!-- Quantcast Choice. Consent Manager Tag v2.0 (for TCF 2.0) -->

 

Chypre a repéré 17 jihadistes présumés parmi des migrants clandestins

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

46 contributions

  1. jyb dit :

    on peut aussi communiquer les djihadistes francophones évadés des prisons kurdes dont hayat Boumediene la femme de amedi coullibaly…ou du dernier rapport du renseignement allemand sur le nombre de djihadistes « aguerris » présent en Allemagne.

    • Auguste dit :

      Et ceux libérés des prisons françaises.

      • tschok dit :

        Qui ne sont pas tout à fait les mêmes.

        On a deux propédeutiques islamistes:
        – Prison, école du crime
        – Théâtres extérieurs, djihadistes aguerris

        Les premiers sortent, les seconds voyagent.

        Déjà, rien qu’à ce stade, on se dit: faut éviter les mauvaises rencontres. Comme en épidémiologie. Ou bien, il faut les provoquer pour les maîtriser (renseignement, manipulation, bleuite) .

        Mais sur les prisons françaises, on a un « taquet »: en France, on est répressif, on met plus de gens en prison qu’elle ne peut en contenir, vu l’argent qu’on y met. Donc, régulièrement, on se fait condamner parce qu’on est en gros au niveau d’un pays du Tiers Monde côté carcéral, et en plus on est des nuls côté phénomène djihadiste.

        On est en dessous de l’attente stratégique. Et on en paiera le prix à un moment où un autre.

        Mais l’administration pénitentiaire est une administration de contrôle (peuplée de gens élevés tout bébé pour prendre l’ascendant sur une situation bordélique). Donc, tout n’est pas joué. Il y a la volonté administrative.

        Sur ce blog, on parle beaucoup de la volonté: la volonté des uns et des autres, des victimes, des quidams qui ont quelque chose à dire, genre je me gratte le couilles quand je chie.

        On ne parle pas de la volonté administrative, qui est une force instituée.

        Alors qu’on est sur un blog militaire = armée = force instituée.

        • ScopeWizard dit :

          @tschok

          Propédeutique …………

          Quand on a la prétention d’ en mettre plein la vue , et ainsi via une maîtrise d’ un langage hors de portée du commun des abrutis de passage que l’ on s’ imagine que les autres sont , prendre l’ ascendant en faisant étalage d’ une pseudo-connaissance , on essaie au moins de ne pas se planter sur le sens du terme ……..

          Êtes-vous certain du sens de ce mot ? Qu’ il est bien le plus approprié ?

          De plus , vous nous dites ………….

          « – Prison, école du crime
          – Théâtres extérieurs, djihadistes aguerris

          Les premiers sortent, les seconds voyagent. »

          Quel est donc ce nouveau raccourci ?

          Les deux ne sont ni incompatibles ni tellement différents , leur nature est très semblable , en revanche l’ intensité de leur détermination et les moyens concrets dont ils disposent ne sont pas de même niveau .

          Mais la courte-échelle reste la règle .

          « en France, on est répressif, on met plus de gens en prison qu’elle ne peut en contenir, vu l’argent qu’on y met. Donc, régulièrement, on se fait condamner parce qu’on est en gros au niveau d’un pays du Tiers Monde côté carcéral, et en plus on est des nuls côté phénomène djihadiste. »

          C’ est une plaisanterie ? En France , « on » est répressif ? Et vis à vis de qui , je vous prie ?

          À la De Funès ; c’ est à dire méga-pourris avec les petits , les sans-grades qui ne sont ni puissants , ni organisés , ni même virulents , mais hyper-serviles voire à plat ventre devant le reste …….
          Seulement , comme ce « reste » commet parfois des crimes et délits irréparables et à répétition , forcément au bout d’ un moment il finit par y en avoir un paquet qui se retrouve derrière les barreaux mais pour une durée le plus souvent très en deçà du préjudice infligé ………. et rarement ceux issus de certains milieux ……….

          Et donc vu que ce reste est de plus en plus nombreux et que nos places de prison ne sont pas ad vitam æternam extensibles , forcément au bout d’ un moment ça finit par coincer .

          La logique voudrait que l’ on augmente les dimensions de notre dispositif carcéral , mais non , ce n’ est pas ce qu’ « on » a choisi de faire ; au nom de l’ État de Droit et de tout un tas d’ idéologies soit-disant humanistes voire humanisantes dont le fameux « droit-de-l’hommisme » , « on » préfère exposer la société à leur nuisance , plutôt que l’ en protéger .

          Résultat , pour un que l’ « on » parvient à réintégrer via une réinsertion dans le monde du travail , ce qui le plus souvent revient à occuper la place d’ un honnête travailleur qui voudrait bien bosser , par un repris de justice , combien récidivent ou retombent dans tous leurs pires travers ?
          Et le plus souvent , de quelles communautés identitaires sont-ils issus ?

          Mais qu’ à cela ne tienne , dans ce fameux État de Droit , en gros celui où règne la loi du plus fort , cette loi dont vous avez plus d’ une fois nié qu’ elle existât , comme par hasard en France certains magistrats , en théorie pourtant responsables de leur actes ou décisions qui n’ engagent pas qu’ eux , sont intouchables ; il n’ existe aucune instance judiciaire pouvant prononcer telle ou telle sanction pénale à leur encontre , à commencer par le Président de la République suivi de certains juges ………..

          Nous ne sommes pas dans un pays du Tiers-Monde niveau carcéral , nous sommes en France .
          Et puis qui ou quoi se permet de nous condamner et a reçu autorité pour ce faire ?

          « Mais l’administration pénitentiaire est une administration de contrôle (peuplée de gens élevés tout bébé pour prendre l’ascendant sur une situation bordélique). Donc, tout n’est pas joué. Il y a la volonté administrative. »

          Bla bla bla ; n’ importe quoi !
          Prendre l’ ascendant sur le papier en envoyant les autres au casse-pipes par le biais d’ une science faite de bric et de broc de moult théories élaborées siouvent de façon très expérimentale , ce n’ est pas comme être sur le terrain confronté à la réalité du moment .

          « Sur ce blog, on parle beaucoup de la volonté: la volonté des uns et des autres, des victimes, des quidams qui ont quelque chose à dire »

          Et donc ? Qu’ est ce qui vous pose problème ?

          « On ne parle pas de la volonté administrative, qui est une force instituée. »

          Bien-sûr que si qu’ on en parle ; seulement face à telles enclumes , en définitive ça sert à quoi ?
          Donc , nous échangeons diverses idées entre-nous le plus librement possible , ce qui est la marque d’ une démocratie qui fonctionne encore .

  2. Auguste dit :

    En Syrie leur territoire se restreint,faut bien qu’ils aillent quelque part.Et Chypre, en se mettant dans le camp anti-Turquie,avec Grèce,Egypte..etc,devait s’y attendre à ce qu’Erdogan lui expédie quelques éléments perturbateurs.

  3. Clément dit :

    Débarquement des normies-fragiles anti-migrants dans 3, 2, 1, …

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Débarquement des normies-fragiles anti-migrants dans 3, 2, 1, … » Pour les idiots utiles c’est déjà fait!

    • Le Breton dit :

      Je suis là.

    • Pravda dit :

      Il est amusant de voir des personnes comme vous éprises de « libertés », comme la liberté de circulation des personnes par exemple, se battre contre de supposés fachos pour défendre de pauvre « migrants », en l’occurrence des djihadistes.
      Vous rendez vous compte que vous êtes manipulé par des personnes dont la première préoccupation, une fois débarrassés de leurs opposants, sera de vous faire disparaître ? Ceux que vous traitez de fragiles aujourd’hui, sont ceux qui vous permettent et vous permettront de vous exprimer demain.
      PS, je ne suis pas anti-migrants, je demande juste à ce que lorsque l’on toque à « ma » porte pour demander de l’aide, on ne pose pas les pieds sur la table et m’impose un mode de vie qu’on a fuit la queue entre les jambes; si c’était mieux ailleurs, il fallait y rester.

      • Clément dit :

        Dans le cas présent je ne défend personne, je tendais juste ma ligne pour pécher les « ouin ouin » 😉
        Mais sinon, je dois en effet avouer que je n’ai guère d’affection pour les « fachos » comme vous dites, qu’ils soit verts, blancs ou rouge-bruns.

        • Pravda dit :

          Nous sommes tous le facho d’un autre. Du facho rouge qui veut imposer « son » modèle de liberté aux autres, au facho anarchiste qui ne se rend pas compte que l’absence de loi se termine toujours par la loi du plus fort, sans oublier le facho vert (il y a différentes nuances de vert, je ne parle pas de l’islamiste) pour qui manger de la viande et ne pas avoir de toilettes sèches constitue un crime contre l’humanité.
          Dans votre catalogue, je suis un facho nationaliste, je considère que lorsque l’on choisit un pays (pour des migrants), ce n’est pas pour le transformer en taudis communautaire, mais pour mettre les lois républicaines au dessus de ses aspirations, se définir en premier comme français, pas comme hindou, blanc, noir… (si je me présentais en caucasien catholique français, je pense que les gens me regarderaient bizarrement), et à partir du moment où ces bases sont acquises le reste suit.
          Pour ceux à qui ça ne plait pas, originaires de France ou pas, nous avons encore l’avantage d’être dans un pays où les gens sont libres de partir pour trouver un pays plus proche de leurs idéaux.

          • Robert dit :

            Pravda,
            Vous savez que nous avons des divergences lors d’échanges. En gros, nous sommes souvent en désaccord. Pour autant, je vous crois lucide et honnête.
            Vous remarquerez l’énergie et les éléments de langage que peuvent utiliser ceux qui veulent ridiculiser, injurier, insinuer, tourner en dérision, toute réflexion qui aborde la liberté d’être maître chez soi?
            C’est une base de réflexion intéressante pour qui se demanderait si cela vaut encore la peine de défendre la liberté de notre pays.
            Bonne soirée.

          • Pravda dit :

            @Robert
            Nous pouvons être en désaccord sur beaucoup de sujets, le principal est de se retrouver pour défendre notre nation. Maintenant ai je envie de mourir pour des bobos parisiens (et pas que) qui laissent les loups entrer dans la bergerie sous prétexte de bien pensance, sans se rendre compte qu’une bonne partie de ces personnes les détestent au plus haut point … non.

          • Robert dit :

            Pravda,
            Alors, je vous reçois cinq sur cinq.
            Et cela tombe bien, je ne suis ni bobo ni parisien et je dis sans cesse qu’il faut aller à la source de ceux qui ont organisé cette invasion et qui diabolisent voire pénalisent tous ceux qui nomment les réalités, afin de rendre la situation irréversible.
            Ce n’est ni à l’islam ou aux musulmans pas plus qu’aux immigrés qu’il faut s’en prendre, mais à tous ceux qui ont eu des intérêts à trahir notre pays et notre civilisation pour un profit matériel ou idéologique.
            Et ils sont pour partie français d’origine.
            Les collabos seront toujours du côté du plus fort, mais ne sont en mesure que d’essayer de diviser pour régner, d’opposer et de favoriser les conflits. Le conflit racial en ce moment en attisant les braises du ressentiment de minorités contre nous et en diabolisant toute expression de sa fierté nationale chez nous.
            Si on sait lire les éléments de langage qu’utilisent ceux qui n’ont pas l’honnêteté d’avouer leur renoncement, il suffit de les éviter ou de leur rappeler sans se lasser les faits qu’ils nient ou éludent.
            Nous n’avons qu’un seul pays et pas de patrie de rechange, eux ont déjà choisi la soumission et ils sont en face. Il faut juste ne pas l’oublier, même derrière leurs discours mielleux ou pseudo intellos.

    • tschok dit :

      @Clément,

      Cékoi un normie-fragile?

      Et un normie-fragile anti-migrants?

      Ce que je connais sur ce blog:
      – Les contestataires répressifs: ceux qui contestent l’ordre établi, mais à l’examen, on se rend compte en les écoutant qu’il veulent non pas de la contestation (du désordre créatif) mais beaucoup plus d’ordre, de soumission à l’autorité, et lorgnent sur la gamelle du voisin d’un œil torve et jaloux en se demandant toujours s’il en a plus qu’eux-mêmes: des gilets jaunes, des RN ou des LFI, souvent. Des populistes au sens moderne du terme.

      – Les rebelles conformistes: se plaisent à se revendiquer en libres penseurs, en résistants, en dissidents, en minoritaires, en artistes, mais quand vous les écoutez, vous vous rendez compte que pour eux la libre pensée consiste essentiellement à imputer tous les maux de la terre à autrui et à se placer avec habilité dans le camp du bien qui est toujours – pur coup de bol sans doute – le camp majoritaire. C’est le principal gisement des victimaires, qui est le ressort agissant du corps social de notre civilisation ( si on n’est pas une victime, on n’est rien, donc pour être quelqu’un j’ai besoin de me trouver un tortionnaire = un créancier, donc un supérieur dans l’ordre capitaliste, que je vais transformer en débiteur dans l’ordre sociétal, par le discours du célafota-yakafokon). Des intellos au sens moderne du terme.

      Alors, dans ce bordel turbulent, cékoi un « normie-fragile »?

      Je connais pas. J’aime les catégories et les étiquettes, votre truc m’intéresse.

      • Clément dit :

        Les deux catégories que vous citez relève du « normie fragile » (même si tout leurs membres n’en sont pas forcément) : des gens ennuyeusement dans la norme avec une grande fragilité émotionnelle/physique/psychologique face à la vie réelle. Ils sont sur-représenté dans votre seconde catégorie (rien n’est plus fragile qu’un SCP+ macroniste) mais ils existent aussi dans votre premières catégorie (au RN principalement, mais aussi à la LFI par certains aspects). Mais on a pu voir de nombreux « solides » chez les GJ par exemple, vue qu’ils se révoltent, ils s’élèvent automatiquement au dessus de la norme, qui elle est soumise. Mais il leur reste encore beaucoup de boulot.

        Le normie fragile c’est en quelque sorte l’inverse du surhomme nietzschéen, du « working class hero » (le travailleur qui prend en main son destin individuel et collectif pour servir ses intérêts de classe) ou du « hipster » (un CSP+ qui s’élèvent au dessus des normes via des goûts et des pratiques culturelles/politiques/sociales dépassant celle du groupe).

        • Pravda dit :

          « Le normie fragile c’est en quelque sorte l’inverse du surhomme nietzschéen, du « working class hero » (le travailleur qui prend en main son destin individuel et collectif pour servir ses intérêts de classe) ou du « hipster » (un CSP+ qui s’élèvent au dessus des normes »
          Vous devez habiter les beaux quartiers pour croire une seconde que les hipster parisien sont de rebelles… il n’y a rien de plus normé et fragile que ces personnes et leurs codes.

          • ScopeWizard dit :

            Heu , vous avez pas l’ impression de manipuler un concept purement théorique encore plus fragile que ceux qu’ il prétend qualifier ?

            Arrêtez , ça ne veut rien dire , c’ est du pur bla bla ; de plus , assimiler le surhomme nietzschéen avec les aspirations d’ un « working class hero » qui quand bien même prendrait-il son destin en mains , ne servira pas forcément ses intérêts de classe puisque précisément il s’ en extraie , franchement fallait oser .

            Et concernant le « hipster » , alors là je suis plié . 🙂

          • Pravda dit :

            @scope, je suppose une erreur d’interlocuteur, je reprends les propos (délirants) de Clément.

          • ScopeWizard dit :

            @Pravda

            Mais j’ avais bien compris . 🙂

            La réponse s’ est située sous la vôtre mais ne vous était pas spécialement destinée , elle se voulait d’ une portée plus générale .

            Le truc , c’ est que ce ne sont même pas des propos « délirants » , c’ est bien pire que ça .
            Je soupçonne une grosse influence campus US ………..

            En fait , comme ça vite fait : « on » part de la réalité d’ un phénomène observé qui existe bel et bien ; effectivement comparativement à ce qui était , dans nos sociétés occidentales soit-disant modernes et évoluées , certaines personnes sont fragiles/fragilisées , c’ est vrai ; je l’ ai moi-même constaté et expérimenté , c’ est une prise de conscience qui à présent date un peu , au moins d’ une dizaine d’ années si ce n’ est plus…………

            Donc , « on » part de cette réalité concrète constatée et maintes fois observée , mais pour en faire quoi ?
            En chercher les causes , essayer de comprendre ? Non , rien de tout ça ; pour le classer .

            Par conséquent , afin de la « classer » on en tire un concept théorique abstrait que bien entendu « on » vend comme « vérité » , quelque chose de tangible , mais qu’ « on » ne maîtrise pas .

            Seulement , pour en donner l’ illusion on l’ affuble du terme « normie » qui en bon anglicisme à la con reste d’ une définition aussi opaque qu’ élitiste que vague , mais qui est censé classer cette « fragilité » en norme ………… ce que d’ évidence elle n’ est pas .

            Pour moi , ça équivaut à une recherche de manipulation des esprits .

            Bref , le genre de concept foireux pour ne pas dire fumeux que personnellement j’ ai une très nette tendance à rejeter aussitôt .

          • Robert dit :

            Pravda,
            Il faut les respecter, ce sont nos pauvres à nous.
            Je suis sûr que la réalité provoque une réelle souffrance chez eux, mais moins toutefois que l’humiliation d’avoir à reconnaître avoir tort.

        • tschok dit :

          @Clément,

          Merci.

          Je retiens donc: normie-fragile = »des gens ennuyeusement dans la norme avec une grande fragilité émotionnelle/physique/psychologique face à la vie réelle ».

          Et « inverse du surhomme nietzschéen » (un peu compliqué, va falloir que je réfléchisse…).

          Et normie-fragile inclut au moins partiellement les rebelles répressifs et les contestataires conformistes.

          • ScopeWizard dit :

            @tschok

            Évidemment !

            Comme ça ne m’ étonne pas de vous …………..

            Mais vous ne roulerez pas tout le monde dans la farine avec ce nouvel anglicisme à la con……….

            « Et normie-fragile inclut au moins partiellement les rebelles répressifs et les contestataires conformistes. »

            En attendant , c’ est quoi encore cette bouillie verbeuse à base de rhétorique contradictoire ?

  4. breer dit :

    Spécialistes !! on se demande, ils devraient d’abord étudier l’ethno psychologie, pour essayer de comprendre les mentalités séculaires et pour essayer au moins de comprendre le fonctionnement des individus selon leurs cultures d’origine (ce que tout l’occident aurait du faire). Parmi les milliers de types qui sont venus et qui essaient de venir en occident, combien sont suffisamment perturbés, conditionnés, ou tout simplement frustrés et envieux pour passer à l’acte avec un simple couteau lors d’un excès de contrariété, de colère ou par véritable dessein djihadiste.
    Les occidentaux, dont les tenants d’un multiculturalisme à outrance, anarchique et totalement absurde, sont totalement ignares en termes de compréhension des mentalités profondes des populations, mais aussi naîfs que des enfants à qui l’on dirait que tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, toute le monde il est pareil. L’utopie superficielle d’un mondialisme culturel harmonieux a supprimé toute objectivité, toute analyse profonde, en déniant les processus psychiques et mentaux qui façonnent et fixent la pensée, les mœurs, les comportements, et qui se répètent sans fin, à travers les individus, les familles, les populations, les ethnies, les sociétés. Il faut plusieurs centaines d’années pour que les mentalités profondes s’adaptent au niveau de toute une population. Le chaos qui est entrain de se créer progressivement en occident ne vient que de ces incompatibilités profondes, car toutes les populations de la terre diffèrent plus ou moins façonnées par et dans leurs cultures d’origine, et ne s’accordent parfois que superficiellement. Le communautarisme revendiqué réinscrit les individus dans leur fonctionnement d’origine et génèrent donc toujours plus de disharmonie sociale.

    • tschok dit :

      @breer,

      Ce que vous êtes en train de postuler, c’est qu’un homme n’échappe pas à son hérédité, que vous assimilez à un processus « sans fin » qui répète toujours la même chose, ce qu’on appelle l’identité.

      Or, l’hérédité (l’inné) est en fait profondément évolutionniste.

      Si vous regardez l’acquis, c’est-à-dire le sociétal, vous voyez que les êtres humains essayent de le stabiliser au maximum. Les êtes humains sont socialement conservateurs: dans une société, on met des prêtres, des juges, des flics, des profs, des patrons, des syndicalistes, des gardes chasse, des mâtons, etc; et tous ces gens vous disent une chose: surtout, ne change pas! C’est un ordre.

      Mais le truc qui nous fait changer, c’est notre hérédité, notre corps, notre code génétique, ce qui était censé nous programmer de façon rigide. Et, de façon bizarre, notre religion.

      Théoriquement, rien n’est moins changeant qu’une religion: elle veut persévérer dans son être, rester elle-même à travers les siècles, permanente dans l’infaillibilité et l’intangibilité de ses dogmes, la constance de l’interprétation de la parole sacrée, la fixité de l’univers qu’elle propose, et l’intégrisme de la psyché qu’elle impose.

      Mais historiquement, c’est le contraire: guerres de religion, schismes, dissidences, variantes, un vrai feu d’artifices.

      Si on regarde la religion chrétienne, qui est pourtant très normée, très construite, très cadencée, comme le pas militaire, en réalité c’est un vrai bordel.

      Arrêtez de nous sortir ces conneries: prenez le contre-pied. Ce qui est statique en réalité bouge. Ce qui bouge ne change pas.

      Comprenez qu’on passe par des formes d’évolution qui ont à envers.

      Vous, vous avez un système classique: la rectitude de la trajectoire est perturbée par des turbulences qui doivent être corrigées en fonction d’un retour au point d’origine.

      Mais non, putain. C’est plus ça depuis longtemps: on recale la trajectoire en cours de route. Le retour au point d’origine, on s’en fout: pour moitié vous provenez des couilles de votre père et des ovaires de votre mère. Franchement, vous voulez y retourner? En tant que quoi? Morceau de code génétique? Et ça vous aide à savoir ce que vous voulez faire de votre vie?

      On est sur un blog militaire: regardez comment les missiles sont guidés.

      C’est ça le truc.

      • ScopeWizard dit :

        @tschok

        « Or, l’hérédité (l’inné) est en fait profondément évolutionniste. »

        Ah oui ? Et cela se traduit comment , selon vous ? Par un processus ultra-rapide à l’ échelle d’ une vie humaine , ou si lent qu’ il se saurait être quantifié selon cette échelle de temps ?

        « Théoriquement, rien n’est moins changeant qu’une religion: elle veut persévérer dans son être, rester elle-même à travers les siècles, permanente dans l’infaillibilité et l’intangibilité de ses dogmes, la constance de l’interprétation de la parole sacrée, la fixité de l’univers qu’elle propose, et l’intégrisme de la psyché qu’elle impose.

        Mais historiquement, c’est le contraire: guerres de religion, schismes, dissidences, variantes, un vrai feu d’artifices. »

        Ça mon gars , c’ est du complet baratin histoire d’ abrutir le gogo de passage ; la théorie d’ une religion détermine son passé historique , l’ un ne s’ oppose pas à l’ autre .
        Ce que vous affirmez est donc totalement mensonger ; qui espériez vous tromper ?

        « Les êtes humains sont socialement conservateurs: dans une société, on met des prêtres, des juges, des flics, des profs, des patrons, des syndicalistes, des gardes chasse, des mâtons, etc; et tous ces gens vous disent une chose: surtout, ne change pas! C’est un ordre. »

        Complètement faux aussi ; ils peuvent précisément vous dire tout le contraire .

        « Si on regarde la religion chrétienne, qui est pourtant très normée, très construite, très cadencée, comme le pas militaire, en réalité c’est un vrai bordel. »

        Mais c’ est faux ça aussi ; où avez-vous vu que la religion Chrétienne était si stricte ou rigoureuse ? C’ est n’ importe quoi , que faites-vous de ses trois principales ramifications ?

        « Vous, vous avez un système classique: la rectitude de la trajectoire est perturbée par des turbulences qui doivent être corrigées en fonction d’un retour au point d’origine. »

        Mais où avez-vous vu qu’ il est question de point d’ origine ???
        C’ est de point de repère qu’ il s’ agit , pas de point d’ origine !
        Point de repère qui sert de point de cheminement !!!

        Mais vraiment , vous le faites exprès ou vous êtes devenu complètement idiot ?

        « Mais non, putain. C’est plus ça depuis longtemps: on recale la trajectoire en cours de route. Le retour au point d’origine, on s’en fout: pour moitié vous provenez des couilles de votre père et des ovaires de votre mère. Franchement, vous voulez y retourner? En tant que quoi? Morceau de code génétique? Et ça vous aide à savoir ce que vous voulez faire de votre vie? »

        Non , précisément du point d’ origine on NE s’ en fout PAS , il reste déterminant et vous le savez pertinemment .

        Vous , vous êtes contre toute idée d’ identité ; effectivement vous considérez l’ autre comme un missile que l’ « on » devrait guider , le recalant à chaque fois par rapport à une trajectoire indépendante de sa volonté ; en bon petit libéral , vous considérez que l’ autre n’ est finalement qu’ un perpétuel nomade à qui il ne reste d’ autre choix qu’ à chaque fois se résigner et s’ adapter , dans l’ absolu l’ idée de résistance et d’ attachement vous est insupportable .

        Du moins , c’ est ce que vous aimeriez bien que l’ on perçoive ………..

        Car la réalité , est qu’ il n’ y a pas plus identitaire et conservateur que vous , mais certainement pas pour la France et les Français , surtout blancs .

        Comme vous le savez , la nature a horreur du vide ; et donc une fois ce-dernier soigneusement et méthodiquement préparé au point qu’ il en sera effectif , par quoi sera t-il comblé selon vous ?

        Vous me faites penser à tous ces enfoirés de Socialo-Communistes ; tant qu’ ils ne sont pas au pouvoir , les meilleurs des hommes pleins de nobles intentions , de beaux sentiments , généreux et altruistes en veux-tu en voilà , puis dès qu’ ils le détiennent , les plus parfaits des salauds sectaires .

  5. Pascal (l'autre) dit :

    Petite question, partant du principe que si des terroristes de daesh ou de l’E.I. arrivent à pénétrer dans la partie grecque de Chypre (donc l’Europe) en passant la frontière turque, (avec la « bénédiction » de ces autorités turques)en cas d’attentats en Europe perpétrés par ces mêmes terroristes la Turquie ne pourrait pas être accusée de complicité voire d’actions « hostiles »*?

    * Hostile, qui peut éventuellement se comprendre par « acte de guerre »

  6. Thaurac dit :

    Le bisournisme d’Interpol est à l’image de celui des technocrates européens
    « Bien qu’un lien systématique entre le trafic de migrants et le terrorisme ne soit pas prouvé »
    Il leurs faut quoi?

    • Clément dit :

      Peut être des sans papiers.
      Les perquisitions lors de l’état d’urgence en France n’étaient pas parvenue à faire le lien entre la petite délinquance et le terrorisme, par contre elles ont permis de faire le lien entre grand banditisme (trafic d’armes, faux papiers et blanchiment d’argent) et terrorisme.

      • Plusdepognon dit :

        @ Clément
        Seuls les débiles sans importance pour ces réseaux sont envoyés commettre des attentats. Même sans papiers, une fois dans l’espace Schengen, c’est moins dangereux que vivre ailleurs.

        Ceux qui les endoctrinent ou les poussent au passage à l’acte restent dans leurs petits cocons avec familles et relations, à l’abri.
        https://www.franceinter.fr/justice/13-novembre-les-faux-papiers

      • Pravda dit :

        Nos délinquants locaux, sont issus de la petite délinquance.
        La petite délinquance locale fournit aussi appui et logistique aux terroristes extérieurs (logeur de Saint Denis).

  7. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ . Les attentats de Paris et de Saint-Denis, commis le 13 novembre de cette année-là, démontrèrent tragiquement le contraire.]

    Cela ne les a pas empêché de continuer de l’affirmer ! Loin de là …
    Comme on dit chez les éleveurs de bétail , il faut  » dar nome aos bois  » ,  » nommer le bœufs !  »
    Citons Guylain Chevrier, docteur en histoire, enseignant et formateur en travail social, vice-président du Comité Laïcité et République
    http://www.laicite-republique.org/g-chevrier-considerer-qu-il-n-y-aurait-pas-de-lien-entre-immigration-et.html

    • tschok dit :

      @Daniel,

      Chevrier, c’est une bonne référence ou pas?

      En général, quand un mec se dit laïc, c’est un vieux salaud d’extrême droite, raciste, xénophobe, réac qui essaye, en douce, de faire passer ses pulsions de libidineux pervers narcissique et mal baisé pour une norme sociale et historique qui s’impose à l’humanité par l’effet du bon sens.

      Vous qui l’avez lu, vous en pensez quoi? C’est encore une vieille salope de plus ou c’est un mec qui a un peu d’intérêt et de sérieux?

      Je vous pose la question, parce que vos références vont habituellement puiser dans la veine vieille salope réac, mais de temps en temps, vous sortez des trucs qui méritent qu’on s’y attardent, au moins quelques secondes.

      Et le mieux placé pour savoir, c’est quand même vous.

      Après tout, c’est votre nourriture spirituelle que vous nous servez: si c’est de la merde, c’est vos papilles qui sont d’abord engluées par la matière fécale, avant les nôtres. Prévenez-nous si jamais c’est un peu de la tripe (ça sent beaucoup la merde avant de sentir un peu autre chose).

      Hein?

      • fabrice dit :

        Tschok
        La nouvelle est que 17 Jihadistes présumés étaient des infiltrés illégaux à Chypre. C’est un fait. Que ces gens là aient violé la loi pour pénétrer dans l’UE est aussi un fait. Appeler « migrants » ces clandestins illégaux, violant nos frontières et s’infiltrant illégalement chez nous est un doux euphémisme idéologiquement bien connoté. Qu’ils respectent la loi française, je les respecterai. La Justice est basée sur la réciprocité pas sur de l’ultra bienveillance stupide bisounousienne qui n’est qu’une faiblesse mal placée.

        • tschok dit :

          @fabrice,

          Tout le monde peut se rendre compte que je suis évidemment un bisounours stupide et béat qui n’a qu’une seule hâte: se faire massacrer à coup de kalachnikov avec sa femme et ses gosses, ainsi une multitude d’autres personnes également innocentes, par un djihadiste parfaitement abruti et fanatique voulant nous imposer une interprétation intransigeante d’une religion qui n’est assurément pas celle de notre société, et dont je n’ai à titre personnel pas grand-chose à foutre, puisque je suis athée.

          Bien sûr.

          Mais à part me faire penser ou me faire dire des conneries qui ne me traversent même pas l’esprit, quoi d’autre?

          Vous pensez sincèrement que j’appartiens à un club d’intellectuels platoniciens et hors sol fondamentalement convaincus que jamais au grand jamais un terroriste ne parviendra à s’infiltrer dans un pays européen en se mêlant à un groupe de migrants, au besoin sous une fausse identité?

          Vous pensez que j’accumule dans mes placards une réserve de pétales de roses que je jetterais sous ses pas pour qu’il ne puisse seulement salir la semelle de ses chaussure en foulant le sol de mon pays? Où je suis né? Où je vis? Où se trouve la plupart des gens que j’aime?

          Croyez-vous encore que je place les étrangers résident en France au-dessus de la loi, en leur accordant ainsi un privilège que je refuserais pourtant à quiconque, et en faisant fi de tous les principes auxquels j’accorde de la valeur, comme par exemple l’égalité de tous devant la loi?

          Pensez-vous vraiment que je sois prêt à sacrifier tout idéal de justice à l’accueil de terroristes qui n’ont que pour seul objectif de me nuire, de nuire aux gens que j’aime, de piétiner tout ce que je respecte, de détruire tout ce qui fait la civilisation dans laquelle j’existe?

          Eeeeh bé.

          Bon, évidemment, si vous me donnez ce rôle, par courtoisie je veux bien le tenir. Mais notre conversation va rapidement devenir inintéressante, puisque toutes mes répliques ne seront dictées que par votre envie de faire de moi votre pantin ridicule.

          Maintenant, si vous acceptez que je ne veuille pas tenir le rôle que vous voulez me faire jouer, on pourrait avoir une conversation plus intéressante.

          Par exemple: où êtes-vous allé chercher que la justice est basée sur la réciprocité? L’équité, sans doute, mais la justice? Je pose le problème: quand la société condamne un violeur, par exemple, où est la réciprocité? On lui doit quelque chose, au violeur? Au nom d’un principe de réciprocité?

          (Oui, on lui doit quelque chose, mais certainement pas au nom d’une quelconque et bien hasardeuse réciprocité)

          Voilà le genre de conversation que nous pouvons avoir ensemble. Et, pour revenir au sujet, je demandais à Daniel ce qu’il pensait de son bonhomme (Chevrier). Puisqu’il ne répond pas, vous en pensez quoi, vous?

          Est-ce que c’est encore une enflure raciste qui essaye de se faire passer pour un humaniste tolérant? Parce qu’il y en a une flopée des saloperies de ce genre aujourd’hui, faut faire gaffe. Donc, moi, maintenant, j’hésite pas à demander aux gens, parce que c’est ce que les spécialistes de la désinformation disent de faire: faut rompre le huis clos. Ce qui fait tomber le masque du tartuffe, c’est quand on se met à discuter entre nous. Le tartuffe, il travaille en silos. Il segmente. Si on travaille en transversal, ça le fait chier.

          Donc, je le fais. C’est tout. Mais sinon, je sais que les terroristes peuvent se cacher parmi des migrants, faut pas me prendre complètement pour une bille, non plus. C’est pas très difficile à concevoir, faut dire.

          • ScopeWizard dit :

            @tschok

            Donc , si l’ on vous suit , nous nous trompons tous sur votre compte ?

            Que vous vous justifiiez , voilà qui n’ a rien de problématique en soi , sauf que là ce n’ est plus de la justification , c’ est une plaidoirie en faveur exclusive de votre personne dont vous nous gratifiez ……..

            Curieux , non ?

            Voyons donc ce verbiage de beaucoup plus près ……….. 😉

            « Tout le monde peut se rendre compte que je suis évidemment un bisounours stupide et béat qui n’a qu’une seule hâte: se faire massacrer à coup de kalachnikov avec sa femme et ses gosses, ainsi une multitude d’autres personnes également innocentes, par un djihadiste parfaitement abruti et fanatique voulant nous imposer une interprétation intransigeante d’une religion qui n’est assurément pas celle de notre société, et dont je n’ai à titre personnel pas grand-chose à foutre, puisque je suis athée. »

            Ah non , pas un bisounours stupide et béat ; quelqu’ un qui nous la joue masqué et qui sait très bien choisir son camp , plutôt un bon gros sectaire aussi dogmatique que le commande son obédience idéologique .

            Dans l’ absolu , personne à part sans doute les personnes qui ne détiennent aucun pouvoir de décision en toute connaissance de cause ou qui sont complètement ignares de la réalité du monde dans lequel ils vivent , n’ est innocent de ce dont involontairement il subit les conséquences .

            Tous les djihadistes ne veulent rien imposer d’ autre que l’ Islam tel qu’ il fut écrit et retenu il y a des centaines d’ années , non son interprétation intransigeante ; il n’ est aucunement question d’ « interprétation » qui nous ramène invariablement à cette notion bisounoursienne de « modéré » par opposition à « radical » ou « fondamentaliste » mais de ce qui est écrit .

            Ce n’ est certes pas celle de notre société , mais c’ est marrant comme vous insistez à chaque fois pour justifier sa présence ………….

            Tiens , parlez-moi de l’ « athéisme » , j’ ai envie d’ en savoir plus à ce sujet sachant bien que je fais partie de ceux qui ne croient pas une seconde à cette notion qu’ ils considèrent beaucoup plus comme un prétexte au laisser-aller vers une absence de rigueur morale plus « confortable » que comme une conviction dictée par le seul libre-arbitre ……….
            Ou si vous préférez , comme relevant de l’ illusion voire de la tartufferie .

            Ce qui du reste vous sied à merveille .

            « Croyez-vous encore que je place les étrangers résident en France au-dessus de la loi, en leur accordant ainsi un privilège que je refuserais pourtant à quiconque, et en faisant fi de tous les principes auxquels j’accorde de la valeur, comme par exemple l’égalité de tous devant la loi? »

            Affirmatif ; la réponse est OUI .
            Parce que tout ça c’ est du baratin , votre réalité est très différente ……….

            « Pensez-vous vraiment que je sois prêt à sacrifier tout idéal de justice à l’accueil de terroristes qui n’ont que pour seul objectif de me nuire, de nuire aux gens que j’aime, de piétiner tout ce que je respecte, de détruire tout ce qui fait la civilisation dans laquelle j’existe? »

            Mais oui mon grand ! Affirmatif aussi ; tout dépend du camp auquel vous appartenez .
            Quel « idéal de justice » ? Où avez-vous vu qu’ il y ait ne serait-ce qu’ un embryon d’ idéal de justice ?
            Et puis , dois-je vous rappeler que vous m’ avez très clairement fait comprendre qu’ une France devenant terre d’ Islam ne vous dérangeait pas ?
            Ça y est , vous ne vous souvenez plus ?

            Ben , voyez ce n’ est pas le cas de tout le monde ; et vous pourrez nier que ça ne changera strictement rien ; vous l’ avez écrit .

            « puisque toutes mes répliques ne seront dictées que par votre envie de faire de moi votre pantin ridicule. »

            Mais tu es un « pantin ridicule » , ridicule et grotesque autant que dégueulasse .

            « où êtes-vous allé chercher que la justice est basée sur la réciprocité? L’équité, sans doute, mais la justice? Je pose le problème: quand la société condamne un violeur, par exemple, où est la réciprocité? On lui doit quelque chose, au violeur? Au nom d’un principe de réciprocité? »

            Mais arrêtez un peu de prendre les autres pour des cons en faisant semblant de jouer sur les mots ; vous avez parfaitement compris où votre interlocuteur voulait en venir ; il fait allusion au fameux « deux poids deux mesures » et aussi au « donnant donnant » .

            Et non , on ne lui doit rien ; c’ est à la société à qui l’ on doit , et notamment de la mettre à l’ abri du criminel .

            « Est-ce que c’est encore une enflure raciste qui essaye de se faire passer pour un humaniste tolérant? »

            Sans blague , vous vous décrivez , là ?

            Quel mot fourre-tout que ce « racisme » , n’ est ce pas ; malheureusement hormis sa définition idéologique partisane , le « racisme » est beaucoup plus « naturel » ou dans l’ ordre des choses que ce que l’ « on » s’ efforce toujours de tellement nous faire croire , cette approche idéologique expliquant d’ ailleurs sans peine toute sa géométrie variable ………….

            « Donc, moi, maintenant, j’hésite pas à demander aux gens, parce que c’est ce que les spécialistes de la désinformation disent de faire:faut rompre le huis clos. »

            Quels « spécialistes de la désinformation » ?
            C’ est qui ces « spécialistes » et c’ est quoi pour eux la « désinformation » ?

            Encore un bel attrape-nigauds auquel vous adhérez sans réserves , bien évidemment .

            Quel « huis clos » ?

            « Ce qui fait tomber le masque du tartuffe, c’est quand on se met à discuter entre nous. Le tartuffe, il travaille en silos. Il segmente. Si on travaille en transversal, ça le fait chier. »

            Non , ça ne fait rien tomber du tout ; celui qui maîtrisera au mieux le langage prendra le dessus , pas besoin de maîtriser son sujet , le langage et l’ attitude suffiront amplement .

            Et vous avez l’ art d’ embrouiller .

            Autrement vous savez très bien comment ça se finira , nul ne prendra l’ ascendant et à la sortie le rôle de Tartuffe risque même de s’ inverser .

            « Donc, je le fais. C’est tout. Mais sinon, je sais que les terroristes peuvent se cacher parmi des migrants, faut pas me prendre complètement pour une bille, non plus. C’est pas très difficile à concevoir, faut dire. »

            Raison pour laquelle vous avez volé à leur secours plus d’ une fois autant que vous avez nié cet état de fait , n’ hésitant jamais à vous servir des méthodes parfois les plus abjectes pour pourfendre tout contradicteur ………..

            Prendre les gens pour des cons , ça va bien 5 minutes tschok , c’ est clairement le genre de truc dont il vaut mieux ne pas abuser ; autrement certains pourraient bien un jour vous présenter l’ addition et elle a toutes les chances d’ être du genre très salée .

      • Pravda dit :

        Être grossier dessert vos propos.

      • ScopeWizard dit :

        @tschok

        Et c » est vrai que question merde , vous en connaissez un rayon ……..

        Vos coms deviennent de plus en plus débiles , pour un peu on dirait presque de l’ autoportrait ……….

        Vous êtes très bas …………. attention aux balles de golf ; même placées sur le tee elles peuvent faire bobo …………

  8. Plusdepognon dit :

    Chypre, Malte… des portes-avions naturels en cas de crise en Méditerranée.

    Le sujet sur le Cavour est fermé, donc je pose ça là :
    https://www.meta-defense.fr/2020/05/29/la-modernisation-du-porte-avions-cavour-souleve-la-question-de-lutilisation-du-f-35b-en-italie/