Accord de Doha : Le Pentagone minimise les attaques des insurgés afghans quand l’Otan dit s’attendre à des déceptions

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

18 contributions

  1. Lagaffe dit :

    L’accord de Doha n’est que le bout de papier que souhaitait Trump pour tenir sa promesse de ramener les militaires d’Afghanistan et dont il a besoin pour sa campagne électorale.
    Il se moque totalement que l’accord soit appliqué par les taliban ou pas, l’important étant de pouvoir brandir ce bout de papier au dessus de sa tête à chaque meeting électoral en se vantant d’être un « génie extrêmement stable » !

  2. Jm dit :

    Il n’y a pas besoin d’avoir fait Polytechnique et Sciences Po :
    On arrive bientôt à la récolte, il faut libérer des zones, donc on met le bazar ailleurs pour déplacer et concentrer les forces.
    On l’a tous vécu, et on dirait que certains d »couvrent l’eau tiède.
    A moins qu’il y ait un intérêt…..financier ???

  3. Norbert dit :

    Les forces régulières afghanes ont tout intérêt à pourrir la situation pour ne pas voir partir les américains. Les talibans ont aucun intérêt à attaquer les forces régulières, ça sent l’embrouille !!!!

    • Fred dit :

      @ Norbert

      « Dans l’accord entre Américains et talibans, il est prévu au préalable un échange de prisonniers pouvant concerner jusqu’à 5.000 rebelles détenus par Kaboul et jusqu’à 1.000 détenus du camp adverse aux mains des insurgés.
      Mais le président afghan Ashraf Ghani, dont le gouvernement a été tenu à l’écart des pourparlers de Doha, a rejeté dès dimanche toute libération de prisonniers avant même de s’asseoir à la table des négociations avec les talibans. » Dépêche AFP ce soir

  4. Certes… dit :

    Si les communicants du Pentagone rament à ce point, c’est tout simplement que tout doit être mis en œuvre pour favoriser la réélection de Donald Trump qui a promis de ramener les soldats au pays.
    Le reste, c’est du bruit de fond.

    Seulement, les talibans et ceux qui les contrôlent ne sont pas des imbéciles. Dans cette affaire, les Américains leur ont donné les bonnes cartes.

    On a le droit de penser le plus grand mal des talibans. Ce sont des salauds sans foi ni loi. Mais ils savent utiliser les rapports de force à leur profit. De leur côté, et une fois de plus, les Américains ont démontré leur art de se prendre les pieds dans le tapis.

    Ni les talibans ni les Américains ne paieront la facture de toute cette histoire. D’autres mourront, en Afghanistan et ailleurs, pour que les deux premiers puissent continuer à se prétendre stratèges.

  5. Wagdoox dit :

    « Trump est un idiot pour avoir signer ce truc juste pour ramener les boys »
    Je rappels qu’on est sorti de la bas depuis 6 ans maintenant et que les us ont passé presque 20 ans sur place. Combien de décennies avant de comprendre qu’en dehors d’un genocide aucune victoire n’est possible ? L’Afghanistan est en guerre civile depuis les annees 80. Que Trump sortent les troupes de là, le reste sera fait par la cia et les drones. La sécurité du gouvernement afghan n’est pas notre problème, quand il y a deux présidents en même temps … ce pays n’est pas prêt pour être un pays démocratique. Dois je rappeler qu’on était là bas soi disant pour enlever les burqa et libérer les femmes, la réalité les soldates de l’armée fr se couvraient « par respect des traditions locales » mais quelle blague !
    Allez y donc en Afghanistan vous battre si ça vous chante, il y a des emp sur place. Je préfère qu’on se concentre sur la défende de la Grèce.

  6. Plusdepognon dit :

    En parallèle, pour le Sahel, l’initiative Takuba progresse à pas de fourmi :
    https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/sahel-task-force-takuba-progresse-tres-lentement-213626

  7. William dit :

    On a presque l’impression qu’ils suivent la saison 8 d’homeland c’est beau

    • François dit :

      Je confirme. Je suis épaté de voir comment la fiction anticipe la réalité.

  8. jyb dit :

    Pas totalement en phase avec le post. Dès 2001, les us parlent bien de la « guerre d’afghanistan » et de « la guerre contre le terrorisme »
    les forces américaines exigent la capitulation des talibans indépendamment de la traque de ben laden. Début décembre 2001, ils déclarent que la victoire militaire ouvre la voie à l’opposition politique.
    Le sort du régime taliban est en suspens dès le printemps 2001, les négociations entre us et talibans ont échoué…alors que les us demandaient un geste, les talibans dynamitent les bouddhas de bamyam. A cette date les opinions publiques occidentales sont totalement hostiles aux talibans.

  9. jyb dit :

    « gouvernement afghan » ?? non l’afghanistan aujourd’hui ce sont deux présidents autoproclamés suite à la parodie d’election présidentielle de septembre 2019. Ce sont des gouverneurs de provinces qui sont maitres chez eux en s’appuyant sur des milices locales, des talibans, des warlord…
    Et c’est aussi le shadow government taliban qui doublonne l’administration locale, décrète, arbitre, perçoit l’impot…
    Alors ,monsieur Stoltenberg, un conseil : barrez vous fissa et cessez de distribuer des usd à hekmathyar, nour,et autres ayathoulla haylat.
    Pour ce qui est des formations, çà fait 40 ans que les gus se battent et 20 ans qu’ils vous mettent des baffes sans avoir besoin de maitriser le stanag.

  10. JoPopO dit :

    Ils sont tellement pressé de se barrer qu’ils sont prêts à accepter tous les attentats du monde.
    Dès qu’ils seront partis, la guerre explosera de nouveau et l’afghanistan retombera sous contrôle Pakistanais avec
    la bienveillance des chinois.

  11. ETI68 dit :

    Huit ans de ratage militaro-diplomatique Obama-Clinton, ça ne va pas se rattraper facilement, que ce soit en Afghanistan ou ailleurs. D’autant que les Posteuropéens désunis poursuivent une politique similaire. Au fait, en parlant de « déceptions, c’est dans le sens « que la Posteurope est décevante » (version française) ou « on peut s’attendre à des « coups fourrés » (version anglaise) de la part des Talibans ? Parce qu’avec tout ce frenglish, résilience et consorts, on finirait par s’y perdre…

  12. Robinson dit :

    L’URSS s’est cassée les dents en Afghanistan, maintenant les USA, demain la Chine ? Narco-pays arriéré, les occidentaux n’ont rien à y faire.