Des instructeurs au tir de combat de l’armée de Terre formés au maniement du fusil AK-47 Kalachnikov

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

64 contributions

  1. Le Breton dit :

    Quand la guerre viendra dans les quartiers, connaître l’équipement de l’ennemi n’est pas une mauvaise idée.

  2. Marc mora dit :

    c’est prendre les gens pour des cons !!!???? , il y a tjr eu des AK dans les armureries régimentaires, j’ai été formé sur armement étranger, comme moniteur AIT dans les années 90 ( tous comme sur le M16, G3, FAL ) ce sont des connaissance qui ont tjr été aquise au seins des régiment….ou alors c’est vraiment devenue une armée d’amateur

    • Yolo dit :

      Je suis d accord avec vous
      Cela fait très longtemps que nous avons des Kalash ds les armureries
      Mais la on vous parle d ISTC
      rien à voir avec ce que vous avez pu voir ou connaître en étant moniteur AIT ds les années 90

    • Clément dit :

      Là on parle d’entraînement au « tir au combat », pas simplement de manipulation et de tir au stand.

    • Luc dit :

      Oui des professionnels « amateurs »…
      Ah le fusil d’assaut Galil istraélien au Ceito du Larzac, compact idéal en sortie de vab …
      Des sans-fautes sur le parcours et même pas un incident de tir dans la semaine !!!!! SMI Sacré Matos Istrael

  3. Daniel BESSON dit :

    J’ai failli me pisser dessus ! Cela fait ne  » nouvelle  » sur un site Défense & GP !!!!!
    La formation à l’ AK-47 c’était un classique pour ceux qui ont fait leur SN dans les FFA .
    Au PESO il y avait même une formation au Rpg
    Aujourd’hui des gamins de 14 ans savent tirer à l’ AK-47 dans les banlieues Nord de Marseille , le9-2 et le 9-3 .

  4. Plusdepognon dit :

    Au passage, vu le chargeur sur la photo, petit coup de pub pour le blog « TRE » :
    http://tre-blog.fr/actualites/magpul-pmag-gen-m3-20400-coups-tires-incident-dit-mieux/

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ Mais rassurez-vous bonnes gens, tout va bien.
      https://securiteinterieurefr.blogspot.com/2020/01/islamistes-contre-extreme-droite.html%5D

      Pour qu’un terrorisme puisse prospérer il faut qu’il  » percole  » , c’est à dire qu’il puisse trouver un milieu ou les  » gouttes  » que sont les militants terroristes puissent se déplacer sans être arrêté ni même signalé avant de  » déboucher  » pour frapper .
      Si pour le terrorisme Islamiste ce milieu est tout trouvé car il suffit de prendre la  » ligne 13  » du métro , quand elle fonctionne , pour le trouver j’ai du mal à imginer où des groupes d' » esstrême-drouâte « peuvent se fianancer , s’entraîner et « percoler » en France . Dans n’importe quelmilieu social , dés que vous manifestez votre opposition à l’avortement et/ou à l’immigration , les marqueurs d’une droite radicale en France , vous êtes  » ciblés  » et  » ostracisés  » avec plus ou moins de force .

    • Tintouin dit :

      En résumé du rapport d’Europol, le danger terroriste vient des islamistes. Non, sans blague ?
      Les bras m’en tombent !

    • Edgar dit :

      Securitéinterieurfr…: « Que djihadistes et tenants d’une extrême-droite violente s’affrontent par attaques interposées et finissent par déstabiliser la société toute entière. » !!!!!!!! C’est complètement idiot. Pourquoi voulez-vous que les salafistes en jihad s’attaquent à l’extrême-droite – et où d’ailleurs…? – c’est-à-dire tapent dans le dur – et pour quel résultat ???? – alors qu’il est infiniment plus intéressant pour eux de taper dans le mou, soit dans la masse de la société civile? C’est plus facile, moins dangereux et place la masse cible sous pression, ce qui permet de récupérer des avantages sociaux. Cette vision de l’avenir sécuritaire du continent ressemble plus à un voeux pieu qu’à une analyse sérieuse: « pourvu qu’ils se tapent dessus entre fanatiques et qu’ils nous laissent tranquilles »… Confondant de naïveté.

  5. vieux margi dit :

    Enfin…. depuis le temps où je l avais conseillé….20 ans ….. mieux vaut tard ….

    Ne pas s en tenir à nos armes réglementaires…

    • who? dit :

      entant donné que l’ISTC à moins de 20ans dans l’armée…no comment

      • Jm dit :

        Avant, ça ne s’appelait pas ISTC, mais bon, c’était quand même de l’instruction, différente, certes, mais de l’instruction de cette époque.
        Ça a évolué, et tant mieux, mais à chaque époque ses techniques.
        Qui sait ce que diront les plus jeunes dans 30 ans à propos de l’ISTC?
        Enfin, si on a toujours une armée,parce que quand j’entends, comme ce matin, Gabriel ATTAL, secrétaire d’état à l’Education, expliquer comment il fallait faire le Service National, alors qu’il a été bien content que Monsieur CHIRAC décide sa suspension, pour qu’il puisse poursuivre ses études à Sciences Po.
        Parce que soi-disant et selon lui, il y a de plus en plus de volontaires, nous, on a beau chercher autour de nous, dans l’immédiat, on a trouvé aucun volontaire.
        Mais je m’égare…

  6. Paul Bismuth dit :

    La Kalachnikov est certainement l’arme à feu qui a le palmarès du plus lourd bilan humain.
    https://fr.express.live/guerre-drones-cyber-armee-genetique/

    • Xaintrailles dit :

      Le concepteur de l’arme, le russe Mikhaïl Kalachnikov, en était le premier navré, lui qui l’a conçue blessé lors d’un séjour à l’hôpital, pour la défense de son pays… C’est du moins la légende concernant la naissance de l’arme.

    • 341CGH dit :

      Le plus lourd bilan humain est sans conteste celui des bombardiers de Boeing.

  7. LM dit :

    AK-47 en 7.62x39mm ?
    Certes il en reste un paquet en circulation, et il a été largement copié et produit avec (et sans) licence.
    Mais le AK-74 en 5.45x39mm l’a remplacé dans la production soviétique il y a plus de 40ans.
    Et la plupart des armées de l’ex-bloc de l’est étaient passé en 5.45x39mm dans les années 80.
    Surpris de voir qu’il y a encore des AK en 7.62x39mm produit en neuf.

  8. R2D2 dit :

    « Les modèles utilisés par les stagiaires du 51e RI ont vraisemblablement été acquis en Pologne, auprès de la société WBP Rogow, qui commercialise le WBP FOX-AK47 au prix unitaire d’environ 900 euros. »

    Pourquoi ne pas utiliser les nombreux exemplaires récupérés sur le terrain? Ou alors en grapiller quelques uns dans les stocks des armées avec lesquelles l’armée francaise travaille régulierement?
    C’est une vraie question 🙂

    • Xaintrailles dit :

      Pour une question de fiabilité des armes ( récup = fiabilité inconnue ). Ne pas oublier que le principe de précaution a été introduit dans notre constitution…
      De plus cela nous fait faire un peu de commerce avec nos amis polonais 🙂

    • Pravda dit :

      Étonnant, ou ils voulaient du neuf pour éviter les problèmes. Le prix aussi paraît excessif, un civil peut acheter une fabrication bulgare de meilleure qualité avec l’UC pour le même tarif et TVA incluse.

  9. Pravda dit :

    Ça se faisait sur le terrain avant, l’avantage avec un akm c’est que ça va vite. Et c’est en effet nécessaire.

    • Luc dit :

      Parmi eux Mikhaïl Kalachnikov, un jeune sergent conducteur de char ayant démontré dès 1938, durant son service militaire, une aptitude certaine pour améliorer des armes existantes.
      A tel point que le maréchal Joukov lui fit suivre des cours d’ingénieur en mécanique. Blessé en 1941, il passe sa convalescence à dessiner de nouvelles armes et est impressionné par le StG 44 allemand.
      Il se lance à son tour dans la conception d’un fusil d’assaut petit, fiable et rapide. Il proposa plusieurs prototypes jugés intéressants, mais qui ne furent pas retenus lors des essais…. la suite vous la connaissez …l’arme la plus diffusée

  10. MAS 36 dit :

    Il y a longtemps que cela aurait dû être pratiqué. Certains ont même déjà appris dans leur quartier de résidence. Bonne initiative quand même , du concret, du pratique.

  11. Wagdoox dit :

    Logique, quand on arme des états et autres groupes avec ce matos pour pas trop cher

  12. who? dit :

    « C’est le AK-47, fusil d’assaut L’arme préférée de l’ennemi Son tac-a-tac est typique Qu’on se le dise! »

  13. Guillaume dit :

    Ca existe encore?
    Je pensais que c étais remplacé par la 74 depuis les années 80.

  14. Ancien de Tacaud dit :

    Nous utilisions déjà la Kalach pour remplacer la MAT49 il y a cinquante ans parce que nous attendions le FAMAS qui n’en finissait pas d’arriver.
    .
    À l’époque nos armées étaient une clientèle captive pour l’industrie d’armement françaises.
    C’est une question qui reste d’actualité parce que nos entreprises trop longtemps protégées sont de ce fait devenues incapables d’être concurrentielles sur l’armement de petit calibre.
    .
    Pour revenir au sujet : il faut instruire nos soldats pour toutes les armes qu’ils rencontreront sur le terrain. L’AK bien sûr mais aussi toutes les autres car il y en a de toutes sortes et certaines sont dangereuses si on ne les connaît pas.

  15. Ion 5 dit :

    Ion 5

    Ben, c’est très bien. après le FAMAS et ses petites pièces à la c…*, ils se sentiront en vacances.
    Les fantassins et commandos s’exprimeront ici s’ils le veulent, mais les artilleurs, les cavaliers ou les sapeurs, la kalash leur va très bien; ils ont d’autres choses à faire que de lustrer, briquer, démonter, remonter et entretenir leur arme…

    Ceci étant, beaucoup de pros considèrent le FAMAS comme une arme se stand, pas une arme de guerre!

    * tête de mickeY etc…

    • Pravda dit :

      Le famas a ses défauts, il faut juste se rappeler le saut technologique réalisé grâce à lui au début des années 80. Maintenant il a fait son temps et restera probablement le dernier fusil « de masse » réalisé par l’industrie française.

    • Ancien de Tacaud dit :

      Ion5, le FAMAS est (était) effectivement « une arme de stand ».
      Comme d’ailleurs le FRF1, heureusement remplacé par un FPSA plus conforme aux exigences du combat.
      .
      Ces armes furent conçues pour ne pas faire la guerre et avec la certitude que, si la guerre survenait, elle serait si terrible qu’aucun combattant n’en reviendrait pour se plaindre du matériel et demander la tête des coupables.
      .
      C’est pourquoi l’on avait des armes de stand et des blindés (quand on en avait) parfaits pour les camps de manœuvres.
      .
      Heureusement les opex sont arrivées, dont on est revenus suffisamment valides pour faire des retex qui furent discrets (parce que censurés à tous les niveaux) mais efficaces (grâce aux milis quittant l’armée, restant attachés à celle-ci et soucieux d’appuyer leurs camarades).
      .
      Notons que cette carence résultait d’une situation politique particulière mais qui perdure : en 1969 les partis politiques reprenaient le pouvoir (avec Pompidou) et créaient la DGA, chargée de promouvoir les industries de défense françaises.
      .
      Un peu comme si, au ministère de la Santé on avait une DGPh chargée de promouvoir les industries pharmaceutiques françaises.
      Ça ferait tousser.
      .
      Mais heureusement (l’optimisme est permis) de nos jours « la Grande Muette » c’est fini et les forfaitures telles que celle que je décris ici ne sont plus possibles.

      • Ion 5 dit :

        @ancien
        Oui mais même en utilisation « cool » de « caserne » il y eut des plaintes, ceux* qui ont eu l’occasion de l’utiliser en discontinu (rafales longues) savaient bien:
        -que le canon se tordait comme un spaghetti
        -qu’ils risquaient et percevaient une sanction pour dommage du matériel

        * pas moi, je tirais au plus en 3 balles…quand à « ceux qui », on leur disait qu’ils étaient tombés sur une mauvaise série, et « repos, pouvez disposer ».

  16. Wrecker47 dit :

    1965 ….Cette arme était en vitrine au TAM de l’EAABC Saumur …avec ses pièces et son » écorché « …pas sorcier ou bien s’abstenir !
    1978 …Salal …la chasse à la Kalach pour les « Portés » et les Equipages du 2°Escadron du RICM …Ces armesavaient été achetées à des déserteurs Tchadiens des deux camps d’alors ou ,piquées aux morts ou aux blessés des deux camps…; pour remplacer les MAT49 non dotés des  » chargeurs sable  » datant de l’Algérie et qui s’enrayaient sans arrêt …Et puis ,la portée bien supérieure avec sélecteur de tir …On ne pouvait trouver mieux !
    Merci Kalachnikov d’avoir un brin copiée le Sturgewerr44…!

    • Pravda dit :

      Les russes ont tiré les leçons de la seconde guerre mondiale, et se sont placés en pointe côté armement jusque dans les années 60. Il faut dire aussi qu’une bonne partie de leur pib partait dedans.
      Néanmoins, les français notamment, se sont retrouvés avec un retard conséquent en matière d’armes légères avec le binôme mas 49/56 et mat 49, une guerre de retard, sans parler des mas36 toujours en première ligne dans les années 60/70.

  17. Faublas dit :

    Si on reste pragmatique, ça peu servir sur nos terrains d’intervention, notamment au Sahel, en cas de déficience de notre matériel ou de manque de munition.
    Un peu de rusticité est une excellente roue de secours.

  18. Ion 5 dit :

    Non, les mécanismes sont (très) différents.
    https://www.kalashnikov.ru/slyshali-zvon/
    L’aspect extérieur vaguement semblable.

  19. ScopeWizard dit :

    AK 47 ….

    À la base ( faut reconnaître vachement retravaillée depuis ) une arme Allemande de la fin de la Seconde Guerre Mondiale ( 1943 ) : le MP 44 Sturmgewehr ……………

    JA !

    • Ion 5 dit :

      @scope
      Non. Essayez de vous intéresser à la mécanique des armes. le fonctionnement de la Kalash était similaire à un FM américain* des années 30. elle n’était proche du MP 44 que par l’aspect visuel…

      *culasse, recul, verrou, percuteur etc…

  20. ion 5 dit :

    @ scope
    les hypothèses de copie (plagiat) de Mikhail Kalashnikov sont tellement nombreuses qu’on pourrait en faire un bouquin, ou au moins un page wiki: https://ru.wikipedia.org/wiki/%D0%93%D0%B8%D0%BF%D0%BE%D1%82%D0%B5%D0%B7%D1%8B_%D0%BE_%D1%81%D0%BE%D0%B7%D0%B4%D0%B0%D0%BD%D0%B8%D0%B8_%D0%B0%D0%B2%D1%82%D0%BE%D0%BC%D0%B0%D1%82%D0%B0_%D0%9A%D0%B0%D0%BB%D0%B0%D1%88%D0%BD%D0%B8%D0%BA%D0%BE%D0%B2%D0%B0

    En résumé, non l’AK-47 n’est pas une copie du
    -fusil d’assaut Boulkine TKB-415
    -du FSA Simonov
    -du STG 44 de Schmeisser
    -du ZH 29 de Vaclav Holek

    Et enfin, bien que rival à Kalashnikov, le fils Dragounov à signalé que la venue des spécialistes allemands en armes individuelles après guerre à Izhevsk ne lui a rien apporté de particulier qu’il ne connaissait déjà. Ni à lui, ni aux AUTRES constructeurs soviétiques.

    Sinon, ni le AK-47 ni le STG-44 n’avaient STRICTEMENT rien de novateur dans leur conception respective. Ils reprenaient des solutions techniques parfaitement connues ET utilisées ailleurs, sauf que leur synthèse constituait un COMPROMIS intéressant.

    • ScopeWizard dit :

      Merci à tous !

      Perso , j’ avais juste mentionné « à la base » , ce qui signifie « à partir de » ou « inspiré par » ; le sujet semble nettement plus complexe et ardu à maîtriser sachant que le lien proposé par @Plusdepognon m’ a l’ air bigrement instructif !

      Merci encore les gars ! 🙂

    • tschok dit :

      @Scope,

      Navré de vous poursuivre jusqu’ici de mes assiduités, mais votre réponse sous un com à propos de la société de consommation m’a laissé sur ma faim.

      Votre proposition, c’est bien ça, on est bien d’accord?

      « Je suis navré mais c’ est la réalité : la société de consommation nous la devons aux USA .
      Elle démarre chez-eux dès les années 1910 puis se « démocratise » durant les années 1920 .

      Dans ce cas, expliquez-nous le Bonheur des Dames, de Zola (1883):

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Au_Bonheur_des_Dames

      La société consumériste se développe en France alors que les Etats-Unis ont une importance économique et stratégique à peu près équivalente à celle de l’Australie d’aujourd’hui.

      Pour accuser les Amerloques de tous nos maux, je veux bien qu’on charge la barque. Mais ne nions pas notre propre histoire en jetant avec l’eau du bain la littérature française.

      Sur ce, je vous laisse à vos histoires de kalachnikov avec vos aficionados.