Thales embarque à bord des futurs sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de la Royal Navy

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

12 contributions

  1. philbeau dit :

    Un Cocorico bien mérité pour Thalès , et au-delà pour les firmes françaises de l’aérospatial et défense , qui jouent dans la cour des grands au niveau mondial .
    Quant aux britanniques , ils voient grand dans le dimensionnement de leurs unités de surface (porte-aéronefs) ou sous-marines …
    Un renouveau de la Royal Navy ?

    • Passager dit :

      Le renouveau, il attendra pour la Royal Navy. Ici, on est plus proche de rêve humide d’un ancien empire qu’autre chose.
      Les porte-avions STOBAR sont imposants mais dans les dimensions moyennes des porte-avions construit aujourd’hui. Les frégates types 23 vont devoir faire des prolongations puisque les types 26 mettent un temps fou à se construire (entré en service en 2027 alors que la construction a débuté en 2017!!). La dernière d’entre elles à sortir des arsenaux est en 2041 (je parle même pas des versions exports pour le Canada et l’Australie, là, on a le temps de remplacer nos FREMM à cette date). Les types 31 sont intéressantes mais pas suffisantes en nombre.
      Je vous mets un lien et une infographie pour vous montrer qu’en politique industrielle désastreuse, on a ici une palme d’or qui se rapproche quasiment du LCS:
      https://twitter.com/DefenceInsight/status/1219939495816069122
      J’ai aussi ça sinon:
      https://twitter.com/D__Mitch/status/1220427748675674112

      De plus lorsque les types 26 auront fini d’être construite (au même moment le(s) nouveau(x) porte-avion(s) français devra(ont) être entré en service, tout comme la majeur parti des programmes Franco-Allemands et Européens), les Britanniques devront remplacer les 6 Types 45.

      Donc le renouveau de la Royal Navy, on peut repasser, car mis à part si la classes politique britannique sort de sa léthargie et comprend que si elle veut une Global Britain, il faudra qu’elle se dote des moyens pour ses ambitions. Mais de ce que j’ai lu, les forces armées britanniques vont sans doute, encore être les dindons de la farce et surement devoir abandonner certains programmes (je parie sur les land captor et une partie de la flotte de Ajax, de Warrior et Challenger 2, pour la British Army, un nombre réduit de F35 pour la RAF et un allongement de la durée de fabrication des type 31 pour la RN).

      • Hermes dit :

        Les QE ne sont pas STOBAR, ce sont des STOVL (Voir SATOVL).

        • Passager dit :

          La force de l’habitude à force de parler des PA Chinois, Russe et Indien. J’en avais oublié que les britanniques et les autres pays européens avaient opté pour des STOVL.

    • Tintouin dit :

      Thales, sans accent, et pas Thalès. Erreur fréquente dans les médias.

    • vrai_chasseur dit :

      @Philbeau
      Renouveau de la Royal Navy, non, sûrement pas, malheureusement pour eux.
      Leur problème principal c’est le manque cruel d’effectifs.
      La Royal Navy a connu depuis 2010 une coupure drastique dans ses personnels (-5000), la laissant complètement « à l’os » (mais quelles mouches ont donc piqué les gouvernements Blair et surtout Cameron ?)
      Au point que les déploiements des frégates T23 durent 9 mois au lieu de 6, par manque de personnel de relève. Et qu’il faut faire reposer l’équipage avant et après un déploiement aussi long. 2 frégates en moyenne restent à quai, bien qu’opérationnelles, pudiquement pour « servir de base d’entraînement », en réalité elle ne prennent pas la mer par manque d’équipage.
      Aujourd’hui la RN est en remontée lente sur la courbe de ses effectifs, mais le problème de fond demeure.
      Le programme des nouvelles frégates T26 s’éternise (24 ans entre la conception et la mise à l’eau…alors que les japonais sont capables de faire la même chose en 2 ans et demi pour leur porte-aéronefs classe Izumo), ce qui oblige la RN à prolonger la durée de vie de ses vénérables T23 (programme LIFEX, Life Extension).
      Concrètement 5 frégates T23 sont en ce moment à quai pour modernisation lourde : les HMS Richmond, Portland, Lancaster, Iron Duke et Somerset. Ce qui permet aux équipages de souffler un peu et masque temporairement le problème de l’indigence du nombre de personnels navigants. Mais l’arrivée prochaine en service du porte-aéronefs Queen Elizabeth en 2021 (équipage nécessaire 800 p. minimum sans le groupe aérien) et le besoin corollaire de frégates d’escorte, va remettre en tension forte le personnel de la Royal Navy, à la grande anxiété de l’Amirauté britannique.

  2. JoPopO dit :

    Merci Macron !
    Ca marche dans ce sens là ?

  3. ji_louis dit :

    Les planificateurs prévoient grand pour l’avenir et la capacité à emporter des armes ou à modifier le porteur pour les armes futures. Mais il reste à surmonter 2 écueils importants: Les financiers et les employés.

    – Les budgets futurs des armées britanniques ne seront probablement pas à la fête compte tenus des manques à gagner dus au Brexit (on peut anticiper une baisse de commerce international britannique à cause des taxes aux frontières et aux formalités douanières), d’où le spectre de coupes budgétaires futures, aléatoires mais quasi-certaines.
    – Le manque de volontaires pour les armées, à cause du différentiel de salaires et de niveau de vie à long terme entre militaires et civils (surtout que les anglais n’ont aucune difficulté à s’expatrier aux USA ou dans le Commonwealth pour y chercher de l’herbe plus verte). La Marine Nationale compense déjà depuis quelques années certaines faiblesses de la marine britannique, ils nous rendent la pareille avec leur soutien au Sahel.

  4. Plusdepognon dit :

    Le succès de Thales inquiète chez Naval Group, notamment avec leur nouveau patron, mais bien au-delà (ne pas oublier les bonnes vieilles attaques informatiques dont certaines ont eu un résultat). Belle entreprise avec beaucoup d’ennemis et de drôles de partenaires…
    https://www.challenges.fr/entreprise/defense/thales-derriere-les-resultats-record-quelques-retards-facheux_700553

  5. Luc dit :

    « une suite intégrée de systèmes de sonar actifs et passifs, comprenant des antennes de flanc et remorquées »
    En somme un « Caméleon acoustique » aux ondes sonores , l’écho « en retour » est modifié par les processeurs en temps réel..

  6. wagdoox dit :

    Les gas …
    C’est Thales UK, qui n’est qu’une entreprise racheté par Thales France mais totalement séparé sur le fond de la recherche.
    Le seul gain c’est pour l’actionnaria de la maison mère ./