Selon un rapport, le canon interne de l’avion de combat F-35A affiche une précision « inacceptable »

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

170 contributions

  1. PK dit :

    Pop-corn…

    On va avoir notre ami Nico qui va venir nous expliquer que tout va, d’ici X (= nombre d’année + 4 de l’année en cours… ça permet de resservir l’argument tous les ans), tout ira bien, car la version Block Y (= version en cours + 1 ou 2… selon l’optimisme générale) corrigera tous les problèmes.

    • Peps72 dit :

      @PK – Ah ah ah, oui c’est exactement ça, Nico-St-Jean met toujours en avant les progrès réalisés sur les différents problèmes du F-35 comme si c’était la preuve de l’excellence industrielle de Lockhed Martin, tout ça en noyant le lecteur de détails techniques pour faire passer la pilule. Car dans sa logique, plus on fait de progrès pour permettre à un équipement pourri de fonctionner, plus ça prouve que cet équipement est vraiment au top-niveau technologique. Du coup ben pour le logiciel ALIS par exemple, il soutenait y’a encore peu que c’était en bonne voie, alors que Lockheed Martin a tout simplement annoncé l’arrêt de son développement… en faveur d’un nouvel logiciel ODIN dont on va bien entendu suivre les fameux « progrès » dans les années à venir 🙂

      • EchoDelta dit :

        Clairement dans sa gestion, le programme F35 n’est pas une réussite. Après on ne connait pas non plus le dessous des cartes et nous ne savons pas plus qui des industriels ou des politiques ou prescripteur portent la plus lourde responsabilité. Ils ont poussé probablement trop loin le concept de « l’Omni Role » et nous sommes bien placé avec le Rafale pour savoir que ce n’est pas simple.
        Notre plus gros problème en tant qu’Européens, avec cet avion, est qu’il s’est vendu comme des petits pains au forcing, et que s’il n’est pas vraiment opérationnel, nous serons bientôt seul à pouvoir défendre l’Europe, avec des armées amies économiquement rincées, alors que nous n’aurons pas assez de moyens financiers pour élargir les capacités de nos armées faute d’avoir pu vendre des armements.
        De plus l’interopérabilités des forces s’en trouve fortement amoindrie. Il faut que les dirigeants européens se croient sacrément en sécurité, pour qu’ils puissent avoir souscrit à ces armements, aussi aveuglément.

        • Peps72 dit :

          @EchoDelta
          Lockheed Martin est la plus grosse entreprise de défense du monde (40 Mds USD de Chiffre d’Affaires vs. 5 Mds EURO pour Dassault) et ils étaient parfaitement informés des différents calendriers de renouvellement des différentes flottes de chasseurs canadiens, australiens, européens, et pour prendre Dassault et les autres constructeurs européens de vitesse et les empêcher de vendre des Rafales, Eurogighters, Gripen à nos voisins européens, ils ont mis en place cette stratégie industrielle totalement folle de la « concurrency », à savoir on commence à produire l’avion alors que son développement n’est pas terminé, ce qui permet de présenter un avion prétendument terminé à la vente, alors que si la phase de développement avait précédé celle de la production comme dans la plupart des projets industriels, ben en fait cette bouse de F-35 serait toujours à l’état de prototype, et l’Eurofighter, Rafale, et autres Gripen auraient profité des différents marchés du F-35 (Canada, Australie, Italie, Hollande, Belgique, Japon…). Tout ça pour dire que Lockheed Martin, appuyé par l’Etat américain, ont pris des décisions industrielles aberrantes pour le contribuable américain et les pays acquérieurs, juste pour permettre au F-35 d’être produit et vendu le plus rapidement aux alliés des USA, tout ça au détriment de la qualité de cette m**** intégrale…

        • Chris dit :

          « Défendre l’Europe »…oui, certes, peut-être, mais avec un avion qui n’est pas de la même génération, et qui sera visible dans le ciel comme un sapin de noël avec toutes ses guirlandes allumées pour les systèmes de détection ennemis. C’est vrai qu’à l’heure actuelle les défauts à foison du F35 font qu’un avion plus ancien l’égale, voire le surpasse comme c’est le cas actuellement. Mais ca coûte combien un avion multi-rôles ainsi? Et ca doit être rentabilisé sur combien de décennies? Faut-il acheter un avion qui a fait ses preuves mais qui est déjà en fin de carrière (et un successeur est d’ailleurs déjà en projet avec l’Allemagne) ou un autre en début de carrière, plein de défauts mais qui sont sensés être corrigés au fur et à mesure, mais de nouvelle génération et qui durera sans doute plusieurs décennies? Je ne suis pas du tout fan du F35, mais à acheter de nouvelle génération, il n’y a pas un choix pléthorique… et l’argument que les aviations de certains pays n’a pas besoin d’avion de 5eme génération « parce qu’il n’iront jamais au feu », dans le monde actuel et son évolution, ca n’est pas sérieux.

          • Wagdoox dit :

            Ahaha le rafale est planifié jusqu’en 2060. Mais en reprenant ta logique les us vont sortir un avion de 6gen dans 15 ans, la carriere du f35 serzit donc tres breve.
            Pour l’instant le f35 est une guirlande dont les erreurs ont ete censé être corrigées il y a un moment mais dont on sait que de nouvelles erreurs vont etre decouvertes.

          • ScopeWizard dit :

            @Chris

            Le Rafale en fin de carrière ?

            Ah bon ?

            Première nouvelle ………..

          • Royal Marine dit :

            Mon pauvre Chris… Complètement intoxiqué par la « propaganda » de LM…
            Le Rafale n’est pas en fin de vie, d’abord! Ensuite, il continue de progresser et d’être modernisé, tout en étant déjà le meilleur avion du Monde actuellement… Combat proven, opérationnel à 100%, ce que ne seront jamais les F35 « Turkey »… Il est complètement multirôle, en accomplissant des missions non spécialisées de chasse et de bombardement, en même temps! Ce que ne peut montrer le F35… Qui ne vole pas vraiment! Et qu’il ne pourra sûrement pas assumer, même dans l’avenir…
            Lorsque les anglais et français ont tapé sur la Syrie il y a près de deux ans, les russes ontdéclaré avoir été surpris par l’arrivée de certains missiles, car ils n’avaient pas détectés les Rafales… Ce qui veut dire que les EF2000, oui! Mais pas les Rafales… Merci Spectra! Bien meilleur et plus efficace que la dicrétion physique des F35!
            Enfin, qu’au 21ème siècle un constructeur ne sache pas monter un canon dans un avion supersonique pour, qu’à minima, il fasse ce que faisait la génération précédente… Alors là, c’est un comble!

          • Alpha dit :

            @Chris
            « …mais qui est déjà en fin de carrière »
            Parlant du Rafale ??? Visiblement, vous êtes très mal renseigné… On en reparle… en 2060 ! 😉

          • Wagdoox dit :

            @ royale marin
            Les russes avaient declaré avoir détecté les lancement des missiles de croisieres sauf des francais. Je ne pense pas qu’on est pas usage de spectra pour ne pas donner d’information sur ce systeme. On a simplement lancer les scalp en dehors de la bulle de detection russe. Les scalp anglais ont ete detecté par ce que lancés par des avions depuis chypres soit dans la bulle.
            D’ailleurs spectra n’aurait rien fait pour masquer les autres avions mirage 2000 , awacs et ravitailleurs.

      • mustard dit :

        En plus la résolution des problèmes qui durera des années, voire des décennies, est un gros frein aux développement de l’avion. ils vont passer une décennies à tenter de mettre l’avion comme il aurait du etre au lieu d’en faire des versions améliorées. Donc effectivement c’est de la mauvaise foi de faire croire que les correctifs sont une preuve de performance de l’avion et des équipes de developpement

      • Nico St-jean dit :

        @Peps72
        .
        À chaque fois que je commente une avancé/un recul du programme, j’ai pour habitude de poster des sources et parmi celle-ci, il y en avais de l’USAF/USN/USMC/JPO (relayés par les journaux de défense) qui faisaient tous état des « avancés » de ALIS … Voulez-vous que je vous en post quelque’unes en ordre chronologiques ? .. 🙂
        .
        Après, que Lockheed ait développé une substitution à ALIS en secret pour finir par abandonner se dernier, ça à pris tout le monde par surprise (j’ai des opinions basés sur ce que je connais + ce que je lis, mais je ne suis ni devin, ni prophète..)
        .
        Ensuite si vous devez me cité, faite-le bien de grâce car cela doit être à minima à votre portée (ou pas) .. J’ai dis : « d’ici deux ans ODIN sera testé et nous seront à ce moment là en mesure de mesuré l’ÉCHELLE des progrès versus ALIS pour le programme »
        .
        Alors, cessez donc vos procès d’intentions doublé de votre mauvaise foi à mon égard.

        • Peps72 dit :

          @Nico-St-Jean
          Je ne vous reproche pas l’absence ou la qualité de vos sources, je vous reproche votre mauvaise foi. Vous avez passé votre temps à commenter les « progrès » d’ALIS sans jamais voir que ce logiciel courait à la catastrophe. Donc libre à vous de trouver excellente la nourriture servie sur le Titanic alors même qu’il est en train de couler, mais forcément vous perdez en crédibilité puisque vous appliquez ce principe de mauvaise à foie à tous les aspects du F-35…

        • Peps72 dit :

          @Nico-St-Jean
          Par ailleurs, vous citez à la virgule près (« d’ici deux ans ODIN sera testé et nous seront à ce moment là en mesure de mesuré l’échelle des progrès versus ALIS ») n’a pas beaucoup d’importance puisque la seule conclusion que l’on peut tirer du développement d’ALIS est que « Lochkeed Martin s’est totalement planté sur le développement d’ALIS ». Et quand on connait en plus les méthodes communication des grandes entreprises américaines (y’a quelques semaines la FAA a intimé l’ordre à Boeing d’arrêter de produire des communiqués parlant d’un retour en vol imminent de son Boeing 737 Max…), la présentation d’ODIN est une merveille de story-telling à l’américaine, juste de la poudre aux yeux afin de faire croire aux plus natifs que tout est sous contrôle, et que ce nouveau logiciel sera encore mieux que le précédent ‘(apparemment, ils disent reprendre des modules d’ALIS, ça promet…). A ce titre, le calendrier de 2 ans annoncé pour les premiers tests est à mourir du rire quand on regarde les problèmes de développement rencontrés par le F35 en général…

        • Peps72 dit :

          @Nico-St-Jean
          Au fait, concernant le Mission Capable Rate du F35, z’ont pas l’air très satisfaits nos amis du Pentagone, et ils se plaignent qu’une « significant portion » de ces avions n’atteint pas le taux de disponibilité de 80% même pour un seul type de mission… sauf sur une une courte période (mais un fort taux de disponibilité de temps en temps sur une courte période est-il encore vraiment un fort taux de disponibilité?):
          Still, the testing office said no significant portion of the U.S.’s F-35 fleet was able to achieve and sustain a September 2019 goal mandated by then-Defense Secretary Jim Mattis: that the aircraft be capable 80% of the time needed to perform at least one type of combat mission. That target is known as the “Mission Capable” rate. However, individual units were able to achieve the 80% target for short periods during deployed operations, the report said. All the aircraft models lagged by a large margin” behind the more demanding goal of “Full Mission Capability ».
          https://time.com/5774422/f-35-military-jet-assessment/

          • Nico St-jean dit :

            @Peps72
            .
            « Au fait, concernant le Mission Capable Rate du F35, z’ont pas l’air très satisfaits nos amis du Pentagone, et ils se plaignent qu’une « significant portion » de ces avions n’atteint pas le taux de disponibilité de 80% même pour un seul type de mission… »
            .
            Quand le Rafale n’atteint même pas 55% et que le Typhoon ne fait pas mieux … Vous trouvez à redire sur un objectif monstre de 80% ? D’ailleurs, en 2019 le F-35 à affiché un taux de disponibilité de 73% versus 55% l’année d’avant et tous ça avec une augmentation massive de la flotte, puis 13 F-35B en déploiement extérieur sur l’USS America et une douzaine de F-35A en OPEX à Al Dhafra : https://breakingdefense.com/2019/10/f-35-readiness-rates-soar-from-55-to-73-price-drops-12-8/
            .
            Tout ne vas pas mal avec ce programme : Validation du test intensif longue durée du F-135 : https://www.air-cosmos.com/article/f-135-validation-des-tests-sur-les-parties-chaudes-du-moteur-17900
            .
            Un pilote de F-35B viens de dépasser les 1000 heures de vols avec son F-35 : https://www.businessinsider.com/marine-first-military-pilot-to-hit-1000-f35-flight-hours-2020-1
            .
            La nouvelle liaison LPI F-35/F-22 est un succès avec son 2e test réussie et le GatewayONE sera également intégré au XQ-58 Valkyrie pour le programme Skyborg : https://www.military.com/daily-news/2020/01/22/after-successful-data-transfer-between-f-35-and-f-22-air-force-plans-new-tests.html
            .
            Parmi les 15 déficiences « critiques » très bien détaillés par l’enquête de DefenseNews, 2 sont déjà éliminés, et au moins deux autres sont en voie de l’être :
            1- Le problème du Coating qui s’effrite à Mach 1,6 : Ce n’est pas le coating qui est en cause, mais le ruban d’érosion pluviale sur les bords d’attaques de l’appareil. C’est minuscule comme correctif de replacement versus tout le coating. Le Coating lui-même est 2 fois plus résistant que la demande du Cahier des charges avec une intervalle entre les événements de maintenance pour le coating du F-35 qui est de 19 heures de vol vs les 9 heures ciblées. (événement de MCO ne veux pas dire tout enlever et réappliquer hein, c’est vaste)
            .
            2- Le Casque : Tous les problèmes sont finalement réglés (lueur verte, bandes lumineuses, faible visibilité sans lune) grâce à un changement de technologie qui, en plus de corriger les défauts, améliorera de beaucoup les performances générales versus l’ancien modèle (Gen III Lite) et tout ça en passant à la diode électroluminescente organique versus les cristaux liquides : https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-11-10/pentagon-gets-a-fix-for-f-35-bug-in-400-000-pilot-helmets
            .
            Donc est-ce que tout vas bien ? Non. Moi aussi je suis frustré de voir que si peu de correctif ont été appliquer en raison du focus sur la baisse du CPFH ainsi que des livraisons. N’empêche que plusieurs problèmes ont été corrigés en 2019 comme : Le taux de disponibilité, la pénurie de pièces, l’intégration de certaines armes, 2 défaillances critiques et de plus en plus de F-35 effectuent des missions de combats.
            .
            Le programme est loin de couler tel le Titanic. Pologne : signature pour 32 F-35A, 12 F-35B + option pour Singapour, le Canada qui arrive ..

    • JF dit :

      Lorsque vous aurez compris que c’est son emploi, vous lirez en diagonal ses commentaires.

      • Nico St-jean dit :

        @JF
        .
        Oui bien sur … Lockheed à énormément intérêt à envoyer des lobbyistes … sur un site Français ! 😉

        • Chanone dit :

          Ils sont déjà tous en Suisse.
          Ils ont frappé fort en Grèce.
          Ils ne peuvent donc pas être partout. Heureusement que vous prêchez gratuitement en nos murs.

  2. Lucide dit :

    Bordel, quand je vois le nombre de problèmes de cet avion, je me dis qu’avec le SCAF il peut y avoir de très gros soucis, surtout si c’est avec les Allemands… Et encore, si tout va « bien » économiquement. Comme un grave problème économique se profile, je me demande comment tout cela va finir réellement.

    • Peps72 dit :

      @Lucide
      C’est vrai que le projet de travailler avec les Allemands sur le SCAF ça va pas être simple, mais faut rappeler que Lockheed Martin a bien enfumé le Pentagone d’abord en prétendant vendre 3 avions en 1, alors qu’en fait les 3 avions sont assez différents (« ne vous inquiétez pas, ça coûtera moins cher, ce sera le même avion avec 3 options différentes… », et ensuite en vendant le concept fantastique de « concurrency » qui consiste à lancer la production industrielle avant que la phase de développement soit terminée (« bon, nous on est Lockheed Martin, on est les meilleurs du monde, on va lancer la production avant la fin du développement, et une fois le développement terminé, on actualisera les avions déjà produits’… mais faut déjà retrofiter les 500 avions déjà produits!!!).

      • NRJ dit :

        @Peps72
        En soit il est normal (même si pas très logique) de lancer la production avant la fin de la phase de développement. Les premiers avions servent également pour les tests. Par ailleurs on ne peut pas garder des milliers de personnes en situation de chômage technique car la phase de développement prend du retard.

        Pour rappel le Rafale a également été industrialisé dans sa version F1 non définitive avant que ces Rafales soient mis 10 ans après au standard F3.

        • Peps72 dit :

          @NRJ
          J’ai du mal à comprendre le concept de quelque chose qui est normal et qui pourtant n’est pas logique, surtout quand on parle des 490 premiers F35 qui sont équipés de 6 versions différentes de logiciels de bord, et qui vont devoir recevoir des « extensive retrofitting » selon les derniers tests effectués par le Pentagone (sans parler des autres retrofits comme sur le canon, ainsi que le logiciel ALIS qui a planté…). Par ailleurs, Nico-St-Jean a déjà essayé de comparer la concurrency du F35 avec le déploiement des standarts F1-F2-F2-F4 sur le Rafale, mais ces 2 processus n’ont rien à voir, notamment parce que Dassault a été beaucoup plus prudent et pragmatique que Lockheed Martin, en développant d’abord une cellule de base de Rafale-F1 qui fonctionne grâce au développement de 5 ou 6 prototypes initiaux. Donc quand le Rafale-F1 devient opérationnel, le développement de l’avion en lui-même est terminé: il vole, et n’a pas besoin de retrofit à faire, tandis que les évolutions qui viendront par la suite ont été pensées d’emblée comme des ajouts à un avion de base terminé et validé. Donc d’un côté c’est le bazar avec Lockheed qui se lance dans la production de centaines de F35 sans aucune visibilité sur le nombre et la nature des retrofits à effectuer puisque les problèmes apparaissent au fur et à mesure du développement en cours, et de l’autre y’a la prudence et la planification de Dassault qui a d’abord développé un avion de base qui fonctionne de manière aboutie, et qui lui n’aura pas besoin de retrofit, et qui a été pensé comme une machine évolutive pour accueillir par la suite différents standards qui sont développés de manière contrôlée et anticipée. Bon par ailleurs, tandis que les trois version A, B, C du F35 rencontrent des problèmes, la version Marine du Rafale a elle parfaitement fonctionné d’emblée, ce qui clairement la maitrise technique de Dassault, et donc l’arrogance incroyable de Lockheed Martin qui va se gaver de pognon en facturant ces retrofits totalement aberrants…
          https://time.com/5774422/f-35-military-jet-assessment/

          • Nico St-jean dit :

            @Peps72
            .
            Votre partialité tant envers le F-35, Lockheed et le Rafale est stupéfiante .. Vous dites que j’essais de « noyer dans le détail technique » alors que vous, vous êtes dans un délire de désinformation perpétuel ! Commençons par votre post juste en haut :
            .
            « mais faut rappeler que Lockheed Martin a bien enfumé le Pentagone d’abord en prétendant vendre 3 avions en 1, alors qu’en fait les 3 avions sont assez différents (« ne vous inquiétez pas, ça coûtera moins cher, ce sera le même avion avec 3 options différentes… », »
            .
            Complètement faux (…) Les 3 avions en 1 étaient une exigence de l’appel d’offre « JSF » entre Lockheed et Boeing bien avant que Lockheed ne soit choisi pour ledit programme JSF ! C’est le pentagone qui à soumis les industriels à cette pression et non l’inverse …
            .
            « et ensuite en vendant le concept fantastique de « concurrency » qui consiste à lancer la production industrielle avant que la phase de développement soit terminée »
            .
            Encore faux. Concurrency est un concept que le JPO/Pentagone ont imposés à Lockheed puisque ledit concept marche extrêmement bien dans le civil .. Ils ont déduits que le concept déboucherait sur une road map plus courte (économie de temps) alors que c’est l’inverse qui s’est produit entraînant de ce fait, un effet « boule de neige » qui continue de faire effet sur les industriels même si le programme est relativement bien géré depuis la restructuration de 2012. Toutes ses déficiences sont dû à la mauvaise gestion (dont concurrency) de 2000 à 2011 …
            .
            « mais faut déjà retrofiter les 500 avions déjà produits!!!). »
            .
            Encore une fois vous êtes dans la désinformation … 190 F-35 vont restés sous Block 2B pour la formation sur 2470 F-35 construits .. exactement comme pour le F-22 ou encore le F-16. Ensuite, la majorité restante est déjà sous Block 3F et le passage Block 3i à Block 3F n’est rien d’autre que du sofware.
            .
            Maintenant ce post-ci :
            .
            « surtout quand on parle des 490 premiers F35 qui sont équipés de 6 versions différentes de logiciels de bord »
            .
            Encore du grand n’importe quoi ! Il n’existe que 3 versions du logiciel de mission ( de bord .. lol) au sein de la flotte de 490 appareils soit : 2B, 3i et 3F 🙁 …
            .
            « Par ailleurs, Nico-St-Jean a déjà essayé de comparer la concurrency du F35 avec le déploiement des standarts F1-F2-F2-F4 sur le Rafale »
            .
            Premièrement seulement le passage de F1 à F2 et deuxièmement, oui, c’est tout à fait du Concurrency l’ami .. Ce concept est simple : Construire des appareils de série avant que le développement initial ne soit terminé pour ajouter ce qui manque plus tard, sur une tranche. Tout les Rafale F1 sorti d’usine et *déclarés opérationnels* (Afghanistan d’ailleurs) n’avaient que des capacité Air-Air, sans même avoir de pods pour l’ISR au sol .. Ce n’est qu’avec le Standard F2 que le Rafale avait toutes ses capacités initiales. Donc oui, cela est purement du Concurrency et la seule et unique différence avec le F-35, c’est l’échelle.
            .
            « Donc quand le Rafale-F1 devient opérationnel, le développement de l’avion en lui-même est terminé: il vole, et n’a pas besoin de retrofit à faire »
            .
            Ah non ? Et le Standard F2 qui ajoutait les capacités Air-Sol au Rafale, c’est quoi ? Incroyable ..
            .
            « Donc d’un côté c’est le bazar avec Lockheed qui se lance dans la production de centaines de F35 sans aucune visibilité sur le nombre et la nature des retrofits à effectuer puisque les problèmes apparaissent au fur et à mesure du développement en cours, et de l’autre y’a la prudence et la planification de Dassault qui a d’abord développé un avion de base qui fonctionne de manière aboutie, et qui lui n’aura pas besoin de retrofit, et qui a été pensé comme une machine évolutive pour accueillir par la suite différents standards qui sont développés de manière contrôlée et anticipée. »
            .
            Mais ce n’est pas du tout la même chose pour un comme pour l’autre. Dassault n’avais pas de Rafale STOVL à concevoir en plus des deux autres versions, Le F-35 est un appareil beaucoup plus avancé et complexe à concevoir : MADL, Casque + Fusion des capteurs (pas des données hein), Furtivité (cellule + Coating) SA : (6 capteurs IR + 10 antennes RWR + 1 gros AESA LPI) jamais un appareil n’à embarqué autant de capteurs, de puissance de calcul et de puissance énergétique en dehors du F-22 et ajoutez à cela 3 versions différentes qui doivent en plus être « Low Cost » .. Ce n’est pas du tout le même défis pour les 2 constructeurs, ils ne gèrent pas du tout le même nombre de sous-traitants dans le même nombre de Pays différents et en dehors du rôle, ses deux appareils sont complètement différent ! C’est vous qui vous lancez dans des comparaisons boiteuses et complètement partiales …

          • Peps72 dit :

            @Nico-St-Jean
            Vous racontez n’importe quoi, et votre phrase « jamais un appareil n’à embarqué autant de capteurs, de puissance de calcul et de puissance énergétique » est vraiment à mourir de rire. On dirait des éléments de langage de Lochked Martin. Et c’est justement parce que Lockheed Martin a vendu un appareil hyper complexe au Pentagone qu’il n »aurait pas du faire de concurrency, mais au contraire passer par un développement classique avec des prototypes (donc votre réponse sur le niveau technologique n’a vraiment aucun sens). Par ailleurs, vous faites semblant de ne pas comprendre que les 2 process de développements n’ont rien à voir. Lochkeed Martin continue de découvrir des problèmes alors même qu’ils ont déjà produits 490 appareils F35, ce que Dassault n’a jamais fait. Justement parce que Dassault a été beaucoup plus humble et pragmatique, sachant très bien que le développement de nouvelles technologies est long et difficile, ils ont décidé de procéder par étape, notamment en développant d’abord avec 5 prototypes le Rafale de base, et quand ce Rafale de base a été mûr et fiable, seulement alors les différents standards ont été développés et ajoutés de manière maîtrisée et programmée. J’veux dire la confusion qui règne autour du développement du F35 n’a jamais existé autour du Rafale. C’est une simple observation que n’importe qui peut faire. Et c’est là où votre mauvaise est foi est accablante…

          • Peps72 dit :

            @Nico-St-Jean
            Excellent, je reprends le message de notre ami PK ci-dessus qui avait prédit ce que vous diriez :):
            « …On va avoir notre ami Nico qui va venir nous expliquer que tout va, d’ici X (= nombre d’année + 4 de l’année en cours… ça permet de resservir l’argument tous les ans), tout ira bien, car la version Block Y (= version en cours + 1 ou 2… selon l’optimisme générale) corrigera tous les problèmes… ». Parce qu’à ce système de blocks et de retrofi ça n’a pas l’air sympe. Les Australiens commencent d’ailleurs à comprendre le cauchemar:
            « …The first two F-35s finally arrived in Australia in late 2018, with the last nine planned for mid-2023. These nine are expected to be the Lot 15 Block 4 version, the fully developed standard broadly envisaged back in 2002. The rest, comprising six different interim-build standards, will then be progressively modernised to this definitive configuration. The Lot 15 aircraft has significant hardware and software changes so the complete maintenance and support system, simulators and training centres will also need modernising. This will take time and additional money, but there is no choice. If not modernised, the earlier F-35s – almost all the RAAF’s brand-new fleet – will become hard to maintain or software update, and gradually operationally deficient…. »
            http://www.lowyinterpreter.org/the-interpreter/australia-s-f-35s-lessons-from-problematic-purchase

          • Peps72 dit :

            @Nico-St-Jean
            Concernant le nombre de versions de logiciel, admettons comme vous le dites que ce ne soit que « seulement » 3 versions différentes (j’ai 2 sources différentes qui parlent de 6 versions, mais qu’importe), mais c’est déjà un bazar pas possible que d’avoir 3 versions différentes de logiciels à gérer! Bonjour le casse-tête industriel, bonjour les surcoûts, et bonjour les nouveaux problèmes potentiels que cela peut (et va) générer. Vous êtes tout satisfait d’affirmer que les versions ne sont qu’au nombre de seulement 3, alors que rien que ça c’est le signe d’un bordel industriel incroyable. Bref, comme d’habitude, plus ça va mal, plus ça va mieux, ah ah ah!!!

        • NguyenKT dit :

          La différence entre Rafale et F35: Un avion bien conçu selon les spécifications, puisse qu’il a peu de défauts de jeunesse, la mise à niveau plus aisé sans demander beaucoup de charges (travail ou financier). L’évolution des versions correspondant aussi par la volonté et la maturité technologique des équipements. Si entre F1 et F3 du Rafale ca fait 10 ans, les F1 sont mis à niveau sans problème. Qu’est-il du F35 avec ses nombreux versions? Pas besoin de me fournir tes explications, l’actualité me fournie suffisamment.

        • FredericA dit :

          @NRJ : Je ne suis pas tout-à-fait d’accord avec votre vision. Le Rafale a effectivement évolué de la version F1 à l’actuelle F3R. Pour autant, le Rafale était opérationnel dès la version F1 pour des missions air-air uniquement (si mes souvenirs sont bons). Avec le temps, les Rafale déjà produits ont (ou seront) mis à jour à la version F3R puis F4…
          .
          La situation du F-35 est différente car les fonctions de bases ne sont pas toutes opérationnelles : canon inefficient, logiciel de maintenance ALLIS abandonnée…premières versions difficilement misent à jour au dernier standard du fait de l’évolution permanente des appareils produits.

          • Nico St-jean dit :

            @FredericA
            .
            « La situation du F-35 est différente car les fonctions de bases ne sont pas toutes opérationnelles : canon inefficient, logiciel de maintenance ALLIS abandonnée…premières versions difficilement misent à jour au dernier standard du fait de l’évolution permanente des appareils produits. »
            .
            Ça c’est la suite et les résultats (en faveur de Dassault c’est indéniable) mais le début et la méthodologie est exactement la même puisqu’on parle bien de Concurrency pour le Rafale F1 à F2. La différence majeure, c’est l’échelle. Là ou Dassault à produit une dizaine (?) de Rafale F1, Lockheed à conçu plus de 200 F-35 sous 2B.
            .
            « premières versions difficilement misent à jour au dernier standard du fait de l’évolution permanente des appareils produits. »
            .
            J’ajoute également qu’entre 2016 et 2019, la production à augmenté de 200% : https://www.military.com/daily-news/2020/01/01/f-35-joint-strike-fighter-program-saw-record-production-big-hurdles-2019.html
            .

          • Peps72 dit :

            @FredericA
            Vous avez tout à fait raison concernant la différence entre le Rafale et le F35 à propos de la fameuse concurrency, et tout le monde explique cela à Nico-St-Jean (voir mon message ci-dessus) qui pourtant fait semblant de ne pas comprendre. Parce que vous l’expliquez très bien: le Rafale F1 était effectivement opérationnel à son entrée en service, sans aucun problème de cellule, de canon, de casque, de fragilité à la foudre, ou de logiciel à corrige par la suite… et les standards développés et ajoutés plus tard, l’ont été sur un avion à 100% validé et fonctionnel, pour étoffer les capacités du coucou parfaitement en état de marche (normal puisque le développement initial s’est fait sur quelques prototypes) . Bref, le développement du Rafale n’a rien à voir avec l’énorme bordel de la concurrency du F35, et Nico-St-Jean ‘est d’une mauvaise foi sans nom…

          • Peps72 dit :

            @FredericA
            Comme son nom l’indique, un « retro-fit » signifie qu’on regarde dans le « rétro-viseur », dans le passé, c’est-à-dire que l’on corrige une erreur détectée alors même que l’avion est déjà produit. Tandis qu’avec le développement et le déploiement du standard F2 par exemple (missile Scalp) , il s’agit de regarder vers le futur, en installant une capacité supplémentaire à l’avion (et non de corriger une erreur du passé). Bref, le développement du Rafale n’est pas du tout basé sur la concurrency…

          • Alpha dit :

            @Nico St-Jean
            « la méthodologie est exactement la même puisqu’on parle bien de Concurrency pour le Rafale F1 à F2 »
            Dont, on ne parle pas de « Concurency » pour le Rafale F1 à F2, c’est juste vous qui en parlez… Pour la simple raison que le Rafale F1 n’aurait jamais du être opérationnel…
            C’est uniquement à la demande de la Marine, qui voyait ses Crusader partir à la retraite, que la poignée F1 a été versé en urgence à l’aéronautique navale pour assurer les missions air-air.
            Sinon, le Rafale ne devait entrer en service dans les forces qu’au standard F2…

          • Alpha dit :

            et d’ajouter …
            En plus Nico, là où vous faites erreur, c’est que vous comparez les 10 Rafale au standard F1 avec les 190 F-35 (mais il me semble qu’il y en a plus…) qui en fait sont des… prototypes !…
            Et c’est pas pareil …
            Les uns sont modernisables, les autres pas !… 😉

          • Peps72 dit :

            @Alpha
            Intervention ultra-pertinente concernant la création du standard F1 juste pour satisfaire les besoins de la Marine, et qui prouve que le Rafale n’a pas été développé sur la base du concept de concurrency. Bref, Nico-St-Jean a encore tort…

          • Nico St-jean dit :

            @Alpha
            .
            « Dont, on ne parle pas de « Concurency » pour le Rafale F1 à F2, c’est juste vous qui en parlez… Pour la simple raison que le Rafale F1 n’aurait jamais du être opérationnel…
            C’est uniquement à la demande de la Marine, qui voyait ses Crusader partir à la retraite, que la poignée F1 a été versé en urgence à l’aéronautique navale pour assurer les missions air-air.
            Sinon, le Rafale ne devait entrer en service dans les forces qu’au standard F2… »
            .
            C’est un peu comme le Pentagone qui à forcé Lockheed à appliquer concurrency dans le but de remplacer « d’urgence » les vieux F-16/A-10/AV-8 entrain de tombés en morceaux. Et non contrairement à ce qui se dit ici, Concurrency n’à jamais été approuvé par Lockheed mais bien imposé par le Pentagone. C’est écris ici et dans tout les articles que vous trouverez sur l’histoire de Concurrency : popularmechanics.com/military/aviation/a28685/f-35s-unfit-for-combat/
            .
            Ensuite : Non les F-35B ne sont pas des prototypes, ce sont des appareils pleinement utilisable mais de façon restreint, avec une partie de ses capacités utilisable au combat (exactement comme le Rafale F1). Et oui, ils sont rétrofitable, dans l’article que je viens de posté, il est écrit (et notoire) que ses 190 F-35B ne seraient retrofité uniquement pour une question de coûts. D’ailleurs, la question n’est pas encore tranché et de plus, les plateformes de tests AF/BF/CF sont tous passé du Block 2A au Block 3F.
            .
            Là ou il y à une différence entre le Rafale et le F-35, c’est que ça à bien tourné pour un en raison du faible nombre produit et très mal tourné pour l’autre.
            .
            @Peps72
            .
            Arrêtez avec votre bla bla interminable vous parler de tout le processus entre les deux appareils jusqu’à maintenant, moi je ne parle que du début. Nous savons tous que ça à mal tourné pour le F-35, pas besoins d’écrire 5 fois le même message sur tout le fil ..

          • Peps72 dit :

            @Nico-St-Jean
            Tout le monde vous explique à longueur de posts que le Rafale n’a pas été produit sur une base de « concurrency », mais c’est plus fort que vous, vous continuez à nier l’évidence, en arguant de manière débile que c’est le grand nombre d’avions F35 produits qui explique ses problèmes de production. Vous croyez pas que vous êtes un peu ridicule là?

        • Aymard de Ledonner dit :

          La différence est qu’à chaque fois les performances et capacités pour chacun des standards sont au RDV. Le Rafale vient de passer au standard F3R et il est bien capable de faire ce qui était prévu.
          Ce sont les éléments qui sont déjà finalisés qui sont mis en production et les éléments encore en développement ne le sont pas, ou bien le sont mais dans une version aux capacités réduites, lesdites capacités étant fonctionnelles.
          Si le F35 avait été développé « à la française » sur le standard F1 il n’y aurai peut-être pas eu de canon et le F2 aurai eu un canon qui tire droit….

        • Alpha dit :

          @NRJ
          « Pour rappel le Rafale a également été industrialisé dans sa version F1 non définitive avant que ces Rafales soient mis 10 ans après au standard F3. »
          Encore une fois, votre exemple sur un rappel, qui n’en est pas un, est erroné…
          Voir les explications des contributeurs qui m’ont précédés, auxquelles j’ajouterai que la version F1 du Rafale, initialement, n’aurait pas du entrer en service. Cette version a été mise en service « en urgence » à la demande de la Marine qui voyait ses « Cruze » partir à la retraite…

        • Oryzon dit :

          Non ce n’est pas normal.
          Il ne faut pas confondre un standard et un prototype.
          Le problème du F35 ne tient pas à l’intégration ultérieure de nouvelles fonctionnalités mais au fait que celles présentes ne fonctionnent pas, ou mal, ou que des problèmes structurels soient mis à jour (canon, postcombustion…).
          La concurrency a complètement été dévoyée ici.

          • Peps72 dit :

            @Oryzon
            Exactement! Il ne faut pas confondre standard et prototype. Car comme son nom l’indique, un « retro-fit » sur F35 signifie qu’on regarde dans le « rétro-viseur », dans le passé, c’est-à-dire que l’on corrige une erreur détectée alors même que l’avion est déjà produit. Tandis qu’avec le développement et le déploiement du standard F2 sur Rafale par exemple (missile Scalp) , il s’agit de regarder vers le futur, en installant une capacité supplémentaire à l’avion (et non de corriger une erreur du passé). Bref, le développement du Rafale n’est pas du tout basé sur la concurrency…

        • ScopeWizard dit :

          @NRJ

          « il est normal (même si pas très logique) de lancer la production avant la fin de la phase de développement. Les premiers avions servent également pour les tests. »

          Alors , normalement et en théorie , on appelle ça : une pré-série …….

          Certaines pré-séries peuvent comporter de quelques uns à plusieurs dizaines d’ appareils , mais perso d’ aussi loin que je puisse remonter , je ne me souviens d’ aucune pré-série de plusieurs centaines ……

          Apparemment , c’ est nouveau ; ça vient de sortir …….

    • Hermes dit :

      Les Européens sont généralement un peu moins ambitieux et un peu plus terre à terre, on ne cherche pas la rupture technologique à tout prix.
      .
      C’est ce qui fait la réussite et a la fois les problèmes des USA’s…

    • Chanone dit :

      « comment tout cela va finir réellement. » De manière inquiétante. Un couple, s’est ce créer à deux des problèmes que l’on aurait pas eu tout seuls.
      D’autant que si une minorité en France est dans la rue pour s’opposer au gouvernement, en Allemagne, ce sont juste les extrêmes qui sont en train de tout gagner. On fait quoi si les Néo Nazis sont les maîtres du Jeu?

      • Françoise dit :

        On fait quoi si les néo-stallinistes reprennent de l’importance en prenant les mahométans sous leur coupe ?

        • Chanone dit :

          Intéressante idée. De mon observatoire, je dirais que la gauche est tellement molle qu’elle est prête à tous les mariages pour retrouver un verni de crédit. Car pour les extrêmes, le plus important c’est les promesses porteuses d’espoirs, et par voie démocratique, de financements.
          J’ai ma carte, pas d’un parti mais d’électeur. J’en fais ce que je peux, et je vois trop de gens se torcher avec.
          .
          Sauf que.
          La démocratie, c’est pas seulement aller profiter du beau temps pour aller bader plutôt que de voter. Ah, mais les files d’attente de deux heures c’est trop long? Et pour compenser, aller manifester dans la rue… c’est trop fatiguant de glander en esquivant les voyous qui défoncent les vitrines entre deux nuages de lacrymogène?
          .
          Françoise, vous tirez souvent juste, mais SI vous m’aviez lu, vous auriez saisi la nuance entre les néo nazi d’outre-rhin et notre droite extrême que je connais un peu, et qui est surtout une droite « dure ».
          Mais à l’international, personne n’est dupe: une provocatrice perdue dans ses fiche n’est pas une cheffe d’état potentielle.
          Alors pour conclure, « On fait quoi si les néo-stallinistes reprennent de l’importance en prenant les mahométans sous leur coupe ? »
          Il faudra activement mesurer la combustibilité des quartier « sensibles »?
          Ou couper leur sources de financement en légalisant les drogues « douces »
          Ou remette en avant le rôle du travail quand, pour se faire réélire, des démagos ont torpillé notre économie en sur valorisant le chômage assorti de travail non déclaré, puis détaché?
          .
          Les solutions pour remettre la France sur les rails exigent effectivement une certaine poigne. J’ai bien signé pour un candidat qui proposait un électrochoc (ah, la sortie de la France de la ligue droitde l’hommiste). Mais avant de s’allier avec les mahométans, les néo-stalinistes ont un boulevard dans nos écoles et notre presse.
          Et vous le savez parfaitement, sinon ni vous ni moi ne serions içi.
          Amicalement

          • Électeur dit :

            @ Chanone, j’ai un système pour ne pas attendre deux heures au bureau de vote : j’y suis dès l’ouverture.
            Essayez, vous verrez : c’est sympa.

          • Chanone dit :

            @ Electeur
            Quand les enjeux sont important, je sais être patient.
            Mais merci du conseil.

      • NRJ dit :

        @Chanone
        Oui mais tout seul, on ne pourrait pas faire le SCAF. C’est simplement une question de moyens financiers. On a déjà eu du mal à faire le Rafale (à tel point que la question de l’arrêt du programme s’est posé avant même que tous les exemplaires soient livrés) alors faire un avion de 5ème génération mêlé à un système d’essaims de drone, il ne fait pas rêver.

        En Allemagne la constitution n’est pas la même qu’en France. Les partis sont obligés de faire des alliances. Par ailleurs l’AFD allemande a peut-être conscience de là où sont ses intérêts. Ce n’est pas parce qu’ils sont à l’extrême droite et euroseptiques qu’ ils sont forcement complètement idiots, non ?

        • NguyenKT dit :

          @NRJ: Tu répète à longueur de journée tes inepties ne fait la la vérité.  » à tel point que la question de l’arrêt du programme s’est posé avant même que tous les exemplaires soient livrés ». Il va falloir que tu consulte un psy à cause de cette imagination personnelle.

          • NRJ dit :

            @Nguyen
            Ah oui c’est vrai. En 2010 le Rafale n’a pas été arrêté, car on a piqué l’argent destiné au drone Talarion pour éviter ça. En 2013 le scénario d’un arrêt du Rafale était mentionné pour la LPM (https://www.lepoint.fr/editos-du-point/jean-guisnel/exclusif-vers-une-apocalypse-budgetaire-pour-les-armees-13-03-2013-1639658_53.php). Et en 2015 si on n’avait pas eu les commandes in extremis il y aurait 4 choix :
            1 une rallonge budgétaire (mais ce n’était pas ce vers quoi tendait le contexte : https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/mais-a-quoi-servent-finalement-les-societes-de-projets-dans-la-defense-466162.html). On peut toujours rêver.
            2 piquer l’argent destiné aux autres programmes (avions, hélicoptères) pour le mettre sur le Rafale. Après tout c’est ce qu’on avait fait en 2010.
            3 trouver des recettes, et les sociétés de projet étaient là pour ça (elles étaient d’ailleurs une option sérieusement considérée)
            4 arrêter le programme Rafale.

            Alors effectivement on n’aurait peut-être pas arrêté le Rafale. On aurait fait bien pire car on aurait soit piquer le programme d’armes bien plus utiles (pour l’appui des militaires au Mali, un Tigre marche mieux qu’un Rafale). Soit, on aurait vendu L’ armée et on aurait achever de démontrer qu’ on est un pays tier-mondiste.

            Donc non le scénario d’un arrêt du Rafale était considéré (et plus souhaitable que les options 2 et 3 que j’ai évoqué). Quant à voir un psy, allons y ensemble. Quand on refuse de voir et considérer la réalité telle qu’elle est et non telle qu’on souhaiterait qu’elle soit, une place devrait effectivement vous être réservée).

          • Alpha dit :

            @NRJ
            Ah ! Les fameux scénarios catastrophe de 2013 !… C’est vrai, je les avais oublié ceux là !!!… 🙂
            Mais soyez précis NRJ : Il était évoqué l’arrêt du Rafale, de l’A400M, du programme Scorpion, la dissolution du groupe aéronaval, etc, etc, ….
            Et au final ? PIPEAU !… 🙂
            Quant à l’argent piqué au drone Talarion… Encore PIPEAU !… 🙂
            Sur ce sujet : Pour faire simple, Talarion (EADS) a été arrêté parce que Dassault était sur un drone concurrent avec BAe, le Telemos, et évidemment, l’avionneur français a fait ce qu’il fallait pour faire échouer Talarion. Au final, Talarion et Telemos ont été abandonnés au profit du Reaper US et du futur Eurodrone…
            https://www.usinenouvelle.com/article/le-drone-de-dassault-et-bae-s-appellera-telemos.N153369
            Mais il me semble que je vous l’avais déjà expliqué, non ?
            Aïe ! Ça n’imprime pas, hein ? Quand ça veut pas, ça veut pas !… 😉

          • NRJ dit :

            @Alpha
            « Aïe ! Ça n’imprime pas, hein ? Quand ça veut pas, ça veut pas ! ».
            Je vous le confirme. Vous ne semblez pas vouloir entendre raison.

            Sinon vous auriez compris que de toutes les options qui s’offraient au Rafale, sans rallonge budgétaire prévue -et la LPM de 2013 le confirme, puisque lorsqu’on parle de scénario catastrophe c’est généralement pour atténuer l’annonce de mauvaises nouvelles -, la meilleure me semble l’arrêt de production du Rafale. Car je ne souhaite pas qu’on mette la vie de nos soldats en jeu pour la simple raison que les budgets prévus aux matériels utiles pour eux (drones, hélicoptères) soient utilisés pour acheter des avions dont on n’a pas l’utilité (preuve en est, on utilise des Rafale de presque 100 millions pièce, coutant 15 à 27 000 euros l’heure de vol pour détruire de vieux pickups). Pire encore est le scénario des sociétés de projet car cela signifie qu’on perd notre souveraineté sur l’armée, le pilier de la nation, et qu’on privatise notre Défense. Bref on montre au grand jour qu’on est le tiers-monde.

            Dans toutes ces solutions l’arrêt du Rafale a été considéré, et même évoqué pour la LPM de 2013. Le simple fait de l’évoquer montre que cette option n’était pas écartée, même si on a cherché à atténuer le sentiment de perte chez les militaires, car le but est de préparer les esprits. Et c’était probablement encore plus le cas jusqu’à début 2015, en cas de raté à l’exportation -chose possible, on avait toujours échoué jusqu’alors-.

        • Alpha dit :

          @NRJ
          « On a déjà eu du mal à faire le Rafale (à tel point que la question de l’arrêt du programme s’est posé avant même que tous les exemplaires soient livrés »
          Encore ? Mais dites donc cher NRJ, ça radote sec !… 🙂
          Mais vous savez, répéter inlassablement les choses à tel point que certains s’inquiètent pour votre santé mentale, n’en font pas des vérités… 😉

          • NRJ dit :

            @Alpha
            Je réponds à @Chanone. C’est encore mon droit non ou vois souhaitez me taxer d’anti français ? Et je vous laisse le soin de lire ma répond à Nguyen

            Puisque vous êtes là, pourquoi auriez vous voulu qu’Airbus rejoigne le programme Telemos de Dassault et BAE ? D’une part le Talarion était entre la France, l’Espagne et l’Allemagne, l’Angleterre n’étant pas intéressé (ça s’est d’ailleurs confirmé après). D’autre part Airbus était en avance dans son projet par rapport à Dassault, vu que ça faisait plusieurs années qu’ils étaient dessus.

            Ça peut vous faire marrer, mais les 800 millions de rallonge du programme Rafale en 2010 sont bien sortis de quelque part… Et justement le programme Talarion a été arrêté par la France au même moment. Je relativise cependant, le Rafale n’est pas le seul à blâmer vu que l’Allemagne et l’Espagne n’était peut-être pas très chaud à l’idée de payer son développement dans un contexte de crise financière (cela expliquerait le fait que le retrait de la France n’ait pas eu comme conséquence de mauvais rapports avec les allemands). Mais le Rafale est quand même sur le banc des accusés pour ce fiasco.

            Plus d’info sur https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20130523trib000766150/drones-l-histoire-d-un-incroyable-fiasco-francais.html

            Enfin vous êtes tellement obtus que vous oubliez une BASE de la réussite d’un programme tant politique qu’industriel : le fait de pouvoir supporter les incertitudes et les évolutions du monde. Concrètement on n’irait pas acheter 1000 Rafale a Dassault si on était dans un monde de bisounours. Un avion est fait pour répondre à un besoin. Si le besoin change, on ne va pas acheter plus d’avion que nécessaire. Or c’est ce qui s’est passé avec le Rafale (et l’une des raisons pour laquelle on a arrêté le drone Talarion).

            Vous me prouvez une chose : vous êtes un dogmatique. Pas un gestionnaire. Sinon vous sauriez que l’une des conditions de base du SCAF est de pouvoir résister aux intempéries tant politiques que géopolitiques et industrielles. Qu’on ne se retrouve pas dans 40 ans à devoir acheter américain car bien sur  » Tous les surcoûts, retards du programme […] sont dus aux décisions hasardeuses des politiques ». Ben oui, mais le programme doit y résister. Sinon on peut toujours critiquer et se plaindre (c’est très français cela dit).

            Par ailleurs les politiques vous diront à raison que le coût du Rafale n’a pas arrêté d’augmenter, passant de 18 ou 25 milliards à 43 milliards (https://www.google.com/amp/s/lexpansion.lexpress.fr/entreprises/l-exportation-du-rafale-fin-de-20-ans-d-infortune_1414908.amp.html). Pourtant je leur répondrais comme je le fais à vous : si on fait un programme c’est également pour résister aux difficultés techniques inhérentes à des programmes industriels. Faire un bimoteur aussi poussé technologiquement, c’est évidemment couteux et difficile à évaluer du premier coup d’oeil.

          • Plusdepognon dit :

            @ Alpha
            NRJ a raison.
            Sinon pour vendre le Rafale au Qatar, on aurait pas fait autant de concessions :
            https://www.europe1.fr/economie/Vente-de-Rafale-quelles-contreparties-pour-le-Qatar-938076

            Quand aux dénégations d’hollandouille :
            https://www.aerobuzz.fr/breves-transport-aerien/qatar-airways-arrive-a-lyon-saint-exupery/

        • Chanone dit :

          « En Allemagne la constitution n’est pas la même qu’en France. Les partis sont obligés de faire des alliances. Par ailleurs l’AFD allemande a peut-être conscience de là où sont ses intérêts. Ce n’est pas parce qu’ils sont à l’extrême droite et euroseptiques qu’ ils sont forcement complètement idiots, non ? »
          .
          à NRJ
          De ce que vois/comprends de la situation politique Allemande, vous êtes… optimiste.
          Il y a eu il y a six mois des élections régionnales, où la grosse coalition de Mme Merkel à perdu du terrain au profit d’écologistes, d’ultra gauche et ultra droite.
          Si il y a bien un truc que ces « petits partis » ferons, c’es se mettre d’accord sur notre dos, celui de notre trésorerie et de nos industriels. C’est déjà le cas avec quelques lobbyistes mais je commence à ne plus douter du cynisme de nos voisins d’outre Rhin.
          Autre point, le parti au pouvoir s’est pris une veste malgré le discours « volontariste » de la dauphine de Mme Merkel : Mme Kremp-Karrenbauer, qui consistait à explique que la bonne Allemagne méritait de plein droit une place au conseil de sécurité de l’ONU, et que tant qu’à faire, la France pouvait donner le sien, non mais.
          Discours pour le moins agressif, qui s’accompagne en prime de la mise en coupe réglée sur notre arsenal nucléaire.
          Bien entendu, avec des conditions qui leurs seront favorables, parce que la double clef… il méritent mieux que ça.
          J’en reste rêveur. Si il veulent du nucléaire, qu’ils payent pour la dissuasion dont ils profitent déjà…

          • NRJ dit :

            @Chanone
            Voyez y de l’optimisme si vous voulez. En Allemagne il faut une coalition pour les décisions importantes. Ce n’est pas la France. Ainsi si les députés allemands ont voté à la majorité pour le SCAF avec la France, ça veut dire que non seulement la CDU mais également les socialistes allemands ont voté pour ce programme.

            Par ailleurs les allemands essaient déjà de mettre en avant leurs industriels. Et c’est normal, on fait la même chose. Ça s’appelle de la négociation. La question que l’on peut se poser est donc la suivante : ont ils la volonté de défendre notre industrie aéronautique de Défense et la leur à l’heure où le F-35 (dans toutes ses dimensions industrielles et politiques) cherche à l’écraser définitivement ? Et c’est pour cela que je vous demande si vous les considerez comme des imbéciles (à la rigueur j’aurais compris qu’on s’inquiète d’une éventuelle soumission aux intérêts américains).

            « Bien entendu, avec des conditions qui leurs seront favorables, parce que la double clef… il méritent mieux que ça. ». Oui forcément. C’est également de la négociation : les allemands ne vont pas mettre leur dissuasion nucléaire entre les mains d’un pays sur lequel ils n’ont aucun contrôle. A faire ça ils ont beaucoup plus intérêt à choisir les USA (c’est ce qu’ils ont fait jusqu’à aujourd’hui). Maintenant si notre offre doit leur apporter quelque chose, il faut donner quelque chose de plus.

      • albatros dit :

        Pas de néonazis en France, cherchez en … plus à l’Est.
        Pour l’instant Macron a toujours un boulevard devant lui

      • ScopeWizard dit :

        @Chanone

        Vous savez la chose est très simple ; quand on ne veut pas les pires choses aient la moindre chance de se reproduire , « on » fait en sorte de tout mettre en œuvre pour l’ éviter et surtout « on » essaie de ne pas en reproduire les conditions …….

        Rien de tout ceci n’ a été fait , rien n’ est fait , donc résultat une grosse montée des extrêmes sachant que toutes les droites dites dures n’ en sont pas , ce sont juste des droites dures .

        À la grande époque de Jean-Marie Le Pen lorsque ce dernier vire en tête des Présidentielles , un ami Américain m’ avait clairement dit à quel point le FN de JMLP pouvait se comparer à une droite Républicaine à la Georges W. Bush ………

        Voyez , même au pays de la Démocratie pour tous , le FN n’ a jamais été considéré comme « extrême » ………. après , il est sûr que ce parti restait un aimant à « virulents vindicatifs » ………..

        • Chanone dit :

          Que Mr LePen courtisait avec son goût de la provocation.
          J’ai quasiment vécu le virage du mouvement de l’intérieur, alors je me sens -un peu- qualifié pour en parler.
          Reste que même si je fais remonter des articles techniques sourcés parce que les pense pertinents, je n’ai jamais eu à faire à un tel feu.
          Néo nazi, ça fait encore rêver?

          • ScopeWizard dit :

            @Chanone

            J’ ai toujours soupçonné JMLP d’ être intérieurement un gros déconneur ……..

            Non , ce n’ est pas que ça fasse « rêver » , ça montre juste qu’ il existe encore une voie possible , celle que d’ aucuns se risqueront à emprunter faute de mieux et probablement dans l’ urgence , or , c’ est pourtant précisément l’ une des voies qu’ il faudrait à tout prix éviter , sauf que , quel choix va t-il rester ?

            C’ est une question terrible surtout par rapport à tout ce que nous savons : mais préférez-vous une France Islamisée au point de vous y sentir ET en minorité ET en danger voire celui de mort ( vous et les vôtres , cela va de soi ) , ou une France à tendance Nazie , soit le truc immonde que nous avons dû combattre du 1er septembre 1939 au 8 mai 1945 ?

            Vous imaginiez un jour être amené à devoir vous poser une telle question ?

            Ben , moi jamais !!

            Et pourtant , cette gravissime question pourrait bien se poser beaucoup plus vite qu’ on ne le voudrait ………..

            En attendant , je me sens profondément trahi ……….

  3. Alpha dit :

    Ah ! Fail-35 ! … 🙂
    Donc, toujours pas d’évolution finalement, malgré les coms optimistes de certains …
    ALIS à la poubelle, canon HS, près de 900 défaillances logicielles toujours pas corrigées, d’autres qui apparaissent …
    Et même avec des spécifications d’évaluation revues à la baisse (pour lui donner toutes ses chances ?…) , « la Dinde », l’appareil de combat le plus cher de tous les temps n’a pas été fichu d’être au rendez-vous d’une IOT&E (Initial Operational Test and Evaluation réalisée fin 2019) pourtant taillée sur mesure …
    Gros gag que ce programme !
    Tiens, pendant ce temps là, le Japon annonce vouloir lancer son programme FX, rechercher un partenaire et dévoile une première image de ce qu’il pourrait être…
    https://www.janes.com/article/94001/japan-prepares-f-x-partnership-framework
    Ça ne vous rappelle rien ? 😉

    • robin darbin dit :

      Le Tempest ? Non sérieux le partenaire c’est soit lockheed Martin, soit Boeing.

      • Frexiteur dit :

        « Ça ne vous rappelle rien ? »

        Ouais, il ressemble DROLEMENT au SCAF (ou du moins aux images de synthèse publiées lors du salon du Bourget) ce truc. L’avion japonais à même un camouflage quasiment identique, c’est hallucinant. Ce qui ne peut que signifier deux choses…soit ils nous ont copiés bêtement, soit ils se sont associés en douce à la « Team SCAF ». Perso, je penche presque pour la dernière option surtout vu que le Japon dit être à la recherche de partenaires et que la France et l’Allemagne ont les deux des liens étroits avec le Japon dans le domaine de l’aéronautique (chose que l’Angleterre et l’Italie n’ont pas).

        Affaire à suivre.

        PS: d’ailleurs la presse anglaise, cette même presse qui depuis bientot 2 ans nous raconte que le Japon va se joindre au programme Tempest, ne s’est jamais prononcé sur la ressemblance éclatante entre le SCAF et le F-X. Idem pour les trolls anglais dans les forums. Curieux, non? 😉

        @EchoDelta
        « Quand on travaille dans le développement de produit Mili, on évite soigneusement les composants Allemands, Japonais et USA ITAR. »
        Pas tant que ça…

        http://www.airframer.com/aircraft_detail.html?model=Dassault_Rafale

        • ULYSSE dit :

          @Frexiteur. vous oubliez une hypothèse , en l’occurrence la plus probable: l’état des connaissances, aboutit à retenir les mêmes solutions et à concevoir des avions d’une apparence très proche. vous aurez noté que la maquette du SCAF (dont rien ne dit qu’elle représente l’avion qui sera réalisé) ressemble également au F 22 Raptor….avec 30 ans de retard. curieux non

        • robin darbin dit :

          J’ai oublié un partenaire possible : Northrop Grumman (En pensant à tort qu’il faisait parti du groupe LM).
          Même si le Japon peut se prévaloir du refus des Etats Unis de lui vendre des F-22 pour se justifier auprès de lui d’un programme, il n’est pas politiquement possible pour lui d’avoir un autre partenaire qu’une entreprise américaine. La vue d’artiste du projet ressemble en effet beaucoup à la maquette d’artiste du SCAF présenté au Bourget.

    • Maya dit :

      Oh un Rafale

    • Hermes dit :

      Je doute que le Japon rejoigne le SCAF, même si j’aurais été content de voir une collaboration à cette échelle entre la France et le Japon.

      • EchoDelta dit :

        Le Japon est encore plus contraignant que l’Allemagne pour l’exportation des armes.
        Quand on travaille dans le développement de produit Mili, on évite soigneusement les composants Allemands, Japonais et USA ITAR. C’est une règle d’or, et nos industriels savent traquer les provenances jusqu’aux composants de base.
        Je pense que malgré l’intérêt industriel de travailler avec le Japon, cette caractéristique les disqualifie pour tous les programmes de coopération.

      • NRJ dit :

        @Hermes
        Quand on voit le résultat de l’alliance Renault-Nissan on peut se poser des questions sur la volonté des japonais de travailler avec d’autres. Penser qu’un projet marcherait mieux avec eux qu’avec les allemands est de l’idéalisme, surtout que nos besoins ne sont pas les mêmes, ce qui les disqualifie d’office.

        • Wagdoox dit :

          Pour une fois on est d’accord.
          D’autant plus que le japon pourra pas financer ca plus le f35 et la modernisation du f15. En tout cas pas avant 20 ans

        • robin darbin dit :

          Le résultat de l’alliance de Renault-Nissan a été brillant. Il existe une certaine forme de capitalisme ou les associés se partagent les bénéfices de leur entreprise et le cas échéant répondent de leurs pertes. Les bénéfices étant la conséquence légitime du risque. Il existe une autre forme de capitalisme ou les associés prétendent avoir un droit incontestable à entrer dans toute entreprise rentable voire à se substituer aux fondateurs ou aux repreneurs. Il semble que certains japonais soient de cette seconde race et que les investisseurs des temps difficiles deviennent persona non grata lorsque tout file bon train. Quand on ne veut plus de son chien…..

          • robin darbin dit :

            Je voulais dire des « tiers » prétendent avoir droit incontestable….

          • NRJ dit :

            @Robin darbin
            Le moins qu’on puisse dire est que malgré les intérêts objectifs des 2 entreprises à travailler ensemble et à réaliser des synergies, on s’aperçoit que ce n’est pas le cas. Et ça fait 20 ans qu’ils ont des participations croisées.

      • Alpha dit :

        Euuuuuh…. Oui, et ?…
        Non parce que moi, je vous parle juste d’un design, rien de plus.
        C’est vous les gars qui tirez des plans sur la comète !…

    • patex dit :

      Un partenariat avec le Japon n’apporterait rien de mieux que le partenariat avec l’Allemagne. Les Japonais ne sont intéressés par des partenariats que pour siphonner de l’expertise et être capable de produire des avions seuls. Le Japon change de doctrine concernant la production et l’export d’armes (et a même commencé à se déployer hors de ses frontières, notamment à Djibouti). Le Japon ne l’a jamais ouvertement dit, mais ne rêve que d’une chose, posséder l’arme atomique.
      Le partenaire naturel de la France en Asie, c’est l’Inde, avec qui la coopération date de plusieurs décennies, des entreprises qui se connaissent bien, une culture d’autonomie stratégique et industrielle et un refus d’être dépendant du complexe militaro-industriel étasunien, chose impensable au Japon.
      En plus de tout ça, l’Inde sera le principal rival de la Chine au XXIème siècle.
      Le Japon est condamné à jouer en seconde division. Les coréens eux mêmes développent leurs propres avions.

    • Yannus dit :

      Bonjour,
      Je trouve que la modélisation de l’article a plus de gueule que la maquette grandeur nature présentée au Bourget. Personnellement je préférais la première mouture du F3; qui sait peut être qu’elle correspondra à la forme finale du NGF?

    • ScopeWizard dit :

      @Alpha

      Écoutez , personnellement , tout à fait entre-nous , nonobstant sauf votre respect et tout celui que je vous dois au nom de notre tonalité si bon aloi de si bons camarades confraternels devant l’ Éternel infini universel du coin , celui pas trop loin , que nous sommes et j’ espère serons encore après cette présente -POP !- ( ça te rappelle pas un truc ? 😉 ) , je lui trouve un air de déjà-vu …………. POP !

      Bref , entre le NGF ( aux normes NF ? ) et le Tempest mâtiné d’ un truc encore plus moche ………….

      À n’ en pas douter , ce sera donc une très grande réussite ! 😉

  4. Pravda dit :

    Les troupes au sol réclamaient déjà le support des A10, ça ne va pas changer… Reduire la commande de F35, relancer un programme super A10 serait logique.

    • R2D2 dit :

      « relancer un programme super A10 serait logique. »
      Ils ont deja relancer la fabrication de nouvelles ailes + retrofit du cockpit. Pour un avion qui devait partir à la casse ca commence mal ^^’

      • Thaurac dit :

        Une fois la suprématie aérienne acquise, sur un champ de bataille, l’A10 à l’ancienne peut régler pas mal de problème à peu de frais

  5. Peps72 dit :

    Et heureusement que côté logiciel, les 490 appareils F35 produits jusqu’à présent ne sont pourvus que de 6 versions différentes du même logiciel, et qu’une 7ème version sera installée sur les 500 prochains avions qui sortiront d’usine, ce qui promet un travail de mise-à-jour « retrofit » aussi cauchemardesque pour le Pentagone que lucratif pour Lochkeed Martin …

    By late September, 490 F-35s had been delivered and will require extensive retrofitting. The testing office said those planes were equipped with six different versions of software, with another on the way by the time that about 1,000 planes will be in the hands of the U.S. and foreign militaries.
    https://time.com/5774422/f-35-military-jet-assessment/

  6. Nobody dit :

    Parole de G.I. : un A10 en appui sinon rien !

  7. R2D2 dit :

     » le canon qu’ils mettent en oeuvre est intégré dans une nacelle fixée sous leur cellule [ce qui est de nature, au passage, à dégrader leur furtivité]. »
    Cela implique aussi de prévoir/anticiper l’utilisation du canon pendant une mission. Ce qui n’est pas le cas lorsque le canon est intégré…

  8. Vroom dit :

    Je ne comprends pas comment on peut comparer ces deux appareils…. L’A10 a été développé autour de son canon, conçu pour pouvoir encaisser les coups tout en protégeant son pilote dans sa baignoire en titane, il peut voler avec des éléments en moins, emporte une palette d’armement importante.
    Son canon est si puissant qu’un tir trop long peut l’amener à sa vitesse de décrochage.
    Un avion qui va au contact s’expose, il faut qu’il soit costaud, point.
    Mais quel rapport avec un F35 ??? Les lobbys font vraiment faire n’importe quoi, c’est dingue.

    • R2D2 dit :

      le souci c’est que parce que l’A10 est mal aimé au sein de l’Air Force et parce qu’il etait prévu de le remplacer par le F35 c’est qu’il n’a eu que des retrofits a minima. Seulement ce qu’il faut pour s’intégrer dans le dispositif américain.
      Il est donc très en retard sur tout ce qui est électronique. Quand il ne fait que du brrrrrrrrrrt sur des gars qui courent en sandales dans la montagne ca passe mais sinon c’est un peu juste dès qu’il y a du répondant en face :-/

    • Wagdoox dit :

      Le a10 est lent et donc plus vulnérable au man pad. D’idéal aujourd’hui c’est des missiles de très fiables tailles et puissances balancé de très haut avec beaucoup de précision. Le rafale n’a jamais fait que 2 passes canon dans sa carrière. Et la bat120 arrive

      • R2D2 dit :

        L’idéal serait d’arreter de cramer des missiles qui coutent une fortune et qui existent en faible quantitée à la place d’une bordée d’obus qui coutent quasiment rien.

        • Wagdoox dit :

          Regardes les bat120 tu vas comprendre l’interet.
          Les roquettes guidées.
          Les americains bossent de leur cote sur des balles fire and forget (j’attends de voir le prix quand meme).
          Ensuite les obus qui coutent rien… il faut le dire vite fait, ca peut monter a 60k pour un obus de 155

      • Nico St-jean dit :

        @Wagdoox
        .
        « Le a10 est lent et donc plus vulnérable au man pad. D’idéal aujourd’hui c’est des missiles de très fiables tailles et puissances balancé de très haut avec beaucoup de précision. Le rafale n’a jamais fait que 2 passes canon dans sa carrière »
        .
        C’est exactement ça. Par contre, même si le F-35 est plus rapide/plus manoeuvrable, un Manpad moderne c’est 16G .. Donc le mieux (et comme l’on démontré les résultats F-35 vs A-10) c’est de resté haut, rapide et d’utilisé des armes petites mais à forte précision que les Marines peuvent aussi guider avec leurs lasers = SDB-II 😉
        .
        L’avantage du A-10 c’est son faible coût à l’heure de vol. Donc à choisir pour par exemple l’Afghanistan : Le plus de A-10 possible et très peu de F-35A qui ne décolleraient que pour des missions de frappes « urgentes » ainsi que de l’ISR pour complété les UAV/UCAV de temps en temps.

    • Edgar dit :

      Je suis du même avis que Vroom: comment peut-on comparer ces deux appareils? Un tank aérien fait pour l’appui au sol et un avion furtif de pénétration…? Le A-10 est réputé pour sa capacité à encaisser des dommages importants, c’est-à-dire qu’il était bien adaptés à l’attaque des « colonnes de blindés du Pacte de Varsovie que l’on s’attendait à voir débouler par la trouée de Fulda. » Et donc à subir les volées de SAM-7, 8 et 9, et les nuages de 7,62, 14,5 et 23mm de la DCA du pacte de Varsovie. Comment un F-35 à la peau fragile, à l’ossature pas vraiment étudiée pour cela, pourrait survivre à ce type de défense…?

  9. Obelix38 dit :

    Il y a aussi cette histoire de mélange entre rivets en inconel et rivets en titane à surveiller de près . . .
    https://twitter.com/AirForceMag/status/1223026145056239617

  10. Chanone dit :

    Mea Culpa: en 2i016, j’avais écris que je ne croyais pas au raporte du Dr Gilmore comme quoi la trappe du canon furtif du F 35 pouvait dégrader la précision des tirs. Et j’avais -naïvement- crû que que ce même canon serait opérationnel en 2018.
    .
    P*tain deux comme dirait une marionnette.
    .
    Il y a définitivement un truc de pourri dans ce programme.

  11. Je n'aime pas les Amerlauds dit :

    C’est une révolution culturelle dans l’ USAF, dites donc !
    Voilà qu’ils se mettent à vouloir tirer avec précision !

    • Lahire dit :

      Mais non, t’as rien compris.
      Ce canon est trop précis pour eux : à cause de leur coutume du carpet’ bombing (ininterrompue depuis les années quarante) ils n’arrivent pas à s’y adapter.
      « Précision inacceptable », c’est ça, pour les Ricains : trop précis, pas assez de dommages collatéraux.

  12. petitjean dit :

    la mise au point de cette ferraille de luxe n’en finit pas . Et malgré ces problèmes, les clients ne se dédisent pas .
    C’est curieux quand on considère le coût global, maintenance et mises à jour comprises , de cette machine
    ça me rappelle les formidables problèmes de Boeing avec son 737 Max
    Le suicide de Boeing :
    https://www.dedefensa.org/article/comment-boeing-se-suicide
    https://www.dedefensa.org/article/impasse-du-cul-de-sac-les737max-papers

    • EchoDelta dit :

      Structurellement les problèmes du 737 Max sont tout l’inverse du F35. Le 737 Max, c’est l’évolution de trop d’une cellule avion (ou plutôt de ses moteurs) qui a été un succès commercial incontestable, par sa fiabilité et son endurance et qui a permis de démocratiser les Jets dans les vols court courrier en proposant des cout d’exploitation raisonnable. Rien a voir avec le grand saut en avant promis par le F35 vs. les avions dit de « 4e génération ».
      Certes le résultat est au final comparable, mais procède d’une démarche très différente. Cela nous permet de borner ce qu’il faut faire en fait.

  13. Max dit :

    Ce sont les actionnaires de Lockheed-Martin les grands gagnants du programme F-35 !

  14. Plusdepognon dit :

    Pour être dans l’actualité avec le coronavirus et l’aviation française :
    https://lemamouth.blogspot.com/2020/02/congres-du-transport-europeen-sur-une.html

  15. Auguste dit :

    Sur l’article consacré au B-21 Raider: »les détails sur les capacités de cet appareil sont donnés au compte goutte ».
    Après la 873 ème défaillance du F35,on comprend leur prudence.
    Les Israéliens qui s’en servent régulièrement n’ont pas l’air de s’en plaindre.Les US devraient leur demander conseil.

    • philbeau dit :

      On va dire qu’il les font voler …Jusque là , ça a l »air d’aller ;

    • Wagdoox dit :

      C’est Northrop Grumman qui est au manette là pas Lm. Donc perso j’ai toute confiance dans cette compagnie. Il est normal de ne pas donner des détails sur un sujet de cette importance.

  16. lxm dit :

    peut-être que pour les nouveaux modèles d’avions, un vieux canon génère trop de perturbations pour la finesse technologique exigée, et qu’il serait plus apprécié un truc genre canon laser ou un tout nouveau type de canon.

    • Wagdoox dit :

      Ahahaha non c’est juste que le châssis est en alu et non en titane.

    • Parabellum dit :

      Toute l Europe sauf nous a des f35 et si c est la bouze décrite bonsoir La Défense et les appuis aériens,,,,nous on ferait bien de construire et vite et seuls des drones armes longue portée et des missiles sol sol et sol air. Un autre modèle d armes et de défense est urgent .la dissuasion active et la capacité à taper loin sans risque de perte d hommes. Sortons du syndrome afghan bss et tout forces spéciales.

  17. Chaibou dit :

    Je n’étais pas convaincu quand il ya 3 ans de cela dans le journal Sputnik ,on parlait des problèmes constatés sur le célèbre Chasseur de 5ème f 35 US. En ce temps je croyais que c’était une concurrence entre la Russie et les États unis. Maintenant ces problèmes rencontrés sur le F35 deviennent réalité.
    Les états unis nous disent que c’est le meilleur avion de combat au monde alors qu’il ya des défaillances constatées ça et là.
    Les avions chinois que nous disons copies comme le j 20 n’a jamais eu de problème sauf sa motorisation qui est maintenant corrigée avec moteur à poussée Vectorielle.
    Je pense bien que les États unis feront tout pour rendre cet avion plus opérationnel de crainte de ne pas perdre les clients.

    • Wagdoox dit :

      Le j20 n’a rien d’opérationnel.
      Les chinois peuvent dire ce qu’ils veulent.
      On l’a jamais vu au combat et les indiens ont l’air assez rassurer sur ce j20 pour mettre le super Sukhoi en face de lui.

      • Vivo dit :

        Ah ben, vous pouvez dire ce que vous voulez, on n’a jamais vu les indiens ayant l’air rassurés, également. 🙂 Et la, je parle pour tout ce qu’ils construisent en général.

        • Wagdoox dit :

          Je le dis et je le répète !!
          Je parle de pas de leur production mais ils ont des avions en grande parti importés ! Quand un su30mki avec un simple pesa arrive a detecter le j20 a longue distance qui plus est, on la ramène pas. Les militaires indiens ont toute intérêt a grandir la menace chinoise pour avoir un budget plus conséquent.
          Maintenant vous pouvez dire furtif en sautant comme un mouton, on voit le résultat…

    • Lechavenois dit :

      à Chaibou ;
      .
      Toute information provenant du bureau central chinois est à prendre avec beaucoup de circonspection.
      .
      Cela est d’autant plus vrais lorsque l’on touche les activités militaires sous toutes ses formes.
      .
      Le  » combat proven  » reste encore aujourd’hui, l’information la plus fiable pour un matériel militaire.

  18. Pika dit :

    Franchement ok les pays autre que les USA achètent le F35 en espérant s’assurer la protection des USA en cas de conflit , mais petard faut quand même avoir du caca dans les yeux pour pas se rendre compte que l’achat de cet avion commence d’abord par vous tuer le budget défense de n’importe quel pays ( et à long terme car le coût du MCO houlalala je sens qu’on va se marrer dans les prochaines années ) , vous flingue ensuite l’industrie d’aéronautique de défense dudit pays , transmet au passage un gros paquet de données chez LM et pour finir vous êtes obligé d’en racheter car vu les innombrables soucis qu’il rencontre la dispo risque d’être très basse et donc la ou sur le papier il y a besoin de 40 avions ben il en faut au final 15-20 de plus.
    Sur que ce serait plus économique de filer aux US quelques milliards pour acheter une protection et ensuite acquérir autre chose que ce machin.

    • Lechavenois dit :

      à Pika:
      .
      « …ok les pays autre que les USA achètent le F35 en espérant s’assurer la protection des USA en cas de conflit … »
      .
      Honnêtement, Pika, croyez vous que Dassault a encore des chances de placer Rafale dans un pays d’Europe Occidentale ( Finlande, Suisse,….) ?
      .
      Pour ma part je n’y crois, reste éventuellement l’Asie et/ou le POMO.
      .

  19. Desty dit :

    Le problème du canon qui ne tire pas droit n’est pas nouveau. C’est sur que c’est une option utile pour faire de l’appui sol sans flinguer ses propres soldats, mais n’allez pas non plus commencer à être médisant, ça reste de la low-tech complétement dépassée !

    • Alpha dit :

      @Desty
      Sauf que le problème du canon est un problème parmi tant d’autres…
      Et toujours pas résolus depuis deux ans !

  20. Tankaboum dit :

    On se moque, mais certains équipements fonctionnement du feu de dieu sur le F35, et on en entend jamais parler:
    La trappe à ski
    Le porte gobelet
    L’accoudoir gauche
    Et la verrière ne se bloque jamais !!
    Alors faisons preuve d’un peu d’humilité

  21. Wagdoox dit :

    Il est plus que probable que le f35 ne fasse pas une carrière très longue, pas plus de 20 ans dans certaines armées. Le coût de la remise a jour usine va être tellement important que certain pays préféront aller voir ailleurs. Celle du f1 avait coûter 30% du prix neuf d’un rafale. Le t1 n’a pas être remis à jour car plus chère qu’un ef neuf.

  22. Raymond75 dit :

    L’A10 a été construit autour de son canon, il en était le support (blindé). Ce canon a été ajouté au F35, et ne faisait pas partie de sa conception de base.

  23. Gégétto dit :

    Je trouve tout de même étrange que l on ne puisse pas compenser le défaut du canon par une correction avec le calculateur de tir de l avion.
    Mais il faut reconnaître, qu un canon imprécis a de fortes chances de mettre dans le mille sur un véhicule zigzaguant!!!!

    • Wagdoox dit :

      C’est pire que ca, le recul du canon est trop fort pour le chassis.
      Résultat il se désaxe tout seul.

      • Alpha dit :

        On pourrait peut être remplacer ce canon trop puissant par un lance-pierre, le recul serait nettement moins important ?… 😉

    • ULYSSE dit :

      1/ solution de Cégetto: tu tires la première rafale , tu constates que la cible n’est pas atteinte, tu corriges par l’ordinateur de bord.
      2/La vie réelle. Tu tires la première rafale, tu constates que le cible n’est pas atteinte…..tu es mort, atteint par un tir de riposte.

    • Ion 5 dit :

      @ gégé

      Je ne vois pas en quoi l’ordinateur pourrait compenser l’imprécision d’un arme qui « sème à tout vent ».
      Pour le véhicule zigzagant, soit la dispersion* naturelle de l’arme ET de son support** fait l’affaire à grande distance, soit le pilote fait bouger le nez de l’appareil

      Je trouve votre réflexion bizarre.

      * inverse de la précision
      ** elle est montée sur un avion, si ça vous dit qque chose…

      • Gégétto dit :

        Bon ok, hier soir j ai cru que l on pouvait appliquer à un avion de chasse ce que l on applique à une arme individuelle.
        A savoir: dans la police et la gendarmerie les armes individuelles sont équipées d un système électronique de correction automatique de tir.
        Vous pouvez voir ce boîtier généralement sur le rail Picatinny de l arme; sous le canon du pistolet pour l arme de poing;sur le dessus pour les armes longues avec le système de correction au bout du canon.
        Un logiciel très performant fait la correction .

        Bon, je ne vous le cache pas, j aime bien le F35,alors je veux aider les ingénieurs de LM à corriger ce défaut.

        Alors ,j ai une nouvelle proposition: l’obus de 25mm guidé,comme la balle de calibre .50 (12,7 mm) issue du programme EXACTO (Extreme Accuracy Tasked Ordnance)http://www.opex360.com/2015/04/29/exacto-la-balle-qui-permet-aux-tireurs-delite-de-faire-mouche-les-coups/
        Au fait le logiciel de correction pour les armes individuelles police-gendarmerie a un acronyme un peu barbare SOCUPDUREST.
        Tu tires et le logiciel SOCUPDUREST….bon ça c était pour la déconne hein les gars,comme le véhicule zizaguant…

      • Chanone dit :

        @ Ion 5
        L’ordinateur qui modifie la trajectoire pour compenser les vibrations du canon n’est une invention de gégé… mais LockMart. Ce qui à été rappelé à plusieurs reprises il y a déjà 4 ans par des contributeurs ici même.
        Ils ont osé, et on les reconnait!

  24. Fabrice dit :

    Sincèrement combien d’avions feront des passages canon air sol dans une mission de soutien des troupes au sol ?

    Entre l’artillerie, les largages de bombes, les tirs de paniers de roquettes, les passages des hélicoptères je me demande si vraiment le canon ça compte ?

    Si on en arrive au canon pour mitrailler des troupes au sol on en est vraiment à l’extrême..

    • Terrien dit :

      Et puis, il peut toujours faire du « show of force ».
      Pas besoin de précision pour ça et ça compte pour les annuités des aviateurs.
      Ça ne sert à rien mais ça compte pareil.

    • Royal Marine dit :

      OUI. Comme en Afgha…

    • Edgar dit :

      @ Fabrice: pour l’artillerie, il faut qu’elle soit correctement guidée, ce qui n’est pas toujours aisé quand la colonne-cible est en mouvement. En outre, les chars sont des objectifs durcis. Le largage de bombe se fait de moyenne altitude, c’est-à-dire depuis la zone d’efficacité de tous les missiles antiaériens sol-air moyens et lourds. L’exemple de la guerre du Donbass nous enseigne que c’est devenu un sport très dangereux. Idem pour le tir de paniers de roquettes: il s’effectue depuis une altitude basse, dans la zone d’action de la DCA de champ de bataille. Et il n’est pas très efficace contre des blindés. Quant aux hélicoptères, ils devront d’abord franchir l’obstacle des unités de reconnaissance et des flancs-gardes, donc subir des tirs surprises de canons AA légers et de SAM légers, pour pouvoir agir. L’attaque au canon (aérien) des chars lourds a été définitivement mise au point par les Allemands, sur le front de l’Est, en 1943. (L’Armée de l’Air l’avait tenté, avec ses MS-406, en juin 40, mais sans grands résultats.) Ce type d’attaque, de précision, vise le capot-moteur du tank, le point faible de l’engin.

  25. Tout ceci juste pour discrediter l’assurance, c’est pathétique !

  26. ScopeWizard dit :

    Ah bon ?

    Il marche pas le F-35 ?

    Non , il roule et il vole……

    Ouf !……

    Me voici donc pleinement rassuré …….. 🙂

  27. Daniel BESSON dit :

    C’est comme le zinc qui a les mitrailleuses qui s’enraillent et qui ne vire pas à droite ?

    https://resize-parismatch.lanmedia.fr/r/901,,forcex/img/var/news/storage/images/paris-match/culture/cinema/quand-charles-aznavour-faisait-son-cinema-1577719/1960-un-taxi-pour-tobrouk-de-denys-de-la-patelliere/25594980-1-fre-FR/1960-Un-taxi-pour-Tobrouk-de-Denys-de-La-Patelliere.jpg

  28. albatros dit :

    Pourquoi équiper d’un canon un AWACS de poche ?

    • Lagaffe dit :

      Parce qu’il est aussi sensé remplacer le A-10 Thunderbolt II et faire du Close Air Support (CAS), c’est dans l’article !

    • Wagdoox dit :

      Pourquoi mettre un awacs de pcohe en premiere ligne ?

  29. Lagaffe dit :

    Quand on sait qu’en plus les USA, la Russie et la Chine se sont lancés dans la course de la mise au point d’un radar quantique qui rendront la furtivité du F-35, du J-20 et du Su-57 totalement obsolète…

  30. John dit :

    Bon…
    Il faudrait être un peu plus intelligent que ça…
    L’A-10 est un avion unique qui n’a de comparable que des avions russes de cette même génération.
    L’A-10 est conçu pour la survivabilité à basse altitude, et il est conçu pour l’appui au sol et la destruction de blindés…
    L’A10 a été conçu autour de son canon qui a des performances exceptionnelles. Sans ce canon, l’A-10 n’est plus l’A-10.
    Donc en mettant un plus petit canon, le F-35 ne peut simplement pas faire le travail de l’A10. Et le F-16, le Mirage 2000, le Rafale, l’Eurofighter ne peuvent pas non plus.
    Les problèmes du programme F-35 ont pour origine des attentes irréalistes. Avoir une même base pour le F35-A et C à la limite, pas de souci… Mais la version B… ? Ca n’a aucun sens, et ça complexifie le programme. Ils sont tellement différents au final que de partir sur 2-3 appareils différents aurait coûté moins cher et auraient été optimisés pour leur rôle.
    Et ensuite, remplacer le F-16 et l’A-10 ayant 2 rôles différents, ça n’a pas de sens. L’A-10 ne peut être remplacé que par un autre avion spécialisé. En effet, l’appui au sol requiert une vitesse très basse, donc idéalement des ailes droites, et en combat aérien ou avion d’attaque, ce n’est pas idéal.
    Il doit être conçu autour de son armement, et pas le contraire comme c’est le cas du F-35 dont l’armement est conçu « autour » de la furtivité.
    Bref, LM ou Saab ou Airbus ou Dassault auraient fait face à ces mêmes difficultés avec un tel cahier des charges.

    Pour autant, le F-35 a des qualités, et il est pertinent en remplacement du F-16. Il n’est pas le seul, mais ce choix peut se justifier. Ce qui est dommage, c’est qu’au final, il aurait pu être meilleur si le programme était plus simple

    • Alpha dit :

      @John
      « Donc en mettant un plus petit canon, le F-35 ne peut simplement pas faire le travail de l’A10. Et le F-16, le Mirage 2000, le Rafale, l’Eurofighter ne peuvent pas non plus. »
      Super ! Quelqu’un peut dire au très sérieux et très intelligent John que ni le F-16, ni le Mirage 2000, ni le Rafale, ni l’Eurofighter n’ont eu dans leur cahier des charges, l’ambition de remplacer le A-10 ?
      « Bref, LM ou Saab ou Airbus ou Dassault auraient fait face à ces mêmes difficultés avec un tel cahier des charges. »
      Et il ne vous viendrait pas à l’idée, par hasard, que LM a eu, tout simplement, les yeux plus gros que le ventre dans la gestion de ce programme ? Hum ?
      Sinon, pour le reste, votre com rien à dire, dommage que ces deux affirmations viennent tout gâcher…

      • John dit :

        Oulaa… Apprenez à lire très cher.
        Ce que j’explique, c’est que le cahier des charges défini par le pentagone est impossible.
        Quel armement permettrait à un avion multirôle d’avoir les capacités de l’A-10? Quel mitrailleuse permettrait cela?
        Le F-35 entre dans la même catégorie que les chasseurs cités, mais avec des axes de développement différents. D’où mon comparatif.

        Ensuite, se concentrer sur le fabricant est inutile quand on ne comprend pas que le cahier des charges est absurde.
        Juste pour vous parler de l’A-10…
        – Conçu spécifiquement pour une mission anti-char en cas d’attaque soviétique massive. Il est donc conçu pour être visible par l’ennemi.
        Le F-35 est tout le contraire, conçu pour être invisible. Le facteur psychologique de l’A-10 doit être important sur les ennemis.
        – L’A-10 emporte un énorme blindage, et il a été conçu pour être très résilient en cas d’impacts sur sa carlingue.
        Un avion de chasse classique ne peut pas aller autant dans l’extrême en défensif, les contraintes de masse obligent.
        – L’armement?
        GAU-8: le système complet pèse 1828 kg, et mesure 5.91 m de long.
        Et c’est en cela que le F-35 ne pouvait de toute manière pas reprendre la mission de l’A-10 de la même manière.
        Quel chasseur multirôle pourrait emporter une charge aussi lourde et aussi grande? Aucun… Et c’est bien cela que j’explique.

        LM ou Boeing, il n’y aurait pas eu de différence monstre. C’est bien le Pentagone qui a eu les yeux plus gros que le ventre. Tout fabricant est obligé d’essayer de gagner l’appel d’offre.
        Quand je vois les formes du X-32, prototype de Boeing pour ce programme, ce que je vois, c’est un problème certain dans le cahier des charges pour arriver à une telle machine absolument pas cohérente.

      • Vroom dit :

        @Alpha
        Ceci dit, si les rivains estiment qu’un 35 peut faire le travail d’un A10, un F16/2000/Rafale/Euro peut le faire dans l’idée, vu qu’ils ont les mêmes capacités canon ! Je pense que John voulait dire ça.
        Évidemment, dans la vie réelle, non !

    • PK dit :

      Le problème n’est pas que ce n’est pas un remplaçant 100% égal à l’A-10, mais qu’avec son petit canon, il n’est pas foutu de toucher sa cible.

      D’un autre côté, il n’aurait que cela comme problème que cela ne serait pas grave.

      • John dit :

        Oui, mais même avec un petit canon précis, on ne parle pas de la même capacité… C’est comparer un P90 avec une M2…

        Et justement, j’explique que l’origine des problèmes, c’est les attentes irréalistes des politiques et du pentagone.
        Avoir les capacités de l’A10 signifierait avoir 1800 kg de dispo, 6m de long pour y insérer le GAU-8… Et ajoutez quelques centaines de kg de blindage en titane.
        Ce n’est pas cohérent avec un chasseur multi-rôle.

      • sentinelle dit :

        pour info en 2021 un projectile de 25 mm bien que différent certainement du 25 mm de neutre fait plus de dégâts qu’un 30mm ancien idem pour le projectile de 12,7 du Leclerc qui est plus vulnérant que l’ancien 20 mm aussi ce n’est pas le calibre le problème mais la structure du canon .

  31. ULYSSE dit :

    Parce qu’il a été vendu comme capable de faire, entre autres, le job de l’ A10.

  32. Lerenarddessurfaces dit :

    Punaise.

  33. Schwarzwald dit :

    Petit à petit, on se rend compte que le « miraculeux » F35 est une bouse.

  34. Thaurac dit :

    Bon , résumons, pour exploiter le F35, il faut:
    un F22 et surtout un Tucano pour les appuis sol, ma foi, ça fait tourner le commerce. 😉

  35. UnKnown dit :

    Je n’ai jamais compris l’envie des bureaucrates de Washington de remplacer le A-10 par le F-35.
    L’un est parfaitement taillé pour sa mission, qui est le Close Air Support, avec pleins de pylônes, un canon redoutable sur les cibles faiblement blindées, une robustesse qui protège à la fois le pilote et l’intégrité de l’engin, une conception faite dès le départ pour les engagements à basse altitude et qui l’autorise à s’exposer au feu des armes ennemies.

    Tandis que l’autre est une machine très sensible, certes parfaitement conçue pour infiltrer des zones de déni d’accès et dégommer des SAM (et encore, il faudra attendre la livraison des AARGM-ER pour qu’il soit pleinement efficace), mais très fragile (on le voit avec sa MCO délirante et hyper lourde) voir complètement inadapté à la mission de CAS :pas assez de pylônes, conditions d’engagement exposant l’appareil aux tirs de l’infanterie ou du moindre pick-up équipé d’une mitrailleuse.

    • Ion 5 dit :

      @Un
      Oui, mais les russes ont un programme de remplacement des Su-25 et Su-24, par le Su-34.

      1) Oui, il est capable de faire les missions de ses prédécesseurs tout pareil, sinon mieux…
      2) Non, il ne le fait pas au même coût, mais pour plus cher!

      Non, le deuxième point ne dérange aucunement le complexe militaro-industriel de la Fédération de Russie.
      Celui des Etats-Unis, doit fonctionner sur le même principe.

  36. bdhy dit :

    Allez, soyons beaux joueurs !
    Un domaine où le F-35 peut s’enorgueillir de ses performances : il bat une McLaren au décollage !
    https://youtu.be/bNZAqMj2U_0
    Ahahahah !

  37. Pascal (l'autre) dit :

    « voir complètement inadapté à la mission de CAS :pas assez de pylônes,  » Pour un avion dont la conception s’est faite sur le « dogme » intangible de la furtivité l’emport externe d’armements montés sur pylônes serait un non sens absolu en raison d’une dégradation notable de cette furtivité. Sauf si la chasse adverse a été balayé du ciel mais je demande néanmoins à ……………………… voir!

    • UnKnown dit :

      Une fois que le radars fixes/mobiles de l’adversaire sont HS (ce qui arrive généralement dans les heures suivant le début d’une intervention armée américaine, comme en Irak ou en Serbie), la furtivité aux ondes radar ne sert plus vraiment à grand chose.
      Encore moins pour un appareil d’appui feu au sol, qui est censé aider les « boys ». Ce qui compte dans ces missions, c’est la précision, un large panel d’armement pour traiter les cibles, une vitesse relativement lente de l’appareil sur son approche (pour avoir un maximum de « Time on Target »), et surtout un bon blindage contre les tirs perdus. Sans oublier un paquet de leurres thermiques, parce qu’un MANPAD reste le plus grand danger pour un appareil d’appui feu.

  38. Pascal (l'autre) dit :

    conditions d’engagement exposant l’appareil aux tirs de l’infanterie ou du moindre pick-up équipé d’une mitrailleuse. » Je doute que le F35 ait les capacités « d’encaisser » comme le A10.

  39. Alpha dit :

    Et un problème n’arrivant jamais seul sur le sujet F-35 :
    http://psk.blog.24heures.ch/archive/2020/01/31/f-35%C2%A0-des-mauvaises-attaches-ont-ete-fixees%C2%A0-868570.html
    Mais sinon, tout va bien, comme dirait notre ami Canadien !… 😉

  40. ScopeWizard dit :

    Ecoutez , je vous la fais courte ………..

    Personnellement , si j’ ai un temps cru à ce programme incroyablement audacieux et novateur , j’ ai franchement commencé à déchanter en voyant la tronche du X-32 -qui aurait peut-être même été meilleur que le X-35 une fois devenu F-32- ça je n’ en sais rien ; mais que ce soit le X- 32 non retenu ( mais à la bouille si sympathique ! ) ou le X-35 futur F-35 , quelle régression en version B par rapport au Harrier devenu AV-8 durant les années 1980 ! De même , quelle déception en version A comparé au F-16 ………….

    Rien que de part son dessin parfois visuellement si peu harmonieux aux rapports de proportions si déséquilibrés , il me paraissait évident que cet appareil serait très délicat à mettre au point surtout comparé au F-22 guère plus beau mais franchement à l’ apparence bien plus équilibrée et pour sa part biréacteur , ce qui déjà constitue un signe appelant à l’ optimisme !

    Alors , aujourd’ hui je constate ………

    Le F-22 non disponible à l’ export et construit à moins de 200 exemplaires quand bien même ne serait-il ni parfait , ni ultime , semble donner pleine satisfaction ………..

    À l’ inverse , le F-35 fait pour l’ export mais aussi pour succéder à quelques uns des fameux jets de combat de l’ Air Force et de la Navy comme des Marines , ne cesse de poser problème après problème tandis qu’ il est déjà construit à plusieurs centaines d’ exemplaires , qu’ il rafle tous les contrats et appels d’ offres alors qu’ il n’ est pourtant ni au point , ni bon marché ce qui était pourtant prévu et même sa raison d’ être , qu’ il en est pratiquement toujours au stade de prototype ce qui ne fait qu’ en rajouter encore et encore sur la facture finale qui s’ alourdit d’ année en année ………..

    En attendant , cette trappanelle à peine volante a réussi à coups d’ on ne sait pas trop bien quoi , en dehors de l’ argumentaire marketing et de promesses , à baiser la gueule à une Europe qui avait pourtant largement fabriqué de quoi s’ équiper et bien s’ équiper avec ses trois Delta-canard ………. mais qui OTAN oblige ( pas que ) a refusé de protéger ses marchés …………

    Conclusion : me concernant , je pense que nous avons là la plus grande escroquerie d’ État à États , de continent à continents , de tous les temps ………
    Or , pour qu’ il y ait escroquerie , il faut qu’ il y ait des escrocs , c’ est l’ évidence même ……….

    Question : contre qui , contre quel adversaire est censé pouvoir faire face le F-35 justifiant ainsi son extrême complexité -donc son coût si élevé- soit-disant au service de ses performances et de son efficacité au point de lui conférer un temps d’ avance sur toute la concurrence mondiale ?

    Contre le Mozambique ? Contre le Honduras ? Le Cambodge ? L’ Afrique du Sud ? La Tunisie ?

    Non ; contre la Russie , plus logiquement contre la Chine ……

    Par conséquent , que valent nos trois Delta-canard comparés au F-35 face aux avions de combat Russes ou Chinois , de la merde ?

    Non ? Pourtant c’ est à croire ! c’ est même à s’ y méprendre ……….