CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Espace : La France rejoint l’initiative « Opérations spatiales interalliées », lancée par les États-Unis

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

23 contributions

  1. jyb dit :

    Depuis quelque temps déjà, outre atlantique il y a la France…et les européens. C’est ce que soulignait un article récent du national interest sur les puissances spatiales en « s’étonnant » de voir la France comme une puissance spatiale aux cotés des usa, de la russie ou de la chine. Ce qui souligne aussi le déclassement du uk aux yeux des américains.

    • mich dit :

      Bonjour ,je ne sais pas si il faut faire une généralité avec les anglais sur ce point ,car dans le spatial ce n ‘est pas du tout nouveau qu ‘ils n ‘investissent pas énormément ( sauf peut être dans les communications) grâce à leurs rapports privilégier avec les USA ,en touts cas pas comme nous qui maintenons un effort constant à l ‘image des dépenses nucléaires ,même si c ‘est moins.

    • Galopante dit :

      La France n’a même pas leur fusée de l’espace, elle est aussi une puissance spatiale ?
      certes elle peut fabriquer qq pièces pour Ariane.

    • EchoDelta dit :

      Il y a actuellement un cycle de négociation sur le statut juridique des données captées par les GAFA dans les entreprises françaises, y compris de défense, avec les US.
      Par exemple tous ceux qui utilisent Outlook 365 savent que leurs données sont stockées aux USA et surtout sous statut juridique US, autrement dit l’utilisateurs n’a aucun droit national à faire prévaloir sur ses propres données produites par ses soins.
      Ce problème prend une telle ampleur telle qu’il y a une grosse négociation qui démarre et je ne serais pas surpris que ce volet en fasse partie. C’est une négociation un peu inédite et de grande ampleur qui s’annonce et qui va probablement déborder sur les telecoms, les réseaux, les matériels utilisant ou produisant des données sensibles etc.

      • Thomas dit :

        heu…
        Je suis sous Microsoft avec MS Office, et comme pour la majorité des clients français mes données sont stockées à Clichy sous Bois ou Saint Ouen.
        Que les GAFA aient accès à ces données est une certitude, mais faut pas écrire n’importe quoi non plus

        • EchoDelta dit :

          SI vous utilisez Office 365, avec la suite logicielle en ligne, avec accès aux Sharepoint et Onedrive les données ne sont plus en France. Suite à une demande spécifique Microsoft pouvait vous écrire que les données étaient stockées en France, ce n’est plus le cas depuis l’année dernière…
          Si vous utilisez cette suite logicielle demandez à Microsoft de vous l’écrire et vous verrez.

  2. Auguste dit :

    Etre introduit dans le cercle jusqu’ici fermé des « five eyes »,faut-il le prendre dans le sens positif ou négatif?.De prime abord, cela semble une reconnaissance du poids de la France.Mais au deuxième rabord,est-ce que ça ne lui lie pas un peu les mains?

  3. Vous en tenez vraiment une sacrée couche ici quand le mot Outre Atlantique est dans un article !!!! C’est parler pour parler …Médire pour médire, et c’est toute l’année sur ce type de sujet …Y’a pas à dire on sent le sens constructif et la bonne volonté d’une certaine franchouillardise !

  4. Pascal (l'autre) dit :

    « Vous en tenez vraiment une sacrée couche ici quand le mot Outre Atlantique est dans un article !!!! C’est parler pour parler …Médire pour médire, et c’est toute l’année sur ce type de sujet » On peut effectivement pointer la mauvaise volonté de certains pour tout ce qui touche de près ou de loin aux U.S. mais l’inverse à savoir la béatitude n’est guère plus constructive!

  5. Wagdoox dit :

    Il faut faire l’Europe sinon on va devenir américains qu’ils disent. Au finale avec l’Europe on devient toujours plus américain