Les États-Unis renforcent leurs opérations anti-drogues en Amérique du Sud. Avec le Venezuela dans le viseur?

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

36 contributions

  1. Plusdepognon dit :

    Pendant le Coronavirus, les affaires continuent :
    https://www.lemonde.fr/international/article/2020/04/01/sans-maduro-et-sans-guaido-washington-etablit-un-plan-pour-une-transition-democratique-au-venezuela_6035174_3210.html

    C’est tellement gros, que l’on est plus dans le câble d’amarrage que sur de la ficelle :
    https://youtu.be/eLYuJCZZOec

    On se croirait dans un mauvais film :
    https://www.senscritique.com/film/Le_Tailleur_de_Panama/466971/videos

    • didixtrax dit :

      On se souvient des selfies et autres photos de Guaido avec les milices paramilitaire des narcos colombiens … les US auraient-ils en fait leur salaud dans le viseur ?

      • v_atekor dit :

        Le cas de Guiado est un peu plus tordu. Il se dit, au Vénézuela, qu’il sert les intérêts de Maduro en étant une façade de l’opposition. Le seul qui a disparu depuis longtemps (après avoir gagné les élection) est Capriles.

  2. Le Glaive dit :

    Il y a production et exportation de drogues depuis l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud, tout simplement parce qu’il y a un formidable marché en Amérique du Nord, : des millions et des millions de clients, : les habitants de ce pays de cocagne qu’on appelle les États-Unis et qui sont tellement heureux et bien dans leur peau dans ce pays de la « liberté », qu’ils font une consommation massive de drogues diverses pour échapper à la réalité de leur vie quotidienne…
    il n’y aurait pas de drogues s’il n’y avait pas de marché : c’est la loi du marché, celle qui a été inventée par les nord-américains justement: qu’ils se débrouillent donc avec ça, d’abord

    • Marc mora dit :

      Rassurer vous ce ne sont pas les seul, la France étant la plus grande consommatrice de drogue au niveau européen ( 1er sur 700 millions d’habitants quand même ^^ )

    • ji_louis dit :

      La loi du marché existe depuis les temps préhistoriques. Les premières traces d’écritures (tablettes sumériennes d’écriture cunéiforme) parlent d’administration, d’impôts et de marchés.

  3. Thaurac dit :

    Si besoin était, espérons que ça ouvrira les yeux de certains, quant au Hezbollah..donc , l’Iran….

    • Auguste dit :

      Encore?

      • Thaurac dit :

        Et toujours, et c’est comme les vaccins, les piqures de rappel ne font pas de mal , et cela sert d’allumette, aussi, pour garder les yeux ouverts

  4. Joukov dit :

    dommage que cet article ressemble quand même beaucoup à une annonce officielle du bureau de l’US Army et de la Maison blanche. Un peu de « nuances » (pour faire vite…) sur la situation au Vénézuela (Guaido est un juste putschiste…ce qui ne veut pas dire que Maduro est un ange) ou sur les autres alliés des USA (certainement beaucoup plus concernés par le trafic de drogue….) n’auraient pas fait de mal. Nuances que vous suggérez à peine dans le dernier paragraphe. J’aurai plutôt titré: « Les USA habillent de lutte contre le narco-trafic leur volonté de relancer une série de coup d’état en Amérique latine et au Vénézuela ». Ceci étant, merci quand même pour la qualité de votre travail ! 😉

    • ji_louis dit :

      Si les USA voulaient faire un putch au Vénézuéla, ils ne seraient pas en train de « lacher » Guaido. Ils laissent faire (laissent pourrir la situation des vénézuéliens par Maduro) en s’assurant que les nuisances de Maduro ne les touchent pas trop. Tout le monde s’aperçoit qu’une révolte populaire ne pourra pas chasser Maduro du pouvoir, il est solidement soutenu par l’armée (et la Chine et la Russie); c’est d’ailleurs le bilan tiré du soulèvement pacifique de l’opposition, des morts et de l’exode massif qui en a suivi.

      • v_atekor dit :

        Et du coup d’État de Maduro contre Capriles qui disparu de la scène politique.
        .
        Guaido a été lâché parce qu’il sert plus de bouffon utile à Maduro que d’opposition. Capriles aurait pu revenir sur le devant de la scène. Mais encore une fois, beaucoup de gesticulation, mais les USA ne feront rien.
        .
        La seule qui pourrait réagir seraient la Colombie avec un conflit ciblé et l’annexion de certaines zones d’intérêt ou de trafic, par exemple pour établir un corridor (« démilitarisé » façon Corée du nord) pour bloquer les liens entre les farcs et le Vénézuela. Mais ça n’irait pas plus loin. Même faire main basse sur Maracaibo à la faveur d’une révolte de la ville n’est à la portée de la Colombie.

      • Pluton dit :

        Une bonne partie de l’opposition a Guaido l’a laché… Depuis sa tentative rate, des casseroles sont apparus mediatiquement, ce qui l’a grillé au venezuela.
        Il n’y a jamais eu de soutien populaire suffisant pour renverser le gouvernement, les adversaires du « regime » esperaient retourner les militaires/policiers (un peu comme en bolivie).

        • fabrice dit :

          Faut dire qu’un quart de la population a été chassé du pays (5M de personnes) et qu’en gros si t’es pas un militant du parti en place t’as pas de bons de nourriture. Sans compter les « collectivos », les milices du parti recrutés parmi les bas fonds des bidonvilles de Caracas, ville la plus violente du Monde, où la vie d’un homme ça se marchande 10$ dans la rue. L’armée quand à elle, c’est un bien gros mot pour qualifier cette bande de trafiquants miliciens, elle constitue un cartel de la drogue. Je ne parle même pas de la bande de Syriens, de Palestiniens et de Libanais qui entourent Maduro et qui pillent le pays au nom de « l’anti impérialisme et de la lutte contre le sionisme ». https://fr.wikipedia.org/wiki/Tareck_El_Aissami Bref le parti en place n’a pas l’intention de quitter le pouvoir et a fait comprendre à tout le Monde que ce sera lui ou la mort. Concernant le Venezuela c’est une tragédie, pendant que cette soi disant « avant garde prolétarienne contre l’impérialisme » pille le pays, les gens simples souffrent. Le soutien de Mélanchon au modèle vénézuélien est inquiétant. Bien triste situation. Une intervention extérieure serait bienvenue.

      • Thaurac dit :

        Solidement par la chine et russie, que nenni, quand les usa vont s’en occuper, les autres ne moufteront pas, c’est pas dans leur prè carré et ils sont loin de chez eux…
        Ils peuvent aboyer mais pas mordre.

        • v_atekor dit :

          Oui, mais en vrai tout le monde s’en fou. Pas tout à fait. Ceux qui ne s’en foutent pas ne peuvent pas faire grand chose ou bien ont intérêt au statu quo, ce qui y ont les moyens s’en fichent. Le trafic de drogue, ça restera au niveau de la contention ; maduro restera. Fondamentalement le Venezuela intéresse la chine et la Russie à cause des dettes stratosphériques qu’il a contracté avec eux, mais étant donné qu’il n’a plus les moyens de rembourser, ça serait presque à l’avantage des USA que rien ne change.
          .
          Restent les vénézuéliens et les voisins qui sont bien emm** mais qui ne peuvent pas faire grand chose. Si demain un parti aux USA se préoccupe des latinos ça peut faire bouger rapidement les choses, mais ce sera de la stratégie électorale US pure.

  5. pascalou dit :

    Absolument essentiel et tout à fait primordial par les temps qui courent

  6. Félix GARCIA dit :

    Et le Mexique !

    Ne pas oublier que les Narcos sont à présent déclarés / désignés terroristes ! Avec ce que cela implique en terme d’opérations militaires etc …

    Et ne pas oublier non plus les réserves de lithium que l’on vient de découvrir au Mexique …

    ————-

    Droit de tirage spécial (DTS)

    le 30 septembre 2016

    Le DTS est un actif de réserve international, créé en 1969 par le FMI pour compléter les réserves de change officielles de ses pays membres. En mars 2016, 204,1 milliards de DTS avaient été créés et alloués aux pays membres (soit l’équivalent d’environ 285 milliards de dollars). Les DTS peuvent être échangés contre des devises librement utilisables. À compter du 1er octobre 2016, la valeur du DTS repose sur un panier de cinq grandes devises : le dollar des États-Unis, l’euro, le renminbi chinois (RMB), le yen japonais et la livre sterling.

     » Les pondérations respectives du dollar, de l’euro, du renminbi, du yen et de la livre sont les suivantes : 41,73 %, 30.93 %, 10,92 %, 8,33 % et 8,09 %. Elles ont servi à déterminer les montants de chacune des cinq devises incluses dans le nouveau panier du DTS, entré en vigueur le 1er octobre 2016. Les nouveaux montants des monnaies resteront fixes tout au long de la prochaine période de cinq ans d’évaluation du DTS (voir évaluation quotidienne du DTS). Dans la mesure où les montants de ces monnaies sont fixes, la pondération relative des monnaies incluses dans le panier du DTS peut varier au cours d’une période d’évaluation, avec une hausse (ou une baisse) de la pondération, selon que les monnaies s’apprécient (ou se déprécient) au fil du temps par rapport aux autres.

    La prochaine revue est actuellement prévue pour le 30 septembre 2021.  »

    Cordialement,

    Félix GARCIA

    PS :
    The ECONOMIST – 28 Mars 2020

    https://www.economist.com/printedition/2020-03-28

    https://www.google.com/search?q=the%20economist&tbm=isch&tbs=qdr%3Am&client=firefox-b-d&hl=fr&ved=0CAMQpwVqFwoTCPij74OIyugCFQAAAAAdAAAAABAC&biw=1903&bih=916#imgrc=EvaXpugs7NCArM

    PPS :

    We’re Living in 12 Monkeys

    https://www.bitchute.com/video/1JLBXfKDbbI/

  7. didixtrax dit :

    Encore un prétexte, sinon ce serait la Colombie la première visée, avec la CIA et autres agences « dans le viseur ».

    Concernant le Vénézuela la nouvelle importante me semble être la vente par Rosneft à une société russe appartenant à 100% à la fédération russe de tous ses actifs vénézuéliens. Ainsi plus de sanctions possibles contre Rosnefts (cotée aussi aux US) et surtout s’en prendre à ces actifs reviendrait désormais à s’en prendre à la Russie.

    • Thaurac dit :

      En novembre 2016, l’État russe annonce vendre 19,5 % de Rosneft pour la fin 2016. 748,3 milliards de roubles sont espérés au minimum pour cette vente, somme qui doit compléter le budget russe, en difficulté suite au prix bas des hydrocarbure16 et en raison de sanctions occidentales induites par la crise ukrainienne. Le samedi 10 décembre 2016, la Qatar Investment Authority (QIA) achète ces 19,5 % au prix de 11,37 milliards de dollars.
      En 2017, CEFC China Energy (l’une des principales entreprises énergétiques de Chine, basée à Shanghai) acquiert en septembre une participation de 14,16 % dans Rosneft pour 9 milliards de dollars (7,8 milliards d’euros selon un communiqué de Glencore d’octobre) au consortium contrôlé par la Qatar Investment Authority et Glencore17. (3,9 milliards d’euros de ventes de participation et quelque 4,58 milliards de dollars (3,9 milliards d’euros au cours actuel) de contre-valeur en euros selon Glencore qui ajoute que cet argent sera « principalement » utilisé pour rembourser un financement octroyé lors de l’acquisition initiale (en décembre 2016) notamment auprès de la banque italien Intesa Sanpaolo et de « plusieurs banques russes »18. Cette vente doit ensuite être validée par les régulateurs18. Fin 2017, Rosneft est donc propriété de l’État pour moitié (50 %) avec CEFC et BP (près de 20 %)18.
      Bref, c’est cette entreprise qui approvisionne en dollar les apparatchiks et amis de poutine

  8. DVA dit :

    Oups , Le principal acteur dans ce coin du monde c’est la Colombie et de loin…mais le gouvernement marche avec les USA donc pas grave…

  9. Auguste dit :

    Cela n’a pas l’air de plaire beaucoup au Pentagone,ce déploiement de forces « anti-drogue ».Il y a même des mauvaises langues qui osent insinuer, qu’avec cette opération, Trump veut se refaire la frite, après ses dérapages non contrôlés sur le coronavirus et ses déboires pétroliers.C’est que le coronavirus va faire des dégâts chez les « petits blancs »sans protection sociale,sans boulot,…ses électeurs.Et que le pétrole c’est le Texas,ses électeurs aussi.

    • Félix GARCIA dit :

      Les évènements dépassent les circonstances actuelles, voir mon commentaire plus haut.
      Mais les circonstances actuelles catalysent et accélèrent les efforts, certes.
      En bref, ce n’est pas circonstanciel, mais structurel.
      En tous cas, c’est ce que je vois. Et pense.

      Cordialement,

      Félix GARCIA

      PS : Qui sait, y’a p’têtre encore des patriotes au Pentagone …

    • LEONARD dit :

      Vu le boxon que fout le corona dans tous les pays, je vois mal quelqu’armée, sauf « préparée » à l’épidémie, tenter quelque aventure militaire d’envergure. Seule inconnue, la Chine. Si elle a su se préparer à temps et donc mettre ses troupes à l’abri de l’infection, les iles Quemoy, Matsu et Pescadores seront laissées à la seule défense de Taiwan.

      Seule inconnue, la capacité des forces U.S en Corée et au Japon à résister au Virus. La marine U.S, elle, sera en grande partie confinée.
      Fenêtre de tir dans 3 à 5 semaines.

      Mais d’ici là, avec @RealStableGenius, tout peut arriver….

    • Belzébuth dit :

      @ Auguste
      Il y a des fans de Dutertre dans le Deep State.
      https://youtu.be/kVQnxP9iUFA

      • Auguste dit :

        Il a été élu pour çà.Lutter contre la drogue.C’est un type simple le Dutertre,il fait ce qu’il dit.Après c’est aux Philippins à juger.A mon avis nous occidentaux on le diabolise,mais pour d’autres raisons.je vous rappelle qu’on trouve moderne et pleins de qualités MBS d’Arabie Saoudite et un tas d’autres tarés dont Trump.

  10. Renard dit :

    Il me semble que les trafiquants de drogue ont été mis en place par les USA pour financer la lutte anticommuniste?

    • Auguste dit :

      Le coup d’envoi a été donné par Carter avec les Contras ,cela a continué avec Reagan et Bush.Le point commun entre les deux derniers:Elliott Abrams,qui a repris du service avec Trump comme envoyé spécial au Vénézuela.Abrams au curriculum long comme le bras que je vous laisse découvrir.Ce qui a valu, à l’époque,une condamnation des USA par la Cour Internationale de Justice.Condamnation à laquelle les USA répondirent, qu’ils n’étaient pas soumis aux jugements de cette cour.
      Notre Abrams et sa copine canadienne Freeland ont eu de Pompeo-Trump la mission de détrôner Maduro.Apparemment il a perdu la main.Sa copine est retournée au Canada , lui fait des rapports et Maduro est toujours là.

      • fabrice dit :

        Oui c’est ça…On pourrait avoir le lien avec le soi disant jugement de la CIJ de La Haye condamnant Elliot Abrams ?
        Vous nous avez écrit un bien joli pipeau.

        • Auguste dit :

          Les USA condamnés, à cause de ses méfaits en AC ou officiait Abrams.
          https://www.monde-diplomatique.fr/1986/08/CHEMILLIER_GENDREAU/39416

          • fabrice dit :

            Auguste
            Votre source c’est Chemillier Gendreau et le Monde diplo… Elle est un peu engagée votre source… membre du « tribunal » Russel pour la Palestine…C’est dire, tendance rouge verte…
            Elle même ne cite même pas et ne renvoie pas à l’arrêt… Pour une prof d’université, c’est certainement voulu… Qu’est ce qu’elle voulait cacher ? En plus prof d’université ne vous laissait pas prendre, il y en a dans les 280 000 en France, alors des zigotos on en trouve…

    • Thaurac dit :

      Oui, et chaque paysan a reçu un lopin de terre , une houe, et des graines de coca..du communisme, quoi !

  11. Daniel BESSON dit :

    Pour comprendre combien l’imagination est au pouvoir lire l’interviouve de feu mongénéral Maxwell  » Robotcop  » Thurman dans  » Newsweek  » il y a presque tout juste 30 ans , le 15 juillet 1990.
    Elle est citée en référence dans d’innombrables articles .
    L’édition Latin America montrait un bô « béret noir » posant debout , les mains derrière le dos , le regard martial , sur une barque avançant dans un bayou de Floride sous le titre  » DRUGBUSTERS – The Us military’s new war  » , cité de mémouâre , et l’éditorial  » Risky business » était quand même assez dubitatif..
    https://www.newsweek.com/risky-business-206548

    Et avec raison ! Ce devait être un Overlord Andin … Trente ans après on a vu ce que ça a donné !

    Je vais essayer de vous retrouver ça dans mes archives …