!-- Quantcast Choice. Consent Manager Tag v2.0 (for TCF 2.0) -->

 

Dissuasion : « Les intérêts de nos partenaires européens sont toujours pris en compte », assure M. Macron

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

56 contributions

  1. Plusdepognon dit :

    Et pas que sur la dissuasion, vu que « coronavirus » oblige, toute l’Europe s’est posée à Istres.
    https://lemamouth.blogspot.com/2020/02/congres-du-transport-europeen-sur-une.html

    Les USA ont fait un peu pareil, mais avec leurs moyens invraisemblables et de leur côté :
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/02/02/virus-usa-20856.html

    Alors avant de partager la Bombe et le siège de la France en tant que membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU, il faudrait que certains se regardent honnêtement dans une glace…

  2. Bob dit :

    Il y a un mur financier devant la France sur la dissuasion nucléaire avec le renouvellement des têtes nucléaires, des missiles M51, des missiles de croisière ASMPA, des SNLE, du futurs avions de combat franco-allemands sans compter le PA et les missiles/planeurs hypersoniques…cela en fait du fric pour les finances publiques françaises à sec (à moins d’augmenter les impôts sur les particuliers) surtout avec les OPEX onéreuses et le retour de l’emploi de la force par la Russie et le Parti Communiste Chinois. C’en est bientôt fini le temps des Mirage 2000 contre des motos dans le désert du Sahel.
    La France n’a pas d’autres choix que de faire payer une dîme aux pays européens pour la protection de la composante nucléaire française dans les 10 années à venir, sans quoi l’obsolescence non programmée de la dissuasion nucléaire française et donc européenne comme le dit Macron sera effective, avec la perte de puissance et de l’intérêt de l’Europe qui est déjà en cours à moins de devenir des états de l’Uncle Sam ou du Tsarat russe.

    • Hermes dit :

      On ne finance pas tout ça d’un coût, c’est étalé sur bien des années, donc même si ça représente des sommes énormes, c’est à relativiser avec la durée.
      .
      Et on ne renouvelle pas de têtes nucléaires, on recycle les existantes.

    • Tom dit :

      On l’attendait, le yakafokon, le voilà !
      Si vous pensiez tenir le budget de la France comme le vôtre, faudra repasser.
      C’est un peu plus complexe que vous ne voulez bien le voir…

      Le pays n’a plus de sous. le déficit a passé la barre des 100% du pib. Et puis faut financer les retraites (la vôtre ?), L’assurance maladie/chômage,etc…
      C’est pas les trois kopecks qui servent aux migrants qui vont changer la donne, et d’ailleurs je serai bien curieux de savoir d’où vous sortez vos chiffres.

      • Europhobe ex-europhile dit :

        Tom, votre réponse est très mainsteam.
        Mais on est en progrès : elle passe de moins en moins.

    • Galopante dit :

      Si par la taille, les gaulois sont plutôt des nains, voir cette photo:
      Hollande, Micron sont la même taille.
      https://www.casimages.com/i/200128105835446001.jpg.html
      c’est la preuve en photo,

    • Wagdoox dit :

      Le renouvellement des m51 se fera pas avant 15 ans et encore se sera que des modifications et pas un remplacement pure et simple, l’asn4g c’est aussi dans 15 ans et cout est marginal.
      Les snle couteront envrion 3 miliards d’euro sur 4 ans chacun, c’est a dire presque autant que le metro d’abidjan que macron a offert. Le pa c’est 5 milliards sur 10 ans, la encore pas grand chose, le chasseur avec les allemands, ca n’arrivera tout simplement pas.
      Les mirage 2000 seront encore present jusqu’en 2035.
      Tout ca sera trop pour un budget de 1,5% de hollande mais la realite c’est quon va remonter a 3%. Les annees sarko et hollande ou on se permettait n’importe quoi c’est fini. Et oui 3% en 2030 ca arrivera et non c’est pas impossible c’etait deja le cas sous chirac

      • tschok dit :

        Alors ça, le point de pib dont vous parlez, il est l’enjeu d’immenses discussions.

        Vous le voyez dans l’escarcelle militaire, comme si c’était quelque chose de naturel.

        De mon côté, j’imagine la construction sociale qui va avec la translation de ce point de pib vers la défense et pour l’instant je le vois pas. Même à 10 ans.

        D’autant que la véritable priorité, c’est l’espace.

        Ce qu’on peut faire, c’est militariser une partie des programmes spatiaux, ce qui ne serait d’ailleurs pas idiot.

    • Starbuck dit :

      J’approuve le pognon il existe c’est juste une question de réparation.
      Quand on voit les résultats de l’éducation nationale avec leur budget pharaonnique. On se dit qu’il y a mieux à faire avec cet argent.
      Je passe sur les différentes aides aux clandestins

  3. Parabellum dit :

    Gaffe au bla bla macronien…la dissuasion qu on devrait pluriel nommer force de frappe ne doit pas être galvaudée aux lubies europeiste et au contraire il serait temps de relancer des vecteurs de différentes portée et des têtes neutroniques et électroniques magnétiques pour avoir une vraie panoplie anti forces et anti cites.une guerre en Europe commencerait par des sabotages massifs l électricité et des capacités informatiques et ce avant toute bataille. Panique dans notre civilisation très urbanisée et digitale.une autre défense française est à construire plus stratégique et plus musclée et sans trop de bla bla europeiste.les allemands et les polonais ont peur des russes mais le sud est aussi une menace notamment liran voire une Algérie islamiste

  4. BoitaR dit :

    Question très intéressante pour la France. Je ne pense pas cela possible à court terme, mais sur l’idée, un transfert de la « vassalité » nucléaire des pays Européens, des USA vers la France, et sur budget communautaire serait un super « coup ».
    Cela nous permettrait non seulement un ascendant sur nos petits camarades puisque le bouton resterait chez nous, mais également de vendre nos avions ISOtés bombe FR auprès de tous nos voisins.
    Bien sur, jouer les US à la place des US, ce serait trop beau pour être vrai.

  5. Blaireau dit :

    Le recours à la force est l’ultime réponse à une agression quand la diplomatie a échoué. Si l’UE adopte une politique de protection commune, sa réponse diplomatique sera limpide pour toute agresseur. Sinon, celui-ci prend le risque d’une riposte par forces conventionnelles ou par le nucléaire. La couleur du drapeau sur le patch des soldats ou sur la bombe importe peu.

  6. Thomas S dit :

    Autant je serais d’accord avec Mr Wolfgang Ischinger sous certaines garanties bien entendu.

    Autant je ne le suis absolument pas concernant les propos de Johann Wadephul, idée plus que bancale et extrêmement dangereuse.

    • Wagdoox dit :

      Ouî, le probleme c’est que le deuxieme a plus d’influence et est plus aux courants des idees du pouvoir que le premier. D’ailleurs la successeur de merkel fait un discours disant exactement la meme chose que la france devait finalement tout lacher.

  7. JEANDEL Philippe dit :

    Le timide et très conditionnel ralliement allemand à la dissuasion nucléaire française , n’est, quoiqu’on en dise, qu’un second choix dicté pour une large part des tartufferies de M. Trump en matière de politique étrangère et d’alliance militaire en Europe. Dans 5 ans au plus tard avec l’arrivée d’une nouvelle personnalité à la Maison Blanche, les cartes pourraient être vite rebattues et les vertus nucléaires de l’ OTAN redécouvertes de l’autre côté de Rhin. Que pèseront alors les présentes velléités germaniques en matière de coopération européenne de défense????

    • Wagdoox dit :

      Les allemands s’en foutront ils auront le contrôle de la bombe fr via un comite theodule européen.

  8. Durandal dit :

    Il n’y a que moi qui vois un message à Ankara pour soutenir Chypre et la Grèce?

    • tschok dit :

      Euh… Laissez moi boire encore quelques bières et je vous dirai.

    • Yannus dit :

      Je ne pense pas que la dissuasion nucléaire entre en ligne de compte dans cette dissuasion étendue à l’Allemagne.
      Le principe peut-être simple (puisque nous avons non seulement le matériel mais également le savoir faire de bout en bout de la ligne)
      Ceux qui veulent participer à l’entretien de la FOS bénéficieront de fait du parapluie nucléaire français en cas d’attaque d’invasion sur son sol en cas d’agression.
      La FAS reste sous contrôle français et n’entre pas dans les accords de dissuasion nucléaire.

      • Yannus dit :

        Cela permettra à la France de dégager des fonds pour muscler ses forces conventionnelles.

    • Auguste dit :

      Trump a twitté son soutient franc et massif à Erdogan,pour son initiative en Syrie.En outre les US ont précisé qu’en cas de clash entre Turquie et Grèce,ils n’interviendrez pas en soutient à la Grèce.Je vous laisse conclure.

  9. Électeur dit :

    Je crains le pire pour le 7 février. Macron est notre troisième PCIQ (président-chef incompétent quinquennal) mais je ne m’habitue pas à tant d’incompétence qui semble devenue institutionnelle.
    Ils profèrent tous, l’un après l’autre, une formule qui tue. Par « formule qui tue » j’entends « qui tue leur crédibilité ».
    Sarko : « amateurs ! »
    Hollande : « nous sommes en guerre ! »
    Macron : « silence dans les rangs, je suis votre chef ! »
    .
    Mais ce qui est quand-même bien (parce qu’il faut toujours positiver) c’est que personne ne les prend au sérieux. Tout le monde (= le monde entier) sait que la France, ce n’est pas ça. Tout le monde sait que ces PCIQ ne représentent pas la France mais représentent seulement les partis politiques qui n’ont pas été capables de présenter mieux à nos suffrages.
    .
    Toujours est-il que nous devons craindre le pire de ces gens-là et encore ce 7 février prochain. Et nous devons le dire aussi www que possible : ces PCIQ ne représentent pas la France. Notre armée, issue du Peuple, démontre tous les jours sa valeur et représente la France mieux que n’importe quel petit politicien parvenu.

    • tschok dit :

      @Electeur,

      Vous voulez dire que des militaires non élus représentent mieux le peuple qu’un mec élu au suffrage universel direct à la suite d’une élection déclarée parfaitement régulière par le Conseil constitutionnel?

      Ah ben oui, chui con, une junte militaire au pouvoir, c’est mieux.

      Encore un démocrate…

      • Électeur dit :

        Je parle de réalité sociologique, pas de règles institutionnelles qui ont perdu toute légitimité populaire après trente bidouillages opérés par les partis politiques réunis en congrès.
        .
        Je pense notamment à la règle des cinq-cents signatures instaurée en 1976 pour pré-sélectionner les candidats à la présidentielle.

        • tschok dit :

          Oui, je sais pas lire: « Notre armée, issue du Peuple, démontre tous les jours sa valeur et représente la France mieux que n’importe quel petit politicien parvenu ».

          Navré, chui con.

          Je me suis mépris sur le sens de votre phrase, qui était précédée par: »Tout le monde sait que ces PCIQ (ie: donc Macron) ne représentent pas la France mais représentent seulement les partis politiques ».

          Non, monsieur: cette tête à claque de Macron nous représente tous. Il a été élu pour ça.

          Vous pouvez prolonger le procès de la démocratie représentative si ça vous chante, et c’est très bien de le faire si c’est votre opinion, mais n’empêche que pour modifier ce qui existe, il faudra bien voter pour que quelqu’un le fasse.

          La transformation de la démocratie représentative implique une transformation de la représentation démocratique.

          Les gens comme vous ne savent pas le faire. Ils savent juste se plaindre.

          • Électeur dit :

            Mettez un S à claqueS, car il en mérite plus d’une. Même sur le nombre de claques nous ne sommes pas d’accord. Peu importe : nous sommes déjà d’accord sur le principe.
            .
            Et puis veuillez apprendre à lire, ce sera bien aussi : l’armée est un ensemble humain très divers et même disparate, qui fonctionne nonobstant toutes les difficultés que des politiciens éphémères et donc irresponsables (« après moi le déluge ») lui font depuis des décennies.
            Si vous comprenez ça vous comprendrez aussi par conséquent (mais à condition de bien lire) que l’armée représentative de la Nation, ça se réfère à Ernest Renan : « la Nation, c’est avoir fait de grandes choses ensemble et vouloir en faire encore ».
            Exactement comme une unité militaire (ailleurs qu’au cinéma ou à la télé, bien entendu).
            .
            Quant à voter pour que quelqu’un modifie « le régime des partis » (comme vous le suggérez) ce ne sera possible qu’en situation de crise : lorsque ce régime des partis sera dépassé par des événements devenus ingérables. Tellement dépassé que, s’angoissant de sa fin prochaine, il sera obligé de faire appel à un sauveur pour, au moins, adoucir sa fin. Comme en 1958. Sinon, jusque là il n’y a aucune chance pour que le régime des partis nous présente volontairement un candidat très différent de ceux qu’il nous présente jusqu’à présent.
            Aucune chance non plus qu’il nous présente aux législatives des candidats bien décidés à exiger du gouvernement qu’il exécute les lois de finances sans « geler » des crédits (on n’oublie pas la crise de 2017).
            .
            Une autre observation : me dire « des gens comme vous » alors que mon pseudo vous indique seulement que je suis un électeur (parmi environ 45 millions), ça n’a pas beaucoup de sens.

          • Franchouillard dit :

            Pour que les PR représentent la France, il faudra d’abord qu’ils apprennent à s’incliner devant le drapeau qui les salue.

          • Géo dit :

            En 1958 la Quatrième République (surnommée « régime des partis », pétri de contradictions et de rivalités) ne parvenait pas à régler la question algérienne.
            .
            Aujourd’hui la Cinquième République, devenue à son tour « régime des partis », ne parvient pas à régler la question de l’excès d’immigration.
            .
            Même les partis dits « populistes » (à Droite ou à Gauche), qui croient être le recours, en sont à préconiser « une dose de proportionnelle » aux législatives : ils sont, eux aussi, complètement largués.
            .
            On n’en sortira pas sans une crise plus ou moins violente.

      • Plouc putatif dit :

        Tschok, toujours simpliste et discourtois, n’hésite jamais à faire étalage de ses préjugés.

        • tschok dit :

          @Plouc,

          Au fait, la statue qui se trouve au sommet du Mont St Michel, c’est celle de St Pierre? J’arrive pas à voir si elle porte des clés ou une balance.

          Je fais appel à votre « culture générale », parce que je suis saisi d’un doute, à force de m’entendre dire des conneries par ceux qui croient en avoir.

    • v_atekor dit :

      Ah, Franco est de retour au nord. Très peu pour moi. Vous me donneriez presque envie de voter pour Macron (si j’étais français) . Les militaires français représentent… l’armée française et ses intérêts. Et comme tous les corps de métier, certains ont l’impression que le monde tourne autour de leur nombril. En pratique les médecins et les hôpitaux ont sauvé plus de monde en 2019 que les militaires.

      • Paul Letissier dit :

        V_aketor
        Quand on parle d’armée, il est quand-même un peu normal que les militaires se sentent concernés.
        Concernés et pas du tout représentés par des « chef des armées » successifs qui disent n’importe quoi sur les sujets dont les militaires sont spécialistes.
        .
        Pour ma part, j’attends avec intérêt le bêtisier (je suis gentil) du 7 février.

  10. Faublas dit :

    partenaires ? lesquels tant les intérêts sont divergents, être Polonais bellicistes, allemands pacifiste et autres neutres, où allons nous ?
    La solution d’une. défense européenne cohérente reste vague et vaine faute de budget.

  11. petitjean dit :

    Les Britanniques vont-ils vraiment prendre le large ?
    et quid de nos relations avec, et l’Allemagne et ces Britanniques ?
    C’est à lire attentivement :
    « Nous ne serions pas autrement étonnés si les Britanniques, retrouvant leur politique européenne traditionnelle, craignent une alliance militaire franco-allemande et fassent des ouvertures avantageuses aux Français pour resserrer des liens militaires bilatéraux déjà établis. Cela ne pourrait que satisfaire le bon sens, en évitant aux Français et à ses stratèges de salon et de plateaux TV, européistes fulgurants d’intelligence et de germanolâtrie, une de ces monstrueuses sottises telle que la mise en commun “européenne” de la force nucléaire française. Les Allemands, qui sont en train de rafler tous les postes de direction de l’UE sans le moindre égard pour les autres pays et encore moins pour leurs “partenaires“ français, le réclament avec insistance, – on comprend aisément pourquoi, non ? » (….)
    https://www.dedefensa.org/article/le-grand-large

    • vrai_chasseur dit :

      @petitjean
      Les britanniques ont déjà indiqué que les accords de défense ne seraient pas soumis aux négociations à venir avec l’UE.
      Ils ont particulièrement insisté, directement auprès de la France, sur la poursuite des accord bilatéraux franco-britanniques de défense (accord de Lancaster House ratifié en 2010). Notamment sur la coopération en matière de recherche nucléaire et sur la mise sur pied effective de la force expéditionnaire franco-britannique, les 2 volets les plus structurants de cet accord.

      • Wagdoox dit :

        Theresa may avait mis de cote la defense et boris ben il les met dans la balances c’est sorti il y a quelques jours a peine. Mais effectivement la france n’est pas l’ue et ils font tres attention de bien garder l’alliance.

  12. Davy Cosvie dit :

    Lorsqu’un Président (Jacques Chirac, 19 janvier 2006) disait que l’arme nucléaire protège les intérêts vitaux de la France, il galvaudait le rôle de l’armée française : celle-ci est chargée de mettre en œuvre les armes pour « défendre les intérêts supérieurs de la Nation »*. Les « intérêts vitaux » c’est une expression trop précise et trop limitative parce qu’elle exclut les intérêts moraux qui sont, au contraire, inclus dans l’expression « intérêts supérieurs ».
    .
    Alors que l’on peut se demander où est la limite de nos intérêts « vitaux » (la Corse ? La Bretagne ? Le 9-3 ? Notre approvisionnement pétrolier, etc. sont-ils « vitaux » pour la France ?) l’on ne peut pas douter que protéger chaque parcelle du territoire français et ses habitants, où que ce soit relève de nos intérêts « moraux » donc de nos intérêts « supérieurs » car la France ne serait plus elle-même si elle cédait sur ses intérêts moraux.
    .
    Au contraire l’on peut se demander pour chaque territoire, pour chaque village, pour chaque banlieue, si sa protection et celle de ses habitants, qui relève à coup sûr de nos intérêts moraux, relève aussi sûrement de nos intérêts « vitaux ». Ce discours d’un Président d’autrefois était une énorme bourde… qui passa malheureusement inaperçue hors des milieux militaires.
    Mais nos politiciens reprennent cette expression erronée « les intérêts vitaux », qui n’est d’ailleurs pas légale, démontrant ainsi qu’ils ont négligé d’y réfléchir.
    .
    *Article L4111-1 du Code de la Défense : « L’armée de la République est au service de la Nation. Sa mission est de préparer et d’assurer par la force des armes la défense de la patrie et des intérêts supérieurs de la Nation. »

  13. mustard dit :

    L’europe n’arrive déja pas à s’entendre sur une armée et une défense européenne, et encore moins sur un budget de défense, donc sur un dossier encore plus complexe que la dissuasion c’est perdu d’avance.
    Perso je trouverais inadmissible que nous n’ayons plus l’unique décision sur notre dissuasion nucléaire, il est hors de question que d’autres pays nous impose des décisions ou des choix, cela doit rester notre ultime défense nationale et nous l’avons chèrement payé pour jouir de son utilisation à notre bon vouloir.
    Il est hors de question que l’allemagne ou un autre pays nous dises ce qu’on doit faire de l’arme nucléaire, et je suis meme choqué que des pays se permette de décider pour nous de ce que dois servir nos armes, ça devient une habitude chez les allemands de vouloir décider pour nous. Que ces pays européens commencent à nous aider dans nos opex et qu’ils commencent à par acheter du matériel européen, après on pourra envisager ce type de discussion.

  14. Schwarzwald dit :

    Cela étant, et au-delà de la question nucléaire, les Européens doivent avant tout, selon M. Macron, se « doter de capacités militaires et de coopérations capacités et opérationnelles » pour se protéger eux-même davantage. Et de souhaiter que « l’intégration et le travail conjoints européens se renforcent » dans la défense et « que l’Europe se dote d’un budget digne de ce nom en la matière. »
    Si çà c’est pas désigner les allemands 😀 …
    En Europe, ils veulent le parapluie nucléaire français ? Bah on fait comme les Américains avec leur F35 : qu’ils achètent des Rafales.
    Les Allemands veulent être protégés ? ils n’ont pas de pognon ? bah qu’ils se débrouillent pour cracher au bassinet car depuis la fin des années 40 ils étaient en reconstruction de leur défense face au bloc soviétique et ils tenaient le pavé pour pouvoir résister 5 jours face au rouleau compresseur communiste, A partir des années 90, tout est parti en liquéfaction avec l’absorption de l’économie de l’ex RDA, les américains étaient là avec les autres pays de l’OTAN donc c’est bon on peut cramer le pognon autrement. Là on est juste en train de leur rappeler qu’au lieu de se terrer comme une autruche, il faudrait un peu se sortir les doigts. L’Allemagne n’est pas la seule, l’Autriche c’est une peau de chagrin. En vérité, les seuls à tenir le pavé face à un rush des Russes, ce sont les anciens pays du Pacte de Varsovie … c’est flippant.

    • Casimir dit :

      Les autres pays européens n’achèteraient pas en masse le Rafale, pour plein de raisons, dont : Rafale non produit en grandes séries, et surtout le F35 leur donne accès aux fournitures, pièces, services et armements US et à leur renfort en cas de crise grave (en théorie du moins).
      Les renforts US, ça veut dire des brigades / division avec tout leur équipement (dont appui aérien) livrées par air et mer, à la mode « Defender 2020″… ce n’est pas un GTIA à flux tendu pour les renouvellements de personnels…
      Le monde ne tourne pas autour de l’immense France … par contre on peut nouer des contrats (ex. ventre Rafale Finlande ou Suisse) et partenariats utiles sans aucun doute, dans une opposition forte des US …
      Je dis ça avec bcp de respect pour nos troupes, mais faut aussi voir de notre côté qu’on a tendance à saoûler vite certains de nos voisins proches, qui pour certains n’ont pas oublié les guerres napoléonniennes…

  15. lym dit :

    « Macron a eu à répondre à la question de savoir si, en matière de dissuasion nucléaire, la Pologne faisait partie des « intérêts vitaux » de la France. »

    Ne fallait-il pas répondre avec un peu de malice que le F35 ne sera jamais qualifié pour emporter l’ASMPA?

    Entre deux vodkas, il semble néanmoins qu’on commence à se poser des questions sur la volonté de Trump à justifier tant d’emplettes qui sont un scandaleux transfert de fonds européens à LM. Un névrosé, on a généralement intérêt à le laisse psychoter ça le rends plus malléable.

  16. Tempo dit :

    Il y a lieu de distinguer les armes nucléaires stratégiques qui doit rester l’exclusivité de la France des armes nucléaires tactiques qui pourraient s’ouvrir à une coopération européenne sous leadership français du fait de son expertise conditionnée par l’application politique de la double détente. Non seulement l’Allemagne mais aussi la Pologne seraient intéressées au premier chef; par gravité les autres pays suivraient.
    Outre le fait que la contribution financière permettrait de mener à bien les programmes que nous sommes actuellement seuls à supporter, un telle initiative offrirait la possibilité de réaliser une première normalisation d’armement par le développement de systèmes d’armes pouvant être aussi bien nucléaires que conventionnels mis en oeuvre par des moyens aériens, terrestres et navals .
    C’est par la prise de conscience de la nécessaire autonomie nucléaire de l’Europe qu’un politique de défense commune émergera. A la France de profiter intelligemment de cet atout exceptionnel

  17. Abuse of mainstream media can harm your mind! dit :

    Ne pourrait-il pas d’abord prendre en compte l’avis de 61% des Français?

    • Électeur dit :

      Prendre en compte l’avis du Peuple n’est pas convenable en démocratie représentative.
      Parce qu’alors on se rend coupable de « populisme ».

  18. papynuc dit :

    Ayant eu par le passé (comme le temps passe) été présent lors de tirs d’essais aériens et de tirs souterrains je n’ai jamais vu un allemand sur les routes nord et sud de Mururoa, sur la zone Denise ou la dalle Arpége et encore moins à Fangataufa. Pour faire simple aucuns étrangers sur les sites nucléaires y compris à Hao.
    A l’époque qui manifestaient contre nos essais voila la question ?
    Réponse: les chevelus allemands et autres hors du temps, les plus motivés pour nous monter leur opposition était les militants de Green peace.

  19. Titeuf dit :

    Hum… Cela sent la berezina ce truc.
    J’ai comme l’impression que la France est pointer du doigt en permanence par le reste de l’Europe pour ce que l’on est, à savoir, un pays qui a la maimmise sur son potentiel nucléaire et cela dérange…
    Là vrai question est de savoir si notre Président a les corones qu’ils faut pour leur dire merde ou accepter le fardeau financier qui va avec et sur stricte contrôle français.

  20. mich dit :

    Je trouve intéressant les propos de Mr Wolfgang Ischinger , et le fait que le débat s ‘ouvre outre Rhin c ‘est déjà pas mal , surtout que les allemands pourrait largement consolider notre dissuasion ,à condition que leurs budget de défense soit un peu plus à la hauteur et leurs forces un peu plus « ops » (même si on est parfois mal placé pour faire la leçon) et ceci sans que nous leurs donnions les clés , les codes ou les plans de nos bombes ou de nos SNA car la dissuasion ce n ‘est pas que ça .Nous allons mettre les moyens dans nos vecteurs comme nous l ‘avons toujours fait je n ‘en doute pas et c ‘est déjà parti ,par contre ,nos capacités de veille , d’ alerte voir « d ‘interception » ne sont pas à la hauteur des autres grandes puissances ,l ‘ Allemagne et d’autres pays peuvent y apporter une grosse contribution ( le RU restera sous pavillon US , pas vraiment grand chose à attendre d’ eux sur ce point je pense), elle peut aussi contribuer avec ses forces plus activement à la protection d ‘une dissuasion qui s ‘étendrai sur l ‘ Europe de l ‘ouest un peu plus officiellement ,ce qui déchargerai nos forces pour d’ autre missions plus conventionnelles qu ‘elle ne veut pas forcement effectuer , je pense que les Allemands comprendrai mieux des missions de protection d ‘une force qui protège l ‘Europe que des missions de souveraineté plus lointaines (bon ,ils ne sont pas très fan non plus du nucléaire ,mais ce n ‘est pas leurs armée qui va opérer directement ces armes). Finalement , notre dissuasion nationale pourrait devenir le socle d ‘une défense européenne intéressante tant au niveau politique que technologique ,et sans le méli mélo d ‘une « armée européenne  » ou tout et n ‘importe quoi se mélangerait dans une multitude de commandement faisant double emploi avec l ‘ OTAN .Par contre je ne sais pas si on va dépasser le vœu pieux ,car quand on voit l ‘exemple de l ‘espace ,on ne peut pas dire que l ‘ Europe avance d ‘une manière toujours très cohérente ,en tout cas si elle veut un jour une souveraineté plus affirmer face aux USA ou à la Chine ,ce qui est sur c ‘est que ce sera dur en solitaire ou juste en bilatéral , surtout si on n ‘y consacre pas quelques efforts budgétaires ,il ne faut pas attendre beaucoup d ‘ économie ,mais plutôt un investissement (un peu paradoxal pour l ‘arme de la fin du monde)

  21. Intox dit :

    A propos de partenariat, lire les conséquences désastreuses de l’intervention inopinée du minable Micron en janvier 2019 en Égypte : https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/armement-nouvelle-claque-de-la-france-en-egypte-838726.html