!-- Quantcast Choice. Consent Manager Tag v2.0 (for TCF 2.0) -->

 

L’incendie de l’USS Bonhomme Richard compromet les plans de l’US Marine Corps pour la région Indo-Pacifique

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

13 contributions

  1. Clavier dit :

    « …..un navire de 40.000 tonnes de déplacement, devait prochainement reprendre la mer après deux ans de travaux visant à lui donner la capacité de mettre en oeuvre des F-35B….. »

    Je crois donc qu’on peut mettre à l’actif du F-35 un navire d’assaut amphibie porte-hélicoptère !
    Cet avion va finir par avoir un palmarès fourni ……

  2. breer dit :

    On a beau se gausser de tout ces matériels modernes et sophistiqués, mais vu les dégâts occasionnés lors d’un incendie, on pourrait se dire qu’en cas de conflit armé réel (sur mer) on aurait vite des dizaines de navires assez vite hors services. La guerre des Malouines, un conflit limité en zone de combat et de forces présentes et qui date pourtant un peu, a montré la fragilité de la technologie… Les différentes marines ne dureraient certainement pas plus d’un an en cas de conflit important … Plus rien à voir avec les batailles navales de la 2ème guerre mondiale…

    • Kural dit :

      Justement durant la deuxième guerre mondiale en moins d’un ans la flotte d’une pays était mis hors service ou cloué à leurs port (allemagne, france, italie…) les navire ne sont pas devenus « plus fragile » mais « moins nombreux » prend en compte aussi l’amélioration de la précision et de la puissance et des arme et tu comprend d’ou vienne ton impression… Mais je peut te garantir que les navire actuelle sont largement plus résistant que les navire de la deuxième guerre mondiale(c’est même navire que tu acclame un seul avions japonais suffisait a détruire un gros cuirassé….)

    • Royal Marine dit :

      N’oublions pas qu’aux Malouines la Royal Navy a découvert bon nombre de vices cachés, dans l’équipement, tant des bateaux que des hommes… Certaines exigences de la deuxième guerre mondial avaient été oubliées…
      Sur les bateaux: chemins de câbles difficilement accessibles, car cachés dans des caissons du plus bel effet… Qui transportent la chaleur d’un compartiment à l’autre, puisque sans isolation dans les cloisons, et allume des incendies à distance, dans d’autres locaux… D’autre part, l’arrosage en pluie dans les locaux s’étant révélés insuffisant en débit, le feu continue à s’étendre, et fait chauffer le pont du navire, le portant au rouge…
      Pour les hommes: tous les équipements corporels qui auraient dut être en coton ou laine (cagoules, T-shirts, caleçons, chaussettes, combinaison de combat, rideau des bannettes et des portes des postes, etc, …) sont en nylon ou en Tergal… Résultat? Tout s’enflamme très rapidement, et les chaussettes en nylon des pompiers fondent à l’intérieur des bottes, occasionnant de graves brûlures et intoxications de la peau et du sang… Ne parlons pas des blousons de mer, à la fourrure en acrylique!!!
      On avait tout simplement oublié que le pire ennemi d’un bateau, c’est le feu…
      Le résultat, c’est qu’énormément de personnels, tant Marine, qu’Armée de Terre a été blessé gravement, et mis hors de combat, avant même d’être engagés. (Sir Galaad notamment…)

      • Frédéric dit :

        Merci du rappel. Avec la frégate norvégienne qui coule pour un rien, notre sous-marin qui flambe à Toulon, et les destroyers américains qui ont eu des collisions, j’espère que les retour d’expérience seront bien prit en compte par les divers marines.

  3. Hrtk dit :

    Bonhomme Richard, quand-même un drôle de nom.

    • Fus dit :

      Histoire des USA et de la France… 1779 la frégate Duc de Duras, construite à Lorient, est donnée par la France aux Etats américains en lutte contre la GB. Rebaptisée « Bonhomme Richard » d’après l’almanach, très populaire en Amérique, publié par B. Franklin « Poor Richard’s Almanak » (en français almanach bonhomme richard) Depuis plusieurs navires de l’US Navy ont porté ce nom.

    • Fred dit :

      @ Hrtk
      C’est « Made in France », en hommage à un Américain.
      [mais on trouve aussi « Bonhomme » dans la langue anglaise, sans rapport dans ce cas précis]

  4. Herixe dit :

    Lightning carrier… « Porte avion léger » si on traduit le concept…. « Porte-F35 » si on traduit l’esprit (c’est la traduction littérale en plus)

  5. Ghostrider dit :

    @ Hrtk : une vieille histoire d’almanach pour honorer benjamin franklin. au moins 5 navires de l’ US navy ont porté le même nom au fil de son histoire dont si ma mémoire un porte avions de la classe ESSEx en 44′.

  6. Tom Sawyer dit :

    Une précision : Lightning Carrier ne veut pas dire porte-avion léger, mais porte-avion à même de mettre en oeuvre des F35B dont le nom de code est « Lightning »