Trois mois après avoir été commandés, les premiers mini-robots destinés à l’armée de Terre ont été livrés à la DGA

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

14 contributions

  1. PK dit :

    L’avenir de la sentinelle autour d’une base ou d’un camp…

  2. Daniel BESSON dit :

    Nerva possède t’il un  » dessus  » et un  » dessous  » ? D’un dispositif anti-retournement ? Ce serai-dommage que non ….

    • Aymard de Ledonner dit :

      Il y a deux Nerva : le Nerva S de 3 kg qui peux fonctionner indifféremment sur le ventre ou sur le dos et que l’on peut lancer en vrac par dessus un mur, et le Nerva Lg de 5kg qui embarque plus de charge utile et qui ne doit pas se retourner, comme les véhicules classiques.

      • Luc dit :

        Peut on le lancer par dessus l’enceinte de sites de vip’s du 93 avec une charge additionnelle de 500 gr ??
        Par ex nécessaire de survie pour vip en milieu « carcéral et confiné »

        • Daniel BESSON dit :

          Cit : [ Peut on le lancer par dessus l’enceinte de sites de vip’s du 93 avec une charge additionnelle de 500 gr ??
          Par ex nécessaire de survie pour vip en milieu « carcéral et confiné »]

          C’est une technologie disponible  » grand public  » !
          https://rootsaid.com/off-road-robot/

      • Daniel BESSON dit :

        Cit : [ Il y a deux Nerva : le Nerva S de 3 kg qui peux fonctionner indifféremment sur le ventre ou sur le dos et que l’on peut lancer en vrac par dessus un mur,]

        Merci !

  3. Plusdepognon dit :

    Ce ne sont pas de mignons petits jouets comme sur la photo, même si ça défriche le domaine du possible :
    https://theatrum-belli.com/enjeux-de-la-robotique-militaire-terrestre/

    Surtout avec le fonctionnement en essaim :
    https://www.geo.fr/environnement/le-pentagone-a-teste-un-essaim-de-103-petits-drones-167445

    ECA a remporté un marché au Canada :
    https://forcesoperations.com/le-drone-hawker-q800x-daeraccess-retenu-au-canada/

    On change de taille avec les projets de robots de combat étudiés par les sociétés américaines pour le Pentagone :
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/01/13/robotic-combat-vehicle-medium-textron-et-qinetiq-vont-fourni-20791.html

  4. Certes... dit :

    Les djihadistes n’ont qu’à bien se tenir…

  5. Luc dit :

    NERVA®-LG un chasseur de « taupes » mais pour l’Opérationel !!!
    A par les fonctions de Destruction des IED (par sacrifice du Bot) ou capteur NRBC en zone Alpha-Béta-Gamma +++
    Ah si la détection et localisation des coups de feu sur lui ….
    Bref espérance « de vie » du bot en zone de combat moins que la durée de la batterie 2-3H

  6. haut de games dit :

    il existe une bombe spéciale qui annihile tout engin électrique ou circuit électrique et électronique ou informatique dans un secteur,ces machins seront vite obsolète

    • wagdoox dit :

      un commentaire pas très haut de gamme … (je sors).
      Plus sérieusement, ca s’appelle une impulsion électro magnétique et il faut faire sauter une bombe nucléaire pour obtenir cet effet sur un zone importante. On a fait des IEM conventionnels et le résultat est pas terrible, pas assez puissant.
      Ensuite les engins militaires peuvent être protéger contre ces effets, c’est le cas du rafale.
      Enfin ce type de robot sera utilisé quand il y aurait contact avec l’ennemis donc sauf à balancer un IEM qui détruira également leur équipement, ce scénario est simplement débile.

      Le brouillage des communication ou le piratage de la machine est beaucoup plus probable.
      Si non les sabres laser aussi donneront du mal à ces machines…

  7. sirthie dit :

    @haut de games :
    .
    Ça s’appelle une bombe EMP (electro-magnetic pulse), mais bon, dès qu’on a découvert l’effet EMP, au cours des essais nucléaires qui ont suivi la deuxième guerre mondiale, on a développé des systèmes électroniques « blindés » ou « durcis » contre l’effet EMP, alors, il m’étonnerait beaucoup que tous les systèmes électroniques militaires récents soient HS avec des armes EMP.