Covid-19 : La désinfection du porte-avions Charles de Gaulle est terminée

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

38 contributions

  1. blavan dit :

    C’est bien, il reste à espérer qu’on pourra filtrer un peu mieux le recyclage de la ventilation intérieure comme dans les sous marins , car contrairement à la menace NBC venant de l’extérieur, la menace virale se propage par l’intérieur.

    • Pravda dit :

      Je parle de mémoire, je crois avoir vu que sa taille, en nébulisation pas en gouttelettes, est de 0,1 micron. Peu de filtres sont capables d’être efficients à ce niveau.

      • Vroom dit :

        Ah bon ? pourtant on nous fait croire qu’un masque en chaussette suffit à nous protéger ! 😉

        • Carin dit :

          Seulement si elles sont en béton… les chaussettes!

        • Pravda dit :

          Non, protection vis à vis des projections type postillon mais pas nébulisation.(je sais, je suis trop sérieux)

      • blavan dit :

        Dans un précédent post, un sous marinier nous indiquait que nos sous marins nucléaires en sont équipés avec un procédé chimique

      • Mantore Gérard dit :

        @ Pravda
        Les filtres qui recyclent l’air des sous-marins contiennent de la chaux sodée pour éliminer le CO2. Je ne connais pas l’efficacité de ces filtres chimiques contre ce virus, mais ça peut expliquer que les équipages de sous-marins ne soient pas contaminés. Cela dit, on peut imaginer aussi une autre explication, bien sûr : si des sous-mariniers sont contaminés, on ne nous le dit pas forcément.
        Je suppose que toute cette affaire donnera (et donne déjà) lieu à des études, analyses, retex et par conséquent dispositions préventives adéquates.

        • Pravda dit :

          @blavan et Mandore, d’accord pour un soum, où le but est le recyclage de l’air. Pour un PA, est ce que tous les compartiments sont protégés par un système type NRBC ???

          • blavan dit :

            Le problème, c’est que dans un navire de surface comme dans un char, on n’avait jamais imaginé que le danger pouvait venir de l’intérieur. Quand on sait aujourd’hui que le virus a tué plus d’américain en deux mois que pendant les 20 ans de la guerre du Viet Nam, il va falloir se poser les bonnes questions , même si l’age des décédés n’a rien à voir.

          • Pravda dit :

            @blavan, pas faux.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ C’est bien, il reste à espérer qu’on pourra filtrer un peu mieux le recyclage de la ventilation intérieure comme dans les sous marins , car contrairement à la menace NBC venant de l’extérieur, la menace virale se propage par l’intérieur.]

      Aujourd’hui on sait filtrer , dépolluer et passer un volume de 300m3 aux UV pour moins de 1000 Euros
      https://www.lesnumeriques.com/purificateur-air/purificateurs-air-peut-on-y-fier-a2809.html

      C’est le prochain projet sur lequel je travaille après avoir mis au point ma borne UV !
      En fait je copie un existant Québécois en adaptant une technologie Sud-Coréenne : Aspiration par le bas , rejet par le haut . Le  » style  » Québécois c’est en fait tout ce qu’il y a plus  » militaire  » et il serait invendable en Europe , en particulier en France : Un caisson de tôle d’acier peinte avec des découpes circulaires pour l’aspiration et la sortie de l’air purifié …

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ En fait je copie un existant Québécois en adaptant une technologie Sud-Coréenne :]

        D’autant plus qu’ils donnent l’arrangement intérieur avec toutes les références . La seule chose qu’ils imposent ce sont des lampes UV qu’ils fourguent 160 USD au lieu de 18-20 USD pour des OSRAM™ ou des Phillips™ … Ainsi que les filtres avec les capacités de filtration . Mais ça ce n’est pas ce qui manque !

        Un conseil perso : N’achetez pas la  » merveille  » de masque que l’on veut nous vendre 18 Euros avec des filtres lavables . Essayez plutôt un hack caoutchouc du Volksmaske VM37 ou du masque de la protection civile de 1939 qui s’arrête au front .
        Ces deux masques protègent au moins les yeux des projections et cette merveille n’est en fait qu’une copie réactualisée au niveau de la composition du filtre du masque Défense Civile de 1939 ! ;0)

  2. Thierry HENRY dit :

    Qui peut m’expliquer ce qu’il faut désinfecter, puisque, quelle que soit la surface sur laquelle il se trouve, le virus disparaît en quelques jours, au plus ?

    • Clément dit :

      On ne sait jamais. Sur toute la surface du porte avion, le virus peut bien trouver un milieu ou survivre.

    • PK dit :

      oui je trouve très con ce luxe de précautions… Suffit d’attendre : on n’est pas à trois jours près.

    • luc dit :

      cet « Alien » s’est retiré dans sa cambuse, sur un support protéinique qui lui assure une survivabilité maximale ….
      En attente de la relève d’équipage….

    • Vroom dit :

      Oui, c’est la même chose que désinfecter une école inoccupée depuis trois mois. Je pense que c’est un principe de précaution.
      Et de toute façon, si on ne le fait pas, les gens trouveront à redire quoiqu’il arrive

    • dolgan dit :

      Sans doute l’addition de plusieurs paramètre. Le premier: rassurer. Les surfaces OK. mais les serviettes humides (par exemple) le virus a qu’elle durée de survie? Et dans les oreillers, …

  3. batgames dit :

    oui c’est bien mais ont ils vérifiez les cafards qui se cachent dans les recoins des soutes rarement ouvertes et qui peuvent porter le virus …

  4. radionucleide dit :

    nos communicants nous avaient indiqué que le virus ne pouvait survivre que quelques heures
    c’est un mensonge ou les marins veulent faire de la communication?

    • Pravda dit :

      Des traces sont retrouvées quelques jours après, mais le virus est-il encore virulent? Comme le souligne Tran, l’ami chinois, il est peu probable que le virus soit encore présent (jusqu’à la prochaine vague).

    • Rayon Bêta dit :

      L’on peu t supposer que la Marine le fait pour qu’on ne lui reproche pas ensuite de ne pas l’avoir fait.
      De toute façon, ça ne peut pas faire de mal.

  5. Tran dit :

    ça serve pas grande choses, les virus sont survie que une semaine sur les objets

  6. interrogations dit :

    Interrogation partagée sur la pertinence d’une désinfection :

    – si le virus se détruit naturellement en quelques jours (j’ai lu 9 j sur certaines surfaces. ?)
    – si le « nouvel » équipage n’est pas testé avant sa montée à bord
    – si les tests ne sont pas fiables ou interviennent durant la période de séroconversion

    Perplexité interrogative …

  7. Vequiya dit :

    De l’argent bien gaspillé… pour ça on est au top. Tu laisses le porte-avions pendant 2 jours sans personne et c’est de toute façon réglé cette histoire de virus. Ou alors effectivement c’est qu’on nous ment depuis le début sur la durée de vie du virus…

  8. Hervé dit :

    On devrait faire les mêmes actions dans nos états-majors. J ai un collègue qui a eu le covid maisons de désinfection prévu de notre bureau.

    Les douches sont toujours nettoyées qu une fois par mois, on fait toujours la queue au mess, pas de masques de gel hydro.

    Les entreprises doivent préparer des mesures sanitaires pour le 11 mai mais le Minarm ne fait rien..
    Encore une fois,nous sommes mauvais, et les militaires sont des slaves for Ever..

  9. Raymond75 dit :

    « Le porte-avions, c’est une dizaine de kilomètres de couloirs, l’équivalent d’un immeuble de 25 étages de haut et près de 3.000 locaux. Tous ne sont pas à vérifier » ! Si TOUS les locaux n’ont pas été vérifiés, alors que la ventilation fait circuler les virus dans TOUT le bâtiment, cela recommencera … Mais le principal est que les militaires s’auto-congratulent en permanence : tous sont exceptionnels par essence divine.

    Le virus disparait peut être naturellement sur des surfaces propres et sèches, mais il peut subsister là où il y a humidité et miettes diverses et réserves de nourriture, et aussi comme l’a dit l’un des commentateurs, sur des insectes.

    • Vroom dit :

      Et si on tombe malade, c’est que nous avons désobéi au Parti.

    • Pour Info dit :

      @Raymond75
      Non, un virus n’a pas besoin de « miettes diverse » et de « réserves de nourriture » ! C’est un virus, pas une bactérie !
      Franchement arriver à dire des bêtises plus grosses que celle de Trump, il faut le faire !

  10. sentinelle dit :

    Je connais un chimiste ancien mais toujours en activité il a fabriqué de l’agent orange durant son service militaire back to the 60’s c’est une référence , il préconise de tout fermé de pulvériser du glutaraldehyde laisser quelques temps et tout est mort a l’intérieur .

  11. Paddybus dit :

    Il y a déjà de nombreuses années (disons dans les années 90) une entreprise avait développé un plastique dans lequel était intégré un antiseptique qui permettait, théoriquement de limiter les risques de transmission de virus par simple contact… car on sait depuis longtemps que les poignées de portes et autres rampes, barres de poussée, poignées de robinets, etc sont des facteurs important dans le risque de contamination…. alors je suis surpris qu’un tel produit n’ai pas été utilisé à bord des bâtiments de la Royale… au vu du risque majeur inclus du fait de la grand promiscuité… et de la nécessité de continuité de disponibilité de tels bâtiments…

    • luc dit :

      Dans la royale , les poignées; les rampes, les barres étaient en cuivre , métal naturellement antibactérien et neutralisant quelques virus

      • Pascal (l'autre) dit :

        « les barres étaient en cuivre , métal naturellement antibactérien et neutralisant quelques virus » Le métal « rouge » avait été préconisé dans les centres hospitaliers en particulier la robinetterie, les poignées et barres de portes de portes, tout ce qui était fréquemment manipulé par les mains. le cuivre est reconnu avoir une action virucide et bactéricide et également contre les champignons et autres moisissures. Le pb, c’est que le cuivre coûte plus cher que l’acier inoxydable, toujours une question de coûts!