Malgré des réserves, les députés allemands ouvrent la voie à la mise au point d’un démonstrateur du SCAF

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

88 contributions

  1. blavan dit :

    Bof, les allemands entrent en marche arrière et le moindre changement de majorité parlementaire chez nos voisins va tout remettre en question. Les américains sont tranquilles , ils vont encore pouvoir vendre leurs avions de chasse pour longtemps ! Europe ?????

    • sergeat dit :

      Toutes ces discussions alors que 77 millions d’euros ne représente qu’une pré-étude sur la définition du futur SCAF(que se passera t il quand il faudra lancer le projet?),et que l’accord entre MTU et Safran n’est pas réellement formalisé ,on est mal barré.

  2. Noël BERGON dit :

    les « teutons » sont égaux à eux même…UN COUP DANS LE ZIG UN COUP DANS LE ZAG…il y a simplement qu’à regarder la dernière en date… »krypto ag »…si ils sont dans le projet « SCAF »,c’est pour apporter leur soutien…aux ricains ! pour avoir les plans les Américains n’auront pas besoin de faire grand chose…peut être vendre les F35 aux casques à boulon à moins de 80 millions de DM pièce !…

  3. philbeau dit :

    Et allez , on continue dans le déni …Les allemands vont faire de l’obstruction point par point , ce qu’ils savent faire le mieux , et on (Macron &co) fait semblant de ne rien voir (dame ! on a une étiquette de leader de l’europe à faire valoir , s’pas !) . Ce vote du bout des lèvres n’a aucune valeur , et étant donné la situation politique de l’Allemagne en ce moment , sera annulé par la prochaine commission du bundestag , sous la pression évidente des verts , future force dominante avec l’Afd , selon le schéma qui se reproduit partout en europe occidentale , partie du continent qui ne sait plus où elle habite . On est partis pour un magnifique jeu de dupes , auquel il fallait s’attendre , et où nos industriels vont perdre des plumes, dans l’aéronautique comme dans le char futur . Je le répète , le NGF , s’il finit par aboutir , ne sera pas un produit d’export pour Dassault et ses contributeurs , trop cher et bloqué , dans sa catégorie , par le poids diplomatique américain ( la qualité du produit n’y est pour rien) . Le chant du cygne potentiel de cette magnifique firme qui a réussi à échapper jusque là à la folie furieuse de désindustrialisation de nos politiques imbéciles . Idem pour Nexter , la pseudo coopération avec l’Allemagne étant par nature toxique pour les français,faute du soutien de leurs gouvernants . Il est plus qu’urgent de reconsidérer les deux projets sur des bases d’intéret national , ce qui veut dire moins chers et plus adaptés à la défense du territoire avant tout .On préservera dans le même temps la capacité d’exportation de nos industriels . Dans le cas contraire , cette tromperie politique d’une europe de la défense qui ‘intéresse aucun pays européen sera le cercueil de notre industrie de défense .

    • Blondin dit :

      je pense qu’au contraire il faut continuer, quoi qu’on en dise la coopération européenne avance, certes doucement et avec son lot de difficultés mais si on veut encore exister en tant que Français dans 50 ans, ça passe par l’Europe. Mais il faut assurer nos arrières, faire preuve de cynisme/opportunisme ou autre mot en …isme, et prendre ce qu’on peut dans cette affaire. Si ça marche tant mieux, on aura « gratter » du financement, sinon tant pis, on en aura profiter au moins un peu, et sinon, on se débrouille tout seul ! J’ai souvenir d’avoir lu qqe part que les anglais avait fait comme ça pour le développement du radar AESA du typhoon, en participant avec les Allemands, Espagnols et Italiens au programme commun tout en travaillant en // au cas où ça ne marchait pas à plusieurs. J »espère qu’on assure nos arrières, c’est trop important pour prendre des risques avec ces Allemands qui auront toujours l’impression d’être lésés.
      Concernant le MGCS, ça me semble quand meme moins stratégique que le NGF/SCAF, les KMW/Rheinmetall sont très bon dans ce domaine, et si Nexter a clairement un vrai savoir faire à mettre en avant, on arrivera toujours à faire un char, plus facilement qu’on chasseur de haut niveau. En passant, pour travailler quasi quotidiennement avec Nexter, sur plusieurs projets, on entend jamais parler de KMW… la JV KNDS semble n’exister que sur le papier.

      • Lechavenois dit :

        à Blondin :
        .
        « …je pense qu’au contraire il faut continuer, quoi qu’on en dise la coopération européenne avance, certes doucement et avec son lot de difficultés mais si on veut encore exister en tant que Français dans 50 ans, ça passe par l’Europe… »
        .
        + 10
        .
        Face au 2 géants (USA et Chine et leurs hégémonies assumées ), mais aussi face à l’explosion démographique du continent africain ( avec tous les aléas qui vont avec ), il faudra  » la jouer en équipe « .
        .
        Que ce soit au niveau économique, financier, politique ou encore militaire, plus nous serons nombreux et solidaires, plus nous saurons faire face aux grands enjeux géopolitiques à venir que je ne vois pas, pour le moment, dés plus faciles.

        • José dit :

          Ce discours n’existe qu’en france. En Allemagne öu j’habite on a pas besoin d’Europe pour exister dans le monde!!! N’importe quel PME d’un petit village de Baden Württemberg ou Bayern joue mondiale sans difficulté. L’Europe est vue comme un fardeau ici en Allemagne. C’est en France qu’on pense toujours qu’il faut etre grand pour compter dans le monde!!!! Regardez l’accueil réservé aux Discours de Macron!!!!!!Malheuresement les Francais sont imbibé dans ce discours franco-francais cherchant toujours une grandeur hypothetique. Dans toute l’heurope du Nord le premier souci des dirigeant c’est le « Wohlstand der Menschen »(le bien-être » des gens….. Et non la Grandeur

          • NRJ dit :

            @José
            Ce n’est pas très étonnant. Mais il n’en reste pas moins que l’Allemagne sera incapable de faire le SCAF en solo. Et si elle veut exister face aux USA et la Chine (et elle cherche de plus en plus son autonomie), ce ne pourra pas être seul.

      • ricojaneiro dit :

        @blondin : Tout à fait d’accord avec vous

    • NRJ dit :

      @philbeau
      Déjà, plus les allemands dépensent dans ce projet, plus ils auront des remords à en sortir (c’est le principe du ‘to big to fail ». Quand on dépense beaucoup, on préfère continuer à dépenser que de faire marche arrière, pour le meilleur et pour le pire). Donc si les allemands commencent à investir lourdement sur le SCAF, les écolos et autres (qui se parent pourtant d’être européens ne l’oublions pas, ce qui décrédibilise encore plus le principe de sortir d’un projet européen), ils auront d’autant plus de mal à sortir. Sans compter que le monde se tourne vers davantage de chaos et même les allemands en prennent conscience, raison pour laquelle ils continuent d’augmenter leur budget de défense, au-delà des annonces (si ça pouvait pareil en france…)

      « Le NGF , s’il finit par aboutir , ne sera pas un produit d’export pour Dassault et ses contributeurs […] par le poids diplomatique américain ». C’est faux ou pour le moins négligeable pour plusieurs raisons :
      1 le poids diplomatique américain existe depuis des dizaines d’années. Est-ce que ça a empêché le consortium Eurofighter de vendre des avions à l’Arabie Saoudite et autre ? Pas que je sache. C’est plutôt même les allemands qui se payent le luxe de refuser une vente.
      2 Dans le monde de demain, il n’y a que les USA, la Chine, et à la rigueur la Russie qui ont les moyens de se payer un système comme le SCAF. A cause de la hausse des coûts, il y aura beaucoup moins de vendeurs sur le marché. A partir de là, pouvoir vendre sans intervenir dans la politique interne du pays client sera un choix probablement prisé par plusieurs pays (pour rappel, les F-35 ne peuvent combattre avec la fusion des données sans l’accord américain, puisque les centres d’analyse sont basés aux USA). Et cela permet d’acheter des avions sans faire face aux lois comme CAATSA. Enfin, la présence de l’Allemagne, de la France et de l’Espagne donne un poids diplomatique supérieur à une offre réalisée par la France seule.

      3 On n’a pas forcément besoin d’exporter le SCAF. Contrairement au Rafale où l’exportation était nécessaire, faute de quoi on assistait à l’arrêt de la production ou pire, le SCAF devrait avoir suffisamment de commandes avec les pays producteurs pour que la pérennité de ce programme soit assurée.

      100% d’accord avec Blondin

      • philbeau dit :

        « « Nous allons le faire car nous ne voulons pas détériorer les relations franco-allemandes, et ce juste avant la venue du président français Emmanuel Macron ce week-end en Allemagne pour la Conférence sur la sécurité de Munich », avait pris soin d’expliquer, rapporte l’AFP, Rainer Brandl, le rapporteur du projet à la commission du Budget.
        Que d’enthousiasme …de la politique à la petite semaine . La suite va être intéressante , je vous ai livré mon pronostic plus haut . Et je pense que vous n’êtes pas sérieux quand vous affirmez que le programme SCAF pourrait se contenter d’un marché réduit à la France , l’Allemagne et l’Espagne . Même les américains , infiniment plus riches que les trois pays réunis, cherchent à exporter leurs avions , et pèsent de tout leur poids diplomatique pour le faire . Exporter est décisif pour Dassault , et le NGF , non exportable de par son prix (même l’Arabie Saoudite ou le Quatar ont des limites quant à dépenser sans compter ) , et aussi peut-être par des petites peaux de bananes amicales comme nos »amis » allemands savent le faire , en bloquant pour d’obscures raisons morales (mais de vraies raisons commerciales) les marchés de leur voisins européens . Encore une fois, cette Europe de la Défense n’est qu’un concept électoraliste avancé avec force communication par Macron. Elle ne rencontre aucune réponse favorable ailleurs . Pire pour lui , depuis son discours de la Sorbonne , les allemands lui ont affiché un « vent » humiliant . A l’inverse , les accords entre pays qui ne sont pas des adversaires commerciaux directs comme la Belgique qui accepte une mutualisation de ses moyens blindés avec les français à travers le programme Griffon , ou les chasseurs de mine
        belgo-néerlandais , aboutissent eux . C’est ce format qui assurera la pérennité de nos industriels de défense , et pas ces grosses machines politiques montées dans leur dos .

        • NRJ dit :

          @philbeau
          En soit, la réponse de Rainer Brandl est ridicule, ou du moins montre clairement un mépris de l’intérêt du peuple allemand. Concrètement il dit qu’il est prêt à repousser la défense de cet intérêt dans le but qu’une cérémonie se passe bien, ce qui est absurde. La vraie raison est probablement qu’il ne pouvait pas donner son accord, et cette fausse raison était une porte de sortie, aussi absurde soit elle.

          Le prix du programme est encore inconnu. On sait que ça va être colossal, mais on ne sait pas encore à quel point. A partir de là il est nécessaire d’avoir un ou plusieurs partenaires (ayant eux-mêmes des moyens financiers non négligeables), alors que seul on y arriverait pas (sinon en jouant au poker par l’exportation le futur de l’appareil). Donc ça va effectivement être difficile tout seul, alors tout seul ce sera impossible.

          Après vous avez raison, les allemands ne sont pas des partenaires parfaits. Si on pouvait faire un programme dans lequel on maîtriserait tout et qu’on ne filerait que les miettes à des petits pays, on devrait naturellement le faire (à condition évidemment qu’ils payent, car le programme coûte cher), mais ce sera avec qui ? En fait vous critiquez beaucoup mais vous proposez qui pour remplacer les allemands ? Les belges qui achètent le F-35 ? Les anglais qui font un avion complètement différent ?

          • philbeau dit :

            Je préconise une réévaluation de nos besoins avant tout . Je le répète , le SCAF est l’enfant mal-formé de l’orgueil personnel de Macron , qui s’est rêvé en leader d’une Europe qui n’existe que dans son fantasme , hélas partagé par beaucoup de français , qui sont encore nourri des souvenirs de l’époque gaullienne . Il y a confusion des genres , et l’UE ne dépassera pas le cap d’une simple zone économique commune (et encore) , le plus petit commun dénominateur à ce capharnaüm de nations très différentes dans leur appréhension du monde qui les entourent , même si elles ont une communité d’origine et d’histoire liées aux racines de leurs peuples . Leur histoire personnelle les imprègne à l’évidence . Je ne suis pas dans la critique , je pointe l’erreur à mon sens d’analyse . Et l’intérêt de la France et de ses industriels , encore une fois , n’est pas de singer l’Amérique . C’est peine perdue dès le départ . Interrogeons nous sur le le réel dimensionnement idéal de notre défense nationale . De Gaulle en visionnaire l’avait bien définie, avec en particulier la mise en place de l’arme atomique, la défense du faible au fort . Toute notre réflexion doit être circonscrite sur cette idée , l’intérêt national . Macron joue à la grenouille qui veut se faire plus grosse que le boeuf en proposant (quelle prétention ) d’offrir notre « parapluie nucléaire » à ceux qui le demandent ?! Sur quelles bases , quelle politique , quelle organe décisionnel , etc , etc …Des rodomontades de communication , pour lequel personne ne lui répond , et qui ont même pour résultat de conforterl’image de nation orgueilleuse que les français donnent parfois au monde entier (donneurs de leçons). Ridicule , et contre-productif . Il est à souhaiter , paradoxalement , que ce soit les allemands eux-mêmes qui sifflent la fin de la récré en refusant d’aller plus loin dans l’ivresse irénique de ces projets démesurés . Et pour répondre à votre question , je crois en effet que s’il fallait privilégier un partenaire de coopération , les anglais seraient plus fiables , ne serait-ce que parce qu’ils ont déjà un savoir-faire d’un niveau comparable au nôtre (alors que les allemands refusent par principe d’admettre toute insuffisance partielle)

          • NRJ dit :

            @philbeau
            « le SCAF est l’enfant mal-formé de l’orgueil personnel de Macron « . Non.

            C’est une chose assez exceptionnelle, car le concept d’un SCAF franco-allemand ne vient non pas des politiques qui l’auraient poussé comme cela est arrivé pour les autres programmes européens (A-400M, Tigre, NH90 etc). A l’origine, le SCAF a été poussé par Airbus et Dassault, qui se sont répartis eux-même le travail (Dassault pour le chasseur, et Airbus pour l’essaim de drones). Le gouvernement a même du rappeler Dassault à l’ordre, voyant qu’il n’avait aucun contrôle car c’était Dassault qui décidait.

            « l’intérêt de la France et de ses industriels , encore une fois , n’est pas de singer l’Amérique ». Non effectivement l’intérêt de la France est de sauver son industrie aéronautique de défense sur le long terme. Pour cela il faut non seulement faire un avion (chose compliquée, on a vu les grosses difficultés du Rafale et ce qu’on a risqué), mais pas seulement. Si on fait comme les anglais avec le Tempest (en supposant qu’on en ait les moyens), on ferait au mieux un F-35 amélioré avec 20 ans de retard sur les USA. Donc à la génération suivante on serait dépassé. L’essaim de drone est donc nécessaire, et imposera des investissements importants, car c’est des technologies nouvelles qu’on ne maîtrise pas complètement. Bref, faire un avion seul serait déjà très difficile, alors faire un avion et l’essaim de drone, c’est mission impossible, sinon en sacrifiant l’armée de terre et la marine. On a toujours un choix. C’est pour cela qu’on a besoin des allemands.

            Pour les anglais c’est une très mauvaise idée. D’une part ils veulent un avion de supériorité aérienne, là où nous voulons un avion polyvalent capable de se poser sur un porte-avion (les anglais ont le F-35 pour ça). Et il y a une différence importante entre ces 2 types d’appareil. Pour mémoire, c’est cette différence qui nous a mené à sortir du programme Eurofighter. D’autre part, les anglais ont le F-35 et utilisent donc le cloud informatique du F-35, cloud basé sur des centres d’analyse basés aux USA. En d’autres termes si on fait le Tempest, on utilise le cloud américain et on perd notre souveraineté. A partir de là, les anglais c’est une mauvaise idée, à vous de trouver un autre pays (et ne me dites pas l’Inde par pitié).

          • NRJ dit :

            Pour ces raisons, la décision de faire un SCAF franco-allemand ne répond pas à un besoin idéologique, comme vous faites l’erreur de le penser, mais à un besoin financier pragmatique. Il faut faire le SCAF en franco-allemand, ou perdre notre souverainté, ou perdre notre marine et armée de terre. C’est pas plus compliqué.

          • philbeau dit :

            Quand je parle des anglais , je ne propose pas d’adopter le Tempest qui n’est , tout le monde est assez d’accord là dessus , qu’un rattrapage politique pour rester dans la roue des français qui avaient déjà fait hélas leur choix en se tournant vers les allemands (je parle de nos politiques , pas de nos industriels) . Et vous avez sans doute raison quand vous dites que c’est essentiellement pour des raisons financières qu' »on » fait les yeux doux à l’Allemagne . Belle erreur politique , nos voisins teutons sont peut-être lourdauds croyons-nous , mais là ils nous voient venir …Donc , bien que n’étant pas très chauds au départ (rappelons -nous le chef d’état-major de la Luftwaffe qui préconisait de sélectionner le F35 , en bon atlantiste qu’il est comme ses concitoyens) , ils suivent quand même , pas à pas en traînant les pieds , et surtout en nous présentant la facture : la parité du programme , alors qu’on sait qu’ils n’ont pas les compétences , et la part du lion dans le MBT , avec à la clé le risque de Nexter de se faire bouffer par Rheimetall. Passons sur la difficulté énorme d’intégrer les firmes espagnoles qui frappent à la porte , et qui là ont pour le coup tout à apprendre , on est partis pour une saison 2 de l’Eurofighter en plus grand , avec dérive des coûts assurée par le maître en la matière , Airbus Defence . Tout ça pour un produit qui ne sera pas acquis par les autres pays européens (et ne venez pas me dire que la France , l’Allemagne et l’Espagne suffiront à assurer la pérennité du projet )
            Je vous demande encore une fois de changer votre angle de vue , le SCAF est un projet politique bâti sur du sable , la notion de Défense européenne qui s’évanouira aux prochaines élections allemandes (entre autres) . Il sera une coûteuse impasse industrielle dans laquelle je crains pour l’avenir même de nos entreprises . Celles-ci sont pourtant à mêmes d’en réaliser seules les composants : laissons leur la bride , et notamment le choix de leurs alliances .

  4. Buburoi dit :

    Heureusement que les allemands ont débloqué les crédits avec quand mème huit mois de retard, car sinon Dassault aurait du faire
    avec la France et l’Espagne. On peut dire que le démonstrateur va se faire si MTU et Safran arrivent à se mettre d’accord pour les moteurs.

  5. Titi dit :

    Pour ma part, je pense qu’il vaut mieux financer seul ou avec quelques clients comme l’Inde un avion de 15 milliards dont on est les seuls maîtres, qu’un un avion de 60 milliards soumis à l’Allemagne qui rechignent à exporter et fait le jeu de la politique us. Sans être anti allemand, nous ne sommes plus le premier partenaire commercial de l’Allemagne alors pourquoi autant vouloir s’y lier alors quand l’UK sort de l’UE et que les autres membres de l’UE achètent US en matière d’armement.. La France devraient développer davantage ses relations bilatérales avec des pays hors ue afin de retrouver sa souveraineté et surtout créer plus de projets dans le cadre de nouveaux avantages comparatifs.

    • GHOST dit :

      Titi@
      Vous croyez que la France possede 15 milliards pour financer un tel projet ? L´Inde « client » souhaite un transfert des technologies et des compensations industrielles dont la France va rechigner de « garantir ».
      Comprenez les parlementaires allemands.. deux guerres mondiales et plus de 40 ans de « colonistion internationale ».. une occupation et une partition de l´Allemagne.. Comprenez qu´ils se reservent..
      Voyons comment la Grande Bretagne va s´en sortir avec l´Italie et la Suède.

      • toto dit :

        @GHOST
        Comprenez les parlementaires allemands.. deux guerres mondiales et plus de 40 ans de « colonistion internationale ».. une occupation et une partition de l´Allemagne..
        Merci j’ai bien rigoler, c’est vrai que la deuxième guerre mondiale n’est pas de leur faute ( ils n’ont pas envahi la Tchécoslovaquie et la Pologne), c’est vrai que pour la France c’était du gâteaux.
        Et c’est vrai que la partition de leur pays en deux n’a rien a voir avec le fait qu’ils ont tuée 6 Millions de Juifs et 15 Millions de soviets, et qu en 150 ans ils ont vaincu la France 3 fois.
        Ce n’est aussi pas vrai qu’a chaque projet commun, ils passent une commande supérieurs pour récupéré un max de boulot puis réduisent leurs commandes.
        Et pour finir ce n’est pas vrai que récemment un de leur parti principal vient de faire alliance avec l’extrême droite
        Ahh c’est pauvres Allemands si loin de dieu si proche de la France …

      • NRJ dit :

        @Ghost
        Effectivement. On peut ajouter que les russes ont essayé de développer le SU-57 avec l’Inde ils ont fait plusieurs concessions (notamment une version biplace produite par l’Inde mais achetée par les russes qui n’en avaient pourtant pas l’intérêt) et en retour ils ont été lâché et n’ont gagné que des retards de la part de l’Inde.

    • mich dit :

      Bonjour , cela ressemble à quoi un avion à 15 milliards de la génération 2030 ? c ‘est qui les pays indépendant hors UE qui vont nous faire retrouver notre souveraineté ?

    • Bast dit :

      Entièrement d’accord avec vous, et on devrait faire ça pour tout nos projets en coopération.

    • PeterR dit :

      sur les 60M la France participe à hauteur de 15M ?
      Existe-t-il un lien récent vers le plan de financement du SCAF qui cite ces chiffres ?
      (c’est une question)

    • Wagdoox dit :

      La r&d est donné à 20 milliards. C’est presque autant que le rafale en ajustant l’inflation.

      • NRJ dit :

        @Wagdox
        Vous pouvez donner votre source ?
        A titre de comparaison, la R&D du F-35 est de 55 milliards. Et si cet appareil avait des exigences structurelles contradictoires (furtivité, vitesse, etc) dont certaines ne sont pas nécessaires pour nous (le vol vertical en particulier), il bénéficiait de l’expérience américaine basée sur le F-22.

        Par ailleurs, il faut prendre des pincettes avec ce genre de chiffre. Au début du Rafale, on estimait le coût du programme à 18 ou 25 milliards d’euros (selon la source). Finalement on en est à 43 milliards en 2011. Les annonces ont pour objectif de faire adhérer le payeur. Mais les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent.

    • EchoDelta dit :

      Le problème est que l’on financerait de toute façon les deux.
      Les Allemands via un budget européen auquel nous contribuons de toute façon, et la France sur ses budgets propres.
      En revanche il faut travailler en parallèle et les prendre de vitesse, les allemands sont longs à la détente, nous avons un laps de temps pour prendre le leadership et imprimer notre marque. Après c’est plus difficile de revenir en arrière.

  6. Alain d dit :

    Les bourgeois allemands décoinceraient-ils?
    Ca va être chaud cette nuit ! La natalité va prendre un coup de booster :>))

    • Paul Bismuth dit :

      @ Alain d
      L’allemande est en général chaude commune baraque à frites.
      C’est est juste que pour avoir une carrière, elle ne doit pas s’encombrer d’une usine à m**** qui la réveille à pas d’heure, puis d’un mouflet à éduquer, qui deviendra un ado ingrat.
      La pression sociale en Allemagne est très forte pour qu’une mère reste à la maison, même aujourd’hui.

    • José dit :

      A votre place je n’allais pas parler de demographie !!!! En voyant les prénoms des nouveaux-nés en France j’allais plutöt m’inquieter pour la France dans 20 ans. Bonne demographie francaise vous dites?

      • Robert dit :

        José,
        Vous rigolez à propos de la natalité allemande?
        Combien d’allemandes se sont faites stériliser pour entrer dans l’administration est allemande et combien d’allemands réunifiés ont choisi ce moyen radical pour expier les fautes de leurs grands parents et favoriser leur « bien-être »?
        Et la promotion de l’homosexualité et de certaines perversions pas très fertiles ?
        La fécondité allemande est surtout étrangère.
        En France, vous avez encore des familles françaises d’origine capables de fonder une famille nombreuse voire très nombreuse, plus en Allemagne. Ce qui ne veut pas dire que notre fécondité soit suffisante, surtout quand beaucoup d’adultes refusent fécondité et famille. Là aussi, les immigrés font beaucoup d’enfants, mais les français ne sont pas tous devenus individualistes.

  7. basstemp dit :

    Je pense la France devrait prendre « acte » de ces foutues réserves teutonnes qui sont la juste pour nous faire chier et faire pression sur la France pour une part + importante de retombées industrielles sur l’Allemagne (comme d’hab tout faire jusqu’a mentir et faire semblant de commander + que les autres pour rabattre la couverture vers soit, on commence a les connaitre ces escroc qui se parent de vertu bien pensantes crasses, pseudo-humanisme et écologisme pour mieux empapaouter leur petit monde sans oublier leur libéralisme crasse …)

    Je serais a la place du président macron : Je ferais une déclaration sur l’éjection immédiate de l’allemagne du programme pour des raisons évidentes qu’ils désirent peser de façon négative sur un programme militaire vital a la France et a son industrie et que la seule décision responsable dans l’intéret français était de toute évidence le divorce dans les + brefs délais !

    Il faut que les allemands comprennent que leur comportement peut les amener a des sanctions et pouvant leur tomber sur le coin de la gueule de façon aussi breve et tranchante qu’une guillotine et ce avec un exemple clair et net de sorte a ce qu’ils ne savent plus ou se foutre sur la scêne international tellement ce serait honteux de devoir assumer une telle gifle révélatrice de leur comportements de négociation absolument pas amical et qui n’est pas du tout du niveau que devraient exiger TOUT ALLIES DIGNE DE CE NOM !

    Non l’allemagne est un pays au comportement hostile et hautain et nous devons les traiter comme tels !

    Tant pis, Quite a devoir faire des efforts budgétaires et étaler le financement du scaf sur quelques années de + : Nous devrions le faire tout seul comme le Rafale et ce sans remords ni regrets ! Ou mieux encore, trouver un autre pays partenaire qui lui serait + enclin a se placer en tant que simple client prenant en charge quelques développement et voila

    Et les allemands : DEHORS ! DEHORS LES TRAITRES ! DEHORS LES MALHONNETES ! DEHORS LES SUPPOTS DE WASHINGTON QUI NE SONT QUE POUR POURRIR NOS PROGRAMMES EN LEUR NOM CAR C’EST BIEN WASHINGTON QUI SE CACHE DERRIERE

    Et pour les naifs vous devriez vous renseigner sur les programmes de subversions par le gauchisme que décrivent aujourd’hui très bien les anciens du KGB qui au final nous expliquent a quel point le gauchisme écolo-environnementalisme a été totalement inféodé a la CIA comme au KGB via des programmes crées dans les années 70 pour diviser les peuples européens sur les questions nucléaires ect et la grande manipulation continue aujourd’hui : PUISQUE CA MARCHE POURQUOI CE GENER ?

    Un ex-KGB résident aujourd’hui au canada nous explique cela très bien sur Youtube, je vous juge que une fois vu ses vidéos, vous ne verrez plus du tout les militantismes de type neo-gauchiste (écologisme, LGBTQ+, islamo-gauchisme ect) de la même façon ! Ce sont des programmes voulus a la fin de la guerre froide pour diviser et saper les opinions en Europe et ça a juste marché a MERVEILLE

    Bien que ces programmes de diffusion de nouvelles opinions sont aujourd’hui inféodé au mondialisme et non a la relation Est/Ouest d’hier, dès les années 90 : On a vu la CIA reprendre massivement les programmes du KGB via les transfuges qui y ont fuit durant la perestroika

    Youtube lui même est un organe de diffusion massive de cette propagande, son appartenance a google n’étant pas un hasard (la boite ultra mondialiste par essence …)

    • Rascasse dit :

      Pour faire comprendre le risque aux allemands, il y a une étape transitoire avant de rompre le partenariat SCAF. Il faut mettre fin à leurs délires sur l’EuroMALE, et leur signifier que puisqu’ils ne respectent leurs promesses ni sur le nombre, ni sur le coût qu’ils avaient promis pouvoir atteindre, ce projet doit s’arrêter.
      Ils sauront alors qu’ils ne peuvent pas tenter de polluer le SCAF avec leurs gamineries. Et l’armée de l’air pourra retomber sur ses pied avec un MALE répondant vraiment à ses besoins en 2 ou 3 ans.

    • José dit :

      C’est la France qui demande toujours une coopération avec l’Allemagne… Pas l’inverse, c’est ce qu’il faut comprendre. Soyez moins arrogants!!!! Chaque pays a sa tradition….L’Allemagne n’a pas un JUPITER qui décide tout comme en France.

    • Clément dit :

      Grosse incohérence dans vos propos : l’essor du mouvement LGBT date de presque 30 ans avant la fin de la Guerre Froide. Et ça ne divise personne, à part ceux qui n’ont pas de vie sentimentale/sexuelle et qui doivent la vivre par procuration.

      En fait si on regarde factuellement les preuves, ce n’est pas le « gauchisme » qui fut financé par la CIA (trop « rouge » à leur goût) mais plus des mouvement lib-dem (comme le syndicat FO) où nationalistes (les réseaux stay behind).

      • Czar dit :

        « Et ça ne divise personne »

        c’est marrant que tu projettes histoire de te rassurer sur ta normalité, clémentine (tout en prétendant que la normalité n’existe pas)

        t’avises quand même pas de venir en bas résilles par chez moi, le caillou vole bas et les esprits sont plus fermés que ton rectum. ca risque de glisser dans l’incompréhension interculturelle sévère, avec tôles froissées et plus.

      • Robert dit :

        Clément,
        Des lois et des nouveaux interdits « moraux » qui empêchent de parler librement et donc critiquer les moeurs homosexuelles, qui obligent à accepter comme normal, donc normatif au sens premier du mot, l’union de deux personnes du même sexe et les moyens leur permettant de « faire » des enfants sans relation sexuelle différenciée, non seulement cela divise l’humanité mais cela nie la nature humaine sexuée et la loi naturelle qui ont fondé toutes les civilisations.
        La prochaine « conquête » sera celle de la pédophilie dépénalisée et légalisée comme le « mouvement LGBT » avait le projet dès l’origine de mener ce combat. Ce combat commun a déjà eu lieu dans les années 70, comme le faisaient les premiers promoteurs au 19eme siècle en Allemagne du mouvement homosexuel, mais il y a un coup d’arrêt de cette promotion à cause de scandales qui ont tellement choqué la population que le lobby homo puis LGBT a compris que cette cause risquait de nuire à la grande cause.
        Il n’y a pas eu un million de personnes pour défendre les « droits homosexuels », ils ont juste profité de l’inversion morale des dirigeants pour faire avancer leur cause par propagande mensongère, le chantage affectif puis la contrainte. Ils ne représentent rien, mais disposent de droits de nuire inversement proportionné à leur nombre, ce qui est réellement démocratique. Aucun débat libre et critique sur ces sujets depuis longtemps, remettre en cause un comportement homosexuel est assimilé au racisme et puni par la loi.
        Quand le mensonge et la contrainte règnent, effectivement cela ne divise personne puisque tous les citoyens sont obligés de se soumettre. Mais c’est par le mensonge et la contrainte, ce qui ne pose aucun problème aux tartuffes.
        Comme aux précédents sur ce sujet, vous nierez et mentirez, mais je répondrais.

  8. ScopeWizard dit :

    Je répète ……..

    Ich wiederhole ……….

    L’ Allemagneu ! JA ! Deutschland ( uber alles ) fa nous le faire à l’ enfers ……….

    Dant pis ! Zi nous drop cons ………

    • Waroch dit :

      « Je répète Herr Wizard, Ich wiederhole: ein kilogramm kartoffeln, ein liter milch, drei eier, neunzig gramm butter, Salz… Und?
      UND?? MUSKATNUSS! MUSKATNUSS Herr Wizard! »

      (toute ressemblance avec un classique de la blague nazie dans un film de Funès serait purement fortuite, œuf course…)

      ———————-

      Plus sérieusement, la réaction allemande est entièrement prévisible; on peut remonter jusqu’au Tornado, c’est toujours la même histoire. Le vrai intérêt des programmes d’armements pour l’Allemagne c’est de gratter des technologies, ainsi que de l’influence économique et industrielle en Europe. L’inconvénient, c’est que ça encombre les casernes & les hangars avec du matos qu’ils n’utiliseront de toutes façons jamais, sauf pour faire un acte de présence aux manœuvres de l’OTAN ou dans des shows aériens.

      Jusqu’ici rien d’anormal, et la voie à suivre est simple: allons aussi loin que possible, grattons des subsides autant que possible, on est encore loin du point de rupture. On verra bien quand celui-ci sera atteint, mais il faudra pas mal d’années à mon avis.

  9. ULYSSE dit :

    Il est à craindre que le tropisme pro allemand du président Macron ne nous aveugle. Dans l’hypothèse ou la coopération avec les allemands aboutirait, notre politique d’export deviendrait un vrai casse tête. Une coopération avec le GB, même sortis de l’UE, les italiens, voire les suédois, qui ont tous une vérifiable expérience en la matière aurait été plus fructueuse.
    Mais l’important est que le vol du démonstrateur soit financé. Rien ne nous empêche ensuite de voler de nos propres ailes si la coopération avec les allemands s’effrite. Les enseignements acquis en RD nous permettront de développer notre propre appareil.
    Quant au futur char de combat, il faut reconnaître que le prétentions française sont excessives, sachant que notre marché national ne dépassera pas 200 unités. Il y a sans doute là des concessions à faire.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Pour le MGCS, je ne vois pas en quoi nos prétentions seraient excessives! Tout était d’ailleurs bouclé mais il a fallu faire de la place à Rheinmetall parce que le gouvernement allemand n’a pas prise sur ce groupe qui est a capitaux américains et qui vend ses armes comme des couches culottes…..

      En ce qui concerne le SCAF, la coopération avec l’Allemagne s’est faite non parce que la France avait besoin de leur technologie mais pour partager le fardeau financier. Les anglais et les italiens achètent le F35 donc ils n’ont pas de budget pour participer au SCAF et les suédois ont de la techno mais pas les moyens financiers de l’Allemagne.

    • EchoDelta dit :

      Le volume de marché n’est pas là pour départager les rôles. En raisonnant comme cela on tuerait le projet. Il faut raisonner par compétence, Nexter est excellent dans la tourelle et KMW dans le chassis du char. Il me semble que ce partage fait sens et est très clair en terme de responsabilité. Sinon on pourrait dire aussi que vue l’usage que font les allemands de matériels, leurs prétentions sont exorbitantes.

      • ULYSSE dit :

        Oui mais dans les négociations industrielle s c est essentiel!

      • ekiM dit :

        On peut faire des concessions sur le MGCS si les allemands en font sur le SCAF (par exemple : arrêter de faire chier avec MTU qui est nul). En laissant, le canon en tant que telle (hors tourelle) à Rheinmetal.

    • NRJ dit :

      @Ulysse
      Mettons les choses au clair:
      – les suédois ne vont pas remplacer le Gripen par un avion de conception nationale. Ils vont l’améliorer pour le remplacer vers 2060.
      -Les italiens et les anglais veulent un avion de supériorité, par un avion polyvalent capable de se poser sur un porte-avion comme nous. Par ailleurs, les 2 pays ont acheté le F-35 donc si on fait un avion avec eux, ils imposeront d’avoir des logiciels américains pour combattre avec les F-35 (pour rappel, la fusion des données des F-35 passe par des centres d’analyse basés aux USA, et il en sera donc de même pour le Tempest). En fin de compte, on n’aura pas de souveraineté sur nos appareils.

      Alors soit on fait un Tempest avec les anglais inadapté à nos besoins et on perd le contrôle de notre aviation, soit on fait le SCAF avec les allemands et on reste souverain sur notre matériel. A vous de choisir.

      Pour le MGCS je suis d’accord. Perdre des parts du MGCS pour en gagner sur le SCAF me parait être un bon calcul. Mais sachez que les prétentions allemandes ne seront pas forcément énormes. Ils n’ont d’ailleurs que 328 Leopard 2 contre 200 Leclerc français.

  10. Expression libre dit :

    Je l’ai déjà dit, les Allemands pensent industrie et nous Défense et souveraineté nationale. Ils ne lâcheront rien. Macron, on peut critiquer, que peut-il faire? Casser la baraque , les Allemands n’attendent que ça pour acheter le F-35 et fabriquer seuls le MGCS tout en cassant l’alliance Krauss Maffei Wegmann- Nexter Systems. L’ Allemagne changera de comportement y compris les autres pays européens quand les US se désengageront de la défense de l’Europe. Ce n’est pas demain la veille, car les US feront toujours le minimum pour vendre les produits du lobby militaro-industriel américain. C’est une réalité , pour que l’Europe de la Défense existe un jour, il faudra que l’Europe assure sa défense seule avec toutes les contraintes qui vont avec. Quant à nous, les Européens pourront toujours nous dire…Vous voulez l’Europe de la Défense mais vous gardez la dissuasion nucléaire pour vous. Il y aura forcément des choix difficiles à faire dans un futur proche.

    http://www.opex360.com/2020/02/07/dissuasion-les-interets-vitaux-de-la-france-ont-desormais-une-dimension-europeenne-affirme-m-macron/

    http://www.opex360.com/2020/02/03/un-elu-allemand-premier-plan-appelle-la-france-a-partager-sa-dissuasion-nucleaire/

    • Thomas dit :

      J’abonde dans le sens de votre commentaire
      La chèvre et le chou, les marges de manœuvre de notre pays sont étroites.
      Le leadership français en Europe, les autres européens en ont peur, et pour qu’il advienne, encore faudrait-il que notre économie soit au niveau de celle de l’Allemagne.
      Notre carte maitresse, c’est effectivement la dissuasion.
      Je mettrais ma main à couper qu’à mesure que se rapprocheront les échéances quant à son renouvellement, les autres européens vont nous regarder gesticuler jusqu’à se qu’on finissent par leurs ouvrir les portes, car aux abois financièrement parlant.
      Espérons que nous sauront jouer de nos compétences diplomatiques à temps.

  11. Clavier dit :

    On fera un prototype ….et ce ne sera pas la première fois qu’il ne débouchera pas sur une commande
    L’hypothèse d’une guerre générale contre la Russie n’étant pas la plus probable en Europe

  12. Czar dit :

    Pour ceusses qui ont des lumières particulières : y a-t-il une raison valable – autre que obsession européenne – qui empêcherait de le faire avec un partenaire aussi important sur le plan industriel et avec des intérêts stratégiques relativement concordants aux nôtres (GB ou Japon ) ?

    ne serait-ce qu’un flirt poussé pour faire comprendre aux boches que s’ils veulent pas passer à la casserole ils sont pas seuls sur le marché.

    • NRJ dit :

      @Czar
      Il y a une raison valable, c’est simplement que le pays en question ne respecte pas notre volonté de souveraineté et/ou ne souhaite pas produire un avion avec nous car son cahier des charges est différent.

      Si on prend l’Angleterre, ils veulent un Eurofighter de 5ème génération. Il s’agit donc d’avoir un avion de supériorité aérienne. Ce n’est pas notre cas, car nous souhaitons un avion polyvalent capable de se poser sur notre porte-avion. Et la différence compte, c’est notamment ce qui a mis fin à notre participation au programme Eurofighter dans les années 80.
      2ème raison: les anglais ont acheté le F-35. Donc le Tempest, pour pouvoir combattre avec les F-35 devra avoir des logiciels américains et utiliser le cloud du F-35 pour être en mesure de combattre avec lui. En d’autres termes les anglais n’auront pas plus de souveraineté dans l’utilisation du F-35 que du Tempest. Or la France (et l’Allemagne) souhaite avoir une souveraineté complète sur nos équipements (raison pour laquelle on fait ITAR-free). Donc cette demande de souveraineté ne sera pas compatible avec les anglais.

      Concernant les japonais on a le même problème avec l’aspect culturel en prime. Les japonais ont une culture différente de la notre les menant quelque fois contre leurs intérêts (on le voit dans l’alliance Renault-Nissan). Donc penser que ce qui marche mal avec les allemands marchera mieux avec les japonais est faux.

  13. norbert dit :

    N’oublions pas que l’Allemagne ne possède pas de porte-avions et n’envisage pas d’en construire, ce nouveau chasseur pourra-t-il apponter ? Les allemands vont rendre le projet très lent en multipliant les exigences et en fin de compte le prix sera tel que nos voisins diminueront la commande comme ils l’ont fait avec le Tigre.

  14. Lacatapulte dit :

    Je pensais qu’ici c’était un site sur la défense et que les commentaires tourneraient plutôt aux questions de défense. Mais si le site est bien un site de défense (sans doute le meilleur en langue française) les commentaires ressemblent parfois au comptoir du Balto, le bistro d’en bas de la rue.
    Les propos ouvertement germanophobes y vont bon train, c’est hallucinant !!!

    • tschok dit :

      Nan mais attention, il y a aussi des commentaires anti arabes. Et anti turcs. En fait, tous les pays du monde en prennent plein la gueule.

      C’est marrant.

      Mais pour ce qui est de l’Allemagne, je crois que l’animosité spéciale dont elle est la cible est dû à la 2eGM et aux souvenirs cuisants de l’humiliante défaite de 1940, qui reste encore très présente dans les esprits sans doute parce qu’elle marque la dégringolade de la France en tant que grande puissance mondiale.

      D’une certaine façon, on ne s’en est pas encore remis.

      • Lacatapulte dit :

        Oui vous avez totalement raison, pardon. Et je suis sûr qu’en fouillant bien on tombera aussi sans doute sur quelques commentaires anti-américains et donc forcément anti-russes.
        Malheureusement je pense que vous avez raison à 300% sur les causes de cette germanophobie même si les Allemands d’aujourd’hui n’ont rien à voir avec les crimes de leurs aïeux. C’est comme si on pouvait incriminer les gouvernements Sarkozy, Hollande, ou encore Macron pour la colonisation d’une partie de l’Afrique et de l’Asie. C’est stupide mais comme tout rejet de toutes manières ça n’appelle pas à une forme d’intelligence particulière.

        Merci pour votre réponse constructive. Bonne journée. 🙂

      • ScopeWizard dit :

        @tschok

        Et les notions fondamentales de chez-soi , d’ unité , de souveraineté , oui , non ?

        Ça ne l’ a donc jamais traversé le gazier ?

        Ben moi je suis certain que si MAIS à la condition expresse que ce soit dans un sens , surtout pas dans l’ autre , ce qui est l’ une des bases du racisme et du rejet de l’ autre .

        Ah tu peux en donner des leçons ………

    • NRJ dit :

      A vous d’apporter un peu d’intelligence puisque vous vous sentez supérieur.

      • Lacatapulte dit :

        À la différence de nombreux commentateurs d’ici je n’ai développé aucun complexe de supériorité NRJ. Par contre je m’interroge sur le fait que vous utilisiez le mot intelligence dans ce genre de situation. Perso j’aurai parlé de culture, mais ça n’engage que moi…

  15. Bob dit :

    Le Bundestag est le centre du pouvoir allemand ce que les jacobins français n’arrivent pas à comprendre, c’est dommage depuis le temps. Pour le moment, le vote est favorable et le programme progresse mais pas à la vitesse que le souhaiteraient les industriels franco-allemands. Il n’y a pas de péril mais il est toujours possible en théorie que les programmes s’arrêtent comme de nombreux autres programmes par le passé, cela ne serait donc ni une surprise ni une première. Toutefois, il ne sert à rien de jouer les Cassandre alors que le programme est là et voté.
    A mon sens, si le programme de chars nouveaux ne voit pas le jour cela ne posera pas de problème majeur car les chars tout le monde s’en moque de nos jours, les avions aussi mais moins. La priorité de la France n’est ni l’infanterie mécanisée et numérisée et ni les avions mais la dissuasion nucléaire de seconde frappe par SNLE. Mais il est dommage de ne pas avoir fusionné la partie turbine nucléaire Alstom avec les allemands par exemple au lieu de les vendre à l’Oncle Sam. Il serait plus utile de faire payer une partie de la dissuasion nucléaire et surtout de son énorme coût financier de modernisation aux allemands.

    • Wagdoox dit :

      c’est faux!!
      Un chancelier sait s’imposer !
      Le reste c’est de la légende comme les américains font les lois internationales et ne peuvent pas si sous mettre mon sénat est pas d’accord, pourtant je voulais

    • Aymard de Ledonner dit :

      Les turbines sous-marins nucléaires français ne sont pas fabriqués par Alstom mais par Thermodyn, qui est déjà une filliale de GE depuis un moment déjà.

  16. Noël BERGON dit :

    il y a plus d’affinités culturelles entre l’Allemagne et le Etats Unis ,qu’entre la France et l’Allemagne…Trump est d’origine Allemande !…la religion majoritaire aux « states » est le protestantisme…comme aux « states »…(les évangélistes sont une filiale)…les Américains ne sont intervenus en 14-18 en …1917 !(soit plus de trois ans après le début de la guerre)…il faut dire que les « Américains » d’origine Allemande manifestaient contre le soutien aux Français !(l’immigration Allemande aux « states » représentait 25% de la population Américaines !)…EN 39-45 ,il ne sont intervenus que contraint et forcé par la peur que le conflit ne se développe sur le continent Américain via le Mexique ! le lobbying « anti guerre » mais surtout anti Français aux Etats Unis était soutenu par Charles Lindberg…Walt Disney et Henri Ford qui pour la petite histoire vendait des camions Ford à la Wehrmacht à des prix cassés ! …le plus grand soutien financier de l’Allemagne d’Hitler venait des « states » !…les Américains soutenait Vichy…plutôt que De Gaulle…LE DEUTSCHMARK est une création … Américaine ! …vous voulez d’autres exemples ?

  17. Parabellum dit :

    La politique allemande genre Merkel peut et va sans doute disparaître avec elle lors des prochaines élections ou on verra soit les écolo gaucho soit l afd battre le vieil attelage cdu socialiste• et la politique allemande changera radicalement vers un fine un neutralisme affirme et certainement moins de franco allemanderie. Et donc mettre nos avancées dans le panier allemand est un vrai risque .et d ailleurs faut il des avions très chers ou des missiles longue portée et de défense pour demain? Faut il des chars lourds ou des chenillettes robotisées pour la guerré urbaine ? Le drone stratégique arme ne peut il être construit par Dassault seul ? Sommes nous plus pauvres et piins créatifs que dans les années 60 70 ou on avait fait la force de dissuasion etc…une toute autre politique militaire et stratégique est àconsidérer pour notre pays .

  18. Wagdoox dit :

    Parfait ! Les allemands financés démonstrateur en 2026 Macron sera plus là donc on pourra faire sans les allemands. Macron finalement est à l’Allemagne ce que Raffarin était à la Chine.

    • FredericA dit :

      @Wagdox : « en 2026 Macron sera plus là donc on pourra faire sans les allemands »
      .
      Il me semble que les bonnes relations avec l’Allemagne ne datent pas de l’élection d’E. Macron (en 2017). A contrario, je pense que le couple Franco-Allemand remonte à bien plus longtemps. Les « couples » suivant ne vous rappellent rien ?
      .
      – Mitterrand-Khol
      – Chirac-Schröder
      – Sarkozy-Merkel
      – Hollande-Merkel
      .
      Vous noterez qu’E. Macron a fêté ses quatre ans, l’année de l’élection de François MITTERAND…

      • Pascal (l'autre) dit :

        « Les « couples » suivant ne vous rappellent rien ?
        .
        – Mitterrand-Khol
        – Chirac-Schröder
        – Sarkozy-Merkel
        – Hollande-Merkel » Sans omettre le couple Valéry Giscard d’Estaing et Helmut Schmidt.

      • NRJ dit :

        @FredericA
        Peut-être parce qu’il est évident que sans l’Europe, la France ne vaut rien, que ce soit à court ou long terme dans un monde dominé par les USA et la Chine. ²

        • José dit :

          pourquoi vouloir toujours être grand????? Les Suisses ne vivent-ils pas mieux????? Cette idee de Grandeur n’existe qu’en France. Ailleurs en Europe les dirigeants veulent plutöt du bien Etre pour les populations. En tout cas c’est ainsi ici en Allemagne en Autriche et en Suisse.

          • NRJ dit :

            @José
            « pourquoi vouloir toujours être grand????? » Ce n’est pas une question de grandeur, c’est une question de souveraineté.

            Mais si la question c’est : « pourquoi vouloir toujours être souverain ? « , la réponse est simple. C’est pour éviter ce qui arrive aux pays européens aujourd’hui et notamment la France et l’Allemagne.

            10 milliards d’amende pour la Deutsche Bank (qui est presque en faillite), 9 milliards pour BNP Paribas, 700 millions d’euros pour Alstom (qui du coup a été racheté par General Electric), 2 milliards d’amende quand Bayer a racheté Monsanto (même si l’amende a été réduite dans un deuxième temps), etc. Les USA imposent donc leur politique aux autres, y compris aux allemands. C’est ce qu’on a vu avec le gazoduc Nord Stream 2 où les entreprises qui y participent sont taxées dans l’espoir que les allemands ne puissent plus recevoir le gaz russe (on peut supposer que les américains en bénéficieraient, ils ont du gaz et du pétrole à revendre). Par ailleurs, pour éviter d’avoir des amendes, les entreprises allemands ont été contraintes de se retirer d’Iran, simplement car les américains ont unilatéralement rompu le traité du nucléaire iranien.

            Enfin les USA imposent à l’Allemagne d’acheter des produits américains. On l’a vu avec la bombe B61. Pour le remplacement des Tornado effectif en 2025, l’Allemagne a demandé les conditions pour adapter la B61 sur l’Eurofighter. 700 millions pour adapter une bombe, et au moins 7 ans pour l’installer (https://www.reuters.com/article/us-germany-military-fighter/germany-sees-next-step-on-fighter-jet-replacement-by-end-of-year-idUSKCN1NR1RW). Oh tiens, par coïncidence après que le Tornado soit remplacé et il y a justement le F-35.
            Résultat, sous la pression d’Airbus, l’Allemagne ne va pas acheter de F-35. Mais elle achètera des F-18 faute de quoi elle perdra sa capacité nucléaire.

          • NRJ dit :

            L’Allemagne pourrait elle faire la même chose ? Non pour une raison simple. Si les grandes entreprises ne peuvent se passer du marché US, elles ne sont en rien obligées de se passer d’un relativement petit marché comme l’Allemagne ou la France. Donc sans politique européenne commune, l’Allemagne continuera de subir cette situation. Et ça ira de mal en pis, puisque les domaines de souveraineté sont de plus en plus nombreux (énergie, mobilité, IA, spatial etc) et l’Allemagne seule n’a pas les moyens d’investir des sommes équivalentes à celles des USA ou Chine.

            Bref l’Allemagne sera dépendante des USA (ou peut-être de la Chine) et il faudra compter sur Trump pour ne pas profiter de cette dépendance…

  19. Jean (le 1er) dit :

    Ce n’est pas encore gagné, loin de là mais saluons cette décision. C’est encourageant

  20. PK dit :

    « « Le programme de l’avion de chasse, piloté par les Français, progresse vite, alors que celui du char est à la traîne », a fait valoir un député allemand auprès de l’AFP. »

    Les Allemands viennent de comprendre qu’un avion avançait plus vite qu’un char. C’est un bon début 😉

  21. PeterR dit :

    Quelques questions bêtes (prier de ne pas frapper) :
    – Quelle est l’usage prévu, la doctrine d’emploi du SCAF ?
    – la probabilité d’un nouveau marasme technico économique en s’associant avec Tonton est assez probable non? Quels sont les programmes récents de ce type qui ont bien fonctionné ?
    – si on comptait investir 15M dans ce programme et qu’on décidait de partir seuls j’imagine qu’il faudrait revoir les ambitions sérieusement à la baisse non ? (en imaginant qu’un programme avec Tonton à 60M cités plus haut puisse aboutir à quelque chose de mieux que le notre à 15M … c’est loin d’être démontré)
    – contre la Chine et la Russie (voir les US, sait-on jamais) on a le M51. Pas sur qu’un SCAF même s’il aboutissait changerait grand chose en cas de conflit avec ces pays, non ?
    – pour shooter des pickups, des mobylettes et des gus en claquettes (pour reprendre l’image maintes fois citée) le Rafale me semble déjà sur dimensionné (d’ailleurs on parle plus du M2000 que du Rafale ces derniers temps). Alors quel usage sérieux pour un SCAF et les 40 ans qui viennent ?
    – sérieusement je ne vois qu’un conflit un peu chaud avec un pays comme la Turquie (ou autre du même genre) qui a un peut de matos en face et pour qui l’envoi d’un M51 serait un peu disproportionné (quoi que !)

    Bref partir seuls, placer les 15M dans une amélioration significative du Rafale (qui est déjà un très bon avion), lui adjoindre des drones, etc … ou dans un avion qu’on peut se payer ne serait-il pas plus profitable ? Ne serait-ce pas plus exportable (je doute qu’on nous achète du SCAF hors UE … qui d’ailleurs achète F35) ?
    S’il reste un peu d’argent => nous équiper sérieusement pour la guérilla urbaine qui semble malheureusement plus probable qu’un conflit avec la Russie ou la Chine pour lesquels un ou 2 SNLE et des SNA seraient sûrement plus dissuasifs ?
    Menacer Tonton de ne pas les couvrir et de devoir négocier les codes de lancement avec Trump ou son successeur les inciteraient peut-être à débloquer les crédits et nous laisser le leadership pour le SCAF. Pas de bras, pas de chocolat. Je ne vois pas pourquoi notre savoir faire et nos investissement depuis plus de 60 ans devraient financer l’industrie allemande.

  22. Wagdoox dit :

    Juste une question au européiste
    Pourquoi l’Allemagne a été un rabais sur les dotations européennes alors que c’est la principale Économie et qu’ils sont si pro UE.

  23. trandal dit :

    et bien nos (amis ) allemands on qu’à le faire tous seuls cet avion marre de ces prétendus amis qui ne pensent qu’à jouer aux américains pour mieux piller les autres ; mais là ils n’en sont pas capables et veulent piller notre savoir faire contre quelques euros ! pas besoin d’eux ; DES AMIS PAREILS ON S4EN PASSE !

    • José dit :

      Ce n’est pas l’Allemagne qui veut une coopération avec la France mais plutöt l’inverse!!!! Vos dirigeants ne vous disent pas tout…. C’etait le meme probleme avec l’introduction de l’EURO voulue pas la France. Il faut arrester d’accuser toujours les Allemands!!!!!

  24. trandal dit :

    tres bien dit !

  25. NRJ dit :

    C’est vrai que quand on en sera à acheter des avions américains car on aura laisser péricliter notre industrie nationale, on pourra toujours parler de grandeur. Le pire, c’est que ce n’est même plus une question de moyens.

  26. Eurafale dit :

    Oulà, il va falloir réviser l’histoire… Déjà, en 1870, c’est bien la France qui a déclaré la guerre à la Prusse (qui n’était pas encore l’Allemagne) sous pression de l’opinion publique, favorable à la guerre. L’armée française s’est faite rouler dessus car n’était pas préparée, contrairement à l’armée Prusse. En 1914 et en 1939, c’est également la France qui a déclaré la guerre, même si les régimes allemand et nazi étaient bellicistes.
    Quand à dire que les anglais et les allemands sont nos ennemis, il va falloir étayer cette belle affirmation par quelques arguments…
    Sinon la grandeur de la France passe par l’Europe, ne vous en déplaise. Le Frexit serait une grosse connerie. Quand vous partez visiter un pays européen, je suis sur que vous êtes bien content de ne pas faire viser votre passeport et de ne pas vous soumettre au change ?
    Mais bon, suite à d’autres commentaires de votre part, on saisit très bien que la Fraternité, inscrite dans les valeurs constitutionnelles de la France et sur tout les frontons de mairies n’est pas votre fort.

    • Euclide dit :

      SVP Eurafale ne rééicrivez pas l’histoire européenne.
      Pour votre gouverne on supporte l’Allemagne avec leur désir de puissance depuis la chute de l’Empire romain. Les Wisighots, les Ostroghots , les Francs etc…d’où venaient’ils ?
      Pourquoi le Cardinal de Richeleu ou encore Colbert un peu plus tard on crée une Marine de guerre , c’est uniquement parce que la situation géographique de la France fait que nous sommes une nation partagée entre le continent européen et la mer

      Quant aux Britishs c’était(ent) la nation conquérente de la fin du XVIIIè , créatrice de la 1ere Révolution industrielle et d’un Empire dominant un quart du Monde de cette période. C’ette dernère s’est effondrée à partir de 1939 parce que la Royale Navy ne dominait plus les mers.
      Sic gloria transit etc..

  27. Nexterience dit :

    On idéalisé beaucoup le char de combat mais je pense qu’en 2040, sa valeur sera comme celle d’une auto de 2040:
    une valeur ajoutée non plus dans son aspect mécanique traditionnel mais plutôt dans son électronique.
    optronique déportée , drones et réseaux sont les briques techno majeures du MGCS.
    Les allemands veulent plus sur le MGCS faute de peser dans le scaf.

    • Tissot dit :

      Il faut arrêter soit les Allemands nous suivent soit on le fait sans eux. Déjà qu’il ont plus tôt pas mal de participation :
      Euromale sous les Allemands
      3/5pilier principal du SCAF
      MGCS où il foute bien le bordel
      Des missiles que l’ont devait faire en coopération où il se sont barrer pour acheter à l’étranger
      Satellite qu’il ne feront pas décoller depuis ariane
      Autant le faire tout seul on restera souverain sur nos technologies et l’exportation.
      Faire un drone mâle qui nous correspondraient mieux avec une fabrication plus simple et rapide.
      Un avion monomoteur pour remplacer les mirage qui nous permettra :
      De nous donner plus de marge par rapport à la quantité
      Plus compétitif sûr le f35
      Technologies pour le scaf valider
      Plus d’emploi
      Plus facile à exporter donc plus d’argent pour nous
      Et on développe un drone de combat avec les même technologie que c’est avion
      On étale le paiement si il le faut vraiment
      Et là on sera bien mieux