CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

M. Philippe : « Le Gouvernement considère que l’impératif de défense demeure une priorité de premier rang »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

92 contributions

  1. fabrice dit :

    De toute façon vu l’énorme popularité de ce gouvernement due à son efficacité, nul besoin pour Macron et son équipe de soigner la police et l’armée ou de contrôler l’information (loi Avia du nom d’une députée LREM dont la bienveillance, la bonté naturelle est saluée par tous les chauffeurs de taxi et qui jouit du respect de tous ses collaborateurs par son comportement mature et responsable et son honnêteté naturelle au sein d’un parti qui brille déjà de tant d’exemple…)… Ses victoires et ses succès sont tellement évidents aux yeux de tous…Les derniers de cordée, les sert à rien, sans dents doivent se féliciter d’avoir une telle élite à sa tête qui fait l’envie du Monde. Une forte augmentation des salaires et des prébendes de la haute administration des chefs de la police et des officiers supérieurs du rang de colonel à dessus est attendu. Il faut soigner les bergers pour conduire les moutons.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Au moins on est capable de changer de président et de gouvernement, pas comme dans certains pays ou le premier ministre se maintient au pouvoir depuis des années pour échapper à la justice après avoir piqué dans la caisse….

      • fabrice dit :

        Etant donné que les lois françaises ne sont que des transcriptions des règlements européens à 90%
        Etant donné que la monnaie n’est pas géré par le GVT mais par la banque centrale européenne
        Etant donné que les droits de douane et la politique commerciale est fixée par l’UE
        Tu peux toujours changer de gouvernement, ce sera toujours Merkel qui dirigera la France…

      • kural dit :

        Tu parle de merkel au pouvoir depuis 2005 ?

      • Robert dit :

        Quand un politique vous serre la main avant de vanter son honnêteté, recomptez vos doigts.

    • Robert dit :

      Et celle qui donne son nom à une loi liberticide de flicage des réseaux sociaux pourrait commencer par elle-même éviter les dérapages racistes et nauséabonds. Pour les violences, là on a déjà dépassé le seuil tolérable.
      Leur discrimination positive a quelque chose de raciste, ils n’ont pas été fichus d’en trouver qui se comportent correctement, alors qu’on ne doute pas qu’ils existent. Mais corrects et serviles, peut-être que les deux étaient difficiles à conjuguer.
      https://twitter.com/davidperrotin/status/1260838097572564997
      https://uploads.disquscdn.com/images/eed082a0f0918132ba3ce154b12f7183aeb436a492b7ce7d26525c48663b6558.jpg

  2. Royaliste dit :

    Oh oh, après l’énarque des Armées, c’est au tour du premier énarque de venir passer de la pommade aux militaires, la prochaine couleuvre doit vraiment être grosse mais « en même temps » il faut rassurer ces braves Français près à mourir pour le drapeau de la Gueuse.

    • Souz'Air dit :

      Bien d’accord. La dernière fois que les autorités politiques françaises se sont autant adressées aux Armées, c’était le Président entre mai et le 12 juillet 2017…on sait ce que ça a donné…

  3. Buburoi dit :

    Il faudra mieux utiliser les crédits, en améliorant la qualité des matériels. Il faut surtout ne pas laisser tomber l’industrie de défense.

  4. Le Grand Turc dit :

    Faudrait que votre Gouvernement augmente le budget militaire de 50% et mette le turbo sur les fregates SNA, drones et plein d’autres materiels létaux. Plus 2 GAN pour prendre le controle de la Med.

    La, peut etre, nous, les Turcs de la Porte, arréterions enfin nos provocations et rentrerions dans le rang, subjugués par un si fort étalage de resilience, de volonté et de puissance.

    Mais nous n’en sommes pas là. Nous en sommes même très loin. Enfin, vous en êtes loin.

    • jp_perfect dit :

      Aucune réponse n’est mieux adaptée que celle-ci, je pense.
      https://www.youtube.com/watch?v=xkUoUnYLSto

    • grigric dit :

      don’t fill the TROOOLLLLL !!!! :o)

    • Kebab dit :

      Le Grand Kurde, parlant de Porte je crois que vous pouvez la prendre. Et ne jamais la rouvrir.

    • papynuc dit :

      Lépante, Vienne on en parle?

    • Delpilo dit :

      L’armée turc ça existe?

    • kural dit :

      Alors pib turc 700 milliard, pib france 2700 milliard, france 5 ou 7 ème armée mondiale, et la turquie? ha oui entre 12 et 20 ème place ! pour information ont modernise déjà notre armée dans tout les domaine avant de parler faudrait ce renseigner, non car en parlant d’armer ton pays n’arrive pas à sécurisé sa propre frontière 🙂

    • NRJ dit :

      @Le Grand Turc
      Vous vous rappelez l’opération Bouclier de l’Euphrate ? L’armée turque avait attaqué l’EI par surprise au nord. Finalement vous avez perdu 80 soldats plus des centaines des groupes alliés. Et vous avez également perdu pas moins de 10 chars Leopard 2 (pourtant l’un des meilleurs chars au monde, on ne parle pas de T-72-), 1 M60 et 4 VCI. Je crois que ça va tout compte fait. Vous n’êtes pas encore très impressionnant.

      Vous n’avez sinon aucun moyen de projection. Des porte-hélicoptères au mieux et rien de plus. La seule chose que pourriez faire est attendre et essayer de parer nos coups. Rien d’impossible, mais ça réduit beaucoup les capacités.

  5. ScopeWizard dit :

    César craindrait-il à ce point de perdre le soutien de ceux qui lui servent de Centurions d’ où l’ impérieuse nécessité de ce discours conçu rassurant ?

    Quid des augmentations de rémunérations , quid du renforcement qualitatif/quantitatif ?

    Quid d’ une UE dont depuis des années seule ou presque la France assure et reste en mesure d’ assurer une certaine défense , notamment contre la menace terroriste Islamiste en menant des opérations/actions OPEX loin de ses frontières , directement sur le terrain ?

    Sachant bien que parler de « menace terroriste » ne veut rien dire , le « terrorisme n’ étant qu’ une tactique -en général du pauvre- s’ inscrivant dans des méthodes de guérilla ………….

    Quid du rapprochement un temps envisagé et possible avec la Russie de Poutine ?

    Eh oui , si au lieu de la considérer dangereuse et ennemie , tu en fais plutôt une partenaire voire une alliée , les tensions s’ apaisant , les intérêts respectifs convergeant plutôt que divergeant , tes besoins en matière de défense deviennent du coup moins exigeants d’ autant que nous , Français , étions très amis avec elle , et ce , depuis au moins le Tzar Alexandre III .
    Amitié qu’ il a transmis à son fils Nicolas II qu’ il a ainsi perpétué jusqu’ à se retrouver dans une position telle que durant l’ année 1916 , le Tsar en charge de la conduite de la guerre s’ est refusé , en dépit des objurgations de certains de ses aides de camp ou généraux de terrain , à tourner tout son dispositif vers la seule Autriche-Hongrie et a continué à mobiliser une grande partie des troupes Allemandes sur un front de l’Est beaucoup plus étendu , ce qui compte tenu du fait que l’ Armée Russe était certes puissante , bien organisée , parfois très bien équipée notamment au niveau de son artillerie , combative , mais incapable de soutenir un effort de guerre aussi intense plus de quelques mois , signa sa perte MAIS permit d’ empêcher l’ Allemagne de Guillaume II , plus puissante et plus nombreuse sur le plan démographique que la France , de submerger de ses troupes et de son matériel le front de l’ Ouest déjà difficile à tenir et qui faillit céder plus d’ une fois , ce qui aurait très probablement décuplé les difficultés du commandement Français à lui résister et repousser ses offensives malgré la présence des importantes forces Britanniques à nos côtés .

    Le dernier ouvrage de la sommité Madame Hélène Carrère d’ Encausse ( née apatride -à Paris en 1929 puis naturalisée Française dès 1950- mais d’ origine Géorgienne ( père réfugié suite à Révolution de 1917 ) ; Germano-russe ( mère ) ) est très instructif de ce point de vue : « la Russie et la France de Pierre le Grand à Lénine » aux Éditions Fayard .

    • LEONARD dit :

      Le rapprochement avec la Russie Klepto-poutinienne, Y’en a qu’ont essayé……
      http://www.opex360.com/2020/05/13/la-chanceliere-allemande-attribue-publiquement-la-responsabilite-dune-cyberattaque-a-la-russie/

      Grand peuple, régime infréquentable.

      • ScopeWizard dit :

        Ainsi parla LEONARD ……….

        Ah parce que vous en êtes à vous imaginer que la France ne fait rien , qu’ elle est blanc-bleu y compris vis à vis de ses alliés ou partenaires , et eux de même vis à vis d’ elle ?

        Et ben , croyez-le ; ça vous occupera ……….

        Vous bouffez de la propagande comme jamais et vous en redemandez encore ? Alors , ne vous en faites pas , il y en a qui ne manqueront aucune occasion de vous servir et resservir …….

        • LEONARD dit :

          J’aimerais aimé vous lire sur ma dernière phrase, plutôt que vous fassiez diversion sur la « propagande »
          Raté, vous êtes en pétard, tant pis.

          • ScopeWizard dit :

            Aucune diversion , c’ est bien le cas et du reste je pense que c’ est plutôt vous qui versez dans la « diversion » ………….

            Quant au fait que ce soit un « grand peuple » , je devais avoir 8 ou 9 ans lorsque l’ on me me l’ a expliqué pour la première fois .

            Pour le reste , je vous conseille de lire d’ Encausse , vous apprendrez des trucs , peut-être en deviendrez vous alors moins péremptoire ?

            En pétard ? Oui , contre la connerie toujours .

  6. durand dit :

    La sécurité est l expression la plus importante des pouvoirs régaliens.
    A cette période de doute envers le pouvoir politique et l augmentation des tensions sur la scèneinternationale, les armées restent un outil clé dans la stabilité étatique..
    Mais quand je vois la réaction de certains militaires et leurs familles à la suite de cas de covid. Je pense que MINARM veillera à être bienveillante envers ses hommes et femmes. Le cas échéant, le personnel préférera resterait au sein de leur famille pour traverser la prochaine crise que de servir dans leur unité ou services

  7. Plusdepognon dit :

    Le 4 et5 mars dernier, la Minarm a essayé de faire revenir la présidence finlandaise de l’AED sur la suppression de 50% des fonds du FED :
    https://forcesoperations.com/florence-parly-a-zagreb-aussi-pour-defendre-le-fed/

    Car des projets bénéficient de fonds européens :
    https://forcesoperations.com/sept-nouveaux-projets-padr-selectionnes-par-laed/

    https://forcesoperations.com/une-nouvelle-serie-de-projets-pedid-a-la-mi-avril/

    Deux visions s’opposent : la française et l’allemande (avantage pour les teutons).
    https://infoguerre.fr/2020/05/mythe-recurrent-de-larmee-europeenne-face-aux-limites-de-lotan/

    Un vieux concept mis sous le boisseau émerge de la poussière avec cette crise : la souveraineté.
    https://infoguerre.fr/2020/05/le-debat-sur-la-souverainete/

  8. Tintouin dit :

    Me voici rassuré.
    Au fait, est-il toujours prévu que Macron le débarque en juin? … Désolé d’être rabat-joie, moi aussi j’ai envie de croire à un poids réel de ses paroles sensées.

    • LEONARD dit :

      Sauf crise politique majeure, le changement de 1er Ministre doit avoir un sens politique.
      L’horizon macronien, c’est désormais les élections présidentielles de Mai 2022.
      Pour qu’un remaniement soit crédible, obligation d’introduire des « personnalités » d’expérience. Problème, leurs égos sont ingérables.
      Donc changement de 1er Ministre en Septembre 2021. Suffisamment proche de la Présidentielle pour avoir ( peut-être ) un effet, et pour les obliger à lier leur avenir ( et les avantages de la fonction ), à l’avenir de Macron.

  9. Clavier dit :

    A voir la tête enjouée du CEMAA, on devine qu’il n’est pas vraiment convaincu…….

    • zirba dit :

      Ancien CEMAA!

    • Ancien dit :

      A u détail près… Le CEMAA qui est sur la photo n’est plus en poste depuis août 2018.
      Comme quoi, juger sur la mine n’est vraiment pas une idée de génie !

    • Électeur dit :

      C’est une vieille photo. Mais je suppose que ce n’est pas par hasard qu’elle est là : l’incrédulité, avec un peu d’hostilité, qui se lisent sur le visage du Général illustrait d’avance la tonalité prévisible des commentaires qui suivraient cet article.
      .
      Evidemment, ces déclarations politiques, personne n’y croit (et moi non plus, je n’y crois pas) : non qu’elles soient nécessairement mensongères, mais l’on sait que l’on ne peut pas s’y fier.
      Pour positiver, l’on peut seulement se dire qu’il vaut mieux entendre ça que le contraire.
      Mais on peut nuancer en se disant aussi que l’on ne s’imagine pas un politicien dire ouvertement le contraire.
      .
      Donc il est clair qu’au bilan le Maire du Havre, de passage au Gouvernement, vient de parler pour ne rien dire.
      Qu’il ne dise rien, vraiment, parce que de toute façon ce qu’il dit ne sert à rien, serait peut-être préférable.
      .
      Mais je n’ai rien contre Edouard Philippe : j’en aurais dit exactement autant de Fillon, Ayrault, Le Drian, Sarko, Hollande, Macron. Je suis de ceux qui ne les écoutent plus.

  10. wagdoox dit :

    « et la fin de certains tabous en matière de politique monétaire et budgétaire au niveau européen, font que la dette publique « n’est plus un problème », à en croire des tribunes publiées récemment par plusieurs économistes [voir ici ou là], voire un « faux problème » comme l’estime Jean-Marc Vittori, éditorialiste au quotidien Les Échos »

    ben voilà, on y vient sauf si l’Allemagne vient encore jouer à son jeu préféré pour faire monter ses moustachus historiques partout en Europe.
    Pour le reste La Défense et l’Europe, c’est comme le chocolat et le ketchup, ca va pas ensemble donc pas de surprise de ce coté là.
    Je ne citerais personne … 😉

  11. tschok dit :

    Je pense que nous avons un bon gouvernement.

    Ce qui m’inquiète: on n’est pas à sa hauteur. En tant que démocrate, je suis dérangé par l’idée que le gouvernement soit meilleur que le peuple. Normalement, c’est l’inverse: nous, on est bon, notre gouvernement est con. Dans ce as, c’est facile, on vote et on change. Sauf que là, il est bon, et nous on patauge.

    Et on n’est pas à la hauteur des enjeux et des défis.

    Mais c’est un problème qui va être vite réglé: on va s’y mettre. On est intelligent, astucieux, démerdard. Et on a une capacité à apprendre à apprendre.

    On va progressivement divorcer de l’infantilisme dans lequel nos vieux modèles mentaux nous ont entretenus, à grand frais, puisque nous laissons à nos descendants une dette que nous nous proposons d’augmenter sciemment afin de rendre son remboursement impossible, ce qui est très exactement le piège dans lequel fait tomber l’usurier qui veut tenir en laisse son débiteur.

    Le futur de la nation française n’est pas le lepénisme ou le gilet-jaunisme, mouvements sociaux infantiles d’enfants gâtés qui prennent de l’âge et deviennent pingres, mesquins et médiocres, plus ils deviennent des enfants gâteux revanchards et aigres. Le futur, c’est Astérix: l’astuce, la souplesse, l’adaptation, la vie sociale, la culture, l’ouverture, l’aventure, etc. La vie, quoi.

    Cet Edouard Philippe et son gouvernement, c’est une sorte de PMF. Si on a quelque chose à lui reprocher – et on aura toujours quelque chose à lui reprocher – il faudra sérieusement fourbir nos arguments et ne pas se perdre en vaines querelles subalternes. Viser l’essentiel: c’est comme ça qu’on pourra tirer le meilleur de cet homme et de son gouvernement, dont il faut prendre soin puisque c’est le nôtre et qu’on l’a élu, et c’est comme ça qu’on pourra se rendre le meilleur service à nous-mêmes.

    On n’a pas affaire à des traitres, mais à des serviteur de l’Etat, à des serviteurs d’une idée du bien commun et de l’intérêt général qui est vieillotte, attaquée de toutes parts, obsolète et en retard sur les événements. Mais une idée qui vaut le coup.

    Et c’est notre gouvernement et on l’a élu, complot ou pas, on s’en fout.

    Je vous propose qu’on rompt avec nos mauvaises habitudes: dégueuler notre haine sur le premier venu dès qu’un problème nous dépasse. Au contraire, prendre l’Etat tel qu’il se présente à nous et le regarder comme un collectif et un outil agissant: une institution. Pas une transcendance, ni une tutelle indiscutable et impérative. L’Etat, c’est pas une religion. C’est dynamique.

    L’Etat, c’est nous. C’est notre chose publique, notre res publica. C’est pas un envahisseur avec un auriculaire rigide en tenue de mécanicien. C’est pas un maître avec un knout dont la raison d’être et de nous fouetter le cul pour qu’on rame plus vite.

    Nous sommes tous primus inter pares: premier parmi nos pairs, premiers parmi nos égaux.

    C’est pour ça qu’on est sur ce blog à discuter de questions militaires (collision aviaire ou missile hypersonique, alors qu’on y comprends rien).

    Je vous le dis.

    Mais si vous avez une meilleure idée, je suis preneur.

    • Royaliste dit :

      @ tshock

      République, royauté et démocratie sont trois régimes politiques différents donc si vous vous revendiquez démocrate mais que « en même temps » vous voulez la république, c’est que soit vous n’y comprenez rien à ce qu’est un régime politique, soit que vous essayez de nous enfumer quelque part. Et concernant la France, son régime naturel et légitime c’est la royauté. Revoyez votre histoire.

      • LEONARD dit :

        Pas envie de remplacer mon droit de vote par la consanguinité royale.

        • Royaliste dit :

          @ LEONARD

          Je vous propose un intermédiaire : la Monarchie élective.

          Le Saint-Siège en est une (Le Pape est un roi élu par des grands électeurs, les Cardinaux).

          • LEONARD dit :

            Suffrage capacitaire.
            Sympa quand on fait partie du cénacle.
            Les autres regardent la couleur de la fumée.
            Reste la question de la sélection des Grands Electeurs…..

      • Twisted dit :

        Euh république et royauté sont des régimes politiques, mais la démocratie est un système politique. Quand à la légitimité de la royauté, les Français ont voté en 1877…

        • Royaliste dit :

          @ Twisted

          « Euh république et royauté sont des régimes politiques, mais la démocratie est un système politique. »

          Je ne suis pas totalement en désaccord, c’est juste qu’en ce moment, il y a des gens comme Chouard qui parle de première démocratie donc je préfère ne pas mélanger tout ce petit monde. Des régimes politiques, il n’y en existe que deux dans le monde : royauté et république. Et dans les deux, il y a de la démocratie.

          Concernant la légitimité de la royauté, je me suis arrêté à 1429.

        • Robert dit :

          Vote censitaire, non ?
          Toutes les lois pour protéger les enfants, les femmes, et les hommes de l’exploitation industrielle naissante sont le fait des catholiques sociaux, d’horribles monarchistes auxquels la gauche de l’époque ne voulait pas joindre ses voix.
          Les français ont voté après une lourde défaite et une occupation, le drame de la Commune, et contre le souvenir d’un empereur autocrate. Ils n’ont pas voté contre l’Eglise et pour les persécutions à venir contre le droit des catholiques, pour la division perpétuelle des français et le massacre de masse au nom de la Liberté, en fait pour abattre le dernier empire catholique d’Europe au prix de millions de morts.
          La légitimité ne tient pas aux manoeuvres politiciennes ou à l’aventure d’un opportuniste, c’est avant tout un principe au dessus des partis qui garantit le bien commun loin de l’esprit des chapelles et des clans.
          Comme dit Royaliste, il n’y a pas de dictature ou d’autocratie dans la royauté, ou alors on peut en dire autant de la confiscation du pouvoir par une caste qui se coopte et ne rend jamais compte de ses actes.
          C’est qui le peuple, chacun d’entre nous, non ?
          Quelle est notre légitimité à chacun à gouverner un pays et gouvernons nous réellement un pays, même divisé par le nombre d’électeurs?
          Quelle compétence, quelle autorité, quelle défense du bien commun pouvons nous garantir?
          C’est une gigantesque démagogie ou chacun croit détenir le pouvoir alors qu’il lui est même contesté celui de penser librement, de savoir comment et pourquoi on fait des lois en son nom, et même de se déplacer comme il l’entend. Tous les dimanches après la messe, n’importe quel français pouvait débattre, demander des comptes, contester, tout ce qui concernait sa vie, son métier, ses libertés. Il n’attendait pas qu’une assemblée décide pour lui à qui il n’était concédé que le minimum, et encore avec regret.
          Le français de toute condition pouvait venir présenter ses doléances au roi, il suffisait qu’il se présente à Versailles et loue une épée. Essayez d’aller présenter vos doléances au président et de vous faire entendre. Les corporations, les communes, toutes les libertés étaient défendues bec et ongle contre l’Etat et tout empiètement devait se justifier, mais l’Etat ne prétendait pas se mêler de tout et prendre la moitié des gains à tous les français pour gaspiller une bonne part et suivre les pressions de lobbys non élus et souvent même non français pour gérer notre pays. Cela a duré mille ans.
          Certains savent ce qu’ils doivent à la république qui a supprimé ces protections, ces libertés et ces droits pour tout s’accaparer. On comprend qu’ils ne tiennent pas à ce que le bien commun et les droits fondamentaux soient recouvrés par les français, ils y perdraient beaucoup.

          • Twisted dit :

            Oula, la « totalité » des lois de protection ne sont certainement pas le fait des démocrates-chrétiens (Action Libérale Populaire), tout simplement parce qu’avec 50 députés en moyenne, ils ne pouvaient rien faire sans l’appui des (attention) radicaux.
            Ensuite, vous confondez le vote de 1871, qui est effectivement un vote de terreur et amène au pouvoir les notables conservateurs, et celui de 1877 qui voit une victoire écrasante de la gauche républicaine (60%) montrant bien que l’ordre moral était un artifice et que les Français désiraient une République.
            Je ne cherche pas à justifier la grandeur, la splendeur, la magnificence de cette Ripouxblique libératrice de l’absolutisme esclavagiste et du catholicisme obscurantiste loin de là. Simplement rappeler qu’il y a 200 ans le peuple -certes manipulé par la bourgeoisie- s’est soulevé contre son roi pour lui demander d’accepter une monarchie parlementaire. Et que 100 ans plus tard ils ont plébiscité les Grévy, Gambetta, Ferry pour restaurer une République. Les Français ont CHOISI ce régime, tout comme ils ont choisi la voie de l’anticléricalisme (y’a qu’a voir les résultats de l’ALP/ARD v PRRRS/SFIO).
            Deux problèmes : vous tombez dans le même piège rétro-historique que ceux qui glorifient la République, en idéalisant une royauté que vous n’avez pas connue autrement que par des chroniques et des récits historiques ; et vous niez totalement le droit du peuple français à disposer de lui même, qui est largement responsable de s’être mis dans la merde tel qu’il l’est aujourd’hui.
            Je sais simplement que je dois au Royaume de France d’avoir grandi dans un pays vaste et puissant, à l’Empire d’être protégé par une loi unique, et à la République d’avoir pu accéder à une éducation de qualité par la persévérance. Tous ces régimes ont incarné ce que nous chérissons tous : la France.

      • Jolindien dit :

        « son régime naturel et légitime c’est la royauté »
        En général, c’est des propos tenus par des gens dont la famille est issues de la noblesse……
        Noblesse, clergé, Tiers-Etat etc…. Que de bons souvenirs bien sûr!

        La royauté est un concept archaïque, inefficace et sans avenir. Et surtout sans intérêt pour le peuple.

        • Royaliste dit :

          @ Jolindien

          SI vous dites que les néo-royalistes sont tous issus de la noblesse, un, vous vous gourer, deux je vous pourrai basiquement vous répondre que les républicains sont des bourgeois qui tiennent à leur biens mal acquit. (spolier les biens de l’Église mais « en même » temps annoncer une séparation de l’Église et de l’état, si ça c’est pas une grosse arnaque) et trois revoyez votre histoire de France à l’année 1429 avec l’événement que l’on appelle « la triple donation » (pour vous faire court la France appartient au Christ-Roi).

          Sans intérêt pour le peuple ?
          C’est marrant ce besoin qu’on certain de parler au nom du peuple. Ça parle en son nom mais très peu de référendum et quand ça vote pas dans le sens de l’élite bourgeoise, le résultat on s’assoit dessus. Et puis les mandat impératif sont nul (article 27 de la constitution), donc jamais de compte à rendre devant le peuple, c’est très pratique.

          • Jolindien dit :

            Je ne prétends pas parler au nom du peuple. Voyez-vous, les GJ par exemple prétendaient parler au nom du peuple, ça avait fortement tendance à me hérisser….

            Pour le reste, même si je suis d’accord que la Révolution a profité aux bourgeois (la nature a horreur du vide), le concept même d’une Royauté qui serait politiquement le maître à bord, c’est complètement illusoire et archaïque. C’est mon avis.

      • tschok dit :

        @Royaliste,

        Je ne vois pas très bien où j’ai pu parler de monarchie dans mon commentaire. En attendant de comprendre, je vous confirme que la constitution française actuellement en vigueur dispose en son article premier que « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. »

        Le dernier alinéa de l’article 2 en rajoute une couche en précisant que « Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ».

        Il semblerait donc bien que le constituant confonde lui aussi république et démocratie et qu’en conséquence et selon vos dires, il n’y comprenne rien non plus à ce qu’est un régime politique.

        Lui et moi sommes naturellement avides de prendre vos leçons, puisque vous êtes manifestement doué pour la matière.

        Prévoyez une grande salle de cours, je crains que nous ne soyons très nombreux.

        • Royaliste dit :

          @ tschok

          Quand @ Twisted a dit « Euh république et royauté sont des régimes politiques, mais la démocratie est un système politique. » je lui ais répondu « Je ne suis pas totalement en désaccord, c’est juste qu’en ce moment, il y a des gens comme Chouard qui parle de première démocratie donc je préfère ne pas mélanger tout ce petit monde. Des régimes politiques, il n’y en existe que deux dans le monde : royauté et république. Et dans les deux, il y a de la démocratie. » Et c’est moi qui ai amené la monarchie dans le débat pour justement rappeler qu’il n’y a pas qu’en république qu’il y a de la démocratie.

          N’importe quel régime peut marquer « démocratie » ou « sociale » dans ses statuts pour faire jolie. Un de nos voisins a même eu « Nationale-Socialisme » comme principe. Deux jolies valeurs accolées qui ont « dérapé ». Voyez, ce n’est pas le tout d’écrire un joli texte, encore faut-il derrière le respecter.

          Votre merveilleux article 2 est contredit par l’article 27.

          https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006527492&cidTexte=JORFTEXT000000571356&dateTexte=19581005

          Les votes sont personnels donc non représentatifs. Les politiciens votent pour ce qui les arrange personnellement. Si les élus sont sensé représenter les aspirations populaires alors :

          – Comment expliquez vous qu’en « république démocratique » le peuple n’est quasiment jamais consulté par référendum sur les grands choix de société ? (immigration, peine de mort …)
          – Comment expliquez vous qu’en « république démocratique » on puisse laisser un Sarkozy s’asseoir sur le référendum de 2005 ?
          – Pourquoi 2 tours aux élections ? Pour pouvoir faire barrage à un « mauvais » candidat ? Et si ce candidat était l’aspiration du peuple, vous iriez contre ?

          La république telle qu’elle est faite en France est une escroquerie. Un simulacre de démocratie qui permet à un groupuscule de bourgeois bienpensants de s’enrichir sur le dos du peuple.

    • Chanone dit :

      @ Tshock
      .
      J’ai une question: pourra t-on se relever les manches, et travailler de concert avant que n’arrive le coup de pied au cul?
      De mon observatoire -passablement distant-, il semble que non. La France se découpe selon les pointillés des gens responsables, y compris gilets jaunes que ma condition m’a fait côtoyer de près, et les opportunistes, que j’ai rejoins en tant que profiteur.
      Triste tableau de ma petite personne parce que je ne me sens ni pétri d’idées, ni de science infuse. Et encore moins d’importance mais là, vous avez lancé un espèce de défi.
      Comme relevé dans l’article, ce n’est pas une crise financière. Et comme relevé par certains observateurs, on se retrouve Européens le cul entre deux chaises, premier client d’un « empoisonneur » mais toujours tributaires du plus grand empoisonné.
      .
      Baisser la garde dans ce cas, ce serait digne d’un gouvernement Hollande ou Sarkozy, surtout que l’information fait doucement son chemin: produire de la haute technologie militaire, c’est un ruissellement économiquement viable.
      .
      Et dans cette perspective, il y a deux tendances fortes que je prends à mon compte: 1/ le domaine militaire absorbe les technologies du civil et une certaine manière de travailler. 2/ les programmes majeurs se font en coopération avec un pays allié dans un mariage complexe, parce que mal chié- mais qui nous oblige nous français sous peine d’y perdre jusqu’à notre dentier.
      .
      Donc l’époque actuelle engendre un tempo qui diffère des périodes différentes et pousse -et c’est nouveau- à l’audace quand il fallait une guerre bien installé sur nos terres pour que les politiques, militaires et industriels se relèvent les manches pour faire leur travail.
      Premier conflit mondial: l’armée Française charge les positions Allemande, met des semaines pour accepter que les nids de mitrailleuse piquent, s’enterre en 1915, réfléchît pendant tout 1916 parce que compter les pertes causées par la reconquête des fortifications de Verdun, c’est trop dur et enfin, ENFIN, trouve la solution avec le FT 17, char léger universel qui sera vendu au monde entier parce qu’efficace et pas cher.
      Second conflit mondial: on attends l’Allemand, encore, toujours, et quand il arrive, il parvient tout de même à nous surprendre puisqu’il apparaît là où on ne l’attends pas. Il faut dire que pendant l’entre deux, la Direction Générale de l’Infanterie à mis l’armée en coupe réglée et avec ses compères du Service Technique Aéronautique, elle aura méthodiquement défendu ses intérêts et élagué les idées neuves. Paralysé dans leur pensée monolithique ou seul le « grand chef décide », la France s’est fait laminer. Dans la débâcle, les ingénieurs iront trouver les alliées et donneront de précieux retours qui déboucheront sur l’emblématique Sherman (Somua 38).
      .
      Quand je vois les enseignement à tirer de la défaite et ce qui en a suivi, je nous trouve timoré et paralysés, à attendre un « nouveau DeGaulle ». Il ne faut pas: le Général était un homme certes intègre, mais surtout entouré d’une légende puissante née dans des circonstances dont je ne souhaite PAS qu’elles se reproduisent. A t-il eu un règne sans heurts pour autant ? Bien sûr que non!
      .
      Alors pour conclure: non Tschock, je ne suis pas de cette espèce de révolté de salon, je ne suis pas pétri de condescendance. Je propose de faire du neuf en recyclant ce qui marche encore pour faire de la place à toute rupture technologique qui atteindra le stade opérationnel.
      C’est avec cette vision reposant sur des engins légers -parfois plus dangereux pour leurs utilisateurs que l’ennemi- que la France s’est refaite dans l’après guerre et les conflits de décolonisation.
      .
      Ce qui me permet de signer: on a déjà vu pire. Même si nous en sommes sortis bien affligés.
      Restez prudent.

      • tschok dit :

        @Chanone,

        Le moins qu’on puisse dire est que notre pays traverse une crise profonde.

        Selon l’analyse standard, c’est parce qu’on est mal gouverné: les dirigeants, dit-on, sont des imbéciles incompétents, corrompus, traitres à la patrie, vendus à l’étranger et aux grandes puissances du capital mondialisé, etc.

        Soit dit en passant, c’est sans doute l’un des plus vieux discours contestataire existant dans les sociétés organisées: il devait très certainement exister dans la Rome ou la Grèce antique. C’est dire que c’est un discours qui est vraiment enraciné dans notre culture depuis plus longtemps que le discours antisémite, qui est considéré comme le discours politique le plus constant, le plus ancien, le plus récessif qu’on connaisse dans nos sociétés, du moins de ce côté-ci du globe terrestre.

        Mais, j’examine l’autre possibilité: le gouvernement est bon, c’est le gouverné qui n’est pas à la hauteur des défis. C’est vrai, j’ai cédé à un parti pris: ne pas présenter cela comme un hypothèse, mais un fait acquis (alors qu’en toute honnêteté je n’en suis pas vraiment certain).

        Je suis donc en train de dire que collectivement on est nul (du moins pas assez bon) et que notre gouvernement n’y est pour rien. Ni personne d’autre d’ailleurs.

        Mais je constate aussi que par son action il ne parvient pas à élever le niveau. Donc, il faut qu’on s’en charge nous-mêmes, de façon plus transversale, parce qu’après tout le peuple français est instruit, les gens ont pleins de qualités, il y a un très fort potentiel de matière grise, etc, donc il n’y a pas de raison pour qu’on reste en-dessous de l’attente en permanence, comme c’est le cas aujourd’hui, en s’enfermant dans un discours contestataire qui est millénaire et dont on sait qu’il est vain.

        Je ne parle pas de renverser la table, de prendre le pouvoir en coupant des tête et en les fichant au bout d’une pique, comme les gueux qui se révoltaient lors des jacqueries du Moyen Âge et qui se faisaient systématiquement massacrer. Ni même d’une révolution vaguement utopiste qui aboutira comme toutes les autres à la confiscation du pouvoir par ceux-là mêmes qui prétendaient le démocratiser.

        Je parle de passer au stade d’évolution supérieure, en fait.

        Donc, pour répondre à votre toute première question: il s’agit effectivement de « travailler de concert », d’inventer une nouvelle musique concertante qui ne fasse pas de nous des individus prisonniers d’un face à face singulier avec un Etat tutélaire. Un peu plus de transversalité, d’échelon local, d’intelligence collective, en somme.

        Notez que je n’invente rien: en pratique, les gens commencent à le faire.

        • ScopeWizard dit :

          @tschok

          Mais c’ est quoi encore ce baratin ???

          « Soit dit en passant, c’est sans doute l’un des plus vieux discours contestataire existant dans les sociétés organisées: il devait très certainement exister dans la Rome ou la Grèce antique. »

          Non , il n’ existait pas et ne pouvait pas exister , hormis peut-être parmi ceux qui comprenaient quelque chose et bien évidemment parmi ceux qui estimaient pouvoir faire mieux ou désiraient la place ; donc déjà affirmer un truc pareil tel que vous le faites , c’ est faux .

          « C’est dire que c’est un discours qui est vraiment enraciné dans notre culture depuis plus longtemps que le discours antisémite, »

          Excellente référence ; comment pourrait-on objecter quoi que ce soit , mais dites vous n’ aviez pas un argument comparatif encore plus putassier ?

          « Mais, j’examine l’autre possibilité: le gouvernement est bon, c’est le gouverné qui n’est pas à la hauteur des défis. C’est vrai, j’ai cédé à un parti pris: ne pas présenter cela comme un hypothèse, mais un fait acquis (alors qu’en toute honnêteté je n’en suis pas vraiment certain). »

          Donc , pourquoi l’ avoir fait ? C’ est absurde et ça biaise tout votre raisonnement , vous êtes en plein dans l’ idéologie , là ……….

          « Je suis donc en train de dire que collectivement on est nul (du moins pas assez bon) et que notre gouvernement n’y est pour rien. Ni personne d’autre d’ailleurs. »

          Pour l’ instant le plus nul de tous , c’ est vous .

          « Mais je constate aussi que par son action il ne parvient pas à élever le niveau. Donc, il faut qu’on s’en charge nous-mêmes,………………..

          Qui c’ est ce « nous » ? Et quel niveau ?

          « le peuple français est instruit, »

          Précisément il l’ est de moins en moins et de plus en plus infantilisé ; vous n’ avez qu’ à jeter un œil sur des enquêtes sérieuses , et ça c’ est un fait .

          « donc il n’y a pas de raison pour qu’on reste en-dessous de l’attente en permanence, comme c’est le cas aujourd’hui, en s’enfermant dans un discours contestataire qui est millénaire et dont on sait qu’il est vain. »

          Non , « ON » ne sait pas , TU AFFIRMES qu’ il est vain , nuance ; et je vous rappelle que la contestation fait partie de la vie publique et est même encouragée et stimulée au gré des intérêts de chaque camp .

          « les gueux qui se révoltaient lors des jacqueries du Moyen Âge et qui se faisaient systématiquement massacrer. »

          Ah oui , et pourquoi se révoltaient-ils selon vous ?

          « Ni même d’une révolution vaguement utopiste qui aboutira comme toutes les autres à la confiscation du pouvoir par ceux-là mêmes qui prétendaient le démocratiser. »

          Le pouvoir n’ a jamais été démocratique , il est toujours exercé et détenu par une caste qui s’ efforce de maintenir un entre-soi ; le pays d’ Europe qui s’ en rapproche le plus c’ est la Suisse , c’ est dire .

          Mais entre un pouvoir qui s’ exerce dans un système démocratique au sein d’ une république et un pouvoir qui s’ impose et s’ exerce sans partage , il y a aussi un entre-deux .

          « Je parle de passer au stade d’évolution supérieure, en fait. »

          En l’ état , ce n’ est que du baratin vide de sens , donc précisez , autrement ça ne vaut rien .

          « Donc, pour répondre à votre toute première question: il s’agit effectivement de « travailler de concert », d’inventer une nouvelle musique concertante qui ne fasse pas de nous des individus prisonniers d’un face à face singulier avec un Etat tutélaire. Un peu plus de transversalité, d’échelon local, d’intelligence collective, en somme.

          Déjà , l’ intelligence collective n’ est qu’ un concept théorique basé sur des observations du monde animal dont les conclusions flirtent avec l’ anthropomorphisme le plus idéologique qui puisse exister , si vous voulez que cette intelligence ait une chance d’ émerger , vous devez impérativement amener la population à un niveau d’ instruction à la hauteur , dans le cas contraire ça ne donnera rien d’ autre qu’ une cacophonie , seul celui qui jouera le plus fort se fera entendre .

          « Notez que je n’invente rien: en pratique, les gens commencent à le faire. »

          Vous parlez des gilets jaunes et de tout ce que ce mouvement a drainé dans son sillage , là ?

          • tschok dit :

            Scope,

            Vous me fatiguez.

            Remarquez, vu l’heure tardive, ce n’est pas totalement inutile.

          • ScopeWizard dit :

            @tschok

            Oui , c’ est ça ; c’ est moi qui vous réponds , et c’ est vous qui fatiguez , ben voyons ………

            Bref , bonne nuit !

        • nexterience dit :

          @Tschok
          Peut être que le gouvernement a commis une erreur irrémédiable en début de mandat, celle de la mise en scène de l’ hubris du président. Le cema de Villiers a démissionné, faute de confiance, ce qui est une première. Il s’est déclaré Jupiter, a réformé la symbolique isf. La France d’en bas n’aime pas les prétentieux et on l’a retrouvée en partie dans les gilets jaunes. Cette erreur originelle et guère évitable, vue sa personnalité, a créé une obsession sur sa personne qui empêche encore tout débat sans paranoïa. Étant donné l’exaspération actuelle, la confiance est la donnée indispensable pour espérer une intelligence collective.

    • ScopeWizard dit :

      Il est formidable cet Édouard Philippe ; Macron est extraordinaire , merveilleux , un génie hors normes , le gouvernement une équipe fabuleuse pétrie de bon-sens et d’ intelligence , impeccable .

      Et tschok qui rédige les discours de tout ce beau monde , non réellement tout ça est parfait de chez parfait .

      Cela étant , il le fait avec beaucoup de talent .

      HEIN ?

      Si la place m’ intéresse ?

      Heu non , vraiment pas et puis jamais je n’ égalerais une telle magie : « abracadabra 1 2 3 j’ t’ embrouille ! » ………….

    • Thaurac dit :

      Alors là, chapeau, très bonne analyse!

    • Casimir dit :

      @Tschok,
      « On n’a pas affaire à des traitres, mais à des serviteurs de l’Etat, à des serviteurs d’une idée du bien commun et de l’intérêt général qui est vieillotte, attaquée de toutes parts, obsolète et en retard sur les événements. Mais une idée qui vaut le coup. »
      Je ne conteste ni l’idée ni l’objectif, et sais rester solidaire de nos édiles qd c’est possible, donc pas souvent en ce moment … mais comment en arrivez vous donc à conclure que ce gouvernement est « bon »?
      Et que les GJ ne sont que des enfants gâtés… alors que nbre d’entre eux travaillent ds nos sces publics, Sante notamment ?

      • tschok dit :

        @Casimir,

        Comment j’arrive à dire que ce gouvernement est bon?

        Ben en fait, je fais une sorte de calcul assez simple: vu la difficulté de l’épreuve, combien de conneries par jour? De conneries graves dans leurs conséquences et irrémédiables dans leurs effets (une fois qu’on les a faites, on ne peut pas les réparer).

        Et en définitive, il y en a peu.

        Et puis tout simplement parce qu’on s’en sort: après les cafouillages du début, la stratégique, certes peu imaginative, marche et produit du résultat. C’est tout bête: les objectifs fixés ont été atteints.

        C’est pas compliqué, il y avait trois objectifs:
        – Enrayer la réaction en chaine épidémique (casser le R0)
        – Conserver la maîtrise du système de soins en évitant la saturation et d’une façon générale éviter le délitement du système hospitalier
        – Préparer la sortie du confinement dans de bonnes conditions

        Bon ben on y est.

        Alors, évidemment, les esprits chagrins diront qu’on aurait pu mieux faire. Oh ben oui, toujours. Surtout si on les met aux commandes, bien sûr. Sauf qu’ils n’y sont pas…

        Sur les GJ: il y aurait beaucoup à en dire, mais je fais court. Deux choses:
        – Les GJ représentaient majoritairement une population raisonnable dont le mécontentement était tout à fait légitime, mais ils se sont fait déborder par les radicaux. C’est une vraie défaite intellectuelle. Je pense que beaucoup d’entre eux doivent en avoir gros sur la patate.
        – Sur les radicaux, aucun doute: c’était bébé fait sa colère. Immatures, infantiles, violents, menaçants y-compris entre eux, et surtout fermés à toute idée de négociation. Qu’est-ce qu’on fait dans ces cas-là? On envoie les CRS. Fin du match, on disperse au lacrymogène.

        Le prochain mouvement devra réfléchir à une question pratique d’une importance centrale: pourquoi et comment on se fait déborder par les radicaux? Pourquoi c’est toujours les plus excités qui parviennent à imposer leur tempo à un groupe, majoritairement composé de gens qui ne le sont pas?

        • ScopeWizard dit :

          @tschok

          « Comment j’arrive à dire que ce gouvernement est bon? »

          Bon à quoi ? Bon à rien ?

          On s’ en fout qu’ il soit « BON » , encore un truc qui n’ a aucun sens et relève avant tout d’ une vision subjective par prisme idéologique interposé ; bon ou pas bon , tout ce qui lui est demandé c’ est face à telle ou telle situation de faire ce qu’ il faut , comme il faut , au moment où il le faut .
          Nous savons bien qu’ il ne satisfera pas tout le monde , mais au moins que par son action il en satisfasse un maximum .

          Le COVID-19 est un problème majeur de santé publique exigeant d’ être considéré et traité comme urgence sanitaire ; ce qui exigeait en réponse , puisque votre si cher et adoré président Macron prétend être en guerre , non de se laisser surprendre par l’ ennemi , ce qui fut son cas , mais de prévoir et d’ anticiper , tout ce dont ce gouvernement a été incapable se chiant magistralement tous les stades : le 1 soit empêcher la venue de la maladie sur notre territoire , aucune mesure en ce sens n’ a été prise , le 2 une fois ici l’ empêcher de se transformer en épidémie d’ où exigence de disposer en quantités de masques FFP2 dans le but de limiter la contamination notre dispositif hospitalier étant trop faible avec un fort risque de saturation ce qui aurait fait exploser le nombre de malades non traités donc le nombre de morts , le 3 à présent devenue épidémie l’ empêcher d’ évoluer au point de devenir incontrôlable par saturation de notre insuffisant dispositif hospitalier , ce qu’ il n’ a apparemment réussi qu’ au prix d’ un long « confinement » qui a eu pour résultat de mettre en danger notre économie déjà bien mal en point au point que contrairement à nombre d’ autres pays , nous ne nous en relèverons pas de sitôt .

          Il s’ est donc retrouvé dépassé par des évènements qui s’ accéléraient très rapidement et dans l’ obligation d’ être à chaque fois dans la réaction , jamais dans la pro-action , pire afin de masquer ses erreurs et incuries , il a pris le peuple pour des idiots au point de multiplier mensonges et tromperies parfaitement relayés par la sphère médiatique audio-visuelle complaisante ou aux ordres , tel la tromperie concernant les masques , très important problème qu’ il n’ a rien trouvé de mieux à faire qu’ en confier la gestion et la résolution au secteur privé , et ce selon les lois du marché , ce qui a provoqué ruée , pénurie , explosion des prix , le tout assorti d’ une promesse/menace d’ avalanche de prunes si par malheur tu ne le portes pas dans certains espaces publics .

          « C’est pas compliqué, il y avait trois objectifs:
          – Enrayer la réaction en chaine épidémique (casser le R0)
          – Conserver la maîtrise du système de soins en évitant la saturation et d’une façon générale éviter le délitement du système hospitalier
          – Préparer la sortie du confinement dans de bonnes conditions »

          Arrêtez à chaque de nous resservir cette merde de R0 qui ne veut rien dire , c’ est du baratin prétentieux qui se veut rigueur scientifique , alors que là aussi il y a beaucoup à dire , ce que vous devriez savoir .
          Personnellement , j’ étais parvenu à une compréhension d’ ensemble cent fois plus rapide , par simple calcul intuitif .

          Quant au confinement , rien ne dit que nous en sortons dans de « bonnes conditions » .

          « Alors, évidemment, les esprits chagrins diront qu’on aurait pu mieux faire. Oh ben oui, toujours. Surtout si on les met aux commandes, bien sûr. Sauf qu’ils n’y sont pas… »

          Quels « esprits chagrins » , tu nous prend pour des cons , tu fais ton Polymères ?
          Montrer du doigt , désigner les autres , alors que tu as déjà été incapable de prendre la mesure de ce à quoi nous étions confrontés , et tu prétends donner des leçons , guignol ?

          « Sur les radicaux, aucun doute: c’était bébé fait sa colère. Immatures, infantiles, violents, menaçants y-compris entre eux, et surtout fermés à toute idée de négociation. »

          Oui , bien sûr , et surtout des mecs sortis de nulle part mais venus des quatre coins de l’ Europe qui ont comme par hasard à merveille servi les intérêts du gouvernement qui n’ a ainsi rien fait pour venir en aide aux GJ , cette « population majoritairement raisonnable » et toujours plongée dans une merde grand teint ……….

          « pourquoi et comment on se fait déborder par les radicaux? Pourquoi c’est toujours les plus excités qui parviennent à imposer leur tempo à un groupe, majoritairement composé de gens qui ne le sont pas? »

          Excellente question ; et surtout pourquoi les a t-on laissés faire …………

          • tschok dit :

            Scope,

            La Patrie reconnaissante attend seulement de vous voir à l’œuvre avant de jeter à vos pieds toute son admiration.

            Mais peut-être que quelque chose en vous lui fait croire que vous êtes davantage une grande gueule qu’un type sérieux?

          • ScopeWizard dit :

            HA HA HA ! 😀

            Touché , le tschok !

            Acculé à la connerie , le tschok !

            Bref , dans la merde pour répondre ; sa propagande 100% Macroniste , et ben elle n’ est pas passée ………

            Excellent ! 🙂

            Ça va vous faire quoi , un 0 de moins sur le chèque ? 😉

    • Wagdoox dit :

      Tu m.as bien fait rire merci

    • NRJ dit :

      @tschok
      « Je pense que nous avons un bon gouvernement. ». Ben vous avez vu la façon dont ils ont géré le Coronavirus ? Alors même qu’ils étaient personnellement au courant depuis janvier, Macron et Philippe n’ont strictement rien fait. Le peu de masques qu’ils avaient, ils l’ont envoyé en Chine à travers un don de 17 tonnes de matériel médical. Mais bon ce n’est pas grave, ce n’est pas comme si des soignants sont ensuite morts du Coronavirus car contaminés par leur patients,non ? Et puis le gouvernement a décidé de ne pas fermer les frontières puisque le virus « n’a pas de frontières ». Pourtant c’est une décision que plusieurs pays avaient déjà prise. Pire le gouvernement n’a même pas interdit les rassemblements sportifs, laissant le match Juventus-OL le lendemain du confinement du nord de l’Italie.

      Et là je ne parle que des erreurs d’avant la crise. Car ensuite il y a eu la gestion de la crise qui a été catastrophique. Déjà on s’est aperçu que les vétérinaires pouvaient faire des tests pour détecter le Covid 19 mais une circulaire a été faite pour empêcher que l’on puisse utiliser ces moyens dans les hôpitaux. Rien n’a été fait pour changer cette circulaire (https://www.lepoint.fr/sante/exclusif-comment-la-france-se-prive-de-150-000-a-300-000-tests-par-semaine-03-04-2020-2369955_40.php). Sur la chloroquine le gouvernement a soutenu mordicus le conseil médical contre Raoult alors même que les recommandations de ce chercheur sont appliquées dans plusieurs autres pays. Il a fallu 3 semaines pour que Macron aille enfin voir Raoult. « On est en guerre » mais il faut quand même attendre les essais randomisés… Et ces résultats traînent (https://www.google.com/amp/s/mobile.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/discovery-ou-fiascovery-les-resultats-de-l-essai-clinique-pour-trouver-un-traitement-contre-le-coronavirus-se-font-attendre_3962331.amp) alors que des centaines de français mourraient tous les jours jusqu’à la semaine dernière.

      Et là il ne s’agit que de la crise sanitaire. Qu’en sera t’il de la crise économique ? En 2008 Sarkozy avait ouvert les vannes pour absorber la crise des subprimes. Aujourd’hui que peut faire Macron ? Pas grand chose car il n’en a pas les moyens, contrairement à Sarkozy (https://www.google.com/amp/s/www.challenges.fr/economie/plan-de-sauvetage-de-l-economie-la-france-est-a-la-traine-dans-la-course-aux-milliards_707452.amp). Notre plan de relance est donc nettement plus faible. Pourquoi un tel manque de moyens ? Simple. Il fallait faire des réformes dès le début du quinquennat de réduction des déficits. Or Macron n’a, là encore, strictement rien fait. Il a fait les 80 km/h, une réforme qui resterait sûrement dans les annales… Il a augmenté les taxes sur les carburants après avoir supprimé l’ISF, histoire d’avoir la crise sociale des gilets jaunes et…. C’est à peu près tout.

      C’est tous ces éléments que j’ai (et tous les français) à reprocher : le fait de n’avoir rien fait, rien préparé, rien anticipé, et rien géré. N’importe quelle personne qui a quelque neurones savait que l’on ne pourrait pas garder nos déficits aussi élevés (pardon Albatros24). La cour des Comptes le répète depuis 10 ans.

      Vous pensez que Macron se bat pour le bien commun dans les traités de libre-échange ? Vous pensez que c’est bien pour nos agriculteurs d’être en concurrence avec le Canada qui a des normes sanitaires nettement inférieures ? Ou pour l’écologie (ce sujet nous concerne tous) d’importer par bateau des tonnes de marchandises alors qu’on pourrait les produire localement ? Vous pensez aussi que Macron se battait pour l’Etat en vendant Alstom à GE ? Soyons sérieux (cela dit Macron a maintenant un conseiller chef de GE France. Et Rothschild, où Macron a travaillé avant d’entrer en politique, était la banque qui a géré la fusion-acquisition. Donc ce n’était pas perdu pour tout le monde)

      Mais bon effectivement c’est notre faute en tant qu’électeur d’avoir élu ces pitres (même si on n’a pas voté pour eux).

      Une meilleure idée ? Il y avait un candidat à l’élection présidentielle qui avait un vrai programme économique. Ce candidat avait su gérer en son temps une crise sanitaire (le H1N1). Bref ce candidat savait géré. Je pense qu’il aurait été une bonne alternative. Mais on ne s’en rendra compte que lorsqu’on sera dans le cas de la Grèce en 2010. On prend un chemin exactement identique en tout cas… C’est ça notre futur et non pas « Astérix: l’astuce, la souplesse, l’adaptation, la vie sociale, la culture, l’ouverture, l’aventure, etc. La vie, quoi. ». Il suffit d’ouvrir les yeux.

      • tschok dit :

        @NRJ,

        Les épidémie sont des calamités naturelles sur lesquelles nous n’avons pas de maîtrise absolue: on a juste une capacité de réaction. A partir de là, vous pouvez juger de l’action d’un gouvernement selon un prisme classique: obligation de moyens, obligation de résultat, obligation de moyens renforcée.

        Obligation de résultat: ce ne serait pas raisonnable.
        Obligation de moyen: ce serait avoir trop peu d’exigences, alors que les circonstances, elles, exigent une efficacité dans l’action.
        Obligation de moyen renforcée: c’est, je crois, la bonne focale.

        De mon point de vue, la critique que vous dirigez vers le gouvernement tend vers l’obligation de résultat, ce qui ne me semble pas réaliste, en particulier en matière de prévision:

        – Les masques envoyés en Chine: cet acte rare de générosité française est reproché au gouvernement. Mais on ne pensait pas qu’on serait touché par l’épidémie, à cette époque. Si on avait su, je vous assure qu’on les aurait gardés…
        – Fermeture des frontières: le virus était déjà en train de circuler au moment où la question s’est posée. Cela dit, la mesure a été prise, mais pour freiner la pandémie, pas l’empêcher (trop tard). Les autorités chinoises n’ont pas été très aidantes sur ce plan: elles ont caché des informations cruciales.
        – Interdiction des rassemblements: en début d’épidémie, tout gouvernement rechigne à prendre des mesures attentatoires aux libertés publiques et individuelles. C’est plutôt bien je trouve. Mais, effectivement, à un moment, la prise de conscience du risque oblige à le faire. Mais à ce moment-là le gouvernement pensait que les clusters pourraient être circonvenus. Il n’avait pas tort: c’est bien ce qui s’est passé. Sauf que personne n’avait compris que le virus circulait déjà de façon souterraine et qu’en réalité il fallait prendre des mesures coercitives.

        Sur la gestion de la crise elle-même:

        – La mobilisation des capacités de tests: le gouvernement, comme nous tous d’ailleurs, a découvert avec consternation que les administrations chargées de faire les tests étaient gérées de façon complètement bordélique et qu’il n’existait aucune capacité d’auto-organisation ou de gestion collaborative. Des administrations en silos, complètement débiles. Une vraie caricature d’administrations kafkaïennes et ubuesques.

        Donc, une merde de plus à gérer dans l’urgence. Très rapidement, il est apparu que ces administrations étant rigoureusement incapables de s’adapter, le mieux à faire serait de les préparer à la phase de déconfinement, puisque le coche du départ de l’épidémie était définitivement loupé, alors que par ailleurs on avait déjà des pénuries sur les réactifs. C’est ce à quoi le gouvernement s’est employé.

        Vous croyez que le gouvernement dirige l’administration française? Oh? Nan, nan, c’est le quatrième pouvoir dont notre constitution ne parle pas: notre bureaucratie. Vous savez, le truc qui reste alors que les gouvernements passent et que les gens votent. C’est dans les situations de crise qu’on découvre le problème. On le sait tous et on ne fait rien. Toujours le même cirque.

        – Sur la chloroquine et le Dr Raoult, c’est une question scientifique: le gouvernement s’en est remis à l’appréciation d’un collège d’experts qui doit statuer au vu des résultats de l’étude Discovery, en ce qui concerne les vertus de la chloroquine, et il s’en est remis à l’appréciation de ses pairs en ce qui concerne le Dr Raoult, qui a néanmoins rencontré Macron, qui l’a couvert d’éloges. Rien de choquant, non?
        .
        .

        Sinon, dès son arrivée au pouvoir, Macron a mis en place non pas une politique de rigueur budgétaire – en France une telle chose est politiquement intenable – mais une politique de maîtrise des dépenses publiques qui a porté ses fruits puisque le déficit public est revenu dans les clous des traités européens, mais au prix d’un mécontentement populaire qui a malheureusement anéanti la quasi-totalité des gains escomptés sur le plan budgétaire…

        Ce qui interroge sur la capacité de la France à tenir un effort budgétaire.

        Ensuite, Macron a embrayé sur la réforme des retraites, que la France repousse depuis une génération. Mais cette réforme a soulevé de telles oppositions que son bien fondé a paru rapidement tout à fait discutable à une majorité de la population, qui réfute l’éventualité que son système de retraite ne se casse la gueule, alors qu’il est fondamentalement déséquilibré et injuste, ce qu’elle ne nie pourtant pas: au contraire, elle s’en plaint. Cas classique de schizophrénie française…

        Sur ce, on a embrayé sur l’épidémie de coronavirus et maintenant on embraye sur la crise économique mondiale. Un quinquennat plutôt sportif, non? Et il n’est pas terminé.

        Les deux précédents présidents ont eu, eux aussi, leur dose d’événements historiques à gérer. Depuis 2007, on quitte une crise pour se jeter dans les bras d’une autre.

        • NRJ dit :

          @Tschok
          Mettez moi dans la case que vous voulez. Pour ma part je regarde l’action du gouvernement entre ce que le gouvernement pouvait prévoir et donc faire pour anticiper et ce qu’il a fait (ou plutôt n’a pas fait).

          « Mais on ne pensait pas qu’on serait touché par l’épidémie, à cette époque ».Vous ne devez pas suivre les infos pour dire cela : Buzyn, ministre de la santé a dit dès le 10 janvier à Macron que faire les élections « étaient une mascarade. ». Elle était sa ministre de la Santé, et une professionnelle du métier. Le problème n’était d’ailleurs pas simplement le fait d’avoir envoyé les rares masques qu’on avait (le 17 février, soit largement après avoir été prévenu par Buzyn). Le problème est que le gouvernement n’a même pas commencé à commander du matériel médical pour préparer la crise. En son temps je vous rappelle que le gouvernement Sarkozy avait acquis un milliard de masques pour faire face au H1N1. Ce gouvernement avait su gérer. Celui de Macron n’a strictement rien fait.

          Sur la fermeture des frontières, Macron n’a rien fait. C’est regrettable effectivement, mais la critique ne se limite pas là. Macron, exactement dans la logique du petit coq français arrogant, a critiqué les pays qui ont fermé leurs frontières. Avouez que c’est formidabe… Par ailleurs on a laissé le match OL-Juventus avoir lieu alors même que les italiens avaient arrêté leurs évènements sportifs et confiné une dizaine de villes du nord. Résultat la région est devenu un cluster. Logique. Ne pas fermer les frontières n’est pas totalement critiquable en soit (même si on se rend compte que c’était une erreur a posteriori). Par contre attaquer ce qui le font et laisser les évènements sportifs avec les populations à risques est complètement critiquable.

          Je ne critique pas l’interdiction tardive de rassemblement. il aurait effectivement fallu le faire plutôt, mais il fallait pour cela l’avis d’un conseil scientifique. Or, bien que prévenu le 10 janvier, Macron n’a mis en place le conseil scientifique que le 11 mars, soit 2 mois après les alertes de Buzyn (https://www.bfmtv.com/sante/coronavirusqui-sont-les-11-membres-du-conseil-scientifique-forme-pour-lutter-contre-l-epidemie-1875712.html). Il a fallu 2 mois pour enfin agir. A ce moment, c’était fatalement trop tard évidemment.


          La mobilisation des capacités de tests : Je ne veux pas dire, mais Macron est président du gouvernement depuis 2017 (et Buzyn a été ministre entre 2017 et 2020). Il a donc un pouvoir énorme dont bien peu de démocraties disposent. Si quelqu’un doit faire quelque chose, c’est lui. C’est certes une critique facile, mais il n’empêche que si il avait réduit les effectifs pléthoriques de la fonction publique, on ne se serait peut-être trouvé dans cette situation (ou du moins une situation moins accentuée). Mais sinon, Macron était au courant depuis le 12 mars et il a fallu 1 mois pour publier pour faire un décret autorisant les tests dans les labo de vétérinaires (https://www.lepoint.fr/sante/coronavirus-les-laboratoires-veterinaires-commencent-enfin-les-tests-08-04-2020-2370637_40.php). Bref la loi de déconfinement était plus rapide qu’un simple décret….
          Avec l’expérience coréenne (oui le gouvernement pouvait au moins s’inspirer de ce qui avait marché ailleurs), on sait qu’un dépistage massif était le meilleur moyen de lutter contre le Covid-19. Ce qui l’ont fait comme la Corée et l’Allemagne n’ont pas eu à faire un confinement total.

          Sur la chloroquine Raoult a été laissé de côté. Il a fallu 3 semaines pour que Macron aille -enfin- voir Raoult. Pire il a été menacé d’être viré de l’ordre des médecins. De même pour des médecins qui ont prescrit de la chloroquine (https://www.capital.fr/economie-politique/un-generaliste-qui-prescrit-la-chloroquine-menace-de-sanctions-par-lordre-des-medecins-1369403). On a une solution qui pourrait avoir des effets positifs. Mais on préfère tout arrêter et laiser les gens mourir. « On est en guerre » ? Ah non, c’est vrai il faut attendre les essais randomisés du fiasco Discovery qui ont lieu… après le déconfinement. Formidable. Par contre il ne faut pas proposer des alternatives low-cost car sinon on risque une radiation de l’ordre des médecins.

          par ialleurs avez vous oublié l’histoire des masques ? Les masques seraient trop compliqués à mettre et ne serviraient à rien. c’est Ndaye et Philippe qui l’ont dit. Mais là aussi c’est de la bonne gestion…

          Une « maîtrise des dépense publiques ». Laquelle ? Les seules choses que Macron a fait, c’est les 80 km/h et les taxes sur les carburants. Des réformes décisives comme chacun sait… Si en 2018 on est passé sous les 3% de déficit c’est uniquement parce qu’il y a eu 2% de croissance (dans un contexte de croissance mondiale, bien sur. Ca ne doit rien à la politique du gouvernement). Ce n’est pas moi qui le dit mais Le Maire (https://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/03/26/20002-20180326ARTFIG00051-le-deficit-public-repasse-sous-les-3-une-premiere-depuis-10-ans.php). Evidemment, quand la croissance a baissé, on est repassé à 3% de déficit. Logique. Et ne me parlez pas des retraites, car Macron a arrêté l’idée d’âge pivot qui devait justement conduire à une augmentation de l’âge de la retraite donc une réduction des déficit. Il n’en est plus qu’à mettre le système de retraites à point aujourd’hui.
          Macron n’a fait aucune réforme. Et celles qu’il a tenté de faire, il les a fait trop tard. Les réformes dures doivent être faites en début de quinquennat quand le gouvernement a le soutien populaire et qu’il disposait d’une forte croissance. La cour des Comptes passe sont temps à le dire. Après il est trop tard. Fillon (qui, lui, avait su gérer H1N1) le savait et le prévoyait. Et ne me dtes pas qu’on n’a pas eu le temps : Sarkozy a géré la crise de 2008 et à partir de 2010 a fait une réforme des retraites, une réforme que personne n’avait jamais tenté jusque là, ainsi que le non-remplacement d’un fonctionnaire sur 2. Macron a été au pouvoir d’abord en tant que conseiller personnel d’Hollande, ensiuite ministre, et enfin président. Ne me dites pas qu’il n’avait pas le temps d’agir.

          • tschok dit :

            @NRJ,

            Je ne suis pas un inconditionnel de notre bien aimé Prèz et je me rends compte que vous attendez visiblement que je me fasse l’avocat de sa politique, que vous critiquez vivement.

            Je ne cherche pas à délivrer un satisfécit à la politique générale de Macron et à celle de notre gouvernement, mais simplement à dire que, dans cette épreuve, notre gouvernement est bon parce qu’il n’a pas pris trop de mauvaises décisions et parce qu’il a mis en œuvre une stratégie qui a atteint ses objectifs intermédiaires (enrayer l’épidémie, éviter la saturation complète du système de soin, préparer la sortie du confinement).

            Dans l’absolu, était-il possible de faire mieux? Certainement.

            Le Prèz et le gouvernement ont-il péché par défaut d’anticipation? Oui, sans aucun doute, mais à leur décharge cette épidémie est une surprise stratégique.

            Le principal problème, selon moi (si vous me permettez cette immodestie) n’est en réalité pas un problème d’anticipation, mais de délais de réaction trop longs face à un agent pathogène dont la diffusion a été très rapide et sournoise.

            Mis à part des dispositifs d’intervention aptes à intervenir sur des clusters dans le cadre de plans d’urgence en début d’épidémie, on n’avait en réalité rien d’autre, tout simplement.

            Alors ensuite on peut faire tous les procès qu’on veut, mais cela ne change rien au fait qu’il était en pratique impossible, pour ce gouvernement comme pour n’importe quel autre, de mettre tout un pays sur le pied de guerre pour affronter une telle épidémie en un claquement de doigt.

            Notre société n’était tout simplement pas prête et elle n’a pas été la seule.

          • ScopeWizard dit :

            @NRJ

            Depuis le temps où vous et moi croisons le fer , les fois où nous sommes d’ accord se comptent sur les doigts d’ une main , il faut bien le reconnaître ; mais là , chapeau !

            Perso , je n’ ai rien à objecter ; quel constat , quel état des lieux !

            Peu m’ importe ce que vous pensez de votre contradicteur étant donné le nombre de fois où nous nous sommes écharpés sur tel ou tel sujet , prenez soin de vous et passez entre les gouttes ! 🙂

          • NRJ dit :

            @Tschok
            « dans cette épreuve, notre gouvernement est bon parce qu’il n’a pas pris trop de mauvaises décisions et parce qu’il a mis en œuvre une stratégie qui a atteint ses objectifs intermédiaires (enrayer l’épidémie, éviter la saturation complète du système de soin, préparer la sortie du confinement). » N’importe quoi. C’est le confinement qui a enrayé l’épidémie, pas le gouvernement. Si vous m’aviez dit « le gouvernement a permis l’utilisation de tests vétérinaires pour effectuer un dépistage massif et ralentir l’épidémie », là j’aurais été d’accord. Mais ce n’est pas ce qui s’est passé. Faire le confinement était la solution de dernier recours, et on a été obligé de le faire. Je n’appelle pas cela un succès et encore moins une victoire. Le gouvernement a évité la saturation complète du système ? Première nouvelle. Pour dire ça, j’espère au moins que vous venez de l’ouest de la France. Pour ma part, je considère que le système est saturé quand on en est à choisir qui va mourir ou qui va vivre faute de place en réanimation. A défaut d’avoir des témoignages officiels, vous pouvez toujours lire ces articles :
            https://www.dna.fr/sante/2020/04/20/coronavirus-toutes-les-infos-en-alsace-ce-lundi
            http://www.leparisien.fr/societe/coronavirus-decider-de-qui-va-vivre-ou-mourir-cela-laisse-des-traces-indelebiles-04-04-2020-8294097.php

            Préparer la sortie du confinement ? Ben ça on verra ce qui se passe. Pour l’instant ça vient de commencer.

            « mais à leur décharge cette épidémie est une surprise stratégique.  » Vous ne suivez pas les infos vous… Le premier pays concerné, c’était l’Italie. Justement, le début du confinement chez eux le 25 février aurait du nous alerter sur les dangers du Coronavirus et sur sa capacité de propagation. Par ailleurs ne parlez pas de surprise quand le gouvernement était prévenu depuis janvier par la ministre de la santé en personne, soyons sérieux…

            Ne dites pas que le gouvernement ne pouvait rien faire. Pour la comparaison, le gouvernement Sarkozy avait acquis un milliard de masques en 2010. Comment expliquez vous notre incapacité actuelle là où d’autres ont réussi ? Pour ma part, je ne vois que la capacité d’anticipation pour expliquer cela. Sarkozy avait anticipé (en surévaluant d’ailleurs), Macron n’a rien anticipé.

            Après on n’était pas seul effectivement. L’Italie était la première concernée, ce qui fait une circonstance atténuante. Trump s’est cependant révélé être assez catastrophique, et Boris Johnson a beaucoup tardé également. Mais pour le coup, l’Allemagne n’a pas eu à mettre en place de confinement total, pas plus que la Suède ou l’Autriche et d’autres pays du nord. Ils ont pu commencer leur confinement bien avant nous et ont eu beaucoup moins de morts.
            Le problème n’est d’ailleurs pas seulement sanitaire mais également économique. Là où les allemands ont réduits leurs déficits et peuvent se permettre d’investir beaucoup d’argent pour surmonter cette crise, Macron n’a fait aucune réforme économique sérieuse pendant le quinquennat Hollande (où il était conseiller du président puis ministre) et depuis qu’il est président. Aujourd’hui on est dans une récession importante, et demain il est probable que le FMI frappera à notre porte…

            @Scope
            Merci. Après réflexion je suppose que l’origine de notre désaccord vient au moins en partie des buts que l’on cherche. Typiquement vous imaginez notre aviation du futur sous un angle largement différent du mien. Et nous ne pouvons évidemment pas nous mettre d’accord sur les moyens quand on n’est pas d’accord sur l’objectif… non ?
            Bien à vous 🙂

          • ScopeWizard dit :

            @NRJ

            C’ est bien ça .

            Disons que j’ avais déjà du mal à me faire à l’ idée qu’ il fallait rompre avec le Rafale plutôt que rester dans sa continuité tout en l’ améliorant et en l’ optimisant ( d’ où un Super-Rafale équivalent au Advanced Super Hornet auquel je rajoutais un strafer type Fairchild A-10 maison ) mais pire que tout que faire cette rupture désignée NGF avec les Allemands me parait complètement casse-gueule ……… spécialement au vu de ce dont est capable le gouvernement Macron …………

            Quant à l’ objectif , je suis tout simplement pour une Armée de l’ Air et une Aéronavale qualitativement comme quantitativement digne de mon pays , or avec ce nouveau programme je crains le pire , notamment au niveau des coûts .
            Ce qui se renforce considérablement à la vue des estimations dont l’ imprécision comme l’ écart ne me disent absolument rien qui vaille ………..

            Voilà , ce n’ est pas plus tordu que ça .

            Bien à vous de même ! 🙂

        • ScopeWizard dit :

          @tschok

          « Les épidémie sont des calamités naturelles sur lesquelles nous n’avons pas de maîtrise absolue: on a juste une capacité de réaction. A partir de là, vous pouvez juger de l’action d’un gouvernement selon un prisme classique: obligation de moyens, obligation de résultat, obligation de moyens renforcée. »

          Non , c’ est faux ; nous n’ avons pas juste une capacité de réaction , nous avons une obligation de prévision .

          Donc d’ entrée , tout le reste de votre longue plaidoirie qui frise le ridicule le plus achevé , sera bancale .

        • ScopeWizard dit :

          @tschok

          1)_ »Obligation de résultat: ce ne serait pas raisonnable. »

          Ne pas être astreint à une « obligation de résultat » ne veut pas dire ne pas au moins essayer .

          2)_ »Obligation de moyen: ce serait avoir trop peu d’exigences, alors que les circonstances, elles, exigent une efficacité dans l’action. »

          Non , ça c’ est vous qui le dites , pur baratin ; les circonstances exigent certes une efficacité dans l’ action si « action » il y a , mais aussi les moyens qui vont avec, de façon à ce que toute cette « action » soit optimisée ou du moins qu’ elle ait les meilleures chances de donner un résultat positif , satisfaisant .

          3)_ »Obligation de moyen renforcée: c’est, je crois, la bonne focale. »

          bla bla bla ; encore une tournure savante qui ne veut rien dire , mais c’ est vrai que ça fait joli .

          4)_ »De mon point de vue, la critique que vous dirigez vers le gouvernement tend vers l’obligation de résultat, ce qui ne me semble pas réaliste, en particulier en matière de prévision »

          Eh bien , de ton point de vue , tu te plantes parce que ce n’ est pas du tout ce qu’ exprime @NRJ ……….. mais en réalité quelque chose me dit que tu ne te plantes pas involontairement , ce qui de ce fait te donne le point d’ appui nécessaire pour servir la bouillie infâme qui suit .

          5)_ »Les masques envoyés en Chine: cet acte rare de générosité française est reproché au gouvernement. Mais on ne pensait pas qu’on serait touché par l’épidémie, à cette époque. Si on avait su, je vous assure qu’on les aurait gardés… »

          Vous êtes complètement débile en plus ?
          Déjà , pour bien faire , des masques de protection type FFP2 il en fallait au moins 2 milliards à 3 milliards d’ avance sachant qu’il faut du temps pour les produire et ainsi constituer un stock qui va ensuite coûter ( eh oui , un stock ça coûte de l’ argent ) , donc en balançant aux Chinois tout ce que nous avions qui était déjà très insuffisant , le gouvernement a pris un risque énorme …………… sur le dos des Français et de l’ ensemble de tous ceux qui par la suite devraient les soigner …………
          Quant au doux terme « généreux » , oui à d’ autres ………

          Et quant à oser dire « on ne pensait pas être touchés par l’ épidémie » , non , TU ne pensais pas , nuance…………
          ainsi que tous ceux qui au gouvernement se sont contentés du dogme libéral , mais TOUS n’ ont pas partagé cette désinvolture aussi irresponsable qu’ inconséquente , ça je puis vous l’ assurer , ne serait-ce que par rapport aux probabilités et à la logique de raisonnement qui allait avec ou par simple observation .

          6)_ »Fermeture des frontières: le virus était déjà en train de circuler au moment où la question s’est posée. Cela dit, la mesure a été prise, mais pour freiner la pandémie, pas l’empêcher (trop tard). Les autorités chinoises n’ont pas été très aidantes sur ce plan: elles ont caché des informations cruciales. »

          Et alors ? Et pourquoi circulait-il à ce point , selon vous ?

          Qu’ il soit présent , c’ est une chose , que nous n’ ayons rien fait pour le dépister et ainsi tenter de le bloquer en est une autre .

          De plus , attention à ce que vous avancez , parce que là vous êtes en train de benoitement nous faire comprendre que les autorités Françaises « compétentes » étaient au courant de ce qui se passait ; alors , pourquoi n’ ont-elles pas agi en conséquences , puisqu’ elles savaient ?

          Quant au concours des autorités Chinoises , il faut être le dernier des cons ou des cyniques pour s’ y fier surtout quand « on » ne cesse de déclarer que ce n’ est pas un pays ami ou allié à qui l’ on peut faire confiance ; il y avait l’ OMS , mais il y avait aussi tout le reste , notamment le reste de la communauté scientifique et celle du Renseignement , et ce , ne serait-ce que via notre maillage diplomatique .

          7)_ »Interdiction des rassemblements: en début d’épidémie, tout gouvernement rechigne à prendre des mesures attentatoires aux libertés publiques et individuelles. C’est plutôt bien je trouve. Mais, effectivement, à un moment, la prise de conscience du risque oblige à le faire. Mais à ce moment-là le gouvernement pensait que les clusters pourraient être circonvenus. Il n’avait pas tort: c’est bien ce qui s’est passé. Sauf que personne n’avait compris que le virus circulait déjà de façon souterraine et qu’en réalité il fallait prendre des mesures coercitives. »

          C’ est ça oui , bien-sûr ; raison pour laquelle il fallait tellement aller voter alors que moins de 48H plus tard c’ était l’ affolement .
          Les « grappes de foyers » ( tu iras te faire peindre avec ton terme de « cluster » ) n’ ont pu être circonvenues qu’ au prix du confinement , prise plus tôt cette mesure aurait limité leur importance ainsi que leur disséminement donc sans confinement toute la France risquait d’ être touchée beaucoup plus sévèrement .

          Vous vous contredisez ; si personne n’ avait compris que le virus circulait , comment se fait-il que : « le virus était déjà en train de circuler au moment où la question s’est posée. »

          C’ est bien vous qui l’ avez écrit ? On en revient au point n°6 , là ……
          Donc , ne dites pas n’ importe quoi ……….

          8)_ »La mobilisation des capacités de tests: le gouvernement, comme nous tous d’ailleurs, a découvert avec consternation »

          Vous avez la lumière à tous les étages , tschok ? Ou vous vous foutez de notre gueule ?

          Le gouvernement a découvert ??????? Un gouvernement en place depuis deux ans et demi soit la moitié d’ un quinquennat découvre comment fonctionne le secteur médical PUBLIC dont il a la charge depuis quelque chose comme 900 jours ???????????

          Il découvre ?????????
          Et à quoi sert-il le ministère ? Et madame Buzyn , elle vient d’ où ? Des primeurs fruits et légumes sans doute ?? Ou de la métallurgie spécialisée bateaux de plaisance ?

          Eh bien , pour un gouvernement , c’ est du gouvernement ……….. non vraiment y a pas à dire …………….

          9)_ »Vous croyez que le gouvernement dirige l’administration française? Oh? Nan, nan, c’est le quatrième pouvoir dont notre constitution ne parle pas: notre bureaucratie. Vous savez, le truc qui reste alors que les gouvernements passent et que les gens votent. C’est dans les situations de crise qu’on découvre le problème. On le sait tous et on ne fait rien. Toujours le même cirque. »

          Non , non , non ; ne dites pas n’ importe quoi ………
          Il n’ est que très rarement communiqué là-dessus donc quand vous affirmez que tous serions au courant , ce n’ est pas vrai .
          De plus , une bureaucratie , surtout quand on s’ appelle Macron et que l’ on prétend tout arranger et œuvrer pour un mieux , ça se réforme .
          Et n’ oubliez pas les fameux « hauts fonctionnaires » et toute cette « technocratie » qui n’ a cessé depuis au moins 20 ans de semer de l’ administratif partout quitte à gravement perturber les fonctionnements des divers services , donc ce gouvernement comme les précédents laisse faire voire est de connivence avec la « bureaucratie » ………

          10)_ »Sur la chloroquine et le Dr Raoult, c’est une question scientifique: le gouvernement s’en est remis à l’appréciation d’un collège d’experts qui doit statuer au vu des résultats de l’étude Discovery, en ce qui concerne les vertus de la chloroquine, et il s’en est remis à l’appréciation de ses pairs en ce qui concerne le Dr Raoult, qui a néanmoins rencontré Macron, qui l’a couvert d’éloges. Rien de choquant, non? »

          Eh bien alors ce gouvernement est de surcroit d’ une abyssale stupidité que n’ égale que sa mollesse ; n’ ayant aucune stratégie , le gouvernement ne savait plus comment faire , incapable de décider par lui-même , il s’ en est remis à quelques scientifiques censés détenir la vérité vraie ……….. alors qu’ il y avait urgence , et que le temps nous ne l’ avions plus .
          Bravo , ça c’ est de la réactivité ………..
          Et il l’ a couvert d’ éloges après avoir attendu combien de temps ?
          À part ça , nooôoon rien de choquant , bien-sûr tout est parfait ; et comment donc !

          11)_ »Ce qui interroge sur la capacité de la France à tenir un effort budgétaire. »

          Ah parce que selon vous , des gens qui n’ ont plus rien ou presque et qui sont dans des situations précaires quand ce n’ est pas la misère , doivent encore se serrer la ceinture tandis que le grand capital ne cesse de s’ engraisser encore et toujours et de décider de la politique gouvernementale à suivre par l’ intermédiaire de tous ses pions en place au gré de ses intérêts exclusifs , ce qui a notamment contribué à plonger la population dans les affres d’ une paupérisation ????

          Ben , croyez-le ; ça vous occupera ………

          12)_Cette réforme des retraites n’ est ni faite , ni à faire .
          De plus , rappelez-vous des 17 milliards destination Gilets Jaunes , rappelez-vous en quoi ils ont consisté et qu’ elles furent les contreparties accordées aux entreprises concernant la fameuse prime ………. ce qui par la suite a fort bien servi l’ argumentation gouvernementale des raisons de la réforme puisque suite à ces « contreparties » les caisses de retraite faisaient encore plus la tronche ………….
          Z’ avez oublié ?
          Eh bien , ce n’ est pas le cas de tout le monde , rassurez-vous ………..
          Non , ce système de retraites n’ est ni fondamentalement déséquilibré , ni injuste , par contre une fois cette arnaque de réforme mise en place , il va très vite le devenir .
          Alors votre « schizophrénie Française » , vous savez où vous la mettre .

          Non , le quinquennat n’ a rien de sportif , il est émaillé d’ incidents et d’ évènements graves dont il est responsable et le pire est qu’ il n’ est effectivement pas terminé .

          Évidemment que nous allons de crise en crise ; avec près de 8 milliards de connards sur Terre qui veulent tous leur part de gâteau dont une infime partie détient presque toute la richesse et ne s’ en contente jamais , comment voulez-vous qu’ il puisse en être autrement ?

          Allez , le Macroniste Ultra-Libéral , à présent tu peux souffler , le massacre est terminé mais reconnais que tu en as donné de la matière ……….. 😉

          Pourquoi le « Macroniste » ?
          D’ une part , parce que c’ est l’ évidence-même , ensuite parce que pour traiter les autres de « catho-fachos-identitaires et autres mescouilles en ski font du bobsleigh , tu ne t’ es jamais gêné , aussi maintenant tu as le retour ; réjouis-toi parce que perso j’ ai beaucoup de monnaie à te rendre alors t’ as pas fini ! 😉

          À moins que tu ne sois décidé à calmer le jeu et à parler enfin le langage du bon-sens , auquel cas ……….. 🙂

          https://www.youtube.com/watch?v=gAil8ldEAcs

    • vidoc-19 dit :

      @ Tschok : @ Tschok : votre discours panégyrique est indigeste : après tout nous ne sommes pas sur un blog politique et encore moins sur un blog de cirage de chaussures en faveur de LREM: vous auriez pu vous contenter d’être factuel et de rappeler certains faits essentiels.
      J’en garde deux en mémoire: les deux premiers déplacements à l’étranger du nouveau président ont été pour Bruxelles et Berlin, et non pas pour une ville de France par exemple ! Quel dédain, quel mépris, quelle insulte pour notre pays.. pour sa défense, il n’est pas le premier à avoir agi ainsi, il est comme les autres : prisonniers de l’union européenne, c’est-à-dire du volet civil de l’OTAN , dont le garde-chiourme civil est Madame Merkel . il est allé faire allégeance à une puissance étrangère double : rien que ça ! C’est ça qui vous plaît ?
      je garde d’autres faits précis en mémoire: lors de la fête de la musique il y a deux ans, l’organisation d’une exhibition de travestis techno à l’intérieur même de l’Élysée , et sur le perron qui a vu défiler pourtant dans de vrais hommes d’État depuis si longtemps, :le pauvre général De Gaulle entre autres devait faire des bonds à Colombey-les-Deux-Églises ..
      ce sont des fait précis, il y en a beaucoup d’autres , et qui disqualifient ce personnage : ce n’est pas un chef de l’État, ce n’est pas un homme d’État , c’est le VRP des gens de finance et de pouvoir qui l’ont façonné et mis là , et c’est la dernière des marionnettes en date de l’union européenne et de l’OTAN, c’est-à-dire de Washington .. permettez que l’on ait le droit d’avoir une autre conception que celle-là de la France .. s’il vous est agréable de voir des travestis et des transsexuels gigoter sur le perron de l’Élysée, moi pas..

      • LEONARD dit :

        « les deux premiers déplacements à l’étranger du nouveau président ont été pour Bruxelles et Berlin, et non pas pour une ville de France par exemple ».
        Marrant…

        Bon, en Métropole, la ville qui détient le plus fort taux d’étrangers, c’est……..
        Taizé en Saône et Loire…… ( Leménil Mitry & Saint Julien Innocence non significatifs ).
        http://www.linternaute.com/ville/classement/villes/etrangers

        • Robert dit :

          Léonard,
          Vous connaissez Taizé?
          C’est très représentatif de la France, un petit village de 178 habitants en 2017 dont une communauté religieuse qui a pris le nom du village et qui est venue s’y installer avec beaucoup de jeunes ou moins jeunes qui viennent du monde entier. A eux seuls, ils sont plus de cent, près des deux tiers de la population.
          Autrement dit, pour insinuer qu’un village bien français est le plus rempli d’étrangers, ils choisissent un village entièrement centré autour d’une communauté religieuse à vocation internationale.
          C’est non seulement non représentatif, mais malhonnête. Mais c’est tout à fait dans la veine statistique à la Le Bras qui a interdit les statistiques ethniques et nie la réalité migratoire en France.
          Une méthode habituelle chez ceux qui nient certaines réalités.
          Revenez quand vous voulez avec vos vérités, c’est toujours un plaisir.

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Communaut%C3%A9_de_Taiz%C3%A9

          • LEONARD dit :

            Si vous aviez lu mon post avec un esprit ouvert, vous y auriez trouvé une certaine malice, dès le 1er paragraphe…
            Votre sensibilité catholique ( que je respecte ), vous ferait elle surréagir?

          • tschok dit :

            @Robert,

            Dire d’une agglomération qu’elle a le plus fort taux d’étrangers n’a en principe rien de calomnieux.

            Et puisque la composition de la population de ce village tient à la présence d’une communauté religieuse à vocation internationale, on ne voit vraiment pas pourquoi le propos contiendrait une imputation attentatoire à l’honneur ou la probité de ses habitants.

            Ou de quiconque.

            Les étrangers, dites donc, c’est vraiment un sujet sensible pour vous.

      • tschok dit :

        @Vidoc-19,

        La tonalité générale des commentaires sur ce blog est contestataire, plutôt façon bistro, c’est-à-dire franchouillarde ou encore, dit autrement: discours anti-gouvernement donnant dans la posture du libre penseur de Prisunic.

        Je me suis octroyé le droit de prendre le contre-pied en affirmant que notre gouvernement fait bien son boulot.

        C’est une expérience assez étrange, mais de nos jours, défendre cette position, c’est paradoxalement devenir un rebelle…

        Le genre de choses dont j’ai horreur, quoi.

        A part cela, je ne suis pas le thuriféraire de Macron, mais je trouve que vous lui vouez une rancœur tenace pour des motifs qui me semblent assez futiles. Seriez-vous de ces hommes vétilleux qu’un rien offense au plus profond de leur âme?

        • ScopeWizard dit :

          @tschok

          Vous défendez une position indéfendable , ne vous étonnez pas .

          Et là , vous venez de faire quoi , d’ avouer avoir joué au troll , étonnez-vous encore moins dans ce cas là ………..

          En tous cas , perso le fait le fait que vous tentiez de faire diversion , ne m’ étonne pas du tout ………..

          Mais continuez , parce que j’ adore ! 🙂

          Quant à l’ esprit libre penseur bistro-franchouillard-Prisunic , bizarrement votre habituelle ( rituelle ? ) condescendance pourrie envers ce GRAND peuple vous est revenue pleine gueule ……….

          Amusant , pas vrai ? 😉

        • PK dit :

          Vous êtes autant rebelle que Le Monde, Libération et autres presses aux ordres (normal, car financées par l’État).

          Donc, dans le genre rebelle, vous repasserez…

    • Jolindien dit :

      @Tschok
      Je rejoins votre façon de voir les choses.

      J’en retiens surtout ça: « divorcer de l’infantilisme » « Le futur de la nation française n’est pas le lepénisme ou le gilet-jaunisme » « Viser l’essentiel »

      Et surtout:
      « Je vous propose qu’on rompt avec nos mauvaises habitudes: dégueuler notre haine sur le premier venu dès qu’un problème nous dépasse »

      Je n’aurai pas dit mieux, bravo!

      • Robert dit :

        Jolindien,
        « « Je vous propose qu’on rompt avec nos mauvaises habitudes: dégueuler notre haine sur le premier venu dès qu’un problème nous dépasse » »
        Vous allez donc commencer par vous, logiquement?

        • Jolindien dit :

          @Robert
          Je vais essayer! 😉
          Mais me parlez pas dé gériatrie! 😉

  12. Moogli dit :

    Les 5 SNA commandés (sur 6 prévus) et les FDI (frégates plus légères que les FREMM aux capacités intéressantes à coût d’utilisation inférieur), c’est combien d’emplois avant-pendant, lesquels, et surtout combien d’argent qui repart dans le circuit monétaire national ?

    Les aspects régaliens et géopolitiques ne sont pas les seuls à déterminer des choix budgétaires, en pleine grosse baffe économique. Les chantiers maritimes ne vont pas voir les contrats paquebot exploser après le Covid. Qu’est ce qui peut maintenir des industries directes et annexes en pleine recherche de relance économique ? Le maintien des contrats militaires prévus initialement.

    En revanche, l’augmentation quantitative des effectifs représente un coût dans la durée difficile à assumer en période de crise. Les frais de fonctionnement des unités, sur quelques dizaines d’années, seraient rédhibitoires. Pour cette raison, envisager un second PAN ou augmenter la voilure ailleurs (flotte, escadrons…) est candide.

    Maintien des programmes et RD qualitatives, oui économiquement parlant. Augmentation quantitative de la capacité de défense, non en pleine recherche de relance économique. Une augmentation des impôts obligatoire si + d’hommes et de combustibles, pour limiter l’endettement national, serait complètement contre-productive.

  13. lym dit :

    Manquerait plus que le taux de la dette remonte…

    Le problème étant que les promesses risquent, plus que jamais, de n’engager que ceux qui y croient: Il est impossible de dire, pour l’heure, combien de temps on va devoir fonctionner en mode plus ou moins dégradé, cad tant qu’un vaccin ne sera pas trouvé et produit en masse. Puis attendre encore que ceux chez qui on a, là encore, astucieusement laissé délocaliser la production pharmaceutique, veuillent bien nous en vendre après s’être servi pour eux-mêmes suivi des états les plus offrants!

    Philippe parle de préserver défense/santé/éducation/infrastructures.

    L’ordre a sans doute son importance: Cette crise va limiter durablement les déplacements, faire éviter les transports en commun (nids à miasmes) a tous ceux qui le pourront et être un accélérateur du télétravail pour tous les métiers ou il est viable… et dont le cadre de travail est généralement le riant concept de l’open-space, de + en + cumulé au flex-office ; concepts qui prouvent en pandémie toute leur pertinence!

    Alors les infrastructures lourdes de transport, surtout en commun très coûteuses et payées essentiellement par l’état, un large bémol à venir serait logique (après des années à nous vanter leurs bienfaits, toujours par ceux qui ne les prennent jamais). L’infra réseau, payée essentiellement par les opérateurs privés, devrait elle croître encore plus qu’anticipé… Et les entreprises vont à moyen terme remonter des cloisons, ce qui sera toujours mieux que de perdre au moins 1 poste de travail sur 2 d’un espace ouvert en « distanciation sociale », tout en devant installer le télétravail dans la durée pour ne pas devoir pousser les murs à grands frais afin de compenser les m2 perdus… ce qui permettra peut-être au réseau routier des zones denses de tenir.

    La douloureuse des impôts risque d’être intéressante elle aussi dans l’équation et comme il parait difficile de charger encore la barque des classes moyennes, l’ISF risque de revenir… et pour ne pas faire de jaloux, maintenant que l’employeur est le percepteur de l’impôt à la source aux moyens déjà en place (=> coût nul pour l’état, qui n’a même plus à mettre dans la balance le coût de perception vs des montants faibles), étendre son assiette à tous (plus d’un foyer fiscal sur deux amenés à contribuer)?

    Côté Europe, pas trop de raison d’être confiant malgré les quelques assouplissements arrachés: Le resserrage des boulons pousse déjà très fort!
    http://bruxelles.blogs.liberation.fr/2020/05/11/la-cour-constitutionnelle-allemande-serige-en-juge-de-la-bce/

    • Chanone dit :

      @ lym
      Contribution de qualité.
      Pour ma part, le toilettage de principe de l’ISF ne sera pas déterminant. En revanche, c’est le système de santé et retraite par solidarité entre les générations, payé par la main d’oeuvre Française pour un Système maintenant insuffisant qui risque de rester sur le carreau. Ce n’est pas qu’un problème « de pognon de dingue », c’est aussi un manque de flexibilité, de matériel, qui met le personnel médical en première ligne.
      Ensuite, aller chercher l’argent des « riches » est politiquement risqué: un riche s’expatrie aisément, et il n’y a que la France qui méprise « les riches ». En retour, les entrepreneurs méprisent la France et font travailler les pays à bas coût: c’est toujours de pension retraite, sécurité sociale, chômage, et autres… tellement d’autres.
      .
      Pour une « autre reprise », je vous suggère de jouer du mulot et regarder la page Wiki d’un certain Shinzo Abe. Inamovible premier ministre Japonais, alors que le système est aussi volatile que jadis nos troisièmes et quatrièmes républiques, il a osé aller à contre-courant et parle à voix haute de rapatrier les technologies clefs au pays plutôt que de les produire chez un voisin- hostile- sous le prétexte que c’est une main d’oeuvre à bas coût.

  14. Buburoi dit :

    Il ne faut pas compter sur un budget européen, car Merkel et les pays bas n’en veulent pas. Les marges de manoeuvre de la France sont très limitées, et le bréviaire de l’énarque dit que c’est sur le budget des armées qu’il y a de la réserve. Macron qui est le chef des armées redira le moment venu ce qu’il a déjà dit au général de Villiers.

    • Wagdoox dit :

      C’est pas le budget europeen mais le rachat des dettes par le bce qui est indépendante.

  15. petitjean dit :

    Dans quelques mois Philippe ne sera plus chef de gouvernement !………………

    • Jolindien dit :

      Et rien ne dit que ce sera mieux avec un autre gouvernement…
      Ça pourrait même être bien pire……

  16. Jym dit :

    Au vu de la crise économique qui nous pend au nez, s’ils arrivent à juste maintenir le cap qu’ils se sont fixés pour la défense ça sera déjà une bonne nouvelle en soi. Ne soyons pas excessivement critique non plus.

  17. John Birch dit :

     » L’impératif de défense reste au premier plan, » : à tel point que l’école de chasse de Tours ferme ses portes cette semaine… les derniers vols de nuit ont eu lieu à partir de 21h30 le mardi 12 mai, la cérémonie de clôture a lieu le jeudi 14 mai, et l’école de chasse ferme ses portes vendredi 15 mai..
    Les derniers Alpha jet de Tours seront transférés à Cazaux au sein des escadrons 1/8 et 3/8..l’escadron de transformation opérationnelle (ETO) 3/8 sera quant à lui dissous dans quelques semaines.
    Ce n’est pas fini : en 2021 c’est la base aérienne de Châteaudun qui fermera. Elle sert actuellement d’entrepôt pour les avions retirés du service et elle dispose d’une collection impressionnante et majeure d’appareils utilisés par l’armée de l’air au fil des années.
    Alors, au niveau du « premier plan », je pense que Monsieur le Premier ministre peut repasser.

  18. Carin dit :

    Mr Philippe a dit que le MINARM, était classé de première importance… tout comme la santé, l’éducation, l’intérieur.
    Il n’a jamais dit que les armées allaient recevoir les 1,7 milliards d’euros prévus dans la loi de programmation…
    personnellement je comprends que les armées ne serviront pas (comme d’hab)de variable d’ajustement, et que tous les ministères régaliens seraient ponctionnés si nécessaire, de façon égalitaire. Ce qui est déjà une belle avancée.

  19. papynuc dit :

    Donc si on traduit vers le langage du français normal les paroles d’un énarque cela veut bien souvent dire le contraire.
    Donc dans six mois le budget subira une coupe franche. Cette méthode de travail n’est pas nouvelle.