CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Formation des pilotes de chasse : Un nouveau simulateur de missions PC-21 sera livré à Cognac en 2022

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

30 contributions

  1. PK dit :

    Vu la valeur ajoutée d’un simulateur et son coût dérisoire à l’utilisation, on se demande pourquoi l’armée n’en a massivement pas plus…

    Sans remplacer évidemment l’heure de vol, un pilote devrait faire du simulateur tous les jours. Quelle est leur fréquence d’utilisation par un pilote ?

  2. jaicruvoir dit :

    Il nous faut développer des drones
    On a refusé internet car on avait le minitel
    On a le Rafale de Dassault on se prive des drones!
    Au Mali ils auraient fait un malheur avec de djihadistes qui n’ont pas aviation
    24h autonomie
    1,5 à 2 T de poids économiser sur l’espace survie du pilote dans la cellule
    un moteur 4 temps d’entretien facile
    Un coup de formation minime des pilotes avec une sélection de vivier plus grand car pas besoin d’avoir un corps d’athlète et un cerveau d’ingénieur
    Pas besoin de mettre en place une équipe de commandos pour secourir un pilote éjecté
    .
    Mais comme toujours nos élites, hauts fonctionnaires et les lobbies de l’armée nous font prendre du retard
    Comme pour le charles de Gaulle qui est unique au lieu de 2!
    Quand il entre en maintenance on a plus de porte avion ou que l’équipage est malade
    Pauvre France aux mains de d’une élite qui ne servent plus les français mais qui se servent

    • Maksy dit :

      @jaicruvoir.. Je suis hélas, malheureusement d’accord avec vous……

    • Royal Marine dit :

      Je ne comprends pas votre commentaire Jaicruvoir…
      J’ai cru voir, quand à moi, que nous utilisions des drones Reaper au Mali? Et ailleurs…
      Nous aurait on menti?

    • blavan dit :

      @jaicruvoir. Aux états unis, les américains font piloter leurs drones par des sergents, vous comprenez mieux avec ce renseignement , pourquoi l’Armée de l’air était réticente à voir entrer le loup dans la bergerie !

    • Eurafale dit :

      Parce que les drones font des décollages sur alerte et du CAS ? Je ne crois pas non…
      De plus, associer le Rafale qui date des années 80 aux drones actuels beaucoup plus récents n’a rien à voir. Des drones, la France en a depuis les années 90. Ensuite, par drone, vous parlez desquels ? Les HALE ? Les MALE ? Ceux plus petits des FS ? Remplacer des Rafales par des drones est une ineptie… Qui fera de la police du ciel ? Qui ira contrôler les TU-160 dans le Golfe de Gascogne ? Qui ira faire des raids de plusieurs milliers de kilomètres pour détruire des bases ennemies à coup de SCALP-EG ? Pour assurer la dissuasion nuke ?
      Demander plus de drones plutôt que de Rafale, pour quelqu’un qui aurait souhaiter un deuxième PAN, et donc des flottilles de Rafale en plus, je trouve ça plutôt… déroutant, voir irréfléchi.

  3. Cabrera dit :

    8 PC 21 de plus à Cognac !!! Super !

    Avec quel argent ????

    Un prêt garanti par l’état ?????

    Non, on marche sur la tête. Un pays ruiné, Madame Parly qui est partout. A Cognac la semaine dernière, à Saint Nazaire, pour les futurs ravitailleurs de La Marine, sur la planche à dessin pour le remplaçant du CDG.

    Formidable. Demain on rase gratis !!!!

    OH, elle fait ce qu’elle peut. ATTENDEZ que la BCE, le FMI, et Madame Merkel jettent un œil dans les comptes de la France.

    Adieu, vaux, vaches, cochons, couvées. Vous vous rappelez de la fable de La Fontaine.

    • John dit :

      Alors pour info, les PC21 sont peut-être l’un des rares achats qui permettent un retour sur investissement aussi rapide !
      Environ 220 millions pour Pilatus à la vente.
      Faisons l’hypothèse que ce contrat est payé par l’armée française (sans le sous traitant Babcock).
      La réorganisation de la formation, fusionnant la phase sur Alphajet et Epsilon permet une économie annuelle de 100 millions d’euros.
      Donc en 2.5 ans le retour sur investissement est positif.

      Acheter plus de PC-21 pour former les pilotes et se passer de certains Alphajet additionnels, ce sera des économies substantielles.
      Ne pas confondre frais et investissements ! Quand au final ça coûte moins cher et à très court terme, c’est une solution en faveur d’économies. Donc critiquer ce choix sous cet angle est absurde.
      Certains critiquent le choix d’un turboprop pour l’entrainement. Combien même je ne suis pas de cet avis, les 2 points de vue se justifient. Mais une chose ne faisant aucun doute, c’est les économies faites en passant au PC-21

  4. Klein dit :

    Bonne chance pour former les futurs pilotes de chasse TOP GUN avec des avions d’entrainement PC 21 à hélices pardon à turbopropulseur ….

    • John dit :

      Et?
      En quoi le mode de propulsion impacte-t-il quoi que ce soit?
      Faut-il vous rappeler que les grandes difficultés pour un pilote c’est entre autre de résister aux g?
      Le PC-21 a une capacité supérieure à prendre des G comparé à l’Alphajet.
      L’autre complexité actuelle, c’est de gérer le système d’arme et le pilotage en même temps, en situation de stress.
      Le PC-21 permet de faire ça très tôt dans la formation.
      Au final, le choix du PC-21 est un choix où on dit que la formation de système d’arme peut se faire avant le Rafale, et que la formation sur jet peut sans problème se faire sur le Rafale. Avec un turboprop capable de prendre tant de g, l’accélération longitudinale due à la post-combustion ne sera pas un tel choc pour les pilotes.
      Qu’ils partent de l’Alphajet ou du PC-21, ils ne volent pas à pleine puissance dès le premier vol sur Rafale.

  5. Klein dit :

    Quand je pense que Singapour entraine ses pilotes avec des M346 (deux turboréacteurs) à Cazaux et nous des PC21 turbopropulseur pourquoi ne pas utiliser le nouveau M345 (un turboréacteur) aussi économique que le PC21…. ???

    • John dit :

      Heuuuu….
      Faudra m’expliquer votre raisonnement…
      En quoi le fait que ce soit un turboprop est par principe une bonne chose?
      Parce que le M345 a beau être un turboprop, il n’a pas des caractéristiques de vol supérieures au Pilatus…
      1. Capacité g
      – PC21: +8.0 / -4.0
      – M345: + 7.33 / -3.5
      2. v max
      – PC21: 689 km/h
      – M345: 740 km/h
      Seul 10% en plus… autrement dit, rien du tout, surtout que la vitesse en soi c’est pas ce qu’il y a de plus important pour l’entraînement.
      3. taux de montée
      – PC21: 21.6 m/s
      – M345: 24.0 m/S
      4. Distance franchissable:
      – PC21: 1333 km
      – M345: 1410 km

      Maintenant, concernant l’avionique… Le PC-21 est un simulateur d’avion de chasse en vol. Autrement dit, l’élève pilote pourra faire des missions air-air et air-sol très proches de la réalité Rafale, tout en étant en vol.
      Ce nouveau concept est très intéressant pour avoir une formation multi-tâches très tôt.
      Quant au coût à l’heure de vol… On n’en sait rien pour le M345.
      Mais pour le PC-21, il est faible, 1500 € / h de vol (7’800€ pour l’Alphajet). Et question disponibilité, 17 PC-21 suffisent à remplacer 55 avions, 30 TB30 Epsilon et 25 Alphajet. Je doute que le M345 fasse aussi bien.
      Et je dis cela uniquement parce que les jets ont en général besoin de plus d’entretien que les turboprops, et que leur consommation est plus importante.

        • John dit :

          Et pouvez répondre aux commentaires?
          Vous balancez vos idées, mais ne considérez même pas les opinions contraires, et surtout ne semblez pas vous rendre compte de certains éléments plus pertinents que la motorisation

          • Klein dit :

            Cher M. John comme bon alsacien je m’informe d’abord et quelques fois je donne ces informations dans certains commentaires, à vous de répondre à vos questions, en prenant en compte si vous le désirez de ces Informations (qui souvent ne sont pas dans les médias généralistes) regardez par exemple les sites que j’ai envoyés. Le nouveau M345 me semble très intéressant qualités / coûts en sachant que des pays comme Israele Pologne Singapour Italie … utilisent le M346 d’entrainement et pour Israele le M346 FA . Pour info les USA étaient intéressés au T100 (programme TX) dérivé du M 346. Voici encore quelques articles intéressants
            https://www.air-cosmos.com/article/bourget-2017-le-m346-prend-les-armes-4660
            https://www.air-cosmos.com/article/premier-vol-sur-m346-pour-les-pilotes-polonais-12291
            https://www.air-cosmos.com/article/le-leonardo-m-345-dcroche-sa-certification-de-type-23070
            De plus je me fie beaucoup plus des jugement des ingénieurs des aviations des pays qui utilisent les produits en question . Bonne journée

          • Le sicaire dit :

            Ne vous inquiétez pas John, M. Klein ne semble pas être un fin connaisseur de la formation des « pilotes de chasse TOP GUN » !

            Car si tel était le cas, il nous aurait apporté des arguments circonstanciés entre une formation avec le M345 versus le PC 21.

          • John dit :

            @Mr. Klein,
            Justement, vous vous informez…
            En quoi le M345 est plus intéressant que le PC21 alors que les performances sont inférieures sur les éléments pertinents, et à peine supérieures pour le reste?

            Quant à vous fier au jugement d’autres pays, il semblerait que le PC-21 ait du succès pour remplacer totalement les jets d’entraînement…

            Vous parlez du M345 comme si c’était juste un M346 moins cher….
            Et ce n’est pas le cas. Le M346 est l’équivalent d’un AlphaJet moderne, mais avec une vitesse supersonique, des capacités d’attaque au sol, etc…
            Le M345 a des performances de vol inférieures à l’Alphajet, et inférieures au PC 21 (en nombre de G qu’il peut prendre, ce qui est probablement la partie la plus importante pour un appareil d’entrainement.
            Le M345 est un jet d’entrainement et d’attaque au sol à bas prix, mais ce prix bas est dû à de basses performances pour un jet. Et malgré tout, avec des performances peu intéressantes, il conserve le désavantage du jet face à un turboprop, le coût d’entretien.
            Quitte à utiliser un jet, autant utiliser le M346 qui justement est aussi utilisé par des nations ayant une force aérienne relativement forte.

            Si vous considérez le M346 comme un bon appareil, alors mettez en avant celui-ci…
            Le M345 par contre n’est pas intéressant, regardez au moins les différences de performance…
            1. Accélération
            – M345: +7.33 -3.5 g
            – M346: +8.0 – 3.0 g
            – PC-21: +8.0 -4.0 g
            – Alphajet: +7.5 -3g
            Vitesse max:
            – M345: 795 km/h
            – M346: 1470 km/h
            – PC-21: 685 km/h
            – Alphajet: 1062 km/h
            Emport pour l’attaque au sol:
            – M345: 1 tonne d’armement
            – M346: 3 tonnes d’armement
            – PC-21: 0 (défini comme un pur avion d’entraînement)
            – Alphajet: 2.5 tonnes
            ….
            Conclusion:
            Je ne vois pas laquelle des caractéristique offerte par le M345 fait de cet appareil un choix plus intéressant. Ce n’est qu’un jet pas cher, c’est tout. Mais il est loin d’avoir des performances comparables au M346.
            Le Pilatus se définit clairement comme un turboprop pas cher à l’utilisation et à l’entretien. Son système de simulation en vol a inspiré plusieurs constructeurs, et plusieurs pays ont demandé cette capacité dans leur appel d’offre.
            Le système PC21 adapté au Rafale existe déjà, donc pourquoi acheter un jet n’offrant pas de performance supérieure et qui aurait un système non prouvé, un coût d’utilisation inconnu, et une disponibilité inconnue?
            De plus, si c’est pour avoir un jet pour avion-école, je pense que la France devrait le faire elle-même, et la France devrait en faire un réel avion d’attaque au sol, un qui soit réellement utilisable et utilisé dans des missions comme au Mali ou en Irak. Donc un blindage suffisant, 2 moteurs protégés, etc…
            Mais acheter le M345 est probablement l’achat le moins pertinent qui existe pour la France. Il est inférieur à tout ce qui se fait ailleurs.

          • John dit :

            P.S.
            Le fait que vous utilisez d’autres produits pour justifier votre point de vue semble démontrer que vous ne savez pas que le M-345 et le M-346 ne sont pas du tout dans la même catégorie.
            Comparez les divers appareils de votre côté avant de remettre en avant ce que vous dites.

    • Carin dit :

      @Klein
      Peut-être parce que les PC 21 livrés à l’armée de l’air française, ont une cellule identique à celle du rafale… (des l’école on prends l’habitude des commandes),ce qui n’est pas le cas des autres avions de formation!

    • Philippe dit :

      Quand je pense et j’écris sans me renseigner avant! Singapour a été un des premiers pays a acheté le PC-21 en 2008. ils sont basé à Pearce en Australie. Les pilotes Singapouriens font leur formation d’abord sur PC-21 et ensuite sur le M-346 à Cazaux. C’est la même chose pour les Australiens a part que le jet est un Hawk.

      • Klein dit :

        c’est exact Philippe un bon ordre pour une bonne formation PC 21 puis M 346 or aujourd’hui il s’ offre un meilleur choix : M 345 puis M 346 enfin Rafale ( F15 ou F16 pour l’aviation militaire de Singapour ) cela aux vus des caractéristiques techniques, des qualités de formation ainsi que des coûts de ces produits.

  6. Le sicaire dit :

    M. Klein,

    Etes-vous un fin connaisseur de la formation des « pilotes de chasse TOP GUN » ?

    Si oui, faites nous part de vos arguments car qu’est-ce qui vous fait dire qu’un M345 serait plus pertinent qu’un PC 21 ?

    Merci d’avance.

  7. Max dit :

    C’est à Tours BA 705 qu’il y aura moins de bruit.

    • Jm dit :

      Ils ont dit pareil à Luxeuil.
      Tous les habitants criaient que les avions faisaient trop de bruit, surtout quand ils se posent au dessus du clocher de St Sauveur, qu’il fallait fermer la base, qu’il y avait trop de militaires, etc, etc (n’est-ce pas, Madame la coiffeuse en face de La Poste?)
      Et quand on a commencé à dire qu’on allait fermer la base, après avoir fermé le 1er RD à Lure, ils ont vite réfléchi que la base était le 2ème employeur du département, peut-être le premier maintenant que Peugeot a dégraissé.
      Parce qu’une base de 1500 militaires, c’est 4000 personnes directes qui consomment, et 2500 personnes indirectes qui profitent.
      Alors, c »est vrai que Tours n’entendra plus les Alpha
      Mais économiquement, même si c’est une ville moyenne, ça va se ressentir dans deux ans.
      On en reparlera.
      Et c’est Cognac qui va engranger les bénéfices, parce que l’impact sur une ville de 150 000 habitants et sur une ville de 20 000 n’est pas le même.

  8. Cabrera dit :

    Je ne remets nullement en cause les qualités du PC 21.
    J’habite à Cognac, alors les PC 21, je les connais bien.

    Moi, ce dont je parle, c’est qu’en acheter 8 de plus c’est très bien: le problème c’est que nous allons prendre l’argent où ?

    Quand on entends le catastrophisme de Bruno Le Maire. (à juste titre), sur la situation économique du pays, je me pose les bonnes questions.

    La facture du Covid 19, il va bien falloir la payer. Et à votre avis qui va la payer ? Le budget de la Défense, la Culture, la transition écologique. Et peut-être le budget des retraites. Alors…..

    • John dit :

      Je me permets de vous remettre ma réponse plus qui explique que parfois investir permet des économies. Il faut arrêter de confondre investissement et frais.

      « Alors pour info, les PC21 sont peut-être l’un des rares achats qui permettent un retour sur investissement aussi rapide !
      Environ 220 millions pour Pilatus à la vente.
      Faisons l’hypothèse que ce contrat est payé par l’armée française (sans le sous traitant Babcock).
      La réorganisation de la formation, fusionnant la phase sur Alphajet et Epsilon permet une économie annuelle de 100 millions d’euros.
      Donc en 2.5 ans le retour sur investissement est positif.

      Acheter plus de PC-21 pour former les pilotes et se passer de certains Alphajet additionnels, ce sera des économies substantielles.
      Ne pas confondre frais et investissements ! Quand au final ça coûte moins cher et à très court terme, c’est une solution en faveur d’économies. Donc critiquer ce choix sous cet angle est absurde.
      Certains critiquent le choix d’un turboprop pour l’entrainement. Combien même je ne suis pas de cet avis, les 2 points de vue se justifient. Mais une chose ne faisant aucun doute, c’est les économies faites en passant au PC-21 »

      Les 17 PC-21 remplacent 55 appareils (TB30 et Alphajet). Une flotte commune permet d’économiser en frais d’entretien, en pièces détachées, etc… Et les AlphaJet utilisés en phase 4 de la formation actuelle devraient être retirés du service d’ici peu. Cela permettra de réduire le temps de formation de 6 mois (grâce au concept Pilatus qui est un simulateur de vol en vol).
      Les Alphajet restants seront pour la PAF et potentiellement pour leur rôle d’aggressor pour les entraînements de combats aériens. Mais même ce rôle pourrait être assigné à d’autres appareils comme les Mirage 2000 par exemple, ou alors en faisant comme les Américains, en louant des services à des privés qui formeraient une flotte pour ce rôle.

      Et je le répète, le PC21 est un investissement avec économies à très très court terme.
      En réalité, comme l’armée n’a pas acheté ces appareils, les économies sont faites immédiatement. Le PC-21 étant moins cher àl’utilisation, et ceux-ci ayant été achetés par un externe, l’armée ne paient que le coût à l’heure de vol qui a été négocié, et ce coût est moins cher et permet 100 millions d’économies avec les 17 premiers PC21.
      En mettant à la retraite des Alphajet additionnels et en les remplaçant par 8-10 PC-21, il devrait y avoir au minimum 50 millions d’économies supplémentaires, mais ça serait plutôt aux alentours de 100 millions, voire 150.