De nouveaux équipements individuels pour les Troupes de Montagne

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

64 contributions

  1. Marc mora dit :

    super, on a juste 10 ans de retard sur des produits comme l’ECWCS Gen III avec ses 7 lvl de protections

  2. Plusdepognon dit :

    La qualité sera sans doute au rendez-vous, au niveau de la garde-robe, il y a eu pas mal d’améliorations ces dernières années.

    À l’heure où beaucoup s’enthousiasment sur la chimérique armée européenne, les pays travaillant ensembles ne font toujours pas de commandes groupées pour obtenir des économies d’échelle :
    https://www.ouest-france.fr/politique/defense/belgique-finlande-canada-les-armees-decident-de-refaire-leur-garde-robe-6636524

    Même avec la Belgique avec laquelle nous allons avoir des synergies au niveau du combat terrestre :
    https://defencebelgium.com/2019/11/27/larmee-belge-renouvellera-une-partie-de-lequipement-individuel-de-son-personnel-en-2020/

    Et qui a des difficultés semblables aux notres en étant allée bien trop loin dans les externalisations et les abandons de compétences dû à une politique absconse toujours tendance :
    https://defencebelgium.com/2019/12/14/le-treillis-des-militaires-belges-ne-changera-pas-avant-2021/

    Pour en revenir à l’actualité et à son coronavirus, les soldats de Sentinelle vont être mobilisés dans la crise avec cet commande d’équipements en crash pour les forces de l’ordre :
    https://forcesoperations.com/les-gendarmes-et-policiers-bientot-mieux-proteges-face-au-covid-19/

    Bon courage…

    • Paul Bismuth dit :

      @ pdp
      Vu le faible nombre de soldats à équiper dans la spécialité troupes de montagne, c’est hallucinant de voir que les pays soit-disant alliés ne fassent pas de commandes groupées pour obtenir des prix:
      https://defencebelgium.com/2020/01/23/les-nouvelles-compagnies-amphibies-du-sor-sentrainent-aux-conditions-hivernales-avec-les-pays-bas/
      La différence avec les discours sur la mutualisation a trouvé son illustration militaire.

      • John dit :

        Certes, les commandes groupées aident.
        Mais trop souvent, tout comme pour les programmes de développement communs, les pays veulent des spécificités bien à eux. Difficile de se mettre d’accord sur les potentielles commandes communes.
        Ensuite, la plupart des pays ayant des militaires spécialisés en montagne ou pour opérer dans le froid, la neige, etc… ont une spécificité, c’est d’avoir des marques d’équipements locales. Et vu les plaintes quand des commandes sont passées à l’étranger quand qqch existe en France (même quand c’est moins bien, exemple des 4×4 Ford vs Dacia), c’est difficile de convaincre des partenaires d’acheter français pour une commande commune sans considérer d’autres fournisseurs.
        Impossible de faire les 2 en même temps. Quoi que l’armée fasse j’ai l’impression qu’elle sera critiquée pour ses choix de commandes.

  3. Renard dit :

    <> parceque ce n’était pas le cas avant?
    Et qui fabrique ces tenues?

  4. Marc mora dit :

    5 ans de dev, pour une vulgaire ensemble en gore tex, c’est pas un peu prendre des gens pour des con, alors que c’est une technologie qui est maitriser depuis 30/40 ans, 5 ans pour quoi, pour apprendre a placer intelligemment des couture et des ouverture, c’est pas possible, au alors, c’est l’auteur du blog qui nous fait un gag …je suis sur que c’est ca, c’est pour le 1er avril !!!

    Poisson d’avril, vous , vous, demerderez avec vos vielles parka Mod 64, qu’on a encore en stock elle …, a défaut de masque de protection ^^
    ( qui, sans rire, étaient encore en service au milieux des années 90 (( j’ai fait mes classes au 8eme RPIMa avec en 92 ))

    • Pierro dit :

      Et aller, encore un troufion qui a fait son service militaire qui ramène sa science d’expert militaire…

  5. Luc dit :

    https://www.cgi.fr/sites/default/files/2018-07/20180610_FSTRSP_P%C3%B4le%20R%C3%A9galien_Le%20Fantassin%202.0_vf.pdf

    Soldat « Augmenté » mais surtout surchargé avec une IA qui devrait remplacer « l’expertise humaine » qui devrait

  6. who? dit :

    « Le programme « Combattant 2020 » prévoit donc de doter les soldats de l’armée de Terre de nouveaux treillis et casques au standard F3, d’une protection améliorée, de deux paires de chaussures de combat à utiliser en fonction du milieu [désert/tempéré] ou encore d’un ensemble « intempéries ». »

    et pourquoi pas tous les militaires tout armes ?
    un peu ras le cul d’être mis de coté et le patchwork
    à quand l’uniformité ?

    Le genre de chose qui m’énerve au plus haut point !

  7. Luc dit :

    Service du commissariat des armées [SCA], lui a fallu cinq ans de développement pour en arriver à ce résultat.
    Tout ça pour ça un résultat très très moyen … On aurai du confier cela à Solognac Département Vêtements Décathlon , plus rapide et bien moins chère

    « Que faut-il pour réussir ?
    De la bravoure ? De l’obstination ? De la chance ? Du génie ?
    Non : de la médiocrité.
    Quoi que produise le médiocre ( en l’occurence une tenue de combat) , c’est un produit qui s’adresse au plus grand nombre »……
    Jean Giono

  8. Pierre dit :

    Euh.. Oui… Mais non…
    C’est bien de nous tenir informés des évolutions des moyens destinés à nos troupes, de nous faire en permanence cette petite propagande, tout est toujours bien, jamais un mot critique sur quoi que ce soit.
    Mais ne croyez vous pas qu’il serait bien aussi de temps en temps d’avoir sur tout cela un regard un tant soit peu critique ?

    Oui, car nous avons assisté cette semaine à une opérations de caricature de nos armées ahurissante, qui me donnait le sentiment que nous touchons le fond’
    Notre pays ferait partie des grandes puissance militaires mondiales. Production d’armement, sous-marins, frégates, porte-avions et porte-helicoptere (…), chasseur bombardier, avion de transport militaire, hélicoptères, véhicules et blindés de tous types, etc… la France excelle dans la production de materiels militaires de tous type.
    Pourtant, nous avons assisté ces jours derniers au montage à Mulhouse de notre seul et unique *hôpital de campagne  »
    À ça, pour être de campagne, c’est sûr qu’il l’est, et pas qu’un peu ! Tentes de conception archaïque, montage manuel, confort des plus rustiques, véhicules de transport totalement inadaptés à un usage rapide, charges utiles dérisoires, etc.. etc…
    On veut bien admettre que pour une opération extérieure et de courte durée cette infrastructure puisse encore être déployée, mais là, en métropole et à Mulhouse…??
    D’abord parce qu’à Mulhouse, il me semble que ces jours ci, il y fait froid la nuit,et qu’en 2020, il y a quand même mieux que ces tentes de toile,
    Ensuite car il me semble que nous avons en métropole l’un des pionniers et leaders mondiaux de la construction et de l’installation de bâtiments préfabriqués, destinés à des structures provisoires pour bases vies, bureaux de chantiers, écoles, cabinets médicaux, etc.. Mais aussi d’autres constructeurs de moindre importance qui a longueur d’année fournissent notamment une multitude de campings en bungalows.
    Et derrière, les entreprises disposant des moyens de transport et de manutention, d’installation et de raccordement de ces structures.
    Et à cette époque-ci de l’année, ce sont des centaines de ces bungalows qui sont en attente sur les parkings.
    Et tout comme à Wuhan, les entreprises françaises auraient pu être sollicités, et même requisionnees pour construire un hôpital provisoire. Et elles aussi auraient été capables de le faire en seulement quelques jours.
    Mais au plus haut de nos armées, cette décision n’a pas été prise.

    Honte à ceux qui ont pris la décision de ne déployer que cet hôpital de campagne dans les circonstances actuelles.

    P. S. Je me suis sans doute trompé, il paraît qu’il s’agissait d’une opération commerciale visant à vendre cette infrastructure d’hôpital à la Nouvelle Guinée Papouasie

    • pat dit :

      Juste pour info, les tentes sont des tentes utilis et non des tentes modèle 56. Donc avec isolation, chauffage, etc

    • Plusdepognon dit :

      @ Pierre
      Le dernier hôpital militaire de campagne a été dissous en 2015. Le SSA a piocher dans l’ensemble de ses UMO pour faire ceci et en un temps record :
      https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/covid-19-premier-patient-pris-en-charge-a-l-emr-mulhouse-mardi-215045

      L’ensemble des moyens militaires déployés hors HIA ont permis la prise en compte de… 30 patients. On vient donc de doubler le chiffre d’un seul coup.
      https://lemamouth.blogspot.com/2020/03/lemr-ouvre-avec-un-patient.html

      https://lemamouth.blogspot.com/2020/03/cornavirus-larmee-de-terre-sur-le-pont.html

      Les HIA offrent 1 350 lits, dont 160 pour la réanimation dont la moitié sont occupés.

      Ce n’est pas cela qui va changer le visage de l’épidémie, mais pour les personnes qui seront sauvées grâce à ses faibles moyens, ce ne sera pas très important.

      Ce sont les effets des dividendes de la paix et de la mondialisation, orchestrée depuis 40 ans, détruisant la puissance économique française et donc ses capacités à se défendre avec des dirigeants tout acquis à cette doxa.
      Vous vivez sur la Lune ?

    • Polymères dit :

      D’avoir un regard critique?
      Oh mais oui, ça changerait de la « propagande »…non je déconne.
      Il y en a ici et ailleurs qui passent leur temps à voir et rechercher que la critique, c’est compulsif. Ces gens ne parlent jamais de ce qui va bien, ils cherchent et mettent toujours en avant ce qui ne va pas, ils en font un condensé et disent « voilà ce qu’est réellement l’armée française ». Ces personnes ne supportent pas qu’on en parle en bien, il faut derrière, qu’ils amènent leurs grains à moudre, qu’ils descendent au plus vite la positivité en négativité, ils vont chercher le truc qu’il faut pour créer et mettre en avant de la médiocrité.
      Ces adeptes de l’autoflagellation qui se prétendent si souvent être des passionnés de l’armée, qui se prétendent les plus grands « patriotes » de France, sont en réalité de piètres ambassadeurs qui au lieu de mettre en avant ce qu’il faut, ils planteront des couteaux dans le dos de leur pays.

      L’autre gros problème de cette manière de faire de ces gens, c’est que lorsque chez nous ils cherchent et ne veulent voir que ce qui ne va pas, ils ont un regard sur l’étranger totalement inverse, ils ne voient que la belle vitrine de ce que vous qualifiez de « propagande ». Ce qui va mal, les problèmes et j’en passe, ils ne s’y intéressent pas et donc pour eux c’est quasi inexistant. Au final vous arrivez à avoir des personnes qui lorsqu’elles regardent l’armée française ont une tonne d’informations et d’arguments négatifs pour la rabaisser à un niveau que même la Nouvelle Guinée Papouasie aurait honte et d’un autre côté ils voient les autres armées avec toutes les qualités nécessaires.

      Ces grandes gueules du clavier qui refont le monde en pensant tout savoir mais qui sans google ne connaissent rien, qui pensent tout pouvoir régler et se sentent comme des clairvoyants au milieu d’aveugles, qui deviennent les experts de l’après coup et donneur de leçons à la terre entière, sont une plaie pour la société et ne font que pourrir les esprits de leur négativité.

      Oui en France il y a des problèmes, mais il y en a partout, dans tous les pays. Oui on peut toujours mieux faire pour nos armées, oui il y a des manques, des choses inadaptées et obsolètes, mais c’est ainsi dans toutes les armées. Il va falloir s’intéresser au monde et cesser d’avoir toujours ce comportement qui laisse croire à une exclusivité française ou de l’armée française.

      Un hôpital de campagne et par définition, un hôpital de faible emprunte logistique, temporaire, qui est facilement et rapidement installable/démontable. Dans TOUS les pays du monde, les hôpitaux de campagne sont sous tente, TOUS !!!!!! Ou alors vous n’y connaissez rien aux armées et aux pratiques des armées, restant bornés à votre idée de l’armée française pittoresque car vous comparez avec un monde civil qui est incomparable.
      Les préfabriqués ne répondent pas à cette définition, qu’on soit en France ou non, en Chine l’hôpital en préfabriqué n’est pas issue des stocks de l’armée, ni n’a été monté par l’armée.
      Vous devez bien comprendre une chose, ce qui fait défaut actuellement, ce sont des lits de réanimation, nous ne sommes pas comme les chinois à avoir besoin d’une nouvelle infrastructure pour palier l’inefficacité des structures en place. Nous faisons face, dans l’Est et en Corse (et non pas sur toute la France) à une surcharge de certains hôpitaux et on cherche à alléger ces hôpitaux, que ce soit en envoyant les malades ailleurs, ou comme ici, à pouvoir traiter sur place, 30 lits de plus par l’armée. On n’est pas là pour faire du chiffre, pour impressionner votre petite personne.
      Les armées disposent en France d’hôpitaux en dur, notez le bien, mais ils ne sont pas mobiles. Les tentes de l’hôpital de campagne n’ont rien d’archaïque, c’est votre méconnaissance ou vos références qui le sont. Le confort n’est pas bien différent qu’un bâtiment en dur, ce sont des tentes isolées, chauffés, ce ne sont plus les vieilles tentes offrant juste un abri contre le vent et la pluie. Les malades ne seront pas sur des lits picots des années 50 avec un hamster tournant une roue pour faire fonctionner l’électricité.
      Je vous invite fortement à aller voir dans tous les autres pays leurs hôpitaux de campagne pour comprendre que votre critique est ridicule et n’est pas une exception française, ni honteuse pour nous.

      Vous n’apprenez rien à personnes en essayant de faire « découvrir » le monde du préfabriqué, les armées ne le découvrent pas non plus et on peut même dire que l’origine de ce genre de modules, vient des armées. Bien entendu sur un théâtre d’opération qui va durer, ben petit à petit on va y installer des bâtiments en dure, pas trop coûteux et le préfabriqués permet d’y répondre et d’avoir un montage rapide (ce qui ne veut pas dire quelques jours) Mais le problème, ça aussi notez le bien, c’est que la logistique pour tout cela est importante, que la préparation du terrain est importante et que forcément, l’échelon d’urgence d’une armée nécessite d’aller vite et il est nécessaire pour cela de réduire l’emprunte logistique au maximum. C’est pour cela, qu’aujourd’hui encore, la tente reste essentielle dans TOUTES les armées du monde, là ou vous mettez 20 tentes pour loger une compagnie sur 1-2 camions (avec derrière une 2-3 autres pour les à coté comme les GE, les lits/armoires pliables) et ou tout se monte à la main (et heureusement, si vous en êtes choqué, c’est qu’il y a un problème) n’importe ou, vous ne le faîtes pas avec du préfabriqués. Vouloir, sans le dire clairement, remplacer la tente par un module préfabriqué pour l’échelon d’urgence, c’est vouloir avoir 40 containers (oui car on met moins de monde que dans une tente) à stocker en permanence à un endroit et prévoir une cinquantaine de camions, prévoir le génie et prévoir des délais bien plus long car ce ne sont pas les utilisateurs qui vont monter tout cela.
      Je vous le dis, avec un tel système, ça n’ira pas très loin, ni très vite, ni au milieu de nulle part.
      Pour l’hôpital de campagne, c’est exactement dans la même logique.

      Sinon, quand la situation le permet, que le temps le permet, qu’il n’y a plus l’urgence ou du moins qu’elle ne se compte plus en jours, alors on peut envisager de transformer ces installations sommaires en installations plus solides.
      Pour signaler aussi que lors de la transformation du modèle d’armée il y a 4 ans, augmentant d’une compagnie de combat dans les RI, on a fait construire des bâtiments en préfabriqués pour les loger. Donc vous ne faîtes pas découvrir cela, vous n’êtes pas une révélation, c’est juste qu’il y a des choses que vous ne comprenez pas bien et que vous estimez « faciles » voir logiques ou normales derrière votre écran.

      • DanieBESSON dit :

        Cit : [ Vous n’apprenez rien à personnes en essayant de faire « découvrir » le monde du préfabriqué, les armées ne le découvrent pas non plus et on peut même dire que l’origine de ce genre de modules, vient des armées ]

        En l’occurrence d’un architecte civil antimilitariste et proche du PCF sans jamais y avoir adhéré , Jean Prouvé !
        Rendons à Jean Prouvé ce qui est à Jean Prouvé et à l’adjudant Kronenbourg ce qui est à l’adjudant Kronenbourg .
        https://www.patrickseguin.com/fr/publications/jean-prouve-baraque-militaire-4×4-1939/
        Sa technologie serait des plus utiles aujourd’hui , l’école de Bouqueval par exemple ….

        Notons qu’à l’heure ou nos technostructures civiles et militaires se gargarisent d’une  » première en Europe  » avec le TGV sanitaire il faut se rappeler que nous avions des wagons ambulances parfaits et beaucoup plus confortables construits dans les années 50 puis dans les années 70.
        Vous serez heureux de l’apprendre mais les  » wagons-couchettes  » ont une lignée militaire !

        • Gégétto dit :

          « il faut se rappeler que nous avions des wagons ambulances parfaits et beaucoup plus confortables construits dans les années 50 puis dans les années 70. »
          Tout à fait, les trains de pèlerins se rendant à Lourdes possédaient des voitures ambulances pour transporter les malades…Matériels peu à peu radiés par la SNCF ( vétusté, coût de mise à niveau élevé, matériels dédiés au seul transport de malades…donc non rentables!!!) au profit d aménagements amovibles de rames TGV pour transporter des malades allongés à Lourdes…Rames réutilisées illico presto, après démontage de l installation, pour le transport de voyageurs « valides »…
          Donc la « découverte » feinte de cette rame TGV aménagée pour transporter les malades du covid19 est un mensonge de plus de ce gouvernement aux Français.

    • Blurb dit :

      -Il n’y a pas si longtemps (années 1990), notre armée avait je crois des hopitaux modulaires, avec tentes gonflables, groupes, équipement médical en kits … qui était montré en exemple, quelqu’un du SSA peut-il confirmer ?
      -On voit en effet des dizaines de constructions préfabriquées utilisées depuis des mois/années dans la construction, noatmment pour le Grand Paris, parfois sur 2 ou 3 étages et sur de grandes surfaces de terrains, avec bureaux, vestiaires séparés, blocs toilettes et même réfectoires … de véritables « bases vie »
      Ca doit coûter assez cher sans doute, mais comment expliquer que la Métropole du Grand APris et la région IdF en aient les moyens et pas le Ministère de la Défense (SSA) ou de l’Intérieur (Sécurité Civile) ?

      • John dit :

        Il ne s’agit pas de constructions préfabriquées mais de container de chantier, ce qui n’entre pas dans la même catégorie.
        Une construction préfabriquée à vocation à rester fixe, et c’est une technique de construction.

        Bref, maintenant sur ces bases vie de chantier, les clients ne paient pas directement ces bases. Chaque entreprise répondant à un appel d’offre fait une estimation des divers coûts, de la durée du chantier, etc, et inclut les coûts de la base vie dans l’installation de chantier.
        C’est l’entreprise qui elle investit dans l’achat de ces containers et qui ensuite les monte sur chantier pour avoir un réfectoire, un vestiaire, des bureaux pour la direction de travaux / l’entreprise générale, etc.
        La grande différence entre un hôpital fait de containers et une base vie, c’est que ce genre de container demande une installation très simple pour un chantier avec uniquement un accès à l’électricité, à l’eau et une solution d’évacuation des eaux usées.
        Pour les hôpitaux, c’est beaucoup plus compliqué, il y a l’oxygène les câblages très complexes pour les différentes machines, etc…
        Et surtout, un container uilisé sur chantier est amorti sur une décennie à force de tourner sur différents projets. Ici on parle d’un investissement à priori inutile sur des dizaines d’années.

        Maintenant, concernant le Covid 19, le problème n’est pas l’absence de places en hôpital (du moins pour les pays développés), le problème est le manque de places en soins intensif, patients en coma artificiel avec respirateurs qui gère la respiration pour le patient.
        Donc pour votre solution, comment la sécurité civile, l’armée, ou peu importe l’organisme gérant cela aurait pu anticiper le type de besoins.
        Quand je parle d’anticipation, je parle de cette anticipation à l’achat.
        Car avec les affaires de terrorisme, on aurait pu imaginer des hôpitaux installés rapidement sur place. Mais dans ce cas, ce sont des urgences et des blocs opératoires qui auraient été nécessaires, pas forcément des respirateurs.
        Dans le cas de catastrophe naturel, pareil que en cas d’attaque, ce sont des blessures physiques nécessitant des opérations et des soins.

        Je n’ai pas en tête toutes les crises sanitaires possibles, mais je doute qu’on puisse les anticiper à l’achat.

    • R2D2 dit :

      Le pire ce n’est pas le déploiement poussif de cet hopital de campagne ou toute la communication qui est faite sur les transfers d’une poignée de malades à base de MRTT ou de BPC.
      Le pire c’est que dans le Grand Est qui est une des régions les plus touchées les cliniques sont … vides. Il semblerait qu’elles aient été oubliés dans le plan d’urgence. Erreur qui n’est pas faite à Paris par exemple où elles sont mise à contribution.

    • mich dit :

      Et Pierre , il est content ! il nous apprend que l ‘ on peut monter des préfabs en France , le matos de réa et les gens formés pour s ‘en servir c ‘est moins important dans sa petite leçon ,il préfère les légos Pierre .
      Et en plus mr Lagneau fait de la propagande ,sans déconner ,comme tartuffe champion Pierre !

  9. Plusdepognon dit :

    Puisque l’on parle des troupes de montagne (à 8min30, il y a un chien qui fait sa petite ballade, il avait besoin de sortir un peu) :
    https://youtu.be/hbHmbw7pIyY

    • Luc dit :

      Whaou beaucoup de « virus furtifs à babouches » dans la zone, ZTC Zone Très Contaminée ça sulfate ….

      • Plusdepognon dit :

        @ Luc
        Oui, ça manque d’hommes volants, mais pas de soldats.
        https://youtu.be/KmyoQNHMISg

      • Plusdepognon dit :

        @ Luc
        Ça change des guerriers de la popotte ou du clavier, c’est certain.

        • Luc dit :

          Ah ceux de l’état-major des Forces (EMF xx) dans leur bunker à pression positive ,
          notre plus grand Eni non conventionnel à « pensée variable et peu adaptative »avec son armement redouté , le stylo encre noir .

  10. Pierre dit :

    Le Goretex, miracle de la technologie..
    Mouais.. À voir, idem pour tout le reste.
    C’est bien chez Décathlon pour s’amuser le week-end et quelques escapades, mais dans le temps, ça ne tient pas. Ces vêtements, tant à l’usage qu’au lavage, sont très fragiles et perdent très rapidement leurs qualités initiales.
    À l’inverse, une société finlandaise bien connue de négoce de vêtements militaires de surplus, Varusteleka a créé depuis 2013 sa propre marque de vêtements militaires, Sarma (avec un  » sur les a).
    https://www.varusteleka.com/en/category/sarma-tst/2258
    Ces vêtements sont essentiellement en laine mérinos pour les sous vêtements et en polycoton pour les vestes et pantalons. Ceux ci semblent très appréciés tant des militaires que des chasseurs, pêcheurs, randonneurs, etc..
    Idem pour les tenues de l’armée russe.
    De mémoire, il y a maintenant 2 siècles, l’armée de Napoléon avait dû battre en retraite devant les armées du Tsar, puis durant le dernier conflit mondial l’armée allemande devant l’armée russe

    Nous pourrions donc légitimement nous poser cette question, à priori totalement infantile : et si tout cela n’était finalement qu’une histoire de chaussettes et de caleçons longs ?
    Et là, en l’occurrence, je ne suis pas du tout convaincu que ces choix soient les meilleurs.

    • jyb dit :

      @pierre
      – perso j’ai depuis longtemps comme pas mal d’autres militaires adopté du matos carinthia dont leur goretex. un seul reproche c’est l’absence de couleur désert ou zone aride. c’est pas donné mais confort et qualité y sont.
      ( un truc très sexiste chez carinthia, il donne pour leur sac de couchage une température confort homme et une température confort femme)

    • Luc dit :

      « et si tout cela n’était finalement qu’une histoire de chaussettes et de caleçons longs » Ah ce Général « Winter » quand il s’en mêle

    • PK dit :

      pour moi, la laine mérinos et le Gore-Tex sont complémentaires : l’un est fait pour avoir chaud, l’autre pour isoler de l’humidité (avec différentes couches, généralement trois, on fait même un excellent coupe-vent)

      Donc laine mérinos ET Gore-TeX (à la place de laine polaire et Gore-TeX)

    • R2D2 dit :

      « C’est bien chez Décathlon pour s’amuser le week-end et quelques escapades, mais dans le temps, ça ne tient pas. Ces vêtements, tant à l’usage qu’au lavage, sont très fragiles et perdent très rapidement leurs qualités initiales. »
      Pour la résistance aux coups il suffit de mettre la membrane sous un tissu résistant et ainsi on conserve les proprietés. Par ex. les vetements ARKTIS.
      Pour le lavage effectivement il y a un souci meme avec les produits spécial membrane.

  11. Hervé Bazin dit :

    Il y a le chasseur alpin et le chasseur de lapins, faut expliquer aux gens…
    https://youtu.be/QuGcoOJKXT8

    Le bon chasseur, il sait qu’il doit lutter contre le froid, bon il y va, mais c’est un bon chasseur:
    https://youtu.be/AvkVwoadLCs

    Le mauvais chasseur, il doit lutter contre le froid, bon, il y va, mais c’est un mauvais chasseur:
    https://youtu.be/6OUveRTPCj8

    Car la guerre, c’est comme la chasse.
    Sauf qu’à la guerre le lapin aussi vous tire dessus.
    Donc il vaut mieux y aller avec des chasseurs alpins. Vu?

  12. Jacob dit :

    Pour le combat en zone arctique, il vaut mieux s’associer avec les commandes des canadiens et des finlandais côté équipements grand froid!
    https://youtu.be/Xbp6nLFpouE

  13. Fred dit :

    Étant Troupe de montagne, la gore tex de chez Grassi (ITALIA) est top mais arrive trop tard dans la mesure où des marques comme Arcterix qui est leader dans le domaine test déjà des membranes new gen.
    Comme pour le covid19 on est dans l’urgence au lieu d’être dans l’innovation.

  14. dom dit :

    Wouah !!! Très impressionnant cette nouvelle tenue.
    Juste pour info, j’ai touché ma première tenue Goretex (veste+pantalon) en 93′ pour partir à Sarajevo !

    Il faudrait peut-être que le SCA se bouge un peu le c** pour ‘coller’ à l’actualité du matos civil et ne pas avoir une guerre de retard comme d’hab ?!? Mais peut-être est-ce trop demandé ???

    • Luc dit :

       » touché ma première tenue Goretex (veste+pantalon cam avec les bretelles ) en 93′ pour partir à Sarajevo ! »
      Idem et en est revenue  » non trouée »

      Le SCA c’est comment dire : un Bigorneau ( gastéropode marin sans pattes) accroché a son rocher…..

    • Marc mora dit :

      c’est bien ca, les premières goretex et les premier treillis cam, qui se décoloraient après 4/5 lavages, l’année ou on a aussi commencer a utiliser les PR4G ( est cette putain de DDI et sa chainette )

      On a tjr été a la ramasse question équipement individuel, ca n’a tjr pas changer ( même si je reconnait que cela c’est un petit peu amélioré (( du moins sur le papier, en unité c’est une autre histoire ))

      • Plusdepognon dit :

        @ Marc mora
        Les aviateurs et les marins sont à la peine pour avoir le minimum, qu’ils n’ont pas d’ailleurs…
        Pour les terriens, ce sont les tailles les plus demandées qui sont dures à obtenir.

  15. "Bebert"le chat dit :

    Cette chance ! En 1992 au 13 BCA on avait toujours les godasses SM, oui oui celles en cuir à lacet pour le ski… le top du top vraiment… et grâce au JO d’Alberville on avait eu droit, pour pas paraître trop gueux, aux premières polaires. Et je parle pas des sacs de couchage qui n’etaient pas du tout fait pour dormir en montagne…
    Bref du matos à la ramasse qui datait d’une autre guerre.
    Ceci dit cela avait peut-être un gros avantage sur le chasseur: la rusticité, ou dit d’une manière plus crue : ça fait la bite.

  16. Robert dit :

    intéressante compilation d’articles sur le sujet
    « armées françaises comme hôpital public: mensonges d’état »
    https://www.lesalonbeige.fr/armees-francaises-comme-hopital-public-mensonges-detat/

  17. Eric dit :

    Il y a souvent une confusion dans le textile utilisé pour composer les vêtements du soldat français. Sans parler des tenues des FS, avec cette tenue, c’est seulement la deuxième fois que l’armée de terre équipe son soldat avec une membrane textile de la marque « goretex » gage d’une véritable qualité. La première à été distribuée pour le JO d’Albertville et a prouvé son efficacité en Ex Yougoslavie pour les alpins engagés sur ce théâtre mais surtout en montagne.
    Entre ces deux tenues, le vêtement intempéries a toujours été fabriqué avec une membrane textile de qualité médiocre. Le terme « goretex  » à été utilisé malheureusement d’une façon abusive et trompeur. Lorsque l’on utilise cette membrane depuis des décennies, on connait la différence. De nombreuses marques de vêtements montagne (arcterix, millet, mammouth, northface,…) utilisent ce produit. même si on trouve maintenant des produits similaires intéressants sur le marché, Goretex reste véritablement la référence mondiale.
    Le temps d’acquisition de cette tenue est déplorable. parler de 5ans de développement pour un produit aussi basique qui ne reproduit même pas les dernières innovations du marché civil est honteux. On se demande vraiment comment les « spécialistes » du CESCOF du SCA utilisent leur temps. En exemple, la fermeture éclair est bâclée. Trop petite, elle est particulièrement difficile à utiliser par grand froid avec des gants.
    Mais bon, on ne va pas se plaindre car c’est un véritable progrès, plaçant le chasseur alpin dans le standard moyen des tenues montagne du secteur civil.
    On peut également évoquer l’absence d’une véritable doudoune en 2020 (le modèle distribué est lamentable et moins chaud que la veste fourrée des années 70!). Autre sujet, le scandale de la déplorable copie des vêtements chauds. Cela mérite un petit développement. Depuis pas mal de temps, le monde de la montagne a découvert une marque Suèdoise de vêtements chauds au principe très efficace en terme de chaleur mais aussi de régulation de la transpiration « Ulfrotté ».
    Acheté sur fond propre par les alpins, il a été découvert et généralisé en achat d’urgence par le reste de l’ADT en Afghanistan. Unanime, tout le monde demande l’adoption de ce produit dans le paquetage commun.
    Stupeur, lorsque le SCA annonce triomphalement sa distribution.
    on découvre encore une fois, le mépris que peut porter le technocrate du commissariat à l’homme de terrain. Le produit est une copie locost offrant une qualité thermique passable au regard de l’original mais surtout inefficace pour la thermodynamique de l’évacuation de l’humidité. A savoir que l’efficacité du produit original repose sur une conception très originale de bouclettes qui captent l’air assurant une isolation thermique remarquable tout en laissant circuler les flux humides vers l’extérieur. Encore raté et le soldat continue à acheter dans le civil.
    A travers ces exemples, il est évident que notre chaîne d’habillement est, et restera toujours incapable d’équiper efficacement le soldat.
    Tout existe, tout à été testé, éprouvé. Pour les alpins, le GMHM developpe et utilise à travers le monde, en conditions extrêmes, une gamme de produits rustiques et au top. De plus, la marque est française ! Il suffirait simplement de décliner ces produits avec le camouflage souhaité et faire marcher la concurrence sans céder à la qualité de fabrication du produit en choisissant le « moins disant  » pour obtenir un paquetage montagne de grande qualité au standard financier contraint qui est le notre.
    Nos chers technocrates du service achat argumentent l’impossibilité de cette procédure imposée par les règles des marchés publics. Argument falacieux au regard de la spécificité du métier du militaire. C’est une simple histoire de volonté politique.

    • Luc dit :

      En exemple, la fermeture éclair est bâclée. Trop petite, elle est particulièrement difficile à utiliser par grand froid avec des gants. Ah c’est pour ça qu’ils ont mis de grandes tirettes!!!!

      • Eric dit :

        Bonjour Luc,

        j’utilise le produit et j’ai été confronté à cette problématique plusieurs fois en situation cet hiver. il est particulièrement difficile de saisir le « tube » (partie base main droite) qui est recouvert au plus près par la bande de tissu de protection de la fermeture pour le glisser dans la « boite » (partie main gauche) qui est effectivement équipée de grandes tirettes!!!! j’ai été obligé à chaque fois de quitter le gant. j’ai à la maison plusieurs ensembles Gore-tex particulièrement fonctionnels qui ne présentent aucune difficulté à utiliser avec une paire de gants de ski alpin.

    • mich dit :

      Bonjour , petites questions sur les sous vêtements , que signifie que le sca à imiter les produits Ulfrotté ? il a crée son produit ? c ‘est quoi la marque française dont vous parlez pour le GMHM ?pour finir ,et vu que vous semblez bien connaitre,est ce que les produits « Ulfrotté » sont surtout nécessaire en sortie plutôt longues et par grand froid ,ou est ce qu ‘ils sont déjà très appréciables en sortie journée hivernale moyenne montagne si on les compare à des thermiques plus « classique » de chez odlo par exemple ?merci d ‘avance.

      • Eric dit :

        Bonjour Mich,
        Pour les sous-vêtements chauds, le problème vient principalement de l’impossibilité pour le SCA de faire actuellement des achats « sur étagère » sauf pour des volumes réduits en situation d’achat d’urgence pour le besoin d’un théâtre d’opération. C’est le point clé de l’affaire. « ULLFROTTE Original » est une marque déposée par le fabricant suédois « WOOLPOWER». Son concept de fabrication, sans trop m’avancer, est certainement protégé par un brevet de fabrication, en particulier pour le concept de tissage des bouclettes qui est le point clé de l’efficacité du produit.
        Contraint par l’obligation de faire un appel d’offre sur le marché publique, le SCA a certainement fait une fiche descriptive « proche » du produit original sans pourvoir décrire le procédé de maillage en petites bouclettes sur toute la face intérieure. De plus, je doute que le produit livré soit en laine Mérinos, autre caractéristique qui a un fort impact sur la qualité du produit distribué.
        Si la fiche avait été trop précise, aucun fabriquant, hors « WOOLPOWER» aurait pu répondre à la demande. Autre sujet sensible, le choix du « moins disant » qui doit être certainement la bonne pratique des services achats en fin de processus.
        Pour l’emploi de ce type de vêtement, je l’utilise depuis 30 ans en toute occasion et en toute saison, principalement en montagne. En Scandinavie, on sait se protéger du froid.
        Il se décline en plusieurs épaisseur (200, 400 et 600). Dans le concept de la technique des 3 couches vestimentaires que tout le monde connait bien (1 : respirante, 2 : Isolante, 3 : protectrice), il trouve naturellement sa place en couche intermédiaire « isolante » en complément de la doudoune. Par temps froid, il est très agréable à porter même en phase active. Attention cependant de l’enlever rapidement dès l’apparition d’une légère sudation. On retrouvera son confort de chaleur à la pause ou en phase statique ! Oldo est une excellente marque qui propose également une gamme complète de grande qualité comme d’ailleurs Icebreaker mais aussi Ortovox (Oldo en 1ère couche + Ulfotté est certainement un excellent compromis).
        Le GMHM travaille régulièrement avec la société MILLET. Une petite visite sur leur site permet de voir les produits en action.

        • mich dit :

          Merci beaucoup pour vos précisions ,c ‘est utile d ‘avoir l ‘avis d ‘un utilisateur pour compléter les sites internet.

  18. Ératosthène dit :

    Quelqu’un saurait-il pourquoi est-ce que les skis des chasseurs alpins allemands sont blancs,
    https://www.sportalbert.de/asnes-combat-nato-special-force-fjellski_AS540224_p.dpage

    ceux des chasseurs alpins suisses sont blancs,
    https://www.amazon.de/Schweizer-Ski-Tourenski-St%C3%B6cken-gebraucht/dp/B07JPFY59R

    ceux des chasseurs « alpins » étasuniens sont blancs,
    http://surplus-americain.com/news/ski-randonnee-battons-peaux-de-phoques/

    mais ceux des chasseurs alpins français sont blancs avec des tâches grises ou beiges svp ?
    https://www.youtube.com/watch?v=DJtZqUF-VZY

  19. Plusdepognon dit :

    Je remets une couche.

    Ce n’est pas la peine de vouloir faire quelques milliers de tenues tout seuldans notre coin, autant s’associer avec les pays alliés pour faire une commande groupée :
    https://www.ouest-france.fr/politique/defense/belgique-finlande-canada-les-armees-decident-de-refaire-leur-garde-robe-6636524

    Il suffit de regarder ce qu’ils font :
    https://www.nordefco.org/commonuniform

  20. Belzébuth dit :

    Il y en a qui savent faire leur promotion!
    https://youtu.be/-psV_expAtA
    On verra bien au Sahel.