Barkhane se sépare de son dernier avion de transport Transall C-160R

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

38 contributions

  1. Jean le bon dit :

    Nous avons été parmi les derniers à nous équiper de C130…
    Un peu d’humilité svp.

  2. philbeau dit :

    Pas sûr que le C130J soit à même de remplacer efficacement le Transall . Plus lourd , il est incapable d’effectuer certain poser d’assaut sur des pistes de fortunes , comme le fait le Transall en appui rapproché des forces spéciales . Il manque toujours le chaînon manquant entre l’A400M et le CASA…

  3. Yoyolegigolo dit :

    Superbe machine ! Increvable , rustique , fiable , la coopération franco-allemande donne de beaux bijoux tels que cet avion ou encore l’hélicoptère tigre , espérons que le SCAF et le MGCS seront de ce niveau sinon au dessus

  4. Corsu dit :

    C’est sans doute celui que nous avons pris comme « taxi «  entre Niamey et la Pfod de Gao il y a quelques mois.

    Certains des passagers , en voyant la gueule de l’antiquité , avaient des sueurs froides !

    Est il vrai qu’il reste l’oiseau préféré des pilotes de transport ?

    • philrock . dit :

      quand vous avez gouté au confort et à la puissance d’un C-130 ou d’un A400, vous n’avez plus trop envie de retourner sur C160

  5. zirba dit :

    La page Puma, Mirage F1 ,Transallou en Afrique est définitivement tournée. Mais ces trois machines ont fait le job pendant des décennies.

  6. GHOST dit :

    Fantastique machine.. 50 ans en l´air et avec des performances incroyables ! Dommage que l´Airbus 400-M a encore du chemin á faire avant d´impressioner comme le Transal !

  7. PK dit :

    ON pourrait récupérer quelques 160D… doivent pas être au bout du rouleau… eux !

    • philbeau dit :

      Absolument . Il leur reste du potentiel , et les allemands n’en font rien . D’ailleurs , ils en avaient commandé plus que nécessaire , histoire de ramasser la mise pour leur industrie 110 , pour 50 pour la France …Sacrés allemands !
      Et bis repetita :
      https://www.aerobuzz.fr/defense/a400m-l-allemagne-referait-elle-le/

    • FredericA dit :

      Pourquoi récupérer une machine en fin de vie et dont la maintenance coûte cher du fait de la rareté des pièces détachées ?

      • PK dit :

        Tout simplement parce que pour le moment, on n’a pas d’équivalent pour faire le boulot d’un Transall.

      • Castel dit :

        FredericA
        Mais justement, que va-t-on faire des C160 qu’on retire du service ?
        Une bonne solution serait de récupérer les pièces détachées et de reconditionner les appareils ayant le moins d’heures de vol….
        Car, il ne faut pas oublier qu’avec 2 moteurs, le Transall, non seulement, consomme moins qu’un C130, mais pour les révisions, cela doit être nettement plus rapide qu’avec 4…
        Donc, de mon point de vue, cela vaut la peine de les conserver le plus longtemps possible, en attendant (peut-être) la sortie d’un A200M , ou au minimum une commande de quelques C295, pour assurer les atterrissages sur des pistes ultra-courtes, que ne pourra jamais effectuer l’Hercules !!

  8. Specht dit :

    Ah le doux bruit du Transall avant l’aube et les grandes chaleurs, velouté comme le sable, et la distorsion mélodique à l’inversion du pas des hélices ! Une sorte de flat-4 de Coccinelle dans les graves. Puis les vibrations du souffle, rampe abaissée, puis la course des grains de silice vers l’arrière, en sillage, donnant déjà l’impression de mouvement. Toutes les bonnes choses ont une fin, hélas. Le C-130J est déjà une autre échelle, plus imposante, mais une sonorité curieusement plus aiguë, des soufflantes moins sensuelles…

    • Lakolo dit :

      et la douce chaleur du kérozene équipé de mon parachute et de ma gaine dans l’attente de grimper pour sauter sur une zone herbeuse et entourée d’arbres dans la jungle gabonaise.. quels souvenirs cet avion !

      • PK dit :

        Heu… ça pue derrière un Transall… et ça pue même beaucoup 😉

        Mais bon, souvenir pour souvenir, la dernière fois que j’ai mis le pied dans un Transall, ce coquin de pilote a commencé à rouler avant que je n’ai réussi à monter. Si les copains ne m’avaient pas tiré (souple que j’étais coincé dans mon pépin et vu la hauteur de la rampe), j’aurai peut-être loupé le vol 😀

  9. Un pilote dit :

    C’est rustique, la peinture extérieur est plus que fatiguée mais c’est un avion plaisant à piloter qui permet de faire tellement de choses, se poser n’importe où (pneus basse pression, contrairement aux hercules qui sont gonflés plus fort et nécessitent une résistance de piste plus importante)

  10. Schwarzwald dit :

    Une petite bete de somme avec des capacités à se poser dans l’improbable et en redécoller. Le coût d’heure de vol doit être également moins cher (à part en fin de vie) que les c130.
    Le A400M c’est comme avoir les moyens de faire 500m pour aller chercher le pain en bugatti au lieu d’être à pied.

  11. Yallingup dit :

    Je ne sais pas si la photo d’illustration correspond effectivement au dernier Transall de Niamey, mais il est beau ! Enfin, il a la gueule du vieux zinc qui fait son job sans rechigner.
    Le Transall, c’est notre Dakota !

  12. Mohamad Dalaba Sow dit :

    Le plan de la france etait = la france donne un pays au touareg (Azawad) avec l’aide de l’ONU et les touareg donne tout les contrat (or petrol uranium….gaz) du nord aux français cadeau, car si la france paie avec le cfa ou eco (planche à billet ) = gratuit..

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Le plan de la france etait = la france donne un pays au touareg (Azawad) avec l’aide de l’ONU et les touareg donne tout les contrat (or petrol uranium….gaz) du nord aux français cadeau, car si la france paie avec le cfa ou eco (planche à billet ) = gratuit.. » Partant du principe que toutes les compagnies minières qui exploitent au Mali sont des compagnies anglosaxonnes et en particulier canadiennes votre démonstration sur les vilains pillards français tombe à l’eau! Allez mon brave ressayez une fois! Vous allez bien nous sortir une croustillante histoire dans le genre : des soldats français ont violé des petits Maliens! C’est étonnant que vous nous l’avez pas encore sorti!

      • Ancien du Sahel dit :

        @Pascal
        « Essayez encore une fois » n’est pas un bon conseil.
        Au point où l’on en est, les Maliens n’ont qu’une seule chose intelligente à faire : se taire et prendre leur destin en main.
        J’attends avec intérêt la suite du putsch qui vient de se produire à Bamako : on ne jamais.
        J’ai un gros doute sur la valeur morale de ces gens là, mais je ne vois pas comment ce pourrait être pire qu’IBK & co.

  13. arnaud dit :

    Que les allemands nous filent les leurs. Leur armée est émasculée autant que la France les utilise.

  14. Parabellum dit :

    Souvenir de poses d assault à bord de cet avion plongeant et nous lâchant en vitesse puis dégageant vite…on devrait récupérer les zincs allemands à qui il reste du potentiel pour servir ici et la bas…l a400 m est lourd et plutôt gros camion et ça va tant qu il n y a pas de Dca ….et toujours pas d helico lourd longue portée…

  15. François dit :

    L’avitaillement au sol d’hélicoptères n’a pas attendu les Hercules C130. Il fut réalisé par les Transaux dès 1983, grâce à la jalusette du major Jalu et aux cellules hélicomobiles de la 708ème CTSE du SEA. C’était dans le cadre de la Force d’Action Rapide et de la 4ème DAM.

    • Max dit :

      Transall est un nom propre. Ne s’accorde pas. Ne prend pas le pluriel. Un Transall deux Transall.
      Different de un festival et deux festivals.
      Ensuite arrive les bocaux et bocal… Etc
      PS le ravitaillement vous vouliez parler en vol ?

      • Franz dit :

        Si vous n’aimez pas l’humour, je vous prête mon coutal, reprenez donc du sauciflard !

      • Linguiste de choc dit :

        On dit « des transaux » depuis plusieurs décennies en sachant parfaitement que c’est une blague. Effectivement, ça ne s’écrit pas dans les documents zofficiels.
        Ici on peut l’écrire parce que ce n’est pas un document zofficiel.

  16. asrine dit :

    Ayant fait un séjour de 1957 à 1960 à Bamako, à l’EOM 81 sur MD 315 R je suis surpris de voir parler de piste en latérite à tessalit,alors qu’une piste de type NATO a ete construite en 1958 ,par le genie de l’air; et ce ne sont pas les pluies qui ont pu la détruire,car dans cette zone il n’y a pas beaucoup d’eau .

    • Polymères dit :

      Tessalit n’est pas en latérite

    • gaby dit :

      Pouvez vous dire ce qu’est une piste type NATO car je n’arrive pas a trouver le renseignement sur le net

      • dolgan dit :

        Les normes Otan de1958 pour les pistes d’aviation, c’est du domaine de l’archéologie. ;-). j’ai trouvé 2400 m pour 45 m de large, mais rien sur le revêtement (refection piste gao 2017/2018). Tout doit être public et dispo sur le net. Le tout c’est de le trouver.

      • Charognard dit :

        @ gaby
        Document (en PDF) sur la base de Damblain ou Empreinte militaire en Lorraine du juin 2014:
        « Une base aérienne OTAN est une infrastructure permanente constituée d’un ensemble d’éléments standardisés disposés d’une manière toujours assez semblable sur un terrain d’une surface voisine de 300 hectares.
        Elle se compose initialement d’une piste bétonnée de 2400 mètres de long sur 45 mètres de large, d’un ou deux chemins de roulement (taxiway) de même longueur et de largeur réduite à 22,5 mètres, d’aires d’alerte situées à chacune des extrémités de la piste, d’une aire de stationnement proche de la piste et positionnée vers son milieu, et de trois aires de dispersion, dites « marguerites », en forme d’ovale ou de demi-cercle, placées à trois des quatre extrémités de la piste et comportant chacune de seize à dix-huit emplacements pour avions, et de trois dépôts de
        carburants situés chacun dans ou près d’une marguerite. »

  17. Echo dit :

    La piste en « dur » existe toujours mais son état est plutôt moyen. Une piste parallèle en latérite a été aménagée ainsi qu’une autre transverse, elle aussi en latérite.