!-- Quantcast Choice. Consent Manager Tag v2.0 (for TCF 2.0) -->

 

Le Pentagone annonce l’essai réussi d’une arme hypersonique

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

91 contributions

  1. Vivo dit :

    En effet, très, très utile contre le Covid-19 et la pauvreté de masse aux US. Ah la la, ils ne changeront jamais.

    • Thaurac dit :

      On en parlera quand des centaines de milliers d’américains émigreront vers le mexique, la russie et la chine, à cause de leur horrible condition de vie 🙂

      • Vivo dit :

        Je parie que non, Michey Mouse et BigMac leur manqueraient trop. Sont capables de tout les américains, mais pas au point de perdre toute cette culture raffinée, cette gastronomie légendaire.

        • Thaurac dit :

          Tu bottes en touche, on parlait de l’énorme pauvreté aux usa…et les vagues migratoires de ricains fuyant vers les eldorados que sont le mexique, la russie et la chine, voire, certains chanceux fuient vers la corée du nord, un paradis…

          • Vivo dit :

            Ah ben justement, même les américains les plus pauvres ne voudraient en aucune façon changer leur mode de vie. Ils préfèreraient toujours espérer, rêver a l’American way of life plutôt que de se farcir des tacos, nems ou autres plats a base de vodka.

    • Frédéric dit :

      ? Demande aux chinois si les planeurs anti porte-avions ont servit dans la lutte contre l’épidémie. Gros soupir.

      • Vivo dit :

        Il me semblait que vous faisiez parti de ceux qui se demandaient si les armes chinoises étaient réelles? Petit scoop: Eh bien non, ils n’ont pas mis un kopeck dans les armes, elles n’existent pas. Ils ont fait le remake de la Guerre des étoiles, mais avec les américains dans le rôle des russes. Les ricains ont tellement claqués d’argent dans leur arsenal, que leur système de santé est en ruine. Good job China

        • Thaurac dit :

          Tellement pauvre que l’EU va injecter environ 700 milliards de dollars et les usa 630..pour les économies post virales

          • Vivo dit :

            J’ai pas de crainte pour l’EU, par contre les US, ils sortent tellement de billets que j’ai peur qu’il faille en exporter sur Mars afin de maintenir la valeur du dollar lorsque la crise sera passée.

      • Bonhomme dit :

        Oui, parce que les marins sont des porteurs du virus.

    • Gagnon Roger dit :

      Je me demande si l’Europe serait si joyeuses sans la protection du parapluie américain depuis 75 ans?

      • blavan dit :

        Bravo le parapluie américain pour l’Europe. Guerres au Moyen Orient , en Afghanistan, en Libye ,ayant créer la plus grande vague d’immigration depuis la seconde guerre mondiale !

      • Timidi dit :

        La Russie et la Chine, leur arme hypersonic sont déjà en opération, les usa sont en test, quant à la France, elle n’a que dalle.

      • Gutionbleu dit :

        Pas la France. Nous on a su se débrouiller tout seul. D’où cette hystérie antifrancaise chez les yankees, d’ailleurs.

        • Thaurac dit :

          blavan,timidi,Gagnon roger,trolls russe qui se congratulent entre eux, vivo un pro mao devant l’éternel.
          J’adore quand ils font de l’autosatisfaction sur le post de l’un d’entre eux, pas une seule contradiction, lisse comme le cul d’une danseuse du bolchoi 😉

          • Vivo dit :

            Ah non, moi j’ai écris plus haut que les armes hypersoniques de la Chine n’existaient peut-être pas et que ce n’etait peut-être qu’un leurre pour berner les US. Et na!

          • Pravda dit :

            @Vivo, ce ne sont peut-être que des leurres ou probablement plus des armes encore non abouties, mais le problème c’est que ça fait comme si vous braquiez un flingue en plastique sur un mec plus balèze que vous, il va avoir peur deux secondes, identifier la menace et soit sortir un vrai flingue soit vous démonter la tronche.
            Russe et Chinois nous rejouent la « guerre des étoiles » de Reagan mais sans les moyens pour l’un et sans le savoir-faire pour l’autre (je sais ça viendra, mais il y a du chemin à faire).

    • Pravda dit :

      Faux, concernant le Covid19 ou les futures maladies, la vitrification de la Chine est un bon moyen de désinfection de masse. Concernant la pauvreté également, plus de chinois payés à un dollar de l’heure = retour du travail vers les pays d’origine et nous gagnons même un bonus écologique avec moins d’émissions de CO2.
      D’autres bonnes idées à donner aux américains ?
      Pour ceux qui aiment les belles photos de missiles, il suffit de taper « PMRF missile test » sur votre moteur de recherche, c’est un peu la zone 51 d’Hawaï

  2. NRJ dit :

    Le choix risque d’être compliqué pour le remplaçant du SCAF et de l’exocet.

    Soit un missile subsonique qui serait une variante modernisée (l’approche anglaise, une option qui ne représente pas beaucoup d’intérêt à mon avis) des missiles actuels. Soit un missile supersonique (l’approche française) avec cependant la question du guidage terminal : la technologie permet elle aujourd’hui d’identifier et de guider un missile supersonique aussi vite que subsonique.

    Soit un missile hypersonique. Mais la technologie n’est peut-être pas encore maîtrisée, notamment le guidage terminal qui repose dans le Kinzhal russe sur une vision optique (l’infrarouge étant filtré par la plasma) ce qui impose des bonnes conditions météo. Mais si les autres pays misent sur ce type, il faut rester au niveau.

    • Frédéric dit :

      On peut demandé un échange de bon procédés avec l’Inde ?
      Echange Rafale contre Brahoms 2 ? 🙂

      • NRJ dit :

        @Frédéric
        Ce serait amusant qu’on se prenne des sanctions CAATSA pour avoir acheter des armes russes, alors qu’on a les moyens techniques (et espérons financiers) de développer nos propres missiles de croisière supersoniques.

    • Fred dit :

      @ NRJ
      Pour avoir une vision optique, il faut une optique … M’étonnerais qu’elle résiste à une vitesse hypersonique.
      Un plasma n’est que semi-transparent et avec des turbulences qui perturberaient une vision correcte.

      • NRJ dit :

        @Fred
        C’est pourtant la solution que les russes ont trouvé pour faire le guidage terminal du Kinzhal contre des positions statiques (il utiliserait un radar contre une cible mobile).

      • Nexterience dit :

        « L’optique » ou domaine visible du spectre n’est qu’un morceau du spectre électromagnétique près des infrarouges et loin des bandes S, K, L…
        Donc ça m’étonnerait que ce soit mieux épargné que les ir par une couche de plasma.

    • Hélyx dit :

      @NRJ

      Pensez-vous que les missiles hypersonique sont capables de manœuvrer au vu des contraintes aérodynamiques ou plutôt qu’il s’agit d’une trajectoire rectiligne une fois la cible identifiée ?

      • Wagdoox dit :

        Je réponds même si la question ne m’est pas destinée. Les missiles sont capables de virer à haute altitude. Les missiles avec une propulsion autonome seront capable de réduire leur vitesse pour manouvrer, voir utiliser une vitesse technique de l’avionation, la verticalité, c’est à dire monter, ce qui entraîne une perte de vitesse, manœuvrer, puis redescendre et récupérer la vitesse.
        La manœuvrabilité est tout le but de ces missiles, c’est ce qui les sépares des missiles balistiques intercontinentaux qu’on a depuis des décennies. Le m51 monte à Mach 15.

      • NRJ dit :

        @Hélyx
        Un missile peut toujours manœuvrer. Mais un hypersonique sera moins agile qu’un supersonique, lui-même moins agile qu’un subsonique.

        Pour ma part, je pense qu’il faut un mix avec des hypersoniques comme missiles antinavires (les bateaux sont des cibles assez massives dans le milieu relativement homogène de l’océan), des missiles de croisière et antinavires supersoniques, et des missiles subsoniques (pourquoi pas moderniser simplement les Scalp) s’il s’agit d’effectuer des frappes vraiment précises.

        • Nexterience dit :

          +1
          Hélix,
          Il y a deux sortes de nouveaux missiles hypersoniques :
          -Les longue portée qui sortent de l’atmosphère comme les missiles intercontinentaux puis planent pour être moins prévisibles (exp : le Vmax)
          -Les quasi balistiques à moyenne portée qui manoeuvrent dans les basses couches (exp: kinzal, ASN-4g?)
          Voir cet article:
          http://www.opex360.com/2019/09/15/outre-planeur-vmax-la-france-cherche-a-developper-un-aeronef-combat-hypersonique/

        • Chanone dit :

          @ NRJ
          La modernisation des SCALP est programmée, et c’est bien des munition en approche de de date limite d’utilisation que l’on a balancé quand les cibles de l’E.I. le permettaient.
          Mais comme les budgets militaires permettent des études à moyen terme, un remplaçant est dans les cartons.
          Je note que la France s’est rapprochée de la Grande Bretagne pour plancher sur le problème, et que sur les deux, chacun défend sa propre vision comme dans une guerre de tranchée.
          .
          Conclusion: que ce soit avec l’Allemagne nulle mais friquée, ou la Grande Bretagne aussi pauvre que « militairement proche », les coopération servent à créer des problème qu’un pays seul n’aurait pas à gérer.
          Ou pas.

          • NRJ dit :

            @Chanone
            Vous résumez bien les problèmes de la coopération. Malheureusement, sans la coopération, on ne serait rien. La France et les autres pays européens sont des petits pays. On ne peut pas mettre des moyens colossaux dans nos forces armées, donc on est obligé de coopérer si on veut un peu d’ambition dans nos programmes et éviter d’acheter américain.

            Ce n’est d’ailleurs pas par européisme béat qu’ on fait des programmes en coopération. Il suffit de voir les petits programmes comme le Patroller qui est franco-français. En revanche quand on cherche un programme qui a un peu d’ampleur, on cherche à faire européen comme avec le drone Euromale, car on n’aurait pas les moyens de le développer seul et de le fabriquer en nombre suffisant.

            Bref la coopération est la seule façon de pouvoir conserver sur le long terme un niveau technologique dans les meilleurs mondiaux. Après ça peut disfonctionnement, on le voit avec l’Eurofighter, puisqu’on somme aux difficultés industrielles et politiques propres à des programmes militaires les difficultés de la coopération. Mais relativisons, les programmes franco-français ne sont pas non plus avares de problèmes (le Patroller qui se crashe en représentation comme exemple récent, ou le char Leclerc).

    • Wagdoox dit :

      La tech est ok pour un missile hypersonique de Mach 5 a 8. Le plasma devient véritablement un problème vers Mach 10 à 12 mais il faut commencer maintenant.
      Le remplaçant du scaf ??? Scalp je suis sur.
      Mais ça me permet de dire que le ngf sera probablement pas assez grand pour prendre un missile hypersonique en soute.
      Je pense que de toute façon les anglais vont nous lâcher en 2024 sur l’affaire des missiles longues portés. Ils auront besoin d’un missile anti navire exactement à ce moment là et iront vers les usa.
      Il faut rester au niveau !!! En effet

    • Alpha dit :

      @NRJ
      Salut « Super Crétin » !
      Dis donc, l’ami, quand je te dis sur le sujet de Rafale/nacelle TALIOS :
      « Par contre, vous pourriez allez discuter avec des pilotes de Rafale, comme ceux sévissant à Mont de Marsan, par exemple… Ils vous expliqueront que Spectra, sans dire que ce système est meilleur ou plus performant qu’un autre, a aussi quelques capacités offensives non négligeables et ignorées du grand public… Mais là encore, vous seriez foutu de leur demander des preuves !… »
      et que tu me réponds :
      Votre dernier argument est le plus ridicule : le Rafale a des capacités ignorées du grand public, tout comme l’Eurofighter, le F-35 etc. Je ne vois vraiment pas en quoi cela fait de Spectra un meilleur système que le DASS de l’Eurofighter ou l’ASQ-239 du F-35. Je pars personnellement du principe que ce qui n’est pas démontré n’est pas vrai. Mais si vous partez du principe que ce qui vient du Rafale est forcément supérieur, c’est votre droit. L’arrogance du coq français sur son fumier n’a pas de limite ….
      Visiblement, « Super Crétin », tu n’a pas lu ce que j’ai écrit…
      Est ce que j’ai écrit que Spectra était le plus beau, le plus fort, etc… ? Est ce que je l’ai comparé à d’autres trucs du même acabit ? Non !
      Par contre, du coup, j’affirme sans peine et preuves à l’appui vu que tu ne sais visiblement pas lire et analyser un texte donné, que tu es bien un crétin…

      • NRJ dit :

        Qui parle là ?
        Ah oui c’est notre petit troll de chez Dassault Aviation. Faute de pouvoir montrer une capacité de réflexion aussi médiocre soit-elle, il préfère insulter les autres. C’est un choix mais ça ne le grandit pas.

        Pauvre être, si vous aviez un peu lu la conversation, vous vous seriez rendu compte que je faisais une réponse à Fralipoli qui essayait de nous démontrer (avec un certain manque de recul malheureusement, bien que sa conclusion aurait encore augmenté ma bienveillance vis-à-vis de l’armée et de notre industrie de défense) que Spectra était un système plus efficace que celui de ses concurrents. Vous l’avez suivi sur cet avis, faisant référence aux pilotes de Mont de Marsan pour contrer mon affirmation : « sauf preuve du contraire, Spectra n’a pas plus de valeurs que les systèmes des autres avions ».

        Mais bon vu votre réaction, il vous semble insupportable que l’on puisse considérer Spectra comme n’étant pas le meilleur. D’ailleurs, si on suit votre raisonnement, il faut partir du principe que Spectra est supérieur aux autres systèmes et c’est à moi de prouver qu’il ne l’est pas. Avouez que votre cheminement de pensée est pour le moins original…
        Bien à vous.

        • Alpha dit :

          @NRJ
          Ah ! Le revoilà ! Cependant, aucun étonnement de ma part, sachant que la bêtise insiste toujours !
          Alors :
          1/ Je n’ai pas à me grandir devant toi, tu ferais encore un complexe : Je reste donc à ton (petit) niveau.
          2/ « Super Crétin » n’est pas une insulte, voyons… Cette qualification résulte d’un simple constat, « Super » exprimant une supériorité dans la qualité ou le degré, ce qui est plutôt valorisant pour toi, et « Crétin » provenant de « stupide », soit « Qui manque de finesse, d’intelligence et de jugement ». Bon, là, je reconnais, ça l’est un peu moins, mais ta nature est ce qu’elle est ! … Tout ça est dans le dictionnaire, tu sais ce gros bouquin qui trône dans ta bibliothèque… Ah ! Tu n’as pas de bibliothèque. Tu m’étonnes !… 🙂
          3/ Tu faisais une réponse à Fralipolipi ? Mais bien sur !… Alors évite de mettre « @Alpha » devant ton post, ça ne peut que confirmer ta crétinerie… Ou alors, plus simplement, reconnais ton erreur… 😉
          Quant au manque de recul supposé de Fralipolipi, hummmm… Je me vois forcé de me faire son avocat, cette réflexion provenant d’un pauvre NRJ dont l’objectivité repose la plupart sur RIEN (Et de te rappeler ton seul lien tronqué de l’Express de 2010 pour débattre sur le coût du programme Rafale…)…
          4/ « Vous l’avez suivi sur cet avis, faisant référence aux pilotes de Mont de Marsan pour contrer mon affirmation » Loin de moi l’idée de te contrer, bien que cela aurait pu être facile. Je te faisais juste part d’une expérience, de dialogues lors de mes rencontres. Rien de plus. Mais Ô crime envers NRJ ! Quelqu’un aurait donc des expériences que NRJ n’a pas ? Impossible ! Insupportable !
          5/ Pour le point « Il me semble insupportable que l’on puisse considérer Spectra comme n’étant pas le meilleur »… Ah, ok… MDR !… Ce n’est pas comme si j’avais écrit à deux reprises parlant de Spectra : « sans dire que ce système est meilleur ou plus performant qu’un autre… ». Mais dis donc, tu t’enfonces là, de « Super Crétin » tu prends du galon et devient « Crétin des Alpes » !
          6/ Et puis évite de tenter de suivre le raisonnement des autres : Tu en es tout bonnement incapable, perclus de tes pauvres certitudes qui sont la plupart sans fondement réel. Tu es juste capable de t’écouter toi même !
          7/ « si on suit votre raisonnement, il faut partir du principe que Spectra est supérieur aux autres systèmes et c’est à moi de prouver qu’il ne l’est pas. Avouez que votre cheminement de pensée est pour le moins original… » .
          Mais mon pauvre ami ! Ta mauvaise foi n’a d’égale que ta crétinerie, manifestement. D’abord, tu extrapoles, et ensuite je te rappelle que c’est toi qui affirme l’inverse… Pour ma part, je ne fais que te demander d’étayer ou d’apporter des éléments, ce dont, évidemment tu es incapable. Et de te renvoyer au ! 5/ et 6/…
          8/ Et pour conclure : De grâce, avant de me répondre une nouvelle fois, fais lire mes posts précédents à quelqu’un de ton entourage : Il t’expliquera et au besoin de te fera un dessin, avec des couleurs…
          Bon dimanche…

          • NRJ dit :

            @Alpha
            « Crétin des Alpes », « Super Crétin ». C’est niveau CM2 ? CP ? Ah non c’est tout là la profondeur de votre réflexion. Chapeau !

            Quand une personne prend part a une discussion, c’est généralement pour appuyer qqun (ce que je pensais à votre sujet quand vous disiez « Fralipolipi à raison… » sur le fait que Spectra est meilleur que ses systèmes concurrents) ou pour apporter quelque chose. Apparemment pour vous, ce n’est ni l’un ni l’autre vu que vous ne vous sentez pas concerné par les remarques que je faisais à Fralipoli et que vous n’apportez aucun autre argument. Vous faites donc des commentaires pour ne rien dire. Pourquoi vous vous exprimez en fait ?

            Vous parlez des pilotes de Mont de Marsan pour confirmer des choses que je savais déjà, c-à-d que le Rafale a des capacités de guerre électronique. Quel est donc le but de faire partager votre expérience ? Surtout pour me traiter de crétin après ?

            « je ne fais que te demander d’étayer ou d’apporter des éléments, ce dont, évidemment tu es incapable ». Vous êtes GENIAL. je vous cite  » « Sauf preuve du contraire, le Spectra n’a pas plus de valeur que les systèmes des autres avions. » [là vous me citez]
            Prouvez nous le contraire, vous aussi ! Prouvez nous vos affirmations !… Ce qui sera difficile avec des données classifiées… « . Là où généralement, on partirait du principe que Spectra n’est pas meilleur ou pire que les autres systèmes et où il faudrait prouver qu’il soit meilleur (avec effectivement la difficulté que représente la confidentialité), vous me demandez l’inverse : Spectra est meilleur (c’est ce que Fralipoli disait et vous l’avez soutenu) et je dois vous prouvez qu’il n’est pas forcément meilleur ou moins bon. Votre cheminement de pensée est absolument géniale. Avec cette logique on en viendrait à demander aux accusés de prouver leur innocence… Mais bon peut-être que vous allez encore me dire :  » tu extrapoles ».

            « Et de te rappeler ton seul lien tronqué de l’Express de 2010 pour débattre sur le coût du programme Rafale… ». Ah c’est vrai. Un article qui montre l’évolution chiffrée des coûts du programme Rafale, et donc ses imperfections, ça vous est absolument insupportable. Une opinion montrant que le Rafale n’est pas absolument parfait ne peut être QUE tronqué. Il n’y a que la vérité qui blesse mon pauvre @Alpha. Et il n’y a que la vérité qui libère…

          • Alpha dit :

            @NRJ
            « C’est niveau CM2 ? CP ? »
            Ben oui, forcément, comme je te l’explique dans mon 1/ j’essaye de me mettre à ton (petit) niveau…
            Décidément, la « comprenette », c’est pas ton fort !
            Pour le reste de ton com, tu as visiblement les nerfs qui lâchent petit, c’est « coufi » de fautes de toutes sortes, notamment de frappe…
            Attention ! Une explosion de rage révèle des troubles psychiques ! Bon, dans ton cas, je veux bien mettre ça sur un stress lié au confinement… Tu serais donc un confiné à défaut d’être un con fini ! Grand seigneur, non ? …
            De plus, tu n’as visiblement pas suivi mon 8/ car ce que tu essayes bien maladroitement de me contrer sur les pauvres souvenirs que tu as de nos conversations passées, notamment des citations que tu me prêtes … Mais visiblement, ta mémoire te fait défaut… Aïe ! Là aussi, stress lié au confinement ?
            Et enfin, cesse donc de te faire tes questions/réponses toi même, tu en es ridicule à la fin ! Ou alors, monte ton propre site ! Promis, je n’y viendrai pas t’y contredire !…
            PS : Pour ce qui est de ton lien de L’Express de 2010, auquel il faut s’abonner pour pouvoir le lire, la prochaine fois, tu l’ouvres et tu en fais un copier/coller sur ce site… Ça ne te prendras pas plus de temps et tu en seras plus crédible sachant que de toute façon, tu n’as que celui-là à proposer vu que tu le fournis inlassablement !… Quand d’autres fournissent rapports du Sénat, de la Cour des comptes, etc… 😉

          • NRJ dit :

            @Alpha
            J’admire votre capacité à pouvoir esquiver les problématiques auxquelles je vous soumets pour les remplacer par des chapelets d’insultes. Surtout que je fais un copier-coller de vos commentaires, allez vérifier si vous voulez. Je ne fais d’ailleurs pas un « question-réponse », je fais une démonstration et vous êtes incapable d’en trouver une faille.

            Concernant l’article, c’est intéressant, vous dites « ton seul lien tronqué de l’Express de 2010 » alors même que vous n’avez jamais lu cet article. Règle de CP pour vous : il faut connaître avant de juger. Et connaître, c’est faire le lien entre plusieurs idées, et prendre du recul. Se baser uniquement sur les chiffres de la propagande de Dassault Aviation, ce n’est pas connaître… Pour ma part, je prends des chiffres de l’usine nouvelle, de la Tribune, des Echos, et cet article de l’Express dans mes démonstrations du Rafale.
            Voici le contenu de l’article :

            Porté à bout de bras dès sa conception par les gouvernements successifs, l’avion de combat français remporte aujourd’hui en Inde son premier contrat à l’export. Retour en quelques dates sur l’histoire du Rafale.

            1985: la France se lance seule dans le programme du Rafale. Deux ans après le lancement d’un projet d’avion de combat européen, les grands acteurs français de l’aéronautique reprennent leur autonomie. Prétendant que leurs intérêts stratégiques sont contraires à ceux de leurs éventuels partenaires, les industriels français décident de faire cavalier seul. L’Angleterre, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne, veulent un avion essentiellement axé sur la défense aérienne, et accessoirement tourné vers l’attaque au sol. Alors que Paris souhaite se doter d’un avion polyvalent. Raison invoquée plus discrètement, si la France avait participé au projet européen, elle aurait eu de grandes difficultés à imposer son motoriste national, Snecma, face au britannique Rolls Royce. Cette scission donnera naissance, coté français, au Rafale, et de l’autre, à l’Eurofighter.

            1986: trop cher Rafale. Alors que le démonstrateur Rafale A effectue son premier vol à Istres, le ministre de la défense, André Giraud, déplore le coût excessif du programme estimé à 170 milliards de francs. Il émet de sérieux doutes sur ses débouchés à l’export. Pourtant, il se rallie au projet et intègre le coût du Rafale dans sa loi de programmation militaire.

            1988: le Rafale sous le feu des critiques dès son lancement officiel. Un comité interministériel signe le contrat de développement de l’avion de combat. Les industriels, Dassault-Breguet (aujourd’hui Dassault Aviation), Snecma, Thomson-CSF, et Dassault Systèmes réalisent les matériels de présérie. En septembre 1988, Michel Rocard, alors Premier ministre, hérite du projet. Selon lui, « le dossier Rafale est dans un état de sinistre avancé. » Matignon revoit à la baisse la loi de programmation militaire. Le Rafale est, malgré tout, maintenu sous perfusion au nom de l’ambition aéronautique du pays.

            1992: signature du premier contrat d’industrialisation. Les commandes françaises sont révisées à la baisse. Au lieu des 336 appareils initialement prévus, seuls 294 avions sont commandés. Les premières livraisons prévues en 1996 sont repoussées une première fois d’un an, puis de six mois supplémentaires.


            1996: le coût du Rafale en discussion. Dassault refuse de baisser son prix de 10 % comme le lui demande la Direction générale de l’armement. L’avionneur ne consent qu’à une réduction de 2,5 % en échange d’un engagement de commandes de l’État à long terme.

            1998: le ministre de la Défense monte au créneau pour soutenir l’avion de combat. Le Rafale est toujours attaqué sur son prix. Alain Richard, alors ministre de la Défense, l’admet, des contrats à l’exportation seraient bienvenus pour faire baisser le prix de revient de l’avion de combat français. Mais il renouvelle son engagement dans le choix du Rafale, même si des négociations sont encore en cours avec l’avionneur sur ses modalités techniques et financières.

            2001: un rapport officiel épingle la gestion du Rafale. Le Comité des prix de revient des fabrications d’armement (CPRA), qui rassemble des représentants de l’Inspection des finances, de la Cour des comptes, et des parlementaires, chiffre à 200 milliards de francs (30,5 milliards d’euros) le coût de développement et d’acquisition de 294 appareils. Selon cette instance, le dépassement de l’enveloppe, estimé à 30%, est dû à « une sous-estimation des aléas technologiques » et « à partir de 1995 à des mesures de régulation budgétaire. »

            2002: les Pays-Bas préfèrent l’américain Lockheed Martin à Dassault. Gros échec à l’export pour le Rafale, La Haye opte pour le Joint Strike Fighter (ou F35) de l’américain Lockheed Martin pour remplacer sa flotte de 140 chasseurs F16. Le pays affiche ainsi clairement sa préférence atlantiste au détriment d’une solution européenne. La déception est grande dans le camp français qui craint que d’autres pays européens se précipitent dans l’orbite des industriels américains.

            2002: encore un revers à l’export, en Corée du Sud. À l’issue d’une âpre bataille qui a duré des mois, l’avionneur français est battu par Boeing. Séoul achètera ses 40 chasseurs à l’américain Boeing pour 4,5 milliards de dollars. Alors que le processus de sélection était en cours, Dassault avait saisi la justice, estimant que le jeu était biaisé. Le F-15K de Boeing aurait été choisi en raison de l’alliance militaire de Séoul avec les Etats-Unis. Alors que le Rafale vient de rentrer en phase de production, Dassault n’a toujours pas d’acheteur étranger.

            2004: l’avion de combat de Dassault est déclaré opérationnel. Dans la marine, la première flottille de Rafale entre en service. Dix-huit ans se sont écoulés depuis le premier vol du prototype en 1986. Le Rafale aurait dû rentrer en service en 1996. Une dérive qui s’explique par le coût du programme : 26 milliards d’euros selon le PDG de Dassault Aviation, 33 selon le gouvernement. Le développement de l’appareil a aussi été retardé par de nombreux défauts de conception : programmation informatique à réécrire en totalité, corrosion prématurée de certains matériaux, et défaillances du système de navigation.


            2005: le Rafale échoue encore à l’étranger, à Singapour. Au terme d’un long processus de sélection qui a tenu l’avionneur français en haleine, Singapour donne la préférence au F-15 de Boeing. Le pays commande une vingtaine d’avions pour un montant d’un milliard de dollars. Pour justifier son échec, la direction de Dassault avance deux explications : le poids politique des Etats-Unis et la faiblesse du dollar qui nuit à la compétitivité de l’offre française.

            2006: l’avion de combat entre en service dans l’armée de l’air. Avec dix années de retard, le Rafale équipe enfin l’armée de l’air française qui devrait recevoir une quinzaine de modèles d’ici à 2021 pour remplacer les Mirage.

            2007: Échec du Rafale au Maroc. Après dix-huit mois de tractations, la France connaît une nouvelle déconvenue à l’exportation pour son biréacteur de combat. Le roi du Maroc avait pourtant promis au président de la République, Jacques Chirac, d’acheter à la France un escadron de 18 appareils au prix de 1,83 milliard d’euros. Mais, une fois encore, c’est un américain qui remporte la mise. Les autorités marocaines confient le contrat à Lockheed Martin.

            2008 : l’Élysée ne parvient pas à placer son avion de combat à l’export. Le coût du programme est à nouveau réévalué à la hausse, passant de 33 milliards d’euros à 39,6 milliards. En raison des économies imposées à l’armée, les commandes françaises sont une fois encore revues à la baisse, passant de 294 Rafale à 286. Réussir à vendre l’avion de combat à l’étranger est devenu l’une des priorités de l’Élysée. Mais, la France continue de collectionner les échecs ; les négociations s’enlisent avec la Grèce, l’Inde, la Libye, et les Émirats Arabes Unis.

            2009-2010 : des mois de négociations encourageantes au Brésil. Au printemps 2009, le Rafale est sélectionné par la Force aérienne brésilienne, aux côtés de l’américain Boeing et son F-18 E Super Hornet, et du suédois Saab avec son Gripen NG, pour concourir au contrat du siècle: 36 avions de chasse pour un montant évalué à 1,6 milliards d’euros, avec à terme l’espoir pour les prétendants de décrocher le renouvellement de l’ensemble de la flotte de combat brésilienne, soit 120 à 150 appareils. Quelques mois plus tard, le président brésilien Lula semble donner sa préférence au Rafale contre l’avis de son état-major. Alors qu’aucune décision officielle n’est annoncée, la presse se fait l’écho, jour après jour, semaines après semaines, des avancées et des reculades de la candidature française. Des mois plus tard, au début de l’année 2010, de nouvelles informations selon lesquelles le président Lula aurait tranché en faveur de l’avion français sont aussitôt démenties. Malgré le rabais de 25 % consenti par l’avionneur, l’affaire n’est pas encore conclue. Le bras de fer continue. Les présidents Lula et Sarkozy défendent toujours l’option française contre le Gripen du suédois Saab et le F18 Super Hornet de Boeing.

            2011: le Rafale pourrait décoller à l’export en Inde. En début d’année 2011, dès son entrée en fonction, la nouvelle présidente brésilienne Dilma Rousseff assure qu’elle rendra sa décision au cours du premier semestre. Puis, malgré les concessions françaises en termes de transferts de technologie, elle aurait exprimé une préférence pour l’offre de Boeing. L’exécutif brésilien continue de reporter sa décision, pour finalement assurer qu’il la rendrait « début 2012 ». Et puis, à l’automne, Dilma Rousseff confie à Nicolas Sarkozy que si son pays devait faire un choix, « il se ferait en faveur du Rafale » ; mais, malheureusement, Brasília « n’est financièrement pas en mesure de s’engager sur l’achat d’avions de guerre quels qu’ils soient. » Déçus du côté brésilien, les espoirs français se portent sur l’Inde. Au printemps 2011, dans le cadre de l’appel d’offre lancé 4 ans plus tôt pour 126 avions de combat d’un montant de 12 milliards de dollars, soit 7,4 milliards d’euros, le Rafale et le Typhoon de l’européen Eurofighter ont la préférence du ministère indien de la Défense face aux américains Lockheed Martin et Boeing.

            2012: Le Rafale vend 126 avions à l’Inde. C’est fait, le Rafale tient son premier contrat à l’export, enfin presque… La bonne nouvelle est délivrée ce 31 janvier par l’agence de presse indienne Press Trust of India, et une source gouvernementale du pays. Face au Typhoon d’Eurofighter, l’Inde a donné la préférence à l’avion de combat de Dassault car son offre était la moins-disante. Selon le contrat, qui n’est pas encore signé, l’Inde achètera directement 18 avions d’ici à 2012 tandis que les 108 autres seront construits en Inde. L’avion de combat français est toujours en lice auprès des Emirats Arabes Unis et du Brésil. Et Gérard Longuet, le ministre de la Défense, rappelle que le Koweit et le Qatar sont également intéressés. Dassault a aussi proposé son avion en Malaisie et n’a pas non plus abandonné l’espoir de vendre son appareil en Suisse, même si les autorités fédérales ont retenu son concurrent suédois Gripen en novembre dernier.

        • Chanone dit :

          @ NRJ
          j’ai suivi vos échanges sur le fil incriminé. ce fut lourd et chiant!
          SPECTRA possède un super pouvoir, c’est de NE PAS être ce qui s’en dit.
          .
          (pause pour le suspense)
          .
          Nous sommes Français. C’est à dire des mecs à la ramasse, dont les politiques récupèrent le pognon dévolu aux armées parce que « ‘faut que je me fasse réélire alors je prends vot’ pognon et je le met dans le social ».
          Mais il y a un truc qu’il ne faut pas nous enlever, c’est qu’outre le social, on est débrouillards. Je regarde à l’horizon, notamment outre-Atlantique (parce que les Russe aussi abusent du système D) et je me dit qu’au moins, l’armée Française rend son argent au pays.
          .
          De mes connaissances en physique générales, je pars du principe qu’un objet se déplaçant à 700 km/h (vitesse de croisière) ne peut laisser son environnement indifférent. Alors à 7000, ça ne peut qu’être pire, et donc encore plus largement détectable.
          Quand Super Dassaut à réfléchi sur le Rafale, il fallait un avion sur lequel les contraintes de discrétion se sont plaquées en cours de route.
          La condition « absolue » de la furtivité, c’est l’armement en soute. Une ligne rouge pour Master Marcel! un avion Dassault, c’est un avion qui est beau, qui vole bien, qui est abordable, et donc petit.
          Et pas question de faire un petit avion qui vole vite et bien autour d’une soute de 4 mètres de long sur 0.7 de large (de quoi faire rentrer 4 missiles moyenne portée ou autant de bombes, mais certainement pas l’un ET l’autre).
          L’alternative, c’est de tirer au delà de la distance de détection, ou d’avoir des emports eux-même furtifs. Comme le SCALP? les MICA? car oui, ces munitions sont furtives… Même une fois tirées. Donc en Syrie, zéro Scalps interceptés, la bataille des chiffres se joue sur les munitions que les USA ont tiré et les Russo-Syriens auraient interceptés.
          .
          Concernant SPECTRA, j’ai lu de multiples sources (Britanniques, Croates, Française) qu’il fait du brouillage actif, qu’il efface pratiquement l’avion des radars…
          Mais c’est de la merde.
          Si un avion émet, il est foutu: les Britanniques eux-mêmes utilisent des systèmes pour brider les émissions électro-magnétiques de leurs Typhoons, et se reposent sur leurs excellent IRST pour détecter les hostiles. Alors « l’active cancellation », j’y croirais quand Thalès l’admettra publiquement, et ce n’est pas demain la veille!
          .
          En revanche, il y a des petites phrases qui en disent long, c’est même du domaine public que SPECTRA possède un catalogue de menace et en cas de vérouillage, il est capable de découper des bandes de leurres métalliques à la demande pour brouiller les radars adverses.
          Là, on tient du lourd, parce que les raids Anglais sur les sites les plus sensibles de l’infrastructure nazie à été grandement facilitée par ces leurres, les « windows », jetés par paquets par les « mosquitos »chargés d’ouvrir la voie et de marquer les sites à détruire.
          .
          Et oui, c’est une technologie qui date des années quarante, et qui reste efficace parce que même si les radars ont évolués (saut de fréquence, filtres numériques) une onde radio… reste une onde radio.
          .
          Et que se passe t-il si plusieurs rafales travaillent ensemble? il peuvent automatiquement se répartir les tâche pour brouiller plusieurs radars en même temps et créer autant de faux échos durant les deux minutes où il devront prendre de l’altitude pour reconaître les cibles, larguer leurs munitions à distance de sécurité, et disparaître derrière la ligne d’horizon.
          .
          Mais il est évident qu’avec les progrès des menaces sol-air, des munitions spécialisées font défaut, mais je vois mal la « grande muette » communiquer sur la question: il suffit de voir les progrès très silencieux réalisés sur les missiles (la dernière communication date du mois dernier, sur un missile anti navire cantonné aux hélicoptères légers, pour lutter contre des navires légers, et mettant surtout l’accent sur la coopération… avec la Grande Bretagne et « homme dans la boucle »). Donc il n’y a pas le feu au lac… Non? Si?
          Je vous laisse juge de la question, et ce n’est pas un devoir avec copie-en-deux-heures: j’ose croire que vous comme moi en avons passé l’âge.

          • NRJ dit :

            @Chanone
            Si vous avez lu mes commentaires, ne me prêtez pas des opinions qui ne sont pas les miennes, merci.

            Déjà vous parlez des missiles de l’opération Hamilton. Attention à la désinformation. Elle est sans doute présente quand Assad dit que sa DCA a détruit 73 missiles occidentaux, elle est également présente dans notre bord (Parly disait que tous les missiles français avaient atteint leur destination, elle n’a cependant caché autant qu’elle a pu que 2 FREMM n’avaient pas pu tirer leurs missiles MdCN).

            « Mais c’est de la merde. » Je n’ai jamais dit ça et ce n’est pas mon opinion. Je dis simplement que rien ne permet de dire que Spectra est meilleur qu’un autre, rien de plus rien de moins. Et je dis également en m’appuyant sur les conclusions des chercheurs de l’ifri qui sont sans doute mieux informés que vous et moi et sur les choix que font les autres pays USA-UK-Allemagne-Russie(choix menant à ne pas se limiter aux systèmes analogues à Spectra pour la guerre électronique) pour dire que Spectra ne suffira sans doute pas dans les environnements futurs avec de systèmes A2/AD intégrés.

            Le feu au lac ? Ça dépend de notre adversaire. Si c’est toujours des islamistes maliens, on n’a pas trop à s’en faire. Mais on voit des menaces de la part de la Turquie et de la Russie, voire de la Chine… L’Algérie s’équipe également de systèmes S-400 et SU-34. Bref la possibilité de faire face à des systèmes A2/AD est de plus en plus forte. Faudrait éviter d’attendre le dernier moment pour s’équiper du matériel nécessaire (pods de brouillage, missiles antiradar, bombes planantes pour les attaques saturantes, missiles de croisière etc).

          • Alpha dit :

            « Si vous avez lu mes commentaires, ne me prêtez pas des opinions qui ne sont pas les miennes, merci. »
            Ah ! Visiblement, y a que toi qui les comprends tes commentaires, mon pauvre vieux !… 🙂

          • Chanone dit :

            @ NRJ
            Merci d’avoir précisé que vous ne faites pas du trolling primaire.
            J’avoue avoir nourri un doute, voir un soupçon .
            .
            « Mais c’est de la merde » : ce n’est pas un raccourci de votre pensée mais de la mienne : le bullshit autour de SPECTRA, hautement confidentiel à qui « on » prête des capacités quasi- ésotérique.
            Nan. Un avion qui émet à la ronde est mort, car détecté.
            .
            J’admets que je ne prête pas plus de qualité à la furtivité passive: un F 22 hors de prix, et un F117 et F35 victimes d’office en beyond visual range, même pour des appareils de seconde ligne comme des MiG 21/23.
            L’approche Russo- Chinoise m’apparaît donc plus intéréssante par son homogénéité et même si l’offre Rafale peut prêter à de longues discussions, elle présente toujours l’intérêt de la maturité et du sérieux dans son développement.
            .
            Je fais maintenant le lien avec la remarque comme quoi les coopérations, c’est se créer à deux des problèmes que l’on ne recontrerai pas seul.
            .
            Il y a un point significatif avec les coopérations actuelles avec les Allemands : nos industriels ne leurs font pas confiance et parie ouvertement sur des plans B, le tout avec l’accord tacite des politiques.
            E. Macron n’aurait pas digéré que A. Merkel signe un pacte avec lui le lundi, et le trahisse avec les Américains trois jours plus tard qu’il ne s’y prendrai pas autrement.
            .
            Sur ce, cher NRJ, débattre reste un plaisir. Restez en bonne santé:on se rapproche du pire.

  3. Albatros24 dit :

    Et bien cela ressemble à une nouvelle course à l’armement. Cela va coûter un pognon de dingue dirait Macron…
    Le LASER ne serait il pas l’arme à développer et plus économique face à ces missiles très rapides ?

    • @Albatros: La LASER n’a pas le même usage que les missiles Hypersonics de type Kinzhal et cie…En revanche si vous faites allusion à des missiles d’interception du type Aster, SM3, GBI…en effet il faudrait mieux développer des lasers à la place. Le problème étant la puissance et la portée, actuellement les US arrivent à peine à développer des lasers de 60Kw (le module de génération d’énergie a la taille d’un container) là ou il faudrait des lasers d’une puissance du MW, à ce niveau de puissance je ne suis pas sur qu’on sache générer suffisamment d’énergie dans un volume de place raisonnable. A mon avis il faudra attendre les réacteurs à fusion ou la mise au point de composants électroniques révolutionnaires. Maintenant si quelqu’un sur ce blog a des infos, je suis preneur.

      • PK dit :

        Un réacteur classique nucléaire, qui occupe grosso modo la place d’un 38t, développe quelques dizaines de MW sans souci… plusieurs centaines en le réglant bien.

        Donc la source, on la connaît et on sait faire. Faut juste équiper les navires avec…

        Je reste persuader aujourd’hui que l’avenir est à la généralisation des moteurs nucléaires sur tous les navires – au-dessus de la Frégate – afin de palier les besoins en énergie qui se dessinent dans les années à venir.

        • Harambe dit :

          Comme ça, on aura des dizaines d’épaves atomiques un peu partout dans les mers du globe après quelques escarmouches… Géniale votre idée. Déjà que personne n’ose calculer les dégâts dues aux SNA/SNLE coulés au fond, alors si on rajoute toute une flopée de navires de surface à la collection..

          Jamais entendu parlé des zones mortes en mer à cause de la pollution?

          • PK dit :

            Vous en connaissez beaucoup d’escarmouches qui ont coulé des frégates ?

            La dernière que je connaisse est la Guerre des Malouines et ça n’avait rien d’une escarmouche.

      • Wagdoox dit :

        Lemaitre
        La marine us donne 500kw pour un missile quid de sub super ou hyper sonique.

      • Stoltenberg dit :

        Quand on regarde la vitesse avec laquelle se développent les lasers fibrés (qui est exponentielle), on peut s’attendre a des puissances très grandes dans le futur asses proche. Et ce malgré un certain nombre de problèmes (instabilités thermiques etc.). Le plus grand problème c’est effectivement le rendement (de mémoire <<30% ). Et c'est probablement l'une des raisons pourquoi les Américains songent à fabriquer des mini-réacteurs pour leurs forces terrestres.

    • ji_louis dit :

      Ces missiles sont conçus pour résister à la chaleur du frottement dans l’atmosphère, ils résistent aussi à celle supplémentaire d’un laser, même de grande puissance, parce qu’il n’y a que très peu de temps de transfert d’énergie, et c’est sans compter avec le plasma autour de la tête du missile (plasma créé par le frottement de la tête du missile avec l’atmosphère) qui l’isole de la plupart des ondes électromagnétiques.

      Rappel: Le laser est un rayon lumineux, donc une onde électromagnétique, dont on contrôle la phase, la fréquence et l’intensité.

      • Nico St-jean dit :

        @ji_louis
        .
        Il n’y à pas de problème avec le plasma. Le plasma en vol hypersonique est causé lorsque les molécules diatomiques de l’air se brisent, ce qui crée un plasma électrifié qui vas perturbé les RF’s, mais d’autres parties du spectre comme les micro-ondes qui ne font que générer de la chaleur concentré.
        .
        Par contre, vous mettez le doigt sur le vrais problème, les matériaux composites des missiles/boost glide qui résiste à la chaleur. Pour les russes/chinois, cela monterais jusqu’à 3500 degrés Celsius et j’ai entendu jusqu’à 6500 pour les américains avec un type de céramique, notamment pour les manoeuvre en atmosphère.
        .
        Le budget US pour les « Laser » à explosé de 209% entre 2020 et 2019 versus 86% pour l’Hypersonique. Ils prévoient une mise en service des premiers laser 100-300 kW pour 2024 et dépasser le mW avant 2030. Avec un mW de puissance de sortie, il n’y aura plus grand chose en vol capable de résister, d’autant que dépassé Mach 30, un rien fait capoté le missile et qu’un Laser atteint sa cible à 300,000 km/seconde ce qui permet d’illuminé un missile pendant quelques secondes avant impacte, même pendant le planage.

        • b21raider dit :

          vous avez des sources pour 6500 degrès ?
          moi je connais le HfTeC mais il fond au max à 4250°

      • Wagdoox dit :

        Ji louis
        La lumière n’est que peu affectee par le plasma. Même au niveau des ondes radars, le plasma peut absorber ou amplifier ou rien les ondes radars en fonction de la fréquence de résonance.
        Ensuite les missiles n’ont que peut se protection du mur de la chaleur. C’est pour ça qu’ils volent haut, ou alors ont in étape hyper de « courte portée ». Donc les lasers seront effectifs contre ces missiles. Le bouclier thermique est consommer en rentrant dans l’atmosphère

      • Stoltenberg dit :

        Le laser va ajouter de la température en plus donc tout dépend de la résistance des matériaux. Le plasma fonctionne comme un filtre passe-haut. Il devrait donc logiquement être quasiment transparent pour le laser (ce qui va dépendre de sa fréquence plasma). À vérifier si elle peut être si élevée…

        • Thaurac dit :

          La chaleur se concentre sur l’ogive qui ,de par sa forme, l’éloigne du corps du missile, lui sensible à la chaleur, donc aux lasers.

    • Frédéric dit :

      Laser pour drones et engins a faible distance comme le HELIOS de 60 kw qui doit être installé sur un destroyer américain l’année prochaine mais il faut une bien plus grosse puissance pour des missiles qui vont a plus de 2 km par seconde.

      • Wagdoox dit :

        Pareil pour l’armée de terre fr.
        On parle d’une puissance d’au moins 30 kw.

      • Stoltenberg dit :

        Si je ne me trompe pas, le Helios a été construit en 2013, ça fait longtemps. Depuis, la technologie des lasers fibrés a pas mal évolué.

    • Wagdoox dit :

      C’est en cour mais pour la courte portée et en fonction des conditions méthodes. C’est prévu pour 2027 avec des missiles anti missiles eux même hypersonique des 2024.

    • Henri MARTIN dit :

      En effet cela ressemble à la période Reagan ou les 2 grands ont dépensé des sommes folles dans la course aux armements avec comme résultat la faillite de l’URSS et l’explosion de la pauvreté aux USA, et la crise en Europe.

    • sonata dit :

      Je fais partie des gens qui considèrent les lasers comme faisant partie des game changer, autrement dit des technologies qui marqueront une rupture nette dans le domaine militaire.
      Cependant, il faut reconnaître que les lasers ont certaines limites qui, pendant un certain temps au moins, laisseront encore la primauté aux missiles :
      – ils dépendent des conditions atmosphériques ;
      – leur portée est, et restera pour un moment, très limitées ;
      – leur puissance dépend de l’énergie électrique fournie. Si des navires récents prévus dès le début pour cet usage permettent une alimentation électrique adéquate, il n’en va pas de même pour des systèmes terrestres.

      Une conséquence du dernier point est qu’il faut « un certain temps » à un laser pour projeter sur une cible une énergie nécessaire à sa dégradation. Et même si ce temps n’est que de quelques secondes… c’est beaucoup trop pour abattre une cible hypersonique qui, même dans son spectre bas (mach 5) parcoure plus de 1600m en une seule seconde.

  4. Raymond75 dit :

    Voilà un pays qui sait investir pour protéger sa population.

  5. Borok83 dit :

    Vous parlez du Russe moyen??

  6. anatide dit :

    et dire qu’on avait une pointure de la MHD en france Jean Pierre PETIT et ce pauvre pays que nous sommes la bafoué!
    c’est une HONTE
    PAUVRE FRANCE dirait mon grand père

    • TINA2009 dit :

      Bsr AMATIDE !

      + 10000!

      Et il n’y pas que JP PETIT en France…VITTON M était également un Binôme de talent.
      Lisez-vous la documentation à la MHD???
      A priori, le domaine est de nouveau un sujet de recherche ( je ne parle pas de l’Annonce de admirable PARLY-PARLAT…). Mais , il me manque de moyens financiers et humains…

      • anatide dit :

        la documentation MHD oui depuis sakarov elle est clairement abondante.
        SAKAROV, PETIT, VITTON, a quoi bon nous sommes en FRANCE on ne risque rien puisqu’on ne fait rien…

    • Fred dit :

      Ouais ouais : grâce à la MHD, on aurait qu’à satelliser la centrale nucléaire de Cattenom et le Laser Mégajoule, on les relie par un fil électrique et Tsiou tsiou tsiouuuuu ! Tous morts, la FRANCE championne du MOOOOOONDE !

  7. Francis Hummel dit :

    Ils ont bien raison, quant on voit ce que peut faire « un petit virus de rien du tout » d’investir massivement sur de telles armes.
    Quelle clairvoyance, quel sens de l’a propos !!!

  8. Thaurac dit :

    Bien ce que je pensais, ils en avaient déjà sous le coude, et pas mal d’autres projets aussi…

    • Wagdoox dit :

      Oui enfin il a l’air de sortir dans la précipitation, c’est une ogive avec des gouvernes, rien de plus. On est loins formes donnant de la portance.

      • Thaurac dit :

        comme j’ai dit plus haut l’ogive éloigne la chaleur du corps de missile , de par sa forme, donc ils ont fait une ogive adaptable pour d’autres missiles, ce qui n’est pas bête du tout, et me rappelle le kit gps,laser..pour les bombes qui en étaient démunies

  9. Marc mora dit :

    Intox quand tu nous tiens, il y a moins d’un mois le gouvernement US annonçais un déblocage de fond pour le développement d’armes hypersonique, un mois après il sont déjà en phase de test….cherchez l’erreur !!

    • Nico St-jean dit :

      @Marc mora
      .
      Il y à 7 mois il était déjà d’ordre public que 9 milliards $ étaient déjà en place pour 9 projets hypersoniques différents … : https://aviationweek.com/defense-space/identifying-potential-hypersonics-winners-losers
      .
      Le financement « massif » à débuté il y à près de deux ans, mais le savoir-faire date du X-43, puis du X-51 qui volait et manoeuvrait à seulement 70 000 pieds pour Mach 5,1 de vitesse.

    • Thaurac dit :

      Comme je le dis plus haut, c’était déjà sur étagère, surtout ne pas me dire que les R&D depuis des dizaines d’années avec le fric qu’ils ont, ne s’en sont pas occupés, et ils doivent en avoir sous le coude, je ne me fais pas du souci..

  10. anatide dit :

    Pauvre France Jean pierre Petit spécialiste français en MHD dans les années 70-80 bafoué par notre pays.
    PAUVRE FRANCE dirait mon grand père…

    • sonata dit :

      Il y a un bon moment déjà que JPP est complètement discrédité dans le milieu scientifique… il est plus connu pour ses efforts de vulgarisation scientifique que pour autre chose, et sa carrière scientifique est finalement très pauvre et largement entachée de ses délires lui ayant enlevé toute forme de crédibilité.

      • Thaurac dit :

        Ouais, tu oublies aussi de signaler qu’il est publié dans des revues scientifiques avec comités de de lecture…..

        • sonata dit :

          Le fait qu’il soit effectivement publié dans le domaine de la cosmologie n’en fait pas un super expert absolu dans tous les domaines, et ses publications en peer review se font rares…
          A coté de cela, il est plus connu depuis 20 ans sur ses positions complotistes à la con. Quand le mec délire sur le 11 septembre ou prétend que le tsunami de 2004 a été causé par les Américains, désolé, mais il perd toute la crédibilité qu’il a pu avoir.
          Notez qu’il n’est pas le seul : Montagnier, l’un des découvreur du VIH, défend des élucubrations sur l’homéopathie, la maladie de Lyme ou les vaccins. Comme quoi, la vieillesse, ça fait des dégâts.

        • anatide dit :

          Nul n’est plus sourd que celui qui ne veut entendre…

  11. anatide dit :

    je suis ce soir abasourdis par notre déliquescence nationale…
    je ne trouve pas les mots pour mes enfants!
    Le temps est au courage et abnégation!
    mais demain
    Va falloir rendre des comptes!

    • Fred dit :

      @ anatide
      Boh, allez, c’est pas grave. Ne leur dit rien à tes enfants, ce sera pas plus mal.

  12. Nexterience dit :

    Vous vouliez dire Scalp et non scaf, je pense.
    Je n’ai pas de certitudes mais le choix dépend du futur des performances antimissiles.
    – est ce que la furtivité d’un scalp ou d’un kalibr a de l’avenir ? Face à la majorité des armées pauvres en AWACS ou satellites, il me semble que oui.
    – face aux armées les plus équipées, la furtivité ne serait alors plus très pertinente.
    Le supersonique est mis à mal par la génération des S400 et les Aster, je pense. D’où le passage à des engins hypersoniques manœuvrants, tels que l’iskander, 1er du genre conventionnel.
    L’hypersonique serait guidable dans le domaine visible ? Avez vous une source svp?

    • Wagdoox dit :

      Quel utilité de garder des scalp pour taper des armées pauvres ? Aucun l’aasm fera très bien le boulot.
      L’Iskander est un missile balistique non manœuvrant et ne rentre donc pas dans la catégorie.

      • Nexterience dit :

        l’AASM ne permet pas des portées à distance de sécurité dès que l’ennemi a au moins un S300, système répandu.
        Si les scalp sont bientôt obsolètes, les russes vont ils retirer leur Kalibr ?
        .
        L’iskander est manœuvrant en phase terminale selon le très complet wiki anglais qui n’est pas pro russe…

      • Euclide dit :

        @Wagdoox
        Lu sur le site payant Mer et Marine en date du 18 mars 2020 que l’Aster Block 1 NT serait optimisé pour la neutralisation de missiles balistiques d’une portée supérieure à 1000 kilomètres.

        Pour l’avenir il s’agit du projet européen TWINSTER est un concept d’intercepteur muli-role endo-atmosphérique (sic) destiné à contrer les menaces aériennes et balistiques de théatre post 2030 , notamment les missiles balistiques manoeuvrants , les missiles de croisières et planeurs hypersoniques ainsi qu’un large spectre de menaces aérobies .
        A ce jour , aucun système ne couvre un tel domaine de défense air et missile . Dixit l’article ?

  13. Chaibou dit :

    Je savais avec la mise en service du missile hypersonique kanjal et avangard dans les forces aérospatiales russes et le DF 17 côté chinois, les États Unis ne peuvent pas laisser leurs concurrents stratégiques être en avance sur eux. Voilà les USA ont testé un planeur hypersonique qui voyage à 5 fois la vitesse du son. Comme j’ai eu à le dire à maintes reprises la course aux armements commence à faire rage. Je pense bien que les États-Unis ne se laisseront pas être dépassés par les russes ou les chinois.

    • Thaurac dit :

      Je pense qu’ils « sortent » au fur et à mesure des menaces adverses, des solutions qu’ils avaient déjà sur étagère depuis très longtemps, et comme des bons joueurs, ils ne dévoilent pas tout, laissant venir les autres..

  14. breer dit :

    La course aux armements ne finira jamais, c’est une « tare » de l’humanité laissé en héritage par toutes les idéologies politiques nationales, des milliards de milliards dépensés continuellement
    par orgueil, crainte, domination, intimidation … et pourtant l’humanité peut se retrouver à genoux à cause d’une menace microscopique qui pourrait impacter tous les secteurs de l’activité mondiale. Espérons qu’un virus 10 ou 20 fois plus létal ne vienne pas à apparaitre sur Terre. Qui sait avec le dégel du permafrost par exemple ..

    • Nexterience dit :

      Nous sommes en phase intermédiaire de fin de traités de guerre froide, où tout le monde en profite pour recréer les nouveaux rapports de force et pour aboutir peut être à des nouveaux traités.
      Espérons que dans cet intervalle, cela ne pète pas trop fort.
      Cet automne, conférence mondiale pour la biodiversité en Chine.

    • Thaurac dit :

      Pas besoin de milliards, cela a démarré dés l’homme de Cro-Magnon…