L’Inde donne son feu vert à un programme local d’avion de combat embarqué

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

76 contributions

  1. Gandalf dit :

    C’est vrai que le gouvernement Indien a annonce qu’il voulait plus de « made in India ». Mais quand je constate que le Tejas c’est 4 decennie de developpement, le MMRCA c’est un appel d’offre qui dure depuis plus d’une decennie, j’ai des gros doutes que l’Inde va developper un bimoteur made in India pour un 1er vol en 2026 et operationnel vers 2030. Ca me parait tres optimiste. Je vois plutot 2050 comme plus realiste a ce rythme.

  2. Clavier dit :

    Je ne crois pas que les Indiens iront bien loin avec ce projet aussi farfelu que l’avion de 5éme génération turc ….
    Ce projet n’existe que sur le papier et est avant tout politique pour mettre en avant le « make in India »
    ce qui est difficile vu que les moteurs sont américains, l’armement russe et l’avionique française .
    Je pense qu’ils se rabattront vite sur le Rafale quand ils auront compris l’écart technologique à résorber et la pression chinoise qui se fait chaque jour plus grande

    • R2D2 dit :

      « la pression chinoise qui se fait chaque jour plus grande »
      Voila. Ils donnent vraiment l’impression qu’ils ont tout leur temps, que leur environ immédiat va vivre à leur rythme. Que de temps perdu en discussions stériles, annulation d’appel d’offre, etc.
      Si cela continue comme cela pour leur prochain affrontement les M2000 rétrofités et les Su27mki seront ce qu’ils auront de plus à la hauteur. Ca ne pesera pas lourd. Surtout avec la Chine qui est BFF avec le Pakistan.

      • Domaine dit :

        Les indiens ont conscience que les chasseurs français ne pourront pas rivaliser ceux des chinois, ils préfèrent se développer avec la technologie ricaine, la commande des rafales sera possible annulée.

  3. Tankaboum dit :

    Ça va devenir compliqué pour le rafale.. même si les années indiennes valent 4 fois les nôtres.. l’appareil intérimaire serait en toutes logiques le f18, histoire de rationaliser les pièces et les outils moteur .. mais bon avec les indiens entre les annonces et la réalité…

    • Carin dit :

      @Tankaboum
      L’Inde n’opère pas le F18…
      par contre elle va opérer le rafale
      ( c’est en cours de livraison), et justement en matière de rationalisation ceux de l’indian air sont les mêmes que ceux que pourrait commander l’indian navy. Seul bémol… le rafale rentre un poil trop juste sur les ascenseurs des PA indien!

      • Tankaboum dit :

        Le rafale M non plus. Sur un PA la place est comptée, et le choix de l’appareil intérimaire pour leur PA et futur PA est en cours. Dassault et Boeing ont annoncés récemment que leurs appareils pouvaient décoller d’un stobar, en vu de répondre à cet appel d’offre. Donc oui avoir 2types de moteur c’est un problème.

        • Tankaboum dit :

          Pour la taille, le F18 est plus encombrant sur le pont, mais il est moins large une fois plié. La hauteur est aussi à son avantage. La longueur se gère mieux, et encore même si il déborde de l’ascenseur, faudra en rajouter un bout, pour que le diabolo soit pas dans le vide.
          Cette histoire de moteur n’est pas un faux problème, la Navy a vidé ses PAs pour n’avoir plus qu’un seul type de jets, et elle n’est pas très heureuse de voir arriver le F35 avec son cortège de pièces détachées et d’outils en doublons des F18. La royale a été soulagée avec le passage au tout rafale.
          Les indiens ne sont idiots et peut-être veulent t’ils par cette annonce forcer la main à Snecma pour obtenir la licence du M88 et faire baisser le prix de la version M. En tout cas cela devrait clairement inquiéter Dassault

      • yakfokon dit :

        Il me semblait que le MiG 29 est plus gros que le Rafale.

      • Fred dit :

        @ Carin
        Pourtant le Mig-29K et le Tejas de 24 tonnes sont et seront bien plus gros que le Rafale ? Il est vrai que ses ailes ne sont pas repliables, mais en longueur ?
        (et Le F-18 déjà 1,5 fois plus gros)

        • Carin dit :

          @Fred
          Vous avez raison, mais le problème n’est pas la longueur d’un avion ( les bordures des ascenseurs donnent sur l’eau), mais sa largeur… les Mig 29 ou F18 replient leurs ailes, ce que le rafale ne fait pas! Par contre ce
          « defaut » du rafale lui vaut un très net avantage en l’air… il prends plus de G que ses concurrents, du fait de plus grosse résistance de ses ailes.

      • Qui ça ? dit :

        Surtout que le Rafale n’a pas d’ailes repliables, embêtant pour un avion navalisé ….

        • Clavier dit :

          Sans blague …..l’avion le plus redoutable de l’aviation embarquée a été le Douglas Dauntless …
          Cet avion n’avait pas les ailes repliables !

        • Eurafale dit :

          Et pourtant avec la trentaine de Rafales embarqués sur le CdG, la Marine n’a jamais évoqué de problème d’entreposage. Un faux défaut ?

    • R2D2 dit :

      Comme ca ils pourront rentrer dans le club très fermé des pays (Egypte, Quatar, …) avec autant de modèle d’avion que de pilote ^^’

    • v_atekor dit :

      La rationalisation en Inde… je ne sais pas si vous mesurez l’énormité de l’oxymore.
      .
      Je suppose que vous dites ça pour les réacteurs qui équipent F404 qui équiperont le tejas. Mais ils auront des Rafales locaux, safran qui installe une usine… Et bon, transformer le tejas terrestre en un avion bitube marine dans 5 ans, ce serait déjà difficile pour un constructeur expérimenté comme boeing ou dassault – Saab a raté sa cible suisse pour son Gripen II qu’il devait remettre en 2019 d’après un calendrier de 2012. (Bien entendu, il y a l’exception de LM pour qui ce serait un ensemble de points de défauts, chacun « résolu dans 2 ans » individuellement, mais sans préciser à partir de quelle date)
      .
      Pour HAL vu les expériences précédentes du Tejas commencé dans les années 80 et (presque) opérationnel en 2019, il se pourrait que le rendez vous soit reporté.

    • philbeau dit :

      Curieuse logique . Comme il est dit plus haut , l’Inde n’a pas de F18 …alors en acquérir alors qu’elle est en cours de mettre en oeuvre le Rafale , qu’elle a longuement investigué avant de se décider …

  4. pilum dit :

    C’est vrai que c’est peu réaliste…pour 2026. Peut-être 2040?
    Je ne comprend pas pourquoi ils ne développent pas un drone de préférence.

    • Wagdoox dit :

      Ils développent un ucav mais c’est complémentaire. Il n’y a pas à avoir de préférence

  5. Niko dit :

    Dans un échange de bons procédés, l’achat d’une quinzaine de TEJAS-N pour l’entrainement de nos pilotes embarqués nous aurait affranchi de la dépendance US et ménagé le potentiel des quelques Rafale Marine…

    • Clavier dit :

      Je vois que vous êtes un expert ..
      Les avions de facture HAL ont un taux d’attrition effroyable….si vous regardez le Tejas, il a une aérodynamique lamentable et une vitesse d’approche élevée, incompatible avec les porte-avions….et c’est le moindre de ses défauts
      Seuls les ados indiens pensent pouvoir le vendre à l’US Navy, en cela vous leur ressemblez….

    • ekiM dit :

      1/ On ne serait pas prêt d’être indépendant et bon courage à l’enseigne qui devrait se former dans cet avion …

      2/ La formation US est excellente, bon marché par rapport à ce qu’on pourrait obtenir seul et les américains sont nos principaux alliés. Aucun intérêt d’arrêter.

    • joe dit :

      Faire de l’entraînement avec un avion virtuel qui ne verra le jour que dans 30 ans et très probablement jamais est plus une pilule pour le Made in India qu’autre chose.

    • Leys dit :

      Le Tejas n’est pas qualifié pour le catapultage, il faudrait pour ça que son train avant soit équipé de la barre qui se place dans le sabot de la catapulte, et surtout que le train comme la structure résiste à la force de traction du catapultage….
      Enfin mis à part le qualification au catapultage et appontage, aucun intérêt d’avoir des Tejas d’entraînement….le pilotes s’entraînent sur leurs monture, pas sur une autre, sinon ça oblige à maintenir deux qualifications, c’est contre productif et coûteux.

  6. M dit :

    Quelle condescendance. Ils auront un avion moins bons que le Rafale. Puis ils en feront un équivalent. Puis ils en feront un meilleur. Vous ne semblez pas prendre conscience de l’extraordinaire supériorité démographique de la Chine et de l’Inde sur le long terme. Ils ont une posture gaulliste d’indépendance nationale, doublée d’un nationalisme exacerbé, et piqué au cul par le risque de guerre. Évidemment qu’ils feront mieux un jour, quitte à acheter et dépecer nos champions nationaux.

    • dolgan dit :

      un jour. d’ici là, on a le temps de leur vendre du rafale et peut-être même du SCAF.
      .
      Les indiens ont un gros problème dans la gestion de leurs programmes.

    • ekiM dit :

      Les gens ne se moquent pas du TEJAS en lui-même mais de ses 40 ans de développement (1983 !). A ce rythme, ils recevront à peine leurs TEJAS en nombre qu’on recevra nos premiers NGF …

    • PK dit :

      Vous avez déjà travaillé avec des ingénieurs indiens ? Vous saurez alors qu’entre le rêve et la réalité, il y a toute la société indienne qui s’installe et qui explique pourquoi tout prend des siècles chez eux… Il y a déjà le problème archaïques des castes qui met en place des gens selon leurs origines et non leur compétence (on connaît ça en France avec l’ENA : imaginez un système mille fois pire !), puis cette indolence indienne qui ne se trouve son pareil qu’en Afrique du nord… Sans compter leur fierté : j’ai connu un ingénieur qui avait perdu son mot de passe et avait passé une semaine (!!!!!) à tenter de le retrouver en tapant au hasard des mots de passe sur son clavier… Si l’on ne s’était aperçu de rien, il taperait encore !

      Bref, l’Inde a des capacités, c’est indéniable, mais a tellement d’incapacités, que ça fout tout par terre… Le pays est trop grand, trop disparate pour réussir.

      • Albatros24 dit :

        Et du fait du potentiel de ce pays avec sa population mais aussi sa capacité de production (ils nous ont dépassé en terme de PIB récemment), du fait de leurs différents avec la Chine et le Pakistan (pas des pays francehement alliés de la France) on a intérêt à développer un partenariat stratégique avec eux. C’est la plus grande démocratie au monde en population.
        Ils ont besoin de temps mais ça paye au final..

        • PK dit :

          Je ne dis pas le contraire : faut juste savoir où l’on met les pieds. Je serais assez d’accord de conclure un solide accord de défense mutuelle. Pour la coopération industrielle, pourquoi pas… Mais ne rien développer avec eux quelque chose d’important pour nous…

      • Fred dit :

        @ PK
        Sans te contredire, il faut noter que leur programme spatial n’est pas une faillite.
        Les chinois ont bataillé très longtemps pour parvenir à une production de chasseurs corrects, et encore, pas sur la question de la motorisation.

    • Wagdoox dit :

      Oui va regarder un peu les choses passées et présentes avant de se projeter sur l’avenir. Le tejas actuel est toujours pas à la hauteur du m2k. L’ocra sera pret au début des années 2030 en même temps que l’amca autant dire que les 2 programmes vont se faire concurrence (si les deux sont pas en retard). Donc l’un d’eux sera annulé. Dans le même temps l’iAf et l’in continu de réclamer du rafale. C’est pas pour rien. Au final même si les deux programmes sont menés à bien, le ngf (ou autre) sera prêt à peine quelques années après. Et encore une fois c’est si les programmes sont à l’heure et les indiens ne comprennent pas les coups d’un tel programme, font les choses à moitié pour finir avec un avion à moitié fini et très en retard. La démographie importe peu dans ce cas car les équipes ne sont pas extensible à l’infinie, l’experience prend du temps et enfin l’Inde met finalement assez peu d’argent dans ça défense moins de 2% avec un pib équivalent à la France et une masse salariale plus importante.

    • philbeau dit :

      Quelle défaitisme , pour rebondir sur votre jugement sur la condescendance qui , je vous l’accorde , s’exprime avec une certaine maladresse brutale , mais reflète néanmoins un état des choses . D’accord aussi avec la posture nationaliste , qui n’a pas à mon sens beaucoup à voir avec l’indépendance gaullienne , mais traduit surtout un esprit de revanche sur l’Occident dominateur des siècles qui viennent de s’écouler . Mais si vous croyez que la quantité fait la qualité , vous vous trompez sur l’instrument de mesure .

    • Léonard V dit :

      Ils nous rattraperont dans plusieurs décennies, ce n’est pas faux. Le problème pour l’Inde, c’est que « piqué au cul par le risque de guerre » comme vous dites, la réalité va les rattraper: si la Chine attaque l’Inde dans les 10 ans (ou même 20 ans, mais je ne peux pas deviner ce qui aura changé niveau armement d’ici 20 ans) doublé par une attaque ou une menace côté Pakistan, les indiens risquent fort de perdre (à moins que la Chine ne soit occupé par d’autres fronts, ex Pacifique/ Taiwan avec les US). Leur situation me rappelle la France en 36-39: multiplier les programmes industriels pour se réarmer, mais en dépit du bon sens et avec trop de retard, puis au dernier moment acheter étranger (US), mais trop tard pour que la majeure partie des livraisons n’arrive à temps pour changer le cours de la bataille…

      Leur meilleur choix serait pour l’instant d’acheter le rafale « sur étagère » mais de plus en plus produit en Inde au fur et à mesure des tranches (jusqu’à arriver à une production locale totale sous licence peut être, ce qu’ils voulaient faire avec le mirage 2000 que les pilotes indiens adorent et inspiration du tejas d’ailleurs, mais qu’ils n’ont pas pu faire à cause du « temps indien », déjà, qui leur avait fait perdre tellement de temps.) Le tout en continuant à préparer des programmes nationaux à plus long terme, aidés par les français (voir les US ou les israéliens) pour progresser niveau motorisation, qui est les plus compliqué à rattraper en terme de R&D.

      • Fred dit :

        @ Léonard V
        Il me semble que Dassault leur avait proposé de racheter la chaîne de production du Mirage 2000 (chaîne de montage ?) …

    • Hermes dit :

      La démographie aide, mais ca n’est pas une garantie de faire mieux, ce sont les budgets et les politiques qui font tout, et là dessus, l’Inde est encore plus à la ramasse que niveau technologique.
      .
      Après bien sûr qu’ils finiront par combler le retard petit à petit, même s’ils sont moins cannibale que les Chinois qui ont pillé les droits des brevets (entre autre) sans vergogne et fait de l’espionnage/retro ingénierie de masse.
      .
      N’importe quel pays aujourd’hui avec un peu de volonté politique peut atteindre un certain niveau technique, c’est la recherche qui définit le niveau technologique d’un pays, et sur ce plan, y’a que la Chine avec une très très très très forte volonté qui parvient a rattraper son retard.

    • sepecat dit :

      Etre nombreux et avoir des coûts au ras des pâquerettes c’est bien mais cela ne fait pas tout. Il est évident que leurs connaissances techniques vont augmenter avec le temps, comme partout ailleurs sur cette planète. Le problème, c’est que de notre côté, pour ne prendre que l’exemple des Rafales, nous avançons également, ce qui signifie qu’un écart réel existe entre ces deux mondes à un instant T et a de fortes chances de perdurer un moment encore vue la façon de travailler des Indiens, que tous ceux qui ont eu à les croiser dans la « vraie vie » professionnellement connaissent bien. Ce n’est pas un jugement théorique mais bien un retour d’expérience. Commencez à travailler avec eux et nous en reparlerons. Leur posture d’indépendance totale se heurte à la réalité du terrain et ne sert qu’à galvaniser les foules. Passer de la théorie à la pratique, notamment sur des secteurs de pointe comme l’aéronautique militaire, est un tout autre sujet.

  7. Meiji dit :

    Il leur faudrait quelques SU-33 pour décoller en stobar. Avec un budget de presque 1 milliards d’euros rien que pour la recherche, ils auraient déjà nous passer commande …

    • v_atekor dit :

      A priori pas de fournisseurs russes pour les porte avions indiens, puisque les trois options sont/étaient : Tejas II, Rafale, F18. JE pense que ça a fortement a voir avec la présence d’avion embarqués russes dans la marine chinoise. En cas de conflit la Russie ne peut pas soutenir à la fois l’Inde et la Chine, et il faut croire que la Chine a des arguments plus solides, notamment sur l’extrême orient russe…

    • Wagdoox dit :

      Ils en veulent pour rien au monde le mig29k est supérieur au su33. Même les russes sortent le su33 de leur inventaire.

  8. R2D2 dit :

    La Team Rafale doit recevoir ses boites de calmant par palettes ^^’
    Honnêtement je ne comprends pas comment les industriels arrivent à tenir le coup avec les Indiens…

    • lolo dit :

      je bosse avec des indiens dans le démarrage de site industriel lourd, c’est un calvaire, un combat de chaque instant (j’y passe sur place 250jrs par an). Au niveau commercial je sais que c’est une galère, bosser avec les indiens requiert courage et abnégation sur des années. Il m’est arrivé de me réveiller en pleine nuit en insultant des indiens, cela dit on a tjs réussi à faire notre travail mais non sans mal. Seulement je ne suis pas sur que l’aéronautique s’accommode des écarts consentis…

      • Franz dit :

        Merci pour ce témoignage de premier plan. Donc ça n’est pas une légende 🙁

      • sepecat dit :

        Mon domaine professionnel c’est l’informatique et je confirme, bosser avec les Indiens n’est jamais un long fleuve tranquille. Leur force c’est leur nombre et leur coût de main d’oeuvre. Pour la qualité et la prise de décision, là il n’y a pas photo, c’est toujours galère. Quant à la susceptibilité, on jettera un voile pudique sur le sujet…

      • EchoDelta dit :

        Je confirme : pour travailler avec les indiens il faut être endurant et avoir le temps.
        C’est un travail de longue haleine, plein de rebondissements et plein de surprises, bonne et mauvaise.
        Et il faut absolument tout contrôler, moins qu’avec les chinois mais ils peuvent avoir un formulaire de 50 tests unitaires faux et conclure dans le rapport de test globale « success »…

      • Alpha dit :

        A l’époque, dans le cadre du programme MMRCA et de l’éventuelle construction du Rafale par HAL, des ingénieurs de Dassault ont passé quelques jours dans leurs usines pour voir notamment leur façon de travailler…
        Ils ont été HORRIFIES !!!

    • dolgan dit :

      Je crois que les livraisons de doliprane ont cessées. ils ont établi les partenariats indus locaux, vendu un premier lot. Maintenant, ils n’ont plus qu’à attendre les commandes urgentes de l’inde pour palier à l’attrition de leur aviation.

    • joe dit :

      très simple, ils les connaissent bien et table sur une réussite de 5% et des négos de 15 ans. Lorsque l’on attend rien ou si peu non ne peut pas être déçus. Et puis les restos Indiens sont sympa 🙂

  9. Auguste dit :

    Les Chinois amènent des chars à la frontière,il y a plus urgent à faire.Moi je dis çà,je dis rien.
    Quelques Rafale,en attendant que votre coucou soit prêt?

    • fond de gorge dit :

      ah oui et d’après toi ils vont attaquer l’Inde donc ….?? soyons sérieux

  10. Carin dit :

    D’un autre côté, le gouvernement indien actuel a toute l’opposition qui appuie HAL,
    ( les enveloppes de ce constructeur doivent être au format A3), plus les russes qui veulent pas lâcher l’affaire. Donc donner un os à ronger à HAL tout en sachant qu’elle va le ronger longtemps, n’est peut-être pas un si mauvais calcul??
    D’autant que la vue d’illustration ressemble trait pour trait à un rafale M…
    de plus Modi et tout les indiens savent que le temps leurs est compté, la chine ne semble pas vouloir attendre que l’Inde s’équipe correctement.

  11. Les tensions de L’Inde avec le Pakistan et la Chine sont actuelles, attendre 2030 pour disposer peut être….d’un chasseur embarqué me paraît friser le délire !

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Les tensions de L’Inde avec le Pakistan et la Chine sont actuelles, attendre 2030 pour disposer peut être….d’un chasseur embarqué me paraît friser le délire ! » Il faut arrêter de se mettre aussi en mode « chéri fait moi peur! ». S’il est certain que les Chinois ont ces temps ci l’esprit particulièrement « vagabond » et « taquin » ils savent que l’Inde, indépendamment de sa taille, ce ‘est pas Taïwan, le Vietnam ou les Philippines. L’Inde est une puissance nucléaire! On évite de trop jouer avec un pays qui détient de quoi vitrifier une bonne partie de son ennemi! Jeu particulièrement dangereux quand on a affaire, à un pays dont le gouvernement flatte le nationalisme! Les Chinois sont fiers de leur pays et nationalistes, les Indiens, dans le genre ne sont pas mal non plus!

    • Pascal Allard dit :

      Les tensions vont venir plus vite qu’on ne le pense de la gestion de l’eau.
      Regarder une carte: l’Indus, le Gange et le Brahmapoutre prennent tous les trois leurs sources dans le Tibet chinois.
      La tentation est de plus en plus forte pour les chinois de détourner une partie de l’eau pour irriguer leurs sols et nourrir leur milliard d’habitants

  12. mustard dit :

    Pas de panique avec cette annonce les gars, l’Inde aura changé de stratégie dan s6 mois, et dans les 6 autres mois suivants et ainsi de suite, avec des déclarations de responsables tous contradictoires.
    Ce pays perd totalement de sa crédibilité. Meme les russes regrette leur participation au Su-57.
    Le Tejas est à l’aviation de combat ce que Tata est à l’automobile.

    • Wagdoox dit :

      C’est fort probable.
      Ces déclarations sont politiques avant tout, pour dire que le gouvernement va relancer l’économie encore et toujours avec le make in India. Dés les premières difficultés où reparlera du rafale M. en attendant le mmrca est maintenu à bout de bras. Pour la marine c’est moins urgent puisque leur 3 eme porte avions devra de toute façon attendre et que l’accent est mis sur les sous marins pour l’instant

  13. Jason Bourne dit :

    Bah moi je n’ai qu’une seule chose à dire avec un gros accent albanais: « BON CHANCE ! »
    Ceux qui ont vu « Taken » savent d’où vient cette allusion et je doute qu’ils aient la même réussite que Liam Neeson^^

  14. joni dit :

    Il y a une realité, le Qi des indiens est de 85 alors que celui des chinois, à plus de 115 et celui des européens entre 95 et100, celui des Juifs Hashkenazes au dessus de 115… et on le voit bien en matière techno..
    les indiens ne sont bons qu a taper sur les pakis mais rien d autres.

  15. fond de gorge dit :

    le moteur GE F404 est amerloque ,en clair pas d’indépendance …allez essaie encore

  16. papynuc dit :

    Question: La durée de construction des matériels militaires est de plus en plus long. Alors en cas de conflit sérieux comment remplace t’on rapidement les équipements perdus au combat ?

  17. Plusdepognon dit :

    L’Inde va volontairement sacrifier ses pilotes de l’aéronavale au moins pour les 15 prochaines années ? Ça a l’air d’être parti pour…
    https://www.meta-defense.fr/2020/06/08/linde-lance-le-developpement-dun-nouvel-avion-de-combat-embarque-complexifiant-encore-ses-perspectives-de-modernisation/

  18. dante dit :

    Hahaha @Domaine,
    Vous n’avez pas peur du ridicule vous les trolls.

  19. Azilonincu dit :

    Domaine.on sent de suite le connaisseur, que dis je,le savant en aéronautique, en géostratégie et en …….trollerie extrême.

  20. Azilonincu dit :

    Joni, même qi que johnny ?là, chuis dur avec notre jojo national. …qui était loin d être con.par contre joni, heu comment dire?