Marine nationale : La Mission Jeanne d’Arc 2020 a largué les amarres et mis le cap vers la région Indo-Pacifique

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

11 contributions

  1. Fralipolipi dit :

    Encore une superbe mission Jeanne d’Arc en perspective. Bonne mission à tous nos marins et soldats.
    .
    Hélas, on ne pourra que continuer de regretter notre incapacité à aligner sur ce magnifique pont plat une flotille d’hélicos au niveau minimal requis : 2 vieilles gazelle + 1 antique Alouette III … quand même …
    .
    Malgré l’apport très appréciable du NH90 italien, on ne peut que mesurer ici le niveau de nos carences !!! (alors même que la disponibilité de nos NH90 est supposée s’améliorer ces derniers mois).
    .
    Encore un truc qui va faire jaser du genre : c’est quoi cette mission … une exposition itinérante du musée de Saint-Victoret ?
    https://musee-aviation-saint-victoret.fr/les-helicopteres/

  2. Vivo dit :

    « ce programme pourrait être contrarié par l’épidémie de coronavirus COVID-19 »
    « les forces américaines ont décidé de reporter les manoeuvres »
    Ben alors, ils sont ou, les X-Men americains. soit disant invincibles? Ah oui, j’oubliais, c’est du Hollywood, de la fiction, quoi. 🙂

    Si tous les gouvernements arrentaient cette mascarade du « j’ai le plus gros porte-avions, l’avion le plus furtif au monde » et prenaient conscience qu’il y a plus fort que l’être humain, on ferait un grand pas dans la bonne direction. Parce que la, l’homme en a pris un sacre coup dans sa pseudo puissance.

  3. Alpha dit :

    Oulalah !… Ça va encore chialer sur le nombre d’hélicoptères embarqués pour aller faire des exercices ou de l’instruction…
    Comme certains font une fixation sur le nombre de Rafale embarqués sur le PA pour aller faire quelques ronds dans l’eau au large de Chypre… Bon, là, on sait tous d’où ça vient… Le Vieux Con ? Quoi le Vieux Con ? Quel Vieux Con ?… 😉

    • fralipolipi dit :

      @Alpha
      Merci pour moi … vu que je fais le job du Glaive à sa place 😉
      … Mais bon là, c’est assez différent. Le problème n’est pas le nombre, mais bien le poids des années !
      De fait, nous sommes le seul pays au monde à savoir faire du si bon boulot avec des matos qui sont parfois de vraies antiquités.
      .
      C’est tellement marqué ici, qu’il est évident que certains observateurs vont finir par regarder nos hélicos avec l’œil du vieux collectionneur.
      Heureusement que les US font encore voler leurs B52 … ça nous permet de ne pas trop passer pour des extra-terrestres 🙂

      • Alpha dit :

        @fralipolipi
        Bah ! Vous n’êtes pas concerné, car tout est dans le ton employé et l’objectivité du message que vous adressez.
        Après pour le fond, est ce qu’on ne veut pas mettre plus d’hélicos pour une mission de ce type, ou est ce qu’on ne peut pas ?
        Car c’est juste une mission école, on fait décoller, on fait apponter, point. Ne vaut il pas mieux utiliser des vieilles machines que d’entamer du potentiel à des appareils récents ?
        Après, c’est certain que pour l’image, bof, bof !… Mais regardez, même l’Inde continue encore de produire des Alouette III Chetak ! 🙂

        • Fralipolipi dit :

          L’Inde produit encore de bonnes vieilles Royal Enfield, mais ce n’est avec cette brêle que vous risquez de gagner les 24h du Mans … ni la guerre avec des Alouette III de 60 ans d’âge.

          Et même pour faire « école » : Avec l’Alouette III … mais pour apprendre quoi au juste ??? A réparer une machine qui va très bientôt disparaitre des effectifs de la MN … remplacée par des Dauphin et H160 aux techno qui n’ont plus rien à voir …
          Et on va faire quoi avec l’Alouette III pour l’entrainement au transport sous élingue,
          pour le débarquement des troupes,
          pour l’entrainement à l’appui feu,
          … ben que dalle.
          .
          Si je veux m’entrainer avant un match de Rugby de haut niveau, je ne vais aller chercher des camarades de jeu dans les maisons de retraite. C’est aussi simple que ça.

      • John dit :

        Le seul pays? Vraiment le seul?
        Vous croyez que les autres pays ne travaillent pas avec du matériel ancien?
        Les Alouette III ont volé très tard dans d’autres armées… 2010 en Suisse.
        On peut aussi parler des Kiowa américains… 1969-2015 et récupérés / utilisés par d’autres maintenant. Le Bell Cobra, les CH47, les UH-1 Iroquois, Sijorsky S61-R, CH53 dont les plus modernes datent de 78…
        Les Alouette III en service ne datent pas de la première génération. En moyenne les appareils ont été livrés en 1972.
        Les C130 en service dans beaucoup d’armées, les vieux blindés, etc… La France n’a rien d’exceptionnelle à ce sujet.
        Chacun fait ce qu’il peut avec ses moyens, et dans certains gars, les liquidités pour de nouveaux matériels n’existent pas.

  4. Électeur dit :

    Une Alouette 3 !
    Premier vol en 1959, arrêt de la production en 1985 (= 35 ans, si je compte bien).
    Bien entendu, les mécanos qui sont capables de maintenir un tel engin en état de vol (dans des conditions de sécurité convenables) sont des as.
    .
    « En même temps » l’on doit jeter l’opprobre sur les politiciens de tous poils qui ont sans scrupules depuis des décennies (et encore aujourd’hui) accepté que nos militaires travaillent dans ces conditions.
    .
    Mais voilà : les militaires sont absents des assemblées politiques locales où se font (et se prolongent ensuite) les carrières des ministres, élus locaux de passage au Gouvernement.
    .
    La présence d’une vieille AL3 dans cette mission est terriblement symbolique d’un système politique obsolète.

  5. Robinson dit :

    Ou comment la Marine s’approprie la personne de Jeanne d’Arc, qui très probablement de sa vie n’a jamais été en bateau sur la mer.
    Clin d’œil.