Budget européen : Cinq pays d’Europe de l’Est veulent sauver les crédits destinés à la mobilité militaire

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

39 contributions

  1. DVA dit :

    lol…ça coûte un pont d’arrimer( d’essayer) les ex pays de l’est…Lituanie, Lettonie,Estonie,Pologne, Roumanie qui vivent surtout à nos crochets…du moins, l’élite corrompue de ces pays là !!!

  2. HBOB dit :

    C’est vrai qu’il est urgent de parer à une hypothétique agression russe dont on nous bassine les oreilles depuis des années. C’est vrai que sans cette menace virtuelle, la raison d’être de l’OTAN n’existe plus. D’où l’insistance des américains et autres à nous rabâcher les oreilles avec la pseudo menace russe.
    PS : je ne suis pas un lutin russe. (ou Troll ? je crois)…

    • LEONARD dit :

      Apparemment, pas non plus un lutin :
      – Géorgien
      – Ukrainien
      – Lituanien
      – Estonien
      – Letton
      – Finlandais
      – Polonais
      – Tchèque
      – Slovaque
      – Roumain
      – Bulgare, et plus généralement,
      Tous ceux qui ont été ou sont en contact direct avec la Russie depuis 75 ans ( ou moins ).

      • fabrice dit :

        Bonjour HBOB
        L’UE ce n’est pas un dialogue franco français. 27 Etats sur 28 ne le sont pas et 435 des 500 M d’Européens…

  3. Math dit :

    Prise de position assez surprenante. Il semblait que l’on était bon qu’à payer et que les contrats militaires passés avec la France n’avait aucune importance…

  4. Raymond75 dit :

    A l’image de cette Union Européenne totalement désunie sur tout : les pays de l’Est ont besoin de l’aide militaire US et de celle des autres pour se défendre en cas de guerre avec la Russie : ils sont pour, pour que les autres payent …

    Les pays de l’Ouest de veulent pas payer, car la Russie c’est loin à l’Est …

    L’Union Européenne est sans envergure, sans destin, sans finalité, sans diplomatie, incapable d’assurer sa défense, ouverte à toutes les concurrences économiques les plus déloyales … J’ai beaucoup et longtemps espéré de cette Europe, mais j’ai voté contre ses orientations en 2005 : je n’ai pas changé d’avis.

    • tschok dit :

      @Raymond75,

      L’UE, c’est trois choses: une coopérative d’épiciers qui font du business dans un marché libre échangiste, un Surmoi humaniste chrétien et libéral démocrate, et une utopie fédéraliste.

      Vous la réduisez à ses composantes idéalistes. Dans ces conditions, l’UE vous rendra toujours malheureux le plus étonnant étant que vous ayez attendu 2005 pour finalement lui dire non. Il aurait fallu le dire bien avant. Dès 1957, en fait. A l’époque, elle s’appelait « CEE », l’acronyme signifiant « communauté économique européenne » et on parlait même de « marché commun ». Il était donc bien question de s’échanger des marchandises pour s’enrichir et de centrer le projet là-dessus.

      Par la suite, les autres composantes du projet européen (le Surmoi humaniste et démocrate et l’utopie fédéraliste) se sont progressivement étoffés.

      Paradoxalement, c’est à ce moment là que le projet européen a commencé à perdre l’appui des gens comme vous, plus portés par les idéaux humanistes et l’ambition fédéraliste que par de viles considérations de marchands de tapis.

      C’est bizarre, hein?

      Soit les gens ont mis plus de deux générations à comprendre que l’Europe est d’abord un projet à finalité économique, ce qui signifie qu’ils sont particulièrement durs à la comprenette, soit c’est plus compliqué que ça. Je pense que c’est plus compliqué que ça, parce qu’on ne met pas deux générations à comprendre un truc évident, annoncé dès le départ.

      Dans le désamour des gens pour la construction européenne, il y a des trucs compliqués qui sont, je crois, en partie au moins, extérieurs aux enjeux de la construction européenne. On y met d’autres trucs, quoi.

  5. BoitaR dit :

    S’ils n’avaient pas raison, je leur répondrait bien qu’ils ont qu’à demander à ceux à qui ils achètent leurs avions de leur construire des routes…

    • NRJ dit :

      @BoitaR
      Concernant les pays baltes, ils achètent européen dans la mesure de leurs (faibles) moyens. PanzerH 2000, véhicules de combat d’infanterie Boxer et patrouilleurs danois pour la Lituanie, 123 CVT (véhicule de reconnaissance, de combat d’infanterie et de commandement) anglais pour la Lettonie, 44 CV90 suédois et 136 Patria finlandais pour l’Estonie.

  6. LEONARD dit :

    Au départ, deux problèmes:
    1- Le déficit budgétaire causé par le brexit ( -12 milliards par an, 84 sur la durée du budget )
    2- L’OTAN ( et surtout les US ) peinent dans la logistique vers l’Est ( Pologne, pays baltes, Roumanie ), avec deux points critiques, les infrastructures ( routières, portuaires, aéro ) et le juridique ( normes, passage de frontières ).

    Pour le déficit budgétaire, une réflexion. Aucun organisme, privé et encore moins public, n’est disposé à faire des économies, ou plus exactement répond par la formule, moi, j’ai besoin de plus, pour les économies, voyez le voisin. C’est ce qui transforme tous les organismes publics en sangsues à cash.

    D’expérience, la seule méthode, c’est d’imposer la restriction, car le décideur peut arbitrer en fonction des objectifs d’avenir, et pas de l’organisation du passé, et donc, faire des impasses. Encore faut il avoir un décideur qui accepte et domine l’impopularité, car l’économie de moyens initiale justifiera tous les échecs ultérieurs.

    Et comme en Europe, ( des nations ), y a pas de chef, il faudra effectuer, comme en France avec le budget de l’Etat, un saupoudrage, le fameux « coup de rabot ». Il a un avantage, tout le monde est mécontent, mais personne ne se sent lèsè, et un inconvénient majeur, il est inefficace ou terriblement lent. Donc, comme d’hab, dans le cas d’espèce, palabres, négo, fausses pistes, chantages, mélodrame, puis embrassons nous Folleville devant les caméras.

    Second propos, l’affectation de crédits européens pour la mobilité de l’OTAN. L’adhésion à l’OTAN étant une décision nationale, l’U.E ne faisant pas partie de l’OTAN, les problèmes cités relevant d’infrastructures nationales ou de législations autochtones, l’U.E n’a rien à faire dans cette affaire. Que les fonds structurels affectés aux pays de l’Est soient utilisés par ceux-ci pour adapter les quais de gare pour décharger des Abrams, plutôt que pour renforcer leur réseau électrique, c’est un problème national, et pas européen.

    Et que ça se fasse sous couvert d’une Défense Européenne qui n’existe pas, c’est encore plus grotesque.

  7. Aymard de Ledonner dit :

    C’est regrétable pour les pays baltes. En ce qui concerne la Pologne et bien ils peuvent toujours demander à Trump de faire un chèque….

    • vrai_chasseur dit :

      @Aymard
      Du point de vue de la Pologne (et d’autres pays de l’est) on ne peut pas leur dire en même temps de jouer à fond l’Europe de la défense en se mettant sous le parapluie de défense européen, alors que tout le monde reconnaît que celui-ci n’existe qu’à l’état de voeu pieux pour le moment.
      Ils sont pragmatiques, ils se mettent pour le moment sous le seul parapluie disponible, l’américain.
      Ceci étant, ce serait une erreur grossière d’interprétation de penser qu’ils ne veulent pas d’Europe de la défense.

      • Aymard de Ledonner dit :

        L’erreur c’est de croire dans ce fameux parapluie américain et de obstinément refuser de regarder la réalité en face.

        La réalité c’est que la Chine produit chaque année 6 à 7 destroyers, 3 à 4 frégates, 1 pétrolier ravitailleur et un grand navire océanique et que dès 2030 les US devront concentrer la majeure partie de leurs moyens pour faire face à la Chine.
        Quand un conflit éclatera autour de Taiwan, il y aurra une oportunité pour la Russie pour lancer un conflit de basse intensité pour grignoter des territoires dans le nord de l’Europe ou autour de la mer noire.
        L’Europe sera peut être suffisament renforcée militairement pour que cela n’arrive pas…. ou non.
        Mais il n’y aurra pas de soldat Ryan pour venir nous aider.

        • JoPopO dit :

          Scénario intéressant. Perso je n’y crois pas.
          La Russie ne cherche pas à grignoter des territoires dont elle n’a pas besoin. C’est un pays en déliquescence : pas de natalité soutenable, pas d’économie hors hydrocarbures, pas d’innovations … bref défendre leur territoire est déjà un objectif colossale pour eux.
          Leur grande crainte est d’être tellement à poil que les dirigeants futurs vendent des portions de Sibérie à la Chine à vil prix.

          • OURGOUT51 dit :

            Bonsoir à vous!

            « C’est un pays en déliquescence : pas de natalité soutenable, pas d’économie hors hydrocarbures, pas d’innovations »

            Il va falloir revoir vos informations car ce que vous affirmez là est une caricature facile qui ne résistent pas aux faits:

            Ainsi, l’économie russe ne repose que sur les hydrocarbures? Non! Voici quelques statistiques:

            1. La Russie, premier constructeur mondial de centrales nucléaires de dernière génération
            Ce savoir-faire technologique attire à l’international, et la Russie est également le premier exportateur et constructeur de centrales nucléaires de dernière génération. Avec 33 réacteurs nucléaires répartis dans douze pays pour un total de 130 milliards de dollars, le carnet de commande de Rosatom ne désemplit pas. Parmi ses projets emblématiques, la mise en service de la centrale chinoise de Tianwan, fruit d’un partenariat sino-russe, la fourniture d’équipements pour la salle des turbines de la centrale El Dabaa en Egypte ou encore la construction de la première centrale nucléaire d’Ouzbékistan, dont l’entrée en service est prévue d’ici fin 2028. SOURCE: Entreprendre .fr 30 nov 2018.

            2. La Russie est le second exportateur mondial de bois industriel. Source: ONU/FAO/ chifrres 2018

            3. La Russie championne des exportations de blé: Selon les prévisions publiées par la FAO (1) et l’OCDE (2) le 8 juillet 2019, la Russie restera le premier exportateur mondial de blé sur la période 2018-2028. Sur cette période, les exportations de blé augmenteraient de 27 millions de tonnes (Mt), pour atteindre 203 Mt.
            La Fédération de Russie a ravi la première marche du podium à l’Union européenne en 2016. Source: La France agricole: 9 juillet 2019.

            4. La Russie est le second exportateur mondial d’armement…On continue?

            Pour ce qui est de l’innovation, vous êtes aussi dans l’erreur. N’avez vous pas entendu parler de la première centrale nucléaire flottante « Akademik Lomonossov »? Renseignez vous! La Russie construit des brise -glace à propulsion nucléaire type « Artika » capables de briser une glace de trois mètres d’épaisseur.

            Pour ce qui est de la démographie, oui le problème est incontestable. Nous verrons si les dernières mesures prises par le gouvernement (hausse des allocations familiales, cantines scolaires gratuites pour les enfants jusqu’à l’age de onze ans, matkapital pour le premier enfant à 6500 euros et à 2600 euros pour le second…permettent d’endiguer la dénatalité.

            Je connais bien la Russie, j’y ai travaillé, j’y vais chaque année: les problèmes sont conséquents et je ne le conteste pas mais il y a des limites qu’il convient de ne pas dépasser avec des contre vérités comme celles que vous énoncez!
            Bonne soirée

  8. NRJ dit :

    Conserver le budget de 6,5 milliards pour la mobilité militaire ? Oui, très bien. A condition qu’on ait auparavant que :
    1- le budget total prévu pour la politique spatiale soit complètement maintenu
    2- qu’on garde 10 milliards au fond européen de Défense (cette somme est arbitraire, mais vu que les budgets ne sont pas illimités, on peut réduire un peu ce budget).

    Une fois tout ceci dépensé, on peut donner le reste à la mobilité militaire.

  9. Anaxagore dit :

    Poutine nous a bien montré à quel point une situation qui nous paraît sûre peut rapidement se dégrader. Après les affaires du Donbass et de la Crimée, si j’étais Lituanien ou Estonien, j’aurais la trouille.

    • Euclide dit :

      @ anaxagore
      Si j’étais la Russie je me méfierais de l’encerclement de mon pays depuis la fin des anées 1990 ( chute de l’URSS) par les States , euh! l’OTAN.
      Pour la domination économique mondiale des States, 3 pays sont l’axe du Mal ( la Russie, l’Iran et la Chine)

      • tschok dit :

        @Euclide,

        D’un autre côté, pour encercler la Russie, faut y aller, quoi. Parce que c’est un peu plus grand qu’un timbre poste, à ce qu’on dit. En tout cas je plains le mec qui devra dérouler le ruban de signalisation.

        Mais vous dites quelque chose de profondément juste: « Si j’étais la Russie je me méfierais de l’encerclement de mon pays ». Oui, on appelle ça le complexe obsidional, qu’on associe à la culture russe:

        https://fr.wiktionary.org/wiki/obsidional

        Tout Russe nait, vit et meurt avec la conviction qu’il est assiégé. Nous, on y est pour rien, en fait.

        C’est des trucs, on maîtrise pas. En Occident, les gens sont complotistes pour un oui ou un non, en Russie, ils ont la sensation d’être assiégés en permanence.

        Faudrait qu’on organise des échanges de vélos dans la tête entre peuples, ce serait marrant.

  10. Plusdepognon dit :

    Quand il s’agit de payer certains sautent sur leurs chaises en criant « l’Europe, l’Europe, l’Europe ».
    https://www.les-crises.fr/lunion-europeenne-entreprend-de-faciliter-les-deplacements-militaires-sur-son-territoire/

    Menaces au sud pour les pays européens, du grand méchant russe pour les anciens vassaux de l’URSS… L’Europe de la défense est une chimère :
    https://legrandcontinent.eu/fr/2020/01/16/larmee-europeenne-chimere-ou-realite-en-devenir/

    https://www.cairn.info/revue-herodote-2008-1-page-9.htm

    D’autant que ce qui finance l’épée est l’or et que figurez-vous que maintenant que la bise est venue, les cigales vont se trouver fort dépourvues :
    https://lemamouth.blogspot.com/2020/03/le-coronavirus-combien-de-bataillons.html

  11. Paul Bismuth dit :

    Défense et gestion des frontières subissent le coup de rabot, un peu à contre-temps des événements:
    https://www.bruxelles2.eu/2019/12/le-fonds-europeen-de-defense-rapiece-est-ce-grave-docteur/

    Il n’y a pas que les pays de l’est qqui sont cueillis à froid.
    https://www.lopinion.fr/edition/international/defense-europeenne-ne-crions-pas-trop-victoire-avertit-arnaud-danjean-205443

  12. werf dit :

    Les pays de l’est voulaient surtout que l’on paye les travaux de mise à niveau de leurs différents réseaux, y compris les tunnels, les ponts, les aérodromes etc… L’habillage militaire est uniquement d’opportunité. Certains états membres n’ont pas été dupes. Il y a d’autres priorités budgétaires.

  13. Gandalf dit :

    Pourquoi est ce que la France (ou autre pays Europeens) devrait payer un euro pour construire des routes etc… en Pologne. C’est a eux d’entretenir et renover leurs infrastructures. Si ils ne sont pas aux normes ils n’auraient pas du etre accepter comme membre de l’UE! (sans parler de leur systeme judiciaire manipule par leur gouvernment etc…)
    Il faut arreter de prendre les contribuables francais pour des cons! Avec des decisions pareilles, il ne faut pas ce croire a l’abris d’un « Frexit »

    • fabrice dit :

      Bonjour Gandalf
      Les pays de l’Est ouvrent leur marché à l’UE en échange d’investissements. Si l’UE ne veut pas investir et juste avoir un marché captif, il serait plus rentable pour eux de nous fermer nos marchés et de les ouvrir à la Chine en échange d’investissements.
      Une confédération, c’est donnant-donnant.

    • précision dit :

      je répondrais bien « pour la même raison qu’on demande aux polonais, etc de payer pour soutenir l’agriculture française » 🙂
      A partir du moment où l’ont fait un budget commun, c’est assez normal. Et il est normal aussi que les pays les plus riches soient contributeurs nets le temps que le niveau de vie s’harmonise entre les pays membres.
      Mais on peut discuter des priorités effectivement.

  14. Bonjour.
    pour seul Gandalf a raison.c’est à chaque pays d’entretenir et rénover ces infrastructures. avec son budget et non celui des autres.
    et l’Europe sera bien gardé.
    je vais vous dire le fond de ma Pensée :l’Europe ne sera jamais jamais un seul pays car trop de langues et de mentalités.

  15. Edouard dit :

    A ce niveau et avec des partenaires pareils, il reste à prier pour qu’il n’y ait jamais de crise militaire grave en Europe.
    C’est l’économie qui dirige. Le reste n’a absolument aucun intérêt.
    Ceci dit, pour l’Allemagne, hors propagande, lors de la dernière guerre, il fallu attendre 1942 ou 43 pour que son économie se mettent en état de guerre total. Donc actuellement, il ne faut pas trop leur en demander évidemment… ils ont le temps !!!

    • JoPopO dit :

      Une crise militaire grave en Europe serait du pain béni pour la France. Seule Armée de l’UE sérieuse.

  16. batgames dit :

    la présentation du titre avec le début du sujet Cinq pays d’Europe de l’Est veulent sauver les crédits destinés à la mobilité militaire

    Sauf que certains ne l’entendent pas ainsi. Tel est en effet le cas des Pays-Bas, du Danemark, de l’Autriche, de la Suède et l’Allemagne. D’où les discussions Pour d’autres,

    bref rien de Nouveau ,en tête de gondole les Pays pacifistes qui veulent se faire protéger par les USA …les gens qui ont pris le pouvoir dans ces 5 pays sont souvent issu de formation américaine ou de voyage là bas et formater ….ensuite ils sont au service des USA mais pas de l’Europe ,et c’est ainsi que toute idée de nation fédérale Européenne ne verra jamais le jour !
    c’est juste une communauté financière au service des financier pas au service des peuples et encore moins pour les protéger

    soyons sérieux
    cela fait 70 ans qu’on nous bassine avec cette Europe devant tout régler
    si c’était vrai on irait pas chercher des migrants pour faire les sales boulots que les autres ne veulent pas faire
    ensuite la migration africaine sert aussi à diviser les peuples entre eux …pour mieux les dominer

  17. Wagdoox dit :

    Ça n’a strictement aucun intérêt !
    Le temps que l’OTAN réagisse à une attaque, les armées russes seront déjà en Allemagne.
    Ensuite il faudrait finir par comprendre que les américains ne viendront plus en Europe. Ils seront rapidement en sous nombre face aux chinois même les flottes asiatiques alliées ne suffiront pas à maintenir une parité. Il va falloir comprendre rapidement deux choses. L’Europe devra se défendre seule sur le contient, il faudra engager une course aux armements ou se mettre d’accord avec les russes (se qui imposera de mettre les usa dehors et de calmer les polonais). Deuxième possibilité c’est qu’il faudrait non seulement nous défendre sur le continent mais en plus mettre des moyens importants pour defendre les usa dans le pacifique.
    Quand je disais 4% on se fichait de moi, la réalité va très vite démontrer que ce sera un planché dans moins de dix ans.
    C’est pas 6,5 milliards d’euro qui vont recréer un réseau. Réseau qui sera plus utilisé par l’Allemagne pour maximiser son réseau industriel (et prendre un avantage encore plus grand sur la France et l’Italie d’où le fait que l’eu est privilégié cette solution jusqu’à ce que la France dise envoi un message clair) que de servir aux armées qui enverraient quoi ? 20 chars par pays (personne ne mettra plus de 15 % de ses effectifs pour défendre un autre pays surtout quand c’est pas un voisin direct)

    • TINA2009 dit :

      Bsr Wagdoox !

      Pour ma part, J’en veux bien 2 palettes de 375 Kg chacune , car , à priori, c’est de la « …BONNE… »!
      – J’ai ma tourelle de VBCI à acheter et installer au sommet de ma tour de château moyen-âgeux du XIII ème siècle

  18. floco dit :

    Et puis toutes ces belle structures au normes, ponts, routes, tunnels etc…… elles vont tenir combien de temps si un agresseur se lance dans une invasion ????
    Ne vas t il pas s’assurer de leur destruction avant d’attaquer, pour retarder la résistance.
    Car il m’étonnerait fortement qu’il y ai une avertissement de sa part ( 5 jours ouvrés ) avant son passage à l’acte.

  19. Szut dit :

    Toutes ces jérémiades au sujet des pays baltes et de la Pologne. Franchement je comprends que Trump ne soit pas chaud pour soutenir l’OTAN et d’autres régions ou les russes sèment leur merde. Certains pays européens membres de l’OTAN n’ont même pas la décence d’engager 2% de leur PIB dans leur défense et en plus se permettent de critiquer les USA à tout propos, voire d’encenser la Russie. Lamentable !

  20. Carin dit :

    Il faut savoir ce que l’on veut…
    On ne peut pas réclamer à cors et à cri que ces pays fassent confiance à l’Europe, et refuser d’améliorer leurs infrastructures sous prétexte (non dit, mais bien présent) que ce sont les states qui imposent ces réfections pour que passe leurs Abrams… les chars européens non plus ne passent pas!!
    Il nous faut donc accepter sous conditions…
    d’autant que de nombreux pays européens ont profité de ces crédits… je pense par exemple à l’Espagne dont le réseau routier et autoroutier est entièrement neuf! (Je l’ai parcouru à moto il y a 4 ans).
    On se fout que ces pays opèrent quelques F35, ou plutôt F16V, ce qui doit être négocié c’est le matos au sol, qui lui doit être européen.