Covid-19 : Les Français appelés à pavoiser balcons et fenêtres pour commémorer la victoire du 8 mai 1945

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

51 contributions

  1. Ltikf dit :

    Le 8 Mai ne dit rien aux Centre-Gauche: les Communistes sur le territoire et les Gaullistes hors de Métropole ont tant bien que mal sauvé l’honneur… Le devoir de mémoire pour polémiquer – au mépris d’une certaine vision de l’honneur au pays des girouettes !

    • TINA2009 dit :

      Merci Ltikf pour ce rappel !

      Il est bon de rabacher, sans relâche, pour désigner les ennemis du devoir de mémoire … Ainsi, nous savons tous comment procéder pour perdurer cette vision de l’honneur :
      —> Etre présent ce 08 Mai 2020.
      —> Foncer et saisir chaque représentant de ses Centre – Gauche
      —> Leur cracher à la gueule!

    • EchoDelta dit :

      Les Communistes ont retournés leurs vestes après avoir activement contribué pendant des années à la défaite de 40…
      L’humanité appelait encore en Juillet 1941 les français à la collaboration avec les allemands alors alliés de la Russie dans une vision dictatoriale de l’Europe. Dire qu’ils ont sauvé l’honneur de la France est juste insultant.

      • Auguste dit :

        L’article de l’Humanité ne demandait pas de collaborer,mais se réjouissait que des ouvriers parlent aux soldats allemands.(fraternité des peuples et patati et patata).Il est du 4 juillet 1940,au moment ou Duclos négociait avec les Allemands pour la réapparition de l’Humanité.Ne pas mélanger,à cette époque, direction du PCF avec tous les communistes.

        • Robert dit :

          Auguste,
          Ce que vous dites est faux.
          J’ai lu un tract de cette époque fait par la section d’Ivry sur Seine appelant à fraterniser avec les soldats allemands contre les banquiers judéo anglais. Et ceci alors que l’armée française se battait contre l’armée allemande. Les mots ont un sens et les termes sont clairs, la collaboration avec l’ennemi contre leur propre pays alors que celui-ci est en pleine guerre.
          Il y avait un PCF très centralisé dont les consignes, comme pour la CGT dont il avait pris le contrôle, étaient on ne peut plus claires, « défaititisme révolutionnaire » c’est à dire pacifisme anti national, sabotage dans les usines, et campagnes politiques contre les juifs et les anglais. C’est d’ailleurs en distribuant un de ces tracts écrit par son père que Guy Môquet s’est fait arrêter et interner à Chateaubriand à la demande des allemands.
          Votre subtile distinction ne correspond pas à la réalité, les sections spéciales ont été lancées à la chasse aux communistes qui refusaient le pacte germano soviétique et cela a duré jusqu’à la fin de la guerre, alors même que les communistes avaient officiellement changé d’alliance.
          Il n’y a jamais eu deux lignes au PCF, ceux qui ont changé et avaient de l’influence sont partis comme Doriot, d’autres ont quitté le parti voire ont du fuir parce qu’ils critiquaient la ligne officielle. Cette période a été chaude, mais une seule ligne officiellement communiste existait, celle du parti.
          Donnez-moi des références de communistes condamnant ouvertement le pacte d’alliance et dans les livres d’histoire réécrits des références claires et non tronquées comme vous le faites. Vous en trouverez très peu.
          Personne ne mélange, dans un parti centralisé comme le PCF, seule compte la ligne, les militants suivent ou sont des traitres.

          • Auguste dit :

            S’agit pas de dire que tout a été rose et violette.S’il y en a eu qui ont suivi aveuglément la direction « parisienne »,il y en a beaucoup plus qui n’ont pas compris et étaient contre.1/3 des Députés a quitté le PCF au moment du pacte germano-soviétique.En province,Bordeaux,Bretagne notamment,les anciens de la guerre d’Espagne, n’ont pas suivi.Duclos a du faire machine arrière assez rapidement.C’est les mettre tous dans le même panier qui me gratte un peu.De toute façon le PCF était interdit et ses membres recherchés,donc pas trop enclins à « pactiser ».

          • Robert dit :

            Auguste,
            Vous oubliez tous ceux qui sont partis avec Doriot fonder le PPF et qui se sont retrouvés dans la collaboration.
            Ce que je reproche à votre approche c’est de présenter le parti comme ayant des tendances pouvant s’exprimer et des courants, ce n’est pas la réalité du PCF. On suivait la ligne ou on partait si on n’était pas chassé. Si Doriot était retourné à Moscou après sa fronde, il aurait probablement été exécuté.
            Je ne cache pas que je suis clairement anticommuniste et pour avoir fricoté à l’extrême gauche, c’est précisément là que j’ai attrapé ce virus, au contact de ses victimes, anarchistes espagnols, dissidents russes.
            La pactisation a réellement eu lieu en actes, même si certains avançaient mollement. Prosper, le père de Guy Moquet était actif dans les actions et tractages dans ce sens et c’est à l’un d’entre eux que son fils s’est fait arrêter par la police française, interné avant d’être pris en otage par les allemands puis fusillé après le meurtre inutile d’un officier allemand à Nantes. Guy Moquet a été arrêté pour avoir diffusé un tract de collaboration puis a été fusillé avec d’autres parce qu’un militant communiste a reçu l’ordre du parti de provoquer des représailles allemandes. On dira sans difficulté qu’il est mort héroïquement, ses lettres en témoignent et on ne crache pas sur la mémoire d’un militant, mais la légende est difficilement crédible. Il est mort à cause des attitudes contradictoires de son parti durant l’occupation allemande.
            Le PCF a collaboré, c’est une réalité historique et il a été interdit pour avoir combattu l’effort de guerre français, y compris en sabotant le matériel, comme en Indochine, et c’est le Front Populaire qui l’a interdit. Une fois les allemands en France, le 26 juin 1940, Otto Abetz reçoit à l’ambassade d’Allemagne deux membres du Comité central du Parti communiste français : Maurice Tréand et Jean Catelas. Ils sont membres du comité central et viennent réclamer la reparution de l’Humanité aux allemands.
            C’est quoi une demande de reparution de l’Humanité aux allemands sinon de la collaboration?
            A la même époque, Maurras refusait de dépendre du papier rationné distribué par les allemands et rapatriait l’Action Française sur Lyon.
            il faut arrêter de protéger la légende du parti le plus totalitaire et complice de crimes sans nombre qu’a connue la France.

  2. pldem806 dit :

    Les communistes, à l’issue de Barbarossa ! Avant, profil bas et complicité avec l’occupant dans la droite ligne du parti aux ordres du petit père des peuples.

    • Robert dit :

      Et après Barbarossa, les attentats contre des allemands entrainant illico des représailles auprès des populations. Le meurtre d’un officier à Nantes a provoqué la mort des otages de Chateaubriant. Les communistes savaient très bien choisir leurs cibles pour provoquer cette répression en espérant entrainer une solidarisation de la population selon le schéma léniniste.
      Ils voulaient aussi faire oublier leur trahison antérieure, leur sabotage de l’effort de guerre ainsi que leur collaboration active.
      La résistance n’a pas été communiste au départ, et si quelques militants communistes y ont participé, cela a été en trahissant le parti et ils ont été pourchassés par les sections spéciales du parti jusqu’à après la guerre.
      La résistance du PCF est en partie légendaire, réécrite après la guerre.
      C’était l’armée et l’extrême droite qui ont formé les premiers réseaux de résistance, dès la défaite. Rémy par exemple.

      • Auguste dit :

        Qu’té dis?.A Lille ils n’ont pas attendu le 18 Juin, ni l’armistice,pour résister et créer le réseau la « Voix du Nord ».Cela a commencé avec le « Chaudron lillois » 28-31 Mai 1940.Il n’y a personne d’autre avant.Et c’était plutôt ouvrier, fonctionnaire et de gauche.Nooon mais….

        • Robert dit :

          Auguste,
          Vous réécrivez l’histoire en parlant du PCF.
          Tout ce dont vous parlez, c’est surtout anecdotique et en partie légendaire, les militants ayant pour partie mal digéré ce pacte. Le PCF a commencé à rejeter l’alliance quand Hitler a envahi l’URSS et que Staline a donné les ordres. Jusque-là, l’attentisme de certains n’était pas de la résistance, et ceux qui ouvertement rejetaient la ligne du parti pouvaient se faire du souci pour leur santé.
          On pourrait parler aussi de l’attitude des réseaux communistes envers les autres réseaux, c’était pas toujours joli.
          Le PCF et la CGT ont nettoyé et réécrit sans cesse leur histoire pour la faire coller à leur légende.

          • Auguste dit :

            « Anecdotique » et « légendaire » la Résistance Lilloise?.Là, je vais vous tutoyer.
            Tu veux une claque Robert?

          • Robert dit :

            Auguste,
            Je comprends votre indignation, mais par rapport à toute la tactique du parti et sa collaboration, cela reste anecdotique. Le PCF en 40, c’est le défaitisme révolutionnaire, les sabotages de l’armement, l’appel à fraterniser avec les soldats allemands contre les anglais et les juifs.
            Quand vous voulez la claque, mais pas à la vérité historique.

      • Stoltenberg dit :

        Robert :
        Ne pas oublier que ces nuisibles gaucho ont juste suivi les ordres qui ont été rédigés par les communistes en Union Soviétique !
        .
        Il est vrai qu’ils avaient beaucoup plus en commun avec les nazis qu’avec les capitalistes démocrates.

  3. Rapha dit :

    Pavoiser est soit une tradition, soit la réaction à une vive émotion.
    J’ai pavoisé ma maison lors des attentats de Charlie, spontanément car là j’ai bien senti qu’on entrait en guerre.
    En revanche il n’est pas de tradition de pavoiser en France comme dans certains pays anglo-saxons et il ne suffit pas d’une injonction ou même une invitation pour changer les choses.
    J’ajouterai que pour solliciter ce geste des français il faut avoir une légitimité morale . Or, celle-ci est largement entamée chez l’équipe actuelle : invocation des grandes figures ( De Gaulle, Jean Zay …) dévoyées au profit de sa cause , exploitation des événements à des fins uniquement politiques ( visite d’Oradour entre les 2 tours des présidentielles qui fut une grossière manœuvre pour discréditer Le Pen) .
    Bref cette demande de circonstance faite uniquement pour éteindre une polémique ne me convinc pas.
    Avec un peu de chance Macron va aussi nous demander de pavoiser le 11 mai pour fêter la victoire sur le coronavirus à qui il a 6 fois déclaré la guerre dans son premier discours.

    • Robert dit :

      « Je conchie le drapeau français » Jean Zay.

      • Auguste dit :

        Alors Robert,toujours dans la propagandastaffel?.
        « Je conchie l’armée française en sa totalité ».Aragon, Croix de guerre 14-18,Résistant en 1940,qui « n’a pas détesté sa vie de soldat et s’est toujours bien entendu avec les militaires »selon ses dires.
        Jean Zay c’est « le Drapeau » écrit pacifiste d’étudiant, comme l’étaient beaucoup après les boucheries de 14-18.En 40 il a démissionné de ses mandats pour rejoindre l’Armée.D’autres pacifistes ont choisi la collaboration.

        • Robert dit :

          Auguste,
          Jean Zay a écrit cette phrase en 1924, la guerre était déjà bien loin, : « Laisse moi, ignoble symbole, pleurer tout seul, pleurer à grands coups, les quinze cent mille jeunes hommes qui sont morts et n’oublie pas, malgré tes généraux, ton fer doré, et tes victoires, que tu es pour moi de la race vile des torche-culs. »
          Et il n’a pas renié cet héritage par son action politique quand il est devenu ministre du front populaire. C’est tout ce que je voulais dire quand Rafa convoque Jean Zay dont le seul titre de gloire est d’avoir été assassiné par la milice.
          Propagandastaffel, vous ne doutez décidément de rien, surtout quand vous défendez les communistes qui ont quasiment tous collaboré à la suite du PCF.

          • Auguste dit :

            Ce qu’on a appelé « l’esprit de Locarno » c’est en 1924.De beaux sentiments qui ont duré quelques années.L’important pour moi, c’est que les deux cités n’aient pas sali leur drapeau ou les institutions dans leurs actes, qui valent plus que des excès littéraires provocateurs de jeunesse.Pour ce qui est de salir en paroles et en actes,cherchez d’autres noms.

          • Robert dit :

            Auguste,
            On s’en fiche de ce que vous et moi avons comme sentiments sur cette situation, seuls comptent les réalités. Je ne juge pas des gens mais des idées et des actes, et encore je me contente de rappeler des faits, juger est injuste et stupide concernant l’histoire qui se comprend pour en tirer les leçons.
            Je ne salis pas, Zay comme Blum et d’autres sont restés sur une ligne qui a combattu le nécessaire réarmement moral de la France devant le danger hitlérien. Et son texte de 24 n’est qu’un élément du personnage qui est resté constant dans ses opinions. Quand Blum ose dire pour justifier de ne rien faire qu’Hitler ne passera pas l’année, c’est plus qu’irresponsable à l’époque et à sa place. Et renseignez vous sur le rôle néfaste de Zay dans l’école à cette époque, alors qu’il était membre de la ligue de l’enseignement, du parti radical et du Grand Orient.
            Ce qui l’a sauvé, si on peut dire, c’est d’avoir démissionné en 39 et d’avoir été assassiné par la milice. On ne crache pas sur les morts, mais le présenter comme un patriote impeccable parce que Mitterrand ou un autre ont mis ses cendres au Panthéon, là aussi il y a la légende et l’histoire qui ne se rencontrent pas toujours.
            A un moment, il faut arrêter de dire n’importe quoi. Nous vivons sur des mythes et des mensonges qui nous paralysent parce qu’ils sont instrumentalisés par des idéologues qui ne cessent de réécrire le passé pour essayer de légitimer le futur qu’ils veulent nous imposer.

  4. Pldem806 dit :

    Commentaire de ma part sûrement politiquement incorrect !?
    Vous avez raison, le PC est bien parti des 10 000 fusillés comme le prétendait l’excellent Maurice en rentrant de ses 5 ans de thébaïde moscovite !

    • Robert dit :

      Il y a eu 28000 morts fusillés durant toute la guerre, et beaucoup n’étaient ni résistants ni communistes.

    • PHILIPPE dit :

      Je ne vous le fais pas dire puisque Thorez aurait pu être fusillé pour désertion en 1939 !

      • Pldem806 dit :

        Oui, mais ce grand démocrate de Staline avait dit au Général : Thorez, c’est un bon Français, ne le fusillez pas …. tout de suite ! Un homme qui avait le sens de l’humour et qui savait parler entre les lignes.

    • Renard dit :

      Il aurait du faire le 10 001 ème fusillé pour désertion cet en…é!
      Sans compter qu’il a voulu faire buter Guigouin sur ordre de Moscou après la guerre!

      • Robert dit :

        Guingouin était un chef de guerre indépendant qui était peu enthousiaste envers le pacte d’alliance avec Hitler, un des communistes à avoir refusé la ligne tout en s’engageant en résistance, en désobéissance avec le PCF.
        On reproche aussi à ses troupes des crimes lors de l’épuration dans le Limousin que son acquittement après guerre n’a pas éteint, destiné surtout à laver la réputation du PCF pour sa légende du « premier parti résistant ».
        https://chsprod.hypotheses.org/affaire-guingoin

        • Robert dit :

          Guingouin menacé après la guerre, c’est le travail des sections spéciales du parti pour avoir refusé de collaborer et être entré en résistance sans l’accord du parti. Ce qui n’empêchera pas le PCF de récupérer sa légende en le faisant acquitter grâce à son influence d’accusations de crimes de l’épuration.

  5. Pascal (l'autre) dit :

    Le pavoisement hors bâtiments officiels et autres monuments lors des 8 mai, 14 juillet et 11 novembre n’a jamais été une tradition nationale. Ne comparons pas avec les U.S. ou le « Stars and stripes » flottent quasiment à chaque pignon de maison, chaque coin de rue voire centre commercial ou …………………..station service! Néanmoins il serait logique qu’à l’occasion des fêtes précédemment citées que le drapeau national orne même les logements individuels. La question tout comme le souhait ne devrait absolument pas poser de questions ou de soulever une polémique dont notre pays est si friand! Bien sûr certains y verront une récupération politique, et d’autres* un « nauséabond » relent de nationalisme en arguant que ceux qui pavoisent sont des poivrots avinés ou confits dans le Ricard au Balto du coin et votant R.N.
    * De grands « démocrates » tenants du politiquement correct et de la pensée unique qui vous cloueront au pilori si vous ne pensez pas tout à fait comme eux!

    *

  6. Commandoair40 dit :

    Peut être allons nous voir des drapeaux Algériens , Marocains et Tunisiens aux balcons des citées .
    Eux , ne sont pas confinés .

    Mon pauvre pays , ma pauvre France .

  7. forcément primaire dit :

    mieux vaut ne pas parler de communistes et d’honneur … Vous devriez plutôt parler d’horreur, concernant cette organisation criminelle internationale (Vladimir Volkov).

    Tambov, Vorkouta, Magadan, mais aussi Drapchi en limite de Lhassa actuellement, etc. sous tous les régimes communistes à travers le monde.

    « nous avons laissé un des nôtres sous chaque travée » – chanson de zeks (= déportés dans les camps de concentration et d’extermination par le froid et la faim) construisant une ligne de chemin de fer …

  8. norbert dit :

    On n’arrive pas à trouver des masques, maintenant il va falloir trouver des drapeaux, voila de quoi relancer l’industrie textile. Les temps changent enfin car certains français s’étaient faits « retoquer » il y a quelques années pour avoir mis un drapeau français à leurs balcons.

  9. tatar dit :

    Pour être taxé de fasciste le reste de l’année ? Parce que c’est ce qu’il se passe en france, tu met un drapeau, ben tu es au minimum de l’extreme droite, en tout cas pas politiquement correct.
    Alors non je ne vais pas mettre de drapeau, si j’en met un ce sera le drapeau vert, au moins là je sais que je serai applaudi par mes voisin. (blanc et chrétien je le précise)

    • Robert dit :

      Tatar,
      Sauf en certains endroits, les campagnes non envahies encore par des bobos écolos, effectivement vous promener ou mettre un drapeau français est non seulement suspect mais peut-être considéré comme du nationalisme.
      C’est à force de démissions, de crainte, et de soumission aux diktats de la gauche que nous en sommes arrivés à cette situation. Ils ne parviennent à leurs fins que parce que nous acceptons de subir leurs oukases, y compris ici quand certains imbéciles accablent leur intervenant de racisme, antisémitisme, fascisme, pour avoir le dernier mot sans argumenter.
      Je doute qu’un chrétien digne de ce nom, être baptisé ne veut rien dire, applaudisse le drapeau musulman car il sait que partout ou il règne les chrétiens sont persécutés. Par contre, un dhimmi de gauche est tout à fait capable de se prétendre catholique et plus français que vous pour se permettre de cracher sur le christianisme et la civilisation française. Nous avons des exemples sur ce blog.

    • Pravda dit :

      Oh non ! Encore un écolo !

  10. Daniel 1945 dit :

    Le problème c’est que les drapeaux français sont fabriqués en Chine !

    • didixtrax dit :

      ils seront fournis en tant que « produits de 1ère nécessité » en même temps que « le » masque, le 11 mai –après le bataille.

      Consterné mais pas surpris que des élus –hors sol– se prennent la tête sur de tels sujets très secondaires si le contexte est aussi grave qu’ils le prétendent. Est-on obligé de commémorer en cas de force majeure ? faudra-t-il rajouter aux prochaines commémorations des héros morts du CoVid-19 lors de celle-ci. A moins que tout cela ne relève d’une grotesque tragédie.

      D’autres en sont à demander que défilent les « soignants » le 14 juillet ! outre que ceux-ci, gazés et matraqués par les sbires du petit affairiste de l’Elysée pourraient ne pas souhaiter se faire saluer par celui-ci dans une sordide comédie, il ne manquerait plus que d’y adjoindre les caissières de supermarché.

    • blavan dit :

      Comme les masques chirurgicaux !!!!

    • Pascal (l'autre) dit :

      « Le problème c’est que les drapeaux français sont fabriqués en Chine ! » La plupart sont fabriqués en France par la société Doublet* qui se situe à Avelin dans le département du Nord!
      * Ce n’est pas de la pub, néanmoins Mr Lagneau a toute latitude pour retirer le nom

  11. breer dit :

    Ne vous en faites pas tous les balcons des cités, banlieues, quartiers populaires à forte concentration d’origines immigrées vont être pavoisés à nos couleurs républicaines…

    • Pravda dit :

      Seulement durant les coupes du monde de foot, et encore, quand l’équipe nationale d’origine a perdu. Amusant comme certains feraient tout pour avoir la nationalité ou au moins des papiers, mais crachent sur la France a la première occasion…. on doit les forcer à venir…

  12. Nobody dit :

    Je ne possède qu’une bannière de l’ancien régime (vieille relique de l’Armée des Princes). Si je lui fais prendre l’air, bonjour les quolibets !
    De toute manière seuls les drapeaux étrangers sont acceptés en France.
    Le bleu blanc rouge est facho !

    • sergeat dit :

      le blanc bleu rouge horizontal est aussi facho,par contre le NYPD est considéré comme bien même dans les banlieues(surement qu’ils ne connaissent pas la signification).

    • Robert dit :

      Avec écrit au milieu Jésus, espoir et salut de la France frappé d’un Sacré Coeur, j’en ai un beau, en plus c’est lié avec la première guerre mondiale.

  13. forcément primaire dit :

    Oui, et je n’arrive pas à comprendre pourquoi …

    C’est ahurissant.

    • Robert dit :

      Parce que depuis 45, ou De Gaulle a laissé le pouvoir culturel au parti communiste, ce sont des internationalistes qui réécrivent l’histoire pour servir leur légende et noircir l’héritage de la France et l’attitude des patriotes.
      Allez voir défiler une manif de gauche et dites nous combien de drapeaux français vous voyez. Par contre, même le soir de la victoire de Chirac aux présidentielles, vous aurez vu une flopée de drapeaux maghrébins sous les yeux effarés de madame Chirac.
      Brandir le drapeau français pour la gauche, c’est suspect d’être patriote donc quasiment fasciste. Pour la gauche, le patriotisme a pris une acception complètement différente, et antinomique, c’est l’idéologie multiculturaliste qui passe avant l’amour de notre pays qui est réduit à la seule partie de son histoire qui commence à la révolution française et se poursuit sous la république.
      Sous domination culturelle de la gauche, la patrie c’est le fascisme.