CNM, Retraite Mutualiste du Combattant

 

Les tireurs d’élite chinois sont désormais dotés de drones pour mieux repérer leurs cibles

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

35 contributions

  1. jyb dit :

    tactique « combat proven » lors de la bataille de Mossoul, et de marawi ( par les fs australiennes au profit de l’armée philippines)

  2. Polymères dit :

    Si l’intérêt du drone pour l’observation n’est plus a démontrer et qu’on sait qu’il sera de plus en plus présent, je trouve que du côté « tireur d’élite », un tel drone n’est pas adapté.
    Le TE reste et doit rester « discret », invisible et doit surprendre l’ennemi, quitte à attendre le bon moment. Il a une position qui est « fixe » et de cette position il voit ce qu’il voit, généralement les optiques à sa disposition (avec son coéquipier) et sa lunette sur l’arme lui permet de traiter la profondeur (distance) ainsi que le spectre IR/IL. Son champ de tir est ce qu’il est.
    Un drone n’apportera pas une meilleure vue pour ce champ de tir, il aura une qualité visuelle moindre que les optiques classiques. Comme il est dit dans l’article, l’accent semble être mis sur le repérage d’ennemis derrière des murs, mais ce n’est pas si simple en plus de ne pas être discret.

    Pour une utilisation dans un groupe de combat en phase tactique, le drone apporte vraiment un intérêt. Car celui-ci bouge et évolue, qu’il peut effectuer des manoeuvres pour contourner/éviter un ennemi, le prendre à revers et réduire les pertes amies. Je ne sais pas comment les chinois utilisent leurs TE, ni comment ils basent leurs « besoins opérationnels », c’est d’ailleurs cela le problème chinois actuel, ils construisent une armée sur la base d’équipements et ils manquent clairement d’expériences, de retex et de cadres qui savent faire la guerre et comprennent les défis d’aujourd’hui. Car chez eux, on a beau observer une machine industrielle sortant un grand nombre de navires, blindés ou autres des usines, derrière on a des militaires qui ne savent pas ce qu’est la guerre, comment ça se passe, ce qu’il faut et ce qu’il ne faut pas faire, on doit encore enseigner la tactique du rouleau compresseur chez les officiers qui sont bien souvent pointés du doigt pour leur train de vie tournant bien plus autour de banquets que de l’aspect opérationnel.

    Je le dis bien souvent ici, une bonne armée c’est une armée qui fait la guerre d’une manière continue, qui a des hommes avec de l’expérience et un esprit militaire de campagne et non de caserne. Il ne suffit pas d’avoir le matériel en pensant que ça fait tout, les Saoudiens au Yémen en sont un exemple et d’autres pays c’est la même chose.

    • Daniel BESSON dit :

      Cit : [ c’est d’ailleurs cela le problème chinois actuel, ils construisent une armée sur la base d’équipements et ils manquent clairement d’expériences, de retex et de cadres qui savent faire la guerre et comprennent les défis d’aujourd’hui. ]

      Et vous allez être le premier à couiner lorsqu’ils interviendront en OPEX ! Hein ?

      Déjà HK je trouve que c’est une magnifique école face à un adversaire intelligent , disruptif au niveau des tactiques ,… Cela change de ces bouseux de Tibétains et même d’ Ouighours .
      La police de HK a en particulier montré que certains véhicule semi-blindés de technologie Franco-Allemande sont beaucoup plus résistants aux cocktails Molotov que des APC de première ligne type BMP (Maïdan ) .
      Leurs systèmes de reconnaissance faciale subissent un superbe  » baptême du feu  » face aux stylos-lasers . Dans le cas d’espèce il ne manque plus en fait qu’une simulation de  » neutralisation  » d’un manifestant pas un snipper assisté d’un drone , pourquoi pas avec un casque à vision intégrée des infos . D’ailleurs ils seraient bien bête de ne pas tenter cette neutralisation simulée .

      • Aymard de Ledonner dit :

        A HK il s’agit de maintien de l’ordre. Il ne s’agit pas de faire la guerre. Il est vrai que pour les chinois, le maintien de l’ordre est plus létal qu’en Europe mais affronter des manifestants dont la plupart, n’ont pas la volonté de tuer les policiers en face, ça ne peut pas être assimilé à une action de guerre.

      • LEONARD dit :

        A Hong-Kong, c’est la Hong-Kong Police Force, pas la Chinese People’s Armed Police Force, elle a encore un fond de culture anglo-saxonne dans le maintien de l’ordre. Saluons leur retenue sur des événements compliqués.

        La doctrine chinoise du maintien de l’ordre « continentale », c’est plutôt Tien An Men et le Xinjiang en 2009, et contrairement à vous, je ne souhaite pas les voir revivre un « superbe baptème du feu ». Quant au maintien de l’ordre avec des snipers, vous aggravez votre cas.

  3. Nom dit :

    Super nouvelle, il ne manque plus que des OPEX pour les essayer.
    C’est les Hong-Kongais et Tawanais qui vont être content .

  4. Chimère dit :

    A quand les drones de combats legerement armés anti-personnels ? Les drones equipés d’explosifs ont déjà fait leurs preuves en Syrie / Irak , en auront nous un jour en dotation ?

  5. lxm dit :

    J’avais déjà fait remarquer que la généralisation du drone allait démultiplier les attentats, un appareil pouvant voyager par les égouts, entrant par la fenetre( ou la découpant ) d’un immeuble pour ressortir de l’autre côté, voyage de nuit à quelques centimètres de hauteur. Infrastructures critiques, personnalité-clés ou président seraient menacés en permanence.
    Environ 1500 bagnoles ont cramé la nuit du nouvel an en france, dans l’indifférence du pouvoir et l’effarement du peuple, pensez donc qu’un jour ce ne sera plus des véhicules mais des lachers de drones qui s’écraseront en explosant.
    La 1ere utilisation moderne du drone, en arme kamikaze semble avoir eu lieu dans le conflit du haut karabach, repris ensuite par daech à mossoul, il semble donc que les russes aient appris aussi du conflit ukrainien.
    Il faut considérer cela dans le contexte plus général de diffusion des connaissances et un monde où tout et n’importe quoi se vend;
    il faut prendre en considération que dans l’absolu n’importe qui puisse tuer n’importe qui où que ce dernier se trouve.
    Là vous avez du boulot pour les écrivains de SF sur la façon dont la société devrait s’adapter pour contrer ce risque. Un exemple de changement de mentalité la fin de l’acceptation de l’agressivité avec l’avortement lié au risque d’avoir un fils avec trop de testostérone. A notre époque on loue les gens qui s’expriment, qui osent, qui se vantent, on les place en dirigeants, mais dans la majorité du temps de nos sociétés anciennes ce fut le contraire, on réprimait celui qui se singularise, et chacun faisait un boulot qui lui était assigné de père en fils, s’il y avait un problème, une perturbation de la tranquillité, on faisait à la japonaise, on « trouvait » un coupable et il payait pour que la société redevienne tranquille.

  6. PK dit :

    Autant la valeur ajoutée pour un groupe d’infanterie est évident, autant pour un TE/TP, ça se discute en regard des inconvénients. C’est quand même tout sauf discret et c’est quand même le point le plus emmerdant. Un TE fait tout pour être invisible et il va balancer un machin assez bruyant qui virevolte… Autant mettre un grand panneau à côté 🙂

    • Pravda dit :

      Oui, pour la discrétion on repassera. Autant armer un drone léger avec un canon de petit calibre (22 magnum ? ) ou avec une charge de C4.

    • lym dit :

      Ça se conçoit il me semble en effet pas trop sans une séparation physique du binôme, avec en prime une charge de travail plutôt supérieure pour l’observateur et un risque sans doute accru pour lui. Les cas ou cela apportera un vrai plus paraissent limités, sans doute plutôt en environnement urbain… et là on verrai plus un engin de la taille d’un colibri que celui à l’image. Au delà, on voit mieux l’engin plus conséquent cerclant bien plus haut avec des vrais senseurs et mis en œuvre par un 3ème larron à distance de sécurité qu’un tel multicoptère. Si en plus cet engin plutôt au format aile volante est capable de lâcher une ou deux munitions planantes après leur avoir désigné une cible, pour faire le job ou diversion, ce serait encore mieux.

    • jyb dit :

      @pk
      je pense qu’on est en pleine mutation du schéma classique (en ce qui concerne l’infanterie) Pour rester sur les batailles récentes et en milieu urbain, on a vu les forces assaillantes constituer des sections de tireurs déployées par secteur, d’où un seul drone en vol pouvait informer plusieurs spotteurs/tireurs…
      Pour le grand panneau à coté…vous avez vu juste. Jusqu’à un certain point, parce que la parade a été de créer et marquer des fausses positions de tir.

  7. Daniel BESSON dit :

    Les drones sont déjà utilisés à Rio par les BOPE – depuis 7 ans – pour la progression  » en milieu hostile  » et , c’est sous-entendu , la désignation de cibles ! ( Ben wi ! S’il y a un type repéré avec une arme au cours de l’étude du terrain par le drone , il devient un cible )

    https://www.pilotopolicial.com.br/bope-comeca-a-utilizar-vant-em-operacoes-especiais-no-rio/
    https://www.youtube.com/watch?v=rvv_wX2eZfc

    Le nouveau gouverneur de Rio envisage même l’utilisation de  » drones tireurs  » made in Israel , même si les spécialistes de la question , y compris ceux qui ont soutenu sa décision de faire appel à des snippers , estiment que la technologie n’est pas mûre .

    https://extra.globo.com/noticias/rio/planos-de-witzel-de-usar-drone-que-faz-disparos-em-acoes-policiais-no-rio-sao-criticados-por-especialistas-23209073.html

    /Mode TEASER ON /
    Il faut les utiliser contre les garimpeiros en Guyane
    /Mode TEASER OFF /

    • Clément dit :

      Le problème en Guyane c’est la flore (qui va gêner le drone) et la faune (qui va bouffer le drone, un peu comme les rapaces en métropole).

  8. Auguste dit :

    Question bête d’un non-sachant.
    Si le drone peut observer,il peut aussi faire le boulot.Quel est l’intérêt de risquer un sniper?

  9. Everything dit :

    La France en a au moins 35 ans avant. Les chinois ont réussi de le copier.

  10. vrai_chasseur dit :

    Donc le drone c’est comme les mouches bleues.
    Si on en voit voler c’est que la m… pardon le tireur d’en face, n’est pas loin en dessous.

  11. Plusdepognon dit :

    Ce ne sont que des enfantillages, la réelle initiative chinoise qui bouleverse le monde est bien celle affichée de prendre les commandes du mondes aux USA :
    https://www.diploweb.com/Chine-Le-deploiement-des-projets-d-infrastructures-de-l-Initiative-Belt-and-Road-Une-strategie.html

    • Wagdoox dit :

      Merci, on savait s’ou la reaction de trump de revenir un logique de bloques contre la chine et de reconciliation avec la russie justement pour isoler la chine. Ce qu’obama avait egalement essayé (mais clinton a fait son coup).

  12. Vivo dit :

    Aller Zar, l’Europe est en train de se faire larguer par les US, la Chine et la Russie.
    Au lieu de faire l’imbécile, tu ferais mieux d’aller faire du lobbying auprès des décideurs. Je te propose: gréve du fromage, sit-in devant une bouche d’égout, marche des 100kms avec un doigt sur le nez en récitant l’alphabet. Les Européens n’attendent plus que toi.

  13. louradour dit :

    C’est un Inspire de chez Dji le drone sur la photo, ce n’est pas ce qu’il y a de plus petit et discret… Il aurait mieux valu un Mavic

  14. Thaurac dit :

    Autant envoyer le drone tuer la cible….

  15. David JR dit :

    Le drone sur la photo est un DJI Inspire II. C’est un drone grand public oriente pour la prise de vue pro de la marque chinoise DJI. Ca coute 3000-4000 euros. Par contre ce n’est pas un petit drone et il n’est pas non plus tres discret. Il s’agit d’une belle bete de 3-4 kg avec un envergure de 60cm. Donc, ca passe surement pour la photo mais j’imagine qu’ils utilisent autre chose en condition operationnelle.

  16. Erwann dit :

    Je ne sais pas d’où vient cette photo mais elle illustre assez mal l’article, le drone en question est sans doute un Inspire de DJI, un gros drone bruyant utilisé dans le cinéma pour sa qualité optique, on est loin de la discrétion d’un mini drone…

  17. Luc dit :

    « Question d’équiper les unités d’infanterie [au niveau du peloton] de mini-drones de type quadricoptère… pouvant emporter des explosifs ». Déjà Ops avec pain équivalent à 150 gr de C4 …..Mises à feu soit par données gps embarquées ( destructions avions sur tarmac par ex ), soit par contact (sol ou infra, zone avitaillement), soit à distance par signal du spotter.
    Essais des vols en escadrilles d’une vingtaine se sont révélées très…. concluants …. soit 3 kilo de C4 en distribution sur zone. Sacrée livraison

  18. TINA2009 dit :

    Ca me ferait rire autant que pleurer que nos M2000 en afrique, se prennent une attaque de 2 à 4drones , les endommageant, et donc interdisant leurs utilisations à une date T+….+++….

    C’est très surement de la spéculation de ma part : Il n’empêche que ma projection de scénario est du très court terme, au travers de cet exemple, sur d’autre théatres d’opérations actuels et futurs ( que nous y soyons ou pas présent… Eehhhh Oui !!!!). Dès lors, qu’avons nous à proposer pour circoncire et contrer ce risque ????
    Je considère qu’il existe des solutions :
    1/ à prendre chez nos industriels de l’armement… Mais surtout pas que…
    2/ des solutions chez nous, militaires. Cela passe par une révision de l’organisation sur une zone déterminée, du positionnement autant fixe que mobile des campements/bases…Compte tenu de paramètres tel que la topographie/météo + niveau des menaces estimées et réelles + spread entre les consignes émanant « d’en haut » et « le constat terrrain »… Je m’arrête là, volontairement…Mais , chez nous , il y a un gisement énorme… Avec peu de nouveau équipements ( et pour la plupart, très peu onéreux) pour protéger un campement en dissuadant un groupe de mener un assaut ). … Je vous aide … Entre autre, faire appel à de l’organique… et de l’énergie mécanique d’origine humaine… car dans 50 ans, rien n’aura changer de ce côté- là—> On aura toujours une main de SECURITE très importante….
    Je vous laisse réfléchir…