La British Army a dévoilé le Streetfighter, une version de son char Challenger optimisée pour le combat urbain

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

103 contributions

  1. Nom dit :

    Le char en milieu urbain aussi pratique que un elephant en or dans un magasin de porcelaine

    • Marsouin dit :

      bien utilisé (appui, approche sous blindage, etc.), le chat en zone urbaine est précieux. Mal utilisé comme à Grozny 1, il devient handicapant.
      En résumé, tout dépend de l’utilisation que l’on en fait…

    • mora marc dit :

      On viens d avoir l avis d un expert

    • NRJ dit :

      @Nom
      Malheureusement on n’a pas encore trouvé mieux que le char pour protéger des fantassins dans leur avancée. Sinon on peut toujours refaire des vagues d’assaut comme pendant la 1ère guerre mondiale. Après tout le 3ème rima a bien fait une charge à la baïonnette en Bosnie. Il y a eu juste 2 morts au final plus plusieurs blessés. Après que ça ça tienne devant quelques troupes moins équipées, pourquoi pas, mais face à une vrai armée (ou des milices organisées comme les séparatistes ukrainiens), on risque d’avoir quelques problèmes.

      • Marsouin dit :

        Assaut à la baïonnette avec un appui de canons de 20 et 12,7…

      • Ancien du Grand Trois dit :

        En Bosnie dans l’assaut contre des Serbes, les deux Marsouins du Grand Trois ont été snipés par derrière, par les Bosniaques qu’ils protégeaient.

        • Czar dit :

          une source pour corroborer cette assertion ?

          je suppose que les médecins-légistes s’en seraient rendu compte.

        • aleksandar dit :

          @ Ancien du Grand Trois
          Non, un seul des deux mais c’est déjà trop

      • 341CGH dit :

        Je ne sais pas si un char lourd aurait été utile à Vrbanja.
        Aurait-il pu franchir le pont ? Ce n’est pas sûr.
        Très bruyant et volumineux, il aurait pu au contraire géner les fantassins.

        • NRJ dit :

          Tout dépend de qui avait en face. Vu que les marsouins ont pu attaquer à la baïonnette on peut supposer que les serbes étaient mal armés. Dans ces conditions, peut être même qu’un simple VAB aurait suffi.

        • aleksandar dit :

          @341CGH
          Non, vu la conformation des lieux, un couloir bunkerisé sur le pont avec les Serbes a l’autre bout et des soldats français otage, un char n’aurait servi a rien.

    • Lerenarddessurfaces dit :

      Pas faux.

    • Nom dit :

      @nrj @marsouin
      Je trouve quand meme que ca fait cher par appareil et que a la base ils ne sont pas fait pour cela, il serait plus judicieux et economique de developper des vehicules que pour le combat urbain, c’est en ville que ont lieu presque tout les combats de nos jours.

      @mora marc
      Merci pour votre commentaire trés constructif, revenez quand vous voulez.

      @renard des surfaces
      😉

      • Lerenarddessurfaces dit :

        @Nom En effet ! Il faut des véhicules conçu, à la base, pour le milieu urbain !

        Du reste, Quid, de l’efficacité de ces mastodontes, face à tous ces types de drones (qui ne sont qu’un début).

      • NRJ dit :

        @Nom
        Je suis assez d’accord. A mon avis le programme Scorpion aurait dû consister en un simili BMP-Terminator (blindé spécialisé en combat urbain), un AMX-10RC renforcé(comme le Vextra, un 8×8 à canon de 120 mm), un VBCI avec la tourelle T40, et des VBMR légers.

      • Mantore Gérard dit :

        Le problème avec « des véhicules conçus pour le milieu urbain », c’est que le milieu urbain est très varié : on alterne les grands espaces ouverts, les ruelles tortueuses, parfois des escaliers, souvent des coupures humides avec des ponts au gabarit limité., etc. Et pendant que le char patine en surface l’infanterie passe par les souterrains (métro, égouts, caves d’immeubles mises en relation).

  2. R2D2 dit :

    « outre le canon de 120 mm et les deux mitrailleuses de 7,62 mm, la tourelle du Streetfighter est dotée d’un lanceur de missiles antichar Brimstone  »
    Je ne comprends pas le duo 120mm / Brimstone. Pour un EBRC Jaguar d’avoir des MMP cela a du sens car ils sont complémentaires du 40mm. Il y a une évolution de l’emploi par rapport à l’AMX10RC. Mais sur ce Challenger il y a deux armes qui font double emploi (et par ailleurs ce 120 mm avec son tube bien long…en combat urbain…).
    .
    « II ne semble pas être doté de systèmes de protection active contre le roquettes et autres missiles anti-char. »
    Effectivement cela aurait été plus utile 🙂

    • jyb dit :

      @r2D2
      « … systèmes de protection active contre… » je pense au problème de gabarit. compromis entre protection et agilité.

    • Hermes dit :

      Peut être pour permettre un tir arrière tourelle en cas que la tourelle ne puisse pas faire la rotation (chemin étroit), peut être pour permettre une capacité de tir en cloche à courte portée ?
      .
      C’est pour le moins étrange, je trouve cet équipement plus pertinent à côté d’un 20/30/40 faut admettre…

    • Jak0Spades dit :

      La portée effective du 120 mm est de l’ordre de 3-4 km. On parle de 20 km pour le Brimstone (ce qui permet le tir déporté par exemple). C’est une sacrée allonge, au prix d’une munition très chère !

    • Lerenarddessurfaces dit :

      Oui, concernant les systèmes de protection, si même eux ils communiquent (négativement) là dessus, ils sont bien dans la…

    • Lerenarddessurfaces dit :

      Bien vu, concernant la longueur du tube.

  3. jyb dit :

    pas encore la panacée du combat urbain. lire ce qu’en disent les israéliens et les us; un blindé réactif et manoeuvrant, puissance de feu maitrisée, relativement bas pour s’embosser dans un batiment sans qu’il s’effondre sur le char, relativement étroit pour penetrer un bati dense…
    Les batailles récentes ne doivent pas infirmer ces constats.
    Une lame ou un bull sont bien utiles pour faire sauter un bouchon à condition qu’ils ne deviennent pas l’obstacle eux même, si l’assailli a eu le temps d’établir son dispositif comme à Mossoul, il aura creuser sous les voies des cavités pretes a exploser au passage du blindé…
    Le combat urbain est une guerre de sapeurs.

    • Plusdepognon dit :

      @ Jyb
      D’où l’importance d’avoir un successeur à l’engin blindé du Génie :
      https://forcesoperations.com/fob-interview-marc-chassillan/

      Et des RETEX exploités :
      http://ultimaratio-blog.org/archives/8148

    • R2D2 dit :

      et les russes avec le BMPT Terminator ^^

    • Lerenarddessurfaces dit :

      Très intéressant.

    • aleksandar dit :

      Cela ne résoudra pas le problème que pose la fantassin équipé d’un simple RPG.
      Sachant que comme on l’avait découvert a Beyrouth, on peut utiliser un RPG dans un bâtiment, il suffit de se couvrir avec une couverture mouillée.
      Vision a 360 degré , soit mais sur quel angle en hauteur ?
      Quid du type perché a une fenêtre ou sur un terrasse au 6 eme étage ?
      Le combat urbain, ce sont des phases lentes et d’autres plus rapides. ( cf Beyrouth )
      Les fantassins devront ils s’adapter a la vitesse du char ?
      Cela limitera les possibilités d’exploitation rapide en cas de rupture de front.
      En cas de repli, autre technique du combat urbain, il faudra se replier a la vitesse du char ?
      Le pousse caillou que je suis n’est vraiment pas convaincu

  4. Raymond75 dit :

    Rien de tel qu’un char de 60 t équipé d’un canon de 120 pour rétablir l’ordre dans ‘les quartiers’ …

    Attention : à Paris, il y a les lignes de métros sous les rues, et le char n’est pas équipé de boggies !

    • tschok dit :

      @Raymond75,

      A Paris, le métro première génération est sous voûte. Pas sous dalle.

      La résistance mécanique d’une voûte et d’une dalle à une contrainte de masse est différente. Et il faut inclure la poussée d’Archimède. Perso, je préfère les voûtes.

      Les chars ne sont plus exactement équipés de boggies, mais il l’ont été. Typiquement, le Sherman. C’est un modèle de suspension qui se divisait en deux branches: la suspension dite Christie (ingénieur US) et la suspension dite Vickers (ingénieur brit): je ne sais pas trop distinguer les deux. Il doit y avoir du roman et du gothique dans ces deux écoles.

      Aujourd’hui, ils sont équipés d’une liaison sol sur chenilles qui répartit la masse au m2 avec une pression inférieure en générale à celle d’un pneu. Un pneu a une surface de contact à peu près égale à celle d’une assiette. Un VBCI, qui fait plus de 30 tonnes, répartit sa masse sur l’équivalent de huit grosses assiettes. Donc, des points de pression très concentrés, comme des poinçons qui tapent un sol non homogène (ça veut dire que le sol restitue plus ou moins d’énergie à la caisse).

      Par ailleurs, un pneu bouge sur sa surface de contact, il génère une vague d’ondes de choc qui peut s’observer même sur un ensemble très homogène et lisse comme une loco/rail. Une chenille, moins. Ou disons qu’elle intercale une surface de vibration entre ce qui bouge et ce qui ne bouge pas, ce qui produit du bruit, dans l’atmosphère. Un blindé chenillé est très bruyant, pourtant il matraque moins le sol qu’un blindé à roue.

      D’ailleurs, on refait des engins agricoles avec des chenilles: pour respecter les sols fragiles.

      Vu de loin, on peut se dire qu’on militarise l’agriculture, mais en fait, c’est l’inverse (bon, disons que ça se discute: on fait de l’agriculture mécanisée sur des sols fragiles alors qu’avant on ne le faisait pas).

      A ce propos, les chars viennent des tracteurs. Ils ont une antique relation à la terre.

      Mais vous, vous parlez de la ville et de la force militaire pour mâter des rébellions, par écrasement. C’est différent. Et vous le connectez à la problématique des transports: le militaire va écraser le transport civil.

      Non, non, ils vont s’en servir. Les militaires travaillent à partir des structures urbaines. On ne peut pas analyser un blindé tout seul, il faut regarder la ville et la population à mâter.

      Puisque la guerre moderne, c’est: vous êtes une cible. Un militaire, non. Enfin, pas plus que vous ou moi. Même moins. Lui, il peut se défendre, il est équipé. Nous, on se planque.

      Comparez les pertes civiles françaises dans la guerre moderne: plus de civils tués que de militaires.

      Bon job dans la guerre moderne: militaire. Promesse d’orgasmes multiples. Sujet documenté depuis la guerre du Vietnam: les pilotes US racontent qu’ils ont ressenti des orgasmes en tirant sur des cibles, souvent civiles. Réitéré depuis dans d’autres armées. Les mecs et les meufs s’éclatent.

      Mauvais job dans la guerre moderne: femmes enceintes, enfants, vieillards, le classique. Nan, ça le faites pas. Retenez-vous.

      Tout ça pour vous dire qu’un blindé s’analyse dans son milieu et sa mission. En ce moment, je regarde le tir. Quelle qualité de tir les mâles alpha recherchent pour vivre dans un monde idéal et satisfaisant, de leur point de vue.

      Là, ils ont dépassé la phase « petit nuage rose ».

      Ils rentrent dans le dur.

  5. Parabellum dit :

    Bel enfin tirant les leçons des pièges en Irak…on avait eu une version du Leclerc de combat urbain…des drones terrestres avec vision à 360 et armement à grand débattement seraient aussi utile pour entrer dans zones pourries sans risquer trop de casse humaine…et pour les fantassins avoir de quoi peter les murs et tirer dans les coins …au liban on a un peu appris non ?

    • aleksandar dit :

      Heu, on a surtout appris a s’alléger un max, a rester mobile, a observer en changeant de place de manière aléatoire en restant le plus possible en retrait toutes les 2 minutes pour éviter les snipers, ou avec des miroirs , a faire des rotations de personnels de l’avant vers l’arrière et vice versa souvent, le combat urbain use vite, etc.
      La puissance de feu reste derrière pour destruction sur cibles potentielles.
      Et ce n’était pas la panacée parce que les gravats liés a ces destructions représentent pour l’ennemi un terrain coupé idéal pour la défense

  6. mora marc dit :

    L idéale étant un engin de type BMPT, fort niveau de protection, armement ayant un grande élévation, divers types de calibres pour les différents spectres/menaces a affronter, optronique/électronique performante, c est d ailleurs les tests en Syrie, qui ont fait que l armée russe a commandé cet engin

    • tschok dit :

      @Mora marc,

      Oui, la ville est devenue un milieu si dangereux que les chars n’y sortent plus, sauf sous escorte. L’Africain criminogène nous a tous traumatisé. Et je ne vous parle pas du Gitan démoniaque, ou de l’Arabe maléfique.

      Le BMPT est donc « un véritable « garde du corps » des chars, le BMPT se doit d’avoir un blindage plus performant que ces derniers. Il est composé d’une partie standard plus épaisse, une couche réactive passive NERA, d’une couche intérieure de tissu de type Kevlar afin de stopper d’éventuels éclats et de plaque de protections réactives ERA disposées de part et d’autre du véhicule. Ainsi, le BMPT est parfaitement apte à résister aux différentes armes que peut lui opposer l’ennemi (missile antichar, lance-roquettes, mine terrestre, munition antiblindage. »

      Fiche Wiki.

      J’en viens presque à penser que les chars sont des petites choses fragiles. Snif.

      Et, effectivement, le char est devenu un tel point de vulnérabilité dans toutes les armées du monde qu’on veut tous le protéger. Les ONG françaises sont sur le coup. Nicolas Hulot se mobilise. Le tout Paris retient son souffle.

      C’est presque une espèce en voie de disparition.

      En face d’une victime si fragile, si vulnérable, qui ne voudrait pas un bodyguard?

      https://www.youtube.com/watch?v=3JWTaaS7LdU

  7. mora marc dit :

    Le combat urbain est surtout polymorphe

  8. NRJ dit :

    L’armée britannique, c’est l’exemple qu’il faut toujours garder en mémoire pour ne pas en reproduire les erreurs. Ils ont été en suractivité pendant presque une décennie (en Irak et en Afghanistan), se sont lancés dans des programmes grandioses (2 porte-avions notamment), ont investi pour avoir des capacités complètes mais hors de prix (comme la projection où les anglais sont premiers en Europe et leurs moyens comptent C-130, A-400M et C-17), et aujourd’hui ils n’ont que leurs yeux pour pleurer. Ils doivent supprimer encore 10 000 postes, coupe qui s’ajoutent aux restrictions budgétaires et suppressions précédentes, perdent 1/3 de leurs chars. Même leurs programmes grandioses ressemblent a du gâchis : ils ont acheté 2 porte-avions. Résultat les 2 bâtiments ont vu leurs capacités nettement réduites pour éviter de trop dépenser (notamment la catapulte à 1 milliards de dollar l’unité, qui a été supprimé ce qui fait que leur GAN sera nettement moins puissant que le GAN français centralisé autour du Charles de Gaulle). Et aujourd’hui ils réfléchissent à en faire louer un tellement ils sont fauchés.

    A garder en mémoire quand on dit qu’il suffirait que l’on mette quelques milliards de plus chaque année dans le budget car bien sur « ce n’est pas beaucoup par rapport au budget de l’État et au PIB ». Et ça rappelle qu’il faut chercher la stabilité pour chaque programme, et donc à avoir des partenaires (je pense naturellement au SCAF) pour éviter de porter seul le fardeau énorme que représente le développement et la pérennité d’un programme militaire majeur comme peut l’être un système d’avion de chasse, de transport ou autre.

    • albatros dit :

      il aurait fallu que le Gouvernement britannique poursuive à la même hauteur un budget décent pour ses armées
      C’est avant tout parce que le budget a fortement baissé qu ils ont ces soucis.
      https://www.iris-france.org/58813-la-defense-britannique-dou-viennent-les-fragilites/

      • NRJ dit :

        @albatros
        « Il aurait fallu ». Certes.

        Un programme militaire doit avant tout être développé en considération des incertitudes politiques et géopolitiques (c’est ce que j’appellais la stabilité dans mon commentaire). Typiquement on ne va pas acheter des milliers d’avions quand il n’y a plus d’ennemi en face juste pour faire plaisir à Dassault, car le vrai but d’un programme est de répondre à un besoin militaire. A partir de là si on ne veut pas répéter les problèmes du Rafale (problèmes qui auraient pu mener à l’arrêt de la production avant même la fabrication du nombre nécessaire d’avions, ça en aurait fait le pire fiasco industriel de l’armée française), il faut en tirer les leçons.

        • Alpha dit :

          « A partir de là si on ne veut pas répéter les problèmes du Rafale (problèmes qui auraient pu mener à l’arrêt de la production avant même la fabrication du nombre nécessaire d’avions, ça en aurait fait le pire fiasco industriel de l’armée française) »
          Ça aurait pu être un fiasco du à des décisions politiques hasardeuses et incohérentes, précisons le…
          Car le programme Rafale, n’a pas vraiment connu de problèmes, et n’a pas vraiment dépassé les budgets, rappelons le…
          Mais voilà, le Rafale n’a pas et ne sera pas le « pire fiasco industriel de l’armée française », et, au contraire, poursuit son petit bonhomme de chemin…
          Avec peut être un avenir radieux ?

          • NRJ dit :

            @Alpha
            « Car le programme Rafale, n’a pas vraiment […]dépassé les budgets, rappelons le… ». Effectivement faudrait le rappeler car si j’en crois cet article : https://www.google.com/amp/s/lexpansion.lexpress.fr/entreprises/l-exportation-du-rafale-fin-de-20-ans-d-infortune_1414908.amp.html, le budget alloué au Rafale a du être revu à la hausse à plusieurs reprises. Et selon les économistes du documentaire « armée française ou va l’argent » le coût du programme est passé de 18 à 43 milliards.

            Alors effectivement il faut relativiser, car ce fut le cas -voire ne bien pire- pour d’autres programmes comme l’Eurofighter. Mais dire que le Rafale n’a pas dépassé les budgets est quelque peu exagéré…

            « Ça aurait pu être un fiasco du à des décisions politiques hasardeuses et incohérentes, « . Oui certes. Mais justement si on formate pas un programme pour être un minimum résistant aux dérives politiques (baisse des commandes notamment), géopolitiques (la chute de l’URSS par exemple et le fait qu’on utilise des rafales à 100 millions l’unité et 15 à 27 000 euros l’heure de vol pour attaquer des pauvres pickup), et industrielles (les retards et les surcoûts, le Rafale n’y a pas échappé), et bien c’est un échec. Et on ne peut pas faire reposer la colonne vertébrale de notre armée sur de vagues promesses et de l’idéalisme. C’est pour cette raison qu’on doit faire à mon avis le SCAF avec les allemands. Le Rafale est passé difficilement à travers les mailles du filet. Pour le SCAF en francofrancais, c’est fini avant même d’avoir commencé.

            En attendant le Rafale (et l’armée française) l’ont échappé belle en 2015. Les sociétés de projet n’ont, par exemple, pas eu lieu. Mais le programme Rafale a t’il été été sans dommage pour l’ armée ?

            Je me suis rendu compte de cela très récemment grâce à @Wagdox : faute de pouvoir le vendre à l’exportation et notamment au Brésil malgré des annonces en septembre 2009, le gouvernement Sarkozy a acheté en 2010 11 Rafales de plus pour 800 millions d’euros pour tenir les cadences et éviter la fin du programme (https://www.google.com/amp/s/amp.lefigaro.fr/flash-eco/2010/09/13/97002-20100913FILWWW00424-rafale-facture-de-800m-supplementaire.php).
            Or c’est à la même période (fin 2009 apparemment) que le drone Male Talarion aurait du commencé à être développé (https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20130523trib000766150/drones-l-histoire-d-un-incroyable-fiasco-francais.html) : Airbus avait payé en partie de sa poche pour fournir la France, l’Allemagne et l’Espagne, tout le monde était près… Sauf l’État français qui a finalement décidé de ne pas financer le programme Talarion (139 millions d’euros sur la LPM 2009-2014, juste assez pour l’enterrer). Vous connaissez la suite.

            A partir de là on ne peut pas objectivement dire que les millions prévus pour le drone Male ont été piqué pour être réinvesti dans le Rafale. D’ailleurs l’affaire n’a pas eu de séquelles dans nos relations avec l’Allemagne et l’Espagne ce qui supposerait qu’ils n’étaient peut-être pas non plus chauds pour payer le développement du drone Male dans un contexte de crise financière. Mais on a des raisons de supposer que le Rafale est responsable au moins partiellement du fiasco des drones Males : les budgets étaient contraints en 2009 sous l’effet de la crise financière, il n’y avait pas de vente de Rafale en vue et il fallait pourtant péréniser le programme au moins jusqu’à la prochaine LPM, les partenaires n’étant pas formellement opposés, on a mis le drone Male au placard et on a récupéré l’argent pour l’investir sur le Rafale. Et aujourd’hui on se retrouve à devoir acheter des drones américains pour lesquels on n’a aucun contrôle.
            Dites moi, ça vous parait crédible ? J’espère que la haute opinion du Sacro saint Rafale ne vous empêchera pas de rester objectif.

          • Plusdepognon dit :

            @ NRJ
            La contrepartie est encore plus grande, notamment aux dépends d’Air France :
            https://www.rue89lyon.fr/2015/06/17/qatar-airways-a-aeroport-lyon-en-contrepartie-vente-de-rafale/

            Malgré les dénégations du chef des armées de l’époque :
            https://www.20minutes.fr/economie/1600747-20150504-rafale-air-france-grand-perdant-vente-qatar

            Le mensonge prend l’ascenseur, la vérité l’escalier :
            https://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/qatar-airways-vient-defier-air-france-a-lyon-837237.html

            Et nous ne serons pas trop loin du tableau d’ensemble.

    • Thomas S dit :

      Tout a fait d’accord. Stabilisons notre situation vis a vis du format que l’ont souhaite avoir. De trop grandes ambitions pourraient nous causer des problèmes que la Grande-Bretagne connais.

      • tschok dit :

        Thomas S,

        Je vous assure: la taille de nos ambitions nous a toujours posé moins de problèmes que celle de nos moyens.

    • jyb dit :

      @nrj
      2 decennies d’engagement qui interviennent après une decennie 1990-2003 dans le golfe ( première guerre du golfe + controle de la zone d’exclusion) Oui c’est beaucoup.

    • Vinz dit :

      Oui mais faire voler des F-35 ça coûte cher. On peut pas tout avoir.

  9. philbeau dit :

    « Comme son nom le suggère, cette évolution du Challenger 2 est optimisée pour le combat dans les zones urbaines, qui constituent « l’ultime champ de bataille » [une tendance qui s’affirmera de plus en plus dans les années à venir] »
    On est bien d’accord , les prochains combats seront ceux de la guerre civile qui vient…et pas sur les bords de l’Euphrate

    • Marc mora dit :

      combattre en zone urbaine n’est pas synonyme de guerre civil, c’est un peu simpliste

      • Nom dit :

        Il y a eu par ex au philipines des combats en zonne urbaine contre des elements de daesh sans que ca soit une guerre civile

    • dubourg dit :

      Mais plutôt sur les bords de la seine, genre banlieue du 93 et la nous aurons besoin de blindés pour en venir à bout une fois pour toutes, donc ne ferraillons pas encore nos AMX 30 brennus, ils pourront bientôt nous servir. Entièrement d’accord avec vous.

      • Lerenarddessurfaces dit :

        @dubourg
        Oui.

      • toto dit :

        C’est quoi ce délire, je passe sur votre fantasme de voir des chars tirer sur le territoire national, de considéré toute la population d’un département comme non française et enclin à la sédition.
        Votre gestion d’une telle crise serai d’envoyer les chars façon URSS en Hongrie ?
        Hormis les quelques barbus et dealer (qui ne s’aime pas ) le stock maxi d’AK47 dans le 93 ne doit pas dépasser les 500 avec aller 3 chargeurs par AK. Quelques RPG datant de la guerre de Bosnie sans maintenance ,le tout étant maniés par des gens sans formations…bref pas plus dangereux qu’une révolte en corse.
        Vous pouvez pensez ce que vous voulez mais les gens en occident aiment leurs conforts (étranger ou pas) et le 93 même indépendant est entouré par le reste de la France et en dépend à 100%.
        Donc on brouille les communications (plus de portable, plus de TV par parabole), on coupe internet (plus de facebook, whatsapp…), on bloque toute les entrées et on rationne la bouffe et l’eau, on coupe électricité.
        Ils ne tiendront pas 3 jours !
        Mais avant ça, vous avez une arme de destruction massive qui s’appelle le RSA et vu le nombre de souscripteur dans ce département, vous comprenez bien que vous pouvez leurs rappeler quel main les nourris !!!

        • PK dit :

          « Hormis les quelques barbus et dealer (qui ne s’aime pas ) le stock maxi d’AK47 dans le 93 ne doit pas dépasser les 500 avec aller 3 chargeurs par AK. Quelques RPG datant de la guerre de Bosnie sans maintenance ,le tout étant maniés par des gens sans formations…bref pas plus dangereux qu’une révolte en corse. »

          Ce serait bien de sourcer vos affirmations. Vue qu’il n’y a pas de publication officielle depuis 2014 (On se demande bien pourquoi) sur la saisie d’armes en France…

        • Czar dit :

          « bref pas plus dangereux qu’une révolte en corse. »

          c’est fascinant de voir comment la lâcheté morale et la stupidité s’arrangent toujours pour rationaliser leur renoncement et leur connerie et leur donner à la limitre la dimension d’un « risque calculé »

          bon, ça jusqu’au grand retour du réel qui se conclut par une grosse baffe dans la gueule façon 15 mai 40 où là ça se met à trembler, la crotte au cul en se rendant en procession à Notre-Dame avec son cortège de frères trois points pour aller adorer la Vierge.

          mais là, même la comédie de Notre-Dame ne sera pas possible, au cas où ça t’aurait échappé. Foutus mégots, hein.

      • BoitaR dit :

        C’est ça, et c’est les mecs du 78 qui vont monter au front? Attention à ne pas confondre fantasmes, idéologie et réalité.

    • Lerenarddessurfaces dit :

      @philbeau
      C’est clair…

    • tschok dit :

      hé, Philbeau,

      Laissons l’Euphrate tranquille.

      Si c’est sur les berges des fleuves ou des rivières françaises que la guerre civile française doit naître, je suggère que les conducteurs sachent lire une limite de masse maximale, histoire que les ponts ne s’effondrent pas.

      Si votre guerre civile commence par un gag tragique, vous allez encore nous ridiculiser.

  10. blavan dit :

    Comment peut-on encore se ruiner dans la construction de chars lourds, c’est un combat d’arrière garde à l’heure où il faudrait penser drones armés.
    La seule raison de développer des chars lourds, c’est l’export vers les pays du Golfe, mais avec la sophistication que nos ingénieurs inventent, nous ne sommes pas compétitifs.

    • PeterR dit :

      >> mais avec la sophistication que nos ingénieurs inventent, nous ne sommes pas compétitifs
      Les ingénieurs inventent ce que les politiques et militaires (je parle des généraux pas de ceux qui sont sur le terrain) leur demandent et de ce que les commerciaux arrivent à leur refourguer.

    • Prolegomen dit :

      Merci! Incompréhensible pour moi aussi. Des drones naviguant en essaims, de diverses tailles selon leur armement seront 1000 fois plus efficaces tout en ne mettent pas en danger nos hommes. La technologie le permet déjà, ou est sur le point de le permettre. Des nuages de drones dotés d’armement légers paraissent idéaux pour ratisser des bâtiments et y abattre tout occupant éventuel. Pourquoi encore s’acharner à vouloir engager plus de 60 tonnes de mécanique qui malgré tout les efforts du monde demeureront toujours une cible de choix en combat urbain.

  11. Weld dit :

    Un missile sur un char destiné au combat urbain est une aberration pure et simple.

    Le challenger 2 est qui plus est un char totalement dépassé. Très peu upgradé faute de moyen, et conçu à l’origine pour exploiter un maximum de pièces du challenger 1 (par souci d’économie). Il ne fait pas le poid face aux autres chars de l’OTAN, et aux t80-t90 russes.

  12. ULYSSE dit :

    Ce que je note c’est que deux équipements en dotation des blindés paraissent incontournables dans les combats urbains du futur.
    – Une protection active de type Trophy israélien;
    – des drones tactiques.
    Les us ont décidé de s’équiper des premiers. Les russes équipent leurs chars des seconds.
    La France a pour l’instant fait l’impasse sur les deux !
    Aucun des deux n’équipera les LECLERC valorisés ou les futurs JAGUAR…
    S’agissant de ce dernier, il aurait été plus efficient (rapport coût/utilité- disponibilité)) de se doter d’un VBCI armé d’une tourelle CTA et de drones logés dans le compartiment arrière avec un quatrième homme d’équipage, en remplacement du groupe de combat.
    La France persiste à ne pas considérer les avantages du BRIMSTONE, tant dans ses versions navales, terrestres qu’aériennes (on lui préfère le HELLFIRE …bien moins cher mais US). Dans le cas présent un véhicule blindé et chenillé de la classe des 8T ou 12 T (aérotransportable par 3 ou 2 par A 400M) équipé de lanceurs BRIMSTONE (12 à 24) permettrait de disposer d’ un moyen d’appui léger , hyper-réactif et précis avec une portée d’une vingtaine de Kms, capable de frappes d’opportunité, anti- char ou de cibles haute valeur ajoutée avec une trajectoire »par -dessus les obstacles », importante dans les combats urbains.

    • Lerenarddessurfaces dit :

      @ulysse

      Très intéressant.

      En effet, en tant que « porte-drone » ce sont des équipements pertinents.

    • Patatra dit :

      D’un autre côté, on a le MMP

      • ULYSSE dit :

        5 kms de portée. remarquable pour le combat anti char. insuffisant pour l’appui. Evolution en expérimentation pour rendre possible le tir déporté . Pas sur cependant que sa trajectoire, avec une prise d’altitude au départ soit adapté au combat urbain. Plutôt lent (160m/s) ce qui peut laisser du temps d’évitement , de contre mesure ou de riposte à la cible.

  13. Claude dit :

    @NRJ curieux l’exemple de l’assaut car cela devrait nous inciter à la réflexion car, enfin, quand on lit le récit de l’Officier commandant l’assaut (pas le CEMA) on est attéré par l’inpréparation de notre armée alors qu’elle était là-bas depuis un bon moment. Heureusement, les Marsouins, impeccables mais on a connu pire avec nos vaillants paras en Afghanistan.
    Quant à Grosny , les Russes ont anéanti la ville, de même à Alep avec ce qu’il faut, pas de demi-mesure.
    Au Mali, que réclament certains manifestants, de la résolution.

    • jyb dit :

      @Clause
      ok pour grozny mais totalement faux pour Alep.

      • aleksandar dit :

        Différence entre Alep et Grozny.
        Les renseignements de l’armée de l’air Syrienne, les plus performants, avaient des éléments infiltrés dans Alep Est pour la désignation des cibles, ce n’était pas le cas a Grozny, Raqqah ou Mossoul.

  14. Robert dit :

    Les britanniques s’interdisent de nommer des gangs de pakistanais violeurs de jeunes anglaises durant des années pour ne pas paraître raciste, surtout remettre en cause le mensonge multiculturaliste qu’ils ont choisi et ils prétendent se préparer à reprendre le contrôle de leurs villes face à une guérilla urbaine. Pour persécuter et enfermer Tommy Robinson parmi ceux qui veulent le tuer, là ils sont forts. Pour protéger leurs filles des prédateurs immigrés, ils s’écrasent.
    Si on refuse de nommer les réalités, de porter remède aux problèmes qui existent, c’est que vous avez déjà rendu les armes avant d’avoir mené le combat. Les gangs immigrés savent que les anglais sont moralement faibles et ont peur de leur ombre, cela ne fera que les conforter quand ils déclencheront la guerre civile en Angleterre.
    C’est pas de chars adaptés qu’ils ont besoin, mais de courage intellectuel et moral d’affronter le politiquement correct.

    • ALAIN dit :

      Robert
      Ce que vous décrivez concernant le Royaume Unis, s’applique et ressemble également très bien a la France, ??? et a la plus grande partie de l’Europe de l’Ouest, Entre le plus haut gradé de l’armée qui fait dans le froc quand il apprend l’execution bien mérité et très tardive du monstre aux mains plein de sang de Soleimani, et un Macron, (je pensait que après Holland, le pays avait atteint le fond) qui continue a creuser a deux mains le trou ou sous peut la France disparaitra en tant que pays et civilisation développé .
      Je ne crois plus a un sursaut de la population en Europe de l’Ouest, le lavage et essorage des cerveaux depuis des décennies a fait ses ravages, l’UE ressemble de plus en plus a l’URSS et finira comme elle. les Anglais ont peut être une chance de survivre au naufrage du Titanic Europe, la France, NON, il et trop tard.

      • Robert dit :

        Alain,
        Sans sous estimer la France, le politiquement correct systématiquement en défaveur des blancs de souche chrétiens a atteint un point en Angleterre que nous ne connaissons pas encore chez nous.
        Ces affaires de viols massifs durant des années dans plusieurs villes, car il y en a probablement encore d’autres, représentent l’état mental des services sociaux qui niaient les signalements comme la police refusait d’enquêter. Heureusement, nous n’en sommes pas encore à se stade mais ça peut venir si nous continuons à glisser.
        Avec Johnson, l’Angleterre ne quittera pas le politiquement correct et l’invasion migratoire organisée.

      • tschok dit :

        Alain,

        A mon avis, ce que dit Robert s’applique surtout à Robert.

        Eventuellement au curé: il est assez possible qu’il ait été défloré par la bite du curé et qu’il n’ait pas eu l’énergie d’écrire un bouquin sur le sujet. Je peux vous dire que l’Afrique criminogène et l’Israël sioniste lui aurait payé ses avances de droit sans sourciller, ne serait-ce que pour avoir un peu la paix.

        Là, céki qui dérouille? les Anglois?

        Ben on va laisser faire. Hé hé hé.

        • Czar dit :

          on t’a pas appris à éviter appropriation culturelle, schnok ? Alors laisse tranquille nos curés et leurs pénis qui ne t’ont jamais rien fait et focalise-toi plutôt sur votre grand passe-temps devant l’Eternel, votre auto-admiration permanente, raconte-nous plutôt ce que te faisait ton pôpa.

          https://youtu.be/5id8ozAigOk

    • Lerenarddessurfaces dit :

      @Robert
      Très bien dit.

    • Lerenarddessurfaces dit :

      @Robert
      Ce que vous dites est d’autant plus vrai, que si vous regardez la bande annonce (trailer) du prochain James Bond, « No time to die » on voit bien que les Anglais sont à la rue psychologiquement.

      • tschok dit :

        A mon avis, le SDF psychologique, c’est le mec qui regarde James Bond en y croyant.

        Mais bon.

        On est pas tous câblé pour le second degré.

    • toto dit :

      Ce n’était pas juste des violeurs, mais également des proxénètes, donc la raison de ce silence est également à chercher du coté de l’establishment British, qui a dû utiliser leurs services pendant de nombreuses années.
      En même temps ce genre d’affaire a même éclaboussé un membre de la famille royale dernièrement et n’a eu aucune suite.
      Il y a eu aussi l’affaire Dutroux en Belgique ou l’on soupçonnait des membres politiques d’être impliqué et toute les preuves notamment adn on disparue, Emile louis en France avec le carnet disparu des saisies, voir plus récemment l’affaire Jeffrey Epstein et sa mystérieuse mort.
      Donc oui ce qui s’est passé au UK est inadmissible, mais d’une vous voyez tout au travers du prisme racial ce qui fausse votre jugement sur l’affaire, de deux ce n’est ni spécifique au immigrés Brits ni au Brits tout cours, et de trois je ne vois pas le rapport avec un site dédie à la chose militaire ou opex est simplement devenu un site d’extrême droite?(c’est un droit)

      • Robert dit :

        Toto,
        Dans l’affaire Epstein, le prince Edwards est suspecté d’avoir abusé de très jeunes filles. L’affaire Jimmy Saville, ce présentateur vedette qui durant des décennies a commis des horreurs sur des enfants, adultes, vieillards, en profitant de leur hospitalisation, il a même commis des actes sur des morts dans des morgues. Tout l’intelligentsia savait, mais personne n’a jamais parlé jusqu’à sa mort. Probablement que ce tordu connaissait les petits travers de nombres de personnes et comme les pédophiles et pédérastes connus, ils se tenaient par le silence.
        Dans les affaires de très jeunes victimes de gangs pakistanais, c’est plutôt des prédateurs à la sexualité de crevards du tiers monde qui utilisaient la drogue pour appâter des très jeunes anglaises de familles brisées pour ensuite en faire leurs instruments sexuels pour autres crevards. Peut-être servaient-elles aussi à des prédateurs connus, mais je pense qu’ils ont des filières à eux, les anglais sont réputés pour la pédérastie jusqu’au Maghreb.
        Ce n’est pas moi qui vois ces dizaines de milliers de victimes durant des années en de nombreuses villes anglaises par des gangs de pakistanais. Ne nous sortez pas l’argument du racisme, il a été justement l’excuse de tous les services sociaux et la police pour ne jamais intervenir. S’il y a racisme il est à chercher chez eux comme une excuse absolutoire que les criminels soient pakistanais.
        Les crimes des uns n’empêchent pas les crimes des autres, et ce genre de crime continue car d’autres affaires pourraient sortir si ces criminels étaient réellement punis comme ils le méritent, ce qui n’est pas le cas à ce jour les peines prononcées, quand il y a procès et condamnation, étant loin du compte.
        Vous essayez de nous détourner d’un fait avec l’accusation commode et fausse racisme extrême droite, il y a une dimension raciste, les victimes étaient anglaises et les criminels pakistanais, qui démontre que c’est la pensée progressiste qui a influencé la lâcheté des services de l’état.
        Présentez cela comme vous voulez, la réalité est brute et difficile à mettre dans les bonnes cases progressistes pour l’éluder ou la relativiser. Et à ce jour, c’est l’Angleterre qui en détient le record, allant jusqu’à emprisonner plusieurs fois celui qui montre les visages que les médias anglais cachent, eux pourtant d’ordinaire si friands de montrer les réalités les plus sordides.
        S’il y a quelqu’un qui regarde les choses à travers un prisme racial ici, c’est vous.

        • Robert dit :

          Toto,
          Pour prolonger et préciser mon propos, le gouvernement anglais avait refusé l’asile à Asia Bibi, catholique pakistanaise menacée de mort et emprisonnée depuis dix ans au Pakistan. A cause des risques de trouble à l’ordre public que sa venue risquait de déclencher en Angleterre, ce qui veut dire que les musulmans pakistanais ou autre pouvaient se croire autorisés à provoquer des émeutes, s’en prendre à elle ou à d’autres.
          Cet acte de soumission du gouvernement anglais vient d’être racheté par un élu pakistanais et musulman au parlement anglais. On est bien loin de Sadiq Khan, maire de Londres.
          Comme quoi tout résumer à une affaire de racisme est affligeant de paresse intellectuelle.
          https://www.christianophobie.fr/carte/grande-bretagne-chapeau-m-le-depute

      • Habitué d'opex360 dit :

        @ toto
        Ce serait sympa de nous expliquer ce que vous appelez « un site d’extrême-droite »
        .
        Parce que la Droite et la Gauche, on sait à peu près ce que c’est depuis le 11 septembre 1789 mais « extrême-droite », ça fait référence à quoi ?

        • Czar dit :

          bon, y a d’abord un ventre fécond, c’est un peu la base de tout….

          • Robert dit :

            Czar,
            Vous devez connaître l’origine de cette formule, Brecht, il visait la social démocratie allemande qui se serait faite la complice du nazisme oubliant l’immense responsabilité de ses amis communistes dans la montée et la victoire d’Hitler.

        • Robert dit :

          Habitué,
          Pour résumer, extrême droite c’est l’argument d’autorité quand on n’en a pas d’autre mais qu’on veut avoir le dernier mot.
          Maintenant, avec plusieurs lois dites « mémorielles » ou réprimant la « haine », c’est aussi un appel à supprimer vos messages sous peine de se voir taxé de complice de l’extrême droite.
          Et pendant ce temps, la réalité s’impose sous nos yeux et certains continuent de prétendre qu’il ne se passe rien.
          A la libération, il faudra penser à un gros stock de tondeuses parce que le nombre de collabos est exceptionnel. Et on parle de vrais collabos.
          https://uploads.disquscdn.com/images/8e11ab20edfae952f62af3c6882ae877dfdf730382e71c435c258c28ed946ff7.jpg

  15. Claude dit :

    Rappelez nous la différence de PIB R.U vs Russie

    • Hermes dit :

      Comparer le PIB n’a pas de sens, les priorités gouvernementales, les coûts de production et de recherche ne sont absolument pas les mêmes.

    • aleksandar dit :

      Rappelez nous le nombre de têtes nucléaires GB/Russie ?
      Le nombre de chars ?
      le nombre d’avions ?
      le nombre de divisions ?
      On parle de défense ici, pas de vendre des patates

    • toto dit :

      En parité de pouvoir d’achat la Russie est 6eme juste derrière l’Allemagne et devant la France et la GB.
      Au dernière nouvelle l’armée Russe ne paie pas ses soldats et son matériel en dollars!
      Les grosses entreprises minière et d’armement sont détenues par l’état donc cela ne doit pas lui couter bien cher.
      La Russie depense 3,5% de son pib quand les Brits en depense 2,8…

  16. ji_louis dit :

    Je n’y connais rien de sérieux en blindés, aussi je demande à la cantonade : Est-ce que tous les senseurs sur la peau de char ne seraient pas de nouveaux points de vulnérabilité?
    Avec l’exemple de ce Challenger Streetfighter 2, que devient-il si un sniper, une mitrailleuse, un molotov ou un IED lui bousille une ou plusieurs de ses caméras et/ou ses antennes radios? Ou bien si l’électronique de bord est défaillante (pour les mêmes raisons adverses, ou un panne toute bête)?

    • Frédéric dit :

      Pas plus que depuis la seconde guerre mondiale ou les fantassins tenté de démolir les optiques des chars pour les aveugler.

    • aleksandar dit :

      Sans aller jusque la, un char qui débouche d’une rue est vulnérable sur le premier quart de sa longueur, tant que les senseurs placés près de la tourelle sont aveugles dans un angle d’à peu près 30 degrés perpendiculairement sur une profondeur de 2 km.
      Voir a Beyrouth et Grozny les chars détruits sur le tiers avant par le coté.

  17. Castel dit :

    Le moins que l’on puisse dire, à mon avis, c’est que les chenilles sont mal protégées pour un « street fighter », si le flan du char n’est pas couvert par l’infanterie, avec un RPG, il ne sera pas bien difficile de le stopper !!
    De toutes façon, la seule arme vraiment valable si l’on veut épargner des fantassins dans l’avenir, sera de mettre au point des robots télécommandés qui pourraient ouvrir la route, suivis par des fantassins, eux-mêmes appuyés par un char lourd, dont l’utilité principale, serait avant tout d’être une pièce d’artillerie mobile protégée.

    • aleksandar dit :

      Vous ne pouvez  » ouvrir la route  » avec vos robots que dans une rue.
      Or le combat urbain moderne passe par des trous dans les murs, des souterrains, des égouts ou vos robots ne peuvent assurer la sécurité des fantassins en progression.

  18. Jean (le 1er) dit :

    Je ne me permettrai pas de remettre en doute la compétence des soldats Britanniques mais je trouve tout de même étrange vouloir équiper ce char de missiles Brimstone au vu de son mode de guidage. N’aurait-il pas été plus pertinent de l’équipe de missiles filo-guidé type MMP permettant le tir « sans ligne de vue » ou un mode syle « loitering ». Et puis, pas de RWS ? Etrange quand même.

  19. vieux margi dit :

    Pas bête mettre une lame à l avant… quant à y mettre un blessé….mais nos Leclerc préfèrent écraser…les voitures surtout… Voir celui ci au CENZUB …..faut y rajouter des protections ….

  20. Wanwan dit :

    « la British Army a dévoilé une nouvelle version du Challenger 2, appelée « Streetfighter II » et arborant un camouflage rappelant celui qui était en vigueur au sein des forces britanniques qui étaient déployées en Allemagne à la fin de la Guerre Froide. »
    J’espère qu’en prime, les soldats auront une option permettant de lancer dans leurs hauts-parleurs la célèbre musique du jeu vidéo du même nom. Autant jouer le rétro à fond…

  21. Durandal dit :

    Un tank en combat urbain est un bon soutien, par contre il est extrêmement vulnérable.
    Si il n’avance pas avec de l’infanterie d’accompagnement, il est mort.. un bon vieux RPG tu l’attaque par le haut la ou le blindage est le plus faible et l’élévation de ses armes le rendent encore plus inefficace.
    A ce titre il serait peut-être bon d’ajouter une grille toit…

  22. Géo dit :

    Les Versaillais contre les Communards, comme en 1871 ?
    Dans la situation merdique où nous sommes (le doute généralisé, et justifié, envers la classe politique) tout est possible.

    • Robert dit :

      Ce qui m’intrigue, c’est que la zone urbaine soit considérée comme une zone potentiellement ennemie, ou envahie par une armée ou un groupe. Ce qu’on voit et dont on s’imagine que de là peut partir une guerre civile, ce sont des villes de mélanges entre honnêtes gens et prédateurs.
      Comment distinguer les deux et éviter de tirer sur d’innocents passants ou otages ?
      Dans les pays étrangers, la situation existe déjà avec plus ou moins de réussite dans les choix, mais dans une forte densité urbaine utiliser de l’armement lourd paraît soit risqué soit inadapté.
      Enfin, peut-être qu’un connaisseur pourra répondre à ma question.
      Je verrais plutôt des drones, robots avec caméra et équipes légères et très mobiles, soutenues en cas de besoin par des blindés ou des hélicos. Un char lourd en ville, je vois pas l’utilité sauf si tous les honnêtes gens ont quitté les lieux.
      Et pour les bombes et autres IED, comment s’assurer du terrain ?
      Les républicains irlandais avaient mené la vie dure aux soldats britanniques dans leurs quartiers, snipers, bombes, jusqu’à des gouttières piégées qui explosaient au passage d’une patrouille. Les brits avaient réussi à les contrer en mettant en place des brouilleurs pour gêner le déclenchement. Vers la fin, leurs garnisons et commissariats étaient sur protégés y compris contre les roquettes. Mais la guerre aurait continuée, les républicains auraient trouvé des moyens plus modernes. Par expérience, les brits n’avaient que des blindés légers et des patrouilles très mobiles et des équipes en civil du « détachement » qui évitaient soigneusement tous les codes militaires.
      Et toute la population leur était hostile, comme l’IRA possédait beaucoup d’armement et de personnel.