!-- Quantcast Choice. Consent Manager Tag v2.0 (for TCF 2.0) -->

 

La DGSE déplore la faiblesse du niveau des candidats à certains de ses concours ouverts aux civils

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

198 contributions

  1. vachefolle dit :

    Enfin maintenant, si on jette tous les CV si il y a une fote d’ortografe, il ne reste quasiment plus rien.

    • luc dit :

      si les pages blanches

    • Stoltenberg dit :

      Non, il en reste probablement autant qu’avant. Simplement la proportion des CV admis/reçus sera plus basse. C’est parce que l’obtention d’une licence est un prérequis. Et comme la canaille de gauche a transformé l’Enseignement Supérieur en un centre de formation professionnelle et idéologique (à quelques exceptions près), il ne faut pas s’étonner du niveau moyen des candidats qui est moins élevé.

      • Robert dit :

        On ne dit pas merci aux pédagogistes ni aux syndicats de gauche de l’enseignement qui n’ont cessé de plaider pour trouver des dérivatifs et des excuses afin de contourner le sens de l’effort et la valeur personnelle pour tout araser afin que la sainte égalité soit enfin respectée.
        Enfin, elle l’est, la majorité est incapable du niveau du brevet il y a cinquante ans et les sur diplômés pourront se caser à Carrefour ou Mac Donald.
        https://pensetoimeme.files.wordpress.com/2012/12/egalite-des-chances-konk-w1.jpg

        • Prof de physique dit :

          C’est pas faux.
          Je dirait même plus.
          Il y a du vrai.

        • Clément dit :

          Pour les côtoyer quotidiennement au travail, ceux à qui on a appris « le sens de l’effort » semblent l’avoir oublié avec les années.

        • Le Glaive dit :

          @ Stoltenberg, Robert ( et quelques autres..) : je me demande dans quel pays vous vivez depuis au moins 50 ans.. de toute évidence, vous ignorez que ce pays s’est aligné sur la civilisation américaine dès la fin de la seconde guerre mondiale, et en a adopté les codes, les modes, les méthodes, le modèle économique, le modèle éducatif aussi.
          Il vous échappe que les gouvernements de la France depuis les années 50, n’étaient pas des gouvernements de communistes chinois ou de communistes soviétiques, , ni de rebelles cubains, mais des gouvernements de droite ou de centre droit , de type capitaliste et sous influence américaine, notamment au niveau de l’enseignement supérieur : les concepts, les méthodes, les principes, étaient tous hérités de la grande Amérique…. l’ensemble de la société française d’ailleurs à adopté les codes américains.. au niveau de l’enseignement supérieur évidemment, c’est la même chose et c’est bien sous l’influence de type anglo-saxon à tous les niveaux, que l’enseignement français a basculé dans ce que l’on connaît… l’absence de sélection pour toute la populace qui a été admise à faire des études sans limite, mais une sélection des plus sévères pour accéder aux quelques écoles ou centres de formation qui ont gardé toute leur puissance… petite niche réservée aux petits malins et à une caste souvent très aidée financièrement par papa et maman. c’est bien le système à l’américaine qui est en place : la fabrique du crétin pour l’immense masse, car avec du crétin on fait à peu près ce que l’on veut, et puis les quelques écoles d’excellence qui continueront à fabriquer la petite élite qui tient les rênes dans tous les domaines… il est inutile d’aller voir de la canaille gauchiste et des communistes partout, ça c’est l’excuse très facile qui sert depuis 70 ans… cherchez donc plutôt du côté de la sous-culture américaine qui a submergé notre pays et imprégné les dirigeants de l’éducation nationale..

          • philbeau dit :

            Là le Glaive , vous vous surpassez dans la mauvaise foi , doublée d’aveuglement volontaire idéologique . l’Education nationale (pourquoi est que je persiste à mettre une majuscule ?) n’est pas évidemment , tout le monde aura corrigé , « imprégnée »de la sous-culture américaine , mais bien depuis mai 68 , du lavage de cerveau gauchiste , lui-même précédé du conditionnement communiste , l’énorme majorité des enseignants étant depuis les années cinquante encartés ou sympathisants du PCF . Vous avez dormi depuis 50 ans ? A moins , évidemment , d’être vous-même un de ces encartés , continuant tranquillement son travail de propagande . Quant à la fameuse sous-culture américaine, bien réelle , creusez un peu plus profondément pour trouver ceux qui on intérêt à son développement . Et vous pourrez boucler la boucle avec vos amis gauchistes .

          • Stoltenberg dit :

            Le Glaive :
            Ne confondez pas, s’il vous plaît, votre imaginaire de pauvre schizophrène avec la réalité. J’ai « fact checké » vos confabulations, voici les résultats.
            .
            Liste des ministres successifs de l’éducation nationale (1944-1954) :
            ( Liste complète à retrouver sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Ministre_de_l%27%C3%89ducation_nationale_(France) )

            -René Capitant: « Le vrai gaullisme est à gauche ! »
            -Paul Giacobbi: député radical-socialiste
            -Marcel-Edmond Naegelen: membre du comité directeur de la SFIO (Section française de l’Internationale ouvrière)
            -Édouard Depreux: militant socialiste (SFIO) puis fondateur du Parti socialiste unifié
            -Yvon Delbos: membre du Parti républicain, radical et radical-socialiste (Parti radical)
            -Michel Tony-Révillon: membre du Parti républicain, radical et radical-socialiste (Parti radical) devenu ensuite Rassemblement des gauches républicaines auquel a adhéré François Mitterrand
            -André Morice: membre du Parti républicain, radical et radical-socialiste (Parti radical) et du groupe Gauche démocratique
            -Pierre-Olivier Lapie: député de la Section française de l’Internationale ouvrière (SFIO)
            -André Marie: membre du Parti républicain, radical et radical-socialiste (Parti radical)

            Ils sont tous de gauche ou, au mieux, de centre-gauche. Il faudrait se pencher sur le bilan de chacun d’entre-eux individuellement pour évaluer mais le constat général est clair: on est loin d’une tendance « de droite ou de centre droit , de type capitaliste et sous influence américaine, notamment au niveau de l’enseignement supérieur » que vous décrivez.
            .
            Par contre, ce qui est vrai, c’est que les classements internationaux qui sont faits pour évaluer la performance des universités ont récemment eu un grand impact sur l’éducation supérieure en France. Ces classements sont adaptés spécifiquement au modèle anglo-saxon et, de ce fait, ne reflètent pas du tout la qualité de l’enseignement français. On peut ajouter aussi l’impact négatif des programmes d’échange comme Erasmus, dont le but n’est visiblement pas de promouvoir l’excellence académique (mot-clé des meilleures écoles françaises), mais plutôt d’organiser un vulgaire échange culturel déguisé en études.
            .
            Le terme de « sous-culture » que vous avez utilisé me fait penser à une certaine exposition de 1937, peu glorieux comme référence. En attendant, votre culture (ou plutôt « sur-culture ») est certainement celle d’un résident d’un asile psychiatrique assis toute la journée devant Russia Today et qui pense qu’il est pote avec Poutine ou Xi « Shithole » Jinping.

          • Le Glaive dit :

            @ Stoltenberg : au niveau de la mauvaise foi mensongère : vous citez 10 ministres de l’immédiate après guerre,(union nationale) et vous oubliez plus de 30 ministres de l’E.N qui leur ont succédé, de la droite la plus avouée à la plus légère, et tous des atlantistes ( sauf Chevènement ..) ce sont les ministres et leur personnel qui insufflent la politique, et pas quelques professeurs soumis à leur hiérarchie dans leur classe .. J’ai plus de 35 ans de vécu dans ce milieu pour pouvoir affirmer que la légende du prof gauchiste ou communiste est une pure légende , diffamatoire … vous vivez dans un monde de préjugés, de fantasmes, et d’hystérie anticommuniste : ça vous regarde maus ça ne vous donne pas le droit de parler au nom de gens dont de toute évidence vous ne connaissez rien . Votre passage dans l’E.N en tant que  » client » a d’ailleurs du être des plus brefs …

          • Laurent Lagneau dit :

            @ Le Glaive,

            « la légende du prof gauchiste ou communiste est une pure légende , diffamatoire »

            Pourtant, j’en ai croisé quelques uns durant ma scolarité…

          • Stoltenberg dit :

            -> « J’ai plus de 35 ans de vécu dans ce milieu pour pouvoir affirmer que… »
            -> « la légende […] est une pure légende »
            .
            Cqfd.

        • Félix dit :

          Je ne suis pas d’accord avec vous, même si « l’élève aux cœurs des savoir » de Ségolène Royal à été une c… monumentale, ce n’est pas un errement typiquement de gauche ou dû aux syndicats.
          Ces derniers protestent depuis des années contre l’appauvrissement des programmes d’enseignement qui sont promus par tout les gouvernements de gauche ou droite (vantant à chaque fois d’excellents résultats au BAC et oubliant à chaque fois la baisse du niveau en math par exemple).
          Le manque de compétence est dû, à mon sens, aux attentes du monde du travail, à la judiciarisation, et au clientélisme à courte vue des politiques.

          1- L’industrie n’étant plus le moteur de l’économie, les écoles d’ingénieurs, qui ont longtemps tirée le système éducatif français vers l’excellence, sont tournés (en partie) vers le management, l’éco, le marketing, la com etc… Tout ces secteurs ne nécessitent pas de compétences mais des « savoir-être ». Qui n’a jamais vu de petit chef incompétent, mais doté d’une autorité en béton ?
          Avec des salaires au ras des pâquerettes pour les opérationnels et des primes mirobolantes pour les managers, les « brain-stormeur » et les influenceurs, ignares et fiers de l’être, comment ne pas s’étonner que le goût pour la culture s’étiole.

          2-La complexification des normes françaises, européennes, les règlements pléthoriques, tout le maquis pseudo juridique, fait passer l’essentiel du travail intelligent dans la gestion et le management, s’éloignant encore un peu plus du monde réel, pour patauger dans le kafkaïen administratif- qui se soucis d’avoir une bonne connaissance de l’histoire quand il suffit d’internet de ‘légifrance.fr’ et des norme AFNOR pour avancer dans la vie? Aujourd’hui, une bonne partie de la formation s’enlise dans les sables mouvants de la connaissance juridique. Attention, il faut des normes, de réglements et des lois, mais il faut surtout que cet ensemble soit cohérent, simple et STABLE.
          On ne peut pas capitaliser des connaissances si ces dernières ne sont pas stables dans le temps. La primauté de la chose juridique et son instabilité, font que la connaissance elle même n’a plus de valeur.
          La formation continue, le développement personnel, sont les résultats de la démonétisation des connaissances, pourquoi donc accumuler du savoir si il est perçu comme périssable ? Pourquoi apprendre maintenant, il suffit de savoir piocher le web le moment venu.

          3-La fin des véritables concours (comme le BAC, achevé par le COVID) démolis à petit à petit au profit du contrôle continu, de la formation en alternance et de validation des acquis de l’expérience.
          Le problème c’est qu’un prof est sensible à l’échec d’un étudiant/élève, ce sont des relations humaine, il est normal que d’être sensible aux difficultés d’un semblable.
          Pour les institutions (lycée, grandes écoles, FAC etc) avoir un bon taux de réussite est plus vendeur que de montrer un niveau d’exigence élevée. D’autant plus dans un monde de concurrence où l’on communique sur des indicateurs simplistes.
          Pire, dans le système des écoles supérieures privées, c’est la corruption et le clientélisme, les diplômes ne sont plus qu’une question de prix.
          C’est pour cette raison qu’il faut des concours anonymes, c’est ainsi que le jugement est le plus impartial et impersonnel.

          Cela dit, les « pédago » collaborant à cette chaîne d’ineptie, méritent vos outrages.

          (PS, je ne donnerais de leçon à personne en matière d’orthographe, en la matière, je m’écrase).

          • ScopeWizard dit :

            Écoutez les gars , je ne voudrais pas vous paraître désobligeant , faire le rabat-joie ou tenir le rôle du casse-noisettes de service voire celui du fayot d’ opérette tapi dans l’ ombre des coulisses , mais très honnêtement , pour l’ instant de tout cet échange , s’ il y a un commentaire qui sort du lot , c’ est bien celui du gars @Félix…………….

            En effet , tout rejeter sur la faute des Communistes , des Socialistes , des Radicaux , de la Gôche en général ou attribuer les causes de ce déplorable état de fait qui affecte l’ ensemble de notre Enseignement à une sous ou sur-culture Américaine pourtant très active sur les campus universitaires , ne me paraît pas constituer le meilleur angle ; en fait , ça fait très « je cherche un coupable , je désigne donc un bouc émissaire , il m’ en faut un » .

            Je serais par conséquent personnellement beaucoup plus favorable à une approche nettement plus nuancée et prudente ( mesurée quoi ) prenant en compte le fait que les causes sont multi-factorielles , mais aussi la complexité de la situation dont les divers aspects doivent être appréhendés avec le plus grand soin .

            Ça me paraît être là la condition sine qua non d’ une bonne compréhension de l’ ensemble ………..

          • fabrice dit :

            Félix
            Vous faites un très bon résumé de la façon de voir l’éducation depuis la fin des années 80 parmi « l’élite ». Sauf que le GVT de « l’élite » technocratique on l’a aujourd’hui et Macron, Loiseau sont de parfaits étudiants appliquant à la lettre le manuel de com administratif de l’ENA. Qu’est ce que vous constatez ? vous les trouvez bons communicants ? Hyper convaincants ? Enthousiasmant ?

      • Clément dit :

        Ok bommer 😉 !

    • joe dit :

      Pas faux mais en règle générale, le constat fait par la DGSE est… reproductible dans le privé. Je ne sais pas ce qu’était le niveau global en 1950 mais franchement la culture au sens large est passé à la trappe pour beaucoup.

      Il y a heureusement des profils qui seront toujours curieux du monde et simplement intelligent mais que de « déchets » ou plutôt, de gâchis.

      • Jm dit :

        Si vous voulez rire, dans un questionnaire de culture générale oral que nous avons réalisé au sein de notre très grande unité, à la question où se déroule le festival de Cannes, 34 % ont répondu….je ne sais pas, dont 2 …..officiers OSC donc BAC + 3
        On est revenu à la couleur du cheval blanc d’Henri IV !!!!!!!!!!!!!!!

        • Stoltenberg dit :

          Peut-être qu’ila auraient répondu correctement si vous leur aviez demandé où se déroule le rallye Dakar.

    • laurent dit :

      Ouai enfin, maintenant les meilleurs élèves font des écoles d’ingé, développeurs et non pas les école de relation internationales vues comme la planque de hauts fonctionnaires. Ils savent que des entreprises comme Google, Facebook, IBM, Microsofoft…etc recherchent des ingés français et développeurs. C’est vite vue pour ces meilleurs élèves. Ya aussi els écoles de commerce.

  2. mich dit :

    Une simple question aux recruteurs de la DGSE , est ce que les services des autres pays recrutent de la même manière ? est ce que juste pointer la faiblesse des candidats est suffisante ,surtout qu ‘il y a un besoin si je comprends bien .

    • MAS 36 dit :

      vous croyez que les recruteurs n’ont pas l’expérience nécessaire ?

      • mich dit :

        Je me demande si la sélection française est particulière dans le renseignement .

  3. Hamster Jovial dit :

    On retrouve les mêmes commentaires de jury dans la majorité des concours de la fonction publique. À chaque fois de nombreuses personnes s inscrivent à de nombreux concours mais ne se présentent qu’à quelques écrits. À chaque fois le jury s’étonne que les candidats sont mal préparés et n’ont pas la « connaissance de la culture » de leur administration. Par expérience ces concours permettent surtout de sélectionner des personnes capables de bachotter ou des personnes issues de familles de membre de cette même administration et qui y ont déjà intégrés les codes à utiliser dans ce milieu professionnel.

    • Sam dit :

      J’allais poster dans la même veine : la DGSE découvre sur le tard les problèmes qualitatifs que recontre toute la fonction publique !

    • bernard635 dit :

      En effet, il suffit de lire les rapports des jurys de la fonction publique pour se rendre compte que c’est général. Par contre, il ne faut se focaliser sur les mauvais. Quand il y a 14 places pour 400 candidats, la prime est forcément aux plus motivés et préparés. Le style de sélection est fait pour ça.

    • Stoltenberg dit :

      Est-ce que les salaires proposés sont compétitifs par rapport au privé ?

      • Aymard de Ledonner dit :

        Non

      • Contractor dit :

        Grille de la fonction publique.

        • caiusbonus dit :

          Attaché: indice 390 à max 673 + indemnitaire (je ne connais pas celui de la Défense)
          Attaché principal: 500 à 808 + indemnitaire
          Attaché hors classe: 655 à HEA (à la louche 890) + indemnitaire
          Indices majorés. Valeur brute point d’indice 4,686 €
          Je suis HC au taquet, à la louche 5 500 in the pocket en final. Bien moins que le privé en équivalence mais garanti et abrité. C’est juste un choix.
          Je suis souvent jury et j’avoue rester souvent pantois, ma mamie décédée à 93 ans avec le certificat d’études m’ayant plus impressionné que bien des candidats à bac +5…

          • Faublas dit :

            Exact, le déficit d’ouverture, de curiosité propre, de besoin de voir et comprendre est gommé par les pré-définis et le gavage de bien-penser et de regarder ce qu’il faut, là où il faut. En fait, à de rares exceptions, les jeunes générations ont appris le caniveau (avec délectation). Ce que recherche la DGSE est plus des réflexions « révolutionnaires » pour aller au delà des évidences, une capacité d’agrégation de ces fameux « signaux faibles », d’analyse, de comparaison historique. Qui a lu La Guerre en Gaule, Hérodote, Xénophon, Sun Zu… parmi ces candidats ? Là est la vacuité des candidats qui pensent que répéter un pré-digéré est un signe de compétence.
            L’enseignement donne-t-il cette approche libertaire aux élèves et étudiants ? L’éducation familiale libérée conduit à une désocialisation des enfants, y compris face aux enseignants et en tant que parent pour la progression des enfants dans le système, on cesse vite de jouer… Essayer d’expliquer à des jeunes la nocivité intellectuelle de ce magnifique outil de partage qu’est internet s’il délimitait au partage et pas au conditionnement social.
            Aux livres citoyens… Madame Taubira a dit que « La savoir et l’éducation préparent des êtres difficiles à gouverner ». le but d’un état est d’avoir le niveau juste nécessaire à la productivité, mais sans la capacité de se projeter.
            La culture de la procédure… selon Prévert : « Qu’importe que je sois de mauvaise foi, puisque je suis pour la bonne cause », et le mode de fonctionnement actuel où l respect de la procédure dédouane l’incompétence.

          • Jm dit :

            J’ai souvenir d’une phrase qui m’a toujours marquée ; un vieux qui meurt ,c’est une bibliothèque qui brûle.

          • Observateur amusé dit :

            Bonjour caiusbonus,
            Quelle référence avez vous du privé ?
            Vous touchez l’équivalent de +/- 85 K€ brut par … les postes à ce niveau de rémunération sont rares dans beaucoup d’entreprise….
            Quelques chiffres:
            Le salaire moyen en France dans le privé ou en entreprise publique s’est établi en 2011 à 2130 euros net par mois mais 50% des salariés gagnent moins de 1712 euros ( salaire médian). Toujours d’après les chiffres de 2011, 90% des salariés gagnent moins de 3400 euros net par mois. Les 1% les mieux payés gagnent plus de 7817 euros net.
            Le salaire médian, à 1.675 euros bruts mensuels, sépare les 50% des Français qui gagnent moins que cette somme de l’autre moitié qui gagne plus.

            Pour avoir des références plus récentes:
            En 2015, date des dernières données disponibles, le salaire moyen des cadres et professions intellectuelles supérieures s’élève à 48 903 euros net par an (on est donc assez loin de vos 66 K€ net annoncé dans votre post).
            Une connexion avec la réalité serait finalement de bon aloi

    • LesPetitsPédestres dit :

      Merci pour ce commentaire concis mais pertinent qui sort de la rengaine habituelle de bon nombre des adeptes du commentaire sur ce site: « Mais ma bonne dame! C’était mieux avant! »
      Il serait peut-être temps que les concours évoluent un peu plus que superficiellement, histoire qu’ils soient en adéquation avec l’ouverture sociale mise en avant par tant de politiques, directions d’écoles supérieures et institutions diverses.

    • felipe dit :

      oui mais pourquoi donc ??? l’université ne prépare pas aux épreuves écrites et orales des concours de cadre A/officier de la police/gendarmerie/douane/pénitentiaires/armées/donc DGSE.
      le master a permis de sélectionner des gens intelligents et qui savent globalement se positionner mais dont la culture générale et la capacité d’interrogation relativement faible. ce n’est pas de leur faute, mais de l’université.
      combien de candidats en restent à la méthode de composition juridique apprise dans les 3 premières années ??? combien osent s’interroger sans parti pris sur tel ou tel sujet de géopolitique, d’économie ou de sociologie ??
      quand ils affrontent les étudiants des classes préparatoires, ils sont laminés, rien que par manque de méthode et de préparation.
      maintenant, il ne faut pas non plus perdre de vue que les rémunérations des cadres de la fonction publique ne font pas vibrer un admis à sciences po, à l’X ou normale sup

      • Jm dit :

        Non, pas intelligent
        Instruit.

      • Stoltenberg dit :

        Si les universités commencent à être trop exigeantes avec les étudiants, elles ne pourront jamais satisfaire aux attentes du Ministère en ce qui concerne quotas de diplômés. Idéalement, il ne s’agit pas de mettre la barre à un niveau arbitrairement élevé mais de diplômer uniquement ceux dont on peut dire qu’ils sont instruits et cultivés au bout d’un échange. Certains scientifiques disent que ce niveau est étroitement lié surtout au QI et à l’éducation dès le plus jeune âge. Le problème est donc peut-être là.

    • Albatros24 dit :

      Vous avez raison et cerné toute la difficulté d’adapter le principe du concours administratifs à notre époque. Seuls ceux qui ont acquis les connaissances requises et souvent issus de familles de haut fonctionnaires réussissent les concours…c’est le cas de L ENA et son concours.
      Nous passons à côté de talents et il est vrai le niveau baisse…Chaque année
      Car nos enseignants sont eux mêmes moins motivés par leur travail et négligent les élèves difficiles préférant investir les bons éléments. D’où un des ressorts cassés de notre ascenseur social…

    • Stylgar dit :

      Pour être régulièrement dans des jurys de concours, c’est assez vrai. Mais on trouve aussi quelques candidatures intéressantes.

      • caiusbonus dit :

        Oui, on peut encore trouver des personnes qui ont appris à penser plutôt que appris ce qu’il fallait penser, mais ça se raréfie dans cette course éperdue à l’égalitarisme à tout crin, et à tout prix, qui ne peut se faire que par le bas.
        C’est dommage car globalement on n’est pas plus cons qu' »avant » et c’est juste une question de volonté politique.

  4. zirba dit :

    Résultat des années de mise en application des principes des pédagogiques dans l ‘ éducation nationale. Abandon du B.A.VA et on se retrouve avec des bac+ 3 qui ne savent plus écrire correctement.

  5. zirba dit :

    Pardon.Pedagogistes.

  6. luc dit :

    La DGSE une « coquille  » de plus en plus vide, enduite d’un vernis phosphorescent ….. tel un lampyre .
    Ceux retenus ou plutôt « attrapés », voyant le fonctionnement interne , repartent bien vite un Turn-Over incroyable

    • Albatros24 dit :

      Vous êtes sûr de vous ?
      Il y a un gros turnover à la DGSE à cause d’une mauvaise organisation ou parce que cela ne paye pas assez plutôt …

  7. Plusdepognon dit :

    Les candidats sont issus de la société française.

    Comme ces informations datent de quelques années, on peut en rire un peu :
    http://www.slate.fr/story/82001/quiz-dgse-marches-publics

  8. Eurafale dit :

    Forcément, quand on coupe les crédits à l’éducation depuis des années, le niveau baisse partout. C’est applicable également à la santé. Les dictées étaient utiles, l’usage du dico et du bescherelle aussi. Quand à la culture géopolitique, quand on voit les reportages TF1 en mode micro-trottoirs sur les marchés, centrés sur les « faits divers » en France avec moins de 10min d’infos internationales, pas besoin de chercher loin. C’est valable aussi pour France 2, BFM, CNEWS.

    • PK dit :

      Rien à voir avec le fait de couper les crédits à l’EN : il y a plein de frics là-bas et il est très mal employé.

      C’est une question de culture : on ne cherche plus à former les gens. L’EN est une vaste garderie. C’est tout.

    • Stoltenberg dit :

      Déjà, ce n’est pas une question de crédits alloués à l’éducation. Ceux-ci sont beaucoup plus élevés en France que dans la plupart des pays qui obtiennent des résultats aux classements PISA bien meilleurs.
      .
      Deuxièmement, les journaux télévisés n’ont pas vocation à remplacer les livres et articles de presse spécialisée (ou même Wikipédia qui est un très bon site pour s’informer).
      .
      Et enfin, troisièmement, puisque l’on parle de l’orthographe, « quand » et « quant » c’est pas pareil.

    • mich dit :

      Et vous trouvez que l ‘on avait plus le choix avec trois chaines , pas internet et beaucoup moins de livre et revue abordable ? les crédits ont bon dos.

    • Albatros dit :

      Le niveau baisse car on veut faire trop de matières en négligeant les bases dès le collège. Quant à la géopolitique c’est plutôt en fac ou à l’IEP qü’on en fait.

  9. Lucien dit :

    Oui et bien la DGSE comme n’importe quel recruteur (entreprise privée ou fonction publique) voit le résultat de cinquante ans de réformes de l’Éducation Nationale, basées sur les pédagogies de M. Philippe Meirieu et des autres imbéciles qui se réclament des analyses de Bourdieu.

    – la maîtrise de la langue française s’est effondrée.
    – le niveau général des connaissances, notamment en culture générale, a été volontairement et sciemment réduit à sa plus simple expression car c’était soit-disant le reflet de la domination culturelle des élites bourgeoises.
    – le rejet de toute forme de discipline qui « briderait l’enfant dans sa créativité » fait que les jeunes souvent ne viennent pas aux rendez-vous, ou bien sont en retard, ne connaissent pas les cinq mots de la politesse élémentaire (bonjour, pardon/excusez-moi, s’il vous plaît, merci, au revoir). Ils improvisent parce que c’est ce qu’on leur demande de faire en classe. Pourquoi voudriez-vous qu’ils se préparent ? On ne veut plus leur faire apprendre par cœur quoi que ce soit, il faut simplement que ça sorte spontanément. Ils font ce qu’on leur a appris à l’école, mais une fois arrivés dans le monde professionnel, c’est totalement inefficace. Et ce n’est même plus la faute des jeunes, on ne le leur a pas appris, ils ne comprennent même plus pourquoi leur comportement choque les adultes.

    Le résultat, c’est que cela a aggravé les inégalités sociales dès l’école. Le comble pour des idées venues de la gauche libertaire de Mai-68 ! Les jeunes qui ont un bon niveau (il en reste encore un peu, je vous rassure) sont ceux qui ont eu des parents très éduqués, et souvent socialement favorisés. Bon capital culturel dans la famille, grande attention à l’excellence scolaire chez l’enfant, choix exigeant (donc souvent cher la plupart du temps) de l’école, les résultats sont souvent au rendez-vous. Pour les jeunes qui n’ont pas la chance de naître dans la bonne famille, en particulier les enfants d’origine étrangère avec des parents ayant eu un faible niveau d’éducation ou de maîtrise de la langue française, c’est un véritable combat de géant pour apprendre tout seul ce que leur collègue ZEP ne peut plus ou ne veut plus enseigner.

    Aujourd’hui, si vous êtes né pauvre, soit dans une famille rurale de la France profonde, soit dans une famille d’origine immigrée paumée dans sa banlieue, pour arriver à retrouver le capital culturel, c’est-à-dire la culture générale et le savoir-être en public, face à des recruteurs, face à des hauts fonctionnaires, etc…, si vous n’êtes pas aidé et repris en main par une tierce personne, c’est pratiquement impossible. Et l’école républicaine depuis cinquante ans en est la cause majeure, malgré tout le dévouement des professeurs dans beaucoup d’écoles.

    • luc dit :

       » si vous n’êtes pas aidé et repris en main par une tierce personne, c’est pratiquement impossible » ex Rachida Dati

    • M.G dit :

      Fabuleux résumé de la situation.

    • Hermes dit :

      Je ne suis pas d’accord pour tout mettre sur le dos de l’éducation nationale.
      .
      C’est aux « jeunes » de faire les efforts, l’information est omniprésente autour de nous aujourd’hui, il n’y a plus la nécessité de l’inculquer dans les cycles principaux.
      La majorité de la culture générale doit venir de la curiosité et n’a pas à être inculquer par un gavage.
      .
      C’est donc l’éducation tout court de la jeunesse, détruisant la curiosité, la rabaissant, avec une petite « surcouchage d’abrutissage » grâce notamment à Youtube et quelques grandes chaîne « ultradébilitante » (à la Squeezie), c’est cet ensemble qui est responsable de l’état de la « jeunesse ».
      .
      Il m’a fallu quitter le cursus scolaire pour apprendre la réelle valeur des connaissances que l’on peut acquérir.
      Au final il faudrait qu’on ait 30-40 ans à 15 ans pour réaliser ce que l’on doit faire.

      • Lucien dit :

        Votre dernière phrase a résumé le côté irréel de votre proposition. Un enfant de 15 ans ne peut pas avoir l’expérience d’un adulte de 40 ans.

        Un enfant de 15 peut recevoir toute l’information qu’il veut mais comment peut-il juger de ce qui est bon et de ce qui est mauvais ? Comment discriminer ce qui a de la valeur de ce qui n’en a pas ? Le problème, comme vous l’avez dit, n’est pas pour le jeune d’accéder à l’information, c’est de l’évaluer, c’est de prendre du recul sur cette information. Aujourd’hui, justement, comme vous l’avez dit, le jeune peut accéder à une information (la vidéo de Squeezie) mais comment peut-il comprendre que cette information est de piètre qualité ? Je dis ça mais je ne regarde pas Squeezie donc je pars du postulat que votre observation (vous le qualifiez de débilitant) est juste.

        Un jeune a besoin d’un maître pour lui donner une vision du monde, c’est le modèle d’Aristote. Tous les livres ne se valent pas. Faire lire à un jeune une œuvre de Platon ou de Chateaubriand ne va pas lui apporter les mêmes choses que de lui faire lire un extrait du dernier livre de Marc Lévy. Or, lorsqu’on est jeune, c’est normal de trouver Platon peut-être un peu dur à lire et il faut l’aider, il faut lui donner les donner les outils de compréhension. Tout seul, le jeune ne va pas forcément se fatiguer sur Platon si à côté, Squezzie lui propose de « tout comprendre du monde » en une vidéo de cinq minutes. Si je ne sais pas faire la différence entre ce que m’apporte Platon et ce que m’apporte Squeezie parce que personne ne me l’a dit, moi-aussi je suis fainéant et je regarde la vidéo de cinq minutes, c’est tellement facile. Si chaque jeune comprenait Platon tout seul sans quelques difficultés, on n’aurait pas créé des écoles (même si certains jeunes très doués peuvent y parvenir mais ce sont des exceptions).

        L’idée que les jeunes trouvent d’eux-même la solution provient selon moi de cette théorie délirante que les jeunes ont par magie la capacité de s’instruire eux-mêmes. C’est encore cette idée à la Rousseau que l’homme est naturellement bon, c’est la société qui le corrompt. L’enfant, non encore corrompu, découvrirait naturellement les vérités parfaites. Le maître quant à lui, véritable cancer de la société, n’étant là évidemment que pour le corseter dans des illusions propres à perpétuer un système de domination sociale.

        Si nos jeunes étaient instruits, s’ils pouvaient enfin redécouvrir les Humanités dont ils ont été scandaleusement privés, ils n’accorderaient pas le moindre regard à Squeezie et aux autres chaînes que vous dénoncez, certainement à raison.

        Je suis par contre bien d’accord avec vous sur le fait que l’instruction ne s’arrête pas à l’école. On apprend toute sa vie. Toute sa vie, on lit des auteurs nouveaux, on relit parfois des classiques car on ne comprend pas les choses de la même façon à des âges différents. Quand j’étais adolescent, j’ai détesté la lecture du Grand Meaulnes. Quand je l’ai relu des années après, ce n’était plus pareil.

      • Albatros24 dit :

        Avant Mai1968 on parlait encore des Hussards noirs de la République. Soucieux de tous leurs élèves et durs à la tâche comme dans les sanctions.
        Depuis c’est devenu une incongruité historique.
        Sans aller jusqu à revenir au passé il me semble qû’ insister sur les bases du français avec des dictées il n’y à pas mieux que les dictées, les maths l’histoire géographique et une ou deux langues…Cela suffit largement. L’apprentissage d’une première langue vivante avec un locuteur dès la maternelle serait à promouvoir il me semble plutôt que de faire semblant avec des enseignants auto formés.
        Il existe des enseignants en ESC ou éducation socio culturelle aujourd’hui et des programmes qui changent avec chaque Gouvernement.
        Beaucoup d’erreurs et tâtonnements conduisent à la faillite sinon à perpétuer les intérêts d’une caste qui ne se remettra jamais ni en cause ni au travail avec ses 4 mois de congés payés…

      • felipe dit :

        notre jeunesse est ce que l’on veut en faire.
        le culte de l’effort et la récompense des plus méritants étaient la force de notre école publique dont les maitres n’étaient pas remis en cause par les parents. ils étaient de gauche mais accors à la méritocratie. le corps enseignant dans sa majortié (heureusement pas tous) en 2020 refuse toute forme d’autorité et de sélection (sauf pour ses propres enfants).

    • Françoise dit :

      @suite de Lucien : Comme par hasard, les enfants asiatiques ont des parents qui ne rigolent pas avec leurs études. Ils s’intègrent bien dans la société. Au contraire des enfants d’origine nord-africaine qui ont des parents se moquent de leurs études.
      La solution consiste à frapper les parents au porte-monnaie.

    • Euclide dit :

      @ Luc
      Excellent résumé de ce qu’est devenu l’enseignement en France (de l’école républicaine pour reprendre vos termes) , car la partie du rôl éducatif reste du domaine parental.

      J’ y ajouterais autre chiose . Si certains enfants de milieux non privilégiés parviennent à se hisser dans les grandes écoles , le risque est celui de se trouver face à la pensée ambiante ou conforme de l’élite actuelle .
      Ce qui est schizophrénique selon moi.

      • Lucien dit :

        Oui et c’est ce qui s’est passé pour moi en partie. Cela s’est traduit par un changement brutal de carrière après quelques années dans une très grande boîte (sans la nommez, je peux vous dire qu’elle a eu les « honneurs » d’un reportage de Cash Investigation, je ne sais pas si vous me croirez mais je ne vous mens pas). D’ailleurs, mon cas n’a rien exceptionnel, il y a énormément de personnes issues de grandes écoles ou de facultés prestigieuses qui se demandent ce qu’ils font dans des ambiances de la sorte et qui reviennent à des métiers avec plus de sens à leurs yeux, souvent manuels d’ailleurs c’est intéressant de le noter (je ne parle pas d’élever des chèvres dans la montagne, là c’est vraiment des situations très rares). Dans mon cas, je ne suis pas allé dans le manuel mais une expatriation hors d’Europe m’a fait beaucoup de bien, j’ai pu prendre du recul.

    • Robert dit :

      Bien vu, Lucien.
      Il reste l’école libre sous ou hors contrat, avec d’énormes sacrifices pour les familles pour donner une chance aux enfants, et même l’internat pour les plus instables. Cela marche mais pas avec l’argent des contribuables comme c’était prévu au départ. L’école publique elle continue son endoctrinement sans remise en cause et sans rien lâcher de son dogmatisme sectaire.

    • mich dit :

      Bonjour , « Les jeunes qui ont un bon niveau (il en reste encore un peu, je vous rassure) sont ceux qui ont eu des parents très éduqués, et souvent socialement favorisés. » , ce sont surtout ceux qui ont des parents qui s’ intéressent au travail de leur enfant (au moins dans les petites classes), un peu simple le coup de la banlieue ou encore mieux la fameuse France profonde , quand au dévouement des professeurs , comme dans chaque métier il n ‘y a pas que des champions .C ‘est vrai qu ‘il faut faire des choix exigeants et je rajouterai en adéquation avec les capacités de son enfant , mais cher c ‘est relatif , c ‘est souvent la place qui manque , mais bon il n ‘y a pas que chez les banlieusard que l ‘on estime que son gamin ne doit rien faire pendant les grandes vacances quelques soit ses difficultés .

    • Nemo dit :

      Je souscris entièrement à votre analyse. C’est également le cas, hélas ! de nombreux professeurs que je connais, qui se démènent comme ils peuvent dans la guimauve ambiante. Je suis inquiet de voir ce que deviendra l’école républicaine quand la totalité de ses enseignants sera issue de ces formations dévalorisées…

      J’ajouterais cependant comme cause à cette baisse de niveau le laxisme généralisé de la société, et non seulement celui du ministère. De plus en plus de parents ont une vision consumériste de l’école (« je paye mes impôts [ou pas, du reste], donc mes enfants ont droit au diplôme »), mais aussi de leur propre rôle : ils font des enfants pour le plaisir mais n’assument aucune responsabilité, attendant que la société s’en charge. Souvent, de ce que me disent les professeurs, les parents sont le facteur limitant du progrès de leur progéniture, bien avant la légèreté des programmes. Il n’est pas impossible d’ailleurs que le laxisme de la société ait entraîné celui de l’école, plutôt que l’inverse.

    • joe dit :

      Quoi dire d’autre… Très bonne analyse.

    • caiusbonus dit :

      Il faut voir aussi que le coup du pauvre immigré de banlieue on commence à connaître. On peut aussi argumenter qu’icelui est de plus en plus souvent musulman pratiquant et que donc le Coran dit tout, explique tout, ne peut se tromper ni se réformer, et que en conséquence il est inutile de s’atteler à des apprentissages et des savoirs de mécréants, d’ailleurs contestés ouvertement dans les classes (cf. mes profs de SVT dans mon lycée…).

  10. fabrice dit :

    Pour les lacunes en Géopolitique, certainement des lauréats de l’IRIS qui recrute dans les banlieues par discrimination positive, si t’as la bonne couleur et religion t’as dix points de plus…
    Les Arabes sont des autochtones même en dehors de l’Arabie, les Juifs et Jérusalem mais voyons aucun rapport, ce sont des colons, la politique arabe de la France c’est super, il faut en faire plus, les Ayatollah sont nos, sont tes amis, la Russie est une meilleure démocratie que la France, l’immigration arabo musulmane une chance pour l’univers… Les contrats d’armements vendant n’importe quoi à n’importe qui c’est bien ainsi que les commissions qui sont par définition honnêtes et justes…Les Tutsis se sont auto génocidés tout seul, ce sont des nazis car ils ne font pas partie de la Francophonie, la France daigne les dominer, c’est insolent de leur part de ne pas vouloir cet honneur…Je suis un spécialiste du football donc un expert en géopolitique…Bref on reconnait le « niveau »…Sponsorisé par le gang des Arabistes diplomates pour une Europe de tout le Maghreb et la Hongrie c’est une bande de fachos qui ne doivent pas faire partie de l’Europe contrairement à la grande démocratie algérienne et au modèle de société démocratique et prospère libanais. On est les champions ! On est les champions !…
    Résultat 2/20 au concours de la DGSE… Bref, on a encore des gens avec des cerveaux…

    • nexterience dit :

      Fabrice, vous semblez en souffrance obsessionnelle.
      C’est bien de vous livrer. Je vous souhaite prompt rétablissement.

      • Robert dit :

        Nextérience,
        Vous avez résumé. C’est notre quota handicapé à nous.

      • fabrice dit :

        Nexterience
        Je vous remercie, je vais très bien, c’est juste que lorsqu’on se moque on exagère…Mais bon dans toute plaisanterie, il y a une part de vrai et là dans ce que j’ai écris, il y en a pas mal…Par exemple, si vous ne le savez pas, il existe bien un conflit au sein de l’UE, parce que les moyens sont limités, pour savoir si l’UE doit avant tout se préoccuper de l’Europe de l’Est ou du Maghreb. En gros pour simplifier, ton gaz il va venir de l’Europe de l’Est ou du Maghreb. En disant « l’Europe de tout le Maghreb » vous vous doutez bien que je plaisante sur certaines positions et quelle est mon opinion sur ce sujet…Si vous n’avez pas compris les allusions, ce n’est pas grave.

    • Félix GARCIA dit :

      Qu’en pensez-vous ?

      Charles Onana : Op. Turquoise au Rwanda – Comment la France a perdu la guerre de l’information ?
      https://www.youtube.com/watch?v=RaNicx7EosU

      Redacted FBI document hints at Israeli efforts to help Trump in 2016 campaign
      Affidavit quotes Trump confidant Roger Stone being told by a Jerusalem contact: ‘He is going to be defeated unless we intervene. We have critical intell. The key is in your hands!’
      https://www.timesofisrael.com/redacted-fbi-document-hints-at-israeli-efforts-to-help-trump-in-2016-campaign/

      LES RÉVÉLATIONS D’UN AGENT SECRET QUI EN SAIT BEAUCOUP TROP
      https://www.youtube.com/watch?v=iLMs_EqUICs

      Cordialement,
      Félix GARCIA

      • fabrice dit :

        Félix
        Les reproches faits à Trump sont ridicules, on invente de nouvelles « infractions » qui n’ont jamais existé. Lorsque Macron durant sa campagne électorale se rend en Algérie, vous croyez qu’on doit faire une enquête pour savoir si l’Algérie a aidé sa campagne ? Le parti démocrate (au moins sa frange extrême) est prête à tout et invente des complots en montant la sauce avec une mauvaise foi hallucinante… Si un homme politique doit être foutu en taule parce qu’un Etat étranger veut qu’il arrive au pouvoir et même le soutien, faudrait mettre en taule toute l’Assemblée Nationale et le Sénat US…Si je me présente aux élections en disant je vais soutenir la reconnaissance du génocide arménien et bien le GVT arménien va me soutenir et le GVT turc sera en colère et ne voudra pas que je sois élu et inversement…Est ce que celà fait de moi un agent arménien ? Bah non, tout député a forcément des opinions sur la politique étrangère. Autre exemple la Nathalie Goulet, député de l’Orne, vice présidente du groupe d’amitié france turquie, dont le mari était un pilier de la politique antisioniste pro arabe et pro immigrationniste, la Turquie lui a envoyé un avion plein de matériel médical pour sa circonscription…https://www.trt.net.tr/francais/turquie/2020/04/30/la-turquie-livre-des-aides-medicales-a-la-france-1408134 Doit on la poursuivre en justice ?

      • fabrice dit :

        Concernant Onana, je trouve répugnant de sa part de parler de « guerre de l’information », ce qui était vicié dès le départ et je dirais même plus, criminel, c’était la pensée derrière l’opération. T’as beau avoir la meilleure com possible, de la merde ça reste de la merde et un moment ou un autre on s’aperçoit que de la merde est de la merde, surtout si tu es sur le terrain. On n’aurait jamais du soutenir le clan Habyarimana « tue le Tutsi y compris les bébés », point, la politique était viciée, celà n’a rien à voir avec l’armée qui s’est retrouvé en plein dilemme moral. je trouve plutôt sain le comportement de plusieurs officiers.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ la Russie est une meilleure démocratie que la France, l’immigration arabo musulmane une chance pour l’univers]

      Généralement ceux qui affirment que la Russie est une meilleure démocratie que la Frounze sont contre l’immigration arabo-musulmane !
      Vous aurez 0/20 en sociologie …

      • fabrice dit :

        Daniel
        Pas du tout, vous devriez lire Labévière et sa bande de diplomates ratés…https://prochetmoyen-orient.ch/ Ils rendent un hommage à Lucien Bitterlin qui vous permettra de comprendre beaucoup de choses…Syrie/Russie/Algérie/immigration maghrébine/Giscard/politique arabe de la France/antisionisme et antisémitisme… Il y a plusieurs courants dans l’extrême droite et la droite. Si vous avez envie de comprendre quelque chose, suivez l’argent…

        • Briska dit :

          1-La politique qu’on qualifie de arabe pour mieux la stigmatiser était (elle n’existe plus sauf dans les phantasmes rageurs et partisans de certains) plutôt une politique équilibrée d’obédience gaullienne. Elle n’était pas d’emblée favorable aux intérêts israéliens et elle n’avait rien à voir avec la politique migratoire menée depuis 40 ans. Elle était juste menée dans l’intérêt de la France.
          2- le dessous du génocide rwandais est un secret de polichinelle maintenant. Les intérêts français ont percuté ceux des États Unis et d’Israel dans la région. C’était Fachoda version tragique. Et ce n’est pas les innombrables assassinats de témoins à charge contre le gouvernement actuel, ni les invectives des gardiens de l’ordre moral pro-atlantiste qui y changeront quelque chose.

          • fabrice dit :

            Briska
            Vous nous ressortez la thèse foireuse de Péan qui avait fini copain de Labévière (allez sur le site dédié)…
            Pourquoi c’est foireux ? Parce que les USA sont intervenus APRES le génocide tutsi (très simple à vérifier, regardez la chrono). Ce petit problème chronologique invalide tout son raisonnement qui était un plaidoyer pro domo de toute une équipe de champions avec argument antisémite traditionnel, (on reconnaît la patte).
            Pour louer Macron, pour une fois, il a écarté cette équipe de champions de Faurisson arabistes excités du Quai d’Orsay (d’où les aigreurs de Labévière et sa bande) et a voulu renouer avec le Rwanda de Kagamé. Même s’il n’a pas voulu aller au bout du raisonnement qui aurait été de livrer Agathe même à un tribunal international neutre et impartial https://fr.wikipedia.org/wiki/Agathe_Habyarimana. Peur de révélations gênantes ?
            Je pense que Macron a raison, quand la cause est foireuse, il vaut mieux faire profil bas en attendant que les « témoins » disparaissent même si une partie de la « fine équipe » reste bien en cour.

          • briska dit :

            oui, vous manquez décidément de connaissances, ou vous selectionnez ce qui vous arrange. Le soutien au clan Kagamé participa à la redistribution globales des cartes opérée dans la région par le département d’état à la suite de l’effondrement soviétique. Il y avait aussi la Somalie, l’Ethiopie, L’Uganda avait pour sa part donné des gages à la diplomatie américaine.
            Alors il est naïf de penser que la présence américaine, les objectifs américains, ont débuté avec les premières collaborations officielles bilatérales, et de la même manière, être outrancier ne vous donnera jamais raison.

          • fabrice dit :

            Briska
            Au lieu de regarder le style vous feriez mieux d’examiner la substance.
            Je rappelle que lorsque Paris lance l’opération turquoise qui protège (allez je vais être gentil « laisse passer ») la fuite des tueurs hutus et leurs partisans, Israël envoie un hôpital soutenir l’opération Turquoise c a d la France au Zaïre, soigner…les Hutus.
            Elle est où l’hostilité israélienne à l’égard de la France à ce moment et l’alliance avec Kagamé ?
            http://www.israel.org/MFA/PressRoom/1994/Pages/ISRAELI%20MEDICAL%20AID%20FOR%20RWANDAN%20REFUGEES%20IN%20ZAIRE.aspx
            La thèse de Péan est mensongère, et je crois qu’ il le savait parfaitement, qui lui a commandé son bouquin ?.

        • Daniel BESSON dit :

          Cit : [ Ils rendent un hommage à Lucien Bitterlin qui ]
          Son Munich de l’Orient est sublime !
          Je préfère encore ce site à celui de la barbouze  » Abou Djaffar  » ou d’un véritable diplomate raté suceur d’Islamistes ,  » Leverrier  » !

          • fabrice dit :

            Pourtant l’hommage explique très clairement qui étaient à la manoeuvre pour faciliter l’immigration arabo islamique. Les réseaux pro arabes, antisionistes et pro palestiniens français jusqu’au plus haut sommet de l’Etat. Ce qui invalide clairement les accusations de Robert et d’autres de la même mouvance qui répandent l’idée que c’est Israël et les Juifs qui auraient favorisé l’immigration musulmane en Europe (en fait ils n’ont ni favorisé ni lutté contre). Encore une fois la preuve est faite que certains se défaussent sur un prétendu complot juif et refusent d’assumer leur politique. (C’est la droite conservatrice qui était pour, pour affaiblir les syndicats ouvriers, avoir une main d’oeuvre moins cher, favoriser la politique arabe de la France menée après 1967, le PCF à l’époque était contre et détruisait au bulldozer les foyer d’immigrés, le PS indifférent jusqu’à la marche des beurs, et le FN contre)

    • Raymond75 dit :

      Où avez vous lu que les candidats étaient arabes ou africains ? Une vision déformée par votre manque de connaissance de l’apartheid français en Algérie peut être ?

      • Robert dit :

        « l’apartheid français en Algérie peut être »
        Le code coranique qui a été concédé par la république aux indigènes algériens, c’était de l’apartheid?

        • fabrice dit :

          Tiens Robert nous fait son Drumont « les braves Algériens courageux sont un peu des grands enfants turbulents qui aiment la France qui est leur maman et veulent rester sous domination françaises, ils ne se révoltent que parce que la France favorise les Juifs qui sont des parasites vicieux qui ne produisent rien et sont incapables de combattre »…Un siècle plus tard, ça fait rigoler…Dire qu’un Palestinien a décrit un livre dénonçant l’Orientalisme…A sinon, en parlant DGSE, Israël va très bien, un milliard de $ levé pour les start up rien qu’en avril https://en.globes.co.il/en/article-israeli-startups-raised-nearly-1b-in-april-1001327236 en plein covid19, à la surprise générale (en un trimestre c’est la moitié du record français de 2019 ANNUEL). ImageSat a publié les dernières photos des bombardements israéliens « interceptés avec succès » du 20 avril…https://twitter.com/ImageSatIntl
          Oups une petite volute de fumée de 80m de haut…
          Ces antisémites, des visionnaires…

          • Félix GARCIA dit :

            « Ces antisémites, des visionnaires… »
            Vous parlez de Soral & Cie qui annonçaient la fin de la politique pro-sioniste au Moyen-Orient avec le couple TRUMP et POUTINE ?
            Parce-que selon eux, TRUMP & POUTINE font de la « realpolitik », ils sont « The Real Deal » et ils vont tordre le bras aux sionistes ! Si si ! Avec Berel LAZAR et Jared KUSHNER comme conseillers dans cette « guerre souterraine d’échecs 4D spatio-temporelle ».
            Comme vous dites : « des visionnaires ».

            Ou vous parlez de nos hauts-fonctionnaires et dirigeants que vous considérez comme antisémites ?

            Cordialement,
            Félix GARCIA

          • fabrice dit :

            Bonjour Félix
            Je parle de Drumont, avec le recul, quand on lit son livre « la France juive » qui date de 1884 je crois, ça saute aux yeux que le gars s’est trompé sur tout. Je parle aussi d’autres diplomates français comme le consul français de Jérusalem en 1948 qui nous a pondu un tas de rapport qui, avec le recul, apparaissent comme d’une bêtise sans nom (en gros il se moquait des Juifs incapable selon lui d’avoir une armée ni de produire, sont bons qu’à se refourguer les uns les autres leur camelote disait il en substance) Je pense sincérement que certains sont tellement obnubilés par leurs préjugés, qu’ils n’ont plus les yeux en face des trous. Soral a lu Drumont, c’est son modèle. C’est, comme Drumont, un polémiste qui veut se faire du fric. Je ne pense pas qu’une caractéristique du haut fonctionnaire français soit l’antisémitisme, bien au contraire, la plupart sont Républicains. Néanmoins notre élite est très « conformiste », elle a tendance tel un buvard à prendre ce qu’on lui donne, elle est formatée. Quand on sait que l’ENA recommande la lecture du Monde Diplomatique et des livres de Pascal Boniface pour comprendre les affaires internationales, on comprend quelle est la position standard de l’énarque moyen sur le Proche Orient. Quand à Chirac lui il lisait les SAS de Gérard de Villiers….Pensez qu’une journée ne fait que 24H, Chirac entre les SAS, les coups de téléphone au copain, la route, les nanas qu’il troussait au passage, la bouffe, son boulot de maire de Paris, de député, sa femme, ses filles etc…Imaginez le temps qui lui restait pour réfléchir sur les problèmes du Monde…Je pense que la grille pour comprendre les affaires du Monde n’est pas celle de gens hyper intelligents préparant tout à l’avance mais plutôt celle de l’improvisation et de la com. L’ENA recommande dans les 500 livres à lire pour préparer son concours, les énarques qui peuplent les cabinets ont dans les 25, 35 ans. Vous savez ce que ça veut dire 500 livres à lire en deux, trois ans ? Ce ne sont pas des SAS ou des livres de gare. Les mecs les ont parcouru à la 4ème vitesse, en général ils ne les ont pas lu, ils ont lu des résumés…J’avais parlé à un Enarque qui prétendait être devant moi un spécialiste de la politique étrangère turque. Moi naïf (je viens de l’université), « vous avez travaillé aux archives turques ? » réponse, non, « vous parlez le turc ? » réponse non, « vous avez fait comment pour accéder aux sources ? » réponse « j’ai lu intégralement le livre du grand prof américain Mr Machinchose »…Bref notre grand « spécialiste » avait lu un livre et un seul d’un prof américain…Les spécialistes de la com, c’est souvent pareil. C’est pour ça que je pense que vous vous trompez lorsque vous pensez que la vie internationale est gérée par une cabale de gens hyper intelligents et sophistiqués, elle est plutôt le fruit d’une grande stupidité ambiante et de beaucoup de com.

        • MAS 36 dit :

          Il y avait des instituteurs arabes qui faisaient cours pour les petits métropolitains ?

        • Raymond75 dit :

          Un département français, deux populations, des droits différents et très inégalitaires, vous appelez cela comment ? Ha oui : ‘Algérie française’ …

          C’est du passé, mais toujours présent dans de nombreux esprits.

          La constitution française, depuis la révolution, garantie la liberté de conscience ; pas besoin de droits spécifiques pour certains (l’immense majorité de la population) sinon pour les dominer et les exploiter. Heureusement, c’est fini depuis 1962 ; ce qui se passe en Algérie ne nous concerne pas, et les lois permettent, si on en a la volonté, de lutter contre l’immigration clandestine.

          • Paddybus dit :

            Non, les lois françaises ne permettent plus la lutte contre l’immigration clandestine…. tout cela est du ressort de l’ue…. tout comme la gestion des frontières… quant à la volonté…. encore faudrait-il qu’il y en ai une…!!!!

      • fabrice dit :

        Où avez vous lu que je disais que les candidats étaient arabes ou africains ?

  11. Yoyolegigolo dit :

    On ne fait pas de moutons à 5 pattes des chevaux de courses , soit il faut spécialiser plus le futur métier demandé et du coup ne prendre QUE les profils correspondant à cette seule et unique spécialité, soit ouvrir de nouvelles structures permettant une pré formation avec pré élimination avant d’avoir accès au concours d’entrée histoire de dégrossir la broussaille et ne garder au concours que les éléments pertinents

    • Vinz dit :

      « On ne fait pas de moutons à 5 pattes des chevaux de courses »
      .
      Et un tiens vaut mieux qu’amasser de la mousse.

  12. lxm dit :

    Dans les médias, depuis des décennies on nous raconte que si on est « patriote », ou qu’on prend simplement à coeur l’intérêt du pays, alors on est d’extrême droite, on est pas républicain et on est un gros gros méchant qui lève le bras dès qu’il entend un chant militaire allemand. Vous voulez encore trouver des candidats après un tel matraquage ? mais l’ennemi à l’extérieur est moins dangereux pour le pays que ceux qui dirigent l’état. y’a moins à craindre des chinois, des russes ou des ricains, que ceux qui vont aller à la queu leu leu choper des valises d’argent au moyen-orient ou se voir offrir des villas sur la cote sud, et désindustrialiser de force le pays au service de puissance étrangère, réduire ses différents stocks pour qu’il soit toujours plus faible et placé continuellement en danger. Vous comprenez bien qu’on ne peut pas « bosser » pour les méchants, parce que c’est cela bosser pour l’état actuel, il ne faut pas confondre l’état et le pays. On peut bosser pour le bien du pays, mais pas celui de l’état. Le pays a une destinée, mais pas cet état hyper endetté et volontairement incompétent.

    • Polymères dit :

      Ce n’est pas la patriotisme qui est combattu par les médias et la politique, mais bien un parti politique d’extrême droite qui traîne de belles casseroles (dont la dynastie Le Pen) derrière elle. Le problème est le nationalisme et non le patriotisme qui est porté par ce parti. Un nationalisme qui ravive souvent des plaies du passé, ne vous en déplaise.

      De Gaulle a dit que « le patriotisme c’est l’amour de son pays, le nationalisme c’est détester celui des autres ».

      En Europe, la seconde guerre mondiale a laissé des traces qui font et qui feront encore que la question des juifs ou de la haine d’autres minorités sera combattue.

      Malheureusement en France, je le regrette fortement, nous n’avons pas un vrai parti politique « patriotique » qui a une vision lucide de la situation, qui a un bon programme. Le RN fait office de seul parti dans lequel certains patriotes vont se reconnaitre et ils considéreront de facto que tout opposant au RN ne défend pas son pays, ne peut pas être patriotique, mais c’est faux, agir ainsi c’est prendre parti d’un parti et non défendre le patriotisme.

      Plus d’une fois ici, j’ai constaté que ceux qui se prétendent les plus « patriotiques » ne sont que des militants d’un parti. Qu’on le veuille ou non, le RN est un melting pot, il y a les bons et les mauvais. Les bons patriotes ne peuvent pas ignorer les mauvais. Dans ces mauvais, on ne peut nier l’existence de radicaux qui ont (ce n’est pas des suppositions) des liens avec le néonazisme. D’autres qui se diront « éloignés » du néonazisme, qui diront que ce n’est qu’une minorité (ce qui est vrai) partagent sans le savoir, les mêmes idées qui si aujourd’hui peuvent sembler pas trop lourdes, peuvent en réalité vite dériver une fois au pouvoir. Ces idées, c’est l’opposition aux musulmans, aux noirs, qu’on caricature aujourd’hui sous le signe des immigrés alors que dans le fond, leur opposition est globale, tous les noirs, les musulmans de France sont un problème pour eux. Caché au fond de leur pensée, ils ne le diront pas, ils n’évoqueront pas les juifs car ils savent que c’est sujets à polémiques, ça parlera plutôt des jeunes des cités, du migrant, du terrorisme, on englobe cette haine raciale non avouée sous le spectre d’un « problème » à éliminer. L’UE, les américains, l’Otan sont aussi des ennemis à ces extrémistes nationalistes, qui trouveront plus facilement référence dans la vitrine d’état « fort » comme la Russie pour se projeter (mais bien entendu un état fort ou leur parti est aux manettes, pas un autre). Vous ne trouverez pas beaucoup de pro-russes (généralement anti-américain) qui voteront les verts ou le PS.

      Mais aucun ne l’avouera, pourtant beaucoup, après discussions plus longues, parfois quelques verres, se lâchent.Vous ne pouvez pas l’ignorer, la France qu’ils défendent s’inspire d’un peuple de souche et des étrangers qui sont le problème et ils espèrent qu’avec le RN au pouvoir, on va faire un grand nettoyage. Pourtant bien entendu, ce n’est pas au programme du parti, pensez bien, sans doute ceux qui attendent tant de ce parti seront les premiers déçus de voir que ce qu’ils espèrent, ne se produira pas.
      Donc pour l’heure le RN en tant que parti d’opposition, permet de noyer un des extrémistes dans un lot de français plus banal dans lequel le parti s’est refondé et dans laquelle ces extrémistes pensent partager le même combat. Ils se prennent donc à penser que leurs idées, sont les idées de tous les votants du RN, qu’ils ont donc cette légitimité de représenter le peuple. Cela est faux, mais il faut faire attention, car depuis toujours, dans une foule silencieuse ou un seul petit groupe s’excite, on ne retiendra que ce dernier, pas la foule, c’est lui qui influencera et cherche à influencer la majorité.
      Le problème est de savoir jusqu’où cette minorité influencera et entraînera la majorité. Il y a 100 ans, vous pouvez lire un paquet de livres et de documentations de l’époque pour vous en convaincre, le juif était accusé de tous les maux de la société, un bouc émissaire qui se rapproche du « migrant » actuellement qui amènerait trouble culturel, sécuritaire, économique…
      La haine du juif n’est pas né des nazis, n’était pas propre à eux. Hitler n’est pas l’origine de tout, il a lui même été influencé par un climat anti-juif. En France on avait également de la défiance, nul étonnant que les rafles de juifs se faisaient comme s’ils étaient des étrangers, ce n’était pas des français qu’on donnait aux allemands, mais des juifs.
      Et faut pas croire non plus qu’Hitler a été élu pour exterminer les juifs, sa politique était de les pousser à l’exil.
      Aujourd’hui, je vous l’assure, un grand nombre de personnes en France considèrent les non européens comme des étrangers, même s’ils vivent depuis leur naissance. Ce ne sera pas un problème d’avoir un immigré allemand ou russe, mais l’africain sera un problème. Que nombreux sont ceux qui lorsqu’ils disent vouloir arrêter l’immigration pour ne plus recevoir ces étrangers, souhaitent aussi, au fond d’eux, le départ de tous dont ceux nés en France (on remonte les origines des ascendants).
      Que croyez moi que si demain on verrait un nouvel Hitler envahir la France pour se débarrasser des individus non blancs, ils ne se trouveraient pas dans la résistance mais dans ceux qui dénonceraient tous les musulmans et noirs qu’ils connaissent, qu’ils iraient jusqu’à porter un uniforme pour aller les traquer dans les cités.
      Cette haine est plus forte que leur nationalisme et très éloigné du patriotisme.

      Autre problème évidemment, c’est un nationalisme nombriliste d’un point de vue économique que je dénonce souvent ici. Celui ou le « projet » est d’isolé le pays en voulant quitter l’Otan, quitter l’UE, tout cela sans réfléchir, certains encore vantant le « rapprochement » avec la Russie comme si ça allait tout compenser. Quoi qu’on en pense, il est nécessaire de comprendre la situation dans laquelle le pays se trouve, comprendre que si on veut agir pour le pays, on va faire en sorte de le faire grandir et non de l’isoler en imaginant bêtement que c’est l’Otan ou l’UE qui nous empêche d’être « grand » et d’améliorer la vie de nos concitoyens. La France n’est pas le centre du monde et ce n’est pas par ce que nous, nous sortirons de l’Otan, que cette alliance se brisera, au contraire, les américains se renforceront dedans et nous, on va avoir un budget militaire qui va doubler? Pourquoi devrait-on sortir de l’Otan pour cela? Ne faudrait-il pas construire avant tout une armée puissante et influencer nos voisins, l’Europe pour l’entraîner dans un affranchissement de l’allié américain? Non la « solution » c’est sortir de l’alliance et on verra après? Non ça c’est un truc qui ferait rêver les russes dont la stratégie est de désunir le bloc occidental, mais ça n’aidera pas la France à être plus grande/forte qu’aujourd’hui. Il faut faire les choses intelligemment pas dans la précipitation idéologique et symbolique.
      Là aussi le RN est vide, bon parti pour critiquer le pouvoir, jouer de l’anti-système mais zéro dans son projet. Si un jour il arrive au pouvoir, vous verrez comment que ça va ramer, comment ça va bloquer à chaque chose, le parti (enfin le gouvernement) accusera le système médiatique, les autres partis de s’opposer à sa politique, usera doublement de la police (et de l’image répressive qui en France ne passe pas, nous ne sommes pas en Chine ou en Syrie) contre des manifestants ne voulant pas payer plus et faire des sacrifices pour réduire la dette. Il suffirait encore que les référendums dont on espère tirer légitimité pour passer outre le système, puisse passer, ce qui n’est pas certain, si les français disent non à la sortie de l’UE ou de l’Otan, les partisans d’une sortie, qui aujourd’hui prétendent respecter la volonté du peuple (en référence à 2005) accepteraient-ils cela? Cesseraient-ils de défendre une sortie de la France de l’UE et de l’Otan? Non je ne crois pas, car vous savez, ils sont extrémistes dans leurs idées.

      Pourtant le patriotisme exige l’acceptation de situation qui va à l’encontre de ses propres aspirations. l’intérêt de la société et du pays n’est pas qu’une vision de l’esprit, c’est l’adaptation permanente à la situation présente, la realpolitik dans laquelle le but est d’en tirer le meilleur intérêt national. L’intérêt national n’est pas de l’égoïsme, on peut tirer intérêt dans le partage, l’entraide.
      Est-ce que se faire l’ennemi des américains est un avantage ou un inconvénient pour le pays? Je parle concrètement et non pas idéologiquement en fonction de quelques faits? Car si bien entendu on se dit qu’il y a parfois des désavantages à être leur allié, reste à savoir si on est gagnant en tout et sur la durée.
      Si on devrait divorcer de sa femme à chaque dispute ou à chaque contrainte que l’un pose à l’autre, on abolirait le mariage, je vous le dis.

      La défense des intérêts supérieurs de la nation est une chose complexe et simple à la fois. Mais je vous assure qu’ici, certains qui se font patriotes, auraient bien du mal à intégrer la DGSE si leur tâche consisterait à agir contre l’Iran, la Russie, la Syrie et autres.

      PS: Vous savez l’endettement du pays n’est pas un problème pour un gouvernement, n’importe qui peut réduire la dette et effacer le déficit budgétaire en une année en réduisant d’autant le budget de l’état. Mais vous imaginez que la société l’acceptera facilement? C’est là que ça se complique, quand ça va marcher dans la rue pour ne pas payer quelques centimes de plus le litre d’essence ou pour avoir reçu quelques euros de moins d’allocations, d’être moins remboursé. L’argent en France il y en a, la dette n’est pas signe de mauvaise situation économique du pays, elle est un problème de société qui veut toujours plus et ne veut rien donner, d’une société qui aime à croire que ce sont les autres qui doivent payer avant eux. Donc en attendant, tant que l’endettement est possible, on va faire comme le déficit n’existe pas, car vouloir le réduire imposerait de faire des choix difficiles politiquement et les mêmes qui souhaitent une bonne gestion de l’état seront les premiers dans la rue à l’accuser de ses mesures.

      • philbeau dit :

        Une longue tribune anti-FN parfaitement inutile , on a la même chose à longueur d’écoute des chaînes d’info en continu . Et vous avez une obsession probablement personnelle qui vous empêche de sortir du confinement idéologique autour du problème de l’immigration , et même , bravo pour le point godwin , de l’antisémitisme . Ce qui vous arrange , parce que cela vous permet de développer une définition alambiquée et préfabriquée du patriotisme qui en fait une coquille vide et la tarte à la crème politique que même un Macron que cette notion hérisse , lui qui combat l’idée de nation, en vient à nous la servir dans le contexte actuel . Et il ne vous vient pas à l’idée , pas plus qu’à tous les bavards institutionnels qui causent dans les micros , de vous demander pourquoi autant de gens se tournent vers le FN . Vous êtes à l’image de ce que la pensée dominante de ce pays a produit depuis quelques décennies , une population déracinée de son identité , habitée de concepts universalistes qui se fracassent à la réalité de ce que les autres pays lui oppose .

      • M dit :

        Polymères
        Écouté, je ne postes probablement jamais sur ce site , en effet mis à part les informations que le site propose je me délectes plus par les commentaires enflammés, raisonnés, propagandistes ou simplement humoristiques que je peux lire; Depuis plusieurs années.
        Donc je suis ici pour vous transmettre mes respects les plus sincères pour votre analyse récapitulée en un simple poste sur ce sujet, certes, hors propos sur le l’information d’origine. Mais au combien juste avec mon humble avis personnel.
        N’en déplaise aux futures critiques, je la trouve réellement objective même si on pourrait développer plus l’anti-thèse à votre résonnement.
        En un mot : Merci.
        M.

        • Dupont avec un t dit :

          Bonjour « M » , le nouveau chef de service « C » d est -il opérationnel ??

      • lxm dit :

        On en est arrivé même à stigmatiser le simple fait d’avoir le drapeau « français » chez soi sous hollande( le type qui pendant qu’il se disait contre la finance envoyait macron rassurer les banquiers de la city et qui fantasmait continuellement sur le terrorisme d’extrême droite pendant que le pays saignait sous les attentats islamistes), c’était un « signe » d’être d’extrême droite. Je me souviens encore des coupures de presse de l’époque.
        Je me base sur des faits, je me fiche du fn/rn. D’ailleurs nationalisme et patriotisme sont la même chose, en français on a énormément de synonymes pour tout et pour pouvoir changer de mot selon le contexte et ne pas se répéter dans une phrase; on nationalise une entreprise, on ne la patriotise pas.
        Et l’accumulation des faits, sur plusieurs décennies, et donc des preuves ne donne qu’une conclusion, le pays est volontairement détruit je dis bien volontairement. Et ces dernières années, le pays n’a fait que reculer pour la liberté de presse dans les classements internationaux, et à notre dernière élection, notre pays a été même été comparé à une république bananière, le candidat d’une oligarchie, soit disant sorti de nul part mais ayant fait 130 couv de magasines juste avant, avec sa famille aux manettes d’institut de sondage, et des affaires qui sortent comme par magie pour l’aider, et lui en échange qui vend des trucs du pays et des postes à ses potes qui l’ont bien aidé en faisant le forcing. Des faits, c’est cela l’armée, on s’appuie sur des faits, comme en science ! et le mensonge est toujours l’ennemi, est toujours ce qui est à débusquer.
        Le fait qu’on semble recopier ces 40 dernières années, les 40 dernières années pré-révolution de 1789 n’est pas un hasard.
        Alors je dis certainement pour bien d’autres personne ayant la même pensée, on défend ce pays, mais on ne défendra pas ce que ce système est devenu ni ses têtes d’affiche. Qui voudra encore jouer le rôle de gardes suisses à ceux qui préfèrent l’étranger à leur propre peuple ?

        • Paddybus dit :

          Bravo LXM…. quant à la diatribe ultra européiste de polymère…. que dire sinon que les lieux communs et le billevesées sont toujours leurs unique armes….
          (et je ne défend pas ici le fn, qui rappelons le a dit aux dernières présidentielles que la sortie de l’ue n’est pas un prérequis pour leur parti)
          Les véritables défenseurs de la France, n’ont pas pour intention d’isoler la France, mais bien au contraire de l’ouvrir sans limite imposées de l’extérieur… car actuellement, nos relations sont contrôlées par des personnes qui n’ont pas été élues par les français…. et nos interventions militaires nous sont tout autant imposées par des gens non élus… je cite, les commissions européennes et les ricains via l’otan…..
          Les dernières semaines, ont montré tout le dédain des européistes en chef envers les peuples…. (et j’en connais qui vont me dire que c’est pas leur rôle…. alors à quoi servent-ils sinon qu’a permettre les détournements massifs de milliards …)
          La sortie de ce foutoir à but d’ultra libertarisme financier est la seule solution à nos problèmes financiers, au vu du nombre de personnes qui peuvent escamoter leurs bénéfices et revenus du fisc français….
          Selon les avis c’est entre 60 et 120 milliards qui nous manquent…. étrangement le déficit de la France correspond à ce montant….

      • Briska dit :

        Philbeau +1.
        Encore ces tartines! J’ajouterais que ce patriotisme proclamé sous la bannière étoilée me fait toujours autant rire.

  13. ClémentF dit :

    C’est vrai que si tu sors d’un IEP et que tu sais pas parler de la crise au Mali, c’est dommage, et ça veut dire que l’argent de papa-maman qui a payé les études aurait été mieux employé ailleurs…

    • luc dit :

      On leur aurait Menti !!!

      Le seul problème, c’est que  » l’expérience » , elle n’est pas sanctionnée par des diplômes……

  14. PK dit :

    Chat alors… Vous voulez dire que le branquignoles sans formation issus de l’EN via un parcours sans obstacle jusqu’au Magister 2 sont des gens incultes, mal préparés et inaptes ?

    Pourtant, quand on écoute l’EN et son représentant en chef, ils disent le contraire…

    Ça alors, je n’en reviens pas. Moi qui croyais dur comme fer que la connaissance venait par magie d’un seul coup (règle de base numéro 1 de l’EN)…

    Je pense que la DGSE n’a pas compris ce que c’était qu’un concours. Ils devraient sélectionner un arabophone selon des critères modernes : est-il discriminé ? Vient-il d’une banlieue ? Combien de condamnation sur son casier (en-dessous d’une quarantaine, ça ne fait pas sérieux, même si la quatorzaine est à la mode…) ? Pratique-t-il le ramdam ? Est-il fiché S ? Cerise sur le gâteau : s’il est pédé comme un foc, ce serait parfait (attention : pédé est très péjoratif : il doit appartenir à la mouvance LGBTPQRSTUVW)

    Bref, un peu de modernité, d’esprit d’initiative bordel !

    • luc dit :

      Bordel ah que oui …. par ex les étudiantes chinoises dans les villes de garnison support du développent news tech

    • fabrice dit :

      Faut dire que quand on nomme par passe droit et copinage des branquignoles à l’Université avec des thèses remarquables sur « le féminisme a-t-il influencé les campagnes napoléoniennes » « la 2ème guerre mondiale, un monde en guerre ou une guerre mondiale » « ‘je fais l’amour à ma femme ou ma femme me fait l’amour » « mon chien me promène ou je promène mon chien » (je vous résume 20 000 thèses sur tous les sujets avec le même genre de problématique…)… Bon je simplifie car au niveau de l’expression ce serait plutôt une bouillie du genre « le surmoi affectif non gendré est il épistémologiquement une conscience qui se crée en elle même, un surmoi affectf gendré dominateur » ou ‘ »lors de son espace temporel de détente musculaire dans un espace non clos, le canidé a-t-il conscience de son surmoi pour interfacer avec son pôle andromorphe ? » Rigolez pas, après c’est nommé au conseil scientifique de Macron ou au pôle « science » humaine du Quai…

    • Dupont avec un t a la fin dit :

      Je dirai même plus LGBTPQRSTUVWQRM Qualification Rens Militaire niv 3 si possible

  15. AVI dit :

    Ils sont « sympathiques » mais pour pouvoir postuler… il faut habiter Paris (j’ai eu leur confirmation) !
    Lorsque l’on restreint à ce point le nombre de candidats potentiels…

    • Océan dit :

      C’est sur que là… Paris gangrène bien ce pays à cause de sa centralisation excessive.
      Si l’armée venait à faire pareil,il n’y aurait pu aucun militaire dans l’armée ou presque, heureusement que ça n’est pas arrivé.
      Quelque chose me dit que purger un peu cet capitale de son obésité ne ferait de mal à personne..

    • Briska dit :

      C’est bizarre. L’exigence est peut être d’y habiter à terme, ce qui serait normal.
      Par contre il me semble, aucune limite d’âge, donc go les moins jeunes. Si vous êtes attaché aux valeurs de l’institution, et avez envie de défendre l’intérêt du pays, tentez votre chance!
      D’ailleurs, il serait intéressant de savoir si un profil senior les intéresse réellement.

      • AVI dit :

        Quand je dis habiter Paris, c’est accepter d’y vivre ; au moment de l’admission, on peut encore venir d’ailleurs… mais le candidat sera « prié » de déménager si admis.

  16. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ et ont par exemple été capables de citer une grande figure de l’histoire du Service ou une œuvre de fiction relative à l’espionnage autre que le Bureau des Légendes »]

    C’est un phénomène connu sous le nom de  » Daktarisme  » qui a vu son apogée en Frounze à la fin des années 70 après la diffusion du feuilleton  » La folie des bêtes  » pour les études vétérinaires . Je m’amuse rien qu’ à l’idée de penser à la tête des responsables de PARCOURSUP™ quand ils auront à gérer dés l’année prochaine la vague de  » Médicalisme  » ou de  » Raoultisme  » pour les études médicales et de biologie . ;0)

    L’arrestation il y a quelques années d’un POLOFF-Political Officer – Etasunien de troisième rang à Moscou , Ryan Christopher FOGLE , a montré le caractère caricatural de certains recrutements aux USA en matière de renseignement . Il n’ y a pas de raisons qu’il en soit autrement en Vrônze au vu des commentaires du rapport du Jury qui devient aussi ridicule , ne serait ce que sur le ton , que celui de certaines agrégations .

  17. Thaurac dit :

    Triste résultat de l’éducation nationale et du nivellement par le bas, doublé de grèves et droits de retrait, à répétition.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ Triste résultat de l’éducation nationale et du nivellement par le bas, doublé de grèves et droits de retrait, à répétition.]

      Il n’ y a pas de  » nivellement par le bas  » mais des choix pédagogiques parfois malheureux ! Aujourd’hui un élève sortant de 3éme sait coder une application pour un lecteur de glycémie portable avec gestion de l’affichage mais serait certainement incapable de faire un raisonnement géométrique de base sur une demi-lune de Vauban ( C’était dans un bouquin de math de mon fils ) .
      Pareil en histoire-géo , en Français , en sciences ,…

      • mich dit :

        Bonjour , « Aujourd’hui un élève sortant de 3éme sait coder une application pour un lecteur de glycémie portable avec gestion de l’affichage » , non pas tous !

      • Thaurac dit :

        Mais sait il seulement écrire son nom?
        Regardez certains profs, des « fôtes » d’orthographes à n’en plus finir.
        Oui on nivelle par le bas, la preuve ou voulai presque « banlieusiser » le français, soit disant qu’il était trop difficile…
        L’éducation nationale, c’est le deuxième plus gros budget en France, et depuis des lustres les profs s’opposent ‘(idéologiquement à tout les coups) aux réformes, prétendant que eux seuls désorientaient la vérité.
        Mais cela se saurait car depuis des années le niveau baisse tellement que les rpofs n’ont pas le choix que de baisser les niveaux des diplômes, examens..voire, pour ne pas heurter, supprimer même les notes, ne plus donner des devoirs à la maison…
        Non, mais où va t’on avec ces brêles car c’est vraiment ce que je pense d’eux ( pas tous dans le même panier, mais toujours les mêmes syndiqués….)
        Et je ne parle même pas de ceux qui pètent les plombs (vrai ou faux) et qui prennent des congés maladies (sabbatiques).., de ceux qui partent en formation le jour de la rentrée, de ceux qui poussent des morveux à faire grève pour faire péter les cours..etc…etc, vive les écoles privées, d’ailleurs regardez le cursus scolaire des dirigeants , même de gauche pour certains…ils avaient déjà compris.
        Le par coeur et les bases, apprendre à lire, à écrire, à compter les bases quoi, ils sont incapables d’accomplir ce baba , faut voir ce qui rentre en 6° , c’est pas triste, et pour ne pas les faire redoubler, ils les font suivre jusqu’au brevet, là c’est soit l’hécatombe, mais vu que ça plombe les stats, c’est plutôt la mansuétude, des consignes circulent pour les correcteurs, c’est affreux, des lycées qui avaient 50% d’admis au bac se retrouvent avec des 90, 95 % , cela en devient comique et pathétique à la fois!
        J’ai remplaçait parfois des instits, parfois des profs dans un collège privée, même là, il y a des « fléchés »
        souvenez vous du temps où le rpof de math enlevait des points sur l’orthographe, quand on énoncé les théorèmes, les déductions, on en est loin, si vous voulez vous marrer, lire quelques devoirs d’examen..

    • Stoltenberg dit :

      Chuut… Il ne faut surtout pas mettre en cause le bilan catastrophique de la gauchiasse dans l’éducation nationale. Il faut dire que c’est à cause du gouvernement qui ne donne pas assez d’argent.

      • Thaurac dit :

        Un catatastrophe grâce à 68 , de début dela décadence française, sur tous les cotés, meurs y compris..

    • mich dit :

      Vous oubliez un peu vite des parents qui s’ en foutent un peu , « mon dieu des devoirs pendant les vacances ! »

  18. MERCATOR dit :

    Je ne résiste pas au plaisir de soumettre ce compte rendu de la fameuse expedition du « Rainbow Warrior  »

    Aucun commentaire n’est nécessaire
    car tout est dit !

    « Structure rigide
    L’armée (dont fait partie la DGSE, aujourd’hui nommée DGE) est une administration de fonctionnaires régie par des fonctionnaires. Un monde de carrières où seul le diplôme prime, car seule preuve de capacité acceptée par les textes administratifs. Le capitaine Prieur fut donc choisie pour son agrégation d’anglais. Le fait qu’elle parlait à peine la langue (elle dut même mettre des écouteurs lors du procès afin d’écouter le traducteur pour comprendre les débats !) n’avait donc aucune importance puisqu’elle avait le diplôme requis. Un Français ayant grandi et vécu en Nouvelle-Zélande, qui parlerait donc comme les Kiwis et se fonderait ainsi dans la population comme un natif car intime avec les us et murs, ne pourrait pas être choisi pour cette mission par un tel système car il n’aurait pas les diplômes exigés par l’administration ! La DGSE était donc piégée par son propre carcan régulatoire. La connaissance acquise par la vie et le hasard, l’hors de l’ordinaire et l’exceptionnel n’y ont pas de place puisque ces connaissances et atouts indispensables pour un travail discret à l’étranger ne peuvent s’exprimer par un brevet ou autre agrégation, seules valeurs reconnues par l’armée. Parmi les participants à la mission « Oxygène » seuls Mafart (avec un accent américain), Maniguet et certainement Cabon, bien qu’elle prétendait le contraire, parlaient un anglais correct, appris après des années de vie à l’étranger. Pour les autres connus, leur anglais donnait à rire ou était carrément incompréhensible.

    Pas de confiance
    Pis encore, les petits rond-de-cuir du service comptabilité de la DGSE ne semblent pas faire confiance aux agents secrets qu’ils expédient à l’autre bout du monde. Incroyable mais vrai, pour justifier leurs frais, les James Bond et autre Mata Hari de la « Piscine » devaient rapporter de leurs missions reçus et autres justificatifs des dépenses. Même les plongeurs de l’Ouvéa exigeaient partout des reçus pour leurs achats, acte bien incohérent avec leur rôle de plaisanciers supposés être en vacances. Cette mesquine et minable paperasse fut ce qui compromit de suite les « Turenge ». Lors de leur première arrestation, la police néo-zélandaise retrouva dans leur caravane un paquet de reçus contenant toutes leurs dépenses effectuées en Nouvelle-Zélande. Avec les dates et localités de ces talons, les enquêteurs purent ainsi reconstituer de suite et en moins d’une heure deux semaines d’itinéraires, donc toutes les étapes des Turenge, même apprendre les numéros de téléphone appelés depuis les hôtels, dont celui de la DGSE ! C’est ce qui a permis de vite remonter la filière et faire la connexion avec la DGSE et l’Ouvéa, et non une hypothétique trahison où les services secrets anglais, comme on l’a par la suite tenté de le faire croire.

    Les « époux » Turenge étaient aussi des agents « grappilleurs » et mesquins. La police découvrit avec amusement que certaines des factures avaient été falsifiées, tel un zéro rajouté à une note d’hôtel de 35 dollars qui devenait ainsi 350 dollars. Nul petit profit n’était trop mesquin pour nos minables OSS ! Ce n’est donc pas uniquement la bureaucratie tatillonne qui aura trahi Mafard et Prieur, mais surtout l’avarice et la bêtise.
    Leur parcours ressemble d’ailleurs à une vraie comédie digne des films de Charlot ou de Laurel et Hardy. Leurs comportements étaient tellement bizarres qu’ils se sont faits remarquer à tous les moments cruciaux de leur mission, à tel point que le numéro de la plaque minéralogique de leur caravane fut constamment relevé par des témoins.
    Leur reconnaissance du terrain était tellement bâclée que des rendez-vous furent ratés. Même le plongeur plastiqueur du Rainbow Warrior dut faire un détour, se débarrasser de son hors-bord tout en se faisant repérer à cause d’une mauvaise reconnaissance du terrain.

    Pour 130 dollars de plus
    Mais leur stupidité la plus incroyable et impardonnable, les « Turenge » la commettront juste après l’attentat : au lieu d’abandonner leur caravane sur le parking de l’aéroport et de quitter immédiatement le pays, ces espions se présentèrent à un bureau de la compagnie de location de leur véhicule pour récupérer un trop perçu de 130 dollars NZ, (seulement 500 FF !!!). Comme des témoins avaient déjà donné le numéro d’immatriculation de la caravane à la police, l’agence était avisée de la recherche des Turenge par la police depuis la veille. La jeune fille de l’agence réussit à appeler la police et faire patienter les espions avec différents prétextes pendant les 20 minutes nécessaires à la force publique pour arriver et coffrer le couple. C’est bien cette tentative mesquine de récupérer 500 FF qui permit la capture des Turenge et coûta par la suite à la France des centaines de millions, ainsi qu’une atteinte inchiffrable à sa réputation. En effet, tous les autres membres de l’affaire avaient réussi à quitter la Nouvelle -Zélande sans être pris.

    La bêtise ne s’arrêta pas là
    Lors des interrogatoires, Dominique Prieur s’effondra et se mit à pleurer. Le couple ne se rendit pas compte qu’à un moment on avait introduit dans la salle de détention un « mouton », à savoir un policier comprenant le français. Il put entendre des brides de leur conversation :
    Mafart à Prieur : Sois comme une montagne ! Ne bouge pas d’un pouce !
    Prieur à Mafart : Si on nous envoie en prison, est-ce qu’ils paieront toujours nos salaires et pensions à Paris ? . On voit que les préoccupations étaient importantes !

    Ceci dit l’honneur Français est cependant sauf car  » les accompagnateurs  » du service , pléthoriques, se signalèrent par leur propension à draguer toute la gent feminine d’Auckland, un honorable correspondant en ayant épinglé une dizaine en huit jours dans son tableau de chasse , dont deux sœurs ( à un jour d’intervalle tout de meme )

  19. Noël BERGON dit :

    peut être que le « tout en un »… »le couteau suisse »,convenait à des situations spécifiques et que les situations d’aujourd’hui ne sont pas « traitées » de la même manière,ou plutôt,que le spectre des techniques à utiliser est très vaste …trop vaste pour un seul homme (ou femme)…nous voulons des officiers traitants ayant comme bagage technique un garagiste automobile,qui soit carrossier…électricien…peintre…mécanicien…commercial…informaticien…secrétaire…tri-lingues et ce qui serait un plus …concepteur automobile !…peut être que cela existe,je ne sais pas !mais pour faire de la carrosserie un bon carrossier spécialisé sera toujours mieux qu’un garagiste qui fait de temps en temps de la carrosserie !comme on dit chez moi : »un petit peu de tout et beaucoup de rien »…et puis si je voulais être un peu taquin…en reprenant les lacunes des candidats sur la géopolitique au mali…je pense qu’il y a des lacunes au Mali et dans les environs depuis bien longtemps !…DANS UN ATTELAGE DE BOEUF,QUAND IL Y EN A UN QUI DECONNE…ON LE CHANGE…QUAND IL Y EN A UN DEUXIEME…ON LE CHANGE …MAIS QUAND ON ARRIVE AU TROISIEME…ON COMMENCE A REGARDER LE BOUVIER…

  20. Noël BERGON dit :

    si tu veux des infos chez les Peuls…soit Peul…si tu veux des infos chez les Dogons …soit Dogon…que tu saches écrire « Français », c’est bien pour les rapports écrits…demandez à ceux qui sont en charge de la recherche d’info sur zone ,si ils ont souvent des rapports écrits !…vaut mieux connaître un marchand de moto pour savoir qui achète…avec quoi ou en échange de quoi… et pour qui ,que de savoir si la syntaxe est bonne !

  21. papynuc dit :

    Parmi les commentateurs brillants de ce site combien connaissent réellement cette institution autrement que de l’extérieur ? Je suis certain de bien rigoler en lisant les avis des spécialistes en tout et en rien.

    • mich dit :

      Bonjour ,si vous connaissez mieux , pouvez vous répondre à ma question plus haut : est ce que le recrutement dans les services français est très différents de celui pratiquer à l’ étranger ?merci

  22. All-Bab-Al-Shams (Toutes les portes de l'Orient) dit :

    Mais enfin, George Orwell à notre époque choisirait le camp d’en face.

    Il n’y a que les sous-médiocres qui peuvent choisir le camp d’ici, qui est ennemi en premier de sa propre population

    Tout ce qui est de qualité est dans la dissidence intérieure

    La pauvre Dgess ne risque pas de recruter un géni

    • fabrice dit :

      C’est à dire que le « camp d’en face » de Bab al Shams il met trois slips avant de conduire son camion suicide parce qu’il croit qu’il va enfin pouvoir assouvir ses pulsions du bas du ventre au Paradis avec 70 houris…Le niveau intellectuel du « camps d’en face Bab al Shams » est stupéfiant…Quand à ses performances économiques, que dire…Enfin le produit d’appel « t’as le droit de violer des captives de huit ans » et « on combat le Juif, c’est le mal, il lit des livres et il est bon à l’école » comment dire ? Très porteur dans le 93…

  23. Royaliste dit :

    La condition première pour être candidat, c’est d’être pro-république ou franc-maçon. Si tu es patriote-démocrate ou « pire » patriote-royaliste, ben c’est mort. Ces gens-là ne cherchent pas des compétences mais avant tout des personnes compatibles avec leur idéologie. Combien de franc-maçons dans les officiers de l’armée, 80-90% comme en politique ?
    L’affaire des fiches VAM dans les années 1900 est révélatrices de leur mentalité donc que la DGSE et compagnie ne vienne pas se plaindre de la médiocre qualité des candidatures. L’idéologie républicaine est un étouffoir de talent. Soit on sert la France, soit on sert la république, mais pas les deux.

    • Badaboum dit :

      Et sinon quel concours avez-vous raté ?

      • Royaliste dit :

        @ Badaboum

        Aucun, n’ayant jamais postulé pour devenir fonctionnaire.

        Relisez bien ce qu’ils recherchent :

        – à la fois créatifs et rigoureux, dans l’initiative mais acceptant le poids des procédures,
        – ouverts sur le monde et profondément patriotes,
        – capables de se spécialiser dans un domaine […] tout en restant fondamentalement de bons généralistes,
        – attirés par le terrain tout en appréciant les tâches propres à un travail d’administration centrale,
        – audacieux tout en sachant faire preuve de discrétion,
        – sachant alternativement évoluer en totale autonomie et travailler en équipe au sein d’une administration fortement hiérarchisée,

        C’est tout et son contraire, la DGSE recherche des schizophrènes sans personnalité qui aiment la paperasserie.
        Et puis les concours sont peuplés de jury qui aiment que les candidats leurs cire les pompes, la DGSE ne fait pas exception.

        Cette mentalité du « en même temps » est caractéristique des franc-maçons (confer toute les décisions contradictoires de Macron). Il y a un dicton qui dit que « la république c’est la franc-maçonnerie dévoilée et la franc-maçonnerie c’est la république voilée », c’est plutôt bien résumé, non ?!

        Pour ce qui est de la géopolitique : L’armée républicaine est au Mali parce que Macron n’aiment que les migrants à la peau bien bronzée. Ça, tout le monde le sait mais « en même temps », il ne faut pas le dire.

        • MAS 36 dit :

          Parmi les obédiences maçonniques, certaines sont proches de vos idées. Comme quoi tout n’est pas perdu pour vous.

          • Royaliste dit :

            @ MAS 36

            Ah, ah, bien essayé mais ça ne prend pas.
            Mes salutations au Grand Arnaqueur de l’Univers.

        • luc dit :

          « sachant alternativement évoluer en totale autonomie et travailler en équipe au sein d’une administration fortement hiérarchisée, » comme des « Girouettes »

        • Badaboum dit :

          Pas lu trop long.

      • fabrice dit :

        Euh à sinon le prétendant, il est de quelle nationalité ? Française, Vénézuélienne, Suisse, Espagnole ?
        Dans la vraie vie, le terme « patriot » a été inventé dans un livre anglais du 18ème siècle ou l’auteur https://en.wikipedia.org/wiki/Henry_St_John,_1st_Viscount_Bolingbroke dénonce que le roi d’Angleterre qui est originaire comme sa dynastie du Hanovre ne défend pas les intérêts anglais mais ceux de sa dynastie, il appelle donc de ses voeux un « patriot king » (titre de son livre), un Roi qui ne serait qu’Anglais et qui ne défendrait que l’Angleterre et son peuple… Expliquez moi en quoi Louis XX marié à une milliardaire vénézuélienne, vivant en Suisse, parlant avec un très lourd accent espagnol et travaillant à Londres avec une famille ultra international et une soumission totale au Vatican pourrait être un « patriot king » ? Ce mec défend son clan et sa dynastie, POINT. Comment pourrait il rassembler les Français (qu’ils soient de souche, Musulmans, Juifs, Noirs, Arabes, Chinois…) de bonne volonté et voulant vivre ensemble contre la racaille islamiste, ultra intégriste catho et black ou white power qui fout la merde. Seule la République laïque le peut.

        • Royaliste dit :

          @ fabrice

          Un débat royauté versus république serait très intéressant car le militaire est soumis au régime politique en place mais cela nous amènerait loin de la ligne éditoriale de ce site donc je vais (essayer de) faire court pour vous répondre :

          – La monarchie n’est pas un régime monolithique, vous avez des monarchies parlementaires (Angleterre), des monarchies de droit Divin (France), des monarchies élective (Saint-Siège), eh oui, le Pape est un roi élu par des grands électeurs (les cardinaux).
          – En l’an 496, lors de son baptême, notre roi païen Clovis Ier est passé de « roi DES Francs » à « roi DE France », vous saisissez la nuance ? On est passé d’un « chef clanique » à un « chef de patrie ».
          -Je n’ai jamais dit que je soutenais Louis XX, c’est vous qui supposez cela.
          – La France appartient au Christ-Roi. Eh oui, c’est comme ça depuis l’an 1429 avec un événement que l’on appelle « la triple donation ». Le roi de France que l’on appelle aussi « le Lieutenant du Christ » n’est que le gestionnaire du pays pour le compte du Christ.
          – La France était un des pays les plus puissants au monde AVANT la révolution, votre république ne fait que nous régresser depuis 230 ans. Votre république laïque ne cherche pas à rassembler, elle cherche à remplacer le peuple de souche Chrétienne, les guerres de Vendée sont là pour en témoigner. Et la France ne sera jamais athée, laïque ou multiculturelle vue qu’elle est une terre Chrétienne et royale de part son propriétaire « éternel » le Christ-Roi.

          Vous pouvez me prendre pour un fanatique mais sachez que je ne suis pas passé de la république à la royauté pour le fun et puis la république aussi a ses extrémistes.

          Si vous voulez plus d’information sur tout ce que je raconte, vous pouvez visionnez les excellentes vidéos de SACR-TV : https://www.youtube.com/channel/UCvBbqBXCnsv8uU0UIfS1DBQ

          • MAS 36 dit :

            Mes salutations aux Dieux de la Terre, cousin du Grand Architecte de l’Univers.

          • fabrice dit :

            @Royaliste
            Ce sont des questions sincères, pas de piège.
            Comment pouvez vous concilier votre volonté de France rien que chrétienne avec le commandement du Pape d’accueillir les migrants qui sont majoritairement non chrétien ?
            Dois-t-on comprendre que vous n’obéissez pas au Pape ?
            Comment concevez vous l’unité de l’Eglise alors ?
            Si vous ne reconnaissez pas Louis XX comme roi de France, qui est votre prétendant au trône ?

      • PK dit :

        Pas besoin de rater un concours. Vous avez ici un certain nombre d’officiers qui prosodie en confirmant les propos de Royaliste.

        Le plus emblématique est Polymère, sans doute impatient de décrocher ses étoiles « pour services rendues à la démocratie sur le front d’OPEX360 ».

        Au moins, Laurent Lagneau pourra se targuer d’accélérer la promotion de certains cadres militaires 😉

  24. Thomas dit :

    La DGSE propose-t-telle seulement des offres financièrement attractives ?

    A lire l’énoncé retranscrit par M. Lagneau, c’est quand même à se bidonner cette histoire :
    « à la fois créatifs et rigoureux, dans l’initiative mais acceptant le poids des procédures »
    « sachant alternativement évoluer en totale autonomie et travailler en équipe au sein d’une administration fortement hiérarchisée »
    Bref, tout et son contraire !

    Un jeune avec un peu de cerveau comprend dès cette lecture qu’il postule pour s’enfermer dans un système archaique, le fonctionnariat à papa, schlérosé et procédurier, pour un salaire qui ne doit pas être bien mirobolant.
    En corrélant ceci à une réelle dégradation de la maitrise du français, que l’on peut constater un peu partout en ligne…

    …Ca fait beaucoup de médiocres moutons boiteux, qui viennent la plus pour l’éventuel sécurité de l’emploi que pour épanouir leur fibre patriotique.

    On peut gloser sur l’état de l’EN, mais c’est à la DGSE de faire le nécessaire pour s’attirer l’excellence dans tous ses domaines !

    • Thomas dit :

      (sclérosé & procédurié)
      mes excuses

    • Vinz dit :

      « à la fois créatifs et rigoureux, dans l’initiative mais acceptant le poids des procédures »
      « sachant alternativement évoluer en totale autonomie et travailler en équipe au sein d’une administration fortement hiérarchisée »
      .
      C’est en effet du grand nimp. Un type avec deux sous de bon sens fuirait cette boîte rien qu’en lisant ces énoncés. Reste les schizos et/ou ceux qui n’ont qu’un sou.

    • Thaurac dit :

      « …ça fait beaucoup de médiocres moutons boiteux, qui viennent la plus pour l’éventuel sécurité de l’emploi que pour épanouir leur fibre patriotique. »
      C’est ça même l’essence de l’esprit « fonctionnaire » d’ailleurs à 18-20 ans ils parlent de retraite.
      Faut remettre des militaires à la DGSE , ayant affirmé leur amour de la France, leur dévouement, voire des très bons policiers qui en veulent et virer les bureaucrates civils bons à rien.
      Quant à la valeur des diplômes en France, elle rejoint celle des chinois ou pakistanais….

  25. breer dit :

    Depuis plus d’une vingtaine d’années, les systèmes d’ enseignements ont tous régressé, en France et quasiment à tous les niveaux, depuis l’école élémentaire. La faute à des méthodes scolaires sans cesse modifiées par de soi disant nouvelles pédagogies. La faute au nivellement par le bas, pour soi disant amener de l’égalité dans l’instruction et les formations de toute une population de jeunes toutes origines culturelles confondues, peu enclin aux études, et pas aidés par des parents absents, incompétents, ou eux mêmes très carencés cognitivement. La faute à l’éducation nationale aux systèmes pédagogiques ineptes et incomplets en termes d’apprentissages cognitif de bases pour les populations d’origines étrangères, et pour leurs propres enseignants souvent ignorants de certaines pédagogies pourtant enseignées aux instits spécialisés et à des éducateurs spécialisés…

    • Thaurac dit :

      Le salaire des profs progresse inversement aux connaissances acquises par les élèves, et ce qui m’inquiète , ils en veulent encore un peu plus…

  26. petitjean dit :

    le niveau baisse, le niveau baisse, le niveau baisse………..
    c’est normal, le bac pour tous et l’université pour tous aussi. Et la moitié des étudiants sont virés avant d’arriver en licence. Et que peut-on faire avec une licence de socio, de philo, de psycho, de lettres, etc ? L’université est devenue en France un dortoir avant le chômage !
    le refus d’une sélection rigoureuse, la discrimination positive obligatoire et vous avez des licenciés qui ne maitrisent ni la langue française ni une langue étrangère. Donc faut pas s’étonner. Tout cela est le produit de l’instruction socialo marxiste chère à notre Educ Nat
    Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas de perles, mais elles sont rares
    Quand je lis les exigences que la DGSE attend de ses candidats, je me marre !
    Quels sont donc les valeurs que transmet notre école à nos enfants, à nos étudiants ? Certainement pas le patriotisme !! Effort, mérite, discipline sont des mots et des pratiques interdites en France…

  27. werf dit :

    La DGSE est une direction d’administration centrale comme une autre du ministère de la défense avec 90% de militaires. C’est bien là le problème, elle devrait être une agence dépendant uniquement du premier ministre et n’engager que des civils spécialisés sur contrats CDI après 6 mois de stage, avec des salaires attractifs par rapport au privé pour avoir les meilleurs. Les militaires devraient rejoindre la direction du renseignement militaire ainsi que le service action utilisé par la DGSE comme gardes du corps ou pour les missions homo… L’agence devrait avoir des implantations, indépendantes et sans contact avec l’ambassade, dans les pays qui sont géopolitiquement importants. Quant au niveau, j’ai pu constater que les mêmes problèmes existent tant chez les honorables correspondants et attachés militaires des ambassades dans certains pays ou les militaires faisant même partie de leurs effectifs actuels. Cela doit donc conduire à une réforme d’ampleur mais il faudra du courage pour briser les sinécures de certains de la maison mais aussi du ministère de la défense…

  28. Thierry HENRY dit :

    Avant de demander aux candidats ce qu’ils savent du Mali, la DGSE ferait bien de se documenter sur ce qui se passe en France, dans les lycées, dans les universités…

  29. Strogoff dit :

    Sûrement aussi un pb au niveau des recruteurs de la DGSE. Personnellement, j’aurais un collaborateur me rédigeant des phrases à rallonge comme celle cité dans l’article, ça se passerait mal pour lui.
    Sujet – verbe- complément ça suffit…
    J’adore Hugo, Zola et tout le reste. Mais dans des romans, pas au travail ou il faut aller à l’efficacité

  30. vrai_chasseur dit :

    La DGSE attire les jeunes, certes : plus de 7000 inscrits initiaux pour une vingtaine de places au final. Avec un tel déséquilibre entre l’offre et la demande, le jury avait sûrement des espoirs de recruter uniquement des moutons à 5 pattes.
    Oui mais voilà, les meilleurs des meilleurs en France ne vont pas tous dans les administrations publiques, fut-ce la plus sympathique d’entre elles à leurs yeux. Les postes privés paient mieux et offrent plus de prestige et de débouchés internationaux. Et quand un poste catégorie A devient intéressant, il y a toujours un jeune énarque pour le prendre, comme par enchantement. Le verrouillage est extrêmement fort, tous ceux qui connaissent par exemple le Quai d’Orsay le savent…
    Et le résultat du concours, fatalement, n’est pas le fruit d’un élitisme où le jury salivait d’avance de pouvoir ‘écrémer la crème’ à loisir, mais il est plus banalement un simple piquage de cerises sur un plateau assez représentatif de celui des jeunes de l’enseignement supérieur d’aujourd’hui.
    Et là, tous les problèmes connus apparaissent : manque de recul et de culture générale, orthographe qui chagrine surtout quand l’esprit du candidat est prometteur, comme une jolie fille à qui il manque une dent.
    Les recettes de l’instruction qui marche sont pourtant connues : des programmes carrés, dénués de sociologie à la petite semaine et autres fantaisies intellectuelles idéologiques qui n’amusent que leurs auteurs, la discipline élémentaire à l »école avec la remise au centre de l’enseignant qui doit être respecté, une exigence et une rigueur constante dans le travail.
    Aujourd’hui, tout cela a déserté l’école publique. De fait, les seuls établissements qui ‘résistent’ sont les lycées privés. Dans les 20 premiers lycées en France on en retrouve 14 privés, dont les 7 premiers du classement. Anecdote qui ne trompe pas, même les diplomates de pays musulmans en poste en France, cherchent à tous prix à placer leurs enfants dans des établissements de l’enseignement privé catholique…

    • Twisted dit :

      Étudiant en prépa B/L à Stanislas (catho privé bien rigide), je me permets de nuancer votre propos sur la sociologie, qui, si elle est effectuée dans les règles de l’art (réfutabilité, empirisme, travail de terrain, modèles robustes) à un réel intérêt. Le problème vient en fait des théories post-modernistes, nées de l’importation aux USA de la « French theory » déconstructiviste avec les résultats qu’on sait (cf. affaire Sokal et Sokal au carré).

      • vrai_chasseur dit :

        La French Theory, c’est exactement ce que j’appelle la sociologie à la petite semaine.

    • PK dit :

      « même les diplomates de pays musulmans en poste en France, cherchent à tous prix à placer leurs enfants dans des établissements de l’enseignement privé catholique… »

      Ça, ce n’est pas tant pour la qualité de l’enseignement que parce qu’il est inconcevable chez les musulmans qu’on puisse se prétendre athée et le revendiquer. Donc, il vaut mieux être au contact de croyants, fussent-ils roumis que des athées.

      Question de valeurs…

  31. Jean Peuplus dit :

    Bonjour …

    Moi, j’ai deux bacs,
    un pour laver,
    l’autre pour rincer.

    Au revoir.

    • Félix GARCIA dit :

      Merci pour votre intervention ! ^^

    • Albatros24 dit :

      Il est vrai qu’on peut bien se demander à quoi il sert aujourd’hui, vu le niveau de ses possesseurs…

      • Badaboum dit :

        Ahouiçacébienvrai ! Faites-nous rêver albatros, parlez nous de votre carrière…

  32. Jm dit :

    Quand je lis tout ça, je me dis que le Colonel SEROT, enterré à Xertigny (88) doit se retourner dans sa tombe.
    Si tous les gars du renseignement avaient eu BAC +12 on l’aurait su depuis longtemps.
    Mais maintenant, on est un bon agent du renseignement, ou un bon analyste à partir de BAC +3 au moins et au minimum.,
    Comme on est un bon pilote parce qu’on est officier, et inversement?
    Ha j’oubliais pour être raccord avec des commentaires précédents, si on est bon en PPT également.
    GRIVEAUX a réussi car il devait devait être bon en PPT….X
    La première fois que je suis intervenu au Mali, nous avons eu droit à un briefing sur l’origine du pays, du conflit et des conséquences nationales, régionales et internationales par un gars tout chétif, qui n’osait même pas s’adresser à nous au café, mais qui, dès qu’il a pris le micro, nous a tenu en haleine pendant quasi 2 jours, reliant naturellement tous les événements les uns aux autres, on a même été plusieurs à être interpellé sur le fait qu’on avait connaissance des événements, mais qu’on n’avait jamais eu le réflexe de tout lier, surtout par une méconnaissance générale.
    C’est au bout d ces deux jours que nous avons découvert qu’il était sergent-chef, administratif obscur (avec tout le respect que je lui dois), avait postulé à plusieurs reprises, était titulaire d’un master 2 d’histoire contemporaine, et n’avait pas été reçu au concours parce que papa a été en son temps…….membre de la CGT et du PCF.
    Dans le renseignement, et je sais de quoi je parle, actuellement on cherche des gens instruits.
    A la différence des autres qui cherchent des gens intelligents.
    Et oui, si ils avait été un temps soit peu intelligents, on n’aurait jamais connu l’affaire du RW.
    Comme ils disent actuellement au gouvernement, ce n’est pas….Si Bête (comprenne qui voudra)

    • Thaurac dit :

       » papa a été en son temps……membre de la CGT et du PCF »
      Normal, il a glissé chez l’ennemi 😉 ces deux tares ensemble te plombent à vie, physiquement et intellectuellement!

  33. Nobody dit :

    La France hier et la fwronce aujourd’hui ….

    • fabrice dit :

      j’ai du mal à comprendre la blague « fwronce » ou j’ai peur de comprendre…Quelqu’un peut m’ expliquer ?

  34. toto dit :

    Quelle arrogance ! DGSE ou pas, c’est la fonction publique, et concours ou pas, le mode d’organisation des concours ne permet pas aux plus précaires et plus vulnérables de les praparer correctement, ce qui est souvent le cas dans le monde étudiant et post-etudiant.

    Aussi, un recrutement plus spontané dans l’ensemble de la fonction publiqie serait bienvenu.

    J’oubliais, la culture générale est très subjective en fonction du parcours, de l’éducation, et effectivement, ne vous attendez pas à ce qu’une personne rentre dans un « moule », pour trouver des pépites.

    Cessez aussi de recruter sur étagère et formez un peu, il y a beaucoup de bénéfice à la formation en interne (et plus seulement ab dans des grandes écoles fabriques à moules et seulement accessibles à quelques-uns, et encore, quand c’est pas du copinage direct.)

    Quand la fonction publique devient le point de chute du gratin de la société et n’est plus elle même facteur d’ascension sociale, elle a perdu de qui fait d’elle la fonction « publique ».

    • toto dit :

      Édit : je voulais écrire ab initio dans mon commentaire
      Désolé pour la petite faute de frappe

  35. toto dit :

    ce qui fait d’elle*

  36. Max dit :

    La génération « tout écran » est la première qui soit moins cultivée et intelligente que leurs aînés. C’est une généralité qui se retrouve partout dans la société avec un phénomène d’accélération. C’est trop pas bon comme ils disent (!). Car l’emploi des nouvelles technologies est très essentiellement ludique et trop peu culturel. Trop pas cool l’article du Monde. L’occident nihiliste ne peut que tourner en rond pour se mordre la queue.
    Je pense qu’il y a une différence entre orthographe et grammaire. Pour la seconde je reste catégoriquement fermé à toutes prétentions de la part d’un candidat. Master 2 et se planter sur le participe passé. C’est grave ! C’est du vécu.
    Alors quand les prof mal payés se font presser par les familles lors d’un marché quand leur gamin a eu 4/20 pour que la note change ! Bravo l’éducation, le rôle des parents. On obtient une nation d’incultes, l’ascenseur ne fonctionne plus. Les occidentaux deviennent des consommateurs et délaissent leurs devoirs citoyens.
    Dixit les instructeurs de l’Armée de Terre qui se disaient être condamnés au rôle d’éducateurs plutôt que formateurs !

    • lxm dit :

      Quand il faut être toujours plus rapide, pour compenser la montée de charge mentale, il devient à un moment donné avantageux de devenir plus con, c’est à dire tomber dans le simplisme, virer toutes les nuances, variations, informations qui pourraient être utiles ou présager un truc important comme une nouvelle tendance de fond.
      Je pense que c’est ce qui arrive actuellement aux élites occidentales, ce pourquoi elles font alors continuellement fausse route, et qu’on aurait dépassé l’optimum dans les années 70. L’élite devient alors spécialisée et obsédée par le contrôle et la manipulation en évinçant toutes les autres qualités, elle tient encore par le réseau de copinage mais se dégrade progressivement, ce qui laissera la place pour un nouveau pouvoir, qui sera en général dans ce genre de situation, le stric opposé politique. On est pas loin du phénomène d’auto réalisation quand le pouvoir dit qui est son ennemi, ce dernier devient alors l’alternative.

    • Albatros24 dit :

      Ne confondons pas culture et intelligence : totalement indépendants l’une de l’autre.
      Vous avez de jeunes gars des banlieues qui traficotent et s’en tirent toujours : ils sont justement très intelligents.
      Vous avez des jeunes issus des familles des bons arrondissement ayant fréquenté les bonnes écoles en ayant appris les bons codes …qui nous gouvernent ou nous administrent depuis des années, sans aucun bon sens et dont on voit le résultat. Et inversement : des banlieusards à la ramasse et des jeunes des quartiers chics, mais qui choisissent plutôt le privé.

  37. Noël BERGON dit :

    il y a aussi un élément important à ne jamais négliger…le recrutement de nos « concurrents » sur notre territoire…ou à l’intérieur de nos entreprises sensibles…à l’intérieur de nos écoles …de nos facs…de nos administrations (toutes) il y a vraiment un énorme travail …et il est fait autant que faire ce peut…les vrais patriotes…ceux et celles qui ont la France dans le sang ne sont certainement pas ,comme il semble être le cas aujourd’hui,uniquement dans les classes privilégiés …ou les « Familles au sang bleu »…la république ,c’est ses peuples…mais en France ,quand on parle de la tour,…on dit: »la tour Eiffel »…jamais on ne parle de ceux qui l’ont montés…pièce par pièce…petit à petit…ceux qui en sont morts…idem pour Suez…le France etc…voilà mon avis rien ne s’est fait ou ne se fera sans ceux les « petites gens »qui ont voués leur vies à la gloire de leur pays…rien !…et il serait temps que les « décideurs » apprennent l’humilité…non pas comme un défaut,mais comme une remise en question permanente et cesser l’immobilisme confortable mais mortifère des « institutions »

    • Badaboum dit :

      Comparer le bilan humain de la tour Eiffel et du canal de suez vous discrédite immédiatement.

      • Noël BERGON dit :

        ce n’est pas le « bilan humain » qu’il aurait fallu retenir , c’est le rôle des petites mains dans ces grands projets pour le rayonnement de la France…et à aucun moment il y n’a de comparaison entre Suez et la tour Eiffel au niveau bilan humain …mais par contre il y en a un quand à l’investissement des « petites gens »dans ces réalisations…en résumé , la DGSE à beaucoup d’architectes et pas assez de maçons…

  38. Phil dit :

    Nivellement par le bas depuis 30 ans , rien d’étonnant !

  39. MAS 36 dit :

    C’est impressionnant ce que l’on peut lire sur le service supposé être le plus secret de nos institutions. Je suis rassuré quand même l’essentiel est préservé. Ils sont dans l’ombre et y travaillent , l’impétrant ne sera jamais seul et évoluera par étapes comme dans beaucoup de métiers. Bon courage à eux, il y a du travail en ce moment.

  40. mirage dit :

    des tetes des con qui on trop regarder le bureau des legendes etc.. sa donne sa le prestige l’espion etc..avant tout faut des gens avec les pied sur terre et pas besoin de bac + 25 pour sa.

  41. vieux margi dit :

    Avoir un avis c’est comme le trou du ….. tout le monde en a un !!! pardon pour ce raccourci !!
    Ces avis s’expriment sur ce site ils se critiquent et/ou se défendent.
    Lorsque je faisais un devoir d’histoire et que j’avais tout bon .. mais que j’avais fait 2 fautes j’avais 18 pas 20 /20 , cela m’a aidé !
    De nos jours idem mais si vous avez fait 20 fautes vous aurez 20/20 . On corrige plus les fautes. On le voit même chez les hauts diplômés, la preuve on modifie notre dictionnaire parfois en ce sens en y incorporant des  » mots nouveaux ».
    La DGSE mentionne un fait déjà connu .
    La faute à qui ? la société, l’apparition des game boy, des consoles de jeux, des téléphones portables.. ont rendu les jeunes égoïstes,repliés sur eux mêmes,certains parents qui laissent faire en laissant leurs enfants manger dans leur chambre …coupant les liens familiaux…
    Vous l’aurez compris on cherche toujours une raison alors qu’on l’a sous le nez!!!

  42. dupont avec un t dit :

    Il faut dédiéséliser la pensée du Rens , sinon c’est de la poudre de …… Perlimpinpin …. et par là même l’ « Ubériser »