CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Un élu allemand de premier plan appelle la France à partager sa dissuasion nucléaire

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

263 contributions

  1. Pascal (l'autre) dit :

    Et dans quelques semaines nous aurons droit à la remise en question de notre statut de membre permanent du conseil de sécurité de l’O.N.U.

    • Aymard de Ledonner dit :

      Je pense quand même qu’ils ne se font pas beaucoup d’illusion là dessus. AKK avait évoqué cela pour faire le buzz pour des raisons politiques.

    • Lacatapulte dit :

      Et si on envisageait de remplacer cette place de la France par une place de l’Union Européenne à New York ?

    • Sam dit :

      Ah non, ça c’est déjà arrivé. Et ça a abouti au traité d’Aix la Chapelle. Pauvre France… Jamais dans notre histoire nos dirigeants n’ont laissé impuni une telle provocation de la part des germains…

    • R2D2 dit :

      Oui ca aussi ils ne vont pas lacher. C’est l’héritage des années Merkel. A qui on doit la gestion désastreuse de la crise de l’euro (en forcant les pays européens a un remède de cheval dont seul l’Allemagne y était préparée via les reformes de Schroder), elle a nagé à contre courant sur le Brexit. Et elle sert de point faible en Europe pour Trump (qui a bien compris qu’en faisant pression sur elle elle redistriburait la pression sur tous les autres…)

    • dakia dit :

      donc c’est le nucléaire qui justifie cette place ?

  2. schmidt dit :

    Et puis quoi encore ?

    • Franz dit :

      Au contraire, si on pouvait mutualiser ces coûts faramineux, ce serait une excellente perspective.

      A condition de garder la main sur la mise en œuvre, évidemment.

      • R2D2 dit :

        « A condition de garder la main sur la mise en œuvre, évidemment. »
        c’est justement ce qui sera en jeu. De payer et de fermer sa gueule ca passe avec les américains mais ils ne l’accepteront jamais avec les francais.

    • GHOST dit :

      Message « subtile » ?
      Quand les hommes politiques en Allemagne disent tout ce qu´ils pensent sur la « dissuasion nucléaire » de la France.. il semble exister un message entre les « lignes ».
      Tous les puissances de la planète ont beneficiés des travaux des Nazi pour atteindre cette technologie nucléaire..Et si les allemands disaient entre les lignes que leur pays est capable (aussi) de se relancer un programme nucléaire sans peine? En plus, la RFA a la perception qu´étant la première puissance financière de l´UE, ce pays merite une place au Conseil de Sécurité de l´ONU.. lol

    • Daniel 1945 dit :

      L’Alsace et la Lorraine !

  3. M dit :

    Ils manquent pas d’air.

    Maintenant, en y réfléchissant, permettre à nos alliés proches de l’UE de détenir et utiliser nos moyens nucléaires, sous notre contrôle, comme les USA le font avec l’OTAN, en échange d’une participation financière ET militaire aux opérations au bénéfice de l’UE (notamment Barkhane, Chammal,…), ce serait un mi-chemin acceptable.

    Mais livrer le contrôle et la technologie nucléaire aux allemands, ce serait vraiment une hérésie. Ils n’espèrent pas sérieusement qu’on accepte alors qu’ils ont déjà du mal à accepter le partage industriel de tous nos programmes d’armement, pourtant déjà à leur avantage !

  4. Aymard de Ledonner dit :

    Je trouve que c’est positif car cela signifie qu’une réflexion est en court chez les allemands et que que l’inutilité de la B61 est actée au moins en Allemagne. La B61 nécessite que l’avion porteur arrive à proximité de l’objectif ce qui signifie qu’on fait face à un adversaire suffisamment dangereux pour qu’il soit nécessaire d’utiliser la bombe mais qui en même temps ne soit équipé que de défenses anti-aériennes faibles….
    Par ailleurs l’utilisation de la B61 nécessite l’accord des US alors que leur territoire se trouve à des milliers de kilomètres de là et n’est donc pas menacé. Donc en cas de pb, la probabilité pour les allemands, les belges, etc, d’avoir les codes est très faible….

    Maintenant la position de M. Ischinger me parait plus rationnelle que celle de M. Wadephul. Le contrôle de la frappe ne peut être le fait d’un comité Théodule. Par contre on peut envisager que des pays aient en dépôt des armes sur leur sol. Les conditions dans lesquelles cela pourrait se faire restent à établir.

  5. Alfa744 dit :

    Et bien voilà, dans la famille je veux; je veux la crème, la monnaie et bien sur la crémière! Partager avec le barnum européen le siège de la France à l’ONU, partager voir donner les savoirs faires techniques et tactiques, et vous faites quoi pour aider…pas de vente d’armes ayant des pièces allemandes, pas de renfort de troupe au Mali (la constitution a bon dos!). Vivement que le Frexit se fasse!

  6. Scipion dit :

    Certains ne manquent pas de culot !

  7. Morbihan dit :

    Les Allemands veulent tout: le beurre, l’argent du beurre et la crémière…

    Ils ont déjà conquis économiquement l’ensemble de l’Europe – rêve réussi après trois guerres (1870, 1914, 1939).

    Nous ne sommes que leur paillasson.

  8. Gege dit :

    Mais bien sur… z’ont pas mal au c**l ceux la ! !

    Ils ne se moquent pas un peu de nous nos voisins germains ?

  9. Chanone dit :

    L’idée est lancée. Elle n’est pas super bonne pour notre nation parce que, comme d’habitude, les Allemands tirent la couverture à eux.
    Ils sont tellement méritants à torpiller les efforts français dans tous les domaines depuis leur réunification…
    Ah? une petite voix me dit que c’est surtout… Mme Merkel qui tractionne pour une « Grande Allemagne » sur notre dos, tel un Chancelier Bismarck en jupons.
    Pour en venir au faits, Messieurs les Allemands, combien payez-vous aux Américains pour un parapluie troué, à base de bombes obsolètes, pour être une cible prioritaire d’éventuels tirs Russes? Enfin je dis Russes mais en réalité, seule la Pologne serait atteignable en retour. Ou la France si l’Espagne s’avisait de déclarer la guerre à Berlin.
    Comme la France n’est pas une puissance moins capable que les autres, faudra vous aligner si vous voulez changer de jockey.

  10. Fralipolipi dit :

    Ok pour des ASMP-A basés en Allemagne … armés sous les ailes du futur SCAF de la Luftwaffe (et certainement pas du EF Typhoon qui ne saurait pas faire le job),
    … mais à double-clés : Allemagne & France (comme avec les bombes B-61 US au sein de l’OTAN),
    … et certainement pas rattaché à l’OTAN (rappelons que la dissuasion nucléaire française n’a jamais et n’est toujours pas rattachée à l’OTAN. Elle est totalement autonome).
    .
    Mais à condition que le retour sur investissement puisse être substantiel – donnant-donnant –
    car avant d’en arriver à un ASMP-A avec tête nucléaire de 300kt plutôt bien éprouvée et sûre, la France a dépensé (investi) plusieurs dizaines de Milliards d’€ … si ce n’est des centaines … au cours des 60 dernières années. Ce n’est pas une paille.

    • Fralipolipi dit :

      Et « rien » sans un engagement de fond de l’Allemagne à développer un vrai programme DAMB avec France et Italie, sur la base des Aster, ou autre chose de plus volumineux …
      … plutôt que leur truc dispendieux comme le MEADS, développé avec un certain LM …

  11. philbeau dit :

    Pour donner un peu de « recul » au sérieux de ces déclarations allemandes qui partent un peu à l’emporte-pièce : il y avait au journal de 13h un reportage sur l’armée allemande , qui envisage très sérieusement d’engager des citoyens de l’Union européenne dans ses rangs faute d’avoir les ressources nécessaires chez ses nationaux …On a affaire à un pays , une nation plutôt schizophrène depuis le drame du nazisme . Partagée entre la terreur de voir revenir des horreurs sur son sol , et une ambition de puissance , voir une arrogance naturelle , qui s’exprime « seulement » à travers sa domination économique . Ajoutez un vieillissement de sa population ; que sortira-t-il de tout ça , quand le vide existentiel de l’idée éthérée de l’Union européenne , qui sous-tend encore les relations en Europe , s’imposera à la place du village Potemkine qui est encore proposé aux peuples européens ?

  12. PeterR dit :

    >> cette dernière devrait « être placée sous un commandement commun de l’Union européenne ou de l’Otan »
    Ben voyons ! Dire sous contrôle allemand serait plus honnête. Au vu de leur grande implication dans l’effort de défense (Mali, etc …) et de leurs pudeurs de pucelles concernant les aspects militaires on peut être sur que notre dissuasion ne vaudra plus tripettes.

  13. Lolo dit :

    Ben voyons. Le step suivant c’est de partager le siège au conseil de sécurité ? Une bande de joyeux bras cassés….

  14. Hermes dit :

    On garde le contrôle et ils participent au développement de la dissuasion par l’apport de money, mise à dispo de moyen pour l’escorte des SNLE’s, voir mise à dispo d’équipage (non majoritaire dans les subs afin d’éviter tout risque interne…) pour ajouter quelques SNLE à la flotte avec les armes qui vont avec, pas de problème.
    .
    Mais en aucun cas le contrôle de la frappe ne doit quitter le contrôle national, jamais.
    Je n’ai à titre personnel aucun problème à lier la dissuasion française à l’europe, car je ne me vois pas séparer la France de l’Europe.
    Mais la France et l’Union Européenne resteront 2 entités qui partagent et s’unissent, le nucléaire en sera de même.

  15. Coléo91 dit :

    L’idée n’est pas si farfelue que cela.
    Ce serait un signe FORT d’évolution de la construction européenne.
    Quant à la décision d’emploi il faut qu’elle reste dans les mains du Président français.

  16. Edouard dit :

    Et il faut 26 doigts pr appuyer venir même temps ?
    À mais non, pr ça, il faut une armée opérationnelle au moins… Désolé amis allemands

  17. Le Suren dit :

    « bombe nucléaire tactique américaine B-61 ». Quid de cette bombe ? Efficace ?

  18. Titeuf dit :

    Tu fous ma gueule toi…
    Omar et Fred.

  19. d9 dit :

    En gros, c’est du « donne-moi ta montre, je te donnerai l’heure »…

  20. Frédéric JEAN dit :

    tu peux te brosser martine

  21. Helmut dit :

    Il n’est que temps que le Reich prenne le controle de l’arme atomique francaise et soumette cette nation refractaire a sa domination pleine, juste et entiere.

    • cipal dit :

      Herr Helmuth
      vous oubliez un détail, nous n’avons aucune espèce d’amitié pour les teutons et ne tenons pas à vous donner les clefs de notre sécurité ultime, quand vous serez loyaux nous verrons quand même à assurer votre éventuelle protection, mais la connaissance pointue de vos agissements antérieurs nous font espérer la disparition de votre foutu pays avant cette possibilité

  22. themistocles dit :

    Pas de problème, que les allemands mutualisent aussi leur défense en envoient leur infanterie combattre ( réellement) au sahel et nous fassent un joli chèque, on pourra sans doute en reparler

  23. tori dit :

    Pourquoi ne pas accepter la bombe nucléaire français sous les mêmes conditions que celle des USA , càd en total dépendance ? le ‘partenaire’ français traité avec plus de méfiance que le concurrent américain ?

    • R2D2 dit :

       » le ‘partenaire’ français traité avec plus de méfiance que le concurrent américain ? »
      pas de méfiance, simplement que le rapport de force n’est pas du tout le meme…

  24. lxm dit :

    Cela peut paraitre étrange sur un forum de défense, mais j’espère un jour que notre monde sera dénucléarisé, voir démilitarisé, car comme à l’intérieur d’une maison, d’un quartier, d’une ville, d’un pays, il n’y a plus de duché, de comté avec ses propres forces armées, j’escompte qu’un jour notre monde sera lui aussi pacifié, et nos forces armées s’il y en a encore parcourant l’espace, l’univers pour contrecarrer tout danger approchant de notre maison la Terre.
    En attendant, il ya toujours des types qui se prennent pour des mâles alpha en usant de la force pour justifier de leur position, des pays qui pensent de même, avec l’attrait ou la facilité géographique, des litiges historiques et des excuses bidons comme la religion; c’est ce qui nous faut résoudre.
    Et je ne pense pas que favoriser, disséminer, rendre « commun » l’idée de guerre nucléaire soit souhaitable. Pas que je n’aime pas les allemands, je les déteste en fait, mais cela serait de même pour n’importe quel peuple agressif voulant l’atomique, et la mentalité d’un peuple importe, et autant le français aime la diversité qu’il cultive partout du repas à son vocabulaire( et donc favorise son acceptation de la différence), autant l’allemand non, il est rigide comme un balai.

  25. MrJeans dit :

    Ils en ont jamais assez les Allemands, c’est incroyable…
    Ils nous ont pas critiqué lors des essais nucléaires eux ? Avec un parti écolo traditionnellement fort de l’autre côté du Rhin, cela ne m’étonnerai pas…
    Déjà que leur pax au Mali ne sortent jamais de leur trou…

  26. Lucien dit :

    L’Allemagne nous fait du Coluche:
    « Le viol, c’est quand on veut pas. Moi, je voulais moi ! »

    Il est hors de question de donner nos armements de la sorte. Où ça s’est vu ? On devrait faire payer aux Européens la protection nucléaire que nous leur assurons de facto, sans contrepartie. Rien n’est gratuit ici-bas. Les Allemands ont voulu profiter des armes américaines et maintenant, ils veulent profiter des nôtres. Déjà que la monnaie est à eux, ils ont ruiné nos économies, anéanti nos industries et maintenant ils veulent notre armée. Qu’est ce que la France y gagne en retour ? Absolument rien.

  27. Green dit :

    « La chancelière nous a plus d’une fois appelé à oser plus pour l’Europe. Elle pourrait maintenant montrer qu’elle est elle aussi prête à cela. Cela prendra du temps, mais le débat doit commencer maintenant », a ensuite fait valoir M.X , dans un entretien donné au Parisien. « La réalité est que nous avons besoin d’une mutualisation des dettes et un réinvestissement des excédents commerciaux allemands au niveau européen. C’est dans l’intérêt allemand d’avoir une influence sur la stratégie qui nous protège. Il serait sage d’essayer de même avec l’Allemagne », a-t-il encore insisté.

  28. NRJ dit :

    Entre les USA, première puissance économique et militaire donnant plus ou moins gratuitement le bouclier nucléaire, et la France, petite puissance européenne en situation de déficit chronique faisant payer le bouclier et ayant des amitiés avec la Russie (pourtant considéré comme ennemi n°1 par tous les pays européens), l’Allemagne choisirait la France.

    Effectivement il faudrait qu’on accepte de mutualiser la décision d’employer l’arme nucléaire. Sinon on voit mal comment les allemands auraient plus intérêt à dépendre de nous. Va t’on accepter de renoncer à notre souveraineté sur ces armes pour former un bloc européen pouvant rivaliser avec les USA ? Là est toute la question.

    • Ulrich dit :

      « la Russie (pourtant considéré comme ennemi n°1 par tous les pays européens) »
      ah. Je vous propose de regarder le mix énergétique de tous les pays européens (à commencer par le plus riche) avant de raconter ce genre de fadaises… Quand les Français ont retiré leurs pions de Russie (après l’annexion de la Crimée), les Allemands (entre autre) se sont bien gardés de faire cette connerie. Que nous soyons trop bons trop cons est une chose. Que tout le monde partage notre irénisme en termes de RI en est une autre.

      • NRJ dit :

        @Ulrich
        Les pays européens sont dépendants de la Russie et de ses importations de gaz. Ça ne fait pas de la Russie un pays ami. D’ailleurs on observe que les dépenses dans le secteur de la Défense étaient en baisse dans tous les pays est-européens jusqu’en 2014 et l’annexion de la Crimée (même les USA sortaient leurs forces d’ Europe à ce moment). Aujourd’hui plusieurs pays investissement 2% du pib dans la Défense, et ce n’est certainement pas pour faire face à l’extrémisme islamique.

        • Ulrich dit :

          Je suis d’accord avec le constat. Je notait juste des éléments permettant de penser que la Russie n’est pas « considérée comme l’ennemi n°1 », comme vous l’écriviez. Ce n’est pas un ami non plus. Pour reprendre la phrase attribuée au Gal de Gaulle : les états n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts.

  29. Raymond75 dit :

    L’Union Européenne n’est pas un état fédéral, comme les USA par exemple, avec un pouvoir central diplomatique et militaire, et en conséquence il n’y a pas de défense militaire européenne.

    La réflexion allemande est donc hors sujet actuellement.

  30. revnonausujai dit :

    les germanophiles compulsifs ont beau dire, les boches sont incorrigibles, arrogants, fourbes et persuadés de leur imperium sur les untermenschen qui entourent leur frontière.
    Quand le mix socialauds/ verts va arriver au pouvoir, il va falloir se préparer au pire.

    • Lacatapulte dit :

      Et vous ne croyez pas que ces puants franchouillards ne sont pas arrogants, incorrigibles, fourbes, et persuadés de leur supériorité ?

  31. petitjean dit :

    J’ai failli m’étouffer !!
    Les Allemands ont-ils l’intention de nous bouffer tout cru ?
    parce que c’est déjà bien avancé ! Macron se fait b..ser par Merkel, mais il ne voit rien ??!!
    Macron n’a-t-il rien compris à l’hégémonisme allemand ??
    la dissuasion nucléaire ne se partage pas !! Point final !!
    Va-t-on leur dire merde oui ou non ??!!
    trop c’est trop !!…………………

  32. Anaxagore dit :

    La souveraineté ne se partage. Par contre rien n’empêche la France de considérer que la protection des pays de L’UE est un intérêt vital. Et la protection ça se paye.

  33. Wagdoox dit :

    Voilà voilà.
    Quand je dis qu’être la France et l’Europe il faut choisir…
    Quand je dis également que l’Allemagne n’est pas fiable et qu’elle ne cherche qu’à prendre à la France.
    La seule façon de faire serait de reprendre la mécanique otan avec des bombes fr à double clé à nos frais et les européens n’auront qu’a acheter nos avions en guide de remboursement.
    Mais non l’Allemagne veut tout

    • Wagdoox dit :

      Après il faut pas oublier que c’est Macron qui en a parler discrètement le premier donc le démontre un candidat lrem au européennes qui le disait clairement et avec le siège de l’ONU.
      On perdra tout !

  34. VertAlpha dit :

    Ils ne doutent de rien et surtout pas d‘eux même….VA

  35. Alpha dit :

    Huuuuummm…
    OK !
    On propose notre armement nucléaire à nos « amis » européens, dont l’Allemagne. Ils payent en conséquence, et ils en font ce qu’ils veulent, comme la placer sous un commandement européen…
    Mais de notre côté, hors de question de brader NOTRE dissuasion et la doctrine sur laquelle elle s’appuie ! 🙂
    Il en est de même de notre siège au Conseil de Sécurité, bien entendu.

  36. Franz35 dit :

    Qu’il aille se faire foutre.
    A la limite, qu’il paye pour qu’on mette à sa disposition des ogives à la manière des USA avec un droit de regard sur son utilisation

  37. Phil dit :

    Ne serait ce pas une ruse pour obtenir plus d’influence sur le SCAF? Parce que pour eux il faudrait qu’il soit capable le larguer la b61, ce qui nous mettrait une fois de plus sous loi US, donc sous dépendance..? Qui veut appuyer sur le bouton pour la Roumanie? A la limite on pourrait considérer ceci avec la bombe française, uniquement pour les pays limitrophes histoire de garder une ceinture de sécurité. Déclarer une guerre atomique avec la Russie ne me paraît pas très judicieux pour protéger des négationnistes polonais..

  38. Lacatapulte dit :

    Il ne faut pas balayer d’un trait de plume cette proposition, même si elle ressemble à une certaine forme de provocation. Une mutualisation européenne de notre dissuasion nucléaire n’est pas totalement ridicule quand on sait qu’on parle de plus en plus de faire naitre une Europe de la défense.
    À voir ce que les Français vont en dire, ce n’est pas un peuple réputé obtus et fermé, et encore moins peu partageur Donc on peut envisager que les Français y soient favorables. Ou pas.

    • M.Ici dit :

      « Une mutualisation européenne de notre dissuasion nucléaire n’est pas totalement ridicule quand on sait qu’on parle de plus en plus de faire naitre une Europe de la défense. »
      .
      Sauf que ce n’est pas un argument viable,je vous rappel que le fond européen de défense risque une amputation de 7 milliards d’euros et que cette idée n’est suivis que par les gouvernements français (Europe de la défense),les autres pays européens ne veulent pas en entendre parler sauf si ça fait fonctionner leurs industries et donc les emploies.
      Bref rien de sérieux et cette proposition est une provocation pure et simple vus la façon dont elle est employé,on avait déjà dis non l’année dernière,ça ne changera pas,c’est Non encore une fois.

    • wagdoox dit :

      C’est justement totalement illégal, aucun pays ne peut et ne doit donner ou rependre l’arme atomique.
      La France sera au banc des nations si elles faisaient ca !

  39. Alsaco dit :

    Pas bon, a terme ils voudront le commandement, surtout pas!

  40. pastor dit :

    pourquoi s associer a l allemagne, vu le peu d entousiasme quelle manifeste a nous aider au sahel.nous n avons rien a attendre de ces gens la.

  41. François C. dit :

    Pourquoi pas en échange de la rive gauche du Rhin ?

  42. AR/O dit :

    Ahahaha

  43. laurent dit :

    que l’Allemagne consacre un peu plus de moyens à son armée et participe aux engagements aux côté des français par exemple. C’est toujours plus facile de regarder chez le voisin et de lui piquer une protection comme elle l’a toujours fait jusqu’à aujourd’hui. Une image bien terne d’un soit disant moteur européen….

  44. le nouveau dit :

    Ce n’est pas faute de moyens financiers, humains et technique que l’Allemagne n’a pas de dissuasion nucleaire propre, c’est a cause de sa frilosité de la chose militaire donc quel interet et utilité aurait elle a acceder a l’arsenal nucleaire francais ou anglais ou autre ?

    • wagdoox dit :

      ahaha, tu crois que la bombe est la seule chose dont tu as besoin pour avoir un posture rebuste.
      les vecteurs, les systèmes d’alertes et j’en passe.

      • le nouveau dit :

        Rien qui soit hors de portée de l’Allemagne tu en conviendras.
        L’Allemagne devient une puissance de premiere ordre y compris nucléaire quand ca lui chante que personne n’en doute.
        Que personne n’oublie que le monde doit en grande partie cette arme aux scientifiques nazis justement.
        D’ou mon premier commentaire, ce n’est pas faute de pouvoir accéder à une dissuasion par se propres moyens qu’elle n’en a pas, c’est parce qu’elle en a trop peur.

  45. Pluton dit :

    C’est clair que le Wadephul a fumer la moquette… encore que… avec notre personnel politique, il faut s’attendre a tout…
    La premiere proposition allemande est envisgeable, donc pas de perte de controle, mais il faut rappeler aux allemands que ce n’est pas une transaction commerciale, une contribution financiere ne peut suffire, ce qui est discute de maniere un peu desinvolte… est un atout strategique, il faut que les allemands/ UE mettent qque chose de cet ordre pour envisager une cooperation plus approfondie…

  46. Coach dit :

    Messieurs les Allemands osez plus pour l’Europe:
    Pack Rafale ASMPA …
    Allez osez osez !!

  47. Ltikf dit :

    Quand on a attaqué en 1870, 1914, 1939, on ne dit pas « je veux la bombe atomique ! » Ou alors c’est qu’on n’a plus toute sa tête… et du coup pas de bombe !

  48. felipe dit :

    elle est pas mal celle là..; où comment neutraliser cette france trop revèche sans contrepartie.
    1/ les allemands savent payer ais savent-ils prendre leurs responsabilités opérationnelles au mali ou sur tous les théâtres d’opération
    2/ passer le nucléraire sous l’autorité europenne ou sous le commandement de l’OTAN, autant dire : supprimer l’arme nucléaire
    3/ l’étape d’après, c’est la suppression du siège de membre permanent au CSNU, au profit de ???

  49. Michel47 dit :

    Ben voyons… et pendant ce temps là la marmotte elle emballe le chocolat !!!!
    Non et non, même si cela nous coûte, il faut garder notre indépendance vis à vis de l’Europe au moins dans ce domaine.

  50. Tom dit :

    Du bon sens amis chauvins
    Notre pays hésite entre la chèvre et le choux, et ça ne sera probablement pas ET ET mais plutôt NI NI, par ce que la thune, on l’a plus.
    Lancer la réflexion sur une dissuasion nucléaire européenne, avec double commande évidemment, apparait le plus sage face aux menaces qui se profilent, et ça sera le cadre haut pour tout ce qui nous manque en logistique et renseignement.

    Qu’on le veuille ou non, l’Europe est un territoire uni ; la menace ne vient pas de nos voisins européens, mais d’ailleurs, avec une force que nos pays n’ont jamais connue.

    On domine le monde depuis 2 siècles, nous occidentaux, mais le vent tourne, et nous n’avons pas la démographie pour nous, contrairement aux autres, et surtout à jadis : la guerre reste une affaire de pacs déployés

    Sous commandement FR évidemment cette affaire, on est les derniers à avoir une vraie armée sur ce continent.

    • Scipion dit :

      C’est du second degré ?

    • wagdoox dit :

      Du bon sens cher traitre, la France n’a pas vocation à donner l’arme atomique plus de 20 pays différents, c’est contre tout les traités, elle n’a pas vocation à finir aux bancs des nations. Car dans cette affaire c’est bien la France qui sera jugée comme criminelle de guerre.
      Car il ne s’agit évidemment pas d’un système à double clé !!! C’est clairement dit par le parlementaire (il faudrait aussi apprendre à lire) mais une passation de l’arme à « comité » on sait qui sera derrière …
      La démocraphie … mais mon dieu … les armes de destructions massives permettent justement de niveler la démographie, c’est le nom !! Avec 300 bombes ou 10 000 le résultats est le meme.

    • igor340 dit :

      Bonjour John,
      je vous entend ; merci pour votre analyse ; je la partage… pour autant, de plus en plus de voix médiatisées incitant la France à laisser sa place au conseil de sécurité au profit de l’Europe, m’incite à penser qu’au sein de puissants groupes de réflexion allemands la place toute particulière que la France a acquis de par sa seule initiative et volonté au cours de son histoire, doit dorénavant être retouchée voire nivelée au profit d’un destin plus européen… « l’approche allemande » trés financière et budgétaire de l’Europe ne peut nous conduire à l’optimisme quant à la pérennité des investissements dans la recherche nucléaire d’objet militaire…je me pose ainsi des questions quant aux motivations profondes justifiant le lobbying médiatique actuel un peu tout azimuth sur le rôle et les prétentions de mon pays….il me serait trés désagréable de m’apercevoir que les anti-européens tiennent en fait une position politique pertinente sur ces sujets…

      • John dit :

        La France a de toute manière sa souveraineté d’accepter cela ou non…
        L’Allemagne joue son rôle, à la France de fixer intelligemment ses conditions, car il peut y avoir un intérêt pour la France allant dans le sens de partenariat sur le nucléaire.
        Et la France ayant les cartes en mains a la possibilité d’imposer ses conditions. Les Allemands pour le coup ne pourront pas vraiment poser de conditions.

    • Europhobe ex-europhile dit :

      @ Tom
      Et pourquoi « la thune on l’a plus » ? Parce que depuis 1972 notre monnaie est asservie au DeutschMark par le SME, ce qui étouffe notre économie. Ce système n’a pas cessé de se durcir depuis lors, aboutissant à l’€uro.
      Mais « la thune » on peut l’avoir avec du courage politique : abroger la loi n° 93.980 du 4 août 1993 par laquelle nous nous interdisons de fabriquer la monnaie dont nous avons besoin.
      .
      Alors ça risque d’être NI NI, effectivement parce que notre personnel politique d’aujourd’hui n’est pas plus soucieux de l’intérêt français que ne l’était celui de 1972 et s.
      Mais je garde espoir : ça se sait de plus en plus. Parce que les électeurs (dans une certaine mesure limitée par l’excès de pouvoir des partis politiques) restent en définitive maîtres du jeu.

    • Paul dit :

      Un double commandement me parait compliqué à mettre en place (surtout si les deux avis ne convergent pas). Mais rien n’empêche de laisser le dernier mot ou le dernier ordre au PR qui s’appuie sur une structure intégralement européenne (basé à Paris et pas d’OTAN là dedans) : où les chefs d’états major des armées (ou un de leurs représentants) de tous les pays contribuant à la force de dissuasion ainsi qu’un représentant des services de renseignements extérieurs de chaque pays, contribuent à donner leurs avis sur l’éventualité d’une frappe. En cas de crise ces personnes sont placés au plus près du PR ce qui ne ralentirait pas la prise de décision.

  51. Claude dit :

    Les Allemands ont peur de qui ? Dans leur doctrine qui est ou sont leurs ennemis ?.

    • NRJ dit :

      Les russes ont été explicitement dénoncé en 201dans l’equivalent allemand du livre blanc sur motif actions déstabilisatrices.

  52. Stylgar dit :

    Ah ah ah ah ah ! Toujours le mot pour rire.

  53. papynuc dit :

    j’ai fait plus de 1 600 jours sur Hao et Mururoa pour des essais aériens et souterrains pour lire cela. Les teutons ne manque pas d’air et en particulier ce Mr Wadephul qui devait à une certaine époque certainement manifester contre les essais nucléaires français.

    • Clavier dit :

      Non c’était seulement l’inénarrable Stoltenberg …celui de l’OTAN pas celui du forum !

    • dompal dit :

      @papynuc,
      On n’a jamais fait péter de bombe nuk à Hao !!! 🙁 🙁 🙁
      Vous vouliez sans doute dire à Fangataufa……..mais confondre ces 2 atolls, y a comme un problème de crédibilité dans vos propos ! 😉

      • Ancien du RIMaPp dit :

        Hao était la base arrière. Je crois plutôt à un problème de mémoire parce que tous ces atolls se ressemblent.

        • dompal dit :

          Peut-être que pour vous du camp d’Harue ou de Taravao tous ces atolls se ressemblent mais quand on a fait soi-disant 1600 jours sur site on ne confond pas Hao et Fangataufa ! 😉

  54. Magnus dit :

    Après les allemands d étonnent que personne ne les respecté ou aime en Europe.ils n’ont pas de vision, de diplomatie. Hormis commercer c est pas terrible..

  55. R.S. dit :

    Autant, que la France fasse profiter ses alliés les plus proche de son parapluie atomique (ce qui pourrait leur permettre d’acheter des avions européens plutôt que des F35 pour assurer leur mission nucléaire au sein de l’OTAN) contre un partage du fardeau des coût qui pourrait dégager un peu de marge pour d’autres projets semble plutôt être une bonne idée. Autant je vois mal pourquoi la France déciderai de se séparer de la souveraineté d’ue arme qu’elle a développée seule parce que les autres ne veulent pas le faire…

    • Obelix38 dit :

      Tout à fait.
      Des ASMPA en double-clé sur le sol Allemand avec des pilotes Allemands dans des Rafale . . .
      Mais rien ne dit qu’ils accepteraient des Français ne serait-ce que la moitié des conditions qu’ils acceptaient de l’Oncle Sam pour leur B-61 !

  56. R2D2 dit :

    Purée là je commence à le sentir mal, vraiment mal…

    Que cela revienne régulierement comme cela veut simplement dire qu’ils ont décidés de se faire la défense nucléaire francaise. En utilisant la défense européenne et l’OTAN comme levier.
    Les petits rappels fréquents habituent l’opinion allemande à cette idée – comme un message publicitaire – jusqu’au jour où cette meme opinion sera convaincue que les francais ne peuvent pas etre égoistes comme ils le sont et qu’ils doivent partager. Et ce jour là si on n’est pas ferme on perdra des décennies d’investissements et d’efforts.

    • wagdoox dit :

      C’est pire que ca, l’idée vient de chez nous !
      probablement dans ces détailles là et certainement pas publiquement mais
      https://www.youtube.com/watch?v=7KROiXw-ZCs
      on perdra tout !

    • Bruno dit :

      Ils partagent quoi exactement les Allemands ?
      Leur excédent commercial avec les autres membres de l’UE est aussi « illégal » du point de vue des règlements européens que l’endettement à plus de 3% du PIB et, ce depuis des années.
      Ils sont puissants économiquement, ils imposent l’ordolibéralisme économique, ils tendent à devenir hégémoniques, ils pillent ce qui les intéresse chez leurs partenaires (notamment la France).

      Seulement ils viennent de s’apercevoir que c’est Trump qui a le bouton.

      Colosse aux pieds d’argile…

    • FredericA dit :

      @R2D2 : « et ce jour là si on n’est pas ferme  »
      .
      Les choix stratégiques liés à la défense de la France pourraient donc influencées par « l’opinion allemande » ? Vous avez des exemples concrets et récent où ce type de situation s’est déjà produite ?

  57. John dit :

    Il faut voir cette proposition d’un point de vue allemand.
    L’Allemagne veut en réalité avoir la capacité offerte par la B-61, soit avoir une certaine latitude dans le nucléaire.
    Mais l’Allemagne veut cela à l’échelle de l’Europe.
    L’Allemagne ne demande pas à la France de démenteler ses capacités pour les donner aux Etats européens.
    L’idée est d’agrandir la capacité nucléaire européenne. Soit avec plus de têtes nucléaires, plus de SNLE, plus de pilotes prêts à une mission nucléaire, etc…
    Et dans ce contexte, je pense que la France serait gagnante.
    Pourquoi?
    Parce que la France aura des financements externes pour son programme nucléaire. Parce que la France pourra exporter ses compétences (Sous-marins nucléaires, SNLE), et la France aura de toute manière un contrôle sur ces bombes à la manière des Américains avec la B-61.

    Mais pour cela, il faut se mettre d’accord sur ce dont on parle.

    • Pravda dit :

      Il faut surtout une chaine de commandement indépendante du gouvernement allemand.

    • Hermes dit :

      Tant que la France garde la clé et la maîtrise de tout, je n’ai aucun problème.
      .
      Ce qui est hors de question, c’est le partage technique et politique.

      • John dit :

        Et la France a les cartes en mains pour imposer ses conditions.
        Il y a des choses à gagner pour le coup.

    • wagdoox dit :

      si si c’est exactement ce qu’elle demande, l’UE donne de l’argent à la France pour tout ca mais le président ne pourra plus décider de l’utilisation de sa propre bombe.
      NON c’est pas du tout le système OTAN, (que Sarkozy avait déjà proposé), l’Allemagne ne veut pas être dans une position de telle soumission à la France un pays plus petit, alors qu’elle pouvait l’accepter des US (en plus c’était gratuit avec eux).
      Lisait et vous verrez qu’on est pas du tout d’accord, lisez !

      • John dit :

        Oui, mais la France A cette capacité nucléaire…
        L’Allemagne est demandeuse. Qui a les cartes en mains pour imposer ses conditions?
        Cette demande allemande montre un intérêt de leur part. La France a la possibilité d’y apporter des solutions qui sont faisables du point de vue français.

    • Rascasse dit :

      L’Allemagne ne veut pas de centrales nucléaires, mais elle est très heureuse d’acheter de l’électricité nucléaire française, dont elle a grand besoin pour assurer ses besoins énergétiques. Comme cela, les allemands peuvent se targuer d’être les amis de la planète tout en bénéficiant des bienfaits du nucléaire… tant qu’il ne se trouve pas sur leur sol !
      De la même façon, l’Allemagne ne veut pas de dissuasion nucléaire pour rester « leader » du monde pacifique, mais elle veut fortement un parapluie nucléaire qu’un autre pays doit lui fournir au risque de se faire traiter d’égoïste. En un mot, l’Allemagne veut le beurre et l’argent du beurre, et surtout, elle pense que les autres doivent sacrifier ce qu’ils ont construit pour le bénéfice souverain de l’Allemagne.
      En vérité dans ce débat, l’enjeu pour l’Allemagne est de ne pas devenir un esclave d’une Amérique qui n’a plus aucune intention honorable envers les autres, et qui veut prendre avantage de tous ses atouts sur tout le monde… Mais manifestement, les responsables allemands ne comprennent pas encore les principes de base de la dissuasion, et pensent qu’il suffit d’avoir la bombe pour être en sécurité. Il ne comprennent que les mécanismes de mise en oeuvre de la bombe sont tout aussi importants.
      .
      La France a déjà laissé la porte ouverte à la possibilité d’une extension à ses partenaire européens de son parapluie nucléaire. Mais en disant clairement que le pouvoir de décision restera unique, et dans la main du président français. Les modalités pourraient être discutées, ce qui prendrait au moins une décennie.
      Mais l’idée d’une décision collégiale, c’est d’une bêtise sans nom…

      • John dit :

        Pour l’électricité… L’Allemagne es exportatrice nette…
        En 2018 l’Allemagne a exporté 64.8 TWh, importé 26.4 TWh, donc une exportation nette de 38.5 TWh… Soit moins qu’en 2017.
        Les exportations et importations sont nécessaires à tous les pays européens… et ça concerne aussi la France qui a des soucis à produire de l’électricité pour les pics.
        La France a une bonne capacité en énergie de ruban avec le nucléaire. Mais le nucléaire a un souci d’inertie.
        Raison pour laquelle la France est importatrice nette de l’Allemagne. Le gaz naturel a justement une bonne capacité pour s’adapter à la demande.
        Mais en réalité, l’Europe au niveau électricité fonctionne bien, les stratégies sont complémentaires.
        La Suisse par exemple est importatrice nette sauf erreur en échanges énergétiques.
        Mais elle est largement exportatrice en termes financiers, parce qu’elle produit avec ses barrages en heure de pointe…

        Concernant la défense, oui, clairement une décision collégiale n’a pas de sens, car ce genre de décision doit se faire dans l’urgence avec de grands risques de piratages de communication, de manipulation des uns ou autres, les décisions du législatif dans certains cas, de l’exécutif pour l’autre…
        Mais comme la France a l’arme et les compétences, la France a le pouvoir d’imposer ses conditions… Et elle a la possibilité d’en profiter aussi !

    • Bruno dit :

      Ce n’est pas ce que dit ce Johann Wadephul « proche de Merkel ».
      Il dit plutôt: en gros, l’Allemagne vient de réaliser qu’elle n’avait pas de souveraineté nucléaire (indirecte).
      Elle croyait jusqu’à maintenant à une riposte systématique des US mais avec Trump on n’est plus sûr de rien.

      Du coup, il faut que la France renonce à la sienne.

      Ben voyons.

      Notre dissuasion nucléaire a participé à creuser notre déficit.
      Leur absence de dissuasion leur a fait faire des économies.
      Qu’ils assument.

      • John dit :

        Oui et la France a le choix… Donc la France peut poser ses conditions, celles qui arrangent la France. L’Allemagne n’a pas cette capacité, la France est en position de force, profitez en !

    • Aymard de Ledonner dit :

      Pas mieux

    • Lejys dit :

      C’est peut-être votre interprétation de l’article, mais ce n’est pas du tout comme que je le comprends !
      L’Allemagne n’a pas « la capacité offerte par la B-61 », puisque ce sont les US qui ont les codes d’armement. Et surtout, le concept proposé repose sur le fait que la France perde le contrôle de sa frappe qui devrait « être placée sous un commandement commun de l’Union européenne ou de l’Otan « . Alors peut-être que la capacité augmenterait – et encore ce n’est pas garantie – mais augmenter ses capacités pour remettre la décision d’utilisation après d’un commandement qui a déjà démontré que, pour des raisons politiques, il n’était pas capable de se mettre d’accord, et donc d’agir !! Souvenez les frappes sur la Syrie ! Et notamment la première fois où elles ont été envisagées sous la précédente présidence. Quand les US ont finalement renoncé, la GB a suivi, et nous aussi. L’Europe a très rarement été capable d’avoir une voix unique, surtout en matière de défense et de politique étrangère. Regardez également la faiblesse de l’Europe concernant l’Ukraine, ou les invasions chinoises des ilots de mers de Chine ! Imaginez qu’un seul membre de cette commission ou organisation s’oppose à la défense d’un bout de notre territoire au nom de la sauvegarde de l’Humanité face au risque d’holocauste nucléaire, hypothèse hautement probable, et c’est tout le concept de dissuasion qui s’effondre. Notre dissuasion est crédible parce que l’emploi de la force est parfaitement envisageable. Sans compter qu’avec le développement des vecteurs à haute vélocité, le temps de réaction devient de plus en plus court, alors attendre qu’une commission se réunisse est le gage d’une absence de réaction pour nos éventuels adversaires.
      Alors confier notre défense, et donc notre dissuasion, à une entité incapable de s’entendre et donc d’agir, non merci ! ça ne veut pas dire que l’on ne peut pas collaborer, ou « offrir » notre parapluie nucléaire aux Allemands, ni même d’envisager d’étendre cette couverture. Mais remettre l’ordre d’ouverture du feu nucléaire à l’UE ou l’OTAN est un suicide stratégique !

      • John dit :

        C’est sûr que la B-61 est très conditionnelle aux USA…
        Ensuite, la France pourrait mettre la décision de la force commune européenne à une décision collégiale, mais conserver son indépendance concernant sa force nucléaire propre.
        Et la France est en position de force, donc rien n’empêche de faire une proposition avec ses conditions propres. Et dans un tel cas, autant en profiter pour en tirer des avantages.

        • Lejys dit :

          J’ai beaucoup de mal à vous suivre….
          « Ensuite, la France pourrait mettre la décision de la force commune européenne à une décision collégiale, mais conserver son indépendance concernant sa force nucléaire propre. » On parle pourtant bien de la capacité nucléaire? La force commune, je n’y crois pas non plus, l’Europe à 27 (ou 26) n’étant pratiquement jamais capable de s’entendre en politique extérieur, sauf pour les plaintes gesticulatives et autres discours d’intention. Mais dès qu’il faut « agir », surtout avec force, et engager ses propres hommes…. Il n’y a qu’a voir au Mali, rares sont nos alliés ! Je suis pourtant pro Européen, mais je n’y crois pas….
          Bref, je ne vois pas trop quels avantages on peut tirer, sachant que l’élu allemand conditionnait tout cela au partage de la capacité nucléaire française.

    • Vinz dit :

      « L’idée est d’agrandir la capacité nucléaire européenne. Soit avec plus de têtes nucléaires, plus de SNLE, plus de pilotes prêts à une mission nucléaire, etc… »
      .
      J’ai pas compris que l’Allemagne voulait acheter sur étagère des têtes nucléaires à la France. En revanche j’ai bien lu ça :
       » [la force de frappe devrait] « être placée sous un commandement commun de l’Union européenne ou de l’Otan ».
      .
      Donc le point de vue allemand, ce sera « fick dich tief ».

      • John dit :

        Le point de vue d’un élu est celui ci…
        Sauf qu’il ne représente pas 100% de l’Allemagne.
        Et ensuite, peu importe, la position de force de la France permet de poser ses propres conditions, et d’en profiter pour faire qqch qui l’arrange.

    • dolgan dit :

      D’un point de vue allemand, c’est assez unanime pour dire qu’il aurait mieux fait de fermer sa grande bouche au lieu de dire des âneries.

  58. Jm dit :

    Ben Moi, je propose à cet élu de partager la note!!!

    • dompal dit :

      @Jm,
      Elle risque d’être trèèès salée……!!! 😉
      Essais de 1960 à 1996, ça va chiffrer très beaucoup énormément ! 😉 🙂 🙂
      Sans parler des moyens mis en oeuvre depuis (Fas – Pluton/Hadès, même si aujourd’hui exit- soums). 🙁

  59. Qui ça ? dit :

    Puisque les Allemands sont désireux de prendre part à la dissuasion nucléaire, qu’on réactive alors les missiles Hadès. Cela ravira nos voisins d’outre-Rhin !! (ces missiles ainsi que leurs prédécesseur les Plutons avaient provoqué à l’péoque des tensions dans les relations franco-allemande)

    Plus sérieusement, ce changement d’attitude de la part des Allemands, est-ce lié à leur refus de commander des F-35, et donc de l’impossibilité pour eux à terme d’assurer les missions nucléaires avec l’antique bombe américaine B61 ?? Ils s’imaginent pouvoir employer des ASMPA français avec leurs Eurofighters …

  60. Toubou dit :

    Que les allemands achètent déjà des rafales…qui peuvent éventuellement porter des bombes atomiques Françaises.
    Il ne manquerait que nous devions payer pour installer nos bombes sur des f35.

  61. Szut dit :

    Excellente idée! L’Allemagne a les moyens de se payer l’arme nucléaire. La France pourrait fournir la technologie nécessaire. La Pologne pourrait suivre le même chemin que l’Allemagne. Les russes en seraient pour leurs frais car toute attaque de leur part se solderait par une contre-attaque nucléaire pratiquement certaine. Plus besoin d’armée européenne, plus besoin de coopération européenne branlante pour fabriquer du matériel militaire concurrençant les USA.
    Malheureusement c’est pratiquement impossible. Le reflexe franchouillard automatique mettrait vite un arrêt à cette initiative et les allemands ne veulent même pas envisager de prêt ou de loin leur part à la défense contre la Russie et se réfugieraient vite derrière des appels à la paix et à la négociation. Belle idée quand même.

    • wagdoox dit :

      Tu es un grand malade !
      La bombe ca se vend pas !
      C’est dans les traités internationaux de non prolifération !!!
      Prochaine étape, livraison à l’Arabie saoudite.
      Mais comme faire de la France le paria de la communauté internationale !!!

    • Franchouillard dit :

      @Szut
      Vous pouvez dire « réflexe franchouillard » mais c’est plus que ça : c’est que les Allemands veulent s’emparer de nos armes nucléaires.
      Ils commencent par dire « on partage les frais mais on vous laisse le commandement. » Quant à la suite, on ne sait pas mais il y en a déjà qui parlent trop vite et qui dévoilent les arrière-pensées.
      .
      De notre côté les réactions hostiles (dont on voit quelques unes sur ce blog) résultent d’une double méfiance : un peu de méfiance envers les Allemands, certes, mais surtout beaucoup de méfiance envers notre classe politique.
      Celle-ci se laisse embarquer dans n’importe quoi par n’importe qui depuis quarante ans. Alors tous ceux qui s’intéressent à la défense de la France se cabrent, évidemment, dès que l’on parle de toucher, si peu que ce soit, à notre indépendance nucléaire.
      .
      Vous pouvez qualifier ce réflexe de tous les mots péjoratif du dictionnaire, je trouve au contraire que cette réaction est très saine.
      Beaucoup moins saine, au contraire, est l’absence de réaction immédiate dans notre classe politique : cette passivité est un motif de plus de se méfier.

  62. Weld dit :

    Comment dit-on « allez vous faire voir » en Allemand ?

  63. Thomas dit :

    Oui le jour où on partagera les OPEX…

  64. Thaurac dit :

    Dans leurs rêves.

  65. Poisson Pilote dit :

    Macron 2017
    « Je ne vais pas défendre les Français devant Berlin… »
    https://youtu.be/715doRNXc2g?t=1m52s


    ZAPPING N°1 :
    L’Union Européenne décryptée par des youtubeurs »
    https://youtu.be/6HrjOsQ48sw

    ZAPPING N°2 :
    stop au scepticisme,
    il faut aimer l’Europe ! »

    https://youtu.be/QskZg6cNtFQ

    ZAPPING N°3 :
    UE contre Démocratie…
    On a testé pour vous ! »

    https://youtu.be/HByEtkXbATI

    ZAPPING n°4 :
    le visage des institutions européennes…
    et ses dessous ! »

    https://youtu.be/owi-yE3gzKM

  66. Poisson Pilote dit :

    Pantouflage ou pillages ?
    Depuis 1980, déclassement de la France au sein de l’UE au titre de pays abritant le plus de fonctions stratégiques.
    Ce rapport date d’avril 2016, le même mois où Emmanuel Macron quittait la tête de Bercy pour prendre celle d’En Marche pour viser celle de la République.

    Les politiciens ont vendues depuis 1980 :
    – Alstom (nucléaire, TGV)
    – Technip (pétrole)
    – Lafarge (cimentier)
    – Thomson (électronique)
    – Alcatel (câble sous marin)
    – STX (paquebot)
    – Pechiney (aluminium)
    – d’Arcelor (fonderie)
    – autoroutes (infrastructures)
    – Barrages (énergie)
    – Suez (gaz)
    – Saint-Gobain (matériaux)
    – Paribas (banque)
    – CCF (finance)
    – TF1 (media)
    – Havas (communication)
    – Matra (mécanique)
    – France Télécom (Orange) 
    Etc…

    Les politiciens vendent :
    – Aéroports de Paris
    – Photonis (photo-détection)
    – Latécoère (cybersécurité)
    – Française Des Jeux (jeux)
    – Engie (gaz)
    – SNCF (ferroviaire)
    – EDF ??
    – RATP ??

    https://www.lemonde.fr/economie-francaise/article/2018/06/12/l-etat-ouvre-la-voie-aux-privatisations-de-la-francaise-des-jeux-d-adp-et-d-engie_5313803_1656968.html

    • Allobroge dit :

      Il ne reste plus qu’à vendre la terre sur laquelle vivent les français puis les français pour faire bonne mesure et de toute façon selon la doxa communiste et bolchevik rien n’est à personne tout est à tout le monde ! Je me demande même si c’est pas déjà fait vu l’énergie qui est dépensée pour nous faire avaler des couleuvres, que dis je des boas !!…

    • Trollman dit :

      Tu racontes n’importe quoi.
      Prends tes cachetons et va plutot regarder TF1

    • Jack dit :

      @Poisson Pilote : Vous pouvez supprimer les deux tiers des sociétés de votre liste car elles sont PRIVEES. A ma connaissance, l’Etat n’a pas le pouvoir de vendre quelque chose qui ne lui appartient pas.
      .
      Sinon, bon courage pour vendre la RATP 🙂 !

      • Albatros24 dit :

        ces grosses boites sont pour beaucoup privées
        Mais avec des minorités de blocage de l’Etat, par des actions ou participations.
        Ce sont ces participations qui seraient vendues car le Gouvernement recherche de l’argent pour combler sa politique de gribouille, les largesses fiscales qu il a faites à ses amis et à divers groupes de pression ou intérêts privés

  67. Poisson Pilote dit :

    Christine Lagarde BCE
    « Nous devrions être plus heureux d’avoir un emploi que de protéger notre épargne » ! Christine Lagarde, nouvelle patronne de la BCE
    ( ex patronne du FMI pendant 8 ans)
    https://youtu.be/8gDcIIuNMDY

  68. Poisson Pilote dit :

    « BlackRock recommande pour 2022 la disparition du cash et rendre obligatoire les transactions dématérialisée »Jean-François Cirelli (PDG BlackRock France) est aussi un membre du « Comité Action Publique 2022 »
    une commission créée Edouard Philippe en 2017,
    afin de réformer notre service publique…

    https://youtu.be/_6p5W4EH4lM?t=10m10s

    • Guillaume dit :

      Lol
      Ca vient faire quoi ici?

      De toute manière qui a encore du cash sur lui?
      Perso j en ai jamais eu, j ai 35 an et j ai toujours tout fait a la carte, et les nouvelles générations font tout au téléphone et par Paypal…

  69. Poisson Pilote dit :

    C’est ça le fameux “shadow banking”
    BlackRock + Vanguard + State Street
    ils cumulent environ 15 000 milliards de dollars de capitalisation, soit l’équivalent du produit intérieur brut (PIB) de la Chine,
    et contrôlent un bloc majoritaire d’actions dans 90 % des entreprises du S&P 500, le premier indice boursier américain. »

    « BlackRock est actionnaire de près de la moitié des entreprises du CAC 40, 
    telles que BNP Paribas,
    Vinci,
    Saint-Gobain,
    Société Générale ou encore
    Total. »

    « Comme le rapporte Franceinfo dans un article publié à la mi-décembre,
    «depuis plusieurs années, BlackRock se montre extrêmement intéressé pour mettre la main,
    via ses clients (assureurs, banques…),
    sur une partie de l’épargne des Français,
    afin de l’orienter vers l’épargne-retraite». »

    https://www.monde-diplomatique.fr/2020/01/LEDER/61189

    • Jacquie dit :

      poisson pilote je pense que vous melangez les sujets. C’est assez complexe pas la peine de rajouter le complot black rock. Merci

    • Trollman dit :

      Je travaille chez blackRock.
      Super ambiance, gros bonus.
      Serais tu un petit jaloux??

  70. Poisson Pilote dit :

    « 200 milliards par an de fraude fiscale en France » Jean-Christophe Picard, président d’Anticor, association en pointe contre la corruption et la fraude fiscale, et auteur du livre « La colère et le Courage » (Éd. Armand Colin).
    https://youtu.be/yZwAw1Vr4lw

    • Henri Martin dit :

      Tient l année dernière c était 100 et l année d’avant 80 ? C est une belle marotte cette fraude fiscale dont personne de sérieux ne connaît la somme exacte mais qui augmente tous les ans. Je fais un pronostic pour 2020 au moins 250 milliards.

    • Trollman dit :

      Tu oublies volontairement la fraude des SDF qui touchent leur allocs sans declarer leur activité de mendiants.
      Ton jugement est biaisé.
      Tu es juste un jaloux qui a raté sa vie

    • Jack dit :

      @Poisson Pilote : Euh… Vous avez conscience que vos interventions sont totalement hors-sujet par rapport à l’article de Laurent LAGNEAU 🙁

  71. who? dit :

    étant alliés avec toute l’Europe et ayant déjà une force nucléaire pouvant servir a toute l’Europe j’en déduis qu’ils peuvent sans plus attendre rémunérer la france pour ce service si généreux

  72. lym dit :

    L’arlésienne de février qui ressort, un coup réaliste, le suivant non… RDV l’année prochaine!

  73. dolgan dit :

    Vice président d’un groupe parlementaire, c’est pas ce que j’appelle un élu de premier plan. (Par exemple, en France, Mr Abad est il un élu de premier plan? nb: c’est juste le premier exemple que j’ai trouvé.) . C’est plutôt un poste pour les petits jeunes ou les vieux hasbeen. Le genre qui peut se sentir obligé de faire le buzz pour se faire un nom (pour le jeune) ou juste pour avoir l’impression d’exister encore (pour le vieux).
    .
    « Seulement, en contrepartie, la France perdrait le contrôle de sa force de frappe… car, a continué M. Wadephul, cette dernière devrait « être placée sous un commandement commun de l’Union européenne ou de l’Otan ». »
    .
    On est certain du sens de la traduction? Parce que selon comment on interprète, il peut parler de toute la dissuasion FR ou uniquement (plus vraisemblable) des capacités nuke que la France fournirait à des pays Tiers.

    • Laurent Lagneau dit :

      @ Dolgan,

      Vice-président du groupe parlementaire CDU / CSU pour les affaires étrangères, la défense, la conférence interparlementaire pour la politique de sécurité et de défense commune

      • dolgan dit :

        Donc au mieux, un élu de 4ème rang. Derrière le chef de gouvernement, les ministres et les présidents de groupes. Mais il est aussi derrière les chefs de parti, les présidents de régions , …

        • dompal dit :

          @Dolgan,
          Je me suis fait le même réflexion que vous mais par respect du travail de M Lagneau je me suis abstenu….même si je n’en pense pas moins.
          Quand ce sera Merkel, le MAE ou le MinDéf qui mettrons ça sur la table….on en reparlera ! 😉

    • précision dit :

      Je ne sais pas si l’article du tagesspiegel auquel M Lagneau fait référence contient le texte complet de l’entretien.

      Frankreich verfügt mit der „Force de frappe“ im Gegensatz zu den Deutschen über eigene Atomwaffen. Müssen die nicht einbezogen werden, wenn die EU in der Außen- und Sicherheitspolitik wirksamer werden soll?
      => « Unbedingt. Wir müssen eine Zusammenarbeit mit Frankreich bei den Nuklearwaffen ins Auge fassen. Deutschland sollte bereit sein, sich mit eigenen Fähigkeiten und Mitteln an dieser nuklearen Abschreckung zu beteiligen. Im Gegenzug sollte Frankreich sie unter ein gemeinsames Kommando der EU oder der Nato stellen. »

      Donc effectivement une interprétation alternative est possible, mais semble beaucoup moins probable au vu du texte: à aucun moment dans l’article M Wadepuhl n’envisage la possibilité de garder une force nucléaire spécifiquement française en plus de cette force commune. Au contraire il parle explicitement d’inclure la force de frappe francaise. A vrai dire cette force alternative serait sans doute assez largement redondante…

      • tschok dit :

        Oui, c’est la totalité de la force de frappe française qui est mise en commun et bascule sous commandement UE ou Otan, dans la proposition Wadephul

        Vrai_chasseur plus bas, évoque la possibilité de deux systèmes parallèles:
        – La dissuasion française, telle qu’elle est (on n’y change rien)
        – Une dissuasion européenne commune, sous l’impulsion de la France (fournir les technologies nucléaires) de l’Allemagne (fournir l’appui politique) et avec le financement de l’UE, et sous commandement UE.

        Ce double système parallèle, qui ne correspond pas à la proposition de M. Wadephul, a le mérite de lever un obstacle infranchissable lié à l’impossibilité d’étendre le parapluie nucléaire français à d’autre pays et a fortiori de le mutualiser avec nos partenaires européens.

        C’est donc une option qui peut être discutée avec nos partenaires. On peut être ouvert là-dessus.

        Le problème: ce n’est pas cela que nous propose l’Allemagne.

        L’autre problème: ce double système de dissuasion parallèle est-il compatible avec la sanctuarisation de l’Europe occidentale en général et du territoire Allemand en particulier via la double clé B61, qui connecte la dissuasion nucléaire américaine aux alliés européens des Etats-Unis? Que vont en penser les Américains? Que vont-ils dire aux Allemands?

        Je le vois d’ici: puisque vous avez désormais un parapluie nucléaire européen, je retire le mien. Merci et au revoir. Et avec ça, c’est l’Otan qui part en sucette. Et ça, les Allemands eux-mêmes ne le veulent pas.

        Donc, ce double système de dissuasion nucléaire parallèle n’a aucune chance d’exister si les Américains ne sont pas d’accord. Il y a tout lieux de penser qu’ils ne le seront pas. Je crois que c’est la raison pour laquelle les Allemands ne nous ont pas fait cette proposition.

        Maintenant, ce qu’ils nous proposent est inacceptable. Basculer notre dissuasion nucléaire sous commandement UE, ça nous fait sourire. Envisager sereinement l’option d’un commandement Otan, comme le fait M. Wadephul, ça ne nous fait plus rire du tout. On se fâche.

        Il est assez incroyable que M. Wadephul puisse espérer une réaction qui ne serait pas franchement hostile, tant le basculement de la dissuasion nucléaire française sous commandement Otan nous parait une hérésie absolue.

        En pratique, cela signifierait sous commandement US, donc fin de la souveraineté nationale en matière de dissuasion, donc de défense.

        Honnêtement, il espère quoi?

  74. Chris Tof dit :

    Qu’ils commencent au minimum à acheter du matériel européen et français et après on pourra peut être, éventuellement, envisager, des fois que, si on a rien d autre à faire….. Discuter sur une hypothétique éventualité.

  75. jesus dit :

    Pour l’ONU la question se posera un jour ou l’autre mais certainement d’une autre façon, d’autres nouvelles puissances ou à en devenir réclament le statut de membre permanent au conseil. Un élargissement du groupe des 5 est fort envisageable.
    Sinon pour le bouclier nucléaire c’est déjà bien d’avoirs des discussions, on verra ce que nos partenaires Allemands proposent. Le succès de nos projets(scaf, char) en cours seront déterminant pour la suite.

  76. Unisyat dit :

    L’amitié va dans les deux sens. Pour autant , chacun peut tout à fait garder une certaine indépendance.

    La bombe atomique française est un travail qui a été mené seul , qui résulte d’une histoire , d’une vision et qui eut aussi ses sacrifices (irradiations de polynésiens par exemple) .

    Elle ne se donne pas pour un argument aussi bidon qu’avance ce politique allemand, chef adjoint d’une structure qui aura peut être disparu dans dix ans ….

    • précision dit :

      Ne pas oublier les sacrifices en Afrique du Nord. On en parle assez peu au Nord de la méditerranée, beaucoup plus de l’autre côté, mais le développement de la bombe a été loin d’être propre. * La polynésie c’était après, quand on commençait à mieux maîtriser la technique.

      * Comme dans tous les pays ayant acquis cette arme. Quoique pour les chinois, les indiens, et les israéliens sans doute, je ne suis pas bien informé.

    • jo dit :

      merci aux britaniques qui ont aidé la France à obtenir la bombe, les Etats unis etaient furax contre les Anglais !!!

  77. Feld dit :

    C’est cela, oui. C’est cela…

  78. Vinz dit :

    Bon. Ils veulent se mettre sous protection nucléaire français ? Simple, ils nous donnent les clés de la maison Allemagne, et l’Allemagne devient protectorat français, et Paris Gross Paris.
    .
    Qu’est-ce qu’il en dirait, le Herr Wadephul ?

    • NRJ dit :

      @Vinz
      Il vous dirait que non, le bouclier américain est beaucoup plus accomodant. Et que là on perd une occasion de faire un bloc européen pouvant rivaliser avec les USA et la Chine.

      • Vinz dit :

        Un bloc européen ? C’est bien de manier les oxymores, mais ça reste de la figure de style. La seule occasion qui a été perdue ici c’est celle d’un politicard allemand de se taire.
        .
        Sinon la dissuasion française ne laisse pas d’autres choix que le protectorat/annexion ou rien. Y a que comme ça qu’elle marche.

  79. Molloy dit :

    A un moment ou un autre, il serait temps de dire stop.

    Quand je lis ce genre de chose par exemple :

    https://blogs.mediapart.fr/victorayoli/blog/080419/comment-le-germano-yankee-tom-enders-torpille-airbus-et-part-avec-la-caisse

    ça me fout carrément les nerfs.

    Continuons comme ça, avec des saloperies à la tête de notre pays, lui qui n’a pas vu un vrai homme d’état à sa tête depuis les années 60 et qui se fait bouffer par des idéologues de la pire espèce.

    Commence à faire carrément ch… cette UE de m…

  80. Pierre dit :

    Ça serait une donne décision que la France partage sa fissuration nucléaire avec les autres pays européens. D’ailleurs, je suis pour une Europe de la défense.

    • tschok dit :

      une Europe de la défonce, plutôt.

      Ca va mieux avec fissuration.

      oui, je sais, votre correcteur a dû vous jouer un mauvais tour, et j’en rajoute une couche.

    • Vinz dit :

      Les Lego c’est bien aussi.

  81. Françoise dit :

    Il ne s’agit pas seulement de réfléchir à
    _ recevoir de l’argent des pays européens et
    _ ajouter un ou des chef(s) lanceur(s) de bombe A.
    Il faut aussi être capable de détruire (on emploie souvent le mot « vitrifier », mais sauf si je me trompe, on ne voit pas de verre à Hiroshima en 1945) autant de territoire que la surface des pays concernés. Il faudrait donc plus d’appareils capables de lancer la bombe A. Donc on ne gagnerait pas tant d’argent que cela.

  82. patex dit :

    Que les allemands ne se privent pas de développer leur propre arsenal nucléaire, s’ils y tiennent vraiment !

  83. Vins dit :

    Il n’y a qu’à voir leur engagement au Sahel pour comprendre la fiabilité de nos « ami » allemand… sans parler des guerres économiques… autant partager notre dissuasion avec les russes ou chinois, ils sont plus fiables!!!

  84. Yannus dit :

    Bonjour, plutôt que d’envoyer les Allemands se faire paître regardons ce que propose le sénateur.
    On peut envisager un protocole d’accord avec l’Allemagne dans lequel un pays qui envahirait le sol Allemands prendrait un risque certain de vitrification de la part des SNLE contre espèces sonnantes et trébuchante ce qui permettrait à la France dégager des fonds pour muscler un peu ses forces conventionnelles.
    La FAS n’entrerait pas dans le protocole de dissuasion nucléaire tout comme l’OTAN garde le contrôle des B61 allemandes.

    • tschok dit :

      @Yannus,

      Vous voulez faire de la dissuasion nucléaire une entreprise commerciale?

      Si oui, il y a bien mieux à faire: vendre directement la bombe nucléaire à tous ceux qui veulent bien l’acheter.

      Plus sérieusement: vous voulez vendre une police d’assurance nucléaire. C’est un contrat aux termes duquel une puissance nucléaire comme la France accepte d’accorder sa garantie à un Etat tiers, qui n’est pas une puissance nucléaire, comme l’Allemagne, moyennant le versement d’une certaine somme d’argent. C’est une forme de mercantilisme appliquée à la dissuasion nucléaire.

      C’est jouable, mais pour cela, il faut que les Français acceptent de mourir pour du pognon: la France risque en effet d’être prise pour cible par une autre puissance nucléaire si elle exécute ses obligations contractuelles. C’est le problème du jeu nucléaire: on peut avoir quelqu’un en face qui a aussi la bombe.

      Donc, il faut être clair avec les gens et leur demander: vous aimez le pognon à quel point? Vous êtes des petits bourgeois matérialistes avec des griffes avides d’oseille au bout des doigts, mais pour autant, être-vous prêts à crever pour ça?

      Mon avis: même les plus pingres vont hésiter. S’il faut sacrifier la vie d’un autre, on peut réfléchir. Mais sacrifier sa propre vie, faut pas déconner.

      Or, l’hésitation tue la confiance. Si on hésite, notre « assuré » (l’Etat à qui on accorde notre garantie nucléaire) ne va pas avoir confiance dans le sérieux de notre engagement, donc il ne paiera pas. Ah zut.

      Votre système ne peut marcher que si les gens aiment plus le pognon que leur vie et celle de ceux qu’ils aiment. Malgré tout, on en n’est pas encore là en France. Et heureusement.

      Mais sinon, je note que vous êtes très mercantile…

  85. Chants tyroliens dit :

    ..tout comme les allemands se sont payés une industrie aéronautique avec abus.

  86. blavan dit :

    L ‘Allemagne cherche peut-être simplement à justifier le refus de partager le fardeau financier des opérations extérieures de la France , sachant que la France n’acceptera jamais de partager sa bombe atomique.
    Dans tous les cas notre arme nucléaire ne doit jamais être partagée , c’est notre assurance vie.

  87. Chants tyroliens dit :

    …Airbus

  88. wagdoox dit :

    Cette idée… ca me rappel quelque chose …
    https://www.youtube.com/watch?v=7KROiXw-ZCs
    Voilà d’ou ca vient, des eurotraitres.

  89. Robert dit :

    Le pire c’est que notre Président, très européen convaincu, risque de trouver l’idée très bonne….

    • 341CGH dit :

      Robert, oui je crois effectivement que c’est une hypothèse très inquiétante et plausible.
      Ce président-ci ou un autre car ils sont tous identiques.
      Plus ou moins identiques depuis quarante ans, tous très « couple franco-allemand » et ça s’aggrave depuis les quinquennaux.

  90. Yoann dit :

    N’y aurait il pas un petit deal à venir du type, à vous l’armée, à nous l’industrie militaire.
    Les allemands dont l’armée est en décrépitude ont des industriels (pas forcément très compétents ) très influents.

  91. vieux margi dit :

    Certes j ai toujours pas digéré le fait d avoir eu pas mal de membre de ma famille tués par les allemands aux 3 guerres ( 1870..14/18..39/45) j étais en F F A et ai mesure l amour qu ils nous portaient…

    . Mais à part cela …qu ils participent à Barkhane… matos et bonhommes… La bundeswerh envisage de recruter des européens parlant Allemand …mais pas de Français …Insulte nos frères légionnaires en disant pas d étrangers ne parlant pas allemand, pas de mercenaires…. et ils veulent partager notre force de dissuasion..? Et leurs F S ?

  92. PeterR dit :

    Après une petite nuit de réflexion et passé ma réaction épidermique ce qu’on pourrai leur proposer :
    – même type de fonctionnement qu’avec les US
    – ils stockent des têtes françaises
    – ils se dotent des vecteurs et porteurs associés : M51, SM français, Rafale
    – comme pour les US ils ont droit de les utiliser qu’avec l’autorisation française (et non pas OTAN)
    – ils gagneraient quand même au change : partenaire plus stable et fiable que les US (enfin tant que les barbus ne prennent pas les manettes) et plus concernés par la défense de l’Europe
    Je pense que les masques tomberaient rapidement.
    Seul inconvénient si jamais ils acceptaient (mais j’en doute) c’est que la France serait la première à être vitrifiée en cas de conflit nucléaire car cela neutraliserait de fait toutes les têtes européennes.
    Je persiste à penser que céder la responsabilité des têtes à l’OTAN serait abandonner le peu de souveraineté qui nous reste

  93. Drakkar dit :

    Contrairement à des pays plus lointain (pays baltes, Pologne), je ne vois pas la France rester sans menacer d’une attaque nucléaire un pays qui s attaquerait au territoire allemand.
    Alors comme on risque probablement de faire ce que les allemands veulent dans un tel cas, autant l’écrire et le monnayer. Pour le reste de l’UE et le feu vert partagé, je ne suis par contre pas du tout d’accord.
    Tout au plus on pourrait mettre quelques Rafale-ASMP sur leur territoire moyennant finance.

  94. Louis 19 dit :

    Nein! L’histoire de la France est celle de l’Europe elle est tragique et les petits errements d’aujourd’hui passeront comme tant d’autres. N’oublions pas que le Cœur de la France libre fut à Londres il y a quelques dizaines d’années seulement. Mais rien n’est figé et cette évolution pourrait être l’ultime aboutissement de l’UE une fois que la valeur entre la monnaie sera réglée (20% d’écart avec l’Allemagne), que les quatre paradis fiscaux auront fermés, que nous auront des frontières défendues, que nos amis de l’Est seront stabilisés et que l’humanisation des enjeux aura définitivement remplacé la période de guerre économique actuelle. Notons la proximité que dénonce les historiens Paxton et Annie Lacroix-Riz entre les grandes bourgeoisies financières et industrielles et les partis Nazis, Fasciste et Vichyste… PB avons nous des politiques ?

  95. Leroy dit :

    L’Allemagne est aux abois et vient de se rendre compte que son armée est en papier !
    Elle reconnaît aussi que l’OTAN est en mort cérébrale.
    Elle admet désormais que l’armée américaine, et le peuple américain, ne veulent plus intervenir urbi et orbi ! Car les armes spatiales et la cyber-défense vont pomper leur budget ; leurs 12 portes avions sont trop vulnérables face aux missiles hyper-véloces, etc…
    Les temps ont évolués mais pas l’armée allemande car Merkel a continué à tirer les dividendes de la paix. Le résultat est au plan de la défense catastrophique. Il faudrait compter 15 ans au moins pour reconstruire une défense crédible, et encore sans la défense spatiale ! Une telle course de rattrapage en vaut-elle la peine, alors que l’achat sur étagère d’une partie de la défense française, en complément de celle de l’OTAN serait envisageable étant donné le déficit budgétaire de la France : donnant-donnant !!!

  96. Parabellum dit :

    Les allemands avaient refusé qu’on déploie les missiles Pluton et on a aussi ferraille le système hades parce que ça risquait d aller chez eux…maintenant ils voudraient nous piquer notre seul atout stratégique de frappe ? Non et non. D ailleurs c est l’inverse qu il faut faire c est à dire renforcer nos vecteurs longue portée et armer en neutronique les missiles de croisière et des nouveaux hades . Que les allemands se débrouillent avec leur trouille des russses et leurs migrants.apres Merkel ils seront soit écolo gaucho soit afd extrémiste et leur filerait la bombe ..non merci.

  97. Ralid NEHAD dit :

    Kein problem Wolfgang !
    Vous êtes les bienvenue !
    Et pour vous prouver votre participation au programme nucléaire français, nous vous invitons à acheter 64 Rafales (construit 100% à Mérignac ) pour remplacer vos vieux tournedos :
    2 SNA, 2 FREMM et construit à Brest bien entendue pour participer
    Et bien sur à envoyer 3000 hommes de la Bundeswehr à participer aux opération du Sahel histoire d’aguerrir vos hommes car les derniers allemands à avoir faire une guerre terrestre se trouve tous en maison de retraite.
    Et une fois tout ces conditions remplies, on pourra commencer à discuter d’un éventuel partage du nucléaire français.. 🙂

    Willkomen dans la vraie vie ! 🙂

  98. ClémentF dit :

    C’est fou tout le bien que peut faire Trump à l’Europe, et ce n’est que le premier mandat !
    Amusante fiction :Bientôt, nos voisins seront obligés d’acheter des Rafales, car « c’est le seul avion qui est homologué pour porter des ASMP-A »
    C’est encore plus drôle, venu d’Allemagne, pays qui nous a tant critiqué pour cette capacité nucléaire et ses essais.
    Il faut répondre qu’on va mener des études de faisabilité, et qu’on prend 500M€ de frais d’ouverture de dossier.

  99. Françoise dit :

    Protéger l’Europe avec nos bombe A. est un excellent moyen d’obliger tous les pays européens à acheter du matériel français. Il suffit juste que ces pays aient une plus grande part de décision quant au choix de lancer cette bombe A. que lorsqu’il s’agit d’une bombe A. étasunienne.

    • tschok dit :

      @Françoise,

      Oui, en gros c’est le calcul que font les matérialistes de ce blog qui sont effectivement prêts à marchander la dissuasion nucléaire française pour en tirer un bénéfice, sous diverses formes.

      Pour soulager leur mauvaise conscience mercantile, il se font passer pour des libérateurs de l’hégémonie américaine.

      Hé hé hé

      Les gens sont d’une moralité douteuse, j’adore.

      Bon, c’est la dissuasion nucléaire française, quand même. On parle pas d’un cageot de fraises OGM.

    • robin darbin dit :

      Avec beaucoup de difficultés et l’aide informelle des britanniques, nous sommes parvenus à la bombe à hydrogène.

      • Wagdoox dit :

        Non les brit ont voulu nous guider mais avec des instructions ultra flou en gros ils auraient rien dire que ca aurait fait aucune difference.

  100. jo dit :

    ILs ont failli l avoir en 45

  101. Courmaceul dit :

    L’avantage de cet article est de montrer que le sujet est sur la table en Allemagne. Le reste peut largement attendre.

    • Wagdoox dit :

      Les sujets sur la table sont uniquement francais, l’Allemagne reprend staline « tout ce qui est a moi est a moi p, tout ce qui est a vous est négociable »

  102. PFR dit :

    Pourquoi pas ? a condition de leur vendre quelques escadrons de rafales et 3/4 SNA.
    bien entendu, materiel sous surveillance.

    • Wagdoox dit :

      T’es malade ! A grave probleme cerebral ! On ne vend pas d’armes nucléaires. C’est quoi la prochaine etape « l’arabie saoudite vous voulez commander un m51, ca fera 2 milliards ».
      C’est bien de voire que les européiste ont qu’une seule vision l’argent.
      Et puis apprends a lire, c’est clairement pas dans leurs intentions d’acheter du materiels et de l’operer.

  103. R2D2 dit :

    ca passera via des accords européens ou bilatteraux bisounours…

  104. LEONARD dit :

    En partant du postulat que l’avenir de la France est au sein de l’Europe, et en tenant compte de l’évolution de la dangerosité du monde, il y a des enseignements à tirer de cette déclaration, et des évolutions possibles en matière de défense européenne.

    Comme l’a remarqué un contributeur, le « nuc » démange l’Allemagne ( statut de grande puissance économique, besoin de sécurité renforcé du à la peur du vieillissement, instabilité de la relation Euro-Trumpo-Atlantique ). Dans le même temps, la Défense Européenne est devenue un mantra français ( surtout sous l’angle «donnez nous des sous ou à défaut, continuez à cautionner nos 2200 Milliards de dette». Remarquons que la France ne s’est jamais clairement exprimée sur le concept de Défense Européenne, et surtout sur sa place et son rôle à ce niveau. )

    Singularité des temps, Allemagne, France et Espagne s’engagent conjointement dans un projet majeur, le SCAF, futur porteur de l’ASN4G. Dans le même temps, l’Allemagne va perdre soit sa capacité B61, si elle ne choisit pas le F35, soit devoir jouer sur les 2 tableaux SCAF et F35, avec des implications financières auxquelles elle n’est pas habituée. L’Espagne doit aussi renouveler une partie de son aviation avant le SCAF.

    Or, la B61 est une bombe à gravitation ( donc symbolique d’un avertissement U.S du fait de la double clé ), et nous avons des ASMP-A ( avec une portée de +/- 500 Km, beaucoup plus opérationnelle ), plus symboliques encore.

    Si les SNLE doivent rester sous unique commandement ultime français, l’ASMP-A, qui est une arme d’avertissement, pourrait être «communautarisable», soit au sein d’un organisme «ad-hoc » ( une sorte d’European Air Transport Command «Nuc», avec Transfer Of Autority, soit avec un escadron dédié par pays ( Fr-RFA-Esp, dans un 1er temps ). Il faudrait bien sûr y rajouter des conditions, notamment double clé française, achats de Rafale pré-SCAF, Phénix supplémentaires, moyens d’alerte.

    Ce serait là un réel embryon de Défense Européenne, satisferait le besoin allemand de sécurité et son affirmation mondiale, (idem pour l’Espagne au passage, même si elle n’a pas d’ambitions affirmées en la matière), permettrait à la France d’être un leader non isolé, doperait les budgets R&D, ouvrirait la porte à d’autres coopérations.

    Bref, du Gagnant-Gagnant, pour tous ceux qui pensent que la solution des 30 ans à venir est plus d’Europe.

    • jo666 dit :

      la future arme hypersonique ne sera pas symbolique et en plus la fin de start2 légitime le remplacement du LRU par un missile sol sol hypersonique . A noter que l’artillerie US travaille sur le long range artillery de 1000 km

    • Wagdoox dit :

      Tu comprends que c’est pas legal de donner ou vendre une arme nucleaire ?
      Le systeme de double cle otan, les allemands n’en veulent plus.

      • Albatros24 dit :

        on ne donne ni ne vend comme il l’explique en fait
        on partage l’utilisation (doublé clé) et surtout les frais d’entretien et en recherche développement colossaux mais beaucoup plus réduits à 3 (Espagne, Allemagne et France), les mêmes que pour le SCAF, il y a une logique industrielle et stratégique là dedans.

    • Albatros24 dit :

      Idées intéressantes … à suggérer à Jupiter.

  105. breer dit :

    De toute façon, la dissuasion nucléaire n’empêchera pas le chaos social interne et le travail de sape de la république qu’ont favorisé les dirigeants successifs, et les partis politiques principalement de gauche… Si ennemi puissant supposé il y a à l’extérieur, il n’a qu’à attendre quelques décennies encore, peut être même qu’il sera bienvenu… à choisir nos descendants préfèreront peut être vivre sous régime orthodoxe russophone, que sous le joug islamo-arabe

    • jo666 dit :

      si car la dissuasion justifie les EPR et de refaire des nukes que même le pakistan produit à 20 par an . le régime russophone sera aussi pourri que le joug islamo arabe . Ils étaient alliés entre le huns et les autres dans les steppes mongoles. Donc les EPR permettront la métallurgie par four à arc électrique et autre four industriel donc du travail et pas de chaos social

    • Castel dit :

      breer
      Ni l’un ni l’autre, ça me semble parfaitement clair……
      C’est bien pour ça que nous possédons l’arme nucléaire, maintenant, si nos voisins Européens souhaitent bénéficier de notre couverture, il faudra qu’ils mettent la main à la poche !!

    • Albatros24 dit :

      Depuis que de Gaulle est parti,
      ce sont TOUS les PARTIS qui sont en cause y compris le jeune nouveau, donc autant droite que gauche au final.
      Nous sommes gouvernés par des technocrates pro finances qui font des carrières au LREN, LR, PS, MoDEM, et « en même temps » auprès de grosses boites ou banques (ex entreprises nationales)…
      Et pas seulement la Gauche. Mais pour la Gauche : Hollande a eu le mérite de relancer l’investissement industriel de l’outil militaire, sa modernisation et la fin de la RGPP sarkozyenne qui a tué nos Armées et nos services publics. Sarkozy a sacrifié ces outils au profit de hauts intérêts privés. Au détriment de la Nation et de sa défense, de sa cohésion. Il sera cependant jugé pour d’autres malversations car il est foncièrement malhonnête et intéressé par sa seule proche famille (son fils même pas encore diplômé avec la gestion des Buildings parisiens) et en aucun cas de la France (à qui il devait tout pourtant, comme il le disait)

  106. UnKnown dit :

    On abuse un peu trop du Schnaps au Bundestag. Il faudrait qu’ils lisent un peu plus de bouquins de géopolitique et d’histoire (c’est pourtant le pays de Clausewitz).
    Le génome même de la bombe Française, c’est le principe de la menace du plus faible au plus fort: trop petit pour menacer directement les « Gros », mais trop dangereux pour attaquer militairement son territoire.
    Et tout le principe de sanctuarisation du territoire par l’arme nucléaire dépend d’une chose: la crédibilité de l’appareil d’état dans sa mise en oeuvre et l’efficacité du vecteur.
    Pour le vecteur, missiles balistiques et sous marins, la France est la seule à en avoir en dehors des anglais.
    Pour l’appareil d’état, il faut un décideur unique, le Chef de l’Etat entouré de ses conseillers, car la décision doit être prise en quelques minutes. Pas le temps de demander à 27 autres chefs d’états leur avis sur les retombées politiques.

    On ne peut pas étendre notre dissuasion nucléaire à l’Europe, point final.

    • tschok dit :

      @UnKnown,

      Oui. Et encore moins la faire basculer sous commandement Otan, en pratique US.

      L’Otan en période de paix est une institution démocratique qui laisse une grande place à l’expression singulière de ces membres. Mais en cas de guerre nucléaire, c’est plus du tout une démocratie: les Etats-Unis commandent. Le leadership amical se transforme soudainement en imperium.

      Donc, adieu la souveraineté nationale en matière de dissuasion, partant, de défense.

    • batgames dit :

      tout à fait Thierry Rolland

    • Castel dit :

      Unknow
      Non, pas d’accord :
      Si la Pologne est envahie, par exemple, une concertation avec nos voisins Européens me parait indispensable, avant d’en faire usage…
      D’autre part, la Pologne aurait en premier lieu son mot à dire, pour autoriser ou non l’emploi de nos missiles (tactiques dans un premier temps) sur son sol, et par la suite, idem pour l’Allemagne, sachant que si l’envahisseur parvenait jusqu à nos frontières, l’étape suivante serait l’usage de ce type d’arme sur notre propre sol !!

      • claude dit :

        Vous êtes resté bloqué dans les années 70.
        Quelle misère de voir des inepties pareilles et vous ignorez ce qu’est une doctrine et la notion même de l’arme nucléaire qui est l’arme ultime.
        Le pouvoir ne se partage pas !.

      • UnKnown dit :

        @Castel
        Vous vous trompez dès le départ sur le fonctionnement d’un arsenal nucléaire.
        Quelle est la crédibilité d’une arme de dissuasion si vous devez vous concertez pour l’employer…
        Les quelques SNLE français qui sont en permanence en patrouille ont tous déjà des coordonnées préétablies de capitales à frapper en cas de besoin. Et même, je suppose, des capitales « alliées ».

        Et c’est beaucoup plus simple d’appréhender la dissuasion nucléaire pour un simple « petit » pays (si tu touches à mon territoire, tu vas te manger un M-51 dans les dents) qui ne s’équipe « que » pour détruire une organisation étatique d’une taille équivalente (on a plus ou moins un stock d’ogives qui pourrait ravager l’équivalent du territoire hexagonal), qu’avec des entités territoriales de la taille d’un continent (Chine-USA-Russie), qui disposent, à leur avantage et à leur grand malheur concernant la dissuasion nucléaire, de profondeur stratégique. En gros, d’une certaine tolérance vis à vis d’un bombardement nucléaire (analyse de l’ampleur de la frappe, et pondération de la réplique), simplement parce que la destruction mutuelle de ces trois gros pays condamnerais la planète à l’extinction.
        Et bon courage pour expliquer aux 27 que, en cas de crise, il faudra peut-être tolérer/analyser qui va se prendre un ou plusieurs champignons atomiques, parce que si on balance tout l’arsenal, on va détruire la planète et forcer les autres à tout balancer à leur tour…

  107. vrai_chasseur dit :

    Les députés et hommes politiques allemands ne font qu’évoquer le clonage du dispositif OTAN actuel, mais sous contrôle français.
    Aujourd’hui, la bombe nucléaire US B-61 est stockée en Allemagne, peut être portée et larguée par des avions allemands, mais le système de mise à feu de l’ogive nucléaire est exclusivement sous contrôle américain. Et l’Allemagne paie une partie de la facture (rien que pour le budget stockage, un seul silo de B61 coûte en MCO environ 18 millions d’€ par an).
    Dans ce schéma, si on remplace les USA par la France, il y aurait alors 2 dissuasions nucléaires françaises fonctionnant en parallèle (comme celle des USA) : la dissuasion du sanctuaire national, qui resterait souveraine et inchangée, et la dissuasion ‘étendue’, qui fonctionnerait en double commande avec le pays couvert et dont la France garderait le contrôle ultime du bouton de mise à feu.

    Mais il est certain que 2 doctrines nucléaires, même si elles sont parallèles, ne sont pas indépendantes : déclencher le feu nucléaire pour défendre un pays allié aura aussi des conséquences nationales pour la France. C’est toute une doctrine à bâtir, qui vient par-dessus la doctrine nationale française actuelle. Sujet stratégique et complexe dont les députés allemands ont pleinement conscience, contrairement à ce que l’on pense.

    • tschok dit :

      vrai_chasseur,

      « Dans ce schéma, si on remplace les USA par la France, etc »

      Oui, mais quelles sont les conséquences? Les Américains vont-ils maintenir leur garantie nucléaire s’il existe une dissuasion nucléaire européenne, ou même seulement si es européens substitue la garantie nucléaire française à celle des Etats-Unis? A mon avis non.

      S’ils retirent leur garantie nucléaire en Europe, que devient l’Otan? A mon avis, le truc part en sucette dans le quart d’heure qui suit.

      D’où question: l’Allemagne veut-elle jouer un coup qui provoquera la disparition de l’Otan en Europe? A mon avis, non.

      Donc: non seulement les Allemands ne nous ont pas fait la proposition dont vous parlez (deux systèmes de dissuasion, un français, l’autre européen) mais en plus, je ne pense pas qu’ils accepteront qu’on la leur fasse, parce que l’Otan, ils y tiennent.

      Maintenant, si les Américains sont d’accord pour maintenir leur garantie nucléaire, même en présence d’une dissuasion européenne, alors c’est ok et il n’y aura pas de crise. Donc, le succès de la solution que vous envisagez dépend de l’accord des Américains.

      Pour avoir une chance de l’obtenir, les Allemands ne peuvent pas commencer par dire aux Américains qu’ils veulent virer les B61 pour les remplacer par des bombes françaises sous double clé française. Et s’ils nous proposent de faire une dissuasion européenne sous contrôle UE, voire Otan, c’est justement pour s’accorder une marge de négociation avec les Américains.

      On peut même penser que la proposition Wadephul est autant dirigée vers les Etats-Unis que vers la France.

      • vrai_chasseur dit :

        @tschok
        Le discours allemand est en effet autant à destination de Trump que de la France (‘Trump’ et non pas ‘les USA’, les allemands font bien la différence). Les allemands veulent répondre à l’admonestation de Trump à leur encontre, qui considère que l’Allemagne n’en fait pas assez pour sa défense. C’est en quelque sorte ‘il y a des alternatives à votre parapluie, on n’a pas besoin de vous’.
        Du point de vue français, c’est un tout autre débat. La dissuasion est une doctrine purement nationale et son extension en Europe est un changement de fond qui ne s’opèrera pas en un claquement de doigt.

        Il existe aussi une différence de perception entre Trump et l’Europe à propos de l’OTAN.
        Pour Trump, l’OTAN est une sorte de ‘garde prétorienne mobile de l’Occident’, dont l’emploi sert essentiellement à éteindre les incendies où qu’ils se trouvent. La doctrine trumpienne actuelle du « NATO-Middle East » en est d’ailleurs l’illustration : là où les USA ont besoin d’une coalition pour ‘partager le fardeau’, c’est l’OTAN qui est sollicitée.
        Pour l’Europe (et notamment pour les pays de l’Est), l’OTAN est surtout la matérialisation de l’alliance euratlantique. Des pays comme la Pologne par exemple, considèrent que l’axe euratlantique doit être la priorité doctrinale absolue de leur adhésion (et de celle de l’Europe) à l’OTAN.

    • Wagdoox dit :

      Non, les allemands ne veulent clairement pas du systeme a double cle enfin c’est dans la declaration ! Lis merde ! Ils veulent qu’une autorite europeenne (c’est a dire allemande qui ne dirait pas son nom) ait l’autorite d’user de la bombe qui aura un drapeau francais pour ensuite rejeter la responsabilité sur la seule france.
      Les mots ont un sens quand meme ! Lis !

  108. Barfly dit :

    ça se discute, mais en contrepartie les allemands devront envoyer 5000 hommes au Mali pour faire la guerre… pas pour jouer aux cartes. Ils nous prennent un peu pour des cons j’ai l’impression.

    • batgames dit :

      non cela ne se discute pas comme le dit plus haut UnKnown
      je cite
      Pour le vecteur, missiles balistiques et sous marins, la France est la seule à en avoir en dehors des anglais.
      Pour l’appareil d’état, il faut un décideur unique, le Chef de l’Etat entouré de ses conseillers, car la décision doit être prise en quelques minutes. Pas le temps de demander à 27 autres chefs d’états leur avis sur les retombées politiques.

      On ne peut pas étendre notre dissuasion nucléaire à l’Europe, point final.

  109. Guillaume dit :

    Vous êtes contre forcément…

    Pour une fois qu’ on est bon dans un truc et qu’ on peut le faire valoir…
    Devenir le pilier militaire de l Europe contre un financement, vous crachez dessus vous?
    Du donnant donnant…
    Vous me faites penser aux collègues qui cachent leur écran quand on passe devant. Surtout ne pas faire valoir ce que l on sait faire, de peur de se le faire voler… Lol. Sauf que ces gars là finissent toujours par planter leur projet car on ne peut pas avoir des compétences dans tous les domaines. .

    Aux allemands la puissance économique, aux française la puissance militaire et industrielle, ce serait un super deal.

    • batgames dit :

      c’est pas une histoire économique ,c’est une histoire de partage de la décision qui devient obsoléte …..elle même à cause des intervenants qui vont tout bloquer ,autant oublier …
      la seule solution serait que les allemand achète un sous marin avec ses missiles et qu’ont le fabrique et qu’on le vende à l’europe à la rigueur ,mais nous on garde notre propre dissuasion
      moi c’est vers cela que je tendrais mais surtout surtout pas un partage de notre outil de dissuasion ,faudrait être con pour faire cela , c’est la mort de la dissuasion du Pays …et de toute façon les français doivent être consulter ..le peuple est souverain ,ces missiles n’appartiennent pas à ces gouvernements bidons qui se succèdent depuis le départ de Chirac

    • Wagdoox dit :

      Pauvre gas va.
      La france n’a pas vocation a propoger l’arme atomique en europe.
      C’est pas legal et c’est dangereux.
      Tes collègues qui se ramène toujours avec une bonne idee qui demontre quil a rien compris.

      Ton super deal, c’etait deja negocié sous de gaulle et jamais respecté par les allemands qui ce sont tourner vers les us, pour le militaire et le politique. Enfin c’est pas ce qui est proposé ici ! Lis ! Les allemands veulent un commandement UE, en realite les allemands auront le contrôle de la bombe de façon dissimulée. Un super deal de dupe, on s’est deja fait avoir sous de gaulle et le traite de l’elysee retoque par le parlement allemand, si tu veux encore te faire avoir, c’est pas mon cas.

    • Albatros24 dit :

      Et pourquoi la France n’aurait elle pas aussi la puissance économique ?
      L’Allemagne sinon aura au final les deux et nous rien

  110. L’autreTom dit :

    Il serait difficilement pensable que l’Allemagne devienne une puissance nucléaire, de par son histoire, les traités qu’elle a signés, et son idéologie antinucléaire.
    .
    En revanche, il est plus facilement imaginable qu’une union fédérale européenne soit une puissance nucléaire, dont les forces se baseraient sur les acquis français.
    .
    Mais ça impliquerait avant une federalisation de l’Europe, ce qui ne serait pas une mince affaire, et la création d’un gouvernement européen dont le chef serait élu.

    • Clem285 dit :

      Techniquement, l’Allemagne a déjà l’arme nucléaire, puisque les US lui en prêtes à utiliser sous conditions. (c’est schématiser très grossièrement, je m’en excuse)
      On pourrait très bien imaginer la même chose, mais avec des bombes françaises.

      • Wagdoox dit :

        C’est justement pas ce qu’ils proposent ! Lisez !
        Ils veulent mettre la bombe en commun comme on mis l’euro en commun, avec une entité supranationale décisionnaire que les allemands controleront !

    • Castel dit :

      L’autreTom
      Mais l’Allemagne ne deviendrait pas une puissance nucléaire, ou alors elle l’est déjà avec les missiles Américains sur son sol !!
      Elle serait simplement sous notre protection, avec un droit de regard sur l’utilisation de nos armes nucléaires, la décision finale restant évidemment du ressort de la France !!

  111. Bob dit :

    Je pense que l’Allemagne peut participer au côté de la France à la dissuasion nucléaire mais au sein d’une fusion des états franco-allemands au sein de l’UE ou d’un mariage d’état.
    La France pourrait aussi fournir à la RFA des bombes H en échange d’euros que les dirigeants allemands pourraient utiliser comme bon leur semble mais la non-prolifération nucléaire sera supprimée surtout pour une Allemagne qui a décidé de supprimer les centrales nucléaires de son territoire. La France deviendra le dépotoir radiologique de la RFA, j’espère que non. L’Allemagne doit devenir une puissance nucléaire, elle a les moyens financiers de la faire surtout pour contrer la Russie révisionniste et impérialiste. Si l’Ukraine avait la Bombe H, la Russie n’aurait annexé ni la Crimée et ni le Donbass. D’ailleurs, les polonais devraient faire pareil. Les autres états européens sont trop petits pour avoir la bombe H.

    • Castel dit :

      Bob
      J’espère qu’il y a un peu de second degré dans votre intervention, car, s’il me semble acceptable d’assurer la sécurité nucléaire à notre voisin Allemand ( moyennant finance ) , leur fournir des armes nucléaires me parait une idée saugrenue…
      Nous ne savons pas de quoi l’avenir sera fait, et il me paraitrait vraiment imprudent de leur confier de tels armes sans en avoir le contrôle, ne sachant pas vraiment dans quel sens va évoluer ce pays dans les années à venir….
      Il vaut quand même mieux rester prudent avec eux sur ce chapitre…

  112. Colkoenig1942 dit :

    C’est encore une fois du grand n’importe quoi. Leur armée est dans un piteuse état, avant même de regarder chez les autres et critiquer il faudrait qu’ils fassent une profonde auto-critique. Certains élus en Allemagne joue un jeu très déplaisant. Petite liste non exhaustive de leur malhonnêteté :
    – l’Allemagne a une histoire peu glorieuse il est certain que personne n’accepterait que l’Allemagne ait la première armée d’Europe de plus c’est une hérésie de penser qu’elle pourrait disposer de missile nucléaire, des bombes tactiques sous contrôle US ou possiblement sous contrôle Français c’est déjà largement suffisant
    – les allemands ne nous fournissent aucune aide en Opex (la formation ce n’est pas de l’aide) à cause de leur soi-disante politique pacifiste et nous ne donnent même pas un rond pour celles-ci
    – ils bloquent nos exportations d’armes alors qu’ils exportent par l’intermédiaire de filiales vers ceux à qui ils nous interdisent d’exporter (revers de la médaille ils perdent des parts de marchés à cause de cela)
    – ils essayent à travers le programme d’armement MGCS de racheter Nexter, heureusement nous sommes un peu plus vigilants qu’auparavant cela a échoué
    – ils essayent de damer le pion à Dassault sur le Scaf, et rééquilibrer en leur faveur le leadership du programme avec Airbus

    Bref les Allemands se foutent bien de notre gueule, et je ne parle de l’UE où ils n’arrêtent pas de stopper l’intégration européenne, L’Europe n’avancent plus à cause d’eux . Ils prennent tous les avantages de l’UE sans les inconvénients en se défaussant de le faire, les britanniques eux au moins l’assumaient.

    Nous défendrons sans sourciller l’UE avec notre dissuasion nucléaire mais jamais nous partagerons notre souveraineté sur notre dissuasion et ceci quel qu’en soit le prix.

  113. Durandal dit :

    D’accord, mais la note doit présenter 50 années d’études et d’essais.

  114. ETI68 dit :

    Tout cela sent la grande déroute de la Posteurope… Les Brexitiens vont se jeter dans les bras des EU, quand ils auront enfin compris que Rudyard Kipling et son univers sont morts depuis des lustres (un nouvel Etat US dans 20-30 ans ?); les Scandinaves (+les Baltes) seront de plus en plus tentés vers une intégration régionale et un rapprochement/reserrement des liens avec l’OTAN et les Brexitiens; ces dérives essentiellement protestantes pourraient même tenter un jour les Pays-Bas, généralement proches des EU; l’Europe médiane continuera à se détourner de l’UE et subira la double attraction de Washington et de Moscou, faute de trouver une unité propre qui dépasserait les limites de feu l’Empire austro-hongrois dont on sait ce qu’il est advenu; en première ligne en Méditerranée, que peuvent donc bien attendre encore de la désunion européenne, les pays du sud (Grèce, Italie, Espagne, Portugal, Chypre, Malte), Frontex par ci, 3 Rafale par là, une frégate par ci, un Eurofighter par là ?; la Belgique, siège de tout le bazaar euratlantique, n’en finit pas de gérer sa désintégration confédérale (toujours à la recherche d’un gouvernement d’ailleurs…); quant à l’Allemagne, pourquoi a-t-elle soudainement besoin d’un parapluie nucléaire ? Pour se trouver un alibi visant à justifier sa politique de non-intervention militaire aux côtés de ses partenaires, en préférant payer pour une couverture nucléaire inutile, plutôt que de remettre son armée en état et de se conduire en vraie puissance militaire ? Ha oui, la Wehrmacht, Gröss malheur, j’oubliais… Ca commence à bien faire l’alibi de la 2e guerre mondiale…! Cette idée de récup du parapluie nucléaire français est d’autant plus ridicule qu’une attaque nucléaire contre l’Allemagne aurait plus que certainement des retombées en Europe et donc…en France… De là à ce que Macron ose appuyer sur le bouton, il y a de la marge… L’arme nucléaire est ce qui fait que la France peut refuser de voir ce qu’elle est aujourd’hui, une moyenne puissance en déclin constant et non-plus une grande puissance. Les moyens manquent et ils manqueront de plus en plus. Montée en puissance au Sahel ? Avec quoi ? Une aide des « amis » européens ? Pourquoi ? Au nom de la souveraineté nationale, tout le monde fait ce qu’il veut. En 2025, la France aura sans doute une bonne petite armée de défense territoriale, pas de quoi se refaire l’épopée napoléonienne, ni même l’expédition d’Egypte… Et en 2050, allez savoir : arcs, flèches et tomahawks…mais de fabrication nationale ! Frexit oblige ? Bref, le Brexit aurait dû se produire à la fin des années 80 / début des années 90, l’axe franco-allemand aurait pu alors être prépondérant, l’ouverture à l’Est être un vecteur d’unité européenne et les questions de Défense auraient pu être résolues, question nucléaires comprises. 30 ans plus tard, l’Europe puissance existerait, au lieu de cela, il ne nous reste que quelques vieilles petites et moyennes nations, de plus en plus dépassées par les événements de ce monde. A côté de cela, cette question du partage des compétences nucléaires, semble relever du faux débat, voire de l’anachronisme…cet anachronisme qui sied si bien à « notre » Posteurope. Alors ? Un Pacte américano-russe ? Un Yalta sans les Européens ? Ca me rappelle quelque chose ça, mais quoi ?

    • philbeau dit :

      On peut dire les choses plus simplement que votre développement un peu confus : l’Europe , ça n’existe que sur le plan géographique et humain , comme ça l’a été depuis des siècles . L’Union européenne , c’est un concept intellectuel , une pièce a double face : un visage facial économique , que tout le monde a avalé de bonne grâce depuis le début , et qui a fait consensus ; et un aspect plus masqué , plan de long terme établi en dehors de la sphère publique , visant à une transformation en profondeur du territoire européen et de ses populations . L’Euro en est la manifestation la plus connue et présentable , la suite c’est à dire l’effacement des nations et des peuples dans une nouvelle entité est plus difficile à présenter de manière acceptable . On est arrivé à ce point dur , et les crispations commencent . Ce genre de tentatives , pensées par des démiurges hors sol se terminent toujours mal .

    • Wagdoox dit :

      Et si on regardait la question du cote allemand ?
      Tout ce que tu demandes de l’ue et reproche aux anglais avait ete proposer aux allemands, ils ont signé et le parlement allemand a reecrit le texte. Remplacent la puissance politique et militaire que devait etre la france par les usa. La faute aux allemands donc bien avant les anglais.
      Ensuite la france s’affaibli car elle donne, elle donne et elle donne sur l’hotel de l’UE et de son multiculturalisméet libre echangiste facon tiermondiste. Avant l’euro la france faisait plus de croissance que la moyenne mondiale, aujorud’hui l’europe toute en entiere est le continent le moins dynamique …. une petite remise en question s’impose la quand meme

  115. Lassithi dit :

    Frexit en 2022. Les britanniques ont repris leur liberté. Ils nous montrent la voie.

    • Plusdepognon dit :

      @ Lassithi
      Certains politiques américains veulent détruire l’Europe car ils voient un concurrent. Mais ce sont les mêmes qui rêvent de détruire les Etats nations pour les remplacer par des régions plus petites et plus faibles, pour leurs intérêts :
      https://www.la-croix.com/Monde/Europe/brexit-dislocation-royaume-uni-ecosse-pays-galles-irlande-nord-sud-2020-01-02-1201069426

      La notion de « biens communs » appelé aussi « joyaux de la couronne » se perd pour le plus grand profits de quelques uns
      (que même le souverain ne pouvait pas céder, un peu comme la forêt de Compiègne avant Woerth ).

      • Wagdoox dit :

        Seule la politique de regionalisation de l’ue est responsable, le RU comme l’Espagne, comme l’italie et bientot la france.
        Ceux qui veulent sortir du RU voulait rester dans l’ue, parfois les deux en meme temps comme l’ont demontré en espagne, les catalans.
        Merci de pass inversé les respinsabilités, les europeistes dirigent depuis plus 50 ans, ce monde est votre heritage pas le notre. (Et non la duite en avant de toujours plus d’europe n’est pas une solution ou un argument)

    • Castel dit :

      Lassithi
      Le moins que l’on puisse dire, c’est que pour y arriver, ça n’a pas été pour eux un long fleuve tranquille…
      Et attendons la suite des événements, car à mon avis, les ennuis ne font que commencer, lorsqu’on sait par exemple certaines grandes entreprises ont l’intention de rapatrier leurs activités vers le continent, comme Airbus ou Nissan ( entre autres), et que nombreuses régions semblent vouloir s’émanciper comme l’Écosse, bien sûr, mais aussi le Pays de Galle, l’Ulster, et même…..Gibraltar !!

  116. Ancien du RIMaPp dit :

    Hao était la base arrière. Je crois plutôt à un problème de mémoire parce que tous ces atolls se ressemblent.

  117. revnonausujai dit :

    question simple: envisagez vous favorablement que le président de la république française accepte automatiquement de faire vitrifier Paris, voire Plougastel Doualas pour empécher l’occupation de Varsovie ou de Berlin ?
    tiens , en voilà une bonne occase de faire un petit referendum.
    la dissuasion nucléaire, c’est comme les coins à champignon et les sources d’eau, ça reste dans la famille et ça ne se partage pas.

  118. Xeligbar dit :

    Au-delà de l’infaisabilité en terme opérationnel, permettez-moi de dire que ceux qui y voient un accord gagnant-gagnant sont des rigolos. Les Allemands dominent l’appareil supranationale dénommée Union Européenne. Quand ils appellent à une gestion européenne de la dissuasion nucléaire française, il faut lire contrôle de l’arme nucléaire par les Allemands financé en partie par les Français via le budget de l’UE : non seulement vous ne gagnez rien, mais ils vous crachent à la gueule pour conclure le deal. Je lis que la France pourrait alors faire pression sur l’Allemagne pour que les états européens achètent des armes et des équipements français. On pourrait s’esclaffer si le sujet n’était pas aussi sérieux. L’Union Européenne ne fonctionne pas sur un couple franco-allemand, complètement fantasmé par ailleurs (nos « amis » allemands n’en parlent pas – ils dominent, point barre). Rappelons que l’unanimité ou la règle des 80% régit les décisions de l’UE : l’Allemagne pourra toujours se servir d’un de ses satellites faussement rebelles (parions sur la Pologne qui passe son temps à cracher sur les Français et à acheter du matériel américain) pour bloquer les résolutions en faveur de notre pays. L’Allemagne passe son temps à dire Nein (ou Nie) à toutes les propositions françaises de réforme de l’UE : comment peut-on penser qu’il en sera autrement pour ce sujet grave et majeur ? Pourquoi cette volonté constante de s’abaisser face à un voisin appelé à être la variable d’ajustement du conflit commercial sino-américain ? Vous ne pouvez rien obtenir lorsque les règles du jeu sont contre vous. Ne cédons rien militairement à un pays commercialement agressif qui ne veut rien donner en échange des avantages économiques qu’ils tirent d’une monnaie bidon.

  119. batgames dit :

    ben voyons comme cela ils ont rien eu à payer depuis la mise en service du redoutable et ils se mettrait tranquille dans nos pantoufles µ…ces allemand ont un sacré toupet quand même

  120. Casimir dit :

    Approche stratégique totalement hors-sol : ils veulent courir avant même maîtriser la marche rapide …
    Ou est-ce le souhait à peine voilé d’obtenir à long terme des compétences qu’ils n’ont pas encore, et leur donnerait (à moindre frais et moindre engagement du pt de vue des effectifs / ressources Bundeswehr) une prééminence stratégique en Europe que leur armée actuelle ne leur permet pas d’avoir ?
    S’ils pouvaient tout simplement stabiliser leurs capacités (essentielles) en matière de marine, de transport (A400M), de forces terrestres et les engager conjointement avec leurs supposés alliés ne serait-ce que sur qques théâtres, ce seerait déjà un grand pas en avanat …

  121. jcr dit :

    L’étau se resserre on dirait. Comme dans un futur proche la France va éclater, nos gentils voisins se proposent de prendre soin de notre force nucléaire. Ce serait bête pour eux de la laisser en Bretagne, n’est-ce pas ?

    PS : j’espère que mon commentaire bien que ne comportant pas d’insulte ni autres obscénités ne subira pas le sort de mon précédent commentaire sur la Teutonie. Quoique….

  122. MERCATOR dit :

    Inutile de tourner autour du pot, la seule menace identifiable pour les trente années à venir vient de la Russie, la Chine c’est trop loin et hormis ponctuellement en Afrique ou sur nos possessions du pacifique nous n’avons rien à craindre,une Algérie Islamiste ne représenterait aucun danger étant donné sa piètre aviation et marine . Les Russes pourraient être tenté d’envahir les états baltes,mettre un état fantoche en Pologne en usant d’intimidation en cas de retrait US, voire accéder à la Méditerranée en occupant le Liban . Bien évidemment l’Europe du Nord et l’Allemagne ne bougeraient pas une oreille n’en ayant pas les moyens, et nous dans tout cela ? eh bien protege dans notre sanctuaire nucléaire nous vaquerions à nos affaires en commerçant avec le reste de l’Europe finlandisé bref, beaucoup de bruit pour pas grand chose .

    • Albatros24 dit :

      des jeunes gens bien intégrés…
      ils n’ont pas brûlé le drapeau tricolore juste à côté de l’Arc de Triomphe ?

  123. cedivan dit :

    du moment qu’il paye…..

  124. vrai_chasseur dit :

    Il faut rappeler aussi que la France est le seul pays d’Europe à disposer d’une dissuasion nucléaire indépendante.
    La doctrine de dissuasion nucléaire française du « purement autochtone purement autonome » est à cet égard, en contraste avec celle du Royaume-Uni, fondée stratégiquement sur l’interdépendance avec les USA (par exemple les missiles Trident des SNLE britanniques ainsi que leur charge nucléaire proviennent des USA).

    • Wagdoox dit :

      Ah non, seul les missiles viennent des us.
      Pour les charges elles sont anglaises et fr et uk partage des centres de fiabilisztions et simulation. Bref les anglais comme nous, on peut s’entreaider mais si demain on doit faire seul c’est possible. Pareil sur l’histoire des missiles puisque c’est le ru seul qui assure la maintenance de ces missiles.

  125. Chanone dit :

    Dissuasion Française.
    Tout est dit. On peut laisser les autres pays dans le flou de l’endroit où les bombes retomberont, parce que ce serait créer une émeute que de dire: si X passe la frontière, je vitrifie votre capitale pour créer un contre-feu.
    Dans un budget, le moindre euros qui sera dépensé pour la défense de demain par les pays européens sera toujours ça de moins pour nos budgets.
    Sauf qu’en y regardant, on s’aperçoit que ce n’est pas une source d’économies: Tigre, A400, Eurodrône.
    Il faut tout de même arrêter de se toucher.

    • Wagdoox dit :

      C’est exactement les politiciens fr en bon enarque voit le budget allemand qui doit augmenter a 2% (c’est pas dit quil le fasse un jour) et pense tout de suite « comment on peut taxer les allemands »

  126. Vicro dit :

    Quelle audace de la part de nos tête pensante voisine.
    N’oublions pas que les « élites » allemands nous méprisent depuis toujours et dernièrement leur demande de laisser notre siège au conseil de sécurité pour y mettre l’Europe à notre place est symbolique.
    Remontons les années et faisons le calcul de ce que nous a coûté financièrement la dissuasion nucléaire tout compris (r&d, snle, sna, base à silo dans le sud de la France, missile, essai nucléaire, etc et j’en passe)
    Et nos chers voisin, maintenant veulent bénéficier du fruit de tant d’investissement alors que ce sont les 1er a vomir le nucléaire.
    Les donneurs de leçons outres Rhin ne nous apprécie que quant ils tirent profit de la France.
    Soyons fort, ne bradons pas la dissuasion nucléaire car elle fait de la France un pays inattaquable.
    Que penserais DeGaulle…. pas besoin de faire un dessin vous savez tous ce qu’il penserait

    • TINA2009 dit :

      Bsr VICRO !

      Pardonnez – moi , mais vous écrivez, je cite : « … ne bradons pas… ».
      Normalement, Il n’y a rien à brader pour ce qui concerne nos armées. …Il n’y a rien à négocier.
      Maintenant , le contexte a changé : Plus de peuples mais une population, tout est régit par l’Ultra-minorité que sont les anglo-saxons-israeliens sur l’ europe ( idéologues et ultra-riches, je précise). Tout doit être soumis et réglés selon leurs idéologies.
      Cependant, « les missionnés » qui sont au pouvoir en Allemagne, En France, Italie, Autriche, Danemark, Suède, Pologne, Espagne, Portugal, Irlande, Pays-Bas, Slovaquie, Tchéquie….Travaillent tous pour l’avènement de programme de l’Ultra-Minorité.
      Aussi, Seule La FORCE peut changer la direction qui a été prise voici 5 décennies.
      Pour sauver nos Armées et notre composante nucléaire, il faut nous soulever!
      PS : Ca passe par plusieurs restitutions dans le domaine industriel, Imperativement!

  127. EchoDelta dit :

    Dans cette affaire j’ai vraiment l’impression que nous sommes un pion dans une négociation US/Allemagne. Tu me coupes les marchés des véhicules de luxe, je menace de torpiller l’OTAN et de filer mon argent à la France pour la partie militaire. Ou alors tu l’aide ç adapter les bombes sur mes avions… ou tu me fais un prix sur des F35 (Je ne crois pas vraiment à cette option, les allemands ayant eu tout le loisir d’apprécier le niveau de Mise au Point dudit avion) ou je ne sais quel autre deal.

  128. TINA2009 dit :

    HEEEEHHHH LES GARS !

    C’est L’EUROPE !!!! C’est L’EUROPE TOUT DE MEME !
    PLus de Peuples, Plus de Nations, Plus d’armées ! Plus de valeurs !!! Plus d’histoire des Nations !!!
    Aujourd’hui :
    —> Tous un même peuple ‘ européen »! , Une même nation !!!, une même et seule armée!!! Une même et unique police !!! des valeurs européennes et consolidatrices pour nos futurs générations !!! Nous sommes en train de « réactualiser » notre histoire commune « européenne » !!
    Vive L’Europe ! Vive les « Traditions  » —> Euuuhhh NON … Excusez – moi !!! rien de grave ! Juste des flatulences qui remontent …. Rien de Grave !!!
    PS : Qu’est ce que c’est beau la mondialisation ! Et c’est bruxelles … Pardon, c’est BERLIN qui va décider pour notre dissuasion nucléaire…. Personnellement, je ne peux pas encadrer ces EnF.F.F.F..F. de marseillais ( pardon, Européens du Sud!!!) : Je te leur balancerais un M51 sur le nombril , sans hésiter!!!
    Bonne nuit les petits!

  129. Vasseur dit :

    Je propose un SNLE franco-allemand ,on pourrait l’appeler Charlemagne.

    • Albatros24 dit :

      dans le cadre d’une fédération franco allemande alors.
      Qui dirige : madame ou monsieur ?

  130. Albatros24 dit :

    Si l’Allemagne veut partager avec la France son arsenal militaire, il n’y a qu’une seule véritable option : une association fédérale entre les deux pays avec une Armée commune et un président commun, etc…
    Sinon c’est la seconde clé (avec clé française prédominante), contre un partage financier du fardeau, mais cette dernière solution ne conviendra pas à l’Allemagne ce qui est logique. Donc fédération…