que le poids n’a pas le moindre sens.

      Comparatif puissance / poids entre le F-18 E/F et le Rafale M
      – Poussée Super Hornets: 2x 9.98 tonnes
      – Rafale M: 2x 7.59 tonnes
      – Masse à vide F-18: 14.55 t
      – Masse à vide Rafale: 10.6 t
      – Charge max au décollage F-18: 29.9 t
      – Charge max au décollage Rafale: 24,5 t

      Rapport puissance / poids:
      A vide:
      – F-18: 19.96/14.55= 1.37
      – Rafale M: 15.18/10.6 = 1.43
      Charge max
      – F-18: 19.96/29.9 = 0.67
      – Rafale M: 15.18/24.5 = 0.62

      Le Rafale est plus léger. Mais le Rafale ayant le meilleur rapport d’emport par rapport à sa masse à vide, à moins d’avoir des moteurs super puissants, il ne pourra pas avoir le meilleur rapport poids puissance…
      L’emport du F-18 est de 15.35 t
      L’emport du Rafale M est de 13.9 t
      Si les missions de la marine indienne consistent à des emports relativement légers, le Rafale pourrait être le bon choix. Mais si l’emport max est nécessaire, désolé mais le F-18 a plus de puissance au décollage disponible que le rafale.

      • PK dit :

        Tout ceci est à corréler avec : avec quel emport max un appareil est-il capable de s’arracher du PA ? Pour le moment, le Rafale a montré qu’il était capable de partir chargé. Quid du F-18 ?

        • John dit :

          Bien évidemment. Mais contrairement à ce que Albatros dit, le poids propre de l’appareil n’est pas pertinent si on ne s’intéresse pas à sa puissance.

          Qu’en est-il de cette démonstration du Rafale? Qu’a-t-il démontré que le F-18 n’a pas démontré? Je ne suis pas sûr de comprendre à quoi vous vous référez.

          • albatros24 dit :

            Le F18 a juste démontré qu il pouvait décoler sans armement etshort petrol
            Le Rafale devrait pouvoir faire de même
            Mais quand il faudra emporter des munitions…
            De toutes façons le Rafale ne peut voir ses ailes se plier

          • PK dit :

            Il y a plusieurs paramètres pour juger de la qualité d’un avion. Sur celle du poids, tout seul, ça ne veut rien dire.

            Un avion peut toujours emporter du poids supplémentaire. Un bon avion emportera bien plus que son poids. De ce point de vue, le F-18 est médiocre : il emporte tout juste son poids. Sa conception n’est donc pas intrinsèquement bonne, puisque toute la masse ajoutée par rapport au Rafale ne lui sert à rien dans la pratique : avion plus lourd, donc moins manœuvrable, sans ajout d’emport de poids supplémentaire. Pour info, le Rafale emporte une fois et demi son poids, ce qui est exceptionnel.

            Enfin, avec quel poids max un avion est-il capable de s’envoler d’un porte-avion ? En général, un avion n’est pas capable de décoller avec son poids d’emport max. Le Rafale, à ma connaissance, en est capable. Je parle bien sûr d’un CATOBAR. C’est encore pire pour les tremplins…

          • John dit :

            @Albatros,
            Justement, vous vous permettez de conclure que le Rafale est meilleur en se basant sur une seule indication, la masse du F-18…
            Moi au contraire, je mets en évidence que le poids du F-18 n’est pas pertinent vis-à-vis du Rafale, et dans les configurations les plus lourdes, la puissance du F-18 est plus intéressante.

            Par contre, à aucun moment je ne dis que le F-18 a démontré quoi que ce soit. Tout comme le Rafale.

          • John dit :

            @PK,
            Comme à votre habitude, le Rafale est le meilleur au monde, peu importe si les arguments ne le supportent pas forcément.

            Dire que le F-18 est médiocre en terme d’emport, et que sa conception n’est pas bonne, c’est du génie…
            Heureusement que vous êtes le meilleur ingénieur au monde et que vous êtes capable de nous expliquer comment le F-18 pourrait perdre du poids propre…
            Ce que vous semblez oublier, c’est que le F-18 est plus ancien, et que les matériaux ont bcp évolué, donc oui, le Rafale emporte plus d’armement par rapport à son poids propre.
            Mais il y a d’autres éléments. Boeing a décidé de conserver un meilleur rapport poids puissance à charge maximale, et ça a des conséquences sur le poids de l’appareil. C’est un choix qui correspond à des besoins qui ne sont pas forcément les mêmes. De là à parler de médiocrité.

            Par contre, ce qui est intéressant, c’est que le F-35 non-lisse emporte plus que le Rafale relativement à son poids, malgré ses problèmes aérodynamiques avancés par bcp…
            En suivant votre logique, sa conception aérodynamique est donc incroyable? Ou alors votre raisonnement n’est pas tout-à-fait adapté?
            Le F-16 fait presque aussi bien que le Rafale, mais avec quelques décennies en plus, sans matériaux composites. Le F-15 de 1970 fait mieux que le Rafale.

            Et donc selon votre commentaire aussi, le rapport entre poids et manœuvrabilité avantage forcément le Gripen face au Rafale?

            Oui le Rafale est un excellent appareil.
            Mais penser systématiquement qu’il est meilleur que tout autre appareil dans toutes les circonstances est totalement absurde.

      • nexterience dit :

        Ne pas oublier la vitesse de décollage; si le rapport poussée/ poids définit une vitesse au tremplin, c’est la qualité de l’aérodynamisme de l’aéronef qui le porte. Le Rafale a justement une vitesse de décrochage extrêmement basse.
        A noter qu’on ne connait la poussée respective des moteurs au niveau de la mer mais seulement une poussée max. Dès lors, difficile de faire parler les chiffres.

        • John dit :

          Tout à fait, la vitesse ne fait pas tout.
          Mais quand Albatros se contente de dire que le poids du Hornets fait de lui un avion moins apte que le Rafale, je trouve ça absurde.
          Ici la plupart soutiennent le Rafale par principe sans réellement connaître les caractéristiques des 2 appareils et leur comportement respectif dans l’exercice d’un décollage sans catapulte.

          Concernant les moteurs, oui, il est très difficile de les comparer sans plus de détails.

          Pour les qualités aérodynamiques, la portance en fonction de la vitesse, le F-18 est meilleur que ce que vous semblez penser. On est à 120 noeuds pour la vitesse d’approche du Rafale, et plutôt 125 pour le F-18.
          Difficile de trouver les détails en fonction de l’emport.
          Tout ça pour dire que la question n’est pas réglée aussi facilement.

      • Oryzon dit :

        Mon cher John il y a les chiffres officiels et il y a la réalité.
        À pleine charge à l‘arrêt quelle puissance moteur est réellement disponible du moment du départ jusqu’au moment de décrochage du pont, voilà la vraie question à laquelle il faut répondre. Il faut rajouter l’aérodynamisme de l’appareil, le train sauteur du rafale… et l’équation devient nettement plus compliqué.
        A vraie dire personne ici ne peut savoir quel appareil a l’avantage, mais de mon point de vue il ne fait aucun doute que les 5 tonnes en moins sont un énorme avantage.

        • John dit :

          Oui, merci… Mais lisez le commentaire auquel je réponds qui se contente de dire que le poids du Hornets est plus important donc il décollera moins vite…

        • John dit :

          Votre conclusion est problèmatique. Tout ce que vous dites avant est pertinent, mais la masse en moins du Rafale n’a pas de pertinence si on la considère seule, ce que vous semblez conclure.

      • albatros24 dit :

        Quand je parle des commerciaux US, vous voilà qui intervenez
        On se demande vraiment si vous ne bossez pas pour une boite US
        Le Rafale peut emporter le double de son poids en armememnt et pétrole
        Pas le F18 plus gros plus lourd de 50% plus gourmand en kérosène
        De plus il faut des PA beaucoup plus gros pour le recevoir
        En combat le Rafale surclasse le F18 par ses qualités intrinsèques, lequel est justement Omnirôle et donc remplace plusieurs types d’avions et missions en même temps, ce qui n’est pas le cas du F18 plus spécialisé
        Tou dépend ce que l’on cherche : faire des économies ou pas…
        je pense que les indiens sont comme les français ils réfléchissent

      • James dit :

        En supposant que les vitesses de décollage sont semblables (voilure classique + apex pour le SH et delta-canards pour le Rafale), il faut regarder l’accélération au départ, càd le rapport poussée/poids.
        En configuration max, aucun des 2 ne peut décoller vue la longueur de pont disponible, il faut donc regarder pour une mission donnée, la quantité de carburant nécessaire, les poids de l’armement et d’autres équipements supposés similaires. Il est à noter que le SH doit emporter plus de carburant à cause d’une inertie plus importante et d’autre part que le train sauteur du Rafale est inopérant dans ce cas sans le sabot de la catapulte.

    • GHOST dit :

      albatros24@
      L´Inde se procure de plus en plus des équipements militaires made in USA: Boieng C-17, Boieng P-8 Poseidon, Chinook CH-47 F et Boieng AH-64 Apache..
      L´Inde semble être satisfait de ces technologies US..

      • albatros24 dit :

        POur ces matériels (hormis les avions gros porteurs) il n’y a pas d’autres alternatives ou concurrent fiable, même pas les russes

  16. Dknh dit :

    Le point faible du Rafale-M pour l’Indian Navay, c’est la largeur des ailes qui ne sont pas pliables comme sur le F-18 ou Mig-29K.
    Les ascenseurs de l’INS Vikrant ont une largeur de 10m alors que le Rafale-M a une largeur de 10.9m. Le F-18 ailes pliées a une largeur de 9.32m ce qui le rend compatible.
    Pour l’instant la seule solution de Dassault est de demonter les ailes et les monter sur le pont…

    • François dit :

      L’ascenseur du Vikrant fait 10m X 14m.
      Le Rafale fait 15,27m de long et 10,86m d’envergure.
      En sachant que l’aéronef peut être placé en diagonal sur la plateforme, et qu’il peut dépasser sur le côté qui donne sur la mer, il n’y a rien d’insurmontable. En règle général la queue des avions embarqués dépasse toujours sur le côté extérieur de l’ascenseur (y compris sur les PA US)
      Les ascenseurs du CDG font 21m x 12m mais les appareils sont, en général, placés transversalement, le fuselage dans la partie qui fait 12m avec la queue qui déborde sur la mer, et les ailes dans la partie qui fait 21m.
      D’ailleurs ils peuvent accueillir deux Rafales avec ces dimensions, même si je crois que ça se fait rarement en pratique.

  17. jp dit :

    pour moi, si on fait un nouveau PA avec catapulte, on devrait aussi se pencher pour faire au moins de PA léger low cost, des LHD à la française pour 1 milliards d’euro avec 12 rafale, ca permettrait de développer le rafale stobar. c’est plus facile à vendre. il ne faut pas oublier qu’on doit acheter nos nouvelles catapultes 2 milliards pièces, sans oublier l’entretien, ils nous ratent pas. ca vaut le coup de les faire soi même. idem pour les hélices, on commence à voir d’importante faille industrielles et ca se fini toujours par se payer.

    • LEONARD dit :

      « on doit acheter nos nouvelles catapultes 2 milliards pièces ».

      Sur ? Pourquoi pas 10/20/100 milliards pièce ?

      Au lieu de balancer n’importe quoi pour faire le malin, ou pour impressionner l’otanophobe, potassez les infos disponibles:

      EMALS c’est 713.7 millions de $ pour CVN 79, valeur FY15, pour 4 systèmes.
      Je vous laisse faire le calcul pour l’année 2030, avec votre estimation du cours €/$, le bonus de G.A sur la vente Fr.

      Pour moi, en 2030, 220 millions / catapulte, hors études d’adaptation.
      Même prix à la louche pour l’AAG complet.
      Total, +/- 650 Millions, soit +/- 10% du prix total, équivalent pour les CVN Ford.

      Merci de me fournir vos sources, voici les miennes:
      https://www.defenseindustrydaily.com/emals-electro-magnetic-launch-for-carriers-05220

      • jp dit :

        ca ce sont les effets d’annonces, autant lire du spoutnik, qui sont toujours positive pour rassurer le contribuable américain, moi j’attends la vrai facture quand le système sera opérationnel et il nous feront pas de cadeaux. faut pas prendre pour vérité tout ce qu’on lit surtout avec les prix qu’ils annoncent, pas pour rien que les anglais ont renoncés a l’emal et au F35C. ce que je sais c’est que ca dépassera certainement le milliard. ils ont déjà fait le coup avec le F35 qui devait presque rien couter. Désolé vous m’avez pas convaincu avec vos sources.

        • LEONARD dit :

          Moi, ce qui me convainc, c’est:
          – Que « 2 milliards pièce », c’est 4 milliards pour 2 catapultes, ce qui représenterait 61% des 6.5 milliards prévus pour le PAN futur. Rien ne vous choque ?
          – Que dans l’autre sens, si les catapultes devaient représenter ne serait-ce que 20% du PAN, ce qui serait énorme, celui-ci coûterait donc 20 Milliards…..
          – Qu’en conséquence, votre affirmation est fantaisiste,
          – Que si vous ne vous en êtes pas rendu compte la première fois, vous la maintenez dans votre réponse,
          – Que je ne lis toujours aucune source autrement documentée que votre américanophobie, qui peut-être légitime, mais que vous ne savez en l’espèce, pas justifier.
          – Que subséquemment, votre propos n’est pas de faire réfléchir, ou d’informer, mais de médire,
          – Qu’en vous lisant, je vous confirme: « faut pas prendre pour vérité tout ce qu’on lit ».
          – Que j’en ai un peu marre des haineux de clavier incultes.

          Et vous n’êtes pas le pire.
          Pas de chance, c’est tombé sur vous.

      • nexterience dit :

        Développer nous-même des Emals serait plus cher mais assurerait emplois , savoir-faires ultra techniques et indépendance.
        Beau candidat pour le plan de relance.

        • Royal Marine dit :

          Pour 2 catapultes? 4 au max? Et après, on en vend 4 autres dans 40 ans? Vous êtes sûr que la boîte peut survivre dans ces conditions? Ou bien vous compter en vendre aux Chinois, aux Russes, aux Brésiliens,?

  18. Plusdepognon dit :

    On parle rarement de l’aspect munitions lorsque l’on cause d’avions mais c’est un aspect important :
    https://www.meta-defense.fr/2020/08/21/les-su-30mki-indiens-vont-etre-equipes-de-missiles-air-air-mica-francais/

  19. Max dit :

    lol le transfert de technologie avec les indiens. Déjà qu’il avaient tendance a en voler avec les Scorpène dont le programme a connu un retard d’environ trois ans en raison des difficultés de remise à niveau du chantier indien et surtout par leur propension à ne pas respecter les procédures du transfert de technologie du groupe français DCNS.
    Si les indiens prennent le Rafale M, j’espère que le SCAF sera suffisamment avancé.
    Quel spectacle une ligne de production Dassault Rafale non loin de bidonvilles !

    • jp dit :

      vous voyez un bidon ville ?, voici l’usine ou seront construit les falcon et le rafale se trouve en plein campagne, pas de problème d’extension de l’usine
      DRAL (dassault reliance). pour rappel on a aussi des bidonvilles dans nos grandes villes. l’usine reste sous le total contrôle de Dassault

      https://www.indiastrategic.in/2019/02/08/first-cockpit-assembly-of-falcon-2000-to-be-delivered-by-dral-to-dassault-aviation/

    • albatros24 dit :

      L’Inde nous a dépassé en terme de PIB, nous sommes derrière elle depuis deux ans déjà et ils n’arrêtent pas de construire partout avec une croissance économique à 8% (Chine 6% avant COVID). Ils produisent plus que nous dorénavant (facile à 1 milliard 400 millions certes)
      Il y a une démographie galopante et encore des bidons villes en Inde mais nos banlieues sont délabrées de plus en plus.
      Et c’est un pays qui a beaucoup d’argent et paie bien…demandez aux russes.

  20. Max dit :

    En tout cas le Rafale a fait la Une des News en Inde. Le ressenti des pilotes sera certainement un plus pour vendre la version marine.
    Restera les résultats en combat (Pakistan, Chine) mais là les qualités intrinsèques du Rafale ne feront pas tout, il y a aussi les pilotes !

  21. Royal Marine dit :

    Vous vous enferrer! Si le CdG est en IE ou IPER, il n’est remplacé par aucun PAN, car il est unique! C’est bien là que le bas blesse, et pas ailleurs… Il faut 2 PAN, comme nous avions le Clem et le Foch…
    Et plutôt que d’un chasseur léger, des hélicos lourds sur nos PHA.

    • nexterience dit :

      On peut aussi envisager un porte avions unique sans iper ou à arrêts minimes mais à durée de vie plus courte. Ce serait plus intéressant dans une époque où les doctrines changent très vite.

      • Royal Marine dit :

        UN PA sans IPER? Ça fait une durée de vie de 10 ans? Vous êtes tombé sur la tête?

        • LEONARD dit :

          Les A1B U.S sont prévus pour la durée de vie du navire.
          Ca n’exclut pas l’IPER, mais ça la limite aux autres installations et matériels et donc divisera par 2 la durée des IPER U.S ( plus longues que les nôtres ), d’ou un avantage sur l’ensemble des cycles opérationnels.
          Par contre, ça ne semble pas dans les objectifs de dèveloppement des futurs réacteurs du P.A.N.

    • LEONARD dit :

      Le bas, surtout en soie, ne blesse pas, mais il peut tuer par étranglement.
      Le bât, lui, peut blesser le baudet…

  22. Lejys dit :

    C’est là que je ‘interroge à nouveau sur ce que sont devenus les Rafales M01 et M02, prototype des versions Marines. Si leurs équipements sont sans aucun doutes très limités, les cellules et moteurs ont fait leurs preuves et sont très proches (identiques?) au productions de séries. Bref, ils ont toutes les qualités pour mener une campagne de test. Mais que sont devenus ces avions, propriété de l’état…..?
    Enfin, les US jouent leur carte à fond, on ne peut le leur reprocher. Les F-18 ont l’avantage des ailes repliables, gros avantage pour les ascenseurs de ponts, ils sont puissants, mais je reste persuadé que leur poids à vide très supérieur reste un handicap pour la configuration des PA Indiens.