Mme Parly : « Je ne suis pas du tout en train de me dire ce que je pourrais sacrifier sur le budget » des Armées

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

65 contributions

  1. précision dit :

    « je ne suis pas du tout en train de me dire ce que je pourrais sacrifier sur le budget du ministère des Armées, c’est tout le contraire  »
    => avec tout le respect que je lui dois, je me demande si elle fait bien son boulot, Mme la ministre Parly.
    Gouverner, c’est prévoir…

    • Royaliste dit :

      En attendant la traduction officielle de la section « langue étrangère » de la DGSE, je vous fais une traduction sommaire :

      « L’armée est un ministère comme les autres, le jour où nous politiciens estimeront qu’il n’est plus nécessaire, nous le fermeront. Et ne venez pas me parler pas de ministère régalien messieurs, nous, la patrie, nous n’en avons rien à cirer, voilà, moi c’est madame Parly, 57 ans, énarque, merci, bonsoir. »

    • Mörad d'Antalya dit :

      C’est exactement ce qui vous pend au nez.
      Un effondrement militaire suite a des baisses budgetaires inevitables.
      La surextension militaire d’un pays ruiné et éteint culturellement qui nous achete a present des masques anatolien en peau de chèvre pour que sa gerontocrarie boomer puis survivre une decennie de plus.

      Le probleme que pose votre resistance verbale a notre essor strategique se resoudra de lui meme.
      bientot la Turquie n’aura plus de competiteur en Europe et pourra etendre sa domination a l’ensemble du monde mediterranéen, comme a l’epoque d’Ulysse et de Soliman

      • Tiger dit :

        Je ne sais pas dans quel monde vous vivez mais dans le mien si les turcs sortent de leur shithole convaincus de nous écraser, ils se font pulvériser en moins de temps qu’il ne le faut pour le dire. Vous galérez déjà contre des rebelles sous-armés… 😉

      • Kural dit :

        En attendant le pib turc à diminuer c’est dernière année pour être à 700 milliard la ou ma France numéro 1 du tourisme possède 2600 milliard, c’est pas en une decenie que ton pays va nous surclassé 🙂

      • ScopeWizard dit :

        « bientot la Turquie n’aura plus de competiteur en Europe et pourra etendre sa domination a l’ensemble du monde mediterranéen, comme a l’epoque d’Ulysse et de Soliman »

        Allez au fond de votre idéologie : et remplacer ainsi des gens tels qu’ Adolf Hitler ?
        Ben si , parlons franchement .
        La Turquie a donc pour but de dominer , elle nourrit donc une ambition impérialiste , c’ est bien ça ?

        Le monde méditerranéen comprend entre-autres la Grèce , l’ Italie , l’ Espagne , la France , Chypre , Malte , Israël ; une fois que vous aurez « étendu votre domination » , que comptez-vous alors faire des peuples à votre merci qui ne seront ni musulmano-compatibles , ni Empire Turc compatible ?

        Si vous voulez parvenir à vos fins , il vous faut impérativement une arme de terreur capable à elle seule d’ empêcher les autres pays -vos ennemis- de bouger , si vous n’ avez pas ça et quelque chose me dit que vous y travaillez , alors il vous faut une population présente dans ces divers pays en mesure d’ obtenir un effet comparable en provoquant le chaos voire en prenant les rênes du pouvoir soit par un coup de force , soit « naturellement » une fois en majorité ………

        Autrement-dit , et ce en toute logique de survie , d’ entrée vous poussez à ce que nous vous virions de l’ OTAN , organisation à laquelle il est autant une honte qu’ une anomalie que vous apparteniez encore , à bloquer toute expansion de l’ Islam en Europe quitte à ce que cela nous conduise à l’ instauration d’ un régime « exceptionnel » , à vous placer sous embargo , à détruire votre économie , à vous entrainer dans une guerre civile sans fin avec vos grands amis Kurdes , et jusqu’ à rayer votre pays de la carte si besoin était , c’ est à dire avant que vous n’ étendiez quelque « domination » sur les pays du bassin méditerranéen .

        Vous en pensez quoi ? Que feriez-vous à notre place ? Dites voir un peu ………..

    • tschok dit :

      Prévoir, oui, oui.

      La décision de la cour constitutionnelle de Karlsruhe, par exemple. Et surtout ses conséquences.

      Avec notre boule de cristal, tant il est vrai que l’avenir est prévisible, bien sûr. Surtout en pleine pandémie de coronavirus, avec crise économique mondiale à la clé, sur fond de guerre économique et de tensions Chine/Etats-Unis. Sans oublier le rôle déstabilisateur de la Russie et la persistance du terrorisme jihadiste. Et je passe sans trop m’appesantir sur le risque écologique (et la multitude des conséquences potentiellement catastrophiques qui sont actuellement en cours de gestation sans qu’on ait vraiment perçu tous les dangers qu’elles recèlent).

      Il y a seulement quelques mois, on focalisait sur les conséquences du Brexit. Aujourd’hui on s’en fout, mais alors complètement.

      En fait, on passe d’une crise à une autre dans des délais très brefs.

      Si vous souhaitez nous éclairer de vos lumières, j’attends vos prévisions avec curiosité.

      • Edgar dit :

        Eh oui… le Brexit… La Belle Epoque…

      • fabrice dit :

        Prévoir ? C’est difficile.
        Les fractures de l’UE vont s’accentuer.
        Le « club méd » (Espagne-Italie-Grèce-France et Belgique dans une moindre mesure) va souffrir, il vit du tourisme, pas assez de R/D, démographie très faible, système éducatif bof, endettement fort.
        L’Allemagne est le patron et le pays fort de l’UE. Elle est calculatrice, encore traumatisée de la 2GM mais veut retrouver sa place d’avant 1914. Elle s’en sort le mieux. Le Danemark et les Pays Bas la suivent plus ou moins. hors de question qu’elle paye pour tout le Monde, d’ailleurs, ne vous y fiez pas, elle n’a pas les moyens face à des besoins gigantesques et le géant économique a des tout petits pieds d’argile. Si elle est calculatrice, elle casse l’UE et forme un bloc avec l’EE en laissant le club méd dans sa mélasse.
        L’Europe de l’Est (EE) et le Club Méd continueront à s’affronter. La France et le Club Méd veulent un « dialogue avec la Méditerranée » (la politique euro arabe, bref du fric pour les Arabo musulmans, l’immigration musulmane, un alignement sur la Cause d’une Palestine rien qu’arabe), l’EE veut que les ressources de l’UE aident l’Est de l’Europe pas le nord de l’Afrique ou les bédouins musulmans post nazis de Palestine ou les fils de Turcs qui l’ont autrefois martyrisé. L’EE a fait d’énormes efforts financiers, leurs Etats sont peu endettés mais la population a plutôt morflé. Ils ont fait beaucoup d’efforts pour entrer dans l’UE, c’est pas pour payer le déficit français ou faire les beaux à Alger ou Beyrouth (les deux seules capitales qu’à visiter Macron lors de sa campagne électorale).
        La situation financière du Monde arabo islamique est catastrophique, le Liban, l’Algérie, la Tunisie, l’Egypte… sont au bord de la faillite. Ils ont besoin d’une aide et énorme. Un vrai plan Marshall.
        Avec le Royaume Uni nous négocions toujours le brexit et ça se passe mal. Le RU a trois choix. Aligner ses positions sur l’UE mais c’est peu probable. S’aligner sur Trump la plus probable. Mener une politique « indépendante » forte. Si l’UE est toujours dans l’optique « punir ces salopards de brexiters qui ont cassé notre rêve et pour servir d’exemple aux autres », ça va mal se passer, vraiment mal. Les British vont jouer pour péter l’UE.
        Avec les USA si c’est Trump qui gagne, repartit pour quatre ans de bras de fer. Si c’est Biden, il devra compter sur ceux pour qui Trump est le nom (les évangélique, l’aile droite du Judaïsme, les rednecks, les conservateurs). Le « camp » démocrate est très hétérogène et divisé, entre les modérés juifs, les Noirs genre black power et le black Caucus, la gauche dure, les socialistes, les milliardaires bobos, les frères musulmans, les hispaniques…Même s’il gagne ça ne sera pas de la tarte à gérer tout ça. Il n’y a rien de commun entre une AOC ou une Ilhan Omar et un Haïm Saban par exemple.
        Sur le fond la position française d’une UE puissance débarrassé des chaînes US sera aussi combattu par Biden, plus subtilement, plus vicieusement mais elle sera.
        Bref, avec Macron qui a la subtilité d’un énorme cochon dans un magasin de porcelaine on est bon pour une dislocation de l’UE avec un climat de guerre civile avec tout un tas de pays qui ne vont pas nous vouloir de biens par rétorsion de mauvais coups faits…
        La solution : envoyer chier les pays arabo musulmans, régler le brexit en douceur, rallier l’EE.

        • STARBUCK dit :

          envoyer chier les pays arabo musulmans : oui
          régler le brexit en douceur : oui
          rallier l’EE : Fuck et puis quoi encore

          • fabrice dit :

            Starbuck
            Je ne comprend pas. depuis 1919 et la dislocation de l’empire austro hongrois voulue par la France, le politique étrangère de la France a été de s’allier avec eux (Hongrie, Pologne, Tchèquoslovaquie, Roumanie) pour contrer l’Allemagne. Ce sont des pays francophiles et qui, tout comme nous, ne veulent pas d’une Europe sous conduite allemande mais plus équilibrée. Macron qui accuse Orban de museler la presse et la Justice, c’est l’hôpital qui se fout de la charité…En plus, concrètement c’est loin d’être vrai. L’UE n’a pas les moyens d’aider le Club Med ET l’Europe de l’Est ET les pays arabo musulmans en ruine. Un moment faut faire des choix. Si l’Allemagne a, à choisir entre le club méd et l’EE, honnêtement je ne suis pas sur que Merkel choisisse la France simplement parce que celà couterait moins cher tout en conservant des marchés précieux pour les entreprises allemandes.
            Tschok
            Comme je le dis, les prédictions sont difficiles et tombent très souvent à côté. Qui aurait prévu le Covid19 ou l’élection de Trump il y a dix ans ? Honnêtement il n’y a pas de parti pris anti arabe chez moi, juste une vision claire et qui me parait honnête de la situation. Les élites de ces pays sont perverses, retorses et ne sont en aucun cas nos amis malgré leurs démonstrations d’amitiés, leurs buts sont très clairs et vont à l’opposé de nos valeurs.

        • tschok dit :

          @Fabrice,

          Je vous remercie pour cette contribution à la prévision de notre (sombre) avenir.

          Je lui trouve juste un tout petit défaut. L’entrelacement des mille sentiers de l’avenir qu’elle dessine converge inéluctablement vers une conclusion qui est le reflet de votre grande passion personnelle: envoyer chier les pays arabo-musulmans.

          Comment ne pas vous soupçonner d’avoir conçu l’avenir qu’en fonction de cela?

          (c’est un raisonnement téléologique, comme on dit quand on veut être savant)

          M’enfin pour le reste, je suis assez d’accord avec vous, même si pour ma part je m’abstiendrais de tendre un fil d’Ariane entre le présent et des événements futurs de façon aussi prédéterminée que vous. Je me figure plutôt les choses comme une pelote de fils bordélique qui partent dans toutes les directions et qui ne sont pas reliés de façon directe à un événement déterminé à l’avance.

          Un jour, j’écoutais à la radio une émission scientifique dont l’invitée était une jeune ingénieure talentueuse, experte des turbulences qu’elle définissait ainsi:

          « Ecoulements non linéaires, aléatoires et chaotiques »

          J’ai trouvé que cette définition s’appliquait magnifiquement à l’histoire et je ne manque jamais une occasion de la recaser.

      • ScopeWizard dit :

        @tschok

        Si vous nous parliez de la décision de la cour constitutionnelle de Karlsruhe , que s’ est-il passé et quelles sont les conséquences à prévoir ?

        Vous réalisez que nous allons vers une violation des traités Européens , c’ est à dire vers une bonne grosse crise monétaire en mesure d’ entrainer avec elle un éclatement de toute la Zone Euro et donc possiblement de l’ UE ?

        Que ce sont les Allemands qui encore une fois en sont responsables ?

        Par conséquent , à moins de réécrire les traités ou de trouver un compromis plus ou moins bancal ce qui n’ en doutons pas sera recherché en priorité absolue , nous nous acheminons vers quelque chose qui , certes , en fonction de son issue permettrait aux pays de l’ UE de renouer avec une souveraineté monétaire ce dont d’ aucuns se réjouiraient , mais aussi et surtout , vers une colossale problématique de remboursement de la dette ………..

        En toute logique , il nous faudra bien à un moment ou à un autre , solder nos passifs respectifs………..
        Comment allons-nous rembourser toutes ces dettes accumulées en Euros ? Comment allons-nous financer , à quel taux , à quel coût toutes nos nouvelles dettes ?
        Qui aujourd’hui aurait le plus à perdre avec un éclatement de la zone Euro ?

        En tous cas , les grands gagnants de l’ affaire seraient encore une fois la Chine et les USA , les Allemands étant tenus pour responsables d’ avoir cassé l’ Europe ……….

        Si dans trois mois , les juges de Karlsruhe ordonnent à la Bundesbank de ne plus participer au programme de rachat de dettes , et si la BCE se plie à ce diktat , cela signifiera qu’elle n’est plus indépendante et cela se traduira donc par une violation des traités Européens , la crise à suivre sera alors majeure .

        Rappelons vite fait le contexte …….

        Dans l’UE ainsi que dans l’ Euro Zone , signature des traités oblige , le droit Européen s’ impose par rapport au droit des pays qui la composent ………
        Tel qu’ inscrit dans les traités , la Banque Centrale Européenne ( BCE ) est indépendante et n’a de comptes à rendre qu’au Parlement Européen , elle relève de la seule Cour de Justice Européenne .

        Or , dans un tout récent arrêt , saisie en 2017 par divers plaignants Allemands , la Cour de Karlsruhe qui elle a toujours eu une conception différente clairement axée vers un souverainisme l’ inclinant à toujours privilégier en priorité les intérêts de l’ Allemagne , a jugé qu’ en procédant à partir de 2015 à des rachats de dettes publiques , la BCE outrepassait son mandat .
        Les plaignants estimaient que ce programme de rachat de 2 700 milliards d’Euros –le « Quantitative Easing »– initié par Mario Draghi, était illégal et nuisait aux intérêts des épargnants allemands …………

        C’ est à dire que ce faisant , Mario Draghi a tellement secoué le cocotier qu’ il a changé les choses au point que les Allemands se sentent joués ………

        Et quelque part , ils sont bel et bien dans le vrai ………..

        Le contentieux nait dès lors que dans le but de sauver l’ Italie et ses banques alors en grandes difficultés , très habilement Draghi force l’ Allemagne à revoir sa copie ; ce qui entraîne la baisse des taux d’ intérêts que ce soit au bénéfice de l’ Italie comme de la France comme de toute la Zone Euro ………
        Le problème va venir du fait que si certes les taux négatifs permettent aux États de diminuer la facture de leur endettement , en revanche ils pénalisent les épargnants et à commencer par les épargnants Allemands .

        Alors , tant que Berlin faisait la pluie et le beau temps au sein de l’ Europe et imposait à chaque fois son ordolibéralisme , d’ une manière ou d’ une autre plus ou moins les intérêts coïncidaient ou trouvaient toujours un terrain d’ entente leur permettant de s’ ajuster .

        Mais avec Mario Draghi ce ne sera plus le cas .

        Nous avons donc là un sérieux problème juridique , la Cour de Justice Européenne ayant validé la stratégie de Mario Draghi …………..

        Il faut bien avoir en tête que la BCE fut créée sur le modèle de la Bundesbank , soit une banque indépendante des gouvernements , son seul impératif était de faire en sorte que l’ inflation dans l’ Euro Zone soit stable et maintenue à un niveau inférieur à 2 % .
        Cet objectif prioritaire était atteint et poursuivi avec succès depuis des années .
        L’ astuce de Draghi aura été de contourner les Allemands et de les amener en définitive à garantir les dettes des autres Européens mais cela , désormais , une partie des Allemands le refuse .

        Par conséquent , Karlsruhe a donné trois mois à la BCE pour justifier son programme de rachat de dettes ……

        Si elle n’est pas convaincue par ses explications , il y a alors de grandes chances qu’ elle exige de la Bundesbank de cesser de participer à ces programmes de rachat .
        Le gros HIC , est que suite aux conséquences de la crise sanitaire due à l’ épidémie de COVID-19 , la BCE s’ est engagée à les accroître d’au moins 750 milliards d’euros et même plus , or , sans la Bundesbank , la BCE sera paralysée …….

        Donc , suite à une envolée des taux Italiens mais également de ceux des pays les plus touchés par la crise , tel la France et l’Espagne , c’ est tout l’équilibre de la Zone Euro et de l’ Euro lui-même qui serait alors remis en question ………
        Ne nous leurrons pas , l’ Euro est calqué sur la valeur du Mark .
        Sans cette sorte de parapluie Allemand , et la mutualisation des risques , l’ Euro risque bel et bien d’imploser ………….
        Si cela se produit , ce sera à cause de l’ Allemagne , et au profit des USA ou de la Chine ………….

        Le problème étant aussi juridique que monétaire à si grande échelle , il est bien évidemment aussi et surtout politique ; la balle est maintenant dans le camp de la Chancelière Angela Merkel sachant qu’ elle sera première ligne de défense d’ une Allemagne qui se refuse obstinément à payer pour l’ Euro-Sud ………….
        Pourtant , grâce à un système fort complexe de paiements inter-bancaires à l’intérieur-même de la Zone Euro entre les banques nationales et les banques privées qui fait que la Bundesbank accumule les excédents sur les banques centrales des pays du Sud , l’Allemagne disposait il y a peu d’un excédent de 800 Milliards d’Euros ……………….
        De fait , les capitaux de l’ Italie et de l’ Espagne affluaient vers l’Allemagne ………….
        Par conséquent , il y a fort à parier que l’ Allemagne n’ a pas du tout intérêt à un éclatement de la Zone Euro ; et oui forcément , que ferait-elle de ses 800 Milliards qui n’ont pas de contre-partie ?

        Mais ne pas perdre de vue que le Président Macron a quant à lui une grosse carte à jouer lui permettant à la fois de redorer son blason , de reprendre plus ou moins la main sur le plan Européen , d’ imposer une défense des intérêts de son pays , la France .

        Saura t-il la jouer ?

  2. Lucien dit :

    Elle nous fait du Raymond Devos dans le texte…

    « Et si vous-même vous n’avez rien à dire, et bien on en parle ! »

    Si elle n’est pas en train de se dire que le budget des Armées pourrait être sacrifié mais qu’elle en parle quand même, c’est que cette épée de Damoclès hante son esprit, voilà tout. Elle va se battre avec tout son courage pour défendre le budget de son ministère (et je lui souhaite tout le succès possible dans cette entreprise) mais au final, c’est Macron et Philippe qui imposeront leurs vues et les feront adopter par la majorité de droïdes LREM qui siègent à l’Assemblée Nationale. Le Sénat gueulera peut-être mais ils n’ont pas le pouvoir d’empêcher quoi que ce soit.

    Si les décisions prises par Macron et Philippe ne sont pas celles que le ministre des Armées attend, il ne lui restera plus qu’à manger son chapeau ou à démissionner. C’est tout.

  3. fred dit :

    Aie , aie , aie , après ce genre de déclaration , on peut réellement s’inquiéter …

    • Norbert dit :

      @fred. Pourquoi s’inquiéter puisque nous pouvons faire de la dette sans nous priver puisque ,il a été plus ou moins acté que nous entrons avec l’euro dans le mécanisme d’une dette perpétuelle, que nous n’aurons donc pas à rembourser comme les grecs en Europe et les américains avec leur dollar.Nous aurons simplement les intérêts de la dette à payer jusqu’à l’explosion du système, et comme nos créanciers du Proche Orient ne pourront pas nous contraindre , l’avenir est donc à la dépense publique. Bon les allemands ne seront pas contents, mais c’est un détail .

  4. Tristan dit :

    Elle défend son budget. Par contre je pense que politiquement il est bien plus facile de couper le budget militaire que couper dans les soins de santé ou augmenter la dette.

    • Faust dit :

      la dette ne sera jamais remboursé , au contraire elle est hors de controle , a un moment donné la question va se poser de son reset ( et a mon avis très vite ) autant la laisser filer en attendant , ça permettra de reconstruire ce qu il y a a reconstruire ici ou du moins de commencer …

    • précision dit :

      Pas convaincu pour la dette 🙂
      Elle a quasiment toujours augmenté. Je me souviens d’avoir récemment entendu des politiciens français se vanter de limiter *l’augmentation* de la dette,
      la dette, elle, augmentait 🙂

    • sergeat dit :

      35 pour cent du budget santé va à la bureaucratie contre moins de 20 pour cent en Europe!!!!!
      Les escroqueries à la sécurité sociale est estimé à 70 milliards d’Euros.
      Quelle quantité est donnée à des pseudo-associations?
      ………
      Combien de comités théodules reçoivent de l’argent pour du non travail.
      Combien coûte l’immigration non contrôlée?
      ………
      Combien nous coûte l’Europe pour nous désindustrialiser ?
      Combien nous coûte l’euro qui est un franc surévalué et un mark sous évalué qui nous pousse à ne plus être compétitif et dont la seule variable d’ajustement du déficit est la baisse des salaires?
      ……

      • Paddybus dit :

        Ha… ben …. si vous commencez a dire des choses qui fâchent et que la majorité refuse même d’envisager….alors, là…. ben…. clairement, ça m’intéresse…. mais on va pas être nombreux….

        • STARBUCK dit :

          J’adhère à 200%.

        • tschok dit :

          @Paddybus,

          Vous rigolez, tout le monde ne parle que de ça, vous allez vous marcher sur les pieds.

          Nous sommes trop nombreux à nous complaire dans une posture intellectuelle qui consiste à croire qu’en France nous refusons de parler des sujets qui fâchent, alors que toute notre culture, toutes nos façons d’être ne tendent que vers les affrontements passionnels et les débordements hystériques. C’est une sorte de spectacle que nous mettons en scène autour des sujets qui fâchent, tout en niant le faire: à la fois nous nions discuter des sujets qui fâchent, mais nous passons le plus clair de notre temps à nous engueuler à propos de sujets qui nous fâchent.

          Cela dit, toute société a ses tabous et la société française n’échappe pas à la règle: il y a des sujets que l’on ne veut décidément pas aborder.

          Mettons que je vous pose la question: quels sont ces sujets, d’après vous?

          Comprenez moi bien Paddybus: je ne vous demande pas de déblatérer les conneries habituelles sur la mauvaise gouvernance de nos administrations, la gabegie, les compromissions du pouvoir, les fraudes, la corruption du monde politique ou des choses de ce genre. C’est le tout venant, ça. Ce sont en réalité des sujets qui habitent l’espace politique et social.

          Je vous demande de me dire quels sont, selon vous, les vrais tabous. Les trucs dont on ne veut pas parler.

          Z’avez une idée?

          • fabrice dit :

            Starbuck
            Je ne comprend pas. depuis 1919 et la dislocation de l’empire austro hongrois voulue par la France, le politique étrangère de la France a été de s’allier avec eux (Hongrie, Pologne, Tchèquoslovaquie, Roumanie) pour contrer l’Allemagne. Ce sont des pays francophiles et qui, tout comme nous, ne veulent pas d’une Europe sous conduite allemande mais plus équilibrée. Macron qui accuse Orban de museler la presse et la Justice, c’est l’hôpital qui se fout de la charité…En plus, concrètement c’est loin d’être vrai. L’UE n’a pas les moyens d’aider le Club Med ET l’Europe de l’Est ET les pays arabo musulmans en ruine. Un moment faut faire des choix. Si l’Allemagne a, à choisir entre le club méd et l’EE, honnêtement je ne suis pas sur que Merkel choisisse la France simplement parce que celà couterait moins cher tout en conservant des marchés précieux pour les entreprises allemandes.
            Tschok
            Comme je le dis, les prédictions sont difficiles et tombent très souvent à côté. Qui aurait prévu le Covid19 ou l’élection de Trump il y a dix ans ? Honnêtement il n’y a pas de parti pris anti arabe chez moi, juste une vision claire et qui me parait honnête de la situation. Les élites de ces pays sont perverses, retorses et ne sont en aucun cas nos amis malgré leurs démonstrations d’amitiés, leurs buts sont très clairs et vont à l’opposé de nos valeurs.

          • fabrice dit :

            Tschok
            Sur les « tabous ».
            Je me suis amusé, faites de même c’est instructif.
            Google « Israël apartheid » 15,3 millions d’entrées
            Google « Daech » 2,9 millions de résultats
            Google « Darfour génocide » 125 000 résultats
            Google « Yézidi génocide » 5380….(cinq mille résultats…)
            On voit bien de quoi veulent parler certains Français et de quoi ils ne veulent pas parler…

          • Paddybus dit :

            Ne vous exprimez pas en énigme…. ayez le courage de vos opinions…. je ne suis pas devin…

          • ScopeWizard dit :

            @Paddybus

            Ben d’ entrée , il ne maîtrise pas ses sujets et se fout éperdument d’ être compris par ceux qui vont lire ses diverses bouillies infâmes aussi indigestes que nauséabondes , comment voulez-vous qu’ il s’ exprime ?

            Rester abscons et sibyllin voire insaisissable sont ses marques de fabrique lui permettant de masquer toute sa vacuité et le creux de ses propos ; nul mais efficace ………..

            Vous aussi , allons , soyez logique ………

            En attendant , vous me faites penser à cet oiseau ………
            http://4.bp.blogspot.com/-BTNuLtSFFmo/VRr9HuXOKaI/AAAAAAAARnE/j6lsykwuAW8/s1600/bird.jpg

            Quand vous aurez repris vos esprits et serez à nouveau parmi nous , faites donc signe ………… 😉

    • petitjean dit :

      @Tristan
      restons concentrés
      fraude aux assurances sociales + fraude fiscale + coût de l’invasion migratoire + Coût du parasitisme + coût de l’assistanat généralisé* + Subventions diverses et variées + dons à des pays étrangers = au moins 100 milliards par an !!
      J’écris bien : « au moins 100 milliards par an » !!!
      Ben oui, faut avoir le courage de le dire…………………………

      *au moins 6 millions de chômeurs, RSA compris et pas moyen de trouver deux cent mille personnes pour ramasser des fruits et des légumes en France !
      ça vous parait normal ?…………….

    • Océan dit :

      @Tristan Ca on est au courant,c’est même ce qui se fait de mieux dans pas mal de pays,c’est toujours plus facile de taper sur le budget des militaires (les vilains avec des armes à feu qui tuent des enfants et qui rappelle de mauvais souvenir) que de taper sur le système de santé ou vous allez voir des milliers de socialistes et autres opportunistes sauter sur l’occasion pour descendre le gouvernement ou s’attirer des voix,la dette,c’est les hordes d’économistes et « on va faire faillite » du dimanche qui se pointe.
      L’armée à peu de défenseur véritable qui prend sa défense et explique son rôle polyvalent et son utilité.

  5. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ « je ne suis pas du tout en train de me dire ce que je pourrais sacrifier sur le budget du ministère des Armées,]

    /Mode troll ON/
    Les primes de responsabilité des mongénéraux ?
    /Mode troll OFF/

    Cela représente combien de respirateurs , des T-60 pas des OSIRIS3 bien sur , hein ?
    André FRANQUIN dans les colonnes de  » Le trombone illustré  » , supplément pirate au journal de SPIROU , avait pris part au débat
    à la fin des années 70:

    http://img.over-blog-kiwi.com/1/48/85/75/20200411/ob_aa6c96_coupebudgetaire1.jpg#width=1266&height=1600

  6. farsight dit :

    Le budget de la france, laissez moi rire, le ministre des comptes publique de la france, fait le mendiant pour chercher de l’argent pour la france et la défense . En demandant des dons comme le dernier des mendiants . Déjà ils savent pas gérer un budget correctement et plus ça . En plus par manque de préparation de compétences , le gouvernement nous a condamné économiquement . Avec une dette énorme . Au moins les autres ne font pas les mendiants . Après se sera quoi , laver mon pare brise ?

  7. PK dit :

    Ah, si elle est convaincue… Faisons-lui confiance : on n’a jamais vu un politique se dédire de sa parole, ni se fendre d’un couteau dans le dos quand il s’agit de l’armée…

  8. ScopeWizard dit :

    Elle peut-être pas mais d’ autres , tel Bercy , n’ en rêveraient-ils pas ?

    Un pays souverain , la France ? Nous allons vite le savoir …………

    Allez , bon déconfinement à tous ……..en attendant la déconfiture ……….. 😉

    • OURGOUT51 dit :

      Bonjour à vous

      content de voir que le COVID n’ a aucune prise sur vous et que vous êtes en pleine forme!
      Bonne journée!

      • ScopeWizard dit :

        Bonjour à vous ! 🙂

        Eh non , pour l’ instant le ScopeWizard de Fort Bastion semble tenir debout et repousser toutes les attaques ………….apparemment il n’ est pas le seul ! Content aussi vous concernant ! 😉

        Mais bon , hormis port d’ un masque FFP2 ou de gants , ne pas oublier qu’ un « curieux » ennui de santé survenu environ 2 mois avant le confinement , l’ a complètement mis HS pendant plus de 24H , et qu’ il lui a fallu une quinzaine de jours ( ça ne parait pas mais c’ est long ) pour remonter la pente et revenir au top du top à coups de potions magiques et de poudres de perlimpinpin -mille fois plus efficaces que toutes les toxiques mixtures chimiques- qui ont considérablement contribué à renforcer son organisme et en éliminer toute carence ; bref , en résumé il n’ y a sans doute pas de hasard …………

        Vous aussi , restez en pleine forme ! 🙂

        Bonne soirée !

  9. Stoltenberg dit :

    L’État qui détruit l’économie pour ensuite prétendre à être en capacité de la relancer… Regardez à quel point ils sont indispensables, sans eux il n’y a pas de relance ! Et allez, brrrrt, on fait tourner la planche à billets, 1 000€ pour toi, 200 pour toi, et toi on ne t’aime pas donc tu n’auras pas. Je vous rappelle que c’est depuis 2008 qu’ils relancent sans cesse en créant une énorme bulle spéculative. Si la relance économique passait par l’impression des billets, c’est le Zimbabwe et le Venezuela qui seraient des superpuissances économiques. Si elle passait par la production de nouveaux chars et canons, alors ce serait l’URSS (jusqu’à 40 % du PIB pour la défense) qui aurait gagné la guerre froide. Là où il faut continuer d’investir c’est l’innovation car c’est un très bon investissement même en temps de crise. En ce qui concerne tout le reste, ce n’est malheureusement pas le moment ! Du moins si l’on veut diminuer autant que possible l’impact néfaste de l’État sur l’économie. La vraie relance passe par la diminution considérable de l’État et des institutions centrales, notamment la BCE qui, via sa politique des taux d’intérêt extrêmement bas + QE à l’infini pour « relancer » l’économie a favorisé un endettement massif de nos entreprises. Comment voulez-vous qu’elles puissent survivre une crise avec 175 % de PIB de dette ?

    • guillaume dit :

      Le probleme c est qu on est deja alle trop loin.
      La faute a ceux qui ici meme disent que la dette a toujours augmentee et que cela n a jamais ue de concequence. Ils ne voient plus loin que le bout de leur nez…
      La BCE fait trouner la planche a billet et achete des bonds du tresor parceque les etats du sud de l europe ne sont deja plus sovlables. Sans cela les taux exploseraient pour ces pays la.
      Du coup ces memes pays voyant des taux aussi bas continuent a s endeter encore plus en se disant, des taux aussi bas, on serait idiot de ne pas en profiter, voir meme de faire une relance! …
      C est un cercle vicieux, et ca finira mal le jour ou l europe du nord nous lachera.

  10. MAS 36 dit :

    Attention grande ouverture du parapluie (de berger car le plus grand..) ça sent la poudre ….de perlinpinpin , pas à canons.

  11. Ltikf dit :

    C’est pas elle qui y réfléchi, c’est le PR et Matignon… Et on le sait, depuis 2017, il y a peu de conseillers de cabinets experst en comptes publics dans les Ministères, tout est géré depuis le haut. C’est plutôt pour se dédouaner de ce qui va se passer, au cas ou elle resterait en poste après le remaniement qui se profile…

  12. Jm dit :

    D’expérience, quand on commence à entendre des phrases comme celles-là, je me dis qu’il y a du remaniement dans l’air.
    Comme ça elle pourra partir en disant  » vous voyez, moi, je ne voulais rien sacrifier » et les actes de son successeur seront noyés dans la masse des actions à venir.
    Les baisés, comptez-vous !!!!!!!!!!!
    On vit une époque formidable.

  13. philbeau dit :

    Difficile de commenter les propos de Mme Parly , considérant qu’ils n’engagent qu’elle à la finale . La décision ne lui appartenant pas . Je me bornerais , contrairement à beaucoup ici qui , sans doute par habitude , moquent d’emblée le (la)titulaire du poste , à constater qu’elle a jusque là offert , au-delà de l’image , la personnification d’une bonne ministre c’est tellement rare en ce moment alliant discrétion et présence là où elle devait être , avec pour résultat une situation de nos armées plutôt meilleure qu’elle ne l’a été depuis longtemps . Ayant au départ un parcours qui faisait inévitablement douter de ses capacités avec les expériences malheureuses que nous avons enregistrées depuis des lustres , elle a su , de mon point de vue , endosser l’habit et tenir son rôle avec je pense une réelle volonté de servir . Je lui souhaite de pouvoir continuer dans cette voie , et de voir l’efficience de son travail reconnu. (et je suis d’ordinaire sévère pourtant pour cette équipe gouvernementale et cette majorité parlementaire , où son rôle n’est pas des plus facile)

  14. HMX dit :

    La ministre fait simplement son job, en préparant le terrain pour les futurs arbitrages budgétaires qui s’annoncent musclés dans le contexte post-covid. A court, terme, et comme cela a été le cas suite à la crise financière de 2008, il est possible que la Défense bénéficie de commandes supplémentaires, ou plus simplement d’une accélération de calendrier de livraison sur des commandes déjà passées. A moyen terme, en revanche, il est permis d’être inquiet… lorsque nous pourrons vraiment mesurer l’impact de la crise sanitaire sur les rentrées fiscales, que le déficit budgétaire deviendra abyssal (il l’est déjà…), que la moindre remontée des taux d’intérêt nous expose à la catastrophe vu nos 115% de dettes publiques, alors certaines voix viendront aimablement nous rappeler qu’il faudra « faire des efforts » pour redresser les comptes du pays…

  15. Clavier dit :

    Tant qu’elle ne touche pas à …la bitte et au couteau, on pourra toujours se débrouiller !

  16. Plusdepognon dit :

    Tous les blogs « défense » relaient les inquiétudes de la BITD française du rétrécissement des budgets. Les militaires étant muets statutairement lorsque les sacrifices sont exigées de la fonction publique, le ministère obéit au-delà de ce qui est exigé :
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/04/29/l-impact-de-la-pandemie-sur-les-armees-21114.html

    D’où l’état actuel des armées françaises :
    https://youtu.be/l1GtNAaqnng

  17. Xaintrailles dit :

    Madame la Ministre est dans un exercice de communication gouvernementale ; pour moi elle a le champ libre pour rassurer, et cela me semble positif, si on lui a donné ce feu vert.
    Le gouvernement a menti durant deux mois, pour les masques notoirement ; peut-il décemment se permettre de mentir encore ? A mon avis non, à moins de risquer de perdre toute crédibilité dans des secteurs qu’il affirme cruciaux. Suis-je trop optimiste ou naïf ?
    Laissez-moi espérer que non ( j’ai l’impression d’être un peu seul, à lire les premiers commentaires ) en ce début de déconfinement « progressif » !

  18. pilum dit :

    Oui, elle ne ment pas car elle y a déjà pensé, et le budget a déjà été coupé ! Donc plus besoin d’y penser.
    Ah, si on avait réussi une défense européenne …

  19. Paul Bismuth dit :

    Les journalistes spécialisés défense ne se feraient-ils l’écho que de quelques cassandres?
    https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/covid-19-budget-armees-baissera-t-il-216723

    La réponse ne devrait pas trop tarder:
    https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/france-pourra-t-elle-conserver-modele-d-armee-216725

  20. le zouave dit :

    puisque les vrais professionnels de la santé disent que c’est pas une question de budget,simplement de l’argent mal dépensé, avec 35% d’administratifs(au 21em siècle,règne de la paperasserie française ), qui ne voient jamais un malade , la redondance des comités ars etc etc j’en passe et des meilleurs,c’est SUR quand tapant largement dans ces branches stériles et inutiles on retrouverait de l’argent pour les postes qui s’occupent vraiment des malades

  21. revnonausujai dit :

    Paroles, paroles , elle fera ce que dira le « chef » !
    https://www.youtube.com/watch?v=LYAvhujK4nA

  22. petitjean dit :

    Gouverner , c’est prévoir !
    mais ça, c’était avant !
    nous savons tous ce que vaut la parole d’un ministre et même d’un chef d’état en France
    « les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent » disait J. Chirac. Question mensonges il était très fort !
    Non seulement ce gouvernement a été d’un rare incompétence et est donc totalement responsable de la crise économique, mais c’est encore nous, le populo, qui va payer d’une manière ou d’une autre
    Si il y a encore un salarié qui va morfler, c’est le salarié du privé……………………

  23. papynuc dit :

    Traduction de l’énarchie en français moyen :
    Nous envisageons de réduire fortement le budget à moyen terme.
    Ou comment raconter des histoires aux citoyens.

  24. Moogli dit :

    L’argumentation des militaires sera que l’industrie de défense fait tourner plus de fonds, à l’échelle nationale, que des industries civiles alimentant des fournisseurs étrangers.

    Quand une petite base militaire ferme ses portes à Craphute-en-Valois, la boulangerie et le bistrot tournent moins bien pendant longtemps. Si les programmes militaires sont annulés pour payer des frais ailleurs, les petits dommages collatéraux (Bassins industriels, connaissances technologiques, chute de circulation monétaire régionale, et…) seront d’un autre ordre.

    L’industrie d’armement argumentera sur le fait qu’un euro dépensé chez eux, reviendra plus facilement qu’un euro dépensé dans des productions extérieures.

    Je ne suis pas friand d’une course aux armements, mais lucide sur l’incapacité future à relancer l’activité sans Bassins industriels viables. Après, je dis ça en sachant que leS pouvoirS politiqueS et les raisonnements sur 30 ans, ce n’est pas toujours compatible avec les élections et les mandats télévisés.

  25. Comlalune dit :

    J’ai mal au bide, l’institution communique tellement mal, alors que nous sommes tous passionnés. On a tellement été négligés … Question : c’est vrai que Mmd buzin travaille pour un hopital militaire ? Pourquoi ? pourquoi un Hopital militaire désossé par les arbitrages budgétaires et non pas par l’Hôpital public géré par
    Martin Hirsch ??? Tout autant désossé par l’exécutif : je pose des questions et je connais les réponses et j’ai honte

  26. Polymères dit :

    Le problème des citations c’est que parfois on perd le contexte.
    Ici en voyant les commentaires, on se dit qu’il y a soit un problème de compréhension soit une envie qu’il y ait une baisse car comme je le disais, certains internautes « passionnés » des armées sont habitués à voir et à entretenir la négativité, le pessimisme. S’intéressant aux mauvaises nouvelles et aux problèmes, notre armée et son futur ne peut être que mauvais, ils sont imperméables et presque perturbés devant de bonnes nouvelles ou de bons signes pour l’avenir. Tellement adeptes de l’autoflagellation, qu’ils arriveront à détourner le positif en négatif, soit en le minimisant. en instaurant du doute soit en changeant de sujet pour évoquer des problèmes.
    Je ne vous cacherai pas que ces personnes m’agacent, toujours présentes pour se plaindre toujours absentes pour dire merci, il y en a un paquet, pas seulement sur la blogosphère militaire

    Ici, je vois que personnes ne veut comprendre le contexte. Il n’y a personne dans le gouvernement qui parlent de réduire le budget ou les moyens militaires, bien au contraire, tous disent l’inverse. Ce sont des opposants ou des journalistes qui poussent ces questions et c’est à eux que s’adresse la ministre, d’où l’importance de comprendre le contexte de cette citation.
    Par le passé, c’était bien different, on avait des bruits de réductions qui émanaient du gouvernement et on était autour dans l’analyse et la réflexion. Mais certains veulent visiblement ne pas vouloir comprendre la situation actuelle et préfère se projeter 10 ans en arrière à espérer que le budget baissera pour qu’ils puissent exister en continuant à geindre.

    Nul n’aura relevé qu’actuellement on est en pleine élaboration d’un plan de relance et que tous les bruits signalent que la défense en bénéficiera. La ministre disant même ici que son ministère est le seul à avoir un projet déjà prêt.
    Cela fait des jours, des semaines qu’on voit la ministre, les industriels et d’autres œuvrer à cela, mais là encore, certains ne veulent pas le voir, pour eux, la seule action possible, c’est de tailler dans la défense, ils doivent en rêver la nuit.
    Donc mon commentaire ne va pas plaire à ces personnes, mais ce plan de relance arrivant rapidement, ils comprendront leurs erreurs d’analyses, même si après ils se rassureront à imaginer une baisse future du budget.

    • Moogli dit :

      Merci d’aborder l’idée cohérente que le maintien des programmes militaires participe à la relance économique. Les industries et services civils seront contents de voir les contrats DGA confirmés, quand les contrats civils n’arriveront pas tout de suite.

      Si une frégate ou un soum coûte cher et ne sert à rien, les employés des bassins pourront toujours aller cueillir des pommes et des champignons, pour relancer la machine économique.

    • ScopeWizard dit :

      @Polymères

      Mais on s’ en fout de tout ça , Polymères !

      C’ est du baratin tout ça ; ça fait des décennies que les gouvernements , qu’ ils se revendiquent de droite ou de gauche n’ ont de cesse pratiquer l’ exercice …….

      Sauf que maintenant , on n’ en a plus rien branler de tout ce verbiage , c’ est bon on en a assez bouffé ; ce que l’ on veut ce sont des actes donc là , in concreto , il se passe quoi ?

      Et puis cette détestable habitude que vous avez de toujours montrer du doigt , sans cesse désigner les mauvais Français que seraient ceux qui ne seraient pas en état de grâce tant la parole de tous ces guignols qui de surcroit se gobergent sur notre dos bien planqués sous les ors de la République , serait d’ inspiration quasi-divine ………..

      Désolé , mais tout le monde ne pratiquera pas la génuflexion devant toute cette bande de fantoches au service du Dieu Pognon , ne vous en déplaise …………

  27. norbert dit :

    On a tort de s’inquiéter pour le budget de la Défense car nous avons comme monnaie l’euro et non le franc. Nicolas Sarkozy a ouvert le bal en 2008 avec 600 milliards de dettes supplémentaires, sans que cela ne remette en question l’euro. L’Amérique agit ainsi avec le dollar et personne ne s’en émeut puisque la monnaie est devenu virtuelle et déconnectée de l’économie réelle. Les allemands râlent mais on s’en fiche puisqu’ils n’ont plus d’autre alternative que de laisser faire. La France pour s’excuser de son laxisme déclare qu’elle est le seul rempart contre le terrorisme, quand aux autres ils font le dos rond. L’excuse du creusement de la dette n’est donc plus un obstacle puisqu’on ne la remboursera jamais. Bref il faut tout changer pour que rien ne change.

  28. caiusbonus dit :

    On se demande pourquoi elle cause alors que c’est Bercy qui décide de tout! Elle n’est comme les autres ministres qu’un pantin de plus.

    • Paddybus dit :

      Bercy ne décide que de la répartition bien voulue par bruxelle….!!!
      Il faut cesser de rêver, les pouvoirs ne sont plus dans les mains des « élus »…

  29. Jym dit :

    Et si on lui souhaitait avec sincérité bonne chance au lieu de la descendre à chaque discours ? C’est fatigant. Même si la décision finale n’est pas de son ressort, cela ne l’empêchera pas de se battre pour défendre son budget.