La Turquie menace la Syrie de lancer une opération militaire « imminente » dans la région d’Idleb

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

120 contributions

  1. norbert dit :

    Ça devient dur à suivre, les américains soutiennent à nouveau la Turquie, la France fait de la surenchère en Libye contre les intérêts turcs, et les russes comptent les coups.
    Bref nos voisins européens ont bien raison de ne pas se mêler de cet imbroglio moyen oriental que nos grands amis américains nous ont imposé. Encore une fois, vive Chirac , le seul à avoir compris que Saddam Hussein était le meilleur allié de l’Europe.

  2. Yannus dit :

    https://www.trt.net.tr/francais/turquie/2020/02/19/erdogan-le-pouvoir-legitime-de-tripoli-doit-etendre-son-autorite-sur-l-ensemble-du-pays-1362505
    Qu’il ramène d’abord les proxis syriens qu’il a expédié en Libye.
    De toutes les manière la France est très occupée en ce moment parce qu’elle doit faire respecter l’embargo sur les armes en Libye, sans parler du Sahel, et l’OTAN est en plein exercice Defense Europe 2020.

    https://fr.sputniknews.com/afrique/202002191043095434-la-turquie-a-transfere-en-libye-des-milliers-de-mercenaires-denonce-un-ministre-dhaftar—exclusif/
    Amusant le style de l’article de Sputnik, il me rappelle celui de 2015-2016 quand les Turcs avaient abattu un de leur Sukoï.

    • Castel dit :

      Yannus
      Ce qui est amusant, concernant la « résistance » du T90, au tir d’un missile antichar, c’est qu’après avoir été touché, on voit clairement un membre de l’équipage, le quitter sans demander son reste, alors que la légende de l’article prétend pourtant que le char demeure opérationnel !!

  3. Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

    Je suis impatient de lire les commentaires des destinataires qui se reconnaîtront.
    Quelle haine sera plus grande?
    – contre un allié OTAN islamiste qui ose conduire une politique non approuvé par Washington …
    – contre un gouvernement laïque qui ose mettre en échec un coup d’État mis en scène par Washington…
    Allez-y, je vais chercher le pop-corn!

  4. Bob dit :

    Il y a des altercations meurtrières entre syriens et turcs mais ils savent qu’ils ne doivent pas franchir une ligne rouge sinon les 2 régimes tomberont par effet domino. Ils resteront à des joutes verbales, viriles mais ils doivent suivre leurs parrains respectifs et revenir la queue entre les jambes après avoir vainement aboyer. Les turcs veulent renégocier et ils auront un os à ronger de la part des russes, des soukhois, des centrales nucléaires ou une réduc sur les S400. Qu’importe car les russes ont besoin des turcs pour leur ligne de ravitaillement de leurs bases en Syrie. Sinon, les détroits de la Mer Noire et le ciel turque seront fermés au Tsarat qui ne peut se le permettre alors que le fascisme militariste turc a besoin de tension belliqueuse pour maintenir ses ukases cher la Sublime Porte et resserrer les rangs derrière le Sultan.

    • Jerome dit :

      J’en demande à voir une interdiction aux navires russes de traverser le Bosphore

    • OURGOUT51 dit :

      Je ne comprends pas pourquoi vous utilisez le terme TSARAT qui fait allusion à un régime politique qui a vu le jour sous Ivan IV le Terrible et qui s’est achevé environ deux siècles plus tard.

  5. didixtrax dit :

    « Seulement, en 2019, les forces syriennes, appuyées par leurs homologues russes, sont passées à l’offensive, … » il faudrait plutôt préciser « Seulement, les Turcs n’ont respecté aucun des points convenus à Sotchi/Astana, malgré les délais supplémentaires qui leur ont été offerts, du coup Syriens et Russes ont pris les choses en main » ; cela n’est écrit que plus tard et rompt la logique du déroulement.

    En tout cas, Alep et sa zone sont libérés, ce que les habitants ont célébrés, le premier vol commercial s’y est déjà posé. Et les »informations » n’en ont sûrement pas parlé.

    • Robert dit :

      Didixtrax,
      Les « informations » sur la chaine publique qui vit des subventions France désinfo ont consisté à parler des malheureux réfugiés qui devaient fuir la zone et se retrouvaient dans une grande précarité et leurs enfants traumatisés sans jamais préciser ce qu’ils vivaient auparavant sous la coupe des djihadistes dont la zone a été enfin libérée par Assad, les russes et leurs alliés iraniens.
      Nos médias et nos politiques ont clairement choisi le camp musulman islamiste depuis longtemps pour abattre les seuls régimes capables de s’y opposer. Après, Macron vient nous baratiner à propos des islamistes en France qu’il ne cesse de laisser faire et subventionner.

      • Savio51 dit :

        Pauvre *****, je pleure pour mon pays d’avoir des gens comme vous

        • Robert dit :

          Savio,
          C’est facile le propos méprisant, mais pouvez vous argumenter votre propos, histoire de lui donner du poids ?

        • Yannus dit :

          De quel pays parlez-vous?
          La vérité est que la Turquie soutient Daesh depuis l’Irak via un groupe djihadiste pro-turc et HTS en Syrie….
          Les Russes ont donné pas mal de gages aux Turcs qui n’ont jamais respecté leur engagement. Maintenant, il leur fournissent de l’artillerie M113 des chars M60 des Bradleys et de Manpads ( stinger). Il sont en train de refourguer à leur proxis tout le matos qui était voué à ne plus être utilisé dans les décennies à venir.
          Je suis d’accord avec Robert, les médias nous bassinent avec le drame humanitaire (réel) de la Syrie. Trump ce n’est pas des milliards qu’il veut donner à la Turquie ni des tentes, ce sont des missiles Patriot.
          Merkel et Macron veulent s’imposer en médiateur entre Erdogan et Poutine, OK, mais pourquoi ? pour faire les beaux avec leurs chéquiers tout en s’exposant aux chantages d’Erdogan ?
          Macron ferait mieux de négocier avec Poutine et permettre le retour des réfugiés syriens qui s’entassent en Grèce en Syrie en coopération avec la Jordanie.

      • Clément dit :

        « Nos médias et nos politiques ont clairement choisi le camp musulman islamiste »
        Il me semble que au contraire, nos médias et nos politiques ne sont pas très tendres avec les Assad, Erdogan, Al Bagdadi et autres Kadyrov ou Ayatollah Iraniens. Après c’est vrai qu’il y a des nuances entre eux : Chiites, Sunites, complètement fanatique comme Daesh ou opportunistes comme Assad. Mais nos médias n’aiment pas les nuances.

        • Robert dit :

          Clément,
          Je doute que vous soyez idiot, ce qui vous exonérerait, et vous citez Assad parmi les islamistes.
          Je ne sais toujours pas ou vous voulez en venir voire si vous êtes venu draguer sur ce blog, aujourd’hui plus rien ne peut nous étonner, sinon l’honnêteté intellectuelle chez certains.

    • Fred dit :

      @ didixtrax
      (…) « Et les »informations » n’en ont sûrement pas parlé »

      Si : dépêche AFP (AgenceFrance-Presse)

  6. Degourba dit :

    La Syrie est chez elle et je vois très mal Assad céder à une menace quelle que soit pour l’empêcher de recouvrir tout son territoire. Il y a une dizaine d’années lorsque Saddam Hussein avait envahit le Koweit tout le monde s’était levé comme un seul homme pour garantir la souveraineté de l’émirat. Alors pourquoi est ce que ça ne sera pas le cas pour la Syrie ? Il y’a deux pays invités; la Russie et l’Iran et toute une coalition occidentale sous prétexte de lutter contre daesh s’enracine dans les regions pétrolières avec des buts non avoués.
    La Syrie reprendra tout son territoi territoire n’en déplaisent aux USA et à cet Erdogan hitlérien qui croit que nous vivons encore au moyen âge. L’armée syrien, qu’on l’aime ou pas, a acquis de l’expérience avec la guerre asymétrique, ce fachiste d’Erdogan aura, une bonne fois pour toute, une bonne leçon. D’ailleurs une confrontation est mieux que le statut qui actuel et je vois mal l’OTAN intervenir dans un conflit où l’un de ses envahit un pays voisin. Et si Erdogan soutient les terroristes syriens alors Assad soutiendra le PKK, c’est donnant donnant.

    • Tintouin dit :

      L’invasion du Koweit par Saddam Hussein eut lieu en août 1990. 30 ans déjà, pas une dizaine d’années…

    • Clément dit :

      « La Syrie reprendra tout son territoi territoire n’en déplaisent aux USA et à cet Erdogan »
      Ah, et comment ?

  7. Phil dit :

    Le petit vizir veut lancer une opération contre une armée agissant sur son sol…
    Il n’a pas encore tout compris…. les turcs vont peut être se retrouver plus libres bientôt ?

  8. Bastion dit :

    Les masques tombent, pour les états_unis et la turquie, l’ennemis ce n’est pas les terroristes, au contraire se sont des alliés . Non, l’ennemis c’est le régime syriens et les méchants russes . Les états_unis et la turquie n’ont rien à faire en syrie, ils doivent partir, tout se qu’il apporte se sont plus de terrorisme. Les vrai terroristes se sont bien eux .

  9. hoopy dit :

    Avec Erdogan, ça peut vite dégénérer.
    La Turquie attaque la Syrie. Ensuite:
    Scénario 1- la Russie réplique (applique une no fly zone sur idlib par la force)
    Scénario 2- Le Turquie tue des Russes embarqués chez les Syriens, la Russie replique
    Ensuite, dans les 2 cas:
    – La Turquie ferme les détroits à la Russie.
    – Fermer les détroits, c’est une déclaration de guerre pour la Russie.
    – La Russie détruit la flotte turc en mer noire et bombarde le territoire turc.
    – L’OTAN se retrouvé impliqué. Les européens ne disent rien mais les américains montent au créneau pour défendre leur allié turc.
    – Du coup, tension aux frontières européennes de l’OTAN
    – La France et la Grèce en profite pour lancer la reconquête de Chypre
    etc, etc..

    Conclusion: il faut siffler la fin de la partie pour Erdogan maintenant.

    • Hrtk dit :

      Je doute que la Turquie et la Russie ne s’affrontent réellement, trop a y perdre…

      • hoopy dit :

        Je pense que vous êtes optimiste. Je ne suis pas totalement sûr qu’Erdogan soit dans la rationalité. Quand quelqu’un dit qu’il va faire quelque chose, surtout en publique, il faut faire comme si c’était vrai. Donc je pense qu’il y a un risque réel de conflit Russo-Turc sur la Syrie. Je ne pense plus que la Russie peut reculer. Ils l’ont déjà fait lorsque les turcs ont abattu un de leurs avion et il en va maintenant de leur crédibilité de ‘super puissance’. D’ailleurs, il semble que des bombardiers stratégiques commence à faire des entraînements au dessus de la mer noire (des TU-22).
        On a voir dans les prochaines heures comment la bataille autour de Nayrab évolue (là où la Turquie attaque en ce moment avec ses supplétifs djihadistes)

        • Jerome dit :

          Ben les su-24 ont fait le boulot expresse…calcination des equipements militaires. «Il s’agit d’un énième cas de soutien de combattants radicaux par les forces turques. Pour éviter tout incident, nous appelons la partie turque à cesser de soutenir les terroristes et de leur fournir des armes», indique la partie russe. » hmm

        • Jerome dit :

          L’attaque était un test d’Erdogan pour voir la réponse russe, rien à faire des djihadistes envoyés à l’abattoir. Il sait maintenant ce qui l’attend mais tiendra-t-il compte du message ? Un chien enragé peut-il avoir un peu de sagesse ? les Su-34 sont aux aguets, offrez leur des Djihadistes et soldats turques comme cible. Ils se ressemblent tellement

    • didixtrax dit :

      il faut ou il faudrait ? je pense que l’autoproclamée Communauté Internationale du Camp du Bien et la Russie pourraient effectivement s’accorder pour faire la peau au Sultan, et reconnaître une partie de la Turquie comme Kurdistan. C’est bien en effet en Turquie que les Kurdes sont les plus nombreux et les plus historiquement présents. La Syrie et même l’Iran seraient d’accord ! Les kémalistes laïques reviendraient au pouvoir, ce qui arrangerait bien tout le monde aussi.

    • dolgan dit :

      Sauf que Poutine est conscient du rapport de force Russie VS OTAN. Surtout dans la zone.
      .
      Du coup, il ne peut pas aller à l’escalade militaire contre la Turquie en dehors de la Syrie.
      .
      Ils peuvent se taper autant qu’ils veulent en Syrie, on comptera les points en appelant au calme. ça ne nous concerne qu’indirectement. Les seaux de popcorns sont déjà prêts.
      .
      Si Poutine décide d’attaquer la Turquie sur son territoire, l’Otan lui défonce la gueule et à minima, il est chassé de Syrie de manière humiliante (chose que son régime branlant aura du mal à encaisser).
      .
      Si Erdo décide d’attaquer la Russie sur son territoire, l’Otan le laissera dans sa merde tout seul, et il se fera défoncer. Et son régime vacillant tombera.

      • Jerome dit :

        Scénario de guerre le plus nul que j’ai eu à lire ! Qui aurait prévu que la situation en Syrie atteindrait ce niveau ? Personne ! Donc ton scénario de guerre entre les armées les plus puissantes de la terre est nul à chier

        • dolgan dit :

          quel niveau?
          .
          Pour l’instant c’est juste une bonne guerre civile traditionnelle avec pleins d’acteurs qui jouent leur propres cartes. Que ce serait le boxon c’était parfaitement prévu.
          .
          Je ne fais justement pas de scénario de guerre entre les armées les plus puissantes de la terre….

      • Jean (le 1er) dit :

        « Si Poutine décide d’attaquer la Turquie sur son territoire, l’Otan lui défonce la gueule et à minima » et dans ce cas là, le risque que des champignons (très toxiques) vont se mettrent à pousser.

        • Thaurac dit :

          Pas du tout la doctrine nucléaire russe est la sanctuarisation de son territoire , si elle emmerde en turquie elle ferait comme partout ailleurs elle se casserait car ce n’est pas la crimée ou le dombass ni une ex province obscure de l’ex soviet.

        • dolgan dit :

          Je doute que la perspective de se prendre des champignons atomiques en russie pour les petites fesses de Bachar enthousiasme tellement Poutine. Ses amis oligarques seraient pas ravis. Ni les militaires. Ni le GRU. La question serait alors de savoir lequel de ces groupes serait le premier à « suicider » Mr le président devenu fou .
          .
          Mais Poutine n’est pas fou. Donc il ne s’engagera pas dans cette voie. Vous pouvez arrêtez les travaux de votre bunker, la troisième guerre mondiale c’est pas pour demain.

      • Joe dit :

        La Russie attaquant la Turquie est aussi réaliste que les USA attaquant la Syrie.
        Ces scénarios de science-fiction ne s’appliquent plus en 2020. Aucun des pays concernés n’ira dans une escalade dangereuse alors que leur territoire nationale n’est pas attaqué ou leurs intérêts vitaux engagés. Et ce n’est pas le cas.

        L’exemple de la Crimée est frappant. Nul besoin de drapeaux et de chants à la Patrie. Des conseillers en uniforme « neutre », du renseignement et des armes sophistiquées distribuées au compte-goutte.
        La Turquie en Syrie a tout à perdre à chercher un affrontement non contrôlé. Elle n’en a pas les moyens militaires et économiques sur la durée et l’Otan (USA en tête) ne fera que gesticuler tant que les escarmouches se passeront dans le ciel Syrien.

        Ne pas oublier l’avertissement donnée à Erdo hier: un cargo coulé à Tripoli. C’est un avertissement clair: « Attention une limite a été dépassé, nous (quelque soit le nous) pouvons vous frapper n’importe où »

      • didixtrax dit :

        « régime branlant » vous visez plutôt celui de l’affairiste de l’Elysée, non ? Coté russe je crois qu’au contraire leur gouvernement est solide et qu’ils sont conscient de leur force et de leur aura au MO, d’où leur prudence et de leur patience vis-à-vis des bêtes blessées.

        • Thaurac dit :

          Vous parlez de la dictature poutinienne?

        • dolgan dit :

          Les députés du parti au pouvoir ont jugé bon de ne pas se présenter comme candidat du parti au pouvoir.
          .
          ça en dit plus que n’importe quel sondage ou enquête d’opinion.

    • Yannus dit :

      Je ne connais pas la suite (etc, etc…) mais la fin me semble pas mal.
      Pour ce qui est des étapes intermédiaires.
      S’il peut y avoir bataille navale en mer noire, je doute que Russes comme turques vont s’amuser à bombarder les territoires des autres sauf pour des opérations limitées sur des cibles purement militaires.
      -pour ce qui est des tensions aux frontières, ça tombe bien, il y a l’exercice Défense Europe 2020 de l’OTAN. Donc même si les Russes vont vraisemblablement rassembler des troupes pour contrer « au cas où » je vois mal Stoltenberg (il en a pas le pouvoir en fait) amener les troupes concernées en Syrie pour qu’elles se battent aux côtés des Turques.
      Surtout que les Kurdes vont se joindre à l’AAS et on se bat moins bien si on doit se boucher le nez pour ne pas respirer des relents de merde.
      – Fermer les détroits seraient une possibilité aux bâtiments militaires russes mais n’empêcheraient pas le transfert d’armes lourdes par des bâtiments civils et contrairement à l’Europe, la Turquie n’a aucun droit pour arraisonner et inspecter les bateau civils russes parce qu’il n’y a pas de résolution de l’ONU pour imposer un embargo sur les armes en Syrie ( contrairement à la Libye

      • Thaurac dit :

        Si conflit il y avait la turquie ferme le détroit point barre!
        Faut pas rêver
        Tout comme gibraltar par les anglais..

        • Jerome dit :

          Ben reveilles toi

        • Yannus dit :

          Pas si simple:
          _La Turquie n’a aucun droit légitime à fermer le détroit. Si elle le fait c’est un cas d’agression caractérisé pour tous les pays de la mer noire et les Russes ( parmi d’autres) seraient en droit de le rouvrir par la force.
          _ En tant de paix avec la Russie, la Turquie n’aucun droit d’aborder les navire russes sans mandat onusien légitimant cette action. Cela s’appelle un acte de piraterie qui peut-être considéré comme casus-belli de la part de la Turquie et légitimerait les Russes à entreprendre toute action pour assurer la navigation de leurs navires marchands.
          – Si la Turquie déclare la guerre à la Russie, elle se place en position d’agresseur et là adieux l’article 5.

    • Edouard dit :

      Aucun des camps n’a intérêt à une guerre ouverte. Les deux ont bien trop à y perdent et pas grand choses à gagner. D’autant plus qu’il est probable que les américains n’attendent que ça pour avancer un peu plus leurs pions au sud de la Russie.
      Je ne suis pas devin mais ça risque de rester sur une conflit hyper limité avec encore quelques gains de terrain syrien, quelques missiles turcs sur les syriens. Une dizaine de djihadistes tués par les turcs pour faire bonne figure et montrer qu’ils les combattent. En gros, un cynisme absolue (mais à la guerre comme à la guerre).

    • Castel dit :

      Je ne suis pas pro-Turc, loin de la, même (en tout cas au moins tant qu’Erdogan sera au pouvoir)
      Mais vous avez l’air de sous-estimer gravement les possibilités militaires de la Turquie dans la région…..
      A première vue, la flotte Russe semble – sur le papier, du moins- nettement supérieure à la flotte Turque, par compte, contrairement aux Russes dont les quelques bases sont concentrées en Syrie sur un territoire restreint, les Turcs , eux en on un nombre tout à fait considérable à proximité immédiate d’une éventuelle confrontation, avec une supériorité aérienne incontestable, surtout depuis l’absence dans la région de l’unique porte-avion Russe !!
      Donc, sur le plan stratégique, en cas d’affrontement, les Russes seraient loin d’être dans une position confortable !!

      • hoopy dit :

        Je suis d’accord avec vous. C’est bien pour ça que si un conflit direct a lieu en Syrie entre turcs et russes (on y est presque aujourd’hui avec la bataille de Nayrab), je pense que ca débordera rapidement au delà de la Syrie et en particulier en mer noire et pourquoi pas au niveau des détroits, là ou les Russes sont plus fort.
        Et Erdogan qui demande maintenant de positionner des systèmes Patriots à la frontière Syrienne … Je pense que les américains sont rationnels, contrairement à Erdogan, et n’y répondront pas favorablement, mais clairement, Erdogan a envie d’en découdre avec les Russes et se cherche des assurances.
        Pour moi, si un avion Russe est visé depuis le sol turc, je pense que les russes répondront en attaquant le lanceur sur le sol turc.

        • dolgan dit :

          « Erdogan a envie d’en découdre avec les Russes  »
          .
          Non, Erdogan a besoin d’un ennemi de l’extérieur et d’actions militaires qu’il puisse présenter comme des victoires. Il est engagé dans une fuite en avant pour tenter de rester au pouvoir.

      • Jerome dit :

        Les djihadistes enfilent a la pelle des uniformes de l’armée turque…Triste non

  10. Syn7fo dit :

    -M. Lagneau, vous oubliez de préciser que les terroristes formés, équipés, encadrés, aidés,… par l’otan depuis 2011 contre la Syrie en Syrie, n’ont pas été désarmés par la Turquie conformément aux Accords de Sotchi. Selon les circonstances, ils sont appelés « révolutionnaires », « djihadistes », « rebelles »,… par certains. Pourquoi cela ? Mieux encore, la Turquie a renforcé leurs capacités de nuisance mortelles sur les populations civiles, les soldats réguliers syriens, les soldats russes (appelés en aide par l’Etat légitime syrien), les chrétiens orthodoxes, les musulmans chiites, les sunnites eux-mêmes,… Vous oubliez de préciser qu’Erdogan pille malgré tout et sans arrêt, les installations industrielles et pétrole syriens avec la complicité active des Etats-Unis et d’Israël !? A un moment donné, il fallait que le président Bashar el-Assad, qu’on l’aime ou pas, assume ses responsabilités.
    En quoi des Ouïgours chinois, des tchétchènes terroristes, des marocains, des tunisiens, des égyptiens, des saoudiens, de qataris, des émiratis, des soudaniens, des français, des allemands, des belges, des somaliens, des jordaniens, des instructeurs militaires réguliers israéliens français états-uniens australiens allemands turcs marocains,… peuvent devenir unilatéralement syriens en Syrie ; et de surcroît en armes de guerre, pour réclamer la direction nationale dudit pays ? Il y a quelque chose qui échappe ici. Hitler pouvait-il dire à Staline ou à De-Gaulle de ne pas chasser les nazis de l’URSS ou de la France, sinon il leur fera une guerre ouverte ? Alors que justement la guerre est subie depuis des années ?

    -Contrairement à ce que dit Erdogan, nombreux sont ses soldats qui fuient les postes d’observation légaux et illégaux turcs en Syrie, sous la protection des soldats russes.
    Nombreux sont les soldats turcs victimes de tirs mortels dans le dos, de la part de nouvelles bandes armées par les américains à l’Est de l’Euphrate. Aussi bien ces soldats turcs que leurs camarades états-uniens, sont sauvés par la police militaire russe, dans ce secteur. La presse orientale en parle (photos et vidéos en appuis).

    • Hrtk dit :

      Plus d’info sur ces soldats turcs déserteurs ? Je suis un peu le sujet, jamais lu ça encore.

  11. strider_on dit :

    il va rien faire, il dit ça juste pour exciter les nationalistes turc… en plus les djihadiste qu’il soutient se prennent fessé déculotté sur fessé déculotté donc qu’il arrête de causer et qu’il se retire de la zone

    • Yannus dit :

      Ce qu’il fait il refile tous son vieux matos américain M114, M60 , Bradleys à ses proxis et les fait monter au front et garde en réserve ses Léopards 2 ses BMC Kirpi et autres Firtina à Rehanli.
      Autant dire que les Turcs ont de quoi voir venir avant de devoir engager leurs propres troupes et équipement si leurs terroproxis ne se font pas laminer avant par l’AAS , les Kurdes, les Iraniens et les Russes.

  12. @ Mr Lagneau ,
    Pouvez vous arrêter de faire passer des articles sur la Syrie , Goret va encore sniffer sa paille ?Il va encore nous menacer de Gallipolisation ! Pitié , on est déjà mort …de rire !

    • Blondin dit :

      il est très bien Goret, laissez le faire et dire ! en plus il est plutôt amusant, et il serait temps de comprendre qu’il n’est pas turc…

      • Edgar dit :

        Göret est excellent, mais, quelquefois, fatigué de son rôle, il laisse un peu glisser son turban et apparaître sa trogne de joyeux plaisantin …

      • Yannus dit :

        Je me demande ou est Sanayist et sa panoplie ( disponible en 2023) de djihadjoe ?

    • Fred dit :

      @ des pins et des érables
      Tu devrais relire les articles de Göret en ayant en tête l’hypothèse du « second degré » …

  13. Robert dit :

    Chiche, qu’ils y aillent.
    Erdogan, qui n’a visiblement pas la lumière à tous les étages, pense que les américains seront obligés de le suivre.
    Il va vite réaliser que le mythe de la puissance ottomane a trouvé ses limites.

    • Joe dit :

      D »autant que ce même Erdo prêtant à cors et à cris que ce sont les USA qui ont essayés de le renversé il y a quelques temps.
      L’Otan c’est en grande partie les USA mais aussi, sur le papier, les Européens… et les Européens sont surtout d’accord pour parler et non pas agir militairement. Ce qui en soit un plutôt rassurant dans un contexte de tensions mais aussi une presque garantie d’inaction sur le terrain.
      Chacun pense aux prochaines élections, Erdo en tête.

      • Thaurac dit :

        Il a encore arrêté des militaires (pire qu’hitler avec son nettoyage dans l’armée, idem lénine) cette semaine.
        Bientôt il n’y aura que des imans au combat..

  14. petitjean dit :

    Erdogan s’agite d’autant plus …..qu’il a perdu en Syrie !
    Patiemment, l’armée gouvernementale syrienne libère son territoire occupée depuis des années par les barbus et autres fanatiques. Des années de combats ont aguerri l’armée syrienne. Erdogan devrait faire attention, d’autant que la position de Moscou est claire : « La Syrie doit recouvrir l’intégralité de son territoire »
    Et la Turquie ne peut provoquer une rupture avec Moscou
    Alors ?!…
    La situation sur le terrain au 17 février :
    http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2020/02/recep-pour-un-desastre.html
    à noter : L’aéroport international d’Alep a repris ses activités après huit ans d’interruption en accueillant le premier avion en provenance de Damas avec 120 passagers à son bord

  15. Pitch dit :

    Erdogan joue avec le feu. Poutine ne laissera pas tomber son allié…

    • Edouard dit :

      Oui alors là, je ne serais pas aussi catégorique sur le sujet. La real politik n’est jamais très loin. Sachant que Assad n’est pas son « allié », il est son « obligé » au vue des capacités militaires, stratégiques et économiques des deux.

  16. petitjean dit :

    De la patience des Russes
    Suite aux menaces d’Erdogan des personnalités russes se sont exprimées avec clarté :
    La première de ces trois interventions est celle du porte-parole de Poutine, Dimitri Pechkov, pourtant bien connu pour ses déclarations apaisantes, sinon complaisantes et lénifiantes. Cette fois, le ton change :
    « s’il s’agit d’une opération contre les forces armées syriennes légitimes, ce serait certainement le pire des scénarios. »
    « La deuxième intervention est celle du porte-parole du ministère russe de la défense, pour commenter l’attaque israélienne contre Damas de la semaine dernière, qui a été effectuée au moment où un Airbus A320 civil allait se poser sur l’aéroport de la capitale syrienne ; le A320 a été obligé de se détourner en catastrophe vers un autre aéroport dans des conditions extrêmement dangereuses pour l’avion et donc les passagers civils qu’il transportait. C’est Gordon Duff, de Veterans Today, qui cite le commentaire officiel et souligne sa dureté »
     » Troisième intervention, celle du ministre russe de la défense Sergei Shoigou, qui se trouvait mardi en visite d’Etat à Rome. Il a commenté dans des conditions non précisées, mais selon un langage également très dur tel qu’il est rapporté spécifiquement et précisément par des sources officielles russes, le comportement des USA en Syrie, là où se trouve le pétrole… »
    https://www.dedefensa.org/article/danse-autour-de-la-patience-russe

    Ces interventions, qui prennent pour cibles les trois principaux acteurs agissant contre Assad et soutenant en sous-mains les terroristes djihadistes tout en affirmant qu’ils les combattent, cristallisent une exaspération qui touche tous les responsables de la sécurité nationale russe.

    • Thaurac dit :

      Faut dire que la Russie est spécialiste de destruction d’avion en vol, donc ils savent de ce qu’ils parlent…

      • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

        …Je n’ai trouvé aucun fait de destruction d’avion civil en vol aussi bien prouvé que Iran Air 655. Les médailles et promotions pour le meurtre de 290 civils, dont des enfants, sont particulièrement intéressantes….

        • Thaurac dit :

          Arrête de lire le bottin, c’est pas là !
          Pour que ce soit « proben » pour les russes, il faut que les morts reviennent les désigner coupables 😉 ne me fait pas rire, et je m’attendais à une réponse de ce genre..

          • Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

            Comme les armes nucléaires de Saddam Hussein le démontrent clairement, il y a souvent une différence frappante entre ce que certaines personnes proclament haut et fort, genre moulin à prières Brainwa$hington, et ce qui est la réalité …

    • Jerome dit :

      Juste une question ? Après les 202 frappés israéliennes en Syrie concernant la présence de l’Iran ! Je présume qu’il n’y a plus d’iranien en Syrie

      • Thaurac dit :

        C’est comme un jardin, tu donnes un bon coup sur la mauvaise herbe et puis tu fais de l’entretien car sinon ça a tendance à revenir.

    • lym dit :

      Les russes étaient aussi censés être au courant des routes aériennes au dessus de l’est de l’Ukraine, non?
      Alors quand le porte parole du mindef russe énonce que « Tel Aviv est parfaitement au courant des routes aériennes et de l’activité aérienne des civils autour de Damas », c’est un problème de sénilité? Sa mémoire ne remonte plus à… 6 ans?
      Ensuite, le pompon, Shoigou de se plaindre du contrôle US sur les zones pétrolières qui affecte la population… quand on a bombardé sciemment des hôpitaux, n’y a-t’il pas un léger problème là encore?!
      La tête russe va mal, elle ne fait même plus le moindre effort de cohérence.

      • Thaurac dit :

        Moi je ne cherche plus ni à les comprendre ni à les excuser, tout n’est que pipeau de leur part, ils croient que le monde entier va gober ce qu’ils arrivent difficilement à leur peuple ( qui n’a pas le choix d’ailleurs) même stature en chine, plus crédible du tout!

  17. BenL dit :

    Once upon a time… far far away !

    Erdogan ne voit pas le piège qui se referme devant lui. Il y a de grande chance que ce pays soit démantelé dans un futur relativement proche. La vision russe et américaine converge vers le détroit du Bosphore uniquement. Les 2 lascars s’entendent très bien sur ce sujet.

    Alors comment fait-on pour arriver à ces fins ? On essouffle nos amis turcs en Lybie et en Syrie.

    En Syrie, l’on voit très clairement le jeu américain. Non seulement cela ne leur coute rien sur le plan humain et monétaire mais en plus tous les mois ils se font payes par le pétrole et le gaz qu’ils surveillent. Trump n’est pas un stratège mais un bon businessman.

    Quant aux Russes, la Syrie était déjà une porte sur le Moyen-Orient. Ils veulent tout simplement là garder. Les américains ne s’y opposent pas. D’où la non-intervention de ces derniers.

    Par ailleurs, la cerise sur le gâteau serait qu’Erdogan ouvre les portes aux migrants… il est evident que l’Europe serait la tete de Turc ;-).
    Quoiqu’il en soit, l’Europe serait complètement aveugle et engluée dans un beau merdier à gérer.

    Au sujet de la Lybie, cela est encore plus limpide, encore une fois les américains restent en retrait. Les russes sont à la manette pour accéder aux réserves de gaz et pétrole en mettant au pouvoir un exécutif pro-russe.

    Erdogan n’a pas compris que pour faire une guerre, il faut une armée, une industrie de défense et des moyens financiers. Une fois que la Turquie sera lancée sur le terrain, les américains couperont les finances à Erdogan. Le pays se retrouvera asphyxié et tombera en lambeaux.

    Une fois fait, les russes occuperont la partie Est du Bosphore et les américains la partie Ouest.

    Diviser pour mieux régner cours # 101 en géopolitique.

    • Edouard dit :

      Parce que vous croyez que les USA vont accepter que la Russie prenne une part d’un membre de l’OTAN ? Les russes et les américains ne sont pas alliés. Alors imaginer se partager le Bosphore entre deux concurrents, lieu hautement stratégique, c’est une chimère.
      Poutine et Trump sont peut être « compères » de circonstances, pourquoi pas. Mais surement pas allié.
      Sans parler de la population turcs qui ne se laissera pas envahir et occuper sans réagir.

      • BenL dit :

        Bonjour @edouard,

        Vous croyez que c’est le pouvoir turc qui interessent les US et la Russie…ou plutot la position geographique du pays ?
        L’idee est peut-etre surrealiste, j’en convient d’ou ma reference a un film d’animation …

        Par ailleurs, il ne faut jamais dire chimere…car dans l’histoire la ville de Berlin a bien ete partagee entre les allies.

        Tout est possible meme l’impossible a nos yeux.

      • Thaurac dit :

        Certains prennent leur rêve pour de la réalité

    • Motox1 dit :

      je pense que vous vous trompez de destination, il suffit de lire un peu l’histoire pour connaitre la valeur de la Turquie et ses empires d’ancêtres…si vous pensez qu’ils se laisseront faire vous n’avez rien compris.

    • Thaurac dit :

      Donc Assad a le choix en la peste russe et le choléra iranien?
      Cornélien comme choix!

      • Robert dit :

        Thaurac,
        De votre point de vue.
        En réalité, Assad a le choix entre la liberté de son pays de ne pas subir la majorité sunnite pour les minorités ou la soumission à cette tyrannie.
        Les USA, Israël et l’Arabie Saoudite ont clairement choisi la majorité sunnite, le peuple syrien semble préférer celui qui protège sa souveraineté, quitte à y laisser une part de liberté.
        Les palestiniens aimeraient bien être souverains chez eux, mais d’autres ont choisis pour eux ce que vous préconisez pour la Syrie, la soumission.

        • fabrice dit :

          Jusqu’en 1964 le terme « Palestinien » désignait les Juifs. Les autres avaient formé le « haut comité arabe »
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Haut_Comit%C3%A9_arabe
          Les archives diplomatiques françaises sont consultables, ainsi que les journaux de l’époque à la BNF
          A sinon, vous avez raison, les Juifs aimeraient bien être souverains chez eux. Ils ne nient d’ailleurs pas la souveraineté arabe en Arabie.

  18. lxm dit :

    En clamant haut et fort qu’il récupérerait tout le territoire syrien, Assad vise explicitement les zones sous contrôle de la turquie, il a déjà arraché des accords avec les kurdes quand ces derniers l’ont appelé à l’aide face aux turcs, quand aux américains, on se demande ce qu’ils fichent encore là bas, n’ayant plus à priori de rôle actif.
    Erdogan répond à Assad qu’il fera tout pour ne pas céder et s’autorise à attaquer n’importe quel objectif en syrie si nécessaire( menace d’assassiner Assad je présume). Poutine dit qu’il aidera assad à éliminer tous les terroristes jusqu’au dernier, les avions russes font le boulot des bombardements.
    En vidant Idlib d’une partie de ses djihadistes les plus farouches pour les déverser en Libye, Erdogan a généré une baisse de pression, qui a déclenché l’offensive opportuniste d’assad, ce dernier a alors pu avancer comme dans du beurre et libérer les routes et infrastructures autour de l’ouest d’Alep. Bien qu’Al Qaida ai théoriquement 50000 hommes sous ses ordres, ils ne se sont pas fait sentir jusque là, ils ne doivent servir que de force d’occupation et de rançonnage. Les turcs ont vite envoyé des effectifs et construit des fortifications pour contenir l’offensive sur Idleb.
    Je ne connais pas les forces en présence sur le terrain, mais les unités iraniennes et les supplétifs chiites ont dû jouer un grand rôle vu que mêem des iraniens sur l’euphrate ont semble t-il été mobilisés pour l’opération, la communauté alaouite ayant beaucoup perdu ne peut plus jouer de grand rôle en Syrie. Je ne sais pas actuellement comme va se redéfinir la politique intérieure du pays, mais il faudra forcément des changements constitutionnels pour éviter l’affrontement inter communautaire. J’espère que la Syrie de cette décennie passée ne préfigure pas la France de demain, vu à quel point notre pays se libanise à grand vitesse.

    • aleksandar dit :

      L’Armée Arabe Syrienne n’est pas une armée alaouite.
      C’est un armée de conscription, toutes les religions y sont représentées.
      Les sunnites forme le contingent le plus important puisqu’ils sont majoritaire.
      Le CEMA syrien est alaouite mais les trois quart des chefs des grandes unités sont sunnites.
      D’autre part , la Syrie n’est pas Israel, personne n’est obligé de déclarer sa religion et de la faire figurer sur ses papiers d’identité. Certains sont même athée sans que cela ne pose de problème a qui que ce soit
      La Syrie est un état laïque.
      Inutile de revenir sur l’armée syrienne qui n’existe plus et sur le fait que ce sont les milices iraniennes qui mènent les combats c’est juste de la propagande
      La 25eme division des forces spéciales ex Tiger force qui a mené les combat dans la liberation de Khan Sheykun, Maa »rat El Numan, Saraqib et maintenant le libération de la M5 et d’Alep ouest est entièrement syrienne.
      Syrienne , pas alaouite.

      • fabrice dit :

        La Syrie est aussi « laïque » que l’URSS était « démocratique »ou que l’Iran une « république ».
        La Syrie n’est pas Israël, on a bien compris. En Israël, il y a un Etat, une démocratie, une armée et une économie qui fonctionnent (remarquablement bien d’ailleurs) et sur un autre niveau que n’a jamais atteint l’état syrien.
        Parlez de « force spéciale » pour les troupes syriennes relèvent du comique. Vous vouliez dire « gros bras » « videurs de bars » « criminels sortis de taule » « violeurs » « petite frappe » ?

  19. Roberto dit :

    Mauvais temps pour le sultan :
    http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2020/02/recep-pour-un-desastre.html
    Le problème est qu’Erdogan a perdu plusieurs fois la face et pourrait choisir une sortie par le pire.

  20. Maya dit :

    Les turcs n’ont absolument pas le niveau pour combattre la très aguerrie armée syrienne.

  21. mouchetoxique dit :

    Le Russe est patient, mais pas longtemps. Ça va être de toute beauté toutes ces cuves de pétrole en feux à l’entrée du Bosphore d’Istanbul, ça va se refléter sur l’eau la nuit, ça va faire joli.

    • Thaurac dit :

      Et des filets d’acier, mines ,en travers, merveilleux pour les croisières russes en méditerranée…

  22. Max dit :

    Recep Tayyip Erdogann’a que deux alter-ego : Trump le goinfre fils à papa et Kim Jong-un le seul petit gros obèse de Corée du nord ! Des morfales…

    • Thaurac dit :

      Comme on pourrait dire qu’au niveau de dictature, il a comme alter ego, poutine , xi et le même kim Jong
      Erdogan serait plus duerte, avec un peu moins de nationalisme pour duerte

  23. Gandalf dit :

    Erdo le rigolo. Ce mec passe sa vie a faire des menaces. Mais sur le terrain c’est plutot le bordel pour la Turquie.

  24. mouchetoxique dit :

    http://avia-pro.fr/news/turciya-grozit-postroit-neboskryoby-iz-cherepov-ubityh-rossiyskih-voennyh

    au cours de la semaine dernière, la Turquie a perdu environ 20 chars et plus de 40 véhicules blindés de transport de troupes remis à des militants en Syrie, et la plupart d’entre eux ont été détruits par des frappes aériennes russes.

  25. jo dit :

    SAle temps pour les Musulmans, Apres la pertes Totale de Jerusalem, vient la perte Totale de Constantinople.

  26. Yannus dit :

    Bonjour,
    aujourd’hui c’est le calme avant la tempête?

  27. ETI68 dit :

    Au-delà des diatribes, toujours rien de neuf donc. Nous attendons donc l’offensive « imminente » des Turcs. Soutenus par les EU ? Encore une fois, il n’y a pas d’autre discours à tenir du point de vue de Washington. Qu’on le veuille ou non, la Turquie est toujours un « allié » de l’OTAN qui fait face à un ennemi syrien, allié de Moscou, jadis l’URSS, aujourd’hui la Russie. C’est ridiculement « guerre froide », tout le monde le sait, mais il y a des réalités politiques et juridiques dont il faut tenir compte. Et puis, il ya soutenir et soutenir… Après tout, Washington peut soutenir la Turquie avec autant de « vigueur » que Poutine a soutenu la Syrie, lorsque Washington a fait bombarder son territoire… Au-delà du « ho, ça c’est pas gentil », on n’a pas vu grand chose… Trump pourrait bien rendre la pareille à Poutine… L’armée turque n’est pas brillante, quant à l’armée syrienne, elle ne vaut pas grand chose sans la Russie et ses supplétifs Hezbollah et Pasdarans (on voit mal l’Iran se mêler de l’affaire d’Idleb au risque de se mettre Ankara à dos ce qui, je le reconnais, serait délectable…), et au niveau matériel aérien et terrestre, elle accuse un certain retard face à Ankara, mais ses forces sont plus aguerries. Donc, à suivre… Quant aux Européens, s’ils ne s’en mêlent pas, ce n’est pas par choix mais par manque de moyens diplomatiques et militaires; ils devraient, en fait, s’en mêler, non pour s’occuper de l’imbroglio hérité des Etats-Unis, mais pour défendre leurs intérêts et tenter de démêler l’imbroglio né de leurs erreurs coloniales dans la région… Quant à Chirac « qui a compris que le seul allié c’était Saddam Hussein » a dit quelqu’un, on parle bien du même Chirac ? Celui qui, lorsqu’il était premier ministre de Mitterrand, et par la voix de leurs émissaires respectifs, Marchiani et Rouleau, a été se soumettre à Téhéran, cédant au chantage des preneurs d’otages français au Liban ? ET qui étaient les négociateurs iraniens à l’époque, sinon des pasdarans, dont Mohsen Rafiqdoust, leur ministre… Quant à l’alliance avec les prétendus « pays laïcs » de la région, Saddam hier, Assad aujourd’hui, précisons au sujet de Damas, que la capitale syrienne fut toujours une base accueillante pour les terroristes iraniens, les pasdarans de la force Al Qods, pour ne pas la citer, implantée au Liban, là où des otages français furent retenus des années durant, là où 59 parachutistes et 241 US Marines trouvèrent la mort dans des attentats initiés par l’Iran (qui en tire une grande fierté), le 23 octobre 1983, et que Al-Qods agit en coordination avec l’ambassade iranienne en Syrie. Et Assad père ne savait rien des attentats anti-français menés par l’Iran, au Liban et en territoire français ? Ben voyons… Toute honte bue, Sarkozy a invité le fils Assad à un 14 juillet et fait défiler les camarades des victimes du 23 octobre devant lui. Macron joue la carte pétrolière iranienne contre Trump. Et certains en viendraient presque à pleurer la mort de Soleimani. Le trio gagnant, dès lors : Destruction du régime islamique iranien, élimination/éviction d’Assad et éviction d’Erdogan, accompagné d’une sortie de la Turquie de l’OTAN et de la rupture des négociations sur l’adhésion de la Turquie à l’UE et, qui sait, quelques révisions territoriales ? En attendant, entre Assad et Erdogan, comptons les points…

  28. Auguste dit :

    Il demande maintenant le soutient aérien des US et l’envoi de Patriot.Pauvre Erdogan,il ne sait plus ou il en est,avec ses allers retours US-Russie.Même avec ses alliés djihadistes ça ne va plus très bien.

    • Jerome dit :

      ben il n’a qu’a distribuer des uniformes a ses djihadistes

      • Auguste dit :

        Ils ont eu des uniformes et des blindés,c’est sur d’autres promesses, qu’Erdogan n’aurait pas tenues,qu’il y a friction.L’armée turque aurait évacué 2 villages pour cette raison.
        PS:Dans la journée,parachutages US d’armes et munitions à Der Ezzor.Et ce soir 3 C17 US ont atterri à Incirlik.A force de chercher Poutine,ils vont finir par le trouver.Et nous on va se retrouver embrigadés dans un nouveau merdier.

    • Jerome dit :

      En 2004, Assad a mis fin à des décennies de méfiance syro-turque à l’égard de la frontière en devenant le premier président syrien à visiter Ankara. Il a également accepté la souveraineté turque sur la province de Hatay et jeté les bases qui mettraient fin théoriquement à tout soutien aux groupes kurdes, arméniens et de gauche qui étaient historiquement soutenus par la Syrie contre l’État turc. Assad a également présenté Erdogan au Hamas et à d’autres groupes palestiniens, faisant ainsi de la Turquie un acteur de première ligne dans le conflit israélo-arabe. La Syrie a également eu un impact sur les relations historiques turco-israéliennes, ce qui se poursuit encore aujourd’hui. Basbug, l’ancien chef de l’armée turque, a confirmé que les services de renseignements militaires syriens avaient renoncé au PKK et à Ocalan. Soner Cagaptay, dans son livreLe nouveau sultan , explique également comment la Syrie a cessé de soutenir le Parti des travailleurs du Kurdistan, conduisant ainsi à la stabilité entre Ankara et les Kurdes et contribuant à l’amitié entre Assad et Erdogan.
      En août 2010, lors du pic des liens étroits d’Erdogan avec Assad, lors d’un rassemblement électoral à Gaziantep, le Premier ministre turc de l’époque a parlé de son appréciation de sa fraternité avec Bachar, et de la manière dont cela aidait à guérir une fracture de près de cent ans. qui se concentrait autour de Gaziantep à la frontière turco-syrienne. Erdogan faisait bien sûr référence à des décennies de scénario proche de la guerre qui existaient entre Ankara et Damas.
      https://www.youtube.com/watch?v=T_4im5VBc9M

      • Vinz dit :

        Oui mais le problème d’Erdogan avec la Syrie des Assad, c’est que les Assad (baas) sont épidermiquement laïcs et donc frérotphobes.
        .
        Donc votre histoire, c’est celle de la carpe et du lapin 🙂

  29. lxm dit :

    attention, info importante, la turquie arme directement les djihadistes en matériel lourd, il y a depuis quelques minutes circule une vidéo des rebelles d’idlib contre attaquant à nayrab avec un m113 qui vient des stocks turcs. C’est à dire que comme depuis le début de l’offensive d’assad la turquie a fait entrer des centaines de blindés et des dizaines de tanks à idlib, elle semble faire exactement comme poutine au donbass qui avait fait entrainer les rebelles ukrainiens sur des centaines de chars et qui avaient renversé la tendance par une offensive éclair.

    • Hrtk dit :

      Ca fait un sacré moment que la Turquie fournit des M113 aux rebelles…

    • Jerome dit :

      Pulverisé par des Su-24… La russie est aux aguets…C’etait un test d’Erdogan , la Russie a repondu presente

    • ok dit :

      Les carcasses de ces materiels lourds gissent dans le desert a l’heure actuelle, calciné par des frappes russes

    • Vinz dit :

      M113 c’est pas vraiment du lourd. C’est plutôt du carton sur chenille. Par contre les M60, si c’est avéré, c’est plus sérieux.

  30. Pascal (l'autre) dit :

    Je comprends mieux l’expression « aller se faire voir chez plumeau »

  31. Castel dit :

    Aux dernières nouvelles, 2 nouveaux soldats Turcs, auraient été tués par des frappes Syriennes….
    ça sent de plus en plus le roussi !!

  32. Hrtk dit :

    En revanche il semblerait que les rebelles ait abattu 2 drones russes avec des MANPADS, ça c’est moins cool si les djihadistes en ont reçu un gros stock.

  33. Habitué d'opex360 dit :

    Je ne comprends pas comment le modérateur d’opex360 peut laisser passer une « contribution » (?.!) comme celle de ce « Plumeau ».
    .
    À la rigueur je peux comprendre pour le principe de la liberté d’expression des idées. Mais concernant la grossièreté immature du propos, je ne vois pas quel principe la rend acceptable.

  34. Jerome dit :

    La Ligue arabe a récemment déclaré que la Turquie doit rester en dehors des affaires arabes, surtout en ce qui concerne la Syrie. La même Ligue arabe qui a condamné Assad il y a huit ans est maintenant prête à l’accueillir afin qu’il puisse contrôler la Syrie et exercer une influence sur la région arabe. Ils préfèrent l’avoir plutôt qu’Erdogan. Pour Erdogan, c’est un renversement complet et une défaite car Assad n’a pas seulement survécu, mais a fait un retour régional avec les Émirats arabes unis, Bahreïn, l’Égypte et Oman. https://gulfnews.com/world/mena/arab-league-turkey-offensive-invasion-of-arab-land-1.67087803

    • Vinz dit :

      « We call for the exit of Turkey and its forces, as well as all foreign forces that have violated this Arab country – and to push for a successful political solution »
      .
      Laule. Un mangeage de keffieh d’anthologie.

    • Hrtk dit :

      Certains commentaires valent le coup !

    • hoopy dit :

      Les communicants de l’OTAN sont dans leur rôle, tout comme Stoltenberg: faire croire à l’extérieur que tout va bien, que l’OTAN est uni. Mais ce ne sont que des administratifs et ce ne sont pas eux qui décident de ce que fera ‘OTAN en cas de conflit impliquant cette Turquie neo-ottomane.