!-- Quantcast Choice. Consent Manager Tag v2.0 (for TCF 2.0) -->

 

Pour un groupe d’experts de l’ONU, les Houthis ne sont pas les auteurs des attaques contre les sites pétroliers saoudiens

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

70 contributions

  1. haut de games dit :

    les houti les houthis ou les poutis c’est pas au rwanda les Houtis ???

    ah non c’est Hutu je les confond avec les Poutou

    ah le bordel ce monde de fous
    j’arrive plus à suivre depuis que Papy est mort ,on regarde plus les infos ,c’est vrai que cela nous fait des vacances

    houlà là ces infos du monde ,c’est presque pire que de remplir un dossier à la noix d’accident du Travail ,ha çà l'(accident du Travail mais quel est le taré qui a pondu la paperasserie de ce truc

    houlà loulà loulàlàlà

  2. MAS 36 dit :

    Ah l’ONU , heureusement qu’elle existe cette organisation, moins de conflits, moins de massacres, plus de procès pour crimes de guerre ou de l’humanité et quelle détermination sur le terrain.

    Oui je sais l’ONU est un assemblage de pays. L’année s’annonce dès janvier très chargée. Courage aux hommes de bonne volonté, il y a en quelques uns sans doute.

    • ScopeWizard dit :

      @MAS 36

      Oui , c’ est aussi ce que je me disais il y a quelques temps , moins maintenant , beaucoup moins .

      En fait , pour tout vous dire , je trouve qu’ OTAN et ONU rime de plus en plus …………

      De plus , il y a récemment eu le Pacte de Marrakech , et ça ………….

  3. aleksandar dit :

    Autre hypothèse , les missiles ont été lancés depuis les zones chiites d’Arabie Saoudite.

    • John dit :

      Est-ce que cette hypothèse a été avancée dans certains médias et basée sur des témoignages / faits?
      (question sérieuse)

    • Desty dit :

      Oui vous avez raison, d’ailleurs médias iraniens ou proche de ce pays avaient déjà avancé l’idée que les drones impressionnant qui ont participé à l’attaque s’étaient simplement arrêtés sur une base de l’armée de l’air saoudienne pour refaire le plein et compenser ainsi leur manque d’allonge.
      Il en est de l’attaque contre les raffineries saoudiennes comme du crash d’un certain Boeing ukrainien, sauf que dans le second cas, le faisceau d’évidence était tellement important que les Iraniens ont pris le parti d’arrêter leurs dénégations outrées.

  4. Frédéric dit :

    Rappelons qu’une frégate de la Marine française stationnée dans le Golfe a enregistrés les pistes radar des missiles.

    • PK dit :

      Si c’est le cas, il suffit de publier l’enregistrement et personne ne doutera plus. Si ce n’est pas fait, c’est que c’est du vent…

      Quand on a des preuves, on les balances : ça s’appelle voir au poker… Sinon, on rappelle que le poker est un jeu de… menteurs.

    • jyb dit :

      @Frédéric
      d’ou vient cette info (ce scoop) ?

  5. Chris dit :

    Ma foi, l’ONU fait ce qu’elle peut … « Bienheureux les artisans de paix, car ils seront appelés Fils de Dieu » , la critique est aisée, mais l’art est difficile. Le contexte est délicat, comme toujours.

  6. jyb dit :

    Enfin !
    « the american conservatives » qui comme son nom l’indique est assez proche de la ligne éditoriale « fox news »
    reprend ce que je répète depuis le début de l’intervention saoud au yémen.
    L’iran n’était qu’un faux prétexte pour agresser le yémen. La proximité des zaydites avec les iraniens était a minima.
    Les saoudiens ont ouvert la porte à l’iran

    https://www.theamericanconservative.com/larison/the-complete-failure-of-the-war-on-yemen/

    • jyb dit :

      trad :
      Shaif awan note que le gouvernement saoudien a poussé les houtis vers l’iran par l’intermédiaire de son intervention désastreuse au Yémen. Lorsque la campagne de bombardement aérien de la coalition a commencé au Yémen, il a déclenché une prophétie auto-réalisatrice. Jusqu’à ce que le conflit commencé par l’arabie saoudite en 2015 au Yémen,
      la proximité houthi-iran était le plus souvent seulement soutenu par ouï-dire et par des rumeurs en ligne. Selon Peter Salisbury, un analyste de l’International Crisis Group, les Houthis ont reçu un niveau de soutien de l’Iran au minimum avant le début de la guerre régionale. « Il a été politiquement plus facile de jeter le blâme sur l’iran que d’affirmer que
      le poids des houthis était le produit d’une série d’erreurs de politique interne et internationale, ou de priorités mal placées »
      Salisbury dit. Blâmer l’Iran pour la guerre au Yémen a été l’atout de l’administration us pour continuer d’armer et de soutenir la coalition arabe , mais ce n’est pas vrai. L’Iran n’est pas responsable de la guerre, et il est encore bien moins impliqués du fait que les états unis ont appuyé ces gouvernements pendant des années. En fait, les faucons dans l’administration font une faveur (à l’iran) chaque jour qu’ils continuent à soutenir cette guerre ingagnable. La chose la plus intelligente que l’administration puisse faire serait de débrancher ce soutien et de pousser les Saoudiens et les yéménites offshore à négocier, mais au lieu de cela, ils ont choisi de s’exposer et de couvrir leurs « clients ».
      La guerre au Yémen a fourni une ouverture pour une coopération accrue entre les Houthis et l’Iran. La guerre a été vendu sur le mensonge de la lutte contre « l’expansionnisme Iranien », mais comme beaucoup de mauvaise conception des interventions militaires, la campagne dirigée par les Saoudiens a contribué à la création de la chose qu’il était soi-disant sensé prévenir. Les Houthis ont encore leur propre ordre du jour et ne devrait pas être considéré simplement comme des proxies de l’Iran, mais il n’y a pas de doute que la guerre incité houtis et iran à travailler ensemble plus qu’auparavant. La coalition de l’Arabie et ses soutiens occidentaux sont les meilleurs amis que l’Iran pouvait avoir, en donnant au gouvernement iranien la possibilité d’exploiter la faiblesse de ses rivaux ( qui n’aurait pas existé si ce n’était la folie et l’insouciance de l’Arabie et des émirats) Comme d’habitude, les gens hurlant plus fort à propos de l’influence iranienne sont ceux qui ont contribué à cette influence pour la propager. Bien que la guerre en Irak était une aubaine pour la position de l’Iran dans la région, la guerre contre le Yémen a travaillé à l’avantage de l’Iran au détriment de l’Arabie Saoudite et des eau. La politique étrangère iranienne tend à être réactive et opportuniste, et les États-Unis et ses clients excellent à leur donner la possibilité d’exploiter ces occasions. Ce n’est pas seulement prévisible, mais c’était plutôt évident pour quiconque faisait attention lorsque l’intervention a commencé.
      En avril 2015, j’ai dit que l’intervention dirigée par le ksa était plus susceptible de rapprocher les Houthis et l’Iran plutot que de les garder séparer.
      Il est intéressant de noter que si l’on voulait créer un nouveau hezbe, le moyen le plus rapide de le faire serait que des gouvernements étrangers attaquent ce pays, fournissant ainsi l’occasion idéale de se présenter comme défenseur du pays contre l’envahisseur. Hadi et le soutien américain donne ce résultat de façon certaine.
      plus longtemps dure la guerre au Yémen, pire est la situation pour les Saoudiens et les yéménites offshore. J’ai dit la même chose il y a deux ans : l’absurdité de la position des MBS est que plus les Saoudiens et leurs alliés affame les yéménites, plus il est probable qu’ils s’allient aux iranien que Riyadh prétend craindre. Ils ont pensé qu’ils pouvaient négocier le Yémen pour eux-mêmes, installer de nouvelles marionnettes pour faire leur soumission, et c’est tout. Au lieu de cela, ils ont créé une bien plus grande menace à leur sécurité qu’il y a quatre ans et demi. Mark Perry a récemment déclaré qu’un responsable militaire dans un rapport pour l’ATC faisait référence à « l’incompétence, l’incapacité et le niveau de stupidité de tout cela. » Il faisait allusion à la guerre menée par l’Arabie sur le Yémen. Quatre ans et demi plus tard, des millions de Yéménites sont affamés et des centaines de milliers sont morts à cause de cette ineptie maladroite, les États-Unis sont impliqués dans des milliers de crimes de guerre, et l’Arabie coalition a complètement échoué dans la réalisation de l’un de ses objectifs.

      • Thaurac dit :

        C’est bon, t’as fini, j’ai failli pleurer.
        Quand on trolle pour un pays pour qui le mensonge est une seconde nature, il faut surtout éviter de chercher l’origine réelle du bordel.
        Les houtis 25% se sont réfugiés en iran, ont été armés, formés par ce pays relâchés au yémen et soutenus quasiment militairement par l’iran, le reste n’est qu’une partition de joueur de pipeau..
        Reagrde pour le cas du Boeing descendu, encore un peu, tu nous attaquait en justice pour notre accusation de l’iran

        • jyb dit :

          @thaurac
          je n’ai PAS fait UN SEUL commentaire sur le boeing ukrainien.
          Même sur un fait que tout le monde peut vérifier vous vous fourvoyez et mentez…

        • jyb dit :

          @thaurac
          mensonges toujours. Seuls les saoudiens et @thaurac affirment que les yéménites houtis se sont réfugiés en iran. C’est à dire personne.

        • Robert dit :

          Thaurac,
          « Quand on trolle pour un pays pour qui le mensonge est une seconde nature, il faut surtout éviter de chercher l’origine réelle du bordel. »
          Enfin, vous devenez lucide en parlant de vous. Tout finit par arriver.

        • Guibson dit :

          Thaurac : quand un menteur patenté stigmatise les menteurs… Comme idiot de service vous vous posez là…
          Vous êtes de plus en plus pénible dans votre doxa.

        • Giuseppe dit :

          Thaurac, tu balances encore des fadaises. A propos des Houthis, le soutien opérationnel procède plus directement du Hezbollah libanais que des pasdarans iraniens. En somme, les pasdarans iraniens ont sous-traité l’encadrement et l’accompagnement militaire (fort réussi jusqu’à aujourd’hui contre de piètres forces saoudiennes) au Hezbollah Libanais.

          • Nom dit :

            l’armée des saoud est la pire du monde, le ratio equipement efficacité est lamentable.

            1er acheteur mondial d’armement , troisième État aux dépenses militaires les plus élevées, après les États-Unis et la Chine, sont budget militaire est a 2 chiffres en % de son pib et ils échouent a proteger leurs seuls sites sensibles (le petrole represente plus de 90% de leur revenus) et n’arrivent pas a se battre contre une bande de vendeurs de chevres et de chameau en claquettes.

            Il faut investir 267 milliards de dollars par an pour éradiquer la faim d’ici à 2030. Près de 800 millions de personnes souffrent de sous-alimentation dans le monde.

            Les Etats-Unis et l’Arabie saoudite ont signé samedi des accords d’une valeur de plus de 380 milliards de dollars, au premier jour de la visite du président Donald Trump à Ryad

          • Plusdepognon dit :

            @ Nom
            La guerre rapporte plus que de prendre soin de l’humanité.
            http://www.slate.fr/story/77472/syrie-guerre-diversion

            Vidéo positive sur les impératifs pour nourrir les populations :
            https://youtu.be/l9VGz9Lrt70

          • Nom dit :

            @p2p
            c’est sur, si nourrir les affamés était rentable tout le monde serait obèse.

            Concernant l’article de slate je pense plutôt que les raisons principales sont dabord: l’argent (resources dans le pays concerné), emplacement geo-strategique du pays ou de la region concerné, changement de dirigeant(s) politique(s).
            Et secondairement pour faire diversion en politique interieure (cf trump avec soleimani et sa destitution) ou pour remonter dans les sondages (par effet patriotique dérriere le chef de guerre)

        • Jean dit :

          @Thaurac qu’elles sont vos sources mis a part vos amis du bistrot ?

        • ALAIN dit :

          Les drones utiliser contre la raffinerie, sont des copies d’anciens systèmes Russes fabriqué par les Iraniens, et tiré depuis l’Irak, leurs systèmes de navigations et les coordonnées exact des points d’impact ont était fournie par la Russie, qui disposes des renseignements grâce a ses satellites
          Poutine dont le pays va mal financièrement a besoin de beaucoup de cash, donc un baril au dessus des 100 dollars, ils (Iran et Russie) pensait a une reponse militaire des USA, l’Iran et étranglé par les sanctions, les caisses sont vide, la population se révolte, le régime et fragile et au bord du gouffre, une guerre dans le Golf aurai fait exploser le prix du baril, au plus grand bénéfice de la Russie, et aurai permis a Soleimani d’attaquer les ambassades US dans la région et de mettre la pression et calmer sa propre population.
          Cette attaque avait comme but de renflouer les caisses de Poutine (et également de détourner le regard des massacres commis quotidiennement sur les civils par les Russes et Syriens en Syrie, d’essayer de sauver le régime des ayatollahs qui et en phase terminal, et accesoirement de salir Trump avec une guerre dans son année electoral. malheureusement pour eux, Trump et rusé et n’est pas tomber dans le piège, Soleimani a essayer d’attaquer l’ambassade US en Irak, et de prendre des otages, Trump a compris la manip, a renforcer la sécurité de l’ambassade et a enfin débarrasser la planète du monstre terroriste qui avait le sang de milliers de victimes sur les mains. et ce jour l’Iran des ayatollah et plus faible que jamais, et proche de sa chute. et il y en a encore sur ce site et ailleurs qui sont convaincu que Trump et un idiot……… je suis mort de rire a la lecture de certains commentaires ou des médias

          • Nom dit :

            @Alain
            Un beau ramassi de conneries votre post.

            *De quels copies russe sont les drones iraniens? L’iran developpe ses propres drones depuis les années 1990

            *Les iraniens ont un programme spatial et disposent de leur propres satellites pas besoin de demander a la russie et prendre le risque de se faire enfumer comme les USA on fait en 2003 avec presque tout le monde sauf la france qui a regarder ses propres images fournis par helios.

            *Les USA ont plus besoin que des Russes d’un prix du baril élevé pour que l’exploitation de leur petrole de schiste soit enfin rentable.

            *Ca fait 40 ans que le régime des ayatollahs est (soit disant) en fasse terminal… quels sont vos arguments pour affirmer cela?

            *Si Soleimani et l’iran voulaient prendre des otages ils y en auraient eu sans problème, on a juste assisté a un sit in devant l’ambassade US avec quelques jet de projectiles et qui se sont arrêté des que les chefs ont ordonnés aux manifestants d’arrêter. C’était juste un message pour dire regarder ce que l’on peut faire, mais qui a été trop bien reçu par les US .

            *Trump est rusé…. si vous le dite.

            je suis mort de rire a la lecture de votre commentaire.

      • didixtrax dit :

        la bonne nouvelle est qu’au moins quelques uns restent lucides, mais quel est leur poids ?

      • Desty dit :

        Les Houthis, il faut le rappeler parce que beaucoup n’intègre pas la chose, ont livré à l’état Yéménite une guérilla depuis le début des années 2000 jusqu’au coup d’état de 2014. Durant cette période leur seul ami et seul soutien a été l’Iran et ses proxys qui leur ont fourni le ravitaillement peut-être uniquement en arme légère et munition, mais c’est eux qui ont financé l’effort de guerre.
        Les Houthis ont réussi leur coup d’état à la faveur de l’imposition de la démocratie par Obama qui a écarté le clan Saleh et ce faisant fragilisé la loyauté des services de sécurité du pays.
        Ensuite, après le coup d’état, il est devenu plus facile de faire entrer un soutien en arme lourde dans le pays. Cela serait sans doute arrivé quand même sans l’intervention saoudienne puisque le but de l’investissement de Soleimani et ses proxys sur la communauté chiite du Yemen était de planter une épine dans le talon des saoudiens et étendre leur influence sur le détroit de Bab-el-Mandeb, exactement sur le même principe que ce qu’ils font dans le détroit d’Ormuz. (Les Iraniens n’attachent aucun importance à l’impact de la chose sur le bien-être des populations locales).
        Si vraiment il faut désigner plusieurs responsables à la situation actuelle de ce pays, en 1 vous avez Martyr Saleimani qui a fait tout son possible pour inciter et aider ses amis à réaliser ce coup d’état, et en 2 Obama qui lui a involontairement facilité le travail.

        Hum. Je ne sais pas si la chose vous a échappé ou quoi, mais le successeur de Soleimani est bel et bien plus bête que son maitre: jeudi il a fait une allocution devant le drapeau du Hamas et de 5 des filiales nationales du Hezbollah, dont les Houtihs. Le message est clair: les gardiens de la révolution parlent au nom des Hezbollahs, le chef de la force al-Qods est aussi le chef des Hezbollahs.

        • Desty dit :

          Avant le coup d’état qu’ils ont réalisé, signalons aussi que la principale revendication des Houthi était d’obtenir la fusion de la province de Hajja avec celle de Saana pour pouvoir directement administrer un ou plusieurs ports pour faire entrer et sortir plus facilement des choses du pays. Les populations chiites du nord-est du Yémen sont plus riches que le reste des Yéménites car se sont les premiers producteurs de khat dans le monde.
          D’ailleurs le simple fait qu’il n’y a pas eu de pénurie de khat dans toute la corne de l’Afrique montre que l’embargo des Saoudiens à des trous un peu partout.

          • jyb dit :

            @desty
            je ne sais pas d’où vous tenez cette version mais elle est partiellement inexacte. ou interprétée. ou mal comprise.

          • Nom dit :

            @desty
            Le khat est un produit qui se consome fraichement recolté de préference.
            le khat de la corne de l’Afrique provient en majorité de l’est de l’Ethiopie, dans la region d’harrar/dire dawa.
            Le khat yemenite est destiné au marché local

    • Faust dit :

      @ Jyb

      juste une petite précision sur « the american conservative » afin d’éviter un amalgame qui peut s’avérer très trompeur , c’est en fait un média conservateur , avec pour figure de proue Pat Buchanan , mais si il a une ligne éditoriale très a droite , il s’oppose aux néocons , et les critiques de ses derniers son régulières , il représente plutôt le coté isolationniste ( une forme rénovée de la doctrine Monroe ) plus proche d’un Trump que d un Bush par sa volonté non- interventionniste , et son coté il faut ramener les boys au pays

      c’est un média interressant par ses analyses justement critiques sur les néocons et la politique menée au Moyen Orient

      • jyb dit :

        @Faust
        on reste proche de foxnews ? certaines infos apparaissent sur les 2 media.

        • Faust dit :

          @Jyb

          c est des conservateurs/republicains , mais franchement opposé aux neocons ( ce n est pas forcement le cas de foxnews ) c’est juste ce que je voulais souligner … ce qui reflète bien les deux grandes tendances politiques du old party

    • INFOCALMADOR dit :

      Des infos sur la situation au Yemen en 2020 ?
      Aucun média mainstream n’en parle

      • jyb dit :

        @infocalmador
        en quelques points :
        militairement :
        – Le 15 juillet 2019, le brigadier général Yahya al sari, a annoncé le début d’une offensive yéménite au sud de l’arabie saoudite. Début aout les combats se sont concentrés dans le secteur de khamis moushait et ont vu les saoudiens « se replier » en abandonnant une dizaine de positions (appelées pompeusement bases)
        les combats se sont déplacés vers Najran qui est resté aux mains des saoudiens. Cette offensive a pris fin avec la bataille de Najran en septembre.
        cette défaite sur le territoire saoudien a modifié la donne et à peu près figé le front dans le secteur. décrispation qui s’est traduit par la libération de plusieurs centaines de prisonniers saoudo/yemeno/mercenaires. Et par la constitution de patrouille commune inter-yéménites sur le front d’hoddeida.
        – le front sud est plus ou moins stabilisé avec le retrait des forces émiraties et des accords inter yéménites.
        – le front-est reste actif essentiellement du fait de la complexité politique…
        politiquement :
        là c’est le bordel…en aout les sudistes soutenus par les eau ont affronté les loyalistes soutenus par les saoudiens.
        climax de la crise quand les eau ont shooté des pro saoudiens. Depuis un accord contre nature est intervenu
        mais les heurts entre indépendantistes et loyalistes sont fréquents.
        Ce front est est totalement pollué par les alliances croisées entre loyalistes/indépendantistes, intertribales, inter factions islamistes, avec al qaida et daesh qui tout en s’affrontant jouent le jeu des divisions locales.
        Donc la paix se fera en plusieurs paliers (mais dans quel ordre) accords entre loyalistes pro saoudiens et yéménites zaydites. accords entre loyalistes/indépendantistes et zaydites.
        L’accord le plus « naturel » serait entre zaydite et independantistes/séparatistes puisque les acteurs revendiquent grosso modo le même découpage chacun dans leur région respective.
        Autre accord atteignable, un accord central entre yéménites zaydites et loyalistes.
        Accord compliqué : entre séparatistes et loyalistes. Les zaydites pourraient arbitrer cet accord mais pour l’instant ils maintiennent des accords locaux.
        d’autres éléments :
        – les eau ont maintenu une présence militaire minimum et essentiellement défensive. Donc à priori fin des grandes offensives sur les cotes.
        – les eau tentent de maintenir leur pregnance economique sur aden et moukhalla.
        – les mercenaires africains soudanais en tête ont largement reflué après la bataille de Najran. d’autres escarmouches au sud de saada ont été aussi meurtrières donc la chair à canon se fait rare.
        – al q

        • INFOCALMADOR dit :

          @jyb
          ok , trés bien résumé.
          Donc un Yemen unifié comme avant est un rêve et on se dirige vers au min 3 yemens ( séparatistes sudistes, zaydites, et loyalistes avec al quaida et daesh) Un etat federal semble compliqué a mettre en oeuvre.

        • jyb dit :

          manque la fin du com.
          – al qaida/daesh : les 2 groupes s’affrontent régulièrement avec un net avantage pour aqpa. la résillience de daesh au yémen interroge.
          Le problème pour les loyalistes dans ces régions ( shabwa, jawf, Hadramaout) c’est l’opacité des collusions entre groupes pro-saoud et islamistes fréristes (al islah) et salafistes (aqpa) Dans la région de taez, les alliances contre nature sont légions…
          Le point à peu près certain, pas de collusion avec daesh. On notera que seuls les émirats avaient une ligne claires anti djihadistes mais qu’ils ont nettement levé le pied. Les forces « ceinture de sécurité » qu’ils soutiennent mènent encore quelques actions contre aqpa.
          @infocalmador
          Depuis la réunification, l’opposition parfois violente entre nord et sud perdurait, donc relativisons l’image du yémen unifié.
          Un état fédéral avec 2 grandes régions autonomes n’est pas inenvisageable. Le canevas des confédérations tribales ouvrent des possibilités mais il faut que l’arabie saoudite se mette au moins autant en retrait que les émirats.

  7. jyb dit :

    On remarque que depuis la bataille de Najran (bataille décisive clausewitzienne) que les média n’ont ni couvert ni compris et l’attaque des sites pétroliers, les saoudiens et les émiratis jouent à fond la carte de l’apaisement…
    Il faut noter le changement d’attitude dans les medias officiels et sous contrôle, il faut observer les contacts discrets entre coalition arabe et iranien.
    Le silence assourdissant des reactions saoudiennes à la mort de souleimani.
    Virer les états unis de la région, et vous pouvez être surs que saoudiens, émiratis, iraniens, irakiens trouvent des voies de sortie de crise raisonnables et rationnelles.

    • Nom dit :

      @jyb
      « Virer les états unis de la région, et vous pouvez être surs que saoudiens, émiratis, iraniens, irakiens trouvent des voies de sortie de crise raisonnables et rationnelles. »

      Le probléme c’est qu’ils ne veulent pas partir, et puis a qui vendraient t’ils leur armes si il n’y a plus de crises dans la region . MBS a l’air d’un bel abruti dans le role du cocu qui paye la chambre d’hotel.

      « L’oncle Sam a vu ses exportations progresser de 29 % entre 2009-2013 et 2014-2018, et sa part de marché est passée de 30 % à 36 % du total mondial.
      Plus de la moitié (52 %) a eu pour destination le Moyen-Orient.
      L ‘Arabie saoudite a conforté sa place de premier acheteur de la planète en triplant ses importations. L’Egypte, numéro 3
      Les importations d’armes d’Israël (+354 %), du Qatar (+225 %), et de l’Irak (+139 %) ont également fortement augmenté entre 2009-2013 et 2014-2018. »

    • aleksandar dit :

      Silence d’autant plus assourdissant que Soleimani etait invité par le gouvernement Irakiens pour se voir présenter une proposition saoudienne de médiation par l’entremise de l’Irak pour dénouer la crise irano-saoudienne.
      Le rendez-vous était prévu a 8 h 30 dans le bureau d’Adel Abdel-Medhi

    • aleksandar dit :

      Cela va venir.
      L’attaque contre Aramco, comme les frappes iranienne sur les 2 bases US, sont des messages pour les Saoudiens et autres.
       » Nous pouvons frapper n’importe qui, n’importe ou, n’importe quand « .
      Venant après les frappes Houtis sur l’Arabie saoudite, les saoudiens, les émiratis et autres ont du déjà tirer la conclusion simple :
      Le  » parapluie  » américain est troué.
      La vengeance de Soleimani sera le départ des US de POMO

    • didixtrax dit :

      jyb, le silence radio constitue le moins mauvais contrôle des dégâts que les médias de propagande puissent adopter. Dans le même style, voir la disparition des gros titres et même des petits articles depuis les fuites de wikileak sur les manips de l’OIAC. Il suffit de rabâcher « à la Goebels » Iran=Houtis ou chimique=Assad, nous=bien, etc…

  8. jyb dit :

    et quand çà vient du pentagone c’est encore mieux.
    Ici aussi un bis repetita de ce que je répète inlassablement. Les houtis étaient d’excellents alliés pour lutter contre aqpa et daesh.

    https://www.theamericanconservative.com/articles/the-military-officials-who-knew-saudi-arabia-would-fail/

    • Nom dit :

      « Les houtis étaient d’excellents alliés pour lutter contre aqpa et daesh. »

      Comme Soleimani.

      Et aussi Saddam, Khadafi, Bachar….

    • Pravda dit :

      Le Yemen est depuis les années 60 un repère de terroristes et guérilleros. Hormis l’antagonisme religieux des houthis vis à vis de daesh, on ne peut pas dire qu’ils soient des « alliés », il n’y a qu’à voir leur devise….

      • jyb dit :

        @pravda
        – non les 2 yémen jusqu’à la réunification était plutôt stables et surs. Encore une fois, le problème yéménite est politique. La question confessionnelle est secondaire, preuve en est saleh qui a combattu les houtis sur des pretextes religieux, s’est allié sans problème aux zaydites quand il a fallut s’opposer aux pro-saouds.
        Les tribus priment la religion.
        – pour être précis, les yéménites zaydites ont été des alliés loyaux des occidentaux contre al qaida (aqpa)
        daesh n’était pas présent dans les régions sous contrôle zaydites.
        C’est exactement ce que dit le patron de l’us centcom, le général McKenzie.

        • Nom dit :

          @jyb
          saleh a quand meme fait un beau retournage de veste (surement aprés un gros chéque des saoud) et c’est fait buter 4 jours aprés

    • Thaurac dit :

      Depuis le début de l’histoire, les alliés d’un jour sont souvent tes ennemies de demain, et on a vu des retournements directement sur le champ de bataille…

  9. Auguste dit :

    Bref, on ne sait pas.Et quand on ne sait pas,on accuse l’Iran:ça mange pas de pain.

    • Thaurac dit :

      non, c’est l’inde ou taiwan…
      connais tu le rasoir d’Ockam

    • Thaurac dit :

      Et ça tombe souvent juste……….

    • Polymères dit :

      Oui oui, l’Iran éternel innocente, coupable de rien dans la région, certains veulent y croire, certains veulent croire qu’il n’y a rien que tout est le fruit d’un hasard.
      Désolé mais l’Iran est un acteur déstabilisant dans la région, un acteur usant et abusant de groupes armés non étatiques pour assoir un contrôle et jouer ses intérêts, arrêtons de l’ignorer en pensant que l’Iran ne serait qu’une victime d’une obsession américaine et israélienne, qu’elle n’est qu’en position défensive.
      L’Iran c’est une république islamique dans les mains de religieux. Elle est à l’image des saoudiens, dans une logique de conquête d’influence qui se repose sur la proximité religieuse et sur la désignation d’ennemis communs permettant de créer un réseau d’acteurs de divers pays et d’une rue arabe.

  10. Bob dit :

    Une attaque de drones et de missiles que personne n’est capable de connaitre l’origine c’est une nouveaute que ce soit les pakistanais qui auraient fait le coup qu’on n’en saurai rien. Les forces aerospatiales ont du travail.
    Le systeme patriot americain present en Arabie lors de l’attaque et pointe vers l’Iran a failli. C’est de la merde.
    Trump s’est encore couche a l’epoque comme ses vassaux saoudiens.
    La base francaise au EAU devrait etre fermee pour proteger nos frenchys.

    • Plusdepognon dit :

      @ Bob
      Il resterait Djibouti, mais les chinois ne se cachent pas :
      https://www.lefigaro.fr/conjoncture/les-grandes-ambitions-de-djibouti-20200101

    • Nom dit :

      @bob
      le systeme patriot n’est pas adapté a ce type d’attaque, c’etait de la merde au debut comme lors de la 1ere guerre du golfe ou les israeliens se sont prit les SCUD de saddam ET les Patriot qui n’avait rien intercepté du tout mais maintenant il y a eu des améliorations.
      Je ne vois pas pk la base fr au EAU deviendrait une cible, il y a beaucoup d’autres cibles prioritaires la bas, ca ne leur apporterait rien de la viser a part des emmerdes en plus

  11. GELASE dit :

    C’est les mêmes experts que pour Saddam ?

  12. Thaurac dit :

    ce groupe d’experts n’a pas le mandat d’attribuer la responsabilité des attaques contre le territoire saoudien »
    Délicate attention, on sait mais on ne le dira pas..ou quand la diplomatie s’apparente à la lâcheté.

  13. Mamoudou dit :

    Vous n’être pas véridiques, aucun radars n’as vu les drones venir comment est-ce que un expert va venir dire l’attaque vient de nord et non du sud?

  14. jyb dit :

    – tir depuis des navires, hautement improbable. 1 ces tirs n’auraient pas échapper à la surveillance 2 complexité de l’opération.
    – selon les experts (je ne parle pas de @thaurac) le moindre minibus kaki qui fait mouvement en iran est scruté…cette attaque indeterminée donne un bon étalon de la réalité, si…

  15. Pluton dit :

    pour commencer, faut voir le rapport en lui meme, les rapports de l’onu ont fortement tendance a donner du grain a moudre a chacune des parties en presence, quitte parfois a se contredire dans un meme rapport, ainsi les politiques/medias de chaque bord peuvent clamer que l’onu leur donne raison, citant les passages qui vont dans le sens de leur narrative et occulter le reste…

    De plus , par exemple on peut avoir des contributions « d’expert » de partie tierce, « etatique » »ong »and co… mais dont les conclusions ne seront au final pas reprise par l’onu, du coup certains rapport estampille/presente comme onu selon certains media/politique, ne le sont pas.

    Les rapports d’organisme international refletent le rapport de force en presence, ce sont des rapports qui ont un caractere politique fortement marque.

  16. didixtrax dit :

    @jyb, un PDF de la DIA sur les capacités de l’Iran qui contient un point sur la relation avec les Houtis, intéressant car il doit refléter une partie du schéma de pensée des mil US. Via « le colonel Lang » :

    https://turcopolier.typepad.com/sic_semper_tyrannis/2020/01/the-strike-ttg.html

    (lien à la fin)