!-- Quantcast Choice. Consent Manager Tag v2.0 (for TCF 2.0) -->

 

L’Allemagne veut une « boussole stratégique » pour l’Union européenne

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

71 contributions

  1. MERCATOR dit :

    Aussi, le plus pertinent serait de mesurer les capacités militaires fournies à l’Alliance.

    Tout à fait, mais un seul bémol , il est hors de question de laisser un droit quelconque de regard sur notre force nucléaire stratégique, alors quid de son emploi ? Quel serait la décision de Macron ou son successeur en cas de clash sur la Pologne ou les états baltes, en sachant pertinemment que l’OTAN sans les USA ne ferait pas un pli devant la Fédération de Russie , la solution serait selon moi un partage des taches avec l’Allemagne, elle accroit de façon très importante ses moyens et effectifs en matière, de chars, artillerie et moyens aériens et nous prenons l’engagement d’intervenir en second rang avec nos moyens nucléaires tactiques en cas de débordement des forces Allemandes , les autres pays de l’ex-bloc soviétique lui seront redonné en tribut, ils ne méritent pas que l’on risque quoi que ce soit pour ces ingrats !

    • Francis Hummel dit :

      Quels sont nos moyens nucléaires tactiques ???

      • MERCATOR dit :

        @Francis Hummel @ tschok

        Quels moyens nucléaires tactiques ?

        Mais le cas est prévu et je m’étonne de votre question !

        «  »La tête nucléaire aéroportée (TNA) est une ogive thermonucléaire française d’une puissance de 300 kt, portée par le missile de croisière supersonique air-sol moyenne portée amélioré (ASMPA) d’une portée maximale estimée à 500 kilomètres. Les TNA, conçues et réalisées par la direction des applications militaires du CEA, équipent des forces aériennes stratégiques françaises qui constituent, avec la force océanique stratégique, l’un des deux piliers de la force de dissuasion nucléaire française.

        Son emploi éventuel est qualifié de « pré-stratégique » ou d’« ultime avertissement » précédant une frappe massive effectuée par les missiles balistiques M51 installés à bord des SNLE français.

        Utilisation
        L’emploi éventuel de la tête nucléaire aéroportée est qualifié de « pré-stratégique » ou d’« ultime avertissement » précédant une frappe massive effectuée par les missiles balistiques M51 installés à bord des SNLE français. L’une des formes possibles de ce dernier avertissement pourrait être le tir d’une TNA à très haute altitude, qui n’engendrerait ni souffle ni retombées radioactives au sol, mais produirait une impulsion électromagnétique détruisant tous les composants électroniques »

        Il serait d’autre-part excessivement rapide d’équiper le missile ASMPA d’une tête nucléaire de 10 kilotonnes ou d’une bombe à neutron .

    • tschok dit :

      @Mercator,

      Quels moyens nucléaires tactiques?

      Le Pluton n’existe plus, l’AN 52 c’est fini et l’Hadès est un souvenir de vieux con revanchard.

      Quel moyen nucléaire tactique la France est-elle censée mettre sur la table des négociations dans votre schéma idéal?

      Je n’en vois aucun.

      Il y a une génération que je n’en plus vois aucun. Nous en sommes à la stricte suffisance stratégique qui n’offre aucune marge de négociation et ne permet en réalité pas à la dissuasion stratégique nucléaire de donner à son pouvoir destructeur sa véritable amplitude. Nous sommes dos au mur.

      Vous vivez dans une monde où la France à « des moyens nucléaires tactiques » à mettre dans une balance stratégique au service de l’idée de grandeur que vous formez pour notre nation. C’est très beau, mais c’est un godemichet et j’espère que votre rectum ou la chatte de votre épouse apprécie sa visite. Mais nous, les observateurs attentifs, non.

      Je regarde ça en me disant que je contemple un dinosaure de plus, alors que les autres progressent et deviennent dangereux.

      C’est pénible, quand même.

      On n’en est plus là, bordel.

      Cette pensée « retarded » comme disent les anglo-saxons (ça veut dire débile, en français) vous fait conclure que les autres sont ingrats et que leur rôle dans l’univers se limite à mériter notre grandeur.

      Je suppose que vous êtes une expression à notre époque de ce qu’on appelle le souverainisme: la possibilité donnée à chacun d’entre nous d’exposer sans honte sa médiocrité et sa centralité en lui donnant une portée universelle et prétentieuse.

      Le fait est qu’en ce moment, c’est un frein au progrès. Or, nous, spécialement nous, Français, en avons besoin. Un besoin vital.

      Là, ce que vous proposez à l’Allemagne, c’est d’être la chiourme de la France. C’est un vieux rêve de frustré. Françoise, l’unique femme de ce blog ne postulait-elle pas qu’elle avait pour désir de dominer l’Allemagne? C’est un rêve de vieux con dépassé. Un fantasme de vielle conne.

      Je sais bien que nous somme sur un blog militaire et que le conservatisme est de mise. Je le prends et je le respecte comme une ancienne relique, mais il y a quand même un moment où il faut s’enlever le doigt du cul et prendre acte de son dépassement pour progresser et reconquérir la maîtrise.

      • Fred dit :

        @ tschok

        La France n’a plus de moyens nucléaires tactiques, c’est un fait.

        Mais elle conserve une certaine souplesse d’avertissement, grâce à sa composante aérienne :
        . – du fait de la lenteur même d’un raid nucléaire aérien, qui se chiffre en heures (au lieu de minutes pour un Missile intercontinental)
        . – par la possibilité de déclencher une impulsion électromagnétique par un tir en altitude (premier niveau d’attaque)
        . – en visant un ou plusieurs objectifs secondaires, voir une concentration de troupes

        Les armes tactiques ne sont pas la panacée non plus : lorsque l’ennemi a pénétré les territoires amis, il n’est pas si facile que cela de les vitrifier, surtout en cas de guerres complexes.

        • ScopeWizard dit :

          @Fred

          Ben non , ce n’ est certes pas un fait puisque c’ est faux .

          Visiblement , vous confondez les moyens d’ hier à courte portée ( on va dire moins de 1000 km ) tel les Pluton ( dans les 100/120 kilomètres max ) ou les Hadès ( dans les 500 ) ou encore les bombes AN52 avec l’ arsenal stratégique à longue portée type missiles intercontinentaux ( plus de 3000 bornes ) pouvant désormais être configurés très différemment sans parler qu’ il existe toujours la composante AIR avec les missiles de croisière ASMPA de plus ou moins 500 km .

          Sachant que moins la portée est élevée plus la charge nucléaire sera destinée à la frappe tactique à vocation purement dissuasive par la relative faiblesse de sa puissance explosive .
          De nos jours , même des vecteurs à longue portée peuvent par leur souplesse de configuration mais aussi leur très grande précision servir d’ arme tactique .

          • Fred dit :

            @ ScopeWizard
            Ce n’est pas ce que j’ai dit ?

          • ScopeWizard dit :

            @Fred

            Si ; on va dire que nos argumentaires se rejoignent même si formulés différemment .

            Le truc c’ est le postulat de départ qui est inexact , résultat le reste semble sujet à caution ; j’ ai donc essayé d’ apporter un peu de clarté et de précision en mettant bien en évidence l’ existence de notre composante aérienne qui demeure toujours en lice quant aux vecteurs qui la constituent , composante aérienne en principe à vocation frappe tactique offrant la possibilité de frapper l’ adversaire loin , en profondeur .

      • JC dit :

        Que de mépris et d’insultes dans votre commentaire, comme d’habitude d’ailleurs ! Une grenade dans chaque poche, deux pistolets à la ceinture, un FA en bandoulière, prêt pour la bagarre ! Quel brave guerrier !

        • Lecteur dit :

          Chez Tschok, irresponsable à l’abri derrière l’anonymat, la grossièreté et les références sexuelles les plus vulgaires sont l’essentiel de l’argumentaire.

      • Bloodasp dit :

        @tschok: Vous aviez besoin d’être aussi agressif pour dire que vous n’étiez pas d’accord avec son point de vue? Bref histoire d’avancer et de progresser que proposez-vous?

      • Czar dit :

        « Mais nous, les observateurs attentifs »

        le pluriel de majesté, c’est bon pour les monarques et les maréchaux de France, pas pour les petits-fils de fourreurs.

      • Piliph dit :

        « C’est très beau, mais c’est un godemichet et j’espère que votre rectum ou la chatte de votre épouse apprécie sa visite. Mais nous, les observateurs attentifs, non. »
        Etait-ce vraiment nécessaire à votre argumentation?

      • ScopeWizard dit :

        @Tschok

        C’ est bien Tschoky ; continuez de vous faire des amis et surtout de prouver une nouvelle fois à quel point vous ne maîtrisez rien du sujet dont vous prétendez pourtant pouvoir causer en parfait connaisseur ………..

        Nooôoon , bien-sûr ; en France point de nucléaire à vocation et utilisation tactique ……….
        Et bien , lisez plutôt la réponse de @MERCATOR , elle est tellement moins idiote que la vôtre et surtout elle au moins apporte un réel éclairage , pas une bouillie de mots aussi infâme qu’ indigeste ……………

        Encore une fois , insulter , salir autrui , lui flanquer n’ importe quel chapeau sur la tête , mais vous donner le beau-rôle en vous faisant l’ apôtre d’ une observation neutraliste tournée vers la sagesse tandis que vous n’ êtes qu’ un idéologue dogmatique à l’ argumentation toujours si faiblarde qui n’ est déjà pas foutu de supporter quelque contradiction ou point de vue autrement plus nuancé que le sien , comme d’ habitude aucun problème !

        N’ est-ce pas le jeune progressiste que l’ ombre de la médiocrité ne saurait jamais ni même effleurer ?

        Signé : un autre vieux con qui te l’ a quand-même mis bien profond à maintes reprises tant tu as pu te vautrer de tout ton long en balançant un festival de conneries sur conneries , toi le super-méga-mind à la science absolue …………… 😉

    • John dit :

      Ingrats? C’est pas un peu abusé ce terme?
      Les Allemands ont malgré tout été le plastron de la France durant la Guerre Froide. La France avec son arsenal nucléaire (pour lequel elle a certes investi) était dans une position plus tranquille.
      Et les Allemands n’ont pas eu le droit de développer un arsenal nucléaire, et l’une des conditions négociée était la protection de l’OTAN et des membres disposant de la bombe. Et c’est d’ailleurs dans les statuts de l’OTAN de protéger les pays membres comme si il s’agissait d’une attaque sur son propre territoire.
      L’Allemagne actuellement cherche à développer une solution qui fonctionne, forcément ils négocient en leur faveur (normal, ils sont élus pour représenter l’intérêt des Allemands.
      Mais la France est en position de force et elle devrait avoir la capacité de négocier une solution engageant les 2 pays sur une voie de collaborations complémentaires…

      Par contre, je tiens rappeler une chose. Sur ce « blog » / « site d’info », les commentateurs se contredisent bcp sur l’Allemagne. Pour les uns, l’Allemagne n’investit pas assez dans sa défense et profite des autres (les vilains). Pour les autres, les renforcement budgétaire dans les armées en Allemagne est synonyme de risque, il faudrait se méfier des Allemands.
      Alors en prenant ces 2 avis, il faut faire quoi?
      La seule solution qui contenterait tout le monde serait que l’Allemagne distribue de l’argent à la France pour protéger l’Allemagne. Faut pas rêver non plus.

  2. Yannus dit :

    J’ai envie de dire bravo à l’Allemagne qui doit en premier lieu reconstituer son armée.
    On revient en Europe avec quelques nuances à la partition bloc Ouest et bloc Est du temps de la guerre froide + un bloc nordique.
    Laissons les USA prendre en charge la défense du bloc Est et concentrons nous sur la défense du bloc Ouest et de ses intérêts.

  3. Lucy dit :

    Pourquoi dit-on toujours sue c’est le président Obama qui a initié ce pivot?
    Il me semble que GWB l’avait initié.

    • Czar dit :

      « ceux qui contrôlaient cette marionnette grotesquo-alcoolisée de Dubya qui ont initié ce pivot »

      fixed it for ya, huney.

    • tschok dit :

      @Lucy,

      Alors, oui et non: GWB était « oil ». Comme son papa, il était dans la droite ligne de la politique extérieure US: fournir au goinfre américain (l’amrerican way of life) sa ration de pétrole pour que le redneck puisse conduire ses pick up démesurés en menant une vie insipide et que sa desparate housewife puisse continuer à se maquiller et faire le ménage en se pignolant le clito avec un sex toy en plastique hygiénique devant une vidéo gay.

      Mais l’idée du pivot était dans les tuyaux, avant le pétrole de schiste, qui a quand même changé pas mal de choses.

      Ce pivot est une putain de vielle lune. Ca fait plus de 30 ans que les Ricains nous bassinent avec leur envie de pivoter vers un monde qui n’est ni le nôtre ni leur leur en lorgnant vers la Chine, sa bouffe exotique, sa main d’œuvre qualifiée et bon marché, sa classe moyenne consumériste et ses composants électroniques à bas coût. Ils l’ont fait dès Nixon. En pratique, un demi siècle, pas loin.

      Je pense, sans forfanterie, que nous devrions nous accorder l’autorisation de changer notre logiciel. D’autant que et la Chine et les Etats-Unis lorgnent désormais vers l’espace et qu’ils ne se privent ni de le dire, ni le de montrer, ni de le faire, reléguant ainsi nos anciens modèles de pensée ancillaires dans le carton des vieux trucs qui ne servent plus.

      Nous on est là comme un chien abandonné sur une aire d’autoroute, faut le dire. Maman s’est tirée sans nous. On a le collier autour du cou, le tatouage dans l’oreille, la puce électronique sous la caouane, mais c’est tout ce qui nous rattache à notre ancienne domesticité.

      Dans le fond, on est libre non pas parce qu’on s’est révolté contre la domination US, mais parce que notre maitre et proprio nous a virés: « You’re fired », comme dit Trump. Et il est possible que cela soit très bien pour nous tous.

      je dirais même qu’il vaut mieux que ce soit un type comme Trump qui le fasse plutôt qu’Obama: Trump est un descendant issu d’une famille allemande bourgeoise possédante enrichie par la spéculation immobilière. Obama un descendant de Noir musulman un peu trop bohème, ex peuple colonisé, intello de gauche, self made man, débrouillard, malin.

      Il vaut mieux que ce soit un type comme Trump qui nous dise les choses désagréables, finalement. Je pense que c’est plus supportable pour les petites choses fragiles que nous sommes devenus.

      • LEONARD dit :

        Dommage que vos pulsions libidineuses récentes gâchent vos argumentaires et un style qui jusqu’ici était guilleret.
        Les premiers émois solaires ?

    • John dit :

      Je pense que cette question n’appelle pas des faits mais une interprétation de ceux-ci.
      La réalité est que ce pivot s’est fait naturellement et progressivement avec l’économie chinoise, puis indienne, et celles du sud-est asiatiques qui ont explosé.
      Et le tournant est interprété comme étant sous Obama, car c’est la période durant laquelle la Chine a pu commencer à capitaliser sur son industrie extrêmement puissante pour financer massivement une force armée à la hauteur de la puissance économique.
      Avant cette construction militaire, le risque en termes de conflit majeur restait la Russie face au partenaire économique historique.
      Donc selon mon interprétation, c’est un simple concours de circonstance. Le président oriente sa politique selon le contexte. Donc oui, parler d’Obama n’est pas faux, pour autant la nuance est importante !

  4. f.duchamp dit :

    Il faut absoluement abandonner le PIB comme un indicateur de performance, cette notion tant surveillée n’est que le reflet d’un monde économique qui ne mesure pas ou ne reconnait pas les irréversibilités des actions engagées concernant les richesses naturelles.
    Concernant les prévisions de budgets des armées, c’est pareil : à quoi bon fixer un montant si on ne définit pas un besoin, issu d’une tactique, issue elle même d’une stratégie, dans la durée.
    Par ailleurs, avec la course aux technologies, on finit pa oublier que la technologie ne saurait remplace le talent et l’engagement humain.
    Enfin, comment espérer une vision européenne de la défense quand en ce moment même, on n’est pas capables de s’entendre sur le financement d’un malheur sanitaire.
    Il faut que l’Europe rayonne, mais pas au sens des décennies passées, pas simplement pour nourrir des enjeux financiers.

    • tschok dit :

      @fduchamp,

      Permettez-moi de reformuler:

      – Si vous voulez avoir un indicateur de performance, gardez-donc le PIB et perfectionnez-le. Il y a de la marge d’évolution, ce truc est une merde.

      – Si vous voulez mesurer autre chose que de la performance matérialiste et productiviste, foutez donc ce truc dans le feu. Et inventons autre chose. Mais gardez bien à l’esprit qu’on mesure toujours une performance, sinon, on en a rien à foutre.

      En attendant, pourquoi ne pas essayer de penser par vous-même plutôt que de répéter, sans les avoir comprises, les conneries que vous entendez autour de vous?

      Et, si je puis me permettre: à chaque crise économique, c’est toujours la même chose. Les gens veulent rompre avec l’argent et le matérialisme. Ils ont des désirs de pureté, de métaphysique, de spiritualité, d’authenticité, de retour au source. Ardèche, fromage de chèvre, huile d’olive, tomate, auto-suffisance, tuile canal, mur de pierres sèches, etc.

      Vous verrez, ça vous passera. A la première piqure de moustique, en fait.

      Dès que le premier moustique venu vous contaminera avec un agent pathogène grave, que votre pharmacopée de gauchiste écolo ne vous permettra pas de guérir, vous voterez pour le rétablissement des CRS, des produits chimiques et du plastique avec des tribunaux et des caméras de surveillance à chaque coin de rue.

      En attendant, je bouge pas de Paris, parce que vos conneries, elles me lassent et comme c’est à Paris que les choses se passent, autant que j’y sois.

      Sans vouloir vous offenser, monsieur du champ et des fleurs.

  5. Chanone dit :

    Donc il faudrait couper les forces militaires nationales en deux pour… En faire quoi?
    On va les masser aux frontières de l’Europe ?
    Bonjour l’ambiance avec les voisins!
    Les entraîner ensembles dans de vastes opérations ? Mais les soldats Allemands accepteront les mêmes tentes que les Italiens ?
    .
    C’est déjà bien de vouloir créer des espaces de discussion pour présenter un front Européen commun, mais c’est déjà une erreur de croire que les pays de l’Est et les pays du Sud possèdent les mêmes agendas: Mme Merkel y a personnellement veillé et ce n’est pas en six mois que sa Dauphiné potentielles réparera les pots cassés.
    A moi si bien sûr de s’imposer comme le pivot central de cette nouvelle politique au détriment de Paris… Qui n’a pas les moyens de cette politique puissance (par manque de talent plus que tout autre chose).
    .
    Que la France se joigne à cette initiative en empêchant Berlin d’en être là maîtresse d’oeuvre et bénéficiaires car sa politique pro Erdogan ne va pas stopper en si bon chemin !

  6. Géo dit :

    Bien vue, l’illustration de l’article : la boussole allemande est évidemment orientée à l’est, sur fond d’USA plus ou moins discrets.
    Nous n’avons rien en commun avec ces gens là. Excepté peut-être nos gouvernants xénocrates.

  7. Plusdepognon dit :

    Le basculement des USA vers l’Asie est une politique suivie depuis des dizaines d’années et elle est un axe fort des politiciens US de tous bords. Il était temps de le comprendre…
    https://www.meta-defense.fr/2020/07/17/la-ministre-de-la-defense-allemande-previent-dun-probable-desengagement-us-en-europe/

  8. Lolo65 dit :

    La boussole c’est la France.

    • St Chamond dit :

      On peut pas mieux dire

    • tschok dit :

      @Lolo65,

      Un poil trop égo-centré, non?

      Si je puis me permettre une question perfide: quelle est l’intérêt d’avoir une boussole quand on est égo-centré?

      • St Chamond dit :

        @tschok
        La politique extérieur de la France ne peut et ne doit être qu’au service de ses intérêts. Pas de protéger l’arrière-cour allemande en Europe de l’Est et son hégémonie sur le continent. Donc pour la France, la boussole, ça doit être la France.

        • Castel dit :

          @ St Chamond
          Mais l’intérêt de la France peut être difficilement dissocié du reste de l’Europe……Allemagne y compris!!
          On le voit clairement avec les besoins militaires, que ce soit en matière d’avions, de chars ou d’autres matériels ( comme les satellites d’observation militaires par exemple), mais aussi, bien sûr sur le plan économique, pour lutter contre les multi nationales, comme les fameux « G.A.F.A » qui cherchent la moindre faille pour essayer d’échapper aux impôts en s’implantant chez un pays complaisant, alors qu’ils réalisent la majorité de leurs profits en Europe !
          Alors, pas étonnant que l’on voit paraître sur ce site des nouveau pseudos qui se présentent comme des « patriotes », mais qui travaillent au service des ennemis de l’Europe, c’est à dire , les Russes, sur le plan militaire, les USA sur le plan économique, les Chinois, pour les deux, sans oublier les Israéliens qui voient d’un mauvais œil l’Europe les empêcher d’annexer la Palestine…….
          Bref, il n’y a que les naïfs pour ne pas s’en rendre compte !!

      • Cinéphile dit :

        Tschok, à ce point là ça devient gênant.
        (Audiard)

  9. Max dit :

    En effet 2% d’un PIB riquiqui ça ne donne pas grand chose !

  10. Le Breton dit :

    « Ainsi, les « ministres-présidents » de quatre États régionaux [Bade-Württemberg, Rhénanie-Palatinat, Bavière, Hesse] ont écrit à 13 membres du Congrès américain pour leur demander d’empêcher ce projet »

    La raison est surtout économique, les bases américaines font vivre de nombreux territoires depuis 1945.

  11. Lucien dit :

    « C’est en effet ce qu’a expliqué Annegret Kramp-Karrenbauer, la ministre allemande de la Défense, à la commission de la sous-commission de la sécurité et de la défense du Parlement européen, le 14 juillet. »

    J’espère qu’il s’agit d’une faute de l’auteur lors de la rédaction de l’article… « à la commission de la sous-commission de la sécurité et de la défense du Parlement européen »… C’est pire qu’un « machin » à ce niveau-là !

    Pour parler du fond de l’affaire, l’idée que les Européens aient une vision stratégique commune n’a aucun sens. Pourquoi les Scandinaves ou les Européens de l’Est s’intéresseraient-ils au Mali ou à ce qui se passe en Méditerranée et au-delà ? Et nous, nous devons réfléchir. Si nous nous alignons sur la vision stratégie des Polonais, cela signifiera que nous nous alignerons (encore davantage que c’est le cas aujourd’hui) sur les positions américaines. Est-ce cela que nous voulons ?

    Alors autant supprimer le Quai d’Orsay. En fait, il faudrait dans ces conditions faire un ministère unique des affaires étrangères. Et là, le problème se posera des forces armées. Va-t-on demander à des Français de mourir pour les intérêts américano-polonais ? Un réchauffé du Mourir pour Dantzig… Va-t-on demander à des soldats français de se battre au côté des islamistes de Tripoli parce qu’ils ont la bénédiction de Washigton dans leur lutte contre l’influence russe en Libye (Maréchal Haftar) ?

    Comprenez bien ceci : une vision commune n’engage pas juste les discours à rallonge de nos diplomates. Cela engage in fine l’avenir des forces armées et le sang de leurs soldats. Et comme la France est la principale armée de l’UE (et pratiquement la seule à pouvoir se déplacer en OPEX), ce sera le sang de nos soldats.

    • tschok dit :

      @Lucien,

      Ben c’est-à-dire que quand les Allemands nous prennent au sérieux (la nécessité d’avoir une vision stratégique du monde) dans les mots qui suivent la phrase qui énonce ce constat, ils nous infligent immédiatement une blessure narcissique.

      Citation:

      « Si nous voulons nous affirmer en tant qu’Européens, nous ne pouvons le faire qu’ensemble. […] Il s’agit de défense collective, il s’agit d’opérations internationales, il s’agit d’une vision stratégique du monde, il s’agit en fin de compte de la question de savoir si nous voulons façonner activement l’ordre mondial »

      Il est question de plein de choses qui nous plaisent dans cette affaire: s’affirmer en tant qu’Européen, agir ensemble, défense collective, opérations internationales, avoir vision stratégique du monde, façonner activement l’ordre mondial.

      En première analyse, je dirais que c’est une phrase qui nous fait bander: il y a tout ce qu’on aime dedans.

      Mais en seconde analyse, on comprend qu’il va falloir faire notre deuil de notre fantasme fondateur: considérer l’Europe comme le levier d’Archimède de la France sur le monde. Son relai de puissance. Sa gagneuse, quoi. Car dans l’Europe stratégique que les Allemands appellent de leurs vœux il n’est pas question de grandeur française, mais de défense d’un collectif européen dont la France est une partie comme une autre et à laquelle elle est appelée à prendre part en ayant une attitude adulte et responsable.

      La blessure narcissique éternelle des Français est là: Nous, dans l’Europe, on se voit comme des mâles alpha: l’Europe est le moyen de notre puissance et c’est nous qui la dominons. C’est une illusion, évidemment. Arrivé là, on est des maris divorcés avec à peine un droit de visite et surtout une pension alimentaire à payer. C’est comme ça qu’on se voit.

      Notre souverainisme se révolte: on ne peut alors pas s’empêcher de considérer nos partenaires européens comme nos putes, d’abord et avant tout parce qu’on les suspecte d’être les putes des Etats-Unis: l’Allemagne bien sûr, le Royaume-Unis, évidemment. Que dire de la Pologne? Sans compter la Turquie.

      Premier truc à faire pour commencer à faire de la stratégie sérieusement: sortir du modèle putassier. En l’espèce: ne pas considérer les Boches comme les putes des Amerloques, ni les nôtres.

      Franchissez ce double clenche, et vous verrez, vous ferez des progrès.

      Pour l’instant, vous êtes dans ce va et vient de frustrations françaises, comme un l’ado qui devient progressivement adulte. Il faut prendre conscience de nos faiblesses historiques: nous ne sommes pas du tout un peuple stratège. Dans l’histoire européenne, on est plutôt des bourrins, des nantis et des veinards. Mais pas des stratèges. Nous, on fait plutôt du portenaouak quand ça nous prend, et tout nous prend comme une envie de pisser. On est des êtres anti stratégiques par nature. C’est notre culture qui nous force à l’être.

      La stratégie est un talent qu’on vient tout juste de rajouter à tous les ceux qu’on a déjà, mais on est jeune dans la discipline. On commence, en fait.

      Donc, quand les Allemands nous parlent de stratégie, faut faire gaffe. Faut être attentif. Ils nous ont torché trop souvent pour qu’on les néglige, faut dire.

      • nexterience dit :

        Tout de même, la France est autrement plus universaliste et miroir du monde que les allemands. Ils ont un peu d’argent, nous avons les idées.
        Je préfère être dans un voilier où le capitaine sait où il va. Vous semblez préférer les équipages rapides sans grandes vues.

      • Lucien dit :

        Votre description des Français ne me convainc guère.

        Mais je reviens sur votre point principal : « ne pas considérer les Boches comme les putes des Amerloques »

        Je pense en effet qu’ils le sont parce qu’ils l’ont voulu. C’est l’amère leçon qu’a apprise le Général de Gaulle après le traité de Élysée de 1963. Quand il a finalement compris que la construction européenne ne serait pas la résurrection de l’Empire Carolingien mais bien le jouet des Américains.

        Je vous invite à écouter cet extrait de la conférence du Général le 15 mai 1962, notamment à partir de 5:38 (https://www.youtube.com/watch?v=t_GUE8tUsDo )

        Démontrez moi plutôt que les Allemands, les Britanniques, les Polonais ne sont pas les putes des Américains ? On pourrait dire autant de la France depuis 2009, mais même avant (Guerre du Golfe, destruction de la Yougoslavie). Du moins avons-nous su dire « non » en 2003. Et jusqu’à preuve du contraire, nous avons eu raison, ne vous en déplaise. En termes de stratégie, sans être les meilleurs, on peut se consoler en regardant les Américains et d’autres encore.

      • Bloodasp dit :

        @tschok: Intéressant, néanmoins il y a 2 choses qui me gênent dans votre démonstration, que les Français veuillent dominer l’Europe, admettons, mais jusqu’à preuve du contraire, ce sont les allemands qui nous ont envahi à 3 reprises (1870, 1914, 1939) l’histoire est têtu, qui nous dit qu’ils ne vont retenter le coup une 4° fois et pour de bon cette fois-ci? Qu’on soit pas très bon en stratégie, du moins pas au niveau des allemands, admettons, mais faut être sacrément con pour déclencher 2 conflits mondiaux sur 2 fronts (France & Angleterre d’un côté et Russie de l’autre) sans ressources naturels suffisantes (Fer, pétrole, ressources humaines…) pour tenir dans la durée…et finir par se faire défoncer comme ils l’ont été.Bref tout ça pour vous dire que je pense que vous surestimez leur sens de la stratégie, je pense que les allemands ont un égaux encore gros que le notre, pire ça frise l’inconscience…la prochaine fois qu’ils seront pris d’une bouffée délirante, du genre 4° Reich, ils vont s’attaquer à qui? La Chine et la Russie en même temps?

        • Mantore Gérard dit :

          C’est bien pour ça qu’ils ont changé de méthode tout en profitant encore une fois de la nullité de notre classe politique : cette fois-ci, ils sont passés par la monnaie.
          Le SME signé par Pompidou et Giscard en 1972, c’est pire que l’armistice de juin40.

      • Czar dit :

        « Ils nous ont torché trop souvent pour qu’on les néglige, faut dire. »

        j’entends bien que dégobiller sur la France – tout en prétendant parler en son nom du haut d’une présence qui doit bien remonter à trois générations entière -est en quelque sorte, le truc le plus proche chez les tiens d’une tradition, mais faire gaffe à ne pas pousser trop loin les limites du vraisemblable.

        des deux guerres mondiales nous ayant opposés à notre voisin teuton, je n’ai pas le souvenir que l’on en ait perdu une seule – quand bien même nous avons assez mal démarré l’opus second.

        Dans son livre-programme , un homme d’Etat de la mauvaise rive du Rhin, un peu obtus mais parfois au jour sur certains problèmes, listait les invasion françaises de son patelin à près d’une quarantaine sur toute son existence nationale (en somme depuis Verdun, mais le traité, pas la pâtée)

  12. Berkut dit :

    Une boussole stratégique, c’est moins cher qu’une aviation stratégique…..Ceux qui ont les deux sont plus écoutés que les autres…

  13. Vinz dit :

     » Projet russe de gazoduc Nord Stream 2. »
    .
    En passe d’être achevé :
    https://www.reuters.com/article/gazprom-nord-stream-2-denmark/update-1-denmark-gives-nord-stream-2-nod-to-restart-pipeline-work-idUSL8N2ED1RY
    .
    Gazprom a finalement « dépêché » l’Academic Cherskiy. Je me demande ce qu’a obtenu le Danmark de l’Allemagne.

  14. Félix GARCIA dit :

    L’Allemagne s’occupe de sa sphère d’influence à l’Est, la France de sa propre aire d’influence au Sud-Ouest et au Sud-Ouest.
    Politique méditerranéenne menée par la France, l’Espagne et l’Italie, politique nordique et Russe par l’Allemagne.
    Assurer le continuum défensif France-Allemagne-Pologne-Ukraine. Et verrouiller celui-ci par une défense aérienne, électronique et numérique « au top ».
    C’est ce qui est en train de se passer en fait, non ?
    Et une politique maritime qui ne cherche pas à nous amputer des DOM-TOM !

    Cordialement,
    Félix GARCIA

  15. St Chamond dit :

    Face au retrait américain l’Allemagne commence à comprendre qu’il lui faudrait organiser et prendre en charge la défense de son arrière court est-européenne. Très bien mais quel est nôtre intérêt dans cette histoire ? A-t-on particulièrement besoin de leur aide pour assurer notre présence et notre capacité de projection par delà les mers chaudes et les océans ? Au contraire a-t-on intérêt à participer à une « Europe de la défense » qui n’aurait pour d’autre résultat que de maintenir l’hégémonie allemande sur le continent ?

  16. lym dit :

    Il va y avoir un sacré problème de déclinaisons magnétiques à résoudre pour avoir une boussole commune qui, au nord de l’Europe, indiquera l’ouest géographique ; au centre, l’est ; au sud, de son nombril à n’importe quoi!

    C’est vraiment l’art de mettre sur la table des solutions sans aucun avenir.

    Retirer toute subvention européenne aux pays achetant américain et organiser le développement d’une industrie de défense dans laquelle chacun pourra satisfaire ses besoins propres serait un meilleur départ. Il sera ensuite bien temps, avec quelques intérêts stratégiques devenus communs à défendre, de mutualiser naturellement ensuite ce qui pourra l’être.

    La charrue avant les bœufs, cela ne fonctionne pas.

  17. Max dit :

    Sans finances claires il ne pourra y avoir de réelle avancée en terme de défense en Europe et/ou européenne.
    Avant tout il y a le problème européen du blocage par la Hollande et l’Autriche du projet de mutualisation des taux d’emprunt des dettes souveraines post-Covid… Le vote se fait à l’unanimité. Aïe !
    Deux états qui ne sont pas plus gros que l’Île de France.

  18. Julien dit :

    Une boussole qui pointerait vers l’industrie Allemande, je présume?

  19. Wagdoox dit :

    Il faut surtout comprendre que si l’Allemagne veut une boussole pour l’europe et encore plus s’imposer comme le nord magnétique

  20. lxm dit :

    Boussole stratégique, référence à la géographie, au nord et ce qui est tangible, se repérer par rapport à ce qui est vrai. Cela suppose de comprendre qui on est. Déjà dire des trucs tels que « des européens du nord n’auraient rien à voir avec ce qui se passe en afrique » est autant absurde à notre époque mondialisée que de parler d’habitants de l’arkansas qui se préoccuperaient de la chine ou d’un tibétain qui penserait à la mer de chine; cela est en fait hors de propos, hors sujet.
    Prenez un oeil, il a des récepteurs, chacun voit une partie, mais l’ensemble permet de distinguer bien plus que la somme des parties, cela s’appelle de la compréhension. C’est aussi par la logique qu’il est absurde de créer l’europe en affaiblissant ses pays dont la france ou défoncer les cultures et marchés nationaux pour créer des « champions européens » qui au final s’offrent tous aux ricains. On a besoin de tout le monde, chacun sa vision, chacun sa méthode, on doit aggréger tout cela de manière intelligente. L’europe a la plus grande diversité génétique au monde, le monde musulman la plus faible, cela se reflète dans nos postures et décisions et remarques, de là nait la liberté, la liberté d’avoir une opinion, la liberté d’exister, la liberté nécessaire pour vivre face aux défis du temps et des crises. On a donc besoin de cette diversité pour piger ce qui se passe en faisant remonter l’information à l’autorité qui va donc pondérer trancher, piger ce qui se passe en terme de grands mouvements, amplitudes formes et inertie ( de ce qui se passe) pour décider nettement et agir sans bavure.
    En fait l’europe des marchés( jean monnet était banquier qui voulait donc un marché pour fare ses emplettes au moindre cout, vision pauvre et court termiste) a été mise en priorité alors que c’était le dernier truc à faire dans l’ordre, l’UE a été faite à l’envers, les gens ont été comme tirés du lit, ont vu leur maison détruite et on leur dit maintenant d’être en compétition avec des types à des milliers de kms qui n’ont rien demandé non plus; partout la culture s’effondre, partout le niveau baisse, partout la pauvreté matérielle et d’esprit se développe. Donc à priori cette union européenne va être détruite de gré ou de force, démontée jusqu’au fondement comme les peuples qu’elle a soumis à la dictature de lobbyes de bruxelles, et dans un énorme souffrance il va falloir tout recommencer pour refaire une nouvelle union, cette fois ci dans l’ordre, cette fois ci avec intelligence, cette fois ci avec un but autre que plaire aux multinationales.
    Cette europe actuelle a détruit l’UEO, a détruit la PESC et s’est offerte entièrement aux ricains, tout ce que fait la france tout ce que tente la france, cette union européenne actuelle le détruit. Les allemands obéissent à leurs maitres ricains en nous abaissant encore aussi, nous mettant des batons dans les roues. Il ne faut pas abandonner, tant qu’on cherchera, on trouvera le bon modèle d’europe.

    Voici la boussole, nous ne sommes pas américains, nous ne sommes pas russes, nous ne sommes pas turcs, nous ne sommes pas arabes. Nous apprenons des autres, mais ne sommes pas des copies des autres, nous cherchons à dompter la complexité sans tomber dans le simplisme. Nous cherchons à nous dépasser pour nous améliorer parce que c’est le sens de l’histoire, celui qui stagne chute. Nous nous entraidons pour rester au top, mais nous savons que si tous deviennent pareils alors la chute est inéluctable, ceci est le bilan de guerres effroyables et de régimes oppressifs, la diversité est gage de survie et de réussite, notre challenge est de la faire coopérer avec le plus d’harmonie possible.

  21. themistocles dit :

    Les forces armées, c’est comme une monnaie et la frontière : c’est le souverain et donc le pouvoir. Avec la monnaie, les apprentis sorciers européistes se sont crus plus malins que les autres. Bilan :l’Euro est au bord de l’explosion et il a ruiné l’économie française ( en plus de celle de l’Italie et de l’Espagne). En France, le souverain, c’est le peuple. Ces mêmes européistes vont bientôt devoir lui rendre des comptes sur leur idée à la c… Mais les forces armées ont heureusement été conservées sous la main du seul détenteur de la volonté populaire, à savoir le président. Pas forcément brillant ou efficace , mais au moins légitime. Il n’est pas question de brader ça à une quelconque entité internationale bancale.Surtout au moment ou l’UE va disparaître. Si nous avons encore un peu d’influence diplomatique, ce n’est pas grâce au Quai d’Orsay, sinistré par les années Fabius et son alignement total et probablement félon sur Israël , mais parce que nous avons un siège au conseil de sécurité, l’arme nucléaire et des forces armées capables et ayant démontré leur capacité à aller distribuer quelques gifles au moment opportun à l’autre bout de la planète. Du coup, quand on négocier, on peut avoir le rameau d’olivier et le bâton ( pas si gros que ça mais un bâton quand même). C’est mieux qu’avec le rameau seul…

  22. oryzons dit :

    Le pivot vers l’Asie des US on en parlait déjà dès le premier mandat de Clinton…
    En Europe on est lonnnnnnng à la détente.

  23. Paddybus dit :

    Ca fait longtemps que j’écoute les discours de Poutine, et ceux de Lavrov et Choïgou…. je n’ai franchement pas le sentiment que ce pays a les moindres visées sur quelque pays d’europe…. ils ont d’autres chats à fouetter, ne serait-ce qu’ économiques….
    Au surplus, je m’interroge sur la capacité réelle de leur armée à agir massivement et loin de leurs bases…. je suis donc vraiment perplexe sur ce sujet….
    De plus, on sait que l’allemagne a déjà des difficultés à remplir ses rangs déjà pourtant réduits au plus strict minimum…. ou vont-ils donc trouver les troupes, pour constituer leur développement…???
    Au vu de notre situation économique… qui ne s’est pas améliorée (pour le moins) ces derniers temps… je veux bien qu’on augmente notre budget mili…. mais cela sera au détriment de notre endettement, ce qui continue à nous fragiliser économiquement…. et pourtant, c’est bien sur ce terrain que se situent les affrontements majeurs des dernières décennies….et tout aussi surement des prochaines…
    De plus, quand je constate l’attitude des anciens pays de l’est… je m’interroge sur le devoir que pourrait avoir la France d’aider ceux la jouent perso depuis des années…. tout en bénéficiant de nos aides financières…. si mes infos sont bonnes, selon les règles de participation et de distribution… la France verse plus d’un milliard d’euros aux polonais…. qui ont, il n’y a pas si longtemps annulé une commande d’hélicos à Airbus, pour acheter ricain….
    J’ajoute que les allemands ne se sont pas beaucoup remis en cause dans le fonctionnement économique de l’europe…. alors que leur situation économique nous piétinais et soudainement, quand c’est en train de tourner vinaigre…. ils se trouvent soudain un grand intérêt pour les armes en europe….!!!!!
    Alors, l’avenir de l’europe serai soudain militaire et diplomatique…????
    Quelle diplomatie, et sur quelles bases et quels intérêts seront défendus…??? ceux que chérissent les allemands, ou ceux préférés par les Français …voire les Néerlandais… les lettons…. les maltais qui se la jouent à part…????
    Je crains qu’on ne soit une fois de plus dans l’agitation …. pour masquer une fois encore des intérêts bien précis…. qu’il conviendrai que le peuple ne comprenne pas trop vite…..!!!!!!!

  24. Fred dit :

    Les propos des dirigeant.e.s allemand.e.s s’adressent aussi à leur propres parlementaires (et électeurs), qui freinent des quatre fers pour augmenter les budgets de défense.

    Difficile de se proposer en leader stratégique dans ces conditions.

  25. Vins dit :

    A ceux qui parlent géopolitique, vision stratégique, arme tactique…., la réponse est l’engagement de nos soldats sur le terrain… quel pays européens peut se targuer d’un tel engagement? Surement pas l’Allemagne.
    Alors maintenant qu’ils commencent à stresser après avoir plumer leur camarade sur la chaîne européenne, ils vont nous expliquer en arrosant de quelques milliards à droite à gauche qu’ils ont LA bonne vision.
    Nous avons acquis chèrement une certaine ;ps complète) indépendance militaire… maintenant il faut la monnayer. Ça, c’est le seul est vrai bisness international.
    Mais je ne suis qu’un pauvre dinosaure comme disent certains qui dorment tranquilles le soir grâce à l’engagement de nos soldats et à l’investissement des français depuis 60 ans…
    PS: je ne suis pas sûr que le godemichet repousse une division de blindé russe mais le concept est à développer par son auteur…

  26. ClémentF dit :

    Moi je trouve que l’Allemagne fait beaucoup de demandes (la boussole), émet beaucoup de souhaits (la mutualisation du parapluie nuc), mais bon j’aimerai plutôt voir ce qu’ils mettent sur la table aujourd’hui en terme de défense.
    Et pas que en projets indus/mili, qui font joli sur le papier, mais qu’ils n’utilisent pas vraiment, puisque ils ne veulent pas faire la guerre.
    Le point positif, c’est que tout d’un coup la belle endormie réalise que l’oncle Sam va peut-être la larguer, et qu’il va falloir qu’elle se bouge. Jusqu’à peu, les allemands se faisaient très bien à leur statut de vaincu sous protection, avec au passage un léger dédain pour ces cons de GIs. Du coup, tout ça c’est de la politique intérieure, on essaie de faire passer le message au peuple allemand qu’il va falloir se salir les mains et passer à la caisse.
    Certains de mes copains allemands se voient/voyaient comme sortis de l’Histoire, sur le banc quoi, après avoir fait trop de conneries. Ils avaient l’ai de trouver ça confortable.

  27. Bloodasp dit :

    Les allemands comprennent peut-être enfin la vision de De Gaulle, une Europe de l’Atlantique à l’Oural, ce qui serait logique, le territoire Russe se dépeuple, déborde de ressources naturels nécessaire, bref si nous tendons pas la main aux Russes ce sont les Chinois qui vont le faire et grignoter à termes leur territoire. Le Préalable à cette étape est que l’Europe de l’Ouest constitue un bloc militairement et diplomatiquement autonome, histoire de pouvoir négocier d’égal à égal avec les Russes. D’ailleurs si les US font des pieds et mains pour empêcher tout rapprochement avec les Russes c’est que De Gaulle devait pas être loin de la vérité.

    • Paddybus dit :

      Ce que vous dites est surement assez vrai, d’autant qu’on sait déjà que des tiraillements ont lieu du coté de la frontière russo-chinoise, que la population chino-mongole à tendance déjà à s’installer plus ou moins légalement en Russie….
      Mais, de plus hors les propos de De Gaulle, les analyses de Brezinsky (le grand échiquier) explicitent clairement la situation, et la nécessité américaine de jouer la division europe-Russie… sinon les usa seraient disqualifiés dans la course au « centre du monde » … l’europe avait des chances de devenir avec la Russie le nouveau barycentre du monde, avec une alliance russe… et la présence en Europe d’une Serbie puissante en liens avec l’orthodoxie Russe, renforçait cette potentielle union….
      Cela explique facilement la guerre contre la Yougoslavie, la division entretenue et l’appuis invraisemblable dont bénéficient les musulmans de cette région…. et actuellement sortent de plus en plus de révélations sur les manigances et accusations fallacieuses, charniers plus ou moins avérés, attribués aux serbes mais contestés… (évidemment tues pas nos merdias librement financés par le gouvernement français…!!!)
      Oui, plutôt que cette europe bancale, nous aurions bien mieux fait a nous accorder intelligemment avec Poutine qui à mon sens n’a aucune visée sur nos nations….!!!!

      • Félix GARCIA dit :

        « Oui, plutôt que cette europe bancale, nous aurions bien mieux fait a nous accorder intelligemment avec Poutine qui à mon sens n’a aucune visée sur nos nations….!!!! »

        Entièrement d’accord avec vous jusque-là. A moins que vous ne parliez de conquête physique du territoire, on ne peut pas dire que la « Russie de Poutine » n’ait aucune visée sur nos nations. J’ai du mal à croire que celui-ci ait laissé croître le « Douginisme » (incitation aux conflits raciaux, démoralisation de « l’Ouest » etc …) par erreur.
        Après, je suis « complotiste », donc … bon … pour moi, Vlad’ est en collaboration avec ce qu’on appelle « le Nouvel Ordre Mondial » , et joue simplement sa partition.
        Certains diront : « Il veut bien jouer selon les règles du jeu, mais veut sa part du gâteau pour les russes ». Ce à quoi je ne crois pas.

        BREZINSKY explicite clairement la question de « l’Île-Monde » (Europe-Asie-Afrique) de cette manière dans son « Grand Echiquier », et du fédéralisme et/ou de l’impérialisme comme les deux seules voies possibles.
        Il explique clairement que l’impérialisme américain doit fédérer « l’Île-Monde » en sa faveur. Et d’ailleurs, que celui-ci est le seul à même de le réaliser. Du fait de la position périphérique des Etats-Unis d’Amérique, concept que ne renierait pas Caroll QUIGLEY.

        La question, telle que JE la pose : sommes-nous réellement face à ces forces-là ? Reformulé autrement : les lignes de forces, sont-elles réellement celles des états ? J’ai du mal à croire que « Môssieur TRILATERAL » (BREZINSKY) soit un patriote américain … Les USA sont les muscles, l’outil de prédilection de cette « hyper-classe mondiale », à fins de faire rentrer les « récalcitrants » dans le rang.

        Pardonnez mon emphase.

        Cordialement,
        Félix GARCIA

  28. Elyo dit :

    « l’OTAN sans les USA ne ferait pas un pli devant la Fédération de Russie  » permettez moi de signaler que l’otan sans les USA ne peut exister puisque c’est un traité entre l’Europe et les Usa. Cela dit la Russie réfléchirait à deux fois avant de s’attaquer à une coalition composée de la France, de la RFA, du RU, Italie, Pologne etc … qui a un armement classique (avions, chars,forces navales et sous-marines …) supérieur à la Russie et probablement de meilleure qualité. Par contre la Russie possède plus de têtes nucléaires, mais les utiliser conduirait les belligérants à une destruction mutuelle sans vainqueur.

  29. Patrickov dit :

    Les patrons de l’EU c’est les allemands, France, Italie, Espagne, Portugal en faillite, dette dépassant ou atteignant leurs PIB, heureusement que l’Allemagne est là avec son économie et son excédent commercial sans quoi ce serait fini de l’euro.
    Même du temps du mark allemand il était au dessus du franc, du peseta, de l’escudo, de la lire,