!-- Quantcast Choice. Consent Manager Tag v2.0 (for TCF 2.0) -->

 

Les pilotes d’avions espions U2 utilisent aussi les signaux de positionnement par satellites russes, chinois et européens

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

65 contributions

  1. Raymond75 dit :

    C’est bien : pour savoir où il est, le pilote de U2 consulte sa montre de 2 cm de large … On nous prendrait pour des C… ? non bien sur !

    Ceci dit, il est bien évident que les militaires font comme les transporteurs civils : ils ont des GPS multi systèmes. Mais ils peuvent aussi téléphoner aux renseignements, et demander « qui suis je et où vais je ? « .

    Et vous vous savez où vous êtes ? Et où vous en êtes ?

    • Vroom dit :

      Pour vérifier où il est. Et la montre n’est qu’un moyen de confirmer qu’une information de position est aberrante.

    • Clément dit :

      C’est suffisant pour lire les coordonnées géographiques et connaître le Nord.

  2. Thaurac dit :

    Bonne parade, fallait y penser..

  3. Terrien dit :

    Pourquoi faut-il un pilote dans un U2 ?
    Ces engins ne peuvent-ils pas être télépilotés ?
    Les Chevaliers-du-Ciel seraient fâchés si on s’adaptait au 21ème siècle ?

    • Vroom dit :

      Apparemment, le pilotage du U2 est délicat, même au pilote automatique il doit être très surveillé !
      Et adapter le U2 en « drone » et le valider pour évoluer dans l’espace européen, ça sera plus cher que de laisser un pilote dedans !
      Le 21ème siècle serait donc celui des « Terriens » ? 😉 Vous craignez de vous élever ? 😉 (plaisanterie bien sûr)

      • ScopeWizard dit :

        @Vroom

        Disons qu’ à haute altitude , de mémoire le Lockheed U2 est ainsi conçu qu’ à 20 km/h près ou tu casses tout ( si tu vas trop vite ) , ou tu déclenches ( si ta vitesse n’ est pas suffisante ) et c’ est la vrille sachant que ses ailes vont très mal l’ encaisser ……..

        C’ est un truc qui se joue à 20 km/h prés , j’ insiste …….

        D’ où une exigence de concentration particulièrement éprouvante ……….

        Pas vraiment l’ avion d’ aéro-club , quoi ! 😉

      • Terrien dit :

        Vroom, merci pour la réponse.
        J’ai choisi le pseudonyme « Terrien » pour indiquer mon incompétence dans le domaine (incompétence qui n’est pas totale cependant car je pilote très bien le cerf-volant de mon fils).
        .
        Je pense effectivement que le 21ème siècle, comme tous les précédents, est celui des Terriens car ils ont toujours dû, et su, s’adapter.
        Avec de la casse trop souvent pour toutes sortes de motifs qu’il serait trop long d’évoquer ici mais ils continueront de s’adapter.

    • Fred dit :

      @ Terrien
      L’atterrissage d’un U2 est trèèèès délicat voir folklorique : il a besoin d’une voiture suiveuse pour le guider (ce qui donne une idée de la lenteur de la vitesse d’approche) ! Et malgré tout, ça se passe souvent mal (CF. vidéo ci-après)
      Il n’a que deux roues (deux roulettes détachables en bout d’aile au décollage, et à l’atterrissage … Il tombe sur une de ses ailes munie d’un patin en plastoc :o)

      https://www.youtube.com/watch?v=eamnTyfkUBY

  4. didixtrax dit :

    il invente l’eau tiède ? toutes les puces « GPS » modernes gèrent en standard GPS/GLONASS/BEIDU et probablement Galileo (je ne suis jamais intéressé spécifiquement à lui) — on peut même filtrer/classer les satellites selon leur « constellation » !

    « GPS » est devenu le nom vernaculaire et apocope de tous ces systèmes. je suppose que « brouillage GPS » signifie brouillage de tous ces constellations qui fonctionnent d’ailleurs dans la même plage de fréquences.

    • Thaurac dit :

      « Galileo (je ne suis jamais intéressé spécifiquement à lui »
      faudra y venir car même en formule « civile » ce sera le plus précis!
      Reste à terminer le déploiement de tous les satellites requis.

  5. nobody dit :

    Erreur de date, article prévu pour le 01/04?
    Il est bien évident que *tous* les systèmes peuvent voir leur disponibilité civile désactivée. Quand il ne reste plus que les signaux chiffrés, ce qui est raconté dans l’article avec le coup des montres Garmin (achetées au Target du coin?) est juste risible.

  6. Triflower dit :

    Le problème pour Galileo ne marche pas souvent, il manque encore des satellites.

    • wagdoox dit :

      il fonctionne très bien, c’est juste qu’il n’est pas encore au maximum de la précision prévu pour le système.
      Et de toute façon sauf a payer le service, la précision ne changera pas beaucoup

    • Amiral_sub dit :

      c’est glonass qui est en rade sans arrêt, faut arrêter de colporter n’importe quoi

  7. haut de games dit :

    les avions espion amerloque

    tous les jours je me fait un plaisir de lever la tête en L’air en faisant un doigt d’honneur au cas où ils passent …enfoirés..

    les amerloques espionnent leurs alliés ..woauffuf merci Snowden et Assange

    la tronche des alliés ..et ils nous impose le TURC fou de dieu là ….
    non mais c’est des alliés çà ???je me marre
    Bat Colucci

  8. Chimère dit :

    Ce U2 ….quel avion de légende !!

  9. b21raider dit :

    interessant, je crois que l’apache est en train de sentir le sang du tigre en Australie et il se prépare a attaquer :
    https://www.rusi.org.au/resources/Documents/NAT/2020_01_31%20RUSIDSS-A%20Capability%20Paper%20-%20LAND%204503%20ARH%20Replacement%20Program.pdf

    • Censuros dit :

      Il dit qu’il ne voit pas le rapport avec la choucroute !
      Une fois de plus vous venez vomir sur du matériel Fr/Eu.
      Les Aussies ont voulu une version spécifique en la produisant sur place, avec manifestement à savoir-faire local insuffisant. D’où un coût d’acquisition et de possession supérieur, même par rapport à un achat sur étagère d’une version HAP, mais ne pas oublier qu’une partie de cette argent revient dans l’économie locale et in fine dans les caisses de l’État australien.
      On verra bien si les wallabies obtiennent la même chose des U. S. et quel en sera le résultat.

      • R2D2 dit :

        Quoiqu’il en soit je suis toujours étonné de voir les utilisateurs allemands et australiens du Tigre se plaindre à plein temps. Par contre jamais vu/lu un retour sur les Tigre espagnols). Et en France on en semble plutot content…
        .
        Est ce que c’est parce que l’on part de loin et que le Tigre meme avec des défauts est indispensable? Avons nous une sensibilité moindre vis à vis de ses problèmes? Est ce de l’aveuglement/support inconditionnel à Airbus?
        .
        Ce sont de vrais questions pour moi 🙂

        • Fred dit :

          @ R2D2
          Comme le dit Censuros ci-dessus, chaque pays construit son hélico (acheteurs actuels) et s’ils tapent dans un stock communs de pièces très spécifiques (turbines … Etc.), ils utilisent aussi des pièces locales : un des problème des Allemands a porté sur des … Boulons (en titane) ! Ce sont des mécaniques très sophistiquées, le savoir-faire nécessaire n’est pas à la portée de la première entreprise venue, d’après ce que l’on constate.

  10. patex dit :

    sinon une bonne centrale inertielle fait très bien le boulot…

    • Vroom dit :

      Mais toute bonne centrale inertielle finit par à avoir besoin d’un recalage.
      De toute façon, je pense quand même qu’il en est équipé.
      L’histoire de la montre n’est qu’un moyen de croiser les infos, et de supprimer l’aberrante.

      • wagdoox dit :

        La France a justement créée de centrale inertielle ayant besoin une fréquence de recalage bien plus faible.
        on a aussi le positionnement stellaire ou les cartes reliefs pour faire se guider.
        Dépendre d’un système de localisation ennemis n’est pas une solution réaliste ! l’adversaire peut coupé le service civil, ou meme déduire qui utilise le service et ciblé le U2.

      • R2D2 dit :

        quand on voit la précision des centrales inertiels modernes le recalage pour un vol, meme de longue durée, me semble un peu exagéré ^^

        • Wagdoox dit :

          Precision de 10 km apres un vol de 4000km.
          C’est pas assez precis pour delivrer de l’armement
          Pas encore mais ca va venir.

        • Vroom dit :

          Alors, pour des approches de précision, un Rafale peut se passer de TACAN, VOR, ILS grâce à ses deux centrales hybridées GPS. Sans GPS, avec seulement les centrales, pas moyen. C’est bien que la centrale seule ne suffit pas.

  11. PeterR dit :

    Mouais, le pb est que les signaux GPS comme GALILEO comportent plusieurs niveaux de services. Les signaux militaires plus difficilement brouillables sont cryptés. Les dispositifs civils sont bien incapables de les utiliser. J’imagine qu’il en va de même pour GLONASS et BeiDou. Donc en cas de conflit ils stopperont simplement les services civils tout en continuant à brouiller les fréquences des petits copains.
    J’avais lu qu’un brouilleur de quelques Watts arrive à mettre la grouille sur plusieurs km (pour les fréquences civiles). J’imagine qu’en cas de conflit ils ne se contenteront pas de quelques Watts et même les fréquences militaires ne devraient pas y résister.
    Je doute fort que ces signaux soient encore utilisables au dessus de territoires ennemis fortement contestés.
    Et le pb n’est pas tant le brouillage mais plutôt le leurrage.
    https://voilesetvoiliers.ouest-france.fr/equipement-entretien/electronique-embarquee/gps/brouillage-et-leurrage-du-gps-le-rapport-de-l-organisation-americaine-c4ads-qui-accuse-la-russie-f330ca18-5d2e-11e9-bd04-436fdea89979
    J’imagine qu’ils regardent avant tout à détecter un éventuel leurrage plutôt qu’à empêcher le brouillage qui lui est facilement détectable et me semble quasi impossible à empêcher.
    Les allemands en 39/45 on essayé d’utiliser des signaux RF très focalisés pour permettre à leurs bombardiers de savoir quand lâcher leurs bombes de nuit. Les anglais l’on détecté et plutôt que de brouiller le signal l’on leurré. Les bombardiers allemands ont déversé leurs bombes dans les champs et pas sur Londres. Les allemands on renforcé leur système qui a de nouveau été leurré

    • lym dit :

      Le problème c’est surtout que le brouillage d’une antenne qui écoute vers le haut (sur un tel avion, pas forcément le cas de la montre d’ailleurs) doit être fait du dessus… Ce qui signifierait, si les U2 peuvent vraiment être emmerdés, que les capacités de brouillage russes devraient venir de satellites vu que pas grand chose d’autre est censé pouvoir se trouver entre la constellation GPS et un U2!

      • Perplexe dit :

        Le vrai problème, c’est que vous glosez dans le vide. Les signaux GPS proviennent de partout notamment de l’horizon radioélectrique voire par réflexion multitrajet d’en dessous. Il n’est pas rare que ma voiture m’indique une douzaine de sources et je doute que ce résultat soit le produit d’une seule constellation …

      • PeterR dit :

        Pas entièrement faux. Cependant une antenne GPS n’est pas directionnelle. Elle est supposée capter d’un horizon à l’autre. Des systèmes multi antennes (CRPA) permettent de se prémunir en partie de ce genre de pb, de détecter la direction d’un brouilleur et « d’éteindre » cette direction. Par exemple :
        https://www.thalesgroup.com/fr/global/activites/aeronautique/solutions-de-navigation/topshield-crpa-solution-against-gps-jamming

        Nul doute qu’un avion comme le U2 en soit doté. Par contre :
        – on parlait d’une montre
        – le brouillage ne sera pas de quelques Watts. Je doute que même une antenne de ce type ne soit pas affectée

      • PeterR dit :

        Accessoirement les russes et les chinois ont des satellites. J’imagine que si un brouillage au sol ne suffit pas ils ont déjà sur orbite des joujoux capables d’illuminer tout ce qui vole par le haut.

    • Fred dit :

      @ PeterR
      En temps de paix, il n’y a pas trop de problèmes de brouillage GPS.
      En temps de guerre, je pense que les U2 n’iraient même pas gratouiller les territoires ennemis : trop faciles à repérer et abattre.

  12. werf dit :

    Cette montre est une belle blague. Elle peut être brouillée sans aucun problème, quel que soit le système GPS utilisé. Les américains ont trop vu de films de science fiction, ils sont dépassés. Demandez aux ukrainiens (aidés par la CIA) qui ont voulu abattre l’avion de Pourtine et qui ont vu leur missile dévié sur un avion commercial. L’affaire est aujourd’hui étouffée avec un faux rapport que les coréens ont dénoncé malgré la pression des USA…

    • Vroom dit :

      Oui oui oui, et la marmotte…..

    • Lagaffe dit :

      Et c’est vous qui parlez de science-fiction ! Vous êtes sur de n’avoir pas oublié le rôle des reptiliens dans votre histoire de complot ?

    • R2D2 dit :

      « Elle peut être brouillée sans aucun problème, quel que soit le système GPS utilisé.  »
      Le but est d’avoir une montre qui comprend plusieurs systèmes de positionnement ce qui rend le brouillage plus compliqué… et plus visible. Ainsi que pénalisant pour l’armée qui réalise le brouillage (puisqu’elle sera, elle aussi, brouillée…).
      .
      Le but de cette montre est d’ajouter une réception multi système sans avoir à dépenser beaucoup de temps et d’argent pour modifier l’électronique du U2…

  13. LEONARD dit :

    Vu l’altitude de vol de la bestiole, et sa valeur, plutôt centrale inertielle avec recallibrage stellaire, comme le B2.
    La montre, c’est pour le fun.

  14. Nobody dit :

    Je me représente mal un pilote de U2 engoncé dans sa tenue stratosphérique, perdu au milieu de nulle part, consulter sa montre achetée chez l’horloger du coin afin de savoir où il est !!! Il gère un avion au potentiel phénoménal mais c’est sa toquante qui va le sauver ? On croit rêver hé hé hé

  15. Seb dit :

    Je sais pas ce que tu fume, mais c’est de la bonne!

  16. Twouan dit :

    La montre, ca montre juste la stupidite des processus de qualification aero civil qui creer des couts gigantesques. Pour le reste tu fumes trop…

  17. vrai_chasseur dit :

    La montre c’est pour frimer au bar.
    Ou alors quand l’avion est abattu, au sol au moins le pilote sait où il est tombé.
    Parce qu’aujourd’hui la quasi-totalité des gadgets grand public sont multi-systèmes satellites, même les smartphones d’entrée de gamme à moins de 130 €. Ils utilisent tous des puces de positionnement GNSS (puce recevant en standard plusieurs systèmes satellites).
    par ex. liste des smartphones GPS + GLONASS + Galileo ici
    https://www.usegalileo.eu/EN/inner.html#data=smartphone

  18. wagdoox dit :

    c’est d’un ridicule assez consommé, les signaux de positionnement donne également la hauteur de la « montre ».
    En d’autre terme si les chinois regardent qui utilisent leurs services à une altitude plus importante que les liner qui savent ou se trouvent exactement les U2.
    Bref une belle avancée pour donner sa propre position à l’ennemi.

    • Fred dit :

      @ wagdoox
      Un capteur GPS est passif, impossible donc de situer l’utilisateur.

    • Ancien dit :

      J’ai l’impression que vous ne savez pas comment fonctionne un positionnement type GPS… Il n’y a pas d’émission depuis la montre, pas plus que depuis votre voiture par exemple, vers la constellation satellitaire.

  19. spandoflage dit :

    Bon, essayons de rester calmes.
    Potentiellement, effectivement, de nombreux appareils type smartphones savent capter les signaux des différents systèmes GPS.
    Il est vrai aussi que sous ce terme « signal GPS » on retrouve pas mal de services plus ou moins sécurisés / durcis qui sont abondés par les pays déjà connus. Lesquels ont développé à grands frais ces systèmes pour ne pas dépendre des autres : le risque d’invalidation technique de l’ensemble de la composante GPS est réel et les premiers punis en seraient….ses créateurs.
    C’est un paradoxe technologique bien « normal » : l’ouverture partielle de certaines technologies les rend plus vulnérables et entraîne une possible annulation du gain technologique pour les parties en présence.
    Sans exagérer les choses, il va falloir (et c’est déjà le cas) savoir ressortir les boussoles (brouillables aussi, soit dit en passant, en tout cas localement) et les cartes d’E.M.
    Une fois qu’on a dit tout ça, il faut creuser un peu : signaux cryptés ? Mouaip….ça demande d’être pris avec prudence, car la sécurisation est une chose incertaine ! Et fluctuante. Quand on sait que les secrets les plus sensibles sont gardés en version papier, dans un gros coffre bien gardé, il faut garder la tête (un petit peu) froide.

    J’ai encore dans ma cantine une bonne vieille boussole Recta : de vintage, la voilà redevenue instrument de haute précision ! C’est la magie de notre époque, amis crapahuteurs !
    Je prends le pari que la prochaine volte face technologique se fera sur les ondes radio : à nous le retour du morse !

  20. Fred dit :

    Sur la photo, prise de la cabine, j’aime bien les vieilles vis cruciformes et l’oxydation un peu partout :o)

  21. ScopeWizard dit :

    @Ion 5

    Réponse en HS vu que les commentaires sont clos sur le fil concerné ; l’ intéressé comprendra ………..

    @Ion 5

    Ben oui , j’ sais bien mais je ne suis ni pilote de SR-71 , ni opérateur radar Soviétique ………..

    Comme je l’ ai précisé , c’ est à fois très étonnant puisque cet avion fut précisément conçu dans cette perspective et aussi très difficile à réussir étant-donné l’ autonomie limitée que ne devait pas pouvoir compenser la haute vitesse s’ il lui avait fallu traverser l’ URSS dans un sens comme dans l’ autre…………
    Pourtant , le SR-71 y aurait tout filmé ou photographié qui présente le moindre intérêt aux yeux des USA et notamment des gens de la CIA ……….

    Je ne saurais te dire , il est possible que le SR-71 disposât d’ équipements ultra-secrets lui permettant de leurrer de tels missiles ………

    En tous cas , merci des liens ! 🙂

    Voilà , c’ est bon ; vous pouvez à présent tous reprendre le cours d’ une vie normale ! 😉