La Chine réaffirme son intention d’adhérer au Traité sur le commerce des armes

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

32 contributions

  1. farsight dit :

    Bonne nouvelle, la chine est bien plus responsable que les états-unis qui arment n’importe qui, même les terroristes . Les états-unis premier exportateur de machine de mort, des bandits et terroristes, qui font du trafic d’arme . Qui armes tout les groupes terroristes, contribuent à la guerre et à la mort dans le monde . La chine est moralement bien supérieur se le sujet des armes que les états-unis !

    • Titeuf dit :

      Je me marre….
      Coluche.

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Bonne nouvelle, la chine est bien plus responsable que les états-unis » Adhérer à un traité c’es une chose, le respecter en est une autre! Il suffit pour s’en convaincre de voir l’attitude de Pékin vis à vis de H.K. Je dis une chose et je fais autre chose!
      « La chine est moralement bien supérieur se le sujet des armes que les états-unis ! » Tellement supérieure qu’elle ne s’est pas gêné de vendre aux U.S. des masques initialement destinés à un autre pays parce qu’ils avaient payé plus cher! Bouuuhh! les vilains amerloques par contre miam miam dollars! Que les U.S. soient des salopards ne vous empêche pas de commerçer avec eux! Remarquez entre salopards on arrive toujours à s’entendre! Alors épargnez nous donc l’image de la Chine en mère de toutes les vertus parce que dans le genre faux cul vous êtes au firmament!

    • frederic dit :

      Ouarf 🙂 Combien tu est payé pour dire ses absurdités ? il y a 10 fois plus de AK-47 souvent Made in China et de RPG-7 dans les groupes terroristes que de M4 et de LAW. Et je rappelle que la Chine est le seul pays à avoir vendu des IRBM à un autre pays, l’Arabie saoudite en l’occurrence. Et quelle à fourni des armes aux insurgés afghans avant que la CIA ne commence à le faire si on remonte plus loin.

    • précision dit :

      Ca semble de l’ironie. Les américains ayant eu jusqu’à présent la sagesse louable de ne pas exporter tout un tas d’armes: drones, sous-marins (atomiques). Au moins en partie pour des raisons morales!
      Pendant ce temps, la Chine a exporté missiles, drones, etc sans être très regardante sur les destinataires. Si je ne me trompe pas nos soldats en Afghanistan faisaient face à des roquettes chinoises (certes il y avait aussi des stinger américains mais généralement plus tellement utilisables). Les islamistes en Syrie disposaient aussi de missiles chinois.
      On retrouve des armes chinoises au Yemen, au pakistan, en Lybie, et depuis quelques années même dans les mains de Mercenaires africains.

      Mais d’un autre côté la plupart de ces groupes disposent aussi d’armes d’origine russe, européennes, américaines, israéliennes ou turques. En Syrie, le tout était obligeamment fournis par les alliés des états-unis avec le concours de la CIA. En Lybie, ce sont encore des alliés des USA et de l’Europe (UAE, Egypte, A.S., Quatar…) qui fournissent les armes.
      Il est aussi évident que les états-unis sont encore le premier exportateur de machines de mort, et que tout traité visant à encadrer ce commerce destructeur est bienvenu. Mais sur le sujet du commerce d’armes je ne vois pas beaucoup de morale à l’oeuvre de quelque pays que ce soit. Aucun traité actuel ou envisagé à court terme vise à limiter les ventes d’armes à tous les pays en développement qui feraient mieux de dépenser leur argent de façon plus utile.

      • dolgan dit :

        « En Lybie, ce sont encore des alliés des USA et de l’Europe (UAE, Egypte, A.S., Quatar…) qui fournissent les armes. »
        .
        Il manque la turquie en tête de liste.

        • précision dit :

          tout à fait. J’avais voulu mettre ce pays à part, mais il mérite de loin son classement au palmarès des marchands de canons sans scrupules.

      • Harambe dit :

        Des raisons morales? C’est du second degré? Ils veulent seulement garder leur avantage technologique vu qu’ils n’ont pas besoin d’exporter ce genre de matériel vu leur énorme marché intérieur et puis qui aurait les moyens d’acheter des sous marins nucléaire à 2 milliards $ ou des porte-avions à 10 milliards $ ?

        • précision dit :

          en tout cas ils mettaient en avant le côté moral dans leur non exportation de technologie nucléaire et de drones. Et cela a sans doute une partie de vrai: « don’t be evil » est un trait directeur de la politique (et surtout des relations publiques) américaines. On peut y voire une influence religieuse, historique, de philosophie politique, ou autre. Mais ils sont très soucieux de maintenir cette image, au State Department comme au Pentagone. Après, dans les faits, …. c’est comme toujours plus nuancé et les raisons que vous avancées justifient certainement pour une large part leurs choix. Dans certains cas, ils justifient par de tels principes moraux le refus d’exporter même des produits peu sensibles vers les pays qu’ils considèrent « evil » (Chine autrefois – et pour partie à nouveau, Iran, Cuba, Venezuela, voire Turquie etc). On peut penser ce qu’on veut de ces justifications morales pour les embargos américains, mais je suis persuadé que l’opinion américaine est pour une bonne partie convaincue de son bien fondé.

          Ces dernières années ils semblent de toute façon enclins à revenir sur tous leurs engagements en la matière (techno nucléaire, drones, limitation des armements…).
          Par contre ils ont besoin comme nous d’exporter, pour devenir toujours plus riche sur le dos de pays qui, eux, ne décollent pas. Pas pour rien qu’ils échangent leur soutient à de nombreux pays contre l’achat d’armes made in USA.

    • Pravda dit :

      Ouah, impressionnant, le commentaire est à peine sorti que les trolls pekinois sont de sortie… il est fait beau à Pekin, vous avez le droit de sortir ?
      Sinon, je commencerais à vous croire quand vous cesserez d’armer les milices africaines qui pratiquent le massacre de masse comme d’autres font du shopping. Les USA ou la France vendent des navires, des avions… bref du lourd et cher.
      J’ai rarement vu ces milices équipées en M16/4, tout comme la plupart des terroristes moyen orientaux , par contre des type 56 (la COPIE chinoise de l’AKM) … ce n’est pas pour rien que c’est devenu LE symbole de certains groupes terroristes.

      • Hermes dit :

        Si farsight ne vaut rien en tant que troll.
        .
        Votre commentaire n’est pas forcément plus intelligent.
        L’occident vend/fournit des armes à tout groupe « milicien » qui l’arrange, ce n’est pas rare qu’on retrouve des armes que l’on a fournit précédemment face à nos hommes.
        .
        C’est rarement des sujets que l’on aborde officiellement, et bien entendu, quand c’est officieux, on fournit rarement du Milan ou du FAMAS de même que les US ne fourniraient pas de M4, l’avantage avec l’AK/RPG c’est que ça se trouve partout, et qu’en Europe de l’Est, ca se vend pour des bouchés de pain en quantité astronomique.

  2. Guigoomber dit :

    Farsight, l’homme qui veut nous convaincre que la peste vaut beaucoup mieux que le choléra.

  3. ji_louis dit :

    Poudre aux yeux !
    Il ne suffit pas de signer un traiter, il faut aussi que le(s) parlement(s) le ratifie(nt) et que le pays se donne les moyens de contrôler l’usage des armes exportées, voire empêche le « mauvais usage » (but illusoire).
    Il n’y a que les européens qui se restreignent dès qu’ils ont signé un tel traité. D’autres ne prennent même pas la peine de faire semblant.

  4. Lechavenois dit :

    farsight :
    .
    « ….Bonne nouvelle, la chine est bien plus responsable que les états-unis…. »
    .
    Comme pour l’annexion de Hong Kong ?
    .
    Ce traité ne sera jamais respecté par Pékin !
    .
    Le PCC en particulier et la Chine en général, ne respectent ni règle, ni loi : c’est une dictature.
    .
    .
    Une dictature au XXI° ne peut bénéficier d’aucun atermoiement, seule son éradication doit être l’objectif commun.

  5. Lechavenois dit :

    Le temps de la langue de bois semble terminé entre l’Union européenne et la Chine :
    .
    Le président du Conseil, Charles Michel, et Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission, se sont entretenus une heure par visioconférence avec le Premier ministre chinois, Li Keqiang, ce lundi matin puis ont enchaîné l’après-midi avec le président Xi Jinping.
    .
    Depuis que, en mars 2019, la Commission européenne a déclaré officiellement Pékin comme «concurrent économique», et «rival systémique dans la promotion de modèles alternatifs de gouvernance», la tension avec le régime communiste est de plus en plus assumée. Les deux responsables européens ont affirmé que tous les sujets qui fâchent ont été mis sur la table.
    .
    Les points de frictions avec l’Europe sont légion. Dernier en date, Hongkong. Après un an de manifestations, le pouvoir chinois est en train de voter une loi sur la sécurité intérieure, qui brise l’accord «Un pays, deux systèmes» conclu avec les Britanniques avant la rétrocession de l’archipel à la Chine.
    .
    Ursula von der Leyen a fait valoir que cette loi aurait «des conséquences très négatives», et qu’elle n’était pas conforme avec le statut de Hongkong et avec les engagements internationaux de la Chine.
    .
    Les droits de l’homme ont été évoqués «clairement et fortement» : «L’UE a exprimé ses préoccupations concernant la détérioration de la situation des droits de l’homme, y compris le traitement des minorités au Xinjiang et au Tibet et des défenseurs des droits de l’homme, ainsi que les restrictions aux libertés fondamentales».,
    .
    Sur la cybersécurité et les fake news répandues depuis le début de l’épidémie : «On a vu des cyberattaques, dont nous connaissons l’origine. Et aussi de la désinformation, et on a une idée de l’endroit d’où elle vient, et nous ne la tolérons pas».
    L’aide envoyée par la Chine avait été une réponse aux «56 millions de tonnes de matériel médical envoyés par l’Europe», dans le cadre d’une «réciprocité».
    .
    La question de la mer de Chine méridionale, où Pékin avance ses pions, a été aussi évoquée, comme point «stratégique».
    .
    A LIRE AUSSI
    «La diplomatie des masques a échoué»

    Sur le plan économique, le sommet n’a pas permis aux deux puissances de se mettre d’accord sur des règles de protection des investissements sur chaque territoire.
    L’idée est de mettre au point pour 2021 un outil législatif pour empêcher les entreprises d’Etat chinoises, massivement subventionnées, de remporter des appels d’offres en Europe. Et d’empêcher les entreprises chinoises de bénéficier indirectement des subventions européennes, comme c’est le cas à Chypre.
    .
    Les deux dirigeants européens ont rappelé que les échanges de biens entre la Chine et l’UE représentaient 1,5 milliard d’euros par jour en 2019, mais aussi parlé d’«asymétrie» et mentionné les problèmes d’accès au marché chinois.
    .
    .
    Lundi soir, la presse d’Etat chinoise mettait l’accent sur le souhait de coopération des deux puissances, et répondait point par point aux accusations européennes, rappelant au sujet de Hongkong que «les affaires intérieures de la Chine ne regardent pas les autres nations».
    .

  6. Max dit :

    Double langage des chinois car pas touche à la masse galopante de leur arsenal nucléaire !

  7. Berger dit :

    Trop gentils ces chinois…. quelques dizaines de millions de dollars en Corse à la réunion etc et nous aurons nos Hong Kong g à nous

    • Plusdepognon dit :

      @ Berger
      La Nouvelle Calédonie et son énorme mine de nickel leur suffira dans un premier temps, tout comme elle suffirait aux multinationales minières chapeautées par Washington.

      3 référendums successifs sur l’indépendance, si avec ça la réponse n’est pas finalement un « oui », c’est à désespérer Langley.

  8. Félix GARCIA dit :

    Peter Navarro admits China trade deal is ‘over’ in Fox News interview
    https://www.youtube.com/watch?time_continue=377&v=EECOR9-x6QE&feature=emb_logo

    A noter que la propagandiste de Fox News rappelle encore que le « Covid-19 chinois » est un Pearl Harbor en ces termes, à propos de la remarque de Peter NAVARRO sur les 200 000 chinois sur le sol américain « venus répandre le virus » avant le 15 janvier et la signature de l’accord commercial sino-américain : « This remind me a little bit, over different circumstances obviously, of Japanese diplomats in the White House, you know, hours before Pearl Harbor was bombed » – NAVARRO : « Yeah, there is that »

    Pompeo claims Bolton was cut out of meetings for leaking information
    https://www.youtube.com/watch?v=czNGuwzGiys

    Ambiance …

    Cordialement,
    Félix GARCIA

    • Félix GARCIA dit :

      PS : petite précision :

      The China Trade Deal is fully intact. Hopefully they will continue to live up to the terms of the Agreement!

      — Donald J. Trump (@realDonaldTrump) June 23, 2020

      Navarro said his comments had been taken out of context.

      “They had nothing at all to do with the phase one trade deal, which continues in place,” he said, and instead referred to “the lack of trust we now have in the Chinese Communist party”.

      Bref, rien de clair.