Un militaire et deux sous-traitants américains ont été tués lors de l’attaque jihadiste d’une base au Kenya

Voir aussi...

Conformément à l'article 38 de la Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. [Voir les règles de confidentialité]

18 contributions

  1. Auguste dit :

    L’ennemi de mon ennemi est mon ami.Trump va finir par réconcilier Chiites et Sunnites.

    • Matt dit :

      En l’occurrence, il y a un proverbe arabe qui correspond mieux :

      « Moi contre mon frère. Mon frère et moi contre notre cousin. Mon frère, mon cousin et moi contre l’étranger. »

      • Thaurac dit :

        Ce qui veut dire aussi , que si on les laisse tranquille, ils s’entretueront, chose à envisager…

  2. Morbihan dit :

    Qui sème le vent…

  3. jyb dit :

    – afghanistan, irak, somalie/kenya, aucun lien organique entre ces théâtres mais c’est une mauvaise passe pour l’administration us et trump en particulier.
    – une seule bonne nouvelle en afrique de l’est, daesh ne s’est toujours pas remis de la perte de son numéro 2 au pountland (abd hakim doqob) et le numéro 1est aux abonnés absents.
    – en revanche les mauvaises nouvelles sont plus nombreuses, avec un nombre d’attaque record ces six derniers mois, avec leur diffusion sur de plus grands territoires, avec une implantation confirmée de djihadistes au mozambique et des signaux faibles mais réels en ouganda…
    Enfin le nombre estimé de militants shebab est revu à la hausse d’évaluation en évaluation, les us donnaient fin 2018 une fourchette de 3000 à 7000 shebab. Ils donnent entre 9000 et 10 000 fin 2019 en dépit des 800 tués en 110 attaques aériennes depuis avril 2017…
    ce qui fait réfléchir.

    • Auguste dit :

      On devrait évaluer aussi au Mali et environs.Je pense qu’on y trouverait la même progression.

    • Thaurac dit :

      Il faut arrêter cette politique de zéro dégats collateraux, les shebabs se réfugient dans leurs villages avec femmes et enfants et hormis camps d’entrainement ou regroupement avant attque, impossible de les choper.
      Nos fs ont eu ce problème quand en voulant délivrer des otages dans un veillge de cette sorte, l’alerte avait été donné par un civl et ils avaient eprdu des hommes.
      Tant qu’on appliquera en contre terrorisme , les mêmes méthodes, on ne fera que repousser les problèmes.
      Si un terroriste sait qu’il peu être descendu sous son toit avec sa famille, les choses peuvent changer, idem si on connait où crêche la famille d’un terroriste qui a commis des attentas à des miliers de km, même sanction, et ils sauront que leurs gestes mettent en danger toute leur famille.
      Oui je sais, le bla,bla habituel, mais il a fallu se lever un peu le cul pour gagner la bataille d’alger, et arrêter les attentats contre les civils, qui ensanglantaient la capitale, le philosophie est un luxe que seuls peuvent se payer ceux qui n’ont pas autre chose à penser..( ou à faire, car il y a très peu de philosophe ouvrier maçon…)

      • Goyim dit :

        thaurac le genie!
        postule dans l’armee US ils te prennent direct en tant que chef,
        1 civil de tuer ca fait min 2 nouvelles recrues, arrete 5 min de boire ton cubi ivrogne pour essayer de reflechir

      • Robert dit :

        Thaurac,
        Même durant la bataille d’Alger, les soldats français n’ont pas tués les familles.
        Cette spécialité est réservée à certains qui bombardent le village ou la maison familiale après un attentat. Pourtant, les vocations ne diminuent pas du tout et la motivation ne fait qu’augmenter.
        Parce que la loi du talion est justement le langage que parlent les islamistes qui s’en réclament. Et dans leur double discours pour les occidentaux, cela leur permet de passer pour des victimes injustement agressées, faisant presque oublier leurs crimes.
        On vous demande pas de philosopher, mais de faire un petit effort pour réfléchir.

    • CortoM dit :

      ou c’est le Karma de Trump?
      L’Etat Islamique en Somalie se porte mieux qu’on ne le pense Plus difficile à suivre parce que les canaux de propagande de l’EI se sont réduits mais ils continuent d’opérer à Mogadiscio comme à Bossasso. Une offensive est en cours contre eux dans les montagnes putlandaises. Abdulqadir Mumin s’est recement montré, c’est même l’un des premiers à avoir renouvelé son serment d’allegence à l’EI

  4. Jean dit :

    Pour la premiere fois les Shebabs somaliens ont réussi à prendre d’assaut une base militaire US au Kenya et à détruire plusieurs aéronefs militaires au sol.
    L’attaque s’est produite le 05 janvier 2020 et a ciblé la base américaine de Manda Bay où des militaires US auraient été tué dont un général de brigade (Stephen J Towsend) et plusieurs aéronefs détruits. Les a-t-on aidé ?

  5. Aydid dit :

    La situation est totalement hors de contrôle en Afrique en ce moment, du Sahel a la corne la stratégie est complètement a revoir.
    Bonne nouvelle pour le Punt avec Daesh qui n’arrive pas a s’implanter mais bon je sais pas si ça change grand chose, la bas al quaida sont des modérés comparer a al shabab. Le gouvernement reconnu somalien est issu de l’ITI .

  6. aydid dit :

    *UTI

  7. didixtrax dit :

    Ah la propagande par les « éléments de langage » — pour moi « sous-traitant » se prononce « mercenaire » en français.

    • jyb dit :

      @didixtrax
      non. Les mercenaires stricto sensu n’émargent pas tous au pentagone et sont comptabilisés ( ou plutôt non comptabilisés)
      dans les pertes civiles. Alors que là, quand on parle de sous-traitant émargeant au pentagone on peut penser à des « fonctionnaires » de la nébuleuse du rens us.

      • Robert dit :

        Jyb,
        Et les avions « civils » étaient probablement ceux des dits « sous traitants ».

      • didixtrax dit :

        merci jyb, donc faux-ami, la traduction tiendrait plutôt du « personnels civils »