L’aviation russe intercepte un Atlantique 2 de la Marine nationale en le confondant avec un avion italien

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

94 contributions

  1. PK dit :

    Donc ils ont intercepté quoi ? Un A2 français ?

  2. PK dit :

    Il semblerait que l’armée russe soit, avec celle des Iraniens, la seule a perdre des officiers supérieurs au combat.

    RIP

  3. H. dit :

    18 ATL2 ! Le programme initial en prévoyait 40. Cherchons l’erreur.
    En plus, les cellules ont plus de 30 ans (https://www.dassault-aviation.com/fr/passion/avions/dassault-militaires/atlantique-2/).

    • L'amiral dit :

      c’est ce qui s’appelle devenir petit à petit la principauté monégasque de
      de l’Europe ,on va pas tarder avec les écolos au pouvoir vous verrez à affirmer que la France devient neutre et s’associer à la suisse pour ne faire que de l’économie bancaire notre fer de lance

      • Plusdepognon dit :

        @ L’amiral
        La Suisse dépensait 0,7% de son PIB pour son armée ce qui en valeur numéraire faisait autant que le budget de… l’Ukraine.

        Une petite augmentation vient d’être votée :
        https://www.lenouvelliste.ch/articles/suisse/armee-les-senateurs-donnent-leur-accord-aux-211-milliards-pour-2021-2024-946974

        Donc les inquiétudes de @ jp_perfect devraient se dissiper…

        • John dit :

          Sauf que dans le cas de la Suisse, il est impossible de le comparer au reste du monde pour plusieurs raisons:
          – nous n’avons pas de Marine, celle-ci représente bien 30% du budget des forces armées ayant une marine appropriée.
          Donc si on se compare à des pays comme la France, les USA, l’Italie, l’Espagne, on peut retirer 1/3 du budget pour comparer ce qui est comparable.
          – le PIB suisse est énorme pour sa taille. Et le franc suisse atteint des valeurs records. C’est mauvais pour notre économie. Mais pour tout achat d’équipement militaire à l’étranger, ça représente une fraction du PIB nettement inférieure que pour bcp de pays.
          – L’armée suisse est une armée de milice. Les militaires sont rarement professionnels. Et ceux qui font leur service militaire représentent un coût pour l’économie Suisse qui n’est pas prise en compte dans le budget de l’armée. Leur solde n’est pas très importante. Par contre, la perte de production à cause des personnes en service militaire a un coût de 4 milliards par an. En prenant cette valeur, on se rapproche des 2 % du PIB.
          – Autre élément, l’armée suisse est à vocation purement défensive. Elle n’a aucune préparation pour attaquer, et n’a donc pas besoin de matériel pour ce genre de rôles. Pas besoin d’avions de transport, des besoins en logistique nettement moindres. Une variété d’équipements réduite comparé à de « grandes » armées. Les avions de ravitaillement et les Awacs ne sont pas pertinents, car l’espace aérien est trop petit, et si la Suisse se faisait attaquer, ils se feraient de toute manière abattre.

          Bref, c’est plus complexe qu’une « bête » comparaison financière.
          Et c’est pareil pour les USA, la France et l’Allemagne.
          L’Allemagne a une côte relativement limitée, donc ses besoins pour en marine sont totalement incomparables à ceux de la France. En réalité, la Marine allemande est sur-armée pour la longueur de ses côtes, et la Marine française est sous armée pour la longueur de ses côtes.
          Il semblerait que le tonnage des marines est le suivant:
          – France: 420’000 à pleine charge
          – Allemagne: 220’000
          – Royaume Uni: 450’000
          Longueur cotes:
          – France: 18’000 km
          – Allemagne: 2’389 km
          – RU: 12’429 km
          Donc en tonnes par km de littoral:
          – France: 23.3 t/km
          – Allemagne: 92.1 t/km
          – Royaume Uni: 36.2 t/km
          ….
          Tout ça pour dire que le % du PIB n’est pas une mesure pertinente à moins d’avoir des caractéristiques qui font que cette valeur est pertinente.

    • Royal Marine dit :

      Son remplacement est à l’étude depuis plusieurs années. Certains seraient même favorables à son remplacement par un super -Atlantique fondé sur la même cellule améliorée…
      D’autres souhaiteraient un bi-réacteur, pour faire comme les ricains… Ce qui me paraît parfaitement inadapté pour faire du radada à 50 pieds mer, et durer longtemps.

  4. Lagaffe dit :

    ça c’est ce qui s’appelle de l’identification ! 🙂

  5. PeterR dit :

    @ Monsieur LAGNEAU

    Je suis peut-être le seul à ne pas comprendre l’article …
    – le titre parle d’une confusion entre un avion italien et un avion français
    – l’article parle plutôt d’une confusion entre un Atlantic (à priori Atlantic 1 donc) et un Atlantique 2 et en évoquant un Atlantique 2 de la Marine Nationale => donc français

    Donc :
    – confusion entre français et italien et si oui avion de quel type (Atlantic ou Atlantique 2) ?
    – confusion entre Atlantic et Atlantique 2 français

    Accessoirement :
    – quelles sont les différences visuelles entre les 2
    – ne peut-on imaginer que le pilote russe ait dit Atlantic en prenant un raccourci pour dire Atlantique 2
    Cela me parait un non évènement.

    Par contre confondre un Rafale et un F18 il faut que le pilote s’achète des lunettes (même s’il n’a pas eu le temps d’examiner les cocardes il y en a un qui est simple dérive et l’autre double … sauf erreur de ma part bien sûr)

    … et félicitations pour votre blog 🙂

    • Hermes dit :

      Le Su-27 « s’est approché de l’avion à une distance de sécurité et l’a identifié comme étant un avion de patrouille Atlantic de la marine italienne »
      .
      Erreur entre le type et la nationalité. A côté de la plaque les rusokfs.

    • themistocles dit :

      LA nuance d’appellation est Atlantic pour les ATL1 français, italiens, pakistanais et allemands, Atlantique (ATL2) pour les seuls ATL2 français.
      Visuellement, les antennes sont différentes, principalement celles du système ESM. L’ATL1 italien n’a pas de boule optronique sous le nez, ni tubes lance bouées sous le ventre à l’arrière et la livrée est différente. Les ATL1 italiens étaient bleu gris et blanc ( moitié inférieure) et les ATL2 français sont uniformément gris. Ensuite il y a ls cocardes. Avec une ancre au milieu, il n’y en a pas beaucoup. La réponse à la question 2 est oui, probable.

    • Le Cyprès dit :

      L’article veut surtout (à mon sens) faire ressortir que les militaires russes se trompent (souvent je ne sais pas) de temps en temps dans l’identification des avions. Ce qui pourrait avoir des conséquences fâcheuses (toujours à mon sens). Si des tensions géopolitiques du moment fait qu’un pays est en froid avec la Russie (ou un des ses proxys), cette dernière confondant un avion avec un de ceux de son adversaire du moment pourrait l’abattre. Voir l’exemple l’avion du vol MH-17 abattu en Ukraine

    • Auguste dit :

      Les Russes ont identifié un avion italien,alors que les Italiens ne possèdent plus ce type d’avion.Clair?
      Ce qui démontre que les Russes ne mettent pas à jour leurs archives.Et confondre un Rafale avec un F/A 18 suisse,c’est de l’alcoolisme.

      • Pravda dit :

        C’est un métier, et les pilotes russes ont eu cette formation dans leur cursus. Maintenant des Atl2 ils ne doivent pas en voir tous les jours et c’est moins « sexy » à identifier qu’un F15, donc on peut comprendre (un peu).

        • Pravda dit :

          La réponse s’adressait à Muse mais a visiblement sauté une ligne

        • dolgan dit :

          Sauf qu’ils auraient du recevoir une note de leur service de renseignement les informant de la présence d’un ATL2 Français dans le secteur. Ils auraient du avoir le temps de réviser.

    • Ricko dit :

      @PeterR : Je vais vous répondre.
      Il n’y a plus d’avion Breguet Atlantique dans les forces aériennes de ce coté de la planète. Donc le pilote russe s’est planté dans son identification.
      Ensuite ce même pilote s’est planté comme une buse sur la nationalité de l’appareil. Il a confondu la cocarde italienne et la cocarde française ornée d’une ancre (de l’aéronaval).
      Cela arrive même aux meilleurs…
      Je m’interroge sur le fait que le pilote russe soit visiblement resté assez loin de l’Atlantique 2. D’habitude les russes aiment bien jouer avec les nerfs des pilotes de P8 Poséidon… Peur de la frégate volante de la marine ?

      • themistocles dit :

        Et j’ai oublié les ATL1 hollandais… Même s’ils ne les ont pas gardé longtemps et en ont planté 3 sur 9.

    • PeterR dit :

      Effectivement j’avais lu l’article trop vite. Mea culpa.
      Il n’y a plus d’Atlantic (ATL1) mais des Atlantique (ATL2).
      La cellule a subit assez peu d’évolutions (voir Wikipedia).
      Les cocardes italiennes et française se ressemblent.
      L’avion russe est resté à distance => surement plus de 100m.
      Le transpondeur était visiblement éteint.
      L’erreur d’identification peut effectivement devenir dramatique mais reste compréhensible. Par contre si le pilote peut commettre cette erreur elle aurait dû être identifiée avant sa diffusion officielle.
      C’elle qui me parait plus problématique est celle entre un Rafale et un F18

    • Marco dit :

      Je confirme : vous êtes le seul…

    • Sam dit :

      Je suis d’accord avec vous sur le non-évènement. Mon cousin confond parfois les 206 et les 207 : et alors ? L’erreur n’est pas incroyable non plus, et on ne connait pas les circonstances précises de l’interception. J’adore votre blog, mais là c’est un article putaclic…

  6. MAS 36 dit :

    Quand bien même italien ou français ça change quoi dans les eaux internationales ? Et cette « interception » c’est traduite par quelle action du SU 27 ? l’article ne le précise pas.

    • Hermes dit :

      Imaginez si les Italiens reçoivent un appel pour leur dire que l’Altantic n’a rien à faire là.
      .
      Ils pourraient se poser une ou deux questions les italiens..

    • batgames dit :

      identification ,bonjour ,la routine quoi ,comme le font les nôtres vis à vis des russes ..pas de quoi fouetter un chat comme d’hab …de la non information habituelle de médias mainstream anti Russe colportée
      les russes ont fait leur boulot ,nous faisons le nôtre je vois pas le PB ..

    • Max dit :

      Les russes font les fonds de tiroir pour1 justifier leurs actes.g

    • dolgan dit :

      Prise de selfie, coucou aux pilotes et demande polie d’éviter de se perdre au dessus de la russie. C’est ça une « interception ».

  7. Sambre et Meuse dit :

    Chipotage, cocarde presque identique, vert ou bleu avec les reflets du soleil ça peut se confondre… Reste qu’il y avait bien un Atlantique en mer noire!

    • Pravda dit :

      Mer Noire: Russie en gros 1/5 des côtes, le reste; la Turquie, la Roumanie, la Bulgarie, la Géorgie et l’Ukraine pro-Otan. Fermez le bal.
      Ah si , Atlantic.

    • Pravda dit :

      *ban

    • Ioni dit :

      Les cocarde des armées de l’air françaises et italiennes sont similaires, sauf que les Atlantic 2 appartiennent à la Marine il y a donc une ancre noire sur leurs cocardes

  8. Raymond75 dit :

    De loin, il est facile de confondre les cocardes italiennes et françaises, mais on pourrait en déduire, mais je ne suis pas compétent, que L’Atlantic n’avait activé ni IFF ni transpondeur … comme le font les avions russes qui patrouillent dans l’océan Atlantique, et dont on nous relate les ‘interceptions’ par les avions de l’OTAN.

    Mais si les Russes sont méchants, nous sommes quoi alors ?

    • Muse dit :

      Les gentils méchants… qui sont toujours près des frontières des russes.
      * imaginez les navires de guerre russe faisant des patrouilles dans le Golfe du Mexique…

      • Pravda dit :

        La mer Noire n’appartient pas aux russes, elle est même majoritairement bordée de pays de l’Otan, les russes envoient régulièrement leurs bombardiers au dessus de la Manche où elle n’a aucun allié ou intérêt.

    • Ancien dit :

      IFF et transpondeur état la même chose, ici il ne pouvait y avoir « fromage et dessert ». D’autre part, un code IFF ne donne ni le type, ni la nationalité d’un appareil. Mais bon, il faut bien commenter, surtout les sujets auxquels vous ne connaissez pas grand chose, c’est l’essentiel !

      • Raymond75 dit :

        Vous n’avez pas répondu à ma question 🙂

      • Vroom dit :

        Pas besoin de répondre, même avec un transpondeur activé et un code alloué dans une zone étrangère, cela n’aurait pas facilité la reconnaissance visuel de l’appareil.
        Tous les vols de tourismes qui survolent le territoire français, sans être contrôlés et qui ne contactent pas en radio, ont de base le code 7000.
        Si un chasseur en intercepte un, le code affiché ne lui donnera rien. Seul la reconnaissance visuelle donnera des infos.
        Maintenant, si vous voulez parler des russes, leurs comportements en espace aérien contrôlé n’est pas notre manière de faire.

    • Wagner4589 dit :

      Comme il est régulièrement précisé sur ce site et dans bien d’autres, les « interceptions » sont menées différemment d’une nation à l’autre: les chasseurs russes se comportent très souvent de façon très agressive, voire dangereuse, à la différence des aviateurs de l’Otan qui respectent les distances de sécurité avec les avions qu’ils contrôlent et escortent. Ces incidents sont très souvent rapportés, ici et sur d’autres sites.

    • Jm dit :

      Si un pilote arrive à confondre la cocarde française et la cocarde italienne, s’il monte avec moi, j’emmène mon labrador !!!
      Parce qu’un pilote qui confond vert et bleu, ça craint !!!
      Comme un pilote qui confond un ATL 1 et un ATL 2 ; faut le faire
      Rien qu’à la dérive, un pilote d’aéroclub fait la différence, sans compter la masse visuelle, les deux entrées latérales, le dessus de l’avion, c’est ce qui est le plus flagrant visuellement même pour un non initié, après il y a d’autres différences, mais que tout pilote apprend surtout si il est en mission d’interception.
      Un pilote confirmé français qui commet pareille erreur descend pour la dernière fois de son avion à son retour, pour y remonter, mais uniquement en passager !!!

    • Ricko dit :

      @raymond75 : des copieurs ?

    • themistocles dit :

      Les russes ont bien un système IFF en fonction mais les radars de l’OTAN ne le décodent pas… Ce n’est d’ailleurs pas une obligation pour un avion militaire, de quelque nation que ce soit, d’avoir un système IFF sur ON

      • Raymond75 dit :

        Donc si j’ai bien compris l’identification IFF ‘ami ou ennemi’ ne fonctionne pas avec nos ennemis officiellement déclarés par l’OTAN ? Je vais m’inscrire à l’école de guerre.

        • themistocles dit :

          Justement c’est le fait qu’un écho ne réponde pas à l’interrogation du mode IFF ( mode 1 à 5 + C) qui permet de le classer suspect, voire hostile, bien que cette dernière classification ne soie pas théoriquement utilisée en temps de paix, car elle est l’équivalent d’un ordre d’engagement par les systèmes SAM et les chasseurs. Un écho radar qui, interrogé, répond convenablement, est classé neutre ou ami. C’est ce qui fairt la grande différence entre les systèmes radars civils et militaires. Les systèmes civils ne détectent que les réponses IFF ( sauf à très courte distance). Un peu comme si dans une pièce obscure, quelqu’un criait « qui est là » et que tout le monde réponde en donnant sa position sa direction et sa vitesse. . On apppelle ces radars, des radars secondaires. Un avion qui coupe son IFF devient ainsi invisible aux radars civils. Les systèmes militaires sont conçus pour détecter les échos des avions,ce qu’on appelle l’écho primaire, déduisant sa direction, et altitude par le calculateur associé et la vitesse par mesure de l’effet Doppler. En plus de l’interrogation IFF dans les modes civils et militaires, dont certains cryptés. Ce n’est pas spécialement du niveau de l’école de guerre, c’est plutôt un des fondamentaux de la guerre aérienne moderne – AAW ( anti-air warfare)

      • Alain d dit :

        @themistocles
        Connais pas et comprend pas, décryptent pas?
        les IFF doivent tous avoir des cryptages différents, même par exemple en américains et français, ou entre kazakh et russes. Ensuite il doit y avoir de codes classifiés pour communiquer, entre militaires amis ou potentiellement « ennemis » et entre militaire et civils, et peut-être même avec les systèmes de défense AA
        Je n’y connais rien, mais ce que est certain c’est que quand les russes ferment leurs balises, notamment en proximité d’aéronefs civils, ils déconnent totalement!
        Parce que la balise qui émet indique une position dans l’espace, enfin au minimum projetée dans un plan, c’est à dire en orientation et distance, et doit permettre d’éviter une collision, ou une manœuvre d’évitement fatale.

        • Themistocles dit :

          Un IFF n’est pas une balise qui émet un code sur une fréquence donnée.
          C’est un système qui répond à une interrogation. Seuls les IFF militaires ( modes 4 et 5 ) sont cryptés. Cela permet d’éviter qu’un avion « ennemi » se fasse passer pour un ami. Les IFF ne servent aux organismes de contrôle civils pour avoir les informations d’identité, cap altitude et vitesse. Souvent même les contrôleurs attribuent de nouveaux codes IFF aux avions qui entrent dans leur zone de responsabilité. Avoir un IFF en fonction ou non n’ pas d’importance lors d’une interveption. D’abord cela se fait à vue, Le principe fondamental en vol étant voir et être vu et dans cet ordre précis, ensuite,
          les avions civils ne disposent generalement pas d’interrogateuts IFF. Ils se contentent de répondre. C’est l’intercepteur qui prends la responsabilité du rapprochement.

        • Royal Marine dit :

          C’est sûr! Vous n’y connaissez rien…
          L’identification (IFF) lorsqu’elle est débranchée, n’empêche pas un radar de détecter l’avion porteur… Et donc de pratiquer de l’anticollision…
          L’IFF (civil) n’est pas obligatoire, sauf pour les avions de transport civil, y compris de fret… Croyez vous que les trafiquants allume un IFF sur leurs avions survolant le golfe du Mexique? Est-ce que ce n’est pas dangereux quand vous allez aux Bahamas pour vos vacances?
          Enfin, pensez-vous que nos avions de l’OTAN, volent en permanence IFF allumés? Non? Mais c’est dangereux! On « déconne totalement »! Il faut immédiatement poursuivre l’équipage de l’ATL 2 qui survolait la Mer Noire il y a quelques jours, pour mise en danger de la vie d’autrui!
          🙂

          • Alain d dit :

            Bah, j’ai questionné, et ce n’est pas pour autant que je suis nul.
            Ca n’empêche pas un radar de détecter, oui blablabla, et même sans RBF, il reste l’OSF pour le Rafale, qui permet d’identifier sans émettre.
            Et ceci étant dès qu’il y a une réponse, y’a bien possibilité de positionner la réponse, n’est ce pas?
            Les trafiquants blablabla, oui et c’est pareil pour les navires, hein?
            Vous n’avez pas le droit de rejouer !
            Mais merci pour la votre, j’irai pioché le sujet quand j’aurai une fenêtre de tir acceptable.

  9. Le Breton dit :

    Une interception dans l’espace aérien international est légale même s’il s’agit juste de vérifications ?

    • themistocles dit :

      Tout à fait,toute nation a parfaitement le droit de procéder à des interceptions dans l’espace aérien international. Les seules règles à respecter sont de ne pas mettre les aéronefs en danger par des manœuvres du même nom. On peut ajouter que les avions militaires ne sont pas tenus de respecter les règles de l’aviation civile internationale. Selon la convention de Chicago, ils peuvent déroger à toutes les règles. Ils peuvent ainsi à loisir,voler sans plan de vol, couper leurs IFF ou évoluer dans les espaces aériens contrôlés sans contacter les organismes civils A charge pour eux de ne pas gêner les avions ou les terrains civils. C’est comme cela qu’on peut se retrouver avec un porte-avion US en train de catapulter ses avions sous l’espace aérien de Nice. Toutefois, dans la plupart des cas les militaires se conforment aux règles de l’OACI par souci de simplicité et afin d’éviter les incidents.

    • Auguste dit :

      Donner l’impression d’approcher le territoire russe,suffit à justifier l’interception.Espace international ou pas.
      « Tu l’as vu Sergueï ?..il a une tête à s’approcher »

    • Jm dit :

      Oui….et non.
      Faut connaître les circonstances, avion menaçant, etc, les infos recueillies avant et pendant le vol .
      Exemple ; un avion détecté comme une menace contre un aéronef civil ( Type Airbus Air France se rendant à La Réunion) verra probablement arriver sur lui 1 ou 2 rafales ou 2K pour soit éloigner la menace, soit sur ordre du 1er ministre, éliminer la menace contre un intérêt français et ses ressortissants.
      Mais la législation est très complexe et très…….politique.

    • dolgan dit :

      Qu’est-ce qu’il y aurait d’illégal pour deux avions de nations différentes de voler ensembles dans l’espace aérien international?

    • Mike dit :

      Quand la trajectoire semble vouloir frôler la frontière, c’est légal. C’est aussi légal quand un avion évolue dans un espace international assez étroit, entouré de frontières. Il est par ailleurs resté dans les usages, pour les avions de l’Otan, de venir identifier puis accompagner quelques minutes un avion russe, ou pour des avions russes de faire de même avec des avions de l’Otan. Il s’agit toujours ici d’identification.

  10. Muse dit :

    Atlantic ! pas Atlantique… Voys êtes aussi nuls en identification… que les russes que vous critiquez.

    • Royal Marine dit :

      Non! Atlantique depuis que la France est passé à la version 2. Atlantic, pour la version 1, car c’était un avion équipant plusieurs Marines européennes de l’Otan: France, Italie, RFA, etc., …

    • Jm dit :

      Atlantic ! pas Atlantique…
      A l’origine, les aéronefs français s’appelaient des Atlantic, mais selon le bon vouloir de sa majesté Mitterrand, il a été « francisé » en Atlantique.
      Francisé, francisque, on ne sait plus !!!

      • Pravda dit :

        Une connerie de plus de tonton, le nom original est bien le Breguet Atlantic BR1150 (pour la première version), avant sa fransquisation

    • Correcteur dit :

      Faux. C’est bien Atlantique-2. On est en France mon gars et (Bréguet-)Dassault donne des noms…français!
      https://www.dassault-aviation.com/fr/passion/avions/dassault-militaires/atlantique-2/
      Retourne à la niche.

  11. Wagdoox dit :

    Ca fait quand meme pas tres serieux.

  12. Sacha dit :

    Pour les incompréhensions (ma modeste explication) : un appareil a été détecté par les systèmes russes mais pas identifiés. Ils savaient qu’un avion se pointait mais sans savoir lequel, donc vraisemblablement la lecture de leurs radars est confuse. L’identification (pas la détection) s’est faite par le pilote de leur avion qui a conclu à la présence d’un appareil italien tel que décrit par l’article. Alors qu’il s’agissait en réalité d’un appareil d’un autre type mis en œuvre par la marine française. L’erreur ‘d’identification du pilote me semble raisonnable (à confirmer ?) on dit bien qu’il est resté à distance de sécurité (c’était une identification, ne voyez pas dans le mot interception un bras de fer musclé entre pilotes de chasse) mais celles des radars ou de leurs opérateurs (ça peut être le bonhomme qui sait pas y faire au lieu de la machine) est + étrange

  13. tankaboum dit :

    Pour une fois ils étaient tellement loin qu’ils se sont trompés… c’est plutôt rassurant Non ???

  14. Nike dit :

    C’est bien, au moins on ne s’en sert pas que pour surveiller les approches de l’île longue.
    Je ne sais pas quel est le potentiel restant des cellules, mais le retrofit de ces appareils semble avoir été très positif, ils sont engagés partout.
    Dommage qu’on en ait que 18, je suis pas certain que ce soit suffisant pour couvrir tout l’espace maritime Français.
    Allez Emmanuel, un effort, on doit bien pouvoir en retrofiter quelques uns de plus.

    • Oeil de Lynx !!! dit :

      L’identification est l’art de l’observation.
      Malheureusement cette discipline se perd à l’âge des satellites .Mais bon dans le feu de l’action un corbeau ressemble a un F117.

    • Royal Marine dit :

      On s’en est toujours servi partout… Notamment en Afrique car excellent en reco discrète, illumination de cibles, identification, écoutes, etc., … Lors de la commande de cette version, le nombre en avait été réduit, car les politiques ont expliqué que l’ATL 2, n’irait jamais en Afrique à l’instar de l’Atlantic… On a vu le résultat!
      Dans l’identification, le chasseur a été nul, car en plus de la cocarde française avec ancre, tout à fait reconnaissable, il existe un marquage très visible, juste à côté, indiquant MARINE, comme sur les autres aéronefs de la Marine Nationale… Il faut être aveugle pour ne pas le voir… Où à 15 grammes dans chaque poche! 🙂

  15. Eurafale dit :

    Apparemment le seul avion clairement identifié serait le P-3 Orion américain. Et comme les italiens ont troqué leurs Atlantic par des ATR P-72A comme dit dans l’article et que les seuls Atlantic restants sont les Atlantique 2 de la Marine Nationale…
    Selon les sites, les articles varient : https://www.avionslegendaires.net/2020/08/actu/la-chasse-russe-met-sous-pression-les-avions-de-lotan-en-mer-noire/

    -> ATR P-72A : https://www.planespotters.net/photo/857525/mm62298-aeronautica-militare-italian-air-force-atr-p-72a-mpa-72-212a
    -> Dassault Atlantique 2 : https://aviationsmilitaires.net/media/pictures/8812268734_3d5fc4c9d9_c.jpg

    Bref, dans tous les cas les SU-27 ont intercepté un avion américain et un européen. Comme quoi, pas besoin d’être furtif, il suffit juste d’avoir du matos particulier pour passer (presque) inaperçu 😀

  16. Oeil de Lynx !!! dit :

    L’identification est l’art de l’observation.
    Malheureusement cette discipline se perd à l’âge des satellites .Mais bon dans le feu de l’action un corbeau ressemble a un F117.

  17. Gandalf dit :

    Ils se trompent pas mal. Peut etre ceci explique le boeing MH17, qu’ils ont du confondre avec un AWACS americains?

  18. Molloy dit :

    Bon, les gars, j’ai une putain d’idée : On déclare la guerre aux Russes, on envoie nos Atlantique 2 sur Moscou. Comme les Russes sont bêtes, ils les confondront avec les avions italiens, du coup, ils retourneront faire la sieste…Et tac, on balance nos missiles nuk sur les bolcheviques..pouf pouf on gagne la guerre Et hop on est les Champions…

    …Non ?

  19. Ugh dit :

    Je ne vois vraiment pas où est le problème de confondre un ATL1 et un ATL2. L’essentiel en identification visuelle est de différencier l’ennemi ou l’hostile de l’ami, pour éviter le tir fratricide, si tir devait avoir lieu. Là, le pilote a tout bon.
    De plus, identifier un avion ou un blindé, un navire, un sous-marin, sur une photo Wikipedia, le cul vissé sur un siège devant son ordi, n’a rien de comparable avec une identification visuelle in situ.
    Les ATL1 comme les ATL2 sont des avions tellement peu vus ou croisés, comparativement aux P-3 Orion qui équipent l’ensemble des Patmar de l’OTAN, que j’estime que le pilote a fait son job.
    Ce n’est pas pour me la péter, ceux qui m’ont connu pourront le confirmer, j’ai été  » fois « champion Marine d’identification visuelle » en 17 ans de service. Les autres fois j’étais classé dans les 3 premiers. J’ai fait des concours inter-armes au CF3I à Creil.
    Lors de mes embarquements sur des navires de la marine nationale, j’étais systématiquement appelé en passerelle lorsque nous croisions un navire, une escadre ou lorsqu’un ou plusieurs aéronefs nous survolaient. Cela m’amusait, de plus, j’aimais ça. Mais l’essentiel à en tirer et à enseigner est qu’il faut d’un coup d’oeil savoir si, en cas de conflit ouvert et déclaré, on doit tirer ou pas. Là, le pilote a fait son Job. L’ATL2 rarement vu en mer Noire aurait été abattu grâce à la bonne classification du pilote après son observation visuelle.
    Il faut imaginer les conditions de visibilité, qui sont loin d’être toujours idéales, la luminosité, qui lors d’une identification proche ne permet pas toujours de discerner les couleurs de cocardes (de plus avec les livrées basse visibilité, l e bleu des cocardes françaises est une belle nuance de grey…)
    Alors svp messieurs, essayez de garder un peu d’humilité et de respect pour ceux qui font leur job. Se mettre à leur place est impossible, mais se dire qu’ils le font sérieusement et que ce ne sont pas des « buses » est le minimum de respect que l’on peut porter à un adversaire potentiel, qui hier, était un allié de taille. Demandez aux pilotes du Neuneu, ce qu’ils en pensent.

    Bonne soirée.
    Ugh.

    • Pravda dit :

      Comme je l’ai dit plus haut, confondre un Atl2 n’est pas trop étonnant, ce n’est pas courant je suppose sous ces latitudes et le pilote (de chasse) va toujours, lors de son apprentissage, être plus attiré par les chasseurs que d’autres branches. Par contre, il est difficilement compréhensible de confondre un Rafale et un F18.

  20. Prof de physique dit :

    Il serait temps de construire 40 atlantiques 3 pour l’aéronavale et peut être une dizaines de plus spécialisés dans les interventions au dessus de la bande sahélienne.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Breguet_Atlantic#Projet_avort%C3%A9_de_l'Atlantique_3_(ATL3)

    • Royal Marine dit :

      Non. Il faudrait qu’en plus des 30 ASM volants pour la Marine, l’AA en achète 10 pour ses missions de désignation, reco discrète, renseignement et GE, au-dessus de la Terre, conformément à son contrat opérationnel, jamais complété… Ou qu’elle en finance 10 pour l’Aéronavale…

  21. oshibori dit :

    la formation des pilotes et aussi importante que l’avion lui même.

  22. Sheilla dit :

    Plus qu’un problème de droit ou non d’approcher les côtes russe, ou d’intercepter un avion qui s’approche, je comprends l’article comme un problème de renseignement.
    Les services spécialisés russes ne savaient pas (ou ont publier sans vérifier) que les italiens n’avaient plus d’Atlantique depuis 3 ans

  23. Michka dit :

    Classique. Ils confondent aussi leur propre pays avec l’Ukraine et la Biélorussie.
    Ils confondent également aromes pour tisane avec Novitchok quand il s’agit de recevoir les opposants politiques.

  24. Goulag dit :

    Tiens le principal opposant à Poutine vient d’être empoisonné (agent toxique retrouvé dans son thé).
    C’était au Moyen-Age que nous autres européens pratiquions ce genre de méthodes peu courageuses pour ne pas avoir à répondre aux personnes qui ne pensaient pas comme nous ?

    • Chris dit :

      Navalny est mort?

      • Eric dit :

        Pas encore, il est dans le coma mais il a visiblement été empoisonné comme tous les principaux opposants politiques russes depuis 20 ans. C’est moche.

        • Manille dit :

          Encore un loupé du FSB donc…apres l’échec de Skripal il on encore échoué .
          A moi que ce soit qu’une intox de plus….

      • zobi la mouche dit :

        il est pas mort et rien ne prouve que ce soit du poison ou autre il semble que ce soit un anevrisme mais son entourage raconte partout que c est du poison, voulant ainsi tout manipuler, meme la maladie ou eventuellement mort de leur ami

        • Pravda dit :

          C’est un peu le problème avec les dictatures, même si un opposant meurt de mort naturelle c’est tout de suite louche. Des composants chimiques auraient été retrouvés sur ses mains et vêtements (je n’ai pas la nature de ces produits) et les russes refusent le transfert ou même une prise de sang « indépendante », ce qui va encore renforcer les soupçons.

  25. Moogli dit :

    L’interception s’est peut-être faite à distance, sur l’arrière de l’Atlantique2, sans rapprochement en seconde phase. A environ mille mètres par l’arrière, la cocarde et les excroissances sont moins flagrantes que sur un stand du Bourget.

    Si l’EM air russe n’a pas considéré judicieux de pousser l’investigation sur un patrouilleur maritime dans l’espace international, pourquoi leur reprocher une imprécision qui ne change pas grand chose ?

    Ce qui compte au moment d’une vérification, c’est le risque éventuel qui se distingue plus par les moyens techniques de l’avion, que la couleur de la livrée et les dessins sur l’empennage. Techniquement parlant, les atl1 et 2 ne sont pas fondamentalement différents. L’atl2 n’utilisant pas son mad à cent pieds de l’eau, il ne représentait pas une menace. Pour l’interception ECM, l’avion a t’il joué avec la carte pour titiller quelqu’un ? Si oui, le chasseur russe se serait rapproché, déterminant le modèle avec plus de précision.

    Pour moi, il n’y a pas de quoi critiquer qui que ce soit ici. Y a rien ! A mille mètres, un atl dans l’espace international en temps de paix ne nécessite pas de blabla. On sait juste que la reconnaissance à été suffisamment distante et rapide. Les exploitations politiques de données incomplètes, c’est un autre sujet qui sort du cadre aérien. Ca s’appelle une boulette, c’est tout et on s’en tape.

    • Ioni dit :

      Dans ce cas ils seraient très stupides d’avoir publié un communiqué

      • vno dit :

        Sauf si c’est pour lancer un appât pour obtenir d’autres infos concernant les options non documentés du dernier système de combat des l’Atlantique 2 qui sont aux mains des forces ?

      • précision dit :

        Je crois qu’ils communiquent pour la même raison que les pays OTAN communiquent lorsqu’un avion ou navire russe s’approche de nos frontières: prétendre que l’autre partie est aggressive, et pour plastronner sur l’efficacité des défenses alliées. Mais le service com’ des russes est clairement moins compétent. Ils n’ont pas une grande tradition en la matière.

  26. zobi la mouche dit :

    Les russes en ont rien a cirer que ce soit un francais ou un belge … l important c est le resultat … un avion de l otan a fait chier, c est tout ce qui ressort de cette info, qu un politique n ai pas reconnu la cocarde c est comme si je vous demandait de reconnaitre dans un plat si c est du pigeon ou de la perdrix, vous en seriez incapable

    • Pravda dit :

      Un avion de l’Otan vole dans des eaux internationales, bordées de pays de l’Otan. On refera la même quand un tupolev volera au dessus de la Manche (où aucun pays n’est pro-russe), transpondeur éteint.

  27. Manille dit :

    Quand est ce que nous arreterons d ’emmerder les russes pour le plus grand bonheur des u.s…..marre d’etre un des larbins de service….

    • Moogli dit :

      Euh… ouais ok. La vérification à distance s’est faite au-dessus de la mer noire, parce que l’atl2 s’est orienté à un moment vers la frontière russe. Pas suffisamment longtemps pour que le chasseur russe vienne au contact rapproché, simple hypothèse.

      Quel est le rapport avec les américains svp ? Larbins ? Je ne sais pas. J’en ai aucune idée. Vous avez peut-être une explication géographique ou maritime à partager, pour savoir qui emmerde qui au large de l’espace aérien roumain. Merci de m’expliquer vos arguments, je suis un peu limité.

  28. Robinson dit :

    L’épisode aura montré à Erdogan que la marine française peut aussi intervenir sur son flanc nord.