L’US Navy démontre que deux EA-18 Growler peuvent être contrôlés à distance depuis un avion de combat

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

20 contributions

  1. Bob dit :

    Bien joué les américains, mais en faisant la fine bouche, ils n’ont toujours pas de drone hypersonique opérationnel.

  2. Daniel BESSON dit :

    Cit : [ Cela étant, les deux EA-18G Growler avaient des pilotes à leur bord afin d’assurer leur décollage et leur atterrissage. Mais durant les autres phases des vols, ces avions ont fonctionné comme des drones]

    Cela a déjà été fait avec des avions à moteurs à pistons .

    Il y a la page twitter , je ne l’ai pas sous la main , d’un ingénieur de l’ US Navy qui a conçu les premiers  » robots -sentinelles  » qui
    en parle dans son bouquin
    Les systèmes permettant le vol stabilisé ont été mis au point en France dans les années 30
    https://www.airforcemag.com/article/1110bombers/
    https://www.wired.com/2015/12/the-secret-history-of-world-war-ii-era-drones/

  3. Durandal dit :

    Le pied pour l’aviation civile en cas de problème avec l’équipage, tu peux prendre le contrôle de l’avion en mode super admin, et le poser au sol.

    • Thierry HENRY dit :

      Le poser au sol… ou l’écraser… Tout dépend de savoir qui prend le contrôle…

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ tu peux prendre le contrôle de l’avion en mode super admin, et le poser au sol.]

      Que Dieu et les technotechnocrates nous préservent d’une telle possibilité ….
      Vous tenez tant que ça à voir un AIRBUS™ être  » atteri  » sur les Champs-Elysées depuis le 9-2 et le 9-3 ?
      https://www.youtube.com/watch?v=GnE9z3JsFM8

      • Franz dit :

        Pour ce qui concerne Dieu : il a confié la gestion de la terre à l’homme, donc à priori il limite ses interventions personnelles dans notre espace-temps.
        Sauf miracle, bien sûr.

  4. vrai_chasseur dit :

    Pour canonner les barbus à moto et autres missions FS, l’USSOCOM table toujours sur les bons vieux moteurs à piston pilotés par des as de la guérilla genre Super Tucano ou même Bronco, cf appel d’offre USSOCOM pour 75 appareils : https://beta.sam.gov/opp/61302460d9ef4238a218698349a94579/view

  5. didixtrax dit :

    « C’est un multiplicateur de force qui permet à un seul équipage de contrôler plusieurs avions sans augmenter considérablement la charge de travail » ou « c’est un réducteur de coût qui permet à un seul équipage de contrôler plusieurs avions sans augmenter considérablement la masse salariale » ?

  6. Harambe dit :

    Autant créer des drones dédiés… ça gagnera de la masse vu qu’il n’y aura aucun besoin pour des sièges et verrières… Ou bien le drone sera plus léger ou bien aura plus de carburant ou bien plus de charge utile…

    Mais quitte à faire ça, autant créer un avion dédié uniquement au transport de l’équipage et son auto-défense à courte portée… et sa flottille de drones de guerre électronique, de défense à longue portée, de renseignement électronique, etc…

    Bon… On peut toujours rêver hein..

  7. Wagdoox dit :

    Encore une fois l’usnavy a un coup d’avance avec boeing, loin des délires de l’usaf et lm.
    J’espère qu’en france a va arrêter avec les délires des effecteurs qu’on pourra jamais récupérer une fois lancés sinon c’est des consommables qui couteront tres cher ou seront médiocres.
    Chapeau !

  8. Nihilo dit :

    En quoi la démonstration de Boeing avec des Growler est-elle supérieure à celle de Dassault avec le Neuron ?

    • toto dit :

      @Nihilo
      Merci, je comprend pas ou la barre a été placé plus haut.
      Le Neuron a décollé/Atterris tout seul, c’est pas un drone piloté mais un système autonome.
      Et la non seulement c’est « juste un drone piloté à distance » mais les mec de US Navy on tellement confiance qu’ils ont laissé les pilotes dans l’avion au cas ou leur system tombe en panne.
      Bref ça sent le bricolage, en même temps si c’est juste pour récupérer de la data c’est pas grave mais ne nous le vendez pas comme un exploit !

  9. PeterR dit :

    >> Boeing placent la barre encore plus haut
    >> Cela étant, les deux EA-18G Growler avaient des pilotes à leur bord
    Mouias, effectivement c’est une façon de voir les choses. Si je regarde ma b… avec une bonne bino j’ai aussi l’impression d’en avoir une énorme
    Perso la démo avec le Neuron me paraissait un peu plus probante (mais bon, je suis chauvin)