Hors plan de relance, le budget des armées devrait à nouveau augmenter de 1,7 milliard d’euros en 2021

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

23 contributions

  1. Max dit :

    Les 39,2 milliards alloués à la défense (+1,7) vont faire râler certains élus. Allons nous compter uniquement sur nous-mêmes ?

    Le compromis sur le plan de relance européen a fait deux grandes victimes: le Fonds Européen de défense, qui fond de 40% par rapport au plan initial (à 7 milliards d’euros), et l’espace, dont le budget baisse également par rapport aux ambitions.
    En tout cas il y aura bien plus de français qui se sacrifieront que de finlandais, d’hollandais ou d’autrichiens dans le conflit de civilisations prenant forme dans ce monde Covid-19.
    400 millions en sept ans face aux Chinois et USA !
    Ce financement va contraindre l’Europe à des choix douloureux. Sur les 13,2 milliards d’euros, 8 milliards d’euros sont d’ores et déjà fléchés vers la modernisation du système de positionnement Galileo, et 4,8 milliards vers le programme d’observation de la terre Copernicus. Il ne reste que 400 millions d’euros pour financer d’éventuels autres projets sur la période 2021-2027, soit la somme famélique de 57 millions d’euros par an. Investissement, ridicule face à des Etats-Unis qui consacrent 60 milliards de dollars par an au spatial…

    Pour 2021 la Loi de Finance en France prévoit 54,6 milliards pour l’enseignement scolaire ! Un budget en continuelle augmentation pour un résultat coût/bénéfice en recul. Macron n’avait-il pas promis 15000 places de prison en supplément ?

    • Plusdepognon dit :

      @ Max
      Une reculade sur fond d’économies, alors que 750 milliards d’euros peuvent être créent par magie :
      https://www.lefigaro.fr/vox/societe/places-supplementaires-en-prison-le-gouvernement-recule-en-douce-20190719

      https://www.lesechos.fr/monde/europe/plan-de-relance-leurope-au-defi-de-developper-ses-ressources-propres-1224860

      Un intervenant rappelle assez souvent que près de 20 000 peines ne sont pas effectuées faute de places disponibles… par an.

      Le chiffre des libérations de prisonniers en fin de peine varie entre 5 300 et 20 000 selon les médias consultés…

      En revanche, ce qui relève de la sécurité au sens large, c’est qu’au moins 130 détenus « radicalisés » sont dans le lot :
      https://www.midilibre.fr/2020/04/08/coronavirus-130-prisonniers-radicalises-liberes-pour-raison-sanitaire,8838136.php

    • Kural dit :

      Dans le budget de l’armée y’a aussi celui de la gendarmerie, tes prison sont largement payer 😉

      • Tournicoti dit :

        Depuis quand le budget des prisons relève t-il du Ministère des Armées? Ce ne serait pas celui de la justice, avec le personnel pénitencier?

      • Contribuable dit :

        @kural, vous êtes sûr ?
        Il me semble que le budget Gendarmerie, depuis que celle-ci a été transférée au ministère de l’Intérieur, est un budget Minint.
        C’était même le principal intérêt de ce transfert.

      • Mëhmët Ëgluëglu dit :

        « Dans le budget de l’armée y’a aussi celui de la gendarmerie, »
        Erreur, grave erreur, vous ne savez pas de quoi vous parlez.
        Le budget de la gendarmerie est dans celui des forces de sécurité intérieure donc du ministère de l’Intérieur…
        Faudrait mettre vos connaissances à jour.

    • albatros24 dit :

      Oui l’Education nationale coûte cher et a de moins en moins de résultat (un gros souci de société)
      « Construisez des lycées vous fermerez des prisons »
      Il y a d’autres priorités que de construire des prisons et surtout pas en PPP l’Etat se fait dépouiller par les entreprises du BTP.
      Il y a plusieurs voies à suivre.
      Il faut rétablir un service national promptement. Cela coûte moins cher que d’augmenter le nombre de professionnels.
      On trouvera les cadres. Les jeunes doivent y passer pour apprendre la vie en collectivité et ses règles. Les casernes ont disparues ? Sous la tente avec un poêle….en attendant qu on les reconstruise ce sera bon pour le BTP. Les migrants pour devenir français devront y passer aussi et si réformables un passage par un service public pendant 3 ans par exemple comme les autres français dans le même cas.
      Nous devons faire face au triple défi russe chinois et terroriste avec les turcs qui les soutiennent en effet.
      Il faudra aussi davantage préconiser des TIG utiles et contraignants, des saisies des biens de leur famille pour rembourser si le délinquant est mineur (cela responsabilisera plus les familles souvent complices ou passives) plutôt que des peines de prison qui les endurcissent et ne leur permettent pas de « grandir ».
      Le passage par les unités de combat durant 18 mois à 17 ans est un bon moyen pour éviter de devenir un délinquant (voir l’exemple de Marius)
      Légaliser la vente de Marie Jeanne, de toutes façons l’alcool et la cigarettes tuent plus et sont des drogues légales. On aurait ainsi moins de dealers et une hausse des revenus fiscaux de l’Etat avec un monopole. Les hollandais le font et les californiens.
      Quant aux racailles multirécidivistes et radicalisées : à la porte après une déchéance de nationalité prononcée par un procureur et une fois la peine purgée en France…

    • HMX dit :

      Excellente analyse, hélas. En clair, il ne faudra compter que sur nos budgets nationaux pour les années à venir. Sachant qu’à Bruxelles, l’habitude aidant, on ne manquera pas de nous taper dessus pour cause de déficit budgétaire excessif dans peu de temps, une fois la crise sanitaire passée.
      Dans ce contexte, c’est un fragile petit miracle que les augmentations prévues du budget du Mindef soient maintenues… pour le moment…
      Compte tenu de ces perspectives plutôt sombres, il est vital que notre BITD puisse bénéficier de commandes dans le cadre du plan de relance. Sauf que pour le moment, en dehors d’un A330 MRTT et d’une poignée d’hélicos (plan de soutien à la filière aéronautique), on ne voit rien venir. Il y a bien eu un rapport de 2 députés pour demander que la filière défense bénéficie du soutien du plan de relance (évoqué il y a quelques jours sur ce blog). Mais à ce jour, les seules annonces officielles qui ont filtré indiquent que le plan de relance sera principalement fléché vers la transition énergétique. Il y a matière à s’inquiéter… Dans le même temps, aux USA, des dizaines de milliards de dollars de commandes pleuvent sur Boeing, Lockheed Martin, etc., afin d’aider ces entreprises à survivre à la crise.

  2. Plusdepognon dit :

    L’inquiétude était palpable car être à 2% de PIB, alors que celui-ci s’effondre, revenait à une perte de crédits budgétaires :
    https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/ministere-armees-priorite-est-consolider-loi-programmation-militaire-218701

    Donc bonne nouvelle, l’exécutif français n’a pas choisi de piocher dansle budget « poulet rôti » des armées comme n’ont pas hésité à le faire ses prédécesseurs (et ce même avant les dividendes de la paix ) :
    https://forcesoperations.com/les-armees-conservent-leur-trajectoire-budgetaire/

    Depuis 2017, l’exécutif essaie tant bien que mal de réduire le massacre de l’outil militaire commis par la politique menée par toutes les couleurs politiques ayant eu accès au pouvoir depuis des dizaines d’années.
    Une politique qui est toujours la sienne :
    https://www.lagazettedescommunes.com/687420/fonction-publique-amelie-de-montchalin-attendue-au-tournant/

    La malhonnêteté intellectuelle de la LPM n’est pas tant la non-consommation de l’intégralité des crédits budgétaires octroyés à la défense chaque année, que dans les 3 milliards d’euros à trouver une fois l’année 2022 passée.
    http://www.macronometre.fr/reformes/loi-de-programmation-militaire-2019-2022/

    Cette constance doit peut être plus au lobbying des entreprises du secteur qu’au sens de l’Etat, mais peu importe car la crise sanitaire et doublée d’une crise financière et le microcosme militaire sera impacté par les conséquences périphériques de celle-ci :
    https://www.lopinion.fr/edition/politique/defense-tout-va-tres-bien-madame-marquise-221184

    Ce que pudiquement l’on nomme en termes militaires des « dégâts collatéraux ».

    • Kural dit :

      « depuis des dizaine d’année » sachant que je passe en moyenne 5 heures par semaine pour l’actualité militaire je doute que tu sache réellement de quoi tu parle, des dizaine d’année sa fait des centaine d’heure de recherche, chose que tu n’a probablement pas fait.

      • Plusdepognon dit :

        @ Kural
        Des dizaines d’années de réduction de l’outil militaire :
        https://lavoiedelepee.blogspot.com/2020/01/de-la-reforme-dans-les-armees.html

      • Kali dit :

        @Kural Avez-vous lu le commentaire de @Plusdepognon ?
        « Depuis 2017, l’exécutif essaie tant bien que mal de réduire le massacre de l’outil militaire commis par la politique menée par toutes les couleurs politiques ayant eu accès au pouvoir depuis des dizaines d’années. »
        Voici la phrase entière de @PlusdePognon. Je n’y trouve pas mention d’heures de recherches. Peut-être ai-je mal compris votre commentaire ?
        \\
        Si je reprend votre commentaire :
        \\
        Ce n’est pas parce que vous passez 5 heures par semaine à suivre l’actualité militaire que d’autres n’y passent pas plus de temps que vous et depuis plus longtemps.
        \\
        Ça fait un peu plus de deux ans que je lis ce site. J’ai toujours vu @Plusdepognon commenter et donner des liens, sur chaque article (ou presque) de M. Lagneau. Il y a probablement beaucoup de répétitions, mais le nombre de liens et la pertinence régulièrement saluée de ceux-ci devraient vous donner une idée de la quantité de travail de recherche puis de synthèse. Des centaines d’heures probablement.
        \\
        Sur la forme :
        Comme cela a déjà été souligné, faites un effort sur le français s’il vous plaît. Vous avez déjà explicité votre position il y a quelques jours. Néanmoins, le fond est servi (ou desservi) par la forme.

    • wagdoox dit :

      Pour l’instant, Macron tient la ligne mais il faut bien voir que les nuages grossissent à vu d’oeil.
      J’attends quand meme de voir sur le long terme car pour l’instant on ouvre le porte monnaie quand il s’agira de le refermer, là je crains pour La Défense et l’industrie en générale.

    • Frank dit :

      @ Plusdepognon Toutes ces histoires d’argent, c’est d’un vulgaire…
      La Défense a un coût, et la générosité idéologique de certains en France n’a pas de prix.
      Et je vais être encore plus mesquin que vous, avec cette anecdote récente:
      Après le nième démantèlement d’un camp de plus de 1200 clandestins à Aubervilliers, ces jours-ci, 80 d’entre-eux vont être logés dans ce 3* réquisitionné dans les Yvelines, par exemple:
      https://fr.hotels.com/ho228150/hotel-eclipse-magnanville-france/
      (Elle est pas belle la vie ?)
      A 80 euros la nuit, si mon boulier Chinois fonctionne, cela donne:
      80 x 80 x 365 x 5 ans que cela dure, en rotation, presque 12 millions.
      Comme c’est environ 300 hôtels similaires en IDF, 3,5 Mds sur 5 ans.
      A la louche, et je ne n’évoque que les nuitées en IDF, pas du reste de l’hébergement, donc, hypothèse basse.
      Ni le reste du territoire Français, je vais gâcher l’ambiance et en effrayer certains.
      J’ai honte de mes petits calculs sordides, surtout que le gouvernement a des pudeurs de rosières sur ce sujet tabou.
      Mais faut avouer que lorsque l’on voit décortiquer avec chicanerie budgétaire la LPM du moment, et que l’on compare avec les largesses de la LP-Migrants que l’on nous impose, on reste songeur.
      En gros, une FREMM, c’est 650 millions, une FTI, 750, et le futur PANG, 6 Mds sur 8 ans à partir de la première tôle, pour relativiser.
      Sur ces sujets, il est donc important de faire des arbitrages, de reculer les décisions, mais l’ironie, c’est que l’on est contraint de faire des choix sur notre Défense en fonction de ceux qui sont faits avant et malgré nous pour nous affaiblir.
      https://www.meretmarine.com/fr/content/futurs-porte-avions-la-decision-repoussee
      http://www.opex360.com/2019/06/09/le-futur-porte-avions-francais-devrait-etre-plus-imposant-et-mieux-protege-que-le-charles-de-gaulle/
      Ou, dit autrement, on cherche des sous pour faire semblant de protéger nos frontières, les mêmes que l’on ne cesse d’ouvrir, à grands frais, pour changer notre société.
      J’ai honte de mon constat de boutiquier, raisonnons en grandes masses, puisque quand on aime, on ne compte pas. Et c’est aussi plus confortable.

      • Plusdepognon dit :

        @ Franck
        L’important c’est de vendre, que pèse le droit d’autodétermination d’un peuple face à l’argent ?
        https://infoguerre.fr/2020/05/la-guerre-societale/

        • Frank dit :

          @ Plusdepognon Non, j’en doute. L’argent, ou la monnaie, est une valeur relative, son importance n’est due qu’à celle que que l’on lui accorde, ou plutôt celle que la puissance dominante de l’instant l’exige, comme le Dollar.
          Que devient la valeur du Dollar, si de plus en plus de nations veulent s’en dégager? Une créance douteuse.
          Pourquoi les US sont vent debout sur ceux qui veulent des transactions hors-Dollar?
          Pourquoi Khadafi a été flingué quand il a voulu créer une monnaie Africaine, et le fonds souverain correspondant?
          C’est le problème de nos amis américains: Assurer leur dette par l’hégémonie militaire. Et comme leurs créanciers/débiteurs Chinois refusent cette soumission, et s’arment, ils refusent, et c’est inquiétant.
          La seule façon d’effacer une dette colossale pour un état, c’est de déclencher une guerre majeure. Le comportement pour le moins trouble des US dans les années 30 avec l’Allemagne, puis avec le Japon, est assez révélateur sur ce point.
          OK, nous vendons, dans l’instant. Mais vous avez un seul exemple d’un désir d’auto-détermination d’un peuple, Nation, entité ou autres, qui se soit incliné, sauf devant l’argent US depuis 80 ans?
          A part l’europe aux ordres, je vois pas.
          Hormis les pays déclarés en guerre par les US. Des clients…

  3. Félix GARCIA dit :

    Les Rafales arrivant en Inde :
    The five Rafales escorted by 02 SU30 MKIs as they enter the Indian air space.
    @IAF_MCC
    https://twitter.com/DefenceMinIndia/status/1288394301639028736

  4. Polymères dit :

    De toute façon, comme je le dis assez souvent ici, il est important de comprendre que le contexte a changé et que réduire les moyens militaires ou ceux de la sécurité intérieure devient dangereux politiquement. Cela ne peut plus être la variable d’ajustement comme dans les années précédentes, certains nostalgiques (qui semblent avoir aimé ces années) aiment souvent mettre ça en avant comme si ça serait la « tendance » permanente de tous les politiciens, que tout le monde veut et rêve de ponctionner le budget de la défense.
    Ce sera pareil avec le plan de relance, là aussi certains vont être « surpris » de voir que la défense en profitera également, tout cela car ils sont toujours « bloqués » dans cet esprit négatif et régressif ou tout ne peut qu’aller mal. Ils sont toujours présents pour critiquer mais brillent aussi de leur absence (sauf lorsqu’il veulent instaurer du pessimisme) pour reconnaitre qu’ils se trompent et que des bonnes choses peuvent se faire. D’autres enfin se borneront à dire que tout ce qui est fait c’est n’importe quoi car ils sont opposés par principe au gouvernement.

    On dira toujours que « ce n’est pas assez », certains voulant tout dans l’immédiat, se diront que tant qu’on ne commandera pas un 2e PA ou 100 rafale de plus que prévu, l’augmentation ne sert à rien. Mais encore une fois, ceux qui pensent cela n’ont rien compris à nos problèmes qu’on subit depuis des années. Il y a un besoin de consolider ce que nous avons, d’optimiser l’usage de ce qu’on a, que ce soit par le renouvellement de l’ancien, l’augmentation de la disponibilité, l’amélioration des petits équipements, l’organisation, les conditions de vie. Cela ne sert à rien de juste vouloir augmenter les chiffres sur les inventaires si derrière on reste encore à 40% de dispo.
    Donc l’augmentation qu’on fait en ce moment va dans le bon sens, celui que je défendais avant même qu’il ne soit lancé, arriver à ce stade d’optimisation du modèle existant en rattrapant les retards qui ont été pris dans divers renouvellements de matériels. Depuis la professionnalisation nous n’y sommes jamais arrivé, nous avons toujours été incapable de tenir un modèle d’armée, incapable de financer le renouvellement des équipements avec des programmes qu’on allongeait quand ce n’était pas le format qu’on devait réduire. Là actuellement on est dans une certaine stabilité du modèle, on devrait d’ici les années 2025-2027, dégager des ressources financières nous permettant d’acquérir des capacités supplémentaires pour étoffer et élargir ce modèle.
    Pour l’heure on est forcément toujours dans un rôle de rattrapage, un rôle ou l’on va combler des trous. Forcément l’argent en plus semblera parfois transparents, car tout ne va pas pour de l’équipement (souvent la seule chose qui intéresse). Il y a toujours trop d’anciens matériels en service qui ne permet pas de mesurer le renouvellement général, ce n’est que dans 4-5 ans que l’on franchira cette étape visuelle (et même avec des commandes avancés par le plan de relance, il y a un temps entre le financement et la livraison qu’il ne faut pas perdre de vue).

    Autre élément à ne pas perdre de vue, l’augmentation du budget n’est pas un « chèque » complémentaire au budget des armées qui est donné, c’est une augmentation du budget et tout ce qui est donné sera plus « difficile à reprendre ». Car quoi qu’on en pense, lorsqu’on regarde bien les choses, le budget de la défense n’a jamais baissé depuis la fin de la conscription. Soit on a réduit le format des armées pour pouvoir se payer le renouvellement des matériels, soit on a gelé le budget. Il y a un faux semblant de baisse en 2010, mais cela est en réalité le reflet d’une hausse en 2009, une hausse exceptionnelle s’inscrivant dans un plan de relance sur 2 ans.
    Donc actuellement on se prend depuis 2018, près de 1,7 milliards d’€ en plus, ça ne veut pas dire qu’on a donné au budget 3 X 1,7 milliards mais qu’il y a un effet « cumulatif » à prendre en compte par rapport à un budget qui serait fixe d’une année sur l’autre et plus on fait ce genre d’augmentation plus cet effet se mesure. Comme l’article le dit et comme je l’avais souvent détaillé ici, sur 3 ans on n’a pas 4,1 milliards mais 5,2 (ce chiffre comportant la coupe dans la hausse prévu en 2017 et qui faisait dire à beaucoup ici que « il n’y a pas de hausse c’est une entourloupe du gouvernement »).
    L’an prochain ça ne fera pas « que » 1,7 milliard en hausse, ça fera un effet cumulatif de 12 milliards et plus ça continuera plus ce volume fera effet boule de neige.
    C’est pour cette raison que je dis que vers 2024-2025 on commencera par avoir de la manoeuvre financière surtout qu’à ce moment on entrera bien plus dans une redistribution axé sur les équipements alors que pour le moment on avait augmenté des enveloppes différentes, que ce soit pour l’infrastructure, le budget opex (qu’on ne subira plus de la même façon en fin d’année), la MCO.
    Dès lors qu’on se donne du mal à comprendre tout cela, qu’on ait un peu de jugeote, on arrête de regarder ces hausses de budget avec un air de « ce n’est pas assez, ça ne change rien », ce qui est fait est une très bonne chose, car nous sommes dans un format d’armée qu’on maintient à son niveau, qui semble aujourd’hui à notre hauteur pour bien l’équiper et bien l’utiliser, qu’une fois qu’on aura atteint ce point important ou l’on se retrouvera avec un budget supérieur au besoin de ce format, on commencera par pouvoir faire plus et s’acheter par exemple un 2e PA, des hélicos lourds et ce genre de capacités qu’on souhaite obtenir aujourd’hui mais qui s’avèrent compliqués, car on serait de nouveau à devoir faire des sacrifices ailleurs. On ne doit plus faire de sacrifice, tant pis s’il faut 5 ans pour y arriver, l’important est d’y arriver et vu ce qu’on prévoyait de faire il y a encore 5 ans en arrière, on nage dans un autre monde.

    J’attends personnellement l’impact du plan de relance sur la défense. On sait déjà que dans l’aérien on a accéléré (donc payer) pour les MRTT, l’ALSR et acheté 8 Caracal (ça aussi c’est un plus positif) dans le plan de soutien, on risque là de voir s’accélérer d’autres programmes et ce qui sera payé aujourd’hui ne le sera pas demain, ce qui poussera à avancer ce moment ou le budget permettra de voir au delà d’un simple renouvellement, de voir pour faire plus.

    • albatros24 dit :

      Vous avez rasions mais n’oubliez pas qu’en demandant des moyens en PLUS (ce que je préconise très modestement)
      on met de côté les anciens matériels trop difficiles à maintenir et on harmonise mieux les flottes.
      Et surtout on pallie aux nombreux manques (acquérir des Chinooks c’est en acheter d’occasion ou neuf – même si fabriqué aux Etats Unis – mais on n’en a pas jusqu’à maintenant et le besoin est criant en OPEX surtout dans le désert par exemple).

      • Aymard de Ledonner dit :

        Les chinooks seraient un plus mais notre industrie ne bénéficierait pas d’une telle commande. Je pense qu’on s’oriente plutot vers plus de caracals.

    • ScopeWizard dit :

      @Polymères

      Encore un fort bel exemple de baratin incantatoire ?

      Je ne sais pas si certains sont « bloqués » mais assurément tel est bel et bien votre cas .

      Par hasard , il ne vous semble pas que dans votre si positive démonstration , il manque la prise en compte de quelques menus paramètres ?

      Je n’ ai pas le temps ce matin , mais je vous mets sur la voie ……..

      Dans quel monde vivons-nous , vous vous souvenez ?

      Notre forme d’ État , en gros c’ est une République Démocratique à représentation indirecte tandis que sur le plan économique , nous sommes dans un fonctionnement Capitaliste-Libéral dont le maître-mot reste « profit » , sachant que notre actuel gouvernement s’ inscrit , lui , dans une logique particulièrement axée sur la comptabilité mais poursuit parallèlement un but de réélection afin de continuer à perpétuer le système , le tout dans une Europe dont la plupart des pays qui la composent sont de moins en moins souverains et sous influence d’ une pensée Anglo-saxonne de plus en plus représentée par les sur-puissants USA qui via l’ OTAN ne cessent d’ exercer une sorte de « tutelle » d’ autant qu’ il leur est insupportable de risquer perdre leur leadership soit leur puissance hégémonique qui sert si bien leurs intérêts depuis l’ après-guerre au sein de ce Monde toujours plus menaçant , toujours plus instable ?

      Donc , à partir de là , n’ y a t-il aucune question qui vous vienne instantanément à l’ esprit , n’ y a t-il vraiment que cet empilage de certitudes ?

      Ben , j’ en vois au moins trois ………

      _Quid ?
      _Quid ?
      _Quid ?

  5. Asdepique dit :

    @Polymeres
    Votre commentaire vrai. Trop souvent, il y a une négativité latente qui fait que des gens estiment que ce n est pas suffisant. Mais il faut bien admettre que notre modèle d armée est solide, bien équipé et avec des soldats à la hauteur. Je dirais même que depuis 10 ans on a changer de gamme et nous avons eu notre ancien CEMAT et le nouveau qui ont les idées claires et un projet (je ne parle que de l’AT car c est mon milieu). La partie finance du budget des armées n’est pas ma gamelle mais votre commentaire éclaire bien. N’oublions pas que nous sommes la 1ère armée européenne avec un vrai savoir faire Ops et une vrai expérience et que nos décideurs ne se priveront pas de ce bijou ( et je fais confiance à mes grands chefs pour leur faire comprendre) et si il est actuellement et pour le futur très dangereux de ne pas le financer correctement ( le bijou lol ).

  6. Plusdepognon dit :

    Petite dédicace à @ Chanone, on trouve de tout sur internet même des discussions qui n’avait lieu d’habitude qu’en petits comités :
    https://operationnels.com/2020/07/23/contre-amiral-r-pluvinet-porte-avion-la-priorite-est-den-avoir-un/