Vers une intervention militaire russe en Biélorussie?

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

171 contributions

  1. Lucien dit :

    Le caniche biélorusse retourne à la niche. Je ne comprends vraiment pas comment cet imbécile n’a pas vu les choses venir lorsqu’il a commencé à insulter les Russes l’année dernière et à se rapprocher des Américains. Quelques points :

    1) Loukachenko est grillé. Auprès des Russes comme auprès de son peuple (et je ne parle même pas de l’Occident). A présent, il n’a plus le choix que d’être le toutou zélé du Kremlin ou sinon, les Russes le considérant déjà comme non-fiable, il connaîtra un sort « tragique » pour la plus grande joie de son peuple. Sauf que si le remplaçant choisi par Moscou est du genre de Ramzan Kadyrov, le peuple biélorusse risque de ne pas y gagner au change.

    2) Les Russes n’ont pas tellement intérêt à y aller. Je ne connais pas la Biélorussie mais si la population est hostile à une intervention russe, toutes régions confondues, cela ne va pas aller. Les Russes ont pu s’installer en Transnistrie, Abkhazie, Ossétie du Sud-Alanie, Crimée, Donetsk et Lougansk uniquement parce qu’ils avaient des assises populaires dans ces coins là. Ils n’ont eu qu’à soutenir les milices armées locales pour que se constituent ces entités non-reconnues. En Ukraine, quand les Russes ont poussé dans des régions moins favorables (pour avoir une continuité territoriale avec la Crimée), ils n’ont pas gagné. S’ils ne veulent pas avoir une nouvelle guerre d’usure en Biélorussie (qui bénéficiera de l’aide empressée des Polonais et du reste de l’OTAN), ils feraient mieux de ne pas tenter le coup.

    3) Seule option possible : dans le cas où des régions orientales de Biélorussie sont éventuellement davantage pro-russes qu’ailleurs dans le pays, opérer un découpage sur le modèle ukrainien. Mais ils repartent comme en 2014 avec les sanctions américaines.

    Bruxelles fera les condamnations et les homélies habituelles avec la même absence de résultat. Mama Merkel essaiera de tenir le petit macron turbulent par la main.

    Tout ça sont des pronostics, ils valent ce qu’ils valent.

    On devrait toutefois mettre en place un site de paris en ligne sur le sujet.

    • Lumières dit :

      « dans le cas où des régions orientales de Biélorussie sont éventuellement davantage pro-russes qu’ailleurs dans le pays, opérer un découpage sur le modèle ukrainien »
      C’est dingue comme pour certains, quand on parle d’une conquête autoritaire et illégale d’un territoire d’un autre pays sans être entré en guerre, c’est juste un « découpage ». Non, ça n’a strictement rien d’un découpage, ça n’a été acté par rien du tout. C’est un acte illégal qui aurait pu constituer un dangereux casus belli, et qui le peut toujours. Et la situation là bas n’est pas prêt de s’améliorer.
      D’ailleurs, si demain l’Italie récupère la Savoie et l’Allemagne l’Alsace et la Lorraine, simple découpage non ?

      On passera aussi sur « le petit Macron turbulent ». Un peu de respect pour le président. Qu’on l’aime ou pas, c’est une autre question, il y a le respect de la fonction.

      • Lucien dit :

        Quand je disais « découpage », je n’ai jamais dit que c’était légal ou légitime. Bien sûr que c’est un casus belli. Seulement, je vous rappelle que le droit international auquel vous vous référez est violé depuis des années par la principale puissance de ce monde (Les États-Unis) et je ne parle pas même de l’État d’Israël. Ils ne sont pas les seuls bien entendu. Du coup, je ne m’attends pas particulièrement à ce que les autres puissances le respectent à leur tour. L’ONU est morte et les États-Unis y ont pris une grande part.

        Un peu de respect pour le président ?? Sa fonction comme vous dîtes, il ne la respecte pas lui-même. La fonction présidentielle est morte, le résident élyséen jouant depuis plus de vingt ans un rôle de super-premier ministre (qui eux sont devenus des collaborateurs ou mêmes des hauts fonctionnaires, comme Castex et son directeur de cabinet choisi directement par Macron). C’est l’évolution contraire à celle que désirait le Général de Gaulle mais qui s’est mise en place naturellement avec la sujétion à l’Union Européenne. Il y aurait beaucoup de choses à dire sur la fonction présidentielle. Mais cela fait bien longtemps qu’elle n’est plus respectable. Dès 1974, VGE avait compris que ce monarque républicain était un obstacle à la construction européenne, il s’est évertué à la banaliser. Mitterrand a (étonnamment) été plus conforme au rôle qu’il avait si violemment critiqué naguère. Et ce fut le dernier et il le savait :

        « “En fait je suis le dernier des grands présidents.” Il me dit ça vite, dans un mélange de pudeur et de grandiloquence. Comme s’il craignait que je le prenne pour un vieux fou, il tente de rationaliser l’aveu qu’il vient de me faire : “Enfin, je veux dire le dernier dans la lignée de De Gaulle. Après moi, il n’y en aura plus d’autres en France… À cause de l’Europe… À cause de la mondialisation.”..»

        « Dans le futur, ce régime pourra toujours s’appeler la Ve République… Mais rien ne sera pareil. Le président deviendra une sorte de super-Premier ministre, il sera fragile. Il sera obligé de cohabiter avec une Assemblée qui aura accumulé bien des rancœurs et des rivalités et qui, à tout moment, pourra se rebeller. Et ce sera la cohabitation permanente, une sorte de retour à la IVe.»
        Le Dernier Mitterrand (par Georges-Marc Benamou, éditions Plon, 2005)

        Autre citation d’après Ouest-France mais qui semble similaire à la première ci-dessus : « Je suis le dernier des grands présidents, après moi il n’y aura plus que des financiers et des comptables. » En tous cas, elle résonne avec l’élection de macron.

        Voir sur https://citations.ouest-france.fr/citation-francois-mitterrand/suis-dernier-grands-presidents-apres-127810.html

        • Euclide dit :

          @ Lucien
          Merci pour votre analyse réductrice de la politique française .
          Enfin ! des institutions de la Vè République voulu(es) par le général .
          En ce qui concerne le sursaut ( risorgimento) de la France ( celle qui nous enterra tous , dixit le général) je ne sais pas si dans ces conditions , elle sera possible ?

      • Czar dit :

        le respect de la fonction, Tépahune, que ton idole zézayante commence déjà par s’y coller, histoire de nous donner à voir un petit échantillon de dignité présidentielle, rien qu’une fois.

        Se frotter à deux éphèbes nubiens au torse luisant de sueur pour un égoportrait hallucinant, ou inviter, leurs cousins en transition sexuelle à agacer de leurs talons aiguille les nouvelles moquettes de la salle des Fêtes choisies par brizitte (changer le style Napoléon III pour de l’Ikéa – mais tissé à Aubusson, fallait y songer) , non seulement ça fait assez peu gaullien, mais quelques esprits chagrins diraient même que ça pousse à la rumeur malveillante.

        le respect dû à la fonction, ça me marche que lorsqu’on se hisse soi-même à hauteur de la fonction.

      • RZ dit :

        Merci pour cet éclairage politiquement motivé à la portée d’une bougie…
        Lucien nous apporte une vision géostratégique là où vos commentaires ne dépassent pas la forme.

    • JC dit :

      D’ailleurs Mama Merkel viendra le 20 aout au fort de Brégançon pour faire la leçon au petit Macron !

    • Marco dit :

      @Lucien : vous ne connaissez pas la Bielorussie et vos élucubration politico-strategiques sont du plus haut comique. Je passe sur les « mama Merkel » et « petit Macron turbulent ». Pour qui vous prenez vous? Apparemment pour ce que vous n avez pas réussi à devenir et, la retraite étant arrivée, il est maintenant trop tard.

      • Lucien dit :

        C’est votre commentaire qui est comique Marco. Vous n’avez même pas répondu sur le fond de mes arguments. Vous crachez dessus comme un crapaud. J’ai réussi à être ce que je voulais. Je n’ai pas été président de la République (je n’ai pas cherché à le devenir) et je peux déjà être fier de ne pas baver comme vous. Au moins, ce que je dis a du sens. Je vous laisse à votre défense passionnée du PR.

  2. Raymond75 dit :

    Poutine sait très bien qui ni l’OTAN ni l’UE ne réagiront à une éventuelle invasion de la Russie (pardon : ‘à la libération d’un pays frère’).

    Mais l’expérience de l’Ukraine devrait servir de leçon à cet homme très intelligent : il a certes reconquis la Crimée, toujours peuplée de Russes, et surtout qui abrite la très importante base navale de Sébastopol (l’objectif véritable), mais il a définitivement perdu l’Ukraine (qui a gardé en mémoire l’effroyable famine orchestrée par Staline). Et il est embourbé sans perspective aucune dans le Donbass … Quand au PIB de la Grande Russie, il est comparable à celui de l’Italie.

    Alors, plutôt que d’inutiles gesticulations militaires, ce sont bien les sanctions économiques de l’UE qui peuvent le dissuader, ainsi que des négociations qui ouvrent la porte à des relations apaisées et fructueuses si un avenir serein se dessinerait. Bien entendu, nos très chers protecteurs US s’y opposeraient !

    • Jerome dit :

      Avec si peu d’éléments que vous avez en main , vous allez trop vite en besogne en criant au loup

      • Thaurac dit :

        On va encore avoir droits à des policiers russes en congé avec armes et bagages, lamentable, encore une fois.
        Poutine n’a plus assez de cervelle pour jouer aux échecs, à la marelle, à la rigueur..

    • HBOB dit :

      Il n’y a pas de sentiment anti russe au Bélarus. La langue parlée reste le russe et un rattachement à la Russie ne déplairait pas à la majorité de la population.

      • Castel dit :

        HBOB
        Il n’y a pas non plus de sentiments anti-Français en Wallonie, et pourtant une majorité d’entre eux souhaitent sans doute rester Belges, jusqu’à preuve du contraire, et ils verraient sûrement d’un mauvais œil une tentative de rattachement par la force à la France, malgré l’usage commun du Français !!

        • HBOB dit :

          @Castel : ton argument aurait pu être pertinent mais tu oublies une chose : le niveau de vie en Russie est nettement supérieur à celui de la Biélorussie ( salaire, retraite). Aux dernières nouvelles, le niveau de vie en Belgique est similaire au nôtre.

      • Observateur dit :

        Pourtant les drapeaux affichés dans la rue ne sont pas ceux de la Russie mais l’ancien drapeau biélorusse donc la volonté de rattachement à la Russie n’est pas demontrée pour autant.

    • EBM dit :

      @ Raymond75 si les sanctions économiques étaient efficace nous nous en serions vite aperçu. Si elles étaient dissuasives encore plus.

  3. 1776 dit :

    Il s’agirait plutôt de mercenaires de la SMP « MAR » et non Wagner pour une fois…
    Des agents dédiés à la protection de sites quelquepart en MENA.

    https://twitter.com/RALee85/status/1288554833511940099?s=19

  4. PK dit :

    « La présence multinationale de l’Otan dans la partie orientale de l’Alliance n’est une menace pour aucun pays. Elle est strictement défensive, proportionnée et conçue pour prévenir les conflits et préserver la paix »

    Les Serbes, les Irakiens, les Afghans, les Syriens et les Libyens peuvent en témoigner : toutes les bombes qu’ils ont pris sur la gueules étaient pacifiquement dédiées à la préservation de la paix.

    • Lumières dit :

      Ah oui c’est vrai, que des gens gentils qui n’ont absolument pas massacrés leurs peuples (ou d’autres peuples / ethnies) et à qui on a pas rappelé des dizaines de fois qu’il fallait arrêter une guerre meurtrière et des « nettoyages ethniques » qui n’apportaient que misère, maladies et réfugiés de guerre. C’est vrai que franchement, l’OTAN, de vrais sauvages de vouloir arrêter des massacres. Alors que la Russie, elle, qu’est-ce qu’elle a été gentille quand elle a livré des fleurs par paquet de 500 à la Tchétchénie (à deux reprises), à l’Afghanistan, à l’Ukraine, à la Géorgie, aux Pays Baltes et j’en passe des meilleures…

    • Courmaceul dit :

      z’avez la clim au FSB ?

    • Pravda dit :

      En attendant ce sont bien les russes, même déguisés en petits hommes noirs ou verts, qui vont « remettre de l’ordre » et au passage mettre sous tutelle complète la Bielorussie.
      Et certains « naifs » ou plutôt complaisants ici feront toujours semblant de ne pas comprendre pourquoi les pays anciennement sous tutelle russe demande la protection, même imparfaite, de l’Otan.

      • Pravda dit :

        *demandent

      • Chris dit :

        J’aime bien vous lire avec vos certitudes que les Russes vont faire ceci , ils vont faire cela! Avec si peu d’éléments a la disposition vous semblez être certain que les Russes vont « conquerir » la Bielorussie. Auparavant je trouvais vos commentaires plus nuancés mais… J’espère que la suite des événements ne vous déçoit pas avec vos convictions bien ancrées

  5. Bob dit :

    Les biélorusses ne sont pas des russes et inversement et ne sont pas russophiles ni russophobes. Si les russes refont le coup de la Crimée, il y a de très fortes répercussions à moins que le couple franco-allemand se couche comme pour le Donbass avec les pourparlers en format Normandie chère à Hollande et Macron par la suite (mais avec l’assentiment des ukrainiens qui veulent la paix avec les russes).
    Mais que veulent les biélorusses? Là est la question. Ils ne voudront pas être russes ni occidentaux. Je les plais, ils se retrouvent dans un guêpier où ils vont être victimes de leur situation.
    Il me parait nettement improbable que l’OTAN ne fassent rien avec la position de Kaliningrad et de la position biélorusse entre la Pologne et les Etats baltes. Comment l’OTAN pourra accepter la présence de forces militaires russes révisionnistes à la frontière polo-baltes? Le risque que cela dégénère est plus important que pour lors de l’annexion de le la Crimée. Les vastes plaines polono-russes seraient de nouveau ouvertes aux russes comme lors de la guerre froide en Europe avec les clés sur Varsovie et Berlin. La situation sera sérieusement dégradée pour l’Allemagne et la Pologne. Trump aura-t-il donc raison en disant que les allemands ne dépensent pas assez dans le domaine militaire? Cela plaira aux frenchys de voir l’Allemagne se réarmer fortement avec la poussée de l’extrême droite au sein de la population et des différents services de sécurité.
    Si les russes annexent la Biélorussie, ce sera la pire crise qu’aura connu l’Europe et l’OTAN depuis 1945, pire que la crise des euro-missiles, pire que les crises de Berlin à moins de se coucher.

    • sentinelle dit :

      la biélorussie n’existe pas encore moins que l’Ukraine de l’est pourquoi ne pas remettre l’ancienne frontière de 1939 avec la Pologne je ne comprends pas comment on ne peut pas revenir sur les annexions de Staline , les états baltes sont beaucoup moins russe que la biélorussie et Kiev sur le Dniepr berceau de la Russie ?

    • Chris dit :

      Vous prenez les stratèges russes pour des cons? Annexer un pays « allié » ne fera qu’aliener la population. Je vois très mal les Russes intervenir contre les manifestants. Je ne sais pas si vous lisez la presse russe mais la douma et les médias russes crachent toutes sur Loulou, ce qui me parait tres etrange, y a un député russe qui a qualifié ces élections de honte

      • Thaurac dit :

        « y a un député russe qui a qualifié ces élections de honte »
        C’est un gaga , un pays qui emprisonne les opposants, musèle la presse…mais vous le faite express ou c’est naturel?

  6. Auguste dit :

    Vladimir Vladimirovitch ne pourra pas faire autrement que d’intervenir,pour empêcher que Loulou ne finisse comme Ceausescu.C’est une question d’humanité.
    D’après l’ambassadeur ukrainien,les forces de sécurité russes seraient déjà sur place.Ce seraient elles qui organiseraient,à travers les réseaux sociaux,des regroupements de manifestants,histoire de mettre un peu la pagaille et justifier une loi martiale.A voir si l’armée suivra Loulou??.Poutine devra-t-il encore se sacrifier et faire le boulot à sa place?

    • Lumières dit :

      « C’est une question d’humanité. » … Ironique j’espère.
      Parce que quand on voit que ce même dictateur biélorusse tue son peuple depuis la chute du mur…
      À noter également que les russes sont très actifs sur les réseaux sociaux occidentaux aussi, et même ici. Bah oui, il faut convaincre le bas peuple occidental du bien-fondé d’une opération russe, que finalement le dictateur en place en Biélorussie est gentil, que ce sont les méchants américains qui foutent le bordel. Le plus triste dans l’histoire, c’est que des tas d’imbéciles vont y croire…

      • Czar dit :

        comme ça ils rencontreront les tas d’imbéciles qui ont cru apporter la démocratie tempérée et le PMU au Kosovo. A eux tous, ils devraient arriver à faire une belote et quelque chose me dit que tu cèderas pas ta place, hein, Tépahune.

    • Nicos dit :

      C’est affreux de dire autant de conneries. La chute de ceausescu a été orchestré par l’URSS car elle croyait au renouvellement de l’élite communiste. Elle a juste loupé le casting du remplaçant. Citer l’ambassade d’Ukraine pour expliquer ce qu’il se passe en Biélorussie, les pauvres ils ne savent même pas ce qu’il se passe chez eux… Alors chez les autres…. Pour terminer, Poutine hais big moustache alors pourquoi pas en trouver un autre plus à la hauteur ? Vos propos me rappellent les partageurs de vérité qui promettaient ou qui voyaient des hommes du fsb partout autour de maidan dans le but de massacrer les maidans. Les petits hommes verts étaient bien en Ukraine mais surtout dans le Donbass et Crimée. Le sbu essaye de faire croire que la Russie refait la même chose.
      Peut être que des manifestants sont manipulé par Moscou, mais dans qu’elle but ?? Bien malin celui qui le sait…

      • Auguste dit :

        Bein non,c’est justement parce que les Russes ne sont pas intervenus,que les Ceausescu,Honecker & Co sont tombés.Ils attendaient un ordre de Gorbatchev, tout était prêt pour massacrer la moitié de la population.
        Ah, si Poutine avait été là…Le Rideau de Fer,plus de problèmes de plombiers polonais,de Hongrois qui font des réunions de famille avec leurs cousins turcs,pendant qu’Erdogan nous met le doigt dans l’oignon,d’entreprises qui font construire là bas,pour réimporter ici et creuser d’autant notre déficit,sans parler des pertes d’emploi…etc….etc.Le paradis retrouvé quoi.

        • nicos dit :

          L’armée Roumaine (comme toute celle des ex pays du bloc de Varsovie) et plus particulièrement son état major était infiltrée par le KGB. Le but de cette infiltration était de s’assurer de la loyauté de la Roumanie en cas de guerre contre l’OTAN. Mais dans le cadre de cette infiltration, lorsque Ceausescu a demandé l’appui de son armée pour mater cette rébellion, elle n’a pas répondu positivement. Les idéalistes dirons que c’est par esprit de liberté, les chagrins c’est parce « qu’on » leur a dit de ne pas bouger.
          Arrêtez de vous plaindre, nos problèmes viennent avant tout de l’état Parisien qui refuse de prendre la vérité en face, qui préfère croire qu’une politique sociale basé sur la redistribution et le partage des richesse est la clef du développement du pays et apportera la prospérité aux Français. Le fin du fin est qu’en même temps, pour justifier que l’on est un pays libre, l’état développe l’ultra libéralisme économique (ou la liberté totale de l’économie) ce qui nous empêche d’organiser et d’encadrer notre économie car la main invisible des marchés le fera à notre place.
          Toute les nations dans les quels les salaires sont élevés ont développés un capitalisme de base « flexible de taille moyenne » basé sur la création de PME-PMI (donc le travail et l’entreprenariat) ainsi qu’une organisation économique pour anticiper les besoins et les développement technologique de demain.
          Pour résumer c’est cet état inorganisé et couteux qui nous rend faible et rien d’autre, après pour ce qui concerne le paradis perdu, je ne suis pas croyant….

  7. Vidoc-19 dit :

    Pour le moment, la seule ingérence claire et nette est celle de l’Occident sous impulsion américaine. Manipulation grossière pour commencer, en parlant de fraude électorale sans le début du début d’une preuve: évidemment, un scrutin avec une participation massive et 80 % des voix pour le candidat élu, c’est quelque chose qu’on ne voit plus en Europe de l’Ouest depuis très longtemps- vu l’absentéisme massif des gens qui sont écœurés et qui ne veulent plus voter tellement la notion de « démocratie » ne veut plus rien dire- !
    Les États-Unis et leurs caniches européens refusent le vote, purement et simplement. Nous en France, on a cette expérience avec le vote sur le traité de Maastricht, qui fut rejeté tout simplement parce qu’il n’était pas conforme aux souhaits des dirigeants européistes-atlantistes !
    L’ingérence, ce sont les interventions incessantes des dirigeants européens pour condamner le vote des citoyens biélorusses et une étape a été franchi avec la décision de sanctions contre des dirigeants biélorusses : une condamnation sans procès, sans avocat, : décision arbitraire impulsée par le département d’État américain.
    Quant à la candidate poussée par l’Occident et qui s’est enfuie en Estonie, un peu comme le poulain américain Guaido l’avait fait au Venezuela (c’est le même mode de fonctionnement, et ce sont deux clones ), elle fait penser à Marie-Antoinette qui fuyait la France pour aller demander aux puissances étrangères d’attaquer son pays..
    nous assistons encore une fois au même spectacle qui a eu lieu un peu partout dans le monde, de la Syrie au Venezuela, de l’Ukraine à la Libye et à Hong Kong : l’interventionnisme américain dont le but est d’occuper au plus près tous les pays proches de leurs cibles désignées: Russie, Chine, Venezuela, Iran principalement.. nul doute que les opposants biélorusses reçoivent actuellement des dons très généreux et des équipements divers et variés pour faire monter la pression : on va voir apparaître les T-shirts de couleur, les tentes de couleur, les banderoles de couleur : la machine de Langley tourne à fond

    • Lumières dit :

      Petite erreur de traducteur : quand vous dites « nous, en France », vous voulez dire « vous, en France ». Je sais, le français c’est pas le russe, c’est plus compliqué !
      Sinon, ça se passe bien à la « ferme des trolls » ? Il fait pas trop chaud à Saint Pétersbourg en ce moment ?

      • Vidoc-19 dit :

        @  » Lumières », « Courmaceul », « Czar », « Bawgava », « Souvenirs bla bla bla « : Merci à vous : j’ai fait le plein ! bonne cuvée ce soir, la pêche est bonne : des habituels et des nouveaux, mais un seul point commun : pas un argument . Pas un ! Pas même le début d’un !
        des clichés, des phrases toutes faites qui se voudraient mordantes mais qui ne sont que baveuses, l’analphabétisme habituel de Czar ( le raciste patenté) et la resucée pour la 1000 ème fois au moins, de l’allusion au  » Dîner de cons » . Panorama complet du degré zéro de l’argumentation, et de la capacité à répondre à l’énoncé de faits qui dérangent .
        Encore merci pour cette nouvelle démonstration de la nullité intellectuelle des lobotomisés de l’OTAN: ils n’ont strictement rien à dire, ils attendent la distribution du nouvel argumentaire fourni par l’OTAN , éléments de langage inclus .
        Il n’y a que « Souvenirs blablabla  » qui s’approche d’une tentative de contextualisation de sa diatribe, hélas il sort immédiatement la carte « Poutine » .. Lui aussi est persuadé que la Russie est dirigée de A jusqu’à Z par un seul homme, qui fait tout,tout seul, du sol au plafond, comme une tornade blanche, le Mr Muscle du pays pendant que tous les autres boivent de la vodka, je suppose.
        Le niveau d’ignorance, de prétention et d’inculture de ces gens est effrayant . Ils ne savent rien, ils ne pensent rien par eux-mêmes, ils répètent mécaniquement des fragments du discours anticommuniste déjà périmé en 1918..
        je me demande seulement comment des gens aussi ignorants vont prendre l’effondrement de leur pays, qui arrive : là aussi , ils continueront à ne rien comprendre et à accuser ce qui leur sert de gneugneu favori pour s’endormir.

    • Courmaceul dit :

      Tiens ! Un deuxième.

    • Czar dit :

      je vois qu’on a récup Glaviot et son réseau staybihaillnd

    • Bawogava dit :

      Très intéressante analyse géostratégico-historique, vous êtes dispo mercredi prochain en soirée? J’organise un dîner avec des amis qui seraient ravis de vous écouter digresser sur ces sujets que vous semblez si bien maîtriser!

    • Souvenirs d'Asie Centrale Soviétique dit :

      Vidoc-19 qui parle de caniche des américains, mais avec ce type de grille de lecture, je ne te confierais pas la défense de l’Europe, et ton apointance pour Poutine n’est même pas cachée !!!

    • nicos dit :

      Magnifique grandiose Kamarade.
      Croire que le mec a été élu dans le cadre d’une élection avec 85% de taux de participation et avec 80% de votant, vous êtes mon idole.
      Cessez de comparer votre poulain aux gouvernements que vous citez car, si il est en place depuis 1994, c’est qu’il connait les ficèles du métier et que si son pays est dans cet état c’est avant tout de sa faute ! C’est pas un perdreau de l’année !
      Donc si sa va mal en ce moment en Biélorussie, c’est de la faute de « l’occident ».
      Sa ne vous a pas traversé l’esprit est que si sa va mal en se moment en Biélorussie c’est justement de la faute du président qui la dirige « en direct » depuis 1994 et dont les systèmes économiques et politique sont à bout de souffle ?

  8. didixtrax dit :

    Viktor Babaryko était le candidats du Kremlin que Loukachenko a embastillé. Quant à Loukachenko il a voulu jouer au petit Erdogan, en misant sur les aides économiques russes et le rapprochement avec l’Ouest. La Russie a dit non au chantage (tout comme en Ukraine les contrats gaziers et pétroliers arrivent à leur terme…).

    La population parle russe et est très majoritairement russophile (tout comme la majorité des institutions), alors les candidats de l’Ouest n’ont aucune chance, d’où leurs tentatives de « révolutions colorées ».

    Donc, ça m’étonnerait que la Russie entre militairement en jeu, vu que Loukachenko a baissé pavillon face à la Russie, sauf bien entendu si les gentils membres du Camp du Bien venait à effectuer des bombardements humanitaires pour cause de droit d’ingérence, de responsabilité de protéger ou de tout autre prétexte.

    Quant à l’affairiste de l’Elysée, comment dire ? qu’il regarde dans ses rues ?

  9. Ah Ca ! dit :

    Erreur stratégique de 1er ordre, Lonkachenko a été très long à la détente, il aurait du couper internet et les communications internationales dès le tout début des troubles.
    Difficile de savoir en tous les cas la CIA a fini par s’en mêler. Il semblerai que la princesse jupitérienne à essayé de se rattraper pour ses faux pas sur la Turquie qui ne plaisaient pas à ses patrons américains et allemands.
    Aucune idée de ce que va faire ce cher président Poutine par contre, s’il pouvait venir nous débarrasser de la marionnette américaine Macron Première je lui en serai très reconnaissant
    Suite à toutes ces manipulations et propagande prolifique facilitée par le Big Data et l’usage d’analyse et de ciblage de l’intelligence artificielle, j’aimerai voir, enfin… je demande 🙂 la fermeture de tous les réseaux sociaux étranger en France (surtout américains et chinois) au minimum 3 mois avant toute élection française. Il en va de la survie de notre démocratie et seul les réseaux Français hébergé en France sans sortir de l’hexagone sur des câbles français ne devraient fonctionner avant toute élection.
    J’ai le sentiment que cela fait 20 ans que nos élections sont clairement manipulées.

    • Desty dit :

      Les réseaux sociaux jouent clairement un rôle bien moindre dans le résultat des urnes que les grands médias (vous avez déjà essayé d’apprendre à un parent âgé à lire un email… pourtant ils savent écouter la radio et trouver leur bureau de vote).
      Dans les manifs et les émeutes par contre vous n’avez pas les gens qui votent vous avez les jeunes qui eux savent utiliser fessebouc.

    • Thaurac dit :

      « Erreur stratégique de 1er ordre, Lonkachenko a été très long à la détente, il aurait du couper internet et les communications internationales dès le tout début des troubles. »
      Vison d’élections démocratiques à la sauce russe 😉
      continue, je me marre, le niveau de recrutement des trolls est à l’étiage!

  10. LEONARD dit :

    Tout pouvoir s’appuie sur plusieurs piliers:
    – La légitimité, démocratique ou autocratique, Loukachenko ne l’a plus, d’autant moins que ses dernières apparitions télévisuelles ont été décousues.
    – L’église, les syndicats ou le Parti, qui là aussi ont pris leur distance, malgré le nombre de fonctionnaires qui dépendent de l’Etat biélorusse.
    – L’Etat, l’administration, et le début de grève générale indique que Luky a perdu une bonne partie des manettes.
    – La Force armée, ( armée, milice, police, services spéciaux ), et là encore, la répression des 1ers jours ayant fait place à beaucoup plus de retenue, il y a fort à parier que ça tangue dans les casernes, et donc dans les Etats-Majors.

    En cas d’intervention, la Russie pourra compter sur une partie de ces structures pour prendre le pays, mais pourra t’elle le tenir ? Outre l’état désastreux de l’économie biélorusse, qui nécessitera un soutien financier massif, surtout à l’approche de l’hiver, quelle partie de l’administration, de la police, de l’armée basculera dans le camp russe ? Certes, l’obéissance à l’Etat ( on l’a connu pour Vichy ), est un fort stabilisateur des structures étatiques, mais combien seront fidèles après un envahissement russe, comment va se manifester le sentiment national biélorusse ?

    Vu l’état dans lequel Luky va laisser le pays, pas sûr que Vlad n’ait pas plutôt intérêt à laisser les occidentaux se dé***der avec la patate chaude. Après tout, c’est pas les matières premières biélorusses qui paieront la démocratie occidentale, pas plus que la Klepto-cratie poutinienne.

    Par contre, une annexion de la Biélorussie ferait peser un doute existentiel majeur sur les pays baltes au travers de la mise en place de bulles A/AD couvrant la Trouée de Suwalki, et mettrait l’Allemagne en première ligne. ( la Pologne y est déjà ).
    https://unitecommuniste.fr/international/la-france-et-la-trouee-de-suwalki/
    https://www.pressreader.com/france/dsi-hors-serie/20171001/282553018511642

    A court-terme, une victoire politique interne indiscutable pour Vlad, à moyen-terme, un pot de pus, à long terme l’affaiblissement de la Russie.
    Or, Vlad sera Président pendant encore 16 ans, ce qui pourrait bien être trop long pour que les risques ne l’emportent sur les bénéfices.

  11. Stoltenberg dit :

    L’OTAN devrait déployer des troupes le long de la frontière Biélorusse en menaçant d’intervenir en cas d’ingérence russe.

    • La Tour d'Auvergne dit :

      Bravo Stoltenberg toujours aussi péremptoire et simpliste. Sur quelle base juridique l’OTAN devrait-elle intervenir en Biélorussie? Demandez aux Allemands s’ils seraient d’accord au moment où les USA les menacent de rétorsions financières et économiques en cas d’achèvement de northstream2.

      • Stoltenberg dit :

        À force de lire ce genre d’interventions de votre part, on va finir par croire que vous étiez 1er de promo de l’école des juristes à Moscou, St. Pétersbourg etc.
        .
        Il s’agit de protéger le corridor de Suwalki, qui est crucial pour la défense des pays baltes et qui est mis en danger par la Russie dont l’armée entre en Biélorussie à la demande d’un président autoproclamé et illégal.

        • Chris dit :

          Vous êtes a mourir de rire ! Je me rappelle que vous étiez aux anges lorsque Loulou montrait les muscles face à la Russie , vous tabliez déjà sur une alliance biélorusso-lituanienne. Mais vu que Loulou a douché vos attentes il est illégal ! Essayez d’être un peu plus constant dans vos raisonnements , ça frôle le ridicule

          • Stoltenberg dit :

            Chris vel MLRS: Relisez mes commentaires et allez consulter un médecin car vous délirez. Je n’ai jamais dit cela. J’ai dit que Loukashenka tente de garder un équilibre entre l’est et l’ouest. Et je pense que de ce point de vue il réalisait la volonté de la plus grande partie de la population alors que l’objectif russe c’est d’annexer tout simplement la Biélorussie. La Biélorussie était, certes, très proche de la Russie mais elle ne lui était pas très fidèle en essayant de mener sa propre politique. C’est pour cela que Loukashenka n’était pas si mauvais au final. Mais actuellement, face à une situation de crise après des élections falsifiées, il est en train de faire venir des soldats russes pour terroriser les manifestants et stabiliser la situation. Poutine n’aime pas trop Loukashenka – c’est plus que sûr. Donc Poutine a 2 choix: soit il force Loukashenka à faire des concessions et à devenir dépendant de la Russie, soit il le remplace par une personne beaucoup plus docile et fidèle à Moscou. En ce qui nous concerne, on a l’intérêt à ce que la Biélorussie soit indépendante.

      • hoopy dit :

        De toute manière, l’OTAN a été tuée par la Turquie et l’UE est un machin tout mou qui n’arrive même pas à défendre par des mots sa ZEE en Méditerranée. Alors la Biélorussie ne risque rien coté ouest 🙂

    • hoopy dit :

      C’est justement ce qui justifierait une intervention armée russe du fait des accords de défense entre la Biélorussie et la Russie. L’OTAN n’arrivera pas à récupérer la Biélorussie comme elle a récupéré l’Ukraine car la population y est plus homogène et n’est dans son ensemble pas anti russe. Elle est surtout anti Loukachenko, que les russes n’aiment pas trop non plus.

      • Stoltenberg dit :

        La Russie va intervenir avec ou sans justification, c’est ce que montrent les images de l’article. Les petits hommes verts (ou noirs – anti-émeute) vont apparaître en Biélorussie et apprendre aux forces de l’ordre du pouvoir en place à massacrer leur propre peuple. Exactement de la même manière qu’ils le font désormais dans certains pays africains qui ont des richesses naturelles ou une position stratégique par exemple.
        .
        Je ne crois pas que les Biélorusses qui sortent en masse dans les rues avec des symboles qui font référence à la République des Deux Nations et au Grand-duché de Lituanie veuillent faire partie de la Russie. Mais bon, on risque d’apprendre que, dans un vote 100 % transparent – certifié par Moscou, ils vont voter à 90 % pour un rattachement à la mère Russie.

        • MLRS dit :

          Hilarant! Pour le moment je ne vois aucun drapeau russe souillé comme l’ont fait les Ukrainiens. C’est un problème interne à la biélorussie ,il ne s’agit pas de choisir entre l’occident et la russie. mais tiens donc je me rappelle de vos frasques lors de l’arrestation des Wagner , Loulou a ce moment était à vos yeux l’homme providentiel vu qu’il défiait Moscou , mais maintenant qu’il a retourné sa veste , il subit votre ire 🙂 . En tout cas les prochaines semaines risquent d’être cruciales , j’espère que vous ne serez pas déçu car je me paierais bien votre tête sur ce forum . En passant je vous invite à lire le commentaire de @vraichasseur , le seul empreint de bon sens que j’ai eu à lire en relation à cet article 😉 . Le niveau de réflexion a flétri , mais ou etes vous @Jyb

        • Chris dit :

          Exactement comme les « petits hommes verts » ont massacré les criméens…:)

        • Stoltenberg dit :

          Chris ou MLRS (je vous réponds sommairement car vous êtes la même personne – le même troll):
          Il n’y a tout simplement pas de drapeaux russes – ni brandis ni souillés. Ce qui indique que les Biélorusses – une nation qui aime la paix, veulent rester un pays indépendant et qui entretient des relations amicales avec tous ses voisins: y compris la Russie, y compris l’Ukraine, y compris la Pologne ou la Lituanie. Moi ça me va très bien, le monde serait tellement meilleur si tous les pays étaient comme ça. Mais, afin de préserver la paix et l’équilibre, on doit se montrer fermes face à ceux qui ne respectent pas ces principes. C’est ce que diraient probablement Richelieu ou Talleyrand. Mais surtout pas gens qui mènent une diplomatie avec quasiment 0 succès et plein de défaites, guidés par la peur et par une sorte d’instinct de conservation face aux forts (Poutine, Xi ou Erdogan) et par une agressivité face aux faibles (Kadhafi ou Milosevic).
          .
          En ce qui concerne Loukashenka, je vous réponds dans un commentaire plus haut.
          .
          Oui, exactement les mêmes « petits hommes verts » qui ont annexé la Crimée.

      • Desty dit :

        Vous avez bien raison hoopy même si ça déplait: la Biélorussie est le pays le plus homogène d’Europe, les Biélorusses parlent russes, sont orthodoxes et de culture russe. Point de russophobie chez eux, ils ont de bons rapports avec les Russes et ils les aiment bien. C’est le Donbass Ukrainien à l’échelle de tout un pays, c’est moins facile à déstabiliser qu’une Ukraine à la russophobie tout aussi patente que la Pologne.
        Certains en ont juste marre d’avoir à écouter les sornettes du même président depuis 30 ans !

        • Stoltenberg dit :

          Pas russophobe donc russophile et voulant à tout prix un rattachement à la Russie? Ils sont autant russophiles que ukrainophiles, polonophiles, lituanophiles ou francophiles!

    • Chris dit :

      Des commentaires intelligents , je ne vous ai jamais vu en écrire un! Il ya déjà des troupes russes en Biélorussie.

      • Stoltenberg dit :

        Manifestement vous saurez apprécier ces commentaires de la même manière qu’un orang-outan saurait apprécier une montre Breguet ou Jaeger-LeCoultre. J’imagine que ces camions sans immatriculations ou marquages c’est pour approvisionner ces troupes en masques et gel hydralcoolique.

      • LEONARD dit :

        Ah Bon ?
        Merci de partager vos sources,
        Voilà les miennes, et il n’y a que 2 bases russes de communication et de renseignement.
        https://twitter.com/Archer83Able/status/1251197117466644480/photo/1

        J’attends vos lumières avec gourmandise.

    • Ion 5 dit :

      @sto
      L’ OTAN devrait d’abord soutenir la Grèce et la France face aux visées expansionnistes de la Turquie…

    • Haarp dit :

      Parce que l’armée Biélorusse va vous laisser entrer gentiment?

      • Stoltenberg dit :

        La loyauté de ces troupes est plus que douteuse. Il s’agit ici, avant tout d’établir un rapport de force avec Poutine et le forcer à laisser le peuple biélorusse à choisir ses propres représentants.

        • Desty dit :

          Vous n’avez pas l’article ou quoi: Louka s’est fâché avec Moscou depuis l’an dernier et pour assurer les élections, il a foutu en taule ses opposants les plus dangereux, sauf un qui a réussi à se sauver… à Moscou et la candidate de l’Ouest qu’il a estimé être suffisamment peu présentable pour être capable de recevoir une fessée biélorusse toute seule comme une grande.
          Résultat: 12% pour l’agent américain 80% pour Louka 8% de blanc s qui ne sont pas encore assez dégouter pour s’abstenir franchement.
          Le seul indice qui peut laisser penser que les urnes ont été bourré c’est le très faible taux d’abstention. Mais même sans ça je suis sur qu’il aurait gagné quand même Louka, tellement la seule adversaire était improbable.

    • MLRS dit :

      Autant intervenir a St-Petersbourg…

      • Raymond75 dit :

        Oui, c’est une excellente idée : St Petersbourg d’abord, puis Moscou, Novossibirsk , et enfin on prend la Chine à revers !

      • Stoltenberg dit :

        On aurait dû intervenir en 1938 lorsqu’Hitler a attaqué la Tchécoslovaque. On n’a rien fait pour un certain nombre de « raisons ». Aujourd’hui, certains évoquent les mêmes « raisons » pour nous empêcher d’agir contre des personnes comme Poutine ou Erdogan.

        • PK dit :

          Comparaison débile. La Russie d’aujourd’hui n’a pas les moyens d’envahir quiconque mais a tout à fait les moyens de piler un envahisseur), sauf un voisin proche, ce que tout le monde ferait si un pays frontalier devenait hostile.

          Je ne vois pas la France ne pas envahir la Belgique ou la Suisse si les Islamistes prenaient le pouvoir là-bas. Ce qu’on fait discrètement au Mali, on le ferait ouvertement en Europe.

          Reprocher aux Russes de faire ça chez eux, c’est juste être hypocrite (et oublier la doctrine Monroe par exemple).

          • Stoltenberg dit :

            Les états majors estimaient également en 1938 que l’Allemagne n’aurait pas les moyens de mener une guerre. Donc, compte-tenu de ce que vous dites, une intervention de l’OTAN en Biélorussie pour répondre à une intervention russe serait parfaitement justifiée.

        • NRJ dit :

          @Stoltenberg
          Il y a une différence majeure entre Hitler et Erdogan. Hitler était déjà très populaire lorsqu’il a attaqué la Tchécoslovaquie et l’Autriche. Erdogan, lui, pousse à l’affrontement pour tenter de rassembler sa population derrière lui et faire taire la contestation suite aux difficultés économiques et sanitaires. C’est donc une manoeuvre politique. Cette manoeuvre ne marchera que si nous réagissons. Si nous ne réagissons pas (ou pas suffisamment), ses manoeuvres seront un coup d’épée dans l’eau.

          Après quels sont les risques pour nous ? La Turquie ne pourra pas exploiter les gisements de gaz avant plusieurs années, l’Egypte maîtrise la situation en Lybie. Bref, plus de peur que de mal.

          Après la situation est différente avec un leader comme Poutine qui est président à vie. C’est la raison pour laquelle l’OTAN est là et lui fait face.

          • Stoltenberg dit :

            Erdogan répond aux aspirations nationalistes ottomanes d’une grande partie de la population turque. Les risques sont surtout de nature énergétique, donc essentielles pour l’économie. En lui cédant des gisements destinés à l’Europe on devient plus, et non pas moins, dépendants de la Turquie alors que vous voyez déjà que la situation est compliquée avec le levier migrant qu’ils ont. Egalement, on fournit à la Turquie l’argent qu’elle va exploiter à des fins qui peuvent être non conformes à notre intérêt.

        • Anonymousse dit :

          Hitler : signal incontestable du naufrage argumentaire…

          • PK dit :

            Ben non : sur un forum mili, toute comparaison avec les manœuvres militaires nazis n’est PAS une réduction ad hitlerum.

    • Lassithi dit :

      @ Stolenberg
      Il ferait mieux de déployer des troupes en réponses à l’agression Turque sur la Grèce…
      Ce serait rigolo et comme le ridicule ne tue pas.
      Pour la Biélorussie, je croyais qu’on ne faisait pas d’ingérence, comme en Ukraine et encore moins pression…

    • nicos dit :

      Sérieusement dès qu’un dictateur est sous pression, on envois l’OTAN ? Juste pour « empêcher » les Russes de lui venir en aide ? Vous me rappeler se bon vieux kouchner (sans majuscule car il ne la mérite pas) qui prônait le droit des pays « civiliser – démocratique » à se mêler des affaires intérieurs des pays « pauvre sous dictature ». Bref une guerre mais avec un vernis d’humanitaire. Et laisser les Biélorusses se débrouiller avec comme toute déclaration une promesse d’embargo total (y compris pétrole gaz, etc…) à toute nation qui serait tenté d’y envoyer ses mercenaires pour soutenir Louckachenko. Mercenaires tant et tant promis mais qui tardent à arriver. Ceci dit, ils ont tendance à arriver rapidement lors des coups d’état donnant gagnant un futur gouvernement hostile à la Russie, sans doute une coïncidence ….

  12. hoopy dit :

    Il y a très certainement des ingérences des voisins antirusses comme la Pologne, la Lituanie, l’Ukraine, mais je ne pense pas que situation justifie une intervention russe contre les manifestants. La Russie a juste réaffirmé son soutien en cas d’intervention armée extérieure, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Si intervention russe il y a, cela sera à mon avis plus pour dégager Loukachenko qui crée une situation très problématique et qui est à mon avis plus un problème pour la Russie que pour l’EU.

    • Jerome dit :

      je suis bien d’accord avec vous mais les experts de ce site @Pravda @stonelberg vont vous tomber dessus

      • Stoltenberg dit :

        On verra bien qui a raison. Pour l’instant, les « petits camions verts » sans immatriculations ni marquages qui se dirigent vers la frontière biélorusse semblent confirmer l’avis des experts de ce site et contredire celui des ploucs. Il y a un certain nombre de choses que des gens comme vous – amoureux des despotes pathocrates et sanguinaires, ne veulent pas voir.

        • Chris dit :

          Vous êtes en feu mon ami! VOs menstruations s’annoncent ?

        • nicos dit :

          Les gens simple d’esprit diront que c’est pour soutenir Loukachenko, les gens ayant un peu de jugeote diront que c’est au cas ou sa dérape, pour pouvoir intervenir rapidement. Imaginons que BigMoustache pète son câble et décide d’envoyer l’armée contre le peuple, pas sur que les petit hommes vert l’aide ….. L’inverse est vrais, un maidan se prépare et qu’une véritable armée se monte « comme par magie » contre lui, les petits hommes vert vont entrer pour sauver le régime en place ; La grande question est : avant ou après la pendaison de Loukachenko ? Les petits hommes verts peuvent aussi être une assurance envers le camps qui accédera aux requêtes de tonton Vlad. Actuellement tout est possible, vos suppositions ne valent pas mieux que celle des autres et des miennes. Sauf si vous avez une taupe au Kremlin qui a vu le plan de Poutine alors je vous conseillerais d’aller d’urgence chez les blaireaux du quai d’orcay voir celui de l’élysée pour les éclairer. C’est quant ils traverseront (si il la traverse)la frontière qu’on verra si vous avez vu juste, pas avant….

    • Desty dit :

      2eme +1

  13. Spécial Défense dit :

    D’autres convois militaires russes en route pour la Biélorussie, sans insigne, sans marque et sans plaque d’immatriculation !
    Un témoin parle d’hommes en uniforme noir sans insigne.
    https://www.unian.info/world/russian-aid-to-belarus-kremlin-deploying-russian-guard-troops-toward-border-photo-video-11114516.html

    • Jean le bon dit :

      Des antifas ?

    • précision dit :

      tout à fait possible. Par contre
      1) les infos d’unian, média ukrainien, sont à prendre avec des pincettes sur un tel sujet, même si ce média est plutôt factuel en l’occurrence.
      2) vous faites une erreur de traduction: il n’est pas dit « en route pour la biélorussie » mais « déploie des troupes à la frontière biélorusse ». Au cas où il y aurait le moindre doute l’article précise même « Pour le moment, aucune information confirmée n’indique que le convoit ait franchi la frontière ».

      « pour le moment », bien sûr.

    • MLRS dit :

      Selon l’article ,ils sont toujours en Russie, sur la frontiere mais selon @stoltenberg(le notre) ils sont déjà sur le sol Biélorusse 🙂 qui croire?

      • Stoltenberg dit :

        Apprenez à lire pauvre troll. Selon l’article ils sont en route. Vous auriez dit la même chose en 2014.
        .
        « Sur ce point, des images diffusées via les réseaux sociaux suggèrent qu’une opération est sur le point d’être lancée, des colonnes de camions russes, de type « Kamaz » et « Ural », similaires à ceux utilisés par la Garde nationale russe et la police anti-émeute mais ne portant aucune marque distinctive, ayant été vus par de « nombreux témoins » sur les axes routiers menant vers la Biélorussie. »

  14. didixtrax dit :

    vu qu’un accord de défense existe déjà entre Russie et Biélorrussie, des troupes russes sont déjà présentes sur place. Je suppose que si la Biélorussie le demande, la Russie interviendra pour la défendre en intreprêtant elle-même ce qui relève du droit de manifesté et de la tentative de révolution.

    • Jerome dit :

      Le lendemain, histoire de dramatiser la situation, Alexandre Loukachenko a appelé ses partisans à « protéger l’indépendance de la Biélorussie », affirmant que l’Otan avait augmenté sa présence aux frontière de son pays.

      Toute attaque contre la Biélorussie sera une attaque contre la Russie. j’espère que les têtes brûlés réfléchiront par deux fois avant de franchir le rubicon et de faire pousser des champignons en Europe! Les américains sont à des milliers de KM et seront très contents du BBQ nucléaire

      • Thaurac dit :

        De la pipe classque d’un dictateur quand il voit qu’il a perdu le peuple et qui essaye de créer un sentiment patriotique en inventant un danger bidon à ses frontières.
        franchement, l’otan a envie d’envahir la biélorussie, il faut être trépané pour gober cette connerie, et d’ailleurs , ce n’est que pour justifier l’intervention de forces russes afin de le maintenir à flot, puéril…

  15. Jean le bon dit :

    Et ? C’est un pays voisin qui partage tout avec la Russie ! Langue, us et coutumes, …
    Vous devriez savoir que l’europe et les USA ont interdit aux bielorusses l’accès à leur territoire.
    Alors évitons de venir faire la morale, surtout avec le passif que les occidentaux trimballent derrière eux.

    • Courmaceul dit :

      Surtout quand le seul passif qui vous passionne c’est celui de l’Occident.

    • Stoltenberg dit :

      1. Culturellement, les Biélorusses partagent l’héritage lithuanien, voire polonais.
      2. Beaucoup de Biélorusses vont travailler en Europe, notamment en Pologne et Lithuanie justement.
      .
      1 commentaire – 2 mensonges.

  16. eric dit :

    la biélorusse est un obstacle pour la futur invasion russe de Europe de ouest

  17. Noël BERGON dit :

    c’est quand même étonnant la prise de position Allemando-Européenne sur ce sujet ,et son silence assourdissant sur les ronds dans l’eau de l’Ottoman…n’y aurait il pas ,comme qui dirait…des intérêts Allemands dans la balance ?…j’ose pas l’imaginé !

  18. Ajm. dit :

    Il n’y a que les admirateurs de Poutine, d’Assad et consorts pour accorder autant de moyens, de capacités d’actions et d’intelligence à la CIA. Les élections qui donnent 80% ou plus à un camp on ne les trouve que dans des dictatures ou les démocraties  » arrangées  » et « corrigées ». De Gaulle lui-même en 1965 à été élu avec un score de 55% contre un vieux cheval de retour de la IV.

    • Stoltenberg dit :

      Loukashenka a dit qu’il n’est pas possible de falsifier un résultat jusqu’à 80 %. Il doit en savoir quelque chose. 😀

    • précision dit :

      Ca c’est sûr. De Gaulle n’avait pas interdit la plupart de ses rivaux de se présenter 🙂 Pourtant son arrivée au pouvoir est parfois considérée comme très peu démocratique, certains iconoclastes parlant même de coup d’état.
      Mais de Gaulle représentait aussi une forme de compromis aussi bien en politique intérieure qu’extérieure. On ne voit plus beaucoup de tels politiciens (Loukashenko justement, à sa manière. Mais en matière de politique extérieure seulement. Et il semblerait que l’Ouest et l’Est sont unanimes à le lui reprocher, tous deux préférant une vision manichéenne « avec ou contre nous »).

      • PK dit :

        De Gaulle, deux coups d’État. Gambetta un coup d’état. Macron : un coup d’état. La république française est parsemée de coups d’état…

        En fait, tout le monde s’en fout : la preuve, personne n’a demandé à l’OTAN de virer Macron.

        • Prof d'histoire dit :

          Drôle de lecture de l’histoire politique moderne française.
          Quelques leçons d’histoire politique moderne vous ferait le plus grand bien mon cher!

    • Desty dit :

      Chirac a été élu à 82% en 2002. Des fois ça arrive quand l’autre candidat est vraiment très mauvais, ou considéré comme diabolique, ou considéré comme un traitre potentiel.

  19. Jean Ker dit :

    « Emmanuel Macron, a appelé l’Union européenne à « continuer de se mobiliser aux côtés des centaines de milliers de Biélorusses qui manifestent pacifiquement pour le respect de leurs droits, de leur liberté et de leur souveraineté. »

    C’est vrai que l’homme connaît bien son sujet. Comment dit-il, déjà? « respect de leurs droits, de leur liberté et de leur souveraineté » ? A ce stade, ce n’est même plus de la vile propagande : c’est de la schizophrénie !
    Je me demande si le Chef est même capable de se saisir d’une seule des occasions qui lui sont offertes de la fermer, un jour.
    Je lui souhaite de recevoir tout le respect qu’il mérite, ce bel homme libre, souverain et chantre du droit !
    (bon sang qu’est ce que j’ai du mal à ne pas simplement l’insulter à l’infini, en fait!… »Rogntudjiu! »)

  20. Courmaceul dit :

    Est-ce que Poutine ira jusqu’à puiser dans son patrimoine de 40 milliards de dollars pour financer la promenade biélorusse ?

  21. Pierre-Alain Tissot dit :

    Toujours les mêmes trolls pro russes, souhaitant l’avancée et l’élargissement de la Grande Russie aux dépens de ses petits voisins…

    • HBOB dit :

      Avant de parler au nom des biélorusses, informez vous de l’état d’esprit de ces citoyens. Vous parlez d’un pays dans lequel sans doute vous n’avez jamais mis les pieds. Les biélorusses verraient d’un bon oeil un rattachement à la Russie et cela n’a rien à voir avec leur rejet de leur président.

      • Mike dit :

        Qu’en savez vous ? Vous faites ce que vous reprochez au commentaire initial. Biais cognitif ?

      • Thaurac dit :

        Faux un partie est tourné vers l’europe, nous sortez donc pas des pipes comme ça!

        • Chris dit :

          Oui mais la population manifeste contre Loulou et non contre la Russie. ca c’est toute la différence avec l’Ukraine qui brûlait le Drapeau de la Russie. La Serbie est un exemple parfait de neutralité

    • Thaurac dit :

      Lourd, pas digne d’opex, fait un petit effort sinon viré

  22. HBOB dit :

    Tout cela devrait accélérer le rattachement de la Biélorussie à la Russie. La population biélorusse n’y est pas opposée, au contraire. Le niveau de vie russe étant supérieur à celui de la Biélorussie

    • Igor dit :

      Demandons aux jeunes biélorusses, ceux qui sont instruits, ce qu’ils en pensent de la démocratie à la Poutine.
      En réalité vous n’en savez rien. D’où l’importance d’un référendum sur la question mais organisé par une organisation internationale neutre.

  23. Jerome dit :

    Je vois très mal la Russie intervenir contre les manifestants. D’ailleurs je remarque un curieux fait ; La presse russe et la Douma crachent sur Loulou. Mais par contre s’il y a un risque d’intervention étrangère en Biélorussie, ca rique de degenerer.

  24. Chris dit :

    En tout cas , le retournement de veste est spectaculaire.

    À en juger par les médias russes ce matin, cela ne semble pas bon pour Alexander Lukashenko :

    «La question n’est plus de savoir s’il partira, mais quand»
    «Le cauchemar de Loukachenko devient réalité»
    « Difficile de voir comment il peut retourner les événements en sa faveur »

    Tôt ce matin, Loukachenko est passé à l’étape suivante. Il a averti publiquement qu’un danger pour la Biélorussie serait également un danger pour la Russie :

    Le président biélorusse Alexander Lukashenko a déclaré samedi qu’il voulait parler au président russe Vladimir Poutine, avertissant que les manifestations de rue ne constituaient pas seulement une menace pour la Biélorussie. …

    « Il est nécessaire de contacter Poutine pour que je puisse lui parler maintenant, car ce n’est plus une menace uniquement pour la Biélorussie », a-t-il déclaré, selon l’agence de presse officielle Belta.

    « Défendre la Biélorussie aujourd’hui, ce n’est rien de moins que défendre notre espace tout entier, l’État de l’Union, et un exemple pour les autres … Ceux qui errent dans les rues, la plupart d’entre eux ne le comprennent pas. »

    Le mot de code dans le message public était « l’État de l’Union ». Quand j’ai lu ces mots, j’ai souri. Loukachenko déteste cette idée d’État de l’Union. Aujourd’hui, il l’a mise en avant. C’était une offre de marchandage.

    Donc moi personnellement , cette affaire de 32 mercenaires planifiant un massacre n’est qu’une mise en scene par Loulou et maintenant qu’il voit qu’il est dans la merde fait un appel de pied a la Russie.

    Mais tant que l’OTAN ne s’ingere pas en Biélorussie , le risque d’intervention de la part de la Russie est faible

    • m2m dit :

      Loukhachenko n’a pas toujours été contre l’Union. En 1996, quand Eltsine était président de la Russie, il voulait une présidence tournante pour cet union.
      Il aurait sans problème sacrifier l’indépendance de la Biélorussie si cela lui aurait donné le Kremlin

  25. Alexei dit :

    C’est drôle comme certains commentaires omettent consciemment l’épisode de l’arrestation des 33 mercenaires de Wagner, leurs aveux (selon Loukashenko) et le déploiement de soldats biélorusses à la frontière russe.
    Tout ceci est une mascarade et l’occident n’a rien à voir des ces faits ci-dessus. Seuls les gens de mauvaise foi et les anti-français peuvent prétendre le contraire.
    En gros le peuple biélorusse va se taper une tutelle stricte de la russie avec des obligations qui iront bien au-delà du gaz et du pétrole à prix élevé.
    La Russie va bien évidemment tirer profit de cette situation, peu importe les aspirations de la jeunesse biélorusse.

  26. Jerome dit :

    Le 15 août 2020, le dirigeant biélorusse Alexander Lukashenko, lors d’une réunion au Centre de gestion stratégique du ministère biélorusse de la Défense, a ordonné le transfert d’une brigade aéroportée à l’ouest du pays. Les parachutistes seront envoyés de la région de Vitebsk vers la région de Grodno pour un certain nombre de raisons objectives.

    Minsk est préoccupé par les exercices de l’OTAN «épris de paix» en Pologne et en Lituanie, qui créent des tensions à la frontière biélorusse. Loukachenko a noté que l’état-major est préoccupé par la forte montée en puissance de la «composante militaire dans ces territoires». Par conséquent, la Biélorussie ne suivra pas tranquillement cela.

    Nous ne donnerons le pays à personne. Nous tiendrons la situation. Étant au centre de l’Europe, nous devons toujours être prêts à répondre à tous les défis à temps

    – dit Loukachenka.

    « Nous avons des traités avec la Russie dans le cadre de l’État de l’Union et de l’OTSC. Et ces moments sont parfaits pour cela. Par conséquent, j’ai eu aujourd’hui une longue et approfondie conversation avec le président russe Vladimir Poutine. À notre première demande, nous bénéficierons d’une assistance complète

    a ajouté le président.

    Le chef de l’Etat a expliqué que certaines forces veulent créer un « cordon sanitaire » entre la Russie et les pays d’Europe occidentale.

    « Nous ne voulons pas être des latrines et désinfecter quelqu’un, être un cordon sanitaire. Et nous comprenons ce que cela peut conduire » et dire qu’il y a une semaine il se moquait des Russes

  27. vrai_chasseur dit :

    La Biélorussie n’est pas la Crimée.
    C’est bien ce qui met Moscou dans l’embarras : les biélorusses sont contre Loukachenko mais pas contre les russes. Le flou se voit au niveau des médias russes : la thèse officielle du Kremlin du complot orchestré de l’étranger est molle et ne prend pas dans l’opinion russe. Au contraire, celle-ci est choquée par les images de manifestants ordinaires biélorusses durement brutalisés. Et des manifestations en Russie ont lieu, comme à Khabarovsk où les bannières « vive la Biélorussie » fleurissent.
    Dès lors, Moscou, qui avait pour le moment choisi de laisser pourrir la situation, est obligé d’accélérer pour ne pas créer un précédent fâcheux qui peut se reproduire en Russie.
    La fuite et les conditions d’exil de Loukachenko sont probablement déjà décidées. Reste maintenant à Moscou à installer à Minsk un homme du sérail pour calmer le jeu. Mais qui ? D’où sans doute la main tendue à Moscou de l’opposante Svetlana Tikhanovskaïa, qui se pose en recours « fidèle » à la Russie.

  28. Chris dit :

    Et tout ça quelques mois après la visite du Gangster Pompeo en Biélorussie?

    • Pierre dit :

      Et depuis le Saint Poutine a apposé les mains …

      • Chris dit :

        Pardon au niveau de la communication , Poutine est très finaud n’insulte pas les gens. Lorsque j’entend les déclarations ou plutôt les frasques de Pompeo , je me demande comment un pays aussi respectable que les USA puissent avoir un THUG comme MAE?

  29. Thaurac dit :

    Tout ce scénario était prévu à l’avance, rien de surprenant, d’ailleurs je n’ai jamais fait de différence entre la russie et la Biélorussie, celle ci étant pieds et poings liés, inféodées à l’autre, et à l’instar de la russie, ces élections ne sont que des mascarades façon soviétique..
    Bref, c’est une affaire interne, qu’ils se démerdent, car sûr, les manifestants vont morfler ( « Wagner: Le Retour 2 »)
    Franchement , leurs conneries, c’est tellement gros qu’on se demande comment ils pensent faire avaler ça?

  30. Jerome dit :

    Hum, je pense que Poutine (avec qui il n’est pas vraiment copain malgré les apparences) a du lui suggérer fortement de faire une légère ouverture s’il voulait rester en place et bénéficier de l’aide de la Russie… En effet, Loukachenko est un madré sans parole qui flirte tantôt avec la Russie, tantôt avec l’occident au gré de ce que ça peut lui rapporter et l’aider à maintenir sa place… Là, il vient enfin de vérifier la fiabilité de l’occident (qui avait « jugé » les élections de 2015 comme parfaitement valables – eh… il avait refusé de reconnaître le rattachement de la Crimée, toute peine mérite salaire). Il n’a plus guère le choix, le nombre de ses soutiens diminue drastiquement. Dans un sens, je comprends les protestataires biélorusses… sauf que ceux qui les soutiennent, ou plutôt les instrumentalisent n’en on rien à foutre d’eux (il faut voir ce qu’est devenue l’Ukraine pour comprendre). Ils ne sont qu’une masse de « manœuvre » pour des intérêts géostratégiques/géopolitiques qui les dépassent… Et comme toujours, ils seront de toute façon les grands perdants. Il faut comprendre comment est né le Belarus (et l’Ukraine) : En 91, après l’effondrement de l’URSS, les « barons » se sont partagé les lambeaux de l’empire. Deux roitelets locaux, Chouchkevitch au Belarus et Kravtchouk en Ukraine ont obtenu du roi d’alors, Eltsine (entre deux cuites), de devenir vizirs à la place du vizir… De là cette suite de pouvoirs transmis d’oligarques à oligarques…

  31. Polymères dit :

    La Russie, intervenir militairement? Non pas possible, ce n’est pas son genre…
    Mais soyez certains que si elle intervient ce ne sera pas une ingérence, que si elle ne le fait pas, elle risque de se voir envahir par les nazis, ce sera de la légitime défense devant une immense menace à ses portes….

  32. norbert dit :

    L’allemagne prend note, et la France fait des bonds.Par contre l’économie de l’Allemagne repart , et la France s’enfonce vers l’abyme , mais occupe ses citoyens avec des réactions pour tous les problèmes du monde. Mais qui va sauver la France ?

    • petitjean dit :

      @norbert
      « Mais qui va sauver la France ? »
      vous attendez le messie ?

      Mais que font les français POUR la France ??………..

      • norbert dit :

        @petijean. Les français ne peuvent rien faire, ils sont muselés par un mode de scrutin à deux tours qui ne leur permet que de subir. D’ailleurs Mr Macron agit en ce moment pour préparer son deuxième face à face avec le RN en laissant se déliter l’ordre public, et en ouvrant les portes de prison.Si nous avions une élection présidentielle à un tour , il serait obligé d’agir aujourd’hui. Hélas peu de français comprennent ces subtilités désastreuses.

      • Thaurac dit :

        Quand le plus pauvre français avec les aides sociales touche autant qu’un cadre moyen en russie, ça va bien pour nous, merci de te faire du souci…

  33. lym dit :

    C’est beau cette solidarité entre grands démocrates!

    On n’a pas fini d’entendre les polaks flipper si Poutine revient enfoncer sa main dans sa marionnette, rimant avec girouette, et qui présente déjà les fesses… Ils pourront rappeler leurs emplettes à Donald, ce qui sera pour eux l’occasion de vérifier s’ils avaient vraiment misé sur le bon cheval.

  34. petitjean dit :

    Où l’on voit la main des USA et de l’Ukraine
    Essayons de comprendre :
    https://lesakerfrancophone.fr/bielorussie-fin-de-partie
    Poutine et la Russie font face à une crise très grave en Biélorussie
    https://lesakerfrancophone.fr/poutine-et-la-russie-font-face-a-une-crise-tres-grave-en-bielorussie

    « En fait, il est maintenant assez évident que toute cette provocation avec les «terroristes» russes a été soigneusement conçue et mise en œuvre par un effort conjoint américano-ukrainien. »…

    « La vérité est que la Biélorussie est un État complètement artificiel, beaucoup plus artificiel même que l’Ukraine, et c’est un État qui ne peut tout simplement pas survivre par lui-même. Il ne peut pas non plus espérer survivre éternellement grâce à l’aide russe. »….

    « Le cul entre deux chaises : voici à quoi ressemble la politique «multivectorielle» de Loukachenko »….

    « Non seulement la Biélorussie est située dans un endroit stratégiquement crucial, mais les forces armées biélorusses sont très bien formées et équipées – sans comparaison avec les forces ukrainiennes – et elles représentent un atout militaire majeur pour le Kremlin. Des forces russes sont également déployées en Biélorussie. Enfin, les contacts entre les militaires biélorusse et russe sont très amicaux et très profonds. Faire prendre le contrôle de la Biélorussie par l’OTAN serait vraiment un problème majeur pour la Russie, un problème auquel elle peut faire face, mais il faudrait repenser en profondeur la menace de l’Occident. »….

  35. Bob dit :

    La Bielorussie est un pays qui n’est pas russe. Ils ont une culture, un langue, une histoire et une religion differente. Ils sont un peuple qui ont le droit a l’autodetermination et non pas etre esclave des russes qui veulent les russifies par la force et en pillant leur pays et leur patrimoine pour proteger Moscou, la troisieme Rome, la capitale des russes. J’espere que les bielorusses sauront trouver un equilibre avec leur envahissant voisin. Les bielorusses meritent la paix, la prosperite et la liberte. Que feront les militaires biemorusses? Combattre pour leur patrie et leur famille ou bien suivre les russes?

    • Molloy dit :

      Les biélorusses parlent russe, sont orthodoxes pour plus de 50 %. La Biélorussie a appartenu à l’empire Russe puis à l’URSS, économiquement dépendant de leur grand voisin mais à part ça, « Ils ont une culture, un langue, une histoire et une religion différente », rien à voir avec la Russie effectivement… un peu comme l’Ukraine quoi…plus proches des Incas que des Russes enfin de compte.

      • Bob dit :

        Les biélorusses parlent biélorusses et ont un pope qui n’est pas à Moscou affilié au pouvoir politique et au FSB russe de Poutine et aux oligarques prédateurs comme dans l’extrême orient russe. Mais les impérialistes de Moscou ont envahit la Biélorussie et les ont colonisés.
        Les Incas sont des personnes forts sympathiques et ils sont aimés de tous leurs voisins.

    • précision dit :

      Combattre? Très improbable vu les relations entre les deux armées. Mais j’espère comme vous que les biélorusses auront l’avenir qu’ils souhaitent, dans la paix la prospérité et la liberté, et le respect de leur identité.

    • Nobu dit :

      Excellent commentaire qui résume assez bien la réalité de ce pays (que je pays bien et où je suis allé plusieurs fois): religion différente (50% catholique et 50% orthodoxe), langue différente (proche également du polonais) à côté du russe, d’ailleurs le dictature moustachu actuel tolère maintenant le drapeau historique blanc et rouge:
      https://www.liberation.fr/checknews/2020/08/17/bielorussie-que-represente-le-drapeau-rouge-et-blanc-exhibe-par-les-manifestants-a-minsk_1796989

      Je pense que la majorité des biélorusse veut juste qu’on les laisse en paix, dans un pays indépendant et que lorsqu’ils votent que ce ne soit pas une mascarade organisée par un dictateur en place depuis 26 ans. Il faut arrêter de voir partout une manipulation de l’UE, les habitants ont en juste marre de ce régime qui le lui rend bien en battant et arrêtant plus de 6000 manifestants.
      D’ailleurs tous les jeunes diplomés quittent le pays (et ils ne vont pas en Russie en 1er choix): mais plutôt Pologne, Allemagne, pays Baltes, Scandinavie et même x US et au Canada.

  36. Timucin dit :

    Pour les russes, la Biélorussie c’est chez eux. Tout comme ils considéraient l’Ukraine comme leur vassal historique. La fusion se fera par la force, comme au bon vieux temps de l’URSS. Et c’est la jeune génération biélorusse qui va trinquer.

  37. Barfly dit :

    Gesticulations risibles d’un dictateur qui veut garder le pouvoir à tout prix, ingérence des pays donneur de leçon, engrenage implacable de la paranoïa, puis la répression, puis la guerre, puis tonton Poutine qui arrive en sauveur avec ses petits hommes verts, puis sanctions économiques ect… un scénario qu’on connaît par cœur.

  38. Thaurac dit :

    On va avoir droit à un compromis entre le dombass et la crimée, de la part des russes..
    En attendant il ne fera pas bon de manifester là bas, avec les gentils russes en congé..

  39. Thaurac dit :

    Article réaliste
    https://www.lalibre.be/debats/opinions/si-la-rue-gagne-en-bielorussie-la-russie-interviendra-militairement-5f3a7f71d8ad5862198c3128
    Si la rue gagne en Biélorussie, la Russie interviendra militairement
    https://t1.llb.be/z6SaXSmQr1I-VnqArs6j4jS01Ys=/0x95:2560×1375/1280×640/5f3a8a6fd8ad5862198ce76c.jpg
    C’est une des issues possibles à la crise qui frappe la Biélorussie. La Russie ne peut pas se permettre qu’un pays aussi proche et aussi stratégique que la Biélorussie échappe à sa sphère d’influence. L’intervention militaire ou paramilitaire de la Russie devient alors une certitude.

    Par Noé Morin, spécialiste de la Russie, et Bryan Bille, expert en relations internationales

    La victoire écrasante d’Alexandre Loukachenko au terme d’une élection présidentielle marquée par la censure des candidats d’opposition et la fraude électorale a suscité une vague de protestation à Minsk et dans la plupart des grandes villes de Biélorussie. Le mouvement, inédit dans un pays où Loukachenko règne en despote depuis vingt-six ans, prend une tournure révolutionnaire et se heurte à une violente répression. Que dire alors de ces foules échauffées par vingt-six ans d’un long sommeil qui prennent la rue pour abolir le pouvoir du Batko, le petit père de la nation ?

    Maïdan 2.0

    De nombreux commentateurs ont relevé des similitudes entre les manifestations actuelles en Biélorussie et l’insurrection de Maïdan en Ukraine. En 2014, celle-ci avait entrainé la fuite du président ukrainien Viktor Ianoukovitch dont la sujétion aux décisions du Kremlin insupportait la partie libérale et occidentaliste de la population. Nous pensons, cependant, que cette comparaison est erronée. D’abord, les foules en colère qui défilent dans les rues de Minsk n’en veulent pas à la Russie mais à Loukachenko personnellement qui, par ailleurs, a multiplié pendant sa campagne les marques d’hostilité à l’égard de Moscou. Notons que dans le même temps, il a soigneusement écarté de la campagne (comprendre : emprisonné) tous les candidats pro-russes de sorte à bénéficier, faute de mieux, du soutien du Kremlin. C’est pourquoi Moscou, en dépit des nombreux contentieux qui émaillent sa relation avec Minsk, n’a aucun intérêt à ce que Loukachenko soit destitué.
    ….la suite sur le premier lien plus haut
    Et un truc que je ne savais pas
    « Dernièrement, un nouvel acteur a fait son entrée dans les affaires de la république : la Chine. Pékin, qui est le troisième partenaire commercial de la Biélorussie et qui vient d’y implanter une zone économique spéciale, le parc industriel Great Stone dans la banlieue de Minsk, ne cache pas son ambition de faire de la Biélorussie son avant-poste pour la conquête des marchés balte et scandinave. Comme la stabilité du pouvoir est primordiale pour garantir la santé des affaires, la Chine est soupçonnée de fournir au régime de Loukachenko ses méthodes de contrôle et de censure : technologies de régulation d’Internet, firewall notamment, qui limitent ou bloquent l’accès aux sites et moteurs de recherche étrangers. D’ailleurs, aux heures cruciales où les biélorusses se rendaient aux urnes, dimanche 9 août, le régime affolé par l’éventualité d’une révolution de couleur a tout simplement coupé Internet sur les bons conseils de spin doctors chinois dépêchés par Pékin au chevet du Batko en difficulté.  »

    Bref, avec les amis qu’il a , la russie, la chine, la démocratie n’est pas prête de décoller, et quand la chine parle de ne pas s’immiscer dans ses affaires interieures, elle ferait mieux de faire de même envers les autres pays, mais voilà le communisme à accouché de ces deux monstres, parlons pas de la chine du nord, où hier , un ordre a été donné :
    Kim Jong-Un ordonne aux Nord-Coréens d’abandonner leurs chiens pour qu’ils soient mangés
    Le communisme s’occupe de vous, vous ne craignez rien…..

  40. Françoise dit :

    « Emmanuel Macron, a appelé l’Union européenne à « continuer de se mobiliser aux côtés des centaines de milliers de Biélorusses qui manifestent pacifiquement pour le respect de leurs droits, de leur liberté et de leur souveraineté. » »
    L’autre aime bien les manifestations à l’étranger mais pas en France…

    • Intox dit :

      Que dirions nous si le président biélorusse avait encouragé les manifs des gilets jaunes ? Micron 1er aime bien faire de l’ingérence, sa visite récente en Liban en est une preuve flagrante.

  41. ETI68 dit :

    La question essentielle est de définir ce qu’est le « peuple biélorusse ». Il existe bien une langue biélorusse qui, si je me souviens bien, est très proche de ce que l’on nomme le « vieux slavon ». Le problème est que la langue et la culture biélorusses subissent une pression russe très forte : en Biélorussie, le processus de russification est bien plus avancé qu’en Ukraine. L’Ukraine peut être perçue comme un dégradé de langues et de cultures allant des oblasts totalement ou majoritairement russes de l’Est et du Sud jusqu’aux territoires du Nord et de l’Ouest, ces derniers (l’ouest) regroupant, pour l’essentiel, les territoires galiciens de tradition gréco-catholique (catholiques de rite byzantin). Rien de commun n’existe en Biélorussie où si 53 % de la population, affirmait encore, en 2009 (contre 73 % en 1999), avoir le biélorusse pour langue maternelle, elle n’était, à la même époque, que 23 % a dire que le biélorusse était la langue parlée à la maison. Et c’était il y a plus de 10 ans… Ces questions se posaient déjà lorsque j’étais à Minsk en novembre 1993, soit avant l’accession au pouvoir de Loukachenko (si je me souviens bien, c’était un certain Chouchkievitch, qui était alors à la tête de la Biélorussie/Belarus. Et l’UE fut dans l’incapacité d’empêcher la prise de pouvoir de Loukachenko quelques mois plus tard. L’opposition rassemblait alors une certaine catégorie éduquée de la la population, faisant valoir son identité biélorusse face à Moscou et ouverte sur l’Occident. Elle ne doit pas avoir changé beaucoup aujourd’hui, mais représente-t-elle la masse de la population biélorusse ? Suite à ce que nous venons de dire en matière de russification, on peut sérieusement en douter. Que Loukachenko ait joué la carte russe jusqu’à nos jours ne semble pas avoir dérangé la grande majorité de la population biélorusse et l’on peut franchement se demander si une annexion pure et simple de la Biélorussie par Moscou la gênerait plus. Sommes-nous dès lors dans une logique de l’on achève bien les chevaux, Loukachenko ayant fait son temps ? Peut-être. Le fait est que Loukachenko devrait, dans cette logique, être écarté définivement de la politique (une balle, un accident d’avion, un exil à Cuba ?) : n’oublions pas que la grande crainte de l’ouest était, jadis, de voir ce crypto-soviétique se présenter, en cas d’annexion, aux élections présidentielles…russes. Loukachenko au Kremlin, le cauchemar de l’OTAN ! Bon, cela ne devrait plus être d’actualité… Alors, émergence d’une gentille démocratie biélorusse, avec l’aide d’une opposition sociologiquement minoritaire mais soutenue par les bobos de l’UE (Merkel, Macron, Charles Michel et consorts) ? Ou annexion de la Biélorussie par la Fédération de Russie au nom du « maintien de la stabilité régionale » ? A votre avis ? Notre priorité devrait être d’obtenir des garanties accrues pour les Pays Baltes et non de nous enfoncer dans un combat perdu d’avance, en nous avançant dans un pays slave, orthodoxe et à 80 % russifié. Mais de toute façon, parions sur l’incapacité à réagir des bobos précités : ils ne devraient pas se montrer plus efficaces que dans d’autres dossiers, du Covid-19 à la Méditerranée orientale…