Covid-19 : Sites sensibles, des hôpitaux sont placés sous surveillance militaire

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

62 contributions

  1. Jm dit :

    A un moment, il va falloir qu’on redéfinisse les missions des gendarmes et policiers (nationaux et municipaux) , parce qu’au final, on fait un peu le boulot de tout le monde !!!
    Par contre, quand on fait appel aux autres, on a toujours une fin de non recevoir.
    Parce que si on parle un peu gros sou:
    – nous payons des impôts pour nos armées pour une mission précise.
    – nous payons des impôts pour notre Police Nationale pour une mission précise.
    – nous payons des impôts pour nos Police Municipale pour une mission précise.
    Force est de constater que nous payons 3 fois pour une mission identique, à savoir protéger le territoire.
    Et que nous faisons à la place des autres.
    Et en temps de paix, il me semble que ce n’est pas notre mission.
    On va donc demander aux autres de participer un peu à la notre, et pas que du côté prévôtal, parce que faire de la police en France ou en Opex, pour nous, ça ne change rien, il me semble qu’actuellement, c’est un peu nous qui le faisons un peu partout.
    On nous aurait menti, encore une fois ??

    • Bobby dit :

      On peut aussi dire qu’en proportion du regard des moyens et du budget consacré la police qui est ridicule par rapport à celui de l’armée, « nous  » payons beaucoup plus en proportion d’impôts pour l’armée et que donc on attend un peu plus de l’armée..Et dans l’exemple cité dans l’article c’est anecdotique en terme d’effectifs et sans aucune valeur ajoutée juste de la com..

      • Jm dit :

        Je veux bien que ce soit anecdotique, mais ça anecdotique plus ça anecdotique plus ça anecdotique, à un moment l’anecdotique ne l’est plus, il est conséquent !!
        Alors quand les gendarmes crient qu’ils sont sous la vague, on les écoute.
        Quand les policiers disent qu’ils sont sous la vagues, on les écoutent, d’ailleurs, en cette période « calme », ils en profitent pour prendre les récupérations dues et promises en plus de profiter des primes « Castaner ».
        Et nous, les militaires, on est toujours sur le terrains, sans récup et sans primes, parce que j’ai eu beau chercher, les primes de 1000 à 1500 € pour les fonctionnaires en première ligne , ça ne concernera pas les militaires.
        Pourtant, et on ne m’a toujours pas démontré constitutionnellement le contraire et pour cause, les militaires sont des fonctionnaires.
        Mais comme d’hab, pas de syndicats, donc deux poids deux mesures, on va piocher là où ça ne gueule pas.
        Je ne serai pas surpris de voir y compris sur ce blog un article ou un commentaire de Mme Parly – Parla por nous dire que « nous allons participer à l’effort national »
        Mais aucun article sur l’effort national pour la SNCF, EDF, l’EN.

    • Piliph dit :

      Nous payons des impôts pour notre justice, afin qu’elle expulse les Algériens voleurs en situation irrégulière.

    • Norbert dit :

      L’armée pour l’instant est plus utile en France que dans les Opex. Les allemands ont fait leurs « Opex » dans leurs hôpitaux et on voit qui a fait le bon choix.

      • Royal Marine dit :

        L’armée allemande n’est qu’une ONG pour la paix aujourd’hui… Sa mission principale c’est le transport logistique!

        • norbert dit :

          A la fin de la pandémie, on verra qui à fait le meilleur choix entre les Opex hors frontières des français et comme vous dites l’Ong pour la paix qu’on choisit les allemands !

    • Thaurac dit :

      Vous avez raison, des sommes doivent passer de l’interieur au budget des armées, même si c’est pas énorme, c’est toujours ça de pris.
      Au fait Macron veut donner une prime de 1000€ aux fonctionnaires qui ont été au charbon ( comprend pas pourquoi il donne aussi aux télétravailleurs!), les soignants à part, donc, donnera t’il aussi aux militaires qui épaulent les collectivités, ceux qui ont fait du transport, à leur risque et péril..?
      Cela mettrait du beurre dans les épinards de ceux dont la femme ne peut pas travailler.

      • Stoltenberg dit :

        « comprend pas pourquoi il donne aussi aux télétravailleurs »
        .
        Il donne du fric gratos à tout le monde. C’est ce qu’on appelle « helicopter money » et ça va pénaliser tout le monde mais surtout ceux qui ne recevront rien ou peu car les prix vont augmenter (ils ont déjà augmenté alors qu’on n’est qu’au début). Donc oui, ils donnent 100, 500 ou 1000€ mais c’est juste du papier imprimé qui ne correspond à aucune richesse produite. La quantité de celle-ci a baissé drastiquement à cause du confinement et de la gestion catastrophique de la crise par E. Macron. Cela permettra juste de s’enrichir aux dépens de ceux qui recevront moins (mais qui payeront les mêmes prix), c’est un transfert d’argent. La quantité de la richesse réelle sera indépendante de la masse monétaire que le gouvernement imprime (via la monétisation de la dette par la BCE) et distribue gratuitement. Et, en plus, cela permet de gagner de nouveaux électeurs tout en détournant l’attention des erreurs catastrophiques. Voici l’impression qu’aura probablement un humain moyen à QI<=115, voire 120 : regardez comment ils sont généreux, regardez comment ils s'occupent de nous ! Mhmmm… Argent gratuit, gouvernement merveilleux.

    • Stoltenberg dit :

      Difficile de leur confier sa sécurité car ils sont débordés même par ces rejets de la société à bas QI mais on leur confie volontiers la gestion de la « relance » économique. Ça va être une catastrophe.
      .
      « Force est de constater que nous payons 3 fois pour une mission identique »
      .
      On appelle cela « chômage déguisé », phénomène type dans les pays socialistes : 3 hiérarchies differentes = moins de chômeurs.

  2. Paul Bismuth dit :

    Ceux de la gendarmerie nationale surveillent la distribution des revenus sociaux:
    https://lessor.org/a-la-une/securiser-des-bureaux-de-poste-une-nouvelle-mission-pour-les-reservistes/

  3. lym dit :

    « « Nous avons de multiples infractions » et « les polices municipales et nationales sont au maximum de leur capacité. »

    A faire du chiffre sur les attestations et arrêtés préfectoraux jouant la surenchère inutile (néfaste? intérêt de concentrer les plages horaire sportives et les confiner en ville faute d’accès autorisé au domaine forestier???), avec l’idée du siècle de présenter des ausweis papier potentiellement contaminés dont l’impact sur les effectifs disponibles est là…

    Tout cela pour mettre au final sur le dos du citoyen l’impréparation étatique. Les stocks de grenades lacrymo/ »désencerclement »/LBD ont eux par contre été bien tenus…

    On s’en souviendra.

    • dolgan dit :

      Celui qui se prend une prune, c’est qu’il l’a cherché et mérité. C’est pas dur d’écrire 5 lignes sur un papier. Le fait qu’ils trouvent encore des gens à sanctionner montre que c’est utile. Heureusement, l’immense majorité des Français respecte très bien le confinement. Les 5% de réfractaires, c’est pas avec un appel au civisme qu’on les mets dans le droit chemin.
      .
      Les policiers qui contrôlent ne touchent pas les papiers, ils se contentent de les lire. C’est entre collègue que la transmission se fait. J’ai le même souci au taf.
      .
      Quel rapport entre le confinement et l’impréparation? Encore un qui n’a pas compris que le virus n’aurait pas disparu grâce à 1000 M de masques?

      • Royal Marine dit :

        Pas disparu, non, bien sûr… Mais moins propagé… oui, évidemment!

      • Robert dit :

        Dolgan,
        Il ne vous est jamais venu à l’esprit qu’il existe des personnes qui ont de grosses difficultés à écrire, à rationaliser, à percevoir la réalité, et qu’elles ne manifestent pour autant aucune mauvaise volonté ni rébellion quelconque ?
        Une personne âgée qui est atteinte de gâtisme n’est pas forcément accompagnée ou en EHPAD, quand elle doit aller faire ses courses ou se rendre à la pharmacie.
        Cette vision des choses, tout le monde se met au même régime et tout ira mieux, me dépasse toujours.
        Vous feriez un policier très zélé et bien noté, pas d’états d’âme, pas d’appréciation en fonction des situations.
        Quand je pense que c’est moins qui passe ici aux yeux de certains pour être borné et primaire, je ne peux que sourire.

      • Jean la Gaillarde dit :

        Quel rapport entre l’impréparation et le confinement ? Ah si, je m’excuse mais il y en a un :
        Lorsque tu n’as que 5000 lits de réa et que tu comprend que tu vas te prendre une rafale de 10000 ou 15000 cas, il ne te reste plus qu’à confiner ta population afin d’écrêter au mieux le pic de l’épidémie et te donner, ainsi, un peu de répit pour trouver des lits, pousser des murs, fabriquer des respirateurs.
        Là, tu vois, l’impréparation t’amènes immanquablement à cette solution. Ou alors tu décides, comme la Suéde, de laisser passer la vague. Alors sanitairement, les plus faibles partent, ça coûte moins cher, la population s’immunise. Le revers, c’est que tu te fais défoncer par cette population, à juste titre, et tu te fais attaquer au pénal pour non assistance à personne en danger. C’est un choix qui est dicté par les moyens que tu as, dès le début.
        Les allemands s’en sortent mieux, pour l’instant, car lorsque nous avions 5000 lits, eux en avaient 15000. De plus entre l’Italie et nous, ils s’est passé 20 jours. Ils ont pu en rajouter 10 000 de plus avec les respirateurs. Donc tu peux te permettre de moins confiner, tu as le matos et les infrastructures pour absorber 25 000 réa !!!!

      • revnonausujai dit :

        celui qui seprend une prune…
        https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-une-septuagenaire-verbalisee-devant-un-ehpad-ou-elle-venait-saluer-son-mari_3915283.html
        à distance, derrière une vitre et en écrivant sur une ardoise !

        pauvre type, graine de milicien !

      • Jm dit :

        « Celui qui se prend une prune, c’est qu’il l’a cherché et mérité »
        https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/confinement-bloque-par-les-gendarmes-un-homme-n-a-pas-pu-dire-adieu-a-son-pere-mourant-7800402583

        Sans commentaire si ce n’est que j’espère que cela ne vous arrivera jamais

    • Thaurac dit :

      Peut être que si les gens étaient moins cons…et moins égoïstes, car que tu meures , ma foi, c’est pas grave, mais que tu en fasses mourir d’autres qui respectent la loi, par ton « insouciance » , c’est impardonnable.

    • Jean la Gaillarde dit :

      L’idée du siècle, est dictée par la connerie des gens. Si nous avions une population disciplinée, il n’y aurait pas besoin d’ausweiss, comme tu dit. Et on se rend compte, que malgré l’ausweiss, qui d’ailleurs est un ausweiss à la française car tu peux le contourner toute la journée si tu veux, et bien il y a des milliers d’andouilles qui tentent, par tout les moyens, de vivre leur live comme avant.
      Alors moi je vais te dire, franchement, j’aurais préféré que l’on donne des recommandations, et si les gens se prennent le COVID, après, et bien on trie. Ben oui, si il y en a trop, à un moment donné, le système employé est le tri.
      J’ai participé à des opérations sur des lieux de catastrophe au Sri Lanka ou à Izmit en Turquie, dans la petite Noria, on fait le tri de qui va partir va la grande Noria. Les enfants, les femmes jeunes car elles peuvent encore procréer, les hommes jeunes, puis on descend dans les âges. Les personnes âgées vont mourir. et si la situation matériels se dégradent, ceux qui vont immanquablement mourir, seront de plus en plus jeunes.
      Voilà où l’indiscipline amène. Alors moi je veux bien que l’on traite encore une fois les forces de l’ordre de méchants verbalisateur, mais pour qu’il y ait de méchants verbalisateurs, il faut qu’ils y ait des gens qui se fassent verbaliser. Parce que, on ne va pas les chercher chez eux !!!! on est clair !!! c’est pas encore la Chine, la France !!!! Et les parisiens qui, malgré le confinement, arrivent dans la résidence secondaire, on ne les verbalise pas encore à postériori !!!! Donc, je pense que l’on peut nuancer la verbalisation en France et le fameux « ausweiss » !!!

      • Robert dit :

        Jean,
        Concernant les force de l’ordre, cela dépend du cadre qui dirige la patrouille et de l’attitude du contrevenant.
        Pour vivre en secteur ville mais gendarmerie, je n’ai jamais subi de contrôle. Si j’en subissais un, je suis en règle et je ne ferais pas le malin, je suis persuadé que cela suffit. Je vois bien leurs patrouilles, ils ne sont pas chiants, parce qu’ils font probablement la part des choses, mais aussi parce qu’en certains endroits on leur demande de regarder ailleurs et que c’est incompréhensible pour eux ce deux poids deux mesures. D’autres que je connais ont subi un ou plusieurs contrôles qui se sont bien passés. Si on reste poli, en général ça passe. Mais avouez qu’il y a aussi des jambons chez vous comme en face qui montent vite dans les aigus, il suffit que le contrevenant se rebiffe et c’est le clash.
        Quand on habite dans un hlm tout juste bon pour des lapins ou on est obligé de rester 23 heures sur 24, désolé, mais il y a peu de gens qui résisteraient à sortir dehors, surtout quand ça dure. Il faut des tests pour toute la population et cette imprévoyance de l’Etat n’est pas à reporter sur les citoyens qui adaptent les règles à leurs besoins. Et le laissez aller dans le confinement, tout relatif pour beaucoup, n’est pas la cause de la transmission, mais plutôt les lieux confinés ou on circule à plusieurs, les moments ou on se rencontre de près, et le manque d’hygiène des mains qui doit être permanent pour ne pas rendre inutile le reste. Même en descendant votre poubelle cinq minutes, vous touchez une porte cent fois touchée par d’autres et cela peut suffire si vous portez votre main à la bouche sans l’avoir lavée. Comme de porter le masque, il ne faut pas croire que de sortir pour le strict nécessaire suffit pour vous mettre à l’abri. Je crois simplement que le gouvernement n’a pas autre chose à proposer que le confinement et qu’il essaie de nous culpabiliser pour inverser ses propres manques et erreurs.
        J’en ai parlé aujourd’hui avec mon médecin qui n’est pas plus inquiet que cela, sauf pour les EHPAD ou c’est l’hécatombe et pas seulement du virus mais de la solitude imposée, inhumaine y compris au moment de la mort.
        Et pourtant, nos anciens ne sortent pas du tout, sont même confinés dans leur chambre, une épouse s’est pris une prune pour être venue saluer son mari à distance.
        Il faut raison garder et ne pas trop demander aux gens.
        Pour les résidences secondaires, en plus avec le trajet, je suis d’accord avec vous et quand on sortira du confinement il faudra gérer tous ceux qui reviendront vers les villes la bouche en coeur et qui, eux, devraient être confinés le temps de l’incubation. Comme ceux qui reviennent d’un autre pays devraient tous l’être.
        Ce n’est pas la discipline qui est en jeu, mais la qualité du sentiment d’appartenance à une même nation, communauté, société. Avec les modèles de société actuels, ils se sont distendus voire rompus, voire n’ont jamais existé avec certaines communautés.
        Qu’avons nous de commun les uns avec les autres pour nous sentir investi d’une responsabilité morale réciproque?
        Il était moderne et progressiste pendant longtemps de dire aux français qu’ils étaient libres de toute contrainte sinon de leurs désirs, affranchis de toute dépendance morale, même envers leur famille et leurs anciens. Aujourd’hui, cela se paie cash, on ne respecte plus rien ,on n’obéit plus à aucune règle commune, c’es chacun pour soi.
        Ce n’est pas de la connerie, c’est de l’individualisme ou de l’égoïsme encouragé au nom de notre liberté par les sociétés que nous avons laissé se développer autour de nous.
        Malgré tout, je trouve avec étonnement qu’il y beaucoup de civisme, même si c’est parfois par peur et égoïsme, de ne pas choper une amende comme de ne pas attraper le virus, et c’est cela qu’il faut regarder, beaucoup jouent le jeu et c’est plutôt rassurant.
        Et dans votre tri, qui va décider qui parmi eux était responsable de ses mauvais choix?
        Les anciens actuellement subissent et vont encore subir parce que nos politiques, nos élites, se sont crus au dessus de la prévention d’éventuels risques. Cela est formidablement injuste.
        Mais je comprend votre désarroi et votre colère.

  4. Plusdepognon dit :

    Les forces de l’ordre vont avoir de nouveaux jouets :
    https://forcesoperations.com/une-nouvelle-flotte-de-drones-pour-la-securite-interieure/

    Le système de contrôle de la population chinois semble inspirer beaucoup de gouvernements :
    https://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/coronavirus-la-chine-accroit-la-surveillance-de-la-population-20200214

    L’armée de terre s’en sert pour autre chose, même si l’arrivée de la 5 G serait apparemment un plus dans un futur assez proche :
    https://www.areion24.news/2020/04/03/microdrones-lexemple-du-nx70/

  5. Félix GARCIA dit :

    Pauvre France …
    Comme disait plusdepognon :
    « Quand je me regarde, je me désole, quand je vois les autres, je me console », je m’explique ; aux Etats-Unis, un gars a détourné un train pour foncer dans l’USS MERCY qui est à quai à Los Angeles …
    Mais bon, aujourd’hui, un homme a tiré au plomb sur une infirmière …

  6. decurion dit :

    Quand on connait le quartier de Manchester ça n’est pas étonnant. Ce quartier a été reconstruit après guerre avec des fonds venant de GB, d’où le nom. Il est peuplé de personnes qui sont parfois qualifiées de « chance pour la France ».

  7. Électeur dit :

    L’armée, c’est le service chargé de mettre en œuvre les armes. L’on place des militaires, avec interdiction de faire usage de leurs armes « excepté en cas de légitime défense », dans la rue ou dans un établissement qui n’est pas classé « zone militaire ».
    C’est-à-dire que ces militaires ne peuvent rien contre des voleurs de masques ou autres produits sensibles qui ne les attaquent pas. Mais pourquoi ces voleurs attaqueraient-ils les militaires ? Les voleurs ne sont pas fous.
    .
    Par conséquent, il est clair que les élus et autres autorités qui prennent ce genre de décision se moquent des citoyens. Lorsque l’on verra la presse faire un scandale parce que « deux-mille masquent ont été volés dans un hôpital gardé par l’armée ! » ce sont encore les militaires qui passeront pour des cons et non pas les élus qui ont demandé – et obtenu du Gouvernement – le renfort de l’armée.
    .
    Si les élus voulaient faire autre chose que du spectacle, ils modifieraient le statut militaire en autorisant les militaires à faire usage de leurs armes pour accomplir leur mission. Les militaires ont déjà ce droit (et ce devoir) mais leur statut précise « hors du territoire national ».
    Que le Législateur fasse enfin son boulot et soit enfin cohérent : utiliser l’armée sans qu’elle puisse utiliser ses armes, ça n’a pas de sens. C’est se moquer.
    Si l’on n’a pas assez de policiers pour surveiller les hôpitaux, que l’on y mette des vigiles. Mais la cohérence, dans ce genre de décision bâtarde, est simplement budgétaire : parce que ce sont les armées qui paient.
    Si l’on avait un vrai ministre des Armées, et non pas un pantin ou une potiche, ça ne se passerait pas comme ça.

    • dolgan dit :

      Pour info, en France, la police n’arrête pas les voleur en leur tirant dessus.

    • Frank dit :

      @ Electeur Il me semble que, s’ils sont mobilisés dans le cadre juridique de Sentinelle, ils peuvent faire usage de leurs armes.
      http://www.opex360.com/2017/01/12/policiers-gendarmes-militaires-de-sentinelle-soumis-aux-memes-regles-pour-lusage-de-leurs-armes/
      Sinon, légitime défense, donc proportionnalité, nécessité et simultanéité, et à l’appréciation d’un juge, ce qui est plus risqué, c’est certain, vu leur mansuétude pour la racaille.

      • Électeur dit :

        @ Franck
        L’article L. 435-1 du code de la sécurité intérieure, auquel vous faites allusion, parle bien de « riposte » : les militaires ne sont toujours pas autorisés à faire usage de leur arme pour accomplir la mission.
        Si les voleurs n’attaquent pas les militaires, ceux-ci ne peuvent rien faire.

    • Danny dit :

      Ce n’est pas exact !
      A l’instar de n’importe quel citoyen lambda, un militaire est autorisé à appréhender l’auteur d’un délit ou d’un crime en flagrant délit et de le remettre à un OPJ, en vertu de l’article 73 du Code de Procédure Pénale.
      Un militaire qui voit un individu en train de voler des masques ou autres matériel ou à qui on signale le fait en train d’être commis est en droit d’intervenir et d’arrêter l’auteur.

      • 341CGH dit :

        @ Danny,
        Intervenir certes, mais sans faire usage de son arme. Que va-t-il se passer quand deux militaires seront en présence d’une bande de voleurs qui savent très bien que les militaires n’ont pas le droit d’utiliser leurs armes ? En vertu de l’article 73 les militaires arrêteront comment les voyous ?
        J’attends avec intérêt votre réponse car moi, je ne vois pas du tout.

  8. Robert dit :

    Nous avons une armée d’occupation étrangère sur notre sol face à laquelle nos lois sont inopérantes puisque rejetant le principe du respect des lois pour être admis à séjourner en France et même avec ça elle sont non appliquées.
    Cette armée n’est pas organisée, ses soldats ne savent même pas encore qu’ils font partie de cette armée pour beaucoup au moins, mais ils ont une aversion pour nous, ont pu se maintenir chez nous sans y être invités ni y respecter nos lois, ce qui peut donner une idée du mépris qu’ils ont pour nous qui sommes faibles face à eux.
    Il suffit d’attendre qu’ils s’organisent, montent en qualité, pour s’apercevoir que nous sommes impuissants à faire face. Surtout avec les milliers de collabos pour empêcher toute réaction efficace. Raciste, antisémite, xénophobe, j’attends la réaction de guignols.

  9. Buburoi dit :

    Pourquoi surveiller les hopitaux: il n’y a plus de masques, plus de blouses, plus de gants, plus de médicaments, plus de tests de dépistage et plus de respirateurs à voler. C’est la pénurie comme dans un pays du tiers monde. La seule chose que pourront attraper les malfrats: c’est une bonne infection bien contaminante par le coronavirus et ce sera bien fait pour ces salopars. La seule chose positive, c’est d’avoir enfin fermé les frontières de Schengen. Il faut aussi fermer l’Ofpra, la Cour nationale du droit d’asile et les associations de soutien aux demandeurs d’asile.

    • Royal marine dit :

      « il n’y a plus de masques, plus de blouses, plus de gants, plus de médicaments, plus de tests de dépistage et plus de respirateurs à voler. »
      Mais vous savez bien que tout cela ne sert à rien contre la « petite grippette »? Il suffit d’écouter ce crétin incompétent de micron pour le savoir! Alors de quoi vous plaignez vous?

    • dolgan dit :

      Bienvenu Mr l’ambassadeur de Chine. Comment va Le drian?

  10. Raymond75 dit :

    Un plan d’urgence en cas d’épidémie sévère (je ne connais pas son nom administratif) a été mis au point il y a plusieurs années ; entre autre il est prévu des renforts militaires si nécessaire pour protéger les hôpitaux des pillages (c’est le cas) ou d’une ruée des populations qui veulent être vaccinées en urgence. Les moyens logistiques des armées peuvent aussi être mis à contribution (ce qui a été fait).

    Il s’agit donc bien d’une des missions de l’armée, qui pourrait aller jusqu’aux pouvoirs de police en cas, extrême, d’état de siège (ce qui fut le cas pendant la guerre d’Algérie).

    La pandémie actuelle n’a pas encore déclenché de phénomènes de paniques, mais des pillages ont déjà eu lieu (notamment dans cet hôpital). Mais heureusement, la population étant confinée à domicile, il n’y a pas de pillage généralisé comme après une catastrophe. Mais en cas de réplique très violente, ou d’indiscipline d’une population qui ne supporte plus les contraintes (entre autres économique : beaucoup de faillites et de chômage à prévoir), la situation pourrait dégénérer …

  11. Max dit :

    Quid des Compagnies Républicaines de Sécurité ? Que fnt elles en cette période de crise sanitaire majeure ?
    Pour en revenir avec cet algérien qui s’invite sur le territoire pour un abonnement aux tribunaux français, situation au demeurant commune en France au regard des actes de justice rendus !
    La même chose en Algérie aurait été traitée par les médias proches du pouvoir avec la plus grande animosité si un « gaulois » avait été à l’origine des faits… Quelle époque formidable !

    • Raymond75 dit :

      Peut être que votre éloignement dans une OPEX africaine vous a fait un peu perdre le fil de l’actualité, mais les CRS et autres Gendarmes Mobiles sont très sollicités depuis 1,5 an …

  12. Auguste dit :

    Coronavirus source d’opportunités.Les braqueurs ne portent plus les masques,ils les vendent…virtuellement
    https://www.ledauphine.com/faits-divers-justice/2020/03/26/a-grenoble-de-faux-gendarmes-tentent-de-verbaliser-des-passantes
    Toujours à Grenoble:le 27 mars des faux Gendarmes arrêtent un camion du CHU pour « inspecter » sa cargaison.
    https://www.lavoixdunord.fr/733130/article/2020-03-29/armentieres-des-vehicules-de-soignants-degrades-samedi-soir-sur-le-parking-de-l
    Et on ne compte plus les pharmacies,commerçants en matériel médical victimes d’ arnaques aux masques,respirateurs,gels.Même Medecins sans Frontières s’est fait avoir de 185 000€..
    Et on vient d’en libérer plus de 6000.

  13. Jean la Gaillarde dit :

    C’est bizarre, personne s’insurge sur la dissolution des &( escadrons de gendarmerie mobile par M. SARKOZY. voilà pourquoi on doit maintenant faire appel à l’armée pour faire du boulot de policiers ou de gendarme.
    D’ailleurs, pour les manifestations de gilets jaunes, on avait monté des unités de MO avec des personnels des unités urbaines de sécurité. Ne pourrait on faire de même, mais cette fois, pour protéger les points sensibles ?
    Après, concernant les militaires, bien sûr que ce n’est pas leur rôle, mais, franchement, après cette crise, le rôle de notre armée va devoir être repensé. Pour moi, nous n’aurons plus la capacité financière d’être partout dans le monde.
    Là, on voit bien que l’on est sur un point de rupture.
    Même financièrement, je pense qu’il faut être aveugle pour ne pas se rendre compte que la France ne fera plus jamais le poids face au USA, la Chine, l’Inde. Même si on construit deux, ou trois porte-avions, en face ils vont en avoir 10 à 12 chacun !!!! On sera toujours des nains.
    Par contre un ou deux porte hélicoptères, ne serait pas du luxe. Un ou deux sous marins de plus également, une bonne armée de mêlé pour défendre le territoire, une bonne armée de l’air avec assez de matos pour être résiliente en cas de frappe et pouvoir taper loin et une force spéciale au top de la technologie. La logistique, le matériel, l’approvisionnement qui va avec. Voilà. Et on arrête de se disperser partout dans le monde. On participe avec nos régiments de mêlé à des mandats, mais c’est tout. Et financièrement, on aura des marges pour fournir du matos de qualité, recréer quelques régiment afin de retrouver de la masse ce qui ne nous empêchera nullement de taper, loin en profondeur, nos ennemis. D’autres pays n’ont pas de porte-avions et sont craints.
    Il va falloir que l’on revoit nos priorités.

    • Plusdepognon dit :

      10 000 personnes devaient être recrutés entre police et gendarmerie et il fallait 24 mois pour les former, c’était cela au début l’excuse pour se servir des armées françaises pour Sentinelle (6 mois de formation et hop dans le bain).
      Ça et le statut militaire, bien sûr.

      Cela a permis la remontée de la FOT. C’est peut être cela qui va changer avec le Coronavirus…

      • Jean la Gaillarde dit :

        Ah ah ah, le problème, c’est qu’il y en a autant qui se barre, parce que ce qu’ils oublient, ces tocards, c’est que ça dégage par wagon, et je vais faire partie du lot. Normalement, il me reste encore 5 ans à tirer pour prendre ma retraite, mais comme j’ai décidé qu’il était hors de question de rester dans mon institution, dont je ne comprend plus du tout les orientations, la communication changeante et les changements incessants de fonctionnement, de matériels, de logiciel, de doctrine, que j’ai appuyé sur le bouton « retraite ». Voilà. Alors ils peuvent toujours annoncés 10 000 postes, si tu as 12 000 sorties non prévues, ben à la fin tu es à -2000 !!!! Et dans les 5 ans à venir, la gendarmerie aura remplacer 50% de son effectif, donc 50 000 hommes et femmes, sans expérience alors qu’un grand nombre de départ touche, en particulier, les gradé d’encadrement. ça va être beau. Alors du coup, ils sont en train d’accélérer le passage des vieux gendarmes APJ, à des grades de MDL/Chef et Adjudant, pour garder une assise d’encadrement. Le problème, là aussi, c’est que la proposition ne fait pas mordre le nombre qu’il faudrait !!!! Non, c’est une catastrophe. Il va y avoir encore une baisse de personnels et une baisse qualitative car, afin de compenser, ils vont être obliger de baisser le temps de formation afin de multiplier les sorties de promotion. Voilà le constat. DOnc, l’armée doit palier aux manques d’anticipation, encore une fois, d’une classe politique à bout de souffle. A ben, n’est pas De Gaulle qui veut ! c’est clair.

  14. Jean la Gaillarde dit :

    … 15 escadrons …

  15. Plusdepognon dit :

    Ce n’est pas que la police/gendarmerie n’appréhendent pas, que les tribunaux ne condamnent pas trop (parfois)… mais encore une fois, une question de coûts (laissons de côté l’aspect paix sociale et élections) :
    https://www.lefigaro.fr/vox/societe/places-supplementaires-en-prison-le-gouvernement-recule-en-douce-20190719

    https://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/07/04/20002-20180704ARTFIG00004-prisons-macron-avait-promis-15000-nouvelles-places-en-cinq-ans-il-n-y-en-aura-que-7000.php

    Après, on peut l’enrober avec des principes :
    https://www.iris-france.org/146255-covid-19-les-systemes-carceraux-du-monde-a-lepreuve-de-la-pandemie/

    Les agents pénitentiaires sont les seuls à passer vraiment leur vies en prison.