Le patron de l’Indian Air Force contredit le chef d’état-major indien sur l’achat de nouveaux avions de combat

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

47 contributions

  1. trent dit :

    La morale de cette histoire : Indien vaut mieux que deux tu l’auras !

  2. Aymard de Ledonner dit :

    C’était courru. Le tejas ne joue pas dans la même cour. Même face au JF17, c’est loin d’être gagné d’avance….

  3. bob renoi dit :

    Enfin un contrat ou la France peut réellement tiré son épingle du jeu, comme le rafale a déjà été sélectionné une fois il a tt ses chances faces au F-18. En espérant que l’intelligence économique Francaise fonctionne pour ne pas se faire plomber par les américains.

  4. Clavier dit :

    L’implantation de Dassault, Safran et Thales en Inde se poursuit …discrètement
    Il va falloir maintenant s’intéresser de près à la marine indienne, ce qui ne fera pas l’affaire de la Russie ni de la Chine….

    • Hermes dit :

      A choisir entre les 3, je préfère mettre ma mise sur l’Inde, loin d’être parfait, le pays reste tout de même plus libre (c’est peut être tout le problème)

  5. Titeuf dit :

    Pu….
    On dirait notre gouvernement ou les uns et les autres se contredisent sans cesse
    Ben c’est pas gagné…
    Aller zou, une roteuse …

  6. philbeau dit :

    C’est bien ce qu’on disait , l’Inde c’est compliqué …et il faut savoir lire entre les lignes .
    Apparemment , on est nombreux ici à être des géopolitologues affutés ! 🙂

    • NRJ dit :

      @philbeau
      Ce n’est pas juste compliqué. C’est le bazar. Les russes avaient déjà eu pleins de problèmes avec le SU-57 (pourtant ils avaient accepté l’idée d’avoir une version biplace produite en Inde qu’ils ne prévoyaient pas avant, et de l’acquérir à une centaine d’exemplaires) et ils ont été lâché. Ensuite l’Inde a lancé le programme MMRCA et ont sélectionné Dassault… Avant de tout jeter à la poubelle. Maintenant pour le MMRCA 2.0, l’IAF et le CEMA se contredisent. Ca fait sinon 30 ans que le Tejas est lancé et HAL obtient un avion du même gabarit que le Gripen des années 80 mais en moins performant.
      Dire que certains réfléchissaient à produire le SCAF en coopération avec l’Inde plutôt qu’avec l’Allemagne….

      S’il doit y avoir une confrontation avec la Chine, j’ose espérer que l’Inde achètera enfin à des appareils étrangers.

      • philbeau dit :

        NRJ , on va encore croiser les doigts sur le Scaf , mais reconnaissez que la partie allemande , illustrée essentiellement par Airbus Defence , a plutôt manqué d’enthousiasme coopératif en face des français , mettant tout de suite en avant , avec beaucoup d’arrogance pour un acteur dont la réussite n’est pas éclatante dans sa partie (et son avenir n’est pas lumineux à cette heure) une volonté de leadership très mal venue ou au moins maladroite pour mettre en place une coopération…
        Quant à l’Inde, je maintiens , c’est compliqué , parce que c’est leur mode de fonctionnement . C’est la démocratie , s’pas , on peut appeler ça le bazar chez nous aussi ,si on prend un peu de hauteur…Mais on peut voir que les gens de Dassault et de Safran , qui font leur nid tout doucement , et discrètement , arrivent à naviguer dans ces eaux tourbillonnantes . Et à se rendre indispensables . Ne prenez pas trop les Russes en contre exemple , ils ne sont pas très bons en qualité (euphémisme , demandez aux algériens par exemple) et les indiens l’ont bien expérimenté à leurs dépends , quant il s’est agi de la maintenance en condition opérationnelle …
        Je maintiens toujours que Dassault et ses satellites ont bien un avenir à court moyen terme en Inde . Au-delà , personne n’est devin .

    • Euclide dit :

      @ NRJ
      Juste un aparté à votre post de ce matin vers 11H 07 Topic sur le futur PA de nouvelle génération.
      Si la planète est confrontée à un tsunami mondial lié à la crise économique fin 2020 ou début 2021 ,alors ce n’est pas seuelement les salaires des fonctionnaires qui seront amputés mais aussi les revenus des retraités qui le seront d’au moins 30 % aussi.

      • NRJ dit :

        @Euclide
        Effectivement. Mais je parlais plutôt d’une crise budgétaire franco-française due à notre mauvaise gestion. Dans tous les cas, il suffit de regarder ce qui s’est passé en Grèce poru savoir ce qui se passera en France si on se retrouve incapable d’emprunter aux marchés financiers.

  7. gégé dit :

    ils ont tout intérêt à acheter un nouveau batch de 36 rafale, car le premier batch est forcément le plus cher, les batchs suivants sont beaucoup moins cher. si il ne reste qu’avec 36 rafale, ca sera une très mauvaise affaire pour l’inde surtout avec toutes les évolutions qu’ils ont demandés à intégrer. j’espère qu’ils ont deux sous de jugeote. quoi que, rien qu’en voyant leur tentative de modernisation des moteurs des jaguars, ca craint, ils auraient du acheter des rafale pour remplacer les jag. quand au light class aircraft tejas mk1/mk1a, il ne peut être comparer qu’au JF17 qui semble devenir de plus en plus efficace. quand au tejas mk2, rendez vous dans 20 ans.

  8. Pascal dit :

    L’orientalisme porté à un niveau stratosphérique par l’Inde…

  9. jp_perfect dit :

    Sale affaire pour Pilatus. Heureusement, l’année 2019 avait été bonne et le PC-24 rencontre un succès fulgurant, tandis que celui du PC-21 ne se dément pas.
    https://www.24heures.ch/pres-de-20-des-employes-de-pilatus-sont-au-chomage-partiel-540267203573

  10. Carin dit :

    Voilà… tout est dit… l’avenir de l’aéronautique indienne passe par le vrai make in India…(avec un avion de type rafale) exactement ce que Dassault et Safran ont compris, et mettent en place depuis quelques années!!! Ce que les indiens demandent c’est qu’à terme leurs avions ne soient pas dépendants du bon vouloir d’un autre pays. Mais y’a du boulot pour nos entreprises! Transformer des mécanos de « royal enfield » en super techniciens aéro…..

    • John dit :

      Pour être un peu plus précis, Dassault et Safran ayant emporté un contrat exigeant des Offsets, Dassault investit sur place, et par conséquent a un avantage sur ses compétiteurs. Vous donnez l’impression que ce choix était volontaire alors que le contrat passé pour 36 Rafale exige des retours de 50% de la valeur du contrat.
      Votre commentaire qui sous-entend que Dassault est plus malin que les autres est un peu à côté de la réalité. Par contre, vous pouvez mettre en avant le fait que le Rafale est l’avion le plus adapté pour le remplacement de certains modèles en Inde:
      – le Jaguar
      – le Mirage 2000
      – le Mig 21

      Et pour en revenir à votre propos initial, LM ou Saab proposent une production 100% locale.
      Et Saab propose un transfert de technologie total. Et cela avec des partenaires locaux déjà sélectionnés.
      Mais comme eux n’ont pas encore de contrat, ils n’ont pas d’intérêt d’investir aujourd’hui. Dassault et Safran ne le feraient pas non plus sans ce contrat pour 36 Rafale.

      • philbeau dit :

        Vous laissez entendre que Dassault serait un très moyen négociateur , contraint à entériner ce que la partie adverse lui impose …jugement très partial , et contredit par les faits ; le contrat Rafale en est la preuve .

      • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

        Je trouve toujours amusant de lire comment Saab offre un « transfert technologique total » … si vous regardez de plus près Gripen vous voyez combien de cette technologie qui maintient Gripen dans l’air est fermement entre les mains des États-Unis et uniquement scandinave à travers des accords de licence ……

  11. LEONARD dit :

    Ah, le temps long indien….
    Commander cette année un avion qui rentrera en service dans 5 ans, dont les livraisons vont s’étaler sur 35 ans, avec une durée de vie d’autant, ça nous donne une sortie de service en 2095 !
    Objectif, battre les 40 ans de service du Jaguar et les 50 du MIG 21 !!

  12. Max dit :

    Une réforme consistant à permettre aux investisseurs étrangers de détenir jusqu’à 74% du capital des co-entreprises qu’ils ont créés en Inde dans le secteur de la défense, contre 49% actuellement. Pour faire du « make in India »… Bonjour la contradiction ! Déjà qu’ils ont du mal a être au niveau industriel pour nourrir leur appétit de transfert de technologie.
    Modi a créé une chimère.

  13. Alpha dit :

    Qu’on se le dise ! L’IAF veut plus de Rafale !
    3 négociations en cours chez Dassault :
    – Pour 110 appareils (construits en Inde)
    – Pour 36 appareils (construits en France ou en Inde)
    et pour l’Indian Navy
    – 57 rafale M (lieu de construction indéterminé)
    Mais de toute façon, il y aura d’autres Rafale en Inde, c’est acquis, reste à savoir le nombre.
    Tout un tissu industriel français est actuellement en train de se mettre en place en Inde, de nouer des partenariats, etc… Safran a construit une nouvelle usine, ainsi que Dassault avec son partenaire Reliance, Thales a inauguré en début d’année 2019 un Centre de compétences Ingénierie et a créé une société commune également avec Reliance…
    Bref, la Team Rafale poursuit tranquillement son petit bonhomme de chemin en Inde… Tranquillement, mais surement ! 😉
    Sinon, côté concurrence, le gag F-35 continue …
    https://www.aereo.jor.br/2020/05/19/ate-550-cacas-f-35-vao-exigir-reparos-apos-falha-na-confiabilidade-afirma-gao/

    • Hermes dit :

      Rien d’acquis quand cela concerne l’Inde, hautement probable au mieux.

    • FredericA dit :

      @Apha : « Mais de toute façon, il y aura d’autres Rafale en Inde, c’est acquis »
      .
      Hum… Pour mémoire, Dassault était entré en négociation EXCLUSIVE avec l’Inde dans le cadre du contrat MMRCA. On connaît la suite. Conclusion, Rien n’est acquis avec l’Inde… sauf la nécessité de s’approvisionner en pop-corn 😉

      • Alpha dit :

        @hermes
        @FredericA
        1/Le contrat Rafale avec l’Inde, déjà payé, prévoyait la construction d’infrastructures pour 4 Squadrons.. Soit 72 Rafale !…
        2/ Un second contrat pour 36 Rafale coûterait beaucoup moins cher que le premier, les spécificités indiennes n’étant plus à développer…
        3/Le Rafale n’est pas concerné par la décision indienne de « plus de Tejas ». F-16V et Gripen par contre peuvent être inquiets, ils sont pile dans sa catégorie !…
        4/L’IAF veut plus de Rafale, c’est un fait : Ne pas sous estimer son lobbying intense…
        5/La Team Rafale (Safran, Thalès, Dassault, …) construit un véritable tissu industriel en Inde avec des acteurs locaux. Le gouvernement indien ne pourra que prendre en compte cette donnée dans le cadre du Make in India.
        Conclusion : Un prochain contrat Rafale avec l’Inde est acquis. Les seules questions que vous pouvez vous poser, c’est : Quand ? Combien ?

        • v_atekor dit :

          Oui, et ajoute que le tissu industriel construit se fait avec un partenaire Indien Reliance, d’abord connu dans le pétrole, qui a mis des billes dans le projet (c’est à dire 50% des fonds…) et qu’il exerce son propre lobbying. La coentreprise a déjà assemblé des falcons, et s’apprêtait aux dernières nouvelles à en faire autant avec des composants de Rafale (avant Covid… sans doute un peu de retard).
          .
          Cerise sur le gâteau, Dassault Thales et Safran ont organisé une filière universitaire pour la formation d’ingénieurs aéro indiens qui vient d’être inaugurée avec des discussion au niveau des ministères…
          .
          Tout ça fait penser qu’ils y sont pour longtemps, et que même s’ils devaient en être éjectés par une décision indienne, la production de Rafale resterait sur place !

    • wagdoox dit :

      S’il y a une nouvelle commande, il y aura une partie de la production obligatoire en Inde !

      • Alain d dit :

        @wagdoox
        Bah oui ça semble évident !
        Au minimum des pièces puisque les entreprises françaises ont discuté, et certaines investi en Inde dans ce sens.
        De toute façon le nombre de 36 Rafale n’est pas très viable à l’échelle de l’Inde, un minimum de 72 serait plus cohérent!
        Et l’IAF en veut plus, c’est limpide depuis déjà quelques trimestres. Un peu logique puisque des officiers indiens on gouté au Rafale, et y’a pas photo !
        De l’autre cote HAL fait du lobbysme au maximum pour placer plus de Tejas ou des Su assemblés en Inde, ou encore en dernier recours participer à l’assemblage de Rafale supplémentaires en Inde.
        Le cout du COVID pourrait retarder les nouveaux engagements, mais comme la Chine déconne toujours plus aux frontières et ZEE étrangères……..
        Il est toujours possible que le Rafale finisse par faire un carton dans la région : Inde, Indonésie, Vietnam, Malaisie, etc., même si ce putain de virus ne joue pas en sa faveur.

    • Vinz dit :

      A noter que le pôle Telecom de Reliance s’est placé sous la loi des entreprises en faillite fin 2019 (le fameux chapter 11 aux USA).
      .
      https://economictimes.indiatimes.com/industry/telecom/telecom-news/global-cloud-xchange-a-reliance-communications-unit-files-for-bankruptcy/articleshow/71145029.cms

  14. Vinz dit :

    « Le programme AMCA [Advanced Medium Combat Aircraft] qui, conduit par HAL, vise à développer un chasseur-bombardier de 5e génération. »
    .
    Dit autrement ça va se terminer par l’achat de F-35. Déjà qu’il faut trente cinq ans pour ne pas mettre au point un avion de deuxième génération.

    • Wagdoox dit :

      Non, l’amca devait être produit par le secteur privé donc hal avait plus qu’à fermé. Donc jusqu’en 2035 ils vont faire semblant et après on veut acheter le ngf made in India a 126 exemplaires. Assemblage avec hal qui ne prendra aucune responsabilité sur le produit final 😉

  15. Jym dit :

    Imaginons que Dassault et compagnie rafle tout. Est ce qu’à plus long terme ça voudrait dire que Dassault aurait plus intérêt à faire produire nos rafales pour nos besoins en Inde plutôt qu’en France en raison des coûts ? Je ne sais pas si la question peut se poser. Certes l’Inde voudra très certainement donner la priorité à elle-même en terme de livraison mais peut-être que c’est possible ? Ou alors le temps que ça se fasse on serait déjà arrivé à l’aboutissement de notre « 6e génération » ?

    • philbeau dit :

      Intéressante réflexion . On a souvent déploré quel’arrivée du Rafale sur les chaînes de Dassault ait interrompu lacarrière du Mirage 2000, qui était encore un produit susceptible d’intéresser des clients étrangers , et pouvait justifier d’une descendance encore prolifique , comme , toutes proportions gardées , le F16 de LM . Quant le SCAF mobilisera les moyens complets de Dassault en France , la succursale , ou filiale indienne pourrait assurer au Rafale une nouvelle vie…

  16. Wagdoox dit :

    Bref ainsi que je l’avais dit c’est une bataille de cloché entre l’iaf et hal (voir les autres branches de l’armée qui verrait bien l’argent du mmrca leur revenir). Le plus drôle la dedans c’est qu’à force de démultiplier les programmes pour s’en sortir hal devient de moins en moins crédible.
    Modi laisse faire pour bien mettre la pression sur dassault qui voit le temps jouer pour lui. Attention quand même à ce que la situation n’oblige pas les indiens à racheter du matos russe au rabais.
    (Quand je dis au rabais, parce que le matériel est peu cher mais pas fait pour durer. C’est une production de guerre totale. rapide, abordable, solide pour une utilisation très limité dans le temps. Les chasseurs occidentaux sont fait pour être durer 30 ans et la moindre perte est vécu comme une frame humiliant. Les russes sont entrain de venir vers la solution occidentale mais on encore beaucoup de retard).
    Enfin et pour finir, le cema est poste très nouveau en Inde, il est donc « normal » que le cemaa ait du mal à se voir réduit dans sa capacité de décision.

  17. fg dit :

    c’est fou les pakis ont reussi a sortir le JF17 block 3 alors que les hindous sont encore ‘blockés’ sur un pseudo tejas mal finis.

    • philbeau dit :

      Le Pakistan a été aidé par les chinois . C’est une coopération , dans quelle proportion , à voir…Mais c’est sûr qu’il y a un problème de ce côté en Inde . J’y verrais bien des questions administratives d’organisation du travail , et d’exploitation de la recherche , plutôt qu’une incapacité de celle- ci en tant que telle (les indiens ont quand même développé la bombe…)

      • v_atekor dit :

        … Et je pense que tu oublies la corruption comme cause numéro 1 des échecs de projets gouvernementaux dans bien des pays dans le monde. Je ne connais pas l’Inde et je ne sais pas dans quelle proportion ça a joué, mais je connais l’Amérique latine, et la corruption est pratiquement la seule et unique raison de l’enchaînement des échecs de programmes par plusieurs pays, attendu qu’ils ont les intelligences nécessaires, les formations tout à fait à la hauteur, des infrastructures suffisantes, et des financements suffisants sur certains projets.
        .
        Parlant de HAL, entreprise d’état avec 30 ans de retard sur son bébé, je doute que la corruption soit complètement absente que l’équation, et je pense même qu’elle a pu y être fortement présente durant ces 3 décénies

  18. James dit :

    A l’origine du projet, le LCA, nommé Tejas par la suite devait être un Rafale monomoteur, Dassault y avait participé

  19. wagdoox dit :

    L’ORCA a définitivement était mis sur la touche priorité au rafale pour l’IAF.
    Le tejas étant déjà remplacé par le MWF, ou tejas 2 (changement de nom pour des raisons évidentes de marketing).
    Au final, il y aurait 200 exemplaires de tejas et dérivés. 200 rafale et AMCA et 200 SU30mki.
    Il est ensuite fort probable que l’Inde lache une catégorie le léger ou le lourd.
    Si c’est le lourd ca nous laissera de la place pour le NGF.
    Ca c’est tout ce passe bien et en heure…

  20. Plusdepognon dit :

    L’IAF n’est pas au niveau de ses adversaires potentiels :
    https://www.meta-defense.fr/2020/05/20/lavion-de-combat-rafale-est-il-vraiment-en-danger-en-inde/

    Et il y a une vraie raison de faire la guerre dans cette partie du monde, non pas pour une querelle religieuse ou idéologique mais pour une raison de survie, le manque d’eau qui frappe tous les pays de cette région :
    https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/06/05/l-inde-frappee-par-une-secheresse-historique-bat-des-records-de-chaleur_5471519_3244.html

  21. bobo dit :

    certains vont vite avec le Rafale ! L’appel d’offre court sur plusieurs avions dont le Rafale ! Certains pensent que parcequ’on leur en a vendu 36, ils vont en reprendre …rien n’est joué, prudence !