Le général Burkhard met en garde contre le « tout privé » pour la maintenance des véhicules de l’armée de Terre

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

33 contributions

  1. Jm dit :

    Le général pense beaucoup à haute voix ces derniers temps.
    Il va faire partie du prochain remaniement des généraux?
    Ça se précise !!!

  2. norbert dit :

    On essaie de maquiller le fait que nous n’avons pas assez de pièces détachées par une externalisation qui réglerait tous les maux de la maintenance. Les sociètés privés ne remplaceront jamais le savoir faire de nos mécaniciens militaires , et en réalités sont des officines coûteuses dirigés par des civils bien introduit dans les rouages militaires. Il vaut mieux acheter les pièces nécessaires à l’entretien , plutôt que de subir des présentations « power point « séduisantes.

    • themistocles dit :

      C’est exactement ce qui a été fait pour la maintenance aéronautique. Doublée de pseudo-organismes de régulation et de contrôle type SIMMAD, SIAE,CELAE, S/C AERO etc… en fait des usisnes à gaz n’alimentant qu’elles mêmes en indicateurs, rapport, compte-rendu etc… Au final, un disponibilité cataclysmique, y compris pour des aéronefs tout neufs…. *N’oubliez jamais que les techniciens militaires sont tenus et accomplissement fidèlement leur devoir, stimulé par leur volonté de soutenir leurs camarades et sont souvent capables de faire des miracles avec rien . Les techniciens civils ne sont tenus que par leur contrat, et jamais au delà. Quand aux ouvriers d’Etat, il faut les avoir côtoyé, ça ne se raconte pas….

  3. Plusdepognon dit :

    Il n’y a qu’à regarder du côté de l’Allemagne pour en voir les résultats :
    https://youtu.be/EpY-piJuUUM

    Après il ne manquera plus que des soldats syndiqués et ça ne bougera plus les pattes arrières.

    • Plusdepognon dit :

      Pour être juste, dans le domaine de la MCO en général, on peut voir qu’au niveau aéronautique les AIA ont plus bossé que les industriels du privé pendant la pandémie COVID-19 :
      https://lemamouth.blogspot.com/2020/06/une-proposition-de-la-cgt-du-siae.html

      Donc, à méditer…

      • Perplexe dit :

         » de la MCO  » ? Non il s’agit du MCO …Au passage, vous démonter que vous n’y connaissez pas grand chose.

        • ScopeWizard dit :

          @Perplexe

          Bof , MCO pourrait également se traduire par Maintenance ( sous-entendu du matériel concerné ) en Condition Opérationnelle .

          Cela dénaturerait-il à ce point le sens de ces trois lettres pour autant ?

          @Plusdepognon n’ y connaît peut-être pas grand-chose , en attendant il reste l’ un des rares à nous proposer à chaque fois un bel échantillon de trouvailles sous formes de liens souvent plus intéressants et pertinents les uns que les autres ……….

          Tellement , que pour ma part je ne parviens plus à lui répondre , c’ est devenu ou ses liens ou lui ………… 🙂

        • Jm dit :

          Et au passage, il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent jamais.
          Et encore, même en ne faisant rien,, ils arrivent quand même à faire des conneries.
          Vous en êtres l’exemple parfait.
          Que pour Plusdepognon, MCO veuille dire maintien ou maintenance, à la sortie, le résultat est quasi le même, ça coince aux entournures..
          Par contre, « au passage,vous démonter…. » (c’est votre phrase), vous prouver que vous être juste là pour critiquer.
          Plusdepognon peut-être pas connaître MCO, vous pas connaître français et conjugaison.
          Trop facile critiquer.
          Mais quoi vous proposer ?
          Moi demander à vous?

      • Plusdepognon dit :

        C’est gentil les gars, mais au départ j’étais parti sur « de la maintenance » et cela a marqué MCO. Voilà, voilà…

        Car ce qui est à la mode fait se poser une question : quel est l’avenir des régiment du matériel et des mécanos ?

        Arquus a donné il n’y a pas longtemps le résultat de son expérimentation au nom du ministère de son futur travail rémunéré : la maintenance prédictive.
        https://blablachars.blogspot.com/2020/06/operation-verite-par-arquus.html?m=1

        À votre avis quelles sont les conclusions de l’utilité de ce panier garni pour industriels rendues par un petit acteur qui en a désespérément besoin pour survivre ?

        Parce que les conclusions étaient déjà écrites et font l’unanimité chez ceux qui vont la facturer :
        https://blablachars.blogspot.com/2020/05/le-mco-dans-la-crise-et-dans-lavenir.html?m=1

  4. petitjean dit :

    sur le champ de bataille qui remet en état les matériels ?
    tout ça pour faire « baisser les coûts » !

  5. PK dit :

    25h par an, quelques cartouches par soldats, pas de tenue complète…

    Bref, l’armée mexicaine, c’est pour bientôt !

  6. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ « Par exemple, certains de nos véhicules tactiques, dont le MCO est confié à 100% à des concessionnaires privés, n’ont pas pu être réparés pendant deux mois en raison de l’arrêt de l’activité de ces mêmes concessionnaires », ]

    Peut-être par ce que dans le privé il y a des syndicats , des délégués CHSCT ou tout simplement un encadrement responsable qui font appliquer des règles d’hygiène et de sécurité en période d’épidémie ? ;0)

    • Jm dit :

      Mouais…
      Sur un tarmac, j’ai rencontré la DRH de RVI, Renault Truck, AARQUS, vous l’appelez comme vous voulez.
      Nous avons parlé mesure de protection et de sécurité en vol, avion chasse et avion passagers (car ce ne sont pas les mêmes).
      Et elle m’a dit que l’activité était à l’arrêt à hauteur de 90 %, mais que les ordinateurs avaient enregistré un bon spectaculaire des demandes de réductions d’abonnement aux salles de sports, Décathlon et autres proposés par le CE durant presque 3 mois.
      Phénomène que j’ai également vu dans ma petite commune du Vercors.
      Nous n’avons aucun club de sports mais qu’est qu’on a vu comme gens courir et faire du vélo pendant le confinement.
      Alors la version « il y un encadrement responsable, le CHSCT ou les syndicats », j’y crois moyen – moyen.
      Par contre, trois mois de vacances au frais de la princesse, cela me convainc un peu plus.

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ Alors la version « il y un encadrement responsable, le CHSCT ou les syndicats », j’y crois moyen – moyen.
        Par contre, trois mois de vacances au frais de la princesse, cela me convainc un peu plus. )

        Je croyais que c’étaient les fonks les feignasses ? Voilà donc que ce sont les ouvriers du privé …
        Je m’étonne d’autant plus de ces déclarations que les salles de sport ont été fermées . Mais bon !
        Le fait de sortir pendant le confinement était d’autre part un droit .

    • Mort au con dit :

      Ah heureusement qu’il y a des syndicats alors ! Comme ça on sera chinois/turc/allemand/etc, mais au moins on aura respecté les droits de l’homme essentiels : les 35h et du gel hydro-alcoolique !

      Vous pensez vraiment à ce que vous dites ? Notre armée est là parce que ça fait bien d’avoir une armée pour etre dans le club des puissants, ou parce qu’elle nous protège ?

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ Vous pensez vraiment à ce que vous dites ? ]

        Oui ! Cela semble choquer que les personnes travaillant pour l’armée dans le privé relèvent du droit commun du secteur privé et non pas du règlement militaire tout comme cela a choqué des personnes aux Etats-Unis que les ouvriers Mexicains travaillant pour le CMI Etasunien se soient mis en grêve pour bénéficier de mesures d’hygiène et de sécurité à cause de cette épidémie ….
        Maintenant , comme le suggère @Clem285 infra , si confier des activités à un secteur qui relève d’autres règles porte préjudice aux missions des forces armées et bien que ces forces armées les prennent en charge !
        Que dire de plus ?

        • Jm dit :

          Ce qui me choque, c’est le sempiternelle deux poids / deux mesures.
          Vous écrivez « Un civil qui travail dans la Défense relève du droit commun du secteur privé et non pas du règlement militaire ».
          Ok.
          Donc tous les avantages (protection due aux statuts, à l’environnement, à l’encadrement, etc) et aucun inconvénient lié aux métiers de militaire.
          Mais alors, pourquoi un militaire affecté dans un autre ministère ou dans une entreprise civile relève du droit militaire et non du droit civil ?
          Je sais que cela peut faire hurler, mais pourquoi ce qui est applicable à l’un ne l’est pas à l’autre ?
          Le civil ne se réfère qu’au droit du secteur civil, le militaire est contrait par le droit du secteur civil en plus de se référer au « droit militaire ».
          Un civil qui fait une « bêtise » en secteur militaire est sanctionné civilement.
          Un militaire qui fait une « bêtise » en secteur civil est sanctionné au plan militaire, puis au plan civil.
          Toujours la double peine.
          Cela me fait penser à une autre chose qui peut paraître anecdotique, mais qui relève du droit à l’égalité homme / femme : si vous ne pratiquez pas l’égalité (à tous les niveaux et dans toutes les circonstances), vous êtes susceptibles de poursuites pénales.
          Alors, pourquoi, au nom de l’égalité, pourquoi les militaires féminins ont le droit d’avoir les cheveux longs et ont l’obligation du port d’un chignon réglementaire, et que les militaires hommes ont l’obligation d’avoir les cheveux coupés courts.
          Et qu’on ne me dise pas qu’il s’agit d’une question de propreté ou d’hygiène, ce qui est valable pour les unes doit être valable pour les autres ou alors cela veut dire que tous les personnels militaires féminins ont les cheveux sales.
          Quand je vois la quantité de shampoing vendue, j’ai plus qu’un doute !!!
          J’en ai parlé avec une spécialiste du droit égalité homme / femme, elle m’a précisée que le premier qui saisit le TA va gagner, car la loi est claire : égalité de traitement.
          C’est certes anecdotique, mais pour en revenir à mon écrit liminaire, j’en ai assez que les militaires soient toujours considérés comme des sous-citoyens de troisième zone.
          2021, un militaire ne peut pas être maire.
          Un fiché S oui ……

    • Clem285 dit :

      C’est vrai. Mais est-ce que la police, armée, santé peut se permettre d’arrêter de travailler en cas de pandémie ? Dans le cas du Covid, on a vue que non. Malade ou pas, on a besoin d’eux.
      Avec une externalisation trop prononcé vers le civil, il y aura des répercussions en cas de nouvelle pandémie, ou même de guerre.

      • Jm dit :

        Surtout quand on lit ça, on se dit que la dispo de civils va bien s’passer !!
        « A Lyon, un patron annonce mettre en place la semaine de 4 jours, avec augmentation de salaire
        Le patron du Groupe LDLC, basé dans la métropole de Lyon en est convaincu « tout le monde en sort gagnant, salariés comme entreprise. » Il dit s’être inspiré d’un modèle japonais. Ça peut faire rêver ou pas.. »
        Après la guerre éclair, nous allons passer à la gurre flash !!!!!

  7. Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

    Il y a très, très longtemps, l’un des grands avantages des armées françaises était que les chevaux de trait de l’artillerie (et les cochers) appartenaient à l’armée…. l’histoire enseigne que les entrepreneurs privées de l’artillerie des Autrichiens, Piémontais et Prussiens avaient tendance à mettre leurs chevaux en sécurité au lieu d’obéir aux ordres dans les situations difficiles….
    Mais Bonaparte ne pèse pas lourd quand Hayek dit qu’il faut garder les coûts de la défense publics pour mieux générer un profit max. pour certains actionnaires … J’espère que ces gens paieront au moins leurs impôts en France (mais j’en doute fort )!
    Un atelier d’État géré efficacement est toujours moins cher qu’une entreprise privée – car il n’a pas à payer de dividendes.

  8. Frede6 dit :

    1-je confirme il parle de plus en comme un énarque encarté à LREM…le roi du en même temps.
    2-il faut arrêter de se plaindre du cout du mco d’engins de haute technologie… ce sont bien les armées qui ont spécifié un VBCI 32 T avec capteurs high tech ou Griffon à 25 T hyperconnecté avec un tourrelleau téléopéré…après il faudrait un peu assumer ses choix, notamment celui du zéro mort/zéro blessé…
    3-il n’a pas tord sur le tout industriel mais la performance des acteurs étatiques ne doit pas être si brillante à la vue du taux de disponibilité…et ce n’est pas parque on n’avait pas assez d’argent pour acheter les pièces

  9. Jean Ker dit :

    Blackwater-Academi, Silvercorp, Wagner, etc…
    Il y a un certain temps (Irak de 2003 ?) qu’il n’y a plus que la maintenance qui soit confiée au privé :
    La stratégie, les objectifs, les cibles, les moyens coercitifs, les matériels, les hommes;
    La guerre est une économie privée à plus d’un titre.
    Et dans le cadre d’un engagement pour la Patrie, les gars déployés sur Barkhane travaillent à leur insu pour les intérêts d’Areva, qui se fout de l’indépendance énergétique du pays, mais pas de ses actionnaires. Vous savez, c’est la boîte peu corrompue dont le récemment débarqué PM était le lobbyiste-communicant.
    Non, ce qu’il aurait fallu faire, c’est ne pas confier la Nation au Privé : ça, ça aurait été efficace en termes de maintenance de nos niveaux de vie et de nos libertés.

  10. Muse dit :

    Et où seront ces civils quand les obus voleront ?

  11. Unhommequisefaitdévorerparlesmoustiques dit :

    Jusqu’a preuve du contraire les obus ne volent pas… ! Donc les civils seront là ou il seront quand les poules (hors poules d’eau) auront des dents !
    Plus Serieusement trop de techno tue l’efficacités… Dans l’armée il n’y a pas de raison que cela soit différents… En mécanique générale le nombre de came(mécanique ou hydraulique) que l’ont voie remplacés par :
    un automate,
    un capteurs,
    un programme…
    Ou le bénéfice = Perte dans:
    la formation,
    le multi-métier,
    l’impossibilité de réparer sans la salle blanche de l’usine de processeurs…
    « Quand les obus volerons » et je ne le souhaite absolument pas, les bon vieux GMC auront encore leurs mots à dire à mon humble avis…
    Simple, Efficace, Standard, facile à produire et sans problème de guerre électronique… Par ce que quand les obus volerons : Les entrepots et les usines seront par terre… (Comme les antennes relais, et tout le reste…) D’ailleurs ceux qui ont mis en déroute l’armée américaine ne sont ils pas armée de 4×4? Le 3ème Reich n’as t’il pas perdu face au T45? Pourtant le Tigre était dans la logique 0 morts, 0 bléssé, technologies de pointes…
    Dans une guerre asymétrique la clé est le renseignement (pas dans le matériel),
    dans un conflit à haute intensité il est dans la stratégie la coordination et la capacité a déjouer l’ennemie.
    Soit en technologie :
    L’aide à la visée (qui ce fait bien de tête d’ailleurs si l’on regarde les champions de balle trap… Mais bon il faut s’entrainer… Au dela de 25 jours par ans…).
    Les technologies de camouflage (thermique, optique,radar…)
    La radio (le filaire ça marche aussi, c’est plus lent, mais plus je grandis plus je comprend que trop d’infos, tue l’infos…).
    Ou alors… Il faut des robots tueurs… Mais bon j’ai cru comprendre que les drones psychologiquement c’était pas ça (autant pour les alliés que pour les ennemies) car cela casse le contrat du soldat… « Tu me tue et tu es près au sacrifice », ce qui est plus concevable dans la psychologie humaine que « tu me tue et tu ne t’exposes pas »
    En bref une maitenance privée c’est évident aujourd’hui… C’est tellement plus simple de ce faire vendre une Maserrati qu’une R21… Mais bon il faut assumer que c’est beau et chère pour le bénéfice que ça apporte… Surtout quand il s’agit de tracter…