Boeing et Mitsubishi ont signé un premier contrat pour faire du F-15J japonais un « super intercepteur »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

39 contributions

  1. blavan dit :

    Il ne sert à rien de pouvoir atteindre les sites de lancement de fusées chinoises, si l’on ne possède pas soi même l’arme nucléaire. Les japonais devront un jour où l’autre posséder l’arme nucléaire en grande capacité. Il suffira qu’un président des Etats Unis décide dans l’avenir que cette rive du Pacifique n’est plus une priorité pour que les australiens et les japonais soient en danger. Le nucléaire est aujourd’hui la seule assurance vie.

    • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

      Je suis fasciné par la façon dont la production d’armes nucléaires oscille entre «complot criminel contre l’humanité» et «seule assurance» – à la tête du client.
      L’hypocrisie ne fait que nuire à la santé de la population sous les « bombardements humanitaires »- c’est dommage.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ Il ne sert à rien de pouvoir atteindre les sites de lancement de fusées chinoises ]
      Cit : [ Ce qui confirmerait l’intention de Tokyo de se doter d’une capacité de frappe à longue distance pour atteindre les sites de lancement de missiles située sur l’autre rive de la mer du Japon. ]

      En l’occurrence la Mer du Japon ne borde pas la Chine mais la Corée du Sud , la Corée du Nord et la Russie ;0)
      Notion bourgeoise de la géographie…
      Les Russes n’ont donc plus aucun scrupule à avoir pour ne pas installer des S-400 sur l’île de Kounachir ! ;0)

  2. lym dit :

    Cad que hors jeu à somme nulle des déjà livrés et STOVL prévus, on va avoir a peu près un F15 modernisé pour protéger le cul d’une « grosse dinde »!

    Les USA avaient déjà amorcé le même chemin, n’ayant pas assez de F22, une fois connues les lacunes de la merveille!

    Reste à prévenir la bande de crétins qui, en Europe, a tout misé sur la dinde… qu’il va falloir à nouveau se faire fourrer pour Noël, chez Boeing cette fois: Quitte à imer se faire baiser, au moins que ce soit par tout le monde… Ou relancer l’Eurobidule qui était à la base plus typé air-air que multirole?

    Le plus probable est que les dindes serrent les fesses pour qu’on n’ait jamais besoin de les envoyer, alors seules, au casse-pipe. Sauf à vouloir doublement plomber les budgets de défense des baisés, aux dépens des programmes européens futurs, ce qui serait alors le seul point sur lequel le F35 aura dépassé toutes les attentes!

    Encore bravo et félicitations aux acheteurs!

    • Pour info dit :

      Nos Rafales seront là pour les protéger, F35 devant et Rafale Méteor en arrière. 😉
      En plus les Méteor on n’en a plein … une vingtaine en stock ça devrait suffire, non ?

    • GHOST dit :

      Lym@ On dirait que les machines des USA ont la « peau dure ».. Vous trouverez sans peine de F-4 Phantom en service au Japon, Turquie et Grece.. sans oublier l´Iran.. lol
      Tandis que le F-16 continue de survivre, le F-15 semble avoir les mêmes qualités que le F-4 Phantom.. lol

    • Chris dit :

      Vous auriez le même commentaire sans les invectives et autres noms d’oiseaux? Il y gagnerait en crédibilité et en lisibilité, ca piquerait moins les yeux et votre message passerait mieux.

      • PK dit :

        Il est pourtant très drôle, car très vrai.

        Moi, j’appelai les acheteurs du monde entier des cocus. Maintenant que les Japonais ont ouvert le bal des cocus, on va pouvoir commencer à se marrer.

        Je propose qu’on leur vende des Rafales pour escorter leurs dindes…

        Pop-corn !

        • John dit :

          Sauf que les USA ont conçu un F35 orienté chasseur bombardier. Et tous les acheteurs du F-35 savent ce qu’ils ont acheté…
          C’est fou de penser que chaque personne ici est plus intelligente que tout un état major…
          Le F-35 a été conçu pour ^aller de paire avec le F-22 aux USA, avec un F-22 pour la supériorité aérienne et le F-35 en chasseur bombardier.
          Le Japon voulait acheter le F-22 pour remplacer les F-15 et en complément du F-35. Pour le moment, le Japon améliore les F-15 avant d’avoir leur propre appareil de supériorité aérienne.

          Ce n’est pas parce que la France a décidé de tout miser sur un seul appareil omnirôle que c’est la stratégie de tous les pays. Et pour son rôle de chasseur bombardier, le F-35 sera plutôt bon.

          Quant aux pays de l’OTAN, la Belgique par exemple, ou les autres pays du nord de l’Europe, ils ne participent à des conflits qu’en coalition avec tout ce qui est comme soutien étranger tel que supériorité aérienne, ravitailleurs, AWACS…
          Et dans ce contexte, le F-35 est pertinent pour ces pays.
          Le Rafale ne fera pas mieux que le F-35 en air-air longue portée. Par contre il sera plus visible.

  3. Le Suren dit :

    Et au niveau de la signature radar, ça donne quoi ?

    • Hermes dit :

      C’est un avion US, il doit être furtif à 3000%.
      .
      Ca ne peut être que ça puisque la furtivité est une chose si incontournable selon les commerciaux LM et les personnalités qui reçoivent des pot de vins LM.

      • NRJ dit :

        @hermes
        Je vous rappelle qu’il n’y a pas que les américains qui font dans l1 réduction d’ondes radar. Il y a les russes avec l’ucav Okothnik-B, les chinois avec l’ucav GJ-11 et l’avion J-20, et du coup la France et l’Allemagne avec le NGF.

        Donc la « bêtise » de faire des avions furtifs est plutôt bien répandue, à moins que ça ne soit la votre.

        Je serai curieux de savoir si vous comptez les généraux français parmi  » les personnalités qui reçoivent des pot de vins LM. ». Le général Lanata avait déjà anticipé un déclassement de la France avec l’adoption généralisée de F-35. Son équivalent allemand Karl Müllner disait la même chose jusqu’à ce qu’il se fasse virer.

        • Alpha dit :

          Ben dis donc NRJ, ça radote sec ! Il me semble avoir un commentaire similaire sur un autre article ?… Bon, cette fois ci, pour le coup, votre com est plus à propos… 😉
          Mais :
          Hermès n’a pas tort pour autant : Si des chasseurs furtifs sont construits, d’autres le sont également : F-15 EX, F-16 Viper, Tejas, JF-17, J-10, FA-50… Même le futur K-FX coréen s’il ressemble à un chasseur « furtif » n’en sera pas vraiment un !
          Vous diriez que tous ces constructeurs là ont fait des bêtises aussi ?
          Pour le NGF : Je vous rappelle, cher NRJ, que le NGF doit entrer en service en 2040. Une période durant laquelle, les évolutions technologiques peuvent encore être nombreuses et modifier totalement la conception de cet avion de combat nouvelle génération. D’ici là, quelle forme aura la « furtivité passive » qui n’est pas une donnée figée ?
          D’ailleurs, et puisque vous aimez les citations de généraux, au sujet du NGF, en voici une du successeur de Lanata :
          « Il est important de comprendre que nous devons être forts dans tous les domaines. Il est nécessaire de développer la haute furtivité. CELA NE VEUT PAS DIRE QUE NOUS MISERONS TOUT SUR LA FURTIVITÉ. Si nous sommes meilleurs à la fois en brouillage, en saturation et en transmission, nous serons meilleurs au final que nos adversaires. Personne ne peut dire aujoud’hui quel sera l’état de l’art en matière de technologies en 2040 ou en 2060. Les études réalisées ces dernières années nous permettront de progresser dans ce domaine. Et nous devrons continuer à le faire », a expliqué le général Lavigne.

          • NRJ dit :

            @Alpha
            Quand des commentaires sont faux et identiques, leur réponse est forcément assez similaire. Si ma réponse est convaincante (et votre commentaire semble confirmer qu’elle l’est), je ne vois pas de raison d’inventer de nouvelles choses.

            Les F-16V, F-15EX et consorts sont des évolutions. Il est donc impossible d’en faire des avions vraiment furtifs. Par contre, leurs remplaçant le sont, il s’agit du F-35 et du F-22.
            Je ne dirais pas qu’ils font des bêtises, je dirais simplement qu’ils ont su faire évoluer leur avion pour en faire des adversaires encore valeureux, même avec une furtivité peu développée. Mais si les pays producteurs devaient choisir, ils sélectionneraient des avions furtifs.

            Pour votre dernier paragraphe, je suis parfaitement d’accord (mon commentaire n’est absolument pas en opposition) et je vous laisse relire ce qu’écrivait @Hermes : « Ca ne peut être que ça puisque la furtivité est une chose si incontournable selon les commerciaux LM et les personnalités qui reçoivent des pot de vins LM. ». C’est à ce commentaire que je répondais. Et les premières esquisses du NGF montrent bien des choix pour améliorer la discrétion radar dans la structure de l’appareil. Ce n’est pas par hasard ou par caprice des équipes de Dassault.

          • John dit :

            Oui, reprocher à NRJ d’interpréter de travers alors que vous le faites aussi?

            NRJ n’a jamais dit qu’il n’y avait pas d’avion non furtif valable…
            Par contre, il y a bcp de contradicteurs de la furtivité ici qui ne voient que celle des USA, alors que les grandes puissances suivent toutes cette tendance !

            Pour le NGF, certes il va entrer en service dans un moment, mais on parle de démonstrateur en 2026, et ça prend du temps à développer un tel appareil, donc peu de changements majeurs seront possibles. Des technologies intégrées oui, mais pas de révolution possible toute cette période. Et le NGF entrera en service en 2035, le SCAF en 2040.

            Quant à la furtivité passive, son évolution ne va pas voir de révolution.
            1. 1e génération: F-117 pas d’ordinateur, formes basique permettant de ne pas réfléchir d’ondes radars vers l’émetteur et matériaux cohérent avec ce concept.
            Furtif pour 1 petite partie du spectre radar
            2. 2e génération B-2: forme avancée, mais pareil, furtif sur seulement une zone du spectre radar, celle qui concerne les armes radars.
            3. 3e génération avec le F-22, le F-35, etc… qui vise l’entier du spectre radar. Donc ici on a une approche bcp plus complète et redondante. Il ne s’agit plus de se limiter à la furtivité selon l’armement actuel. Il s’agit d’être discret sur l’ensemble du spectre.

            Et qui parle de tout miser sur la furtivité?
            Et le F-22 et le F-35 misent tout sur la furtivité selon vous?

          • John dit :

            Concernant le KF-X, c’est plus une question financière et technologique le fait de ne pas en faire un appareil furtif. Et c’est aussi parce que les capacités de la Corée du Nord ne sont pas si dangereuses donc pas besoin de plus d’avion furtifs.

        • MERCATOR dit :

          @NRJ J’avais en son temps protesté contre les propos de Lanata, qui aurait mieux fait de fermer son clapet , je met cela plus sur le compte de la bêtise ( comme beaucoup de généraux il relève du principe de Peter ) que de la concussion ou autre prévarication.
          Quant à la furtivité ,tous les scientifiques spécialisés dans ce domaine partagent un consensus, elle sera obsolète dans les cinq ans à venir , le fait que les pays que vous citez continuent leurs recherches dans ce sens n’est en rien une preuve de leur bien fondé . Au passage il vaut mieux éviter de remettre sur le tapis les avions chinois et notamment le J20, là aussi les faits sont têtus, ils ont QUINZE ANS DE RETARD en ce qui concerne leurs moteurs , le consensus est là aussi général, aussi bien pour les avions civils que militaires !

          • NRJ dit :

            @Mercator
            Effectivement, on peut toujours dire que Lanata est un imbécile et que c’est pour ça qu’il soutient le F-35. Alors que vous qui êtes un très grand connaisseur, vous avez tout vu, tout compris. Je pense que vous comprendrez si je ne suis pas convaincu par votre position, même si elle se tient.

            « tous les scientifiques spécialisés dans ce domaine partagent un consensus, elle sera obsolète dans les cinq ans à venir « . C’est qui les spécialistes ? Les commentateurs d’opex360 ?

            Les pays qui je cite, c’est les principaux pays qui développent des avions de chasse, et même ceux ceux qui annoncent avoir des systèmes A2/AD miracle pour lutter contre les avions furtifs.

            Peu importe que les J-20 aient des moteurs moins perfectionnés que les nôtres. Je vous parle de furtivité, et les chinois ont bien compris l’intérêt d’une signature radar réduite. Mais ils sont peut-être aussi tous des idiots, contrairement à vous…

          • MERCATOR dit :

            @NRJ

            Les Chinois ne sont pas des imbéciles, pour lanata , j’ai un doute, par contre ils sont très forts pour dissimuler la vérité et entrainer les observateurs à des conclusions erronées sur ces recherches sans risquer bien évidemment d’être démenti par le pentagone US qui n’y voit que des avantages , je maintiens que la furtivité sera obsolète dans les 5 a 10 ans à venir, probablement moins , pour une raison excessivement simple , le traitement informatique des données radars nécessite une grosse capacité de calcul, mais la puissance des processeurs et la baisse de leurs couts évoluent en permanence de façon exponentielle alors que le design des avions furtif et leurs revêtements n’évolueront pas, aucun progrès significatif à attendre dans ce domaine ,alors que notamment la technologie SWIR basée sur l’infrarouge, créée par les USA il y a 25 ans, et modernisée par Pékin va révolutionner le repérage à distance des avions et missiles .

        • Carin dit :

          @NRJ
          D’un autre côté, Le Gal Lanata a pris un gros commandement OTAN dès sa fin de fonction… ça relativise ses déclarations de fin de règne sur l’AA française!!!

          • NRJ dit :

            @Carin
            Et Karl Müllner. Il n’a pas eu de gros poste, lui. Il a été viré. Mais, bon, il n’était guère que le chef de la Luftwaffe soit une des principales forces aériennes européennes et mondiales.

        • Hermes dit :

          @NRJ
          Je vous rassure, mon commentaire n’avait pas pour but de dénigrer la furtivité, mais plutôt le concept « tout furtif sinon c’est nul ».
          Les choix US de continuer à développer le F15 démontre que la furtivité n’est pas un élément absolu, sans quoi ils n’auraient pas continué.
          Le Japon confirme cette position.
          .
          Ca n’étonne pas grand monde chez les curieux, mais ça fait sourire quand on pense aux propos tenus par LM et leurs sous fifre (Comme ce qu’on a pu entendre en Belgique pendant la sélection), qui vantaient le fait que la furtivité était non pas un élément parmis d’autres, mais bel et bien l’élément majeur.
          .
          A titre personnel je resterais toujours fermement opposé au concept du furtif à tout prix (comme le F35) pour cause qu’une cellule évolue bien moins facilement qu’un système embarqué.

      • John dit :

        Comme Dassault alors? Parce que Dassault s’y met aussi…

  4. Fred dit :

    « Fuck Lookheed-Martin » (Boeing).

    Faudrait pas pousser beaucoup le Géant de Seattle, pour qu’il devienne un partenaire du SCAF ;o)
    Et pourquoi pas, après tout, en y associant le Loyal Wingman que la société développe en partenariat avec l’Australie ?

    • mich dit :

      Bonjour ,partenaire sur un programme de chasseur avec les USA ? à 50/50 ? on peut toujours rêver ! même si dans l ‘absolu ce serait pas idiot non plus ,et niveau budget le top .

      • ScopeWizard dit :

        @mich

        Bonjour ! 🙂

        Vous ne sauriez si bien dire !

        C’ est là quelque chose qui fut déjà envisagé et très sérieusement dans les années 1960 avec le Mirage III W ( W pour Wichita au Kansas ) qui devait associer Dassault et Boeing pour une cible d’ environ 600 machines .

        Et c’ est d’ ailleurs de ce projet , au cours des diverses tractations , allée et venues , visites de toutes sortes entre Français et Américains , que Dassault parvint à imposer son petit bi-réacteur d’ affaires Mystère 20 puis Mystère 10 connu aux USA sous le nom de « Fan Jet Falcon » .

        En effet , tandis que Dassault qui redoutait un échec digne de la Caravelle estimant les pertes possibles à près de 800 millions de Francs sans parler de l’ entretien à prévoir en terre étrangère lointaine prit la soudaine décision d’ interrompre toute prospection à destination du marché US , l’ un de ses plus proches collaborateurs qui dès 1962 au cours d’ un de ses voyages aux USA avait découvert l’ existence d’ un marché potentiel pour ce genre d’ avions d’ affaires , finit à force d’ arguments par faire se raviser ce bon Marcel .

        Aussi , ce collaborateur , Bernard Waquet , eut-il un temps carte blanche ; son objectif était alors la compagnie Pan American World Airways désireuse de créer en son sein une division « jet d’ affaires » qui au début du mois de mai 1963 dépêcha sur-place , à Paris , rien moins que Charles Lindbergh ………
        Dans le but de lui présenter le prototype qui à cette époque n’ avait pas encore effectué son premier vol d’ essai , Waquet avait prévu d’ accompagner Lindbergh à Mérignac à bord d’ un avion Aero Commander , celui de la société , et pour ce faire entreprit de louer une luxueuse limousine US Cadillac afin d’ aller chercher cet invité de marque à son hôtel , le Ritz , et l’ emmener ainsi à l’ aéroport en donnant l’ illusion d’ une grande et puissante société ayant toutes facilités à dérouler le tapis rouge……….

        Toujours est-il que c’ est au cours de ce vol vers Bordeaux-Mérignac que Lindbergh fut enthousiasmé par cet avion des Frenchies ; Waquet lui ayant remis sa maquette personnelle du Mystère peinte à son idée avec laquelle le premier homme à avoir traversé l’ Atlantique-Nord en 1927 à bord de son monoplan « The Spirit of Saint-Louis » , n’ eut très rapidement de cesse de « jouer » et y compris durant le vol-retour…………
        En fait , il était tombé amoureux de cet avion et aussitôt télégraphié à Juan Trippe alors président de la Pan American : AI DÉNICHÉ VOTRE OISEAU ce qui valut à Dassault de recevoir une lettre d’ intention extrêmement encourageante ( 200 copies envoyées aux parlementaires , ministres en exercice ) concrétisée deux mois plus tard par la commande de 160 Falcon , un avion capable de parcourir 3000 kilomètres à 860 km/h avec à son bord 14 passagers ……………

        Comme quoi ………..

        Mais pour en revenir au Mirage W , il s’ agissait de produire un avion bon marché de classe Mach 2 qui puisse rivaliser avec le chasseur Northrop F-5 et destiné au marché des pays « assistés » par les USA qu’ ils soient en Amérique du Sud , en Asie , en Afrique .
        Boeing et Dassault visaient un Mirage III qui serait construit à Wichita au Kansas où se trouvait implantée l’ une des grandes usines de constructeur Américain .
        Ce Mirage aurait été propulsé par un turbo-réacteur ATAR produit sous licence par Pratt & Whitney .

        Seulement , Boeing était déjà engagé dans le concours du TFX , un chasseur tactique à géométrie variable USAF/US NAVY voulu par l’ administration US sous l’ égide de McNamara .

        N’ empêche qu’ afin d’ appuyer ce Mirage-W , Dassault expédia sur-place son fils Serge et son collaborateur Waquet , mais ceux-ci se heurtèrent à divers écueils qui conduisirent à l’ abandon du projet ; les principaux facteurs étant l’ hostilité traditionnelle des USA envers tout avion militaire étranger ( même si avec le Canberra d’English Electric puis avec le Harrier d’ Hawker Siddeley il y eut quelques exceptions favorisant les constructeurs Britanniques ) ainsi que le fait que Boeing consacrait de très gros efforts au programme TFX .

        Bah , à la sortie , nous avons tout de même vendu un grand nombre de Falcon aux Américains bien que les Anglais nous firent une concurrence aussi vive qu’ acharnée avec leur nouveau DH-125 du constructeur De Havilland ……

        Voilà pour la petite Histoire du chasseur Franco-Américain ………….. 😉

        • Franz dit :

          J’ignorais tout de ce projet de Mirage « deuble you »… thanks Wiz!

          • ScopeWizard dit :

            @Franz

            De nada hombre ! 🙂

            Ah , il est certain que ce n’ est pas le projet le plus connu ; n’ empêche qu’ il reste intéressant de savoir qu’ à un moment donné , hormis la propulsion made in the USA avec laquelle des coopérations avaient régulièrement lieu en plus de celles menées avec les Anglais qu’ à juste titre Dassault estimait excellents , cela pouvait aller beaucoup plus loin que la simple composante motorisation d’ autant plus que dans cette affaire , c’ était les Américains de P&W qui sous licence auraient construit des réacteurs ATAR ………….

  5. Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

    Entre les lignes, il devient plus clair (d’article en article) ce que le F35 ne sait pas faire. Je cite les spécifications du F35: « …all-weather stealth multirole combat aircraft that is intended to perform both air superiority and strike missions. It is also able to provide electronic warfare and intelligence, surveillance, and reconnaissance capabilities…(avion de combat multirôle furtif tout temps destiné à effectuer à la fois des missions de supériorité aérienne et de frappe. Il est également capable de fournir des capacités de guerre électronique et de renseignement, de surveillance et de reconnaissance) ».
    Je soupçonne que chez Dassault, Boeing, Suchoj et bien d’autres, Le F35 est devenu une sorte de « blague roulante » parmi les ingénieurs….

    • Royal Marine dit :

      Bien sûr! Sauf que les ingénieurs du Bureau d’études en rigolaient déjà, chez Dassault, en 2004…

    • Fifi dit :

      Ça fait des années que tout le monde dans l’industrie – y compris chez LM – sait que le F-35 est une énorme dinde, catégorie fer à repasser, doublée d’une toute aussi énorme quiche, vu la stupidité congénitale innommable de son avionique « intelligente ».
      .
      Pour être fair-play, il faut quand même noter un bon point, le seul, qui a émergé de tout ce fiasco technologique, le F135-PW-600, la propulsion VTOL/STOVL du F-35B, qui est une vraie avancée par rapport aux Harriers. Sans surprise, c’est surtout l’œuvre de Rolls-Royce et non pas celle de P&W (et encore moins celle de LM).
      .
      Par contre, non, ça n’est pas vu comme une « blague » par le reste de l’industrie, vu les dégâts monstrueux que ce programme a provoqué dans l’aéronautique militaire occidentale, en termes de gaspillages de ressources pour tout le monde, de pertes de compétences dans l’industrie et de déficits graves de capacités pour les militaires.. Ça n’a même rien de drôle, un véritable sabotage. A ce rythme là, ça ne pourrait pas être pire si les c****rds de chez LM et leurs alliés politiques, en particulier aux US, travaillaient directement pour le compte des chinois (mais non, ce n’est pas le cas, vu que tout ça remonte aux années 90).

      • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

        Pour autant que je sache, cette « percée » de Lockheed provient en grande partie d’un programme (YAK-141) qui a été « incorporé » à bas prix après l’effondrement de l’URSS … mais je ne suis pas un spécialiste de la construction aéronautique.

        https://en.wikipedia.org/wiki/Yakovlev_Yak-141#Cooperation_with_Lockheed

        J’entends déjà la fraction des défenseurs de la théorie des « sous-humains russes » affûter leurs couteaux… 🙂

    • philbeau dit :

      Oui , mais chut , vous tenez là des propos politiquement incorrect pour les aficionados du F 35 . Oubliées les promesses de performances mirifiques de cette merveille futuriste . Silence sur le forcing politique du Pentagone sur ses « alliés »simples supplétifs destinés à être des variables d’ajustement aux manipulations politico- financières de haut vol du puissant et intouchable complexe militaro-industriel US . Vous signez là , sinon l’Oncle Sam ne va pas être content du tout , hmmm…
      Ne pous offusquez pas , F 35 groupies , vous savez très bien que cela se passe comme ça . Cela ne serait pas trop grave si la bête était la merveille attendue ,mais le temps passe ,et les promesses attendent . « Un jour le F 35 sera complètement opérationnel , vous verrez  » . Oui , un jour mon prince viendra disait la ritournelle . En attendant , régulièrement , se mettent en place des solutions alternatives , jusqu’au moment où « on » affectera la « dinde »sur un perchoir , avant de l’oublier pour passer à autre chose , un « chasseur de 6è génération »sans doute aussi scandaleux . Ainsi va la (belle) vie d’une puissance impérialiste .

  6. philbeau dit :

    Le Japon a sans aucun doute un besoin urgent de pousser les feux en matière de défense , finie la période grise où les intentions des uns et des autres dans cette zone du monde restaient du domaine de la proclamation sans suite politique ou diplomatique .
    La Chine semble bien irrésistiblement , et assez curieusement engagée dans un emballement belliciste , qui objectivement va à l’encontre de ses intérêts économiques . Problème classique des régimes dictatoriaux , qui ont besoin de désigner un ennemi à la population , de crainte que celle-ci , gâtée par l’esprit consumériste inspiré des « démocraties « molles occidentales , en vienne à perdre la foi nationaliste , si commode pour mobiliser les masses ? On a la même problématique avec la Turquie d’Erdogan .
    Le monde a quitté la brève zone de confort de l’après- guerre froide .
    https://www.meta-defense.fr/2020/07/31/en-comparant-le-j-20-au-rafale-la-presse-chinoise-confirme-le-glissement-belliciste-du-pays/

  7. Grosminet dit :

    @ Chris:

    Un Rafale (ou un F18Sh,un Ef2000…) qui fourre une dinde,ça « glisse » mieux? ^^

  8. Plusdepognon dit :

    La branche militaire de Boeing engrange de copieuses commandes (l’Inde a aussi commandé des P8 dernièrement) :
    https://www.meta-defense.fr/2020/07/31/les-f-15j-vont-etre-modernises-au-standard-japan-super-interceptor-par-boeing-et-mitsubishi/

    https://www.meta-defense.fr/2020/07/27/linde-lance-lacquisition-de-6-boeing-p8i-poseidon-supplementaires/

    N’oublions pas que le véritable jackpot est au crédit de Lockeed Martin a pourtant de longues et lucratives relations avec le Japon :
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/jackpot-de-23-milliards-de-dollars-pour-lockheed-martin-qui-va-vendre-105-f-35-au-japon-852543.html

    Il y a même des vieilles histoires avec des morceaux de Yakusas dedans :
    https://youtu.be/Wi2wg4UyFMc

  9. John dit :

    Incroyable à quel point certains sont tellement à fond dans leur critique du F-35 qu’ils ne s’intéressent pas au reste…
    Petite comparaison:
    – Les Mirage 2000D français sont en cours de modernisation… Est-ce que cela permet de conclure quoi que ce soit à propos du Rafale?
    NON parce que le Mirage 2000 D a encore du potentiel qu’il serait bête de ne pas exploiter.

    Le dernier F-15 J produit l’a été en 1999. Donc il n’est qu’à mi-vie.
    Moderniser un avion qui a du potentiel est totalement normal. Le F-15 J est basé sur le F-15 Eagle qui est un intercepteur pur. Il est normal que la version modernisée soit un intercepteur pur.
    Le F-15 modernisé sera donc en service en attendant l’appareil de conception japonaise qui est conçu pour la supériorité aérienne…
    Bref, rien de non prévu depuis longtemps dans tout ça. Je ne sais pas dans quel pays un tel appareil ne serait pas modernisé à mi-vie…

  10. Lejys dit :

    Pour résumer, tous les « gros acheteurs » de F-35 expriment le besoin d’avoir également un autre avion de combat, plus spécifiquement dédié à l’interception/chasse:
    – l’USAF avec les F-22 et F-15 X
    – L’USN avec des F-18 Super-Hornet
    – La RAF avec des Typhoon
    – L’Italie également avec des Typhoon
    – Israël avec des F-15
    – Le Japon également avec des F-15
    – etc.
    Ce qui est quand même « surprenant, c’est que, hormis pour les 170 et quelques F-22 », ces pays préfèrent également des avions dit de 4ème génération pour « protéger » ses F-35…… Le meilleur avion de combat au mode, rapide et ultra-maniable (c’est marrant certains commentaires de nouveaux arrivants sur ce site), indétectable et bourré d’électronique ne serait donc pas capable de se défendre seul, mais surtout pas capable d’assurer la police du ciel….??
    Ne serait-il donc pas « simplement », un très bon avion (le meilleur) pour les missions SEAD, mais aux capacités plus limités pour les missions de chasse/interception?

    Je sens que vais encore avoir le droit à des longs discours et autres démonstrations basées sur des promesses commerciales ou d’évolution très prochaines du F-35 pour ‘m’expliquer que si, le F-35 est le meilleur !
    Je préfère même pas aborder les thématiques maintenances, coûts, etc….