!-- Quantcast Choice. Consent Manager Tag v2.0 (for TCF 2.0) -->

 

Premier largage en conditions opérationnelles pour le nouveau bulldozer du 17e Régiment du Génie Parachutiste

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

60 contributions

  1. PK dit :

    Wahou… Ça descend dix fois plus vite qu’un para… Faut pas larguer au-dessus d’un sitck 😉

  2. Naf57 dit :

    Il descend a 67m/s ?? 240 km/h ??

    • Laurent Lagneau dit :

      @ Naf57,

      « La DGA a ainsi conduit la réalisation de son premier essai le 2 juillet 2015 en vue de valider l’aptitude de l’engin à supporter l’aérolargage. D’une masse de 7800 kg, le fardeau a été largué à une hauteur 400m et une vitesse de 67 m/s. Cinq parachutes ont permis au TNA de se poser dans de bonnes conditions. »

      https://www.defense.gouv.fr/terre/actu-terre/un-bulldozer-dans-les-airs

      • Blanc dit :

        67 m/s c’est une erreur. C’est plutôt 6 ou 7 m/s. Le site défense.gouv.fr s’est trompé, voilà tout. Maintenant, en réfléchissant un peu on se rend vite compte qu’à cette vitesse il arrive au sol en plusieurs morceaux…

      • Yann dit :

        Je vous confirme que c’est bien une coquille, 6 à 7 m/s est la vitesse de descente sous voile habituelle.
        67 m/s ressemble plus à la vitesse de largage de l’aéronef !

        • Laurent Lagneau dit :

          @ Yann,

          Eh bien je vais corriger 😉

        • Desty dit :

          Moi c’est ce que j’avais compris: largué depuis un avion qui vole à 240km/h.
          En tout cas ce bulldozer est drôlement sexy avec sa tenu camouflage.

      • francois dit :

        peut etre la vitesse de l’avion.. et pas de la descente !

      • Le sicaire dit :

        Ce n’est pas parce que c’est écrit sur internet et sur un site officiel que c’est « vrai » !

        Tout le monde peut faire des erreurs et la remarque de « Naf57 » aurait du vous amener au doute et à la réflexion.

        Moralité, même vous Monsieur Lagneau, de bonne fois, pouvez véhiculer des « fake news ».

        Malheureusement dans nos sociétés, le doute est dévalorisant, synonyme d’hésitation, d’incapacité à prendre des décisions. Au contraire, affirmer de manière péremptoire, même des bêtises, vous ouvre les portes du pouvoir, du « leadership »…

        Dommage car le doute mène à la réflexion et la réflexion est le plus sûr moyen d’atteindre la raison et donc de prendre des décisions « raisonnables »…

        C’est d’ailleurs le problème de nos élites, elles n’ont plus aucun doute. Elles sont persuadées de détenir « la vérité »…

        • Gribeauval dit :

          « Le largage du TNA a été assuré par une équipe du 1er Régiment du Train Parachutiste [RTP], depuis une altitude de 400 mètres et une vitesse de 67 m/s ». Oui, la vitesse de largage, c’est la vitesse à la sortie de l’avion, soit la vitesse de l’avion (soit environ 240 km/h, rien de choquant).
          Mais ça, ça n’intéresse pas le Sicaire. Le sicaire, il ne veut surtout pas comprendre l’article, il veut comprendre uniquement ce qu’il veut, ce qui l’arrange. Ca lui permet de nous pondre des pavés grandiloquents plein de guillemets et de mots qu’il affectionne particulièrement comme « zélites », « fake news » « leadership »… Avec au passage une leçon sur le ton péremptoire affirmé de manière parfaitement péremptoire…
          Moralité, le sicaire est une buse.

          • Le sicaire dit :

            « le sicaire » a fait une erreur d’interprétation du texte officiel et par la présente il le reconnait. Je m’excuse donc auprès de Monsieur Lagneau pour mon texte précédant.

      • fred dit :

        c’est quand même forcement une erreur.

      • Vroom dit :

        Ou alors c’est la vitesse de l’avion ?

    • Xaintrailles dit :

      C’est la vitesse de l’avion lors du largage… et pas la vitesse de descente, rapidement freinée par les six parachutes dont on imagine la taille et la robustesse ; mais je serais curieux de savoir combien de largages sont tolérés par ce genre d’engin lourd… sans révision complète !

  3. Vroom dit :

    67m/s ???

    • Guerrier des boutons et des bérêts dit :

      Vitesse de l’avion au moment du largage, probablement, et non vitesse de chute.
      Ca porte un béret rouge, c’est même à ça qu’on les reconnaît.

      • Janot33 dit :

        Oui, c’est ça : largage à 110kt, soit 65 m/s.
        Sinon, rappel de physique : énergie cinétique = énergie potentielle (1/2mV² = mgH, soit V = racine carrée de 2gH. Donc la vitesse de chute est indépendante de la masse. La différence tient à la sustentation des parachutes.

  4. Plusdepognon dit :

    Petit engin pratique et utile, mais sur un marché de niche.

    Les choix faits pour l’armée de terre ont engendré des fragilités :
    https://www.linkedin.com/pulse/la-monoculture-de-roue-yann-boivin

    Élargissons le besoin dans le cadre du combat urbain, le théâtre le plus probable de la guerre à venir :
    https://lavoiedelepee.blogspot.com/2016/10/mossoul-la-bataille-des-cinq-armees.html

    https://www.lefigaro.fr/international/2016/11/24/01003-20161124ARTFIG00348–mossoul-plongee-dans-la-guerre-d-un-type-nouveau-inventee-par-daech.php

    Les engins utiles ne sont pas forcément des rolls royce bourrées d’électronique, histoire de gaver les copains/coquins en maintien en conditions opérationnelles.
    http://www.opex360.com/2017/06/01/mossoul-le-bulldozer-une-materiel-essentiel-pour-les-forces-irakiennes-engagees-contre-daesh/

    C’est pour cela que ça glisse de 2025 vers 2030 pour les engins blindés du Génie…
    http://www.opex360.com/2014/02/05/nexter-a-livre-le-dernier-engin-blinde-du-genie-valorise-a-larmee-de-terre/

    http://rpdefense.over-blog.com/article-le-13e-rg-forme-a-l-engin-blinde-du-genie-valorise-97407849.html

  5. philrock dit :

    Bonjour Mr lagneau,
    j’ai un petit soucis avec les 67m/s sachant que le TNA et les paras sont sous voile dès qu’il sortent de l’avion.
    Je pense à une erreur de frappe, pourriez vous confirmer, sachant qu’un véhicule qui arrive au sol aux environ de 240 km/h n’est plus trop opérationnel.
    Au passage encore merci pour votre site si bien renseigné.

    • Mantore Gérard dit :

      Il s’agit sûrement de la vitesse de l’avion au largage (240 km/h) et non de l’impact de l’engin à l’atterrissage.

  6. Le Cyprès dit :

    Je pense qu’il y a une coquille dans la valeur de la vitesse de descente, car 67m/s cela fait 241 km/h. Ca ne serait pas plus tôt 6,7 m/s ?
    Je pense que ce TNA est solide, mais quand même ! Ça fait beaucoup d’énergie cinétique à l’arrivée au sol !

    • Hermes dit :

      Le larguage à 67ms (début de chute avant ouverture complète des parachutes) n’implique pas un atterrissage à 67ms, faut pas tout mélanger, ca fait boom sinon.

    • Thaurac dit :

      Vers 25Km/h là c’est plus logique, car on dirait qu’avec les parachutes il approche la vitesse max de la chute d’un corps dans l’air, mais sans parachute!
      Il a quand même de quoi encaisser
      « Intègre des matériaux high-tech pour une masse optimisée et une résistance extrême de 50 ‘g’ à l’atterrissage. »
      Vidéo d’un largage
      https://youtu.be/TOdvIoQAYnI
      il ne descend pas à cette vitesse , sinon il serait en bas avant la fin de la vidéo, surtout de la hauteur de largage
      Ils ont du faire une coquille

    • PeterR dit :

      Peut-être la vitesse de l’avion au moment du largage ou vitesse de descente AVANT ouverture des parachutes ??

  7. Gzs dit :

    SAEP
    Section d’aide à l’engagement parachutiste

    La vitesse est celle de l’avion lorsque le TNA le quitte et non celle de la descente sous les parachutes.

    Le TNA a bien été utilisé lors de l’exercice en Grande-Bretagne ! Mais en configuration helitreuillé ! Une possibilité d’engagement opérationnel pour le TNA.

  8. revnonausujai dit :

    euh, 240km/h, n’est ce pas la vitesse du transall au moment du largage ? la rédaction du communiqué est ambivalente. Mais qu’est ce qu’on leur apprend à l’ESG ? tout fout le camp !

    • Fonctionnaire territorial ancien mili dit :

      À l’ ÉSG on leur apprend que leurs lecteurs comprennent ce qu’ils lisent.
      C’est ça, l’erreur.
      .
      Si ce n’était qu’une question de vitesse de largage, cette carence de l’ ÉSG ne serait pas grave.
      Non ce qui est grave à l’ ÉSG, c’est que cette école forme des officiers supérieurs et généraux qui seront au contact des autorités civiles mais qui ne savent pas que lesdites autorités civiles vivent dans un autre monde.
      .
      À l’ ÉSG on devrait s’intéresser à la politique politicienne française.
      Être à l’aise avec les coutumes locales n’importe où dans le monde, excepté dans son propre Pays, c’est une grave lacune qu’il faut combler.
      .
      Je suis un peu hors-sujet mais pas vraiment parce que l’on parle de largage. Je répondais à la question de mon camarade revno : « qu’est ce qu’on leur apprend, à l’ ÉSG ?

  9. Lacatapulte dit :

    Avec un Transall c’est fait ! Mais bon comme le vieux serviteur franco-allemand commence à voir pointer l’âge de la retraite il serait bon de voir ce qu’il donne en conditions opérationnelles largué depuis C-130H/C-130H-30 Hercules ou encore mieux depuis un A400M Atlas.
    En tous cas merci monsieur Lagneau pour cette chouette information, c’est pour ça que j’adore Opex360, vous sortez des sentiers battus. 🙂

  10. Zorg dit :

    Il s’agit sans doute de la vitesse à laquelle le parachute s’ouvre, et non pas celle de descente

  11. JLL dit :

    Euh 67 m/s, ce ne serait pas plutôt la vitesse de l’avion au moment du largage ? Car en vitesse de descente, ce serait alors de la chute libre … et de la tôle « ondulée » à l’impact.

  12. kagamet dit :

    17 ème régiment du génie de travaux, a quand on abandonne les theories du génie combat et on transforme ce regiment sur le modele du 25 RGA la demande est forte pour les armées vu leurs taux de projection.

  13. Rapha dit :

    Un moteur de 100 CV ( une petite berline) pour un engin de 7,8 tonnes, il doit pas falloir lui demander grand chose …

    • Hermes dit :

      Vous êtes au courant que les premiers PL pousse à 100CV pour du 10-12t ?
      .
      On est pas sur une voiture de course ici, c’est pas uniquement les cv qui comptent, un engin de ce genre, comme un PL, ça n’a pas besoin d’aller vite, ca a besoin de pousser, et pour ça faut du couple (du souffle, des gros poumons, pas un gros coeur).

    • Lerenarddessurfaces dit :

      Bien vu…
      Il faut un moteur, carrément plus puissant…

    • ClémentF dit :

      Il est fini le temps des gros cylindres sur les engins de chantier, et ce depuis au moins 30 ans. La distribution sur ces machines est 100% hydraulique, pour les chenilles comme pour les parties travaillantes. Ainsi les moteurs diesels ne servent qu’a faire tourner la pompe hydraulique…et la clim !
      100CV, c’est largement suffisant pour ce petit gabarit, pour info, une pelle caterpillar 38T, c’est 200CV.

  14. Richard dit :

    Je pense qu’il faut interpréter vitesse du vent relatif au moment du largage. Plus simplement vitesse de l’avion, soit environ 130 kts.

  15. Maxmax dit :

    LOL 67m/s, les japonais peuvent remballer leurs Gundam !
    Vivement une démonstration en meeting ^^

  16. Laurent dit :

    Le 25RGA se targue d’être les seuls à pouvoir faire ce job à l’autre bout de la planète, voire dans l’espace.
    Ils sont si mauvais pour que l’AT développe cette compétence ?

  17. Lassithi dit :

    Pffff, il y a des erreurs partout. Bfm à ressuscité Arafat et créé le 30 février.
    Pas étonnant qu’un autre crétin ultra diplômé de la DGA est fait une erreur, ils ne se relisent pas. Ils détiennent la vérité, sont tous europeistes, menteurs et nous gouvernent, mais surtout pas dans l’intérêt du peuple. On voit le résultat. De Gaulle doit être en lévitation…

  18. vrai_chasseur dit :

    C’est bien 67 m/s.
    Il s’agit de la vitesse de l’avion permettant l’extraction du TNA par l’arrière, par parachute freineur déployé au moment du largage.
    Sinon les 7,8 tonnes de l’engin ne sortent pas de la soute.
    Ensuite une fois l’engin extrait dehors les 5 voiles principales se déploient pour la descente.

    On se rend mieux compte sur la vidéo de la DGA ici https://www.youtube.com/watch?v=khSIihPH0lY

    • EchoDelta dit :

      La vidéo est très bien.
      C’est sympa de donner ce coup de projecteur sur des unités qui ne sont que trop rarement mises à l’honneur (hormis sur ce site et merci à Laurent LAGNEAU) alors qu’elle sont les artisans indispensables de la victoire sur le terrain.

  19. Gégétto dit :

    Certains aiment leurs soldats du génie, d autres moins…
    https://fracademic.com/pictures/frwiki/68/D9R_rpg-armor06a.jpg
    Bon, peut être n’ est il pas aérotransportable, mais j ai encore en tête le soldat français tué dans son engin non protégé sur » Sniper Alley » à Sarajevo en 1995

    • Hermes dit :

      Wé fin là c’est un bébé pour monter à l’assault pratiquement, pas vraiment la même utilité !

    • Plusdepognon dit :

      @ Gégetto
      Le caporal-chef Eric Hardoin du 6 ème RCS, le 15 avril 1995. Il avait 30 ans, une femme et deux enfants.
      https://www.aumilitaire.com/communaute/topic/12889-hommage-au-caporal-chef-eric-hardoin/

    • Aymard de Ledonner dit :

      Ce soldat a été tué sciemment soit par les serbes pour faire reculer les forces de l’ONU, soit par les bosniaques pour faire accuser les serbes. Ce sont ses chefs qui sont responsables de sa mort, eux qui n’engageaient jamais d’actions de représailles dans ce type de cas. Pour ce soldat le tirer n’a pas été identifié à 100% mais le bâtiment d’où provenait le tir a été identifié. On pouvait bombarder le bâtiment en légitime défense dans le cadre du mandat de l’ONU. L’ a t’on fait? Après il ne faut pas s’étonner s’il y a d’autres morts et si les provocations se multiplient jusqu’aux bombardements quotidiens de l’aéroport…..

    • Max dit :

      Un bulldozer israélien, normal qu’il ait autant de protection quand ils vont détruire des maisons à Ramallah.

  20. Gégétto dit :

    Aéro-largable, bien sûr

  21. Vitesse de largage. Correct.

  22. Gégétto dit :

    C est bien à ce casque bleu,que je faisais allusion.Mort en direct lors d un reportage TV.
    Des images choquantes,mais qui restent d actualité vu le manque de protection évident du bull sur la photo.

  23. Max dit :

    Ce sont les super-héros rêvés par les gars de la DDE ! lol

  24. Robinson dit :

    Qu’il atterrisse à 67 m/s ou à 6,7 m/s, mieux vaut ne pas être dessous.